• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Itinéraire parallèle d’un jihadiste allemand, et la méthode suisse de (...)

Itinéraire parallèle d’un jihadiste allemand, et la méthode suisse de surveillance

L'affaire de Toulouse à mis en lumière l'organisation de filières de jeunes européens embrigadés dont le juge Bruguière à pu établir il y a plusieurs années qu'ils étaient entraînés par les forces pakistanaises, les services secrets du pays (l'ISI) se chargeant de les encadrer militairement. Parmi ceux-ci, je vous en ai retrouvé un, qui est fort représentatif, car son itinéraire ressemble fort à celui qu'a pu connaître fort brièvement Mohamed Merah, aux points de chute près. Il était allemand celui-là, et son parcours en forme de ratage complet de vie fort significatif. Un des jeunes esprits manipulés, surveillés plus ou moins par les services secrets de différents pays... Des services dont je vous en ai retrouvé un beau cas d'espèce... suisse. Les français, avec Merah, utilisaient la méthode Squarcini, dont on a vu les effets et le désastre final. Les suisses utilisaient une autre méthode... Recopiée sur une vieille méthode française, digne de celle des faux époux Turenge, de l'époque du Rainbow Warrior : incroyable découverte ! 

Encore une fois, c'est grâce à un site jihadiste qu'on a pu découvrir ce qui s'était passé. Ce qui s'était passé dans la tête d'un jeune allemand, dont le cadavre avait été retrouvé après l'assaut de forces pakistanaises contre des terroristes dans la zone du Waziristan, en mai 2010. il n'avait que 22 ans à peine, et était originaire de la Sarre. Le site, désireux d'en faire un martyr, avait voulu trop bien faire en racontant son parcours. Il était en fait désastreux de bout en bout ! Le jeune sarrois avait fini en chair à canon. Le cas qu'il représente prend aujourd'hui un drôle d'écho, à lire son incroyable odyssée dont beaucoup d'aspects évoquent la trajectoire de Mohamed Merah. Comme lui, il c'est tout d'abord un fan de foot racontait Courrier International en mai 2010.  "Au départ, Breininger est un jeune Allemand ordinaire qui joue au football au Borussia-Neunkirchen et se met du gel dans les cheveux. Après le divorce de ses parents, il grandit auprès de sa mère. Il fume un joint de temps en temps. Et il passe pour instable. Il était “facilement influençable”, selon sa sœur. Et voilà qu’il se transforme – en quelques mois – en ennemi public numéro un. Il fait alors l’objet d’un mandat d’arrêt international". Etonnant résumé à l'identique (gel de cheveux compris) de la vie de météore du tueur toulousain. Un jeune garçon, abonné aux petits boulots sans lendemain, et sans avenir non plus, voilà comment nous était présenté le jeune Breininger, avant qu'il n'apparaisse sur un avis de recherche façon FBI, comme ennemi public N°1 en Allemagne.

Et puis un jour, il tombe sous une influence. Celle d'un "grand frère", en l'occurence pour lui Daniel Schneider (ici en photo à gauche ; lors de son procès), et d'un germano-libanais, Hussein Al-Mallah (on songe à la filière syrienne d'Abdelkader Merah !). Le premier, membre d'une cellule terroriste allemande dite du Sauerland, sera arrêté le 9 septembre 2007, après avoir sauté par la fenêtre de sa salle de bain, et couru quelques mètres avant d'arriver face à face avec la police. lI avait alors réussi à s'emparer du revolver de service d'un des policiers en déchirant son étui, une balle était partie sans heureusement toucher personne lors de la lutte. Lors du procès qui avait suivi en 2009, Fritz Gelowitz (ici à droite), fils de bonne famille et leader déclaré du groupe avait indiqué que le but des attaques envisagées contre les forces américaines stationnées en Allemagne était de pousser Berlin à retirer ses troupes d’Afghanistan.  En réalité, le groupe avait été infiltré par la police, et était surveillé depuis longtemps  : "les enquêteurs, intrigués par la présence du groupe à proximité d’une base militaire américaine en Allemagne, les suivaient depuis des mois et avaient pu éviter le bain de sang en substituant, à l’insu des terroristes, un liquide inoffensif aux 60 litres de peroxyde d’hydrogène qui devaient servir à la fabrication des bombes". Gerlowitz avait suivi une filière "classique" : il avait été embrigadé par un dénommé Yehia Youssif, qui "prêchait la haine contre les infidèles" dans la bonne ville d'Ulm. A partir de ce moment-là, il avait multiplié les séjours à l’étranger : "un pèlerinage à La Mecque en janvier 2005, puis la Syrie « pour y apprendre l’arabe ». Un certificat, trouvé chez lui, fait état d’un séjour à la fondation du cheikh Ahmed Kurtaru, à Damas, entre août 2005 et juin 2006." Un de plus de la filière syrienne. La même que celle du groupe de Toulouse de 2007, que ce monde terroriste est petit !

Des personnes déjà suivies de près par les services américains : "selon la CIA, ce séjour est entrecoupé de voyages au Pakistan où Fritz Gelowicz, vraisemblablement muni d’un second passeport pour ne pas attirer l’attention, aurait suivi un camp d’entraînement militaire du groupuscule UJI (Union du jihad islamique), émanant de la guérilla ouzbèque." On remarque ici l'usage du deuxième passeport, qui semble une constante de ces voyageurs multi-cartes souvent bi-nationaux (Mohamed Merah possédant un passeport algérien, seul à jour au moment de ses séjours au Pakistan (*). "Selon les informations fournies par les renseignements américains à leurs homologues allemands, les apprentis terroristes y sont tout particulièrement mis au fait du maniement des explosifs (...) La cellule du Sauerland était remarquablement efficace. Selon l’acte d’accusation, Gelowicz était assisté d’un financier, Adem Yilmaz, un jeune Turc dont la famille vit près de Francfort. Les enquêteurs ont retrouvé chez lui une enveloppe portant en arabe la mention « caisse d’Etat » et contenant 5 300 euros en petites coupures". De quoi acheter de quoi faire des explosifs, mais pas des armes, au contraire des 20 000 euros de Merah, vraisemblablement fourni par le groupe niçois accès sur les casses de banques (**).

Des explosifs bien étranges, dont des spécialistes ont démontré l'impossibilité pratique de leur mise en œuvre, faute de stabilité, de toute manière (ici, personne n'a réussi à m'expliquer comment la police allemande aurait pu, à l'insu des complotistes, siphonner le peroxyde d"hydrogène pour le remplacer par un autre fluide indéterminé). En Allemagne, les stocks préparés par les terroristes étaient en effet tout simplement sidérants : "Entre février et aoùt 2007, les trois hommes ont rempli douze cuves de peroxyde d’hydrogène à 35%, représentant un poids total de 730 kg. Cette substance largement utilisée dans l’industrie, plus connue sous le nom d’eau oxygénée, peu devenir un redoutable explosif une fois combinée à d’autres produits. Les attentats de Londres, qui ont fait 52 morts en 2005, ont été commis à l’aide de 3 à 5kg de cet explosif. " Encore fallait-il fabriquer du TATP (ou triacetone triperoxide), à partir de l'eau oxygénée, réalisé en fait à Londres sous forme de mixture de farine de Chapatti (comme stabilisant) et de peroxyde d'oxygène. Du moins c'est ce qu'a toujours clamé la version officielle, d'aucuns parlant de T4 d'origine militaire bien plus classique. En Allemagne, il y en avait assez pour reproduire Oklahoma City, quoique de nombreux observateurs aient mis en cause la possibilité de déplacer une telle mixture sans qu'elle n'explose durant le trajet, tant le produit est instable de nature ! Et n'aurait pas été exothermique, mais aurait provoqué une réaction entropique,  selon un rapport de 2004. Or les photos des dégâts montraient bien d'intenses dégâts dûs aussi à la chaleur.... Néanmoins, et malgré les doutes, le gouvernement allemand avait pris la décision d'arrêter le groupe. « Il y avait une menace imminente pour la sécurité », a quant à lui assuré le ministre de la Défense, Franz Josef Jung, à la télévision allemande, confirmant que les attentats étaient imminents. Pour la chancelière Angela Merkel, « un horrible événement » a ainsi pu être évité. « Cela montre que la menace terroriste n’est pas une chose abstraite. C’est quelque chose de bien réel », a-t-elle dit en recevant à Berlin le Premier ministre libanais Fouad Siniora."

A l'époque, en 2007, la police allemande est un peu comme la police française, en fait : préoccupée avant tout par ses cellules islamistes, elle va passer à côté d'un trio de tueurs racistes d'extrême droite la "cellule de Zwickau", auteur de 9 meurtres xénophobes. Avec des éléments embarrassants sur le groupe : "la présence, notamment, d'un de ses informateurs (V-Mann) sur au moins une scène de crime (cinq, même, selon le Bild) laisse penser que les autorités ont pu laisser agir les terroristes, voir couvrir leurs activités. Cet indic, Andreas T., selon le Bild, porterait le surnom de "Petit Adolf"..."  Hasard de l'actualité, le groupe jihadiste du Sauerland vient juste de refaire la une des journaux, le groupe AQMI (d'Al Qaïda au Maghreb islamique) réclamant le 24 mars dernier la libération d'Oumm Saïfoullah al Ansaria, membre du groupe du Sauerland, la femme d'un des auteurs de tentatives d'attaques à la voiture piégée contre des intérêts US en Allemagne, en échange de leur otage allemand  Edgar Fritz Raupach. En fait, la fameuse Oumm Saïfoullah al Ansaria n'est autre que Filiz Gelowicz, l'épouse du leader du groupe !

Une Filiz Gelowicz qui aurait très bien pu échanger son apparence avec celle de Malika El-Aroud... d'ailleurs, sur certains siltes allemands, on image a été confondue avec celle de Malika. Membre actif de l' Ansar al-Mujahideen English Forum (AMEF), elle recrutait à tour de bras, comme Malika el-Aroud le faisait, des prétendants kamikazes qui le plus souvent se faisaient pincer avant même que d'avoir mis un pied au Pakistan. Elle sera condamnée pour prosélystime et le fait d'avoir collecté 2900 euros pour les jihadistes. Sur le net, elle se faisait appeler "fisebilillah" sur le site allemand Ahlu-Sunnah.com. C'est elle qui traduisait les sites écrits en turc en anglais, mais n'écrivait ni ne parlait l'arabe. Comme j'ai pu l'écrire ici dans ma saga sur Breivik, elle avait un fan assez particulier : Marc Garlasco, le faux humanitaire ancien cibleur de bombes lors de l'attaque de l'Irak... venu un soir applaudir un discours très nettement anti américain de deux réalisateurs allemands, Volker Steinhoff et John Goetz, qui n'en étaient pas à leur première tentative du genre ayant tendance à fabriquer des reportages incitant à lutter contre l'armée américaine...  tout, à l'intérieur du site, sentait la manipulation de jeunes esprits "fisebilillah" étant aussi manipulatrice que Malika-el-Aroud, alias "Oum Obeyda" en forum. Elle y écrivait par exemple, en dessous d'une vidéo atroce qu'elle mettait à disposition "dépêchez-vous de télécharger l’égorgement du Coréen" . Exactement le genre de vidéos que Mohamed Merah avait un jour tenté de forcer à regarder un plus jeune que lui. A propos d'Aroud, j'avais écrit que"c’est bien tout un système qui la protège et dont elle bénéficie !".

Devenu "Abdoul Ghafar l'Allemand" (Abdul Gaffar el-Almani), Breininger, le jeune converti au salafisme de Neunkirchen, va alors avoir envie de devenir jihadiste. En se branchant tout d'abord sur les sites déjà cités. Non sans une candeur étonnante, explique Courrier International. Et non sans retomber sur le même réseau que celui d'Abdelkader Merah, dont les stages de langue en Egypte ne peuvent plus faire ilusion avec ce recoupement évident. Le récit montre également avec quelle naïveté Breininger s’engage dans la lutte armée. "Peu avant son départ, il se demande encore où il va aller. En Algérie ? En Syrie ? Il se retrouve finalement en Egypte, dans la ville ultra touristique de Hourghada. Quelqu’un lui a donné sur un bout de papier l’adresse d’une école du Caire qui donne des cours d’arabe. Breininger est en Egypte depuis deux jours quand le groupe du Sauerland est démantelé à Oberschledorn, le 4 septembre 2007. Il apprend la chose dans un café. “Je suis tombé sur une page Internet qui indiquait qu’Abd Al-Malik, Talha et Abdullah avaient été arrêtés”, lit-on dans son texte rédigé en allemand bâclé. Ce sont les trois terroristes du Sauerland. Breininger dit avoir eu “les larmes aux yeux” en apprenant que ses frères étaient “aux mains des infidèles”. Plusieurs mois auparvant un réseau toulousain ayant des liens avec l'Allemagne tombait : c'est le 14 février 2007, à l'aube que celui qui se faisait appeler Abou Yasin (lire cet épisode) avait été arrêté avec tout son groupe, sur le même schéma que le groupe allemand. Avec un indic au milieu... lui aussi.

Une candeur qui continue, au point de se faire bêtement escroquer. "Al-Mallah, son autre copain de la Sarre, arrive un peu plus tard en Egypte. Breininger veut se rendre avec lui dans la province pakistanaise du Waziristan en passant par l’Iran. Mais là encore, il y a des problèmes. Les deux jeunes s’achètent un billet d’avion à Riyad, en Arabie Saoudite, avant de s’apercevoir qu’ils se sont fait repasser un faux. Ils finissent quand même par se trouver à la frontière du Pakistan, qu’ils franchissent dissimulés sous une burqa. Pour un haut responsable des forces de sécurité, ces procédés d’amateurs rappellent le groupe de Sauerland. “Ils veulent avant tout rejoindre le djihad, l’endroit où ils vont n’a qu’une importance secondaire”, explique-t-il". Au final, ils finissent quand même dans un centre d'entraînement alors sous la férule du Lashkar-e-Taiba ; le même qu'a prétendu avoir fréquenté Mohamed Merah. Et le même groupe rendu responsable des attaques de Mumbaï ! On le verra fièrement poser avec une Kalachnikov dans une main et le Coran dans l'autre, devant le drapeau habituel des revendications de prises d'otages talibanes.

Breininger se retrouve en effet finalement dans un camp d’entraînement de "l’Union du jihad islamique" (The Islamic Jihad Union (IJU), ou Jihad Group (IJG), issu de la scission de l'Islamic Movement of Uzbekistan (IMU)), à la frontière afghano-pakistanaise. "Son copain Al-Mallah s’en va peu après, mais le texte ne dit pas pourquoi. Ce détail était inconnu jusqu’à présent : les autorités allemandes avaient toujours recherché les deux hommes ensemble". Mais le plus important, c'est qu'il s'agissait bien des mêmes à l'avoir reçu. Voici en effet ce qu'on a appris de Mohamed Merah, ou presque : "Il a été pris en charge par le Mouvement islamique d’Ouzbékistan (MIO), qui a pour tâche, depuis la chute des talibans en 2001, d’encadrer les “étrangers” qui viennent combattre “les infidèles” en Afghanistan ou les forces de sécurité pakistanaises qui tentent, périodiquement, de les déloger. Le MIO, qui intègre aussi les combattants déclarés d’Al-Qaida, opère sous l’autorité du Tehrik-e-Taliban Pakistan (Mouvement des talibans du Pakistan, TTP)." Même parcours, même âge, même endroit.

Mais notre apprenti jihadiste a déjà le blues, à voir sauter un par un les jeunes qu'il côtoie. Kamikaze n'est pas vraiment un métier où l'on se fait des amis pour longtemps, on s'en doute un peu. Breininger a manifestement du mal à suivre la voie de ses frères d’armes. Il n'a pas vraiment la vocation ! “Au bout d’un moment, j’étais très déprimé car je ne pouvais échanger mes réflexions avec personne. Tout ce que je pouvais faire, c’était rester patient, serrer les dents et tenir le coup jusqu’au bout de la formation.” Breininger passe un moment dans “une maison de candidats au suicide”. Au début, ils sont quatre, mais deux d’entre eux se font exploser peu après. “Ces frères étaient comme des perles”, écrit-il. Le nombre des pensionnaires de la maison augmente nettement par la suite.  “Il y avait beaucoup de frères qui voulaient suivre leur exemple.” Breininger est également formé au maniement des armes lourdes. Il apprend à poser des explosifs et s’exerce à tirer à la kalachnikov. On voit ce genre d’armes sur les vidéos de propagande qui ont circulé ces dernières années". Il n'ira pas plus loin, après avoir fanfaronné en arborant son gros calibre, une PKM russe de 16 kg, et se fera tuer en avril 2010 lors d'une attaque de l'armée pakistanaise, sommée par les américains de faire un peu de nettoyage dans la région.Trois ans d'errance pour finir comme les autres, six pieds sous terre.

Une vidéo le montrera même en compagnie d'Abu Yahya al Libi, libyen d'origine... dont l'histoire abracadabrantesque (***) démontre que la notion d'Al-Qaida n'est qu'une gigantesque manipulation depuis toujours. C'est en effet un de ceux, qui, arrêté par les américains, réussira à s'échapper de la prison de Bagram, située au milieu d'un camp de 12 000 soldats US. Certains militaires le présentant alors depuis des mois comme le possible "successeur" de Ben Laden, ou le numéro 3 potentiel, ce dont l'armée US -et les médias- useront et abuseront comme définition, on le sait. Abu Yahya al Libi plaisait davantage aux pontes US car il semblait tenir des propos un peu plus compréhensibles, et savait parler anglais, surtout. Compréhensible ne veut pas dire pour autant intelligents : il avait un jour prêché sur le sort des infirmières bulgares retenues par Kadhafi, en retenant le bobard de l'inoculation du Sida... En tout cas, la présence d'Al-Libi démontrait davantage celle de la CIA, qui visiblement l'avait laissé s'échapper qu'autre chose.

Un Abu Yahya al Libi présenté ainsi dans le magazine pro-US Slate, le 22 septembre 2009 par Jarret Brachman (un ancien de la CIA !!!!) : "presque immédiatement (après s'être évadé), Abou Yahya entra dans le circuit des médias, utilisant son évasion spectaculaire pour gagner célébrité et infamie. Il diffusa notamment d'innombrables vidéos d'une durée digne de longs-métrages, moult longues monographies, de nombreux articles, et même une séance de photos. Sous de nombreux aspects, al Qaida a « lancé » Abou Yahya comme une entreprise marketing le ferait avec un nouveau produit. Et il a été accueilli à bras ouverts par le mouvement terroriste mondial. Qu'on le montre déambulant dans les vallées, s'entraînant au tir avec ses amis, récitant des poèmes au sommet d'une montagne ou rompant le pain avec ses étudiants, Abou Yahya semble donner à al Qaida une image « cool » à la jeune génération. Sa formation religieuse sérieuse lui permet de parer de manière aussi crédible qu'agressive les attaques contre al Qaida, et d'assaillir ses ennemis avec des moyens qui ne sont pas toujours à la portée de ben Laden et de son adjoint, l'ancien docteur en médecine Aymen al-Zawahiri, faute de formation théologique. Il ne fait aucun doute que lorsque ben Laden et Zawahiri mourront ou seront capturés, le mouvement mondial d'al Qaida se tournera vers Abou Yahya pour en prendre les rênes. Sa position d'héritier s'impose comme une évidence. Or, avec Abou Yahya à la barre, al Qaida deviendra forcément un ennemi bien plus effrayant". Trois ans avant sa "découverte", les américains avaient déjà fait une croix sur Ben Laden, à lire cette prose de remplaçant d'équipe de stars ! Aujourd'hui, Ben Laden est tombé dans les oubliettes de l'histoire, et le fameux échappé de Bagram tarde à convaincre les dernières troupes : la manipulation a du mal... pour mémoire, l'auteur de ce cirage de pompes éhonté n'était autre que celui qui avait le plus commenté les vidéos d'Adam Gadahn, sans jamais s'apercevoir qu'il ne savait toujours pas lire l'arabe autrement qu'en phonétique, avec un prompteur...

Etrangement, ce même Al-Libi avait un jour lâché une information cruciale sur la fiabilité des tirs de drone dans la région : "Selon le leader taliban "historique" Abu Yahya al-Libi, une autre technique encre serait utilisée : celle de la carte SIM insérée dans les téléphones portables, qui une fois modifiée, en ferait un pointeur parfait pour le Predator qui rôde au dessus des têtes au moment du coup de fil. Est-ce l’arme fatale dont parlait Hersh il n’y a pas si longtemps ? C’est possible, car avec ce procédé, la rentabilité de chaque tir est quasi assurée. Les mini-pointeurs sont l’arme secrète fatale, dont la CIA ou l’armée ne font bien entendu aucun écho dans la presse. Le faible coût de chaque émetteur en promet une dissémination massive : chaque émetteur étant distinguable des autres, par son code, c’est véritablement une arme redoutable. L’assassinat ciblé assisté par ciblage infra-rouge a un bel avenir devant lui semble-t-il. Depuis 1975, il est strictement interdit pourtant aux troupes américaines..." Les talibans ayant répondu d'une certaine manière à son appel en faisant sauter des émetteurs de portables, ou en émettant une fatwa interdisant leur usage... à certaines heures !

Toute cette troupe était suivie de près par différentes polices ou différents services secrets, donc. Les allemands via des indics, les français aussi, maintenant on le sait, mais d'autres pays ont été aussi tentés d'aller voir de plus près ce qu'il en était. On va l'apprendre de manière fortuite il y a un an, avec l'annonce de la libération de deux otages suisses retenus pendant huit mois par les talibans. "L'information a été confirmée à l'AFP sous couvert de l'anonymat par des hauts responsables des forces de sécurité à Miranshah, chef-lieu du district tribal du Waziristan du Nord, principal fief des talibans et d'Al-Qaïda dans le pays. "Ils ont été retrouvés tôt ce matin à un poste de contrôle à un carrefour à Spilga, à environ 12 km de Miranshah", a déclaré à l'AFP une de ces sources. Les sources militaires et du renseignement pakistanais interrogés par l'AFP, n'ont pas été en mesure de dire s'ils avaient été libérés contre rançon ou toute autre demande des ravisseurs". 

Vérification faite, les deux suisses avaient bien l'air de touristes type "babos" (difficile de faire pire dans le genre !) égarés dans le paysage, arrivés au volant de leur combi Wolkswagen bleu. On ne pouvait plus "babs", à se croire retourné plus de quarante ans en arrière ! A part qu'à leur libération, la presse révèle ce qu'elle n'avait pas dit jusque là : l'homme, Olivier David Och, 31 ans, est policier dans le canton de Berne, et Daniela Widmer, présentée comme sa compagne de 28 ans, est elle une ex-policière elle aussi... le profil parfait pour deux espions !  "Sains et saufs" ils ont été transportés par l'armée de Miranshah (nord-ouest), dans le Waziristan du Nord, bastion des talibans où ils ont été libérés, à Peshawar, la capitale provinciale, a annoncé à l'AFP le général Athar Abbas". La suisse ne pratique donc pas la méthode Squarcini de l'informateur jihadiste, mais celle, visiblement, des faux époux Turenge, en réalité deux agents de la DGSE, le chef de bataillon Alain Mafart et le capitaine Dominique Maire, épouse Prieur, arrivés eux aussi en camping-car pour se faire passer pour des touristes, afin de mieux surveiller le Rainbow Warrior de Greenpeace (voir photo à droite des deux suisses au temps de leur service en tant que policiers). 

Tout le monde s'intéresse donc au Waziristan interdit, et ce depuis longtemps maintenant. J'avais été l'un des premiers ici à démontrer que le secteur était truffé d'espions, notamment de la CIA, ce que j'avais découvert avec la disparition d'un journaliste qui s'était rendu sur place. Sa veuve n'avait pas pu récupérer tout de suite son corps alors qu'il avait été semble-t-il le témoin d'un des tous premiers bombardements de drone, dont il avait eu le malheur de dénoncer les effets dévastateurs sur les populations civiles.

"C'était le 4 décembre 2005, et Hayatullah Khan, était l'un des premiers journalistes pakistanais à saisir des preuves photographiques que les Etats-Unis avaient violé la souveraineté pakistanaise, quand il avait transmis des photos des restes d'un missile de fabrication américaine Hellfire, qui avait frappé une maison dans le ville de Miran Shah, tuant le haut responsable d'Al-Qaïda Hamza Rabia.L'histoire, qui était paru dans le quotidien très lu en ourdou, Ausaf, et les images, distribuées par l'European Pressphoto Agency, contredisaient l'explication officielle du gouvernement pakistanais comme quoi Rabia était mort dans une explosion provoquée par des explosifs dans la maison. Il ya sept ans, le 5 décembre 2005, cinq hommes armés dans une camionnette quatre portes Toyota blanche avait poursuivis la voiture d'Hayatullah Khan de la route, et l'avaient emmené. Son frère cade tHaseenullah, qui était à bord, avait été incapable de lui venir en aide. Six mois plus tard, le 16, juin 2006, un appel téléphonique à 16H40 à la maison de la famille leur avait dit que le corps de Khan avait été déposé sur le marché de Miran Shah. Dans les mois entre l'enlèvement de Khan et de ce coup de téléphone, les journalistes pakistanais et les groupes internationaux de soutien aux médias avaient mené une campagne tous azimuts pour obtenir que Khan soit libéré, puis avaient pressé pour une enquête sur sa mort. Le gouvernement s'est conformé à leurs exigences, et en septembre de l'année 2006, la Haute Cour de Justice de Mohammed Reza Khan a mené une enquête et soumis son rapport, mais les résultats n'ont jamais été rendus publics." Il n'y avait pas que le journaliste qui avait été tué : "Le 16 novembre 2007, la veuve du journaliste, institutrice, avait été tuée dans l’explosion d’une bombe près du mur de sa chambre à son domicile. Le couple avait cinq enfants, âgés de 2 à 10 ans au moment des faits." Tous orphelins depuis.

 Un autre journalisteSyed Salem Shahzad, rédacteur en chef d'Asia Times, dont j'avais utilisé ici nombre de ces précieux "papiers" avait été assassiné en juin dernier (2011) dans une indifférence scandaleuse. L'homme avait osé évoquer une attaque talibane rocambolesque, n'ayant que fort peu de sens et ayant touché des avions pakistanais vieillis dont des militaires réclamaient le remplacement depuis des mois ! Ce journaliste avait trouvé autre chose encore : les liens entre les assaillants de Mumbaï et le Lashkar-e-Taiba. "Qu'avait donc découvert Shahzad pour qu'il puisse en perdre la vie ? Une chose attendue, mais plutôt choquante. L'implication directe de l'ISI dans de nombreux attentats imputés à des "terroristes" (dont celui qui nous concerne à Karachi !)" avais-je alors écrit. Autrement dit, toujours les mêmes !

Le 30 avril 2010 encore, on découvre les corps sans vie de quatre hommes : Khalid Khawaja, le colonel en retaite Amir Sultan Tarar, surnommé le Colonel Imam, et un journaliste Asad Qureshi, partis dans le même secteur pour aller réaliser un reportage sur Al-Qaida. Sur le corps de Khalid Khawaja, abattu d'une balle dans la tête et dans la poitrine, un mot des talibans l'accusant d'être un espion de la CIA. Une vidéo programmée sur les chaînes pakistanaises montrait juste après Khalid Khawaja et le Colonel Imam (ici en photo) comme travaillant pour l'ISI, sous les ordres du général Aslam Baig, ancien responsable de l'ISI, du Lieutenant General retraité Hamid Gul et du colonel Sajjad, toujours en activité. Le Colonel Imam y affirmant qu'il avait formé des talibans, au temps des soviétiques en Afghanistan. Peu de temps avant, Khawaja avait eu le malheur d'affirmer lui aussi devant des caméras que l'ISI avait des accords avec les talibans pakistanais. "Selon les témoignages, Khawaja a aussi avoué que les hauts commandants talibans étaient des espions de l'ISI et qu'ils donnaient leur accord pour collecter des fonds. « J'ai apporté ici une liste de 14 commandants et visant à les dénoncer dans les milieux militants ... Abdullah Shah Mazhar, Fazlur Rahman Khalil, Masood Azhar et les organisations jihadistes comme le Lashkar-e-Taiba, al-Badr, le Jaish-e-Mohammad, l' Harkatul Mujahideen, etc, les moudjahidines de Jamiatul, fonctionnent avec la coopération financière des services secrets pakistanais et qu' ils sont autorisés à recueillir leurs fonds à l'intérieur du Pakistan", avait déclaré Khawaja. Retrouvé raide mort avec les trois autres.

Tous ces cadavres successifs convergeaient vers une seule conclusion : c'est bien l'ISI qui se cache dans ce qui a été appelé indûment Al-Qaida, et la traque au Ben Laden un leurre depuis son apparition dans les médias ! Exactement le propos qu'avait tenu le jihadiste Willy Brigitte devant le juge Bruguière, avant d'être condamné à neuf ans de prison (il en est sorti depuis semble-t-il... viennent de nous apprendre les médias !). D'entendre hier un président français en exercice ressortir le mot Al-Qaida, à ce stade, à propos de Toulouse, sombre dans l'irréel le plus total. C'est l'ISI qu'il faut dire, car c'est cet organisme le responsable de tous ces assassinats, sous le couvert d'une CIA qui a toujours fermé les yeux sur ses exactions, au nom de la protection de la puissance nucléaire du Pakistan. Et c'est bien pour cela, et uniquement cela, que vont mourir ceux qui croient défendre d'autres intérêts. Des jeunes, manipulés jusqu'au bout... de leur vie. On se sert d'eux depuis toujours.

(*) "Les mêmes sources précisent qu’un seul passeport français a été délivré à Mohamed Merah. Né le 10 octobre 1988 à Toulouse, il n’a fait qu’une seule demande au niveau de la mairie de la ville. Son passeport français lui a été délivré le 22 avril 1998 (il avait donc 09 ans, 5 mois et 12 jours) à Toulouse et il ne l’a jamais renouvelé. Le document français étant valide pour 10 ans, Mohamed Merah ne pouvait donc plus voyager à l’étranger avec son passeport français depuis le 22 avril 2008". Par contre, son passeport algérien était encore valide. Le 20 juillet 2005 il avait obtenu ce document officiel algérien au niveau du consulat de Toulouse. Il lui a été renouvelé le 20 mars 2010, toujours dans le même consulat. Ainsi, depuis le 22 avril 2008, Mohamed Merah ne pouvait voyager (légalement) en dehors de la France qu’avec un passeport algérien".

(**) voir notre épisode sur les groupes toulousains, allemands et niçois ici.

 (***) "Le 11 juillet 2005, les quatre terroristes s’échappent en effet dans des conditions rocambolesques. Ils crochètent leur serrure après la dernière visite du gardien, un soir, à 1h 50, se changent complètement (l’orange serait-il voyant en plein désert ?), rampent au travers du camp, passent sous les barbelés et un mur endommagé, traversent la route principale en macadam, et rejoignent un véhicule qui les attend dehors... dans les champs, juste après avoir traversé sans encombre un champ de mines soviétique resté là depuis le précédent conflit ! Même Steve Mac Queen dans "La grande évasion" fait office d’amateur au regard de leurs exploits !".


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • morice morice 4 avril 2012 10:16

    News du jour , une déclaration de Takkiedine, le grand copain de Thierry Gauber


    tVous avez déclaré « Je les tiens tous dans ma main ! Je peux tous les faire tomber ! » en octobre dernier dans l’émission « Complément d’enquête ». De qui parlez-vous et que cela signifie-t-il ?

    - Les noms, je vous les donne 1. Nicolas Sarkozy. 2 Claude Guéant. 3. Bernard Squarcini. 4. Alexandre Djouhri. Les trois derniers constituent un triumvirat qui gère les relations extérieures et les affaires commerciales de la France. Il est à l’origine de la captation de l’appareil de l’État par des intérêts personnels. Alexandre Djouhri s’est vu installé auprès des groupes du CAC 40, il accompagne le président dans tous ses déplacements à l’étranger. A chaque voyage, on annonce des contrats mirobolants, mais il ne se passe jamais rien. Parce que la France est devenue un partenaire commercial corrompu depuis 2007. Nicolas Sarkozy devra répondre à toutes les questions. Toutes les questions.


    On tient là le trio infernal (avec Djouhri en prime, l’ennemi personnel de Takkiedine) qui dirige la France. Celui qui a été piqué avec une valise pleine de billets à son retour de Libye en plein conflit défini que la police de Squarcini n’agit que pour un intérêt personnel. Ici, l’lélection présidentielle.


    Partenaire corrompu....il dit.



    • morice morice 4 avril 2012 10:17

      Gaubert, pardon le t à sauté....


      • chapoutier 4 avril 2012 11:01

        le t n’a pas sauté il est placé avant le v de vous ,

        voilà ce que c’est que de travailler trop vite smiley


      • morice morice 4 avril 2012 14:29

        mince, il voit mieux que moi ce que je frappe, celui-là !


      • chapoutier 4 avril 2012 10:59

        bonjour morice
        un constat : depuis deux jours en France, aucun article, aucun commentaire, sur aucun média , au sujet les accusations portées par l’avocate du pere merah. le black-out total.



        • morice morice 4 avril 2012 12:22

          déjà indiqué : tout est foutu par terre par la présence à la fin de cet abruti de Soral.


          pourquoi être allé chercher ce pantin, ça laisse sur place.

          il n’a rien à faire dans une enquête pareille et décrédibilise tout le reportage.

          l’auteur, bêtement, donne du grain à moudre à la droite, car Soral est tout sauf sérieux ... à être allé faire la risette chez Bachar el Hassad, dans un pays qui servait de relais à l’entrée des djihadistes toulousains ;

          C’est bien une connerie de l’avoir associé à ce boulot !!!

        • chapoutier 4 avril 2012 11:14

          les infos trouvées hier soir sur la presse froncophone algérienne

          http://www.algeriesoir.com/algerie-...
          Le premier de ce mois, et lors d’une conférence de presse à Alger, l’avocate du père de Mohamed Merah a fait état d’un enregistrement vidéo dans lequel, ce dernier s’adressait au patron du Raid et lui demandait : « Pourquoi vous voulez me tuez ? Elle a révélé également que Mohamed Merah a été poussé par trois membres des services secrets français à commettre ces meurtres. Dans un entretien accordé au journal en ligne « algeriepatriotique.com », Yves Bonnet affirme l’existence d’une relation entre Mohamed Merah et les services secrets français. « Sur ce point, et si je me fie aux déclarations de Bernard Squarcini (directeur central du renseignement intérieur (DCRI), ndlr), je note que Merah entretenait effectivement une relation avec un officier de la DCRI », dira-t-il, en expliquant que « si des preuves étaient apportées sur l’assassinat de Mohamed Merah, il est évident que l’Etat français serait condamné »

          merah : pourquoi m’avez vous trahi
          http://www.boursorama.com/actualite...

          trois noms de « responsables des services français

          Surtout, l’avocate entend démontrer que Mohamed Merah travaillait pour les services de renseignements français.

          Selon Me Mokhtari des avocats français seraient prêts à aider sa démarche et indiquer qu’elle remettrait une liste de trois noms de « responsables des services français » et de deux autres personnes étrangères, travaillant avec Mohamed Merah, pour qu’ils soient entendus dans cette affaire. ....////....Mais l’avocate ne révèle pas comment elle s’est procurées les vidéos par « des personnes au cœur de l’évènement » et réserve leur contenu pour la justice française.
          http://www.saphirnews.com/Pour-l-av...


          • morice morice 4 avril 2012 12:17

            ça, ça va être dur je pense. S’ils sont déjà en Algérie, c’est foutu pour s’asseoir dessus ici.


            Je serais curieux de savoir ce qu’ont reçu comme visites les journalistes de Match et les voisins qui ont filmé l’assaut..

            sans oublier ce que pensent les gendarmes de l’affaire

            et la seconde de la DCRI tant détestée par Squarcini (c’est mutuel a dit Hassoux.... !).


            Bref, ça en fait du monde a pouvoir soupçonner. de quoi rendre chèvre un corse.

          • morice morice 4 avril 2012 11:26

            ne vous inquiétez pas, Squarcini s’active ailleurs déjà.


            un petit exemple de ses prestations extérieures ici :


            si quelqu’un peut retrouver celui qui était sur place : « Jean-François Cazé était en contact avec un haut responsable du renseignement français, qui a accepté de le rencontrer à plusieurs reprises. »

            reste pas beaucoup de candidats... là c’était Juillet...

            De sa prison, Jean-Paul Ney, lâché par ses comparses, tente de mouiller Alain Juillet l’ancien Haut responsable en charge de l’intelligence économique au sein du Secrétariat général de la Défense Nationale. Ainsi, sur LCI, il n’hésite pas à déclarer :

            ” Le Français qui m’a accompagné ici, le mercenaire Jean-François Cazé était en rapport constant avec Alain Juillet et il y a un réseau qui a monté quelque chose “.

            L’agence Capa y croit dur comme fer et va dans le même sens à travers un documentaire dans lequel Cazé mouille une poignées de pontes du renseignement français.

            L’association Les Arvernes a décidé de porter plainte pour escroquerie auprès du procureur de la République. Les responsables de cette association estiment en effet que Jean-Paul Ney a été trompé dans cette affaire par un Jean-François Cazé se prévalant faussement d’agir avec l’aval d’Alain Juillet et donc des services du Premier ministre et aurait ainsi été conduit à fournir un service qu’il n’aurait certainement pas rendu autrement.

            Pourquoi ce montage ? Pour les Arvernes, cette affaire est de nature à tendre sans raison les relations entre la France et le président Gbagbo.

            L’affaire ” Noël à Abidjan ” n’aurais été en somme qu’une médiocre opération de déstabilisation du président ivoirien “. Jean-Paul Ney, le ” dindon de la farce “, croupit toujours en prison.


            • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 4 avril 2012 12:35

              Morice a oublié de citer la référence de Tiakkédine sur la « bande des 4 » (personnages dignes de Pellos) :



              Il semble mêler le vrai et le faux, le faux surtout dans l’affaire Kadhafi père et fils...



              • Nestor 4 avril 2012 12:36

                Salut ...

                Ce matin de nouvelles arrestations concernant des milieux islamistes ...

                Depuis cette triste affaire Merah le terrorisme n’arrête pas de faire la une des journaux, alors je me dis qu’il est possible qu’effectivement que tout ces faits qui arrivent au moment le plus chaud des élections soit un hasard complet, oui c’est possible. Comme il est aussi possible que ce ne soit pas un hasard dans un moment crucial de l’élection présidentielle.

                Enfin qu’il s’agisse d’un hasard total ou pas ... Que cela soit voulu ou pas ... Il est probable que les gens pensent qu’on essaie de noyer le poisson et ne voient pas ça d’un très bon œil. À force ils vont croire ou penser qu’on cherche à les éloigner ou à contourner des problèmes auxquels ils aimeraient que les candidats prétendants au poste amènent des réponses concrètes sur ces sujets qui dans une élections présidentielles ont elles aussi leurs places.

                Les français risquent d’en conclure qu’on les prends pour des crétins.

                J’écoute autour de moi et j’entends ce que les gens en déduisent, disent et pensent ... Pour certains ils trouvent ça bizarre et d’autres disent c’est bon ça va il y a d’autres problèmes auxquels on attend des réponses ... On dirait comme un certain ras-le-bol !

                Alors, hasard ou pas, voulu ou pas, je me demande si le président sortant et tout ses collègues ne sont pas involontairement là en train de se tirer une balle dans le pied avec l’aide des journaux télévisés qui sont ceux les plus suivis et regardés par nos concitoyens.

                À mon avis cela ne joue pas en faveur du président sortant, malgré que son clan puisse peut être penser le contraire.


                • Tall 4 avril 2012 15:07

                  Salut Nestor

                  Mais de toute façon, c’est à Le Pen qu’il pique des voix avec Merah, pas à la gauche.
                  Sarkozy est en train de se positionner comme le « vote utile » de Le Pen


                • morice morice 4 avril 2012 12:38

                  Il semble mêler le vrai et le faux, le faux surtout dans l’affaire Kadhafi père et fils...


                  il essaie de sauver sa peau, vous voulez dire.

                  il est mouillé dans une autre affaire avec Gaubert et Bazire

                  je ne lui conseille pas de louer une chambre d’hôtel à Manhattan....

                  • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 4 avril 2012 12:44
                    « inédit » MOHAMED MERAH « UN ROLE A JOUER !!! » CE QUE CACHE LES INFO !!!-alif
                    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=mRjZFkFhM74# !

                    • morice morice 4 avril 2012 12:49

                      dehors cet étron médiatique d’un profteur du malheur de familles : dehors, veuillez cesser de balancer ici cette merde.


                    • morice morice 4 avril 2012 12:47

                      Les français risquent d’en conclure qu’on les prends pour des crétins.

                      J’écoute autour de moi et j’entends ce que les gens en déduisent, disent et pensent ... Pour certains ils trouvent ça bizarre et d’autres disent c’est bon ça va il y a d’autres problèmes auxquels on attend des réponses ... On dirait comme un certain ras-le-bol !

                      Alors, hasard ou pas, voulu ou pas, je me demande si le président sortant et tout ses collègues ne sont pas involontairement là en train de se tirer une balle dans le pied avec l’aide des journaux télévisés qui sont ceux les plus suivis et regardés par nos concitoyens.

                      Patrick Buisson, spécialiste de la fesse sous l’Occupation, directeur de la chaîne Histoire, mène Sarkozy à sa perte.

                      http://www.poisson-rouge.info/wp-content/uploads/2012/03/patrick-buisson.jpg

                      Une campagne dirigée par l’ancien rédac chef de Minute ne peut qu’échouer.

                      L’UMP est née du Gaullisme, et DeGaulle a failli perdre la vie dans un attentat à cause de ce genre de littérature.

                      Sarkozy a définitivement rompu les ponts avec le Gaullisme. Son parti est devenu l’annexe du FN.

                      le sommet de la semaine c’est dans le Figaro ; à ce stade avancé de chronique putassière, on peut parler de journalisme aux ordres

                      http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2012/03/29/01006-20120329ARTFIG00791-son-eminence-patrick-buisson.php

                      l’auteur :

                      Vincent Tremolet de Villers


                      le voici dans son fief ; valeurs actuelles, canard d’extrême droite :

                      propos : Ceux qui se font le devoir d’informer ignorent- ils que 80 % des actes de pédophilie sont commis par des hommes vivant en couple ? Qu’une savante étude montre qu’aux États- Unis, on trouve beaucoup plus de pédophiles chez les professeurs d’éducation physique que dans l’Église (6 000 condamnations en cinquante ans pour une centaine de condamnations de prêtres) ? Que Benoît XVI a plus fait qu’aucun autre chef d’institution contre ce fléau et à demander dès 2001 que les coupables soient livrés à la justice ? 

                      c’est ça qui encense Buisson.

                      un vrai buisson ardent attendant son Archange...

                      • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 14:21

                        Pourquoi les journalistes du figaro ont-ils manipulé ces images si ce n’est pour corroborer la version du Raid qui parle d’un assaut de 5 minutes ?

                        Parce que le Figaro, c’est l’organe de propagande stalinienne de la junte sarkosienne.....

                        Quand on regarde le plan de l’appartement à Merah, il n’y a pas de mur porteur autour de la salle de bain, que de minces cloisons facilement transpercées par du gros calibre....
                        Ils ont « arrosé » celles-ci et le « pigeon » à l’intérieur, il n’a pas pu faire le moindre pas dedans et encore moins en sortir... c’est ma simple hypothèse !...

                        Tous ce qui a été officiellement déclaré, c’est de la bourre dans l’unique but de justifier la liquidation du forcené, ils se sont même lamentablement contredits dans les récits de l’opération, c’est ce que morice démontre magistralement depuis le début dans ses articles.....
                        Il apparait comme une certitude que Merah ne devait en aucun cas sortir vivant de sa tanière....les morts ne parlent pas, c’est bien connu !!...


                      • morice morice 4 avril 2012 14:39

                        saisissant le « c’est bon »


                        le tir en rafales n’est possible que de l’UZI

                        De Hautecloque va faire 2 déclarations contraires à ce sujet

                        l’une où il dit que Merah en a une
                        l’autre où il dit qu’il a 3 colts

                        au final, on se retrouve il semble avec 1 colt et 3 chargeurs
                        un deuxième colt aurait été échangé contre un talkie walkie

                        il semble aujourd’hui que c’était un téléphone et non un talkie walkie. Un engin bridé pour ne discuter qu’avec les policiers et non la presse comme il l’avait espéré.

                        il a dû s’estimer trahi une deuxième fois quand il s’est aperçu qu’il avait à l’autre bout la police seulement : d’où la non communication qui a suivi.

                        si ce qui a été dit de l’échange d’une arme contre un téléphone est vrai, c’est qu’il tenait à EXPLIQUER quelque chose. Mais quoi ?

                        Squarcini était venu dire qu’en cas de NEGOCIATION, une arme contre une tribune extérieure est FREQUENT comme procédé : c’est le « bon vouloir » des deux partis en présence.

                        là ça n’aurait marché que dans un seul sens.

                        tout aura été fait pour l’entonnoir final

                        le « c’est bon » à la fin de l’échange de tirs est clairement audible.

                      • morice morice 4 avril 2012 14:24

                        Sur cette vidéo, l’assaut dure en réalité environ 47 secondes. On ne peut y distinguer qu’une rafale de colt, et ce n’est pas par celle-ci que « s’ouvre le bal ».

                        Pourquoi les journalistes du figaro ont-ils manipulé ces images si ce n’est pour corroborer la version du Raid qui parle d’un assaut de 5 minutes ?

                        ça se tient mais alors le direct de BFM où on entendait tous les échanges ???


                        • morice morice 4 avril 2012 14:28

                          Quand on regarde le plan de l’appartement à Merah, il n’y a pas de mur porteur autour de la salle de bain, que de minces cloisons facilement transpercées par du gros calibre....
                          Ils ont « arrosé » celles-ci et le « pigeon » à l’intérieur, il n’a pas pu faire le moindre pas dedans et encore moins en sortir... c’est ma simple hypothèse !...


                          la salle de bain n’est qu’en cloison

                          mais il reste une baignoire.

                          où il peut se réfugier... avec de la chance, vu les rebonds possibles de balles.

                          le « nuage » vu lors des tirs sur la vidéo du Figaro serait bien un « nuage » de plâtre.... volatilisé.

                          à ce stade ce n’est même plus une exécution... 
                          pour moi, je le répète, il est l’auteur des meurtres ; mais je le rappelle, je l’aurai souhaité vivant.

                          • Soi Même 4 avril 2012 14:36

                            @ Ecureuil Bleu, merci pour cette analyse, elle en dit plus en peut de mot, en comparaison aux articles kilométrique de Morice.

                            Je m’interroge sur le véritable message de morice. Il nous parle toujours de ses angoisses galactiques, si ce n’est pas les néo nazis, ce sont les Islamistes, si non le néocon, bref il nous décrit par le menue la genèse de mouvance.

                            En claire si l’on se laisse allez à sa réflexion, l’homme idéal est areligieux, athée, apolitique, anticapitaliste, pacifique, antiraciste, bref un homme aseptisé, conscients de son ego, et surtout dépourvue de réflexion du fait même qui écoute la voix de son maître par des articles kilométriques qui on l’odeur de la bien séance, de la moral, et conformisme de la véracité.

                            Il n’aime pas les complotistes, et que qu’ils encens les complots.

                            De la complaisance pour le sordide.

                            J’attends de lui un article de fond sur l’étendue du dégât du sionisme dans le monde,

                            Justement il ne fait pas d’article sur le charbon qui alimente certains brasier, de se fait il se trahie bien que ces articles sont des manipulations !

                            Sur fond il ne dit rien, il fait de la prose événementielle.
                             Salut Vrom, Vrom.

                             


                            • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 14:39

                              pour moi, je le répète, il est l’auteur des meurtres

                              Très fort possible, mais subsistent encore trop d’incertitudes pour en être totalement convaincu !!
                              Notamment des témoignages déposés contradictoires....

                              En tout cas :

                               Le président de la délégation parlementaire au renseignement, Guy Teissier (UMP), a indiqué mercredi qu’il n’y avait « aucune ombre au tableau » à l’issue de l’audition des chefs des services du renseignement français sur l’affaire Mohamed Merah.
                               
                              Effectivement très clair comme du jus de boudin....


                              • morice morice 4 avril 2012 14:44


                                M. le président Guy Teissier. Nous nous réunissons aujourd’hui pour entendre la présentation du rapport de MM. Christian Ménard et Jean-Claude Viollet sur les sociétés militaires privées (SMP), qui est le dernier de la législature. Il s’agit d’un sujet de la plus haute importance, sur lequel le Gouvernement mène également une réflexion.`

                                Vous nous donnerez vos points de vue sur ce que doit être leur champ d’action. Vous nous préciserez notamment ce qui est permis par le droit international et le droit français.

                                Par ailleurs, il me semblerait utile que vous décriviez ce secteur en France : quelles sont nos entreprises ? Leur offre est-elle compétitive ? Comment faire face à la concurrence internationale ?

                                J’ai observé que beaucoup d’acteurs prônent désormais une ouverture au secteur privé pour protéger nos navires de la menace pirate au large de la Somalie. Tous les navires ne peuvent pas être protégés par des moyens militaires, le transit dans cette région étant particulièrement important. Quel est votre sentiment sur ce point ?

                                Vous avez mené de nombreuses auditions et vous êtes rendus en Algérie, à Djibouti et en Libye. À l’appui des informations que vous avez recueillies, vous pourrez certainement formuler des propositions pour clarifier l’image de ce secteur et concilier la nécessité de soutenir son développement avec le respect de nos valeurs.

                                Vous avez parfaitement identifié les enjeux en soulignant notamment l’intérêt économique du sujet. Pour ma part, je reste convaincu que les missions régaliennes ne peuvent être conduites que par les États.
                                M. le président Guy Teissier. Ces sociétés font aujourd’hui un travail de filtrage très avancé avant de procéder au moindre recrutement. Par ailleurs, ce sont souvent d’anciens militaires qui les rejoignent, ce qui permet assez aisément de retracer leur parcours et de s’assurer de leur professionnalisme. J’ajoute que la plupart de ces entreprises sont dirigées par d’anciens spécialistes du domaine, parfaitement rompus à ce genre d’exercice.

                                M. le président Guy Teissier. L’existence de la Légion étrangère, créée par Louis-Philippe afin d’encadrer des hommes qui étaient peu ou prou des mercenaires, constitue la meilleure preuve de ce que la France sait former des hommes aux valeurs de ses forces armées.

                                Aussi, il ne me paraît pas choquant d’envisager le développement de sociétés françaises de services de sécurité et de défense, pourvu que ce soit dans un cadre législatif permettant un contrôle efficace de leurs capitaux, de leurs missions et de leurs recrutements.



                                ah ha l’homme qu’il fallait.....


                                  • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 14:53

                                    L’homme qu’il fallait....comme H Kissinger à la commission 911 ?...

                                    Un soutien embarrassant......
                                    http://www.atlantico.fr/pepites/ziad-takieddine-votera-hollande-318889.html
                                    ..il a deviné le prochain ? il sent le vent tourner, sera t-il absout ?...


                                    • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 14:55

                                      « Le seul qui présente une coloration pure et propre, où la non expérience devient un avantage, c’est François Hollande », a déclaré Ziad Takieddine ce matin sur BFMTV.

                                      "Et secrètement, entre nous, je vais voter (pour lui), bien sûr. Il utilise un (kärcher), mais cette fois-ci pas pour nettoyer des banlieues mais pour nettoyer la saleté qui est à la tête de la République. La mafia qui est à la tête de la République", a ajouté l’homme d’affaires, qui a servi d’intermédiaire dans des contrats d’armement.


                                      Ah ah ah  !! le parrain repenti ? ou la peur du marteau de la justice ?...


                                    • morice morice 4 avril 2012 14:56

                                      Il utilise un (kärcher), mais cette fois-ci pas pour nettoyer des banlieues mais pour nettoyer la saleté qui est à la tête de la République. La mafia qui est à la tête de la République« ,


                                      c’est le moment de reparler de lui je pense....

                                      Il utilise un (kärcher), mais cette fois-ci pas pour nettoyer des banlieues mais pour nettoyer la saleté qui est à la tête de la République. La mafia qui est à la tête de la République »,

                                      et dieu sait s’il en sait quelque chose... sur la mafia (en short ?)


                                    • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 15:00

                                      La « caillerat » en culotte courte.... smiley...


                                    • morice morice 4 avril 2012 14:53

                                      Teissier, pas du tout partisan :


                                      Le 14 juillet 2011Eva Joly, candidate Europe Écologie – Les Verts à l’élection présidentielle de 2012, propose de remplacer le défilé militaire par un « défilé citoyen où nous verrions les enfants des écoles, où nous verrions les étudiants, où nous verrions aussi les seniors défiler dans le bonheur d’être ensemble, de fêter les valeurs qui nous réunissent »8, suscitant de vives réactions9. Le député UMP et président de la Commission de la défense nationale et des forces armées Guy Teissier déclare ainsi sur France Info :

                                      « Je souhaiterais qu’un jour Madame Eva Joly se trouve dans la situation de vos deux confrères que nos militaires sont allés libérer pour qu’elle trouve peut-être quelques vertus à nos soldats et à des défilés, fussent-ils guerriers. Voilà, je suis consterné d’entendre de telles déclarations qui me rappellent aussi de sinistre mémoire les années d’avant la dernière guerre mondiale où les pacifistes et les antimilitaristes nous ont amenés à cette triste défaite de 1940. Je suis consterné qu’il puisse encore exister, comme on appelait autrefois, des “Anti-France”10,11. »

                                      http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2010/09/guy-teissier-défend-la-retraite-des-militaires-en-se-démarquant-du-gouvernement.html

                                      rideau, là....

                                      • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 14:57

                                        « ensemble, tout devient possible »....



                                      • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 15:02

                                        Oui, futur locataire du placard à balais ?...


                                      • morice morice 4 avril 2012 15:07

                                        un costume en chêne avec poignées l’attend, c’est pour ça qu’il prend les devants en clamant que c’est une mafia. Pour rester en vie !


                                      • chapoutier 4 avril 2012 14:57

                                        ca y est il y a du conspirationnisme dans l’air

                                        http://www.newspress.fr/Communique_FR_253115_867.aspx

                                        Affaire Merah

                                        Synergie Officiers - 04/04/2012 11:55:52

                                        SYNERGIE-OFFICIERS est consterné par les allégations scandaleuses de l’avocate du père de l’assassin de Toulouse et Montauban (condamné pour trafic de stupéfiants), Mohammed MERAH. Une fois encore, la liberté d’expression et le respect des droits sont le prétexte aux pires dérives, piétinant sans scrupule le respect dû aux familles des victimes massacrées par celui que l’on voudrait aujourd’hui ériger en martyr de la République.

                                        SYNERGIE-OFFICIERS s’interroge sur la présentation surprise, plus de 10 jours après les faits, d’une théorie conspirationniste farfelue dénuée de tout élément probant visant à discréditer la Police Nationale et la République Française.

                                        SYNERGIE-OFFICIERS demande à ce que toutes les voies de recours soient étudiées contre les auteurs de calomnies répandues, contre ceux qui mettent leur vie au service de la sécurité des citoyens.

                                        SYNERGIE-OFFICIERS dénonce toutes les manoeuvres dilatoires dont le seul objectif consiste à disqualifier le socle républicain au profit d’intérêts nébuleux.

                                        Le Bureau National


                                        • morice morice 4 avril 2012 15:05

                                          on attend le texte du bureau national de la Gendarmerie....



                                          allez encore un exemple des « short-people »


                                          la dame, c’est Sissi... si, si. la princesse ex Gaubert.

                                          on réécoute leur hymne :



                                          oui, je sais, ça ne parle pas de vêtement, mais là je parle du patron.

                                          • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 15:07

                                            Synergie officier

                                            On ne peut mieux faire dans le genre « impartial »...
                                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Beschizza
                                            .


                                            • chapoutier 4 avril 2012 15:20

                                              sur synergie alliance et compagnie, ce qu’il faut voir c’est qu’ils appellent à faire taire « par toute voie de recours » les « conspirationnistes ».
                                              or les voies de recours en questions n’existent pas, chaque citoyen à légitimement le droit de s’exprimer et d’exprimer ses doutes.
                                              d’où le terme conspirationniste, exactement comme pour le 11/9.
                                              ils veulent nous interdire de contester la « vérité établie ».

                                              ces « syndicats » de policiers sont inféodés à l’ump , l’ump se tait, pas un mot, pas une déclaration, ils laissent parler la police « par le biais des »syndicats« pour avancer tranquillement vers le patriot act français.

                                              ces »syndicats " représentent un véritable danger pour la démocratie, ils viennent de franchir un cap de plus, ils appellent à la fin de la liberté d’opinion et d’expression.


                                              • Tall 4 avril 2012 15:22

                                                morice

                                                Dans ce lien que vous avez donné récemment, en écoutant plusieurs fois très attentivement, on peut distinguer les tirs de Merah de ceux du Raid

                                                Au début de chaque séquence de tir, on a des petits Pan ! Pan ! ( arme de poing de Mehra ) qui précèdent directement une série de BANG ! BANG ! BANG ! ( armes du Raid )

                                                On peut ainsi un peu deviner ce qui s’est passé à l’intérieur avec cette bande-son

                                                Et ça m’étonnerait qu’il ait pu atteindre le balcon avec des rafales pareilles, d’autant que les balles qui atteignent le gilet pare-balle sont autant d’énormes coups de poings dans son thorax

                                                • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 16:30

                                                  Il est fort le « Jihadiste » ! tirer 30 bastos avec un colt 45 ( 8 coups..) , Luky Luke est un amateur à côté !!
                                                  On comprend mieux pourquoi les us se tirent la queue en trompette de l’Afghanistan, impossible de lutter contre des clochards démoniaques....


                                                • morice morice 4 avril 2012 19:07

                                                  conclusion ils ne tirent pas sur lui


                                                  mais dans les plafonds....

                                                  dr’où les trous à des endroits où il ne devrait pas y en avoir

                                                  aucune trace de sang aussi avec ce carnage...

                                                  vous laissez donc entendre que c’est une mise en scène ???

                                                  Au début de chaque séquence de tir, on a des petits Pan ! Pan ! ( arme de poing de Mehra ) qui précèdent directement une série de BANG ! BANG ! BANG ! ( armes du Raid )

                                                  pas sûr en ce cas que ce soit lui qui tire ; quand on a décidé une mise en scène on ne joue pas qu’un rôle.

                                                  ils savaient où il se terrait dans l’appart

                                                  dans le seul endroit où il ne pouvait rien voir arriver !

                                                • simir simir 5 avril 2012 07:58

                                                  @ Pyrathome

                                                  Non 7 coups si c’était bien un Colt Government (7 dans le chargeur et 1 dans le cannon) Je doute qu’au changement de chargeur il ait pris le temps d’en mettre une dans le cannon

                                                • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 4 avril 2012 18:44

                                                  Bonjour,

                                                  Je n’avais pas vu cette vidéo. Outre votre pertinente remarque sur la présence d’une cabine de douche, en lieu et place d’une baignoire, on peut rectifier ce plan en inversant la chambre à coucher et le séjour.
                                                  En effet, la cuisine est ouverte (à l’américaine) sur la pièce qui comporte la baie à allège haute, la seule de l’appartement, à droite sur la façade principale. Cette pièce est donc le séjour. La chambre, elle, donne sur la loggia. D’ailleurs, le mobilier éparpillé le confirme.


                                                • Pyrathome Pyrathome 4 avril 2012 16:24

                                                  S’il est occis, on maquille...

                                                  Et pourquoi on maquille ? Parce qu’on dit à tout le monde qu’on « le veut vivant » , et qu’il faut justifier le fait que Merah soit criblé de balles, et que donc faire croire qu’il était impossible de le prendre vivant à cause d’une sortie « kamikaze » de celui-ci....
                                                  En réalité, il y a fort à parier qu’il a été « copieusement arrosé » dans sa salle de bain......pour la bonne et simple raison qu’il ne devait en aucun cas parler ! Ce qui prouve de facto, qu’il aurait eu des « choses embarrassantes à dire à la justice ».....
                                                   


                                                  • Soi Même 4 avril 2012 17:18

                                                    Il est intéressant d’étudier le précédent cas ? il donne les clé de cette affaire.

                                                    SARKOZY libère un enfant otage -Neuilly

                                                    http://www.dailymotion.com/video/x1sgn3_sarkozy-libere-un-enfant-otage-neui_news

                                                    Toulouse : Sarkozy, du « super flic » au président-candidathttp://www.lexpress.fr/actualite/politique/toulouse-sarkozy-du-super-flic-au-president-candidat_1096267.html

                                                    • morice morice 4 avril 2012 19:08

                                                      Et pourquoi on maquille ? Parce qu’on dit à tout le monde qu’on « le veut vivant » , et qu’il faut justifier le fait que Merah soit criblé de balles, et que donc faire croire qu’il était impossible de le prendre vivant à cause d’une sortie « kamikaze » de celui-ci.


                                                      voilà en effet.

                                                      bien vu pour la douche.

                                                      • morice morice 4 avril 2012 23:05

                                                        Il est intéressant d’étudier le précédent cas ? il donne les clé de cette affaire. 

                                                        déjà cité plusieurs fois ici : apprenez à suivre les fils au lieu de chercher à les détruire.

                                                        • Soi Même 4 avril 2012 23:54

                                                          Tiens une personne qui pense un peut autrement que toi.

                                                          Maintenant, de nombreux amis autour de moi croient que c’est vraiment ce Mohammed Merah qui est l’auteur de ces meurtres. Pourquoi pas. Mais dans ce cas, il faut le considérer comme un agent d’une organisation étatique ou privée capable de former un tel individu, de lui donner des objectifs clairs et précis, des modes opératoires, de lui donner les moyens financiers (5) et de le sacrifier pour « la bonne cause ». Car j’insiste encore là-dessus, ces meurtres ne sont pas l’œuvre d’un amateur. Il aurait pu se former à titre individuel en fréquentant divers école de tirs, en faisant des stages particuliers, mais je pense que la D.C.R.I. en aurait eu vent. Donc il y a bien une organisation derrière ce Merah. Et qui dit organisation, dit objectifs (politiques en l’occurrence) à la hauteur de tels risques. Et si on cherche le mobile du crime, en cette veille d’élection présidentielle, il est difficile de penser à autre chose qu’à la manipulation des masses en vue de les mouvoir dans un sens précis, de les faire voter pour les candidats choisis et servent certains intérêts. Ces meurtres, ces « tueries », ont été comme les aboiements et les coups de dents du chien de berger qui rassemble et dirige le troupeau de moutons bêlants là où le berger lui ordonne. Les moutons sont « libres » tant qu’ils restent dans le troupeau, mais dès qu’ils s’éloignent du troupeau, ou pire, dès que le troupeau souhaite prendre une autre voie, les chiens sont là pour leur faire peur. Et ça marche. C’est aussi vieux que le monde…


                                                          • Soi Même 4 avril 2012 23:56

                                                            Donc, pour résumer, engagez un tueur professionnel. Faites-lui commettre des assassinats destinés à choquer l’opinion publique juste un petit mois avant les élections présidentielles. Sélectionnez auparavant un jeune merdeux, fantasmant plus ou moins sur les djihadistes et en se masturbant toute la journée sur des vidéos sordides de Tchétchènes décapitant des infidèles, et armé (pourquoi pas les lui vendre ?) de pistolets (du même modèle bien sûr que les assassinats). Et attendez quelques jours. Quand l’opinion public est gonflée à mort, envoyer vos pitbulls débiles l’éliminer, mais en ayant pris soin d’annoncer auparavant haut et fort que vous avez récupéré tous ses aveux avec force détails. Le travail est fait. Ne reste plus qu’à palabrer et à s’exhiber pour se faire élire au nom de la défense des citoyens contre les extrémistes, les méchants, les terroristes, les salopards, les agitateurs, les merdeux, les antisociaux, les étrangers, pourquoi pas contre les musulmans (ah, pardon, les islamistes) et finalement contre tout le monde entier (mais pas contre les Américains, car on ne peut pas se faire élire si on est contre eux…). Et une fois élu, on aime tout le monde, tout le monde devient beau et gentil, et on s’assure alors de réprimer sévèrement les racistes, les négationnistes, tous ces pauvres cons qui n’aiment personnes et qui sont toujours contre tout le monde, bref les gars qui nous ont élus car ils croyaient qu’on était de leur côté, qu’on était comme eux, les gens qui croyaient que l’on voulait faire de notre pays une nation… Les pauvres crédules !

                                                             

                                                            À bon entendeur…



                                                              • morice morice 5 avril 2012 00:51

                                                                aujourd"hui, j’ouvre une bouteille de champ !!



                                                                superbe pour lui !!! vas y youssou’n’dour !!! 

                                                                un concert de Gabriel à Dakar !!!!

                                                                • morice morice 5 avril 2012 00:54

                                                                  nouvelle de la propagande familiale :


                                                                  Carla Bruni-Sarkozy dénonce « la sempiternelle croisade anti-Sarkozy » d’une partie de la presse et défend l’action de son mari à la présidence de la République, tout en se défendant de faire de la politique, dans une interview à paraître jeudi dans leNouvel Observateur.

                                                                  « Sur le terrain, je ne ressens pas d’agressivité, les gens semblent aimer Nicolas.

                                                                  L’anti-sarkozysme est un phénomène d’élite parisienne », affirme l’épouse du chef de l’Etat, qui souligne qu’elle l’accompagne dès qu’elle peut dans ses déplacements de campagne.
                                                                  « les gens semblent aimer Nicolas »
                                                                  qu’elle prenne le métro ici à Lille, « la femme de ».
                                                                  elle entendra tout le bien qu’on pense de son mari !

                                                                  il est temps qu’elle reparte en studio, celle-la, et qu’elle y reste.



                                                                  • morice morice 5 avril 2012 09:19

                                                                    La menace terroriste vu du côté américain.... La grande connerie sur AlQuaida se continue..


                                                                    Le FBI toujours dirigé par le même directeur depuis Bush cherche une menace inexistante à partir d’un crétin qui fait une proposition de montage Photoshop.

                                                                    http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20120404.OBS5444/al-qaida-le-retour-le-photomontage-qui-fait-trembler-new-york.html

                                                                    Logiquement, Al Qaida devrait apparaître dans le programme économique de Sarkozy, avec l’achat de Photoshop pour la DCRI....

                                                                    • mortelune mortelune 5 avril 2012 10:37

                                                                      J’adore cette capacité à faire des recherches exhaustives, ou presque, sur un sujet. Celui-ci est tout aussi sérieux que les précédents. Par contre j’ai du mal à comprendre l’intransigeance dans vos commentaires. Un peu comme-ci les autres n’étaient que des cons. Certe vous avez votre opinions sur nombres de personnes mais quoi, les avis sont partagés puisqu’il y est clair que chacun voit le monde d’une manière différente. C’est justement nos différences qui font la richesse du monde. Par exemple vous citez Meyssan du réseau voltaire. Qu’il soit facho ou pas m’importe peu puisque les infos qu’il donne sont complémentaires à celles que je trouve sur le net.

                                                                      Vous ne tolérez pas davantage ceux qui induisent une hypothèse Israélienne à Toulouse. Evidemment vous n’avez pas tord de vouloir remettre sur la bonne route ceux qui voudraient s’en écarter. Mais « vouloir » n’est pas « pouvoir » d’où votre agressivité. Je vous propose donc de prendre une petite heure pour relativiser tout ça, assis au bord d’un lac. J’ai le sentiment que cette ’colère’ vous fait davantage de mal que de bien, non ? En tout cas vous avez nettement le niveau pour faire le tri dans tout ça. Nos idées peuvent se partager si facilement pourquoi vouloir les imposer ?
                                                                      Mon avis est qu’al kaïda est bel et bien un montage fait par la CIA depuis le début (lors du conflit afgan/russie).
                                                                      Merah est le tueur des 3 militaires et je doute encore pour l’école.
                                                                      Le but du raid était de le ’neutraliser’ 
                                                                      Les Européens qui veulent rejoindre un groupe quel qu’il soit, doivent rester libre de le faire. C’est le prix de la liberté et nous ne sommes pas en guerre. 
                                                                      Les sionistes manœuvrent dans l’ombre à notre détriment. 
                                                                      Bref .... smiley


                                                                      • Soi Même 5 avril 2012 11:09

                                                                        A part Meyssan, ta liste ne correspond pas à mes critères, car je préféré vois tu avec ceux qui on une affinité avec un Jean Ziegler , où des journalistes atypiques du genre ,Michel Collon où d’autres, voit tu pour une fois je te donne pas la référence afin que tu ne puises pas te faire les gorges chaudes.

                                                                         par contre je t’encourage à lire se texte.

                                                                        http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMDictionnaire?iddictionnaire=1680

                                                                        LE DÉCLIN DU COURAGE Date:1978 | 6 | 8                    Sélection et mise en page par l’équipe de Perspective Monde

                                                                        Extraits du discours prononcé par Alexandre Soljénitsyne, prix Nobel de littérature(1970) à Harvard le 8 juin 1978. Il condamne alors les deux systèmes économiques -le communisme et le capitalisme. Il dénonce surtout la chute spirituelle de la civilisation.

                                                                        Le déclin du courage est peut-être le trait le plus saillant de l’Ouest aujourd’hui pour un observateur extérieur. Le monde occidental a perdu son courage civique, à la fois dans son ensemble et singulièrement, dans chaque pays, dans chaque gouvernement, dans chaque pays, et bien sûr, aux Nations Unies. Ce déclin du courage est particulièrement sensible dans la couche dirigeante et dans la couche intellectuelle dominante, d’où l’impression que le courage a déserté la société toute entière. Bien sûr, il y a encore beaucoup de courage individuel mais ce ne sont pas ces gens là qui donnent sa direction à la vie de la société. Les fonctionnaires politiques et intellectuels manifestent ce déclin, cette faiblesse, cette irrésolution dans leurs actes, leurs discours et plus encore, dans les considérations théoriques qu’ils fournissent complaisamment pour prouver que cette manière d’agir, qui fonde la politique d’un Etat sur la lâcheté et la servilité, est pragmatique, rationnelle et justifiée, à quelque hauteur intellectuelle et même morale qu’on se place. Ce déclin du courage, qui semble aller ici ou là jusqu’à la perte de toute trace de virilité, se trouve souligné avec une ironie toute particulière dans les cas où les mêmes fonctionnaires sont pris d’un accès subit de vaillance et d’intransigeance, à l’égard de gouvernements sans force, de pays faibles que personne ne soutient ou de courants condamnés par tous et manifestement incapables de rendre un seul coup. Alors que leurs langues sèchent et que leurs mains se paralysent face aux gouvernements puissants et aux forces menaçantes, face aux agresseurs et à l’Internationale de la terreur. Faut-il rappeler que le déclin du courage a toujours été considéré comme le signe avant coureur de la fin ?

                                                                        La presse, aussi, bien sûr, jouit de la plus grande liberté. Mais pour quel usage ? (...) Quelle responsabilité s’exerce sur le journaliste, ou sur un journal, à l’encontre de son lectorat, ou de l’histoire ? S’ils ont trompé l’opinion publique en divulguant des informations erronées, ou de fausses conclusions, si même ils ont contribué à ce que des fautes soient commises au plus haut degré de l’Etat, avons-nous le souvenir d’un seul cas, où le dit journaliste ou le dit journal ait exprimé quelque regret ? Non, bien sûr, cela porterait préjudice aux ventes. De telles erreurs peut bien découler le pire pour une nation, le journaliste s’en tirera toujours. Etant donné que l’on a besoin d’une information crédible et immédiate, il devient obligatoire d’avoir recours aux conjectures, aux rumeurs, aux suppositions pour remplir les trous, et rien de tout cela ne sera jamais réfuté ; ces mensonges s’installent dans la mémoire du lecteur. Combien de jugements hâtifs, irréfléchis, superficiels et trompeurs sont ainsi émis quotidiennement, jetant le trouble chez le lecteur, et le laissant ensuite à lui-même ? La presse peut jouer le rôle d’opinion publique, ou la tromper. De la sorte, on verra des terroristes peints sous les traits de héros, des secrets d’Etat touchant à la sécurité du pays divulgués sur la place publique, ou encore des intrusions sans vergogne dans l’intimité de personnes connues, en vertu du slogan : « tout le monde a le droit de tout savoir ». Mais c’est un slogan faux, fruit d’une époque fausse ; d’une bien plus grande valeur est ce droit confisqué, le droit des hommes de ne pas savoir, de ne pas voir leur âme divine étouffée sous les ragots, les stupidités, les paroles vaines. Une personne qui mène une vie pleine de travail et de sens n’a absolument pas besoin de ce flot pesant et incessant d’information. (...) Autre chose ne manquera pas de surprendre un observateur venu de l’Est totalitaire, avec sa presse rigoureusement univoque : on découvre un courant général d’idées privilégiées au sein de la presse occidentale dans son ensemble, une sorte d’esprit du temps, fait de critères de jugement reconnus par tous, d’intérêts communs, la somme de tout cela donnant le sentiment non d’une compétition mais d’une uniformité. Il existe peut-être une liberté sans limite pour la presse, mais certainement pas pour le lecteur : les journaux ne font que transmettre avec énergie et emphase toutes ces opinions qui ne vont pas trop ouvertement contredire ce courant dominant.

                                                                        Tout cela est sensible pour de nombreux observateurs partout sur la planète. Le mode de vie occidental apparaît de moins en moins comme le modèle directeur. Il est des symptômes révélateurs par lesquels l’histoire lance des avertissements à une société menacée ou en péril. De tels avertissements sont, en l’occurrence, le déclin des arts, ou le manque de grands hommes d’Etat. Et il arrive parfois que les signes soient particulièrement concrets et explicites. Le centre de votre démocratie et de votre culture est-il privé de courant pendant quelques heures, et voilà que soudainement des foules de citoyens Américains se livrent au pillage et au grabuge. C’est que le vernis doit être bien fin, et le système social bien instable et mal en point.

                                                                        Mais le combat pour notre planète, physique et spirituel, un combat aux proportions cosmiques, n’est pas pour un futur lointain ; il a déjà commencé. Les forces du Mal ont commencé leur offensive décisive. Vous sentez déjà la pression qu’elles exercent, et pourtant, vos écrans et vos écrits sont pleins de sourires sur commande et de verres levés. Pourquoi toute cette joie ?

                                                                        Quand bien même nous serait épargné d’être détruits par la guerre, notre vie doit changer si elle ne veut pas périr par sa propre faute. Nous ne pouvons nous dispenser de rappeler ce qu’est fondamentalement la vie, la société. Est-ce vrai que l’homme est au-dessus de tout ? N’y a-t-il aucun esprit supérieur au-dessus de lui ? Les activités humaines et sociales peuvent-elles légitimement être réglées par la seule expansion matérielle ? A-t-on le droit de promouvoir cette expansion au détriment de l’intégrité de notre vie spirituelle ?

                                                                        Si le monde ne touche pas à sa fin, il a atteint une étape décisive dans son histoire, semblable en importance au tournant qui a conduit du Moyen-âge à la Renaissance. Cela va requérir de nous un embrasement spirituel. Il nous faudra nous hisser à une nouvelle hauteur de vue, à une nouvelle conception de la vie, où notre nature physique ne sera pas maudite, comme elle a pu l’être au Moyen-âge, mais, ce qui est bien plus important, où notre être spirituel ne sera pas non plus piétiné, comme il le fut à l’ère moderne.

                                                                        Notre ascension nous mène à une nouvelle étape anthropologique. Nous n’avons pas d’autre choix que de monter ... toujours plus haut."

                                                                        Alexandre Soljénitsyne, Le Déclin du courage, Harvard, 8 juin 1978

                                                                        Vois tu, j’apporte plus de considération pour ce texte que tes élucubrations ton dandysme de pigiste.

                                                                        Car la grand différence avec toi, Alexandre Soljénitsyne sa puissance de sa pensé, il y a puisse dans la souffrance de la vie. Et ce qu’il dit, ne peut que être marquer par le sceaux de la vérité.


                                                                        • Soi Même 5 avril 2012 13:03

                                                                          Une question, < Ce commentaire est replié car il ne respecte pas la charte,

                                                                          • Toute insulte ou attaque personnelle est proscrite ;
                                                                          • Aucun règlement de compte ou provocation n’est toléré ;
                                                                          • L’acharnement flagrant contre un auteur ou un commentateur, même en absence d’insulte, est interdit.
                                                                          Tout commentaire qui déroge à ces règles pourra être supprimé ; inutile donc d’y répondre, car votre réponse sera également supprimée. En cas de récidives répétées, le compte pourra également être supprimé.>

                                                                          Pourquoi repliés des commentaires qui dérogent pas plus ce que l’auteur de l’article fait, du fait même qu’il utilise ces méthodes pour calomnier, ceux qui ne pensent pas comme lui ? Y a t’ il deux poids et mesure dans cette affaire , dans quelle mesure cela est un débat ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès