• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Grippe A : Le vaccin actuel serait sans effet sur le mutant (...)

Grippe A : Le vaccin actuel serait sans effet sur le mutant D225G

Alors que l’Oms vient de publier un rapport qui, contredisant le précédent, confirme que des cas avérés de mutation dans divers pays (Norvège, Brésil, Chine, Etats-Unis, Mexique, Japon, Ukraine) ont été observé depuis avril - on remercie ses fonctionnaires de nous avoir averti il y a quelques jours -, la vague pandémique ukrainienne, volontairement non différentiée entre grippe saisonnière, H1N1, H1N1 D225G, voire autres affections virales pulmonaires encore non officialisées, déborde de ses frontières.

Environ 1,7 millions de malades, 100.000 hospitalisés, 400 morts (chiffres du 24/11) en un peu plus de trois semaines en Ukraine, rien ne semble vouloir arrêter la progression qui semble suivre son rythme de croisière à 500.000 malades supplémentaires par semaine. Sans qu’on sache dans quelle proportion se situent les affections pulmonaires graves dont on a pu apprécier les sordides descriptions dans les nombreux témoignages qui parviennent sur les sites d’information alternative : poumons noirs, brûlés, gorgés de sang, hémorragies pulmonaires, décès en quelques jours.
 
Le Belarus subit les mêmes maux. Le récent témoignage d’un médecin local décrit une maladie similaire « qui est comme un feu qui, s’il n’est pas éteint, brûle tout […] la structure du virus est celle d’une grippe espagnole ». Curieusement, rien ne filtre de ce pays, les dernières statistiques fiables datent du 10 novembre, et indiquaient 223.000 malades.
 
Aux Etats-Unis, où des pathologies similaires viennent d’être signalées dans l’IOWA (voir mon précédent article), c’est une vague de résistance au Tamiflu qui vient d’être signalée par Niman, où, contrairement aux affirmations de Roche qui défendent une mutation spontanée, il avance la théorie que c’est déjà le D225G qui se transmet par supports multiples en se recombinant. Il sera difficile, maintenant que l’OMS a admis l’existence d’une mutation aux Etats-Unis, de ne pas y voir le D225G, d’autant avec les similarités pathologiques de l’IOWA. Raison de cette résistance farouche des médias américains ? C’est la même souche que la grippe espagnole de 1918 !
 
 
Alors que Niman explique qu’en finalité les échantillons de Norvège contiendraient essentiellement le D225E, plutôt que le D225G, présent sur un seul échantillon norvégien, mais majoritaire dans les échantillons ukrainiens , arrive la question du jackpot :
 
« A : - Est-il possible d’accéder au D225G avec un vaccin ?
 
Niman : - La cible du vaccin n’était pas le clone avec le D225G
 
A : - Reposons la question à nouveau : Peut-on raisonnablement penser que le vaccin contienne de quoi atteindre le D225G ?
 
Niman : - Non. D225G n’est pas dans le vaccin actuellement utilisé dans les vaccinations (il était dans un clone non sélectionné pour la chaîne de fabrication) »
 
Si Niman avertit que le virus se propage toujours, et pense qu’il va poursuivre sa propagation avec la chute des températures, il ne se prononce pas pour 2010. Personne ne s’étonnera donc du forcing médiatique à faire gober l’actuel vaccin à tous les moutons planétaires. Si D225G doit prospérer, il y aura bien un second vaccin à gober en 2010, et nul doute qu’on passera du gavage médiatique au gavage physique, c’est-à-dire qu’il sera obligatoire, quelles que soient les saloperies qu’il pourra contenir.
 
 
LIENS
 
Belarus :
 
 
Traduction anglaise : http://ukraineplague.blogspot.com/
 
 
 
 
Propagation du virus :
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

173 réactions à cet article    


  • Philippe D Philippe D 25 novembre 2009 10:15

    1ère réaction... déjà disparue.

    Elle émettait des doutes sur l’article et son auteur, ceci explique peut-être cela.


    • jako jako 25 novembre 2009 10:17

      C’est moi qui ai demandé le retrait, je ne supportes pas que l’on arrive ici l’insulte à la bouche bille en tête.


    • Arcane 25 novembre 2009 11:42


      Promotion spéciale :

      Si vous votez positivement les nartics sur la grippe A grand complot mondial, le 09/11 grand complot de comploteurs secrets et sur l’écriture automatique avec les morts, la fondation vous offre un an d’abonnement à Nexus, la revue scientifique de référence sur les OVNIS et crottes- circles.  smiley


    • appoline appoline 25 novembre 2009 16:55

      @ Arcane,

      Vous devriez essayer l’écriture automatique pourtant, ça vous ouvrirait différents horizons. Vous verrez les morts ne sont pas si chiants quand on les sait les prendre du bon côté ; ils sont même moins bornés que les vivants et on apprend beaucoup à leur contact.


    • fwed fwed 25 novembre 2009 17:30

      En France, le vote automatique des morts n’a rien d’un complot imaginaire.


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 25 novembre 2009 17:51

      à Léon : content que voir que cela va toujours bien chez le vacciné d’AV.
      Mais dites, comment avez-vous pu vous faire vacciner alors que la sécu ne vous avait pas encore envoyé de bon de vaccination ? Passe-droit ? Ou même un bobard ? Ou alors êtes-vous une femme enceinte ? 




    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 novembre 2009 05:24

      En essayant de faire un peu de sens avec toute cette histoire, j’en arrive à la conclusion - non définitive - que nous aurons désormais, pour l’avenir prévisible, un ou deux vaccins spécifiques tous les ans. Il sera important d’en prévoir les coûts directs pour l’État et les coût indirects pour l’industrie et les ménages.

       
      Je n’ai aucune information sérieuse permettant d’évaluer si cette grippe a été simplement opportune et son potentiel-panique manipulé, ou si elle a été l’effet imprévu qui a vraiment fait peur,. mais qu’on a ensuite qu’on a instrumenté, d’une expérience qui a mal tourné.

      Comme, toutefois, j’ai dit ad nauseam que je ne CROYAIS PAS À UNE VOLONTÉ D’EXTERMINATION, je suis d’autant plus disposé a considérer qu’elle puisse avoir été fomentée qu’elle apparaît plus bénigne.

      Je continue a réfléchir.... et l’information commence à devenir significative.


      Pierre JC Allard



    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 novembre 2009 05:28

      erratum :  ou si elle a été l’effet imprévu qui a vraiment fait peur - mais qu’on a ensuite instrumenté -d’une expérience qui a mal tourné.


      PJCA

    • John Lloyds John Lloyds 26 novembre 2009 12:27

      « En essayant de faire un peu de sens avec toute cette histoire, j’en arrive à la conclusion - non définitive - que nous aurons désormais, pour l’avenir prévisible, un ou deux vaccins spécifiques tous les ans »

      Hypothèse fort probable, avec, probablement, campagne de vaccination obligatoire. Déjà qu’ils ont lancé un projet pharaonique pour une grippette, imaginez pour un mutation similaire à 1918.


    • Domi 29 novembre 2009 19:02

      C’est clair : en période de crise financière on sème la peur et on récolte la manne dans les labos pharmaceutiques.
      Mais de là à rendre le vaccin obligatoire, je crois qu’il y a loin. L’Union soviétique est un modèle qui a échoué et j’ose espérer que la France ne le suivra pas. Sinon, vite allons dans les pays encore libres !


    • Philippe D Philippe D 25 novembre 2009 10:30

      Affabulateur, oui.
      Est-ce que Jako admettra que l’on puisse traiter John d’affabulateur, preuves en mains.


    • John Lloyds John Lloyds 25 novembre 2009 11:19

      Quand je n’aime pas un auteur, je commence par éviter de le lire. Si je pourris votre quiétude intellectuelle, j’en suis ravi.


    • morice morice 25 novembre 2009 11:41

      et c’est quoi VOTRE démontage des « affabulations » ??


      Rien ? Ah bon, ça s’appelle DIFFAMER ce que vous faites, Léon. Démonter sans arguments : en gros vous critiquez avec la légéreté d’un démonte-pneu !

    • friedrich 25 novembre 2009 14:09

      Vos play-lists sont tellement plus passionnantes


    • friedrich 25 novembre 2009 15:18

      C’ est vrai... Au moins vous, vous ne nous pondez pas des articles qui nous exhortent à faire la queue pour un vaccin contre un grippette


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 25 novembre 2009 17:55

      « qu’il aille se faire foutre et vous avec. » dit Léon.
      serait-ce une première manifestation d’effets indésirables de son vaccin ?

      Les urines sont-elles encore claires ? Et au goût : un peu amères ?

    • Lartiste Lartiste 29 novembre 2009 18:31

      @Léon

      « Merci donc à Agogovox de permettre à cet affabulateur de s’exprimer.... »

      *Henry Niman, qui est cité par l’auteur a publié plusieurs « dizaines de milliers de posts & billets » concernant les virus grippaux.
      Il participe au projet Rhiza Lab : http://www.rhizalabs.com/

      « Grippe A : Les vaccinés pourraient devenir vecteurs de la mutation du virus. »
      C’est tout à fait exact...

      « Mutation grippe A H1N1 ? L’apocalypse sonne toujours deux fois »

      Rhiza Labs Forbes.com notes FluTracker.

      etc

      « Norvège et Ukraine : La même mutation H1N1 virulente qui rappelle 1918 »
      Exact.
      « Grippe A : Le vaccin actuel serait sans effet sur le mutant D225G »
      Exact. (-> « low reactor »)

       smiley


    • John Lloyds John Lloyds 25 novembre 2009 11:27

      « Vraiment curieux : j’ai beau chercher partout, je ne trouve aucune information sur cette épidémie mortelle ukrainienne »

      A ton âge t’a toujours pas comrpris le principe de la propagande ?

      « Les références de JL : un site en anglais , repris nulle part... »

      Le forum flutrackers en question est une base de données d’initiative privée renseignée en temps réel, que parcourent des milliers d’internautes simultanément. Un boulot qu’aurait du faire un gouvernement un tant soit peu consciencieux, ou des médias officiels, s’ils avaient été professionnels. Mais comme ce n’est pas estampillé Sarko-Show, je comprend que pour beaucoup, c’est de la confiture au cochons


    • morice morice 25 novembre 2009 11:41

       j’ai beau chercher partout, je ne trouve aucune information sur cette épidémie mortelle ukrainienne...


      faudra changer d’ordi Chantecler.. 

    • curieux curieux 25 novembre 2009 13:13

      Il doit chercher sur le site du Monde ou du Figaro, TYF1, A2 et France info, etc...



    • appoline appoline 25 novembre 2009 17:03

      Salut Johnny,

      « . Un boulot qu’aurait du faire un gouvernement un tant soit peu consciencieux »

      Tu rigoles, c’est justement ce qu’ils recherchent, que les gogos restent dans le doute. Sarko est bien trop occupé à lécher le cul du bilderberger via Kouchner, notre bon docteur. Ce dernier lance la cavalerie, nous sommes trop nombreux, il faut éclaircir les rangs mais notre Bernard ne commencera pas par les siens, Alexandre n’a pas de soucis à se faire.


    • Philou017 Philou017 25 novembre 2009 18:55

      Chantecler : "Vraiment curieux : j’ai beau chercher partout, je ne trouve aucune information sur cette épidémie mortelle ukrainienne....Tous les sites sur le net entrent-ils dans un immense complot ?"

      Des progrès à faire Chantecler. Ca se voit que toi et tes copains trolls (dont tu ne fait pas partie n’avez pas l’habitude de faire des recherches sur Internet).
      Au bout de deux minutes, j’ai trouvé ce site :

      http://www.swineflunewsportal.com/swine-flu-news-ukraine.asp

      Plein de choses à lire, donc, sur l’Ukraine et ailleurs.

      J’en tire cette page , que je traduis :

      La pandémie de grippe atteint des sommets en Ukraine.

      Après trois semaines de panique, de chahut et de politique, la pandémie de grippe porcine initiale en Ukraine a atteint un niveau maximal.

       Aujourd’hui on s’attend à ce que le gouvernement en termine avec l’interdiction nationale de réunions publiques, des restrictions de voyage et ordonnent la réouverture du Parlement, des écoles et des universités partout, sauf dans 11 régions.

      Mais le pays, avec son système de santé anémique , chancelle toujours d’avoir 1.6 millions de personnes tombées malades de la grippe, aboutissant à l’hospitalisation de 97,000 personnes et à la mort de 388 personnes en trois semaines.

      À la hauteur de la frénésie, des dizaines de milliers tombaient malade chaque jour, des douzaines mouraient et la marine de l’Ukraine a dit qu’il ne pouvait pas être prête au combat à cause d’un manque de main d’oeuvre.

      La Sécurité nationale et Defence Council ont dit qu’il y avait des pré-requis constitutionnels pour déclarer un état d’urgence et les politiciens ont brièvement parlé de reporter les élections présidentielles, prévues pour le 17 janvier.

      Un nombre de morts croissant ajoute la peur aux émotions agitant l’Ukraine comme ce pays était à court de médicaments et de matériel essentiels .

      Les pharmacies ont ressemblé aux magasins de l’Ère soviétique avec les longues lignes de clients faisant la queue pour des masques chirurgicaux inexistants et des médicaments contre la grippe. Le stock de Tamiflu du Ministère de la Santé, un anti-viral conçu ralentir la diffusion de grippe, a été épuisé en quelques jours et les gens ont commencé à amasser des citrons et l’ail pour des remèdes faits maison.

      Le système de santé fragile de l’Ukraine a été bientôt paralysé et des rumeurs ont courru comme quoi les gens mouraient d’une nouvelle forme, plus mortelle du virus de la grippe.

      Comme l’Organisation Mondiale de la Santé a envoyé en urgence une équipe d’évaluation de neuf membres en Ukraine début novembre, des politiciens ont surrenchéri les uns sur les autres, prévoyant des malades et des morts en masse.

      Le Président Viktor Yushchenko a déclaré que son pays avait été frappé simultanément par deux grippes saisonnières et la grippe

      « California » (porcine) et blâmé son rival principal politique, le Premier ministre Yulia Tymoshenko pour avoir échoué à se préparer pour l’épidémie.

      Mme Tymoshenko, qui se présente à la présidence, a donné des informations quotidiennes à la télévision sur la pandémie et est apparue en public dans des tenues hospitalières et portant un masque chirurgical. Elle a critiqué ses rivaux pour gêner ses efforts d’en finir avec la pandémie.
      Quand le Parlement a voté une dépense de US$125-millions pour combattre la grippe, M. Yushchenko a refusé de l’autoriser, disant que ceci alimenterait l’inflation. Au lieu de cela, il a lancé un appel lui-même à l’aide étrangère.

      Ne voulant pas être surpassé, le coureur de tête pour la présidentielle Viktor Yanukovich, un ancien Premier ministre et leader du Regions’ Partys, s’est engagé pour utiliser des donations de campagne électorale pour acheter des médicaments contre la grippe et 20 millions de masques chirurgicaux.

      "Les politiciens ukrainiens, y compris les deux candidats au poste présidentiel principaux, ne se soucient pas vraiment du destin de leur peuple,« a écrit le chroniqueur Kateryna Grushenko


       »Ils se sont permis de transformer l’épidémie H1N1 en spectacle pendant des jours quand il fallait fournir une couverture médicale, éducative ,et sociétale à la population."

      Comme la pandémie s’est installée, amenant les hôpitaux et les salles des urgences au point de rupture, la panique en Ukraine a grandi. Sans explication des autoritées pour ce qui arrivait, bloggers et des théoriciens de la conspiration ont suggéré que le pays subissait un virus mystérieux, plus mortel.

      Le gouvernement et le WHO (World Health Organization) minimisaient délibérément le nombre de morts de la pandémie, certains suggéraient.

      Quand les scientifiques norvégiens ont annoncé qu’ils avaient trouvé une forme de mutation du virus de la grippe porcine qui pourrait infecter plus profondément les voies respiratoires et causer des maladies plus sévères, les mass-media de l’Ukraine ont commencé à annoncer que les docteurs conduisant des autopsies sur quelques patients avaient constaté que leurs poumons s’étaient pratiquement désagrégés.

      Le WHO a essayé de tempérer ces rapports sensationnels en disant "des virus avec des mutations semblables avaient été détectés dans plusieurs autres pays, y compris le Brésil, la Chine, le Japon, le Mexique, l’Ukraine et les États-Unis.« 

       »Aucune lien entre les petits nombres de patients infectés du virus ayant subi une mutation n’a été trouvé et la mutation ne semble pas s’étendre," il a ajouté.

      Mais la semaine dernière, Le WHO a dit son analyse préliminaire de la pandémie en Ukraine a montré que « le virus est très semblable à d’autres causant la pandémie de grippe actuelle (H1N1) ailleurs en Europe ».

      Ce virus est la cause principale des problèmes de l’Ukraine et les vaccins universels actuels protegeront, il a ajouté. Seulement l’Ukraine n’a pas de vaccin. A court d’argent et espérant combattre n’importe quelle pandémie ave le Tamiflu, il n’a pas commandé de vaccin.

      Maintenant, il en appelle aux pays étrangers, y compris le Canada, pour des donations de vaccin. Les États-Unis se sont déjà portés volontaire pour livrer un million de doses de vaccin en décembre. Mais Le WHO recommande que 10 % des 46 millions de personnes de l’Ukraine soient inoculées avant janvier.

      http://www.nationalpost.com/news/world/story.html?id=2262341




    • John Lloyds John Lloyds 25 novembre 2009 21:22

      « 67 morts en Ukraine »

      Evidemment, avec des sources comme ça, c’est sûr que le père Léon peut pas comprendre l’article. Va te rendormir, Léon, tout va bien en Ukraine.


    • John Lloyds John Lloyds 26 novembre 2009 00:11

      parce que ce sont les chiffres de début novembre, bouffon. Apprends à chercher avant d’apprendre à parler.


    • John Lloyds John Lloyds 26 novembre 2009 12:32

      « On n’est pas fin novembre ? »

      Si, et depuis vos chiffres du 3 novembre, il y a 500.000 infectés supplémentaires par semaine smiley Et pour votre information, puisque vous êtes en décalage (instrumentalisé ?) sur l’actualité, l’OMS ne tient plus de comptabilité depuis juin, comme elle l’a annoncée elle-même.


    • snoopy86 25 novembre 2009 10:48

      Et il est reparti Johnny Parano

      Pour une fois il cite un vrai spécialiste de la vaccination le docteur Niman fondateur de Recombinomics
      http://www.recombinomics.com/founder.html

      Le bon docteur Niman a loupé le business de la première vaccination et il aimerait bien raccrocher le train en marche

      http://www.recombinomics.com/vaccine_development.html

      Voici ce qu’écrit l’OMS au sujet de cette mutation du virus :

      « Le virus porteur de cette mutation reste sensible aux médicaments antiviraux, oseltamivir et zanamivir, et les études montrent que les vaccins actuellement disponibles contre la grippe pandémique ont un effet protecteur »

      Source : http://www.who.int/csr/disease/swineflu/notes/briefing_20091120/fr/index.ht ml


      • John Lloyds John Lloyds 25 novembre 2009 11:35

        Ben voilà le moins idiot de la bande. Il reconnaît quand même le sérieux de la source (difficile de faire autrement d’ailleurs).

        Pour l’Oms, pourquoi ont-ils attendu 6 mois (ils connaissaient la mutation depuis avril, c’est dans leur communiqué) pour venir l’annoncer cette mutation ? Parce que justement c’est Niman qui leur a pourri la vie en l’annonçant depuis début novembre. C’est quand même très grave que ce soit une initiative privée qui force la main à ces planqués de bureaucrates.


      • snoopy86 25 novembre 2009 11:59

        Vous êtes en progrés Johnny, vous n’accusez plus l’OMS de complot mais de bureaucratie....

        Seriez-vous anti-fonctionnaires ?


      • John Lloyds John Lloyds 25 novembre 2009 12:04

        L’inertie bureaucratique est un des principaux ingrédients des complots


      • snoopy86 25 novembre 2009 10:58

        Une parenthése amusante

        Le gentil jardinier Eugéne nous a permis hier non seulement de mieux nous informer sur l’urinothérapie mais nous a aussi cité le docteur Russell Blaylock un des leaders des antivaccinistes US

        http://en.wikipedia.org/wiki/Russell_Blaylock

        Il est intéréssant de constater que le mouvement antivacciniste US est directement noyauté par une certaine droite proche du Klan et des terroristes d’Oklahoma-city, celle-là même qui a largement infiltré le mouvement ReOpen...

        Parmi les nombreux articles du Dr Blaylock :

        National Health Insurance : A Socialist Nightmare

        http://www.russellblaylockmd.com/


        • John Lloyds John Lloyds 25 novembre 2009 11:40

          Et le voilà qui place les anti-vaccins chez les KKK et les terroristes smiley Bah ! elle couvait depuis quelques jours celle-là. Entrain de se faire une place dans la future police de la pensée de Sarko le Snoopy ?


        • snoopy86 25 novembre 2009 12:04

          Johnny vous qui googolisez si bien ....

          Intéressez vous donc à cette association dont font partie les medecins en pointe de l’antivaccinisme aux USA dont Russel Blaylock :

          http://en.wikipedia.org/wiki/Association_of_American_Physicians_and_Surgeon s


        • Augustule pipo 25 novembre 2009 15:52

          "Il est intéressant de constater que le mouvement antivacciniste US est directement noyauté par une certaine droite proche du Klan et des terroristes d’Oklahoma-city, celle-là même qui a largement infiltré le mouvement ReOpen..."

          Là ils ont fait fort, regroupé les septiques du 11 septembre et les anti vaccins en une seule phrase !


        • foufouille foufouille 25 novembre 2009 11:18

          en lisant les notices, on peut voir que la methode de culture est pas la meme
          avec adjuvant, sur des oeufs
          sans, sur de des cellules animales

          la methode de culture sur des pommes de terre que l’institut pasteur avait vole, on oublie


          • LE CHAT LE CHAT 25 novembre 2009 11:45

            Si Niman avertit que le virus se propage toujours, et pense qu’il va poursuivre sa propagation avec la chute des températures, il ne se prononce pas pour 2010

            bon alors , le réchauffement planétaire c’est bon pour nous ou pas , faudrait savoir !


            • Tristan Valmour 25 novembre 2009 12:20

              Bon John, il faut arrêter un peu votre parano. Vous citez moins de trois sources, et encore. Les unes sont la source des autres. Cela réduit considérablement la crédibilité de vos propos.

               

              Vous vous êtes construit ce qu’on appelle un « modèle mental » et vous allez associer toutes les infos à ce modèle lorsqu’elles relèvent de la même thématique. Plus le réseau neuronal est ancien, plus vous allez le renforcer et créer ainsi une conception (prior knowledge). Vous ne croyez pas en Dieu, mais au Diable, une force supérieure et occulte qui s’incarne dans les avions d’épandage, un complot planétaire pour éradiquer la race humaine, etc. Bref, ce qui était croyance se mue en foi. Et cette foi rassure quelque part, parce que l’Homme a besoin de reculer les frontières, or la Terre a été explorée. Il y a un besoin humain de croire en une tragédie, une force supérieure contre laquelle on se bat, et au cinquième acte, on meurt tous alors qu’au quatrième, on croyait encore la vaincre.

               

              Oui les gouvernements mentent, ils l’ont toujours fait, ce n’est pas nouveau. Mais imaginez qu’ils révèlent certaines choses, les gens extrapolent alors et c’est la panique, le chaos. Parce qu’on fonctionne ainsi. Et oui la science se trompe parce que la vérité scientifique est un leurre. Elle est toujours temporaire et fragile. Nous sommes si ignorants.

               

              Où je vis il n’y a pas de panique, tout le monde est calme. Pourtant chaque vie humaine compte et croyez-moi que le gouvernement se soucie de ses administrés, ne serait-ce que parce qu’ils ne sont pas nombreux et que d’autre part il a tant dépensé en éducation. Donc, pas de complot planétaire. Cela ne m’a empêché d’appeler en France et aux US des amis qui enseignent en faculté de médecine et pharma ainsi que des médecins pour savoir exactement de quoi il retourne.

               

              Un vaccinologue a préconisé la vaccination, et à titre personnel, il s’est fait vacciner. Un docteur en pharmacologie qui travaille dans un labo s’est aussi fait vacciner et il le conseille. Un professeur en chirurgie dentaire, qui a aussi une dizaine d’autres diplômes préconise de ne pas se faire vacciner. Deux professeurs de médecine ne se font pas non plus vacciner. Au final, c’est un choix personnel parce que la science du vivant est encore trop jeune pour connaître avec exactitude comment fonctionne le vivant. Voilà ce qu’il en ressort.

               

              Mais quand je leur parle de vos articles, ils sont unanimes pour dire que vous racontez n’importe quoi. Et croyez-moi que s’il y avait un complot ils me l’auraient dit vu l’amitié que nous nous portons.

               

              Quant aux médecins que j’ai contactés, sans doute ceux qui connaissent le mieux le sujet parce qu’ils sont au contact des patients, ils me disent de ne pas s’inquiéter, même s’il est vrai qu’ils ont connaissance de patients trentenaires qui ont été plongés dans un coma artificiel parce que leur corps était trop faible pour lutter contre le H1N1. Mais c’étaient des patients apparemment fragiles. Je dis « apparemment » parce que ces médecins de ville n’ont pas été en contact direct avec ces patients, mais ont recueilli le témoignage de collègues. Eux-mêmes ne savent pas s’ils ont été en contact avec des patients infectés par le H1N1, tout simplement parce qu’ils sont incapables de faire la distinction avec la grippe saisonnière. Ils disent que c’est la même chose, et que toutes les stats qui sortiront seront fausses. Certains de ces médecins se sont fait vacciner, d’autres pas. J’ai constaté que les généralistes qui avaient une double casquette liée aux médecines non allopathes (naturopathe, etc.) ne se faisaient pas vacciner. En fait, chacun agit en fonction de son savoir, ou plutôt de son ignorance. Rien de plus banal.

               

              Au final, on n’avance pas beaucoup pour savoir s’il faut se faire vacciner ou non. Mais le plus important, je crois, était de savoir qu’il n’y avait pas de complot pour éradiquer la race humaine.

               


              • John Lloyds John Lloyds 25 novembre 2009 12:59

                @Valmour

                Tristement naïve, toute cette prose. Vous pensez pensez peut-être que la trilatérale va faire du mailing pour annoncer ses intentions ?

                Parmi toutes vos relations, aux avis autorisés selon vous, combien ont prévu le 11 septembre ? A l’époque personne, ou presque (un seul à ma connaissance, grand partisan de la théorie du complot), ne l’a vu venir, moi y compris, ces histoires de complots, déjà en vogue à l’époque, ne m’interessaient pas. Pourtant c’est en raison du 11 septembre qu’il y a actuellement des gouvernements totalitaires qui se mettent en place, les nôtres. Et sous vos yeux, le pays de la liberté, avec sa statue flamboyante, pratique la torture quasi-officiellement dans des camps de concentrations tout-à-fait officiels.

                Alors les avis des autruches, et d’autant ceux de la jet set médicale aux ordres ... de l’ordre (précisemment), imaginez ce que j’en fais. Les gens aiment à penser que tout va continuer comme avant, que ce n’est qu’un mauvais passage. Ils montaient ainsi par trains entiers vers des destinations que mêmes les pires théoriciens du complot ne pouvaient imaginer. Chacun sa vision. Pour ma part je préfère l’enseignement de l’histoire, cet éternel retour nietzschéen, qu’une vision du monde profane et béate.


              • friedrich 25 novembre 2009 16:00

                Personnellement j’ ai du mal à gober qu’ ils veulent nous exterminer car qui trairons-t-ils alors ? Pour ce qui est de l’ immunité des labos c’ est très simple : si on vaccine des millions de gens on va casser beaucoup d’ oeufs. Quant à la nécessité de l’ omelette... un mort par ci... un mort par là... J’ ai du mal à gober aussi que ce soit pour nous protéger. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires