• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Halte aux clichés. Un retraité aux USA est bien mieux traité qu’en (...)

Halte aux clichés. Un retraité aux USA est bien mieux traité qu’en France

La retraite aux USA est justice, répartition, publique et universelle. Oui Oui, vous avez bien lu ! Par répartition, universelle et publique.

On est toujours Frappé de l'ignorance des Français sur les systèmes sociaux aux USA véhiculés par l'idéologie, hélas tellement loin des réalités. La retraite aux états unis fait partie des aprioris. 

Il y a un tel anti américanisme en France que les gens parlent souvent et écrivent sans savoir. C'est affligeant autant que déconcertant de l'absence de sens critique.

Les Français sont persuadés que les USA disposent d'un régime par capitalisation uniquement ? qui met dans la rue les vieillards et les malheureux.

Il n'y a rien de plus faux. 

 

La retraite aux USA s’appelle la « Old Age Survivors Insurance », OASI .

La retraite OASI aux USA est publique, par répartition et universelle.

 

L'assurance retraite OASI est conçue pour permettre un revenu de remplacement à la retraite calibré proportionnellement au revenu gagné pendant sa carrière. Ni plus ni moins. 

 

Elle est universelle puisqu'elle touche 96% des américains. Elle concerne tout le monde, les travailleurs salariés du public, les travailleurs salariés du privé, les professionnels indépendants.

On peut passer de salarié du privé a fonctionnaire ou indépendant, la retraite est toujours identique et vous suit partout. Elle ne pose aucun problème aux changement de carrière ou d'évolutions de vie. Pas de "polypensionnés" aux USA.

 

Les coûts de gestion sont 3 à 6 fois inférieurs à la répartition Française. Ils représentent 0,6% de la collecte là où c'est 1,8% au mieux, 3,5% au pire selon la caisse en France. L'économie de gestion représente pour le peuple Américain plusieurs milliards.

Aucune cotisation sur la tranche au dessus de 8900USD par mois.

Le taux de cotisation OASI est universel, à 12,4% indifférencié du salaire complet. A cela s'ajoute une cotisation sur le salaire complet de 1,45% pour « Médicaire » pour payer aux retraités leurs soins médicaux.

Médicaire assure aussi les soins pour les sans emploi, les précaires et ceux qui en font la demande. La CMU Française s'en est inspirée.

 

L'assurance santé est privée pour les actifs, souvent négociée en contrats collectifs au niveau de l'entreprise.

 

L'assiette de pension pour calculer l'assurance par répartition retraite OASI se fait sur la moyenne des 420 meilleurs revenus professionnels de cotisation. La « décote » qui inflige une peine abjecte et scandaleuse aux carrières courtes Françaises, à celui qui a moins cotisé n'existe pas. Pas plus de « surcote » pour des groupes de pression n'existe.

Les références de calcul pour établir les pensions sont les 420 meilleurs mois de sa vie. Et non pas des trimestres comme en France.

L'age légal de départ est défini en fonction de l'année de naissance, vous êtes libre à partir de 62 ans. Pas en fonction de vos années de cotisation.

 

Exemple chiffré : un salarié ayant gagné 1200 USD par mois dans sa vie part à la retraite avec 819 USD par mois, soit un taux de remplacement de 68%. Mieux que les 55% Français du régime général. Si le travailleur américain reste plus et attend 68 ans il part avec 1080 USD un taux de remplacement à 90% de son salaire.

Chaque Américain est libre d'obtenir plus à la retraite en cotisant aux fonds de pension (retraite complémentaire) proposés par les employeurs ou individuellement.

C'est une logique ou au delà d'un certain seuil les haut revenus se débrouillent seuls.

 

Les tables de projection sont calculées à l'avance pour une anticipation sur 75 ans. Les remises en cause sont rares. La peur de ne pas être payé un jour comme en France n'existe pas. La dernière augmentation de taux de cotisation date de l'ère Reagan.

Les ressources sont excédentaires chaque année, et les réserves sont placées en transparence, principalement en obligations d'état et dans des placements réglementés sans risques.

 

La même règle de droit s'applique à tous. Aucune distorsion ou favoritisme pour quelque raison que ce soit du système existe. Les régimes spéciaux sont inexistants, les caisses spécialisées ou par corporation n'existent pas. Envisager une dérogation, même partielle, pour un Américain relèverait de l'inégalité et de l'injustice. Loin de la pensée de toute une élite Française.

Les pensionnaires de la retraite Américaine OASI obtiennent à l'age de la retraite, l'assurance santé gratuite « Médicaire ». Les pensionnaires retraités de OASI ne cotisent pas à la retraite. Les retraites sont versées brutes. Médicaire assure aussi la solidarité de la santé des non travailleurs Américains (type CMU) en France.

 

Loin des clichés, la retraite aux USA est bien meilleure que pour les retraités et cotisants Français.

La santé reste à charge pour les actifs, elle est généralement prise dans des accords collectifs d'assurance par les employeurs.

Avec cet article, peut-être que vous allez regarder à 2 fois avant de critiquer le système Américain. Le monde n'est pas rouge ou noir. C'est plus compliqué que les clichés.

Quelques sources : rapport du professeur Jacque Bichot "Enquète sur OASI"

comparez votre feuille de paye a un Américain

Un retraité aux USA est bien mieux traité qu'un retraité Français


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 22 mai 2013 15:53

    c’est une aide sociale l’OASDHI


    • LE CHAT LE CHAT 22 mai 2013 16:23

      Les références de calcul pour établir les pensions sont les 420 meilleurs mois de sa vie

      Autant dire presque toute la carrière , ça fait 35 ans , ça ! en France ce sont les 25 meilleures années...


      • spartacus spartacus 22 mai 2013 18:03
        Aux USA c’est les 420 meilleurs mois sans obligation d’avoir cotisé 41.5ans et prenable à 62 ans. La même règle pour tous, fonctionnaires ou salariés du privé

        En France c’est en fonction de son groupe de pression, 6 mois pour les fonctionnaires, 1 mois pour EDF ou RATP, et 25 ans pour les salariés,
        Obligation de cotiser 41.5 ans pour les salariés, 25 ans pour les fonctionnaires ou EDF, 10 ans pour les élus etc..
        Avec des cotisations moindres pour les fonctionnaires, plus pour les ouvriers...
        Avec des bonifications pour les uns....et pas pour les autres....

        Le plus important a retenir, c’est la même règle pour tous sans dérogations pour un groupe de pression.

      • Jacques_M 22 mai 2013 16:28

        Spartacus,

        C’est marrant, je viens de taper oasi usa sur google, ton article se trouve déjà en 3ème position en 1ère page et l’exposé de Bichot juste derrière en 4ème position, les autres résultats concernent des hôtels, des vêtements de luxe ... la vraie vie pour tout le monde, le rêve américain.
        Tu es vraiment sûr que ça existe, ce truc là, ou c’est encore un rêve ? smiley



        • Asp Explorer Asp Explorer 23 mai 2013 01:18

          Le coût de la vie dépend des régions, mais il est globalement bien inférieur aux USA qu’en France. L’essence est quatre fois moins chère. L’immobilier est deux fois moins cher. La TVA est moins importante. Les règles de la concurrence sont mieux appliquées, de sorte que les marges des distributeurs sont plus faibles.

          Voici quelques années, j’avais acheté en France une paire de basket New Balance, à 110 euros. Quelques mois plus tard, je vais aux USA. Pour le même prix, j’ai acheté deux paires de NB et un sac à dos. C’était dans le centre commercial le plus central de San Francisco, la ville la plus chère des USA...


        • wanty wanty 23 mai 2013 13:56

          Avec 819$/mois on vit mieux en USA qu’en France ? Faut vraiment pas avoir honte pour faire ce genre de commentaire. Ou n’avoir aucune idée du montant des frais médicaux moyens.

          J’y ai vécu 3 ans et le minimum pour une consultation chez un généraliste c’est 100$, chez un spécialist 350$ et je parle meme pas des frais d’hospitalisation et du cout des médicaments qui sont tout simplement scandaleux. T’as interet à avoir une bonne mutuelle (bon courage à la retraite avec 819$/mois) ou a ne pas etre malade.

          Mais bon c’est vrai qu’à la retraite on a moin de dépense de santé...



        • Asp Explorer Asp Explorer 23 mai 2013 19:32

          La santé est chère, certes, ce qui pousse les Américains à ne pas se rendre chez le médecin à chaque petit bobo, comme on le fait en France. Pour ma part, c’est vrai que je n’ai jamais renoncé à des soins faute d’argent, vu que c’est gratuit. En revanche, j’y ai souvent renoncé faute de temps, parce que ça m’emmerdait de prendre rendez-vous deux mois à l’avance chez le docteur. Et pourquoi deux mois à l’avance ? Parce que sa salle d’attente est encombrée de Mémé Jacotte qui a ses jambes lourdes, la famille Cassociaux qui gueule parce que c’est un scandale qu’y soillent pas soignés comme les autres, et Fatoumata et ses six gosses, toutes gens qui ne vont chez le médecin, fondamentalement, que parce que c’est gratuit, et qu’ils n’ont rien de mieux à foutre de leurs journées.

          Du coup oui, je pense que je serais mieux soigné aux USA.


        • wanty wanty 24 mai 2013 08:42

          Tu les sors du journal de 20h de TF1 tes clichés ? T’as des chiffres sur le nombre de personne qui profite du systeme en allant chez le medecin car ils ont rien d’autre a foutre ? Il semble que tes opinions personnelles sont ancrées trop profondement pour avoir un quelquonce raisonnement objectif.


          J’ai également habité a Argenteuil (le 95 pour les intimes) pendant 4 ans et je n’ai JAMAIS eu a attendre 2 mois pour un rendez vous, quelque soit la spécialitée.
          Alors BIEN SUR, il ya en a qui profite, comme dans tous les pays de tous les systemes. (Mais bon on en ai pas encore a foutre un proces a une compagnie car il etait pas écrit de pas mettre son chat dans le micro-onde hein ;).

          Je prefere un system qui laisse des failles qu’un systeme de rentabilité a tout prix.

        • Asp Explorer Asp Explorer 24 mai 2013 10:45

          Eh bien moi je suis à Paris 75 et mes clichés viennent d’une visite faite le mois dernier au huitième ophtalmo que j’ai dû appeler pour avoir un rdv avant un mois (tout ça pour faire changer mes lunettes vieilles de 8 ans). Mais c’était surement mon imagination.


        • Mr Mimose Mr Mimose 22 mai 2013 16:33

          Quel est le but de l’article ??
          Dire que nos retraités ne touche pas assez en étant à la retraite ? Je suis d’accord !!! Quel que soit le système, si il fonctionne et qu’il permet de vivre plus dignement alors pourquoi pas !

          Cela m’étonne de cet auteur de proposer un alignement vers le haut de nos retraités quand on sait que pour lui un ouvrier est une « charge », un retraité c’est quoi ? Un poids mort ?
          Etonnant, attention, bientôt vous ferez l’apologie du socialisme !!

          <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

          • spartacus spartacus 22 mai 2013 17:06
            @mr mimose
            C’est un article neutre, d’information. A titre perso, je suis largement contre la répartition.

            Mais quitte a en avoir une, autan être calqué sur les Américains, et aussi démontrer qu’on lit de nombreuse inepties sur le social Américain.


            • foufouille foufouille 22 mai 2013 16:51

              En 2005, le système des retraites procurait plus de la moitié de leurs revenus aux deux tiers des retraités des États-Unis[1].

              En 2011, 46,2 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, dans l’Humanité du 18/09 2011 [lire en ligne].

              • Le SSI (Supplemental Security Income) est attribué aux personnes âgées dans le besoin, aux aveugles et aux handicapés[14]. Au total, cette aide financière touche 6,6 millions d’Américains[2].
              • l’OASDHI (Old-Age, Survivors, Disability and Health Insurance) est perçue par les retraités, les chômeurs et les handicapés et les veu


              • spartacus spartacus 22 mai 2013 17:13

                @Foufouille

                L’humanité est un journal de propagande communiste, le taux de pauvreté est présenté sans explications.

                Parce qu’il en existe 2
                Le taux de « pauvreté absolu » et le taux de « pauvreté relatif ».

                L’un concerne les pays pauvres ou en développement et l’autre les pays occidentaux. 
                L’un est calculé en fonction de l’évaluation de la dépense minimale pour assurer un niveau de vie tolérable.
                L’autre en fonction du revenu moyen de la population.

                En Amérique le seuil de pauvreté est calculé sur la moyenne des revenus en valeur absolue comme tous les pays anglo saxons, à l’inverse .

                Regarde c’est écrit sur Wikipédia et toutes les publications économiques :

                Quelques chiffres sur ceux en dessous du seuil de pauvreté aux USA :
                • 46 % de ceux qui sont considérés comme pauvres sont propriétaires d’une maison ;
                • 76 % disposent de l’air conditionné ;
                • 75 % d’entre eux bénéficient d’au moins deux chambres pour vivre ;
                • le pauvre « moyen » américain est mieux logé que la moyenne des individus habitant Paris, Londres, Vienne ou Athènes ;
                • 97 % des pauvres ont une télévision couleur ; 50 % en ont deux ;
                • 75 % d’entre eux possèdent une voiture, 30 % en possèdent deux ;
                • 73 % des pauvres possèdent un four à micro-ondes.

              • foufouille foufouille 22 mai 2013 17:44

                deja repondu a ta propange
                un tele N&B est un signe de pauvrete en zunie . ?
                mdr


              • foufouille foufouille 22 mai 2013 16:52

                La plupart des Américains qui sont assurés le sont via leur entreprise (58 % des Américains en 2007[22]). À l’inverse, 37 millions de personnes n’étaient officiellement déclarés comme couverts chaque jour par une assurance maladie en 1998[24] ; leur nombre a augmenté sous l’administration George W. Bush (46,6 millions en 2005, soit 15,6 % de la population américaine)[13]. La plupart de ces personnes étaient entre deux emplois, ou éligibles au programme de soins gratuits pour les personnes âgées (donc couverts mais non encore enregistrées dans ce programme, dont les bénéfices sont rétroactifs), ou encore présents dans le premier quintile des revenus. Ceux qui n’ont pas d’assurance maladie ont recours aux urgences, aux consultations des hôpitaux publics ou à but non lucratif, aux centres de santé communautaires, aux hôpitaux universitaires, qui offrent des soins gratuits[25]. En 2009, 80 millions d’Américains sur une population totale de 305 millions d’habitants n’avaient soit pas d’assurance santé, soit étaient sous-couverts[23].


                • spartacus spartacus 22 mai 2013 17:20

                  @Foufouillle

                  Cet article parle de retraite. Et dans ce domaine ils sont bien supérieurs.
                  En matière de santé, la présentation gauchisante oublie des réalités « non dites » que vous n’intégrez jamais

                  La société civile aux USA c’est autre chose qu’en France ou chacun se décharge sur l’état.

                  48% des adultes actifs donnent spontanément une partie de leur temps à une association caritative et 89 % des foyers donnent spontanément de l’argent. 

                  Les organisations caritatives utilisent 6 millions de bénévoles et 7 millions de salariés, soit plus de 10 % de l’activité économique du pays. 

                  Le social aux USA est caricaturé en France par les partis de gauche qui ont intéret a exposer que c’est pire aileurs.....


                • BlackListed BlackListed 22 mai 2013 17:17

                   @spartacus 


                  Très bon article qui remet les pendules à l’heure !
                  Cela fait plaisir de voir qu’AV n’est pas totalement infesté par l’extrême gauche et l’antiaméricanisme rabbique


                  • spartacus spartacus 22 mai 2013 17:26

                    @Blacklisted

                    Merci, parfois on sait pas pourquoi a la 3eme ou 4eme fois les censeurs oublient de me barrer une publication.
                    Mais déjà plus de 70% de négatif, d’un simple article d’info neutre, c’est dire s’ils n’aiment pas la contradiction. 

                  • Yohan Yohan 22 mai 2013 17:23

                    La retraite et la sécu vivent leurs dernières heures, mais personne ne veut voir la vérité en face. 

                    Les dernières décisions du GVT ne sont des ridicules économies grattées sur le dos de ceux à qui il reste encore du pognon. Bientôt ils vont nous demander de cotiser sans rien recevoir en contrepartie . Ils sont tous aux abois l’Etat, la sécu, les retraites, la CAF, tous en faillite. Bercy continue d’emprunter à tour de bras, pas mécontent de le faire à des taux très bas, du jamais vus auparavant. En fait, nous assistons passifs aux derniers soubresauts d’un monde qui s’écroule, avec le pire Président aux manettes.

                    • Pie 3,14 22 mai 2013 17:38

                      A Spartacus,

                      Certes, 96% des travailleurs sont concernés par le social security ( 1935) qui fonctionne par répartition, mais il n’assure qu’environ un tiers du montant des pensions. Le reste provient des régimes employeurs en baisse ( moins de 20% des salariés du privé pour 19% du revenu des retraités concernés) et des épargnes retraites par capitalisation ( en hausse constante).

                      Il est donc faux d’affirmer que les retraites américaines dépendent majoritairement d’un système par répartition. En réalité, le social security né du New Deal joue un rôle important pour les petites retraites et reste purement décoratif pour ceux qui peuvent se constituer une épargne retraite. Pour la majorité des américains, les deux tiers de leur retraite en moyenne viennent du système par capitalisation


                      • spartacus spartacus 22 mai 2013 17:50

                        @pie

                        J’ai affirmé que 96% des Américain en bénéficiaient, ni plus ni moins.
                        OASI est bien mieux qu’en France dans tous les cas.

                        J’ai indiqué que les fonds de pensions existaient.

                        En France la répartition est partielle, ajoutés de complémentaires et vous imaginez que les « assurances vies volontaires » soient faites pour rien ?

                      • daniel paul 22 mai 2013 17:43

                        le monsieur fait semblant de ne pas comprendre que les us n’existent plus sur le plan comptable, comme la plupart des pays d’Europe alignés....la colonne moins est si énorme que de vendre même le pays n’y suffirait pas..il n’y a plus d’argent pour les retraites privés ou publiques, les salaires des fonctionnaires etc etc

                        us= fini.......mais ,et oui il y a un mais ,la planche a billet qui fait des faux billets qui ont servis à renflouer faussement les banques pour des sommes dépassant l’imagination fait que même si c’est la faillite totale ce qui est le cas et bien on continue....et comme ce pays a besoin de toujours plus de liquidité ,il veut imposer a d’autres de privatiser les retraites dont il va ainsi pouvoir piquer le pognon pour ses caisse de retraites aux us qui au niveau comptable ,n’existe plus par rapport à ses propres critères..l’amerique est morte...et le gars il veut nous la vendre..bilan comptable des liquidités us comparé a moi aujourd’hui,je suis plus riche...

                        donc le seul intérêt du monsieur ,enfin pas de lui mais de ceux qui sont derrière c’est en fait de venir en europe ponctionner tout ce qui marche encore..pour piquer les liquidités car la planche à billet ne suffit pas si la chine leur dit : on veut nos sous car là ca serait une autre ruine aussi énorme..piquer le liquide pour renflouer un peu les caisse de retraites,certaines banques et aussi financer les guerres coloniales qui coutent une fortune.car la pyramide de Ponzi c’est ça,elle s’écroule d’un seul coup des que un gros demande du liquide..l’Aymeric(mon correcteur ne veut plus me corriger le mot us en plus grand étrange non ?) est insolvable...mais ça fait un moment déjà ..depuis les années 1971 disent certains...

                        Cela dit...comme de toutes façons le monde croit que la compétition est inévitable et que c’est surement dieu qui l’ a voulu ainsi ,donc de toute façons on aura toujours le ou les meilleurs, on n’a aucun soucis à se faire.....
                        personnellement donc je laisserai l’empire gagner......ça le finirait encore plus vite..il n’existe plus sauf par la force des armes et de la monnaie et de la lâcheté immense des politiques..plus lâche va être dur à trouver quand même, une sorte de record ..
                        mais faut prévoir des réserves de bouffes....et être collectif..
                        c’est là que je me dis que c’est pas gagné et que l’empire n’est peut être que l’émanation de ce que veut la majorité : niquer le ,les voisins..tout le monde si l’occasion se présente.
                        honnêtement j’ai l’impression d’assister à la grogne des perdants..sauf nombreuses et tres sympa exceptions....bises..a ceux et celle la...


                        • BlackListed BlackListed 22 mai 2013 17:57

                          Les Etats-Unis sont un grand, un très grand pays. 


                          Complexe et compliqué pour les esprits formatés par Mao et cie, autant que pour ceux qui ne jurent que par Soral, Meyssan, etc....

                          Les Etats-Unis sont un pays d’une grande liberté. Une liberté extrême qui n’a pas son pareil en France. Tout, là-bas, peut se dire. Tout peut s’écrire. 

                          Nombre d’Etats des USA légalisent le cannabis et autorisent le mariage gay.

                          Les USA ont leurs défauts, bien évidemment, mais aussi leurs qualités.
                          Parmi celles ci :

                          - leur tolérance (mixité et brassage ethnique)

                          - leur laïcité, à côté de laquelle, la laïcité française est une parodie : églises côtoyant les temples protestants ou mormons, les synagogues ou les mosquées, et aucun signe extérieur de croyance (pas vu un seul voile ni un seul signe vestimentaire juif ou autre), les chandeliers à 9 branches pour Hanouka côtoyant les sapins de noël et...les crèches !)

                          - leur capacité de travail (semaines de 45h, 3 semaines de vacances pour les plus chanceux)

                          - leur capacité à rebondir lorsqu’un drame les touchent (11-11-, catastrophes naturelles, faillites, pertes d’emploi...)

                          - leur gentillesse

                          - leur excentricité parfois, finalement bien rafraîchissante.

                          La France, à côté, ressemble à un pays de bras cassés, fainéants, jaloux, envieux, toujours à se plaindre, râleurs et inefficaces.

                          Avant de critiquer, il faut y aller !


                          • mac 22 mai 2013 18:54

                            @Blacklisted

                            La béatitude à ce point envers les USA , chapeau !

                            Le problème c’est que ce que vous dites, à bien des égards, peut-être retourné complètement.

                            Vous avez, par exemple, un peu passé sous silence la période du Maccarthysme ou les manifestations toujours assez sévèrement réprimées lorsqu’elles dérangent...
                            Là ou c’est le plus drôle, c’est quand vous nous parlez de laïcité plus importante que la notre pour un pays dont les dirigeants ont bien du mal à faire une phrase sans employer le mot Dieu et où la justice continue, si je ne m’abuse, à vous faire jurer sur la bible. 

                            Moi aussi j’aime ce pays, un peu moins certains de ses dirigeants, mais ce n’est pas pour autant que je crache sur la France qui reste un grand pays ne serait-ce que par ses 2000 ans d’histoire, sa culture, sa littérature et son apport aux sciences.
                            Quand à notre capacité à rebondir, elle existe aussi, il suffit juste que nous ne soyons pas dirigés par des gens qui ne croient plus en la France.
                            Entre 1945 et 1970 nous sommes passés d’un pays ravagé par les destructions et défait économiquement à une puissance nucléaire, spatiale et aéronautique sans comparaison avec n’importe quel autre pays d’Europe. Notre économie était florissante contrairement à celle de l’Angleterre qui stagnait, en comparaison.
                             Un rebondissement est encore possible à condition de croire un peu en nous et d’arrêter de nous montrer des modèles qui viennent de l’extérieur qui de toute façon ne nous seront jamais adaptés.






                          • foufouille foufouille 22 mai 2013 20:52

                            - leur tolérance (mixité et brassage ethnique)

                            les emeutes de los angeles ?
                            le kluklux klan


                            - leur laïcité, à côté de laquelle, la laïcité française est une parodie : églises côtoyant les temples protestants ou mormons, les synagogues ou les mosquées, et aucun signe extérieur de croyance (pas vu un seul voile ni un seul signe vestimentaire juif ou autre), les chandeliers à 9 branches pour Hanouka côtoyant les sapins de noël et...les crèches !)

                            mdr, le president jure sur la bible
                            - leur capacité de travail (semaines de 45h, 3 semaines de vacances pour les plus chanceux)

                            faut payer les assurances privees et l’hosto


                          • epicure 22 mai 2013 23:43

                            la tolérance et la mixité ethnique ?
                             les ghetos ethniques monocolores, la discrimination raciale pendant plus de cent ans, les mouvments ouvertement racistes, la classification des gens selon des catégories ethniques, le très faible taux de mariages mixtes etc....

                            La laÏcité ?
                            c’est bien de montrer que tu ne sais pas ce qu’est la laïcité.
                            Ne peut se prétendre laïque un pays où les références à une croyance religieuse fleurissent sur les billet, dans les serments officiells, etc...
                            Un pays où les religions et ses religieux peuvent tout se permettre.
                            UN pays où l’on peut amener son enfantchez le psy parce qu’il est athée.
                            Un pays où les prédicateurs religieux peuvent occuper l’espace public sans restriction.
                            *un pays où des religions influent sur le programme scolaire, en imposant des croya,nces relmigieuses au lieu des connaissances scientifiques.
                            Le pays occidental connu pour sa plus grande bigoterie par rapport aux autres pays.
                            Le concept de religion civile, qui dit qu’il faut avoir une religion pour être américain est une atteinte à la première et seule véritable liberté religieuse : la liberté de conscience.
                            Dans ma ville, dans un quartier il y a une église et une mosquée, , et ce ne doit aps être le seul en france, on avoir aussi des églises et des temples protestants pas loin aussi.
                            Pour les synagogues peux pas trop dire, avec 1% de juifs dans la population dont une bonne partie laïcs, elles sont rares de fait.

                            Bref les états-unis ne sont pas un pays laïque, mais un pays où les opinios religieuses ont une supériorité sur les opinions non religieuses, même s’il y a séparation légale entre l’état et les religions (l’état ne regarde pas ce que font les religions, mais la religion peut influencer la société et l’état du moment que ce n’est pas par la loi dans la pure tradition libérale).


                          • Mr Mimose Mr Mimose 22 mai 2013 18:27

                            Faudrait demander aux américains qui ont cotisé chez Enron toute leur vie ce qu’ils en pensent de la retraite par capitalisation.
                            Faudrait demander aussi aux millions d’américains qui ont perdu leurs maisons suite à la crise des subprimes ce qu’ils en pensent de ce magnifique système libéral.
                            Non tout n’est pas rose aux USA à tel point que l’immigration mexicaine s’est inversé (y’a plus de mexicain qui rentre au pays que d’illégal qui traversent la frontière. Fini l’eldorado américain, des villes comme détroit sont à l’abandon complet, le chomage frappe partout et meme au niveau militaire ça ne suit plus (y’a qu’a voir ce qui se passe en syrie).

                            <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                            • spartacus spartacus 22 mai 2013 18:52

                              @Mimose, 

                              Ceux qui ont perdu leur maison ont perdu leur maison à cause de l’interventionnisme étatique.
                              C’est Clinton qui a obligé fannie mae et freddie mac, les 2 banques semi-publiques a proposer des pret a des gens insolvables, et ensuite a cacher les pret en produits titrisés.
                              Ce n’est pas une erreur libérale, mais Keynésienne. 
                              Le libéralisme est contre l’intervention de l’état dérégulateur du marché libre.

                              Mimose, regarde cet article interessant, de plus ne plus de FdG deviennent libéraux


                            • mac 22 mai 2013 19:33

                              Le problème Spartacus c’est que sans la « planche à billets » de la FED qui ne durera sans doute pas l’éternité, tout le système financier tombe par terre et les retraites de millions d’américains avec.

                              Vous parlez souvent de chaîne de Ponzi mais quand celle du système financier actuel (qui est la plus gigantesque de toute l’histoire humaine) explosera, le résultat risque de ne pas être beau à voir. M’enfin bon, tant que la bourse monte c’est que tout va bien, c’est bien connu !

                            • spartacus spartacus 23 mai 2013 09:52

                              La répartition et la retraite Américaine ne dépend pas de la planche a billet, puisque le régime est « bénéficiaire ».

                              L’utilisation de la planche a billet est une politique dite « Keynésienne » contraire à ce qu’est une politique libérale.

                            • sam turlupine sam turlupine 23 mai 2013 11:35

                              Par spartacus (---.---.---.149) 22 mai 18:52


                              Le libéralisme est contre l’intervention de l’état dérégulateur du marché libre.

                               smiley smiley smiley

                              Pourquoi ; sans « l’intervention de l’état », le marché libre (sic) est « régulé » ?
                              Régulé pour écraser les faibles, au profit des usuriers prédateurs et des mafias financières ?
                              Régulé pour engendrer régulièrement des crises systémiques ?
                              Régulé grâce au renflouement des banques en faillite, à cause de leurs jeux spéculatifs pourris, par les -pouah - « interventions des états » ? smiley
                              Et « libre » pour permettre la loi du plus fort ! La liberté de celui qui tient la crosse, qui serre l’étau !
                              Libre pour produire de plus en plus d’inégalités, de pauvreté, de misère, de chômage, de malnutrition et de mort ? Libre pour rétablir le servage et l’esclavage ?

                              Pétard, les salauds, ça ose vraiment tout, toute honte bue..

                              1/3 seulement du montant des retraites US par répartition ; si t’as que ça, tu crèves... ou tu braques ! Combien de morts par armes annuellement aux USA ? Quel pourcentage de prisonniers ? (le taux largement le plus élevé du monde).
                              Au moins pour ceux-là, pas de problème de retraite, pas vrai, spartacucus ? smiley


                            • sam turlupine sam turlupine 23 mai 2013 13:40

                              Par spartacus (---.---.---.149) 23 mai 09:52

                              La répartition et la retraite Américaine ne dépend pas de la planche a billet, puisque le régime est « bénéficiaire ».

                              L’utilisation de la planche a billet est une politique dite « Keynésienne » contraire à ce qu’est une politique libérale.

                              Pétard, mais qu’est-ce qu’il aura fallu lire !  smiley

                              La « politique libérale » n’a, effectivement pas besoin de « planche à billet », puisque l’argent qu’elle crée, ex nihilo, ne consiste qu’en des opérations virtuelles. Pas de planche, pas de billet ; juste quelques jeux d’écriture, pour créer, de toute pièce, de l’argent qui n’existe pas autrement que comme DETTE. Faut-il rappeler aux salopards libéraux, qu’une banque ou n’importe quel organisme financier peut ainsi créer 10 fois plus d’argent, qu’il n’en possède en réserve ? Que cet argent n’existait pas avant le jeu d’écriture, et qu’à partir de ce jeu d’écriture, il asservit ceux à qui il est « prêté » à des taux d’usure prohibitifs ? Que les jeux de casino pourris qu’engendre la spéculation, c’est à dire le système libéral, ont entrainé, entrainent et entraineront la faillite de l’économie réelle, la faillite des banques, seulement évitée par le renflouement des états, au détriment des si chers « contribuables » ; et que ça leur coûte au moins 1.000 fois plus que les « régimes spéciaux » des fonctionnaires ; fonctionnaires qui ne manquent pas d’être utiles aux libéraux quand ils se déplacent, mettent leurs enfants à l’école, vont à l’hôpital, sont soignés, sont protégés, etc, etc...

                              Leur rappeler aussi que ce sont bien les banques et la spéculation qui ont toujours engendré TOUTES les crises, que l’on fait payer, AUX CONTRIBUABLES, par l’augmentation du temps de travail, les licenciements, le chômage, la démolition des services sociaux, du code du travail, l’aggravation des inégalités ?

                              Les libéraux ne peuvent pas ignorer ça ; ils le savent parfaitement, et se déterminent en fonction de leurs seuls intérêts. Les libéraux sont des ordures, à mettre hors d’état de nuire.


                            • Gauche Normale Gauche Normale 23 mai 2013 15:39

                              @ Sam turlupine et @ Mr Mimose

                              De plus, Spartacus oublie totalement de parler des agences de notation : privées et en concurrence comme il aime. Payées par les banques exposées aux subprimes pourris, elles donnaient à ces produits d’excellentes notes. « Allez-y, c’est AAA, disaient-elles ».
                              Pour tenter de prouver son impartialité, un responsable d’une de ces agences prétendait que oui elles étaient payées par les banques-même qu’elles devaient noter mais pas tant que ça (France 24).
                              Après l’éclatement de la crise, un ancien responsable de Moody’s a confirmé devant le Congrès que les banquiers faisaient exprès de « choisir en général les normes les moins strictes en terme de qualité de notation ». Elles ont été mieux payées pour évaluer les subprimes que pour évaluer des crédits plus traditionnels. Et le plus mal possible. 
                              Enfin, un des documents internes aux agences à confirmé que « la concurrence débridée peut mettre l’ensemble du système financier en péril » (octobre 2007). Vive la concurrence !
                              Pendant que l’État décidait de ne rien décider, ce sont des agences privées et concurrentielles qui se sont chargées de l’aveuglement général.

                            • mac 23 mai 2013 18:12

                              Le régime est bénéficiaire dans quoi ? Dans quelle banque ?dans quelle assurance ? Dans quelle monnaie ?

                              Si la planche à billets persiste, c’est la république de Weimar qui guette certains pays et dans ce cas il n’y aura pas plus de bénéfices que de langoustes à la cantine.







                            • Mr Mimose Mr Mimose 22 mai 2013 18:34

                              Blacklisted dit avec envie en parlant des USA :

                               - leur capacité de travail (semaines de 45h, 3 semaines de vacances pour les plus chanceux)
                              Je répondrais qu’en Chine vous seriez encore mieux !!
                              75 heures de travail par semaine et pas de vacances (meme pour les plus chanceux !). Si ça c’est pas une capacité de travail !!! Comparé aux fainéants de français !!
                              Il ne vous reste plus qu’a demander la nationalité chinoise et d’aller bosser dans les usines chinoises pour le reste de votre vie car vous vous n’etes pas un fainéant comme tout les autres français !!!

                              <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script> <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 mai 2013 18:46

                                Faudra que je fasse lire cet article au papy d’à peu près 75 piges, qui m’a donné plusieurs fois ma carte d’accès à mon terminal, à l’aéroport de Los Angelès ,y doit pas etre au courant ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès