• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jacques Chirac perd son triple A

Jacques Chirac perd son triple A

Il est reconnu coupable ce matin.

Jacques Chirac a été déclaré jeudi matin coupable de détournements de fonds publics pour certains des emplois fictifs de la Mairie de Paris. Le parquet avait requis sa relaxe lors de son procès en septembre dernier. Poursuivi pour "détournement de fonds publics, abus de confiance et prise illégale d'intérêt " pour 28 emplois présumés fictifs de chargés de mission à son cabinet de maire de Paris entre 1992 et 1995, Jacques Chirac encoure dorénavant jusqu'à dix ans de prison, purement théorique bien entendu.
Après douze ans d'immunité pénale à l'Elysée suivis d'années d'atermoiements judiciaires, voilà un épilogue - même provisoire car l'ancien chef de l'Etat, âgé de 79 ans, a la possibilité de faire appel - assez inattendu.
C'est le moment idéal pour faire le bilan objectif de ses deux septennats.
Son premier mandat démarre à 11,3 % de chômeurs, avec un pic à 12,2 % en 1997. Mais son second mandat s’achève par une éclaircie. Le taux s’établit officiellement à 8,4% de la population active, un bon résultat qui s'explique par la nette croissance de ces années-là. En dépit de l’action volontariste de Jean-Louis Borloo, sa politique n’a en revanche pas permis de réduire la précarité : au moins 100 000 personnes vivent toujours dans des abris précaires en 2011. Elu en 1995 sur la promesse de réduire la « fracture sociale » il partira sur un relatif échec.
Le président avait fait en outre de la baisse de 30 % de l’impôt sur le revenu l’une de ses principales propositions de campagne en 2002. Confronté aux déficits publics, Chirac va initier une réforme qui profitera en réalité aux bas et très hauts revenus. Par ailleurs, les prélèvements obligatoires sont, eux, passés de 42,7 % en 1995 à 44,4 % en 2006 et la dette publique a augmenté pour passer à 63,9 % du PIB fin 2006, soit 9 points de plus qu’en 1995. Il ne l'aura donc pas contenu.

Jacques Chirac traversera par surcroît trois crises sociales majeures. Des émeutes de banlieue en novembre 2005, en passant par les grêves obligeant à une peu glorieuse capitulation sur la réforme des retraites, jusqu'à la fronde anti-contrat première embauche (CPE) en 2006, Jacques Chirac n’a pas su se faire entendre. Destiné aux moins de 26 ans, le fameux CPE provoque une telle levée de boucliers chez les étudiants que les trois mois de crise qui s'ensuivront obligeront Jacques Chirac à se désolidariser publiquement de son Premier ministre Villepin, comme il l'avait fait de l'infortuné Juppé auparavant.
Après douze années au pouvoir, la France que laisse Jacques Chirac, sur le plan économique et social, ne va guère mieux que celle qu'il a trouvée. Certes, son bilan est in abstracto meilleur que celui de son successeur. Mais il faut convenir que les temps étaient bien moins tourmentés...

Curieusement, après une décennie de railleries ("Supermenteur", son surnom, traduit assez bien ce que disent et répètent les sondages très mitigées de son époque ) il bénéficie aujourd'hui d'une excellente image auprès des Français. La conclusion judiciaire délivrée ce 15 décembre 2011 risque peut-être de la dévaluer. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • spartacus1 spartacus1 15 décembre 2011 14:20

    « ... il bénéficie aujourd’hui d’une excellente image auprès des Français. »

    Il faut dire que comparé à l’olibrius qui a succédé à Chirac, n’importe qui peut avoir bonne image.


    • Fergus Fergus 15 décembre 2011 15:23

      Bonjour, Grégoire.

      Au contraire de vous, je trouve que Chirac a bel et bien gardé son triple A :
      Arnaqueur, Amoral, Amnésique !

      D’autre part, je trouve curieux que vous ayez passé sous silence, dans les « bonnes années » de Chirac, le rôle éminent joué par... Jospin.


      • ZEN ZEN 15 décembre 2011 16:33

        Promis, juré, il ne recommencera plus
        D’ailleurs, il a tout oublié...


        • soubise 15 décembre 2011 17:51

          Boffff , il fût moins pire que celui là qui bat tous les records d’impopularité...
          Chirac nous a maintenu par le col au dessus du vide, Nabot 1° nous a poussé dans le trou.


          • Yohan Yohan 15 décembre 2011 18:12

            Chirac, il a surtout creusé la dette et anesthésié la France. « Mangez des pommes » et pour lui c’était festin tous les jours. Belle cave de pinard administrée par je ne sais plus qui, frais de bouche incluant Pétrus, Cheval Blanc, Mouton Rothchild, un fabuleux trésor alimenté aux frais du contribuable. Et je passe sur les faux électeurs. Bref, il nous aura tous bien couillonné avec sa bouille débonnaire...


            • Ptetmai 15 décembre 2011 21:13

              Je ne sais si pour être député de Corrèze il a triché, mais pour être maire de Paris, c’est sûr que oui et ça l’a passablement aidé à gagner la présidentielle avec un compte de campagne dépassé ; ce qui aurait dû l’invalider si Dumas, président du conseil constitutionnel, n’avait pas lui même des casseroles à se faire pardonner.

              Pouvait-il être candidat à la présidence alors qu’il était coupable ?

              Les juges l’ont condamné pour sauver la face, mais c’est de la prison ferme qu’il aurait dû faire en son temps

              Alors laisser entendre que LES Français garderont de l’estime pour lui, c’est insulter l’intelligence de pas mal de Français , et je suis fier d’en être.

              Si mépriser était sage, ce type serait à mépriser profondément comme son successeur.


              • spartacus spartacus 16 décembre 2011 09:47

                Chirac un délinquant ?

                Quelle surprise !

                Moi qui le croyait aussi pur que Baladur ! 

                L’homme tellement populaire qu’il a vendu pour 10 millions de T-shirt à 10€ pièce.....Rendez vous compte, les français ont 100 millions de T-shirt dans les armoires. Mieux que les ventes de T-shirt Nike ou Adidas dans l’année...Avec de tels arguments, la justice attendra combien de temps ? Comme Chitac ?



                • SEPH SEPH 16 décembre 2011 12:51

                  Un gamin de 16 ans avait volé 6 bouteilles de champagne pour les fêtes de fin d’année : la justice la condamné à 6 mois de PRISON FERME ( 1 mois par bouteilles) !!!

                  Chirac a détourné combien de millions
                   ?, notamment pour acheter son élection présidentielle par une propagande médiatique digne de Berlusconi  :  2 ans avec SURSIS. C’est pas cher payé, compte tenu des abus de biens sociaux et des sommes détourné, c’est même dérisoire ! !


                  • ZEN ZEN 16 décembre 2011 19:21

                    Un gamin de 16 ans avait volé 6 bouteilles de champagne pour les fêtes de fin d’année

                    C’est inadmissible ! smiley
                    Qui vole un oeuf...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès