Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Gambit et jeu d’échecs au Moyen-Orient

Gambit et jeu d’échecs au Moyen-Orient

Il fut un temps, pas très lointain, où le Quotidien d’Oran était mon journal préféré. Je le dis avec sincérité. Particulièrement l’édition du jeudi où on pouvait trouver à boire et à manger. Aucune exagération de ma part si l’on devait considérer que la lecture est une forme de nourriture de l’esprit. Et cette nourriture de l’esprit nous est gracieusement servie par les meilleures plumes de nos intellectuels et journalistes qui ont peut-être trouvé, dans ce quotidien, les meilleures conditions de travail et d’épanouissement.

. Et comme, en Algérie, le jeudi est le début du week-end, cela nous donne largement le temps de bien « décortiquer » ce canard, passant de la Chronique du Bledard d’Akram Belkaid à la « Chronique de Paris » de Pierre Morville et d’autres écrits encore. Il faut dire aussi que notre chroniquer Kamel Daoud, qui vient d’être élu par ses pairs parisiens comme le meilleur journaliste de l’année est issu de cette école d’Oran. C’est dans ce journal qu’il a fait ses premières classes. C’est à ce journal qu’il devrait donc être reconnaissant aujourd’hui s’il n’est pas grisé par le succès. Toujours est-il qu’on ne s’ennuyait pas avec ce journal dominical avant l’heure, si j’ose dire. Le plaisir de lire est ainsi renouvelé chaque jeudi. Puis les vicissitudes de la vie ont fait que les week-ends, votre serviteur est appelé à se déplacer, à changer de ville, à faire la route. Et quelle route, mes amis ! L’autoroute Est-Ouest, considérée par les pouvoirs publics algériens comme le « projet du siècle », qui vous fait vieillir chaque jour d’un jour. Encore une fois, pas d’exagération dans cette assertion. Sur cette route à grande vitesse, on n’est jamais à l’abri d’une surprise, d’une mésaventure. Si ce n’est pas un tronçon que l’on refait, c’est un camion de gros tonnage, un « semi-remorque » qui s’est renversé et qui barre la route créant ainsi un bouchon de plusieurs km… Que ce soit dans le sens de l’aller ou dans l’autre, celui du retour, c’est toujours après plusieurs heures passées sur la route, à la tombée de la nuit, et exténué que l’on arrive à destination. Ce qui ne nous laisse guère le temps de jeter un coup d’œil, même furtif, sur les journaux. Nous avions ainsi, petit à petit, perdu l’habitude de s’immerger, chaque jeudi, dans le « Quotidien d’Oran » et ses fameuses chroniques. De ce fait, il est indéniable que nous avons, au cours de ces derniers mois, raté beaucoup de choses.

Ce jeudi, j’ai pu renouer, reprendre contact, retisser le lien, le cordon ombilical avec ce journal et j’ai pu me rendre compte que rien n’a changé, que ce soit dans sa pagination ou dans son contenu toujours intéressant et pertinent. Entre autre, le Bledard est toujours là. Et c’est justement sa dernière chronique portant le titre « Gambit syrien  » qui m’a poussé en quelque sorte à changer de rôle. De lecteur assidu, je me suis permis de prendre, à mon tour, ma plume et de griffonner quelques mots à l’intention de notre chroniqueur. Ainsi, si le Bledard ne voit pas d’inconvénient, permettez-moi, le temps d’un week-end, d’occuper l’espace réservé à sa chronique hebdomadaire. Juste pour lui dire qu’il a une drôle de conception de ce qu’est un débat, lui qui vit pourtant depuis des lustres dans un pays démocratique où les débats en tout genre ne manquent pas. En effet, voilà ce que j’ai pu lire et relire pour en être sûr dans son dernier papier : « Si l'on n'est pas d'accord sur ce point, il ne sert à rien de débattre ou de poursuivre la discussion  ». Or, à ma connaissance, il ne peut y avoir de débat sans contradiction c’est-à-dire lorsqu’on est, comme le suggère le Blédard, tous d’accord sur un point x ou y. Le débat ne peut être à sens unique. Ce qui fait débat, c’est justement la présence, l’existence, d’avis ou d’opinions contradictoires. N’est-ce pas que c’est élémentaire, mon cher… j’allais dire Watson…, Akram ? ! Il parlait du problème syrien et de Bachar Al-Assad qu’il traite ni plus ni moins que d’un dictateur sanguinaire qui « massacre son peuple ». Cela, c’est ce que dit la presse mainstream de l’Occident, et je trouve personnellement malheureux que nos journalistes la suivent sur ce terrain. La Syrie est ravagée par une guerre dont les ramifications sont d’ordre géostratégique. Ni plus ni moins. Ce sont les grandes puissances de ce monde, les US et les Russes qui se font indirectement la guerre par peuples arabes interposés. De toute façon, même avec un autre président issu d’élections démocratiques à l’américaine, la Syrie aurait connu le même sort. Cela est dû, pour reprendre un certain président en visite en Tunisie, à sa position géographique, au Moyen-Orient, lequel Moyen-Orient est à recomposer dans un chaos … constructeur. La Syrie est à un jet de pierre d’Israël. Elle s’est toujours opposé, politiquement (et non militairement) à l’Etat d’Israël. Cela est largement suffisant pour que les Américains et tous ceux qui défendent inconditionnellement Israël fassent des mains et des pieds pour la détruire, la raser de la carte géographique. Sans jeu de mot. Le reste, tout le reste n’est que littérature de gare.

L’intervention russe en Syrie a, cependant, quelque chose de positif en ce sens qu’elle a permis à Bachar Al-Assad de reprendre ses forces et reconquérir une bonne partie de son territoire. Les syriens entrevoient le bout du tunnel. Espérons que la fin de leur calvaire est pour bientôt. 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Passante Passante 22 février 12:29

    peu de gens se doutent que nasrallah sauve paris.


    • Jonas 22 février 16:33

      A l’auteur , 

      J’espère pour vos patients que vous êtes meilleur chirurgien que commentateur politique, surtout venant d’un pays dirigeait par un handicapé qui a quelques minutes de clairvoyances par jour. Je crois que vous n’êtes pas bien placé pour parler de dictature. Voyez votre pays militarisé. 
      Vous êtes l’exemple de ce que j’ai toujours dit sur ce site à savoir , tous les arabo-musulmans ( a part une minorité ) pensent tous de la même manière ,qu’ils soient universitaires ou fellah analphabète , la structure mentale est toujours la même. 
      Un arabo-musulman , est incapable de regarder la réalité et de l’analyser correctement. Elevé dans le complotisme , il met tous les soubresauts et le chaos qui frappent les pays arabo-musulmans sur le dos des interventions étrangères et jamais sur les hommes des régimes en place. 
      Ne connaissant rien au début du soulèvement pacifique des syriens , l’arabo-musulman enfourche son cheval d’accusation des autres en oubliant , les deux pays engagés dans la crise syrienne , la Russie et la Turquie. 
      Pourtant un simple regard sur l’histoire de la Syrie aurait montré a l’arabo-musulman , que ce pays fut d’abord une province de l’empire ottoman, puis quasiment une démocratie populaire , avec une alliance étroite de Hafez al-Assad et l’Union soviétique de Brejnev. Je rappelle a l’arabo-musulman ,auteur de l’article , qu’en 1982 , le dictateur père Hafez al-Assad avait détruit la ville de Hama en massacrant + de 40 000 « Frères musulmans » sans aucune intervention extérieure , ni celle des Etats-Unis ni celle d’Israël ni autre pays Occidental. De même que les années de plomb en Algérie faisant plus de 200 000 morts n’étaient de la responsabilité de pays extérieurs. Ni les 150 000 morts au Liban , ni les guerres du Yémen, Soudan Sud contre Soudan Nord avant par partition , Somalie, Bahrein ,etc. 
      Toute l’histoire des arabes a été jalonnée de conflits tribaux , claniques , de coups d’Etat et de guerres civiles. Je ne pense pas que le différend entre l’Algérie et le Maroc soit de la responsabilité des pays non arabo-musulmans. 
       
       

      • Hamed 22 février 21:36

        @Jonas

        Vous ne changez pas. Toujours après les Arabes. Cependant si vous avez raison avec l’histoire des arabes jalonnée de conflits tribaux, de coups d’État et des guerres civiles, cela fait partie d’un processus historique. Regardez l’Europe, aucune région du monde n’a fait de guerre comme elle.

        C’est un processus naturel, et même le sous-développement est un stade de l’histoire. L’Europe n’était-elle pas barbare pendant des siècles ? Et c’est l’Eglise et la multitude de guerres qui l’ont pacifié. Donc vous dîtes le fellah, c’est l’équivalent du paysan en France ou ailleurs en Europe. Mais ce fellah s’instruit, et il est sorti de la colonisation par les armes. Et ce fellah a fait sortir de l’Algérie la France, à l’époque, la quatrième puissance du monde. Et cela n’est pas rien, et le fellah a enfanté l’universitaire. Et même les guerres menées contre Israël et son soutien l’Amérique a été une école à ciel ouvert. Le monde arabo-musulman est passé de la guérilla à la stratégie de la guerre conventionnelle classique.

        Et ce n’est pas rien, et c’est peut-être une bonne chose Israël dans cette superstructure proche et moyen-orientale. Et la guerre avec Israël a duré environ 40 ans, jusqu’à ce que les États-Unis attaquent l’Irak sous un faux prétexte, en 1990. Et ils se sont cassés les dents. Ils en sont sortis une main devant une main derrière.

        Voilà, mon ami. Mais, après la guerre, il y aura inévitablement la paix. Et le monde arabo-musulman doit alors se reconstruire et ne plus compter sur le pétrole.
        Cordialement


      • Jonas 23 février 18:29

        @Hamed

        Je ne suis pas votre ami , qu’Allah me préserve ! Quand on voit ce que vous êtes capables de faire entre« frères de même religion » cela repousse toute amitié. 
        Je ne suis pas contre les Arabes , je constate seulement une réalité qui crève les yeux . Tous les pays ont fait des guerres , tous les pays ont eu leurs moments de conflits internes et externes. Mais avec les arabo-musulmans rien ne change. Alors que nous sommes a l’ère de Rossetta et Philéa , et a parcourir plus de 5 millions de kilomètres pour atteindre Mars, ils sont toujours au VIIe siècle. 
        La France n’a pas perdu la guerre sur le plan militaire mais bien a cause de l’opinion publique . Dans une démocratie comme le disait déjà Alexis de Tocqueville « L’opinion publique est une dictature ». 
        C’est d’ailleurs parce qu’il n’y a pas d’opinion publique dans les pays arabo-musulmans , qu’ils stagnent et sont toujours sous des régimes soient autoritaires soient des dictatures ou des monarchies religieuses. Ces dernières se disent toutes de la famille du prophète. pour abêtir leur peuple et le faire taire. 
        Dans tous mes écrits , j’ai toujours condamné les interventions occidentales dans les pays arabo-musulmans, comme Africains. J’ai toujours écrit ( toutes mes interventions en témoignent) qu’il faut laisser ces pays régler leurs conflits. Parce que l’arabo-musulman n’est pas fait pour la démocratie , il est fait pour être sous des régimes forts. L’erreur des pays occidentaux c’est de croire que toutes les valeurs et toutes les cultures se valent et ils le font payer cher à leur peuple. Un seul homme politique , Poutine a été capable de réduire en cendre la Tchetchénie et fera de même en Syrie. Lui n’a pas d’opinion publique et ne s’embarrasse pas des « droits de l’homme ». Il arrivera a sauvé Bachar al-Assad sans tenir compte des « victimes collatérales » , comme les occidentaux. 
        Israël a toujours gagné ses guerres contre les pays Arabes. 1948/1967/1973 et c’est à la suite de leurs nombreuses défaites que les pays arabes ont changé de « stratégie » ils ont fait passé la guerre arabo/israélienne en guerre Palestino/israélienne , pour attirer la pitié et la compassion des opinions publiques occidentales. 
        Hamed , regardez les yeux grands ouverts les pays Arabes et musulmans et la lamentable situation économique, sociale, etc où ils se trouvent malgré pour certains le DON d’Allah , le pétrole et le gaz. 
        Bientôt votre pays l’Algérie commencera à battre de l’aile avec des soulèvements internes contenus jusqu’à présent grâce aux subventions et à la distribution des prébendes . 
        Toute les guerres ont une fin, mais cette fin est lointaine . Car dans les pays Arabes , l’opinion publique est inexistante pour faire pression sur les régimes en place. 


      • Hamed 22 février 21:18


        Excellent article. Bravo pour l’auteur pour la justesse de sa pensée pour le problème syrien.

        Cependant, comme vous dîtes, « lequel Moyen-Orient est à recomposer dans un chaos … constructeur. » Un peu comme ce que dit Schumpeter, la « destruction créatrice ».
        Il est évident que le chaos syro-irakien ne fera pas exemption à la règle, et il en sortira une Moyen-Orient rénové et renouvelé géopolitiquement et géostratégiquement.
        Et c’est ce que craignent les Occidentaux, et la Russie les a pris de vitesse.
        Le monde est en train de changer. Ce qui se passe en Syrie et en Irak, deux pays, deux fers de lance arabo-musulmans, ressemble un peu à c e qui s’est produit entre 1939 et 1945, mais à une échelle locale. Il y a certes des jihadistes assoiffés de sang, l’As qui lutte pour une cause ou autres factions armées, comme le pouvoir loyaliste ou l’EI, pour nombre d’entre eux a été la déveine, l’absence de perspective, etc., l’éclatement de l’Irak par l’intervention américaine, et donc se trouvent tous plongés dans une guerre sans merci.

        Mais, après la guerre, viendra forcément la paix. Regardez ce qui est sorti après 1945, l’Union européenne. Et cela demandera ce que cela demandera, le monde arabo-musulman a commencé à muter. Dans les années 1950 jusqu’à la fin des années 1970, la guerre était dirigé contre l’État d’Israël. Aujourd’hui, Israël est devenu un État qui ne compte presque rien dans la géopolitique proche et moyen-orientale.

        Il est suffisamment occupé par les Palestiniens, et les conflits dans la région le dépassent puisque même les grandes puissances n’arrivent pas à s’en sortir.

        Le monde comme l’économie mondiale est tenu en haleine à ce qui va sortir de ce conflit pour ainsi dire mondiale à l’échelle régionale. Toutes les grandes puissances et les puissances régionales, sans exception, se trouvent embarqués soit militairement soit économiquement.

        Et ce que dit mon ami Jonas, il est en retard d’une génération. Il pense toujours avec la même image du Musulman. Et on le comprend quand il dit " tous les arabo-musulmans ( a part une minorité ) pensent tous de la même manière ,qu’ils soient universitaires ou fellah analphabète , la structure mentale est toujours la même. "

        Et c’est à mettre à ce sentiment de peur qui prend tous ceux qui sont de confession juive. Et probablement, à sa place, je dirais la même chose. Le monde arabe est aujourd’hui à des années-lumières de la guerre-éclair de 1948, où on disait que une petite armée juive, de moins de 100 000 a vaincu 100 millions d’arabes. Ou encre la guerre-éclair en 1967. On sait même pas si les forces américaines n’étaient pas de la partie (sous drapeau israélien).

        Mais toutes ces guerres ont formé le monde arabo-musulman. Et il y a des enjeux considérables dans ce monde. On n’a qu’à voir les Bourses mondiales, quand le pétrole plonge d’un dollar, moins ou plus, les Bourses mondiales suivent le plongeon, quand il monte, les indices mondiaux montent.

        Prenons par exemple, le Premier ministre Netanyahou, il a été reconduit, malgré de graves scandales financiers, à un quatrième mandat en 2015. A qui le dit-il ? 0 la situation au Moyen-Orient, à la guerre, au chaos dans le monde arabo-musulman. Alors qu’Ehud Olmert a été emprisonné pour les mêmes motifs.

        J’espère avoir éclairé. Mais bravo pour l’article.
        Cordialement


        • Jonas 24 février 19:36

          @Hamed

          Pour votre gouverne Ehud Olmert ancien premier ministre est en prison pour détournement de 150 000 dollars et trafic d’influences ,comme l’ancien Président de l’Etat d’Israël Moshé Katsav pour frasques. Les deux ont été condamnés par la cour suprême où siège un Arabe israélien. 
          Connaissez-vous un pays arabe ou musulman ( voyez Erdogan en Turquie) qui est capable d’envoyer des hommes politiques corrompus en prison ? 
          -La théorie de Schumpeter « destruction créative » concerne les cycles économiques qui demandent des femmes et des hommes capables de se lancer dans des innovations, inventions et créations. et n’a strictement rien a voir avec les Etats , sauf si ces Etats peuvent s’appuyer sur des universités , des grandes écoles et un passé de recherches comme les allemands ,et les japonais. Dans ce domaine, il faut reconnaître la stérilité du monde arabo-musulman depuis la fin du XIIe siècle. 
          Pour que le monde arabo-musulman puisse rentrer de plein pieds dans l’ère du higt-teck , il lui faut abandonner ses fantasme du VIIe siècle, et accepter de séparer le religieux du politique. Malheureusement cela demandera des décennies. 
          Avec la crise économique et le prix très bas du gaz et pétrole , les meilleurs éléments formés ne tarderont pas à fuir leur pays. 
          Votre logiciel est obsolète , vous devriez le changer . Nous ne somme plus à l’époque de l’industrie lourde mais a celle de la révolution numérique et les faits et les événements du passé ne se renouvelleront pas , sauf en catastrophe ( je paraphrase Marx). 
          Israël , a gagné et gagnera , encore la guerre contre les pays arabes. « C’est un pays qui a des femmes et des hommes de grandes qualités , voyez les innovations et certaines vous ne pouvez même pas soupçonner leurs auteurs. Aujourd’hui ce ne sont pas les quantités d’hommes qui comptes mais leurs qualités. Vos élucubrations sur les américains aidant israël servent à cacher vos dépits et vos humiliations. Les Chinois et les Indiens qui sont des pragmatiques ont signé des grands contrats avec Israël. Les pays Arabes a part le pétrole que peuvent-ils proposer ? Lisez la presse spécialisée e votre choix dans le domaine des high-teck vous aurez le coeur net sur la place d’Israël. 

          Un petit pays de 21 000 km2 de 8 millions d’habitants cristallise sur lui, 57 pays ( 22 pays Arabes et 35 musulmans, représentant 1 500 millions d’habitants possédant plus de 30 millions de kilomètres carrés C’est vous arabo-musulmans qui ne représentaient rien, c’est une des raisons pour lesquelles vous encouragez et stimuler la violence pour faire parler de vous. Voyez la pauvre Syrie , 270 000 morts +de 500 000 blessés à vie des destructions immenses et 11 millions de réfugiés. SANS QUE LES PAYS ARABO-MUSULMANS loin des frontières ne se proposent de recevoir leurs » frères en religions " ni les Etats du Golfe ouvrent leurs bourses. Ce sont des pays non musulmans qui leur viennent en aide. 

          HONTE AUS PAYS ARABO-MUSULMANS !

          Les pays arabes n’ont besoin d’aucune puissance étrangère pour ce faire la guerre . Vous vous polarisez sur l’intervention des Américains en Irak, mais regardez le passé. voilà une petite liste non exhaustive des guerres entre pays arabes ou entre pays musulmans : ( liste sans chronologie) 
          - Guerre des Sables ( 1963 ) Maroc/ Algérie suivie de celle de 1977, environ 5 000 à 10 000 morts 
          -Première guette du Yémén ( 1962.1970) avec l’intervention de l’Arabie saoudite pour le sud et l’armée égyptienne de Nasser pour le nord : 250 000 morts, suivront une seconde guerre puis une troisième actuellement.
          -Guerre civile en Somalie depuis 1991 , 500 000 morts et cette guerre n’est pas finie.
          -Soudan première guerre avant la partition , pendant 25 ans , 2 millions de morts 
          -Darfour 2002 , 300 000 morts 
          - Guerre de 1971 entre le Pakistan Occidental et le Pakistan oriental donnant le Bangladesh , 3 millions de morts 
          -La guerre civile Algérienne , + de 200 000 morts. 
          -La guerre civile Libanaise , 150 000 morts. 
          -Iran/ Irak , 1 million de morts sans compter les 600 000 morts pendant le règne du dictateur irakien. Guerre Egypte/Libye -Guerre entre la Libye et le Tchad - Massacre et destruction de Hama par Hafez al-Assad 1982—Guerre du Sahara , Maroc- Mauritanie Polisario - Massacre à Bahrein-Massacre du général Suharto en Indonésie- Occupation du Nord de Chypre par la Turque- Guerre entre Turcs et Kurdes etc je ne cite même pas la Tchetchénie-Dagustan -Ingouchie- Les Ouïghours au Xing Giang etc. 
          Vous voyez si j’étais Arabo-musulman je commencerai par penser ce qui ne va pas et pourquoi tant de guerres qui suivent celles du vivant du prophète comme lors de sa mort par les califats. 





        • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 23 février 14:46

          lequel Moyen-Orient est à recomposer dans un chaos … constructeur.« 

          L’auteur rejoint ici la plan américano-israélien de »recomposition" du Moyen-Orient :
          Moyen Orient : Le plan américano-israélien

          lequel plan est en cours actuellement, puisque le Soudan, la Libye et l’Irak sont démantelés, la Syrie résiste.


          • Jonas 23 février 20:12

            @Hannibal GENSERIC

            Vous avez oubliez , la Tunisie , l’Algérie , le Yemen, la Somalie , Bahrein , l’Arabie saoudite , les Emirats du Golfe, la Jordanie , Pakistan, le Bangladesh , l’Afghanistan le Mali , le Maroc bref tous les pays arabo-musulmans en ébullition sont poussés par un plan diabolique américano-israélien, Heureusement que la Syrie résiste grâce à la Russie de Poutine , a l’Iran des mollah et au Hezbollah. 
            Vous me confortez , contrairement a certains internautes de ce site qui me traitent d’anti-arabes pour certains d’islamophobes pour d’autres. 
            Parce que je ne pense pas du bien des pays arabo-musulmans ,. Ce sont des femmes et des hommes irresponsables , inintelligents , analphabètes , arriérés , dotés de pauvres cervelles , qui sont manipulables comme des robots. Il suffit que les américains et les israéliens ordonnent et les masses , hirsutes et sauvages se massacrent , violent, incendient ,crucifient ,etc. dans les 57 pays. 
            Merci de m’apporter votre caution.



          • MAIBORODA MAIBORODA 24 février 09:07

            à GHEDIA Aziz 


            Ayant vécu « par le passé » en Algérie, je visite de temps à autre 2 sites sétifiens, et je suis abonné à la lettre quotidienne d’El Watan.
            Votre propos m’incite à lire aussi « Le quotidien d’Oran ».
            Cordialement.
            « u zinu » 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès