• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Juarez, la ville mexicaine qui tue les femmes,... ou comment lire un (...)

Juarez, la ville mexicaine qui tue les femmes,... ou comment lire un article sur ce dramatique et horrible sujet, ... mais qui est hélas réservé aux abonnés d’un quotidien en ligne !

Florence Cassez vient enfin d'être libérée, j'en suis très très heureux.

Mais hélas dans ce grand pays d'Amérique du Sud qu'est le Mexique la violence est toujours d'actualité.

Une femme vient d'être libérée, mais la joie de sa libération en France, ne doit pas masquer les terribles et inhumaines violences qui sont faites aux femmes dans ce pays.

Un article terrible sur les atrocités faites aux femme mexicaines, mais qui hélas est réservé aux abonnés de l'édition en ligne d'un quotidien,... mais qui je pense doit être porté à la connaissance de tous. P@py.

Rappelez vous, … il y a quelques années la lecture des quotidiens est venue possible sur le web. Au début, même si tous les articles n'étaient pas repris, il me semble que pas mal d'articles étaient quand même visibles,... même que je me demandais naïvement …. comment vont-ils faire pour gagner de l'argent,... plus tard, j'ai compris leurs « bottes secrètes » a été l'édition abonnés !

Quand je me branche sur le web, ma page d'accueil est Google, sur le haut de cette page, Google propose la lecture d'articles de deux quotidiens.

Le matin du : 03/09, dans la page d'accueil de Google, sur l'un des quotidiens cités plus haut, ( celui qui dans la page Google est toujours placé à gauche )... il y avait l’annonce de cet article :

Les articles du New York Times : Tueurs de femmes à Ciudad Juárez.

En dessous du titre, on peut lire ceci :

La ville est notoirement connue pour une série d'attaques qui ont vu le jour au début des années 1990, faisant des centaines de victimes de sexe féminin en une décennie. La communauté internationale est passée à autre chose, mais les meurtres se poursuivent. UN ARTICLE DU NEW YORK TIMES...

Je clique sur le titre pour lire l'article,... la page qui s'affiche reprend le résumé plus haut, …. et en clôture, il y a cette phrase : Cet article est réservé aux abonnés,... et il faut hélas se connecter. Bon je ne suis pas abonné, … mais néanmoins je voudrais bien lire cet article, alors tout simplement je copie ce mot clé : juarez, et je lance la recherche Google ,... bingo, voila le résultat que j'ai obtenu : là. Parmi les résultats, je choisis celui du Monde Diplomatique, … et je tombe sur un article qui date de... 2003 ! par Sergio González Rodríguez, août 2003.

 Tueurs de femmes à Ciudad Juárez :L'article. (Dans l'hypothèse ou plus tard l'article ne serait plus visible, je le place en entier sur mon blog : .)

Pour info, mon système de mot clé, est souvent aussi valable pour d'autres médias web qui réservent la lecture de leurs articles à leurs abonnés.

Je pense que ces faits horribles et atroces réservés aux femmes à Juarez cette ville du Mexique située à la frontière avec les USA : , méritent d'être connus par tous. C'est pour cette raison que j'ai pris la décision de rédiger cet article, car franchement la rédaction de ce quotidien se serait honorée de mettre en ligne sans abonnement spécial cet article qui signale ce que les femmes peuvent subir dans certaines ville dans des pays du monde « dit libre » !

Au cours de mes recherches sur le web, j'ai découvert le site d'un journal mexicain qui a publié un article de Sergio Gonzalez Rodriguez sur ce dramatique et honteux sujet. Je ne lis pas l'espagnol, mais Google propose une traduction instantanée. Mise en garde dans cet article, il y a une insupportable et horrible photo qui peut heurter les plus sensibles. L'article.

P....n de société !!

Sur cette tragédie que sont les violences faites aux femme mexicaines, j'ai trouvé cet article du Monde Diplomatique

Tueurs de femmes à Caudale Juárez

Je place ci-dessous quelques lignes prises au début de l'article :

"C’est peut-être l’affaire la plus abominable de l’histoire criminelle de tous les temps. A Ciudad Juárez, ville frontière du nord du Mexique, jumelle d’El Paso (Texas), plus de 300 femmes ont été assassinées selon un rituel immuable : enlèvement, torture, sévices sexuels, mutilations, strangulation. Depuis dix ans, au rythme moyen de deux cadavres par mois, des corps de femmes, d’adolescentes et de fillettes, nus, meurtris, défigurés, sont découverts dans les faubourgs de la ville maudite. Les enquêteurs les plus sérieux pensent qu’il s’agit de l’œuvre de deux « tueurs en série » psychopathes. Mais qui demeurent introuvables."

…..La fin de l'article : "Pendant ce temps, les homicides continuent. A cet instant même, une femme est peut-être en train de mourir sous la torture à Caudale Juárez..."

Sergio González Rodríguez

Écrivain et journaliste mexicain, auteur, entre autres, de La Nocha oculta, Cal y Arena, Mexico, 1990, et Huesos en el desierto, Anagrama, Barcelone, 2002.

Pour lire l'article en entier, ici.

La photo qui illustre l'article a été prise sur ce site.
 

Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • paphio 25 janvier 2013 15:32

    Dans ce grand pays d’ Amérique du nord !!!


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 janvier 2013 16:38

      Salut Paphio,



      Exact, c’est dans la nuit que j’ai pensé que j’avais fais l’erreur, hélas trop tard mon article était parti en modération.

      Le Mexique sur la page de Wikipédia :Le Mexique, officiellement (selon la Constitution mexicaine de 1917) les États-Unis mexicains3,4, est une république constitutionnelle fédérale d’Amérique du Nord à régime présidentiel située au sud des États-Unis d’Amérique, dont il est en partie séparé par le Río Bravo, et bordé au sud par le Guatemala et le Belize. Source.


      @+ P@py




    • Fergus Fergus 25 janvier 2013 17:39

      Bonjour, P@py.

      Il est bien d’attirer l’attention sur ces abominations. L’Etat de Chihuahua et la Californie mexicaine du côté de Tijuana sont gangrénés par les trafics de toutes sortes et les réglements de comptes sanglants. Mais d’autres états et provinces sont touchés, à tel point que l’on parle de plusieurs dizaines de milliers de meurtres chaque année. Mais le sort réservé aux femmes de Ciudad Juarez est sans doute la plus terrible illustration de cette descente aux enfers du Mexique.

      Cordialement.


      • bakerstreet bakerstreet 25 janvier 2013 18:51

        Bien de remettre les pendules à l’heure de Mexico !

        Qui est derrière tout ça ?
        Un moyen aveugle et sadique afin de sidérer la population. ?
        C’est en effet une stratégie, afin de rendre les gens totalement médusés et craintifs, juste orientés vers la survie, et du coup incapable de se mobilliser contre d’autres scandales mafieux et politiques, ( si ces deux mots peuvent être là bas séparés).


        • julius 1ER 26 janvier 2013 09:58

          je pense aussi quand les actes se répètent comme cela qu’ils servent des intérêts masqués, car violer, torturer, trucider atrocement puis faire en sorte que tout cela soit clairement vu et connu relève de la mise en scène afin d’instaurer la terreur !

          que les personnes choisies soient des femmes ajoutent des degrés d’horreur en plus, c’est indéniable comme le souligne l’article cela en dit long sur l’état du Mexique !

        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 janvier 2013 19:08

          @ Fergus et @ bakerstreet,


          Même si je salue la libération de Florence Cassez, il ne faudrait pas que cette libération soit l’arbre qui cache la forêt,.. en effet dans quelques temps le tapage médiatique de cet affaire va s’estomper petit à petit,... pour disparaître complètement,... et au Mexique les meurtres des femmes hélas va perdurer !

          J’ai une pensée émue pour toutes ces femmes mexicaines qui souffrent, ..que faire, là et la question ????


          @+ P@py


          • julius 1ER 26 janvier 2013 10:24

            cet article me remet en mémoire le discours tenu par Asselineau sur le pouvoir expansionniste américain et ses cibles il montrait plusieurs tableaux qui explicitaient grâce à des couleurs différentes la situation présente et la situation future, cad clairement l’intégration ou l’exclusion de certains pays dans l’empire américain, le Mexique et les pays sud américains sont carrément exclus tout comme en Europe la Turquie est « in » et la Russie est « out », alors que stratégiquement la Russie représente bien plus d’aspects intéressants tant en territoires, qu’en matières premières de toutes sortes, on voit là qu’il s’agit de choix purement idéologiques , les uns serviront les intérêts américains d’ une manière ou d’une autre et les autres serviront de repoussoirs, car l’expansionnisme américains a besoin de contre-modèles, tantôt le communisme, tantôt l’islamisme, après ce sera le banditisme érigé en modèle de gouvernance, il lui faut clairement créer des réservoirs d’instabilités et fabriquer de futurs ennemis en relais de ceux précédemment cités car tel est la dynamique interne du modèle américain et à cet égard le Mexique fait clairement parti des pays sacrifiés !!!!!!!!!




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès