• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Haro sur Alep ! Bravo pour Mossoul !

Haro sur Alep ! Bravo pour Mossoul !

ALEP, une agression condamnable, MOSSOUL, une guerre légitime.

A 600 kilomètres de distance, ALEP en Syrie, MOSSOUL EN Irak, grandes villes sunnites, deux combats terribles ont lieu. Des dégâts irréparables, des morts par milliers, des atrocités inacceptables.

PHOTO D'ALEP OU MOSSOUL ? AUCUNE DIFFÉRENCE, LA DÉSOLATION EST LA MÊME DANS LES DEUX VILLES

L'honnêteté intellectuelle avec les informations que l'on peut avoir pousserait à renvoyer dos a dos la Russie et les États-Unis en ce qui concerne les crimes de guerre et la mort de dizaines de milliers d'innocents.

Ce n'est pas la façon d'apréhender les choses pour les médias occidentaux.

Tous derrière les Etats-Unis Hollande en tête.

La propagande incessante sur les droits de l'homme et la diabolisation de Assad et de la Russie font de l'intervention à Alep une horreur humanitaire et de celle à Mossoul une intervention légitime ou les morts civils ne sont que des dégâts collatéraux. Aucun intérêt pour les victimes civiles de la part de nos médias.

A Alep on aurait affaire à d'affreux barbares traquant les gentils contestataires du régime.

A Mossoul, l'assaut commandé par les États-Unis serait une guerre propre, chirurgicale, humanitaire et surtout justifiée.

On nous a déjà vendu la version américaine de « la Belle et La Bête » avec la belle Clinton et le salaud de Trump, on veut maintenant nous vendre la version de « Le Bon La Brute et le Truand » avec Obama, Poutine, Assad.

En France même battage, les médias nous ressassent en continu les mêmes ''informations'' commentées par des journalistes révoltés par les massacres à Alep et par contre ne dénonçant rien d'inquiétant dans les combat à Mossoul, un silence assourdissant. Une omerta suspecte.

Les médias prennent ainsi le relais de Monsieur Ayrault porte voix du président en partance.

« Plus que jamais il y a urgence à mettre en œuvre un cessation des hostilités et permettre un accès à l'aide humanitaire » sous entendu à ALEP seulement bien sûr.

Ces indignations sélectives sont irrecevables.

Que les États-Unis s'érigent en parangons de vertu après 1 million de morts dus à leur intervention en Irak est insupportable, ils ont un lourd passif qu'ils devraient assumer.

En réalité des civils par milliers, des femmes, des enfants meurent de la même manière sous les bombes Russes à ALEP et sous les bombes de la coalition à Mossoul.

Devant tant de désinformations démenties par les images, les chiffres, les informations hors infos d'état bien sûr, il nous faut approfondir nos recherches sur les raisons de ces massacres.

Pourquoi ces interventions, dans quel but, dans quelles conditions, vers quoi peuvent-elles déboucher ?

Il existe des similitudes entre les deux villes ALEP ET MOSSOUL. Elles avaient avant la guerre près de 2 millions d'habitants, elles sont peuplées en majorité de sunnites. Tous deux des sites historiques datant de millénaires, patrimoines mondiaux de l'humanité, en grande partie dévastés aujourd'hui, et défigurés à jamais.

Mais comment en sommes-nous arrivés là, que s'est-il passé ?

Si les deux villes ont des similitudes évidentes, il existe une différence évidente entre les deux conflits.

ALEP

Au départ, des manifestations contre le régime d' ASSAD dès 2011. Les printemps arabes font des émules qui donnent lieu à la bataille d'Alep. Des manifestations réprimées dans le sang.

La révolution armée se structure alors autour du Front AL-NOSTRA affilié à AL QUAIDA canal historique, groupe qui a fomenté les attentats du 11 septembre.

Malgré cette filiation, et contrairement à toute logique, l'Amérique décide d'armer ces groupes contre ASSAD alors que c'est elle qui finançait l'armée Syrienne. terrible contradiction.

Les Russes de leur côté se rangent derrière ASSAD. Le but premier, éviter l'éclatement de la Syrie. En reprenant ALEP, ASSAD renforcerait son pouvoir et sa légitimité. Le contrôle de la ville d'Alep serait le rétablissement de la légalité du gouvernement de Damas.

Les intérêts de la Russie sont une main mise sur cette région.

Notre cher Hollande lui déteste ASSAD, et livre aussi des armes aux gentils rebelles.

Résultat, guerre totale qui conduit à la destruction d'ALEP et cause les massacres que l'on connaît.

MOSSOUL

Contexte tout à fait différent.

Mossoul a été le théâtre depuis 2003 de nombreuses violences dues aux bombardements (déjà) des États-Unis. L'Irak complètement déstabilisé, un pays ravagé, un million de morts.

Cette destabilisation a permis l'émergence de groupes dont l'état islamique qui a conquis Mossoul et s'y est implanté en 2014.

Pourquoi la France est devenue la cible privilégiée de l'état Islamique, pourquoi Hollande est-il devenu le premier chef de guerre, pourquoi la France fournit le plus de combattants à l'E.I. c'est une autre problématique.

Le résultat c'est que l'on veut éradiquer l'E.I. de Mossoul.

Mêmes buts, mêmes méthodes, bombardements, dommages collatéraux, victimes innocentes, et aussi boucliers humains, éxode continu et massif.

Mossoul est quotidiennement la cible de bombardiers américains et de rafales.

Mossoul ne sera très bientôt que des ruines.

Aucun rapport n'est fait sur les civils tués, aucun intérêt.

Quel plan prévu après, la victoire et le départ de l'E.I. de Mossoul

AUCUN !

L'opération de libération de Mossoul risque de tourner à la catastrophe humanitaire. Des milliers de réfugiés dont on ne saura que faire.

Le constat est limpide sur ces actions sur ALEP et MOSSOUL : crimes de guerre dans les deux villes.

LES GENTILLES BOMBES DE MOSSOUL ET LES MECHANTES BOMBES DE ALEP

CETTE PRESENTATION N'EST QU'UNE VASTE INTOXICATION MEDIATIQUE.

La répétition du mensonge le transforme en vérité auprès du public, c'est la base de la désinformation.

Mais Le pire reste à craindre, cette guerre froide qui s'est déclarée entre la Russie et les Occidentaux, en particulier les États-Unis et la France de Hollande, et qui peut se réchauffer dangereusement.

Pourtant Damas et Moscou avaient demandé sous l’égide de l'ONU de coordonner tous les fronts pour éradiquer les terroristes. Refus catégorique.

Une opportunité peut-être de calmer les protagonistes et d'éviter le pire, les départs de OBAMA ET HOLLANDE qui peuvent changer les rapports avec la Russie.


Moyenne des avis sur cet article :  2.36/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 12 décembre 2016 11:34

     »Vérité au-deçà des Pyrénées, erreur au-delà" href="http://www.ibibliotheque.fr/selection-thematique/pages-de-philosophie-th05_philosophie/verite-au-deca-des-pyrenees-erreur-au-dela-pascal-les-pensees-16">(Pascal, Les Pensées)


    • roman_garev 12 décembre 2016 14:59

      @Jeussey de Sourcesûre
      C’était quoi, un flux incontrôlé de conscience ? smiley


    • moderatus moderatus 12 décembre 2016 15:07

      @Jeussey de Sourcesûre

      Bonjour Le sioux si, vous permettez,
      Merci de me rendre visite.
      J’aime bien Pascal mais je n’ai pu ouvrir le lien, donc la réponse reste pour moi énigmatique.

      Salutation


    • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 12 décembre 2016 16:36

      @moderatus

      c’était un copié-collé foireux prétendant citer mon voisin du dessus, un certain Blaise Pascal :
      « vérité au-deçà des Pyrénées, erreur au-delà », qui s’applique à cette différence de tritement des mêmes réalités en fonction du lieu où elle se situe (et de ses acteurs).

    • moderatus moderatus 12 décembre 2016 17:21

      @Jeussey de Sourcesûre

      Merci ,c’est ce que j’avais cru comprendre, mais je n’étais pas sur.
      En effet ma première constatation est celle là , la différence de traitement sur des actions similaires, c’est lé désinformation des médias qui est préoccupante. de moins en moins il est possible d’accorder notre confiance à ceux que j’appelle LES MERDIAS ET L’IDIOVISUEL.


    • Dom66 Dom66 12 décembre 2016 12:32

      Bonjour l’auteur.

      Merci pour votre article

      "Mais comment en sommes-nous arrivés là, que s’est-il passé ?" Demandez aux USA "Notre cher Hollande lui déteste ASSAD, et livre aussi des armes aux gentils rebelles." Notre Hollandouille n’est ni plus ni moins qu’une serpillière, il ne déteste pas Assad il obéit à Obama, BHL, et à Tel-Aviv c’est tout (voir les déclarations des Fabius,moscovichy etc)


      • V_Parlier V_Parlier 12 décembre 2016 22:19

        @Dom66
        Bof, je pense que même potentiellement lâché par les USA il restera à fond dans le délire. Ce qui me fait craindre que malgré ses airs de mou c’est un enragé dangereux, avec son Ayrault aboyeur. Dans le cas contraire, il aurait temporisé en attendant l’investiture de Trump pour savoir où aller.


      • V_Parlier V_Parlier 12 décembre 2016 22:20

        @V_Parlier
        (que ce soit un enragé)


      • Doume65 13 décembre 2016 01:01

        @V_Parlier
        « Dans le cas contraire, il aurait temporisé en attendant l’investiture de Trump pour savoir où aller »

        En fait, il s’en fout : comme il ne se représente pas, le destin de la France l’indiffère totalement.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 décembre 2016 14:03

        Cela dit, il ne semble pas exister maintenant de plan pour l’avenir de la Syrie, pas plus qu’en 2003 il n’existant de plan pour l’avenir de l’Irak lorsque les USA ont destitué Saddam Hussein. Ni qu’en 2011 lorsque la brillante intervention franco-anglaise est parvenu à tuer Khadafi :

        D’après les supporters poutinophiles du forum, il n’y a point de guerre civile en Syrie, mais une destabilisation orchestrée à 100% de l’étranger.

        Un peu comme si on disait qu’en France tous les problèmes sont de la faute des immigrés


        • njama njama 12 décembre 2016 14:36

          @Olivier Perriet

          L’avenir de la Syrie est très simple, rétablir sa souveraineté sur tout son territoire grâce à l’armée syrienne et l’aide de ses alliés, c’est à dire bouter dehors tous les terroristes islamistes (ou les détruire s’ils ne partent pas), ainsi que tous les étrangers, forces turques et américaines dont la présence sur le territoire syrien est illégale.
          Quoi de plus légitime, quoi de plus orthodoxe avec le droit international ... la partition de la Syrie n’est pas d’actualité et ne saurait être négociée.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 décembre 2016 14:43

          @njama

          vous êtes dans le déni, il y a de fait une partition du pays depuis 5 ans, et les victoires d’Assad sous respiration artificielle russe et iranienne sont à mon avis des victoires à la Phyrrus.

          Il n’y a pas de jugement dans ce que je dis, c’est un constat, un triste constat.


        • roman_garev 12 décembre 2016 14:45

          @Olivier Perriet
          «  il ne semble pas exister maintenant de plan pour l’avenir de la Syrie »


          Ah bon ? Parce que l’on n’en a pas fait un rapport spécilalement pour vous ?
          Vous êtes trop pressé. À chaque légume son temps.
          Il est trop tôt de parler de l’avenir. Tout dépendra d’un tas de facteurs différents, impossibles à calculer d’avance. Pas que de Damas et de son opposition, mais aussi de Washington, d’Ankara, des Kurdes, de Daech. Il n’y avait pas question de Yalta en 1942, seulement de Stalingrad... Même Koursk était encore à espérer. 

        • roman_garev 12 décembre 2016 14:54

          @Olivier Perriet
          « Il n’y a pas de jugement dans ce que je dis, c’est un constat, un triste constat. »


          Mais pourquoi derrière chacun de vos « tristes constats » je vous vois frotter les mains ? Sans doute pour votre accoutrement de cowboy smiley Mais pas que. Vous semblez être a priori malveillant au peuple de la Syrie au profit de ses soi-disant « opposants » qui varient toujours dans les capitales occidentales.
          « Une partition du pays depuis 5 ans » vous tracasse ? Pourquoi alors ne parlez-vous pas de la partition de l’Irak voisin depuis 13 ans ? Parce qu’il n’y a pas là-bas de méchant Poutine et de dictateur Assad ? Personne autre que les cowboys à qui le mettre au dos ? 

        • moderatus moderatus 12 décembre 2016 14:57

          @njama

          A mon avis ,il n’est pas ici question de Poutinophilie ou phobie.Il s’agit de jugement équilibré entre les actions militaires sur Alep et Mossoul. Rien n’est noir et blanc comme on veut nous le vendre.

          La déstabilisation de ces régions qui dure depuis ces années ne peut essayer de trouver une solution
          sans concertation avec la Russie, et aussi pour l’instant avec Bachar el-Assad, ce que n’ont pas voulu Hollande et Obama. Heureusement ils partent à le retraite.


        • roman_garev 12 décembre 2016 15:03

          @moderatus
          « ...Hollande et Obama. Heureusement ils partent à le retraite. »


          À mon humble avis, vous éxagerez le rôle de ces deux tristes personnages. S’ils restent à leurs places, cela ne changerait pas beaucoup. L’Histoire se fait sans eux.

        • moderatus moderatus 12 décembre 2016 15:14

          @roman_garev

          En ce qui nous concerne, la politique guerrière de Hollande a nettement influencé notre histoire

          Quelle est la responsabilité de ce personnage sur la situation sécuritaire de notre pays. Je vous laisse l’évaluer.

          Je pense que les nouveaux présidents autant Américains que Français seront moins rigides dans leurs positions que ceux qui partent.


        • roman_garev 12 décembre 2016 15:18

          @moderatus
          « En ce qui nous concerne... »


          D’accord. Moi je parlais de ce qui concernait la Syrie et la Russie.

        • moderatus moderatus 12 décembre 2016 15:32

          @roman_garev

          Ok , parlons aussi de la Russie et la Syrie, la position de Hollande et Obama a eu grande influence, et un résultat négatif grave , l’apparition d’une nouvelle guerre froide
           je vous dis pourquoi.

          Une proposition avait été faite par la Russie d’un accord pour une coalition générale comprenant ASSAD pour lutter conte l’E.I.

          cette proposition a été refusée surement parce que Assad devait faire parie de cette coalition.


        • njama njama 12 décembre 2016 15:39

          @moderatus

          La vaillante Silvia Cattori ressort très à propos cet ancien article d’InfoSyrie pour rafraîchir les mémoires sur les véritables objectifs de cette guerre qui se déroule en Syrie qui étaient de briser les équilibres régionaux, même si pour le peuple syrien il devrait lui en coûter le prix du sang et des larmes. Et il le paye très cher le peuple syrien !
          Je vous invite à le lire, il est très croustillant, une plume magnifique Louis Denghien en plus de beaucoup d’acuité !

          Le 4 juillet 2011, BHL, Fabius, Kouchner, lançaient la campagne « Assad doit partir »
          Par Louis Denghien, InfoSyrie

          Juillet 2011 – Aux origines de la guerre en Syrie – Encore une guerre au service d’Israël ?

          Après toutes les guerres – Libye, Irak, Afghanistan, Darfour, Bosnie – devant conduire à démembrer et détruire ces pays, qui retrouve-t-on s’apprêtant à sauver la Syrie ? BHL, Kouchner, Glucksmann, Encel, Fabius…
          Il convient donc de se rappeler que ce sont ces tristes individus, qui, en collusion avec le président Sarkozy, lançaient la campagne anti-Assad qui devait détruire la Syrie et jeter des millions de Syriens sur la route. [ASI]

          Escroquerie : Infosyrie était au meeting « pro-syrien » de BHL
          Par Louis Denghien, le 5 juillet 2011
           
          C’est dans le cadre élégant et éminemment bobo du cinéma Saint-Germain-des-Prés, à un jet de bouchon de champagne du célèbre café des Deux Magots, que le dandy, lobbyiste atlanto-sioniste et imposteur littéraire Bernard-Henri Lévy tenait, lundi 4 juillet (jour de l’Independance day américain, au fait), la réunion de lancement de son assoce-gadget SOS Syrie, en présence de personnalités bien connue pour leur engagement pro-palestinien et pro-arabe en général comme Laurent Fabius, Bernard Kouchner, André Glucksmann, Frédéric Encel, Fadela Amara jouant ici le rôle du harki et Dominique Sopo, patron de SOS Racisme, celui de la potiche antiraciste. Naturellement, Infosyrie se devait d’être présent à cette dernière manipulation politico-médiatique bien parisienne, juste avant les vacances. Choses vues, et entendues.

          (Presque) autant de CRS que de participants
          [..........]
          Puis le théoricien du droit d’ingérence, Bernard Kouchner lui-même, prend la parole : de ce ton grave et « inspiré » – un peu le registre Dominique de Villepin – qu’on lui connaît, l’ex-ministre-potiche des Affaires étrangères de Sarkozy crache carrément le morceau : il faut, en renversant Bachar, briser l’axe Hamas-Hezbollah-Damas-Téhéran, trop peu « american & israelian friendly » en quelque sorte. Hélas, reconnaît-il, une intervention militaire en Syrie est impensable, car il n’existe pas de consensus là-dessus à l’ONU (nouvelle allusion perfide à la Russie, autre grand méchant de la soirée). Kouchner reconnaît aussi que le précédent irakien est plutôt un « mauvais exemple« , qui continue de polluer un peu son concept d’ »ingérence humanitaire », avec notamment le sort peu enviable des minorités chrétiennes livrées à la haine des extrémistes musulmans. Bref, c’est mal parti pour faire grand chose contre le régime de Damas, mais Kouchner réclame quand même, pour le principe, le départ de Bachar.
          [..............]
          http://arretsurinfo.ch/le-4-juillet-2011-bhl-fabius-kouchner-lancaient-la-campagne-assad-doit-partir/


        • roman_garev 12 décembre 2016 15:54

          @moderatus

          Je ne prêtais jamais attention à cette proposition qui était a priori vouée à l’échec, vu le climat international anti-russe installé fermement non seulement par ces deux guignols (et leurs prédécesseurs Bush et Sarkozy), mais par tout le système mondial géré par on ne sait tjrs pas qui au juste et comprenant, hormis ces deux bouffons que vous avez tort à diaboliser spécialement, un tas de monde politicard, en commençant par Blair-Cameron, en passant par la Merkel et les guerriers de l’OTAN du type Stoltenberg et en finissant par les caniches fort méchants en leurs aboiements de l’Europe Est, surtout de la Pologne et des Pays baltes et, évidemment, de l’Ukraine nazie depuis 2014. 
          De sorte qu’on a eu le droit à tout un bastion guerrier, dont un simple remplacement de deux ou trois pions ne pourrait guère changer la donne.
          C’est la Russie qui a changé la donne en automne 2015.
          Sans cela aucun Trump ne serait possible. Je ne parle pas de multiples Fillons « pas-trop-russophobes » qui apparaissent à l’horizon et qui sont, avec tout mon estime, secondaires dans la géopolitique.

        • roman_garev 12 décembre 2016 16:25

          @roman_garev
          Pour préciser : cette proposition devait être faite, donc elle a été faite. Sans un brin de lueur d’espoir qu’elle ait été acceptée. Un point c’est tout, rien à ajouter ici.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 décembre 2016 16:58

          @roman_garev

          Lybie Irak Syrie c’est assez semblable ; je ne me félicite pas de leur éclatement, d’ailleurs ce que je pense n’a pas beaucoup d’importance.

          On peut juste constater que lorsqu’on a passé un certain temps à se tirer dessus et/ou à vivre séparé, la réunion devient aléatoire voire impossible. Lorsque trop de sang a coulé c’est souvent irréversible.

          (ça vaut pour l’Ukraine aussi d’ailleurs, et pour toute société)


        • roman_garev 12 décembre 2016 17:43

          @Olivier Perriet
          « Lybie Irak Syrie c’est assez semblable »

          Pourtant votre haine est dirigée visiblement contre seul Al Assad (et Poutine, évidemment). C’est parce que les dirigeants de deux autres pays ont été annihilés pour votre pleine satisfaction, donc on peut les oublier ?
          Mais ne vous faites pas des illusions, les crimes de l’Occident ne seront pas oubliés. Y compris contre le peuple syrien.

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 décembre 2016 19:15

          @roman_garev

           ??

          Vous continuez vos menaces smiley Il faut vous calmer, la seule haine que je vois, c’est dans les réponses que vous faites à ceux qui ne tiennent pas exactement les mêmes propos que vous.

          N’empêche que j’ai raison :
          la position d’Assad est intenable, et même si la Russie l’Iran et le Hezbollah lui font la respiration artificielle il ne compte plus pour rien.

          Simple imagination, vous voyez un chef d’Etat débarquer à un sommet international au bout de x années de guerre (que vous contestez comme civile) en disant « Bonjour, écoutez ce que je vais vous dire sur tel ou tel sujet, car je me suis maintenu au pouvoir au prix de plusieurs centaines de milliers de morts dans mon propre pays » ?

          L’ancien président iranien au verbe haut, Ahmadinedjad, on ne l’a plus entendu après 2009, on se demande bien pourquoi.

          Quand on est on va dire « pas très bon », on fait comme F Hollande, on se barre !


        • njama njama 12 décembre 2016 19:17

          @Olivier Perriet

          @njama

          vous êtes dans le déni, il y a de fait une partition du pays depuis 5 ans, ...

          normalement on appelle ça de « l’occupation », (un peu comme chez le voisin israélien qui « occupe » illégalement des territoires par ailleurs dits à juste titre « occupés »)
          Croyez bien que dans l’esprit des syriens et du gouvernement syrien, il n’est nullement question de partition, aucune. Même celle des kurdes serait absurde, répartis dans 3 zones séparées, + un millions de kurdes dans la région de Damas.

          Il n’y a pas de jugement dans ce que je dis, je connais simplement les positions de la diplomatie syrienne, ils ne lâcheront rien. Je ne saurais leur donner tort, car à l’évidence ils sont dans leur bon droit comme on dit, et même dans des frontières qui avaient été définies par « l’occident ».
          C’est un constat si vous voulez, mais surtout une question de principes, juridiques, politiques, diplomatiques.

          L’AG de l’ONU adopte 6 nouvelles résolutions condamnant Israël
          Par i24news Publié : 01/12/2016 

          Une résolution sur « Le Golan syrien » a été adoptée par 103 voix pour, 6 voix contre (Canada, États-Unis, Îles Marshall, Israël, Micronésie et Palaos) et 56 abstentions. Dans ce texte, l’Assemblée générale estime « une fois de plus que le maintien de l’occupation du Golan syrien et son annexion de facto font obstacle à l’instauration d’une paix globale, juste et durable dans la région ».

          http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/131469-161201-l-ag-de-l-onu-adopte-6-nouvelles-resolutions-condamnant-israel


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 décembre 2016 19:27

          @njama

          on en revient au départ :
          vous pouvez dire ce que vous voulez, sur la base de je ne sais quelles sources bien sourcées, et moi de même.

          Ces sociétés sont opaques par nature, il s’agit de pouvoirs autoritaires, sans élections (ou alors avec un vote à 99%) dans lesquels la parole n’est pas libre, il n’y a pas de liberté de la presse, encore moins de sondages, etc...

          Cela ne veut pas dire que 99% des Syriens étaient favorables à Assad, ni qu’à l’inverse, il y avait 100% d’opposants muselés.

          La position du gouvernement français, comme en Lybie, était folle dès le début, à soutenir une opposition dont on ne savait rien ni la représentativité, ni les buts de guerre (à part virer Assad)

          La votre, qui prend l’idiotie contraire en requalifiant ce qui est d’évidence une guerre civile en « invasion » (avec les 300 jihadistes Français qui sont sur place sans doute ? ), l’est également.


        • roman_garev 12 décembre 2016 19:41

          @Olivier Perriet
          « il (Assad) ne compte plus pour rien »


          Pour qui ? Vous ne l’avez pas précisé. Si c’est pour vous (et pour l’Occident en général), je n’y vois aucun problème.
          Vos fantasmes sur « au bout de X années » ne font que sourire.
          Et pour que vous compreniez mieux, ni Poutine, ni Assad ne travaillent guère pour quelque « sommet international », mais pour son propre peuple et son propre pays chacun. C’est difficile à concevoir pour un cowboy, je l’admets, mais essayez quand même...

        • roman_garev 12 décembre 2016 19:45

          @Olivier Perriet


          Pourquoi voyez-vous tjrs des menaces, surtout quand il n’y en a pas ? Un cowboy doit bien tenir, ses Pampers fidèles tjrs avec lui. Comme ça sa culotte reste sèche...

        • Doume65 13 décembre 2016 01:04

          @Olivier Perriet
          « Il n’y a pas de jugement dans ce que je dis, c’est un constat, un triste constat. »

          C’est un peu tôt pour constater quoi que ce soit en Syrie. Y’a plein de mecs qui constataient que Assad tiendrait quinze jours et d’autres que Trump ne serait pas élu...


        • agent ananas agent ananas 13 décembre 2016 08:22

          @njama
          Après toutes les guerres – Libye, Irak, Afghanistan, Darfour, Bosnie – devant conduire à démembrer et détruire ces pays, qui retrouve-t-on s’apprêtant à sauver la Syrie ? BHL, Kouchner, Glucksmann, Encel, Fabius…
          Comme par hasard tous ces personnages ont un dénominateur commun... à l’instar de Eliot Engel à l’origine de la récente résolution d’une « no-fly zone » du Congrès US
          Merci à Hillary Clinton de confirmer que l’aide à Israël passe par le renversement de Bashar al-Assad en orchestrant une « guerre civile ».
          Des propos que ne désavoueront pas les sayamins précités.


        • njama njama 13 décembre 2016 09:26

          @Olivier Perriet

          Ce que vous appelez partition du pays depuis 5 ans , n’est que le résultat d’invasions successives de hordes étrangères (car il ne s’agit même pas d’une armée) depuis les pays voisins, Turquie, Jordanie, Liban (jusqu’à l’intervention du Hezbollah au printemps 2013 cf Bataille de Qousseir - qui permit de déloger les islamistes qui se servaient du Liban comme base arrière pour faire rentrer en Syrie, nouvelles recrues, armes et captagon -), puis fin 2014 depuis l’Irak, date de naissance de l’État Islamique, EI, alias ISIS ou Daech, Rien qu’avec la Turquie la Syrie a 700 ou 800 kms de frontières, autant dire qu’il lui était difficile de tenir sur tous les fronts (merci le Hezb, les Russes et autres alliés).
          Il n’y a jamais eu ni révolution, ni guerre civile en Syrie, juste une agression sioniste (impérialiste) pour renverser le régime syrien.


        • njama njama 13 décembre 2016 09:28

          @ Olivier Perriet

          "Bernard Kouchner lui-même, prend la parole : de ce ton grave et « inspiré » – un peu le registre Dominique de Villepin – qu’on lui connaît, l’ex-ministre-potiche des Affaires étrangères de Sarkozy crache carrément le morceau : il faut, en renversant Bachar, briser l’axe Hamas-Hezbollah-Damas-Téhéran, trop peu « american & israelian friendly » en quelque sorte".

          Le 4 juillet 2011, BHL, Fabius, Kouchner, lançaient la campagne « Assad doit partir »

          Roland Dumas, ancien ministre des affaires étrangères dit la même chose :

          Roland Dumas - les Anglais préparaient la guerre en Syrie pour Israel 2 ans avant la prétendue rébellion syrienne
          (1’34) https://www.youtube.com/watch?v=BH9SHxetO1I


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2016 10:02

          @njama

          « le résultat d’invasions de hordes étrangères ».
          C’est bien noté je dirai maintenant que tous les problèmes de mon pays sont dûs aux étrangers.

          Quels étranges étrangers, vos coreligionnaires, dont on se demande bien au passage les raisons de l’appétence pour le fanatisme wahabite.

          Quand à Assad, c’est devenu le pantin de puissances étrangères, comme les politiques ukrainiens pantins de la Russie et de l’UE. Quelle grande réussite pour son peuple, pour tout peuple.
          Quand on est mauvais, on se retire, c’est la moindre des choses à mon avis.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2016 10:03

          @Doume65

          un peu tôt, 5 ans ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2016 10:07

          @roman_garev

          Difficile de voir qu’on « travaille pour son propre pays » en étant sous perfusion militaire étrangère.
          Les dirigeants ukrainiens qui se précipitent qui à Bruxelles, qui à Moscou sont des dirigeants faillis.
          Mais vous avez raison, ce ne sont au fond ni mes affaires.... ni les votres.


        • Oceane 13 décembre 2016 10:13

          @Olivier Perriet

          Et le remodelage du M-O par les Européens semeurs de paix n’y est pour rien, bien sûr ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2016 11:00

          @Oceane

          c’est plus les USA de Bush que les européens (d’ailleurs en 2003, Chirac s’y était opposé, il me semble...), mais bref passons


        • njama njama 12 décembre 2016 14:28

          @ l’auteur

          ALEP Au départ, des manifestations contre le régime d’ ASSAD dès 2011. Les printemps arabes font des émules qui donnent lieu à la bataille d’Alep."

          Il faut que je vous rectifie pour ne pas induire en erreur vos lecteurs. ALEP N’ÉTAIT PAS UNE VILLE REBELLE et n’a jamais été une ville rebelle, contrairement à ce que les médias nous laissent accroire que tout le pays se serait soulevé comme un seul homme. Alep n’était pas un « foyer » révolutionnaire (si tant est qu’il y ait eu un jour une « révolution » en Syrie, ce en quoi à peu près plus personne de censé ne croit, sauf Fabius, Hollande, BHL, Cohn Bendit et quelques zigs). Alep était restée fidèle à l’Etat syrien, et une grande partie des alépins le sont encore. Cette ville fut lentement étranglée en raison de sa position stratégique et qu’elle était le poumon économique de la Syrie.  la bataille d’Alep * le 19 juillet 2012 c’est un an et 4 mois après la 1° manifestation en mars 2011 :

          * "Le camp rebelle rassemble une multitude de brigades, la plus importante à Alep étant jusqu’en 2014 le Liwa al-Tawhid [groupe islamiste sunnite proche des Frères musulmans]  intégrée initialement à l’Armée syrienne libre, puis au Front islamique.

          Les rebelles d’Alep,ne sont pas des forces démocratiques, ni des forces révolutionnaires lesquelles sont quasi inexistantes, elles ont toujours été dès le début, islamistes, salafistes, front al nosra ou frères musulmans.


          • roman_garev 12 décembre 2016 14:47

            @njama

            Exact, sur ce point précis l’auteur en est aux fantasmes.

          • agent ananas agent ananas 13 décembre 2016 08:46

            @l’auteur
            Pour le début de la guerre en Syrie, voir ce témoignage ...
            Que les premiers heurts aient éclaté à Deraa est logique...
            Deraa est un bourg rural près de la frontière jordanienne où il était facile d’acheminer des armes clandestinement. Une telle discrétion aurait été impossible dans une grande ville comme Alep ou même Hama qui est pourtant le bastion des Frères Musulmans en Syrie.


          • moderatus moderatus 12 décembre 2016 14:46

            Au départ les manifestations d’Alep , étaient plutôt des manifestations sur des difficultés à vivre, puis il y a eu les manifestations étudiantes qui réclamaient plus de liberté, manifestations réprimées durement, mais c’est vrai rapidement ces manifestations ont été récupérées pars des mouvements beaucoup plus politiques et contre le régime d’Assad.

            La position occidentale de rebelles modérées qu’il est nécessaire d’armer, est devenue une fable que plus personne ne croit.


            • njama njama 12 décembre 2016 15:12

              @moderatus

              C’est comme ce qui s’est passé à Maïdan, des hommes armés sont assez vite apparus dans les premières manifestations. Ce sont ces personnes responsables des premiers meurtres qui avaient été imputés au régime alors que les policiers n’étaient pas armés. Des policiers puis des militaires ont été tués par dizaines les premières semaines, mais la presse se gardait bien de le dire ici.

              Ce qui me choque c’est que les médias font de Alep une ville symbole des rebelles dans cette « sale »  guerre qui ne peut être qualifiée de « civile » tant il y a de combattants étrangers impliqués dans ces combats, alors que la seule raison de cette occupation est purement stratégique, Alep étant située sur l’axe est-ouest et nord-sud de la Syrie.
              Fin 2011 il ne passait rien à Alep ... les rebelles à Alep c’est en juillet 2012, après que des dizaines de tonnes d’armes aient été acheminées en Syrie via une nouria d’avions cargos depuis la Libye et des bases de l’Otan en Croatie http://www.agoravox.fr/commentaire4728297

              Les témoignages sont multiples pour confirmer que Alep ne peut être en rien symbole de la rébellion, comme celui de ce médecin alépin :

              Alep : « STOP à la manipulation »
               
              Par le Dr Nabil Antaki
              NON, ce n’est pas Alep qui est assiégée par l’armée syrienne, mais les quelques quartiers à l’Est d’Alep qui ont été envahis par les groupes armés en juillet 2012.
              http://arretsurinfo.ch/alep-stop-a-la-manipulation-par-le-dr-nabil-antaki/


            • njama njama 12 décembre 2016 14:47

              Dans quelques heures, l’unification d’Alep
              12 décembre 2016
              L’unification de la ville d’Alep devrait s’achever dans les heures prochaines.

              Désormais, les miliciens sont retranchés dans 2% des quartiers Est qu’ils avaient conquis depuis 2012, ...
               
              http://french.almanar.com.lb/141117


              • moderatus moderatus 12 décembre 2016 15:03

                @njama

                Exact information qui se vérifie d’heure en heure.

                Si cela se confirmait, cela renforcerait la,position de Poutine et de Assad.

                Quand à Mossoul, silence des médias étrange, Je n’ai pas d’infos précise, les seules infos que j’ai
                -Les djihadistes résistent
                - la bataille est très dure, je pense surtout dure pour les civils de Mossoul.


              • roman_garev 12 décembre 2016 15:14

                @moderatus
                « Quand à Mossoul, silence des médias étrange »


                Étrange ? Mais parce qu’il n’y a aucun média là-bas. Et les attachés de presse de Pentagone n’ont rien à dire, sauf qu’ils essuient une défaite après l’autre (mais cela, ils se garderont bien de vous le rapporter).
                Pour la Syrie, c’est autre chose, les MSM ont pour eux tout un Observatoire (presque galactique) syrien des droits d’homme (en fait un seul cafétier à Londres avec l’Internet). Chaque élucubration de ce prophète est conçue en tant que révélation divine ne faisant aucun doute et diffusée par quatre filiales d’une seule Agence de presse mondiale (en fait néoconne). Quant à RT qui donne chaque jour ses reportages du front, cela n’est pas pris en considération, car filmé à Mosfilm (sorte de Hollywood russe).

              • Trelawney Trelawney 12 décembre 2016 17:32

                @roman_garev
                sauf qu’ils essuient une défaite après l’autre (mais cela, ils se garderont bien de vous le rapporter).
                Mossoul est 4 fois plus important qu’Alep et les habitants de Mossoul sont plus proche de EI que des irakiens. Donc à l’inverse d’Alep où il y a beaucoup de réfugiés qui tentent de fuir les combats, à Mossoul les habitants ont plus peur des milices chiites, kurdes, turcs et irakiennes que de EI. Les armées françaises, américaines, anglaises, iraniennes sont aussi présentes et comptent un effectif de 7500 soldats avec beaucoup d’artilleries lourdes.


                la tactiques est simple : on envoie les milices irakiennes et surtout la division d’or s’emparer d’un hôpital, palais etc. Cela oblige EI a se désorganiser pour reprendre ce secteur, pendant ce temps les forces blindées occupent le secteur désorganisé en bombardant l’hôpital ou le palais avec irakien et Ei dedans. Et ils avancent comme cela rue par rue et quartier par quartier.

                Coté exactions c’est 50 50 des deux cotes. Ei massacre à tout va dans Mossoul, pendant que les irakiens (et surtout la division d’or) font de même avec les fuillards. La grande spécialité des divisions d’or est de capturer les familles des soldats de EI et de les écraser sous les chenilles des chars, façon russes en afghanistan, on ne remplace pas une méthode qui a fait ses preuves.


              • roman_garev 12 décembre 2016 17:38

                @Trelawney
                Ah bon ? Et vos sources pour ces fables (surtout pour « écraser sous les chenilles des chars russes » ?) Un autre observatoire galactique de Londres ou bien le même ?


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 décembre 2016 19:29

                @njama

                et la réunification de la Syrie, c’est pour dans 4 ans ?


              • Trelawney Trelawney 12 décembre 2016 20:37

                @roman_garev
                Les chars russes c’était en afghanistan, là c’est des chars irakiens


              • microf 12 décembre 2016 21:26

                @roman_garev
                A le lire, on dirait qu´il a participé á ces massacres.


              • Sergio Sergio57 12 décembre 2016 16:22

                MOSSOUL Contexte tout à fait différent

                Nous on a ’Nos Saints sans frontières’, et on fait des farces chirurgicales



                • Claudec Claudec 12 décembre 2016 16:31

                  La compassion – de même que la justice – due aux uns n’est pas celle due aux autres

                  L’infortication en atteste.

                  Merci l’auteur de le rappeler.

                  • moderatus moderatus 12 décembre 2016 18:17

                    @Claudec

                    Des chiffres terribles donnés sar une étude récente auxquels il faudra ajouter les morts civils
                    d’ALEP et MOSSOUL

                    INFO

                    ETUDE itele


                    Une étude menée par plusieurs organisations internationales estime que le bilan humain des opérations militaires en Irak, en Afghanistan et au Pakistan serait très largement sous-estimé.


                    Alors que « la guerre contre la terreur » entrait dans une nouvelle phase il y a tout juste douze ans avec l’invasion de l’Irak le 20 mars 2003, L’Humanité relayait dimanche la publication en mars dernier d’un rapport concernant le nombre de civils tués lors des campagnes militaires « antiterroristes » menées par les États-Unis et ses alliés. L’étude, réalisée par plusieurs organisations internationales de médecins dont l’Association internationale des médecins pour la prévention de la guerre nucléaire lauréate du prix Nobel de la Paix en 1985, fait état d’un vaste fossé entre les chiffres relayés dans les médias et la réalité.

                    Le rapport de 101 pages, disponible dans son intégralité (en anglais), qui donne notamment la parole à un ancien secrétaire général adjoint de l’ONU, détermine une « estimation basse » de 1,3 million de civils tués de manière directe ou indirecte depuis le 11-Septembre. Les organisations estiment même

                    que les chiffres réels pourraient "dépasser les 2 millions".



                  • roman_garev 12 décembre 2016 16:56

                    L’actu de l’heure : Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a dénoncé lundi « une forme de mensonge permanent » de la part de la Russie :

                    « Et puis enfin, les Russes qui prétendent lutter contre le terrorisme, se concentrent en fait sur Alep et ont laissé un espace à Daech, qui est en train de reprendre Palmyre, tout un symbole ! »Cette actu s’est vite répandue dans les réseaux russes. 
                    Savez-vous combien de millions de Russes sont devenus aujourd’hui instantanément anti-français ? 

                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 décembre 2016 17:01

                      @roman_garev

                      vous nous faites des menaces maintenant ?
                      C’est de mieux en mieux...


                    • roman_garev 12 décembre 2016 17:07

                      @Olivier Perriet
                      Calmez-vous, la seule menace est que la France aura encore moins d’Euros de touristes russes...


                    • Trelawney Trelawney 12 décembre 2016 17:34

                      @roman_garev
                      la France aura encore moins d’Euros de touristes russes...

                      ca fera aussi moins de prostitués dans nos rues

                    • moderatus moderatus 12 décembre 2016 17:36

                      @roman_garev

                      Hollande vient de se répandre sur nos écrans en accusant la Russie de ne pas voir l’opposition « modérée » en Syrie.
                      Il rabâche toujours les même propos qu’il avait tenu dernièrement

                      LE MONDE | 22.09.2016 à 14h51

                      Le président a réaffirmé devant l’Assemblée générale de l’ONU la position de la France sur le conflit syrien : soutien à l’opposition et départ de Bachar Al-Assad.

                      Il faut lui reconnaître le mérite de la constance. Le soutien à la rébellion et l’engagement pour une Syrie démocratique, unitaire et pluraliste en lieu et place de la sanglante dictature de Bachar Al-Assad sont restés, tout au long de son quinquennat, au cœur de l’action diplomatique de François Hollande
                      En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2016/09/22/le-testament-de-francois-hollande-sur-la-syrie_5001935_3210.html#poafzr8kJvxLHZpL.99

                      En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/international/article/2016/09/22/le-testament-de-francois-hollande-sur-la-syrie_5001935_3210.html#poafzr8kJvxLHZpL.99

                       

                    • roman_garev 12 décembre 2016 17:49

                      @Trelawney
                      Ne confondez pas avec les Ukrainiennes qui ont monopolisé tous les bas-côtés des longues, longues routes en Russie.

                      Les filles russes ont assez de fric pour se permettre d’acheter un mec quelque part auz vacances en Maldives.
                      Votre aboiement a raté le cible.

                    • roman_garev 12 décembre 2016 18:04

                      @moderatus
                      Le mérite de la constance, je le lui reconnais. Tant pis pour la France qui aura moins de chances de prendre part à la reconstruction future de la Syrie. Pour la Russie et la Syrie c’est moins que rien, car les entrepreneurs, ce n’est pas ça qui manque dans le monde.

                      Je ne parle que de la reconstruction future, car l’impact de la France sur la guerre en Syrie est désormais nul. Après tous ces investissements français dans l’opposition « modérée » (s’avérées vains) bientôt il n’y en aura plus de destinataire...

                    • moderatus moderatus 12 décembre 2016 18:08

                      @moderatus

                      Le décompte des morts d’ALEP et MOSSOUL on l’aura peut être mais beaucoup plus tard

                      Voilà les chiffres actuels connus des civils tués depuis le début en 2003 de la guerre contre le terrorisme

                      UN MILLION TROIS CENT MILLE CIVILS TUES


                    • JP94 12 décembre 2016 18:51

                      @roman_garev

                      Bah ! interrogez à peu près n’importe quel Français et il vous dira que le gvt français et les médias ( service de propagande) mentent ... (*)
                      Ayrault utilise ici un mode de pensée et d’argumentation caractéristiques du Pouvoir états-unien, la « rétorsivité » ( terme utilisé par deux philosophes français ( André Tosel et Bensoussan) qui en ont fait une analyse. 
                       Ayrault vitupère contre la Russie en la qualifiant de menteuse systématique ( accusation grave et injurieuse contre un pays qui n’est pas ennemi ) afin de retourner la critique unanime qui lui est adressée dans son propre pays. 
                      A la base, les Français ne tiennent pas les Russes pour des menteurs, alors Ayrault veut faire d’une pierre deux coups : salir la Russie pour les beaux yeux de ses maîtres Outre-Atlantique et se légitimer en interdisant en plus aux Français de préférer s’informer ailleurs.

                      Il n’y a vraiment aucune raison pour les Russes de devenir anti-français, ce serait de leur part perdre de vue que la russophobie est avant tout un élément idéologique de la Lutte des classes étant l’apanage de la classe possédante. 

                      (*) ce matin un invité à 8h30 sur France Culture , encouragé par les gloussements approbateurs du lèche-botte faisant office de journaliste, geignait en nous expliquant que l’avènement de Trump était une catastrophe car : 
                       « - c’était la fin du leadership US dans le monde, 
                       - le début d’une monde multipolaire où la Chine et l’Inde deviendraient des menaces (et la Russie ? )
                       - la fin d’un monde de paix, sans agresseurs violents , comme seule l’hyperpuissance américaine nous en protégeait  »

                      Voilà ce que la chaîne nationale ose envoyer dans les oreilles des auditeurs français les plus exigeants et soi-disant intellos ... On en est là en France sous Hollande. Et attention, on a le CSA qui veille au pluralisme et au respect de l’auditeur - sur un service public !
                      Alors évidemment, face à cela, on a envie d’apprendre les langues étrangères, et pas l’anglais ( qu’on sait déjà plus ou moins), pour avoir droit à des infos contradictoires et critiques à l’égard de notre propre gouvernement et du système qu’il nourrit.

                      La Russie de Poutine n’est même pas « de gauche’ » ( pour reprendre le titre d’un livre très intéressant de Bruno Drwesky ( La nouvelle Russie est-elle de droite ou de gauche ? , Editions Delga ) ) . Mais au moins pour un Occidental, elle ne représente pas un pays qui prend systématiquement ses citoyens pour des abrutis, tout en menant des guerres urbi et orbi ...

                    • roman_garev 12 décembre 2016 19:28

                      @JP94
                      Merci, je suis complètement d’ac avec vous.


                      Sauf cette « critique unanime qui lui est adressée dans son propre pays » - est-elle trouvable ailleurs l’AV, Les-Crimes.fr et encore quelques sites web ?

                      Quand à cette question vraiment intéressante, la Russie est-elle de droite ou de gauche, c’est le thème des discussions acharnées dans le pays. Plusieurs admettent que cette interprétation linéaire s’avère insuffisante, il faudrait d’autres axes et même dimensions... smiley

                    • JP94 12 décembre 2016 20:10

                      @Michel Maugis
                      On est bien d’accord , mais en fait, à l’opposé de l’image néocolonialiste du Moyen Orient propagée depuis quelques décennies, ont existé dans ces pays des régimes progressistes, antiimpérialistes, mis en place par leurs propres peuples et qui en cela dérangeaient nos « démocrates occidentaux ». En ces temps-là , pas de terrorisme à combattre, mais des états pacifiques, simplement non alignés sur les Etats-unis ni les Occidentaux : 

                      - l’Iran de Mossadegh , proche des Soviétiques dans une relation d’égal à égal) , avec des femmes non voilées profs à l’Université etc ...—> coup d’Etat organisé par la CIA et mise en place du Shah, police politique ( la SAVAC) torturant les opposants communistes. Des dizaines de milliers de morts , de torturés, d’arrêtés, avec les conseillers techniques américains. Puis ce régime devant faire des concessions devant la montée des revendications populaires ( réforme agraire,) , voilà un Ayatollah Khomeini tout frais venu de France et qui tombe à pic ! la réforme agraire allait confisquer les terres spoliées par les religieux ! Pas sûr que tous les Iraniens voient la France ni les USA comme le parangon de la Démocratie 
                      - l’Afghanistan de Babrak Karmal ( président communiste) : les femmes n’ont pas le voile, enseignent à l’Université, la santé est gratuite etc mais tout ceci ne convient pas aux Etats-unis, qui ne peuvent pas attaquer directement le pays ( ça ternit un peu leur image de marque et il y a peu en 1975, le Vietnam a tromphé). Financement et armement des talibans, médiatisés comme d’héroïques résistants face aux Soviétiques venus à la demande du gvt Babrak Karmal. Bon à l’époque, pas d’internet, mais on apprenait que les Talibans bombardaient les hôpitaux et les écoles - évidemment en France, ce n’était pas du tout médiatisé et l’opinion publique marchait... pour le compte des Américains et des talibans ... Babrak Karmal et les communistes se sont fait capturés, torturés par nos soi-disant résistants ( précisons qu’en France, les nazis torturaient les résistants, mais la réciproque était fausse. Des résistants ne torturent pas) .là encore, pas sûr que tous les Afghans voient nos Occidentaux comme le nec plus ultra du progrès humain.

                      Pour reprendre l’exemple de Cuba ,dans le iivre de Salim Lamrani sur Fidel Castro ( éditions Estrella) , un chiffre : sous Batista, le dictateur soutenu par les USA et renversé par Fidel Castro avec le peuple cubain : on torture, on émascule les opposants, et ça donne 20 000 assassinats d’opposants en 7 ans.
                      20 000 torturés et assassinés totalement oubliés par nos apôtres de la Démocratie à la sauce US.

                    • JP94 12 décembre 2016 20:20

                      @roman_garev

                      Ecoutez, même mes collègues qui n’ont jamais manifesté contre la politique de régression sociale mise en place par Hollande, disent que les médias mentent. ( mais ne fréquentent pas les webs) .
                      Ils n’en sont pas encore à aller plus loin et à en tirer les conséquences politiques que ça impllque pour un citoyen en France notamment ( art.35 de la Constitution de 1793 : 
                      Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
                      ( il n’est pas affiché dans les écoles , évidemment !)

                      Je connais pas mal de Russes ici, et qui finalement s’étonnent de ce que le positionnement idéologique en France à l’égard de la Russie ne soit corrélé au fait d’être de droite ou de gauche. 
                      Je dirais, pour paraphraser les propos d’Ivan Maïsky dans ses observations alors qu’il était ambassadeur de l’URSS en Angleterre, qu’il y a des conservateurs ( tel que Churchill, Beavercrook , ou Eden ) suffisamment intelligents pour voir que l’intérêt de l’Angleterre peut rejoindre celui de l’URSS face au péril nazi. Actuellement, en France, on aurait au pouvoir des chamberlainistes et autres fanatiques.

                    • izarn izarn 13 décembre 2016 00:28

                      @JP94
                      En effet depuis la disparition de l’URSS, les USA n’ont pas arrete de faire des guerres ou de les fabriquer sur mesure....
                      Nous sommes bien contents que la Russie et la Chine y mettent le hola...
                      Mensonge absolu, inversion de la réalité chez nos merdias.
                      Ces gens sont fous....
                      Ce sont eux qui font peur !


                    • izarn izarn 13 décembre 2016 00:38

                      @Michel Maugis
                      « Le soutien à la rébellion et l’engagement pour une Syrie démocratique, unitaire et pluraliste en lieu et place de la sanglante dictature de Bachar Al-Assad »
                       
                      Il m’est impossible d’accepter ce genre de conneries. En Syrie, meme sous Al Assad, les gens de toutes confessions vivaient ensembles, dans un état unitaire.
                      Ces fous furieux, comme Hollande on voulu mettre à la place des « rebelles », tous islamistes dans un exact contraire des valeurs pronées...
                      N’importe quoi !!!!

                      « La dictature sanglante de Bachar » !! Hahahahhha !
                      Et chez Daesh c’est quoi ? C’est pas sanglant ?
                      Genre torture, viol, assassinat d’enfant ? Cannibalisme ?
                      Regardez la joie des habitants d’Alep de retrouver "la sanglante dictature de Bachar Al Assad
                       smiley Ha visiblement ils ne lisent pas nos merdias ceux la ! smiley
                      Incroyable le nombre de conneries qu’on lit....
                      Sidérant....Tiens je me casse...


                    • Doume65 13 décembre 2016 01:18

                      @JP94
                      Sur France Culture, contrairement à France Inter, on peut aussi écouter des émissions comme celle-ci. Comme quoi...


                    • roman_garev 12 décembre 2016 17:05

                      (Suite)

                      La réponse la plus délicate consistait en paraphrase : 
                      « Et puis enfin, les Français qui prétendent lutter contre le terrorisme, se concentrent en fait sur Al Assad et ont laissé un espace à Daech, qui est en train de reprendre Palmyre, tout un symbole ! »
                      Pourtant en voilà une autre :
                      « Mais qu’est-ce que le pays des bouffeurs de grenouilles a fait lui-même en la matière de lutte contre Daech ? Sauf que leur porte-avions tant vanté s’est approché du littoral de la Syrie pour prendre tout de suite la marche arrière sous prétexte de réparations. Des impotents bons à rien. »

                      • moderatus moderatus 12 décembre 2016 20:34

                        @roman_garev

                        Le porte avion doit rentrer et être immobilisé pendant plusieurs mois pour unr révision.

                        le prix de la révision , une broutille près d’1 milliard 500 millions d’euros.


                      • roman_garev 13 décembre 2016 21:01

                        @moderatus
                        Peu importe ce porte-avions, l’essentiel est que la France n’a aucun droit de reprocher à la Russie quoi que ce soit dans sa lutte contre les terroristes, vu qu’elle-même n’a fait absolument rien dans le domaine.

                        Ça me rappelle un peu l’inclusion (aucunement fondée) de la France au rang des vainqueurs dans la WW2.
                        Il paraît que cette avance (pareille au Nobel de paix à M. Obama) a tellement plu aux dirigeants français qu’ils espèrent à être déclarés vainqueurs dans n’importe quelle guerre à laquelle ils ne participeraient qu’en ouvrant largement leurs bouches... 

                      • Pere Plexe Pere Plexe 12 décembre 2016 18:54

                        Le principal est sans doute qu’il y a une belle unanimité pour ignorer le drame qui ce déroule au Yémen.

                        Pourtant la famine organisée par les Saoudiens et leur soutien étasunien frappe femmes et enfants plus surement que les bombardement les plus aveugles.
                        Avec sans doute un bilan cent fois plus lourd qu’a Alep. (l’ONU estime à 7 millions la population en grand danger).

                        Mais continuons à focaliser l’attention sur Alep...

                        • roman_garev 12 décembre 2016 19:32

                          @Pere Plexe
                          Le tour d’Yémen viendra. Obligatoirement. À chaque légume son temps, les possibilités russes ne sont guère illimitées (quoique son économie n’est pas encore « en miettes », contrairement aux déclarations vantardes d’un certain Barack Obama presque oublié).


                        • moderatus moderatus 12 décembre 2016 20:09

                          @Pere Plexe

                          merci de ne pas oublier les autres turpitudes.

                          Le drame du Yémen s’ajoute aux autres drames.

                          Mais là silence total, L’Arabie saoudite est une grande amie de la France et des états unis.

                          Ils peuvent employer des bombes à fragmentation interdites par les accords internationaux, cela ne choque personne.

                          on massacre en silence

                          Silence complice


                        • roman_garev 12 décembre 2016 20:48

                          Cette minute : Alep est libéré. Le point final. Partout des salves tirées au ciel.


                          • Etbendidon 12 décembre 2016 22:20

                            @roman_garev
                            Et dans la foulée PALMYRE est reprise par 300 daechiens drogués au captagon !!!
                            Arretez de vous FOUTRE de nOTRE GUEULE avec votre désinfo
                            Vous nous disiez il y a 6 mois qu’avec l’armée russe tout serait terminé en 3 semaines !!!
                            l’armée VODKA OUI !
                             smiley
                            Tiens y a qua envoyer le 2ème REP Régiment étranger de la légion érangère (qui a sauté sur kolwézi) et tout sera terminé en TROIS JOURS
                            ça commence à bien faire avec cette CHYRIE
                             smiley


                          • izarn izarn 13 décembre 2016 00:19

                            @Michel Maugis
                            Il faudrait les poursuivre devant un tribunal pour crime de guerre.


                          • Trelawney Trelawney 13 décembre 2016 08:17

                            @Etbendidon
                            qua envoyer le 2ème REP Régiment étranger de la légion étrangère (qui a sauté sur kolwézi) et tout sera terminé en TROIS JOURS


                            Quand le 2°REP a été largué, le gros des troupes d’élites des Tigres était retourné en Angola avec les cubains et les allemands de l’est. Il ne restait plus que des milices disparates saoulés, drogués et incapable de s’organiser pour défendre la ville. C’était donc plus facile d’un point de vue tactiques. mais la difficulté résidaient en la libération de près de 3000 européens aux mains des ces fous furieux qui commençaient déjà les massacres. Le légionnaire est un bon combattant et quand les ordres sont simples, il excelle dans ce qui sait faire : tuer.
                            A Kolwezi (où j’y était) les ordres étaient : ce qui est blancs tu le sauves et ce qui est noir tu le « stoppes ». A Alep, comme à Mossoul ça n’est pas trés simple de retrouver ses jeunes, la situation est plus compliquée et il faudra plusieur mois pour y retrouver ses jeunes

                            Les gouvernements (et aussi ceux qui les élisent) envoient des militaires dans des régions (Kolwezi, Alep, Mossoul, Beyrouth, Kaboul) pour y maintenir un semblant d’ordre. Mais le militaire, qu’il soit russe, américain, français, israélien, arabe ne connait qu’un seul langage : tuer (on lui confit même des outils pour cela). Aussi dans le confort de nos vie préservées grace à ces soldats, il ne faut pas être surpris par l’ampleur des dégats. Parce que leur travail consiste à faire beaucoup de dégat pour qu’à Moscou, New York, Paris ça soit plus calme.

                            D’où l’importance ne naître au bon moment et au bon endroit

                          • moderatus moderatus 13 décembre 2016 08:41

                            @Trelawney

                            Vous avez raison, la guerre est un torrent d’horreurs, Des guerres propres n’existent pas,
                            .

                            le problème avec les guerres contre le terrorisme c’est qu’elles ont une appellation mensongère, On voudrait faire croire à une guerre ciblée uniquement sur les terroristes , mais le résultat c’est que la majorité des morts sont des civils, de la manière dont on s’y prend..

                            1million trois cent milles au bas mot depuis 2003.

                            Les bombes ne font pas la différence entre l’innocent et le terroriste.
                            On veut faire la guerre sans envoyer des hommes aux sol, éviter des morts de notre côté pour que l’opinion publique l’accepte.
                             Alors c’est le jeu vidéo, les bombardiers, les porte avions, les missiles, mais des dégâts qu’ils appellent collatéraux considérables.

                            Pas beaucoup de morts de notre côté, mais des civils massacrés de tous côtés.


                          • moderatus moderatus 13 décembre 2016 08:55

                            @roman_garev

                            Si votre information se vérifie, elle expliquerait le déchainement médiatique ce matin sur toutes nos chaines « d’information »

                            Toutes les chaine « d’info »

                            dénonçant les massacres, la barbarie , personne n’est épargné par les Russes et les Syriens , les journalistes, les associations, tous pourchassés pour être exécutés.
                            l’Horreur complète.

                            Mais ces journalistes ajoutent une phrase à la fin de leurs accusations,

                            IMPOSSIBLE DE VÉRIFIER CES INFORMATIONS

                            incroyable mais vrai, des « journalistes » qui pratiquent la désinformation , qui vous l’avouent. mais n’ont même pas la rigueur d’employer le conditionnel.

                            les propos dithyrambiques seront de la part de ces messieur pour plus tard, quand Mossoul sera repris, et vous verrez on ne parlera même pas des civils tues sauf de ceux tués par l’E.I.



                          • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2016 00:16

                            @moderatus

                            Je ne sais pas trop où en sont les choses à Mossoul, ni si la situation est vraiment comparable à celle d’Alep ; je ne voudrais pas me hasarder à des affirmations trop téméraires, et il est urgent d’en finit avec l’Etat coranique, même si ce n’est pas le pire danger dans la région : à côté des Iraniens disposant bientôt de la bombe atomique, ces abrutis restent des amateurs. Je comprends mal, du reste, qu’ils aient pu retourner à Palmyre : la région est désertique, et quand on dispose de moyens d’observation puissants, aériens ou satellitaires, des files de camions sur les routes ne peuvent pas passer inaperçues. Pour l’aviation, il serait très facile de les anéantir. Cela me rappelle l’époque pas si lointaine où on pouvait très bien voir les camions transportant le pétrole du Califat et roulant vers la Turquie, sans qu’on fît rien pour les détruire.

                            Cela dit, j’ai entendu tout à l’heure Hollande, puis Ayrault, et ces deux répugnants hypocrites m’ont vraiment donné envie de vomir. Il était très prévisible dès le début que les Russes, qui ont un besoin vital de leur base de Tartous ne laisseraient pas se développer en Syrie quelque chose qui pût ressembler à l’Etat coranique voisin, et que l’Iran ne laisserait pas tomber non plus les alaouites. Soutenir les rebelles « modérés » - enfants d’al Qaïda !- et les armer comme l’ont fait les Français, les Américains et les Saoudiens, c’était prolonger inutilement et cruellement un conflit atroce. Si les sunnites « modérés » (le mot est vraiment comique !)avaient pu l’emporter dans cette région, c’est toutes les minorités, dont les chrétiens qui étaient là, tout comme les Coptes d’Egypte, des siècles avant les invasions arabes, qui n’auraient pas tardé à être condamnées à l’exil ou au massacre.

                            Vous avez raison d’attendre à la fin quelque chose du départ d’Obama et de Hollande : ces deux incapables auront mené au Proche-Orient la plus imbécile des politiques, et le fait d’avoir en plus assuré l’hégémonie d’un Iran quasi nucléaire n’était pas la moindre des stupidités. On ne peut pas savoir ce que feront leurs successeurs, mais on peut être à peu près sûr qu’il leur sera impossible de faire pis.


                            • moderatus moderatus 13 décembre 2016 08:24

                              @Christian Labrune

                              Bonjour Labrune.

                              Ce matin toutes les chaines « d’information » Françaises se déchainent sur ALEP

                              Des massacres de civils, une situation de terreur, Les bourreaux Russes et Syriens sans pitié.

                              ils ont des témoignages !!!

                              Seulement tous, en final de leur prestation ont une phrase sublime

                              DES INFORMATION QUE NOUS NE POUVONS PAS VÉRIFIER

                              Des journalistes qui nous abreuvent d’informations INVÉRIFIABLES.

                              Ils n’ont même pas la pudeur d’employer le conditionnel.


                            • moderatus moderatus 13 décembre 2016 09:11

                              @Christian Labrune

                              Désolé, j’e vous ai envoyé une info importante, et n’ai pas répondu à votre intervention.

                              Je partage votre inquiétude au sujet de l’Iran, légitimer la Possession de la force atomique auprès de foux furieux, c’est inquiétant et dangereux.
                              Quand à la politique de la france dans cette partie du monde est tellemnt absurde, aucun sens des réalités et aucune démarche diplomatique cohérente.
                              on a encre quelques mois à subir cette bande d’incapable, pourvu que notre président en partance ne tienne pas à se distinguer avnt son départ par des positions encore plus négatives et dangereuses.

                              Quand aux successeurs,
                              En Amérique, Trump si on en croit ses déclarations veut cesser de considérer que les Etats Unis doivent être les gendarmes du monde .
                               En France, difficile de faire plus va-t-en guerre incohérent.que celui qui part.


                            • velosolex velosolex 13 décembre 2016 09:53

                              @moderatus
                              Même à Srebenica, je suis persuadé que vous auriez nié le massacre. Vous faites partie de ceux qui aurait nié les purges de staline, les camps du goulag, pour la seule raison que ça ne rejoint pas votre pensée, le petit doigt sur la couture du pantalon..

                              .Et vous osez parler de pudeur, et de conditionnel...Tout cela sent la charogne au plus haut degré.

                            • moderatus moderatus 13 décembre 2016 10:23

                              @velosolex

                              Bonjour, deux choses

                              primo
                               vous êtes sur un site où les insultes ne sont pas permises .
                              Ayez la gentillesse si vous n’êtes pas d’accord avec un article, ce qui est votre droit, et ce qui fait l’intérêt de ce site, la confrontation des idées, de dialoguer avec fermeté bien sur sans violence
                              Pourtant vous publiez sur ce site et devez en connaître et en respecter les règles.

                              Deuxièmement
                              Lisez les articles avant d"émettre des critique ; et de faire de faux procès.

                              Je dénonce avec force les massacres d’ALEP comme ceux de MOSSOUL

                              VOtre critique, c’est aux médias qu’il faut la réserver car ce sont eux qui font deux poids deux mesures, critiquent ALEP et encensent MOSSOUL, alors que les AGRESSIONS CONTRE LES CIVILS SONT CONDAMNABLES DANS LES DEUX CAS.

                              Je pense que vous avez vite lu et mal lu

                              Je viens de publier un article que je vous engage à lire sur CUBA
                              Dans lequel je condamnais

                              les crimes de Staline 80 millions de morts
                               ceux de MAO
                              et ceux POL POT

                              J’espère que cette mise au point vous aura rassuré quand à mes positions.

                              Sans rancune

                              Salutations


                            • velosolex velosolex 13 décembre 2016 11:54

                              @moderatus

                              En fait, la réponse que j’ai fait ne vous ai pas destiné en particulier. Je vous suis gré de reconnaître que les massacres de civils sont intolérables, que ce soit dans une ville et une autre. Je ne suis d’aucun camp, sinon dans celui des pauvres cocus de l’histoire, hier à Varsovie ou à Buenos aires, à Srebenica, à Bagdadh ou à Alep et à Mossoul. J’ai réagi à fleur de peau, à chaud, car je ne supporte pas trop les vues très hautaines et dégagés de certains, passant par pertes et profits des enfants, des femmes, etc, voir les niant, ironisant, évoquant " la propagande états-unienne par exemple, pour des positions de joueur d’échec ressemblant à celles de snipers allongés sur les toits, ou d’enfants jouant à des jeux video, déconnectés de toutes émotions..
                              .Demain ce pourront être eux, leurs enfants. Que connaissent ils donc aux dessous des cartes, penchés par dessus l’épaule des politiques et des tyrans ? Ils n’ont pas la paranoïa et l’ivresse du pouvoir. Au moins qu’ils laissent le mensonge, les vues borgnes et partisanes, et demain peut être la culpabilité et l’affabulation à ces gens regardant le massacre de haut, inféodés à des intérêts particuliers.
                               Ce conflit est d’un autre temps, dans un moyen orient qui n’a pas évolué depuis 100 ans, et dont les règlements de compte depuis la guerre du Liban, pierre de voûte de tout un système imbriqué bancalement depuis la chute de l’empire ottoman, se règle comme aux temps bibliques. A ceci près que les armées ne sont plus équipés maintenant d’arcs et de flèches, et que l’information et la désinformation vont aussi vite que les missiles !..Mais le sang qui coule à plein ruisseau est bien une réalité. Que dire de nier l’indéniable, pour la seule raison que l’information serait douteuse, venant d’un cercle que l’on a décidé de non crédible. Cela rappelle les pires postions, quand on niait les massacres des kmers rouges, sous prétexte qu’ils s’opposaient aux américains, et que les ennemis de mes ennemis ne pouvaient faire ces choses. Voir le goulag stalinien, les camps serbes d’internement et d’extermination. L’histoire a vraiment les hoquet. 
                              La seule certitude que je possède c’est que la religion et le culte de la famille et du clan sont les poisons mortels de l’humanité, les justifications au pire et aux prédateurs, qui se déguisent en sauveurs.



                            • moderatus moderatus 13 décembre 2016 12:20

                              @velosolex

                              Merci d’avoir perçu ma position exacte sur ces crimes et sur les crimes contre le liberté tout au long de l’Histoire.

                              Mais je vous avoue que lorsque que j’ai écrit mon article sur Castro et Cuba, j’ai reçu de la part de quelques excités des injures parce que j’attaquais les Dictatures et des positions que je croyais disparues en faveur de Staline et Mao et de Pol Pot

                              il en existe encore .

                              Au plaisir de vous lire

                              salutations


                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2016 13:34

                              @Christian Labrune

                              vous avez bien raison, organisons d’entrée de jeu le bombardement de l’épouvantail iranien en voie de normalisation (et qui n’a fait, semble-t-il de mal à personne, sauf à l’égo israélien).

                              PS : Obama, quel salaud !


                            • moderatus moderatus 13 décembre 2016 13:44

                              @Michel Maugis

                              Je ne dis pas que les uns soient plus aptes que les autres à posséder l’arme atomique, le danger c’et la dissémination.

                              Les Russes et les Américains qui disposent d’armes pour détruire notre planète bleue intégralement
                              ne vont pas se risquer à cette auto destruction, elle reste une arme de dissuasion.


                            • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2016 15:59

                              organisons d’entrée de jeu le bombardement de l’épouvantail iranien en voie de normalisation

                              @Olivier Perriet

                              Vous avez bien raison. On ne va quand même pas mourir pour Dantzig, disait Marcel Déat à la fin des années 30. Et de fait, après la conférence de Münich, une seconde guerre mondiale que des esprits chagrins avaient cru être en mesure de prévoir n’aura jamais eu lieu. La négociation où Obama et Kerry auront supplié les Iraniens de faire au moins semblant que leurs intentions étaient pacifiques aura encore une fois sauvé la paix, comme à Münich. Les pacifistes, après 14-18, appelaient la boucherie qu’ils avaient connue « la der des der » et ils avaient raison. Depuis, il n’y en a jamais eu d’autre et il y a peu d’apparence, maintenant qu’on est en paix avec des Iraniens ultra-pacifistes et totalement absents de tous les champs de bataille du Proche-Orient, qu’il en survienne jamais une seconde.


                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2016 17:17

                              @Christian Labrune

                              L’Iran vous a fait quoi au juste ? Vous voulez l’écraser sous un tapis de bomben après les brillants précédents lybiens et irakiens ?

                              D’ailleurs, c’est l’ironie de l’histoire, vous montez en épingle l’expansionnisme iranien, alors que c’est l’intervention US de 2003 qui lui a servi l’Irak sur un plateau.

                              Je n’ai pas vu aussi que les autres puissances régionales ( Arabie séoudite, Turquie) soient moins présentes dans les conflits.

                              On n’est plus dans les années 30, ni en 1979 avec Khomeiny.

                              Vous critiquez les palabres d’Obama. Fort bien.

                              Mais les moulinets dans l’air et les croisades de la période précédente n’ont pas été plus efficaces


                            • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2016 22:32

                              @Olivier Perriet
                              L’iran est un régime islamo-nazi, à vocation génocidaire. Je ne fais pas à ces cons un procès d’intention : leurs objectifs sont ostensiblement répétés depuis Khomeiny et ils l’auront encore été, par provocation, durant les pourparlers concernant le nucléaire.
                              Logiquement, ces sortes de déclarations auraient dû immédiatement entraîner une destruction massive de tous les sites iraniens orientés vers une production de l’arme nucléaire. Rappelons que durant la guerre froide ni les Américains (à part quelques excités comme Curtis Le May assez vite mis sur la touche) ni les Russes n’auront envisagé de détruire l’autre camp. Chacun répondrait à une attaque, mais personne ne prendrait l’initiative d’un incendie nucléaire qui ravagerait durablement la planète. Le fanatisme islamique, qu’il soit sunnite ou chiite, ne correspond pas du tout à nos conceptions occidentales : partout où on le voit à l’oeuvre, c’’est « vive la mort ! », et le pire est évidemment à craindre.
                              En 2009, la CIA qui s’y entend très bien en matière de déstabilisation des régimes ennemis aurait pu très efficacement soutenir l’opposition iranienne qui se fût chargée d’abattre le régime des mollahs. L’imbécile locataire de la Maison Blanche - c’était l’année de son prix Nobel et de son discours à l’eau de rose au Caire-, aura préféré s’abstenir. Cette solution, qui eût été bien préférable à un conflit armé majeur n’ayant pas été retenue, le problème reste entier et plus inquiétant que jamais. Il faudra bien qu’il soit résolu, et autrement que par ces accords monstrueusement imbéciles qui n’auront eu pour résultat que de permettre un redressement de l’économie iranienne et par voie de conséquence un accroissement du danger que représente le pire des états terroristes.
                              C’est ce qui fait qu’on peut espérer quelque chose d’un rapprochement entre l’Amérique de Trump et une Russie, qui n’a absolument pas intérêt non plus à laisser se développer l’islamo-fascisme et pourra poser des conditions tout à fait drastiques aux Iraniens. Il y a un peu plus d’une semaine, une opération de l’armée de l’air israélienne a détruit en Syrie des stocks d’armes livrées par les Russes aux Iraniens et qui étaient déjà passées aux mains du Hezbollah. Aucune réaction des Russes qui contrôlent l’espace aérien et ont laissé faire - s’ils n’ont pas eux-mêmes fourni les renseignements nécessaires !
                              L’iran a pu jouer sur l’espèce de guerre froide de ces dernières années entre les deux plus grandes puissances mondiales. Si elles parviennent à se mettre d’accord, ce qui n’est pas à exclure, la théocratie iranienne est foutue.


                            • Olivier Perriet Olivier Perriet 14 décembre 2016 09:15

                              @Christian Labrune

                              vous êtes complètement fou, on n’a pas encore vu le début de moindre réalisation du programme « génocidaire » du régime iranien, depuis bientôt 40 ans, c’est étrange.

                              L’Iran est devenu un pays où les femmes n’ont pas 10 enfants, où les gens vont à l’école et savent lire, où les non musulmans ne sont pas exterminés, où le niveau de vie s’élève. Ce n’est pas/plus l’Afghanistan ou le Yémen.

                              Quand à la bombe nucléaire, ça ne date pas du régime « islamo nazi génocidaire » , mais du shah d’Iran dès les années 60 (d’où les problèmes avec la France après l’arrivée de Khomeiny dans les années 80).

                              Malgré le chaos engendré par les « regime change » en Irak Lybie Syrie, vous persistez à vouloir faire de même en Iran, c’est pathétique

                              PS : Ahmadinedjad n’est plus au pouvoir. Vous allez me dire que ça ne change pas grand chose, mais c’est bien sa reconduction qui était contestée en 2009.


                            • izarn izarn 13 décembre 2016 00:16

                              « En réalité des civils par milliers, des femmes, des enfants meurent de la même manière sous les bombes Russes à ALEP »

                              Non, c’est faux.
                              Les russes n’ont jamais bombardé les civils. Ni El Assad.
                              Ce sont les « rebelles » qui bombardaient la ville avec des mortiers. Et menaçant de morts les habitants qui voulaient s’échapper. Par les corridors humanitaires.
                              Vous pouvez écouter les témoignages de dizaine de milliers d’ahatitant de Alep.
                              Pur mensonge....

                              Ensuite toute discussion est inutile. Cette thèse n’a plus aucun sens, et accuse les véritables criminels de guerre, à l’Ouest.


                              • Trelawney Trelawney 13 décembre 2016 08:30

                                @izarn
                                Les russes n’ont jamais bombardé les civils. Ni El Assad.

                                Lorsqu’un conflit commence, tout le monde a perdu et il n’y a pas de gentils et de méchant. Quand un avion russe comme un rafale français lâche sa bombe, il ne sait pas où elle va atterrir et combien de morts elle va faire. La seule chose que sait le pilote est que s’il fait bien son travail, la bombe devrait faire beaucoup de morts.
                                Un rafale transporte 4 bombes de 250Kg chacune. Un Mig transporte un peu moins de bombe. Mais en ce moment ils bombardent à « l’aérobarique ». L’aérobarique est une bombe incendiaire air air. La première bombe explose et pulvérise un gaz dans les moindres interstices de la zone (et notamment les abris) sur un rayon de 100 m. Ensuite ce gaz s’enflamme et se sert de l’air comme comburant pour propager une chaleur de 2000 degré tuant tout ce qui est vivant dans ce rayon. Les troupes pied peuvent ainsi investir la zone. Lorsqu’un pilote russe, américain, français le fait, c’est pour protéger ses collègues au sol.
                                C’est aussi cela la guerre. Aussi avant d’envoyer ces soldats et de se scandaliser ensuite de ce qui s’y passe, il aurait peut être fallu négocier en amont pour éviter que cela arrive.
                                Maintenant c’est un peu tard. Aussi je ne jetterais pas la pierre sur le russes, l’américain ou le français qui est là ba. Car il ne fait que son travail


                              • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2016 13:36

                                @izarn
                                « Les russes n’ont jamais bombardé les civils. Ni El Assad. »

                                ils on fait comme les USA, ils ont lancé des bombes « intelligeantes ».

                                Merci de ne pas en faire trop, ça devient ridicule.


                              • moderatus moderatus 13 décembre 2016 08:27


                                Bonjour, c’est vrai que les Russes on permis des couloirs humanitaires , mais il ne faut pas à mon avis Blanchir les Russes ou les américains,

                                les bombardement à Alep et à Mossoul tuent des civils, c’est un fait, il faut renvoyer les deux dos à dos.

                                rien n’est noir ou blanc


                                • Oceane 13 décembre 2016 17:44

                                  @moderatus

                                  Pourquoi renvoyer dos à dos les agresseurs, l’agressé ainsi que ceux que celui-ci appelle à son secours ? Encore une pirouette pour minimiser la responsabilité pleine et entière de l’Occident.


                                • moderatus moderatus 13 décembre 2016 18:16

                                  @Oceane

                                  Vous avez raison sur ce point, et je le dénonce souvent, les interventions de l’occident ont complétement déstabilisé et semé le chaos dans cette région. La responsabilité est claire pour moi comme pour vous.

                                  Mais cette région n’a jamais été un océan calme.

                                  Les guerres religieuses entre Sunnites et Chiites sont millénaires .
                                  Un rappel historique,,La guerre entre Iran et Irak de 1980 a duré 8ans et fait à l’époque
                                  1million de morts.

                                  Dans les conflits à ALEP et MOSSOUL, je renvoie les agresseurs dos à dos parce leurs méthodes sont les mêmes et leurs motivations sont les mêmes ,en aucun cas humanitaires, mais la recherche de leurs intérêts économiques et stratégiques.


                                • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 décembre 2016 18:33

                                  @Oceane
                                  on aura tous compris que vous pirouettes à vous ne sont là que pour culpabiliser « l’Occident » (j’aime pas trop ce mot, mais admettons) ad vitam aeternam, qu’il en fasse trop, pas assez, dans tel sens, ou dans un autre, qu’il agisse ou ne fasse rien.


                                • roman_garev 13 décembre 2016 21:10

                                  @moderatus
                                  « les bombardement à Alep et à Mossoul tuent des civils, c’est un fait, il faut renvoyer les deux dos à dos. »


                                  Enfin, votre obstination sur « ils tuent les civils, c’est un fait », ça commence à agacer vraiment.
                                  Connaissez-vous d’autres moyens de mettre fin à l’occupation d’une grande ville comme Alep ou Mossoul par une bande de mercenaires armés ?
                                  La guerre tue les gens, c’est vrai. Pas question de mettre dos à dos ceux qui mènent la guerre juste. Allez mettre dos à dos Staline et Roosevelt. 


                                • moderatus moderatus 14 décembre 2016 08:24

                                  @Michel Maugis

                                  Mon cher Maugis

                                  Cela fait une semaine vous faisiez une Castrite aiguë, Je vous avais conseillé une cure de silence , vous ne m’avez pas écouté.
                                  les symptômes s’aggravent, vous n’êtes même plus capable d’écrire correctement les noms.

                                  Je crois que vous avez dérivé vers une Occidentalophobie Galopante.

                                  la phobie est une peur irraisonnée qui conduit au rejet, dans votre cas de l’occident.

                                  Je vais vous donner un petit conseil pour savoir où vous en êtes, regardez vous bien dans un miroir , si vous apercevez un peu de bave verte aux commissures des lèvres alors là c’est certain vous souffrez d’un hémiplégie du raisonnement, qui si vous ne prenez garde peut vous conduire à une paralysie complète du dit raisonnement.

                                  Là mon conseil est important , Abstinence complète de médias pendant quelques temps et surtout d’interventions sur les médias, faute de quoi les symptômes pourraient s’aggraver et verser vers l’agressivité compulsive.

                                  Au plaisir de vous lire dans un délai raisonnable

                                  Je vous assure, je ne suis pas « méchant » comme vous dites. La preuve, je m’inquiète pour vous.


                                • moderatus moderatus 14 décembre 2016 08:39

                                  @roman_garev

                                  oui, il y a une recette,

                                  gouverner c’est prévoir, essayer de prendre le mal à la racine.

                                  Sinon quand le mal est fait ne pas se contenter de jeux vidéos en bombardant aveuglément des populations, il faut être prêt à sacrifier des militaires sur le terrain. Au moins eux ont choisi le danger de leur métier.


                                • Rmanal 13 décembre 2016 13:45

                                  Bonjour Moderatus,

                                  merci pour ce bel article qui sort un peu de la pensée unique des fascistes pro Poutines, qui s’auto congratulent (voir plus ?) entre eux.
                                  La guerre est la guerre, où qu’elle soit : c’est moche, les enfants et les femmes sont abattus comme des animaux, les hôpitaux sont bombardés et au final ce sont toujours les civils qui payent. Il n’y a pas de guerre propre, c’est un mythe de nos dirigeants créé pour nous déculpabiliser et les laisser faire.
                                  Et le point d’Olivier Perriet est le plus important : au final rien n’est préparé pour sortir de la crise, dans une région ou les intérêts locaux sont nombreux, et donc difficilement conciliables. On peut donc s’attendre à ce qu’il ne ressorte rien de bon de tout cela, et je prends le pari que ce sont encore les civils qui vont trinquer.


                                  • moderatus moderatus 13 décembre 2016 14:56

                                    @Rmanal

                                    Bonjour,

                                    merci vous de me lire,

                                    On ne peut qu’être contre ce type de violence qui des deux côtés, conduit à la morts d’innocents.

                                    le pire c’est pour la séquence d’après il n’y a rien de prévu,

                                    il n’y a eu rien de prévu en Afghanistan
                                    rien de prévu en Irak
                                    rien de prévu en Libye,
                                    rien n’est prévu en Syrie.

                                    On installe le chaos, on crée des démons et après ces démons viennent semer le chaos chez nous.


                                  • Oceane 13 décembre 2016 17:38

                                    @Rmanal

                                    Dans ce cas, pourquoi le camp occidental fomente des guerres partout sur la planète ? Pour donner du travail à ses « Ong » ?


                                  • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2016 15:27

                                    Je viens de lire une quinzaine d’interventions à la fin de cette page, et toutes ces empoignades me paraissent un peu vaines. Qui tue le plus ? Qui est responsable ? Où sont les bons ? Ou sont les vrais méchants ?
                                    C’est la guerre, et c’est horrible. La préoccupation humanitaire, c’est très très bien, c’est très louable mais, paradoxalement, il me semble qu’il vaudrait mieux en faire abstraction et regarder froidement les choses, le chemin de l’enfer étant toujours pavé des meilleures intentions.
                                    C’est précisément au nom de l’humanitaire, avec des trémolos dans la voix, que nos crétins en charge de la politique française auront soutenu et armé les islamistes « ’modérés » qui s’opposaient au régime d’el Assad. Sans ce soutien, il est probable qu’un calme retatif aurait déjà été rétabli dans la région, et bien des gens seraient encore vivants. L’humanitarisme aura très bien multiplié et guidé les bombes. 
                                    Il n’est cependant pas possible, au nom des erreurs qui auront été commises à Alep de dénoncer, par un même souci humanitaire, ce qui est en train de se passer à Mossoul et se passera demain à Raqqa. Il est urgent que les islamistes « moins modérés » (les euphémismes sont délicieux) du Califat soient complètement ratatinés. Il y aura des morts parmi les civils en très grand nombre, et on ne peut pas en douter, mais toute tergiversation aurait un effet bien plus destructeur, exactement le même qu’aujourd’hui à Alep.
                                    J’entendais dire ce matin que dans la région d’Alep, l’armée régulière syrienne aurait commencé à liquider froidement des groupes de civils qui ont collaboré avec les rebelles. L’information est évidemment à prendre avec des pincettes, mais quand on sait ce qu’étaient les méthodes policières du régime d’el Assad, celles-là mêmes qui avaient généré le « printemps » syrien, la chose n’a rien d’invraisemblable. Pourra-t-on justifier en Syrie des méthodes qui feraient horreur dans nos démocraties européennes, ou faire semblant de ne pas les voir ?
                                    Qu’on dise : les Occidentaux sont des cons, après qu’on a pu voir la politique d’Obama et celle de notre bon Hollande dans la région, je n’y contredirai certes pas, mais de là à considérer que de l’autre côté il n’y aurait que des anges fondés à faire ce qu’ils font en toute légitimité, il y a un pas que je ne risque pas de franchir.
                                    Les intérêts sont partout, la légitimité nulle part. Ou bien il faudrait considérer que la poursuite obstinée de son intérêt est tout à fait légitime. Cette position du réalisme, à tout prendre, serait peut-être encore la moins dangereuse. Ce n’est pas par souci humanitaire que les Russes bombardent Alep ou que la coalition bombarde Mossoul. C’est parce que des intérêts considérables sont en jeu, qu’il serait préférable d’envisager froidement et lucidement sans y introduire de la moraline. En décidant par démagogie, contre l’avis de bien des généraux américains le retrait prématuré des troupes américaines en Irak, le prix Nobel de la paix aura nui de la manière la plus imbécile aux intérêts américains en même temps qu’aux intérêts des populations locales : c’est ce pacifisme imbécile, et le soutien partout aux Frères musulmans (qu’on songe à l’Egypte) qui aura mis tout le Proche-Orient à feu et à sang. La supériorité indéniable de la politique de Poutine ces dernières années, en terme d’efficacité, aura été de ne jamais faire dans la dentelle, de ne jamais laisser les considérations humanitaires interférer avec les questions stratégiques, au risque d’engendrer les pires effets pervers. Bizarrement, quand on lit les réactions sur cette page, on voit assez souvent que les adorateurs du Tsar n’hésitent pas, eux, à emboucher bien souvent les trompettes de l’humanitarisme pour justifier un point de vue plus passionnel que raisonné. Ce mélange des genres fait bien voir qu’on est dans la plus grande confusion  : une chatte n’y retrouverait pas ses petits.


                                    • moderatus moderatus 13 décembre 2016 17:58

                                      @Christian Labrune

                                      Merci pour votre intervention qui apporte des éléments importants à ce débat.
                                      Votre analyse précise ,réaliste et froide de la situation apporte un éclairage plus précis de la situation.
                                      Bien sur la position de bons d’un côté et méchants de l’autre ou plus méchant l’un que l’autre n’est pas tenable, et la démarche humanitaire n’est pas obligatoirement une avancée vers la paix ni la justice.
                                      Faire mal le bien aggrave le mal
                                      Armer des Islamistes « modérés » au nom d’une démarche humanitaire pour combattre un régimea été absurde.
                                      ces guerres sont des guerres d’intérêt stratégique et économique, aucune légitimité humanitaire .
                                      A ALEP, on sait que le régime de ASSAD sera impitoyable pour les vaincus, mais à MOSSOUL.
                                      La coalition formée de Peshmergas Kurdes, et tribus sunnites , seront eux aussi impitoyables.

                                      Maintenant c’est vrai, il faut finir le sale boulot et vite, tout le temps qui passe aggrave la situation des populations.

                                      Mais là ou peut être nos avis divergent c’est que je crois qy’il ne fallait pas aller dans ces galères ou pas de cette manière.

                                      les interventions au Pakistan, en Irak , en Libye, en Syrie ont plongé cette région dans un chaos total.

                                      Des chiffres inquiétants.
                                      Les attaques terroristes dans le monde depuis 15ans ont fait environ 130.000 victimes dont 50% de civils, soit 65..000.
                                      Le contre terrorisme 1million 300.000 victimes civiles.
                                      l’Europe et les États Unis étant infiniment moins touchés

                                      N’y avait-il pas d’autres moyens d’éradiquer le terrorisme, On peut se poser la question ?
                                      Ne pas participer à son éclosion ?
                                      Le combattre dès son apparition ?
                                      ne pas le laisser prospérer ?
                                      ne pas l’armer. ?
                                      faire un coalition internationale ?
                                      il y a surement énormément de pistes

                                       


                                    • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2016 23:02

                                      @Moderatus
                                      Ce qui serait bien, c’est de disposer d’une machine à remonter le temps et de pouvoir aller massacrer les responsables russes de l’intervention en Afghanistan. Les Américains n’auraient pas eu l’idée saugrenue d’aller là-bas soutenir les djihadistes locaux et, ce faisant, de ressusciter un islam médiéval qui, depuis, n’aura cessé de nous pourrir l’existence.
                                      Mais je suis bête ! Les Américains ont voulu que les Russes aient aussi leur Vietnam ! S’il n’y avait pas eu le Vietnam, et l’envie d’une petite revanche, il n’y aurait peut-être pas eu l’Afghanistan. Remontons donc plus loin, aux causes premières, afin de tuer le moins de gens possible ! A mon avis, on finira par tomber sur Adam et Eve et surtout leur créateur, qui fut assurément le premier responsable de toutes ces horreurs.
                                      Autrement dit, on n’est pas sorti de l’auberge. Ca va continuer comme ça encore un certain temps, jusqu’à ce que des machines dotées d’une intelligence artificielle devenue finalement supérieure à celle de ses inventeurs puissent se passer définitivement de cette sale bête que l’homme aura été pendant quelques centaines de milliers d’années. Ca ne devrait plus trop tarder. Ouf !


                                      • moderatus moderatus 14 décembre 2016 08:33


                                        Le malheur c’est que les gouvernants ne sachent pas mettre à profit l’examen d leurs erreurs pour ne pas les répéter.

                                        Mais c’est vrai que l’homme est une drôle de bestiole, capable parfois du meilleur, souvent du pire.

                                        Martin Bible
                                        Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, et sur les oiseaux des cieux, et sur le bétail, et sur toute la terre, et sur tout reptile qui rampe sur la terre.

                                        Si Dieu existe , il s’est un peu planté, en le faisant régner sur tout ce qui existe sur terre, il lui a laissé la liberté de vouloir régner aussi sur les autres hommes.



                                        • Rmanal 14 décembre 2016 09:57

                                          @moderatus
                                          Question guerre, on peut dire que « les bibles » et leurs fanatiques religieux en sont les champions toutes catégories confondues, et ce quelque soit la période et le lieu dans l’histoire du monde.


                                        • moderatus moderatus 14 décembre 2016 11:08


                                          Témoignage par tel d’un journaliste sur place

                                          Alexandre Goodarzy

                                          Journaliste indépendant sur place à ALEP

                                          Alexandre Goodarzy, chef de mission de SOS Chrétiens d’Orient, est actuellement à Alep. Il décrit les scènes de joie dans les quartiers ouest auxquelles il assiste depuis la libération de la ville par l’armée syrienne.

                                          Aucune chaine d’info en France ne donne ce type d’information.

                                          Scènes de joies, scènes d’horreur, les Deux ?



                                          QUI CROIRE ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité