Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’expulsion locative est un drame social et humain !

L’expulsion locative est un drame social et humain !

Des dizaines de milliers de familles ressentent la peur et même le désespoir : la fin de la trêve hivernale arrive au galop. Il reste encore 15 jours de répit.

 

Chaque année plus de 140 000 ménages sont assignés en justice pour, le plus souvent des impayés de loyer.

Ce chiffre est en hausse continuelle.

Les expulsions effectives avec concours de la force publique concernent à peu près 10% des familles menacées.

« En 2011 (derniers chiffres connus), 145 828 ménages ont été assignés en justice pour impayés de loyer ou défaut d’assurance. Parmi ces assignations, 113 669 décisions de justice prononçant l’expulsion ont été rendues. Un chiffre en constante hausse : 81 080 décisions de justice avaient été rendues dix ans plus tôt pour le même motif. »

En savoir plus sur

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/04/01/combien-de-locataires-sont-expulses-chaque-annee-en-france_3151401_3224.html#T3f08e6MBVl7Ous0.99

C’est un nombre considérable.

Ce sont autant de familles qui se retrouvent dans la rue ou dans des hôtels souvent sordides.

C’est souvent l’errance urbaine qui commence : les hôtels sont à la périphérie des villes loin des écoles, c’est la misère qui s’installe et le traumatisme profond qu’est l’expulsion.

La double peine, sévère - le mot est faible - insupportable arrive très vite : c’est le placement des enfants qui survient dans des familles d’accueil et parfois dans des foyers.

La famille est écartelée, séparée et même détruite.

Le CNAFAL en 2004 et 10 ans plus tard en 2014 a réalisé une étude

http://www.cnafal.org/le-cout-dune-expulsion-locative/

 

Il a chiffré le coût financier, il est considérable…. Plus élevé pour la collectivité que si elle prenait à sa charge les loyers !?

Evidemment qu’elle ne peut pas le faire, c’est une question d’équilibre et de justice !

Par contre les pouvoirs publics se doivent d’accompagner les familles en difficulté, d’aider financièrement celles qui survivant sous le seuil de la pauvreté ne peuvent pas payer leurs loyers et charges.

Combien de personnes pourraient d’ailleurs assumer leurs « responsabilités » de locataires avec un revenu inférieur au seuil de pauvreté ?

Sur le terrain, les militants de la solidarité connaissent cette réalité et cette autre : beaucoup de familles menacées d’expulsions ne préviennent ni les services sociaux, ni les associations, ni leurs amis des menaces qui pèsent sur eux.

Elles sont comme tétanisées.

Elles ne sont pas - comme le croient à tort certains - des spécialistes de la quête d’une aide, elles se taisent et attendent le couperet.

Parfois elles assistent à leur condamnation par le tribunal, souvent elles ne se déplacent pas.

Les bailleurs, eux sont représentés par leurs avocats et les quelques avocats défenseurs, commis d’office, trop peu nombreux font parfois le minimum …..

Quelques avocats d’office, c’est tout à leur honneur mènent le combat mais ils sont si peu nombreux.

Les expulsions sans relogement doivent être proscrites.

Il existe tout un « arsenal » encore mal utilisé comme le protocole de cohésion sociale qui n’est pas toujours proposé, le recours à la commission départementale de prévention des expulsions (la CCAPEX) parfois oubliée.

Si nous voulons que les familles les plus en difficultés puissent régler leurs loyers, il est nécessaire que ces loyers soient réellement sociaux….trop de familles qui attendent en vain un logement social se rabattent sur du privé, trop cher.

Les constructions de logements sociaux en nombre suffisant doivent reprendre à un rythme accéléré….

Tout un programme réaliste et URGENT à réaliser.


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 17 mars 17:45

    Cette année-là, entre le 15 mars et le 1er novembre, 12 759 ménages ont été expulsés avec le concours de la force publique.
    = exagération de futur ploutocrate


    • Albert123 17 mars 18:18

      « Les constructions de logements sociaux en nombre suffisant doivent reprendre à un rythme accéléré…. »


      vu ce que cela donne, n’en voulez pas trop aux populations qui n’en veulent pas.

      Et ce n’est pas par absence de solidarité, ou manque de charité (chrétienne ou non) c’est juste qu’au final le système des logements sociaux est une catastrophe pour la commune d’accueil.

      paupérisation, délinquance et incivilités sont les seuls retour de ce genre de projet qui permet aux communes les plus riches (du moins en terme de pouvoir politique) de ce désengager de leurs responsabilités pour refiler la patate chaude à des petites communes qui n’ont pas besoin de cela.

      Bref vous vous limitez à gérer la pauvreté pour le compte d’un état tartufe qui saura mettre le feux aux poudres le moment venu , le peuple lui veut la voir disparaître pour éviter une guerre civile dont il est toujours la seule victime

      votre projet n’est pas attrayant et encore moins nécessaire vu les résultats qu’il a déjà donné.





      • vincz777 17 mars 20:18

        @Albert123

        vu ce que cela donne, n’en voulez pas trop aux populations qui n’en veulent pas.

        Le logement social a très bien fonctionné dans la première moitié du 20ème siècle. Il était géré par des sociétés privées.

        Le cancer du logement social, c’est la gestion publique (OPHLM, mairie). Une gestion ubuesque, des appels d’offres pipés avec rétro-commissions, etc... Il y a surement une SA d’HLM (donc privée) qui détient un immeuble HLM près de chez vous et vous n’en avez même pas idée... car tout cela est (en général) très bien géré !


      • chantecler chantecler 17 mars 20:44

        @vincz777
        N’importe quoi !  smiley
        C’est exactement le contraire et je peux te dire que je te réponds en connaissance de cause ...
        Depuis une dizaine d’années les parcs HLM ont été concessionnés à des sociétés privées , donc àbut lucratifs ou profits , elles mêmes souvent filles de sociétés qui ne font que de l’immobilier individuel ou collectif cher et c’est une catastrophe .
        Le locataire n’a rien gagné là dedans si ce n’est d’avoir affaire à des « communicants » qui se tapent pas mal des soucis à la base et qui laissent les problèmes en tous genres traîner des semaines , des mois voire des années ....
        Encore une idée préconçue : le privé c’est super et le public de la merde .
        Ben, non .
        Et parfois ça tourne au cauchemar ...
        Je me demande sur quelle expérience ou informations tu te permets d’être si péremptoire . smiley


      • vincz777 17 mars 21:22

        @chantecler

        Il ne s’agit pas d’une idée préconçue, je n’ai pas d’a priori général sur le public ou le privé - je pense que l’un et l’autre ont leurs spécificités et sont plus adaptés sur certains secteurs. J’ai travaillé 5 ans pour une SA d’HLM.

        Je ne crois pas qu’il y ait eu de cessions de logements du public vers le privé. J’ai plutôt en tête des exemples contraires, notamment à Paris, ou Paris Habitat (l’ancien OPHML) a repris les immeubles de nombreuses sociétés à statut privé.

        La corruption dans les attributions de marchés par les offices HLM est une réalité.


      • Albert123 18 mars 17:10

        @vincz777

        les gens se foutent de savoir par qui c’est géré, ce qu’ils voient c’est les 10 gorets ingérables noyés sur les 100 ou 200 nouveaux arrivants que la com de com leur refile juste parce qu’un enième Dassault ou Valls a été encore faible avec les durs et dur avec les faibles. et qui vont totalement pourrir leur cadre de vie jusque là bien tranquille.

        Car le problème ne vient pas de la gestion de ces logements mais de la nature comportementale des 10 trublions qui n’ont jamais été remis à leur place comme il se doit et du comportement des cassos pas méchant certes mais sans aucun désir de s’en sortir qui se complaisent dans leur misère et la cultive et qu’il est si facile de gouverner.

        le seul cancer que je vois réellement c’est cette culture de la médiocrité bien peu dénoncée ici comme ailleurs.




      • baron 17 mars 19:06

        oui, c’est insupportable, mais quand avez dit cela vous n’avez rien dit.
        Le problème numéro c’est le salaire et l’emploi ..... Construire de nouveau logement sociaux fera l’affaire des entreprises du bâtiment .... Mais l’hémorragie ne sera pas stoppé pour autant.
        Vous résolvez le fond et tout le este est résolu ...


        • Croa Croa 17 mars 19:56

          Je ne comprend pas un truc : Les expulsés envoyés à l’hôtel ça coûte encore plus cher... Non ?
          Ne serait-il pas plus simple, pour les services sociaux, lorsqu’il est démontré qu’une famille ne paye plus son loyer pour raison de détresse financière, de dédommager le propriétaire au moins partiellement afin d’éviter l’expulsion, plutôt que de payer l’hôtel ?


          • foufouille foufouille 17 mars 21:01

            @Croa
            ça existe mais pour presque personne et le dossier est hyper long à faire. c’est à la tête du client.
            ça sert aussi soit disant à payer tes factures. il faudrait aussi faire déménager les gens vu que ne plus pouvoir payer son loyer, c’est qu’il est trop cher mais rien n’est prévu pour ce cas.
            FSL fonds de solidarité logement.
            tu as aussi un tas de situation où c’est pas de la faute du locataire genre taudis, etc.
            la france des fonctionnaires a un logement à la naissance certainement sinon ce serait pas aussi merdique.


          • ZenZoe ZenZoe 18 mars 15:52

            @Croa
            Oui, je me pose la même question.
            En plus, la CAF verse déjà directement les allocations logement au proprio dans de nombreux cas il me semble, ce ne devrait pas être si difficile que ça à généraliser.


          • Croa Croa 17 mars 20:06

            « Les constructions de logements sociaux en nombre suffisant doivent reprendre à un rythme accéléré…. »
            Tout à fait sauf qu’il faudrait aussi mieux entretenir ceux qui existent déjà et éviter d’en démolir : À quoi ça sert d’en construire quand on en démolie autant voire plus ?


            • Etbendidon 17 mars 22:53

              Arretez de copuler comme des lapins pour toucher des allocs et il n’y aura plus besoins de logements sociaux
               smiley
              Politique de l’enfant unique comme en chine communiste
              sinon béton et bitume partout et fini la verdure et les grands espaces
               smiley
              quand un couple de loups juge que son territoire est devenu trop pauvre pour nourrir des petits, il arrete de se reproduire
              l’ANIMAL est moins CON que l’être humain
               smiley


              • Henry Canant Henry Canant 17 mars 23:31

                M’enfin, les logements sociaux c’est pour les migrants, pas pour les Français


                • michel49 (---.---.21.143) 18 mars 09:48

                  Il y a une expulsion que j’aime bien, c’est celle de l’habitant de l’Elysée...


                  • fred.foyn Le p’tit Charles 18 mars 12:23

                    2eme.... !

                    L’expulsion locative, permet aux envahisseurs de trouver des logements payés par le peuple...C’est comme ça avec le PS qui préfère les arabes et se fout du peuple...Hollande va commémorer la victoire de l’Algérie.. ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

CNAFAL


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès