• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Guyane française : l’État refuse de reconnaître sa responsabilité des (...)

Guyane française : l’État refuse de reconnaître sa responsabilité des intoxications au mercure

ÉNORME SCANDALE :
LA FRANCE REFUSE DE RECONNAÎTRE SA RESPONSABILITÉ DES INTOXICATIONS AU MERCURE DANS LES FLEUVES DE GUYANE FRANÇAISE

19 novembre 2015 :

RÉPONSE DU TRIBUNAL AU RECOURS CONTRE L'ETAT des associations ONAG et ASG : La requête de l'association Organisation des Nations Autochtones de Guyane et l'association Solidarité Guyane est rejetée.

 

Rappel :
La France reconnaîtra-t-elle enfin sa responsabilité dans le désastre écologique et sanitaire dû à l’orpaillage en Guyane ?
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-reconnaitra-t-elle-enfin-173780

JPEG

Nous reproduisons ci-après les informations de l'associaiton Solidarité Guyane qui œuvre depuis plus de trente ans pour faire reconnaître la responsabilité de la France dans la pollution au mercure des fleuves de Guyane :

Intoxication mercure en Guyane :
Combien faudra-t-il encore de vies sacrifiées avant que la Collectivité Publique ne prenne ses responsabilités ?


Depuis 1994, date des premières études par l'InVS (1) sur les niveaux de mercure des populations Wayana et Teko du Haut-Maroni, l'Etat est informé de leur niveau d'imprégnation mercure supérieur aux seuils de l'OMS (10µg/g de cheveu).

En 2014, soit 20 ans plus tard, nous constatons via nos analyses 'mercure' que les taux d'imprégnation sont toujours très élevés, voire supérieurs à 1994, alors que les seuils OMS ont été depuis divisés par 2 pour les femmes enceintes et les enfants (5,5 µg/g de cheveu au lieu de 10 µg). En 2015 nous constatons que les cours d'eau du Haut-Maroni (zone du Parc Amazonien de Guyane) sont plus pollués que jamais, mais surtout nous observons que, parmi la 2ème génération de victimes des méfaits du mercure (et du MeHg, sa forme méthylée) résultant de l'orpaillage illégal, de plus en plus de jeunes enfants sont affectés par des problèmes respiratoires (assimilable à de l'asthme). Cela semblerait corroborer les observations faites en laboratoire par Jean-Paul Bourdineaud (2) (université de Bordeaux), évoquant des incidences génétiques imputables au MeHg. Il est aussi évident, qu'en plus des effets neurologiques identifiés en 1994 et 1997 par l'InVS (problèmes cognitifs et locomoteurs), de nouvelles dégénérescences neurologiques imputable au mercure vont être de plus en plus visibles (maladies neurodégénératives telles que schlérose en plaque, alzheimer, parkinson, ...).

Combien faudra-t-il encore de vies sacrifiées avant que la Collectivité Publique ne prenne ses responsabilités ?

(1) Journées mercure en Guyane (2004) : https://www.anses.fr/fr/system/files/CHIM2003et0001Sy.pdf
(2)Synthèse des travaux de JP Bourdineaud : * http://www.agence-nationale-recherche.fr/…/05bourdineaud.pdf

Source de ces informations : https://www.facebook.com/188389503599/photos/a.10153464538853600.1073741829.188389503599/10153464538903600/?type=3&theater
 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • eric 19 novembre 2015 19:28

    Vous êtes le seul coupable. Vous devriez être dans la jungle en train d’expliquer gentiment aux orpailleurs brésiliens poussé par la famine à travailler pour des salaires de misère et armé de kalach, à quel point ils sont méchants, nuisent à la planète et feraient mieux de rentrer sagement chez eux ou de chercher de l’or sans mercure.
    Vous savez pertinemment que « l’État ne sait pas faire » il y a déjà un soldalt qui s’est fait descendre de mémoire.
    Et puis pour être efficace, il devrait fermer hermétiquement les frontières. Tirer à vu sur les clandestins ? Pourquoi pas renvoyer chez eux les islamo terroristes pendant que vous y êtes...
    Or, cela, ce n’est pas possible...comment les brésilienne pourraient elles alors continuer à se prostituer à Kourou ?


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 19 novembre 2015 19:57

      @eric 

      Merci de votre remarque !
      Vous écrivez : « Vous savez pertinemment que « l’État ne sait pas faire »… »

      En effet, vous avez raison. L’État ne sait pas faire ! Et ne veut même pas écouter les connaissances des Amérindiens qui vient sur ce territoire depuis plus 10 000 ans. Ce sont d’ailleurs six peuples Amérindiens qui connaissent bien mieux la configuration de cet environnement que ne le feront jamais les militaires Français. Les Amérindiens s’étaient proposés auprès des autorités françaises de faire eux-mêmes leur service d’autodéfense contre les orpailleurs clandestins, ce que l’administration française s’est empressée de refuser bien évidemment. Car l’État français ne supporte pas que les Peuples Premiers (dit aussi Autochtones !) se permettent d’en savoir plus que lui ! Forcément quand on est un état prédateur, on n’aime pas trop ceux que l’on s’évertue de réduire en esclavage depuis 400 ans ! C’est logique !
      Précisons aussi que les Amérindiens sont contre l’exploitation des minerais du sous-sol comme l’or, qu’il soit illégal ou légal et dénoncent également le pillage qui va être fait dans les eaux au large des côte de Guyane que l’état français veut exploiter pour son seul profit pour le pétrole. 

      Vous écrivez ensuite de renvoyer des gens chez eux !

      Fort bien. Alors que tous ceux qui ne sont pas Amérindiens d’origine, retournent d’où ils viennent. Car les Amérindiens de Guyane qui se sont fait spolier de tout ce qu’ils possédaient, vivent en Guyane française depuis plus de 10 000 ans, avant d’avoir du supporter l’invasion des Occidentaux depuis 400 ans, qui ne pensent qu’à piller et profiter des richesses de cette région d’Amérique du Sud qui est une région Amérindienne.
      Le reste n’est que du vent…

      Avec mes salutations Amérindeuropéennes courtoises.

    • eric 19 novembre 2015 20:03

      @Pierre Sarramagnan-SouchierComplètemeent exclu, Taubira a prévu de distribuer leurs terres en fonction du sang supposé des gens et seulement si il est assez noir, pour les supposé descendants d’esclaves. les locaux n’entre dans aucune de ces catégories. Elle est habituèe à se faire justice elle même, par exemple en faisant juger une française de métropole par un tribunal peuplé de copains à Cayenne, ce n’est pas pour laisser des gens être armés sur son territoire.

      Enfin, tous ce que vous dites est du flan, les indiens se sont approprié ces terres il y a quelques milliers d’années,( ces temps-ci on a tendance à reculer la date), en quoi ce qui c’est passé il y a 10 000 ans devrait donner des droits différent au différentes personnes qui sont nées ( ou pas du reste ) sur cette terre ?


    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 19 novembre 2015 20:22

      @eric
      Merci de vos remarques ! 

      Pour Mme Taubira, je sis tout cela. En effet, avant de quitter ses engagements d’indépendantiste et de se mettre au service de l’état français, elle avait déjà dans l’idée de s’approprier les terre Amérindiennes pour les redistribuer aux familles des anciens esclaves originaires d’Afrique. Sauf que là où le bas blesse, c’est que ces terres appartenaient aux Amérindiens…

      Pour votre seconde remarque : On peut aussi considérer comme les Occidentaux quand ils sont venus en Amérique du Nord, que la terre n’appartenait effectivement à personne et que maintenant elle appartient aux ex-arrivants prédateurs d’Europe. C’est effectivement une façon de voir… typiquement occidentale… et d’une parfaite mauvaise foi habituelle : (cf. : “Peut-être sommes-nous frères.” Seattle, chef Indien, 1854. Lire ici : http://pierre.souchier.free.fr/sommes.nous.freres.html


      Tout comme l’impressionnante « incurie de l’état français » dans cette région d’Amérique du Sud qu’elle considère comme son territoire ! Lire ici : http://pierre.souchier.free.fr/wayana/Wayana/lincurie_de_lEtat.html

      Tout est affaire d’appréciation dans ce pays… pourvu que l’on puisse piller, on fait le sois en conséquence et on ordonne en fonction des intérêts des puissants au détriments des peuples concernés. En cela, effectivement rien de nouveau non plus ! Hélas !

    • Le p’tit Charles 20 novembre 2015 12:49

      heu..faut rouvrir le BAGNE ça urge...


      • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 20 novembre 2015 13:17

        @Le p’tit Charles
        Merci pour votre remarque !

        Certain ont à l’étude d’en faire un hôtel bin étoile pour touristes.
        D’autres veulent en faire un pagne pour terroristes.

        Mais personne n’a la dignité de demander aux Amérindiens qui sont en Guyane depuis plus de 10 000 ans s’ils désirent avoir ceci ou cela ! 
        Ce serait quand même la moindre des politesse quand on s’invite (comme prédateur) de demander si l’on peut poser ses valises pour y passer la nuit ! 

        Bon par chance, les Amérindiens sont des gens qui savent pardonner et donc ils pardonnent les fronts qu’on leur fait depuis 400 ans sur leur territoire de Guyane que le Français se sont appropriés sans façon… Encore une chance pour les Français que d’avoir reçu l’hospitalité pendant si longtemps en Amérique du Sud et en territoire Amérindien ! Mais ce n’est peut-être pas très courtois de leur par de faire ce qu’il faut pour les éliminer. De trente mille il y a quatre cents ans, ils ne sont pus que six mille aujourd’hui à être les gardiens de la forêt de Guyane. 

        Hors c’est justement la conférence mondiale sur le Climat à Paris qui va commencer… On aurait peut-être pu avoir l’idée de leur demander conseil à ces gardiens de la forêt au lieu de les ignorer et de les faire disparaître… 

        Non décidément de ce pays il n’y a pas grand chose de bon à en tirer en ce moment ! C’est hélas bien dommage pour le futur…


      • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 20 novembre 2015 13:18

        @Le p’tit Charles
        Oups : bien lire : hôtel 5 étoiles !


      • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 20 novembre 2015 13:20

        @Le p’tit Charles
        Re Oups : bien lire : ils pardonnent les affronts


      • aimable 20 novembre 2015 16:50

        je suis désolé pour l’ état Français , la sécurité de ses citoyens forme un tout et les problèmes dus a l’orpaillage clandestin font partis de ce tout !
        elle doit donc assumer !


        • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 20 novembre 2015 17:14

          @aimable
          Merci de votre remarque !

          Pour en rajouter une couche, rappelons que l’État français a obligé les Amérindiens Wayana à prendre la nationalité française. Ce qu’ils ont toujours refusé ! Ils ont été contraint d’accepter contre leur gré… Ce qui n’est pas vraiment une marque de démocratie, ni de liberté ! Les Amérindiens se considérant comme citoyens de cœur Amérindiens d’Amérique du Sud et non comme des pantins de citoyens Français de pacotille qui permet ainsi à ce pays de s’octroyer leur territoire à peu de frais et de le piller à volonté !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès