• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > H1N1, 700 millions pour vacciner contre la peur. Optez pour le vaccin (...)

H1N1, 700 millions pour vacciner contre la peur. Optez pour le vaccin biologique !

Entre 600 et 800 millions d’euros pour acheter des doses de vaccins, de quoi traiter deux fois la majorité de la population française. Cela fait cher. Est-ce vraiment nécessaire ? La question se pose. Et à quel objectif cela répond ? Là, nous ne sommes pas sûr et d’ailleurs, que ce soit du côté strictement scientifique ou du volet de la santé publique gérée par l’Etat, rien n’est certain et tout est flou. On ne sait pas réellement ce qu’on traite. Aucune hypothèse n’est à exclure. Nous n’avons aucune raison de faire confiance aux autorités. Le marché serait classé secret défense. C’est carrément un précédent dans notre pays. Pourquoi le secret défense ? L’ironiste dira que nous sommes en guerre contre le virus. L’analyste pointera le fait que le secret défense permet de protéger cette affaire de la curiosité des médias et des juges. On ne sait jamais, il pourrait y avoir des choses cachées pas très honorables. On sait ce qu’il en ressort de ces marchés soumis au secret défense, ces ventes d’armes, ces trafics d’instruments de la mort décidés par les dirigeants et donnant lieu à quelques commissions cachées plutôt avantageuses. Cette commande de vaccin échappe aux règles des marchés publics. Tout semble prévu pour qu’aucune enquête ne soit réalisée. Cette démarche fleure bon l’intérêt supérieur de l’Etat et une opacité laissant soupçonner toutes les hypothèses, notamment celle de bénéfices juteux et de commission. Autant dire que les règles de la démocratie sont bafouées.

Maintenant, osons poser la question de l’utilité de ce vaccin en fonction des données scientifiques actuelles pour le moins floues et controversées. La grippe A n’est qu’une banale infection pouvant tuer quelques sujets mais rien de bien menaçant puisqu’une grippe saisonnière en fait autant. Cet empressement autour de ce virus laisse planer d’autres soupçons. Une manière d’écarter les citoyens de la crise qui fait des dégâts dans les chaumières victimes du chômage. Voilà ce que les férus de théorie du complot pourraient affirmer. Ensuite, il y a la perversion du système dans son ensemble, avec le fascisme médiatique propageant les peurs et le principe de précaution complètement dévoyés, comme dans un autre domaine peut l’être le principe de subsidiarité si mal employé dans les affaires européennes. La grippe fait parler d’elle. Les médias propagent une pandémie psychique. Et c’est cette névrose collective qu’il faut alors traiter. Rien ne permet de dire que les responsables de la santé publique soient compétents dans cette affaire, ni honnête du reste. L’affaire du sang contaminé a laissé des traces. Et la vaccination contre l’hépatite est encore sujet à controverse. Mais c’est un tout autre contexte. La grippe est différente dans son mode de transmission et ses effets.

Quel serait alors le principal ressort de cette vaccination à grande échelle ? L’hypothèse officielle étant de protéger les Français d’une contamination pouvant être mortelle dans une proportion donnée ; égale à la moitié du temps de refroidissement du fût du canon multiplié par l’âge du capitaine et divisé par un facteur ad hoc, comme le capitaine du reste. Une autre hypothèse semble plus crédible. Celle d’une vaccination contre la panique et les peurs névrotiques liées à la propagation du virus à la fois chez les sujets mais aussi dans les médias, étant entendu que l’information peut elle aussi muter et se révéler assez délétère pour ce qui relève de la vie sociale et surtout économique. Imaginons une situation où les contaminations augmentent, jusqu’à atteindre une prévalence comparable à celle de la grippe ordinaire. Là où ça se gâte, c’est que la grippe H1N1 n’est pas jugée comme ordinaire. Du coup, les écoles ferment, les gens ne vont plus dans les lieux publics, spectacles, restaurant, magasins. Et même, ils ne vont plus travailler pour ne pas prendre les transports en commun ou côtoyer leurs collègues de bureau ou d’usine. C’est un scénario catastrophe, improbable certes, avec une telle ampleur, mais gageons qu’une proportion notable des Français risque de gérer au plus près la situation. Avec un masque et des déplacements limités au strict nécessaire. Au final, le comptable des finances publiques s’affole car c’est pratiquement un à trois points de croissance qui se jouent dans cette affaire. Alors, 700 millions d’euro, ce n’est pas cher payé pour s’assurer contre une panique généralisée.

Bon, 700 millions d’euros, c’est aussi une somme qui permet d’offrir à des centaines de milliers d’enfants défavorisés un séjour en vacances ou une paire de lunette ou même des soins dentaires, plus des livres. Que penser de cet affolement des autorités pour une grippe qui ne semble pas si meurtrière ? C’est peut être passager, ça leur passera, un peu comme l’âge bête à l’adolescence. Mais l’Histoire nous dit que des dirigeants et des peuples peuvent devenir carrément fous, déraisonnables. Cela s’est produit il y a 70 ans en Allemagne. Mais ne nous aventurons pas trop sur ces terres de mémoires, nous risquerions le point Godwin vite fait. Restons dans la bienséance du boudoir philosophique. L’historien Robert Darnton a écrit un livre fort instructif sur La fin des Lumières. Une anecdote rend bien compte de l’atmosphère de l’époque. Un géomètre faisant des relevés sur le toit d’une église fut abattu par des paysans croyant qu’il jetait un sort au village. Les peurs irrationnelles, excessives et les superstitions ont accompagné l’histoire du genre humain. Ce qui se passe avec la grippe H1N1 entre dans ce schème universel. La science, au lieu de libérer l’homme, reste à l’image de Janus, engendrant des peurs irraisonnées. La situation est préoccupante d’autant plus que la gestion des peurs et des précautions sert des intérêts économiques et politiques. Autant dire qu’on est pas sorti de l’auberge. Car si la science a permis de sortir des superstitions, elle a fourni la matière à d’autres peurs irrationnelles et cette fois, elle ne permet plus d’en sortir. L’humanité est piégée. Alors avertissement sans frais. Cette vaccination contre la grippe inaugure d’un cauchemar à venir. Mais le psychisme sait avoir ses propres défenses. Connues déjà du temps de Platon, évoquant dans le livre X de la République le commerce des émotions proposées par les tragédiens et les contrepoisons dont certains disposent. La Grèce a découvert les promesses de Civilisation comme les travers humains. Rien n’a vraiment changé si ce n’est les formes. Peut-être n’est-il pas à l’ordre du jour de sortir de ce piège des peurs. C’est une donné inhérente aux sociétés et le mieux est d’être soi, d’être maître, d’être libre, et de ne pas craindre la grippe. Hegel dirait que ce critère sépare les maîtres des esclaves. Et que la société n’est pas prête de sortir de l’esclavage, même si les formes ont changé. On dit exploitation, instrumentalisation, manipulation, aliénation.

Si votre voisin a la fièvre, ne le prenez pas en grippe. Avec un peu de chance il est atteint du virus H1N1. Auquel cas, invitez-le à une grippe partie. Et conviez vos amis à cette fête de l’immunisation. Car s’il s’avérait que la grippe mute, vous serez vacciné naturellement. Tant qu’à faire, à la vaccination industrielle dont vous ne savez pas quelle est la composition, préférez l’immunisation garantie biologique, grâce à votre voisin. En plus, vous pourrez danser jusqu’à l’aube, chose impensable au dispensaire du coin qui vous délivrera le vaccin qui coûte 700 millions.


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juillet 2009 19:25

    @ Chantecler et à l’auteur


    L’industrie pharmaceutique sera au XXIe siècle ce qu’a été celle des armements au XXe.

    PJCA

  • Bernard Dugué Bernard Dugué 11 juillet 2009 18:20

    Le médecin de l’AS Monaco, le docteur Philippe Kuentz, interrogé par l’AFP, a indiqué avoir contacté "les médecins biologistes qui ont pratiqué les analyses : il n’y a pas de doute, c’est bien le virus H1N1"

    Toutefois, a précisé le docteur Kuentz, les joueurs concernés "vont bien. Ils ont commencé à prendre leurs comprimés dès jeudi soir et n’ont plus de fièvre, ne ressentent plus de douleurs et ne toussent plus".

    "A cet égard, le virus de la grippe porcine m’apparaît finalement bien plus faible que celui de la grippe saisonnière", a-t-il ajouté.


  • Walden Walden 10 juillet 2009 10:53

    Bravo, excellente analyse à laquelle je souscris pleinement - hormis cependant l’expression « fascisme médiatique », qui ne paraît pas appropriée, au sens où elle sous-entend une forme d’oppression tyrannique. En effet, les médias ne s’imposent pas à nous, c’est nous qui choisissons de les écouter ou pas : manipulation médiatique, certes, avec aliénation des consommateurs-spectateurs.

    Or dans toute manipulation, il faut des manipulés, qui dans une certaine mesure, acceptent passivement de l’être. L’esclave ne peut briser ses chaînes qu’au risque de sa vie. Le spectateur peut jeter sa télé ou éteindre la radio. Ca fait quand même une sacrée différence (je sais, c’était plutôt le sujet de votre article précédent, mais suis arrivé trop tard, et puisque vous y revenez - sourire)


    • appoline appoline 10 juillet 2009 17:51

      Walden,

      « Or dans toute manipulation, il faut des manipulés, qui dans une certaine mesure, acceptent passivement de l’être »

      Vous savez aussi bien que moi que ce n’est pas aussi flagrant. La plupart des gens n’ont pas conscience de cela, là est le danger. Nous avons la chance de pouvoir toucher du bout du doigt l’étau qui se resserre mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Hélas, je vous l’accorde il s’agit de la majorité, beaucoup sont d’honnêtes personnes qui n’envisagent même pas de mettre en doute ce que déversent les médias. Honte à nos gouvernants de laisser faire une telle infamie, c’est presque le mal à l’état pur puisque dans bien des cas il ne s’agit pas du bien-être de tous mais l’appropriation d’un système de pensées.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juillet 2009 19:30

      @ Walden :


      Ce n’est plus vrai que l’on peut ne pas voir ce que l’on ne veut pas voir.

      Pierre JC Allard

    • ALIS ALIS 11 juillet 2009 21:11
      En effet, lors de son apparition au Mexique, fin avril 2009, les media ont largement indiqué que la durée d’incubation de la maladie était d’environ 3 jours, ce qui suppose qu’au maximum 8 jours avant l’apparition du 1er cas cette maladie était totalement inconnue au Mexique.

      Or, près de 2 mois avant l’apparition de cette maladie, un communiqué de presse du 9 mars 2009 (AFP), lors de la visite de Monsieur SARKOZY au Mexique, nous indique : « Sanofi-Aventis (EURONEXT : SAN et NYSE : SNY) annonce aujourd’hui la signature d’un contrat avec les autorités mexicaines, pour la construction d’une usine de production de vaccin contre la grippe, représentant un investissement de 100 millions d’euros. »

      Les commentateurs précisent alors : "« …La nouvelle usine de Sanofi Pasteur au Mexique sera construite selon les standards permettant à Sanofi-Pasteur de basculer aisément de la production de vaccin contre la grippe saisonnière à celle de vaccin contre la grippe pandémique, dans l’éventualité où une pandémie de grippe humaine vienne à être déclarée et une fois la souche de virus grippal pandémique identifiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). »

      Un grand nombre de nos concitoyens ne croyant ni aux facultés de voyance des signataires de ces contrats, ni aux coïncidences, sont aujourd’hui inquiets...


      Repris sur Infovaccin.fr


    • mrdawson 10 juillet 2009 10:56

      « Entre 600 et 800 millions d’euros pour acheter des doses de vaccins, de quoi traiter deux fois la majorité de la population française. »
      Alors la j’avoue ne pas très bien comprendre ce que cela veut dire ?
      Sinon je ne savais pas que cette histoire était classé secret défense, c’est un peu bizarre pour un phénomène aussi naturel. Toujours est-il que comme pour le tamiflu nous avons gracieusement offert d’énormes bonus aux industries pharmaceutiques cette année, nous pouvons être fier de nous et de nos dirigeants ainsi que de notre amour de la peur et de la panique.
      D’accord avec votre conclusion, j’essaye de trouver partout un cas avéré qui pourrait me tousser dessus, malheureusement il n’y en a pas assez....


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 juillet 2009 11:07

        Bonjour,

        Le marché est classé secret défense, j’ai repris l’info sur des journaux

        100 millions de doses, faites le calcul

        et pour info, les stocks de tamiflu sont conservés dans des entrepôts de l’armée

        Mais le virus semble résister au tamiflu (voir mon billet sur H3N8)


      • Pyrathome pyralene 10 juillet 2009 13:11

        Mais dites-moi,Bernard, c’est un vrai bizz juteux !!!.....on achète 100 millions de doses (2 injections..) sur le compte de l’état et donc du peuple pour les rendre encore plus malade.....elle est pas belle la vie !!!....en sous-entendant que ce vaccin pourrait être obligatoire !!! pas mal ,hein ??...immonde !!


      • Pyrathome pyralene 10 juillet 2009 13:19

        100 millions de doses,ça fait 700 millions d’euros................c’est la sécu qui va apprécier !!!


      • appoline appoline 10 juillet 2009 18:01

        @ Pyralène,

        Que cache un tel fatras ? Pourquoi veut-on absolument vacciner la population alors que l’on sait pertinemment que le but de l’élite est de réduire la population mondiale d’au moins deux tiers.
        Il y a toujours eu des épidémies de grippe, on distille de la psychose à petites doses homéopathiques pour qu’il n’y ait pas de soubresauts mais qu’y aura t-il dans ces seringues ? Et puis, que signifie tout ce mystère autour des stocks ? Tout cela n’est pas très clair, la rentrée nous prépare de belles surprises ; en plus, je les trouve bien calmes en ce moment, nos élites, seraient-elles en vacances ces bibiches.


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 10 juillet 2009 11:07

        BRAVO Bernard pour ton courage d’oser effleurer un sujet classé Secret Défense, en risquant d’être fusillé comme vendu et traître à la Nation ! 

        Où se trouve l’homme providentiel qui lancera un nouvel appel du 18 juillet peut-être, pour que l’on entre en résistance. Le temps des réseaux est de retour. A nous le maquis ? 

        • alberto alberto 10 juillet 2009 11:12

          Bravo, Dugué !

          Ce gouvernement est-il parano à ce point pour classer les marchés publics « secret défense » ? Pour moi, non, on fait juste des (bonnes) petites affaires entre amis...

          D’autant qu’on achète un vaccin qui n’est, parait-il, pas encore au point !

          Un seul truc m’étonne : c’est que la vaccination ne soit pas rendu obligatoire, car cela augmenterai la rotation des stocks et donc le renouvellement des commandes vers les labos !

          Un autre détail m’accable : c’est la Sécu qui va payer !!! Suivra une distribution de Kleenex pour sécher les larmes de ceux qui pleurent sur le fameux « trou ».

          Alfred Jarry doit se marrer là ou il est : le Père Ubu a une belle filiation...

          Bien à vous.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 juillet 2009 15:10

            @ Alberto :

             
            Est-ce que quelqu’un croit encore que le secret défense n’ait pas pour but premier de faire des affaires avec les copains ? N’importe quelle analyse rationnelle suggérerait que l’on nationalise l’industrie et la recherche pharmaceutique
            .


            Pierre JC Allard

          • tonton raoul 10 juillet 2009 11:34

            le + marrant, si je puis dire, c’est que ce vaccin ne garantit absolument rien contre une éventuelle mutation qui rendrait le « gentil » petit h1n1 actuel vraiment méchant


            z’auront pas l’air cons s’il mute demain ... z’auront p’têt même l’air mort


            • John Lloyds John Lloyds 10 juillet 2009 11:57

              Tonton, je t’ai plussé, si si, c’est vrai, ta parano me fait des fourmillements qui me remontent au bas du ventre, allez, fais-moi encore un petit paragraphe comme ça, que j’achève mon extase. Tu me fais plaisir à reprendre du bon sens smiley


            • Pyrathome pyralene 10 juillet 2009 12:53

              Mon tonton gâteau ! je te plussâtes allégrement !! pour une fois que tu ne dis pas de conneries ! tiens look at this !! allah nich mit uns....le vaccin rend plus malade que la maladie elle-même,normal ! il est fait pour ça !! et surtout pour les actionnaires........


            • Gabriel Gabriel 10 juillet 2009 13:54

              Ben du point de vu business, ils ont raison ! Mais ils ne sont pas au courant que les chercheurs viennent de découvrir la mutation entre le virus de la grippe du cochon le H1N1 et le virus de la grippe du canard le H5N1 et cela donne le H3N1 la grippe du Co-Nard. Et au vu de leurs certitudes, va y avoir une hécatombe !


            • tonton raoul 10 juillet 2009 14:25

              bon ben alors, pour faire plaisir à nos amis masos, je dirais qu’en cas de vraie saloperie, genre qui se propage à la vitesse du vent ET qui tue à la thomson-camembert, on en prendra réelement plein la gueule...

              le scénario est clair : services médicaux débordés en 2 temps 3 mouvements, et couvre-feu permament obligatoire, tout le monde à la maison... hop !
              donc économie au grand ralenti, et des milllions de morts en attendant le vaccin qui mettra 2 mois minimum à venir
              là, le scénar cata à la johnny est tout-à-fait envisageable

            • tonton raoul 10 juillet 2009 16:50

              à noter cependant que ma « parano » concerne les farces que la nature peut nous réserver, et non pas des complots hollywoodiens fomentés par une secte secrète et diabolique qui dominerait le monde depuis Jules César



            • morice morice 10 juillet 2009 16:54

              en espérant que vous mutiez vous-même et deveniez intelligent : oui, je sais, c’est utopique !


            • tonton raoul 10 juillet 2009 17:59

              ya aucun défaussage... apprends à lire comme dirait l’autre clown qui vient, l’air de rien, faire son raccolage-provoc pour que j’aille voir son « traficos & bananas » vague 458

              à propos, rends-toi utile au lieu de glander près de ton radiateur, et va donc jeter une cacahuète au vieux singe momo
              ya des complots tant que tu veux chez lui ... en été, soldes obligent, il t’en fait 13 pour le prix de 12





            • appoline appoline 10 juillet 2009 18:48

              @ Tonton,

              Nos « poules » couvent en ce moment maintenant va savoir ce qu’elles vont nous pondre. Entre les uns qui veulent faire du fric et les autres qui rêvent de nous vous moins nombreux ; je pense que nous allons passer un mauvais moment après la rentrée. Bon, Tonton, as-tu préparé ton cartable, ta trousse, ton crayon et la pomme pour la maîtresse ?


            • tonton raoul 10 juillet 2009 19:48

              quand je vais voir ma maîtresse, mon crayon suffit, appoline

              je plains ton amant que tu obliges à venir en p’tit costume marin avec son cartable et sa pomme



            • Yohan Yohan 10 juillet 2009 20:19

              C’est pas des cacahouètes qu’il faut lui jeter au Momo, mais plutôt des anti dépresseurs. A mon avis, il s’emmerde ferme sous ses propres fils, d’où le nécessité pour lui de pointer sa fraise ici et là pour exciter les trolls en villégiature. Vrai que les sagas à Momo ça use... même les trolls.


            • appoline appoline 11 juillet 2009 20:27

              @ Tonton,

              Non, pour la rentrée je me mets sur mon 31, quitte à choper la grippe, elle m’attrapera bronzée.

              Allez, pour le fun, je vais te bondir : un mari pour le chic, un amant pour le choc, un vieux pour le chèque. Point besoin de costume de marin pour l’élu, sur la plage ces messieurs s’exibent, une bonne grippe voilà ce qu’il nous faut pour éclaircir les rangs.

              @ L’auteur,

              J’ai oublié de vous remercier, je vous présente mes plus plates.


            • ptittoun 10 juillet 2009 11:35

              Une journaliste dépose au FBI des charges contre l’ONU et l’OMS, pour bioterrorisme et intention de commettre un génocide : en anglais
               
              Elle les accuse d’avoir volontairement créé et propagé le virus de la grippe porcine, d’avoir mis en place des lois sur la vaccination forcée, et de vouloir éliminer une partie de la population américaine...

              la vaccination a été rendue obligatoire aux US et canada. bientot en europe.. ?


              • leypanou 10 juillet 2009 12:36

                Votre affirmation est très en-deçà de l’affirmation de la journaliste, malgré les trois points de suspension. En effet, elle parle non pas seulement d’une partie mais de toute la population des Etats-Unis ainsi que d’autres pays pour des avantages financiers et politiques. Des commentaires sur la plainte de la journaliste peuvent être trouvées ici


              • Philou017 Philou017 10 juillet 2009 20:02

                Article inquiétant. Les camps de concentration de la Fema auraient-ils troué une nouelle destination ?

                De manière générale, cette affaire de la grippe pue l’arnaque.


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 10 juillet 2009 11:38

                Salut Bernard,


                700 millions d’euros ..et oui c’est le prix à payer pour le « principe de précaution » !


                ....mais,...mais certains scientifiques disent que que le virus de la grippe méxicaine pourrait se combiner avec celui de la grippe hivernale classique..alors là la grande question... dans cette hypothèse ce nouveau vaccin sera t’il efficace ?


                @+ P@py


                • Artbeil91 10 juillet 2009 11:50

                  Vaccination OBLIGATOIRE !
                  Mon message ne sera pas bien long. Je souhaitais apporter un élément supplémentaire aux messages et articles se posant la question de l’intérêt d’une telle campagne de fabrication de doses de vaccins alors que, la vaccination n’est pas obligatoire...

                  ET BIEN le CODE de la SANTE PUBLIQUE française prévoit dans sa partie de lutte contre les maladies transmissible, notamment à l’article 3116-4, des sanctions pénales allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 3750 €uro d’amende à toutes personnes qui refuse de se soumettre ou de soumettre ceux sur lesquels on exerce l’autorité parentale ou dont on assure la tutelle aux obligations de vaccination, prévues aux articles L. 3111-2, L. 3111-3 et L. 3112-1.

                  La vaccination est donc OBLIGATOIRE !!!
                  Nous ne sommes plus libres de choisir de nous immuniser librement comme nous le suggérait Bernard Dugué.

                  La question reste posée : A qui profite le crime et pourquoi ?


                  • Walden Walden 10 juillet 2009 12:51

                    Personnellement je préfèrerais encore le risque de la prison à celui de l’empoisonnement.

                    D’ailleurs, si on en venait véritablement à rendre cette vaccination obligatoire, au détriment des libertés publiques (ce qui apparaît encore à ce jour improbable), il y aurait matière à un vaste mouvement de désobéïssance civile, qui pourrait rendre rapidement cette obligation caduque.

                    En effet, face à un tel déni des droits fondamentaux à l’intégrité de la personne humaine, un principe de base de la lutte non-violente consiste à se mettre en situation de rendre la peine absurde : lorsque les prisons sont pleines (or elles le sont déjà sans cela), il n’est plus possible d’incarcérer.

                    Il suffirait ainsi que 100 000 personnes refusent expressément (c’est très peu, sur 60 millions) pour que la sanction devienne inapplicable... à titre d’exemple, ce n’est pas limitatif, évidemment... qui peut le plus peut le moins, la logique reste la même à 1 million (sourire)


                  • Ungh Ungh 10 juillet 2009 14:20

                    Il y a aussi l’article l’article L. 1114-4 qui dit le contraire. Mais bon, un ou deux tours de passe-passe et hop une épine dans le ...

                    A écouter sur le sujet une interview de monsieur Marc Vercoutère en deux parties. Partie 1 / partie 2.

                    Et dans le même genre, mais sur Alzheimer, un article assez fournit avec pas mal d’informations, cela peut donner quelques clefs sur le fonctionnement du bouzin.


                  • appoline appoline 10 juillet 2009 18:54

                    @ Walden,

                    D’autant qu’on n’a pas exactement le degré d’implication du système de santé dans cette mascarade car je pense qu’il s’agit bien de cela. Car si contrôle il y a, il passera obligatoirement par le corps médical, c’est lui qui aura pour obligation de faire remonter l’information.


                  • dom y loulou dom 10 juillet 2009 11:59

                    On nous affaiblit par toutes les manières possibles et imaginables.

                    On ne va pas les énumérer tous ici, d’abord parce que c’est déjà fait et que le temps nous manque.


                    Les vaccins sont faits à base de mercure et le mercure détruit les synapses.

                    Imaginez les dégats chez un nouveau-né...

                    et vous comprendrez aisément ce qui se passe en occident.



                    Sachez aussi que tout est une question de taux d’énergie dans le corps humain.

                    Le citron et l’olive contiennent le plus d’énergie, on se soigne aisément de la grippe avec ces deux fruits.


                    Merci pour vos articles Bernard.


                    • Guiles 10 juillet 2009 12:00

                      Il ne faut pas oublier que les politiques sont là pour faire appliquer les décisions prises plus haut, à savoir par les multinationales, les banquiers, les militaires et les hommes de l’ombre. Qui peut croire encore que Sarkosy ou Obama ont une quelconque influence sur notre vie, la preuve ils sont remplacés tous les 4, 5 ans et jamais rien ne change, les riches sont de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres et la classe moyenne, comme toujours, bossent et payent pour tout le monde. Les labos pharma. (un des lobby les plus puissants) sont en passe de réussir leur coup, à savoir, grâce à l’OMS (qui est monté au niveau 6 pour 250 morts sur toute la terre, grotesque alors que la grippe normale en fait des milliers), faire casquer à une grande majorité de pays du monde, des millions de doses de vaccins pour des montants exorbitants et cela juste pour quelques labos. Cela va compenser les pertes dû aux génériques ! (humour) les labos qui dernièrement licencient à tour de bras (Pfizer, Sanofi) vont pouvoir repartir du bon pied avec les rentrées d’argents mirobolantes à venir. C’est la mafia médicale, on est en plein dedans et cela ne choque personne, aucun débat, aucune enquête, nada !

                      Et dire que des millions de veaux seront près à se faire injecter une merde fait à la va vite et même pas testée.

                      Moi, faudra qu’il me tire à la sarbacane pour me vacciner !


                      • appoline appoline 10 juillet 2009 18:59

                        @ Guiles,

                        Je vous l’accorde, ils ont dû faire les 3-8 dans les labos et s’asseoir sur certaines phases dans la mise au point pour pondre aussi vite un vaccin si prometteur.


                      • oncle archibald 10 juillet 2009 12:07

                        Un marché public de cette ampleur classé « secret défense » sans aucune raison, voici ce que j’ai retenu d’essentiel de votre article .. en repensant à ma première expérience « d’ouverture des plis » pour un marché public de quelques dizaines de milliers de francs consistant à créer un bureau de poste de village dans un bâtiment existant ... Jeune architecte je n’avais aucune expérience en la matière et ne fus pas surpris que le maire du dit village de 1000 habitants environ me prie de venir dans son bureau avant de passer dans la salle du conseil pour procéder à l’ouverture .. Je pensais qu’il allait m’expliquer les formalités et il me les a en effet bien expliquées ...


                        - Le marché du gros œuvre sera pour l’entreprise X me dit -il,on le connaît bien,il est du village voisin et travaille très bien .....
                        - Mais Monsieur le Maire, comment savoir s’il sera le moins disant ?
                        - Vous ouvrirez son enveloppe en dernier. Dans l’enveloppe il y a une deuxième enveloppe. Si personne n’a un prix en dessous de N milliers de francs, vous laissez cette enveloppe au fond de l’autre sans la montrer et vous sortez son offre officielle ... S’il y a eu une offre inférieure, vous sortirez cette deuxième enveloppe que vous ouvrirez, la il y a un prix canon, personne ne sera en dessous ...
                        -Heuuueeu dit le jeune architecte rougissant jusqu’aux oreilles ... Mais Monsieur le Maire s’il prend le marché à la moitié du prix de l’estimation,il va perdre de l’argent ...
                        - Nous lui ferons des avenants pour travaux supplémentaires ....

                        J’imagine que les autres membres de la commission d’appel d’offres auront remarqué mon embarras en entrant dans la salle, et mon soulagement en ouvrant l’enveloppe du gros œuvre « ami » .. personne n’était en dessous de son prix n°1 ...

                        Cette expérience d’un appel d’offres truqué avec un enjeu aussi faible m’a beaucoup fait réfléchir et progresser dans mon appréciation du rôle des hommes politiques dans notre société. Je regarde d’un œil amusé les ventes de vedettes à Thaiwwan, de sous marins au Pakistan, et pourquoi pas de vaccins contre la grippe .... Secret défense ? défense d’éléphant ?

                        Pour couper court à toute question : les faits rapportés remontent à + de 30 ans et sont prescrits, le maire en question est décédé depuis très longtemps ...

                        • LaEr LaEr 10 juillet 2009 14:11

                          J’ai connu un cas similaire, il y a 2 ans :
                          Mon entreprise de l’époque était en contact avec une administration depuis quelques temps pour différents petits dépannages informatiques. Quand il a fallu changer l’ensemble du parc, donc qu’un appel d’offre public était nécessaire, c’est le commercial de notre boîte qui l’a rédigé ! avec tellement de détails et d’exigences qui collaient à nos services que seul nous pouvions emporter le marché... Ça a été le cas...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès