Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Heureux comme un immortel en France ( pamphlet )

Heureux comme un immortel en France ( pamphlet )

Finkielkraut à l'académie française obligé de se torturer les méninges et de secouer son chiffon à poussière pour rendre un hommage appuyé à Félicien Marceau, né Louis Carette, dont il hérite du siège, on peut voir cela comme une espièglerie de l'histoire ou y trouver un sentiment de continuité idéologique : le flacon reste le même et seul a changé de nature le fiel qu'il contient .

Félicien Marceau est un écrivain belge condamné à 15 ans de prison en Belgique pour faits de collaboration au terme d'un procès expéditif mais il n'en mit pas moins sa plume au service de l'Allemagne nazie ( ce qui est moins le cas de Céline, aujourd'hui encore poursuivi par la vindicte des âmes pures ) 

Il avait trouvé asile en France apparemment moins sévère dont il obtint finalement la nationalité.
En l'occurrence, Louis Carette n'aurait eu aucune raison de se retourner dans sa tombe ( pour peu qu'il n'eût pas tiré les leçons de son passé tumultueux ) car le ci-devant Finkielkraut, converti au nationalisme d'exclusion a donné suffisamment de gages de son inlassable zèle obsessionnel à pourchasser les intrus au teint bistre ou bronzé qui font le malheur de l'identité française..

Les quelques ouvrages que j'ai lus de ce que la rumeur médiatique nomme un philosophe ( mais au fond pourquoi pas ? tout le monde peut en revendiquer la qualité dès lors qu'il soumet son environnement à la question comme on aurait dit au Moyen-âge ) ne me laissent pas du point de vue littéraire un souvenir impérissable mais il faut cependant lui reconnaître de jargonner avec une belle constance sur un même thème lancinant : plus français que lui, tu meurs

Selon toutes les apparences, l'Académie de langue et littérature française devient un peu une manière de légion d'honneur octroyée à des célébrités médiatiques pour peu qu'elles aient commis l'un ou l'autre opuscule...

Pourtant je me sens quelque légitimité citoyenne à porter un jugement sur un signe des temps : les fausses valeurs font du chiffre d'édition car au fond l'important n'est plus de bien dire les choses mais de dire avec un mépris contenu ce que veut entendre la multitude vile ( comme l'a si bien définie un réprouvé de son temps Charles Baudelaire )

Les fleurs du bien, la grande peur des bien-pensants que révulse le soupçon de complaisance avec les ennemis de la nation, ont évacué dans les poubelles du conformisme les fleurs du mal portées par les malfaisants, ces derniers humanistes accrochés à leur valeurs qui piquent du nez vers les abysses.

Bon vent tout de même à Finkiekraut chez les immortels, ce plus court chemin pour passer du radotage à l'immobilité créatrice.

Tellement immortels d'ailleurs ces sociétaires qu'il y a parmi eux quelques vénérables qui sont déjà sortis du souvenir de leurs concitoyens, ingrats peut-être mais si oublieux de leurs titres de gloire.

Au moins pourront-ils déclamer à l’unisson leurs lamentations perpétuelles, ataviques, qui marquent leur ADN de pleurnichards institutionnalisés.

Et on te récrimine par ci et on te revendique par là, on te geint comme un écorché vif pour faire pleurer Madeleine dans les chaumières ( mais Madeleine n'en a cure trop occupée à boucler ses fins de mois ), personne ne nous aime, c'est assez vrai ! Le vulgum pecus les ignore ( mais ceux qui comptent font assaut de vaseline ), la corne d'abondance des déplorations, et des jérémiades éculées n'est pas près de se tarir, on avancera ses pions, on continuera à se faire la courte échelle.

Un million de personnes ( dont des centaines de milliers de Misérables ) à l'enterrement de Victor Hugo, voilà qui vous pose un siècle...mais où sont les neiges d'antan ?

A quand un fauteuil pour l’ineffable BHL, autre gloire de la société du spectacle maraboutant les plus hauts sommets de l’état pour expérimenter les théories économiques de Schumpeter en politique : la destruction créatrice de l'état libyen et de son Léviathan pour faire refleurir un jour mais bof ! qu'est ce qu'un jour en regard de l'éternité ? les fleurs de la liberté.
 

Ah mais oui, j’oubliais ! 

Ils aiment la France, à la manière de Zemmour, un autre futur impétrant ? qui assène avec style des contre-vérités agréables à entendre, ils aiment la France peut-être pas tellement pour elle-même mais parce qu'elle leur renvoie une image de leur vanité.
Certains dans ce vénérable cénacle aiment sans doute la France comme le paysan aime sa charrue, parce qu'elle sert leurs intérêts.
 


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 30 janvier 18:28

    " il faut cependant lui reconnaître de jargonner avec une belle constance sur un même thème lancinant : plus français que lui, tu meurs"
    ---------------------------------------------------------------
    Quand il n’y aurait que cela, par les temps qui courent, ce serait déjà très bien. Les Français qui crachent sur eux-mêmes, sur leur histoire et sur leur culture, les indécrottables collabos prêts à tous les aplatissements pour complaire à l’idéologie montante de la barbarie, ça me donne vraiment envie de vomir.
    Mais Finkielkraut, ce n’est pas que cela. Encore faut-il bien évidemment, pour s’en rendre compte, avoir appris à lire..


    • Christian Labrune Christian Labrune 30 janvier 18:34

      Je n’avais pas fait attention au titre, lequel est absolument infect. Au moins on devrait savoir tout de suite de quelle sorte de tonneau pourri ce qui est en dessous peut sortir. Si je l’avais lu en premier, je ne me serais même pas donné la peine de parcourir le reste en diagonale.


    • Elliot Elliot 30 janvier 19:11

      @Christian Labrune


      Et vous auriez été bien inspiré....

    • OMAR 1er février 08:42

      Omar9

      Je prends à témoin ceux qui ont eu le temps de lire mon post que celui-ci ne contenait en aucun cas le moindre mot touchant à la respectabilité ou à la dignité d’un quelconque intervenant dans ce présent article.

      Alors sa honteuse censure est la preuve que Agora ménage plus une sensibilité extrémiste au détriment d’un juste milieu et du débat équilibré.

      Ainsi, Christian Labrune peut qualifier l’article d’infect.

      Mais il m’est interdit d’apporter mon soutien à ce même article en prouvant la fourberie et le sionisme infecte de Finkelkraut.

      La vérité est amère et inacceptable pour certains....


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 30 janvier 19:21

      Pardonnez-moi, mais qu’a fait Félicien Marceau de si « grave » ? Des preuves si possible, par ce que j’ai beau chercher, mais je ne trouve que des assertions sans jamais trouver la moindre preuve à l’appui.


      • Elliot Elliot 30 janvier 19:29

        @bouffon(s) du roi


        Comme je l’ai écrit, il a mis sa plume ( ou plutôt ) sa voix à Radio Bruxelles au service de la collaboration avec l’Allemagne, n’a jamais dénoncé personne mais il a servi de bouc émissaire à des épurateurs de la dernière heure qui exorcisaient peut-être leurs propres démons...

      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 30 janvier 19:35

        @Elliot
        on retombe dans le « truc » qui nous empoisonne la vie depuis l’après guerre (au moins), sans pouvoir parler intelligemment des forces, et des faiblesses surtout, qui caractérisent nos sociétés, et nos âmes surement. 
        Un tabou très « français » ^^


      •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Mohamed Takadoum. 30 janvier 21:12

        Suite à son émission sur France 2 au cours de laquelle une jeune enseignante lui a demandé de se taire dans ses stigmatisations de la communauté musulmane ; lui qui est contre le multiculturalisme est allé pleurnicher dans sa communauté ; la vraie RCJ ( Radio de la communauté juive) et repris par les médias israéliens.

         Il a déclaré entre autres que « L’antisémitisme, à la télévision en première partie de soirée, voilà le monde dans lequel nous sommes condamnés à évoluer ».« Nous sommes sortis de la période post-Hitlérienne, de notre histoire, l’antisémitisme a, à nouveau, pignon sur rue, il est le paquet cadeau du multiculturalisme ». Nous c’est qui ? c’est la communauté française non, c’est la communauté juive alliée de la droite israélienne.

        Voila le personnage que les académiciens ont fait entrer à l’Académie française.Pour lui la défense de l’identité française est un prétexte ; sa vraie identité c’est bien l’identité israélienne. Ceux qui saluent aujourd’hui son entrée à l’Académie française en sont-ils conscients ?


        • Chamiot 30 janvier 22:54

          @Allexandre

          Cela me rappelle la blague où un Français, un Allemand, un Anglais et un Juif se retrouvent (je passe et abrège) sur une île où il n’y a que des éléphants, du papier et des crayons. Pour passer le temps, chacun écrit ce qui lui chante. 

          Par exemple l’Allemand écrit une somme documentée en 20 volumes « Des comportements sociaux et des relations hiérarchiques chez les éléphants ».

          Le Juif lui écrit un opuscule « Le problème Juif et les éléphants »  smiley


        • Allexandre 31 janvier 09:24

          @Chamiot
          Merci, mais tu réponds dans le vide car mes commentaires ont été censurés. Vive le pays des libertés !!!


        • vesjem vesjem 31 janvier 13:52

          @Mohamed Takadoum.
          et bien entendu , s’il se présente 2 prétendants à l’immortalité , l’un gaulois l’autre élu des dieux , je me demande bien pour qui il votera ; et c’est ainsi dans bien des domaines de notre beau royaume


        • Chamiot 1er février 12:32

          @Allexandre

          Tu avais du pointer un sujet qui fâche....
          C’est vrai que la censure ici se porte bien ! soit bien au-delà encore de ce qui est requis par la série de lois toxiques type Gaissot-Fabius.

          On pourrait s’étonner que mon post à moi n’ait pas connu le même sort, mais c’est parce qu’il reste dans l’humour dérisoire. Chaque fois, a contrario où « j’ose » contredire la doxa (le problème central n’est pas celui des éléphants) avec des arguments rationnels (dont on pourrait vérifier la véracité), je constate que mes contributions disparaissent aussi, et d’autant plus vite qu’elles sont plus documentées.

          Cela me rappelle l’ouvrage (déjà ancien) d’un communiste repenti, Roger Garaudy, qu’ils avaient laissé paraître par erreur, avant de le retirer précipitamment des rayons : « les mythes fondateurs de la politique israélienne ».

          Heureux ceux qui n’ont ni culture historique, ni curiosité, ni probité intellectuelle, car ils seront heureux dans le grand bain de la propagande globale, que nul clapotis ne doit troubler.


        •  Mohamed Takadoum (alias Bouliq). Mohamed Takadoum. 1er février 17:18

          @Chamiot Voila un extrait du livre que vous avez cité de Roger Garaudy et qui est d’une actualité poignante.


          "Il fallait donc gonfler les chiffres des victimes. Par exemple, la plaque commémorative du monument d’Auschwitz disait, en dix-neuf langues, jusqu’en 1994 : quatre millions de victimes. Les nouvelles plaques proclament aujourd’hui : « environ un million et demi ». Il fallait faire croire, avec le mythe des six millions, que l’humanité avait assisté là « au plus grand génocide de l’histoire », en oubliant 60 millions d’indiens d’Amérique, cent millions de Noirs (10 tués pour un captif), oubliant même Hiroshima et Nagasaki, et les cinquante millions de morts de cette deuxième guerre mondiale, dont 17 millions de slaves, comme si l’hitlérisme n’avait été qu’un vaste pogrom et non pas un crime contre l’humanité entière. Serait-on antisémite pour dire que les Juifs ont été très durement frappés, mais qu’ils ne furent pas les seuls, sous prétexte que la télévision ne parle que de ces victimes mais pas des autres ? « 
          En outre, pour compléter le camouflage, il fallait, par un nom théologique :  »Holocauste", donner un caractère sacrificiel à ces massacres réels, et les insérer en quelque sorte dans le plan divin, comme par exemple la crucifixion de Jésus. Notre livre n’a d’autre objet que de dénoncer ce camouflage idéologique d’une politique, pour empêcher qu’on la confonde avec la grande tradition des prophètes d’Israël. Avec mon ami Bernard Lecache, fondateur de la L.I.C.A. (devenue la L.I.C.R.A.) déporté dans le même camp de concentration que moi, nous apprenions, en des cours du soir, à nos compagnons, la grandeur, l’universalisme, et la puissance libératrice de ces prophètes juifs. "


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 janvier 11:07

          Il ne restera bientôt plus que « les immortels », car la France, elle en tant qu’ Etat, est mortelle. L’UPR ne cesse de le répéter et de l’ expliquer.
          Les Français doivent comprendre qu’il est minuit moins une.
          C’est le droit de lever les impôts qui définit depuis l’antiquité ce qu’est un Etat.
          C’est ce droit que l’ UE se prépare supprimer.


           La confiscation de la souveraineté budgétaire peut vraiment être le début de la fin de la France en tant que Nation souveraine. En novlangue européenne, on ne dit pas « déposséder », mais « mettre en commun une prérogative ».

          Craignant désormais la démocratie comme la peste, foin de referendum qui ouvriraient des débats et qui risqueraient de tourner vinaigre, on s’achemine vers un « simple amendement », un simple machin technique « trop compliqué pour que peuple comprenne ».
          Alors l’ UPR vous explique ce qui est censé « être trop compliqué ; »

          • vesjem vesjem 31 janvier 13:59

            elliot
            excellent article , qui fait toutefois l’impasse sur le péril de la disparition de l’identité nationale , ici en france comme ailleurs ;
            à moins que tu n’y vois aucun problème ?


            • Elliot Elliot 31 janvier 14:32

              @vesjem

              Depuis le fond des âges, l’identité nationale est plurielle, elle est le produit d’un creuset où s’amalgament après bien des rejets et des difficultés des gens d’origines différentes.

              A chaque fois que le thème de l’identité a servi de moteur à l’action politique, ce fut pour de mauvaises raisons et cela a débouché sur des crises plus ou moins graves et plus ou moins meurtrières, les massacres des Cathares, des protestants par les catholiques et des catholiques par les protestants, la chasse aux Juifs pendant l’occupation, la haine islamophobe aujourd’hui.

              Pétain n’avait que l’identité de la France à la bouche, il embouchait les trompettes du patriotisme mais il livrait en même temps le peuple de France au bon vouloir de l’Allemagne, il préemptait le thème de la lutte pour la civilisation contre le bolchevisme et se soumettait à la barbarie nazie.

              Aujourd’hui certains de ceux qui ont abandonné les droits régaliens de la France se défaussent sur le thème de l’identité nationale, ils donnent un fantasme à ronger au peuple pour faire oublier leurs abandons.

              Alors pour être très clair, je ne fais pas partie de ceux qui croient que notre identité – déjà bien faisandée par l’American way of live - soit menacée par quelques foulards ou par quelques mosquées car le génie de la France éternelle - qui n’est heureusement pas la France politique - ne se limite pas à ressasser le passé.

              Le passé on l’honore, on essaye de se montrer digne de ses plus belles pages et d’éviter la répétition de ses drames mais surtout il consiste à inventer l’avenir avec tous les enfants de France.


            • vesjem vesjem 31 janvier 21:58

              @Elliot
              tu répètes des poncifs cent fois débités par la propagande médiatique pour mieux imprégner les cerveaux disponibles ;
              il va de soi que l’identité nationale est composée d’identités provinciales dont je vante les mérites , ces derniers bafoués par l’état jacobin dit « républicain » 


            • vesjem vesjem 31 janvier 22:01

              @Elliot
              pour pétain , tu peux visionner une petite vidéo d’adrien abauzit


            • Elliot Elliot 1er février 00:36

              @vesjem

               Le poncif est un cliché, une vérité tellement répétée qu’elle en deviendrait banale.

              Quant à les voir portés par les médias, je m’interroge car les messages sont contradictoires voire parfois franchement contraires.

              Dans ce sens-là, pas de problème j’admets le reproche mais je n’en fais pas une faute.
              Car cent fois sur le métier….

              En tout cas, je doute que les régionalismes soient réellement portés par les médias sinon pour en flatter les aspects les plus folkloriques mais effectivement les particularismes locaux composent l’identité nationale.
              Cependant à contre-courant des médias qui ouvrent largement leurs colonnes et leurs antennes aux tenants de la constipation identitaire. je persiste et je signe et, poncif ou pas, je continue à penser qu’il y a de nouvelles composantes qui, que cela plaise ou non et cela déplaît plutôt à d’aucuns, s’intégreront au destin national.


            • vesjem vesjem 1er février 10:46

              @Elliot
               il y a de nouvelles composantes qui, que cela plaise ou non et cela déplaît plutôt à d’aucuns, s’intégreront au destin national

              aux forceps , oui , mais pas de manière naturelle ni dans la durée nécessaire , et en tout cas décidé par des petits cerveaux corrompus et traitres


            • Griffon Jaune johnconnaurd42 1er février 10:50

              @Merlin la burne

              Pad, enjoy the silent ça dure le temps d’une chanson, capiche ?


            • RAF 31 janvier 17:01

              Excellent article. Merci.


              • TSS 31 janvier 20:04

                Et bientôt BHL philosophe,immortel, disciple du fameux « Botul »... !!


                • Esprit Critique 31 janvier 20:24

                  « C’est un peu court » comme aurait dit Cyrano....

                  Une petite pointe d’allusion a de l’antisémitisme chez Finkielkraut eu été la bienvenue...


                  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 1er février 04:33

                    Abominable a contrario l’incitation à réhabiliter Céline !
                    Pour charger Finkiel, l’auteur « n’en mit pas moins sa plume au service... » du négationnisme...


                    • Clocel Clocel 1er février 09:23

                      @Jean-François Dedieu

                      Si Céline a écrit d’incontestables pamphlets antisémites avant l’occupation allemande, en revanche, il n’est pas, pour ce que l’on en sait, directement responsable de la délation, déportation ou de la mort de qui que ce soit...
                      S’il avait commis autres fautes que ses écrits, nul doute qu’elle seraient gravées dans le marbre de l’histoire officielle, celle que l’on ne peut même plus discuter sous peine de pilori et de mort sociale.
                      Quand aux critiques de négationnisme, c’est la pire saloperie mise au point pour planquer des cadavres frais derrière des cadavres plus anciens...


                    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 1er février 11:16

                      @Clocel
                      entrevue avec Ernst Jurgen, capitaine de l’état major allemand à Paris 1941
                      « II [Céline] dit combien il est surpris, stupéfait, que nous, soldats, nous ne fusillions pas, ne pendions pas, n’exterminions pas les Juifs - il est stupéfait que quelqu’un disposant d’une baïonnette n’en fasse pas un usage illimité. « Si les Bolcheviks étaient à Paris, ils vous feraient voir comment on s’y prend ; ils vous montreraient comment on épure la population, quartier par quartier, maison par maison. Si je portais la baïonnette, je saurais ce que j’ai à faire » ».


                    • Clocel Clocel 1er février 11:27

                      @Jean-François Dedieu

                      Quelle est la source SVP ?

                      (Je viens d’achever la lecture du Traité du rebelle d’Ernst Junger après des années de galère pour en trouver un exemplaire...)


                    • Elliot Elliot 1er février 12:24

                      @Jean-François Dedieu

                      Mesuré à l’aune de vos principes étriqués, le négationnisme ( terme impropre visant à effacer toute contestation de l’histoire officielle ) est en expansion continue et a effectivement de quoi vous donner du souci...

                      Et je suis est en bonne compagnie avec des éditeurs qui comme Gallimard rééditent régulièrement les œuvres de Céline .

                      En tout cas Céline n’a pas besoin de ma modeste contribution pour être réhabilité en tant qu’immense écrivain. 


                    • vesjem vesjem 6 février 18:27

                      @Jean-François Dedieu
                      tu as vu les manuscrits ; si oui , tu peux nous les faire partager ?


                    • OMAR 1er février 08:48

                      Omar9

                      Chuttttttttttttt

                      Faut pas écrire que Finkielkraut est un sioniste d’origine khazar polonais, même si cela est prouvé....

                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Finkielkraut


                      • MAIBORODA MAIBORODA 1er février 18:35

                        Elliot,


                        Article retranscrit dans « u zinu » sous le titre : « De l’amour de la France »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès