Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Jean-Luc Hees met dehors Stéphane Guillon

Jean-Luc Hees met dehors Stéphane Guillon

C’est fait. La machine sarkozyaque tourne à plein. Avec une intervention dans le rachat du Monde, ses amis aux manettes de nombre de médias, voilà qu’Hees fout à la porte Guillon (Le Monde) : L’humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans.

Ce même Hees a nommé l’ami de la femme du Président, un certain Philippe Val, que celui-ci agit en petit chef de bande et qu’il se voit très mal perçu par la rédaction comme le révèle une motion votée contre lui (Le Monde) : 
France Inter connaît de sérieuses turbulences depuis l’arrivée de Philippe Val. Reconnaissez-vous avoir commis des erreurs ?
 
C’est vrai qu’il y a eu parfois des maladresses. Qui n’en commet pas ? Mais, dans un an, Val n’agira pas de la même façon. Il a atterri dans une grosse structure et mon erreur a été de le laisser y aller seul. Depuis, quelques semaines, il travaille avec Laurence Bloch comme adjointe qui connaît parfaitement la maison. Il ne s’agit pas d’un recadrage de Val, mais d’un renforcement.
 
Cela n’a pas empêché la rédaction de voter la semaine dernière une motion contre Philippe Val à propos de la grille de rentrée...
 
Oui mais cette inquiétude ne correspond pas à la réalité. Il n’y a pas de grands chambardements à France Inter. La mécanique d’une grille est très compliquée. Il faut bouger car il y a des émissions qui ne marchent pas bien. Val, qui a un projet éditorial et culturel, essaie de trouver des solutions de remplacement pour les journalistes ou animateurs dont les émissions seront supprimées. On ne laisse jamais les gens au bord de la route. Je connais beaucoup de journalistes à l’extérieur qui aimeraient vivre le malaise de France Inter.
 
France Inter a été considéré par ce même Val, ami de la femme du Président, ce même val qui hait Internet qui le lui rend bien, ce Val qui n’aime pas ce que les autres font comme ce qu’il a fait lui à Charlie Hebdo, comme ayant pour propriétaire Nicolas Sarkozy. Evidemment ce n’est ni factuellement vrai, ni moralement vrai. France Inter n’est pas (enfin n’était pas) une radio d’Etat comme à Cuba ou en Corée du Nord, mais une radio publique qui appartient à son public, qui appartient à ceux qui payent la redevance et non à ceux qui sont élus qui ne sont que dépositaires temporaires d’un pouvoir de gestion mais en aucun cas propriétaire de la France ni des Français.
 
Hees nommé par le « propriétaire » vient de faire ce pour quoi il a été nommé : mettre de l’ordre dans la radio publique et préparer la future campagne électorale comme l’ont voit que cette campagne est à plein régime avec des actions de communication tous azimuts : faux rapprochement avec Bayrou (malgré tous les démentis de ce derniers la presse insiste), suppression potentielle de la garden party, possible modification de la loi sur les retraites, il reçoit même Thierry Henri - tout un symbole celui qui a triché et qui n’est ni entraineur, ni sélectionneur, ni dirigeant, ni président de la FFFB, ni capitaine, ni même buteur de l’Equipe de France - …
 
Voici donc son argumentation : 
 
La saison de France Inter a été ponctuée par les polémiques autour des chroniques de Stéphane Guillon et dernièrement de Didier Porte. Les auditeurs d’Inter les retrouveront-ils dans la nouvelle matinale de septembre ?
 
Non, car je ne m’appelle pas Raymond Domenech. J’ai eu de nombreuses discussions avec Stéphane Guillon à propos de ses chroniques. Si l’humour se résume à l’insulte, je ne peux le tolérer pour les autres mais également pour moi. Quel patron d’une grande entreprise accepterait de se faire insulter par un de ses salariés sans le sanctionner. J’ai un certain sens de l’honneur et je ne peux accepter que l’on me crache dessus en direct.
 
L’humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans. Je prends cette décision non pas sur une quelconque pression politique mais en m’appuyant sur des valeurs minimales d’éducation et de service public. Je considère que cette tranche d’humour est un échec. Elle a montré une grande misère intellectuelle dont je ne m’accommode pas. Il n’y aura pas de changement d’horaire ni de remplaçants. Ce qui ne fait pas rire à 7 h 55 ne me fera pas plus rire à 3heures du matin. Je sais qu’en prenant cette décision, il y a un risque. Mais j’assume  !
 
Cette déclaration est assez honteuse en soi. D’abord il faut revenir sur un passage qui mériterait un détour par la justice pour diffamation. Le monsieur Hees devrait regarder un dictionnaire et apprendre quelques bases d’histoire. Traiter un humoriste de tyran, fût-il petit, est plus que déplacé, c’est insultant, calomniateur et grave. Un tyran possède un pouvoir acquis le plus souvent par la force pour, comme le dit le mot même, tyranniser. Comment un humoriste salarié peut-il tyranniser qui que ce soit ? Qui sont les victimes effectives de ce tyran ? Combien de victimes a-t-il précipitées au cachot, fait disparaître dans une fosse commune, torturées ? Combien de familles a-t-il décimées ?
 
Ensuite parler d’échec quand Stéphane Guillon réunit régulièrement deux millions d’auditeurs est une contre vérité qui n’honore pas son auteur. Parler de misère intellectuelle est une insulte sans fondement. On peut ne pas apprécier l’humour de Guillon, le trouver outré, déplacé, inadapté, sous la ceinture, mais parler de misère intellectuelle c’est se regarder dans un miroir. Guillon est tout sauf un miséreux de la cervelle. Ses sorties sont réfléchies, argumentées, en rapport avec l’actualité et avec un fond culturel indéniable. Cet argument est le reflet parfait de l’adage : qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.
 
Dans cet affaire il agit en nervi du pouvoir. Par ailleurs il accepterait que Guillon insulte (ce qui n’est pourtant pas la vérité absolue) des victimes expiatoires, mais pas lui. Or il est un fait permanent c’est que Guillon ne s’attaque qu’au travers des personnalités en vue et attaque là où cela fait mal. Il défend donc a contrario la veuve et l’orphelin. Hees défend le pouvoir et son arrogance, ses turpitudes et ses copinages malsains dont il en est un des principaux bénéficiaires. Et Didier Porte qui sodomise Nicolas Sarkozy, pourquoi ne suit-il pas Guillon dans la charrette qui mène à l’échafaud ? Un autre adage : deux poids, deux mesures. Et cela rend totalement invalide l’argument d’Hees.
 
Terminons par cet affreux : j’assume ! Ce n’est en rien du courage car il est nommé par le propriétaire et n’a de compte à rendre qu’à lui et du moment qu’il lui obéit - ce qu’il vient de faire -il est sûr de garder son poste. Ce n’est pas du courage mais de l’arrogance, celle du toutou qui imite son dresseur.
 
La purge serait-elle en marche ?
 
Dernière intervention de grande qualité de Stéphane Guillon à France Inter :
 
 


Sur le même thème

Faut-il supprimer les intermittents du spectacle ?
Confession d’un « suicideur »
Vote ou tirage au sort ?
Les Allemands aiment skier en France
Le changement, c'est pas tout de suite


Les réactions les plus appréciées

  • Par Traroth (---.---.---.125) 23 juin 2010 10:47
    Traroth

    Le président de Radio-France nommé par Sarkozy qui saque l’humoriste d’une de ses stations qui torpillait régulièrement Sarkozy, ça a de la gueule, quand même ! Si Hugo Chavez avait fait ça, que ne dirait-on pas...

  • Par Imhotep (---.---.---.113) 23 juin 2010 11:11
    Imhotep

    1- pas drôle pour vous, mais il l’est pour 2 millions de Français et ses salles sont combles

    2- ce n’est pas le problème, le problème c’est la raison réelle pour laquelle il est mis dehors.
  • Par Gabriel (---.---.---.98) 23 juin 2010 10:50
    Gabriel

    Que l’on apprécie ou pas le problème est ailleurs. France Inter qui nous appartient (Radio public vivant de nos impôts) se vend et se couche devant l’OPA du pouvoir et les anciens loups qui la composent sont devenus de gentils bâtards attendant leur gamelle de soupe UMP ! Ainsi vont les républiques bananières….

  • Par Imhotep (---.---.---.113) 23 juin 2010 11:37
    Imhotep

    Je suis d’accord pour le lâcher de salopes, moins en ce qui concerne Guillon. Mais le problème n’est pas là. Il fait rire 2 millions d’auditeurs et surtout il s’attaque à des maux profonds. Parfois il dérape peut-être mais c’est de la caricature. Il suffit de se souvenir des caricatures de Daumier qui par évidence s’attaquait au physique et pourtant il est considéré comme un génie. Alors ce qui était génial au XIXé ne le serait plus au XXI é alors qu’il y a 2 X et 1 I dans les deux siècles ?


    Et je ne suis pas d’accord avec vous je ne juge pas Guillon comme un tocard. Bu-igard c’est du brut et du primaire, Guillon c’est aussi assez brut mais bien moins primaire.

    Quoiqu’il en soit ce n’est pas le sujet. Son nombre d’auditeurs invalide l’argument d’Hees.

Réactions à cet article

  • Par Traroth (---.---.---.125) 23 juin 2010 10:47
    Traroth

    Le président de Radio-France nommé par Sarkozy qui saque l’humoriste d’une de ses stations qui torpillait régulièrement Sarkozy, ça a de la gueule, quand même ! Si Hugo Chavez avait fait ça, que ne dirait-on pas...

    • Par Yann Amare (---.---.---.178) 23 juin 2010 14:35

      Aux dernières nouvelles Didier Porte est aussi viré, S Bern qui le soutenait a dit qu’il en tirerait les conséquence donc un éventuel arrêt aussi du Fou du roi.Le vendu au capital P Val aurait déclaré :

      « l’humour ne doit pas être pris en otage par des petits tyrans »

      sauf que c’est le contraire c’est Fr-Inter qui ne doit pas être pris en otage par un tyran, et un traitre en plus... smiley

    • Par ARMINIUS (---.---.---.194) 23 juin 2010 14:56
      ARMINIUS

      Une seule solution, fonder une radio libre et recommencer avec les mêmes, succès assuré.Pour ma part dès ce jour, plus aucune raison d’écouter France Inter : Boycott total !
      PS : Rien à foutre de ces Mrs Hess et Val, et de leur honneur(?) de leur états d’âme, qu’ils débarrassent le plancher au plus vite, comme Domenech, qu’on puisse enfin respirer !

    • Par Traroth (---.---.---.125) 23 juin 2010 17:54
      Traroth

      Oui, mais qu’écouter d’autre ? J’écoute France-Info depuis des années, et ça a tendance à m’agacer depuis un certain temps. J’ai tenté BFM, mais c’est encore pire : la propagande libérale y est insidieuse...

    • Par supradine (---.---.---.103) 23 juin 2010 18:35

      Ecrivons tous à France-Inter, rubrique « contact avec les auditeurs », pour protester.

      Je viens de le faire, soyons nombreux à faire entendre notre désapprobation.

  • Par Gabriel (---.---.---.98) 23 juin 2010 10:50
    Gabriel

    Que l’on apprécie ou pas le problème est ailleurs. France Inter qui nous appartient (Radio public vivant de nos impôts) se vend et se couche devant l’OPA du pouvoir et les anciens loups qui la composent sont devenus de gentils bâtards attendant leur gamelle de soupe UMP ! Ainsi vont les républiques bananières….

  • Par Bill Grodé (---.---.---.214) 23 juin 2010 10:53

    En même temps, garder un humoriste pas drôle....

    • Par Imhotep (---.---.---.113) 23 juin 2010 11:11
      Imhotep

      1- pas drôle pour vous, mais il l’est pour 2 millions de Français et ses salles sont combles

      2- ce n’est pas le problème, le problème c’est la raison réelle pour laquelle il est mis dehors.
    • Par rocla (haddock) (---.---.---.55) 23 juin 2010 11:29
      rocla (haddock)

      Imhotep ,

      Si vous regardez bien il y a un public pour toutes sortes d’ idioties . Il y en a qui font même rire en parlant de lâcher de salopes , c ’est rigolo une fois , la première fois . Les fois suivante ça s’ appelle un tuyau crevé , ou toutes sorte d’ appellation pour des redites à l’ infini .

      Vous pouvez trouver drôle les insultes sur la taille d’ un mec , sur le fait d’ appeler salope votre femme , mère ou fille , c ’est votre droit mais rabâcher la même sérénade tous les matins confine à la débilité mentale s’ adressant finalement à un public ayant un compte à régler envers quelqun .

      Ce Guillon est un sinistre tocard qui en fait rire d’ autres , tocards .

    • Par Imhotep (---.---.---.113) 23 juin 2010 11:37
      Imhotep

      Je suis d’accord pour le lâcher de salopes, moins en ce qui concerne Guillon. Mais le problème n’est pas là. Il fait rire 2 millions d’auditeurs et surtout il s’attaque à des maux profonds. Parfois il dérape peut-être mais c’est de la caricature. Il suffit de se souvenir des caricatures de Daumier qui par évidence s’attaquait au physique et pourtant il est considéré comme un génie. Alors ce qui était génial au XIXé ne le serait plus au XXI é alors qu’il y a 2 X et 1 I dans les deux siècles ?


      Et je ne suis pas d’accord avec vous je ne juge pas Guillon comme un tocard. Bu-igard c’est du brut et du primaire, Guillon c’est aussi assez brut mais bien moins primaire.

      Quoiqu’il en soit ce n’est pas le sujet. Son nombre d’auditeurs invalide l’argument d’Hees.
    • Par Jerome (---.---.---.14) 23 juin 2010 13:15

      Sa chronique de Lundi était jubilatoire. Desproges n’aurait pas fait mieux. Le ton, la teneur et la causticité tout y était. 

      Bon maintenant il est vrai que je suis un tocard !

      A+
      Jal
    • Par rony (---.---.---.205) 23 juin 2010 14:44
      rony

      euh . . . sérénade le soir, aubade à l’aube, alors sérénade tous les matins ! ! Pas taper, c’est pour rire...

    • Par jmcn (---.---.---.111) 24 juin 2010 01:04

      rocla (haddock)

      PEUT-ÊTRE FAUDRAIT-IL QUE TU AILLES TIRER UN COUP ? DETENDS TOI.

    • Par FLORILEGE1975 (---.---.---.13) 27 juin 2010 23:52
      FLORILEGE1975

      Il dérange...Il dit la vérité...Il doit être exécuté.Mais stéphane Guillon fera encore longtemps parler de lui, et nous nous régalerons de son humour corrosif et insolent...Pour ceux qui sont capables de le comprendre, car ce n’est pas du simple niveau « casse toi pauvre con » !C’est bien bien au dessus, et ça dérange le petit !
      Le fascisme commence toujours le ménage par les humoristes ...CQFD ....

  • Par mmarvin (---.---.---.46) 23 juin 2010 10:57
    Mmarvinbear

    Je ne sais pas pour vous mais pour moi, l’humour et France Inter n’ont jamais fait bon ménage...

    Entre les pseudos rebelles à la Guillon qui arguent de leur liberté de penser tout en prenant soin de se faire rémunérer de partout et les « comiques » du « fou du roi » qui ne font rire qu’eux, il n’y a pas de quoi se mettre un bon mot sous la dent.

    Il y a plus de calembours réussis et de vannes qui font mouche dans le 13 h et au « masque et la plume » que dans une semaine de podcasts de Guillon. La direction devrait peut-être travailler plus dans cette direction...

  • Par rocla (haddock) (---.---.---.55) 23 juin 2010 11:00
    rocla (haddock)

    Guillon est un humoriste façon Villach ou Morice il amuse deux ou trois Français....

  • Par Kalki (---.---.---.214) 23 juin 2010 11:10
    Kalki

    Toute exploitation d’œuvres sans l’autorisation de son auteur constitue un acte de contrefaçon, toutefois : l’article L 122-5 du Code de la Propriété intellectuelle aménage, afin de ne pas compromettre la liberté de parodier, certaines exceptions à ce droit exclusif de l’auteur : Il en est ainsi notamment de la parodie, le pastiche et la caricature, compte tenu des lois du genre[1].

    Le but poursuivi doit, en principe, être de faire sourire ou rire, sans pour autant chercher à nuire à l’auteur. C’est la poursuite d’une intention humoristique qui permet à la parodie d’échapper au monopole de l’auteur. Ces lois impliquent une absence de confusion entre l’œuvre parodiée et la parodie elle-même, de telle sorte que le public sache tout de suite laquelle est l’originale.

    De ce fait la parodie est une exception au droit d’auteur, car c’est une de nos libertés[2].

    Ah l’humour, quand les gens en ont plus ...

  • Par Radis Call (---.---.---.237) 23 juin 2010 11:23

    La purge , ça fait longtemps qu’elle est amorcée !

    Ce qui est étonnant c’est que Stéphane Guillon ait réussi à passer à travers les mailles pendant tant d’années...

    Mais tout a une fin et dans cette période de scandale énorme lié à « l’affaire Bettencourt » ,il a été jugé plus prudent d’écarter au plus vite ce trublion.

    Voilà , le verrouillage se renforce...

    Certains vont évidemment que cela a toujours été ainsi : c’est on ne peut plus faux , mais à quoi bon se prêter à ce genre de discussion sur agx !

    Que l’on change au tribunal des flagrants délires de P.Desproges ! Et autres émissions de ce type ...

    Tout est truqué , là aussi ,à cause des mercenaires de la propagande et de la communication sans compter les prosélytes théoriquement bénévoles .

    Cela invite à quelque prudence , pour les naîfs qui se feraient prendre à s’épancher , suite à quelque provocation d’un blogueur anonyme...

    Et ceux qui sont de bonne foi à se plonger dans quelques livres d’histoires .

    Bientôt , il faudra renouer avec une BBC , un ici Londres , peut être brouillé par quelques corrompus...D’où le surréalisme de l’hommage à De Gaulle , récent , en Angleterre par notre Président .

    Nous vivons des temps extraordinaires mais salement préoccupants...

    Peu portés à la rigolade !!!

    Voilà, voila chers internautes...

    PS : aux states B.Obama qui avait exigé un moratoire des forages en eaux profondes vient d’être désavoué par un juge , arguant des « intérêts supérieurs du pays ».

  • Par Radis Call (---.---.---.237) 23 juin 2010 11:26

    Ah oui, j’oubliais ce bon Philippe Val , ancien directeur d’un journal satirique ! N’en jetez plus la cour est pleine . Mais l’humour peut-être aussi au service d’une idéologie , pas vrai Philippe ?

    • Par goc (---.---.---.183) 23 juin 2010 12:15
      goc

      Ah oui, j’oubliais ce bon Philippe Val , ancien directeur d’un journal satirique

      le plus curieux dans la carrière du collabo, c’est que son changement de « style » date de l’époque ou son copain Fons a été arrêté pour pédophilie. Mais bon, je suis sur qu’il n’y a aucun rapport surtout avec un président ancien ministre de l’intérieur, qui en bon démocrate, n’oserait jamais utiliser ses fiches a l’encontre d’un quelconque journaliste, ou homme politique, non c’est pas son genre !!

  • Par PtitLudo (---.---.---.144) 23 juin 2010 11:28
    PtitLudo

    Si c’est la tranche 7h55-8h qui est supprimée, l’humeur de Didier Porte du jeudi disparaîtra également par la même occasion, et il ne lui restera plus que la chronique du fou du roi à un horaire beaucoup moins sensible (qui écoûte la radio à 12h30 ?).

    Donc on le garde pour la forme, de même que Daniel Mermet, sachant que ce sont des tranches horaires pendant lesquelles l’audience est beaucoup plus faible que le matin.

    On sait ce qu’il nous reste à faire maintenant, après avoir éteint la télé, éteindre la radio, se réveiller avec un peu de musique puis aller piocher les infos sur internet.

  • Par Lisa SION 2 (---.---.---.22) 23 juin 2010 11:32
    Lisa SION 2

    Autant la sodomie du président a du mal passer, pas de vaseline à l’Elysée, autant le fiasco des bleus et du gouvernement dans son ensemble était fort judicieux et réussi.

    Il vaut mieux partir sur un succès que vivre sur un abcès...

    Elle est pas mal celle là... !

  • Par titouanlille (---.---.---.100) 23 juin 2010 11:32

    bon, ben voilà...Stéphane va manquer à ses « 4 millions d’oreilles », cette issue lui pendait au nez depuis quelques temps...décidemment, la France a perdu son sens de l’humour et du second degré.
    Quand au fait d’être renvoyé par Jean Luc Hees, il a toujours été à mes yeux un personnage majeur dans ce jeu du chat et de la souris (comprenez Etat / journalistes) et cette perte d’indépendance vis-à-vis de cet Etat de la censure -n’ayons pas peur des mots- n’augure rien de bon.
    Bon vent à vous, Stéphane, au plaisir de vous voir très bientôt sur scène !

  • Par Leviathan (---.---.---.68) 23 juin 2010 11:35
    Leviathan

    Philippe VAL... néocons à la solde des mondialistes du Club « Le Siècle » (la succursale française du « Groupe Bilderberg » de David Rockefeller), qui fait parti du think-tank pro-israelien et pro-americain « Le meilleur des mondes », qui a été placé à la tête de France Inter afin d’être « alignés » sur la propagande de l’Empire...

    Pour en savoir plus sur ce triste sire, lisez :
    - « Sarkozy, Israël et les juifs » de Paul-Eric BLANRUE (aux éditions OSERDIRE).

    • Par non666 (---.---.---.148) 23 juin 2010 12:08
      non666

      Leur seule chance de reussir a maintenir un de leurs candidats en France, au vue de la crise , de ses dessous, de leurs objectifs est de controler TOTALEMENT les médias.

      Pour les médias privés, c’etait déjà le cas.
      Pour les médias publics, c’est en cours grace au duo Ockrent/Val et a leurs contreparties sur france television
      Pour internet, c’est plus dur, il faut detruire TOUTES les sources communautaires, subventionner habilement les autres, desindexer les troublions....

  • Par robespierre55 (---.---.---.58) 23 juin 2010 11:54
    robespierre55

    Où est passée ma réaction ?

    M. Rocla a-t-il un droit de véto ?

  • Par robespierre55 (---.---.---.58) 23 juin 2010 12:01
    robespierre55

    Donc, je digresse :

    M. Rocla a la prétention de faire de l’humour et balance sur Guillon.

    Bon.

    Guillon ne me fait pas rire. Rocla non plus.

    Guillon n’a pas de génie. Rocla n’a pas de talent. D’autre part il (le dernier) confond l’imprégnation alcoolique avec les prémisses de la révélation.

    Alors si mes critiques entrent dans le cadre de la censure, merci de supprimer mon compte.

  • Par Vipère (---.---.---.108) 23 juin 2010 12:10
    Vipère

    Bonjour,

    Qu’on aime ou non l’humour de S. Guillon, il ne peut pas plaire à tout le monde, en revanche, qu’il ait été « remercié » à la suite, probablement, de pressions elyséennes, c’est encore la démocratie qui recule.

  • Par alainmarc (---.---.---.187) 23 juin 2010 12:19

    Entendu ce midi sur France Inter : Didier Porte est également viré du Fou du Roi.
    La purge continue...

  • Par marc berger (---.---.---.8) 23 juin 2010 12:24
    marc berger

    Vive 2012 qu’on remette ce pays sur de bonnes voix ! Quand on voit comment ceux qui nous gouvernent osent nous donner des leçons moralisatrices sur des pseudos problèmes de retraite ou de déficits publics ont est en droit de se dire que ceux qui sont à la tête de notre pays vont finir comme nos chers footballeurs , c’est à dire sortir par la petite porte , la « queue entre les jambes »

  • Par gommette (---.---.---.152) 23 juin 2010 12:54

    INFO IMPORTANTE :
    Le Valet (je propose qu’on ne l’appelle plus que comme ça) a aussi licencié Didier Porte.
    Radio-Paris, c’est pour bientôt ... Vite, un sachet pour vomir.

  • Par furio (---.---.---.81) 23 juin 2010 12:54
    furio

    En 2012, le premier chantier de la gauche sera de virer ces salopards de l’antenne de France Inter, les val hees et autres sionistes que l’on puisse à nouveau écouter cette radio.

  • Par patou (---.---.---.130) 23 juin 2010 13:02
    cmoy

    Maintenant au tour d’Internet et du canard.

    • Par Vladivostok 1919 (---.---.---.180) 23 juin 2010 13:17
      Vladivostok 1919

      Je suppose que le canard en question est « Le Monde »...

      Le Monde ; bientôt transformé en canard « laquais ».. arff arff arfff

    • Par Yakaa (---.---.---.230) 23 juin 2010 13:20
      Yakaa

      Tout à fait !

      N’oublions pas le sort qui a été fait aux radios libres dans les années 80.

      Le moment d’expression libre que nous vivons aujourd’hui sur internet est en sursis, et on peut faire un parallèle avec la liberté de parole exceptionnelle qu’a pu avoir Guillon sur France Inter (à présent France Collabo)

      Du temps de Chirac/Raffarin, je pensais naïvement que le fond du trou était atteint,
      la nature humaine a du mal à l’admettre mais le pire est toujours possible,
      les petits barons corrompus de l’UMP et les traitres qui les entourent nous le démontrent tous les jours.

  • Par Yakaa (---.---.---.230) 23 juin 2010 13:07
    Yakaa

    Les lecteurs du Figaro ou les curés de de la « gauche » bedonnante ne l’apprécient pas,
    quoi de plus normal, c’est même très rassurant pour la santé de son humour.
    .
    Il n’était pas toujours inspiré (quoi de plus normal, il faut tenir le rythme) mais ses chroniques resteront pour moi et pour beaucoup d’autres gravées dans les anales de l’humour.
    Ses deux dernières sonnent comme un bouquet final.
    .
    Comme tant d’autres, sa chronique de lundi dernier restera un moment d’anthologie ou sous un humour apparemment potache il lève le voile sur l’immense tragédie d’une France dirigée par un gang maffieux d’incompétents, stupides.
    .
    Guillon a un immense talent, n’attendons pas qu’il soit mort pour s’en rendre compte !

  • Par barbouse, KECK Mickaël (---.---.---.240) 23 juin 2010 13:16
    barbouse, KECK Mickaël

    bonjour,


    Que la qualité comique de Stephane guillon soit variable, et être drôle tous les jours est une performance impossible, sans commune mesure avec la qualité de ses spectacles où là, les textes ont eut le temps d’être écris, n’est pas un argument.

    Que la posture/ réalité de comique détesté de Sarkozy ou de DSK est autant un outil de promotion individuel qu’un moyen d’être soutenu ou de demander le soutien des citoyens sans lesquels il est impossible de faire ce métier de comique, est un fait. 

    Que la « société » ne puisse tolérer qu’un comique montre l’exemple d’une assez courageuse mais néanmoins seulement bavarde insoumission, autant envers son patron direct, qu’envers le gouvernement qui le nomme, qu’envers les différents responsables d’abus pointés par ses chroniques, est un signe d’affaiblissement de l’expression de la liberté de conscience en direct. 

    Néanmoins, s’il est un message indirect dans le licenciement de Stephane guillon, s’il faut percevoir son départ comme un « signe des temps », c’est surtout celui du ménage qui est fait avant les élections de 2012

    afin de permettre aux « gens sérieux » ou sérieusement dans l’erreur, aussi bon leader que domenech, de bien remettre en marche le moulin a prière du sarkozysme accompagné de sa crécelle de gauche et des zentils démocrates extrémistes pour faire les choeurs, spectacle en cours de casting dont l’harmonie d’ensemble n’aura d’autre objectif que de placer le citoyen électeur comme dans un stade shooter au vuvuzela avant de lui remettre des bulletins de votes en exigeant un vote en conscience....

    Welcome en médiocratie, là où le courage individuel d’avoir une opinion te licencie pour mieux valoriser et soulager la lâcheté des bien planqués aux contrats bétonnés.

    Petite note positive, souvent, dans la vie d’un artiste, la période de mise au placard lui donne la possibilité de retourner a son art, et de revenir plus tard encore meilleur. 

    amicalement, barbouse, 
    • Par Vladivostok 1919 (---.---.---.180) 23 juin 2010 13:29
      Vladivostok 1919

      C’est la vraie question aujourd’hui, non ? Ploutocratie, ou Oligarchie ?

      Ploutocratie

      La ploutocratie : (du grec ploutos : richesse ; kratos : pouvoir) consiste en un système de gouvernement où l’argent constitue la base principale du pouvoir. D’un point de vue social, cette concentration du pouvoir dans les mains d’une classe sociale s’accompagne de fortes inégalités et d’une faible mobilité sociale. Actuellement, ce système est essentiellement une conception théorique et polémique, même s’il est courant de voir une très forte corrélation entre le pouvoir politique et la richesse. La qualification de ploutocratie, souvent utilisée de façon péjorative, est donc plutôt un argument dans le débat politique qu’un régime à proprement parler. Il existe cependant de multiples exemples historiques d’États où le pouvoir est exercé par une oligarchie (un petit nombre de personnes) de la richesse : quelques cités grecques, des cités-États de l’Italie médiévale (Gênes, Venise, Florence), ou la Ligue hanséatique.

      Oligarchie

      Une oligarchie - du grec oligos (peu nombreux) et arkhê (commandement) - est une forme de gouvernement par une classe dominante peu nombreuse qui s’est cooptée elle-même selon des critères mal définis. Sa légitimité n’est pas fondée sur celle des autres types de régime : ni d’être les meilleurs (aristocratie), ni les plus riches (ploutocratie), ni les plus populaires (démocratie), ni les plus compétents (technocratie), ni non plus le tirage au sort, la force ou l’hérédité, mais d’exercer un pouvoir de fait, en s’appuyant parfois sur un ou plusieurs des critères de légitimité qui caractérisent les autres régimes. Le terme oligarque, qui n’était plus utilisé que pour l’histoire des sociétés anciennes ou les récits de science fiction, a trouvé un regain de faveur pour désigner les hommes d’affaires riches ayant des liens avec le pouvoir politique qui ont émergé en Russie après la désintégration de la bureaucratie du régime soviétique.

  • Par Nomade (---.---.---.115) 23 juin 2010 13:39

    La question est :
    Est-ce que la France est encore une démocratie ?

  • Par apopi (---.---.---.249) 23 juin 2010 13:42
    apopi

     Les dictateurs ont très rarement le sens de l’humour, le notre n’échappe pas à la règle.

     En plus, la calamiteuse prestation des « bleus » à la coupe du monde a du bien faire monter la pression il fallait que des têtes tombent.

     Lu sur un site Suisse : Le Président Français ressemble de plus en plus à Louis XVI, seule différence, il est incapable de réparer une montre. Sans commentaires....

  • Par sisyphe (---.---.---.134) 23 juin 2010 13:56
    sisyphe

    Cette espèce de salope de Val, qui fut longtemps en duo avec le pédophile Font, puis, qui fit une OPA (malhonnête) sur Charlie Hebdo, que l’on voyait sur des affiches de Cabu en train de sodomiser le président..... est venu s’abreuver au ratelier du pouvoir, et a totalement retourné sa veste, comme tout bon petit traitre, pour qui les convictions ne valent pas l’enivrant attrait de la puissance et de l’argent.

    Il s’était déjà totalement dévoilé à propos de « l’affaire Siné » ; il ne fait ici que confirmer qu’il est un petit valet du prince, prêt à tous les reniements pour parader dans les allées du pouvoir.

    Une petite pute.

    Quant à Guillon, qu’on l’apprécie ou non n’est absolument pas le problème, comme tentent de le faire croire les Rocla et autres faux-culs, eux-mêmes toujours prêts à se ranger du côté de ceux qui ont le manche, quitte à bafouer toute liberté d’expression...
    Impitoyables avec les faibles, et serviles avec les puissants ; de parfaits électeurs sarkozyens...

  • Par joelim (---.---.---.104) 23 juin 2010 14:02
    joelim

    Au revoir Stéphane Guillon,

    en espérant pouvoir t’entendre à nouveau sur une radio non bananière,

    puisque France Inter — je veux dire Bananeraie Inter — est maintenant aux mains des sbires du pouvoir.
  • Par soulmanfred (---.---.---.116) 23 juin 2010 14:21

    L’humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans.


    c’est une allusion à Sarko ?

  • Par nellie (---.---.---.15) 23 juin 2010 14:22

    Bye Bye fRance-Inter, je ne t’écouterai plus... Depuis quelques mois d’ailleurs je n’écoutais presque plus que...les humoristes, les seuls à ne pas mentir.

    Fin de la radio « de service public », la fRance ressemble vraiment à une dictature.

  • Par rocla (haddock) (---.---.---.55) 23 juin 2010 14:28
    rocla (haddock)

    Guillon est un humoriste façon Villach ou Morice il amuse deux ou trois Français....

    J’ mé trompé il en amuse cinq ou six , et comme par hasard ils sont ici , vous avez dit bizarre  ?

    • Par Vladivostok 1919 (---.---.---.180) 23 juin 2010 14:50
      Vladivostok 1919

      Imagine une seconde que ce ne soit pas si bizarre, et que tu soit complétement crétin ?
      Si tu y arrives, félicitation, tu auras eu ce que l’on appelle dans le jargon « un éclair d’intelligence ».

      Maintenant, il arrive que les débiles léger, ou personnes atteinte de sénilité, fassent rire aussi..
      Tu peux donc continuer à commenter cet article et nous amuser, ça vaut bien le professeur Tournesol comme humour.
      Ce serait d’ailleur plus pertinent que le capitaine Haddock.

    • Par sisyphe (---.---.---.134) 23 juin 2010 15:20
      sisyphe

      Tu arrêtes de jouer les faux-culs et les désinformateurs, Rocla, pour justifier ton approbation de la censure ?

      On te l’a déjà dit : il y avait 2 millions d’auditeurs le matin, pour Guillon, mais tu continues à faire comme si....
      Au delà de tes apparences de guignol, tu es en train de te réveler pour ce que tu es vraiment : un bon petit kollabo de la censure, et un ennemi de la liberté d’expression.

      Honte sur toi.

    • Par rocla (haddock) (---.---.---.61) 23 juin 2010 17:59
      rocla (haddock)

      Faux-cul et désinformateur toi-même Sisyphe . S ’il y a deux millions d’ auditeurs à France-Inter pour écouter les Couillonades à Guillon il y a , à la louche 58 millions d’ autres Français qui n’ en ont rien à battre des enculadesnationnationationalles-Portesguillonesques .

      T’ as le sens de la démocratie à géométrie dirigée genre les 1 % devraient avoir raison contre les 99% restants .

      Devant un type pas drôle avec ses blagues pipi-caca , DSK traine ses couilles par-terre , Sarko les a en bandoulières il faudrait que ceux qui trouvent pas ça drôle rient quand-même ?

      Tu parles de censure , de démocratie et de collaborationnisme  , ben toi et les deux -trois semi-rigolos-robespierrisants  au service de la pensée auto-proclamée la celle qui serait de bon ton , tu-vous pouvez vous-toi la remettre dans le fondement d’ où elle aurait pas dû sortir .

      Quant à vos allusions d’ imbécile heureux pensant que que j’ approuverai quelque censure que ce soit pareil , au même endroit .

      Les phrases enculationnistes ne me font simplement pas rire . Et c’ est mon droit le plus strict . Mon devoir même . Un genre d’ obligation contre la pleurésite ambulante de ces tristes sires affichant des mots plus grossiers les uns que les autres manquant singulièrement d’ esprit .

      Oser faire la moindre comparaison avec Pierre Desproges est une atteinte à l’ intégrité intellectuelle .

    • Par sisyphe (---.---.---.134) 23 juin 2010 21:27
      sisyphe

      Qu’est-ce qu’on s’en fout de ce que TYU aimes ou n’aimes pas ?
      Ca ne regarde que toi ; t’es capable de le comprendre, ça ?
      Et capable aussi de comprendre qu’il n’y a pas 60 millions d’auditeurs de la radio le matin ?

      En revanche, tu escamotes évidemment le fait que Porte, comme Guillon, sont virés parce qu’ils ont osé attaquer le pouvoir.
      Mais toi, ça, ça ne te dérange pas, hein ?
      Tu préfères noyer le poisson, avec les pipi-caca...

      Tu es un minable.

    • Par rocla (haddock) (---.---.---.188) 23 juin 2010 21:50
      rocla (haddock)

      Je crois que tu as le comprendrement qui fonctionne pas Sisyphe , France-Inter est une radio nationale , ok Sarko est pas blanc , mais une radio nationale est pas un défouloir pour perdants aux élections .

      Si toi et les tiens pensez croire que votre point de vue est celui de tout le monde et que vous devriez l’ imposer de force , on entrevoit facilement le bois avec lequel vous vous chauffez . Moi j’ appelle ça du fascisme , ni plus ni moins .

      Il te manque un 6,35 dans la main qui te reste pour descendre les ’ pas toi ’

    • Par sisyphe (---.---.---.134) 23 juin 2010 22:29
      sisyphe

      Une radio nationale n’appartient certainement pas à un clan ; fut-il celui des gagnants à 53% ; elle appartient à l’ensemble des Français ; et, surtout, l’expression doit y être LIBRE ; c’est à dire pas contrôlée par un parti ; quel qu’il soit.

      La censure exercée est donc un signe de plus d’un pouvoir anti-démocratique, et c’est ça que tu cautionnes ; c’est bien toi qui est un partisan de l’autocratie, et d’un régime autoritaire ; n’essaie pas de renverser les rôles.

      Le jour où sera instaurée une dictature, pour peu qu’elle soit celle du parti qui a tes préférences, on peut compter sur toi pour lui apporter ton soutien ; tu es un kapo en puissance.

      Tiens, tu l’as bien mérité ;

      « Quand ils sont venus chercher les communistes,
      je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

      Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
      je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

      Quand ils sont venus chercher les juifs,
      je n’ai rien dit, je n’étais pas juif.

      Quand ils sont venus chercher les catholiques,
      je n’ai rien dit, j’étais protestant.

      Puis ils sont venus me chercher.

      Et il ne restait personne pour protester… »

    • Par rocla (haddock) (---.---.---.57) 24 juin 2010 06:46
      rocla (haddock)

      et quand je suis allé chercher des salades il y avait plus de laitue .... smiley

      France-Inter une radio aux mains de gauchistes depuis que je suis sur terre .

      La vérité , celle qui ferait un genre de moyenne entre les différentes façons de penser n’ est pas celle de deux insulteurs publics . 

      Il est gentil Mermet avec sa mobylette à dénoncer tout ce qu’ il dénonce . Un mec qui fait que ça doit être un frustré de naissance .

      Bâtir et construire est sûrement plus difficile que l’ éternelle gnagnagnagnerie à Mermet . Même s’ il a souvent raison .

    • Par Deadlikeme (---.---.---.32) 24 juin 2010 08:25
      Deadlikeme

      Heureusement qu’il y a des imbéciles comme rocla pour soutenir les conversations et les débats,
      avec des références culturelles d’une finesse extrême
      sinon quel ennui sur AV !
      C’est vraiment le genre de personnage qui peut se permettre de faire de la dérision sur Niemöller et tous les résistants aux oppressions.

      Le verbe RESISTER, il ne connait pas !
      Il ne connait que faire carpette,
      leche-cul, et éventuellement les bons jours « lacher de salopes » !
      C’est avec ce genre de personnage que la France avance aujourd’hui
      et s’englue dans la médiocrité en se faisant foutre de sa gueule par delà les frontières !

    • Par rocla (haddock) (---.---.---.57) 24 juin 2010 08:38
      rocla (haddock)

      Pas du tout du tout du tout .

      France-Inter est une radio non pas généraliste c ’est une radio de grévistes c ’est pas pareil .

      Depuis cinquante ans une grève ici une grève là .

      Dont une aujourd’hui .

      Vous parlez d’ argent public madame là plus haut , si vous pensez qu’ avec votre argent des zigotos payés à la fin du mois peuvent se permettre ce que sur aucune radio marchant avec ses propres deniers ne se permet , libre à vous .

      Vos lèches-cul et autres insultes de conne formatée à la soupe neu-neu remettez les vous dans votre fondement chère madame .

      Merci pour les non-formatés à la soupe vermissel bible du parfait râleur pro .

  • Par cire (---.---.---.227) 23 juin 2010 14:42

    Guillon un humoriste ??? oui peut-être .....

    Un idéaliste sûrement qui savait enrichir savamment la grille poussive de France inter . 

    Notre société semble gangrénée ,on monte les différentes catégories socio-professionelles les unes contre les autres ,les gens n’échangent plus cela se remarque jusqu’aux sports d’équipes ,on ne joue plus ensemble ,on accepte plus l’échange ,peu la critique et encore moins l’humour ....

    Bref,en éradiquant ces espaces de respiration citoyenne ,France Inter asphyxie sa grille avec constance ,Félicitations renouvelées à Mr Hees ,l’oxygène nécessaire à mon homéostasie ,j’irai le chercher ailleurs comme de nombreux auditeurs................ 
    • Par Imhotep (---.---.---.113) 23 juin 2010 15:10
      Imhotep

      Le talent serait-ce celui qu’a touché Val ? Ou plutôt trente deniers, ou plutôt un plat de lentille.

    • Par Traroth (---.---.---.125) 23 juin 2010 18:00
      Traroth

      S’il n’avait aucun talent, il n’aurait certainement pas été viré par ce gouvernement... Si vous voyez où je veux en venir... smiley

  • Par fred (---.---.---.89) 23 juin 2010 14:56

    Que dire ? je suis sous le choc.


    Comme un papy ancien combattant, je vais reparler du 11 Septembre. A l’époque, des milliers de questions et de points auraient dû être posés et débattus : ça n’a pas été fait : loin de là. La purge a commencé avec Ardisson.

    J’avais senti à ce moment qu’on se dirigerait vers une guerre et on y approche tout doucement.

    Comment un pays comme le vôtre n’a-t-il pas compris la leçon ?

    En 40, de Gaulle a-t-il accordé la moindre chose aux Pétainistes ? Nada !!! COMMENT NE PAS RETENIR CETTE LECON ?!?!????????

    Qu’a-t-on vu par la suite ? Ceux qui sont restés intègres ont ouvert leur g... et ont été POUCHASSES. Meyssan est interdit en France et au USA, il est obligé de se terrer à l’étranger aujourd’hui.

    Tous les autres ont adopté une attitude de compromission et -aujourd’hui- ils tombent les uns après les autres et ce n’est qu’un début.

    Guillon m’a fait exploser de rire hier, sur sa grippe aussi... Il a énormément de talent et un grand coeur. Je suis sou le choc. Même s’il aurait dû l’ouvrir sur d’autres sujet avant également.

    Chapeau l’artiste !!!!

  • Par Taverne (---.---.---.178) 23 juin 2010 16:27
    Taverne

    Si Guillon veut faire une carrière d’humoriste satirique, qu’il le fasse selon les règles de l’art, en courant le cachet comme font les autres et non en se reposant sur un épais matelas d’argent public.

    Je trouve d’autre part que ses propos sont allés trop loin.

    • Par Taverne (---.---.---.178) 23 juin 2010 16:31
      Taverne

      Je suis sûr qu’il y a en France beaucoup d’autres personnalités douées de talent. Ce n’est pas un mal de leur laisser aussi la parole. Il n’existe pas de statut de bouffon inamovible ni garantissant une totale impunité. Si Guillon l’a cru, il s’est trompé.

    • Par Vladivostok 1919 (---.---.---.180) 23 juin 2010 17:11
      Vladivostok 1919

      L’argent public entretien bien d’autres comiques, qui en l’occurrence n’ont pas un tel soutien populaire.
      Voir l’équipé de branquignoles du gouvernement.
      Guillon tapait sur ces personnages là ou ça fait mal , et ça correspond à une partie de mes impôts que je trouve plutôt bien placé.

      Sur cet épais matelas d’argent public, bien des guignols prennent toute la place, et il font preuve de bien plus de cynisme que d’ironie.
      C’est le drame de tous ces hommes politiques qui « courent le cachet » dans les règles de l’art.
      Ils vous font rire vous ? Pas moi.

  • Par mi2nmi (---.---.---.152) 23 juin 2010 17:04

    Tiens si on le remplaçait....par DIEUDONNE...ça serait une bonne idée non ?



  • Par sisyphe (---.---.---.134) 23 juin 2010 17:09
    sisyphe

    De toutes façons, à partir du moment où la décision de nommer les directeurs des TV et radios publiques par le président lui-même était prise, tout ce qui se passe était prévu... et inéluctable..

    On ne mord pas la main qui vous nourrit ; et Hess, comme Val ne sont que des marionnettes au service du pouvoir

    La mainmise du pouvoir sur les médias est désormais absolue ; résistons, en les boycottant...

  • Par frédéric lyon (---.---.---.238) 23 juin 2010 17:10

    Pourquoi ne pas instaurer le système des « dépouilles » en France ? 

    Comme aux Etats-Unis : A chaque changement de Présidence, on change tous les responsables en fonction de leur appartenance politique DECLAREE.

    Finalement c’est plus honnête que le système français où le non-dit règne en maître. 

    Et c’est ce non-dit, cette hypocrisie générale qui fait que l’on peut caser des apparatchicks partisans jusque dans les médias, tout en prétendant que la Presse est libre, bien sûr.

    Et qui fait aussi que l’on peut hurler que la liberté de la Presse est menacée quand vos propres apparatchicks se feront virer !

    Regardez, ça n’a pas trainé, Martine Aubry vient de protester car on vient de virer ses deux larbins. 

    Mais au fait, comment un média qui appartient à l’Etat pourrait-il être dégagé de toute inféodation politique ?

    Qui peut croire ça ?

    Ne serait-il pas plus clair de dire carrément que les « journalistes » de France Inter seront socialistes sous un Président socialiste et nationalistes sous un Président du Front National ?

    Ce serait moins hypocrite.
  • Par Traroth (---.---.---.125) 23 juin 2010 18:01
    Traroth

    Peut-on encore secouer le joug sarkozyste par des moyens démocratiques ? Réponse en 2012...

  • Par dup (---.---.---.241) 23 juin 2010 18:08

    plus qu’à changer l’indicatif. J’ai quelques propositions

    http://www.intervalsignals.net/files/kre-pbs_191004.m3u

    http://www.intervalsignals.net/files/kre-z-radio_pyongyang_100900.m3u


    http://www.intervalsignals.net/ cherchez ’korea , north .. c’est pas mal ,un pays plein d’humour et de liberté de parole .

  • Par Diva (---.---.---.144) 23 juin 2010 18:33
    Diva

    Bah il suffira de les remplacer !
    Par Gad Elmalh et Patrick Timsit par exemple !
    Et ni Val, ni Hees, ni le pouvoir en place n’auront plus à s’en faire !

    A terme la France s’acheminera doucement vers la suppression du suffrage universel et d’Internet.
    Il ne restera plus alors au président indéboulonnable, qu’à se faire couronner à Reims ...

  • Par roquetbellesoreilles (---.---.---.244) 23 juin 2010 19:18
    roquetbellesoreilles

    C’est donc encore plus grave que je le pensais, j’entends le bruit des bottes...

    « Une nuit, ils viennent dans notre jardin, piétinent nos fleurs et nous ne disons rien.
    Un autre nuit ils viennent tuer notre chien, et nous ne disons toujours rien.
    Vient enfin la nuit où ils viennent nous arracher la voix de la gorge.
    Et cette nuit là, nous qui n’avons rien dit nous ne pouvons plus rien dire.
     » [texte Chilien]"

  • Par karquen (---.---.---.126) 23 juin 2010 20:04
    karquen

    Génial ! c’est ce qui pouvait arriver de mieux à Guillon et sa carrière ! 

    Il faux laisser - à un moment - les outils des pouvoirs, les déserter avec conscience, choisir d’autres manières - peut être avec encore plus d’impacts - pour faire de l’Humour...

    Guillon c’est pas une institution, c’est un diseurs de drôleries... Il frôle souvent l’insolence, c’est son boulot et son gagne-pain. Provocateur, biensur ! travail, boulot, calculs, biensur ! Mais en quoi serait-il vraiment dangereux ? 

    Le virer c’est lui donner une stature « fabriquée » comme diseur banni du gouvernement ! 

    Pour l’Etat c’est une marque de présence contre l’insulte, surtout avec les bleus en ruine aujourd’hui ; nous venons de prendre un virage assez radical. Je relie Guillon aux bleus car autant les uns sont crétins, que Guillon est subtil. Et tous sont manipulés au final pour créer ce que l’on appellera j’imagine « une belle France » dans quelques mois. 

    Citoyen laïque, me revendiquant de l’esprit de 1789, des droits de l’homme, volontairement éloigné - même si je les considères comme mes amis et des frères que je vois, même si ils ne me voient pas - des FM, GO ou plus exotique... 

    Nous sommes tout simplement des êtres humains, sur la même planète, et qu’un Guyon soit intelligent et « le fou du roi » ; ou une équipe des bleus lamentables pour cause de Zahia-fric-melon...

    L’un est viré au nom de l’image, et les autres aussi ! 

    qui restera ? Guyon, biensur, car il vient de changer de métier, et retourner aux planches, retourner à son metier mais avec une notoriété inédite... Lui.


     


    • Par frugeky (---.---.---.111) 24 juin 2010 01:04

      Si je peux me permettre d’être outrecuidant : pourquoi ce point d’interrogation dans votre dernière phrase ?

  • Par moebius (---.---.---.36) 23 juin 2010 22:01

    c’est pas fini la coupe du monde et ce grotesque franchouillard qui continue...pitié ! ou est la sortie ?

  • Par moebius (---.---.---.36) 23 juin 2010 22:10

    et cette mythologie du rebelle la plus plate , la plus conformiste, la plus stupide. De grace, petit français universaliste, épargnez nous vos élans lyrique . Nous avons honte pour vous, vous n’avez pas le sens du ridicule

  • Par Dzan (---.---.---.105) 23 juin 2010 22:23

    Quand Le Luron faisait chanter à toute une salle « l’emmerdant c’est la rose » et qu’il se foutait à juste titre de Miterrand, il n’a pas été viré

    Et Collaro avec le bébête show Kermit Rocroa et Cie non plus.

    C’est le retour de l’ORTF : Ici l’Elysée !

  • Par Pépé le Moco (---.---.---.21) 23 juin 2010 22:43

    Si France Inter est encore un service public et non une réplique de Radio Paris.

    Alors, il faut organiser un référendum avec comme question :

    Monsieur Guillon vient d’être licencié de France Inter , voulez-vous que Messieurs Hees et Val le soient aussi ?

  • Par mmarvin (---.---.---.46) 23 juin 2010 23:01
    Mmarvinbear

    Je voudrais quand même comprendre une chose...

    Guillon a parfois chié sur France Inter sur cette même antenne dans sa chronique. Au nom de la liberté d’expression.

    Soit.

    Par contre sur Canal, ou il officie aussi, pas un mot contre la chaîne.

    Une explication ?

    Ah je crois qu’il tire 70 % de ses revenus mensuels de Canal...

    Bon bin plus besoin de répondre, merci de votre attention en tout cas...

    • Par Traroth (---.---.---.221) 23 juin 2010 23:11
      Traroth

      Un autre élément d’explication : il ne disait rien non plus contre France-Inter avant l’arrivée de Hees et Val.

      Mais qu’en déduire ? smiley

    • Par mmarvin (---.---.---.46) 24 juin 2010 00:53
      Mmarvinbear

      Que Guillon est un bouffon ? Un « amuseur » qui croit que sa parole est d’or et que son avis est Evangile ?

      Le simple fait que Guigui ne pipe mot au sujet de Canal nous montre bien quel est son principal centre d’intéret : le pognon.

      M’étonnerai pas d’apprendre qu’il a un compte à la BNP géré par Kerviel...

  • Par Thomas Roussot (---.---.---.217) 23 juin 2010 23:29
    Thomas Roussot

    Une très bonne radio permet une grande liberté d’expression, radio libertaire, mais il est sûr que ces comiques issus de la bourgeoisie de gauche ne seront pas intéressés.

  • Par crazycaze (---.---.---.197) 23 juin 2010 23:45

    Je ne sais pas pourquoi, mais depuis quelques temps je suis contraint de changer de mot de passe pour pouvoir écrire des commentaires... smiley

    Toujours est-il que je reste relativement surpris que l’éviction de Guillon soulève plus d’indignation dans les medias que celle de Didier Porte. Même si... ça me surprend un peu..

    Mais bon, comme beaucoup l’ont souligné, c’était attendu depuis longtemps. La main basse sur l’ensemble des media est une stratégie annoncée bien avant l’élection du mètre & talons des quart-pattes. Tous ceux qui ont un peu de conscience politique, savaient qu’avant le lancement de la campagne présidentielle 2012, les medias seraient à la botte ou ne seraient pas.

    Dire que quand on prévenait les gens autour de nous du risque de dérive vers une soft dictature, une démocrature, on nous riait au nez... un peu comme quand des grands noms de la science prévenaient du chaos écologique vers lequel nos dirigeants nous précipitaient vers la fin des années 60... des réacs, des passéistes, des anti-modernités...

    Oui, oui... c’est cela ouiiii....

    Ben va falloir agir maintenant... et le mal est profond... va falloir un curetage à vif !!

  • Par Remarque-Claire (---.---.---.114) 24 juin 2010 00:42

    L’éviction de Guillon (parfois un peu nul, mais parfois salutaire, et qui est parti en beauté de France Inter) est un aveu d’impuissance de la part du pouvoir. Philippe Val (pour Israël à tous prix ?) et Jean-Luc Hess (pour les Etats-Unis ?) ont accepté d’être des sarko-créatures, autrement dit de jouer dans un jeu morbide. Ils servent leur tyran ; ils rêvent d’être charmants, intéressants... Ah ah ah... Pour ma part, j’ai trouvé France Inter inécoutable depuis plusieurs mois, sauf Mermet. Cette éviction fait tomber leurs masques. Ils n’ont même plus cet alibi de « liberté de parole », qui distrayait d’une info qu’ils manipulent comme des fous par ailleurs. Un employé du service public -dont les journalistes- doit certes suivre les directives des différents pouvoirs démocratiquement élus, mais il y a des limites, et ce sont celles de la conscience, humaine et professionnelle. Au moins, avec ces évictions, les Français sont informés de leur véritable style. 

  • Par jmcn (---.---.---.111) 24 juin 2010 00:59

    NOUS AUSSI ON VA METTRE UN TYPE DEHORS EN 2012.

  • Par frugeky (---.---.---.111) 24 juin 2010 01:00

    Il y a quelques années, Hees , qui se pique de bon goût et de savoir vivre, avait dans une interview de Jane Moreau fait remarquer en posant directement la question à celle-ci, combien elle avait passé depuis sa jeunesse et comme elle n’était plus très belle. Ceci sur un ton guoguenard et sûr de lui qui plairait à Guillon.
    Sauf que Guillon s’en prend à des hommes de pouvoir contrairement à Hees qui s’en prenait à une femme âgée qui avait de surcroit animé, de la main droite si je ne m’abuse, ses soirées adolescentes.
    Hees a bien choisi son directeur de france-inter, ils se val(ent) dans l’ignominie et le touche-pipi.

  • Par jmcn (---.---.---.111) 24 juin 2010 01:07

    Mon préféré fut quand même Jean Sarkozy et les grilles de Sudoku. C’est bizarre que personne ne le cite.

  • Par Cadichon (---.---.---.49) 24 juin 2010 02:09

    Tous les jours il y a des travailleurs honnêtes et intègres qui perdent leur boulot. Pour une fois que c’est une personne peu estimable, ne supportant pas la moindre critique (sa réaction quand Vicent Delerm ouvre le journal devant lui). 

  • Par pierre60 (---.---.---.171) 24 juin 2010 09:47
    pierre60

    Hees bien Jean-Luc qui a viré Guillon Stéphane et Porte Didier ?


     "L’humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans".
    Guillon et Porte ne confisquaient pas l’humour.
    Hees Jean-Luc et Val Philippe étaient libres d’en faire eux-mêmes : mais peut-être avaient-ils avaient perdu le sens de l’humour

    Hees Jean-Luc et Val Philippe étaient libres d’engager des humoristes de droite pour rétablir l’équilibre. Il en a existé : rappelons-nous Thierry Le Luron ou Pierre Desproges (qui n’était pas de gauche mais dégagé), et il en existe toujours aujourd’hui.

    Au lieu de cela, les « grands tyrans » ont viré les « petits tyrans ».

    On a perdu deux bons humoristes (bien que de gauche), ce qui crée un vide terrible par ces temps de morosité terne et de  d’actualité débilitante.

    Entre « l’actionnaire » et « les actionnaires », ils ont choisi « l’actionnaire ».

  • Par Deadlikeme (---.---.---.32) 24 juin 2010 09:50
    Deadlikeme

    Les licenciements de Didier Porte et Stéphane Guillon suscitent une vague de réactions indignées.

    De Stéphane Bern, qui a appris l’éviction de son chroniqueur en direct, aux anciens humoristes de la station en passant par la gauche, les réactions se sont multipliées mercredi. Les licenciements de Stéphane Guillon, qui officiait pendant la matinale, et de Didier Porte, qui faisait grincer des dents au Fou du Roi et dans la matinale, passent mal.

    Démission de Bern ?

    C’est en direct, pendant son émission Le Fou du roi, que Stéphane Bern a appris l’éviction de son chroniqueur Didier Porte. « Nous vivons des moments pénibles. (...) Je vous soutiens », a-t-il immédiatement réagi à l’antenne. « Je croyais avoir obtenu de la direction de France Inter qu’il serait reconduit à la rentrée. Or j’ai appris (le licenciement de Didier Porte) pendant mon émission, c’est très violent. Ca me met dans une situation embarrassante. Quelles conclusions je dois en tirer ? », s’interroge Stéphane Bern. Selon le site Ozap, l’animateur serait prêt à démissioner. « Je le vis comme un désaveu personnel et je veux rediscuter avec ma direction pour savoir s’il est utile que je poursuive Le Fou du Roi à la rentrée », a-t-il expliqué au site Ozap. « Nous ne sommes pas l’équipe de France »

    Le SNJ de Radio France dénonce « l’autodestruction » du service public. « Politique de la terre brûlée, irrespect des auditeurs, entreprise d’autodestruction... Jusqu’où cette direction veut-elle aller ? Nous ne sommes pas l’équipe de France. Nous n’attendrons pas d’avoir touché le fond pour réagir », écrit le syndicat dans un communiqué.

    Pour Guy Bedos, Jean-Luc Hees « a changé » depuis sa nomination par Nicolas Sarkozy à la tête de Radio France. « Je suis très peiné car j’aime bien Jean-Luc et j’ai de très bons souvenirs de liberté avec lui, mais il a changé », dit l’humoriste, qui se considère comme le « parrain » de Stéphane Guillon. « C’est un procès fait à l’humour politique. Ils (Jean-Luc Hees et Philippe Val, directeur de France Inter, NDLR) perdent la tête », ajoute Guy Bedos. « La radio des années 1950 »

    « Virer un humoriste impertinent d’une tranche du matin pendant le pic d’audience, c’est toujours suspect », estime pour sa part Guy Carlier, qui a travaillé sur France Inter jusqu’en 2007. « Ca n’est pas sain de dire qu’il ne faut pas d’humoristes à telle ou telle heure. Ou alors on remet de l’inoffensif politiquement correct et faussement audacieux et c’est la radio des années 1950 ! », s’est-il insurgé.

    La classe politique de gauche n’est pas en reste. « Le grand ménage pré-électoral a commencé », jugent les porte-parole des Verts, Jean-Louis Roumégas et Djamila Sonzogni, dans un communiqué. « Le rythme des abus de pouvoir s’accélère à mesure que la date butoir de 2012 se rapproche. La berlusconisation du paysage médiatique français n’est hélas plus une lointaine menace mais bel et bien une réalité ».

    Pour le NPA, ces deux licenciements témoignent « d’une remise au pas d’une station où apparemment la direction part en guerre contre la liberté de ton, de point de vue, d’expression au risque de tomber dans le soporifisme et le conventionnel. » « Les moins de trente ans découvrent avec effroi ce qu’était le temps de l’ORTF où le président de la République se réserve le droit des nominations », ajoute le Mouvement des jeunes socialistes.

    http://www.europe1.fr/Medias/Stephane-Bern-se-sent-desavoue-221273/

  • Par rocla (haddock) (---.---.---.57) 24 juin 2010 09:53
    rocla (haddock)

    Si c ’est des gros niqueurs qui le disent alors c ’est vérité ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires