• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Grenelle du cul

Grenelle du cul

Depuis quelques années, en réponse à tous les problèmes imaginables ou pas qui plombent la société française, les dirigeants politiques proposent invariablement des « Grenelle ». C’est-à-dire de plus ou moins grands forums de discussions qui ne servent à rien mais distraient le peuple.

A l’origine, rappelons que les accords dits de Grenelle remontent à mai 1968, période depuis lors fantasmée et idéalisée, et désignent le résultats de discussions au ministère du Travail situé alors rue de Grenelle dans le 7ème arrondissement de Paris. Cela va peut-être sans dire pour certains, mais mieux en le disant pour beaucoup. Par extension, donc, un Grenelle désigne aujourd’hui, selon Wikipédia (qui ne raconte pas que des conneries) « un débat multipartite réunissant des représentants du gouvernement et d’associations professionnelles et/ou d’ONG, portant sur un thème spécifique et visant à légiférer ou à prendre position. » 

Depuis 2000, on a eu ainsi droit à des grenelle de la santé, de l’environnement, de l’insertion, de l’audiovisuel, de la formation, de la mer et, last but not least, un tout nouveau grenelle « des ondes », souhaité par le premier ministre François Fillon. C’est ce dernier qui a fait monter la température sous le crâne et la chevelure punk de Roselyne Bachelot, ci devant ministre de la Santé, et supposée ordonnatrice, donc, de ce nouveau Grenelle : « Qu’est ce que j’en ai marre de ces grenelle qui ne servent à rien » a-t-elle déclaré selon le Canard Enchaîné, avant d’ajouter « On devrait plutôt faire un Grenelle du cul. » dans son inimitable style de déconne permanente qui la rend si attachante. On passera sur la réplique de sa collègue Nadine Morano (« Dans ce cas là il faudrait prendre Christine Boutin comme marraine. ») pour nous arrêter sur ce ras le bol plein de bon sens de la ministre de la Santé.

Car enfin, à quoi servent ou ont servi ces Grenelle successifs ? A rien. Du vent, du pipeau, de la flûte à bec. L’environnement, c’était pour faire plaisir à Nicolas Hulot, l’insertion c’est pour calmer les syndicats ou pour parler aux jeunes, la mer c’est pour répondre aux marins qui voulaient casser la gueule au Président Sarkozy à une époque pas si éloignée. Un Grenelle, c’est pratique à défaut d’être utile, ça permet de répondre aux impatiences par un « do not disturb » infranchissable : on discute, permettez qu’on prenne notre temps. Quant aux résultats…Longtemps que les résultats n’intéressent plus les politiques, sauf pendant les élections. Longtemps qu’ils ont compris que l’essentiel était de faire diversion, d’une façon ou d’une autre, d’occuper les « ondes » justement, fusse par un énième Grenelle. Certains ont du coup l’impression que quelque chose est fait. Alors que non, rien. Le Grenelle est à peu près aussi efficace qu’une bière au zinc, pour résoudre les problèmes du monde. C’est là tout le sens, et tout le bon sens de la saillie (sic !) de Bachelot, qui voit juste, frappe précisément, fait preuve de lucidité. Une manière aussi de prévenir, l’air de rien : à force de prendre les gens pour des cons, ça finira par se voir.

Mais un Grenelle du cul, pourquoi pas ? Le cul pollue moins que les ondes, par lequel il passe parfois (Internet) mais bon le cul n’est ni sans problème ni sans risque pour la santé, selon les pratiques. Alors, pourquoi pas ? Mais, le cas échéant, qui autour de la table ? L’ex président de Radio France, qui posait parfois les micros pour enfiler des masques en cuir de justicier masochiste ? L’actuel Président du FMI, qui attache beaucoup d’importance à ses collaboratrices et n’hésite pas à faire don de son corps en cas de crise ? Ségolène Royal, qui selon Eric Besson est partie avec « les couilles » de François Hollande (cité dans le Canard, toujours, de ce mercredi) ? Ou la miss météo des Graves Infos.fr, qui prend notre température les seins à l’air et la culotte légère ? Qui pour le Grenelle du cul ? Benoît XVI, qui ne croit ni au préservatif ni à l’Afrique ? Rachida Dati, qui enfante sans homme ? Qui ?

Fort à parier qu’il y aurait des candidats, bien du monde, pour s’asseoir autour de la table et parler des problèmes de cul des français. Bien plus intéressant que de savoir si les ondes de votre connexion sans fil vont vous expédier droit au bloc opératoire, ou si l’usage abusif du téléphone portable provoque un cancer de l’oreille, ou si les abeilles vont finir, un jour ou l’autre par disparaître. Un Grenelle du cul, ça relèverait le niveau, et puis tout le monde sait, on va pas se la raconter, que si tout allait bien à ce niveau là, tout irait mieux. Le cul est partout et tout est dans le cul, Bachelot le sait bien Morano aussi, et l’ensemble des députés, et Berlusconi aussi, pervers pépère qui, à l’âge prostatique, n’hésite pas à emballer les très jeunes filles, histoire de garder la forme et les implants en place. Un Grenelle du cul, histoire de voir où en sont les français dans ce domaine, qui pratique comment, quelle fréquence, savoir si les ondes, le chômage, la crise, les peintures au plomb ou la fièvre porcine, l’insertion (sic !) ou la pêche, le réchauffement ou les oméga 3 influent sur notre libido. Certains prétendront bien qu’il n’y a pas que le cul dans la vie, et à ceux là on proposera un Grenelle de la mauvaise foi.

Vive le Grenelle du cul, donc, et vive Roselyne ! Quitte à multiplier les machins inutiles, autant se marrer un peu, par ces temps de crise, c’est pas du luxe. En politique, c’est bien connu, les coups au dessous de la ceinture sont autorisés. Sinon recommandés. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Internaute Internaute 9 mai 2009 12:53

    Trés bonne description de l’état de la classe politique en France.


    • plancherDesVaches 9 mai 2009 14:50

      Hhmm.. encore un sujet « sous tes reins »

      Elevons le débat de 20 cm. smiley


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 mai 2009 17:35

        « Car enfin, à quoi servent ou ont servi ces Grenelle successifs ? A rien. Du vent, du pipeau, de la flûte à bec. »

        Un Grenelle du cul n’est il pas, à lui seul, facteur de vent, matière à jouer du pipeau, de la flûte à bec. même du trombonne à coulisse et finir en tromblon ou en double grosse caisse à pédale...
        Si c’est Christine boudin qui s’en charge, ce sera un Grenouille du bénitier, dans les cas de Sardine Mora-por-no, ce serait un Quenelle du pruneau-cul, tout cela n’est pas très sérieux...

        Par contre, l’absenteïsme des députés européens pourrait très bien être dû aux partouzes qui s’organisent dans les hôtels environnants...

        http://www.zataz.com/news/3176/Piratage-de-la-mairie-de-Toulouse.html

        http://www.parti-ecologique-ivoirien.org/Cotedivoire/Strip-tease-partouze-Le-sexe-envahit-les-bars-climatises-d-Abidjan.php

        http://www.radicalparty.org/belgium/lettera150200_f.htm

        et j’en passe...


        • Georges Yang 9 mai 2009 20:09

          Chere Lilian
          J’opine !


          • appoline appoline 9 mai 2009 21:04

            J’ai aimé lire l’article. C’est vrai qu’un grenelle du cul en décoincerait peut-être certains et .....certaines. Bon, pour les gros-gras-mouillés pas la peine, ils sont déjà bien trop décoincés comme cela.


            • MR MERLIN Perpleks 9 mai 2009 22:07

              La proposition est de première importance,
              lançons, dès ce soir une pétition nationale ,

              pour un grenelle du cul, l’avenir de la FRANCE est en jeu !


              • Atlantis Atlantis 9 mai 2009 23:08

                Pour un peu sarko pourra y participer ...


                • Τυφῶν בעל Perkele winkiesman 10 mai 2009 11:01

                  Haranguons le parlement, votons la prime aux députés.

                  Typhon


                  • Georges Yang 10 mai 2009 16:37

                    Chère Lilian,

                    Je suis atterré de constater que votre article n’a eu l’audience qu’il mérite.

                    Traité par Allain Jules, le thème aurait été comme d’habitude galvaudé et écrit avec un langage de bas etage.

                    Bien que n’appréciant outre mesure Roselyne Bachelot, je dois lui reconnaître un certain a propos. Maintenant, qu’inclure dans ce Grenelle du cul ?

                    Un plénière, des ateliers de discussion, des travaux pratiques, des « projections’ dans les deux sens du terme ? Le débat reste donc ouvert.

                    Félicitations tout de même pour avoir levé ce lièvre.


                    • SANDRO FERRETTI SANDRO 11 mai 2009 09:59

                      Doc,
                      Ne vous fatiguez pas à interpeller Lilian M . , il ne répond jamais sous ses articles ( ni ailleurs).
                      C’est du reste le problème avec lui, car sinon, ses articles sont bien écrits toujours, pertinents souvent.
                      Pour en revenir au sujet, je dirais que le doute m’ habite.
                      Les avis divergent, et dix verges, c’est énorme.


                    • maxim maxim 10 mai 2009 17:17

                      j’allais faire la même remarque ....rien que le titre et la signature de Massoulier ....il y a encore quelques mois aurait fait un tabac !

                      dommage l’article est sympa !

                      mais la nouvelle formule ,l’esprit ,l’ambiance ,tout ce qui faisait ce qu’était Avox en a pris un coup dans l’aile ....

                      presque plus de spontanéité ,de chaleur ,ça ne le fait plus comme on dit .

                      et puis beaucoup d’entre nous sont partis ;

                      en espérant qu’enfin on parvienne à ce Grenelle du Cul ,débattu en direct à la télé ,avec passage à l’acte ,et notation sur le vif des participants pour la meilleure position et la plus originale !


                      • Gabriel Gabriel 11 mai 2009 07:58

                        Marre que l’on ne m’aime que pour mon corps ! J’ai aussi une voiture merde !


                        • Christoff_M Christoff_M 12 mai 2009 00:03

                          La communication dirige sous le sarkozysme qui consiste en une névrose de paroles et de faits et gestes voulant prouver absolument le mouvement aux dépends de l’intelligence...

                          Avant nos sociétés étaient labellisées Iso, je subis deux fois la réorganisation typa Andersen, société d’escrocs et de gourous, pilleurs des fonds des boites françaises naïves !! deux fois ces boites fermèrent après la saignée labellisée ISO...

                          Maintenant une entreprise consacre des milliards à sa com pour être jugée Bio, verte ou je ne sais quel couleur à la mode !! Quand arrêtera t on l’escroquerie intellectuelle... la vedette du grenelle veut tout dire, mr Borloo, avocat international, comme de nombreux membres de ce gouvernement factice, madame Lagarde et ses bérets, nous avons la l’image de la com et des avocats d’affaires au pouvoir qui ne sont la que pour leur carnet d’adresses et pas pour une mission ou des convictions !!

                          Mr Hulot et son avion à moteur, mr Arthus Bertrand font partie du même business, des jeteurs de poudre de perlin pimpin, qui nous bercent dans l’illusion d’un changement ou d’une prise de conscience, alors que le libéralisme mondial cimente toutes les libertés, le label bio ou vert n’étant décerné que pour permettre l’élargissement d’activités ou le déguisement de d’activités moins recommandables, sous des labels politiquement correct, comme le grenelle de ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès