Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jacques Cheminade n’a jamais existé !

Jacques Cheminade n’a jamais existé !

Il était invité à intervenir à l'Assemblée Nationale le mercredi 20 février 2013, au colloque organisé par l'Académie de Géopolitique de Paris sur le thème ; « Crise en Syrie : défi à la diplomatie mondiale ».
 
Il était invité, à la fois par le PS et l'UMP, pour modérer un débat sur la réforme bancaire ; suite à quoi Var Matin titrait : "Jacques Cheminade au-dessus des clivages »


 
Son parti a présenté 78 candidats aux législatives de 2012 et de nouveaux 2 candidats aux partielles de 2013 : Karel Vereycken et Julien Lemaître
 
Celui qui se bat depuis 1995 pour la séparation stricte des banques – et non pas seulement de leurs activités – était invité sur le plateau de France 3 pour débattre avec Valérie Rabault, la vice-présidente de la Commission des Finances, de la Réforme bancaire.
 
Il était récemment au coeur d'une conférence internationale réunissant des émissaires des gouvernements du Japon, de la Chine, de la Russie, des Etats-Unis, de l'Allemagne pour évoquer un nouveau paradigme pour sauver l'humanité de l'effondrement économique mondial en cours…
 
Mais officiellement… il n'existe pas et personne ne le connaît :-)

Voici donc la face "cachée" de Jacques Cheminade !


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Pierre Pierre 2 mai 2013 13:19

    L’égalité des chances des candidats à la présidentielle française est une vaste fumisteries qui ne convainc plus que les gogos.

    L’Europe est à la dérive parce qu’il n’y a pas de débats contradictoires possibles dans ses média sur les conséquences de la mondialisation vu qu’ils sont unanimes à dire qu’il n’y a pas d’autre voies que celle dictée par Bruxelles.

    Le comportement du Monde et des « journalistes » intervieweurs est indigne du métier qu’ils représentent. Et dire qu’ils se permettent de donner des leçons de démocratie aux Russes !

    C’est affligeant ! Pauvre France ! Pauvre Europe !


    • paul 2 mai 2013 13:54

      Excellente émission sur l’Économie le 12 février sur le plateau de Taddeï où Cheminade, en compagnie de l’économiste suisse Myret Zaki et d’Olivier Berruyer, a démontré les raisons de la crise financière ainsi que la nullité de la réforme bancaire défendue par Valérie Rabault .
      Quoi qu’on pense de lui, il dérange le discours officiel et leurs toutous médias, il est donc black listé .


      • Le Grunge Le Grunge 2 mai 2013 16:10

        Et oui, M Cheminad avait vu la carotte arrivé, la seule chose qu’il n’a pas vu c’est que rien ne changera par les voies politique conventionnelle et par le vote mais par le terrorisme ou la resistance, ca dépend du point de vue...


        • Ricquet Ricquet 2 mai 2013 20:34

          Oui : LAMENTABLE !

          La parole est monopolisée par l’imposture des médiagogues dévots ou faussaires.
          L’imposture remplace l’intelligence en quarantaine (ex : Maurice Allais (Nobel d’économie) se voit refuser sa tribune dans les médias parce que « dissonante »)
          Les infamies sont légions...
          Et pour couronner le tout, les « Bhl » en services commandés distillent la litanie mondialiste, avec la complaisance de l’establishment coopté qui fait consensus. (NWO oblige...)

          Démocratie d’opérettes pour ténors à la botte : voilà l’enjeu des élections...
          La persévérance des candidats hors norme (Cheminade, Asselineau) est donc hautement salutaire et compliqué, avec sens interdits et impasses en tout genre.

          • Ruut Ruut 3 mai 2013 06:42

            Bienvenu dans la Médiacratie.



            • DanielD2 DanielD2 3 mai 2013 13:05

              Rooo mais combien de temps vous allez nous gonfler avec ce mec ?

              Il a eu son temps de parole pendant la présidentielle, et pour dire quoi ? Rien ni de nouveau, ni d’original, ni de courageux. Sinon il n’aurait pas fait 0,2 %. Il ne sert à rien.


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 6 mai 2013 09:52

                Merci de votre contribution au débat. On le voit, vous avez d’excellents point-de-vue.


              • Mano68 Mano68 6 mai 2013 17:51

                Il ne sert à rien ? Au contraire, c’est l’une des petites voix qu’il faudrait davantage écouter, à condition qu’on lui laisse le loisir de parler librement de son programme (que j’ai lu et que je trouve intéressant même si je ne suis pas forcément d’accord avec tout).

                Seulement, les nouveaux « chiens de garde » écartent du débat tout candidat pouvant faire douter l’opinion publique qu’il y a d’autres alternatives possibles au système financier actuel.

                François Asselineau, par son parcours (diplômé d’HEC, inspecteur général des finances, etc) et sa culture (cf. ses conférences) est un autre candidat sérieux. A abattre ?
                Affaire à suivre ...


                • Mano68 Mano68 6 mai 2013 18:00

                  J’aurais du me relire avant de publier, désolé. Evidemment, je voulais écrire « ... pouvant faire douter [...] qu’il n’y a pas d’autres alternatives ... »


                  • alinea Alinea 8 mai 2013 22:35

                    J’aime bien Cheminade ! mais je ne le suis plus du tout dans ses délires technologiques ! Sinon, j’aime bien ses certitudes, son attitude sa parole ! Je trouve, oui, je trouve dommage qu’il soit si marginal ; cela prouve en tout cas que l’on vit dans une société plan-plan, sans fantaisie : les sentiers sont balisés, pourquoi marcher à côté ? Je vous le demande !


                    • jlbahanba 14 novembre 2013 17:49

                      Ce mec est un fou il risque d’avoir un soudain cancer le jour ou il aura la reconnaissance du peuple !

                      Respects

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès