• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jean Mohammed de la Bastille... bis repetita

Jean Mohammed de la Bastille... bis repetita

Je suis confus de devoir à nouveau publier ce papier que je dus écrire en 2010 lors du débat sur l'identité nationale menacée par l'Islam, débat orchestré par notre Sieur De Nagy Bocsa 1er.
Mais malheureusement depuis rien n'a progressé si ce n'est que la cour et le roi vermeille se réclament ouvertement depuis 2007 et dans cette élection, comme un parti d'extrême droite. Nous sommes aujourd'hui un pays dominé par l'extrême droite avec deux partis politiques majeurs qui s'inscrivent dans cette mouvance raciste et violente.
Ainsi est et doit être la démocratie : les français ont le droit d'être d'extrême droite. Mais le français que je suis, se sent apatride dans son pays ...La France je l'aime donc je vais devoir la quitter et me trouver une autre patrie comme le réclament un trop grand nombre de mes concitoyens.

Car je ne suis en guerre contre personne et je ne pourrai continuer à observer, dépité, l'évolution de l'ambiance que vous faites régner depuis 10 ans Mon Sieur De Nagy Bocsa 1er. Je ne suis qu'un petit bonhomme qui ne demande qu'à vivre simplement et qui a peur aujourd'hui qu'on vienne le tirer de son lit un de ces quatre matin pour l'accuser d'être un ennemi de la France et des Français, potentiel islamiste que l'on déporterait en prison sans aucune forme de procès comme sous l'inquisition...au moyen âge...

Je suis l’anonyme descendant des sans-culottes.... venus de l’autre côté de la méditerranée. J’aimerais que cette tribune soit lue par le plus grand nombre ! J’en ai besoin ! Pour extirper cette douleur que fait naître en moi cette agression d’une violence sournoise, induite par des modèles intellectuels et des faux débats dignes de la France d’un autre temps.

Je ne suis pas opposé au débat et je reconnais d’ailleurs qu’il existe un vrai problème de cohabitation entre certaines franges de la population. Mais ce problème trouve sa source non pas le long de cette falaise trop abrupt que l’on appelle intégration, mais dans cette grotte obscure de la dés-incarnation de l’identité culturelle française par nos chères élites notamment politiques qui entraînent la populace dans les tréfonds d’un passé honteux pour mieux les taxer... Ce problème c’est l’injustice chronique, c’est l’injustice sociale, c’est l’injustice d’Etat ! Le problème c’est la reproduction, cet Etat féodaliste. C’est l’héritages, les héritiers incompétents autant qu’avares et dépensiers. Le problème c’est l’Etat mafieux qui nous taxe pour se mettre à leur service et nous rentabiliser !!!

Je suis Jean mohammed de la Bastille ! Je suis descendant de sans culotte ! Moi je suis Français. Plus que vous Mon sieur De Nagy Bocsa, Plus que vous Monsieur... laissons ! Vous ne me croyez pas ! Venez donc me voir dans les galeries du Louvre. Je suis à côté de Gavroche et de Marianne, la liberté guidant le peuple. Le basané, c’est moi en 1832. J’étais déjà là pour la Bastille. Je suis héritier de la liberté comme tous les enfants de la communauté Française. Je suis Français depuis toujours. Et je ne comprends pas que l’on me pose la question de mon identité depuis ma naissance.

La naissance, c’est bien cela dont il est question à la vérité. Comme sous l’ancien régime.
En effet, l’unique cause des tensions sociales qui s’amplifient et se teintent d’un voile communautariste et religieux, cette cause unique est la croissante non redistribution des richesses conjuguée à l’appropriation par notre société, Dirigeants politiques et Médias en tête, du modèle sociologique de la maison mère d’outre-atlantique.

Vos petits rebeu en mal d’intégration, baby terroristes en devenir, ils sont des purs produits du terroir média-politico-financier Français. Ils se prennent pour des blacks-panthers américains qui luttent contre l’esclavage. Ils dealent, ils volent, ils braquent, ils brûlent, ils agressent en jurant à tour de bras...Certains rentrent même dans le "din" lors d’un séjour en prison à la manière d’un Malcom X, d’un Mike Tyson.
Leur icone : Tony Montana. Scarface. Superproduction Américaine. Leur musique : 50 cents, Eminem,... Leur resto préféré : Le Mac Do. Tu parles de rebelles, de terroristes... ils sont labellisé depuis leur caleçon jusqu’à leur ceinturon. Ils sont Américains. Et c’est un peu normal quand on sait que la seule activité qu’on leur proposait, enfant, en dehors de l’école ou de la rue, c’était la télé. Ils ont grandi avec une culture télévisuelle qui fait fi depuis feu du magnifique patrimoine culturel de cet empire déchu qu’est la France. Leur communautarisme grandissant n’est que l’écho de la violente et raciale mosaïque éclatée qui sévit à Harlem, à Watts, dans le Bronx. D’ailleurs nous sommes tous américains.

Notre cher Président a fait une campagne et appliqué une politique qui n’ont rien à envier à l’oeuvre funeste de son ex homologue et non moins ami, j’ai nommé G.W.Bush. Il est là le problème de la France. Elle a toujours un temps de retard sur les caprices de Rome. C’est la faute aux immigrés de 3ème génération qui s’en vont faire des camps d’Al-quaîda pour aller se battre en Irak dans les sous-sol des aéroports.
J’ai trouvé très marrant son nouvel air anti-anglosaxon, lui qui dénonce le modèle français, l'exception française, lui le chevalier du modèle économique et social qui a conquis le monde, lui qui n’a qu'un seul projet politique : un grand marché sauvage comme on en trouve seulement depuis la manche jusqu’aux côtes du pacifique.... pour mieux rentabiliser le peuple français.

Nous sommes tous américains. Nos élites intellectuelles et artistiques, quand elles ne vivent pas à New-York, même lorsqu’elles se revendiquent labellisées Terroir de France, oublient tout leur académisme, leur chauvinisme dès lors qu’un contrat, un studio, une interview leur est proposée à l’ouest...

Il est vrai qu'à l'instar de leurs homologues américain, nos petits greemlins font plus de fumée que leurs camarades de Neuilly-sur-seine lorsqu'ils expriment leur colère mais c'est qu'ils ne maîtrisent qu'un langage, la violence dans laquelle ils ont grandi...

Je suis Jean mohammed de la Bastille ! Je suis héritier de la liberté comme tous les enfants de la communauté Française.
Ce dont je ne suis pas l’héritier, c’est l’égalité. Il me semble que contrairement à nombre de mes concitoyens je n’aurai jamais le droit à l’égalité. Et je ne vous parle pas de chance. D’égalité des chances. Non, ce n’est point ma vindicte, je me débrouille, je travaille. Non. Je vous parle de silence. Qu’une année s’écoule sans que des stratégies électoralistes ne viennent remettre en cause ma conviction intime d’être Français. Le droit à l’anonymat. Cela fait 31 ans, depuis mon premier souffle, que ce qui me distingue, me caractérise et on peut même dire me résume, c’est le fait que je sois un rebeu. C'est cela l’ambiance générale dans notre beau pays, terre des droits de l’homme et du citoyen. Les bobo, les babas et les blings-blings ont tous dans leur caboche une ou deux petites blagues, deux ou trois pensées, trois ou quatre craintes sur ces chers Français certifiés d’origine maghrébine, africaines, asiatique...

Tout ce que je revendique, c’est donc le droit à l’anonymat. Mais le problème, c’est que dans cette France qui se prémunit de la sauvagerie de ces maures venus jusque dans vos bras..... le problème, c’est que ces peurs qui sont héritées du mariage entre le passé coloniale de la France et l'éducation raciste qui légitimaient la conquête et l'exploitation, ces peurs sont exhumées sans cesse depuis 1995 et sont devenues le moteur d'un régime politique depuis le 15 avril 2002. Une part importante de la population française pense que leurs problèmes sont dus aux immigrés et à leur descendance alors même qu'une grande partie de la richesse considérable que ce pays de seulement 65 millions d'habitants s'octroie, provient de ses anciennes colonies.
La vérité est que tout cela trahi une très grande misère, une misère matérielle, une misère affective, sociale, une misère intellectuelle, une misère culturelle.
Cela me rappelle une ellipse que ma prof d’histoire de terminale nous contait : "Prenez des familles venues de tous les pays, mettez les dans une situation de misère, d’acculture, de violence ; au bout d’un mois, ils se traiteront de sales arabes, de sales juifs, de sales nègre... prenez les mêmes personnages et disposez les dans une belle demeure luxueuse lors d’un séminaire de diplomates ; ils trinqueront ensemble à la douceur de la vie, ils mangeront du caviar et partageront leurs expériences respectives pour s’enrichir un peu plus." Les stratèges politiques en charge de la com de Mon sieur Nicolas 1er connaissent cette réalité et entendent bien conjurer misère et cynisme. C’est tellement facile en même temps.

Je suis Jean mohammed de la Bastille ! Je suis Français ! J’aime la France, J’aime sa culture, J’aime sa cuisine, J’aime son culot ! Mais je n’aime pas ce qu’elle est devenue. Qu’elle soit un satellite de l’empire anglo-saxons, de la WASP transatlantique depuis la victoire de ces derniers sur la vieille Europe, cela est tout à fait normal. C’est l’histoire. Qu’elle n’assume pas l’importation des dysfonctionnements du modèle social, économique et diplomatique de la nouvelle Rome et qu’elle interprète auprès du public son incompétence et son manque d’honnêteté intellectuelle par un soi-disant problème d’identité nationale...là, je dis non. Le dernier personnage à avoir profité de l’ignorance et de la misère en invoquant l’identité et la fierté nationale, ce personnage a sévi de l’autre côté du Rhin et nous connaissons la suite.

Donnons un autre souffle à notre culture, à notre patrimoine, aux révoltes qui ont fait de ce pays, la contrée où l’on croît avant tout à la justice. Cessons d’être ces dévots de l’injuste incarné outrageusement par nos nouveaux nobles, le roi devant. Cessez je vous prie de relayez cette rhétorique sophiste fascisante qui est en train de gangrener notre société.

Je suis Jean Mohammed de la Bastille ! Vive la France ! La vrai, l’unique, celle des sans-culottes.
Je ne crois en aucun dieux mais puisque les français goûtent aux histoires de religions, je vais m'amuser, Mon Sieur Nicolas 1er, à vous consacrer cette série en 7 jours : Il était une fois Nicolas Sarkozy...
Prochain épisode : Le Gang de Neuilly !


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • focalix focalix 19 avril 2012 14:01

    Te barre pas Mohamed.
    Nous avons besoin de toi (et pas seulement) pour remettre à neuf des idéaux tels que la liberté, l’égalité, la fraternité !

    Je t’en serre cinq.


    • maddle maddle 19 avril 2012 16:30

      Quelqu’un à des Kleenex ? La Stratégie de la Pleurniche © a déjà été déposé Jean...


      • Christian Labrune Christian Labrune 19 avril 2012 23:34

        @Jean Mohamed
        Vous êtes, me semble-t-il, en plein confusionnisme. Il est de fait que lorsqu’on est issu d’une immigration relativement récente, la vie est certainement plus difficile en France que lorsqu’on vient d’une famille installée là depuis un siècle.
        Le problème de l’immigration venue d’Afrique du Nord c’est que depuis une quinzaine d’années, elle refuse de s’intégrer. Son ennemi principal ce n’est pas tant le « racisme », (encore qu’il y ait un bon nombre d’abrutis dans la population française de souche), c’est surtout l’Islam, et c’est un ennemi encore beaucoup plus redoutable que toutes les formes d’ostracisme xénophobe.
        La France est un pays qui a mis des siècles à se débarrasser de la prétention des papes à interférer dans l’organisation du politique. Il y a eu le gallicanisme et enfin le rationalisme des lumières. Les chrétiens ont fini par cesser, Dieu merci, de croire au Père-Noël, au paradis et à l’enfer, et à toute sorte de foutaises du même genre. Ils continuent de se dire chrétiens, certains pensent qu’il y a bien « quelque chose » qui expliquerait qu’il y ait un monde et non pas, plutôt, rien. ils se font donc baptiser, ils se marient à l’église. Ils s’y font enterrer à cause de la mise en scène qui est quand même plus plus rassurante qu’un simple plongeon dans le trou noir. Mais il y a longtemps que cela ne dérange plus personne et les chrétiens n’oseraient pas se montrer intolérants avec les bouddhistes, les musulmans, les taoïstes, les shintoïstes ou les athées.
        L’islam, en revanche, méprise ouvertement les autres religions. Quand aux idolâtres et aux athées, il recommande de les massacrer, purement et simplement. Vous le savez aussi bien que moi si vous avez lu le Coran. Or, l’Islam prétend maintenant être ici en terrain conquis et imposer ses propres lois, qui ne sont pas celles de la République, son idéal étant probablement d’instituer, comme partout, la charia.
        Tout n’est évidemment pas si simple, l’Islam n’est pas si monolithique. Les positions du Conseil français du Culte musulman sont tout à fait acceptables et même estimables, mais elles ne se font guère entendre, le CFCM paraît extrêmement timoré. L’UOIF, en revanche, apparemment très majoritaire, est sous l’emprise des Frères musulmans et des fanatiques de style Ramadan. C’est à cause de cette tendance que les Français musulmans, depuis une vingtaine d’années, se croient obligés au jeûne du ramadan, et qu’on voit de plus en plus de femmes voilées. C’est-à-dire que l’intégration ne se fait plus ou prétend se faire dans l’autre sens. Il faudrait dès lors exiger d’une vieille population qui s’est enfin débarrassée des superstitions du moyen-âge de prendre au sérieux et de respecter des croyances archaïques héritées du VIIe siècle. Cela ne sera jamais possible.
        Dimanche dernier, 15 avril, une manifestation des musulmans contre l’islamisme avait été prévue. Je suis allé voir à la Bastille. Rien, pas le moindre signe du plus plus petit rassemblement. J’ai appris plus tard que c’était reporté, peut-être à ce vendredi, je ne sais plus très bien et il faut que je vérifie. Si encore une fois il n’y a personne, ce sera très inquiétant aussi bien pour la France que pour les musulmans français qui sont en train de devenir leurs pires ennemis.
        Ce sont là des questions importantes, et dont il serait urgent de débattre ici même - et partout ! Mais je ne vois nulle part cette problématique essentielle dans votre article et c’est ce qui me navre. Qu’en pensez-vous ?


        • Emmanuel Aguéra LeManu 20 avril 2012 10:32

          Je viens de vous plusser par erreur. Merci de m’en excuser et de n’en pas tenir compte.


        • Christian Labrune Christian Labrune 20 avril 2012 17:17

          @Cool Mel
          "Je ne suis pas de votre avis. Ces immigrés, comme d’autres venus d’Afrique noire et d’Asie, ne voient pas l’intérêt de l’intégration.
          Ces gens aspirent à vivre entre eux, en préservant leurs cultures, moeurs, us, habitudes et coutumes. Comme la plupart des Français en somme, à qui ce droit est dénié."

          J’ai eu, avant de prendre ma retraite, des élèves de toutes les couleurs et de toutes les origines. Je peux vous assurer que le seul problème avec les élèves d’extrême orient était purement technique, c’était celui d’une langue qu’ils avaient du mal à assimiler lorsqu’ils venaient d’arriver, mais ils travaillaient autant qu’ils pouvaient et finissaient presque toujours par s’en tirer. La question du fanatisme religieux ne s’est jamais posée : il n’y a pas de dieu dans les religions héritées du bouddhisme et la question du salut individuel ne se pose pas comme dans les monothéismes. Cela exclut tout fanatisme. Les seules difficultés d’intégration, c’est avec l’Islam qu’on les rencontrait, comme je l’explique plus bas dans une autre intervention : refus des la philosophie occidentale, des sciences de la nature, etc.
          Or, si on a bien le droit de penser ce qu’on veut quand on est chez soi, quand on va à l’école de la république, c’est pour apprendre, pas pour détruire les enseignements et encore moins pour tâcher d’un faire prévaloir ses croyances religieuses. L’Islam dit : il n’y a qu’une seule religion, et son rôle est aussi d’organiser le politique. Cela va contre le principe de laïcité qui cantonne la religion à la sphère privée et permet à tous de vivre en paix. Si vous n’êtes pas d’accord avec ce principe essentiel, il me semble que cela pose un sérieux problème.


        • focalix focalix 20 avril 2012 12:28

          à Christian,

          « Le problème de l’immigration venue d’Afrique du Nord c’est que depuis une quinzaine d’années, elle refuse de s’intégrer ».
          Mais Jean Mohammed - Avec deux « m », toutes mes excuses, j’aurais dû t’appeler Jean... mais ton prénom arabe ne te rend pas moins français pour autant smiley - ne refuse pas de s’intégrer, il n’est pas immigré, il est français de naissance et de culture. Dans son article, il se réclame de la Révolution Française, des Sans-Culottes, de Delacroix (La Liberté guidant le Peuple), de Victor Hugo (Gavroche).

          Votre message est un amalgame de clichés et d’idées reçues sur le Maghreb, l’Islam, le terrorisme, la religion musulmane.
          Si vous aviez lu convenablement l’article, vous auriez remarqué que l’auteur n’est pas concerné puisqu’il n’est pas musulman. Le serait-il que ce serait encore un bien mauvais procès que vous lui feriez.

          Comme vous le savez, il y a des souchiens qui veulent casser du Sarrazin et des fanatiques islamistes qui rêvent de conquérir le monde. Ces Pichrocole se ressemblent : ils ne connaissent que la haine, ils cherchent à entrer dans une logique d’affontement voire de guerre civile. Ils sont désespérément englués dans cette connerie universelle qui leur tient lieu de culture.

          Après tout, mieux vaut en avoir deux que de n’en avoir point, je parle de culture bien sûr.

          à Cool Mel

          Ne sommes-nous pas ici, sur ce fil, entre Français ? et quels droits nous sont déniés ?

          Bon après-midi à tous.


          • Christian Labrune Christian Labrune 20 avril 2012 17:00

            @focalix
            L’auteur n’est pas musulman, dites-vous, en vous substituant à lui. Qu’est-ce que j’en sais ? il n’en parle pas. S’il n’est pas musulman, pour moi, il est un Français comme un autre et je ne vois pas très bien le sens de son discours. Quand bien même il serait musulman tout en étant capable de voir ce qu’il y a de pernicieux dans le fanatisme religieux, je ne verrais aucune difficulté d’aucune sorte.
            Mais tout de même, je sais lire : quand on rapproche deux prénoms, un prénom chrétien et un prénom musulman, qu’est-ce que cela peut vouloir dire, sinon qu’on est à cheval sur deux cultures ? La encore, cette particularité est plutôt intéressante, c’est plutôt une richesse, et pour tout le monde, qu’une difficulté.
            SI c’est une difficulté, c’est qu’on ne se sent pas accepté, et à ce moment-là, dans le climat actuel, c’est qu’on se situe parmi les musulmans qui prétendent faire l’objet d’un amalgame après les sinistres événements dont nous avons été témoins et dont ils refusent de se désolidariser ou se désolidarisent tout en les excusant pour des raisons sociologiques : la misère des banlieues, etc. On connaît la musique.
            Il y a donc une ambiguïté dans le propos, et c’est ce que je tenais à faire remarquer. Je ne vois pas très bien à quoi tend ce discours. Des éclaircissements paraissent nécessaires. A l’auteur de nous les donner. Mon propos ouvre sur une discussion, pose des problèmes et ne peut en rien apparaître comme un refus a priori d’entendre l’autre.
            Maintenant, je vous trouve extrêmement simpliste : un type tire à bout portant dans la tête d’une gamine en se réclamant de l’Islam et vous venez me dire que les gens qui critiquent l’Islam sont animés par la haine. Où est-elle la haine ? Le geste de Mehra est autorisé par l’Islam, il est même explicitment encouragé par le hadith à la fin du septième article de la charte du Hamas. L’avez-vous jamais lu ? Quand on veut parler de culture, il me semble qu’il faudrait lire un peu, s’informer, non ?
            Quand je parle d’un refus de s’intégrer, je parle d’expérience : j’ai été professeur. J’ai vu des collègues enseignant la philosophie empêchés de faire leur cours par des fanatiques qui ne toléraient pas, par exemple, qu’on traitât devant eux, au chapitre des religions, du scepticisme ou de l’athéisme. J’ai vu des professeurs de sciences naturelles empêchés dans les banlieues d’expliquer la théorie darwinienne parce que des imams obscurantistes avaient soigneusement manipulé leurs ouailles. Ces sortes de réactions vous paraissent-elles le signe d’une claire volonté d’intégration ?
            Mon sentiment, c’est que vous répétez un discours bien-pensant et rassurant mais sans rien connaître du fond du problème. Comme il est classique en pareille circonstance, puisqu’on ne peut pas argumenter, on a recours à l’invective. Mais aux yeux des gens cultivés et qui pensent rigoureusement, on ne parvient qu’à se ridiculiser.


          • Christian Labrune Christian Labrune 20 avril 2012 16:34

            @julius32
            Des vrais chrétiens, il en reste, c’est vrai, et on peut en voir à Saint-Nicolas du Chardonnet. Ils sont ultra-minotaires. La plupart des gens qui se disent chrétiens en France ignorent tout des dogmes. Parlez-leur du symbole de Nicée, ils ouvriront des yeux grands comme des soucoupes. Ils ne croient pas plus que beaucoup de théologiens à la virginité de Marie, et les catholiques ne pensent même pas que le Christ soit réellement présent dans l’eucharistie : ils n’ont jamais entendu parler de la transsubstantiation. Ils suivent en cela les protestants, sont donc parfaitement hérétiques, et l’Inquisition, si elle existait comme au XVe siècle, pourrait à bon droit les envoyer au bûcher. C’est cet aimable scepticisme qui, malgré leur ignorance crasse des questions théologiques fait d’eux de simples déistes et les rend à mes yeux tout à fait estimables. On leur interdit le préservatif, ils s’en foutent. On leur interdit l’avortement et ils n’hésiteront pas à y avoir recours si une jeune fille de la famille se fait engrosser d’une manière intempestive. Les jésuites, dès le XVIIe siècle, avaient déjà compris qu’il était de l’intérêt de l’Eglise de savoir composer avec le siècle. J’ai plus d’estime pour les jésuites que pour les jansénistes, ces sombres pisse-froids. Que vous soyez chrétien et que vous vous réclamiez d’un christianisme des origines, que vous soyez attaché à la messe de Saint Pie V et au latin d’Eglise, c’est votre affaire. Je suis athée et j’en rigole tout en le tolérant très bien pourvu que le bon sens, qui est la chose du monde la mieux partagée, vous maintienne dans les marges et vous interdise d’imposer vos croyances ridicules à la masse crédule.
            Les gens que je décris ne sont effectivement plus des chrétiens, ils ne savent plus à quel saint se vouer ; j’en connais qui se font leur petite religion à eux, mélangeant christianisme et bouddhisme voire shintoïsme, un peu comme les Américains du Sud qui continuent, tout en étant catholiques, à vénérer leurs anciennes divinités. L’église n’a jamais pu venir à bout de ce syncrétisme. Tant mieux. Toute religion qui aspire à la pureté doctrinale verse immédiatement dans le fanatisme, et quand je parle du salafisme contemporain, c’est assurément le meilleur exemple qu’on puisse produire de ces sortes de dérives atroces.


          • Christian Labrune Christian Labrune 20 avril 2012 17:49

            Etant un peu fatigué de me faire insulter systématiquement par des ignorants, je vous livre avant de refermer définitivement cette page un certain nombre d’extraits du Coran et des Hadiths qui éclaireront quelque peu le point de vue que j’ai défendu.

            L’auteur de l’article voudra bien m’excuser d’avoir pour ainsi dire détourné son propos dans le sens d’une mise en question d’un islam dont il ne nous parlait pas du tout. S’il n’est pas musulman, le procédé peut paraître un peu cavalier voire injuste, je le reconnais très volontiers, mais comme il ne s’est pas encore exprimé sur ces questions, il est un peu normal aussi que chacun se recentre sur ce qui le préoccupe.

            Beaucoup de musulmans, actuellement, se soucient d’un dépoussiérage du Coran devenu plus que jamais nécessaire et je ne voudrais pas donner l’impression que la plupart adhèrent à ces sortes de versets, mais enfin ils existent, et ce n’est pas l’UOIF des Frères musulmans qui les dira demain obsolètes.

            L’heure du jugement n’arrivera pas tant que vous n’aurez pas combattu les Juifs et à tel point que la pierre, derrière laquelle s’abritera un Juif, dira : Musulman ! voilà un Juif derrière moi, tue-le ! » Hadith El-Bokhari 56, Chap.94, tome 2, p. 322.

            Le messager d’Allah a dit : « J’ai vu l’enfer peuplé surtout de femmes. » [Hadith, sahih Boukhari, 1:28.301 ; 2:161 ; 7:124]

            "Quand Ali lapida une dame le vendredi il dit : "Je l’ai lapidée selon la tradition de l’apôtre d’Allah" Hadith Bukhari LXXXII-803

            "l’apôtre d’Allah a lapidé à mort un juif et sa femme de la tribu des Banu Aslam"

            Hadith Muslim XVII-4216 : Récit de Jabir Abdulhah : « Les hommes ont autorité sur les femmes du fait qu’Allah a préféré certains d’entre vous plutôt que d’autres, et du fait que les hommes font dépense sur leurs biens en faveur de leurs femmes…. Celles dont vous craignez l’indocilité admonestez-les ! Reléguez-les dans les lieux où elles couchent ! Frappez-les ! Si elles vous obéissent, ne cherchez plus contre elles de voie de contrainte ! » (Coran 4:34)

            « Vos femmes sont pour vous un champ de labour : allez à votre champ, comme vous le voudrez ». (coran 2:223)

            « O croyants ! Ne prenez point pour amis les juifs et les chrétiens ; ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prendra pour amis finira par leur ressembler, et Dieu ne sera point le guide des pervers . » (Coran 5 :56)

            « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés . » (Coran 9:29)

            « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées… »(Coran 5:33)

            « Si vous trouvez quiconque en train de pratiquer les pratiques du peuple de Loth (homosexualité), tuez-les, que ce soit celui qui commet l’acte ou celui qui le subit » (Abou Daoud et Tirmidhi) [hadith authentique, parole de Mahomet]

            «  Quiconque abandonne sa religion islamique, tuez-le. » (Boukhari, Vol. 9:84 :57) [hadith authentique, parole de Mahomet]

            « Et tuez les, ou que vous les rencontriez. et chassez les d’ou ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas pres de la mosquée sacrée avant qu ils ne vous y aient combattus. S ils vous y combattent, tuez les donc. Telle est la rétribution des mécreants. » (Coran 4:89)

            « Vous en trouverez d’autres qui cherchent a avoir votre confiance, et en meme temps la confiance de leur tribu. Toutes les fois qu’on les pousse vers l’association ils y retombent en masse. S’ils ne restent pas neutres a votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains, alors saisissez les et tuez les ou que vous les trouviez. Contre ceux ci, nous vous avons donné une autorité manifeste. » (Coran 4:91)

            « Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lancais (une poignée de terre), ce n est pas toi qui lancais : mais c’ est Allah qui lancait, et ce pour éprouver les croyants d’ une belle épreuve de sa part ! Allah est Audient et Omniscient. (Autrement dit c’est l’absolution par avance pour un meurtrier pour peu qu il tue un infidele au nom d’Allah) » (Coran 8:17)

            « Ce sont des maudits. Ou qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement. » (Coran 33:61)

            « Les Juifs disent : « Uzayr est fils d Allah » et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécreants avant eux. » Qu’Allah les anéantisse ! (Coran 9:30)

            « Vous etes la meilleure communauté qu on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blamable et croyez a Allah. Si les gens du Livre (Chrétiens et Juifs) croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers. » (Coran 3:110)

            « Qu’ils combattent donc dans le sentier d’Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d’Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense. (Jihad) » (Coran 4:74)

            « Le Prophète a épousé Aisha quand elle avait six ans et il a consommé son mariage quand elle avait neuf ans, et alors elle est resté avec lui pendant neuf années . » (Hadith, Sahih Bukhari 7,62-64)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès