• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Europe est comme le portait de Dorian Gray, plus elle vieillit, (...)

L’Europe est comme le portait de Dorian Gray, plus elle vieillit, plus elle semble jeune, et plus elle est laide

Vous connaissez sans doute ce roman d'Oscar Wilde, publié en 1890, qui parle d'un jeune homme ambitieux, qui passe un pacte avec le diable. Il formule le souhait qu'un tableau vieillisse à sa place pour pouvoir garder lui-même sa beauté d'adolescent. Pendant qu'il garde la beauté et l'apparence de la jeunesse, qu'il use de cruauté face à ses conquêtes, qu'il se vautre dans la luxure et la corruption, le tableau vieillit en révélant la noirceur de son âme.

Montrant toujours une façade policée devant ses pairs, il court les bouges les plus infâmes de Londres, à la recherche de plaisirs de plus en plus raffinés. Il s'entoure d'objets rares et précieux, pierreries, parfums, tapisseries… Le tableau petit à petit s'enlaidit, à cause des signes de l'âge mais surtout des marques physiques du péché. Le jeune homme (qui n'en est plus vraiment un) est de plus en plus obsédé par le tableau, renonçant à ses résidences secondaires, inquiet dès qu'il le quitte. Il vient d'ailleurs souvent vérifier la dégradation physique du portrait, avec une certaine jouissance car il continue à ressembler, lui, au jeune homme innocent qu'il était encore peu auparavant, et cette apparence immarcescible à elle seule lui permet de démentir toutes les folles rumeurs qui courent à son sujet.

Les choses se passent mal ensuite.

Désespéré, Dorian enfonce dans le tableau un couteau dont il s'est servi pour tuer , espérant se délivrer du rappel constant de ses crimes.

Un homme vieux et hideux est retrouvé mort en face du tableau, qui a retrouvé son aspect premier : un jeune homme d'une beauté incroyable, à l'innocence sans taches.

(nombreuses citations empruntées à Wikipedia, qui en l'occurrence ne saurait mentir puisqu'il s'agit d'un roman. J'ai laissé immarcessible parce que j'adore les mots, surtout ceux que je ne connais pas : qui ne peut se flétrir : Gloire immarcescible).

Eh bien mes chers amis, voilà ce qu'est l'Europe.

Elle a l'apparence de la beauté et de la jeunesse éternelle.

Mais elle nage dans la corruption et vit sur le malheur des autres.

Elle réglemente quand il s'agit de nuire aux plus faibles, et déréglemente quand il s'agit de plaire aux puissants.

Elle piétine les constitutions de 28 pays, pour appliquer les règles d'une constitution non dite, non écrite en tant que telle, modifiable au gré des vents mais toujours poussée par les vents les plus mauvais, concoctée par 28 commissaires européens non élus, aux ordres d'une oligarchie (im)mondialiste sans scrupules.

Elle prétend imposer des traités mortifères, concédés à une puissance étrangère qui ne vit que par et pour le crime, les Etats-Unis d'Amérique, qui n'ont d'autre but que le profit, quitte à introduire dans notre alimentation des produits qui ne peuvent que nous tuer à petit feu, OGM et pesticides.

Elle prétend nous imposer au travers des GOPE, les grandes orientations de la politique européenne, tout ce que des générations de français ont combattu au nom de la protection des plus faibles et des plus démunis

Elle impose de gommer de nos pratiques et de nos lois tout ce qui a trait à la protection des travailleurs, avec un smig revu à la baisse, des heures supplémentaires sans supplément de salaire, un âge de la retraite en constante progression et des retraites en constante régression.

Par son obéissance sans restriction à une puissance étrangère et son bras armé l'OTAN, qui ne vit que de et par la guerre, elle nous entraîne dans des conflits infâmes, réduisant des pays souverains en des champs de ruines, et nous faisant haïr de populations entières qui avaient jusqu'ici une vénération (pas forcément méritée) pour nous..

Elle nous impose, par pure obéissance au véritable maître du jeu, l'Amérique, des sanctions économiques contre un pays qui a la faiblesse de nous aimer malgré tout, la Russie, qui n'a fait que protéger sans violence une population russophone de Crimée qui avait tout à craindre d'une Ukraine de Kiev nazifiée avec le concours d'ONG américaines financées par Soros, et qui s'est mobilisée par un vote sans appel pour obtenir la protection du seul pays en mesure de le faire

Enfin cette Europe nous impose un Euro qui est une monnaie beaucoup trop forte pour nous, et qui ne favorise qu'une seule nation au sein de l'Europe, l'Allemagne. Imposer une monnaie unique à des pays présentant autant de différences de puissance que la Grèce et l'Allemagne est une véritable forfaiture. Cette monnaie que ni nous ni aucun des 27 victimes de cette aberration ne pouvons moduler en fonction des intérêts du moment permet des délocalisations rentables, nuit à notre compétitivité et favorise inéluctablement le chômage.

Certaines réglementations permettant l'emploi de main d'oeuvre étrangère au tarif français mais en appliquant la législation sociale des pays d'origine privent des centaines de milliers de français d'un emploi qui pourtant ne manquerait pas.

La libre circulation des capitaux imposée par Bruxelles facilite grandement les délocalisations et augmente ainsi le chômage.

Cette Europe qui devait symboliser la paix nous a entraîné dans des guerres ignobles, de la Libye à la Syrie, du Kosovo à l'Ukraine.

En bref, aucune des promesses de l'Europe n'a été tenue.

Que nous a-t-elle apporté ? Rien.

Qu'est-elle en train de nous prendre ? Tout. Tout ce qui faisait notre richesse et notre bonheur.

Cette Europe est laide, sous des apparences flatteuses. Elle est comme le portrait de Dorian Gray, la laideur personnifiée, celle qui n'apparaît pas encore au grand jour mais qui est bien réelle. C'était un pacte avec le diable, mais la vérité sur ce contrat de dupes est en train d'apparaître aux yeux du monde .

Face à ce constat qu'il a fait il y a dix ans, un homme seul s'est dressé, au milieu du mépris et des quolibets, et dans le plus grand silence médiatique.

Il a patiemment parcouru la France entière pendant dix ans, donnant 480 conférences à des auditoires de parfois moins de 50 personnes, pour informer les français du constat dont je viens de donner les éléments essentiels. On peut en connaitre le contenu au travers de 25 conférences consultables en ligne, qui en font le programme le plus complet présenté aux français depuis des lustres.

https://www.upr.fr/conferences

Bien qu'enchaîné dans un véritable cachot médiatique, il a réussi à convaincre 524 maires de France (à ce jour) de lui permettre d'exposer ses vues aux Français pendant la campagne présidentielle de 2017. L'Union Populaire Républicaine est classée dans la rubrique divers, c'est à dire ni de droite ni de gauche ni du centre par les pouvoirs publics.

Ce rassemblement ne demande pas aux Français d'où ils viennent mais où ils veulent aller.

Depuis que cette candidature a été mise à la lumière et tirée du boisseau, les adhésions à l'UPR sont montées en flèche, passant e 30 par jour à plus de 200, et 400 certains jours. L'UPR compte à cette heure 17767 adhérents, et se rapproche du Parti Socialiste qui n'en compterait pas plus de 20.000.

Il s'agit 'un véritable phénomène sociétal, une prise de conscience généralisée qui effraie terriblement l'oligarchie et les traîtres au pouvoir.

Cinq autres candidats sont en lice (si on excepte Nathalie Arthaud dont les chances sont infimes).

Tous ces candidats sont interchangeables, dans la mesure où, restant prisonniers des traités de l'UE, ils n'auront d'autre choix que 'adopter sans concession les GOPE, les grandes orientations de la politique européenne, véritable diktat imposé à tous les gouvernements européens et dont les lois scélérates Macron et El Khomri, tant décriées, ne sont que l'application.

80% des lois française sont maintenant la simple application des GOPE. Les 20% restants concernent la couleur de la moquette.

Cependant deux candidats, flairant la bonne affaire, se sont progressivement rapprochés des thèses d'Asselineau.

L'une d'elle est parfaitement infréquentable pour un citoyen de coeur.

Mais tous deux laissent envisager la possibilité de renégocier les traités européens. Tsipras s'y est essayé en Grèce et on sait ce qu'il en est advenu.

Car la renégociation est une chose impossible, en ce qu'elle demande l'accord de 28 représentants des pays questionnés ainsi que celui des 28 parlements concernés, qui devraient se plier aux desiderata d'un seul d'entre eux. Or chacun sait qu'ils ont tous des intérêts divergents, ce qui la rend la chose strictement impossible.

Ce n'est que dans un deuxième temps qu'ils envisagent tous deux d'organiser un référendum, et on sait ce qu'il est advenu de celui de 2005, piétiné dans les deux ans par le parlement français par la signature du traité de Lisbonne , malgré 55% d'opposition. Aucune raison qu'il en soit autrement cette fois.

François Asselineau est beaucoup plus clair à ce sujet. En cas 'élection, qui vaut référendum, il convoquera immédiatement les représentants des 27 pays membres pour leur signifier le retrait de la France de l'Union Européenne à compter du jour-dit.

La sortie effective, sans tergiversations inutiles prendrait effet dans un délai de 6 Mois (et de toutes façons, au pire, après deux ans comme le stipule l'article 50 du TUE).

Voilà, vous avez maintenant les cartes en main, et il faut vous décider : ou bien une des 5 potiches interchangeables, ou bien le seul candidat qui vous propose de retrouver votre liberté et notre indépendance nationale.

Maintenant, vous allez écouter soigneusement François Asselineau, puisqu'en tant que candidat officiel il doit disposer du même temps de parole que les autres, et comparer son discours aux pitreries des autres candidats, les costumes de Fillon n'étant la vitrine flagrante du néant absolu qu'on ne peut qu'en attendre.

J'en appelle en particulier aux abstentionnistes, qui ne sont pas de mauvais Français, mais qui ne pensaient plus pouvoir attendre quoique ce soit d'un homme politique Français.

Qu'ils se lèvent avec nous pour dire haut et fort que c'en est assez, en votant François Asslineau.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • doctorix doctorix 15 mars 15:57

    D’abord merci aux rédacteurs de m’avoir permis de publier. Cet article est très cher à mon coeur.


    • doctorix doctorix 18 mars 18:09

      @doctorix

      Deux vidéos édifiantes, l’une courte et l’autre longue, à ne pas manquer :



      Née de la pourriture, l’Europe s’est transformée en un gros tas de fumier, où la corruption mène la danse.

    • Hecetuye howahkan howahkan 15 mars 16:42

      Salut....

      un mot qui n’a pas de lien.mais en modération il y a un incroyable article du PCRF....qui est un sacré coming out...

      je t’ai mis un mot sur ton autre article en modération..c’est peut être sans intérêt ou nul a c....

      c’est le second effet Asselinau... je parle en fait du programme qui est derriere bien sur..


      • doctorix doctorix 15 mars 16:59

        @howahkan

        Je crois que je l’ai plussé : il dit que la sortie par l’article 50 est du flan. J’ai approuvé sa publication pour démontrer dans les commentaires que c’est au contraire une vraie possibilité, et la seule, et qu’elle fonctionne.
        Concernant ta remarque sur l’autre casserole que j’ai au feu, tu as peut-être raison : mais je crois que tout le monde le sait. Ca devrait passer tel quel. En tous cas j’ai aimé l’écrire ainsi.
        Sinon je republierai sans parler de concierge.

      • Sparker Sparker 15 mars 17:18

        @doctorix
        « c’est au contraire une vraie possibilité, et la seule, et qu’elle fonctionne. »

        Vous parlez de l’art.50 ? Si c’est le cas qui vous dit que ça fonctionne ??


      • doctorix doctorix 15 mars 17:35

        @Sparker
        Il fonctionne parce qu’il a été conçu et rédigé pour fonctionner.

        Si des articles ne fonctionnent pas, ce n’est la peine ni de les écrire ni de les inclure dans une constitution.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 17:55

        @Sparker
        Texte complet de l’article 50 :

        1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.
        2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.
        3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.
        4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
          La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.
        5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

        ...Ou, à défaut, deux ans après.

        Donc, soit on s’entend, et les Traités cessent de s’appliquer à partir de l’accord.

        Soit on ne s’entend pas, et on attend 2 ans. Mais de toute façon, on sort !


      • doctorix doctorix 15 mars 18:30

        @Sparker

        Ne pas appliquer l’article 50 à la demande d’un des contractants relève de l’inconstitutionnalité, ce qui est une raison suffisante pour dénoncer unilatéralement le traité européen.
        Et cette fois à la vitesse grand V.
        C’est une rupture de contrat. Voire une forfaiture.***
        On peut prendre la chose par n’importe quel bout : ils l’ont dans l’os.

        ***La forfaiture est le fait, pour un fonctionnaire, de commettre un crime dans l’exercice de ses fonctions2.

        Ce terme, introduit en 1810 dans le Code Pénal (napoléonien), a été abrogé le 1er mars 1994 par le nouveau Code pénal (de Robert Badinter)3. Mais la qualité de fonctionnaire, d’agent public ou de personne investie d’une mission de service public entre toujours dans la définition de certaines infractions ou en constitue une circonstance aggravante.

        La haute trahison est la forme la plus grave de forfaiture.


      • doctorix doctorix 15 mars 19:30

        @Fifi Brind_acier

        Ce paragraphe :

        Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.

        est quand même fort de café.
        Cela veut dire que ’on va prendre des décisions dans son dos.
        On croirait qu’on est dans un conseil de discipline de collège qui vient débattre sur le cas d’un cancre. Même le "prévenu n’a pas droit à la parole, ni à être assisté d’un avocat. J’espère quand même que ce n’est pas un procès à huis clos...
        Décidément, je hais cette Europe.


      • Sparker Sparker 15 mars 21:49

        @doctorix
        Dans un monde ou tous respectent la loi, je veux bien, mais ça ne sera pas le cas, je le crains.
        Le bras de fer sera inévitable...
        L’UE a déjà outrepasser les clauses de certains traités, elle ne se gènera pas, c’est une guerre qu’on leur déclare, chacun à sa manière. Avoir face a soi une partie du pays qui n’est pas d’accord avec vous plus des instances EU qui vous boudent et vous contrarient autant quelle le peuvent, faut être armé... de réparties basées sur du concret. C’est le combat à mener, je suis d’acord sur le principe, mais ça sera pas une mince affaire, textes ou pas textes, il y va des grandes orientations futures.


      • Yanleroc Yanleroc 15 mars 22:57

        @ Sparker

        je suis bien sûr qu’ils feront tout pour mettre des bâtons dans les roues, y compris déclencher cette 3ème guerre mondiale pour laquelle les esprits ont été préparés. Je ne dis pas non plus qu’il ne faut pas le faire mais qu’il faut savoir à quoi s’en tenir, tout comme vous. Je ne parle pas seulement de difficultés et de tracasseries administratives, mais de ce que les Diables d’en face sont capables de faire. Que l’article 50 soit la solution et la seule légale, ne garantie en rien qu’elle soit indolore et non mortifère !

        D’ailleurs la métaphore avec Dorian Gray me semble mal choisie, Il nous faudra alors toute la puissance de l’Égrégore de la Pensée Positive pour en empêcher le mauvais l’augure (c’est clair Doc ?..).

        En bref il faut un plan B là aussi, pour anticiper les coups bas, i-e réfléchir à l’avance à ce qu’il ont préparé, car tel une femme jalouse, ils ne laisseront pas l’amant insoumis partir sans destruction vengeresse. 

      • Yanleroc Yanleroc 16 mars 08:36

        @Fifi Brind_acier
        «  en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union.  » Ceci me semble particulièrement vicieux si les modalités de ce cadre sont laissées à l’entière discrétion du Conseil européen et du Conseil de l’état membre qui demande à se retirer, se réunissent à hui clos. Donc entourloupe possible à tous les niveaux. Je doute qu’ils se résignent à ce qu’on leur retire leur jouet sans essayer tous les coups les plus tordus. Donc on ne sait pas encore « qui l ’aura dans l’ os » !!


      • doctorix doctorix 16 mars 15:36

        @Yanleroc

        Vous ne comprenez pas la force de la loi.
        On a fabriqué des lois anti-humanitaires dans le creuset européen, à coups de corruption et de lassitude.
        Mais ces lois sont gravées dans le marbre.
        Elle sont toutes presque défavorables à l’humanité, au moins à la France, sauf une qu’ils n’ont pas pu empêcher, et c’est l’article 50.
        Rien ni personne ne peut plus se mettre en travers de cet article sans sombrer dans l’illégalité.
        Ils vont bien sûr essayer, mais ils se casseront forcément les dents.
        Nous avons déjà pris pas mal de sanctions à cause de ces lois iniques, en application de lois écrites.
        Mais dans le cas ou l’UE s’opposerait à l’application de cet article basique, c’est elle qui s’exposerait à des sanctions pouvant atteindre des centaines de milliards de dollars, avec des astreintes journalières, comme dans tous les cas de rupture de contrat.
        Je suis convaincu qu’ils ne pourront pas jouer à ce jeu-là très longtemps.

      • Yanleroc Yanleroc 16 mars 16:50

        @doctorix
        Sans doute mais qui va juger, qui sera désigné par qui, c’est toute la question, les sanctions ont bien fonctionné dans un sens, mais dans l’autre ?. Ils ne sont pas prêts à laisser leur jouet et leur gagne-pain sans coup férir. Ce n’est pas une raison pour ne pas essayer d’accord, mais enfin les gens qui sont au parlement doivent bien pouvoir affirmer si un coup fourré est à craindre ou non !


      • Yanleroc Yanleroc 15 mars 16:48
        Après avoir fait dire à Chouard ce qu’il ne dit pas, 
        établi des listes noires de vilains trolls, 
        voilà que vous nous classez maintenant en bons et mauvais français. A quand les bons points et à quand l’ interdiction de penser en toute indépendance ?

        Et si ça tournait mal -parce que le système le voudrait ainsi- et qu’il nous faille défendre le Brexit, d’une façon ou d’une autre, les armes à la main, serais-je pour autant un mauvais français parce que je préférerais la fleur au fusil ?

         Cherchez pas Doc, avec de telles catégorisations pour le moins maladroites, vous me précipitez dans la seconde catégorie : celle des mauvais français 
        mais aussi celle des Citoyens du Monde.

        Etant entendu que l’original est toujours préférable à la copie.
        Amitiés bordéliques.



        • doctorix doctorix 15 mars 17:04

          @Yanleroc

          Je ne pense pas avoir traité quiconque de mauvais français. Et je ne vois pas de quelle copie vous parlez. Soyez moins sibyllin, pour que je puisse vous comprendre et vous répondre.

        • Yanleroc Yanleroc 15 mars 17:48

          L’original c’est F.A. lui-même, qui contrairement à vous, que je sache, ne fait pas de distinction entre bons et mauvais français, dont vous conviendrez avoir manié le concept avec imprudence en disant « les abstentionnistes ne sont pas de mauvais français mais... » . Même à la forme négative, l’idée est qu’il y a de mauvais français comme le préconisent les Souverainistes et Nationalistes, deux catégories auxquelles « Le Boss » se défend d’appartenir, l’UPR se réclamant seulement de l’Indépendance de la Nation. 
          Ne lui faîtes pas dire à lui aussi, ce qu’il n’a pas dit. L’Indépendance ne nécessite pas cette catégorisation.

          A propos de ce qu’à déclaré Chouard au Cercle des« Volontaires, il apparaît qu’il a dit entre autre : » ..peut-être qu’on va réussir à faire élire Mélenchon.."

          Avant de faire basculer un abstentionniste dans le camp des électeurs, il faut de très très sérieuses garanties que Le Boss ne réunit pas encore !!
          Amitiés border-line.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 18:11

          @Yanleroc
          Couper les poils en 4 vous savez faire, visiblement ! Vous restez sec devant les analyses d’ Asselineau, sinon, vous auriez fait un commentaire argumenté.


          « Voilà les10 raisons qui imposent de sortir de l’ UE ».

          Ce serait bien que vous nous disiez les 10 raisons pour y rester !?


        • doctorix doctorix 15 mars 18:35

          @Yanleroc
           « les abstentionnistes ne sont pas de mauvais français mais... »

          Vous enfilez les mouches. Ca vous amuse ?
          Cette phrase est destinée à dénoncer l’affirmation courante que les abstentionnistes sont de mauvais français. 
          Je dis que ce n’est pas le cas, simplement qu’ils n’ont pas envie de donner pour 5 ans un blanc-seing à un salopard.
          Ca va, c’est clair ?
          Question suivante.

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 18:51

          @Yanleroc
          Si, si , Chouard a bien dit que le programme de Mélenchon lui faisait penser à Tsipras ; qu’il fallait sortir de l’ UE ; que le seul qui avait un programme clair sur le sujet, c’était Asselineau ; pour ceux qui sont cohérents, il fallait voter Asselineau, et que Mélenchon devrait en faire autant !

          « Etienne Chouard parle de Mélenchon et d’Asselineau. »


          Etienne Chouard appelle à voter Asselineau.


        • Yanleroc Yanleroc 15 mars 21:55

          @Doc

          Arrêtez de parler à la place des autres et de dire les français ceci, les français cela, cette rhétorique est réservée aux politiques que vous disiez exécrer. 


          Question suivante ... ?
           descendez de votre nuage et notez que je ne vous ai posé aucune question 
          et ne faîtes pas semblant de ne pas comprendre ce sur quoi je vous fais grief à savoir que la notion même de "bons-pas bons français est tout à fait inconvenante !!




        • Yanleroc Yanleroc 15 mars 22:26

          @Fifi Brind_acier

          Il a dit beaucoup de choses E.Chouard, 
          par conséquent on peut trouver ceci également : « ..voter Asselineau c’est une voix absolument perdue.. ». mon préféré c’est Mélenchon ..on (doit) essaye(r) de ne pas de convaincre l’autre, on (doit) cherche(r) le vrai, etc..

          E. Chouard est un penseur, pas une boutique où on fait ses courses de façon sélective et donc malhonnête, 2 choses qui te passent par dessus la tête puisque pour toi la fin justifie les moyens attitude commune à tous ceux qui font de la politique en professionnels  !

          Asselineau apparaît comme 10 fois plus honnête que tu ne l’es, j’ai du plaisir à l’écouter alors que tes interventions irritent tout le monde ici, à part Doc qui est amoureux de la pimpante FiFi et les fans qui ont le doigt sur la couture du pantalon, 
          puisqu’on est arrivé à leur faire croire que quelqu’un qui posait des questions qui ne sont pas au programme était forcément un troll !





        • samy Levrai samy Levrai 16 mars 01:39

          @Shawford
          C’est vrai que tu es casse bonbons...


        • Yanleroc Yanleroc 16 mars 08:19

          @Fifi Brind_acier


          On t’a dit 1000000000 fois de lire avec attention les coms de tes interlocuteurs, tu aurais compris depuis le temps que je suis pour la sortie de l’UE par l’article 50 puisqu’il semblerait d’avis d’experts, que ce soit la meilleure façon de procéder
           et que j’ écoute Asselineau avec intérêt et plaisir jusqu’à maintenant. 
          Comme il est impossible que tu ne te sois pas rendu compte que nous sommes nombreux à penser que tu es contre-productive car tes méthodes sont très discutables et discutées, j’en conclu à l’évidence et à la majorité de tes détracteurs, que tu es de mauvaise foi. Ce qui est particulièrement irritant mais pas étonnant de la part d’ orgueilleux qui se la jouent.


        • doctorix doctorix 16 mars 15:25

          @Yanleroc

          Mais on ne se la joue pas, et on n’a pas d’orgueil...
          Aucun de nos commentaires n’est contestable sur le fond et vous le savez bien.
          Leur répétition n’est pas due à nous, mais à ceux qui posent et reposent les même questions cent fois.
          Ca nous agace autant que vous, mais on ne peut pas laisser dire des conneries sans les corriger.
          Vous avez bien vu la question de sparker, sur l’inscription du code de la sécurité sociale dans la constitution. Est-ce qu’on n’a pas répondu cent fois à cette question ?
          Et doit-on la laisser en suspens quand il la repose encore et encore, au risque de laisser croire qu’elle n’étst pas résolue ?
          Nous sommes dans la clarté, et nous devons lutter sans cesse contre l’enfumage, et ça nous fait suer autant que vous.
          Un contestataire de bonne foi ne devrait pas s’exprimer ici avant d’avoir pris connaissance de l’ensemble du programme UPR, et vous pouvez toujours vous fouiller pour en trouver un aussi complet :
          Mais c’est vrai que ce n’est pas pré-mâché, et qu’il faut du temps : on ne peut pas être complet et être succinct. On laisse le côté brouillon et vague aux autres partis, c’est leur spécialité.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 18:25

            @bartneski
            En restant dans l’ UE & l’euro, vous pouvez toujours attendre .... !!
            « Florilège des réformes structurelles à faire - TINA, TINA... »


            Réformes structurelles = fin de 100 ans d’acquis sociaux. Pourquoi ? Because l’euro est impossible à dévaluer ! Quand on ne peut pas dévaluer la monnaie, les gouvernements sont obligés de « dévaluer = faire baisser le prix du travail » . L’euro est un grand succès du capitalisme réactionnaire ! !

            Voilà ce que tous les autres candidats, sauf Asselineau, se gardent bien d’expliquer. L’euro a été une décision politique, pas une décision économique.
            En faisant passer la gestion de la monnaie à la BCE, les Gouvernements sont obligés de s’attaquer aux acquis sociaux, « et d’envoyer l’Etat providence aux égouts » !

            « Les ravages sociaux de l’euro, une stratégie délibérée... »


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 18:29

            Pour ceux que les questions monétaires rebutent, la conférence d’ Asselineau sur les monnaies et sur l’euro est accessible à tout le monde, même à ceux qui n’ont pas de formation en économie...

            « La Tragédie de l’euro ».

            Ils en sauront davantage après l’avoir vue, que tous « les experts » des médias réunis ...


            • VeloCipaid VeloCipaid 15 mars 20:48

              @Fifi Brind_acier
              Et pour l’arthrose il a quoi en magasin ???


            • covadonga*722 covadonga*722 15 mars 20:50

              @Fifi Brind_acier
              Dieu a dit : que la lumiere soit ! et Chuck Asselineau répondit : On dit s’il vous plait.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 21:44

              @covadonga*722
              Avant Mitterrand, c’était le PCF qui faisait de l’éducation populaire ! Mais le PCF a mal fini, il colle au PS pour des raisons alimentaires. Et le PRCF, qui était censé provoquer un « renouveau communiste », colle au train de Mélenchon, triste fin !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 21:45

              @VeloCipaid
              La Sécurité sociale maintenue et la santé inscrite dans la Constitution comme non privatisable !


            • Sparker Sparker 15 mars 22:16

              @Fifi Brind_acier
              Ho, c’est écrit où ça ?


            • doctorix doctorix 16 mars 00:05

              @Sparker

              Ici :

              A 1h 45’ 15"

              Le programme écrit est en cours d’impression.
              D’autres interdictions de privatisations seront inscrites dans la constitution, comme vous pouvez l’entendre :
              SNCF, gaz, électricité, distribution de l’eau, autoroutes, etc...tous services qui n’ont pas lieu d’être dans des mains privées.

            • doctorix doctorix 16 mars 00:31

              On a donc le choix entre plusieurs programmes.

              Les uns qui se résument à quelques slogans, du genre achetez-moi mes balais.
              Un autre qui demande trois heures et 46 minutes pour être exposé.

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 07:44

              @Sparker
              Vous êtes pris la main dans le sac du mensonge !
              Des dizaines de fois, j’ai mis le programme de l’ UPR en lien, vous ne l’avez jamais lu, mais vous en parlez savamment ! Si c’est pas de la malveillance et de la fourberie, ça, c’est quoi ?


            • agent ananas agent ananas 16 mars 08:29

              Tout d’abord, félicitations à François Asselineau pour ses 500+ signatures.
              Avec Marine Le Pen, Dupont Aignan et peut être Mélenchon, cela fait maintenant 3 ou 4 candidats pour le Frexit. Bienvenu au Club.
              Cela serait bien le diable si l’un de ces 4 n’est pas élu pour nous sortir du monstre* qu’est l’UE.
              * L’analogie entre l’histoire de Dorian Gray et l’UE est plus que jamais pertinente.


              • Yanleroc Yanleroc 16 mars 09:06

                @agent ananas
                Pas tellement dans la mesure où après avoir poignardé son portrait, il se retrouve face à lui-même et rattrapé par des années de forfaiture, ce qui a marqué sa fin !

                Il nous faudra bien toute la force de l’ Égrégore pour y échapper, et pas seulement les articles de la Constitution.

              • doctorix doctorix 16 mars 15:03

                @Yanleroc

                Bizarrement, cet article n’a pas le succès qu’il mérite. J’y ai pourtant décrit toutes les vicissitudes de ce chateau de sable qu’est l’Europe, et le constat est imparable.
                La référence historique et littéraire n’a sans doute pas été comprise.
                Moi je m’en fous, j’ai fait mes preuves et ma gloriole est secondaire, mais c’est dommage pour les citoyens.
                Je suis comme un jardinier qui sème ses graines, et qui se désespère quand ça ne pousse pas.
                Yanleroc, on peut peut-être cesser les querelles idiotes et se concentrer sur ce qui est important ? D’autant que peu de rédacteurs sont plus en accord que moi avec ce que vous professez.
                Vous êtes un battant, comme moi, pourquoi ne publiez-vous rien ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès