• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’impact de la vie privée des politiciens sur l’opinion (...)

L’impact de la vie privée des politiciens sur l’opinion publique et la société

Le public est exigeant envers ceux qu'il élit pour gouverner la nation. Les pouvoirs publics doivent agir dans l'intérêt du peuple qui devient de plus en plus curieux et les choses dites « futiles » prennent le dessus sur la vie politique. La vie privée a plus d'impact et oriente d'avantage le choix politique que le programme établi par le politicien pour gouverner le peuple.  

Aujourd’hui la vie privée des politiciens est médiatisée soit à leur insu soit dans leur propre intérêt. Nul doute que le public s’intéresse à ces « ragots » qui concernent la haute société, cette sphère qui n’est pas à la portée de tous. Alors comment le public réagit-il à cette Peopolisation de la vie privée de ses dirigeants ?

 Si nous prenons l’affaire Cailloux en 1914, l’affaire Lewinsky en 1998 où l’affaire DSK 2011, on remarque que chacun de ces scandales a eu un impact sur le public. Elles ont choqué, révolté, été jugé, désapprouvé, vues comme une offense et ont suscité des débats à tous les niveaux de la société. Les hommes politiques sont des représentants du peuple et sont censés mener à bien des actions répondant aux besoins de la société. Le public a donc des attentes et des exigences face aux politiciens. Les électeurs veulent être représentés dignement et efficacement, ils veulent des politiciens en qui ils peuvent avoir confiance. Un des exemples à prendre pour illustrer cela serait l’affaire de Bill Clinton qui a beaucoup occupé le centre du débat politique aux États-Unis. En effet, le peuple américain exige beaucoup de ses dirigeants il estime que sa vie privée est une affaire publique car il incarne le peuple et le représente. Les Américains considèrent que la conduite personnelle de leurs présidents est un bon reflet de sa conduite politique. Selon eux, un président américain qui ment à sa femme est plus à même de mentir à ses concitoyens et son infidélité conjugale est assimilée à une trahison du peuple. 

 De plus, les hommes politiques sont les portes paroles de la loi puisque ce sont eux qui la déterminent mais y sont aussi pliés comme le peuple. Ces hommes politiques doivent avoir un sens moral et un contrôle de soi afin de montrer l’exemple au peuple car c’est lui qui le dirige.

 Par exemple, aux États-Unis le président doit être un modèle d’honnêteté et de loyauté, il a la charge de défendre la morale et les valeurs judéo-chrétiennes sur lesquelles sont fondées la nation américaine. En raison de sa position et de l’autorité morale qui émane de sa fonction, le président est censé fixer les règles de comportement du peuple qu’il sert. Il doit par conséquent mener une vie empreinte de pureté, de discipline, de contrôle de soi. La moralisation de la vie politique et la quête perpétuelle de pureté et de sainteté civile s’enracinent dans la confiance que les Américains ont toujours eu dans l’exceptionnalisme et le providentialisme du destin de leur pays : à nation exceptionnelle, des élus exceptionnels. Comment préserver la stabilité et la prospérité de la “nation choisie” si ses dirigeants ne sont pas dotés de sens moral ? 

Les faits, les gestes et les actions des dirigeants ont un effet tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur. A l’intérieur, les dirigeants doivent répondre aux attentes du peuple, mais à l’extérieur il représente le pays et les citoyens qui y habitent.

La décadence de la haute société a tendance à attirer le public, qui est curieux, et à faire vendre les journaux à scandale. Par exemple, l’affaire du Sofitel de New-York nous en avons tous entendu parler et même commenté. Les images et la chronologie de l’affaire DSK pourraient être issues d’un roman policier. Tous les ingrédients y étaient réunis : l’hôtel de luxe, l’homme de pouvoir à qui un brillant avenir était promis, la femme de chambre pauvre et noire, la fuite en avion, le commissariat de Harlem, la justice américaine implacable, la chute, la prison de Rikers Island, la déchéance, et la thèse du complot… Les rebondissements ne sont pas terminés et l’histoire est si proche d’une fiction qu’elle pourrait avoir été écrite par un scénariste hollywoodien. Les médias ont assouvi la curiosité du public en racontant une histoire vraie qui en plus concernait le président du FMI, un homme au devant de la scène. Cette affaire a d’autant plus attisée la curiosité car cette sphère fermée habituellement était ouverte à tous et montrait la haute société au cœur d’une histoire sordide. L’évènement était tellement sidérant qu’il a passionné, le public était insatiable. Ce sont les nouvelles technologies qui ont permis d’avoir des élément très factuels, le porte-parole du procureur a fait des déclarations dans les premières heures, là où il aurait fallu attendre 48 heures en France. Les informations ont été transmises en temps réel et ont a aussi subit le fonctionnement de la presse américaine « elle a des moyens et ne s'arrête jamais (d'enquêter). On vit au rythme de ses informations, la moindre brève est relayée. Aujourd'hui, un article du New York Post (le quotidien qui a sorti en premier l'affaire, NDLR) est chez nous en deux minutes". La presse, internet et la télévisons ont enregistré de très forte progressions de leurs audiences. Le public s’est « régalé » de cette affaire. L’affaire, DSK a contribué à l’avènement de Twitter comme un outil essentiel de transmission de l’information, complément essentiel à la télévision dans la narration d’affaires de dimensions mondiales comme celle-ci. En accélérant le partage des news, des scoops, des images, des vidéos, les nouvelles technologies qui nous entourent créent une caisse de résonance inédite dans l’histoire.

Quelques chiffres :

1. Les quotidiens nationaux

 En moyenne, lundi et mardi, les ventes estimées des quotidiens nationaux ont dépassé d'un tiers les ventes des trois lundis et mardis précédents. Tous avaient augmenté leurs tirages et ont vu leurs ventes flamber en conséquence, notamment lundi :

+113 % pour « Libération »,

+40 % pour « Le Monde »,

+27 % pour « Le Figaro »,

+15 % pour « Les Echos ».

2. L’internet

Sur Internet, la tendance est évidemment la même : « Libération » a quasiment doublé la fréquentation de son site sur la période allant de dimanche à mercredi. Et les recrutements d'abonnés numériques ont été multipliés par quatre. « La hausse de la fréquentation de Libération. fr s'explique aussi par les outils de suivi de l'affaire qui ont été mis en place », explique son directeur, Nicolas Demorand. Lundi, le nombre de visiteurs a flambé sur le site des « Echos », en hausse de 60 %, et un article sur les incohérences dans l'emploi du temps de DSK a été lu plus de 110.000 fois, un record pour le site du journal.

3. Les scores des « JT » explosent 

Côté télévision, l'engouement des Français pour l'information a été notable dimanche et lundi, avant que les scores des « JT » ne redeviennent normaux à partir de mardi. Dès dimanche soir, TF1 et France 2 voyaient l'audience de leur « 20 Heures » bondir : 1,2 million de téléspectateurs en plus par rapport au dimanche précédent sur TF1 (8,4 millions en tout), 1,1 million en plus sur France 2 (à 6,4 millions). L'affaire permet ainsi à la Une de retrouver le niveau moyen des audiences de ses JT depuis le début de l'année. Les chaînes d'information en continu ont surtout enregistré un pic lundi après-midi, au moment où Dominique Strauss-Kahn comparaissait devant la Cour criminelle de New York. « Lundi, notre audience a été deux à trois fois supérieure à la moyenne », explique-t-on chez i-Télé. La chaîne d'information du groupe Canal+ a connu un pic d'audience lundi à 19 heures, avec 875.000 téléspectateurs. De son côté, BFMTV indique avoir enregistré son plus fort quart d'heure moyen depuis sa création, avec 1,1 million de téléspectateurs lundi vers 18 h 45. « C'est la première fois que nous dépassons le million de téléspectateurs pour un quart d'heure », se félicite Alain Weill, le président de Next RadioTV, actionnaire de BFM TV.

 Le fait que les électeurs suivent d’aussi près l’actualité portant sur la vie privée des politiciens, et se sentent aussi concernés, a des répercussions sur la société et en particulier sur la vie politique.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Clark Kent Jeussey de Sourcesûre 25 février 2017 18:25

    La pipolisation de la vie privée des politiciens nest assimilable à une « wedge issue » : c’est un os à ronger que l’on jette à la meute pour qu’elle se fasse les dents dessus plutôt que sur le DRH d’Air-France.

    « Point de vue Images du Monde » arrive mêm à occuper les plus débiles en les faisant baver devant des princesses de pays étrangers.
    Il n’y a aucune dimension morale là-dedans, mais de la manipulation et de la diversion.
    On ne parle pas de toutes les quéquettes, foufounettes et braguettes en goguettes dans le monde interlope des zélus, parce qu’il s’agit d’un sport tellement répandu que les médias seraient saturés, comme pour les emplois fictifs : on choisit de temps en temps de sortir un brochet du lac pour montrer au bon peuple qu’on protège les poissons contre les prédateurs...

    • devphil devphil 25 février 2017 21:05

      On change les têtes mais pas les comportements.

      La multitude d’article pour exprimer le fait que les politiciens doivent être intègre ne changera rien au fait qu’il possède le pouvoir et la capacité à légiférer.

      La dernière loi du 16 février 2017 double les délais de prescription et limite à 12 ans les infractions pour des dossiers économiques ,financiers , les abus de biens sociaux , trafic d’influence et corruption , auparavant aucune limitation du délai de prescription.

      On s’arrange bien entre amis , une loi voté rapidement sans trop de publicité sur les médias grand public.

      On se demande qui est concerné par l’énoncé de ce type d’infractions ?

      Voila comment la loi s’arrange avec le droit.

      Vu qu’ils sont tous mouillés jusqu’au cou avec leurs attachés parlementaires familiaux.
      Les locations de permanence de député payé sur fonds publics ne sont plus faites aux députés en nom propre car c’est interdit mais loué un membre de la famille sous forme de SCI.

      Voila il suffit qu’un scandale éclate pour qu’il se dédouane par un loi d’amnistie ou contourne la loi

      Voila ce que sont les représentants du peuple Français

      Philippe 


      • Hecetuye howahkan howahkan 26 février 2017 10:41

        Salut, il y a deux façons de vivre entre humains sur cette planète mais aussi partout dans l’univers ou se trouvent des groupes d’individus du genre humanoïde...ou équivalent..enfin espérons que nous soyons les seuls dans cette merde mentale et ou physique pour les heureuses cibles des bombes démocratiques.

        1-l’une , ou la base consiste à être ensemble, cooperer et partager tout ce qui conduit a assurer la survie, ceci implique la notion naturelle qui est là quand le cerveau est totalement développé ,ce qui n’est plus notre cas, la notion naturelle évidente que seul un collectif soudé peut faire cela en paix et donner à tous cette sensation de sécurité matérielle qui ne se trouve que dans la coopération et le partage volontaire....

        depuis genre 3000 ans nous ne sommes plus concerné par cela..

        2-l’autre manière, la notre consiste a croire, croire veut dire « je ne sais pas » , que de l’affrontement général va sortir l’absolu, le fantastique , le nec plus ultra , le parfait..la base là est le mythe de la compétition et celui du meilleurs qui si ils sont vrais font que l’horreur vécues pendant deux guerres mondiales avec ses 80 millions de morts...est une réussite humaine absolue...

        je sais cela ne va même pas atteindre vos neurones, sauf exceptions bien sur...

        cela donne une vie de confit des l’enfance, de la violence, un non sens d’une vie qui est évident, le vol des autres, la torture, les crimes de masse, les destructions, la pollution comme effet secondaire parce que « on » s’en tape , la pauvreté qui tue, la famine organisée, la destruction de cultures ancestrales, la bouffe qui tue ,qui rend malade..la peur, la terreur, le suicide, et de temps en temps une petite érection mentale pour continuer à avancer sur un chemin ou tout est devenu morbide, noir, dément, mauvais etc

        et bien en 2017 le 26 Février, la population de la planète veut continuer à avancer sur le chemin numéro deux..sauf exceptions ultra minoritaire

        or c’est là que va se jouer la fin prématurée ou la continuation d’ une espèce totalement perdue et en souffrances terribles, cernée par la peur de la vie etc qui ne comprends rien du tout aux causes, forcément c’est en chacun de nous, pas question d’y aller bien sur la faute vient des autres de tous les autres sauf moi !!!

        qui ne sait pas que la voleur pour qui on va encore aller voter organise cela aux petits oignions , et qui est persuadée que tout ce qui sort de sa bouche, que ce soit mensonges, vomis, faits, illusions, imaginaire, laideur, beauté, contentement ,frustration etc que tout cela est au même niveau..mensonge = vérité absolue

        le maître lui sait pourquoi il fait cela, le peuple lui non...nous ne naissons pas idiots, personne, nous le devenons pour des raisons que je vois très bien , normal toute personne qui fait le chemin en elle même voit aussi ce qui se passe chez les autres car nous sommes identiques en profondeur, avons le même programme de base, les mêmes autres capacité aujourd’hui en panne sauf pour certains , ce n’est que au niveau superficiel que nous avons des différences , ce qui est le cas de tout ce qui existe

        et bien c’est là que le maître veut nous faire survivre , amplifie la croyance que notre opinion est absolue etc ceci a pour effet de créer un conflit global entre tous...pendant ce temps le maître lui coopère avec ses semblables voleurs et organise la société à son profit....le peuple hait le peuple, le maître aussi mais le peuple est lâche mentalement, peureux , désunis donc il ne peut rien et ne sait pas du tout ce qu’il veut sauf : plus pour ma gueule !!!

        bon etc...

        si il y a vérité dans ces propos, alors ils peuvent être vérifiés par tout un chacun...mais dans ce cas on ne peut pas faire l’économie de ce voyage ou « moi je » est alors la cible principale, alors que jusqu’à présent, je jouais au jeu du bouc émissaire, un jeu simple dont la règle est : j’ai une vie de merde , c’est la faute des autres....

        et bien non ma vie de merde est de ma faute , et c’est entre autre cela qui précède la création de ce monde humain dément...haineux...etc

        nous sommes tous en souffrances, déprimés...etc
        Là est le premier pas à accomplir, qu l’on ne va pas faire...

        Alors le pire va continuer....et ce que cela peut donner m’est inconnu, je sais des choses mais là , rien du tout..

        le maître vole le peuple qui ne comprends rien car il défends sa position de « moi j’ai raison sur tout » que le maître lui a inculqué dès l’école pour que nous perdions notre nature profonde qui est d’être unis de manière naturelle et spontannée..


        • JL JL 26 février 2017 14:41

          Marine Le Pen et Fillon sont deux modèles mortifères pour notre vie démocratique et sociale, non pas par leurs turpitudes, mais par leurs capacités à en faire fi et se moquer à la fois de la loi, de la justice et de l’opinion publique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

melyn


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès