• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Europe va légaliser le blocage des comptes courants

L’Europe va légaliser le blocage des comptes courants

L'Europe planche actuellement sur l'idée d'une législation destinée à empêcher un Bank Run au cas où une banque se trouverait dans de telles difficultés financière qu'elle perdrait la confiance de ses clients.

Seul petit problème ? C'est la quasi-totalité du système bancaire qui est au bord de l'effondrement. Toutes les banques sont exposées à des degrés divers à des emprunts toxique dont une bonne partie est composée de créances totalement irrécouvrables. Depuis le déclenchement de la crise financière en 2007, et l'investissement massif par les États membres de l'UE dans le sauvetage des banques (avec votre argent), ce sont des centaines de milliards qui ont été investis... en pure perte. Nous voilà dix ans plus tard et rien n'a changé sous le soleil. En fait, la situation a même empiré, et des banques systémiques comme la Deutsche Bank sont au bord de la banqueroute.

Pendant ce temps, dans presque tous les médias on vous serine que « tout va très bien, Madame la Marquise... ». Et si je dis presque tous, c'est parce que c'est l'agence Reuters qui a soulevé ce drôle de lièvre, dans une article du 28 juillet intitulé EU explores account freezes to prevent runs at failing banks (L'Union Européenne envisage un gel des comptes pour prévenir la ruée dans des banques en difficulté).

Faillite de la Banco Popular

Début juin Santander rachetait pour un euro symbolique la 3ème banque privée du pays (100 milliards sous forme de prêts), la Banco Popular, après ce qu'il faut bien appeler un bank run (jusqu'à deux milliards en une seule journée). Ne vous laissez pas endormir par les titres comme celui-ci : Santander sauve Banco Popular de la faillite (Figaro). La banque est bel et bien terminée, finie, lessivée. Après vous pouvez appeler ça comme vous voulez. Les actionnaires sont en slip ; une partie des créanciers, qui avait troqué des taux d’intérêt plus élevés (plus de 8 %) contre la possibilité de ne pas être remboursés en cas de problèmes, a tout perdu.

Pour avoir un avis plus objectif sur ce qui s'est réellement passé, je ne puis que vous conseiller la lecture de journaux situés en dehors de l'Union Européenne, comme par exemple cet article du New York Times. Vous noterez au passage qu'on parle bien de « collapse », d'effondrement et non d'une sorte de merveilleuse concentration de deux fleurons européens.

Ne pas confondre gel des comptes bancaires et fonds de garantie

Le mécanisme dont je parle ici ne doit en aucune manière être confondu avec le mécanisme existant déjà garantissant les dépôts bancaires jusqu'à 100.000 euros (et vous garantissant aussi par voie de conséquence que vous ne verrez plus rien de ce qui excède ce montant).

Il s'agit d'un projet, en discussion depuis le début de l'année, visant à instaurer un mécanisme de blocage des comptes courants dès le premier euro pour une période de 5 jours ouvrables extensible à 20 jours, soit en gros, presque un mois. Et comment ferez-vous pour vivre pendant cette période ? Eh bien vous irez demander gentiment l'aumône à la banque qui vous donnera généreusement quelques euros par jour de vos propres fonds. Pas belle la vie ? Ce sera un peu des vacances, comme à Chypre, sans même avoir à vous fendre d'un billet d'avion.

Et comme Olivier Delamarche l'avait noté, si l'on applique ce gel des avoirs pour une durée de 20 jours ouvrables et que rien ne change par ailleurs, cela ne fera que repousser la ruée sur les guichets de 20 jours. Et pour y retrouver quoi ? Le risque n'est pas à négliger d'un haircut généralisé comme cela avait été le cas à Chypre, et nous n'aurions que nos yeux pour pleurer.

Ce qui se profile est un véritable hold-up bancaire au niveau européen. Eh oui, si l'on doit croire ce qu'on nous raconte dans les médias, alors pas besoin de ce genre de loi scélérate, n'est-ce pas ? Et si pareille loi est une nécessité, alors c'est que le système bancaire est bel et bien au bord de l'implosion et qu'on nous prend pour des jambons.

Votre argent ? N'y pensez plus

Si vous croyez encore un peu naïvement que vos avoirs bancaires vous appartiennent, laissez-moi vous détromper. Dès qu'il est versé sur votre compte, votre argent est converti créance au passif de la banque. Vous n'êtes plus vraiment « propriétaire » de cet argent mais cela vous ouvre un droit de créance sur un montant équivalent, éventuellement augmenté des intérêts au moment ou vous choisirez de la recouvrer. C'est à distinguer, par exemple, du dépôt d'un même montant en espèces dans un coffre de la même banque. Dans ce cas, vous restez propriétaire du contenu qui n'est pas repris au passif de la banque. 

Et il est important de comprendre la distinction subtile qu'il y a entre « avoir une somme d'argent » et « avoir une créance ». Dans le premier cas vous n'avez rien à perdre, dans le second vous êtes tributaire de la bonne santé financière de la banque. Ah oui, j'oubliais, il y a la fameuse garantie sur les dépôts bancaires, on est sauvés... Oui, sauf si c'est l'ensemble du système bancaire qui s'écroule, parce qu'en pareil cas, le fonds de garantie serait parfaitement insuffisant pour indemniser tout le monde.

Que peut-on faire pour se prémunir ?

Eh bien tout d'abord arrêter de mettre tous ses oeufs dans le même panier (percé). Diversifiez vos investissements, investissez dans l'immobilier (maisons, appartements, terrains) si vous en avez les moyens. Ne laissez sur votre compte que ce qui doit impérativement y être pour honorer vos domiciliations bancaires plus une petite marge pour les dépenses courantes. Investissez une partie de vos avoirs sous forme de créance dans une devise non européenne, comme la livre sterling, par exemple. Privilégiez les banques qui ne sont pas massivement exposées aux emprunts toxiques, et si possible qui ont clairement séparé la partie banque d'affaires de la partie banque privée.

Mais ça ne peut pas arriver !

Hum, j'aurais dit ça aussi il y a 20 ans, mais aujourd'hui, je n'ai plus aucune certitude, surtout à la lumière de ce qui s'était passé à Chypre, et plus encore de cette législation qu'on nous concocte. Les belles promesses n'engagent que les idiots qui y croient, et lorsque vous prêtez de l'argent (quand vous le mettez à la banque, donc) il existe forcément un risque que vous ne revoyiez plus vos liards. Mais cela, on ne vous le dit pas, et au contraire on vous berce avec des belles garanties qui sont d'autres belles promesses qui n'engagent que les idiots qui y croient...

Eh oui, l'Europe c'est cela : plus libérale que les États-Unis d'Amérique quand il s'agit de privatiser les bénéfices, et plus communiste que l'Union Soviétique quand il s'agit de faire éponger par l'ensemble des contribuables les dettes des banques qu'il aurait fallu laisser tomber en faillite.

Vous n'aviez quand même pas cru qu'on parlait d'argent « virtuel » quand on parlait de milliers de milliards d'euros qui s'étaient volatilisés en quelques semaines en 2007 ? 

La cigale et la fourmi
Jean de La Fontaine

La cigale , ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau
Elle alla crier famine
Chez la fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle
« Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'oût , foi d'animal,
Intérêt et principal . »
La fourmi n'est pas prêteuse ;
C'est là son moindre défaut.
« Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.

- Vous chantiez ? j'en suis fort aise.
Eh bien : dansez maintenant. »

 

Article original sur LeVilainPetitCanard
Page Facebook

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

173 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 8 août 08:41

    Ce n’est pas grave. Macron est tellement mignon. ! Et il est jeune, c’est le changement. ! smiley


    • zygzornifle zygzornifle 8 août 18:20

      @La mouche du coche


       et il va accueillir le petit panda prénommé Fiat et sa maman en grande pompe a l’Élysée, son défunt petit frère lui reposera au panthéon ..... 

    • leypanou 8 août 09:04

      l’Europe c’est cela : plus libérale que les États-Unis d’Amérique quand il s’agit de privatiser les bénéfices, et plus communiste que l’Union Soviétique quand il s’agit de faire éponger par l’ensemble des contribuables les dettes des banques qu’il aurait fallu laisser tomber en faillite : tout est fait pour que les gens restent passives ou pire, se détournent des vraies priorités pour améliorer leur existence, avec le matraquage compassionnel par exemple.

      S’il y a une chose que l’on devrait copier sur l’Islande, c’est qu’eux ont su régler le problème en mettant en prison des banquiers et chasser du pouvoir les politiciens incompétents, nous, on a élu E Macron.


      • leypanou 8 août 09:13

        @leypanou
        Complément de lecture « Argent public, fortune privée ».


      • lloreen 8 août 11:48

        @leypanou
        « l’Europe c’est cela »
        Ce n’est pas l’Europe (=territoire géographique) mais l’UE (=corporation ).


      • lloreen 8 août 11:57

        @leypanou

        Ce que votre livre décrit est la conséquence de la privatisation des territoires européens dès 1945. L’occupation de l’Allemagne a permis aux actionnaires de la City de Londres (Rothschild) de coloniser petit à petit tous les territoires européens par la privatisation de la création monétaire. La république fédérale a été la première corporation créée par Washington DC (district of Columbia) et il fallait que la France suive , ce qui a été fait dès 1973 avec la privatisation de la création monétaire (« loi » Rothschild) avec le concours du président de la république française, monsieur Georges Pompidou, un ex-directeur de la banque Rothschild.


      • Croa Croa 8 août 12:27

        À lloreen (et à l’auteur.)
        Tiens, à propos ça se passe comment si on ouvre un compte en Suisse ? (Le même risque existe-t-il pour ces heureux européens que sont les suisses ? )


      • lloreen 8 août 13:22

        C’est exactement pareil pour la confédération suisse.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 14:47

        @Croa

        Les directives européennes ne sont pas d’application dans la confédération helvétique puisqu’elle n’est pas membre de l’Union Européenne.

        Mais les pays membre de l’UE et les USA pourraient les contraindre à s’aligner, les Suisses en ont une frousse bleue.


      • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 15:36

        @leypanou,

         Le prix du pouvoir, candidat par candidat... article tout neuf......


      • Alren Alren 8 août 17:05

        @Philippe Huysmans

        Les directives européennes ne sont pas d’application dans la confédération helvétique puisqu’elle n’est pas membre de l’Union Européenne. Mais les pays membre de l’UE et les USA pourraient les contraindre à s’aligner, les Suisses en ont une frousse bleue.

        Il n’est pas du tout certain que les banquiers suisses ont effectué les mêmes prêts aventureux que leurs collègues de l’UE.

        En tout cas il est certain que si lesdites banques étaient « collapse » et pas les banques suisses (et chinoises et japonaises) aucune injonction ou menace ne contraindrait les banquiers suisses à se sacrifier pour leurs stupides collègues de l’UE. La banque suisse n’aurait d’ailleurs pas les moyens de les sauver toutes.

        Et si les banques US parviennent à faire croire qu’elles ne sont pas, elles aussi, dans le rouge, elles pourraient voir leur intérêt dans le rachat pour une somme symbolique des banques européennes, allemandes en particulier, qui commandent les autres économies nationales pour avoir une mainmise renforcée sur l’UE . Elles n’auraient aucun intérêt à agresser, par l’intermédiaire d’un Trump, les banques suisses qui sauveraient peu ou prou l’image du capitalisme en Europe.

        Car ce qu’il faut bien réaliser, c’est que ce sont les classes moyennes et supérieures (mais pas oligarchiques lesquelles ont leurs avoirs dans des paradis fiscaux) qui perdraient le plus dans ce crash et que soudain leur analyse politique changerait du tout au tout !

        Il est très vraisemblable que l’actuel système politico-économique qui leur convenait si bien tant qu’ils s’en sentaient - à tort - les privilégiés principaux, leur apparaîtrait soudain dénué de charme !

        Vous imaginez cette chose incroyable : qu’ils s’abstiennent aux élections ou, horreur absolue ! qu’ils votent Insoumis après s’être assurés que la victoire électorale de la FI ne signifierait pas la bolchevisation de la société et l’ouverture de goulags sur tout le territoire ? La fin d’un monde !

        Mais comme vous l’analysez, l’argent est une monnaie de singe tant qu’il n’est pas gagé sur la richesse réelle, la production de bien et services ou l’or, lequel a l’inconvénient de permettre des spéculations qui faussent son cours. En conséquence on peut en créer autant qu’on veut, ce sont des lignes d’écriture sur des ordinateurs. Donc le système entier ne s’effondrera pas car « on » aura recours à tous les expédients légaux ou non pour cela !

        Le blocage des comptes courants ne concerneront pas l’ensemble des banques mais seulement quelques unes et encore une à une, pour ne pas créer la panique dans le troupeau. Et « on » trouvera un moyen d’épargner cette honte aux banques systémiques comme la Deutsche Bank. Mme Merkel y veillerait avec l’assentiment de notre Micron national.

         


      • zygzornifle zygzornifle 8 août 18:22

        @leypanou


         si on met des banquiers en prison Macron va observer une minute de silence a la mémoire des compagnons tombés au champ d’honneur ....

      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 18:25

        @Alren

        Il n’est pas si sûr que l’Europe parvienne à sauver quoi que ce soit. Dans l’idée c’était la BCE qui par la planche à billet sortait les banques du rouge, en pratique ce sont les banques qui sont en train d’emmener la BCE dans le trou, avec ou sans planche à billet.


      • Eric F Eric F 8 août 19:15

        @leypanou
        « copier sur l’Islande », sauf que l’Europe a essuyé les plâtres de la faillite islandaise, les islandais ayant refusé par referendum d’acquitter le plan de remboursement.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 août 19:16

        @leypanou
        L’Islande n’est ni dans l’ UE, ni dans l’euro !

        Tout ce qu’elle a fait pour sortir de la crise est interdit par les Traités européens :
        - laisser les banques faire faillite : interdit.
        - contrôler les mouvements de capitaux pour protéger les entreprises : interdit.
        - protéger les comptes bancaires des Islandais : interdit.
        - dévaluer la couronne islandaise : interdit.


        La Suisse non plus ni ni dans l’ UE, ni dans l’euro, ce qui a permis au Canton de Neuchatel de voter le SMIC le plus élevé du monde ! 

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 août 19:20

        @Le Sioux Pied Bleu....
        Comme si les Français étaient responsables de quelques chose... Ce sont les Partis politiques qui refusent le Frexit qui sont responsables ! Tous les pays ont un peuple, mais l’ Islande est un pays souverain, comme l’Argentine, qui en 2002 a laissé ses banques faire faillite.


      • lloreen 8 août 19:48

        @Philippe Huysmans

        Et même si la confédération helvétique n’est pas membre de l’UE, il n’en reste pas moins qu’elle est une corporation et qu’elle est donc enregistrée en tant que telle auprès de la SEC américaine, laquelle est sous le contrôle et la direction de la City de Londres, laquelle sert les intérêts du Vatican. La garde suisse, au fait, elle garde qui ?


      • lloreen 8 août 19:51

        @Fifi Brind_acier
        « l’ Islande est un pays souverain ».

        Et les français ont un conseil national de transition , donc un outil juridique reconnu par le droit international pour reprendre leur souveraineté.
        Je ne sais pas ce qu’ils attendent...Peut-être l’arrivée de votre sauveur sur un petit nuage blanc ?


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 21:33

        @lloreen

        Erf, au mieux votre « conseil national de transition » c’est une organisation loi 1901, au pire le délire du gourou qu’il aura oublié de faire enregistrer.

        Ça vaut ce que ça vaut, hein. Du pipi de chat.

        Bon c’est vrai que la France Libre, les premiers temps, c’était seulement Charles et bobonne, mais je pense que la comparaison s’arrête là.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 21:55

        @lloreen

        Vous avez une fâcheuse tendance à vous égarer en permanence dans des sujets auxquels manifestement vous n’entendez rien.

        Un État n’est pas « une corporation » (j’imagine que vous vouliez dire « entreprise »). Parce qu’il n’est propriété de personne ET qu’il n’a pas pour vocation première le commerce. En fait les États n’ont, historiquement, sauf erreur de ma part, aucune « vocation » ou « finalité ». Ils sont là, point, et l’attribution par des juristes comme Carré de Malberg d’une « personnalité juridique » n’est que fort récente, et a fait l’objet de maintes controverses. D’ailleurs cette personnalité juridique, dans le droit français, est adossée à la souveraineté nationale, pas à un CEO ou son délégué.

        Un « État » peut aussi être enregistré auprès du concours eurovision de la chanson, vous en tireriez quoi comme enseignement ?

        Les gardes suissses sont historiquement des mercenaires qui étaient employés par pratiquement toutes les cours en Europe depuis le 15ème siècle. Á l’époque ces soldats étaient réputés, raison pour laquelle le pape Jules II demanda à la Diète suisse que 200 de ces soldats soient affectés à sa protection.

        Pour le coup, ils auraient aussi bien pu être espagnols ou hollandais, c’est avant tout question de mode et de réputation des uns et des autres à cette époque.


      • lloreen 9 août 10:21

        @Philippe Huysmans
        "Un État n’est pas « une corporation » (j’imagine que vous vouliez dire « entreprise »). Parce qu’il n’est propriété de personne ET qu’il n’a pas pour vocation première le commerce."

        Un état Est exactement une corporation et elle est très exactement la propriété d’actionnaires et comme tous les états sont des entreprises ils sont enregistrés de la SEC américaine et échangent dans le cadre du CCU qui est le DROIT COMMERCIAL. Et si cette réalité ne vous convient pas ne change rien aux faits.
        Vous feriez mieux de vous informer préalablement aux bonnes sources. Il suffit de rechercher sous UPIK et vous en aurez la preuve.
        Le reste, c’est de l’enfumage.

        Un résumé succinct en lien.
        http://comprendre-oppt.blogspot.be/2013/04/introduction.html
        http://oppt-liberte.blogspot.be/2013/03/oppt-le-site-oppt-france-le-site-en.html

        Comme vous êtes belge, vous devriez encore le comprendre plus que les autres parce que c’est votre pays qui a fonctionné le plus longtemps sans gouvernement, livrant une autre preuve qu’aucun pays n’a besoin de gouvernement...
        Quant au reste...je suppose que vous avez dû entendre parler de l’affaire Dutroux dont les ramifications atteignent la royauté, ce qui n’est pas non plus un mystère.


      • lloreen 9 août 11:06

        @Philippe Huysmans
        "au mieux votre « conseil national de transition » c’est une organisation loi 1901, au pire le délire du gourou qu’il aura oublié de faire enregistrer« .
        Ce n’est pas »mon« conseil national de transition, c’est un conseil national de transition , un outil juridique reconnu par le droit international.

         »c’est une organisation loi 1901, au pire le délire du gourou qu’il aura oublié de faire enregistrer."
        Au lieu de fabuler, il faut se renseigner.
        Le conseil national de transition a été officiellement proclamé et il est enregistré à l’ONU.
        https://www.youtube.com/watch?v=ZV_PFQOqKz0


      • lloreen 9 août 11:24

        @Eric F
        « sauf que l’Europe a essuyé les plâtres de la faillite islandaise ».
        L’Islande n’ a pas fait faillite, seulement quelques-unes de leurs banques. Le pays s’est assaini et réorganisé, ce qui devrait être le cas dans tous les pays du monde sauf qu’une clique d’escrocs et d’assassins, actionnaires de ces multinationales l’empêchent de toutes leurs forces financières pour garder le pouvoir absolu qu’elle exerce sur le monde depuis des siècles, pour ne pas dire plus...

        Les islandais ont fichu les complices de ces escrocs derrière les barreaux, ils ont réécrit une nouvelle constitution et le gouvernement a procédé par deux fois à l’annulation d’une partie de la « dette » hypothécaire des ménages.

        http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

        http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/11/30/l-islande-va-annuler-jusqu-a-24-000-euros-de-dettes-par-menage_3523345_3234.html

        https://fr.express.live/2014/11/20/lislande-annule-encore-une-fois-une-partie-des-emprunts-immobiliers-des-menages-exp-209361/

        Les islandais ont repris leur souveraineté de la même façon que n’importe quel peuple peut le faire aussi.
        http://vahineblog.over-blog.com/article-islande-nationalisation-des-ressources-naturelles-111638982.html

        Les français et les allemands sont sur la voie aussi.

        Le fait donc que la corporation de l’UE bloque les comptes bancaires (=personne morale) est un excellent signal de sa faillite.
        Personne n’a besoin d’une monnaie de singe issue d’une dette imaginaire inventée par des cerveaux malades.
        La seule richesse est l’être humain et ses capacités mentales et physiques.
        Un monde sans argent est le futur de l’humanité.


      • Alren Alren 9 août 18:43

        @Philippe Huysmans

        Il n’est pas si sûr que l’Europe parvienne à sauver quoi que ce soit.

        Les traités, les lois, les règlements ne s’appliquent qu’à ceux qui ne peuvent les changer.

        Les puissants les ont toujours transgressés quand leurs intérêts vitaux étaient en jeu.

        Or ce serait le cas avec la faillite en cascade des banques systémiques qui, démarrant en Europe, mettrait le feu à l’économie capitaliste mondiale (incluant la Chine « communiste ») : il est évidemment impossible que cela se produise car les oligarques du monde n’auraient rien à y gagner mais tout à y perdre à savoir l’idée que leur système est le meilleur, en tout cas le seul viable.

        Cette conviction qu’ils sont parvenus, en contrôlant les médias, à instiller dans les esprits dociles, serait définitivement balayée dans l’esprit de tous, même des exploités des classes moyennes et supérieures qui croient être privilégiés en se comparant aux classes populaires.

        Comme on a effacé les dettes de l’Allemagne dans les années 50, d’un trait de plume, on pourrait renflouer les banques systémiques par consensus universel des États.

        Ceci est possible car l’économie - comme les législations, les langages - est anthropique, à la différence par exemple de la physique ou de la biologie dont les lois sont inviolables.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 9 août 19:24

        @Philippe Huysmans


        Il existe encore une façon -relativement - acceptable de résoudre le crise. Voyez le lien ci-dessous. Autrement, on trouvera la façon la plus facile de procéder à cette spoliation générale...en tenant les TRES ’riches et puissants’ des conséquences, comme d’habitude.



        PJCA





      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 août 19:42

        @Pierre JC Allard

        Mais la dette n’est là que pour nous asservir !! Comment justifierez-vous de travailler toujours plus, toujous plus dur pour moins d’argent si elle n’est plus là ?

        La dette n’est pas une conséquence, ce sont les moyens de la fin en soi.


      • tartemolle 10 août 17:31

        @Le Sioux Pied Bleu.... ya colo que j’ai pas compris, le reste ça va.


      • Yvance77 Yvance77 8 août 10:39

        C’est là ou j’apprécie les intervenants impolitiquement corrects, car je ne savais pas dut tout par les médias traditionnels que la dite banque avait planté le drapeau. Et pourtant, pour nos édiles d’Europe, ce devrait être un énième signe que la finance est à bout de souffle, sauf pour quelques nantis et le PSG.

        Bah tant qu"Hidalgo allume la Tour Eiffel pour un blair inculte, tout ira bien en ce monde

        • lloreen 8 août 11:24

          « l’investissement massif par les États membres de l’UE dans le sauvetage des banques (avec votre argent) ».

          L’argent n’ EXISTE PAS ! Ce système satanique se sert de VOTRE PERSONNE MORALE, sa CHOSE, pour créer une « dette » et de la monnaie fiduciaire (monnaie de singe).

          Il n’est plus question d’argent (minerai) en échange des prestations commerciales depuis longtemps.
          Tout ce système repose sur une arnaque magistrale -donc ILLEGALE- qui repousse sans cesse l’échéance fatale, pourtant salutaire pour l’humanité .
          D’autre part, ce n’est pas « l’Europe » qui va légaliser -parce que l’Europe est un territoire géographique- mais l’UE qui est une corporation. Elle ne va rien « légaliser » non plus parce qu’une entreprise commerciale n’a aucune légitimité pour faire des lois. Elle se contente de règlementer et si ces règlements contreviennent à la loi, elles sont ipso facto illégales...
          Une loi PROTEGE.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 12:21

            @lloreen

            Il ne faut pas confondre légal et légitime, c’est une erreur fatale.

            Ce n’est pas parce qu’une loi serait illégitime, voire scélérate ou même inconstitutionnelle qu’elle serait illégale.

            À cet égard, il suffit de voir que certains aspects des traités européens viennent au dessus de la constitution même, ce qui est, sans doute, le pire que l’on puisse faire en matière de trahison.

            Les lois sont supposées être faites dans l’intérêt du peuple, mais là il semble bien que les intérêts de celui-ci et ceux du législateur soient inconciliables - devinez qui en fera les frais ?

            Au reste les lois ne protègent pas : c’est la constitution qui vous protège contre les abus des autres pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire).

            L’esclavage était légal, l’exécution de pauvres hères qui manifestaient pour obtenir des meilleures conditions de travail dans les mines de charbon étaient légales. Les guerres sont légales, et le pillage en bande organisée de vos comptes courants sera bientôt légal, lui-aussi.


          • lloreen 8 août 13:26

            @Philippe Huysmans
            « À cet égard, il suffit de voir que certains aspects des traités européens viennent au dessus de la constitution ».
            Certainement pas. Un traité européen n’est rien d’autre qu’un contrat commercial entre corporations. Il n’a aucune valeur légale dans la mesure où les parlements sont eux-mêmes des corporations et qu’ils n’ont plus la LEGITIME pour LEGIFERER.
            La preuve ici.

            UPIK® Record - L LRegistered company nameASSEMBLEE NATIONALE
            Non-registered name or business unit
            LD-U-N-S© Number383278066 LRegistered addressPARIS 7 LPost code75007 LCityPARIS
            CountryFrance WCountry code241
            Post office box number

            Post office box town
            LTelephone number147033793
            Fax number

            Name primary executive
            WActivity (SIC)9199

          • lloreen 8 août 13:56

            @Philippe Huysmans
            "u reste les lois ne protègent pas : c’est la constitution qui vous protège contre les abus des autres pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire).« 

            La déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen est supra légale et une constitution doit être avalisée par le peuple. C’est exactement la façon qu’ont choisie les islandais qui ont chassé leur classe politique de leur pays pour se réorienter.
            http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

            C’est aussi la voie que choisissent les allemand qui se sont réunis en assemblée constituante, les vénézuéliens et sans doute bien d’autres peuples aussi.

             »L’esclavage était légal, l’exécution de pauvres hères qui manifestaient pour obtenir des meilleures conditions de travail dans les mines de charbon étaient légales. Les guerres sont légales, et le pillage en bande organisée de vos comptes courants sera bientôt légal, lui-aussi« .

            Rien de tout cela n’est légal.Citez-moi s’il vous plaît la loi divine (les seules qui s’appliquent à un être humain) qui autorise l’esclavage.
            En ce qui me concerne, je connais juste des décrets émanant de malades mentaux.
            Napoléon Bonaparte a légalisé l’esclavage le 20 mai 1802.

             » Le pillage en bande organisée de vos comptes courants sera bientôt légal,"
            Le pillage en bande organisé est séculaire, il ne date pas d’hier et a commencé avec le Vatican et le droit canon...
            Quant à mon compte courant , il ne risque pas d’être pillé parce que je ne me sers pas de monnaie de singe.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 14:12

            @lloreen

            S’il vous plaît arrêtez avec vos arguments pseudo-juridiques, la déclaration universelle des blabla n’a strictement aucune valeur juridique contraignante. C’est triste mais c’est comme ça.

            « La Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH) est adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948 à Paris au palais de Chaillot par la résolution 217 (III) A3. Elle précise les droits fondamentaux de l’Homme. Sans véritable portée juridique en tant que tel, ce texte n’a qu’une valeur d’une proclamation de droits. » Source Wiki.

            Vous persistez à confondre la religion, la métaphysique et la loi qui n’est qu’un règlement ayant cours sur un territoire donné (État).

            Or les lois sont faites par les puissants pour asseoir leur pouvoir sur les masses. Vous connaissez beaucou de caissières chez Auchan qui soit sénateur ou députée ? Beaucoup d’ouvriers ? De chômeurs ? De mères au foyer ?

            Et croyez-moi, le jour où l’on décrète que parce que vous écrivez sur Avox vous êtes passible du peloton, vous aurez beau dire que ce n’est pas « légal », vous vous retrouverez quand même avec une demi livre de plomb dans le corps, extrêmement morte.

            Faudrait absolument arrêter de croire que vous vivez sur une planète de bisounours, retirer vos lunettes roses, et comprendre qu’on est face à un système impitoyable, surtout s’agissant des moins nantis.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 14:38

            Non, c’est un contrat entre États-parties dont les garants sont les gouvernements, leurs héritiers et ultimement, l’ensemble de la population qui se trouve liée solidairement par ces conventions.

            Si la spécificité française veut que la constitution soit au-dessus des traités, on joue sur les mots, parce que la constitution sera amendée pour intégrer notamment les mécanismes d’arbitrage qui régiront les différents entre les entreprises ou entre les particuliers et les entreprises (CETA).

            En pratique,la justice française sera déclarée incompétente pour ces litiges et vous devrez vous rendre à New York ou Ottawa pour aller plaider votre cause devant un tribunal d’arbitrage à des prix prohibitifs et dissuasifs. Le pot de terre contre le pot de fer, et là vous comprendrez que vous ne pesez pas lourd.

            Bienvenue au 21ème, le siècle où l’on privatisa la justice :)


          • lloreen 8 août 14:50

            @Philippe Huysmans
            « Il ne faut pas confondre légal et légitime, c’est une erreur fatale. »
            Oui, vous avez tout à fait raison.
            La fraude reposer sur la légalité et constitue la fameuse marque de la bête évoquée par l’Apocalypse.
            Les seules lois naturelles (divines) sont légitimes.


          • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 15:08

            @lloreen bonjour,

            « L’argent n’existe pas... »
            Si il existe et ce n’est pas une arnaque, mais une facilité d’échange basé sur la confiance par rapport aux autres devises avec le dollar qui reste la monnaie d’échange principale.
            Les monnaies fluctuent l’une par rapport à l’autre et il est clair que plus une monnaie est puissante, plus elle apportera la confiance dans les échanges inter-pays.
            Le Japon a un déficit très important et pourtant le yen par rapport au dollar n’est pas trop touché.
            Le potentiel rémanent des Japonnais en est une raison..

            En fait, l’agent c’est un système d’échange comme le troc mais rendant l’évaluation des choses plus approchante. Le troc en est un autre et a existé mais il avait un problème pour l’Etat qui ne percevait pas sa dime au passage par les taxes.
            Le prix des choses dépend de facteur d’environnement.
            L’Europe par l’intermédiaire le l’UE, est une sorte de confédération a essayé d’uniformiser les prix sans y parvenir par manque de cohésion dans sa politique..
            Ce sont les prix différents de pays à pays qui établissent un lien avec le PIB, puisque il n’y est pas possible de dévaluer la monnaie unique.
            La force du PIB d’un pays lui donne la possibilité d’augmenter ses prix et vice versa dans le cas contraire.
            Il suffit de consulter quels sont les dix zones les plus puissants.
            L’Europe n’y figure que morcelée avec l’Allemagne en 4ème position après le Japon
            Pour le reste, je suis d’accord.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 15:18

            @lloreen

            Tout à fait entre nous, je distinguerais quand même « naturelles » et « divines » sans vouloir pinailler :)

            Si je comprends aisément le droit « naturel » qu’on peut simplement observer dans la nature et dans les interactions entre les hommes ou entre les animaux, pour moi le droit « divin » a surtout été rapporté (rédigé) par... des humains qui voulaient en asservir d’autres.

            Du coup je pourrais demain publier mes lois « divines » sans risquer que l’intéressé (Dieu) ne se manifeste par un procès en justice. Et du coup est-ce divin ? C’est une bonne question, perso je n’ai pas tendance à gober les « lois » de Moïse, Jésus ou Muhammad parce que ce sont essentiellement des entreprises humaines. On peut discuter longuement sur leur finalité, toujours est-il que la religion est ce qui a servi le mieux dans l’histoire à justifier le contrôle des masses au profit d’une élite, et les massacres sans nom.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 août 15:39

            @L’enfoiré

            Dollar monnaie de référence, ou de singe ?

            Pour le Japon, on parle bien de cette arrière-cour des stazuni ou règle en maître l’hyperinflation depuis 30 ans ? Pas trop touché, eh ? Ils se reproduiront bientôt uniquement par cooptation tant ils sont terrorisés à l’idée de fonder un foyer dans ce pays de merde.

            L’Europe n’a jamais été une confédération, les français ont balayé cette idée, sèchement (1954). La politique monétaire européenne est une calamité qui se terminera très très mal, parce qu’on ne peut pas comparer l’économie de la Grèce, de la France et de l’Allemagne. C’est donc un machin purement artificiel bien trop surcoté pour la Grèce ou la France et sous évalué pour l’Allemagne.

            On en est arrivé à ne plus pouvoir même remonter les taux directeurs d’un demi pourcent ce qui précipiterait une crise à côté de laquelle celle de 2007 passerait pour une promenade au parc en raison du poids des intérêts de la dette.

            Résultat, plus d’inflation, et le seul « levier » sur lequel les États peuvent encore jouer consiste à détricoter par le menu les rares acquits sociaux restants, pour grapiller quelques moyens.

            Prochaine étape ? Se servir dans notre poche directement.

            Accessoirement t’es vraiment une bille en économie, Guy. Comment tu fais pour « augmenter » les prix dans un marché globalisé dont tous les facteurs sont invariants par ailleurs ? Tu me vends ta pizza 20% plus cher que le voisin je vais la chercher chez le voisin et toi tu bouffes la tienne au lieu de la vendre.

            En fait la monnaie doit être spécifiquement adaptée à l’économie d’un pays, autrement ça n’a aucun sens. On la fabrique, on la distribue, on la récupère via les impôts et on la détruit à ce moment. C’est clair comme de l’eau de source, et ça commence à merder en 1973 quand on décide que les États ne peuvent plus créer la monnaie. Ils doivent l’emprunter. Pareil, les banques créent la monnaie et quand l’emprunt est remboursé.. la détruisent. Oui sauf qu’il y a le différentiel des intérêts qui eux, ne sont pas détruits. Or on considère aujourd’hui que 90% et plus de la dette des États résulte exclusivement du paiement des intérêts de la dette.

            Il y a « comme un défaut »

            Ce qui manque n’est pas l’argent, contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire, mais que ce pognon est thésaurisé par les 1% les plus riches étouffant littéralement le reste de la société, et ceci va en s’aggravant.

            Tout cela vient d’un vice de forme du capitalisme qui pousse au profit, jusqu’à la surproduction, avec une population toujours plus pauvre qui ne peut finalement même plus acheter les « produits » du capitalisme... et le système s’effondre. En fait le capitalisme vient avec une date de péremption c’est écrit dans son ADN.

            Ajoutons à ça qu’il postule d’une croissance infinie dans un monde où les ressources ne sont pas inépuisables, loin s’en faut, on voit qu’on a tous les ingrédients pour aller dans le mur à vitesse grand V.


          • L'enfoiré L’enfoiré 8 août 15:41

            @Philippe Huysmans,

             Bien d’accord.
             Mais je suppose que lloreen parlait de la seule justice pour tous en fin de parcours. smiley
             Moïse & Co n’ont rien à y voir.


          • lloreen 8 août 16:03

            @Philippe Huysmans

            Je parle de la déclaration universelle de 1789 sur laquelle s’est basée la constitution française du 24.6.1793 et non pas de celle que vous citez.
            « ce texte n’a qu’une valeur d’une proclamation de droits. »
            *En tant qu’être humain, je suis souveraine et ce que je reconnais ce sont les lois divines, éternelles et immuables.
            Je ne me soucie pas des règlements intérieurs de corporations créées par des escrocs et des assassins, dont le premier et le plus puissant est l’émanation de l’empire romain, lui-même issu du babylonien et certainement du sumérien pour le plus connu.

            « la loi qui n’est qu’un règlement ayant cours sur un territoire donné (État). »
            Très exactement et ceux qui vivent sur ces territoires ont le droit naturel de vivre libres et délivrés des règlements issus de cerveaux malades (psychotiques).

            « Or les lois sont faites par les puissants pour asseoir leur pouvoir sur les masses ».
            Je n’ai jamais prétendu le contraire.

            " vous aurez beau dire que ce n’est pas « légal »« .
            Si, je vous dirai que c’est justement très légal (et totalement illégitime) mais que ce sera un crime contre l’humanité comme ils en commettent depuis la nuit des temps parce que personne n’a compris leur arnaque séculaire et que ceux qui l’ont comprise sont en effet » extrêmement morts.« 
            La FRAUDE sur laquelle se base toute leur synagogue de Satan est le NOM LEGAL qui est le vecteur de tout leur édifice juridique avec à sa tête le Vatican et son droit canon qui n’est rien d’autre que le droit commercial, s’appliquant aux PERSONNES JURIDIQUES mais certainement pas à des êtres humains souverains.

            Et à défaut de comprendre très rapidement que le NOM LEGAL est la pièce maîtresse du jeu de toutes les activités de la corporation de la Couronne (City de Londres) et le vecteur de toute l’édification juridique et du contrôle intégral, cela risque de devenir bientôt très éprouvant -si ça ne l’est pas déjà- de vivre sur le territoire occidental.

             »Faudrait absolument arrêter de croire que vous vivez sur une planète de bisounours, retirer vos lunettes roses, et comprendre qu’on est face à un système impitoyable, surtout s’agissant des moins nantis."

            C’est exactement ce que je vous dis et s’informer sur la raison pour laquelle la situation est telle qu’elle est.
            Des éléments de réponse sont ici.
            http://comprendre-oppt.blogspot.be/p/il-est-maintenant-temps-de-penetrer-la.html

            ce système frauduleux est forclos depuis le 2512.2012.Encore faut-il le savoir et agir en conséquence.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès