Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Initiative citoyenne européenne sur le Revenu de Base Inconditionnel : En (...)

Initiative citoyenne européenne sur le Revenu de Base Inconditionnel : En route pour le million !

Les efforts produits par des citoyens et organisations de plus de quinze pays différents soutenant l´introduction d'un revenu de base inconditionnel sont enfin récompensés, il est désormais possible de signer officiellement l’initiative citoyenne européenne pour le revenu de base inconditionnel à l'adresse ci-dessous :

http://basicincome2013.eu/ubi/fr/

 

PNG - 15.1 ko
ICE Revenu de Base Inconditionnel
Pays participants

Définition Wikipédia d´une initiative citoyenne européenne

http://fr.wikipedia.org/wiki/Initiative_citoyenne_europ%C3%A9enne

 

L'initiative citoyenne européenne (ICE) est une innovation du traité de Lisbonne donnant un droit d'initiative politique à un rassemblement d'au moins un million de citoyens de l'Union européenne, venant d'au moins un quart des pays membres. La Commission européenne peut ainsi être amenée à rédiger de nouvelles lois dans les domaines relevant des ses attributions, mais n'y est pas forcée.

Les conditions nécessaires pour constituer une initiative citoyenne européenne sont les suivantes :

• Au minimum un million de signatures de citoyens issus d'au moins un quart des États membres de l'Union ;

• Le comité organisateur doit être composé d'au moins sept membres résidant dans au moins sept États membres de l'Union différents ;

• Les signatures doivent être collectées dans l'année suivant la confirmation de l'enregistrement de la proposition par la Commission ;

• Le nombre minimum de signatures par État est calculé en multipliant son nombre de députés au Parlement européen par 750 (ce nombre varie donc de 4 500 signatures à Malte à 74 250 signatures en Allemagne).

 

La Commission européenne a accepté cette proposition d’initiative il y a deux mois et le comité de citoyens a travaillé d’arrache-pied avec la Commission pour mettre en place le système de collecte en ligne des déclarations de soutiens (signatures) ainsi que le site officiel de campagne en plusieurs langues basicincome2013.eu,.

 

Des données sécurisées

L´ICE n´est pas une simple pétition qui demande uniquement une adresse email, mais bien un processus démocratique officiel. La signature est citoyenne, au sens formel et a une valeur officielle, presque comme un vote en ligne. Le site est donc par conséquent soumis aux réglementations légales en vigueur en France sur les initiatives citoyennes qui imposent de demander des informations personnelles (un numéro d’identité notamment), ceci pour garantir la validité des signatures (ce qui n’est pas le cas de tous les pays européens selon la législation nationale en vigueur).

Ainsi, le lourd processus de mise en place du système de signature est le prix à payer pour que les informations soient sécurisées. Les données sont cryptées et sont hébergées gracieusement sur les serveurs de la Commission européenne. Mais seul un nombre très limité de personnes du comité de citoyens — engageant leur responsabilité pénale — ont accès aux clés de décryptage (elles mêmes stockées en lieu sûr…) permettant d’extraire les données. Et bien sûr, aucun transfert de données n’est permis.

 

Objectif un million !

Les participants à cette initiative ont maintenant jusqu’au 14 janvier 2014 pour récolter un million de signatures, tout en atteignant un quota minimal dans au moins 7 pays de l’UE. En France, ce seuil est fixé à 55.500 signatures. Cependant, il en faudra beaucoup plus pour compenser les pays dans lesquels l’idée du revenu de base n’est pas (encore) populaire.

Des formulaires papier seront bientôt disponibles pour faire signer les personnes peu à l’aise avec les outils informatiques.

 

Ouvrir le débat sur le revenu de base

Si l’initiative obtient le succès escompté, la Commission Européenne devra formellement examiner la demande citoyenne et offrir aux organisateurs une audience devant le Parlement Européen.

Mais au delà de cet hypothétique résultat, "l’idée est avant tout de lancer un vaste débat public autour du revenu de base et toutes les questions que cette idée suscite sur notre rapport au travail, à l’argent, au temps, et à notre citoyenneté." souligne Stanislas Jourdan, l’un des porteurs de cette initiative.

Selon la formulation de l’initiative citoyenne européenne enregistrée le 14 novembre 2012 (voir le texte ici), intitulée "Revenu de base inconditionnel – Explorer une voie vers des conditions émancipatrices dans l’UE", cette initiative vise essentiellement à obtenir que les institutions européennes mettent à l’ordre du jour la question du revenu de base, et financent des études pilotes pour éclaircir les différentes modalités de mise en place à l’échelle européenne.

 

Ci-dessous extrait de L´Annexe disponible directement sous le site officiel de l´union européenne.

http://ec.europa.eu/citizens-initia...

 

Définition du revenu de base inconditionnel

Le Revenu de Base Inconditionnel ne remplace pas l’État-providence, mais le complète et transforme l’État-providence aujourd’hui compensateur en un État-providence émancipateur.

Le Revenu de Base Inconditionnel émancipateur est défini par les quatre critères suivants : universel, individuel, inconditionnel, suffisant pour assurer une existence digne et une participation à la société.

Universel : En principe, chaque personne, indépendamment de son âge, de ses origines, de son lieu de résidence, de sa profession, etc. est en droit de recevoir cette allocation. C’est pourquoi nous revendiquons un Revenu de Base Inconditionnel garanti dans l’ensemble de l’Union Européenne.

Individuel : Chaque femme, chaque homme, chaque enfant a droit à un Revenu de Base individuel, qui lui est attribué personnellement et selon son appartenance à une famille ou un couple. Le Revenu de Base Inconditionnel est indépendant de circonstances telles que la situation conjugale, la cohabitation ou autre configuration de ménage ; il doit aussi être versé indépendamment de tout autre revenu ou propriété d’autres membres du ménage ou de la famille. C’est la seule manière de respecter la vie privée et d’éviter de voir les individus soumis à un contrôle. Cela permet à chaque personne de prendre ses propres décisions.

Inconditionnel : Nous considérons que le Revenu de Base est un droit de l’Homme qui ne peut dépendre de conditions préalables, que ce soit l’obligation d’accepter un travail salarié, de s’impliquer dans des travaux d’intérêt général ou de se conformer aux rôles traditionnels dévolus aux genres. Il ne peut non plus être limité par d’autres revenus, épargnes ou propriétés.

Suffisant : Le montant doit pouvoir permettre d’accéder à un niveau de vie décent conformément aux standards sociaux et culturels du pays concerné. Il doit prévenir la pauvreté matérielle et rendre possible la participation à la société. Cela signifie que le revenu net doit, au minimum, être au niveau du revenu éliminant le risque de pauvreté selon les normes de l’Union Européenne, ce qui correspond à 60 % du revenu national équivalent médian net. En particulier dans les pays où les revenus sont peu élevés pour la majorité de la population et où le revenu médian est alors faible, le montant du revenu de base devrait être indexé à un indice alternatif (par exemple un panier de biens de consommation), afin de garantir la possibilité d’une existence dans la dignité, la sécurité matérielle et la pleine participation à la vie de la société.

 

Justifications du revenu de base inconditionnel

Compte tenu des modèles actuels d’emploi et des systèmes inadaptés de maintien des revenus (dispositifs conditionnels, sous condition de ressources, pas assez élevés), nous considérons l’introduction d’un Revenu de Base Inconditionnel comme essentielle afin de garantir les droits fondamentaux, spécifiquement le droit de mener une existence digne, mis en avant dans la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne.

Avant tout, le Revenu de Base Inconditionnel contribue à prévenir la pauvreté et à donner plus de liberté à chaque individu, qui peut ainsi déterminer le cours de sa propre vie et renforcer sa participation à la vie en société.

Le Revenu de Base Inconditionnel contribue à éviter les divisions sociales ; les débats qui prennent leur origine dans la jalousie, les abus et leurs conséquences ; ainsi que les contrôles et les enquêtes bureaucratiques superflus, coûteux, répressifs et vecteurs d’exclusion. En tant que paiement de transfert libre de discrimination et de stigmatisation, le Revenu de Base Inconditionnel constitue prévient ainsi la pauvreté cachée et différents maux.

Le Revenu de Base Inconditionnel apporte la liberté sociale ; il aide les citoyens à s’identifier à l’Union Européenne, il garantit leurs droits politiques et il soutient la mise en œuvre des droits fondamentaux. En effet, « la dignité de la personne humaine est non seulement un droit fondamental en lui-même mais elle constitue la base des droits fondamentaux » (explication officielle de l’article 1 de la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne).

De nombreuses études proposent différentes modalités de financement de ce Revenu de Base Inconditionnel. Dans cette ICE, nous n’en recommandons aucune en particulier.

 

L’octroi d’un Revenu de Base Inconditionnel, en complément des sécurités sociales respectives et des services sociaux existant au sein de chaque pays, est la meilleure façon de réaliser le droit fondamental à la sécurité financière et à l’aide sociale. Tous les membres de la société en bénéficient, et personne n’est exclu ni victime de discriminations. Cela contraste avec le caractère stigmatisant de nombre de systèmes actuels de maintien des revenus, qui décourage de nombreux bénéficiaires potentiels de demander une allocation alors qu'ils y ont légalement droit. Ce faible taux d'accès favorise l'exclusion sociale.

 

 Article écrit en reprenant les infos du site officiel de promotion du Revenu de Base :

 

http://revenudebase.info/

http://revenudebase.info/2013/03/lancement-initiative-citoyenne-europeenne-revenu-base/

http://revenudebase.info/2013/01/feu-vert-initiative-citoyenne-europeenne/

http://ec.europa.eu/citizens-initia...



Sur le même thème

Le revenu de base, mère des solutions
Union européenne : s'emparer du possible !
Martin Schulz, «le bon Allemand» candidat à la présidence de la Commission européenne. Par Yvonne Bollmann
Européennes, voter ou signer ?
Nouvelle Donne pour un Revenu de Base en Euros Francs


Les réactions les plus appréciées

  • Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 2013 12:07
    jpm

    Bonjour Jean-Pierre,

    non je n’étais pas à « l’Assemblée Constituante de l’Association pour promouvoir le revenu de base en France » car je suis un peu de loin ce qui se passe au sein du mouvement.

    Le plus grand succès des partisans du revenu de base est bien la mise en place de cette initiative citoyenne européenne qui devrait permettre de donner un peu de visibilité au mouvement et de faire connaitre au grand public cette allocation universelle et inconditionnelle. Cela sera l’occasion de débats passionnés comme nous avons pu en connaitre avec notre ami JL smiley

    J’espère comme vous trouver un compte-rendu sur leur site « http://revenudebase.info/ 

    En tout cas les choses semblent avancer... et j’espère que nous arriverons à obtenir un million de signatures au niveau de l’Europe pour gagner en crédibilité.

     

  • Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 2013 12:17
    jpm

    Jacques,

     

    nous sommes bien d’accord que dans l’absolu le revenu universel devrait exister au niveau mondial... mais il faut bien commencer par quelque part. Je trouve donc très bien que des citoyens des pays européens s’assemblent pour donner une première légitimité a cette proposition.

    Il est clair qu’une distribution inconditionnelle même modeste règlerait une partie des problèmes d’extrême pauvreté... mais pour cela il faudrait déjà que les pays riches s’accordent pour le financer... alors qu’on sait qu’ils n’ont pas encore tenu leurs promesses de dons dans le programme de lutte contre la faim. Je suis justement en train de lire l’ouvrage de Jean Ziegler, Destruction Massive Géopolitique de la faim.

    Concernant le financement il y a des débats passionnés au sein du mouvement... notamment de la part des partisans de la reprise en main par les citoyens de la création monétaire. La planche a billet est évidemment une solution facile... mais il ne faut pas oublier que l’objectif n’est pas seulement de distribuer de l’argent... mais un véritable pouvoir d’achat... qui passe nécessairement par une redistribution de la production de richesses.

  • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 10:10
    Jean-Pierre Llabrés

    Par JL (---.---.---.29) 23 mars 09:40

    « un revenu universel pris sur le dos des classes laborieuses »

    La toute première phrase de cette interminable logorrhée démontre à l’envi que jl ne comprend absolument rien au Revenu de Base ou/et au Dividende Universel.
    Point n’est besoin de tenter de lui expliquer une nième fois...

  • Par Jacques_M (---.---.---.2) 23 mars 2013 14:01

    @JL
    Tout ce qui est mondial n’est pas nécessairement à rejeter : un RU mondial serait un droit acquis pour tout être humain et permettrait plus de liberté, ce qui irait donc à l’encontre des idées du NWO.

Réactions à cet article

  • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 09:05
    Jean-Pierre Llabrés

    Revenu de Base financé par la Fiscalité
    ou
    Dividende Universel financé par l’Épargne ?

    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel par l’Épargne.

    http://www.sincerites.org/article-le-di ... 09790.html
    ou
    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/ ... cerite.pdf

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 10:18
      Jean-Pierre Llabrés

      À JPM :
      Vous êtes-vous rendu à « l’Assemblée Constituante d’une Association pour promouvoir le revenu de base en France » qui s’est tenue le premier week-end de mars 2013 ?
      Je vous pose la question car on en n’en trouve aucun compte-rendu sur le site « 
      http://revenudebase.info/ ».
    • Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 2013 12:07
      jpm

      Bonjour Jean-Pierre,

      non je n’étais pas à « l’Assemblée Constituante de l’Association pour promouvoir le revenu de base en France » car je suis un peu de loin ce qui se passe au sein du mouvement.

      Le plus grand succès des partisans du revenu de base est bien la mise en place de cette initiative citoyenne européenne qui devrait permettre de donner un peu de visibilité au mouvement et de faire connaitre au grand public cette allocation universelle et inconditionnelle. Cela sera l’occasion de débats passionnés comme nous avons pu en connaitre avec notre ami JL smiley

      J’espère comme vous trouver un compte-rendu sur leur site « http://revenudebase.info/ 

      En tout cas les choses semblent avancer... et j’espère que nous arriverons à obtenir un million de signatures au niveau de l’Europe pour gagner en crédibilité.

       

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 12:15
      Jean-Pierre Llabrés

      Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 12:07
      1)
      En effet, les responsable de « Revenu de Base » m’ont assuré qu’un compte-rendu serait mis en ligne mais je ne vois toujours rien venir.
      2)
      « Cela sera l’occasion de débats passionnés comme nous avons pu en connaitre avec notre ami JL  »
      On en a encore un exemple aujourd’hui : cf. infra... smiley
      3)
      Bonne continuation pour le Revenu de Base !
      Cordialement.

    • Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 2013 12:22
      jpm

      Merci Jean-Pierre,

      à propos du financement de ce revenu de base inconditionnel, qui reste un sujet très sensible car finalement très politique, je tiens a rappeler la position des promoteurs de l’ICE que l’on retrouve vers la fin de l’annexe.

       

      « De nombreuses études proposent différentes modalités de financement de ce Revenu de Base Inconditionnel. Dans cette ICE, nous n’en recommandons aucune en particulier. »

      La porte est donc ouverte à toutes les propositions... et à tous les fantasmes de la part des détracteurs smiley

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 12:40
      Jean-Pierre Llabrés

      Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 12:22

      Auprès des responsables de « Revenu de Base » (Bernard Héron, Marc de Basquiat, Carole Fabre), j’ai déjà formulé mes réserves en disant mon accord pour un Revenu de Base pour autant qu’il ne soit qu’une transition jusqu’à ce que puisse être instauré un Dividende Universel.

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 13:02
      Jean-Pierre Llabrés

      Addendum :
      ... un Revenu de Base financé par la FISCALITÉ pour autant qu’il ne soit qu’une transition jusqu’à ce que puisse être instauré un Dividende Universel financé par un effort préalable d’ÉPARGNE puis autofinancé, de manière évolutive, par le produit de cette épargne.

    • Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 2013 12:29
      jpm

      Bonjour,

       

      et merci pour votre soutien. Je suis également partisan d’une meilleure répartition des richesses par l’intermédiaire de ce revenu de base universel qui pourrait se financer entre autres par un prélèvement à la source sur l’ensemble des revenus, y compris financiers. 

      J’avais écrit un article à ce sujet l’année passée.

      http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/un-revenu-universel-est-il-108224

       

      Mais attention ce n’est pas la seule possibilité. Ce qui est important de comprendre c’est que le financement d’une telle mesure est possible sans forcement bouleverser complètement l’’économie. Elle entrainerait à terme des comportements plus vertueux des employeurs.

    • Par almodis (---.---.---.76) 24 mars 2013 15:04

      oui , allons plus loin : proposons l’ ABOLITION DE L HERITAGE !


      ( attention , je n’ai pas dit de la propriété , mais seulement de l’héritage )
      voilà une solution au financement , et à la « dure nécessité » du travail imposé !
      finis les inégalités se reproduisant de père en fils , finis les paradis fiscaux et la fraude , car , à quoi bon amasser une fortune qui reviendra dans le pot commun à votre mort ?
      la redistribution est alors immédiate et le sens de la vie reprend ses droits ....

      voilà qui est vraiment « contre la bien pensance » !
  • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 09:40
    JL

    Cette demande d’un revenu universel pris sur le dos des classes laborieuses plaira sûrement à ceux qui cherchent une clientèle qui ne connait pas la valeur de l’argent et qui dépense sans compter pour des broutilles à la mode : dans une société consumériste, le revenu universel est la façon la plus rentable d’acheter la paix sociale. Une solution gagnant gagnant entre les glandeurs et les prédateurs, sur le dos des travailleurs, les grands perdants.

    Le RU est un concept mensonger puisque s’il n’est pas accompagné d’une augmentation forte de la progressivité de l’IR (et seulement l’IR ; pas les taxes qui ne sont par définition, non progressives), alors, il est équivalent à un cadeau fiscal dégressif : un crédit d’impôt. Le RU est donc une appellation trompeuse. / Si l’impôt des plus riches n’est pas considérablement augmenté, un RU reviendrait à distribuer de l’aide sociale, même à ceux qui n’en ont pas besoin, diminuant du même coup la part des nécessiteux puisque nous sommes là dans un jeu à somme nulle ! / Enfin, le RU est antinomique de la valeur travail.

    Il n’est pas du tout évident que le RU apporterait une plus juste répartition des richesses, d’autant plus que ledit RU pourrait être l’alibi, voire un solde de tous compte en échange de la fin de l’Etat providence, à savoir : l’abandon de toute politique sociale et la privatisation des services publics. Aux US les jeunes ne risquent pas de se révolter (*) En outre, il ferait rédhibitoirement baisser les salaires, et ferait peser un surpoids de charge et de pénibilité sur les classes laborieuses.

    il ne faut pas mélanger protection sociale et impôts : Plus précisément, si l’IR est vu comme une redistribution des richesses, il ne remplacera pas pour autant la protection sociale, pour la bonne raison que l’IR ne tient compte que d’un paramètre, la PS en gère une multitude. Amalgamer les deux au nom d’une esthétique probablement peu partagée, en l’occurrence, une anti-éthique, serait terriblement dévastateur. Et c’est le reproche que je fais au libéralisme qui en cela est totalitaire. Selon moi, il convient de conserver la PS, voire de travailler à son amélioration ; et par ailleurs, et indépendamment, de réformer l’impôt.

    Donc il reste l’alternative suivante :

    - ou bien le pouvoir actuel perdure, et il ne faut pas compter sur lui pour une plus juste répartition des richesses, au contraire, puisque le pouvoir n’a jamais rien cédé autrement que par la force. cf. Wnston Smith, ce lobbyiste ultralibéral anglo-saxon qui sévit depuis peu sur Avox.

    - ou bien le pouvoir est renversé, et le nouveau pouvoir quel qu’il soit aura mieux à faire - notamment un meilleur partage, non pas des richesses, mais du travail, la hantise des possédants - que d’empoisonner les forces vives du pays par la drogue de la rente ! Dans la guerre économique que les possédants ont engagé contre tous les travailleurs du monde, les soldats ce sont les travailleurs , pas les inactifs.

    Par Maurizio Lazzarato : De nombreux services sociaux, comme la formation ou la santé, ont été transformés en assurance individuelle ou en crédit. Le mode de développement néolibéral est fondé sur le crédit et l’endettement. Cette situation s’est aggravée avec la crise des subprimes de 2007. Un exemple ? La formation aux États-Unis : la Réserve fédérale (Banque centrale) a récemment évalué que le montant total de prêts aux étudiants était de 1 000 milliards de dollars [1] ! C’est un chiffre astronomique. Pour avoir accès aux services, à la formation, vous devez tout payer par vous-même. Vous devenez débiteur. Entrepreneur de votre vie, de votre « capital humain ».


    réclamer un RU, c’est suivre une ombre qui vous entraine vers le chaos.

    Dans une entreprise, les charges et salaires sont en concurrence dans un jeu à somme nulle avec le profit. Diriez vous que le profit est une charge ? Non, évidemment, puisque tel n’est pas votre point de vue. Mais du point de vue des salariés, c’est le profit, les dividendes qui sont le boulet : chacun voit midi à sa porte, et l’heure officielle est celle des dirigeants. De quoi vous plaignez vous ? / le coût d’un fonctionnaire n’est pas égal au budget de la fonction publique divisé par le nombre de fonctionnaires. / L’État, c’est nous tous, et les prélèvements obligatoire ne servent pas uniquement, loin s’en faut, à payer les fonctionnaires, mais à assurer la maîtrise d’ouvrage de notre patrimoine commun. / Les fonctionnaires sont de deux sortes : d’une part, les agents chargés de gérer ce patrimoine collectif qu’on appelle la Nation, et d’autre pat les agents chargés de produire des services. / Les premiers gèrent un budget considérable qui est dépensé principalement en appels d’offre, ce qui fait le bonheur des entreprises privées, notamment quand elles ont réussi à faire du lobbying (c’est un euphémisme) pour obtenir les marchés. Et quand elles se plaignent des dépenses de l’État, elles se prévalent de leurs propres turpitudes. / Quant aux agents chargés de produire des services - la police, les enseignants, les soignants, etc. -, ils produisent les richesses qui les rémunèrent. A ce sujet, un agent de l’État est a priori aussi productif qu’un agent du privé. Ceux qui disent qu’un bon fonctionnaire est un fonctionnaire mort mériteraient d’être poursuivis en justice pour appel à la guerre civile. / Le coût d’un fonctionnaire est une notion libérale, et qui n’a pas de sens dans la République. / Explication. / La notion de coût d’un travailleur n’a de sens que dans une vision de profit : la part salariale et la part actionnariale sont en compétition dans un jeu à de somme nulle. Pour le capital, la rémunération du travail est présentée comme un coût (qui diminue le profit), et du point de vue des salariés, la part du capital est perçue comme un boulet depuis que les salaires et les charges sont devenus la variable d’ajustement. / De fait et par conséquent, la plus-value des salariés du service public appartient en partage aux salariés et à l’État, c’est-à-dire à la nation. Dès lors, le fonctionnaire ne « coûte » plus que son salaire brut, et comme ce salaire est, a priori la juste rémunération qui lui revient, s’il y a une plus-value, c’est tout bénéfice pour la collectivité. Donc le fonctionnaire ne coûte rien, puisqu’il travaille, au contraire du chômeur qui est indemnisé, donc ne produit rien. / Pourquoi les capitalistes râlent-ils ? Parce que cette plus-value du travail des fonctionnaires appartenant de droit à la collectivité, est un cruel manque à gagner pour eux : d’autant plus cruel qu’ils ont de l’argent à ne plus savoir qu’en faire !

    Droit à l’emploi ou revenu universel Michel Husson, Les cahiers de l’émancipation, Syllepse, 2011

    « La dette neutralise le temps, matière première de tout changement politique ou social  » Par Agnès Rousseaux (6 septembre 2012). Extrait :  : ’’Emprunt, crédit, créanciers, débiteurs, déficits, remboursement, taux d’endettement, « pacte budgétaire »… La dette est partout, elle a envahi nos vies. Or la dette n’est pas seulement économique, elle est avant tout une construction politique. Elle n’est pas une conséquence malheureuse de la crise : elle est au cœur du projet néolibéral et permet de renforcer le contrôle des individus et des sociétés. « Le remboursement de la dette, c’est une appropriation du temps. Et le temps, c’est la vie », nous explique le sociologue et philosophe Maurizio Lazzarato (La Fabrique de l’homme endetté). Entretien.

    Quelques notes :

    Par jpm 8 novembre 2011 15 :07 : "ce serait dailleurs avec grand plaisir que je retournerais a plein temps en France pour profiter de notre beau systeme social." A-t-on jamais vu plus hypocrite et contradictoire ? ce monsieur (ou cette officine ?) évoque notre ’beau système social’ mais veut le brader en échange d’un RU, ce miroir aux alouettes que rien ne garantira quand tout le reste sera jeté !!!

    Jpm est, je cite, : « Consultant informatique spécialisé en fiscalité et gestion du patrimoine. Partisan de l’allocation universelle » (ceci explique cela) : il est certain qu’un RU serait une garantie de paiement des loyers : un bouclier patrimonique des propriétaires qui se moqueront bien que les gens perdent leurs emplois.

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 10:10
      Jean-Pierre Llabrés

      Par JL (---.---.---.29) 23 mars 09:40

      « un revenu universel pris sur le dos des classes laborieuses »

      La toute première phrase de cette interminable logorrhée démontre à l’envi que jl ne comprend absolument rien au Revenu de Base ou/et au Dividende Universel.
      Point n’est besoin de tenter de lui expliquer une nième fois...

    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 10:24
      JL

      J’ai l’habitude, Llabrès : vous avez ça en commun, ce seul et unique argument que je n’y comprendrais rien. Mais alors, dites moi, mon petit Llabrés : nous serions des millions, que dis-je, des milliards, et parmi nous, les plus grands économistes et humanistes de la planète à ne rien comprendre à votre génie ? Quelle misère ! Nous ne vous méritons pas !

       smiley

      Je n’ai rien de plus à vous dire mon pauvre, nous n’avons ni les mêmes valeurs, ni la même intelligence.

    • Par Deneb (---.---.---.73) 23 mars 2013 11:48
      Deneb

      JL, avec sa panoplie de pseudos (julius32, par exemple) arrive à censurer en moins de deux tous les commentaires qu’il veut, bref, elle faut la pluie et le beau temps sur ce forum . Je le dénonce, et ellel censure. Attention, ce message cera censuré en moins de 10 minutes. Il a ainsi censuré au moins 20 messages depuis ce matin, dont les siens et ceux de ses autres pseudos. Sauvegardez ce message et aidez-moi à retrouver ses autres pseudos, comme Julius32 où il est maintenant clair comme l’eau de roche que c’est son clone.

    • Par Deneb (---.---.---.73) 23 mars 2013 11:56
      Deneb

      Jean-Pierre, c’est clair que JL ne comprend rien au revenu inconditionnel de base, il en veut tout simplement à tous ceux qui ont le malheur de ne pas trouver du boulot, ce qui n’est vraiment pas exceptionnel dans cette période de faillite de l’Etat. Sous ses air de chrétien de gauche se trouve le pire libéral que l’on puisse imaginer. La preuve, les méthodes qu’il utilise pour faire passer ses idées nauséabondes : la tricherie multi pseudos (Julien32, c’est lui, par exemple, entre autres, bien-sûr).
      ATTENTION, ce message va être censuré très vite, avec tous ces pseudos il fait la pluie et le beau temps en prenant l’administration du site pour des imbéciles.

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 12:03
      Jean-Pierre Llabrés

      À Deneb :

      Pouvez-vous indiquer les articles sur lesquels jl sévit avec ses pseudos (julius32, julien32, autres ?) ?

    • Par Deneb (---.---.---.73) 23 mars 2013 12:18
      Deneb

      Jean-Pierre, justement, je cherche ses autres pseudos, vous pouvez peut-être participer à cette enquête. J’ai mis en évidence ce matin sa tricherie, elle a réussi de tout censurer, même ses propres messages et ceux de son alter-égo Julius32, c’est pour dire de combien de pseudos elle doit disposer, vu que ses manipulations passent comme une lettre à la poste.Elle en a gros sur la patate contre la laïcité, mais déteste que l’on l’appelle « la grosse », on dirait qu’elle a un sérieux problèmes de surcharge pondérale.

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 12:44
      Jean-Pierre Llabrés

      À Deneb :
      Comment savez-vous qu’il s’agirait d’une femme ?

    • Par Deneb (---.---.---.73) 23 mars 2013 12:54
      Deneb

      Jean-Pierre, c’est au demeurant une intuition, mais ça se confirme, vu sa façon d’insulter (difficile à trouver, vu qu’elle efface elle-même ses messages comportant des insultes) et surtout sa rage quand on l’appelle « la grosse ». Un mec n’en aurait rien à cirer, mais c’est très vexant pour une femme, surtout quand c’est vrai.

    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 12:57
      JL

       smiley  smiley  smiley

      Deneb fait une fixette érotomane sur moi ; une forme très particulière de paranoïa. Il m’invoque dès qu’il croit me reconnaitre. Et si je réagis, cela déclenche une crise aigüe.

      Et comme il se croit hétérosexuel, c’est tout naturellement qu’il voit en moi une femme.

      Élémentaire !

    • Par Deneb (---.---.---.73) 23 mars 2013 13:29
      Deneb

      Très drôle, ma grosse. Je me suis toujours demandé combien de signalements faut-il pour effacer un commentaire. 4 ou 5, j’imagine, pour que ce soit fait tout de suite. Me trompe-je, Julius32 ? Ce matin tu es arrivée à en effacer une bonne vingtaine. Et pourquoi effacer ceux de Julius32, s’il n’a rien à voir avec toi ? Il y avait des indices, on dirait...
      ATTENTION, ce message va être censuré dans les 10 minutes.

    • Par Deneb (---.---.---.73) 23 mars 2013 13:53
      Deneb

      Elle a du se faire sucrer quelques pseudos, elle n’arrive plus à censurer. A la bonne heure !

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 14:00
      Jean-Pierre Llabrés

      Par Deneb (---.---.---.73) 23 mars 13:53

      Ci-dessous, un de vos commentaires de jl a disparu.

    • Par Deneb (---.---.---.73) 24 mars 2013 10:27
      Deneb

      vous avez vu, Jean Pierre, que Fatale s’est fait virer ?

    • Par Bernard HERON (---.---.---.106) 26 mars 2013 11:40

      Bonjour JL,

      Je crois effectivement que vous n’avez pas bien compris ce que pourrait-être un Revenu de Base Inconditionnel (RBI) et comment il pourrait être financé.
      Il est clair que ce n’est pas « sur le dos des classes laborieuses »... 
      Cette provocation n’a, je suppose, que pour objectif de faire réagir.
      Je vous propose simplement d’aller jeter un oeil sur un court article. http://www.lepetitlivrevert.fr/?p=1781 Vous avez là une liste (non exhaustive) des moyens de « financer » ce RBI.
      Un livre aussi que je vous conseille : « Les secrets de la monnaie » par Gérard FOUCHER.
      A vous lire dans vos commentaires

  • Par Jacques_M (---.---.---.2) 23 mars 2013 11:06

    durae.leges.sed.leges :
    l’argent n’a plus à être lié au travail, il doit être maintenant lié à la vie : on doit être rémunéré sans contrepartie pour le simple fait d’être en vie.
    ... Car non seulement il n’y a plus de travail mais il n’y aura plus jamais de travail.

    JL  : ... d’autant plus que ledit RU pourrait être l’alibi, voire un solde de tous compte en échange de la fin de l’ Etat providence, à savoir : l’abandon de toute politique sociale ...

    D’accord avec vous deux.

    Je pense qu’il faut que ce RU soit réalisé :
    1) au niveau mondial, pas uniquement européen,
    2) en commençant modestement : l’équivalent d’un euro par jour (permettrait déjà de sortir 2 milliards de personnes de l’extrême pauvreté), puis augmenter progressivement en fonction de l’ analyse de la situation,
    3) pour trouver l’argent : les planches à billets : créer de l’argent : augmenter le gâteau plutôt qu’essayer de répartir.

    • Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 2013 12:17
      jpm

      Jacques,

       

      nous sommes bien d’accord que dans l’absolu le revenu universel devrait exister au niveau mondial... mais il faut bien commencer par quelque part. Je trouve donc très bien que des citoyens des pays européens s’assemblent pour donner une première légitimité a cette proposition.

      Il est clair qu’une distribution inconditionnelle même modeste règlerait une partie des problèmes d’extrême pauvreté... mais pour cela il faudrait déjà que les pays riches s’accordent pour le financer... alors qu’on sait qu’ils n’ont pas encore tenu leurs promesses de dons dans le programme de lutte contre la faim. Je suis justement en train de lire l’ouvrage de Jean Ziegler, Destruction Massive Géopolitique de la faim.

      Concernant le financement il y a des débats passionnés au sein du mouvement... notamment de la part des partisans de la reprise en main par les citoyens de la création monétaire. La planche a billet est évidemment une solution facile... mais il ne faut pas oublier que l’objectif n’est pas seulement de distribuer de l’argent... mais un véritable pouvoir d’achat... qui passe nécessairement par une redistribution de la production de richesses.

    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 12:51
      JL

      jpm,

      vous ne vous sentez pas un peu con en écrivant, je cite : ’’une redistribution de la production de richesses.’’

      REdistribution ? Voyons, il faut appeler un chat un chat : dites ’’distribution’’ !

      De fait il ne s’agit même pas de distribution de richesses mais de distribution inconditionnelle de pouvoir d’achat. Nuance.

      Votre discours a un effet pervers et un but inavoué :

      L’effet pervers : il détourne une partie du corps électoral des vrais enjeux ;

      Le but inavoué : une telle distribution de pouvoir d’achat dans l’esprit de ses instigateurs, permettrait de livrer tous les services publics gratuits ou non, au Marché en échange. Cette manne serait versée aux citoyens pour solde de tous comptes. Il est clair que ses promoteurs n’ont jamais envisagé le versement d’un seul centime d’euro dans les contrées sauvages où il n’y a pas de services publics et où les gens meurent de faim, de malnutrition et bientôt de soif à cause des dégâts de la pollution par nous multinationales..

      Et c’est ’’le pire libéral que l’on puisse imaginer’’ si l’on en croit Deneb, qui vous le dit !

      Quelle histoire !

       smiley

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 12:52
      Jean-Pierre Llabrés

      À Jean-Paul M. :
      Jean Ziegler, Destruction Massive Géopolitique de la faim.

      Quand vous en aurez terminé la lecture, ne pourriez-vous pas rédiger un article afin d’en partager la « substantifique moelle » ?...

      N.B. :
      Je suis plus que sceptique sur la capacité de Ziegler à proposer des solutions propres à éradiquer la famine tant il est incapable de s’en tenir à la « relation de cause à effet » et privilégie la sécurité nutritionnelle (aval) par rapport à la sécurité alimentaire (amont).

    • Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 2013 13:02
      jpm

      Jean-Pierre,

      je n’écris des articles que sur ce que je connais bien... ce qui ne m’empêche pas de m’intéresser à quantité d’autres domaines qui enrichissent ma réflexion.

      Je conseille par contre la lecture de cet ouvrage aux libéraux de tous poils, dont je fais probablement parti, car il démontre les travers du libéralisme et les risques d’un marché dérégulé des produits alimentaires... qui se traduisent pas des pénuries alimentaires... et la mort de jeunes enfants.

      Jean Ziegler, Destruction Massive Géopolitique de la faim.

      J’aimerais beaucoup connaitre l’opinion de monsieur Ziegler sur le revenu de base inconditionnel. Cette ICE permettra peut être a plus de monde de connaitre et de commenter cette proposition.

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 13:07
      Jean-Pierre Llabrés

      À Jean-Paul :
      Bien. Peut-être lirai-je alors le livre de Ziegler quand il paraîtra en livre de poche...

    • Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 2013 13:11
      jpm

      C’est justement la version poche aux éditions Points (7.60 euros) que je lis... car comme je voyage beaucoup... elle tient plus facilement dans la poche de ma parka smiley J’ai probablement du la trouver au supermarché du coin.

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 13:17
      Jean-Pierre Llabrés

      M... Compte tenu de ce que j’ai écrit avant, je vais me sentir obligé de l’acheter...
       smiley
    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 13:25
      JL

      Llabrés,

      je crois que vous serez déçu : Ziegler ne propose pas de détruire la faim ; jpm a seulement oublié de mettre les ’ :’ là où ils sont.

      Le titre correct est :

      « Destruction massive : Géopolitique de la faim »

      Il y est dit que ’’Toutes les cinq secondes, un enfant de moins de dix ans est assassiné.’’

      Alors, vos conneries de RU ou dividendes universel pour citoyens prédateurs ’’volem rien foutre al païs’’, vous pensez si ça va l’intéresser, Jean Zielgler !

    • Par miha (---.---.---.96) 23 mars 2013 13:27

      Le montant du Revenu de Base doit s’adapter au niveau du coût de tout ce qui est vital dans chaque pays pour permettre à chacun de vivre décemment.

      Ainsi, en France, il doit être égal à 950 euros mensuel, c’est à dire là où se situe le seuil de pauvreté.

      En Pologne, pour rester en Europe, il pourait être de 500 euros mensuel environ (à vérifier).

      Un revenu de base mondial est évidemment souhaitable, il est seulement à adapter en fonction de ce critère... mais nous allons déjà avoir assez de mal à le faire admettre au niveau européen : concentrons-nous donc sur ce travail là... ensuite, il se pourrait que ça fasse « boule de neige » et se répande partout (à noter que la Namibie, en Afrique, applique déjà un revenu de base)

      Pour le financement, en effet, l’argent est un faux problème. C’est avant tout une question de volonté politique. Bernard Friot donne un exemple qui le prouve : le travail d’infirmier était assuré bénévolement par des religieuses, quand on en a fait un métier, on a trouvé de quoi payer des salaires à tous les infirmier(e)s... du jour au lendemain.

    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 13:31
      JL

      ’’Un revenu de base mondial est évidemment souhaitable’’ (miha)

      Ben voyons, c’est ç’là oui : votons tous pour l’avènement du NWO et son gouvernement mondial qui nous apportera à tous, notre divin RU quotidien !

      Pfff !

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 13:34
      Jean-Pierre Llabrés

      Ziegler comprend les causes de la famine comme d’autres comprennent la logique du Revenu de Base ou/et du Dividende Universel.

    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 13:40
      JL

      Sûr que Ziegler va être content du compliment formulé ici à son égard par cet immense génie encore inconnu qui a inventé la solution à tous les problèmes de l’économie et de la faim dans le monde.

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 23 mars 2013 13:55
      Jean-Pierre Llabrés

      Je sais que vous vous sentez concerné par la faim dans le monde et que vous soutenez mordicus l’ineptie selon laquelle les produits vivriers ne se vendent pas mais se troquent ou se donnent. Ainsi, selon vous, les céréaliculteurs de Beauce qui cultivent des produits vivriers (blé, orge, avoine, maïs) ne les vendent pas mais les troquent ou les donnent...

      Sécurité Alimentaire & Sécurité Nutritionnelle dans les PVD.
    • Par Jacques_M (---.---.---.2) 23 mars 2013 14:01

      @JL
      Tout ce qui est mondial n’est pas nécessairement à rejeter : un RU mondial serait un droit acquis pour tout être humain et permettrait plus de liberté, ce qui irait donc à l’encontre des idées du NWO.

    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 14:12
      JL

      Llabrés,

      vous confondez lamentablement produits vivriers et agriculture vivrière ? Il est inutile de discuter avec vous, ça ne vous instruit même pas.

    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 14:14
      JL

      Jacques_M,

      un droit acquis au niveau mondial ? Un droit sur qui ? Sur les maîtres du monde ?

      Pfff ! Vous véhiculez une idéologie d’esclave.

    • Par PhilVite (---.---.---.213) 23 mars 2013 16:44
      PhilVite

      Décidemment elle n’y comprend vraiment rien, la grosse !
      (Merci Dened pour cette franche rigolade du jour !  smiley smiley smiley smiley  !!! )

    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 18:50
      JL


      Manquit plus que lui ! Toutes ces âneries sous ce commentaire, je cite le summum de la bêtise : ’’pour trouver l’argent : les planches à billets : créer de l’argent : augmenter le gâteau plutôt qu’essayer de répartir.’’

      Je laisse ce drôle de gâteau en billets de Monopoly aux feignasses qui pullulent sur ce fil.

      Les gens qui ont un cerveau liront cet article paru dans le Monde Diplomatique :

      La fin du travail, un mythe démobilisateur :
      ’’Le sociologue Robert Castel s’élève contre ceux qui diagnostiquent la fin du travail et montre comment ce dernier constitue toujours le mode dominant d’insertion sociale. Selon lui, c’est dans le cadre d’un renouvellement de la société salariale que devrait se penser la lutte actuelle contre le chômage et la précarité. Nous publions les bonnes feuilles de sa contribution à un ouvrage collectif, « Le Monde du travail », à paraître en octobre sous la direction de Jacques Kergoat et Danièle Lienart aux éditions La Découverte (Paris).’’

      La suite sur l’article cité.

    • Par foufouille (---.---.---.70) 23 mars 2013 20:19
      foufouille

      « Les gens qui ont un cerveau liront cet article paru dans le Monde Diplomatique :

      La fin du travail, un mythe démobilisateur :
      ’’ »

      mdr
      typique du bourgeois de droite

    • Par foufouille (---.---.---.70) 23 mars 2013 20:24
      foufouille

      "Elle commande des entreprises difficiles comme tenter de réactualiser le droit du travail pour que la nécessité d’accepter une plus grande souplesse des emplois ne se paye pas d’une précarité accrue  ;"

      yaka vivre en caravane

  • Par soi même (---.---.---.146) 23 mars 2013 17:20
    soi même

    @ jpm, je suis d’accort sur l’idée, il y a juste un bémol, tu table sur une planche pourrie, un Titanique qui n’a aucune vocation à être social.
    Les députés Européens en réalité non aucun pouvoir à faire évolué les choses si cela n’émane pas de la volonté de la Monarchie Européisme se donné le feux vert pour cette proposition.

    Il faut bien faire la différence entre l’attente que l’on peut recensé en Europe d’impulsion social, et la dichotomie avec la réalité social politique économique de de UE qui va vers une réalisation purement financière de l’Europe.
     Ils ont obtenus à travers les différents traités, une marche de manœuvre tel qu’ils fait qu’aujourd’hui, à moins de quité cette union, nous sommes dans l’impossibilité d’infléchir leurs orientations politiques qui est clairement d’inspiration néolibéral américain.

    Ce que vous dites sur le revenus base inconditionnel est juste, il faut juste être réaliste que devant cette idée généreuse et de bon sens, vous avez non seulement des adversaires coriaces et aussi une incompréhension des premiers intéresser qui non aucune idée ce que veux dire une économie solidaire.

     

    • Par JL (---.---.---.29) 23 mars 2013 19:00
      JL

      une économie solidaire, c’est quand tout le monde participe au travail qu’il y a à faire en fonction de ses moyens.

      Les feignasses qui interviennent ici n’ont probablement jamais travaillé,j’en veux pour exemple celui-ci : ’’Je suis un citoyen lambda, un garçon de l’ombre, un anonyme qui vit en retrait de ce monde en perdition : ni journaux, ni radio, ni télévision, et très peu de Toile Géante, non pas par volonté d’originalité ou d’esseulement excessifs mais pour éviter de me laisser formater ou lobotomiser par ceux qui détiennent les rênes de l’information c’est-à-dire de la désinformation. La musique est mon refuge. ’’

      Vous avez quel âge, durae ? Et si vous êtes vieux, vous avez combien de rentes héritées ?

    • Par jpm (---.---.---.120) 23 mars 2013 19:53
      jpm

      Bonsoir Soi-Même,

       

      je pense aussi que les organisateurs de cette ICE ne se font pas trop d’illusion sur la volonté des dirigeants actuels de l’Europe de faire évoluer ce projet... Ils le précisent d’ailleurs dans leur communication (voir copie ci-dessous) mais ce qui compte c’est de faire connaitre ce projet aux citoyens européens afin qu’il soit discuté sur la place publique... et une fois l’idée mure, il est possible que les politiques de tout bords, l’intègrent en partie dans leurs prochains programmes. 

       

      Si l’initiative obtient le succès escompté, la Commission Européenne devra formellement examiner la demande citoyenne et offrir aux organisateurs une audience devant le Parlement Européen.

      Mais au delà de cet hypothétique résultat, « l’idée est avant tout de lancer un vaste débat public autour du revenu de base et toutes les questions que cette idée suscite sur notre rapport au travail, à l’argent, au temps, et à notre citoyenneté. » soulignent les porteurs de cette initiative.

    • Par foufouille (---.---.---.70) 23 mars 2013 20:26
      foufouille

      « Les feignasses qui interviennent ici n’ont probablement jamais travaillé »

      tu es pas en train de bosser, avec ta grosse retraite ?

    • Par soi même (---.---.---.146) 23 mars 2013 20:29
      soi même

      @ JL, c’est de la rate où du foie que tu soufres ?

    • Par foufouille (---.---.---.70) 23 mars 2013 20:33
      foufouille

      il boit trop de picrate (vin en cubi ressemblant a du vinaigre) .............

    • Par soi même (---.---.---.146) 23 mars 2013 20:34
      soi même

      @ jpm, nous sommes loin du texte de Novalis sur l’Europe, bien sur il faut pas se laisser abattre, et en même temps. Il ne faut pas se faire d’illusion qui règne ici bas à travers les hommes.

  • Par foufouille (---.---.---.70) 23 mars 2013 17:47
    foufouille

    pays par pays, ca changerai peu de chose
    les roumains remplaceraient toujours les allemands, etc

  • Par Loup Rebel (---.---.---.79) 25 mars 2013 11:51
    Loup Rebel

    Je prends connaissance de ce billet quelques jours après sa publication…

    Mieux vaut tard que jamais !

    Comment ne pas souscrire sans réserve à un projet de Revenu Inconditionnel lié au seul fait d’être un humain vivant ?

    En première ligne des opposants à un tel projet se trouvent les possédants, obsédés par la seule idée de faire fructifier leurs possessions par le travail (et sur le dos) des esclaves, ET qui n’entendent pas, mais alors absolument pas, partager les produits de la fructification.

    Ce projet a peu de chance de voir le jour dans notre soi-disant démocratie, celle-ci étant soumise au « bon vouloir » des oligarques (jadis on disait au bon vouloir du roi... aujourd’hui le monarque n’est plus seul, mais l’oligarchie ne change rien, sauf le partage du pouvoir entre les élites).

    Ce projet verra le jour quand le peuple prendra réellement le pouvoir en refusant de signer des chèques en blanc utilisables 5 ans par les notables qui défendent en priorité leurs intérêts avant celui des millions d’hommes, de femmes et d’enfants vivant dans la pauvreté.

    Ce projet verra le jour quand les magistrats en charge de la gouvernance ne seront plus élus, mais tirés au sort, avec la mise en place du corolaire à ce système, le référendum d’initiative populaire.

    Demain, la révolution pour remplacer l’oligarchie par la démocratie ?

    N’attendons d’aucun candidat à une élection, quelle qu’elle soit, de proposer cette révolution : elle ne pourra s’instaurer que par le peuple, contre les oligarques accrochés à leurs pouvoirs comme des sangsues à la peau de leurs proies.

    • Par jpm (---.---.---.37) 25 mars 2013 13:04
      jpm

      Bonjour Loup Rebel,

      il est clair que l´instauration d´un véritable revenu de base inconditionnel qui permette de vivre décemment risque de prendre un peu de temps encore... mais ce qui compte dans un premier temps c´est de le faire connaitre à la population... car la plupart des gens n´imaginent même pas que c´est possible... et finançable... sans pour autant bouleverser l´économie.

      Mais le plus gros frein reste l´inconditionnalité... car encore beaucoup de gens ont du mal à imaginer que l´on puisse distribuer la même chose à un pauvre qu´à un riche... et à un travailleur courageux qu´à un oisif volontaire. Et pourtant c´est cela même qui constitue le fond du projet... considérer chaque citoyen pour son existence... sans lui demander de compte sur sa situation.

      Alors évidemment il ne s´agit pas d´enrichir les plus riches.... et ceux qui ont déjà une bonne situation, car ce seront eux qui de toutes façons assureront le financement de cette redistribution. Mais il s´agit de donner le choix aux gens de vivre la vie qu´ils veulent. Certains continueront de travailler dur pour gagner plus... et d´autres préfèreront se contenter de ce minimum pour s´occuper de projets plus personnels.

      Le plus important est donc de faire connaitre ce projet et de lancer le débat... c´est le principal enjeu de cette Initiative citoyenne européenne.

    • Par JL (---.---.---.29) 25 mars 2013 13:48
      JL

      jpm,

      où sont les libéraux, quand il s’agit de s’élever contre le projet de mise sous conditions des AF ?

      Les chantres du RU se recrutent principalement chez les opposants à la retraite par répartition. Vous pouvez m’expliquer cela ?

      Il ne faut pas envisager de transformer la majeure partie de population en capacité de travailler, en consommateurs improductifs pendant que, dans le même temps, les pressions exercées par le capital sur les salariés sont telles que trop d’entre eux en arrivent au suicide.

      C’est indécent.

    • Par foufouille (---.---.---.159) 25 mars 2013 13:53
      foufouille

      toujours pas au boulot, la faignasse de JL

    • Par JL (---.---.---.29) 25 mars 2013 13:53
      JL

      Loup Rebel,

      ouvrez les yeux ! Regardez les les spartacus ! Est-ce qu’ils sont contre ces velléités de RU ? Pas du tout. Je jurerais qu’ils s’en pourlèchent les babines ; et piaffent d’impatience de voir les partis de gauche de s’en emparer : ce sera un boulevard pour les ’partis de la valeur travail’ de traiter la gauche de parti des profiteurs.

      Réfléchissez une minute du piège dans lequel certains tentent de vous attirer : rapelez vous Pinocchio et les larrons qui voulaient l’entrainer au pays des jouets. Le RU c’est le pays des jouets !

    • Par JL (---.---.---.29) 25 mars 2013 13:55
      JL

      foufouille,

      alors ? Toujours idiot utile ? ou bien crypto lobbyiste ?

    • Par jpm (---.---.---.37) 25 mars 2013 14:04
      jpm

      JL,

      pour commencer les partisans du revenu de base inconditionnel ne sont pas tous des libéraux, bien au contraire. Ils ne s´opposent donc nullement à la retraite par répartition… même s´il est vrai que certains ont pu imaginer financer le Revenu de base par la redistribution des droits sociaux acquis.

      Personnellement, je pense que l´on doit conserver les droits sociaux acquis par ses cotisations… car il s´agit d´une extension dans le temps du salaire. Par contre, bien évidemment, ces droits qui générèrent des revenus qui s´ajouteraient au revenu de base inconditionnel doivent être taxés comme tous les autres revenus.

      Pour en revenir au revenu de base inconditionnel, ou revenu universel si vous préférez, il n´a jamais été question de transformer les gens en oisifs… car au contraire vu que le revenu de base est inconditionnel, il s´ajoute à tous les autres revenus d´activité. C´est donc la fin des trappes a inactivité qui condamnent certains allocataires des minima sociaux a végéter dans la misère… ou à la débrouille pour éviter de perdre leur maigre protection sociale.

      Le revenu de base n´est donc pas une incitation à la paresse… mais bien au contraire une incitation à développer ses compétences et ses activités, et donc ses revenus et sa participation à la société pour le plus grand profit de tous.

    • Par JL (---.---.---.29) 25 mars 2013 14:09
      JL

      Le RU est une idée incompatible avec la gauche.

      La démonstration en est établie magistralement .

    • Par jpm (---.---.---.37) 25 mars 2013 14:18
      jpm

      Depuis quand la gauche s´oppose t´elle à la redistribution et la lutte contre les situations de misere et d´exclusion ? 

      JL vos fantasmes sur les dangers du revenu universel vous aveuglent... et je vous rappelle que le revenu de base est largement soutenu au sein du parti de gauche... confer l´entretien avec Corinne Morel-Darleux, Conseillère Régionale Rhône Alpes et Secrétaire nationale à l’écologie du Parti de Gauche.

      http://sebmusset.blogspot.de/2011/01/video-le-revenu-universel-selon-corinne.html

    • Par foufouille (---.---.---.159) 25 mars 2013 14:19
      foufouille

      la version de crassus est a 300€
      boutin a 400€
      on l’a deja dit
      c’est la difference entre la version libertaryenne et les autres
      la vision RU de « droite » est de t’obliger a survivre en travaillant, la vision de « gauche » est celle qui te permettra de dire non a un boulot sous paye ou un temps partiel impose et sur 2H par ci par la
      si tu as pas compris tu le fait expres, car de droite et faineant

    • Par JL (---.---.---.29) 25 mars 2013 14:23
      JL

      jpm,

      l’enfer est pavé de bonnes intentions.

      Vous devez le savoir.

    • Par jpm (---.---.---.37) 25 mars 2013 14:27
      jpm

      Tout à fait JL, et je vous remercie de votre opposition systématique au revenu de base inconditionnel, car cela permet d´augmenter la visibilité de l´article... et donc de sensibiliser davantage de monde au sujet... dans un sens comme dans l´autre smiley

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 25 mars 2013 15:08
      Jean-Pierre Llabrés

      Par JL (---.---.---.29) 25 mars 14:09
      « Le RU est une idée incompatible avec la gauche.
      La démonstration en est établie magistralement . »

      Magistralement établie par qui ? ? ?

    • Par foufouille (---.---.---.159) 25 mars 2013 15:32
      foufouille

      « Magistralement établie par qui ? ? ? »

      par JL, un travailliste de droite a la retraite, car trop faineant

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 25 mars 2013 15:38
      Jean-Pierre Llabrés

      Par foufouille (---.---.---.159) 25 mars 15:32

      Par « jl » ? ? ? INCROYABLE ! ! !...
       smiley

    • Par foufouille (---.---.---.159) 25 mars 2013 16:08
      foufouille

      plus haut, il traite ses opposants de faignasses ayant jamais travaille
      la bonne droite de TF1

    • Par JL (---.---.---.29) 25 mars 2013 16:17
      JL

      jpm,

      votre lien renvoie à ça : ’’Pénurie organisée ou modernisation permettant de plus en plus souvent de s’en affranchir : le travail se raréfie depuis 30 ans’’

      La ’pénurie’ est effectivement organisée, et vient principalement de ce que le patronat refuse la seule mesure de bon sens qui soit : le partage du travail.

      Par ailleurs, lien pour lien, je vous réponds ceci :

      La fin du travail, un mythe démobilisateur

      Extrait : ’’Le sociologue Robert Castel s’élève contre ceux qui diagostiquent la fin du travail et montre comment ce dernier constitue toujours le mode dominant d’insertion sociale. Selon lui, c’est dans le cadre d’un renouvellement de la société salariale que devrait se penser la lutte actuelle contre le chômage et la précarité. Nous publions les bonnes feuilles de sa contribution à un ouvrage collectif, «  Le Monde du travail  », sous la direction de Jacques Kergoat et Danièle Lienart aux éditions La Découverte, Paris.’’

      J’ai travaillé toute ma carrière à générer des gains de productivité. Je croyais que c’était pour améliorer la condition des travailleurs : ça n’a servi qu’à améliorer les profits. Je ne compte pas sur ces prédateurs pour servir une rente à ceux qui ne veulent pas travailler. Je partage au moins ça avec eux.

      nb. J’ai produit des dizaines d’arguments, vous n’en avez jamais opposé un seul : arrêtez vos attaques ad hominem contre moi, vous gagnerez peut-être un peu de ma considération.

      ps. Vous ne pouvez pas faire taire les roquets qui aboient à vos pieds ? On ne s’entend plus.

    • Par foufouille (---.---.---.159) 25 mars 2013 16:22
      foufouille

      « Je ne compte pas sur ces prédateurs pour servir une rente à ceux qui ne veulent pas travailler. »

      typique de droite
      faut aussi travailler sous dialyse ?
      comme sur TF1 ...........

    • Par JL (---.---.---.29) 25 mars 2013 16:30
      JL

      Pauvre type !

      Ce n’est pas avec un RU qu’on aide les handicapés !

    • Par jpm (---.---.---.37) 25 mars 2013 16:34
      jpm

      JL,

       il faut regarder les vidéos de Corinne Morel-Darleux à propos du revenu universel qui sont mentionnées dans l´article… mais je pense que vous les connaissez déjà… car ce n´est pas la première fois que nous en parlons.

      http://www.dailymotion.com/video/xgno13_le-revenu-universel-selon-c-morel-darleux-1-2_news

      http://www.dailymotion.com/video/xgnmym_pg-le-revenu-universel-selon-c-morel-darleux-2-2_news

      C´est justement parce que les gains de productivité permettent de travailler moins pour produire plus… qu´il faut mieux partager les richesses produites par le savoir faire de l´humanité… et pas seulement entre ceux qui ont la chance d´avoir encore un emploi rémunéré ou de détenir l´outils de production.

      Pourquoi voulez vous seulement améliorer la condition des travailleurs… les enfants, les retraités, les étudiants et tous ceux qui ne peuvent pas travailler ne méritent- ils pas de participer aussi à l´amélioration de la qualité de vie que permettent les progrès techniques.

      L´idée du revenu de base inconditionnel c´est justement de partager ces gains de productivité entre tous… et pas seulement entre les travailleurs protégés par le statut de salaries et les actionnaires.

    • Par JL (---.---.---.29) 25 mars 2013 16:44
      JL

      jpm,

      vous dites : ’’les enfants, les retraités, les étudiants et tous ceux qui ne peuvent pas travailler ne méritent- ils pas de participer aussi à l´amélioration de la qualité de vie que permettent les progrès techniques.’’

      J’ai déjà dit que ce n’est pas avec un RU versé à ceux qui ne veulent pas travailler qu’on peut aider eux qui ne peuvent pas travailler.

      Quant aux enfants, j’ai déjà parlé des AF que nos chers oligarque de l’UE veulent nous sucrer.

      Et pour les retraités, ce sont les retraites par répartition qu’ils veulent détruire.

      Bon, maintenant, je vous laisse avec vos roquets. J’ai assez perdu de temps avec vous.

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 25 mars 2013 16:46
      Jean-Pierre Llabrés

      Par JL (---.---.---.29) 25 mars 16:17

      Je ne vois absolument pas qui pourrait bien tirer quelque satisfaction que ce soit en gagnant tout ou partie de la « considération » d’un triste sire tel que « jl » qui « raisonne comme un tambour ».

    • Par jpm (---.---.---.37) 25 mars 2013 16:56
      jpm

      JL,

      Qui peut faire la différence entre ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas travailler... et que deviendront ceux qui ne veulent pas travailler pour un système qu´ils n´apprécient pas... doivent ils mourir de faim ou mendier leur nourriture. Ne risque t´on pas de les pousser au vol… qui est une forme efficace mais injuste de répartition des richesses.

      Encore une fois, vous qui êtes pour le partage du travail, vous devriez apprécier le fait qui ceux qui ne veulent plus travailler et se contentent d´une vie modeste, laissent leur place à ceux qui veulent travailler pour gagner plus.

      Pour en revenir aux allocations familiales, le versement d´un revenu de base inconditionnel pour les enfants, quelque soit leur rang dans la fratrie et leur origine sociale… en contrepartie de la suppression du quotient familial serait effectivement une bonne chose.

    • Par JL (---.---.---.29) 26 mars 2013 10:26
      JL

      Je ne sais pas si vous êtes allé à l’école, Llabrés,

      et si vous y avez appris quelque chose. Alors, à tout hasard, je vous conseille la lecture de la fable : ’le renard et les raisins’. Attention, bien que très brève, c’est une métaphore, vous aurez peut-être du ma à comprendre :

      ’’Certain Renard Gascon, d’autres disent Normand,
      Mourant presque de faim, vit au haut d’une treille
      Des Raisins mûrs apparemment,
      Et couverts d’une peau vermeille.
      Le galand en eût fait volontiers un repas ;
      Mais comme il n’y pouvait atteindre :
      « Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. »
      Fit-il pas mieux que de se plaindre ? ’’

  • Par Loup Rebel (---.---.---.79) 25 mars 2013 16:56
    Loup Rebel

    @ JL

    Je commence par dire que je note votre difficulté à accepter les opinions qui s’opposent aux vôtres. Mais cela ne me gêne pas, si je ne me fais pas insulter en donnant mon point de vue.

    Vous dites : *** le partage du travail ***

    On peut aussi laisser une part plus grosse à ceux qui aiment ça, moyennant un petit supplément, mais vraiment petit, le supplément, parce que là on est arrivé à un stade où certains sont presque prêts à payer pour travailler. C’est la loi de l’offre et de la demande.

    Alors pourquoi pas laisser le travail à celles et ceux qui aiment ça, on leur en fait cadeau, et ils sont gratifiés d’une petite sucette en prime.

    Le clivage droite gauche rend aveugle. Toute idée du camp ennemi est rejetée.

    La réalité de demain sera que le travail sera réservé à une minorité des habitants de cette planète sur les 7 et bientôt 8 milliards. Un privilège ? Une guerre civile qui opposera les travailleurs aux chômeurs ?

    Je me range du côté — non pas des partis politiques dont je me cotre-fous —, mais des idées qui vont dans le sens d’une nouvelle façon de redistribuer les richesses produites. Et un système fondé sur un revenu de base inconditionnel (sauf la condition d’être un humain égal — en droit et respect — aux autres humains) me parait la meilleure idée que je souhaite soutenir.

    De même la désignation par tirage au sort des magistrats en charge de la gouvernance de la France. Exit les oligarques, ils n’ont plus voix au chapitre du pouvoir pour défendre leurs seuls intérêts au détriment de ceux du peuple.

  • Par cevennevive (---.---.---.194) 25 mars 2013 17:49
    cevennevive

    « Le clivage droite gauche rend aveugle. Toute idée du camp ennemi est rejetée. »

    Trés juste, hélas Loup Rebel !

    Bon, j’arrive « en fin de parcours » sur votre article JPM, mais ce n’est pas faute d’avoir lu, relu et disséqué les commentaires qui le suivent...

    Comme d’habitude, vous avez mis JL en colère. Mais comme vous l’avez dit plus haut, ses commentaires colèreux font mieux ressortir l’idée de départ.

    Depuis deux ans, nous luttons pour cette idée de RU. Depuis deux ans, vous répétez inlassablement les mêmes arguments et je vous remercie de votre pugnacité.

    Peut-être une faille s’ouvrira-t-elle dans les esprits obtus et égoïstement fermés aux autres ?

    Peut-être verrons-nous les humains reconnus en tant qu’humains, peuplant une planète où ils ont le droit de vivre, d’aimer, de se reproduire sans clivage de race ou de géopolitique ?

    Peut-être considérerons-nous un enfant comme un avenir radieux et non comme une bouche de plus à nourrir dans un pays pauvre ou en guerre ?

    En tous cas, merci JPM de revenir encore et encore sur cette idée de RU.

    Cordialement.

    • Par jpm (---.---.---.37) 25 mars 2013 18:17
      jpm

      Merci également de votre soutien Cevennevie smiley

      C´est vrai qu´on ne se lasse pas de cette belle et généreuse idée... et j´espère qu´elle aboutira très bientôt sous une forme ou une autre. Je prépare justement un nouvel article pour montrer comment nous pourrions déjà distribuer un RSA inconditionnel… en remplaçant simplement les 3 premières tranches d´imposition par un prélèvement à la source de 30% sur tous les revenus, y compris les revenus financiers.

      En attendant j´encourage toutes les personnes qui se sentent concernées a aller signer l´ICE a l ´adresse et ne pas se décourager si le site semble un peu trop curieux... mais il ne faut oublier que c´est un engagement citoyen authentique... et qu´il est donc normal de décliner complètement son identité pour signer.

      Inconditionnellement convaincu des bienfaits du revenu de base inconditionnel... et citoyen.

  • Par Phaeton (---.---.---.132) 26 mars 2013 00:25

    Bonjour à tous,

    Là j’avoue être bluffé, l’article et les commentaires sont sidérants. Vous avez même réussi à titiller mon incrédulité. Êtes-vous sérieux, ne plus travailler ?

    J’avais déjà entendu parler d’un tel revenu. L’idée m’avait déjà assommé, mais celui qui en faisait la promotion évoquait finalement un montant plutôt raisonnable. Un montant qui ouvrait des perspectives sans promettre votre incroyable glandouille professionnelle.

    Pardon d’être autant terre-à-terre mais :

    1-Dans votre modèle de société, que croyez-vous faire de votre argent indûment gagné, sachant qu’il n’y aura rien à acheter avec ? Bah oui forcément, pourquoi se casser à récolter, fabriquer, transporter, vendre....travailler,quoi. D’aucuns parlent de redistribution de la richesse produite, .... mais je n’arrive pas me figurer que vous ne conceviez pas que votre idée extermine ces mêmes concepts de production et de richesse...

    2- Soit vous ne produisez plus, mais vous avez de l’argent sortant fraichement de la planche à billet. Que croyez vous qu’il va se passer avec les taux d’échanges entre votre monnaie de singe (paresseux ?) et les devises étrangères ? Combien de millions de vos nouveaux francs/euro vous faudra-t-il pour un seul fichu paquet de pâtes ? Quelles sont vos parades à l’impossibilité d’importer du gaz, du pétrole et ce que nous ne produisons pas ?

    Bien-sûr, si je pars du principe qu’il n’y a plus de travail c’est que j’exclue catégoriquement qu’un travailleur, quelles que soient sa condition et son patrimoine, accepte de trimer afin qu’un oisif, idéaliste, ou chtarbé au choix, puisse vivre comme lui donc mieux.

    Non mais...

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 26 mars 2013 08:16
      Jean-Pierre Llabrés

      Par Phaeton (---.---.---.132) 26 mars 00:25

      1)
      Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
      2)
      Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.
      3)
      Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
      4)
      À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.

      5)
      a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
      b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans être accusés d’exploiter qui que ce soit.
      6)
      Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel.
      Pour en savoir plus :
      Revenu de Base financé par la Fiscalité
      ou
      Dividende Universel financé par l’Épargne ?

      Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel par l’Épargne.

      http://www.sincerites.org/article-le-di ... 09790.html
      ou
      http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/ ... cerite.pdf
    • Par jpm (---.---.---.37) 26 mars 2013 08:31
      jpm

      Phaeton,

      J´entends bien vos arguments mais il s´agit d´un malentendu… ou d´une lecture trop rapide du projet de Revenu de Base inconditionnel. Il n´a jamais été question du supprimer ou de décourager le travail des personnes qui assureront la production de biens et services pour l´ensemble de la population… car si vous lisez bien la proposition, le revenu de base est cumulable avec les autres revenus d´activité ou du patrimoine.

      Il y aura donc toujours des gens qui voudront gagner plus, pour avoir une vie plus confortable, se payer des vacances ou une belle voiture, tout comme aujourd´hui.

      L´idée est simplement de permettre à ceux qui ne souhaitent pas travailler dans la système marchand, momentanément ou de manière régulière, de vivre très modestement sans rien devoir à personne, ni mendier ou devoir justifier de sa situation vis-à-vis d´une quelconque administration.

      Par contre, avec ce nouveau système, à l inverse d´aujourd´hui où l´aide sociale est réduite ou supprimée des que la situation de l´allocataire s´améliore un peu, chaque effort sera récompensé car à aucun moment ce revenu de base inconditionnel sera remis en cause. Les nouveaux revenus s´ajouteront tout naturellement au revenu de base qui sera une sorte de socle vital, ce qui devrait inciter tout une partie de la population actuellement condamnée à la misère à revenir progressivement sur le marche du travail.

      A l´inverse certains travailleurs fatigués ou insatisfaits de leurs conditions de travail pourront prendre le risque de faire une pause et de se réorienter vers une autre activité plus satisfaisante.

    • Par Jean-Pierre Llabrés (---.---.---.82) 26 mars 2013 10:09
      Jean-Pierre Llabrés

      À Jean-Paul M. :
      Source : Bernard Héron

      Vous trouverez ci-joint les documents officiels de notre Mouvement. 
      Tous ont été validé au consensus, sinon au consentement au pire au 2/3 des voix des constituants.


      Cordialement,
      Jean-Pierre
    • Par JL (---.---.---.29) 26 mars 2013 11:21
      JL

      jpm, vous nous décrivez le pays des jouets.

      A l’opposé, au pays de l’enfer, les idées seraient plutôt de donner aux entreprises qui embauchent, l’entièreté de ce que coûte un chômeur. Bref, de fournir de la main d’œuvre gratuite aux entreprises, avec même un profit à la clé, si elles arrivent (*) à spolier le vrai faux-travailleur d’une partie de cette allocation. Bref, une entreprise pourrait embaucher de dizaines de glandeurs payés plus ou moins à rien foutre, mais obligés de dépendre d’une entreprise pour toucher leurs allocations de chômage. Je vous laisse imaginer le topo !

      Le drame, c’est que la Libéralie ressemble davantage à l’enfer qu’au pays des jouets.

      (*) « Le secret d’une Autorité, quelle qu’elle soit, tient à la rigueur inflexible avec laquelle elle persuade les gens qu’ils sont coupables. » Raoul Vaneigem

    • Par jpm (---.---.---.37) 26 mars 2013 11:57
      jpm

      Vous êtes terrible JL, et je commence vraiment à me demander si dans votre tete, vous n´êtes pas pire que les libéraux que vous faites sembler de combattre,

      Ou alors vous avez un réel problème de compréhension… le revenu de base inconditionnel, ou revenu universel est versé SANS CONDITIONS NI CONTREPARTIES (excusez-moi de parler fort, mais vous semblez parfois très dur de la feuille).

      Les allocataires du revenu de base inconditionnel ne dépendront plus du contrôle d´une quelconque administration, ni ne seront obligés de chercher un emploi à tout prix. Ils ne seront donc plus à la merci des entreprises ou des employeurs indélicats comme c´est le cas aujourd´hui.

    • Par foufouille (---.---.---.10) 26 mars 2013 12:36
      foufouille

      JL est en fait, reste en 70
      il croit qu’il y a plein de travail comme pour sa copine dati
      ses momes ont eut un boulot a la naissance et il a jamais vu un seul invalide, ni fait une demande de quoi que ce soit de social
      le travail est donc magique comme la medecine

    • Par Loup Rebel (---.---.---.79) 26 mars 2013 13:09
      Loup Rebel

      @ Phaeton (---.---.---.132) 26 mars 00:25

      argent indûment gagné...

      Mais c’est quoi, cette mentalité égoïste, de droite, capitaliste, libérale ?

      Si j’en juge par votre discours, vous n’êtes pas du genre à vous contenter d’un revenu « minimum vital » (moins de 1000€).

      Donc, si vous bénéficiez de ce revenu de base inconditionnel, je ne doute pas une seconde que vous allez envoyer vos CV et tout faire pour trouver un job et un salaire qui viendra s’ajouter à votre RBI. Vous serez imposé en conséquence, ça va de soi, pour permettre à tous les citoyens de disposer du RBI, et qu’aucun ne viennent crever sous vos fenêtres (ou vous faire la manche, ou vous chourer votre porte-feuille), grâce à de l’argent indûment gagné.

      Alors, où est le problème ?

      Celles et ceux qui, aujourd’hui, se battent pour travailler et gagner le plus gros salaire possible, continueront sans aucun doute à se battre demain pour les mêmes raisons.

      Si vous aimez le travail, on vous le laisse. Vous deviendrez plus riche que celles et ceux qui choisiront de vous laisser leur part de travail, même impôt déduit.

      Contrairement à l’idée « de gauche » qu’il faudrait partager le travail, ici l’idée est de partager le produit des richesses générées par le travail. Encore une fois, puisqu’il y aura de moins en moins de travail pour tout le monde à l’avenir, on le laisse à ceux qui aime ça et le fric qui va avec (il n’en manque pas), et on partage les fruits du travail avec ceux qui renoncent à leur droit au travail.

      Ça s’appelle la fraternité, le troisième mot sur le fronton de la république :

      Liberté, mais on a compris les limites.

      Égalité, ça, on sait maintenant que c’est utopique.

      Fraternité, là, c’est la pièce manquante dont il convient de redorer le blason. Et si vous me dites que vous n’êtes pas d’accord avec ça, vous êtes peu digne de vivre parmi les humains.

      @ tout le monde :

      De gauche ou de droite, peu importe, vous êtes tous très cordialement invité à promouvoir cette idée du Revenu de Base inconditionnel, sous peine de passer pour un affreux libéral qui ne veut surtout pas partager ses richesses dûment gagnées avec les millions de pauvres dont vous n’auriez rien à foutre.

    • Par JL (---.---.---.29) 26 mars 2013 15:22
      JL

      jpm,

      faut-il être idiot pour ne pas admettre que c’est précisément le fait que le RU soit versé SANS CONDITIONS NI CONTREPARTIES que je critique ? Jamais aucun Pouvoir ne versera un tel RU sans contrepartie : « L’histoire nous a inlassablement appris que le pouvoir n’a jamais rien cédé et ne cèdera jamais rien si ce n’est par la force. » (Normand Baillargeon)

      Et si nous prenions le pouvoir, jamais nous ne nous mettrions d’accords sur une telle disposition. Et d’abord, ce serait qui, nous ?

      Faut-il être idiot ou n’avoir aucun argument pour me dire que je ne comprends pas ce qui est le BA-ba de votre truc ?

      jpm, ou bien il vous manque une case qui s’appelle empathie cognitive ; ou bien c’est délibéré, et pratiquez une technique éprouvée : ça s’appelle « Technique pour rendre l’autre fou ».

    • Par JL (---.---.---.29) 26 mars 2013 15:28
      JL

      Loup Rebel,

      Vous dites : ’’De gauche ou de droite, peu importe, vous êtes tous très cordialement invité à promouvoir cette idée du Revenu de Base inconditionnel, sous peine de passer pour un affreux libéral ’’

      vous n’avez pas mieux ?

      Comparaison n’est pas raison, - quoique, en l’occurrence ... - mais je vous ferais remarquer que vous êtes au même niveau que les amis de Moscovici qui disent dans les faits : « vous avez tous intérêt à ne pas critiquer la finance internationale sous peine de passer pour un affreux antisémite ».

      nb. Avez vous au moins compris que ce RU remplacerait les autres allocations, y compris la retraite de base, celle que vous percevez je crois ?

    • Par jpm (---.---.---.37) 26 mars 2013 15:46
      jpm

      JL,

      j´ai bien peur de ne rien pouvoir pour vous, car vous ne semblez pas capable de comprendre que le monde puisse évoluer… et que le peuple puisse obtenir de nouveaux droits. Avec des gens comme vous, il n´eut même pas été possible de discuter d´un projet de sécurité sociale et de retraite pour tous les travailleurs… car vous n’auriez pas pu imaginer un jour que le patronat et le pouvoir puisse céder.

      Ce n´est pas parce qu´une chose semble difficile à obtenir qu´elle n´est pas souhaitable ni possible. J´ai donc du mal à cerner de quel coté se situe votre combat… car vous semblez vraiment faire le jeu du pouvoir en place qui ne veut rien céder.

    • Par Loup Rebel (---.---.---.79) 26 mars 2013 16:27
      Loup Rebel

      @JL

      Et si nous prenions le pouvoir, [...]. Et d’abord, ce serait qui, nous ?

      Nous, c’est le peuple. Exit les oligarques.

      JL, ayez l’amabilité de préciser [...] dans vos citations, par souci d’honnêteté quand vous omettez le plus important dans ce que j’ai écrit. Vous n’en serez que plus crédible.

    • Par JL (---.---.---.29) 26 mars 2013 17:52
      JL

      Loup Rebel,

       sauf erreur, je vous ai cité en entier. Le ’’et si nous prenions le pouvoir etc.’’ n’est pas une citation, ni de vous ni de personne, c’est une réflexion perso.

      jpm,

       dieu merci, vous ne pouvez rien pour moi ! Et surtout pas vos leçons de morale ou autres sottises. Le pouvoir en place pour lequel je ferais selon vous le jeu, je vous mets au défi de le nommer ici. Enfin, je réponds ici à ce qui est en dessous, indifféremment de foufouille ou vous :

      ce que les libéraux ont entrepris de détruire, c’est la protection sociale et les services publics ; la stratégie est claire et se lit dans vos lignes : il s’agit de remplacer les prestations sociales conditionnelles et les services publics gratuits par une prestation universelle inconditionnelle, versée ’pour solde de tous comptes’. Ensuite, quand ce sera fait, cette prestation universelle sera une variable d’ajustement des finances de la gouvernance des États nations qui seront devenus de simples comptoirs commerciaux coloniaux : les colons étant bien entendu les propriétaires de capitaux.

      Enfin, last but not least, alors que le combat des peuples aujourd’hui serait d’exiger une harmonisation fiscale des nations européennes et d’obliger la BCE à prêter directement aux États à taux zéro, le miroir aux alouettes populiste que vous agitez ici et dont vous dites autant de bien qu’un marchand de centrales nucléaires de ses bombes à retardement, ce miroir aux alouettes dis-je, est susceptible d’affaiblir sinon ruiner les authentiques partis de gauche.

      En effet : soit ils n’en parlent pas et les gogos iront vers vous ! Soit ils le proposent, et ça fera un boulevard pour la droite qui pourra à juste titre se moquer les partageux qui ne veulent pas travailler mais prendre les biens des travailleurs sérieux de la droite. Votre truc c’est du poison libéral, comme d’hab.

      Qui est le libéral ici ? Direz vous encore que c’est moi ?

      Pfff !

    • Par foufouille (---.---.---.141) 26 mars 2013 18:13
      foufouille

      « Ensuite, quand ce sera fait, cette prestation universelle sera une variable d’ajustement »

      comme les allocs pour tes momes ?

    • Par jpm (---.---.---.37) 26 mars 2013 18:51
      jpm

      JL,

      Je vous rappelle le titre et le sujet de l´article… il s´agit d´une initiative citoyenne européenne… en vue justement d´une harmonisation de la protection sociale… la redistribution à l´échelle européenne d´un revenu de base inconditionnel d´un montant suffisant ne me semblant pas vraiment une harmonisation par le bas.

      Encore une fois, vous restez dans vos fantasmes… en souhaitant les pires malheurs aux populations comme s´ils elles avaient besoin de vos conseils éclairés pour savoir ce qui est bon ou pas pour elles. Il n´a jamais été question de remettre en cause la gratuité des services publics… ni la progressivité de l´impôt pour financer ces mêmes services publics.

      Il s´agit simplement d´une simplification et d´une généralisation de l´aide sociale qui n´oubliera personne sur le bord du chemin. Que vous ne compreniez pas cela… montre bien le mépris que vous avez pour ceux qui n´ont pas eu la chance de faire votre parcours professionnel.

      De plus vous êtes le roi de l´amalgame… et vous salissez tout par votre négativité maladive. En fait, j´ai enfin compris, vous êtes finalement un travailleur sérieux de droite smiley

    • Par Loup Rebel (---.---.---.79) 26 mars 2013 19:01
      Loup Rebel

      Loup rebel a dit d’un réfractaire à la fraternité républicaine, qu’il soit de gauche ou de droite, qu’il serait, je cite :

      [...] un affreux libéral qui ne veut surtout pas partager ses richesses dûment gagnées avec les millions de pauvres dont il n’aurait rien à foutre.

      Je persiste et je signe.

    • Par JL (---.---.---.29) 26 mars 2013 19:02
      JL

      jpm,

      mais oui, c’est ç’là ! Moi je suis de droite, et vous de gauche !

      Vous savez au moins que c’est récurrent chez les libéraux de renverser le sens des mots ?

      Voilà qui devrait mettre fin au débat, hein ?

    • Par jpm (---.---.---.37) 26 mars 2013 19:05
      jpm

      Je ne sais si vous etes à droite ou à gauche, ou en travers... et je m´en fous. Ce que je ressens, c´est que vous etes le passé... et que nous representons l´avenir... et c´est cela qui compte smiley

    • Par JL (---.---.---.29) 26 mars 2013 19:08
      JL

      Loup Rebel,

      où est le problème ?

      Pour moi, un libéral c’est naturellement quelqu’un qui ne veut surtout pas partager ses richesses, même  indûment gagnées avec les millions de pauvres dont il n’aurait rien à foutre.

      Si j’ai retiré quelque chose à votre citation, je ne vois que les libéraux pour s’en plaindre. Vous noterez que j’ai dit richesses indûment gagnées.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires