• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Homo sapiens : un sacré coup de vieux !

Homo sapiens : un sacré coup de vieux !

Tout se complique.

               La nouvelle a surpris les spécialistes eux-mêmes et divers médias s'en sont fait l'écho.

  La recherche en paléontologie humaine progresse par sauts, au hasard des découvertes, souvent conséquences d'une rencontre heureuse. Mais il faut déjà bien des connaissances pour voir et comprendre ce que l'on découvre au bout de la pelle et interpréter ce que l'on découvre, en histoire comme en préhistoire. Plus on remonte dans le temps, plus les traces se font ténues et le travail de compréhension ardu.

    On croyait Homo sapiens déjà relativement vieux.

     Mais voilà qu'une découverte au Maroc repousse (provisoirement sans doute) les limites de nos estimations.

  Une petite révolution... dans l'évolution.

 Ou plutôt dans la connaissance très fragmentaire que nous en aurons toujours.

   Nous ne sommes pas au bout d'une recherche, qui est en fait sans fin assignable.

     Rien de plus normal. Bachelard nous l'avait signalé : c'est dans la nature de la connaissance scientifique de se remettre en question périodiquement, parfois fondamentalement, et de ne pas progresser de manière linéaire, mais discontinue, vers une complexité toujours plus grande, déplaçant les questions précédentes et ouvrant d'autres horizons, parfois insoupçonnés jusque là. Une démarche de type dialectique.

  L'aventure exploratoire continue, tant qu'il y aura des chercheurs.

    Tout se complexifie au fur et à mesure, comme dans les autres domaines scientifiques.

   Oui, il y a environ 300 000 ans, Homo sapiens  se baladait au Maroc, dans un contexte écologique et social qu'il reste à préciser. Voilà bien des schémas anciens dépassés et de nouvelles recherches en vue. De nouveaux bouleversement dans la connaissance de l'évolution de notre espèce et de ses avatars se profilent déjà. Ou plutôt dans la connaissance très fragmentaire que nous en avons.

 Nous ne sommes pas au bout de nos questions.

   L'aventure exploratoire continue, depuis les récentes ouvertures novatrices sur Néandertal.

        La suite au prochain numéro...

Le site de Jebel Irhoud (Hominidés)

_____________________


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 10 juin 14:40

    En mettant un lien vers un site partenaire de Springer Nature Sharedlt (Le Monde, par exemple ) vous auriez permis à d’éventuels lecteurs d’accéder à la version complète des deux papiers publiés par Nature (les liens sont dans le 3ème paragraphe de l’article du Monde)

    Visiblement, vous vous êtes contenté de paraphraser (très vaguement) les résumés des vulgarisateurs.

    Ce qui démontre, une fois de plus, qu’il ne faut pas grand chose au folliculaire mitoyen pour alimenter ses usines à liens...


    • ZEN ZEN 10 juin 17:21

      @Robert Lavigue

      Merci de la contribution.
      Il y avait un lien vers Nature et les lecteurs intéressés peuvent toujours poursuivre la recherche.
      Depuis hier, d’autres études son parues, dans toutes les langues. Il y aura une suite...
      Mon but est d’être un passeur,pas d’être un spécialiste encyclopédique 
      Les liens proposés sont suffisants pour pousser plus loin l’investigation, à mon humble avis.
      Une invitation à la recherche.
      On ne vous demande pas de faire la leçon à chacun de mes articles, de donner un jugement de valeur sur mon papier limité dans ses ambitions, mais des prolongement informatifs. Tout le monde connaît votre vaste culture.
      Vaguement vôtre.

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 10 juin 18:01

      @ZEN

      Je me contrefous de ce que ON (vous ?) me demandez !

      Il est de bonne pratique dans les milieux cultivés d’orienter les lecteurs vers la source primaire.
      Votre lien vers Nature pointe sur la zone payante. C’est balot pour l’élite de la tête de gondole mitoyenne.

      Peut-être que vous estimez qu’un éventuel lecteur va payer 30€ pour lire ces papiers, alors qu’il pourrait y accéder gratuitement...

      C’est le prolongement informatif (sic) que j’ai donné à vos éventuels lecteurs et qui ne se contenteraient pas de vos fumeuses considérations pseudo-épistémologiques.
      Ma modeste contribution expliquait comment, en passant par le site du Monde, on pouvait lire l’intégralité de ces papiers de Nature sans rien payer et sans rien pirater.

      Visiblement, le folliculaire mitoyen ignore comment fonctionnent les accès aux papiers publiés dans Nature.
      Il est vrai que les supports sur lesquels il publie ne risquent pas de passer un partenariat avec Springer !


    • ZEN ZEN 10 juin 18:46

      @Robert Lavigue

      Trop fort !
      C’est quoi le folliculaire mitoyen ? Une nouvelle maladie ? smiley
      Pas trouvé sur mon Robert, mais déjà entendu chez Furtif.
      En revanche, vous n’avez pas parcouru les liens importants que je donne, comme d’hab...

    • ZEN ZEN 10 juin 19:18

      @leufeross

               Toutafé, monsieur le Furtif. pas du tout féroce, mais très fatigué.
       C’est clair comme de l’eau de roche..
      Merci de vous référer utilement à Thucydide et de venir tous les jours sur ce site si honni.
      Cela tient de l’héroïsme !
      A part ça ?...

    • rogal 10 juin 16:57

      « Rien de plus normal. Bachelard nous l’avait signalé : c’est dans la nature de la connaissance scientifique de se remettre en question périodiquement, parfois fondamentalement, et de ne pas progresser de manière linéaire, mais discontinue, vers une complexité toujours plus grande, déplaçant les questions précédentes et ouvrant d’autres horizons, parfois insoupçonnés jusque là. »
      Des déplacements sans fin n’aboutissant qu’à plus de complexité, est-ce bien de la connaissance ? Où la vérité est-elle donc passée ?


      • ZEN ZEN 10 juin 17:33

        @rogal

        Bonjour,
        Un peu d’épistémologie nous apprend que la notion de VERITE au sens absolu n’a pas de sens dans le domaine des sciences.
        Il n’y a de vérités que partielles, provisoires, approchées, à un moment donné de l’histoire des connaissances et des outils matériels et intellectuels. La question du caractère explicatif de la théorie est ici posée : tout théorie ne vaut que par son caractère fécond intellectuellement et une théorie peut affiner ou englober une autre, parfois être remplacée. Par exemple la théorie génétique s’est extraordinairement complexifiée depuis son origine et continue et continuera encore à le faire...
        Mais Bachelard dit cela mieux et plus longuement.

      • rogal 11 juin 10:00

        @ZEN
        Après être parti sur la notion de connaissance, vous vous restreignez aux théories. Soit. Il n’y a donc pas de faits dans votre conception de la connaissance ? Est-il vrai ou pas qu’à Paris g = 9,81 m/s² (abstraction faite de la marge) ? Est-il vrai ou pas que la matière est constituée d’atomes ?


      • ZEN ZEN 11 juin 11:43

        @rogal

        Les faits sont prioritaires et aveuglants, mais ils ne prennent sens qu’à l’intérieur d’une théorie, à l’intérieur de l’histoire des sciences et de ses révolutions . Par exemple, sans théorie de l’évolution constituée, les fossiles découverts n’ont eu pendant longtemps aucun sens, ou des sens délirants. On ne peut séparer faits et théorie, ils se fécondent et se corrigent mutuellement.
        L’atome ? quelle question !

      • rogal 12 juin 14:17

        @ZEN
        « quelle question ! ». Quelle réponse ?
        Dans la connaissance scientifique, y a-t-il ou pas des acquis tenus pour vrais et définitifs ? Quid de g ?


      • Orageux / Maxim Orageux 11 juin 00:13

        Sans être un anthropologue averti, mais séduit par cette découverte, je suis donc allé voir sur ce lien du journal Le Monde....

        Et là quelle ne fut pas ma surprise à la vue de ce crâne de reconnaître un spécimen de Macronnella Brigittus !!!!

        Le prognathisme évident ( les os maxillaires très en avant , qui courent après le steak ) la partie frontale fuyante et l’arrière de l’occiput très prononcé ....

        à vue d’oeil, ce spécimen devait être d’âge mûr d’au moins six décennies .....

        On devine une implantation capillaire clairsemée , dissimulée par quelque artifice d’une teinte jaunâtre imitant le cheveu à presque s’y méprendre....

        Quelques artifices également utilisés dans ces lointaines époques pour raffermir les tissus faciaux tel le Botoxus Miraculi Juvénilus qui permettait aux femelles âgées de faire illusion afin de tromper les jeunes mâles en rut !!!

        On imagine également les membres un peu décharnés produits par la fonte musculaire relative à une ménopause ....

        Dans la région située dans l’actuel Bassin Parisien....dans un site construit en dur, dans une cité de grande densité cosmopolite , se trouve un édifice que l’on imagine appartenir à un chef de tribu , où du moins en est-il que de passage, dans cet édifice d’un confort certain se trouve un spécimen encore vivant découvert il y a peu de temps....une Macronnella encore vivante, un retour des siècles et des siècles en arrière......on a même commandé 1000 litres de formol pour conserver celle qui est certainement la dernière représentante de l’espèce...


        • ZEN ZEN 11 juin 07:38

          @Orageux


          Cher Homo habilis et facetius,
          Votre hypothèse audacieuse a attiré toute mon attention. 
          Je vais la communiquer dès aujourd’hui au comité travaillant à l’interprétation de cette découverte imprévisible. Nul doute qu’elle va faire l’objet de débats passionnés et qu’elle finira dans par un exposé dans la revue Nature. Travaillez votre anglais..
          Je suis étonné que le censeur-qui-sait-tout, qui s’est exprimé plus haut, n’ait pas fait encore prévaloir son interprétation. Mais ça ne saurait sans doute tarder.
          Pour ma modeste part de non spécialiste, je pencherais plutôt pour les restes d’un lignée ancienne de Rachida Dati ; n’oubliez pas qu’elle est d’origine marocaine, ce qui est tout de même troublant...
          Merci de votre collaboration à la cause de l’anthropologie préhistorique.
          Anthropologiquement vôtre.

        • Jean 11 juin 18:34

          @Orageux
          maxime en spécialiste de paléo.... dingue


        • Jean Keim Jean Keim 11 juin 09:51

          Merci pour cet article et nous ne sommes pas au bout de nos surprises.


          • wald 11 juin 13:09

            Ca fait plasir de vous lire ZEN. Excellent article.

            J’aime bien votre citation de Bachelard. Elle me rappelle la théorie des trois états d’Auguste Comte. Elle se raccorde bien à cet ordre d’idées, en lui apportant une dimension temporelle sur des cycles plus courts. 

            J’ai depuis des années la conviction profonde (mais je ne suis pas le seul), qu’un rapport au monde traduisant le refus d’admettre le troisième état de Comte ou votre citation de Bachelard (sans que les personnes en soient d’ailleurs au courant) jouent un rôle fondamental dans les mouvements politiques populistes. Et que l’attachement à une connaissance figée et des sociétés statiques pèsent bien plus lourd que les questions d’immigration.

             Le moteur profond serait l’impossibilité d’admettre la complexité et autre chose que les grandes métaphysiques ou religions généralisantes, prenant en compte tous les aspects du réel, par une cascade logique complètement verrouillée, tous les faits descendant d’un nombre fini de grands principe et n’étant que la manifestation rigide et univoque de l’un d’entre eux. Or, ce qui fait la beauté du monde, ce sont les faits contre-intuitifs, les fausses évidences démontées, les énoncés paradoxaux au premier abord.

            • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 juin 13:47

              Bonjour Wald,

              C’est toujours un plaisir de vous retrouver en compagnie de vos comparses mitoyens.

              Vous trouvez la posture adéquate en professionnel de la chose.
              Vos convictions profondes sont probablement le fruit cette longue expérience dans vos rapports intimes au monde.


            • ZEN ZEN 11 juin 13:50

              @Robert Lavigue

              Qui, que quoi ?

            • wald 11 juin 14:14

              @ZEN


              Vous aussi vous ne comprenez rien à ce galimatias ? C’est de la part d’un type intelligent, dont le blog est souvent excellent. Le texte de Bachelard est à son égard très instructif, car il fournit quelques outils conceptuels utilisables pour s’intéresser aux ravages des idéologies sur des gens pourtant intéressants et pas idiots du tout. Là, au premier chef, on a un com incompréhensible, par quelqu’un dont le gros problème ici est qu’il utilise tout un bric à brac d’outils conceptuels (si on peut les appeler ainsi) qui ne sont pas de lui et qu’il cherche à utiliser de la manière la plus maladroite qui soit. A sa décharge, on n’est même pas dans le cas du texte de Bachelard, là, c’était le bric à brac conceptuel qui était faux et pourri jusqu’à l’os dès le début.

            • wald 11 juin 14:22

              @Robert Lavigue


              Vous compliquez. En ce qui me concerne, je n’ai jamais dit qu’une chose sur ces sujets ; j’ai toujours refusé les discours de type Wauquiez/Trump/Sarkozy/Fillon. Je vote social-démocrate depuis une dizaine d’années (notamment dans les seconds tours) et j’ai toujours considéré les discours présentant la social-démocratie comme le mal absolu comme relevant de la pathologie mentale, ne vous en déplaise. Ca m’a valu des inimitiés de la part d’extrémistes (conscients ou non de leur niveau d’ultra-conservatisme voire de radicalité idéologique) ? Franchement je m’en fous, on ne peut pas s’entendre avec tout le monde. 

            • wald 11 juin 16:04

              @Robert Lavigue

              Mon cher, votre texte de Mascolo est brillant, mais il ne peut être utilisé pour la définition qui vous intéresse.

              La définition sur le web, là où l’on parle politique et en Occident, et c’est pareil sur les forums anglais et américains, est la suivante. La gauche est un terme extrêmement péjoratif et qui a caractère d’insulte pour commencer. Elle peut être définie par la la plus petite marque de réticence, ne parlons même d’opposition conceptualisée, à un champ politique qui va grosso-modo de François Fillon à Aube Dorée (droite dure, avec des différences de degré et de nature très importantes). Quiconque s’y oppose est criminalisé, déshumanisé, traité de bolchevique, de gauchiste, de parasite social votant pour de basses raisons de subsistance au crochet des autres (accusation faite par ex par des white trash vis à vis par ex des employés bac+5 à bac+8 en informatique de Google, juste histoire de rappeler au détour d’un exemple où se situe réellement le réel tant invoqué ad nauseam par l’x-droite). Donc en France Bayrou est un gaucho, idem pour NKM (ils sont définis comme tels dans la réacosphère). 

              Quiconque s’oppose aux populistes n’est pas traité comme un citoyen ordinaire qui aurait des opinions différentes mais comme un traître qui ne mérite pas d’être écouté ni de jouir de l’intégralité de ses droits civiques. La criminalisation des rivaux politiques est une pratique courante chez les populistes et les autocrates. L’un des slogans les plus populaires à l’apogée de la campagne de Donald Trump était « lock her up », jetez-la en taule, une référence à la menace d’incarcérer Hillary Clinton. 

              Votre texte de Mascolo est certes brillant, mais il est, sauf votre respect, totalement hors sujet dans la mesure où pour aussi dire aucun activiste pro-Trump, pro-Sarko, Le Pen, Fillon, où conservateur se disant apolitique (un ranta ou lapa en sont des exemples) ne définirait ainsi la gauche. Leur définition de « la gauche » est celle ci (gauche=parasitisme social) et il me parait clair que ces deux définitions (celle de Romney ou de Slate sont la même) sont totalement incompatibles et s’excluent de manière absolue.

              Idem pour toutes les définitions de la gauche qui l’associent à Pétain et Hitler. Dans cet ordre d’idée, il est donc bon, pour essayer de comprendre la logique de la pensée et de l’action de tel ou tel maire social démocrate de Francfort de tant à tant, d’un Gérard Collomb à Lyon, des innombrables gouverneurs, maires, premiers ministres, présidents de pays ou autres, aux USA, Canada, Europe du Nord, Angleterre, Allemagne, NZ/Australie et ce sur les 100 dernières années, de se référer à Mein Kampf. Et ne me dites pas que j’exagère, j’ai lu des milliers de commentaires sur le net qui relèvent de ce courant de pensée. Je ne vais donc pas prendre de gants et continuer ce petit jeu avec Mascolo et autres. Ma réponse tient en deux points :
               1. Je ne considère pas comme ayant le moindre intérêt intellectuel d’étudier les dizaines de millions de personnes ayant voté pour des Hollande, Obama, Clinton ou autres sous le prisme du nazisme ou du pétainisme.
              2. Ces idées relèvent de la psychiatrie, dans le sens où leur principal intérêt est de très loin l’état psychiatrique de ceux qui les énoncent, les approuvent et les (re)conceptualisent.

              Etre traité de parasite et de nazi pour avoir par exemple pensé qu’un Sarkozy était un incapable qu’il fallait remplacer ou que Fillon était un nul doublé d’un escroc me parait hallucinant, et je ne l’accepterai pas. A un moment, essayez de vous rendre compte à quel point de telles idées sont grotesques, s’il vous reste un minimum de lucidité.

               vous en êtes un professionnel (pour en avoir vécu)

              Faux. J’en vis en partie encore. En effet, dans ma profession de développeur, ça m’est assez utile dans certaines situations (genre la capacité à comprendre l’architecture des databases, c’est si pratique quand on est un non verbal et qu’on ne passe pas par les mots) au boulot. Faux également parce que les frontières avantages/inconvénients sont plus souples que ça. Faux aussi sociologiquement, vos figures de handicapés faisant de leurs problèmes un fonds de commerce sont fausse sociologiquement et, je voulais en terminer par là, moralement répugnantes, je ne parle pas pour moi mais pour d’autres qui ne s’en sont pas sortis. Il n’y a pas de questions « en vivre » ou pas, il y a des gens qui font des demandes avec des dossiers médicaux, pour des problèmes qui les posent trop d’obstacles pour trouver du travail, voire même travailler tout cours. C’est un droit au sens juridique. 

            • ZEN ZEN 11 juin 16:41

              @Robert Lavigue
              Le mythe de la terre (qui ne ment pas), Alain de Benoist, tout ça..

              Nihil novi sub sole.

            • wald 11 juin 17:04

              @Robert Lavigue

              Qu’attendiez vous mon cher ? Que je dise du bien de Causeur, d’Obertone, de la droite politique actuelle ? Je suis moins con que vous l’imaginez, j’ai bien vu que sur des questions de chômage, de difficulté de personnes à trouver leur place socialement, sur l’immigration, j’ai trouvé des personnes assez souples (et pas complaisantes pour autant, considérant qu’il devait y avoir des efforts des aidants comme des aidés), capables de nuances. J’ai vu aussi des gens très butés, très primaires et simplistes, « tous dans le même sac ». Je suis bien obligé de constater que les premiers (mon entourage) votaient à gauche dans la quasi-totalité des cas, et que les seconds (des gens de forums internet essentiellement) étaient de droite ou du moins des gens très conservateurs. 

              J’allais quoi mon cher ? Accepter de me définir, parce que chômeur pendant des années, comme un bon à rien, un pleurnichard, un taré, un parasite social, un crétin et j’en passe ? Qu’est-ce que tu crois, pauvre mec à l’avatar d’un agent de la Gestapo ? Je le maintiendrai toujours, je me suis retrouvé au chômage et ce n’était pas ma faute.

              Tu crois aussi que je vais accepter vos discours de merde pour mes amis ? Entre les électeurs pas de droite, les homos, handicapés, immigrés (voire plus d’un) ? Des gens pour qui j’ai de l’affection décrits comme des islamistes, des « bobos » décérébrés, des tarés, des profiteurs, j’en passe et des meilleures ? Un détail, parmi ces gens qu’un Lapa (le soi-disant gars qui parait-il connait bien Paris alors que moi, parisien, sait pertinemment que c’est un menteur qui n’a pas du mettre les pieds dans un RER depuis 10 ans) décrit de manière dégueulasse et mensongère, il y en a qui font que je m’en suis sorti. Jamais je n’aurais réussi à apprendre seul, sans contact, sans formation préalable, ce qu’il fallait. Il m’a fallu l’aide d’autrui et ça ne me pose aucun problème de le dire, vos histoires de types qui se font seuls et dont le succès ou l’échec reposent sur les seuls « talents » et « volontés », sans notion d’interaction et de prise en compte du contexte, du monde extérieur (aide, acceptation, rejet ou autre), ça ne correspond à rien. Je m’en suis sorti grâce à des gens que je respecte et qui sont tout ce que vous conchiez, sur lesquels vous crachez en permanence (noirs, homos, urbains, de gauche, arabes,... voire tout en même temps) et l’inverse de ce que vous décrivez.

              J’étais venu sur l’article de ZEN, j’ai répondu à vos insanités, j’en ai fini. Désolé à l’auteur de répondre sur leurs hors sujets, toujours sur les mêmes obsessions.

              Vous n’êtes bons qu’à dénigrer, calomnier, mentir sur les autres. 

            • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 juin 18:01

              @wald

              Bon... C’est tout ? Alors, la séance est finie... et faut pas pisser sur la divan.
              Ça fera 50 € avec la réduction pour les cassoces... comme d’habitude.

              A propos, on va en rester là et faudra trouver un autre praticien pour la suite de l’analyse. Moi je suis surbooké...

              PS : Je me contrefous de vos définitions de la gauche trouvées sur le Web (sur le blog de Marcel ?)
              1) Celles de Mascolo ou de Jacques Julliard me suffisent largement. Elles ont au moins l’avantage d’être claires et d’être partagées dans les milieux cultivés.
              2) Ces définitions ont au moins l’avantage d’être comprises par les anglo-saxons, parce que vos délires taxinomiques ne peuvent avoir aucun sens pour eux.


            • wald 11 juin 21:15

              1) Celles de Mascolo ou de Jacques Julliard me suffisent largement. Elles ont au moins l’avantage d’être claires et d’être partagées dans les milieux cultivés.


              N’importe quoi. C’est quoi « un milieu cultivé » ? Causeur, Obertone, ne sont pas des milieux d’incultes et leur définition est toute autre. Il n’y a aucune définition absolue d’un concept et encore moins de propriété d’une « bonne » définition par un groupe.

               2) Ces définitions ont au moins l’avantage d’être comprises par les anglo-saxons, parce que vos délires taxinomiques ne peuvent avoir aucun sens pour eux.

              Là encore, n’importe quoi. Les idéologues (un courant très puissant) du Tea Party ne sont pas des incultes, ni Mitt Romney. Ni Bannon. Or ils ont également des définitions qui divergent quelque peu. 

              Vous êtes un hypocrite doublé d’un menteur. Vous incarnez toute la nullité de l’x-droite française. Au lieu d’assumer que vous partagez ces définitions, et que même vous les utilisez, c’est la planque derrière d’autres (que vous conchiez). Tout ce que je vois, ce sont des ergoteurs minables, comme dans les années 40 que les nazis tenaient pour des minables. C’est pas politiquement correct de dire ça, mais au moins les nazis, il y avait de la démesure. Et c’est pareil aujourd’hui. Aux US, on la l’x-droite 4chan, la connexion Palmer Luckey(et ses projets actuels)/Yiannopoulos/Bannon/Trump, la vraie x-droite du 21e siècle, celle de Trump qui attrape les femmes « par la chatte », 4chan, en France on a des gars comme toi et ranta côté net et l’homosexuel honteux Philippot au FN. On voit l’état du pays.... 

              La psychiatrisation faute d’arguments.... Toujours le même refrain, faut dire que l’x-droite n’est pas à la fête, entre une présidence Trump qui tourne à la bouffonnerie et qui devient seulement justifiable par une simple envie de tout saccager, et une pauvre May à la ramasse. Crache ton venin tant que tu veux, loser. smiley

              Va plutôt à la rescousse du loup alpha de mes deux. Je l’ai mouché une première fois ce matin en le surprenant dans sa bauge, il a répliqué au lieu de se planquer la queue entre les jambes, malin comme il est, et là je viens de l’humilier à nouveau. Et continue à insulter des ZEN ou Nabum ou Rosemar, tout en soutenant des snoopy et spartacus (mais sans les couilles de le dire).

              Deux choses avant de te quitter (pour de bon, vraiment pour de bon). Je n’ai jamais été dupe, tu n’as jamais été bon, toi et les autres, qu’à insulter ceux qui ont montré une opposition à l’extrême-droite, et je pense à mes si chers amis qui étaient totalement le genre de personnes que vous insultez depuis des années sur le web. Ils sont plus intéressants que toi et ton avatar de gestapiste. Je vais les rejoindre.

            • wald 11 juin 13:49

              J’ai pris le temps d’une bonne première lecture de votre lien sur Bachelard. Un vrai bonheur, de la part de quelqu’un qui n’est pas bien disposé en général envers l’épistémologie. L’avant dernier paragraphe explique dix fois mieux que moi ce que j’essayais d’exprimer. J’aime bien le premier paragraphe, il complète bien Kant et ce qu’il a écrit sur Galilée d’après mes souvenirs, Bachelard parle de l’état d’incomplétude permanent des systèmes.


              La connaissance du réel est une lumière qui projette toujours quelque part des ombres. Elle n’est jamais immédiate et pleine. Les révélations du réel sont toujours récurrentes. Le réel n’est jamais « ce qu’on pourrait croire » mais il est toujours ce qu’on aurait dû penser.

              Je préfère encore ce passage à Kant, il est brillant sur Galilée mais si je me souviens, on a le sentiment que son exposé est bâti sur une opposition « magmas de perceptions/observations » antérieur/« système fini et à la compréhension achevée », alors que Bachelard me parait plus souple (et conforme à la réalité actuelle).

              • covadonga*722 covadonga*722 11 juin 15:21

                yep , passé l’introït , je me suis retrouvé obligé d’approuver ,en effet lire le nom de l’auteur ,suivit de 


                tout se complique , quoi de plus lumineusement évident .

                Je ne peu que me réjouir de voir un tel auteur recevoir l’adoubement et le renfort d’un parasite 
                social avéré et assumé.Celui ci quittant pour quelques temps l’étagère du cabinet de curiosité ou trône
                son bocal.On ne complimenteras jamais assez l’auteur d’un tel renfort mythomane . Presque on se permettrais de lui suggérer un prochain article « humoristique » sur l’absence d’eugénisme sociétal nous évitant toute promiscuité avec l’avatar d’une étreinte entre maman et tonton.Croisement que d’évidence l’ homo sapiens évoqué par l’auteur a finis par éviter soigneusement génocidant ainsi 
                toute une lignée de parasites non viable . Et condamnant Wald une pratique répertorié pour la premièrefois par Onan .
                Voir Wald citer dans un même souffle Bachelard , Kant et Galilée , vous ferez presque oublier que ce social démocrate assisté n’a d’autre préoccupation a cette période du mois que de percevoir 
                l’ allocation lui donnant accès a son assistante sexuelle.
                 

                • ZEN ZEN 11 juin 16:20

                  @covadonga*722

                  Nicht verstanden
                  Revoyez votre français, bitte schön.

                • covadonga*722 covadonga*722 11 juin 17:51

                  @ZEN
                   ah l’allemand vous aviez anticipé une éventuelle collaboration , depuis vous avez appris l’arabe je présume ?


                • ZEN ZEN 11 juin 18:03

                  @covadonga*722

                  Toutafé. L’arabe bien sûr, mais aussi le serbo-croate, le cantonais...C’est le temps qui manque le plus. Je collabore toujours dans l’opération de jumelage avec une ville de chez Angela.

                • Orageux / Maxim Orageux 11 juin 15:26

                  L’homo ça pionce , c’est le spécimen typique des après-midi à l’assemblée nationale !!! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès