• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Génération docile

Génération docile

Moi qui suis un irrécupérable réactionnaire, un anar de droite indécrottable, je viens d'une famille où l'idée même de docilité est une des pires insultes que l'on pouvait dire à quelqu'un. C'était l'épithète infâmante, ça l'est toujours. Nous étions éduqués à l'indocilité. Nous n'étions sans doute pas la seule. Je ne suis donc pas entièrement responsable de mon comportement scandaleux pour notre époque. J'ai le plus profond mépris pour ces paradigmes sociaux réputés obligatoires afin de conserver sa place de maillon dans la chaîne des esclaves volontaires. Et ce qui m'effraie le plus c'est la docilité absolue des plus jeunes générations, leur crédulité terrible, leur incapacité à faire preuve de sens critique, leur malléabilité terrifiante.

Il suffit de tellement peu pour qu'ils tombent dans les bras d'un démagogue ou un autre, d'un fou furieux fanatique, d'un cinglé illuminé.

Avant un vieux con pouvait déplorer qu'il n'y avait plus de jeunesse, que les jeunes étaient de plus en plus mal élevés, des rebelles provocateurs, chevelus ou non. En 2017, un vieux con ne peut plus se plaindre de tout cela. Les jeunes ne boivent plus, ne se droguent plus, sont soucieux d'équitable et de développement durable", font à peine l'amour en évitant de prendre des "risques" car l'acte d'amour qui n'est plus un péché devient un risque et la grossesse pour une femme un genre d'affection. Ils rêvent d'un bon petit PEL, d'un pavillon avec deux enfants et un chien, et un jardinet. Ils écoutent attentivement les conseils de bien-être, de gestion du "capital santé", et les suivent attentivement.

Ils seraient même un peu trop dociles.

Ils sont attentifs à leur scolarité, la construisent comme une carrière. Ils se soucient à peine de culture, elle ne sert à rien dans leur esprit. Ils achètent les gadgets électroniques que le système leur intime d'acheter, les vêtements aussi, sans parler des émissions de télévision dites divertissantes. Comme les adultes ils se justifient en arguant du besoin de se "laver le cerveau" après une dure journée. Ils sont soumis volontairement, dans l'allégeance totale et enthousiaste à l'économique, surtout de par leur peur d'en être exclus. On peut les comprendre certes mais se soumettre n'empêchera jamais de se retrouver un jour ou un autre au chômage selon les caprices des vrais maîtres de ce monde. 

Cette génération tellement docile rappelle les Elois du roman d'Herbert Georges Wells. L'auteur imagine l'an 800 000 et des poussières, bien sûr il s'agit d'une fable imaginée à partir de ses préoccupations liés à l'ultra-libéralisme victorien de son temps qui est toujours un peu le nôtre. L'humanité en cette période lointaine est divisée en deux groupes :

les Elois, beaux, bienveillants mais indifférents, gentils mais ayant perdu leur humanité, doux mais sans plus aucun goût pour le savoir et la créativité et terriblement dociles eux aussi puisque chaque nuit ils sont massacrés et dévorés par les morlocks, descendants des populations des marges, sans que cela ne suscite de leur part quelque réaction énergique.

La génération tellement docile des jeunes en 2017 ressemble beaucoup aux Elois, il ne faudrait pas grand-chose pour qu'elle se fasse dévorer sans protester. On chercherait en vain de nouveau Rimbaud...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  1.9/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 8 mars 11:02

    Oui, ils applaudissent, comme des cons, l’appel au meurtre de Ruquier. Mais si il y avait eu un contradicteur (ca n’existe plus sur les merdias), je pense qu’ils auraient aussi applaudi. Vraiment des moutons.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mars 11:30

      @troletbuse
      les contradicteurs sont rares aussi ailleurs et jamais supportés


    • Taverne Taverne 8 mars 11:04

      C’est l’esprit d’Eloi en somme. Ce n’est pas, contrairement à ce qu’on prétend l’homme augmenté qui pointe à l’horizon mais l’homme réduit, l’homme ramassé, l’homme diminué. Et quelquefois même raccourci de façon sommaire et brutale pour être exposé en pâture dans les vidéos que lesdits jeunes se vantent de regarder par esprit de saine curiosité.


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mars 11:32

        @Taverne
        C’est la servitude volontaire aussi hélas et oui l’homme diminué


      • Hecetuye howahkan howahkan 9 mars 08:10

        @Amaury Grandgil
        @taverne

        Salut à vous deux.., oui la servitude volontaire..et oui un humain diminué...

        sujet et fait que j’aborde souvent ici..juste pour dire euh pas cette fois..
        mais pour amener les réflexions de Étienne de la Boétie vers 1550...on pourrait remonter sinon jusqu’à il y a genre 3000 ans ou plus selon la vrai histoire inconnue..des masses car cachée..
        ============================

        Chose vraiment surprenante (...) c’est de voir des millions de millions d’hommes, misérablement asservis, et soumis tête baissée, à un joug déplorable, non qu’ils soient contraints par une force majeure, mais parce qu’ils sont fascinés et, pour ainsi dire, ensorcelés par le seul nom d’un, qu’ils ne devraient redouter, puisqu’il est seul, ni chérir, puisqu’il est, envers eux tous, inhumain et cruel

        Cette ruse des tyrans d’abêtir leurs sujets n’a jamais été plus évidente que dans la conduite de Cyrus envers les Lydiens, après qu’il se fut emparé de leur capitale et qu’il eut pris pour captif Crésus, ce roi si riche. On lui apporta la nouvelle que les habitants de Sardes s’étaient révoltés. Il les eut bientôt réduits à l’obéissance. Mais ne voulant pas saccager une aussi belle ville ni être obligé d’y tenir une armée pour la maîtriser, il s’avisa d’un expédient admirable pour s’en assurer la possession. Il y établit des bordels, des tavernes et des jeux publics, et publia une ordonnance qui obligeait les citoyens à s’y rendre. Il se trouva si bien de cette garnison que, par la suite, il n’eut plus à tirer l’épée contre les Lydiens. Ces misérables s’amusèrent à inventer toutes sortes de jeux si bien que, de leur nom même, les Latins formèrent le mot par lequel ils désignaient ce que nous appelons passe-temps, qu’ils nommaient Ludi, par corruption de Lydi.

        Mais ils ne font guère mieux ceux d’aujourd’hui qui, avant de commettre leurs crimes les plus graves, les font toujours précéder de quelques jolis discours sur le bien public et le soulagement des malheureux

        Et pourtant ce tyran, seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni même de s’en défendre ; il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à la servitude. Il ne s’agit pas de lui rien arracher, mais seulement de ne lui rien donner.

        Le théâtre, les jeux, les farces, les spectacles, les gladiateurs, les bêtes curieuses, les médailles, les tableaux et autres drogues de cette espèce étaient pour les peuples anciens les appâts de la servitude, le prix de leur liberté ravie, les outils de la tyrannie

        Vous vous affaiblissez, afin qu’il soit plus fort, plus dur et qu’il vous tienne la bride plus courte : et de tant d’indignités, que les bêtes elles-mêmes ne sentiraient point ou n’endureraient pas, vous pourriez vous en délivrer, sans même tenter de le faire, mais seulement en essayant de le vouloir.

        Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres.

        Je ne veux pas que vous le heurtiez, ni que vous l’ébranliez, mais seulement ne le soutenez plus, et vous le verrez. comme un grand colosse dont on dérobe la base, tomber de son propre poids et se briser

        etc....

        un monde coopératif partageur équitable uniquement sur une base volontaire bien sur...ce qui implique que le premier changement se passe en chaque humain, ou du moins en suffisamment d’humains, volontaire signe le fin de la servitude, le maître par une habile ruse nous a persuadé du contraire....« on » y croit dur comme fer..

        le maître c’est le renard bien sur....lui qui a permis ce fantastique lâché de crétins des alpes autrefois du au manque d’iode...qui sont partout aux commandes aujourd’hui...sauf exceptions d’ autant plus remarquables..


      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mars 08:21

        @howahkan
        Il y a aussi Sollers qui qu’on l’aime ou pas a dit une chose fort juste : « Toute dictature commence par un décervelage intensif »


      • foufouille foufouille 8 mars 11:21

        les moutons ont toujours existés, j’ai pas l’impression que le nombre est plus grand.


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mars 11:35

          @foufouille
          moi aussi et que gràce au net, l’instinct grégaire progresse


        • foufouille foufouille 8 mars 15:02

          @Amaury Grandgil
          je pense le contraire car le net permet de s’informer si tu le veut.
          on peut dire que c’est un progrès pour les forums spécialisés.
          les moutons le sont souvent de naissance même si il est possible de changer un peu avant lâge adulte.
          la plupart des hommes sont grègaires de nature, ils seront toujours attirés par ceux qui leur ressemblent, peuvent dominer ou vouloir être dominé inconsciement.
          si tu ne fait partie de la norme, tu ne peut être attiré par celle-ci.
          cherche neurone miroir.
          c’est de la neurologie.


        • rocla+ rocla+ 8 mars 11:47

          Ceux qui disent la vérité  sont éloignés des micros .


          La moutonnerie ambiante consiste pour un Président d’ aller prendre des 
          nouvelles d’ une racaille , ou d’ une Léonarda .

          Bééééééééééééééé.

          • Gasty Gasty 8 mars 18:45

            @rocla+

            Tu penses à qui ?...Fillon ? Lepen ? Macron ?


          • Coriosolite 8 mars 12:04

            Ah les sales jeunes !!

            Remercions les générations de contestataires, indociles, révolutionnaires etc. qui ont finalement, l’âge venant, si bien su se couler dans le moule de la société de consommation, y faire leur trou et le défendre bec et ongles.

            Ces générations si contentes d’elles-mêmes qu’elles refusent de vieillir et se voient encore comme l’avenir du monde, laissent derrière elles un monde parfait, c’est tellement évident.

            Alliant esprit bourgeois et rebellitude de façade, s’autoproclamant modèles de culture et de civilisation, elles se permettent de mépriser ceux qui héritent du caca qu’elles leur laissent, et exigent presque que les héritiers les remercient du cadeau.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mars 15:14

              @Coriosolite
              Je ne les méprise pas du tout, je crois juste qu’ils sont capables de beaucoup mieux.
              Et je ne les incrimine pas une seconde ces jeunes, ce n’est pas entièrement de leur faute bien que bien entendu ils aient eux aussi une conscience.


            • La mouche du coche La mouche du coche 8 mars 19:29

              Hugh ! Coriosolite a bien parlé. Les soixanthuitards laissent un monde pourri à leurs gosses et en plus leur donnent des conseils. Le comble parfait.



            • julius 1ER 9 mars 08:07

              @La mouche du coche


              parceque le monde laissé aux soixanthuitards était beau et formidable ????
              compte tenu de ce qu’il était les soixanthuitards ont assez bien relevé le niveau !!!

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mars 08:20

              @julius 1ER
              Parlons en du monde pourri, les gosses actuels jouent sur la culpabilisation des parents et des adultes pour justifier leur allégeance et leur soumission aux pires diktats commerciaux, aux pires conneries d"infotainement ce qui les fait glisser lentement mais sûrement dans une forme d’aliénation.


            • La mouche du coche La mouche du coche 9 mars 09:19

              @julius 1ER
              le monde laissé aux soixanthuitards n’était pas beau et parfait mais il était bien mieux. La France de De Gaulle et avant lui était mille fois plus belle et vous le savez parfaitement.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mars 09:27

              @La mouche du coche
              Il y avait moins de chomage et de mondialisation


            • julius 1ER 9 mars 10:23

              @La mouche du coche


              tu sais ce que tu dis là 1930/40 à 1968 ... tu sais ce que c’est la guerre .. les privations les tickets de rationnement et puis après la guerre.. les guerres de décolonisation avec en prime pour la plupart 2ans et demi de service militaire ....
              quel age as-tu pour dire des conneries comme celles -là ??????

              et il faudra attendre 1975 pour retrouver le niveau de PIB des années 30 ... à mon avis tu as manqué de nombreux épisodes du film !!!

            • Coriosolite 9 mars 11:47

              @Amaury Grandgil 
               les gosses actuels ..... leur allégeance et leur soumission aux pires diktats commerciaux, aux pires conneries d"infotainement ce qui les fait glisser lentement mais sûrement dans une forme d’aliénation.

              Parce que bien sur, les générations des anciens ne sont absolument pas matérialistes, ni accrochées à leur télé, leur bagnole, leurs livrets d’épargne ou leur camping-car.

              Faut-il vous rappeler qu’une génération nouvelle, quelle que soit l’époque, n’a d’autre choix que de prendre le monde comme elle le trouve. Et de s’y faire sa place pour éventuellement le changer.

              Si la société actuelle est si répugnante, qui en est responsable ? Les nouvelles générations ?

              Ou bien les plus anciens bercés (bernés ?) par la vie facile héritée des 30 glorieuses et des privilèges qu’ils doivent à cette période (situation financière, vie tranquille etc).

              Ils sont un soutien de poids à un système qu’ils ne remettent pas en cause car la « crise » ne les touche (le plus souvent) pas autant que les jeunes. Ce système, ils ne l’ont jamais remis en cause non plus et ce n’est pas la pseudo-révolution de mai 68 à laquelle certains disent avoir participé qui me fera dire le contraire.

              D’ailleurs, il suffit de constater à quel point ils craignent et rabaissent tout élan révolutionnaire (Jamais, Ô grand jamais ne faire de vagues !). Le changement pour eux c’est Macron ou Fillon !!

              Globalement, ce sont les premiers à avoir adopté le mode de vie petit bourgeois couplé avec un abandon des racines, des traditions et du sens de la communauté qui était la vie et la fierté de leurs aînés.

              Ils ont soutenu ou se sont tus sur tous les changements sociétaux et ont été bien dociles à tous les niveaux car ils ont été des profiteurs et non des continuateurs.

              Leur mollesse, leur égoïsme, leur laxisme, leur lavage progressif du cerveau les a amenés à accoucher de générations bien pires encore à qui ils n’ont transmis que leur petitesse.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mars 11:52

              @Coriosolite
              Je suis tout à fait d’accord, cette génération est le résultat de ce que les précédentes n’ont pas jugé bon de transmettre. Cette génération docile est victime de la bêtise et de l’incurie des aînés, évidemment.


            • leypanou 8 mars 12:39

              il ne faudrait pas grand-chose pour qu’elle se fasse dévorer sans protester. : se laisser dévorer sans protester non, plutôt aller se faire dévorer avec entrain et en chantant « nous aussi, nous aussi ».

              Alain Juppé a abandonné la partie définitivement, arguant que les Français veulent un renouveau, mais un renouveau avec quelqu’un qui est « là » depuis plus de 30 ans, occupant tous les postes possibles et imaginables, sauf le dernier, cela fait un peu bizarre, à mon humble avis !


              •  
                 
                 
                 
                Gland remplacé docile ?
                 
                 
                 
                « L’immigration est un moyen de créer une certaine détente sur la main d’œuvre du travail et de résister à la pression sociale » Pompidou négrier
                 
                 


                • Sphere 8 mars 13:46

                  L’Éducation a complètement changé, il y a une volonté de tuer l’esprit critique. Ma mère est prof au collège depuis plus de 30 ans, elle est dépitée du changement monstrueux qui s’opère depuis 5 ou 10 ans. C’est sincèrement une catastrophe.


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mars 15:11

                    @Sphere
                    C’est en effet très préocccupant


                  • Cadoudal Cadoudal 9 mars 00:15

                    @Sphere
                    Selon l’OFDH, 55 rebelles ont été arrêtés par les forces du régime après la tentative de libération du lycée Suger de Saint Denis...


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mars 08:47

                    @Cadoudal
                    Des « rebelles » je ne suis pas sûr...


                  • Rincevent Rincevent 8 mars 14:58

                    C’est drôle (?) que sur certaines questions sociétales, la droite de la droite et la gauche de la gauche se rejoignent. L’attitude de la jeune génération en fait partie. Les deux font le même constat : dépolitisation, acceptation, sans questions, des règles actuelles, du politiquement correct, consommation hi-tech à tout va, etc. Devant cette situation un peu embarrassante, nos médias mainstream ont trouvé la parade : toute personne qui partage ce genre de constats, en franchissant les lignes de sa famille politique, est un « rouge-brun » !

                    Facile : en apposant ce tampon disqualifiant sur des gens comme Todd, Sapir, Michéa et combien d’autres, on évite de prendre en comptes leurs arguments dérangeants, ont remet bien place les œillères, comme pour un bœuf de labour, afin qu’il trace bien droit… Le politiquement correct, finalement, c’est ça.


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mars 15:10

                      @Rincevent
                      Totalement


                    • Rincevent Rincevent 8 mars 16:16

                      @Amaury Grandgil

                      Pour ce qui serait du manque d’esprit critique des jeunes, au delà de l’ambiance actuelle qui fait tout pour qu’ils n’en aient pas, se pose quand même une question évidente : ils ne sont pas nés par parthénogenèse, ils ont eu des parents. Que leur ont-ils transmis ? Avaient-ils quelque chose à leur transmettre ? Pensaient-ils qu’ils devaient transmettre ? (autre chose que réussit dans la vie). Il s’est passé, à mon avis, une véritable coupure historique entre générations, dont la célébration du « jeunisme » me semble plus un marqueur que la cause. Encore une fois, je pense à Christopher Lasch et sa Culture du Narcissisme (mon dada en ce moment), une piste parmi d’autres.


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 mars 17:42

                      @Rincevent
                      Tout à fait et les parents qui n’ont rien transmis


                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 mars 00:58

                      @Rincevent



                      Oui. Le vrai clivage n,est plus entre Droite et Gauche, nais entre Changement et Statu quo, Si l’UPR es élimine au premier to tour, croyez vous que ce votes se reporta sut le PR ou ; le PS ? Je crois qu’il ira au FN’. Et je pense qu’on ne l’a oas encore compris.

                      PJCA

                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 mars 08:22

                      @Pierre JC Allard
                      Non en effet ils ne l’ont pas encore compris


                    • Crab2 8 mars 15:57

                      Le rhinocéros et la mort ou le bonheur de ces dames

                      [ .../... ]

                      " rituel d’exorcisme contre la peur du sang menstruel, et donc de la féminité comme source de danger " - pour ce 8 Mars, journée de la femme, ce scoop ne manquera pas de faire le bonheur de ces dames

                      http://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/03/le-rhinoceros-et-la-mort.html


                      • sleeping-zombie 8 mars 16:55

                        Hello,

                        Moi qui suis un irrécupérable réactionnaire, un anar de droite indécrottable, je viens d’une famille où l’idée même de docilité est une des pires insultes que l’on pouvait dire à quelqu’un.

                        Traduction : tu es aussi un mouton, mais tu ne suis pas le même berger.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès