• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Jusqu’où va la télé »

« Jusqu’où va la télé »

La soirée du 17 mars sur France 2 risque d’être électrique. La chaîne publique lance une offensive, avec audimat en hausse garanti, contre les dangers de la télé réalité et entend dénoncer ainsi les ravages occasionnés par la télévision poubelle sur l’esprit de discernement des spectateurs. « La Zone Xtrême » ou encore « jeu de la mort » n’est qu’une parodie, mais avec de vrais joueurs qui ont la possibilité de torturer leur partenaire en lui envoyant une décharge pouvant aller jusqu’à 460 volts en toute impunité, puisque devant les caméras tout est permis. L’émission produite par Christophe Nick est animée par Tania Young qui incite avec autorité et des phrases clés les joueurs à punir par l’électricité une mauvaise réponse. Seulement 19% des participants à cette « expérience » ont su résister, pour les autres le lavage de cerveau a parfaitement fonctionné.

Comment peut-on imaginer que des gens sensés et doués d’une intelligence normale, puissent volontairement se laisser aller à des pulsions sadiques et ceci devant un public juste pour gagner. Même en admettant que des joueurs soient placés dans un certain contexte, stressés et excités par la foule présente, conditionnés par l’animatrice, il est quand même assez inquiétant de constater que 81% d’entre eux ont obéi docilement sans trop ou pas du tout réfléchir. Ne doit-on pas se poser légitimement des questions sur le niveau d’abrutissement cérébral, non seulement du téléspectateur mais aussi de la société en générale. Certes, une partie indéfinissable des faux bourreaux n’ont probablement pas été dupes et n’ont jamais cru malgré les cris de douleur qu’ils entendaient qu’ils pouvaient faire du mal à autrui. Ils ont donc décidé de jouer le jeu et de se soumettre, c’est tellement plus facile !
 
Dans "Philosophie Magazine" quelques extraits du livre de Christophe Nick et Michel Eltchaninoff "L’expérience Extrême" avec des témoignages édifiants concernant l’état d’esprit de certains participants.
L’exemple de Sophie, 46 ans hôtesse de l’air, qui après avoir déclenché le voltage maximum déclare : " Mes grands-parents ont porté l’étoile jaune, je me suis toujours demandé pourquoi ils l’avaient fait. Pourquoi mes grands-parents avaient-ils obéi à cet ordre ? puis pourquoi ils se sont laissé prendre ... Et voila qu’à mon tour j’ai obéi... J’ai l’impression de comprendre un peu mieux."
L’un d’entre eux, Julien, 27 ans au chômage, est allé jusqu’à 100 volts et explique " ...c’est écoeurant, en plus, il y avait des cris de douleur, pour moi, c’est pas possible ... Mais j’ai cru que je n’allais pas m’en sortir. C’est difficile de dire non ! "
 
Voila donc l’explication, c’est si difficile de dire non, de refuser l’autorité protectrice, alors qu’il est si simple de se cacher derrière elle, de refuser de prendre ses responsabilités. Dire toujours oui face à un puissant même si l’on sait que c’est mal et lâche, pour garder sa tranquillité et tant pis pour sa conscience.
La télévision n’est certainement pas la seule responsable de cette déliquescence de la société, nous gardons le choix de la regarder, de choisir son programme ou de s’en passer. Il reste une interrogation dans le magazine et aussi une réflexion à mener, " Et nous, qu’aurions-nous fait ?
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • gaelec 8 mars 2010 19:20

    Poussons la réflexion !

    La question qui pourrait éventuellement être posée est la suivante :

    J’ai lu que les questionneurs étaient dans l’ignorance totale du caractère artificiel de l’expérience.

    Si cela s’avère être vrai, ils sont de fait pleinement responsables de leurs actes. 

    Une fois que cela est dit, il reste à qualifier les faits. C’est chose faite avec l’article 222-1 du code pénal qui stipule que :

    « Le fait de soumettre une personne à des tortures ou à des actes de barbarie est puni de quinze ans de réclusion criminelle. »

    La deuxième question qui se pose s’il est une réponse à la première :
    Que risquent au regard de la loi les organisateurs et la direction de France 2, complices et acteurs de cette triste parodie.


  • faxtronic faxtronic 8 mars 2010 11:44

    bien sur...

    Avez vous fait votre service militaire ? Moi je l ai fait, force par l administration, et beaucoup de mes amis l on fait, afin ceux qui n ont pas, par dignite, fait le gogol a l incorporation.

    Et bien on se rend compte qu au service militaire, et a l armee en general que c est tres non simplement comfortable d obeir aux ordres, mais qu en plus on peut, comme on dit se depasser. Il y a bien un loi hypocrite qui dit qu il faut refuser un ordre non legal, mais un ordre reste un ordre.


    • Fergus Fergus 8 mars 2010 13:01

      Eh bien personnellement, j’ai toujours refusé les ordres idiots et les injustices, que ce soit à l’école (9 établissements durant ma scolarité achevée en classe de seconde), à l’armée (des mois sans permission, 45 jours d’arrêts et 17 jours de « rab ») ou en entreprise (avec à la clé de nombreux déboires avec la hiérarchie, et des privations de primes ou d’avancement).
      Comme quoi il y a toujours un recours possible si l’on s’est habitué jeune à penser par soi-même et à n’accepter que les ordres raisonnables et comptables avec l’idée que l’on se fait de la dignité, la sienne et celle des autres ! 


    • vivien françoise 8 mars 2010 13:41

      Bonjour,
      Je suis Fergus au féminin. Je refuse naturellement les ordres idiots ou dangereux.
      Je ne fais jamais rien comme les autres et il ne me viendrait pas à l’idée d’envoyer une décharge électrique sur quelqu’un ! Décharge électrique qui n’est pas réelle dans ce jeu stupide.
      VF


    • David Meyers 8 mars 2010 17:49

      Durant mon service j’ai été amené, avec d’autres appelés, à protéger une centrale nucléaire contre des manifestants. Nous étions armés et des munitions (des vraies) nous avaient été fournies. Mais il était évident pour moi que je ne tirerais pas quels que soient les ordres.

      Dans bien des cas, (cad en dehors des périodes de guerre) faire le bon petit soldat reste un acte volontaire.

      La dénonciation, par exemple, est tellement jouissive n’est-il pas ?


    • Fergus Fergus 8 mars 2010 17:58

      @ David.

      J’ai connu cela en 68 à la garde de relais télé et de forts de munitions, avec moi aussi des cartouches à balles bien réelles dans un sachet de toile glissé dans la poche du treillis. L’occasion d’aller roupiller à l’abri des arbres ou des arbustes !


    • Manfred Manfred 8 mars 2010 12:08

      Vous parlez de télévision possiblement responsable de « cette déliquescence de la société ». Et vous concluez par : « Et nous, qu’aurions-nous fait ? ».

      La question n’est pas là à mon avis. On s’étonne de ce qu’est notre société. Mais si ça se trouve, elle évolue, et en bien. Si nous avions fait le test au moyen-âge, ou à une époque plus lointaine, quels auraient été les résultats ?

      C’est sur la nature humaine qu’il faut s’interroger. Si l’on doit être écoeuré de quelque chose, ce n’est pas de la société, mais de l’humanité. Rien ne dit que la société est responsable de ces résultats, et encore moins que ces résultats sont mauvais, par rapport à l’évolution de l’humanité. La télé-réalité, elle, n’a pas inventé, mais tiré parti de ce que nous sommes vraiment.


      • gruni gruni 8 mars 2010 18:28

        @ Manfred

        Dans l’expérience de Stanley Milgram, seulement 65% des participants ont obéi, c’était en 1960, aujourd’hui 81% .
        Je n’ai donc pas l’impression que la société évolue dans le bon sens . Pour le reste de votre analyse, sur la nature humaine et la télé réalité, je suis parfaitement d’accord avec vous .


      • Jurassix Jurassix 8 mars 2010 20:07

        81% oui. Mais attendez de voir si derrière, le public poussait.... Celà donne une pression de plus !


      • L'enfoiré L’enfoiré 9 mars 2010 19:16

        Gruni,
         Vous n’avez pas encore vu l’émission qui est prévue pour le 17 mars sur France2.
         En Belgique, nous l’avons vu fin février.
         Le magazine des Philosophies en parle également comme une responsabilité de la télé.
         Il y a une autre raison, bien plus intéressante.
         Réfléchissez qu’est ce qui est différent entre l’expérience de Milgram, « I comme Icare »’ et le « Jeu de la mort ».
         Vous n’avez pas trouvé ?
         J’en parle ici
        Bonne soirée.  smiley


      • Fergus Fergus 8 mars 2010 13:04

        Bonjour, Gruni, et merci de mettre en lumière cette prochaine programmation.

        Il convient de préciser que cette expérience avait déjà été mise en lumière dans l’excellent film de Henri Verneuil « I comme Icare ». 


        • Augustule pipo 8 mars 2010 15:52

          Un extrait du film I comme Icare, a propos de la soumission à l’autorité !

          http://www.dailymotion.com/video/x8x4dc_soumission-%C3%A0-l-autorit%C3%A9-exp%C3%A9rience_news


        • gruni gruni 8 mars 2010 18:32

          Bonsoir Fergus.

          J’ai vu le film, mais il y a longtemps .
          Je vous connais, je sais ce que vous auriez fait à leur place .... un sacré court circuit !


        • gruni gruni 8 mars 2010 18:53

          @ pipo.

          Merci pour la vidéo, elle était bien utile pour se raffraichir la mémoire .


        • Jurassix Jurassix 8 mars 2010 13:17

          Ne doit-on pas se poser légitimement des questions sur le niveau d’abrutissement cérébral, non seulement du téléspectateur mais aussi de la société en générale

          Je vais vous apprendre un truc, car votre article n’en fait jamais mention : l’expérience de Milgram date de 1960, 65% avait donné une dose mortelle. Ici, entre l’animatrice qui représente l’autorité, la présence du public a peut etre aussi un effet dévastateur sur le jugement du cobaye (j’attend impatiemment de voir l’émission).
          Différentes variantes existent (vous les trouverez ici), les résultats sont bien souvent du même ordre.

          Cela permet de comprendre un peu pourquoi les allemands se sont laissés entrainés dans les délires nazis dans les années 30-40.

          Quitte à traiter un sujet, cher auteur, autant le traiter à fond...


          • gruni gruni 8 mars 2010 18:38

            @ Jurassix.

            Quelquefois le débat est plus intéressant que l’article lui même, et je crois que c’est le cas aujourd’hui . Méa culpa, j’aurais dû aller un peu plus loin !
            Toutefois je vous fait remarquer que je n’ai pas choisi le témoignage de « Sophie » et l’étoile jaune par hasard .


          • Halman Halman 8 mars 2010 13:58

            Bien sur : et nous qu’aurions nous fait ?

            Il n’y a pas que les allemands, Jurassix. Beaucoup de bons citoyens français, de policiers, des fonctionnaires, des ouvriers (ceux qui sont partis au STO volontairement et pas contre leur gré) persuadés de faire bien parce qu’ils faisaient leur travail quotidien, n’ont pas réalisé ou voulu réaliser (on se saura peut être jamais) qu’ils envoyaient des gens à la mort.

            La simple autorité sous la forme de bien faire son travail habituel y est aussi pour quelque chose.

            Personnellement j’ai plusieurs exemples qui me rassurent à mon sujet. Effectivement, plusieurs fois j’ai refusé d’exécuter des ordres qui auraient augmenté la charge de travail et la souffrance de mes collègues.

            Mais qui me dit que sans m’en rendre compte en ce moment je ne fais pas pire ?

            Je suis comme tout le monde (ou presque) je suis abasourdi par le nombre de gens bien pensants et sympatiques qui croyant participer à un jeu acceptaient de voir torturer quelqu’un.
            80% aujourd’hui cela ne m’étonne pas quand je regarde comment fonctionnent les gens aujourd’hui.

            Le lavage des cerveaux par les médias est tellement puissant que combien de gens qui se croient moralement biens ont pourtant accepté le jeu ?

            J’ai plusieurs fois discuté avec des gens qui ont vécu l’époque de la guerre. On est tombés d’accord à chaque fois : si cela se reproduisait aujourd’hui, cela se passerait exactement de la même manière. Malgré l’expérience de l’histoire, autant de gens collaboreraient avec l’envahisseur pour envoyer des gens à la mort, en toute bonne conscience puisqu’ils font leur travail.

            L’époque change, mais pas l’humain.

            Il aurait été interessant de diffuser l’émission sans avertir personne, sans crier au buzz, au scandale avant, mais d’attendre après la diffusion pour voir la réaction des telespectateurs, ceux qui auraient apprecié le jeu et ceux que cela aurait horifié.

            Un bon gros électrochoc n’aurait pas fait de mal à notre société actuelle.


            • Jurassix Jurassix 8 mars 2010 14:59

              Tout a fait, l’Allemagne nazi n’est qu’un exemple, mais il montre tout ce que l’on peut faire « accepter » sous l’emprise de l’autorité.

              Le résultat n’est pas surprenant, et pas éloigné de ce qui s’est fait à l’époque de Milgram, en tenant compte de la présence du public qui, j’en suis presque certain, « pousse » les candidat(e)s.

              Je suis tout a fait d’accord sur votre remarque finale, les réactions du public de l’autre côté de la télé , n’auraient été que plus intéressantes.

              En tous cas, j’applaudis France 2 pour oser diffuser ce genre d’émission, qui au final est plus là pour faire réfléchir que divertir.
              Sur TF1, ils gagneraient du fric fonction du voltage infligé (« Le million, le Million », « C’est votre dernier Volt ? - Oui Jean-Pierre, c’est mon dernier Volt »


            • Halman Halman 8 mars 2010 14:04

              Le pire, ce n’est pas que cela m’horrifie.

              Le pire, c’est que cela ne m’étonne pas de la par de mes congéneres.


              • Fergus Fergus 8 mars 2010 16:38

                Entièrement d’accord avec vous sur ce point, Arthur. Alors qu’il est pourtant si facile parfois de déstabiliser sa hiérarchie en lui tenant tête. A une condition toutefois : user d’arguments et non d’invectives.


              • Faith 8 mars 2010 15:25

                Article hélas beaucoup trop orienté à charge, et qui passe à coté de questions importantes, telles que :
                « et vous, seriez vous prêt à recevoir des chocs électriques pendant une demi-heure pour gagner de l’argent ?
                Et si oui, quelle somme minimale demanderiez-vous pour subir ce traitement ? »

                A cette question, je répondrai que je serais en effet prêt à subir de genre de séances, pas pour 1000€ évidemment, mais si la somme à gagner se chiffre en dizaines/centaines de milliers d’euros, je me poserai certainement la question.
                Et dans la mesure où je pourrais être volontaire, j’accepterais probablement d’infliger ce genre de sanctions à un autre volontaire.

                D’après votre analyse, je serais donc largement abruti, méchant et lâche... Peut-être... ou pas.


                • gruni gruni 8 mars 2010 18:46

                  @ Par Faith.

                  D’après mon analyse vous seriez, abruti, méchant et lâche, mais je suis sûr que vous n’acepteriez pas, n’est-ce pas ?


                • Faith 10 mars 2010 15:04

                  Ce serait, en effet, une analyse qui manquerait singulièrement de finesse...
                  Mais comme cela semble suffisant pour pas mal de monde (sans doute 81% des lecteurs...), je me plie à votre conclusion.


                • patroc 8 mars 2010 15:38

                   Jusqu’où est allée ma télé ? Jusqu’à la poubelle y’a quelques années et je conseille à tous et toutes de faire de même, surtout depuis l’arrivée d’internet !.. La télé abrutit l’esprit, le formate, le conditionne, annihile l’individu, le soumet aux icônes débiles, stoppe tout sens critique.. La télé est devenue l’opium du peuple, simple propagande contrôlée entièrement mais une drogue pour les neuneus végétatifs qui iront voter pour qui leur dira la télé et la vie sera plus belle tous les soirs !.. « Gueugueuuuu », dit la télé, « gueugueuuu », dit le téléspectateur pour exister !.. Car il existe en effet, comme un écho de la lucarne magique...



                  • epapel epapel 8 mars 2010 15:45

                    C’est choquant, mais ça n’a rien d’étonnant. La télévision est depuis le début une immense machine à conditionner les gens :
                    - publicité : volontaire et délibéré
                    - information : par sélection du spectaculaire et de l’émotionnel au détriment de l’analyse et du fond
                    - émissions : par sélection de celles qui ont la plus importante part de marché au détriment de la variété et de la qualité


                    • fonzibrain fonzibrain 8 mars 2010 15:53

                      les musulmans ont du soucis à se faire !!!


                      avec autant de psychopathes en puissance en liberté, ça fait flipper


                      les einzagruppen sont de retour, mon Dieu comme c’est grave 


                      • WatchTower WatchTower 8 mars 2010 17:03

                        L’experience de Milgram !

                        Dans le même délire, une expérience a été faite :
                        Des volontaires se sont engagés pour mener une expérience sur la prison. Certains avaient le rôle de prisonnier, et devaient se prendre au jeu, et d’autres le rôle de gardiens, et devaient eux aussi se prendre au jeu, c’est à dire faire obéir le prisonnier soumis à l’autorité.
                        On leur a donné carte blanche, on les a laissé en totale autarcie durant quelques semaines. Juste des cameras pour filmer.
                        Il s’est avéré que les surveillants qui avaient les pleins pouvoirs en ont profité pour assouvir quelques désirs cachés ! ils se sont adonné à quelques vices sadiques et sexuels. In real, l’humanité a pu constater cela dans les prisons américaines en irak, ou plus vieux, dans les orphelinat ( de nos jours à la DASS ) ou couvents religieux...
                        Cette expérience est une preuve de plus, avec celle de Milgram, de la nocivité du systèm hiérarchique verticalisé purement occidental. Cela devrait suffire pour éradiquer cette forme d’organisation sociale, mais non !


                        • faxtronic faxtronic 8 mars 2010 17:11

                          « de la nocivité du systèm hiérarchique verticalisé purement occidental »

                          Cretin, va faire un tour en asie ou en inde ou au moyen orient pour voir si le systeme n est pas hierarchique.


                        • WatchTower WatchTower 8 mars 2010 17:20


                          Il y a plusieurs système hiérarchique, dont par exemple le pyramidale qui a été interdit en Europe.

                          Abruti, la hierarchie est naturelle et ce n’est pas elle qui est à remettre en question.


                        • Annie 8 mars 2010 17:23

                          L’expérience de Milgram testait des étudiants universitaires. Il ne s’agit donc pas seulement d’une question d’autorité, mais aussi du poids et de la validité des arguments employés par ceux qui détiennent l’autorité dans un contexte donné. Il y avait donc au départ une réflexion pour déterminer les questions les plus susceptibles d’entraîner l’adhésion des étudiants, ce qui tendrait à montrer que nous sommes tous plus ou moins conditionnés à adopter certains comportements dans certaines situations. Pas de quoi pavoiser ou être optimiste, mais on en admire que plus ceux qui sont capables de voir la forêt derrière l’arbre. 


                          • goc goc 8 mars 2010 19:29

                            je suis surpris que le monde s’étonne de ces réactions

                            il suffit de voir à l’œuvre votre guichetier de banque quand vous avez le malheur d’être à découvert
                            on croirait que c’est son argent, et leur seule volonté c’est de vous punir.
                            et je ne vous parle pas des responsables de « services contentieux », c’est les pires, ils sont à la limite des kapos des années 40. Il suffit de les écouter vous menacer de saisie de bien, de visite d’huissiers et autres actes sadiques.

                            cela tient de la même mentalité que cette expérience.



                              • Internaute Internaute 9 mars 2010 10:37

                                « La chaîne publique lance une offensive, avec audimat en hausse garanti, contre les dangers de la télé réalité et entend dénoncer ainsi les ravages occasionnés par la télévision poubelle sur l’esprit de discernement des spectateurs. »

                                Là, quelque-chose m’a échappé. La télévision est un corps monolithique où rien ne se fait au hasard et où tout est autorisé ou interdit par la hierarchie et le cercle restreint des commissaires politiques. La phrase du dessus est pour le moins étrange. Si la télé veut lutter contre les émissions stupides elle n’a qu’à les supprimer. Cette émission n’est donc qu’une singerie sans aucune volonté d’assainir quoi que ce soit. C’est du voyeurisme pour attirer le chaland, tout à fait du niveau des Schönberg, Ockrent et Levaï Sinclair.

                                Quand aux participants, vous les croyez bien bêtes. A mon avis, ils ont tous deviné que la victime est un acteur consentant. Ils doivent avoir plutôt l’impression de participer à un jeu vidéo où il est permis d’assassiner 50 personnes en 10 minutes. Comme en plus ils sont payés, pourquoi s’en priver.

                                Quand à la pub sur la juive qui veut comprendre, là on atteint le point Godwin. Vraiment, il semble que pour les siècles et les siècles à venir, Hitler soit le meilleur négoce de la télé.


                                • jakback jakback 9 mars 2010 11:25

                                  Salut, les héros, les moi je, c’est pas l’humilité qui prédomine sur ce fil, présomption de résistance aujourd’hui comme en 40. Étonnez vous après, que les étrangers nous trouvent arrogants !


                                  • Emilie 06 Emilie 06 12 mars 2010 23:04

                                    Il n’y a pas que la télévision qui nous fasse nous oublier nous-même.
                                    Cet exercice démontre que dès qu’une personne se soumet à une autorité, elle s’oublie, prête sa main à la voix qui la dirige, et est capable d’aller très loin. Cette autorité peut être simplement quelqu’un qui a un ascendant sur nous parce ce que nous lui attribuons certaines valeurs. Cela a été largement démontré lors du Procès de Nuremberg où  les tortionnaires donnaient pour excuse d’avoir « obéi aux ordres ». Cela continue à se jouer dans la vie de tous les jours lorsqu’une personne membre d’une Nouvelle Minorité Religieuse est stigmatisée, au nom d’une liste établie arbitrairement. De même qu’on attribue aux personnes dont le faciès est maghrébin, les méfaits des extrémistes islamistes, etc. On ne réfléchit plus, on ne cherche pas à comprendre ni à se faire notre propre opinion, untel a dit que X était blâmable, je le blâme. La solution à ce genre de situation est dans l’éducation à la responsabilisation et la prise de conscience des valeurs que chacun veut faire siennes. Il faut pour cela oser être soi-même et ne pas se plier au conformisme ambiant, pour pouvoir désobéir à une autorité injuste ou violente. La religion Raëlienne est la seule qui prône l’anticonformisme et la responsabilisation avec pour seul dogme la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.


                                    • Basalam Basalam 13 mars 2010 01:10

                                      Bonjour J’ai en effet connaissance de l’expérience de Milgram et c’est en effet cela qui continue tous les jours avec la majorité des Médias, parlés, visuels ou écrits.. On nous abreuve de « preuves » qui n’en sont pas ou qui ont carrément été fabriquées pour l’occasion... En tant que raelien, j’en sais quelque chose... En effet c’est tellement facile d’aller dans le courant majoritaire, que les gens ne prennent plu le temps de réfléchir par eux-meme... Rael nous demande de toujours prendre conscience de ce que nous faisons en prenant un pas de recul pour bien comprendre la situation et il nous demande de ne jamais aller à l’encontre du Respect Absolu des autres et de de ne jamais accepter un ordre qui soit contraire à notre conscience ou à notre éthique de Respect et d’Amour du prochain, comme du lointain... Soyons nous meme et refusons ce qui n’est pas Juste et Respectueux, avec les moyens que nous donne la loi pour faire changer une loi qui n’est pas bonne pour la majorité des gens. Mais ne faisons rien en hors la loi, d’accord ? Bonne réflexion à TOUS Alexeureux

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès