• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jean-Luc Mélenchon et le bien-être économique national

Jean-Luc Mélenchon et le bien-être économique national

Même Martine, ma voisine de rez-de-chaussée dont le petit cœur balance entre un Copé fort gueule et un Fillon en marbre dur, le reconnaît : "T'as vu chez Ruquier ? Encore une émission de télévision où Jean-Luc Mélenchon fait un carton !". Mon amie Ariane Walter en a immédiatement conçu un énième article sur l'Agoravox du dimanche, au sujet de son admiration pour cet homme-là. Or, je pense que cette focalisation sur la qualité oratoire de la personne de Mélenchon est comme l'image inversée des attaques ad hominem. Aussi irrecevables.

Il serait temps de passer à d'autres considérations. C'est vrai, jusqu'où va-t-il hisser le niveau des prestations télévisées que les spectateurs attendent d'un homme politique ? Mais, à force de trouver à Jean- Luc Mélenchon des qualités d'orateur, on ne cesse de prêter attention à la forme, qui est brillante certes, et on en oublie un peu le fond. Tout orateur, pour brillant qu'il soit, ne fait pas le visionnaire. Là, on a la chance d'avoir les deux pour le prix d'un. 

La question du talent oratoire reste tellement secondaire qu'elle en est même dangeurese. Elle donne du crédit au pouvoir sur-dimensionné des mass-média au détriment de la critique ou de l'objectivité du citoyen. Car enfin Jean-Marie Le Pen en était un autre, qui maniait la langue française, à la rouerie et à la répartie légendaire, qui en a scotché plus d'un sur son siège de journaliste à la solde de l'intelligentsia social-démocrate ou démocrate-chrétienne suivant que l'interviewer était Libération ou La Croix. 

On oublierait alors un peu vite le fond de la pensée politique de Mélenchon et du combat que lui et ses centaines de camarades proches mènent actuellement, quelquefois au détriment de leur santé ou de leur vie de famille, pour innover en politique, pour faire avancer l'idée d'un socialisme alternatif ou Eco-Socialisme, bref, pour que ne cesse pas le Progrès.

Effet pervers supplémentaire des médias, on ne cesse d'enfermer Mélenchon dans une solitude qui n'est pas la réalité de l'homme Jean-Luc. Qui parle de son journal en ligne tenu et daté de toutes les séances du Parlement européen où il siège avec une application qui force le respect. Quel autre député en fait autant ?

Qui parle du "Contre-budget" rédigé voici quelques jours par le Parti de Gauche ? (Il est ici disponible)

Qui parle des femmes et des hommes qui œuvrent autour de lui, d'Eric Coquerel, de Martine Billard, de Gabriel Amard, de François Delapierre, de Henri Pena-Ruiz, de Raquel Garrido, de Alexis Corbières, de Jacques Généreux, de François Longérinas, de Nathanäel Uhl, de Corinne Morel Darleux, de Pascal Le Néouannic, de... il y en a cent comme lui, et autour de lui. Ariane pourrait leur consacrer autant de brillants articles.

Et puis survient la fin de l'émission, et Ariane Walter a raison tout de même : l'inoxydable Carole Bouquet, à la sensualité tellement débordante qu'on ne rêve même pas de la croiser autour d'un buffet froid, le reconnaît : "trésor national" a-t-elle lancé au milieu d'un parterre conquis. 

Je ne sais pas non plus si j'irai jusque là, car il y a dans cet excès de flatterie un zeste d'hypocrisie dont je sens bien cette femme là capable (la Carole, pas la Martine). Mais voilà : (je mesure mes paroles, conscient que ça va faire grincer) 

  • C'est l'expression de "national" qui m'interpelle. Car en effet, selon moi, n'en déplaise à tous ceux qui s'effarouchent avec les mots et se couvrent de leurs lunettes rouges carmines, Mélenchon serait plus "nationaliste" que Marine Le Pen, au sens du bien-être économique et social "national".

Absolument pas au sens du droit du sang, ou de quelconque revendications ethnico-religieuses, bien entendu, mais au sens hérité de la Commune où la Nation est un cadre juridique garantissant le contrat social. Il n' y aura pas photo à l'arrivée, si arrivée il y a.

Quand plus de gens en seront persuadés, et cesseront de prendre la vessie de Marine Le Pen pour une lanterne, le programme politique du Front de Gauche, économiquement performant, écologiquement responsable et socialement juste obtiendrait facilement la majorité dans ce pays. Et c'est la même Carole Bouquet qui ajoute ce mot plus inspiré : -"Je préfère mon pays avec lui que sans lui". Moi aussi.

Oui, car la gauche socialiste est libérale philosophiquement (relire "Le Manuel critique du parfait européen" de J. Généreux). Mélenchon l’étant, il n’a rien d’un extrêmiste de gauche puisque son programme est socialiste (et pas communiste, désolé, ce sera pour plus tard, peut-être...).

On peut être parfaitement libéral et haïr le néo-libéralisme financier. Libéral et pour autant réorganiser les institutions juridiques, les cadres constitutionnels, les régulations financières et les barrières commerciales ! On peut très bien prôner et favoriser les échanges culturels internationaux et vivre dans un régime commercial moins ouvert, pour ne pas dire fermé, que celui organisé de force par l'OMC et ses thuriférarires de La Commission du dikat européen de Bruxelles ... (lecteurs de Fichte, bienvenue ici ...)

Qui nous a vendu depuis 1971 la libéralité des échanges comme étant la valise embarquée du néo-libéralisme et des libres échanges commerciaux ? Les faucons américains, suivis par leurs toutous de la droite française Giscardienne puis Balladurienne. Or, c’est un mensonge.

Il y a des alternatives, et c’est ce que Mélenchon commence à faire saisir à un auditoire désorienté. Il faut le faire patiemment, car la re-création de représentations adéquates prend du temps face au rouleau compresseur totalitaire d'une information par trop univoque. Et c'est sur ce sujet (à la fin) que Mélenchon a été brillant, face à un Aymeric Caron qui ne savait plus quoi trouver pour que son patron Laurent Ruquier ne le trouve pas totalement transparent.

C’est la droite financière qui ne l’est plus, libérale. Pour faire 50% aujourd’hui enFrance après ce qui s’est passé en 2008, il faut donc qu’elle entretienne un rêve, voir qu’elle mente et sur le diagnostic et sur ses intentions. Si j’étais de droite et libéral, je serais furieux. Et je me dirais qu’il manque un Mélenchon à droite.

Peut-être que cet homme là, cet homme et les équipes qui l’entourent (et ils sont de plus en plus nombreux, experts, économistes, ingénieurs, écologues) est un trésor national au sens où dans le contexte hautement volatil et dangereux qui est le nôtre, il sera un déclencheur, porteur d’une voie tracée par d’autres mais incarnée par lui aujourd’hui.

Plus important que tout ce qui vient d'être écrit plus haut : au cours de cette émission Laurent Ruquier a eu la courtoisie d'évoquer les 1ères Assises de l’Eco-socialisme qui auront lieu le samedi 1er Décembre à Paris XII°, aux pelouses de Reuilly. 

  • Avec : Hervé Kempf, Susan George, René Ramirez (ex-Ministre de la planification et du développement d’Equateur), Michael Lowy, Jeanette Habel, Aurélien Bernier, Martine Billard, Arno Munster, Jacques Généreux, Jean-Luc Mélenchon, François Ruffin, Corinne Morel-Darleux, Gabriel Amard, Myriam Martin...

 

> Lire le blog de Corinne Morel Darleux, auteur, et accessoirement bras-droit écologiste (avec d'autres) de M. Mélenchon. http://www.lespetitspoissontrouges.org/index.php?post/2012/11/13/La-raison-de-mon-silence


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (104 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Onecinikiou 26 novembre 2012 10:13

    « Qui parle de son journal en ligne tenu et daté de toutes les séances du Parlement européen où il siège avec une application qui force le respect. Quel autre député en fait autant ? »


    Mouarf, comment pouvez-vous vous ridiculiser de la sorte... ! Emploi fictif l’on vous dit !


    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 27 novembre 2012 10:26

      Vous avez raison, les autres députés ne font pas de compte rendus de mandat. mais cela ne change rien au fait que Parlement européen ne décide de rien.

      Il est consulté, et encore pas sur tout. C’est la Commission européenne qui décide, et ce que votent les députés n’a aucun poids.


    • Onecinikiou 26 novembre 2012 10:19

      Arf, le lien ne fonctionne pas, le revoici :


      « Le journaliste spécialiste des questions européennes Jean Quatremer, invité des Grandes Gueules, a pointé du doigt l’absentéisme chronique deJean-Luc Mélenchon au Parlement européen. Au micro de RMC, l’animateur du blog »Coulisses de Bruxelles« a comparé le statut d’eurodéputé du candidat du Front de gauche à un ’emploi fictif’ puisque sur 751députés, il arrive à la 731ème place, en terme d’assiduité. »


      • Laulau Laulau 26 novembre 2012 10:29

        Jean Quatremer, invité des Grandes Gueules,

        Voilà deux étalons d’objectivité. Quatremer, un journaliste pro-pro-pro européen (façon BCE) et les grandes gueules, émission bof parmi les bofs !


      • Onecinikiou 26 novembre 2012 10:33

        Mais Laulau, que Mélenchon arrive à la 731éme place sur les 751 qu’en compte le parlement européen en terme d’assiduité, en quoi aurait-ce à voir avec Quatremer ou les Grandes Gueules, hum ?


        Ne serait-ce pas là ce qu’il convient de nommer de pantalonnade ?

      • leypanou 26 novembre 2012 10:54

        @Onecinikiou :

        Jean Quatremer a raison : Mélenchon est rarement présent au Parlement européen, car il va à la pêche avec moi presque tous les jours, avec Quatremer aussi d’ailleurs. Donc, il sait de quoi il parle.

        Et Jean Quatremer a certainement un programme plus chargé que celui de JL Mélenchon pour pour pouvoir parler ainsi. Et il ne doit peut-être pas beaucoup avoir à faire pour vouloir parler de l’assiduité de JL Mélenchon. A moins que ...(car les pseudo-journalistes qui décortiquent les moindres faits et gestes des « adversaires politiques » on les connait aussi).


      • foufouille foufouille 26 novembre 2012 12:20

        304€ en moins a chaque absence


      • tf1Goupie 26 novembre 2012 17:51

        Quand on voit les citoyens cautionner l’absenteisme de Méelenchon on se dit qu’on est mal barrés.

        Dis Foufouille, avec ta calculette il luisse reste combien pour bouffer au bourgeois Meluche à la fin du mois ?


      • foufouille foufouille 26 novembre 2012 19:50

        faudrait compter le nombre de seance manquante et enlever de 15000€ minimum
        si on les lui enleves vraiment
        entre bourgeois, on s’entre aides


      • Onecinikiou 26 novembre 2012 10:36

        @ L’auteur,

        « On peut être parfaitement libéral et haïr le néo-libéralisme financier. »

        Michéa va vous expliquer infiniment mieux que je ne le ferais moi-même en quoi votre assertion est une parfaite escroquerie intellectuelle :


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 novembre 2012 10:48

          et les 30 ans passés dans l’appareil zozialiste ont laissé des traces d’hypocrisie dans son cerveau de chien enragé, un député européen qui pointe uniquement pour la paie et laisse le débat et la contestation de la dictature européenne aux autres, monsieur à mieux à faire comme courrir les plateaux des médias à vendre sa face de con fini aux bobos parigos.
          Une supercherie à 6000 euro.


          • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 novembre 2012 13:52

            une déportation dans un centre de réeducation merluchonesque ?
            les groupies feront le sale boulot 


          • kingfausto kingfausto 26 novembre 2012 16:20

            Allez pépé Ronald, arrete de raler !! On voit bien que tu piges rien au sujet mais comme à chaque repas, tu bois trop et tu te mets à radoter des phrases toutes faites que tes potes t’ont dit au café du commerce !!

            Et, gens de droite décomplexée pseudo révolutionnaire, arretez de parler comme ça des bobos ! On va finir par croire que quiconque ouvrant un livre est un bobo forcément riche fénéant et déconnecté des réalités ! Pourtant dieu (qui votait surement Nicolas Sarkozy) sait que je n’aime pas les travers et les clichés que véhiculent bon nombre de bobos du PS ou de l’UMP, mais à vous entendre, on va finir par croire que vous voulez faire des camps de bobos ! Bientot, les ratonades vont se faire à l’entrée des biocoop !


          • Jean-Louis CHARPAL 26 novembre 2012 10:56

            J’aime bien Ariane Walter, mais je me suis permis de lui faire part des remarques suivantes, à la fin de mon message, suite à son article :

            « NB : ta grande estime et ton enthousisme, Ariane, pour Jean-Luc Mélenchon, sont sympathiques et je les partage.

            Je me permets amicalement de te rappeler néanmoins que derrière le porte parole du Front de Gauche, il y 4 millions d’électeurs ( et potentiellement beaucoup plus), un programme solide de même niveau et importance que celui du Conseil National de la Résistance mis en oeuvre dès 44.

            Il serait bien, toi qui a une facilité à t’exprimer, que tu parles du projet de budget 2013 élaboré par l’équipe des économistes de haut niveau du Front de Gauche.

            Ce document , très clair (accessible sur le site du Parti de Gauche) est très important car il démontre que la relance est possible , capable de nous sortir du marasme mortifère dans lequel la récesssion va plonger la France et toute l’ Europe. »


            • leypanou 26 novembre 2012 11:10

              @Brisefer :

              C’est très discutable ces participations à ces émissions de télévision. Le danger c’est qu’il y a risque de confusion entre le FdG et JL Mélenchon, alors qu’il y a d’autres personnes au FdG qui a intérêt à ce que ces personnes-là soient mieux connues.

              La personnalisation de la vie politique est très dangereuse, et JL Mélenchon lui-même en est conscient, je pense. Mais le problème vient aussi de la télé, car elle veut quelqu’un qui fait de l’« audimat ». Et aussi du système d’élection présidentielle au suffrage universel, qui demande la personnalisation à outrance. Tant qu’on n’est pas en 6ème république, le problème reste entier.

              Combien de fois par exemple a-t-on vu Martine Billard à la télé ? Ou Jacques Généreux ? Certainement qu’ils ont du refuser des invitations, mais je pense que la télé préfère, et de loin, inviter JL Mélenchon.

              Si Martine Billard a perdu les élections en étant députée sortante, cela a du jouer, même s’il n’y a pas eu que cela. Transmettez ces quelques idées autour de vous : je pense que cela en vaut la peine.


              • leypanou 26 novembre 2012 12:44

                C’est vrai que les personnes intelligentes attachent plus d’importance au physique des personnes qui parlent qu’à ce qu’elles disent. Et ce n’est pas le point-céhash qui dira le contraire !!!


              • jmdest62 jmdest62 26 novembre 2012 11:17

                @ l’auteur

                vous écrivez :
                « ........Qui parle du »Contre-budget« rédigé voici quelques jours par le Parti de Gauche ?
                Qui parle des femmes et des hommes qui œuvrent autour de lui .... »

                JLM est le porte parole du FdG , il est normal qu’il soit en première ligne dans les médias qu’il utilise pour ce qu’ils sont : des « caisses de résonance » ....on parle moins des autres membres du FdG , leur avez vous seulement demandé s’ils souhaitaient que l’on parle d’eux ?
                Quant au contre budget ...pensez vous « sérieusement » qu’un seul journaleux l’ait lu , pensez vous « sérieusement » qu’on puisse débattre à ce niveau technique avec Pu...Jadas ou Calvi ou Ruquier ?

                De toute façon ...on en est plus là ! ..la « ras-le bolitude » (TM  smiley) du peuple français commence à s’accélérer et bientôt vous verrez que tout ce que vous appelez de vos voeux se mettra en place presque « naturellement » .

                @+


                • ZEN ZEN 26 novembre 2012 11:31

                  spartacus
                  Hibernatus est resté figé par la guerre froide
                  Décongelez-le :


                  • devphil30 devphil30 26 novembre 2012 11:35

                    Pour 2017 , j’ai peur que nous soyons confronté aux extrêmes du fait de la faillite de la droite , du risque de dézigage de la gauche tant par certains de ses errements mais aussi par le discours médisant de la droite sur les décombres et la ruine de son parti.


                    Un risque de 2 extrêmes mettrait les Français dans quelle situation de vote entre l’extrême gauche ( front de gauche ) ou l’extrême droite ( FN ) , à cette question j’ai hélas la sensation que l’extrême droite serait plus forte malgré le fait que le front de gauche propose des solutions , proposent la justice , proposent la fraternité.

                    Mais est-ce que le patronat acceptera une prise du pouvoir par des forces de gauche non contrôlables ? C’est sûr que non 

                    Les acquis sociaux de 1936 issus du gouvernent de Léon Blum et les acquis du CNR de 1945 ont été systématiquement détruits depuis 30 ans au nom du mondialisme , de la compétitivité.

                    La France est trop droitière pour faire passer le Front de Gauche mais j’espère me tromper sur ce point 

                    Philippe 

                    • cogno4 26 novembre 2012 11:36

                      Or, je pense que cette focalisation sur la qualité oratoire de la personne de Mélenchon est comme l’image inversée des attaques ad hominem

                      C’est la que j’ai l’impression que les gens ne comprennent rien.
                      La politique vis à vis de la populace, n’est rien d’autre qu’un art oratoire.

                      Après s’il se trouve des idiots du village pour croire un seul mot de ce que dit un politique, je n’y peut rien, s’il se trouve des foules d’idiots du village pour aller voter pour ces beaux parleurs, je n’y peut rien non plus.

                      Quand ils vous disent les choses en face, pour regardez ailleurs ou vous vous offusquez... je parle bien entendu des veaux et des cons.


                      • Jerome 26 novembre 2012 12:10

                        J’entends toutes les critiques envers Mélenchon et je ne suis pas le dernier à taper dessus. Maintenant il faut faire attention à l’obscurentisme. L’Engagement oui, les oeuillères non.

                        Samedi soir pour la 1ère fois depuis une éternité le Dogme de l’Europe est tombé. Un politique qui n’est pas un représentant à moins de 1% a enfin dit que l’Europe actuel ne servait personne si ce n’est ses propres intérêt.
                        Ca pour moi c’est une mini révolution. Surtout que l’accueil a été bon, que ce soit les journaliste sur le plateau ou Ruquier. C’est une première à Gauche.

                        C’est pour moi ce point qui est important et rien que pour ce moment, j’ai eu un regard bienveillant vers Mélanchon. Même si il vient du PS, même si il est p-e Franc Maçon, même si il est dans un parti qui est en alliance avec le PC, etc... etc..

                        Jérôme


                        • citoyenrené citoyenrené 26 novembre 2012 14:02

                          bon article, point de vue intelligent

                          « le programme politique du Front de Gauche, économiquement performant, écologiquement responsable et socialement juste »

                          pertinent aussi de souligner le risque de la personnalisation du mouvement Front de Gauche au seul porte drapeau

                          pour se protéger de cela et rassurer les septiques , le Référendum Révocatoire proposé par le FdG pourrait accompagner toute éloge (légitime) de JLM


                          • DanielD2 DanielD2 26 novembre 2012 14:15

                            En tout cas on a bien compris qu’il ne retournera pas à Henin Beaumont si la fraude électorale manifeste contre Marine Le Pen est reconnue ( Ca devient une habitude la fraude en France )


                            Et oui, pas assez de bobos là-haut, on est pas sur un plateau TV entre bobos parisiens. Il a beau essayer d’imiter le prolo, ils ne sont pas dupes ( Marine Le Pen n’a pas besoin d’abaisser volontairement et grossièrement son niveau de langage pour être populaire, elle. Alors que Mélenchon c’est « Alors ? Toi être un ouvrier hein, toi vouloir du manger. Moi donner manger à toi si toi pas détester les arabes sans raison. » )

                            • wesson wesson 26 novembre 2012 14:39

                              Bonjour Daniel,


                              ne rigolez pas trop, car votre Marine n’a pas été la dernière à tricher dans cette élection, et ses fameux tracts de campagnes anti-Mélenchon pourraient bien lui coûter au final une inéligibilité. 

                              Quand à votre analyse sur le fait que Mélenchon n’y reviendrait pas, elle n’engage que vous, un contributeur qui ne rechigne jamais à donner du « baudruchon » ça et là.

                            • Salade75 26 novembre 2012 14:27

                              Bonjour,
                              La plupart des articles pro JLM font apparaître un culte de la personnalité aussi ridicule que terrifiant !

                              Qu’on se le dise : JLM a aussi inventé la roue, le feu et serait sur le point de découvrir la machine à vapeur !
                              Et heureusement, car si on trace sa production politique propre, les oeuvres dignes de passer à la postérité sont rares.


                              • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 novembre 2012 14:36

                                merluche a aussi relancé l’antiimmigrationnisme, l’islamophobie, la cochonphilie et la pinardmania, et propose de réabilité les pogroms anti-oligarchique dans les MJC.

                                Merci à lui de travailler pour la France qui n’est pas drapeautricolorephobique !


                              • kingfausto kingfausto 26 novembre 2012 16:23

                                Ronald parle avec son cul, la france a un incroyable talent !!


                              • jacques lemiere 3 décembre 2012 10:10

                                ben oui...trésor national, seine de la pensée, phare de l’occident...

                                Quant au programme, le hic c’est toujours de raisonner en terme de nation comme entité non dépendante des autres...en clair, on fait ce qu’on veut en France..
                                Marrant que la hantise actuelle soit la chine ..pays ultralibéral si il en est...

                                Un jour on devrait expliquer ce qu’est l’ultra libéralisme...
                                Le monde n’est pas n’a jamais été ne sera jamais libéral.... 
                                 Laisser l’économie se réguler d’elle même n’est sans doute pas « optimum » ( et comment évaluer l’optimisation ????) mais je doute tout autant que planifier l’économie peut être néfaste.
                                Combien doit on sacrifier de sa liberté au bien être collectif ? On a déjà du mal à évaluer le bien être collectif !
                                C’est amusant d’ailleurs que les fdgistes soient souvent de fervents défenseurs de la liberté d’un coté et des régulateurs forcenés de l’autre..la certitude d’avoir toujours raison aide beaucoup.
                                 

                              • LeClérocrate 26 novembre 2012 15:12

                                JLM est pro-européen, puisque il ne propose pas, (à ma connaissance) de sortir de l’Europe. Il nous berce d’illusion avec ce fameux mythe qu’une autre Europe est possible (mythe qu’on nous ressort à chaque traité pour faire passer la pilule)


                                Il nous faut sortir de l’Europe pour pouvoir agir.

                                • kingfausto kingfausto 26 novembre 2012 16:33

                                  Merci Leclérocrate, de toutes façons, rien n’est possible et on va tous crever !!


                                • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 27 novembre 2012 10:45

                                  Merci LeClérocrate de faire remarquer que Mélenchon nous ressort une Xeme version de « L’Europe sociale »... , qui s’ajoute à toutes les versions « d’une autre Europe » qu’on nous promet depuis 30 ans.

                                   Mais avec lui, ce sera différent. Lui « il peut », il peut tout, « il peut » modifier les statuts de la BCE, modifier les Traités, alors qu’il faut l’unanimité des 27 pays pour changer quoi que ce soit. ( article IV 443,3) et que ces pays sont aussi pourvus de gouvernements -marrionnettes.

                                  Devant l’argument, ils sortent du chapeau « la Révolution », qui va balayer tous les Traités...

                                  En attendant, il rend bien service aux europhiles et aux néolibéraux non élus qui sévissent dans la Troïka.


                                • Nathanael Uhl Nathanael Uhl 26 novembre 2012 15:16

                                  Merci Brisefer, c’est gentil de me citer mais je ne suis pas aussi important que ce que tu en donnes l’impression.


                                  • j@c2 26 novembre 2012 16:47

                                    la France... la France... la France... gnagnagna...

                                    la France qui a torturé en Indo, en Afrique, la France des marchands de canons, ou d’avions de chasses (des potes à la méluche), la France des nationalistes, roses, mais nationalos quand même ! la France des socio-hypocrites, qui hurlaient à l’Union sacrée en 1914 ! qui faisaient tirer sur les mineurs en 47, qui envoyaient le contingent en Algérie en 58. Les mêmes, new-look, mais les mêmes discours.
                                    La France : ou la boîte à entourlouper le prolo, la boîboîte made in grande et médiocre bourgeoisie française.
                                    La méluche, ou les vieux discours déroulédeux mâtinés Mollet Mitterrand...

                                    • taktak 26 novembre 2012 18:23

                                      De plaines en forêts de vallons en collines
                                      Du printemps qui va naître à tes mortes saisons
                                      De ce que j’ai vécu à ce que j’imagine
                                      Je n’en finirai pas d’écrire ta chanson
                                      Ma France

                                      Au grand soleil d’été qui courbe la Provence
                                      Des genêts de Bretagne aux bruyères d’Ardèche
                                      Quelque chose dans l’air a cette transparence
                                      Et ce goût du bonheur qui rend ma lèvre sèche
                                      Ma France

                                      Cet air de liberté au-delà des frontières
                                      Aux peuples étrangers qui donnait le vertige
                                      Et dont vous usurpez aujourd’hui le prestige
                                      Elle répond toujours du nom de Robespierre
                                      Ma France

                                      Celle du vieil Hugo tonnant de son exil
                                      Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines
                                      Celle qui construisit de ses mains vos usines
                                      Celle dont monsieur Thiers a dit qu’on la fusille
                                      Ma France

                                      Picasso tient le monde au bout de sa palette
                                      Des lèvres d’Éluard s’envolent des colombes
                                      Ils n’en finissent pas tes artistes prophètes
                                      De dire qu’il est temps que le malheur succombe
                                      Ma France

                                      Leurs voix se multiplient à n’en plus faire qu’une
                                      Celle qui paie toujours vos crimes vos erreurs
                                      En remplissant l’histoire et ses fosses communes
                                      Que je chante à jamais celle des travailleurs
                                      Ma France

                                      Celle qui ne possède en or que ses nuits blanches
                                      Pour la lutte obstiné de ce temps quotidien
                                      Du journal que l’on vend le matin d’un dimanche
                                      A l’affiche qu’on colle au mur du lendemain
                                      Ma France

                                      Qu’elle monte des mines descende des collines
                                      Celle qui chante en moi la belle la rebelle
                                      Elle tient l’avenir, serré dans ses mains fines
                                      Celle de trente-six à soixante-huit chandelles
                                      Ma France

                                      Jean Ferrat

                                      La Nation, c’est le peuple pas ces oppresseurs. Ne confondons pas tout.


                                    • j@c2 26 novembre 2012 21:29

                                      oui, c’est bien ce que je dis, les vieilles scies, pour bien faire marcher le troufion pour le pognon des patrons, et même signées par le nationaliste stalinien Aragon (pour cette scie là).



                                    • TSS 26 novembre 2012 23:04

                                      J’etais là bas aux alentours de 1960 je ne vous y ai point rencontré..... !!


                                    • jacques lemiere 3 décembre 2012 10:19

                                      Il est impossible de ne pas confondre.

                                      C’est absurde de ne se sentir l’héritier de ce qui vous plait.

                                      Faire le procès de la France ou l’absoudre c’est tout aussi ridicule, la France ce n’est personne, n’a pas de conscience , la France est ce qu’on en fait.
                                      La france en’a torturé personne.
                                      la france n’a vendu aucun canon.
                                      Facilités...
                                      vous êtes un vendeur de canon, car vous profitez de cet argent....

                                    • Ariane Walter Ariane Walter 26 novembre 2012 17:09

                                      Brisefer,

                                      Honorée que tu prennes mes articles comme base pour montrer ce qu’il vaut mieux ne pas faire !!

                                      Moi aussi je veux te montrer ce qu’il vaut mieux ne pas faire :

                                      - citer le nom d’une « amie » sans lui en demander la permission.

                                      -Eviter la prétention : il est temps de passer à autre chose. il y a eu mille articles sur mélenchon de de bien d’autres personnes que moi. On ne t’a pas attendu pour l’analyser. 

                                      -Finir de lire un article dont on parle. Ainsi quand tu dis :  à force de trouver à Jean- Luc Mélenchon des qualités d’orateur, on ne cesse de prêter attention à la forme, qui est brillante certes, et on en oublie un peu le fond.
                                      (Y a-t-il très sincèrement un seul article qui après avoir relevé ses qualités d’orateur ne procède pas à une autre analyse ?)
                                       .Est-ce que je dis autre chose quand j’écris : 
                                      Je crois qu’on fait insulte en disant sans cesse à Mélenchon qu’il est un orateur hors pair. Ce sont ses qualités humaines qui nous touchent. Cette tendresse sans cesse sous-jacente, cette angoisse à l’idée de ne rien faire quand il y aurait tant de choses à faire. Cet « humain d’abord » dont il est le porte-parole privilégié parce qu’il en est habité depuis toujours.

                                      Par ailleurs un article a un sujet. Je choisis de m’intéresser à ce qui me paraît exceptionnel ce soir-là : Mélenchon a trouvé une écoute particulière et attentive due à la déception causée par Hollande. Sa campagne est relancée.C’est énorme pour nous.
                                      J’ai d’autant plus raison que cet article sera lu par 9 000 personnes, score rarissime surAgoravox, repris par 900 personnes sur facebook, ce qui n’est pas dû à moi mais à l’intérêt qu’il a soulevé.LUI.

                                      Mais ton analyse est qu’il faut s’intéresser à tous ceux du FDG qui travaillent avec lui !!! C’est vraiment le sujet après cette émission !

                                      je pense que si tu t’occupais d’athlétisme et si tu avais Usain Bolt dans l’équipe tu ne le ferais pas courir pour ne pas qu’il ait la grosse tête ! Tu ne ne ferais pas chanter pavarotti mais plumetti ou biberini pour éviter de trop les faire mousser/

                                      Pauvre mélenchon ! Que de jalousies !
                                      Samedi soir , chez Ruquier, il a réveillé cette passion pour la politique qu’il avait su susciter pendant la campagne. Tous ceux qui aiment ses idées , remerciez-le. 

                                      Il n’est pas question du culte de la personnalité.
                                      Il est question du culte de l’efficacité.

                                      Jean-Louis Charpal,

                                      je t’ai répondu sur mon fil.
                                      Parler d’un contre-budget pendant trois pages ,à mon avis, risque d’être complètement contre-productif. Rien de plus abstrait. Rien de plus chiant que des chiffres.

                                      Pour finir : j’ai consacré un article à sodicomédical et à laurence Sauvage : un article à celine Meneses et à l ’Europe austériraire ; un article à Robespierre, d’après le livre écrit par Corbières ; je finis un article sur Le Néouannic.

                                      Mais tu es excusé , Brisefer, tu ne connais pas mes oeuvres complètes.


                                      • ddacoudre ddacoudre 26 novembre 2012 19:02

                                        bonjour ariane
                                        Dans un monde du spectacle où tous les hommes politiques vont chez Rouquier comme l’on allait au salon de madame de Goeffrin ou aux clubs, aux bureaux d’esprit ou société sous l’ancien régime, il est difficile de ne pas briller par ces talents d’orateur, ou ses circonvolutions de couleuvre ou sa langue de bois.
                                        Il est bien regrettable que la politique soit devenu du spectacle, et qu’un téléspectateur ne puisse pas écouter un débats d’idées sans polémique ou vilénie durant cinq minute.

                                        j’ai regretté de ne pas l’avoir suivit j’étais souffrant, mais je n’en est pas moins fait un article ou je le situe comme une clé de notre renouveau.
                                        http://ddacoudre.over-blog.com/article-l-impasse-du-pouvoir-2-112750206.html.
                                        cordialement.


                                      • j@c2 27 novembre 2012 17:33

                                        pour le nationalisme patriotardo cocardier... les sensibles à la chose préfèrent toujours l’original à la copie.... donc, sur ce terrain bien m..., la méluche roule pour la m... le pen.

                                        Autrement... il y a l’Internationalisme prolétarien, mais c’est contre les patrons. C’est sûrement ce ce qui fâche la méluche, et son copain dassault. l’avion de guerre. Ce n’est donc pas son programme !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès