Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Israël face à Barghouti

Israël face à Barghouti

Alors que la situation au Proche-Orient est toujours dans l'impasse, l’actualité internationale est muette. Les tentatives de rapprochement n'existent plus, la diplomatie semble tourner en rond.

Seul, depuis sa cellule dans une prison israélienne, Marwan Barghouti l’une des figures les plus respectées de la politique palestinienne, un personnage de premier plan dans le mouvement du Fatah, a appelé lundi à une nouvelle vague de résistance civile pour l’indépendance. Il a également invité à couper tous les liens avec Israël.

« Le lancement d’une large résistance populaire aujourd’hui sert la cause de notre peuple  »[...], « Arrêtez de vendre l’illusion qu’il existe une possibilité de mettre fin à l’occupation et de construire un Etat à travers des négociations après que cette vision ait lamentablement échoué » a-t-il déclaré dans un communiqué marquant la dixième année de son emprisonnement. Cet appel est lancé au moment ou le marasme économique est ravageur dans les territoires occupés et où le peuple gronde à nouveau.

Les autorités palestiniennes de Cisjordanie tout en soutenant les manifestations, ont cherché une reconnaissance auprès de la communauté internationale et tout fait pour éviter une confrontation politique avec Israël. Malgré la victoire symbolique des Palestiniens en persuadant le Conseil des droits de l’Homme de l'ONU à enquêter sur la politique de colonisation d’Israël, Barghouti estime qu'il est nécessaire d'aller plus loin. Redoubler d'efforts pour parvenir à la reconnaissance d’un Etat palestinien au Conseil de sécurité, malgré le veto des USA, même dans de piètres conditions, par exemple en saisissant l'Assemblée générale de l'ONU.

A plusieurs reprises il a été question de sa libération. En août 2009, il était question de sa libération alors qu'il est en prison à perpétuité en Israël après avoir été jugé coupable de multiples assassinats en tant que chef des Brigades des martyrs d'Al Aksa. Héros du Fatah lors de la seconde Intifada il semble être le plus sérieux candidat à la succession d'Abbas.

Israël se trouvait et se trouve encore devant un dilemme, libérer un terroriste pour pouvoir négocier une paix si fragile soit-elle et admettre ainsi du peu de sérieux de sa justice militaire. Il suffit d'entendre un ministre à l'époque le qualifier de « modéré  » et dire : « Il nous faut évaluer la possibilité de le libérer pour favoriser l'émergence d'une direction politique palestinienne forte et modérée.", épaulé par Binyamin Ben Eliezer qui déclarait de son côté « Il faut le libérer immédiatement et s’asseoir avec lui, personne d'autre que lui n'est capable de prendre des décisions difficiles ». Mais avec la composition du gouvernement israélien actuel, sa libération est impossible. « Nous ne devons pas vérifier l'état d'avancement des négociations avec les Palestiniens en libérant un tueur, cela ne nous amènera pas à la paix », affirmait un ministre.

Je considère cet homme comme un leader que n’a pas oublié le peuple palestinien, un sérieux obstacle au Hamas et un interlocuteur redoutable du gouvernement israélien. C’est le seul homme capable d’être un véritable interlocuteur face à Israël. Très populaire dans l’opinion palestinienne en Cisjordanie et à Gaza Sa crédibilité auprès des Palestiniens est née de son action dans l’Intifada, mais aussi à sa réputation d'intégrité. Il a tenté aussi de sa prison, une médiation entre le Fatah nationaliste et laïque et le Hamas islamiste. Une rapide bio :

Il entre au Fatah à l'âge de quinze ans, arrêté et condamné par Israël en 1976 à 18 ans pour avoir participé à une révolte. Il apprend l’Hébreu pendant sa détention et libre, il s’inscrit à l’Université de Beir Zeit où il représente les étudiants au conseil. Maîtrise en histoire et en sciences politiques puis un diplôme de troisième cycle en relations internationales. C’est l’un des principaux chefs de la lutte de Gaza pendant lors de la première l’Intifada. Arrêté une nouvelle fois par l’armée israélienne, il est expulsé vers la Jordanie. Il ne rentre chez lui qu’après les accords d’Oslo en 1994 et sera élu au Conseil législatif de Palestine en 1996, où il prône la nécessité d’un accord de paix avec l’occupant. Combattant, excellent orateur politique, il monte dans les rangs du Fatah et en devient secrétaire général pour la Cisjordanie.

Dès la seconde intifada, indispensable par sa capacité d'organisation, il devient chef du Tanzim-Fatah, la branche armée du Fatah, qui via un sous-groupe, les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, a exécuté des attentats-suicides sur le territoire israélien et contre les colonies israéliennes. Combattant, il nie toutes implications dans ces actes terroristes et les attentats contre lui se multiplient, notamment en 2001, où est déjoué une tentative d'assassinat préparé par l'armée d’occupation.

 

Il est arrêté en avril 2002 et inculpé par un tribunal civil pour meurtres et tentatives de meurtres dans une entreprise terroriste sous son commandement et sera jugé en mai 2004 pour cinq meurtres par l'intermédiaire d'un groupe armé (dissident. Note de Teddy) Il sera acquitté de 21 chefs d'accusation de meurtre au cours de 33 attentats. Le 6 juin, Marwan Barghouti est condamné à cinq peines de réclusion à perpétuité pour les cinq meurtres et 40 ans d'emprisonnement pour tentative de meurtre.

Au cours du procès il utilisa le prétoire comme tribune politique au cours de laquelle il a dénoncé le caractère illégitime de la cour et a refusé de se défendre juridiquement, tout en affirmant qu’il n’approuvait pas les attaques contre les civils israéliens.

Il déclarera dans la Tribune dans le Washington Post en 2002 : « Je ne suis pas un terroriste, mais pas non plus un pacifiste. Je suis simplement un gars normal de la rue palestinienne défendant la cause que tout autre oppressé défend : le droit de m'aider en l'absence de toute aide venant d'ailleurs ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article


  • jaja jaja 4 avril 2012 09:22

    Ici on peut participer à la campagne de boycott des produits israéliens et exiger la rupture de toutes les relations avec l’État sioniste :

    http://www.bdsfrance.org/


    • Talion Talion 4 avril 2012 11:25

      « La France est un Etat de droit qui ne peut en aucun cas laisser des groupes de pression définir leur propre loi.


      Le boycott engendre une discrimination, acte puni par la loi. »

      Ça c’est le bel argument présenté par ceux qui se sont autorisé à nous déposséder de notre droit pourtant inaliénable à choisir ce que nous achetons !

      Cette ignominie se payera tôt ou tard ! Le crépuscule des tyrans fini toujours par arriver et le peuple n’oublie rien !


    • Talion Talion 4 avril 2012 12:46

      « La France n’a pas à se soumettre aux amis du hamas. Ils font suffisamment de dégats partout y compris chez nous.

      soutenons Israel dans son combat pour la liberté en repoussant les arabo-musulmans partout http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/04/04/97001-20120404FILWWW00424-israel-netanyahu-veut-legaliser-des-colonies.php »

      Magnifique discours antisémite dégoulinant de la pire des xénophobies !

      Je rappelle que le racisme anti-arabe et anti-palestinien est de l’antisémitisme et que le seul authentique peuple sémite en Israël est le peuple palestinien !

      Un juif appartient en effet à une communauté confessionnelle et l’appartenance à une communauté confessionnelle n’a jamais doté qui que ce soit d’un caractère ethnique.
      Les ashkénazes sont essentiellement des blancs caucasiens et les séfarades sont dans leur écrasante majorité des berbères (dont une partie est d’ascendance espagnole)...

      On ne trouve pas de sémites au sein de ces deux communautés culturelles. Si certains pensent le contraire, ce n’est que parce que c’est là leur dogme religieux auquel personne n’est obligé d’adhérer et qu’ils n’ont pas à imposer à qui que ce soit !


    • Pierre Pierre 4 avril 2012 14:55

      Un lien qui confirme les propos de Tallion. (Lien.)
      On peut trouver de nombreux articles sur Internet sur l’origine caucasienne (Empire Khazar.) des Ashkénazes.
      Arthur Koestler remet aussi en cause l’origine semmite des Ashkénazes dans son livre « La Treizième Tribu ».
      Ceci dit, Marouane Barghouti n’est pas un terroriste mais un résistant palestinien et détenu politique d’Israël. 


    • jaja jaja 4 avril 2012 11:05

      Je boycotte et j’appelle au boycott d’Israël... Tous ces procès pour tenter de nous faire taire ne servent à rien....

      http://jplpboycott.canalblog.com/tag/Omar%20Slaouti


      • Talion Talion 4 avril 2012 11:30

        Le boycott est l’arme qui a mis l’état raciste d’Afrique du Sud à genoux... Sachant qu’Israël est un état raciste de la même nature il me semble douteux de vouloir priver les français de leur droit à sanctionner économiquement son comportement.

        Une question prioritaire de constitutionnalité serait la bienvenue... Un procès constituera une excellente opportunité pour la soulever cette question et exiger des sages qu’ils retoquent cette loi inique !


      • Talion Talion 4 avril 2012 12:09

        Le CERD de l’ONU a clairement établit qu’Israël est un état raciste d’apartheid.

        http://www2.ohchr.org/english/bodies/cerd/docs/CERD.C.ISR.CO.14-16.pdf

        Fin du débat !


      • Talion Talion 4 avril 2012 14:02

        Faux-cul !... Ils ont beau l’avoir présenté d’une manière diplomatique il n’empêche que la politique raciste israélienne se fait étriller tout au long du rapport !

        Il ne reste guère plus au défenseurs d’Israël que l’hypocrisie et le sophiste pour essayer de sauver les meubles !

        A force de mensonge seule la plus infâme chutzpah permet encore de faire encore illusion.


      • justice99 justice88 4 avril 2012 14:43

        « des actes inhumains … commis dans le cadre d’un régime institutionnalisé d’oppression systématique et de domination d’un groupe racial sur tout autre groupe racial ou groupes et commis avec l’intention de maintenir ce régime ».


        C’est la définition même d’israel.

        Cette entité est l’entreprise de colonisation d’un groupe de colon ashkénaze.
        Il faut que tu saches matsada, qu’à leur yeux, tu n’es qu’un arabe de religion juive, rien de plus, rien de moins.
        Tu défends ceux qui domine les tiens.

      • justice99 justice88 4 avril 2012 14:45

        Il ne reste guère plus au défenseurs d’Israël que l’hypocrisie et le sophiste pour essayer de sauver les meubles !


        En France c’est BHL Botul, Patrick Benguigui & co qui nous font leurs propagangue que plus personne écoute et croit.

      • baska 4 avril 2012 21:29

        En Israël, il n’y a pas d’apartheid comme il y avait en Afrique du Sud, dire le contraire est peu respectueux du combat des noirs pour leurs droits.

        C’est vrai matsada, comme l’a fait remarquer le prix Nobel de la paix sud-africain, Desmond Tutu, l’entité sioniste surclasse en matière de barbarie l’ex régime raciste de l’Afrique du sud. L’idéologie du sionisme est plus pire que celle de l’apartheid, elle se caractérise par un racisme le plus abject qui non seulement dénie à la population autochtone le droit à l’auto-détermination mais aussi dénie à ces opprimés leur humanité. 
        Ce brave homme a d’ailleurs critiqué la communauté dite internationale pour leur passivité et leur silence sur les crimes innommables commis par les criminels de la soldatesque de sion. "Ce silence engendre la complicité", a t-il déclaré au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU. Desmond Tutu a ajouté : "Je pense que l’Occident se sent, à juste titre, contrit, pénitent, pour sa terrible connivence dans l’Holocauste. La pénitence est payée par les Palestiniens. J’espère juste qu’encore une fois les citoyens ordinaires en Occident se réveilleront et diront : ’Nous refusons de participer à cela’ ".

        Donnons enfin la parole à l’humaniste Stéphane Hessel qui s’est exprimé lors de la constitution du tribunal Russell sur la Palestine : "Aujourd’hui, les textes internationaux sont très clairs. Israël doit son existence aux Nations unies et il est dès lors tenu d’en respecter les règles. Le Tribunal est une des façons d’attirer le grand public alors que les Etats les plus puissants sont trop lâches à remplir leurs obligations".




      • Talion Talion 4 avril 2012 11:44

        Personne n’oublie Deir Yassin... Israël est un état sans la moindre once de légitimité et qui finira par s’effondrer sous le poids de ses propres contradictions.

        Ce n’est rien de plus qu’un pseudo-état colonial fondé par des colons européens qui ont justifié le vol des terres qu’ils occupent sous le prétexte d’un dogme religieux et d’un mythe fondateur que personne en dehors d’eux ne partage.

        Sous prétexte qu’ils se pensent issus de la lignée d’un personnage fictif (n’ayant jamais existé) et auquel Dieu aurait promis une terre (la bonne blague !) ils osent justifier leurs crimes à l’encontre des palestiniens.
        Le destin d’Israël est de finir comme l’Algérie française... Quant aux colons européens qui y habitent, leur destin sera le même que celui des pieds-noirs.

        C’est aussi inéluctable que le levé du soleil... Un régime qui fonde son existence sur un vol justifié par un dogme religieux inique et qui continue à entretenir la haine à son égard par son comportement raciste est tôt ou tard condamné à disparaitre.

        Il suffit juste d’être patient...


      • Talion Talion 4 avril 2012 12:32

        « Israel est patient, n’a t’il pas reconquit sa terre Israel 2000 ans après les exils dû aux colonisations ? »

        Ça mon pote c’est ton mythe fondateur... Je n’ai aucune raison de lui accorder le moindre crédit !
        L’hypothèse la plus logique c’est que les hébreux sont toujours restés sur place vu qu’ils n’avaient aucun moyen de partir (un peuple de paysans n’a pas les moyens de s’exiler... Soit il reste et se converti à une autre foi, soit il crève !).

        Les colons européens « juifs » qui sont arrivés en se prétendant les descendants des hébreux et ont volés la terre des palestiniens ne sont jamais que des descendants d’européens et de berbères plus ou moins récemment convertis et qui n’ont pas la moindre goute de sang hébreux dans les veines.

        Les descendants des hébreux tu ne les trouveras pas chez les ashkénazes, ni chez les séfarades, mais chez les palestiniens...

        Les reste ce sont juste des excuses censées justifier un vol opéré à la base par des européens aussi blancs et caucasiens que moi et qui n’ont donc pas plus de légitimité que moi à se revendiquer les héritiers légitimes de la Palestine !

        L’appartenance à une communauté religieuse n’a jamais doté qui que ce soit du moindre caractère ethnique et la judéité n’est en rien un trait héréditaire...
        La matrilinéarité du « peuple » juif n’est rien de plus qu’un dogme religieux que personne ne partage en dehors de ceux qui se revendiquent « juifs ».
        Ce n’est rien de plus qu’une croyance imposée par l’environnement confessionnel de celui qui en est la victime.


      • justice99 justice88 4 avril 2012 15:06

        « Israel est patient, n’a t’il pas reconquit sa terre Israel 2000 ans après les exils dû aux colonisations ? »


        Ces maghrébins qui défendent israel sont tellement content d’avoir voler la terre des Palestiniens.

        Ils devraient savoir qu’en israel, ils représentent la classe inférieur, qu’ils sont les esclaves des ashkénazes, et qu’ils ont été déraciné pour servir de main d’oeuvre. Nombreux sont les Tunisiens ou Marocains qui regrettent d’avoir cru au mensonge des juifs d’Europe de l’est...

      • Talion Talion 4 avril 2012 15:17

        Exemple concret : Jacob Cohen qui s’est rendu compte qu’aux yeux des Ashkénazes israélien, les berbères séfarades comme lui n’étaient rien de plus que des « métèques » tout juste bon à servir de prolétaires voués aux tâches les plus ingrates en Israël.

        Eux ils se seront bien fait enfumer par le mythe de « la solidarité du peuple juif ».

        Un simple écran de fumée permettant de justifier l’immigration d’une main-d’œuvre corvéable à merci, oui !

        On ne compte plus les malheureux qui auront été escroqués par le mythe du « paradis israélien » et que l’on aura convaincu d’abandonner toute leur vie et leur vrai patrie pour ce miroir aux alouettes !


      • teddy-bear teddy-bear 4 avril 2012 12:50

        Zebulon*

        Le Boycott « alimentaire » ne concerne que les produits cultivés sur les territoires occupés. Il peut être personnel, quand à ses autres formes ; comme celui des universités ; il est plus contestable.

        Militant apartheid en son temps je connais un peu la question. Certes les israéliens arabes ont les mêmes droits, mais qu’en est-il de l’apartheid de l’eau ? Un Etat de droit où la religion est indiquée sur la carte d’identité !. Non apartheid, ’quoique quelques mots que vous citez sont identiques « de se marier avec des blancs » [arabes, en Israël], et « laisser passer » Ne jouons pas sur les mots et parlons de crimes contre l’humanité.

        Certes aujourd’hui Israël est un Etat reconnu, fort, doté de l’armement atomique et soutenu financièrement par les USA, mais plusieurs facteurs sont défavorables pour sa survie dans ces conditions. Tout d’abord la démographie, l’une des obsessions des dirigeants sionistes mêmes les plus modérés. La phrase d’Arafat : «  la victoire est dans le ventre des Palestiniennes  » les hante. C’est l’une des raisons de l’expansion des colonies et l’obligation tôt ou tard de pratiquer une discrimination qui pourra alors s’appeler apartheid.

        Sur le commentaire de Talion* qu’on ne peut pas contredire sans mauvaise foi, il n’a guère à rajouter. Sauf lorsque je lis « Personne n’oublie Deir Yassin » car les pro-sionistes ou Israéliens d’aujourd’hui l’ignore.



        • Talion Talion 4 avril 2012 13:05

          "Certes aujourd’hui Israël est un Etat reconnu, fort, doté de l’armement atomique et soutenu financièrement par les USA, mais plusieurs facteurs sont défavorables pour sa survie dans ces conditions. Tout d’abord la démographie, l’une des obsessions des dirigeants sionistes mêmes les plus modérés. La phrase d’Arafat : «  la victoire est dans le ventre des Palestiniennes  » les hante. C’est l’une des raisons de l’expansion des colonies et l’obligation tôt ou tard de pratiquer une discrimination qui pourra alors s’appeler apartheid."

          Sans parler de cette obsession qu’on les dirigeants israéliens à essayer de convaincre nos compatriotes de confession juive d’émigrer en leur répétant que la France est une terre peuplée de judéophobes...

          Je goûte assez mal le fait que ces imbéciles essayent d’enfumer mes compatriotes dans le but inavouable de les couper de leurs vraies racines, de les arracher à leur bonheur et de s’en servir comme simple pions au service d’un projet politique illégitime !

          Leur vrai pays auquel ils appartiennent et qui les aime c’est la France et certainement pas ce timbre poste dépourvu de légitimité et qui ne cherche qu’à les instrumentaliser !!!


        • justice99 justice88 4 avril 2012 14:55

          En fait tout laisse à penser qu’Israël sera une super-puissance régionale d’ici 2100.


          Cela sort du Talmud non ?

          On parle souvent du problème démographique au Proche-Orient sur les site de propagande proPalestinien. Israël serait en danger
          Le taux de fécondité israélien est en hausse et l’État Juif aura de plus en plus de jeunes d’ici la fin de ce siècle. Plus qu’en Turquie ou en Iran… Et il y a aura aussi plus d’Israéliens de 15/24 ans que d’Allemands, d’Italiens ou d’Espagnols.

          Avez vous des sources ? De vrai source, et non jSSnews ou un média sioniste, car dans ce cas la autant nous citer le Talmud.

          De plus cessez de prendre vos rêves pour des réalités.
          Une guerre ( Hezbollah, Iran..) peut suffire à destabiliser cette entité.

        • Talion Talion 4 avril 2012 15:08

          Ne soit pas si méchant voyons !... Laisse notre ami se bercer du rêve que son pays (qui ne survit que grâce à l’aide militaire et financière américaine) à un avenir.

          Si tu lui retires ses illusion il serait capable de faire une connerie le pauvre !  smiley 

          Le jour ou il va se rendre compte que si tu retires l’aide US Israël n’a pas plus de 10 ans d’espérance de vie, il va nous en faire une déprime...


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 4 avril 2012 15:27

          Alors que vous, Talion, ça vous plairait qu’Israël disparaisse rapidement après cessation du soutien US ?


        • justice99 justice88 4 avril 2012 15:44

          Personnellement, ce qui me plairai, c’est que le régime d’apartheid disparaisse du moyen orient, que le régime sioniste disparaisse, et non les juifs.


          Il y a une différence entre antisémite et antisioniste.

          Un moyen orient ou juifs,musulmans et chrétiens vivraient en paix, mais pour cela, il faut travailler à la paix, et je doute que les likoudiens aient pour objectif la paix, ce qu’ils veulent c’est la colonisation pour le Grand israel...

          Des Eglises denoncent le sort des Palestiniens chretiens sous loccupation



        • Talion Talion 4 avril 2012 15:44

          Je n’ai aucune amitié pour ce pays...

          D’autant moins que ses dirigeants essaient d’enfumer certains de mes compatriotes (que je considère comme mes frères) en leur faisant croire que leur propre famille les déteste et qu’ils doivent impérativement émigrer en Israël ou très certainement un magnifique destin de larbins corvéable à merci les attend !

          Je me contrefiche donc de l’avenir d’Israël comme de ma première chemise et le jour ou ce non-état disparaitra, je ne le pleurerai pas !...

          C’est un pays fondé à l’origine par des racistes blanc européens et pour le plus grand bénéfice de racistes blancs européens !
          Mes compatriotes n’ont donc aucune chance d’y trouver le bonheur et n’ont rien à faire au sein de cette fosse à scorpions !


        • Talion Talion 4 avril 2012 15:46

          « Il y a une différence entre antisémite et antisioniste. »

          Tout à fait !... C’est d’ailleurs la même différence que celle qui existe entre les termes « hispanophobe » et « anti-franquiste ».


        • Talion Talion 4 avril 2012 15:53

          « Talion est aussi dangereux, extremistes que le gouvernement Israelien !! »

          Le régime d’occupation raciste israélien n’a aucune légitimité... Point barre. C’est un projet fondé à la base par des intégristes et des racistes européens.

          L’avenir des juifs israéliens est de devenir des palestiniens comme les autres et de se fondre dans cette population en abandonnant derrière eux la doctrine infecte qu’est le sionisme.

          Pour les inconditionnels de cette idéologie raciste par contre, le retour en Europe est à terme aussi inévitable que l’a été celui des pieds-noirs.

          De toutes façon étant donné les doctrines théologiques foireuses sur lesquels l’état d’Israël fonde sa légitimité, il n’a pas le moindre avenir et finira par s’écrouler sous le poids de ses propres contradictions...

          Autant se faire une raison dès maintenant plutôt que de se bercer inutilement d’illusions.


        • Talion Talion 4 avril 2012 14:15

          « En fait tout laisse à penser qu’Israël sera une super-puissance régionale d’ici 2100. »

          T’as raison, fais de beaux rêves !  smiley  smiley  smiley


          • justice99 justice88 4 avril 2012 14:56

            C’est écrit dans le Talmud alors arrête de critiquer.


          • justice99 justice88 4 avril 2012 15:49

            Peut être, mais je vous rappel que le pouvoir politique est au mains des ultra-nationalistes et des ultra-orthodoxes likoudiens.


            C’est donc eux qui souffle le chaud et le froid sur la politique israelien, Palestinienne et aussi mondiale depuis qu’ils veulent attaquer unilatéralement l’Iran. Il est donc tres important de ce concentrer sur le pouvoir politique, car c’est ce pouvoir qui peux travailler pour la paix ou la guerre.

            Quand je suis sur les plages de Tel-Aviv ou Eilat j’ai autre chose à penser que le Talmud .

            Meme si vous souhaitiez vouloir penser au Talmud, vous n’y arriverez pas, car la théologie et la philosophie requiert une certaine sagesse qu’un simple d’esprit comme vous ne possède pas et ne possédera jamais.

          • Talion Talion 4 avril 2012 16:06

            « Semaine prochaine je serai à Jérusalem pour Pessah, on lira vos commentaires anti-israéliens entre amis, on va bien se marrer. »

            Demandez plutôt à un falasha ce qu’il pense de l’ouverture d’esprit, du sens de l’accueil de votre pays et du niveau de tolérance de ses habitants d’ascendance européenne avant de vous marrer...


          • justice99 justice88 4 avril 2012 16:09

            Simple d’esprit peut-être mais heureux et sans haine.


            Un simple d’esprit est naïf est idiot vous savez, c’est un peu normal.

            on lira vos commentaires anti-israéliens entre amis, on va bien se marrer. 

            Cela n’est pas étonnant si vous êtes comme vos amis, simple d’esprit.

            Lisez cet article aussi, il est assez marrant :

            Un ministre du Shass suggère que les soldats israéliens n’ont pas assez prié lors de la guerre de 2006 contre le Liban.



          • justice99 justice88 4 avril 2012 16:21

            Ne comparont pas l’incomparable, éviter de comparer la France qui est une démocratie à votre entité qui ne l’est pas.


          • Talion Talion 4 avril 2012 16:24

            Ah oui !... Cette nana qui a bénéficiée des politiques de discrimination positives visant à masquer le racisme endémique des israéliens d’ascendance européenne ?...

            Belle manière de cacher la poussière sous le tapis... On recrute un « bon nègre de maison » histoire de donner le change...

            http://www.liberation.fr/monde/0101173305-la-colere-des-falashas-gagne-la-rue-en-israel
            http://judaisme.blog.lemonde.fr/2009/08/16/falasha-ethiopie-ethiopien-petah-tiqva-noirs-beta-israel-racisme-orthodoxe-ultraothodoxe/
            http://www.lencrenoir.com/index.php/2012/02/les-falashas-denoncent-leurs-conditions/

            Etc, etc...

            Au moins en France on n’a pas ce genre de discrimination à l’égard des français noirs et arabes dans la population civile et ceci en dépits des multiples tentatives de structure « anti-raciste » et identitaires (très appréciées de notre ami BHL) pour tenter de sauver le racisme et de donner corps au mythe du français de souche qui détesterait tout ce qui est noir ou arabe.

            Quant au défaut de représentation des noirs et des arabes au sein du gouvernement français, il faut peut-être justement y voir une convergence idéologique avec le gouvernement israélien qui est tellement adulé par notre connard de président.


          • justice99 justice88 4 avril 2012 16:32

            Président qui a une mère juive, et qui est donc juif.


            Nicolas Sarkozy est le fils de Pal Sarközy de Nagy-Bocsa, immigré hongrois, et d’Andrée Mallah, d’origine française (Rhône-Alpes) et juive séfarade (de Salonique). ( wikipedia)

          • Talion Talion 4 avril 2012 16:51

            « Président qui a une mère juive, et qui est donc juif. »

            Heu... Non !... La judéité n’est pas un caractère héréditaire... C’est un trait confessionnel, rien de plus rien de moins.

            Le prérequis pour est qualifié comme « juif » c’est en premier lieu de se considérer comme tel.

            La matrilinéarité est un dogme religieux propre au judaïsme et que les chrétiens, les musulmans, les athées et l’ensemble des goyim n’ont aucune raison de considérer comme autre chose qu’un gros ramassis de conneries.

            Par contre si vous me montrez des photos de lui entrain de fêter le Yom Kippour avec sa mère à la synagogue là ce sera évidemment différent...  smiley 


          • teddy-bear teddy-bear 4 avril 2012 17:00

            TALION*
            Selon la loi juive et israélienne la judeïte se transmet par la mère.


          • Talion Talion 4 avril 2012 17:07

            Oui mais ça c’est un dogme religieux auquel les non-juifs n’ont pas à adhérer...

            Si dans la famille de ma mère j’ai des ascendants dont le mon est à consonance hébraïque, ça ne fait pas automatiquement de moi un juif... Ce n’est jamais qu’un dogme qui n’a de valeur qu’aux yeux de ceux qui acceptent d’y croire.

            Pour les autres c’est de la foutaise et de la merde en barre cette doctrine.

            Par contre cela soulève le problème de la non-séparation entre la religion et l’état en Israël... Ce qui se comprend vu que son existence ne se justifie qu’en s’appuyant sur un certains nombre de dogmes religieux particulièrement douteux.


          • justice99 justice88 4 avril 2012 17:17

            Sans religion, israel ne peut exister, donc une séparation entre religion et état est impossible.


            A quand une séparation entre la synagogue et l’état en France ?

          • justice99 justice88 4 avril 2012 15:53
            Günter Grass : Israël et sa puissance atomique menacent la paix mondiale

            Le prix Nobel de littérature allemand Günter Grass a publié mercredi un poème dans lequel il défend l’Iran et estime qu’Israël, avec ses armes atomiques, « menace la paix mondiale déjà si fragile ». 


              • teddy-bear teddy-bear 4 avril 2012 17:22

                Légitimité de l’Etat d’Israël..

                On peut admettre que défendre la cause israélienne nécessite un raccourci historique, toutefois, omettre à la fois la Déclaration Balfour, le terrorisme juif contre l’occupant britannique et les massacres de Palestiniens comme celui de Deir Yassin perpétré dès avril 1947, avant l’autoproclamation de l’Etat juif d’Israël, discrédite tant soit peu les commentaires prosionistes. Peut-être est il temps de faire un peu d’histoire.

                L’idée du sionisme était viciée dès le départ et condamnée par tous les acteurs politiques d’alors, y compris les plus pro-sémites et les juifs orthodoxes. Herzl avai effectivement pensé à des territoires hors de la Palestine, on lui a proposé l’Ouganda, ce qui a été refusé ? Il a même proposé à l’Egypte d’occuper une partie du Sinaï, (1) qui lui a gentiment répondu que cela n’était pas possible. Or, c’est le retour biblique qui a prévalu et Herzl s’y rangea.
                Depuis, c’est la réalisation d’un des plus mauvais desseins de l’homme, de ceux qui finissent toujours dans le sang et les larmes. Accomplir un vœu biblique au nom d’un problème social en s’emparant d’un territoire étranger par tous les moyens, pour le résoudre, c’est aller inévitablement au désastre, à la fois pour les émigrants comme pour les autochtones en continuant la colonisation de la Cisjordanie au nom « d’Eretz Israël »
                Faire appel à l’Histoire implique donc de ne rien cacher ou omettre. En premier lieu l’Etat juif d’Israël est illégitime, car il est illégal devant les lois internationales et la morale. L’auto-proclamation de cet Etat a été le fruit d’un coup de force. La résolution 181 de l’ONU (2) prévoyait un partage de territoires (ce qui est déjà admettre l’invasion) à condition d’un accord bi-latéral. Or, devant l’aveu que la force prime le droit qu’est une telle proposition, les Etats arabes ont refusé, ce qui était leur droit. Le lendemain Ben Gourion annonçait la création d’un Etat israélien dont l’adjectif « juif » fut le fruit d’un long dilemme. Cet acte fut le premier accroc d’une longue liste des lois internationales garanties par l’ONU, ce qui enclencha la première Guerre du Refus. D’autre part le Royaume-Uni n’a pas pris aux votes de l’ONU, car tout à fait convaincu que la création d’un Etat juif entraînerait une situation continue de violence et de guerre. Le protectorat britannique a d’ailleurs été la victime d’actes de terrorisme commis par l’Irgoun dont le chef n’était autre que Béguin lui même, ainsi que par son avatar les gangsters et assassins du groupe Stern.

                L’Etat d’Israël n’a pas de constitution formelle alors que lors de son auto-création en mai 48 elle était prévue et devait être adoptée par une Assemblée constituante le 1er octobre. Elle n’existera pas, car refusée par le rabbinat. Ben Gourion bottera en touche en proposant une véritable constitution lorsque tous les juifs du monde entier seront réunis. ! C’est donc la Torah qui en tiendra lieu, si j’ose dire. Ainsi l’Etat civil, naissances, mariages, décès et certaines libertés individuelles (transplantations) est sous l’autorité des rabbins.

                (1) Boutros Ghali pacha, ministre des Affaires étrangères refusa cette concession en terme diplomatique avec ironie

                2) Le 25 novembre : l’ONU met aux voix une seconde fois, faute de quorum, le projet soviéto-américain d’avenir de la Palestine de deux États séparés. Il manque encore une voix pour l’adoption. Truman, à la veille d’être réélu se démène et menace la France qui s’est abstenue, de lui couper les vivres. Plusieurs chefs de délégations ont reçu des enveloppes Le ministre de la Défense James Forrestal dans ses Mémoires a confirmé que " les méthodes utilisées pour faire pression, et contraindre les autres nations au sein des Nations Unies, ont frôlé le scandale ». La Grèce, Haïti (qui se voit accordé un prêt pour son développement) et d’autres, récalcitrants jusque-là deviennent favorables au partage. Jusqu’à la firme Firestone qui prévint le Liberia qu’elle annulerait ses projets d’extension dans le pays s’il ne renversait pas son vote en faveur du partage ! (Le péché originel d’Israël, p. 37) D. Vidal .



                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès