• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’impudent, arrogant, menteur et affairiste malhonnête Sarkozy est (...)

L’impudent, arrogant, menteur et affairiste malhonnête Sarkozy est illégitime à la tête de l’UMP

Le 6 mai 2012, j'écrivais ici mon 646è article et le dernier comme je le croyais. Je ne vais pas recommencer, je fais juste une intrusion et une seule. Devant Jean-Jacques Bourdin, et ses auditeurs, Nicolas Sarkozy a juré que, s'il perdait les élections ,il arrêterait la politique. Nous savons tous que le mensonge est la nature même de cet homme politique, un des pires que la France ait eu à connaître. Alors qu'il se présente à la présidence de l'UMP, en réalité pour les futures présidentielles, dans but non seulement d'assouvir ses besoins irrépressibles de gloire, pouvoir et parade, il y a aussi celui de tenter d'échapper aux innombrables affaires qui le poursuivent lui et son clan, est indécent et illégitime. Il est tout simplement impossible de se taire.

Ceci n'est pas vraiment un article. Je n'en écrirai que le préambule, le reste sera la première partie de la mise à jour du livre que j'avais écrit au printemps 2012 afin d'éclairer les électeurs sur ce que fut le quinquennat de Sarkozy et quel homme détestable il était.

Nicolas Sarkozy, dans une indécence absolue, compte tenu de l'ensemble inimaginable d'affaires qui le poursuivent lui et son clan, a décidé de poursuivre sa carrière politique (laissons tomber cette farce de retour) en voulant prendre d'assaut l'UMP qui résiste malgré tout un peu : la présidence du sénat qui échappe à son poulain, Le Maire qui ne se laisse pas faire, Maritton qui lui mord les mollets (ou la cuisse) et même NKM, qui se désolidarise, Morano et Estrosi qui hésitent (un comble).

Lui, non, il n'a pas changé. Toujours aussi méprisant, insultant, d'une arrogance tout aussi illégitime que sa candidature, ment et ment encore. Libération ici et vous le prouve sans contestation. L'homme, soit-disant fort, plie sous la foule sans danger, et promet l'abrogation de la loi Taubira. Il n'est pas un chef mais un bouchon sur la mer.

La justice passe lentement (même si, selon Jouyet, le valet Fillon a voulu la faire accélérer) et c'est bien dommage. Parmi les nombreuses affaires, Bygmalion (qui démontre que tout est bon pour gagner, que la soif de grandeur lui fait ordonner des meetings d'empereur romain, son amoralité violer les lois de la démocratie, sa volonté de tricher rendre inégalitaire l'élection par débauche d'argent utilisé illicitement), Azibert (corrompre pour échapper à la justice), Kadhafi (Mediapart ayant publié un document signé de Moussa Koussa, l'ancien chef des services secrets de Kadhafi, donnant les directives pour faire verser 50 millions d'euros pour la campagne de 2007 de Sarkozy, document d'abord certifié dans sa forme par tous les experts, puis dont la signature de Moussa Koussa fut authentifiée par trois graphologues le 6 novembre dernier), usurper une identité pour, là aussi, échapper à la justice, Bettencourt, lui non blanchi comme il le clame mais sauvé par la prescription (financement illégal de sa campagne) et parce que les preuves sont insuffisantes (mais les juges dans leur attendu ont clairement dit que Sarkozy avait abusé de la faiblesse de la veuve dorée), l'UMP qui règle ses amendes (ce qui démontre tout à la fois sa lâcheté - il n'est responsable de rien quand il s'agit de ses erreurs et fautes, mais il l'est des succès des autres à qui il vole la place - et sa pingrerie légendaire) et le Qatar qui aurait réglé les 3 millions d'euros réclamés par la femme de sa vie, Cécilia, remplacée en deux mois par Carlita qui dit : « pas vu, pas pris », qui se ressemble s'assemble. Sarkozy a donc décidé de prendre l'UMP à la hussarde. Cet acte de protection contre la justice est indécent et illégitime tant politiquement (il a tout échoué) que moralement (il est mis en examen, il est poursuivi dans de nombreuses affaires et échappe dans nombre d'autres par prescription, manque de preuves etc.) et démocratiquement (il a triché aux dernières élections et sans doute à celles de 2007). Vous aurez le développement dans le long texte ci-dessous.

 

Pour compléter voici quelques ouvrages gratuits, bien sûr :

Le Sarkozyland et ses méfaits (mise à jour)

Les petites affaires de l'Immaculé Eric

L'Affaire Tapie/Adidas

 

et un petit roman défouloir

Révolution

 

Cette incursion n'aura pas de suite en toute théorie. Si la moralité, le souci d'honnêteté et la clairvoyance des Français étaient mise à mal par le retour de cette erreur politique qu'est Sarkozy, il n'y aura pas beaucoup à espérer de la France et de ses habitants en tant qu'électeurs. Peut-on espérer qu'au sein de l'UMP, quand bien même nous ne sommes pas d'accord avec eux, il reste quelques élus et militants qui auraient un minimum d’éthique, d’honnêteté et de valeurs humaines pour surtout ne pas voter pour Sarkozy et sauver un tant soit peu l'honneur de ce parti ?

 

Première partie de la mise à jour de Le Sarkozyland et ses méfaits

  Fin novembre 2014, au summum de l’indécence, Nicolas Sarkozy, toujours aussi arrogant, insultant et menteur, sera (ou, suivant la lecture tardive de ce livre, aura été) candidat à la présidence de l’UMP. Cette candidature est tout simplement illégitime.

 

  Lorsque j’ai écrit la première version de ce livre, aujourd’hui malheureusement augmenté de nombreuses affaires et dont les prévisions auront été vérifiées, nous ne connaissions pas encore les nouvelles (ou anciennes révélées) affaires concernant Sarkozy et ou son clan :

  • Guéant (tableaux à 500 000 €, 10 000 € par mois en liquide),
  • Balkany
  • de la possible corruption d’Azibert
  • de l’usurpation avérée d’identité
  • du possible paiement par le Qatar de 3 millions d’euros pour le divorce de Sarkozy à sa place,
  • Bygmalion
  • Kadhafi (suite)
  • paiement par l’UMP de l’amende personnelle de Nicolas Sarkozy
  • Kazakhgate
  • voyages en avion offerts par la société de Courbit
  • conférences à 100 000 € y compris payés par une société soupçonnée de blanchiment de détournements de fonds
  • Carrez
  • mises en examen de Sarkozy et nombre de ses proches (affaire Bettencourt, Tapie, écoutes etc.)
  • développements de celle de Pérol et Tapie
  • Guaino
  • la caisse noire des sénateurs UMP
  • le prêt secret du groupe parlementaire de l’UMP à l’UMP
  • etc.

 

  Ces affaires sont intégrées dans l’ancienne version de ce livre à leur place par ordre alphabétique, je ne parlerai, ici, que des plus emblématiques et directement liées à Nicolas Sarkozy. 

 

  Mais avant je vous toucherai juste quelques mots d’économie et de politique internationale, afin de démontrer, tristement, que ce qui était prévisible en 2012 est arrivé aujourd’hui. Selon ses supporters, Sarkozy avait sauvé la France. Plus bas vous lirez que ce n’était que du langage de propagande car les faits disaient déjà le contraire. La crise n’est pas dernière nous et Sarkozy n’a, non seulement, rien sauvé, mais a au contraire aggravé la situation. Son inaction réelle et ses mauvaises décisions, n’ont fait que creuser les déficits et accélérer la ruine de notre pays. Prenons l’exemple de Dexia, soit disante sauvée par Sarkozy. En 2012, cette banque qui a déjà coûté plus de 6 milliards à l’Etat français, a annoncé une perte de plus de 11 milliards et près d’un au premier semestre 2014 et ne passera pas les tests de résistance. Son action qui valait en 2009, 4,5 €, en vaut 4 centimes environ maintenant. Sauvée ? Peut-être mais à quel coût quand le directeur financier nommé en 2009 a touché en bienvenue 500 000 € !

 

  En politique internationale je ne reviendrai qu’à deux événements : la Libye, considéré à l’époque comme un grand succès par Nicolas Sarkozy, le cas libyen démontre aujourd’hui, ce que nombre de diplomates annonçaient conseillant d’agir autrement, est un fiasco total et sanglant. Le second exemple est l’Ukraine. Je reprends ici, ci-dessous, une partie de ce texte écrit en 2012. Il n’y a aucune gloire à tirer aujourd’hui de ce qu’il s’y passe qui confirme les prévisions que j’avais faites, mais cela prouve tout simplement qu’une analyse éclairée de la situation démontrait que Sarkozy avait enclenché un processus destructeur par lâcheté, gloriole vaine et incompétence. 

 

  Extrait :

 

Le 10 août, Kouchner est inquiet à France 2, la guerre c’est pas beau. Bush crie toujours, enfin, après son jogging, Sarkozy qui n’avait pas eu le temps en Chine de parler à Poutine, qui le samedi n’avait pas de téléphone s’est entretenu pour la première fois avec Medvedev (cette information confirmée par l’Elysée, donc ne pas mettre en doute soit plus de 75 heures (!) après le début du conflit). Et ce que la presse oublie, et les supporters de Sarkozy aussi, c’est qu’il propose un plan de paix, non en six points, mais en quatre points (site de l’Elysée, donc incontestable) :

- cessation immédiate des hostilités ;

- retrait des forces armées russes et géorgiennes sur leurs positions antérieures au déclenchement des hostilités ;

- plein respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Géorgie ;

- formules d’accompagnement international.

 

 

Le 11 août au soir, Medvedev annonce son accord avec un cessez-le-feu.

 

Le 12 août, le négociateur super fort rencontre Medvedev. Le plan passe à six points, mais la souveraineté a disparu et est apparue en revanche la possibilité pour les Russes de rester sur place. A ceci s’ajoute la phrase invraisemblable de Sarkozy qui donne sa caution pour les interventions futures de la Russie dans les pays où vivent des populations russophones (comme la Pologne et l’Ukraine) car il légitime le droit à la Russie de défendre les peuples russophones et d’envahir les pays qui les abritent. Si on regarde le plan en quatre points de la France et celui en six points que notre facteur est allé livrer le soir en Géorgie, on ne peut que déduire que Sarkozy s’est couché devant la Russie et a accepté ses exigences.

 

  Comme vous pouvez le lire le plein respect de la souveraineté a disparu grâce à Nicolas Sarkozy et les Russes ont obtenu le droit d’intervenir ailleurs pour défendre les Russophones. J’écrivais donc que l’Ukraine pourrait alors être visée. Que se passe-t-il aujourd’hui ? Sarkozy a une responsabilité dans la tragédie ukrainienne, et pas des moindres.

  Alors qu’en 2012 j’espérais que la justice avancerait, même si c’était doucement, - Fillon a pensé lui que c’était trop lent - et alors que Sarkozy jurait devant Jean-Jacques Bourdin que s’il perdait les élections arrêterait la politique, ce dernier décide de revenir (en fait de rester) en politique en visant la présidentielle. Il y a au moins une raisons évidente à cela : les affaires, augmentées depuis la dernière élection de 2012.

 

  L’indécent, arrogant et menteur Sarkozy est évidemment illégitime à poursuivre une carrière politique, quand une carrière judiciaire longue et nourrie ne devrait être que son seul horizon. Il est toujours aussi arrogant, continuant à insulter ses adversaires ou ses concurrents, insultes et railleries assaisonnées d’un mépris imbécile et menteur à propos de tous les arguments qu’il utilise dans sa campagne dont on se demande comment elle est financée et comment un parti qui se dit républicain peut accepter une telle distorsion de moyens dans la course à la présidence de l’UMP. Il est illégitime en politique en général et pour l’UMP en particulier.

 

  Illégitime, il l’est pour avoir dépassé les plafonds de financement de sa campagne de plus de 18 millions d’euros. L’affaire est limpide et ne laisse aucun doute. Bygmalion, société constituée par des amis de Copé, a facturé à l’UMP des interventions qui étaient du ressort du candidat Sarkozy. Le dépassement est de plus de 18 millions d’euros. Le doute n’est pas permis car ce sont les déclarations - à la suite des révélations journalistiques (Le Point, Libération, Le Monde) - de la pleureuse médiatique Lavrilleux (une véritable crapule qui a participé pleinement à ce cambriolage démocratique et qui vit heureux au parlement européen) et de l’avocat des deux sociétés prestataires qui le déclarent sans ambiguïté. La question de savoir si Sarkozy était au courant est toute rhétorique, et propagée par certains journalistes pour protéger cette erreur politique qu’est Sarkozy. Du reste Le Point qui n’en est pas à une défense près, avec Valeurs actuelles et Le Figaro,veut nous faire croire qu’en fait ce serait plutôt une affaire d’enrichissement personnel des trois dirigeants principaux. Cet hebdomadaire veut nous faire croire que par là ce serait moins grave. Or il nous parle au total d’environ 2 millions d’euros en trois ans. Mais en trois ans les factures de Bygmalion et de sa filiale doivent approcher des 30 millions d’euros. Donc ce n’est même pas 10 % de cette somme. Sarkozy a le droit de facturer pour un travail inexistant, pour des propos nuls et sans impacts, 100 000 € de l’heure (entre 2 et 3 millions d’euros engrangés depuis 2012, mais il est si radin qu’il fait payer par les autres ses dépenses : vacances par Bolloré (Yacht Paloma) et les dirigeants de Tiffany (villa de Wolfeboro), voyages en avion par Courbit, repas du Fouquet’s par Desmarais, divorce selon Péan et Ratigné par le Qatar (3 millions d’euros)) et des dirigeants d’entreprise non, pour ces hommes qui acceptent les salaires mirobolants de leurs amis (Proglio par exemple) s’insupportent d’une marge de 10 % ! Il est possible que Bygmalion et Cie aient eu la main lourde dans l’urgence, mais cela ne change en rien le fait que les plafonds aient été explosés. Nous avons la preuve, les preuves que Sarkozy était parfaitement au courant du dépassement des plafonds, sans compter que Debré l’a affirmé, et que 99 % des dirigeants de l’UMP ont avoué connaître Bygmalion, si ce n’est l’avoir utilisée. Il n’y a bien que l’Auvergnat qui veuille nous faire croire, avec cette technique infantile et qui prend les gens pour des demeurés complets, qu’il ne la connaissait pas en butant sur le nom et prononçant Pygmalion. S’il ne connaît pas le nom correct, c’est donc bien qu’il ne la connaissait pas ! Tiens donc. Cela fait des mois que le nom Bygmalion est dans tous les journaux, et lui ne sait même pas prononcer son nom. Peut-être l’Auvergnat est-il un peu limité intellectuellement. Qui sait ? 

 

  Il était prévu 5 grands meetings, il y en eut 47 ! Qui peut croire un instant que celui qui fut ministre de l’économie, président de l’UMP, ayant fait la campagne de Balladur, les siennes, ne sache pas que faire 47 meetings coûterait plus cher que 5 qui rentraient dans le budget ? De plus il fallait des grues avec caméra, un réalisateur payé à prix d’or, une régie meilleure que celle de TF1 etc. Ceci est une preuve indirecte, mais les preuves directes il y en a à la pelle. Il y a le SMS (28 avril 12 h 19) de la pleureuse à Lambert qui indique que les dépenses dérapent et que Copé en a parlé à NS (« JFC [Jean-François Copé] ne vient pas à Clermont, il y est allé la semaine dernière. Louer et équiper un deuxième hall est une question de coût. Nous n'avons plus d'argent. JFC en a parlé au PR [président de la République]. »), il y a cet écrit incontestable du comptable de la campagne qui avertit le candidat Nicolas Sarkozy qu’avant la fin du premier tour (26 avril) le plafond est déjà (déjà !) dépassé de plus d’un million d’euros (Le Monde) : Pour M. Godet, « ce montant est supérieur à celui budgété dernièrement (16 243 000 euros) et au plafond des dépenses requises pour le premier tour (16 851 000 euros) ». Il n’existait donc plus, selon M. Godet, « aucune marge de sécurité » en vue du second tour, le comptable soulignant « les conséquences extrêmement graves d’un éventuel dépassement du plafond des dépenses électorales ».

 

  Avec ces éléments-là qui peut une seule seconde croire que Sarkozy ignorait les dépassements. Il aurait dit quand on lui disait que les montants explosaient : « Vous voulez que je perde, hein ! » ce qui démontre son souci de la démocratie et du respect des règles et lois, lui qui est pour la peine plancher pour les autres. Et ceci (L’Express) : « Sarkozy voulait des meetings énormes, pour lesquels l'UMP a mobilisé des dizaines de milliers de personnes, avec des frais considérables », relève Dominique Dord, trésorier du parti en 2012. Mais il y en a d’autres, comme par exemple, les avertissements publics de la commission de contrôle en fin d’année 2011 et début 2012. Ainsi voici une réponse de cette commission (L’Express) : Réponse de l'instance de contrôle le 15 décembre 2011 : « Si au cours de ces manifestations auxquelles il (Sarkozy, ndlr) participe dans la période précédant l'annonce éventuelle de sa candidature à la prochaine élection », le chef de l'Etat « est amené à exposer les éléments d'un programme de futur candidat, le coût de l'organisation de ces manifestations devrait être réintégré ultérieurement au compte de campagne, en tout ou partie. » Et on ne peut pas dire que Valérie Pécresse, celle qui joue aujourd’hui l’oie blanche, ignorait tout cela, elle qui était la porte parole de Sarkozy car, au courant des reproches elle avait répondu : « la présidence de la République a fait preuve depuis 2007 de plus de transparence sur le train de vie de l'Elysée qu'aucun autre gouvernement ne l'avait jamais fait. » Elle cautionnait donc un abus de biens d’état au profit d’un futur candidat et au détriment de l’égalité entre tous et en violation de la démocratie.

 

  L’affaire est entendue : Sarkozy savait. Ses adeptes nous servent quelques arguments ineptes. Par exemple, ils nous parlent des primaires du PS. Oui, mais non - comme disent les humoristes - car le PS a réintégré 400 000 € dans les frais de campagne de Hollande. Ils nous disent que Sarkozy avait autre chose à faire que de s’occuper des comptes de campagne. Autant nous dire qu’un Président n’a pas à s’occuper des comptes de la France, un chef de parti des comptes de son parti et un chef d’entreprise du bilan de son entreprise et de son compte de résultats. Si Sarkozy n’avait pas à se préoccuper de ses comptes de campagne, cela veut dire qu’il est inapte à gouverner un pays ou un parti, cela veut dire qu’il ne sent pas responsable de l’argent dépensé, cela veut dire qu’il se moque de respecter ou non les règles électorales. Par ailleurs il a signé au bas de ses comptes et donc a engagé sa responsabilité. S’il avait signé sans vérifier cela le rend tout autant inapte à gouverner un pays ou diriger un parti. Il est parfaitement hallucinant que les tenants de la responsabilité à tout craint, glorifie l’irresponsabilité de leur futur chef et toujours gourou, lui qui demandait la démission de Bouton dans l’affaire Kerviel. Mais il est vrai qu’il s’est senti tout aussi irresponsable de l’amende qu’il devait payer la faisant payer à l’UMP.

 

  Outre du fait des nombreuses affaires qui poursuivent Sarkozy et son clan, le dépassement des plafonds de la campagne présidentielle 2012 le rend pleinement illégitime à poursuivre une carrière politique car cela implique qu’il viole avec force la démocratie. Le dépassement des comptes de campagne devrait rendre inéligible à vie quand ils sont si importants. On ne peut conserver un candidat dans le jeu démocratique qui viole la démocratie. Mais il l’est tout autant illégitime à diriger l’UMP. Il l’est car par sa campagne, il a fait creuser un gigantesque trou dans ce parti qui n’a été comblé que partiellement par ce qui fut appelé le Sarkothon, car le trou de la campagne est venu s’ajouter à celui fait pour le soutenir par l’UMP dont les frais de communication ont explosé sous l’ère Copé. Il est illégitime car il a soutenu Copé à la tête de l’UMP contre Fillon et a contribué à mettre le feu au parti qu’il veut reprendre. Il est illégitime car il a fait faire un abus de biens à l’UMP réglant sa propre amende. Évacuons le parallèle avec Chirac. D’une part il a payé une partie des frais payés à sa place par la mairie de Paris, d’autre part il ne s’agit pas d’une amende mais d’une transaction civile entre la mairie de Paris et l’UMP. Il faut savoir qu’une personne morale ne peut en aucun cas payer amende d’un de ses membres si cela ne tient pas de sa fonction. Et encore moins quand ce n’est pas un de ses membres. Mais cela va plus loin. Dans les statuts de l’UMP on a dans son objet cette phrase : « L’union a pour objet de concourir à l’expression du suffrage universel dans le respect des valeurs de la République, Liberté, Égalité, Fraternité, des principes fondamentaux consacrés par la constitution, de l’unité de la République et de l’indépendance de la Nation ». Il est à noter, qu’au conditionnel, monsieur Jean Maïa s’est servi de cette phrase dans une interprétation sans explication et magique afin que Bercy accepte le chèque de l’UMP. Nous verrons en quoi cette interprétation ressemble plus à une faveur insupportable qu’à une réalité du sens de cette phrase. D’évidence le paiement d’une amende ne concourt en rien à l’expression du suffrage universel, tout au contraire l’amende est la résultante d’une tricherie qui, elle, est néfaste au suffrage universel. Mais, en plus, avoir triché à une élection est totalement opposé au respect des valeurs de la République et en particulier à celle de l’égalité car cela met un candidat dans des conditions de supériorité et d’inégalité dans le combat électoral avec ses adversaires. De ce fait, en dehors même de toute législation ou règle qui interdirait le paiement par une personne morale au paiement de cette amende, les statuts mêmes de l’UMP s’opposent de façon nette et incontournable au paiement de celle-ci. Il faut aller plus loin. Le paiement de cette amende par l’UMP ne change en rien la personnalité du destinataire de l’amende qui est Nicolas Sarkozy. Ceci veut dire que si l’UMP paye à la place de Sarkozy, cela n’est qu’un flux financier qui revient à ce que l’UMP donne ces 500 000 € à Sarkozy pour qu’il règle lui-même son amende. Il s’agit donc d’un revenu et il est particulièrement étonnant que le fisc ne se soit pas manifesté auprès de Sarkozy pour lui réclamer des impôts sur cette somme touchée avec en plus pénalité de retard et évidemment de mauvaise foi. Enfin il faut tordre le cou à cette élucubration comme quoi du fait du non remboursement par l’Etat des frais de campagne, celle n’aura rien coûté aux Français. Ceci est un raccourci avec la réalité, qui est faux. L’UMP a été financée à hauteur de 22 millions d’euros en 2013 de dotation publique pour un budget de 35 millions d’euros. La grande majorité du reste vient des cotisations et dons de personnes physiques (élus et simples citoyens adhérents ou non). 66 % des cotisations et dons sont déductibles des impôts. Si nous nous intéressons de près aux élus, 100 % de ce qu’ils donnent sont financés par des fonds publics puisqu’eux-mêmes sont rémunérés par l’Etat, mais si l’on veut, pire, c’est que s’ils déduisent 66 % de leurs impôts alors quand ils versent 100 à l’UMP, cela coûte 166 à l’Etat. Il y a également le refinancement par des micropartis ce qui permet de détourner la loi du maximum de 7 500 € par personne physique. Si on compte environ 70 % au global financé par l’Etat et le fait qu’il y a eu 18 millions de dépassement soit 37 millions de dépenses globales, cela veut dire que Sarkozy et l’UMP ont coûté beaucoup plus cher que n’importe quel autre parti. 70 % de 35 millions cela fait plus que le montant total du plafond autorisé dont l’Etat ne rembourse qu’une partie. Sarkozy ment. Ses soutiens mentent. Sa campagne a coûté aux français plus de 20 millions d’euros tandis que lui nous coûte 3 millions par an en tant qu’ancien président avec locaux et conseillers payés par la République. Du reste que font ces conseillers dans la campagne de l’UMP ?

 

  Comment un homme qui a violé la démocratie, ruiné un parti, insulté ses dirigeants et ses adversaires tout en clamant l’unité - du reste ses adorateurs ont sifflé à Bordeaux Juppé car ce dernier voulait se rapprocher du centre oubliant que Sarkozy lui-même a intégré dans son gouvernement (Fillon qui fut son complice actif et qui ne s’était pas privé lui non plus des bienfaits de la République avec ses avions pour retourner en Sarthe dans son fief qu’il a lâchement abandonné de peur de ne pas être réélu en se présentant à Paris, n’était qu’un Premier Ministre fictif) des Kouchner et autre, tiens, Jouyet, qu’il a soutenu Balladur, trahissant Chirac, aux côté de l’UDF, et qu’il prône le rassemblement. Quoiqu’il en soit avec Sarkozy c’est toujours pile je gagne, face tu perds. Dans la même phrase il peut défendre l’un et l’autre qui s’opposent. Sarkozy, le grand chef qui se fait espionner par Buisson, qui se fait dire par ce même Buisson quand ce dernier déjeunait et qu’il lui téléphone le dérangeant : « Tu me fais chier, je déjeune », et qu’il le rappelle en pleurant ensuite et se fait à nouveau rabrouer, Sarkozy le grand chef qui veut mettre de l’ordre dans un parti qu’il a aidé à se désunir, qui plie devant une salle juste pour se faire applaudir, qui déçoit même les Morano et Estrosi, c’est dire, ne peut en aucun cas être légitime à la tête de l’UMP qu’il aime tant qu’il veut en changer le nom, contre l’avis des militants, qu’il insulte abondamment alors qu’ils ont craché au bassinet pour payer ses dettes à lui.

 

  Avant de clore cette mise à jour il faut parler de quelques affaires qui impliquent indirectement ou directement Sarkozy. On ne peut faire l’économie de Guéant. Dire que cet homme est encore interrogé par la presse et qu’il ose, toute honte bue, donner son avis. Voilà un ancien préfet qui fut ministre de l’intérieur, de ce ministère qui doit faire en sorte que les Français respectent les lois, a touché - sans doute avec l’aval de Sarkozy et sans aucun doute à sa connaissance - 10 000 euros par mois en liquide pendant de nombreux mois, faisant du recel d’abus de biens publics (qui est celui qui a fait cet abus ?) renforcé de fraude fiscale. C’est énorme. Il y a cette affaire des écoutes accablantes de Nicolas Sarkozy et de son avocat qui ont tenté, selon la presse, de corrompre Azibert pour en savoir plus sur les fameux agendas, et de cette usurpation d’identité qui aurait conduit n’importe quel autre français au tribunal et à une condamnation. Il faut dire que le réflexe normal d’un citoyen qui se croit écouté par une officine (lui il savait que c’était la justice qui l’écoutait car il y a des fonctionnaires qui trahissent la République et la justice au profit d’un exécrable politicien) est 1- de porter plainte auprès de la justice 2- de garder son téléphone afin que la justice enquête et trouve la source de ces écoutes et 3- prenne chez un autre opérateur en liste rouge une autre ligne. Prendre une ligne sous un nom d’emprunt c’est ce que cont les dealers. Il reste une question qui ne laisse pas d’étonner, et qui devrait entraîner des poursuites : comment son avocat et lui ont-ils pu avoir une ligne sous un faux nom alors qu’il faut des papiers d’identité et un justificatif de domicile pour ouvrir une ligne téléphonique ? faux papiers ? fausse adresse ? Ne serait-ce pas faux et usage de faux ? Il faut savoir que cette affaire fait suite à une enquête sur un possible financement de la campagne de 2007 par Khadafi. Mediapart a fourni un document dans lequel Moussa Koussa, l’ancien chef des services secrets de Kadhafi qui prouverait le financement par le pouvoir libyen à hauteur de 50 millions d’euros de la campagne de Sarkozy de 2007. Ce document date du 10 décembre 2006 suite à un accord du 6 octobre. Ce document demande alors à Bachir Saleh d’organiser le transfert. Ce document contesté par Sarkozy à grand bruit, dont une plainte contre Mediapart pour faux et usage de faux (et une contre plainte pour dénonciation calomnieuse) avait déjà était authentifié en tant que tel par tous les experts interrogés, a été totalement authentifié le 6 novembre dernier dans le rapport de trois graphologues certifiant qu’il s’agissait bien de la signature de Moussa Koussa. Il extraordinairement étrange que cette dernière information qui dans un pays comme les USA aurait amené les journalistes à questionner sans aucun répit Sarkozy n’a intéressé aucun journal. Aucun. Ni Le Monde, ni Libération, ni le NouvelObs. Pourquoi ? Cette affaire est gravissime. Il s’agit du financement d’un homme politique par une puissance étrangère, il s’agit du financement d’une homme politique par une dictature, il s’agit pour un homme politique de violer la démocratie en explosant les plafonds et finançant illégalement sa campagne. Ce financement est aussi un obstacle insurmontable à se présenter à la tête de l’UMP qui dans ses statuts défend la souveraineté de la France. Ȇtre financé par l’étranger est un déni de la souveraineté d’un pays. (Du reste Marine Le Pen, qui, elle aussi se fait financer par l’étranger (9 millions d’euros par les banques russes) bafoue aussi la souveraineté de la France, elle qui ne respecte pas les lois voulant éviter le retrait de son permis, et qui tape sur les parasites et l’Europe alors qu’il n’en fait pas une au parlement européen qui la rémunère. Débrouillez vous avec ça, les frontistes). Si ce financement, gravissime, s’avère, son élection en 2007 est illégitime et illégale. Il faudrait se poser la questionne sa place au conseil Constitutionnel et de touts les avantages et prérogatives que lui donne son statut d’ancien président, le tout devant lui être retiré immédiatement. Il y a aussi Balkany poursuivi pour corruption et fraude fiscale, qui était l’envoyé de Sarkozy dans les pays africains et ailleurs et qui semble-t-il en a profité pour s’en mettre plein les poches. Il y a le Kazakhgate ou l’on parle de proches de Sarkozy et de corruption, d’intervention du pouvoir sarkoziste auprès du pouvoir belge pour faire une loi sur mesure pour un Casaque poursuivi en Belgique. Il y a les suites des affaires Pérol qui devrait être poursuivi pour prise illégale d’intérêt et celle de Tapie pour laquelle la police déclare qu’il n’a nullement été escroqué mais qu’en revanche il s’agit bien d’une vaste entreprise de spoliation de l’Etat au profit de Tapie. Enfin la légende, dans l’affaire Bettencourt, comme quoi Sarkozy est blanchi doit être effacée. Sarkozy lui-même disant que la veuve dorée n’avait pas toute sa tête, il n’a pu être inquiété pour cause de prescription dans le cas du financement de sa campagne de 2007, d’où l’abus de faiblesse. Il est bon de répondre à ses fans qu’il est parfaitement possible à plusieurs années d’écart de vérifier qu’elle était l’état de santé d’une personne. Cela est courant dans les cas de cancer où au vu du développement de la maladie (ses phases) on peut déterminer la possible date de son déclenchement. Il en est de même dans la confusion mentale de madame Bettencourt par les témoignages, par son infirmière, par l’analyse de son état lors de l’expertise. Tout ceci permet de savoir comment elle était plusieurs années auparavant. Les juges, dans leur attendu de non lieu sont persuadés qu’il « a essayé dans un comportement abusif d’obtenir » de l’argent de madame Bettencourt. Libération : Premier point, Nicolas Sarkozy « avait connaissance de l’état de vulnérabilité particulièrement apparent de Mme Bettencourt », estiment-ils. Deuxièmement, « il s’est présenté au domicile d’André et Liliane Bettencourt deux fois » au début de l’année électorale 2007, et non une comme il l’a prétendu, soit les 10 et 24 février 2007. Troisièmement, « le rendez-vous du 24 février avait pour objet d’obtenir un soutien financier de Liliane Bettencourt ». Le quatrième point sauve l’ex-chef d’Etat : « Il n’existe pas de charges suffisantes établissant un lien direct entre le comportement abusif de Nicolas Sarkozy et les actes préjudiciables consentis par Liliane Bettencourt de mise à disposition d’espèces ».Si les juges ont essayé de plaider ce comportement abusif c’est parce que pour le reste il y a prescription. D’entre les lignes il ressort qu’ils sont convaincus que par deux fois Maistre a remis à Woerth des sommes en liquide et que Woerth les a remis à Sarkozy. Outre le fait qu’il y a prescription, l’argent liquide ne laisse pas de trace. Enfin, pas toujours, car cet argent liquide, sa trace a été retrouvée depuis la Suisse jusqu’à Maistre. Le témoignage de Claire Thibout, qui a été traitée par la police et la justice, comme l’ennemie publique numéro 1, convoquée 11 fois (Maistre deux, Woerth deux fois), on est venu la chercher dans le sud de la France la nuit avec deux camionnettes de gendarmes et deux véhicules de policiers en civil. Cette police et cette justice aux ordres sous Sarkozy (Courroye qui a tout fait pour étouffer les affaires) est une telle habitude de la Sarkozie (n’est-ce pas Squarcini qui fut condamné) que Fillon a demandé à Jouyet (selon ce dernier enregistré) d’agir sur elle pour empêcher le retour de Sarkozy. Cette information aura démontré plusieurs points : que Fillon pense Sarkozy coupable, qu’il se croit encore au pouvoir à donner des ordres à la justice et que Banal 1er n'a pas voulu intervenir, au moins cela de positif à son actif parmi l'effondrement de sa politique.

 

  Quelques lignes sur les mensonges impudents, grossiers et perpétuels de Sarkozy. Comment peut-on soutenir un homme qui a un tel rapport avec le mensonge agrémenté d’une gloriole auto-promotionnelle indécente fondée sur une partie de ces mensonges, cet homme qui accuse les autres de ses propres fautes en toute lâcheté et s’attribue ce qu’ont bâti les autres ? Voici deux liens qui montrent à quel point cela est insupportable à celui qui a le minimum minimorum d’honnêteté :

Libération 1

Libération 2

 

 

  En conclusion, alors que fin novembre aura lieu l’élection du président de l’UMP quels sont les honteux qui peuvent encore soutenir Sarkozy au sein de de ce parti politique ?

  • ceux contre qui Sarkozy aurait des moyens de pression ?
  • ceux qui cherchent une retombée lucrative s’il est élu ?
  • ceux qui sont d’une amoralité identique à la sienne ?

 

  La question que l’on peut se poser, au-delà des divergences politiques, est de savoir s’il y a encore au sein de ce parti quelques adhérents et élus, probes, qui croient en des idées et dans l’honnêteté et qui sauveraient l’honneur de ce parti en rendant l’élection de Sarkozy suffisamment médiocre pour donner une chance à ce qu’il disparaisse rapidement de la scène politique.

 

 

N’oublions jamais :

  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye notamment d'espionnage de la population avec l'appui d'une entreprise française et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu'il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l'affaire Facebook
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les affaires Djourhi, Takieddine
  • les possibles mallettes de Bongo pour financer la campagne de 2007
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • l'affaire Dexia près de 12 milliards d'euros de pertes
  • les discours de Caen, Metz, Nice, du bois de Boulogne, Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation, la protection du fils Pierrot, son rapatriement d'Odessa
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle des stylos, celle de la déclaration de patrimoine, du financement de la campagne par Bettencourt …
  • l’affaire Pérol
  • l'affaire Yannick Blanc
  • l’affaire de l’Epad (et des deux scooters)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye, tableaux, 10 000 € en liquide par mois), Dupuydauby, Fontaine, Squarcini, Courroye, Ceccaldi Raynaud, fils Tibéri …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Bourgi, Richard, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • le site France.fr (des millions d'euros pour rien)
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président, les 12 000 € de frais de bouche par jour, chaque jour, la baisse des œuvres sociales de l'Elysée passées de 300 000 € en 2006 à 165 000 en 2010
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20
  • la possible affaire Clara Bruni
  • l'affaire Facebook
  • le fiancement par Khadafi
  • l'affaire Azibert (mise en examen de Sarkozy et de son avocat et des divers protagonistes) et Paul Bismuth (usurpation d'identité)
  • le Kazakhgate
  • les avions de Courbit (Lov Group)
  • Carrez et sa fraude fiscale
  • les conférences à 100 000 €
  • les services de l'Etat traités de Stasi
  • le divorce possiblement payé par le Qatar (3 millions d'euros)
  • l'attaque de Mediapart en justice pour faux et usage de faux
  • l'affaire Bygmalion et l'explosion des comptes de campagne de 18 millions d'euros
  • le paiement à la place de Sarzkozy par l'UMP de son amende et de l'avance à rembourser à l'Etat

Vignette Internet


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 25 novembre 2014 11:44

    @Imhotep


    J’apprécie vos articles mais je regrette les raisons qui vous ont obligé à reprendre la plume.

    On se croyait débarrassé de ce dangereux fou ( pas vous ) et voila qu’on nous annonce deux ans avant qu’il va falloir subir ce psychopathe qui ne voit qu’une chose être au deuxième tour pour refaire le coup de Avril 2002.

    La partie n’est pas joué d’avance mais si on pouvait ne pas reprendre les vieux tocards ayant accumulé toutes les dérives , les procès passé ou à venir cela rendrait le débat plus serein.

    Philippe 

    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 26 novembre 2014 09:48


      SALUT IMOTHEP TU NOUS MANQUAIS !!!!!!!!!!!!!!

      SARKO EST PETIT EN TOUT sauf en mèchanceté


    • Sarah 30 novembre 2014 13:07

      @fdevphil


      Exactement, la parti n’est pas jouée d’avance


      Sarkozy candidat officiel de l’UMP pour 2017 (rien interdit à Le Maire ou Juppé de se présenter quand même mais les français sont tellement moutonniers qu’ils ne passeront par le premier tour car ces candidats n’auront pas la marque UMP).


      Contre toute attente, Hollande est réélu. donc cohabitation (de toute façon, elle est permanente, il n’y a qu’un parti unique formée de 2 équipes, UMP et PS).



      Sarkozy devient Premier Ministre.


      Vous ne vouliez ni de l’un ni de l’autre, et bien, vous aurez les deux  smiley


    • beo111 beo111 25 novembre 2014 11:46

      Impudence, arrogance, mensonge, affairisme, malhonnêteté. Ce sont des traits que l’on rencontre souvent chez les politiciens professionnels, en particulier dans l’arc UMPS-Centre-Vert, mais pas seulement.

      Ces gens sont tout-à-fait légitimes dans leurs paniers de crabes.

      À « gouverner » la France un peu moins.


      • Hermes Hermes 25 novembre 2014 12:23

        Tout ç fait d’accord : il a toutes les qualités d’un homme politique ! smiley


      • Gnostic GNOSTIC 25 novembre 2014 11:48

        J’avais tout écrit sur SARKO en bien moins long le 16 novembre

        Malheureusement mon article politiquement incorrect et mal pensant est passé à la trappe


        Les jeux sont faits, ce sera LUI car ILS l’ont décidé ainsi


         smiley


        • bourrico6 25 novembre 2014 12:08

          Ah c’est ça l’explication du blabla sur la modération sur l’autre article...

          L’est juste vexé le pépère en fait !
          T’inquiet, tu vas t’en remettre.  smiley


        • Gnostic GNOSTIC 25 novembre 2014 16:24

          Mais oui bourricco bien sur mon pépère que je m’en remet smiley

          J’en suis à 10 articles mal pensants refusés et je n’en fais pas une jaunisse

          Et 11 articles bien pensants (les plus cons) acceptés

           

          J’ai juste compris comment AV marchait c.A.d comme tout le reste du système

          ALLELUIA

           

          PS : J’ai encore une douzaine d’articles mal pensants à envoyer que j’aurais le plaisir de voir refusés

           

          Entretemps je me délecte avec Nabilla, Trierweiler, les plugs anals, les complots, les nazillons ukrainiens, les femen, l’amour siliconé, le TEG, le sport et le caca, terminator, alésia …


          QUE DU LOURD quoi

           smiley


        • Fergus Fergus 26 novembre 2014 10:07

          Bonjour, Gnostic.

          Votre dernier article - que j’ai approuvé en modération - n’est pas non plus l’alpha et l’omega de la réflexion sociétale ou politique, même s’il pointe fort justement du doigt des comportements aberrants. J’estime, à titre personnel, qu’il a sa place, mais chacun est libre de son jugement sans qu’il y ait une volonté délibérée de censurer.


        • Plus robert que Redford 25 novembre 2014 12:07

          Pfff !

          Quelle découverte !

          JF KAHN nous l’avait déjà dit publiquement en 2006 :

          « Cet homme est FOU »


          • devphil30 devphil30 25 novembre 2014 14:55

            Un lien SVP 


          • devphil30 devphil30 25 novembre 2014 15:00

            J’ai trouvé ce lien sur le sujet du fou


            http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2008/02/17/1100013_jean-francois-kahn-persiste-sarkozy-quelque-part-est-fou.html
            « Ce problème Sarkozy, vérité interdite, est ailleurs. Ce que même la gauche étouffe, pour rester sagement confinée dans la confortable bipolarité d’un débat hémiplégique, c’est ce constat indicible : cet homme, quelque part, est fou ! (...) 


            Les médiateurs savent, les décideurs le pressentent. Mais les uns et les autres ont comme signé un engagement : on ne doit pas, on ne doit sous aucun prétexte, le dire. 

            (...) 

             »Fou« , entendons-nous : cela ne rature ni l’intelligence, ni l’intuition, ni l’énergie, ni les talents du personnage. »Fou« au sens, où, peut-être, de considérables personnages historiques le furent ou le sont, pour le meilleur mais, le plus souvent, pour le pire. Ecoutons ce que nous confie ce député UMP, issu de l’UDF, officiellement intégré à la meute »de Sarkozy«  :  »On dit qu’il est narcissique, égotiste. Les mots sont faibles. Jamais je n’ai rencontré une telle capacité à effacer spontanément du paysage tout, absolument tout, ce qui ne renvoie pas à lui-même. Sarko est une sorte d’aveugle au monde extérieur dont le seul regard possible serait tourné vers son monde intérieur. Il se voit, il se voit même constamment, mais il ne voit plus que ça.«  


            ET POURTANT, EN PRIVE, ILS LE DISENT 

            Tous les journalistes politiques savent, même s’ils s’interdisent d’en faire état, qu’au sein même du camp dont Sarkozy se réclame on ne cesse de murmurer, de décliner, de conjuguer. Quoi ? Ça ! Lui confier le pouvoir, c’est, déclara Jacques Chirac à ses proches,  »comme organiser une barbecue partie en plein été dans l’Estérel« . Claude Chirac a, elle, lâché cette phrase :  »J’aurais préféré Juppé. Lui, au moins, c’est un homme d’Etat.«  Le ministre libéral François Goulard ne le dissimule pas :  »Son égotisme, son obsession du moi lui tient lieu de pensée. La critique équivaut pour lui à une déclaration de guerre qui ne peut se terminer que par la reddition, l’achat ou la mort de l’adversaire.«  Sa principale faiblesse ? Son manque total d’humanisme.  »Chirac, lui, a le souci des autres, de l’homme. Sarkozy écrase tout sur son passage. Si les Français savaient vraiment qui il est, il n’y en a pas 5 % qui voteraient pour lui.« 

            Un des plus importants hiérarques de l’UMP, officiellement soutien fervent du candidat (comment faire autrement ?), renchérit :  »Sarkozy, c’est le contraire de l’apaisement. Chirac, vous verrez, on le regrettera. Lui, il n’a jamais eu de mots violents.«   »Attention« , met en garde le ministre de l’Agriculture, Dominique Bussereau, »on va très vite à la révolte aujourd’hui.«  »La France, c’est du cristal« , dit, inquiet, Jean-Pierre Raffarin. 

            Dominique de Villepin a mis sa langue dans sa poche. Il n’en pense pas moins... que Sarko »a loupé sa cristallisation«  ; que  »sa violence intérieure, son déséquilibre personnel, l’empêchent d’atteindre à la hauteur de la présidence« . Les chiraquiens du premier cercle, Henri Cuq (ministre délégué aux Relations avec le Parlement), ou Jérôme Monod, le conseiller, ne veulent pas déroger à la consigne du silence. Mais, en petit comité, les mêmes mots reviennent :  »Ce garçon n’est pas mûr. Il n’est pas fini. Il a un compte à régler avec la vie qui le pousse à créer de l’affrontement partout, et non à rassembler.« D’autres brodent :  »C’est un enfant qui n’atteindra jamais l’âge adulte.«  » 


            Dossier complet Le vrai Sarkozy en accès libre au format PDF ( »Marianne« , 21 avril 2007)  »


            • « Un jour ou l’autre pourtant, sans passion et sans crainte, il faudra bien expliquer pourquoil’hebdomadaire Marianne, dans son mémorable numéro sur « Le vrai Sarkozy », fut le seul à écrire noir sur blanc, avant l’élection, ce que constate aujourd’hui le peuple effaré, trompé l’an dernier par ses médias » (Daniel Schneidermann, ICI)

          • morice morice 25 novembre 2014 12:32

            ah ben voilà un bonne nouvelle au moins : la très bonne plume est revenue... salut et merci, Imhotep !


            • Imhotep Imhotep 25 novembre 2014 12:58

              Effectivement (merci pour la très bonne plume), je ne reviens pas. Ce n’est que la conjonction de la sur-présence médiatique de Sarkozy et les élections de l’UMP à la fin de la semaine qui m’a amené à écrire cet article isolé et sans futur. 


              J’ai cessé toute activité de ce type depuis le mois de mai 2012 et n’y reviendrai pas. Certains électeurs français sont à désespérer à revoter pour les Balkany, Sarkozy, Aeschlimann etc. 

            • Fergus Fergus 26 novembre 2014 10:12

              Bonjour, Imhotep.

              Comme Morice, je me suis réjoui de voir revenue cette signature qui a longtemps été incontournable sur AgoraVox dans la dénonciation des affaires de la classe politique.

              Dommage que ce ne soit qu’une visite furtive !

              Pour ce qui est du texte de ce jour, 100 % d’accord avec son contenu : Sarkozy est un aventurier cynique, égotique, menteur et dénué de tout scrupules. Lui barrer la route de l’Elysée pour 2017 est un devoir pour tous les Français qui ont encore un tant soit peu d’honneur et de lucidité, et cela quelle que soit leur couleur politique.

              Cordialement.


            • Le p’tit Charles 25 novembre 2014 12:49

              Comme disait JFK..Sarkozy n’est qu’un voyou...L’UMP (comme tant d’autres partis) sert de refuge a ses véreux.. !


              • Sharpshooter - Snoopy86 sharpshooter 25 novembre 2014 13:44

                Bonjour Imhotep, content de vous revoir

                Je vais vous poser la même question que j’ai déjà posé ici à Fatizo et Fergus

                Dans l’hypothése hélas vraisemblable où le deuxième tour de 2017 verrait s’affronter Sarko et Marine que feriez vous ?

                Et que croyez-vous que fera votre ami Bayrou ?


                • Papybom Papybom 25 novembre 2014 14:16

                  Bonjour Imhotep,

                   

                  Ce n’est pas concevable, je suis d’accord avec morice !

                  J’aime bien vos articles, mais je dois admettre que comme vous, je me pose des questions sur certains électeurs. Mais, la force du mal, c’est les médiats aux ordres des grandes fortunes. Un mensonge mille fois répété devient une vérité !

                   

                  Comment l’ex peut-il financer ses meetings ? L’UMP serait donc complice contre son plein gré.

                   

                  Vous avez fait votre choix, mais un petit article de temps en temps serait agréable. Ne dit-on pas que ce qui est rare est précieux.

                   

                  Cordialement.

                   


                  • Depositaire 25 novembre 2014 14:26

                    La crapulerie de Sarkozy n’est plus à démontrer tellement elle est évidente et depuis longtemps.

                    En ce sens, je ne sais pas si il est très judicieux d’en reparler. Ce n’est que remuer de la boue.

                    Ceci dit, il ne faudrait tout de même pas que sous le prétexte de critiquer et condamner le personnage, on en vienne à créditer des choses dont on commence à savoir qu’elles sont erronées.

                    Deux exemples : Le premier concerne la Russie. Si on suit l’auteur de l’article, on comprend en filigrane que la Russie se réservait le droit d’intervenir en Ukraine, ce qui correspond curieusement à la propagande américaine...

                    Le deuxième point concerne l’attentat du DC10 imputé à la Libye. Or si Kadhafi a accepté de payer une indemnité du fait de cette accusation c’était pour faire se lever les sanctions contre son pays. Il se trouve que l’on a appris depuis que c’était le FBI américain qui était derrière l’attentat afin de faire accuser la Libye.

                    Par ailleurs, l’auteur oublie délibérément que l’attaque contre la Libye dont Sarkozy s’est fait le champion a été faite en violation totale du droit international. La Conseil de sécurité avait voté une résolution interdisant à la Libye de faire décoller quelque avion que ce soit, civil ou militaire, donc une zone d’exclusion aérienne. Il n’a jamais été question d’un bombardement. De plus la cause de cette résolution était l’accusation faite de l’armée de l’air libyenne d’avoir bombardé massivement Benghazi et Tripoli, faisant trois mille morts dans chacune de ces deux villes. Il s’est avéré après la guerre que ces bombardements n’ont jamais existé. Bien sur, tant Sarkozy, qu’Obama et Cameron le savaient. Mais il fallait détruire la Libye. De sorte que l’on peut rajouter au « palmarès » de Sarkozy la violation du droit international, de crimes de guerre et de crime contre l’humanité.

                    Et dire qu’il y a encore des gens qui croient à ce personnage nauséabond dont la place devrait être en prison pour le restant de ses jours.


                    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 30 novembre 2014 16:13

                      A propos de la Libye et des conséquences en boule de neige de l’opération « 50.000 morts contre 50.000.000 € », bonne nouvelle, ce matin : DAESH EN LIBYE
                      Merci, le Gnôme.


                    • izarn izarn 25 novembre 2014 20:55

                      Voui...Et Hollande etes vous certain qu’il est aussi mal fini, ou fini tout court ?

                      Parceque des mecs comme Sarkosy, il y en a partout, meme au PS vous savez.
                      Regardez Valls par exemple...Etrange ressemblance non ? Enfin avec Hitler je voulais dire.
                      Et le mec « normal » qui aprés Ségolène en 2007, se tape Valérie, puis ensuite Julie...Ca vaut bien Cecilia et Carla non ?
                      Je ne vous parles meme pas de DSK, car il nous faut rester convenable et ne pas tomber dans la pornographie.
                      Au fait Tapie, ce n’était pas Mitterrand je crois, non ?
                      Effectivement Sarkosy a autorisé Poutine à envahir la Georgie, la Crimée, bientot l’Ukraine... Peut-etre meme la France ? Mandieu mandieu ! : Quel traitre ce Sarkosy, meme qu’il a vendu des Mistral à la Russie ! Comment ? Ce pays de dictature, qui veut envahir l’UE ! Au secours Obama ! Le grand méchant Poutine va venir nous manger !
                      Ben heureusement qu’on a le capitaine de pédalo et l’OTAN pour nous protéger hein ?

                      Mais effectivement faire confiance à Sarkosy...C’est au dessus de nos forces...
                      Quand à la Russie on a déja des armes nucléaires payées à grand frais. Pas besoin de l’OTAN dont on devrait n’avoir rien à foutre. Et on devrait se reconcilier avec la Russie, car en fait 90% de français n’en ont rien à carrer de Kiev et de leurs gueules de nazis, nazis protégés par Hollande. Cherchez l’erreur ? Ca nous ferait moins de chomage, moins d’ennuis. Des débouchés.
                      Enfin si, les amerloques nous feraient la gueule, bien sur....Ils refuseraient de boire du vin. Parcequ’en fait, ils ne nous achetent....Rien !
                      Un jour Raymond Aron qui visiblement était aussi taquin que Dieudonné disait : « Il faut arreter de faire peur avec la Crise de Régime, car les français vont vouloir essayer... »
                      Il se peut que les français essayent Marine, rien que pour faire chier le monde...
                      C’est comme ça, les gaulois sont taquins !


                      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 30 novembre 2014 16:07

                        Valium, camarade, vous vous êtes trompé de fil.


                      • soi même 25 novembre 2014 22:18

                        Franchement je n’en fou de vos considérations, la seule choses qui comptes c’est que les votants en 2017 se souviennent que c’est un escroc, un parjure, et que la santé n’a pas encore dit son dernier mot, il est un justiciable extraordinaire, mais un judiciaire et je crois que des juges bossent sur cette tâche républicaine !


                        • berry 25 novembre 2014 22:26

                          Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la Régpublique Française.

                           

                          http://www.voltairenet.org/article157210.html


                          • henri1947 25 novembre 2014 22:38

                            La gauche, le centre .... et même la droite seront apaisés et pourront regarder vers l’avenir quand Sarkozy sera à sa place : en taule ! Des gens comme lui répandent la division et le venin dans la société française. Soutenue par des puissances à fonds illimitées qui possèdent trop de médias dans notre pays. il faut que cela cesse.


                            • volpa volpa 25 novembre 2014 22:44

                              Bonjour Imhotep,

                              Content que tu reviennes même pour un seul article.

                              D’accord sur le petit monstre mais je crains que l’ on ne soit en phase sur la Syrie, l’Ukraine, la Russie , etc.

                              Pour ma part Bayrou ma déçu.


                              • leypanou 25 novembre 2014 23:33

                                « mais je crains que l’ on ne soit en phase sur la Syrie, l’Ukraine, la Russie , etc. » Imhotep est un bayroutiste ; ceci explique peut-être cela.


                              • volpa volpa 26 novembre 2014 09:03

                                On peut changer et j’en suis l’exemple involontaire.


                              • ZenZoe ZenZoe 26 novembre 2014 09:44

                                Imhotep, oui je me souviens, des articles très bien écrits, parfaitement documentés et percutants. Quel dommage et quelle perte pour Agoravox que ce retour n’en soit pas un.

                                Ceci dit, bien que tout le monde soit d’accord sur le fait que Sarkozy ait un grain et même plusieurs (d’ailleurs il n’y avait qu’à voir son regard d’extase malsaine alors que Juppé se faisait huer pour s’en convaincre), il faut bien reconnaître que les plus fous dans l’histoire sont bien les électeurs français qui votent pour des gens comme lui. Il faut vraiment être aveugle ou dérangé en effet pour ne pas voir que ce type est un mégalo peu soucieux de la France, qu’il ne se représente que pour assouvir ses fantasmes de mégalo et accessoirement échapper à la justice.
                                Le vrai problème, c’est bien les électeurs. Un fou, on l’arrête avant, un peu comme Hitler d’ailleurs, qui fait l’objet d’un article sur AV aujourd’hui. Un fou, on ne le place pas à la tête d’un état déjà en décomposition. Un fou ne pourra jamais redresser un pays. Il ne pourra que le trainer un peu plus dans l’abîme. Un fou, on l’enferme, point.


                                • Verdi Verdi 27 novembre 2014 07:17

                                  Bonjour Imhotep,


                                  Vous l’imaginez, je me rejouis personnellement de votre « incursion », en espérant qu’elle sera suivie d’autres, car nous ne sommes pas trop pour combattre un fou dangereux. 
                                  Je me permets de compléter la liste des « méfaits » avec la Côte-d’Ivoire, en avril 2011. Laurent Gbagbo (le président légalement élu et renversé par Sarkozy) a déposé une plainte pour crimes de guerre contre l’Armée Française, dont le nain était, par sa fonction présidentielle, le chef.

                                  Bien cordialement,

                                  Verdi

                                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 30 novembre 2014 15:57

                                    Bonjour, je me joins à Verdi, à Fergus, et tant d’autres pour exprimer ma (bonne) surprise de vous relire, Imohtep.
                                    Ca faisait un bail et vous manquez. Même en n’y mettant plus votre plume, vous avez dû constater ce qu’Agoravox véhicule comme déconcertante trivialité intellectuelle de nos jours.
                                    Comme dit Verdi au-dessus, une période sans précédent dans l’histoire de notre république semble s’annoncer.
                                    A bientôt, donc...
                                     smiley


                                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 30 novembre 2014 16:02

                                    ps : pas moyen de vous partager sans s’encarter chez itunes ?


                                  • Imhotep Imhotep 30 novembre 2014 17:59

                                    Si par MP à imhotep.forumlogos@free.fr, j’enverrai le bouquin en pdf ou epub.


                                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 30 novembre 2014 18:05

                                    merci. 


                                  • Garance 1er décembre 2014 09:12

                                    Rectificatif


                                    Imopéte ( dans la soie) s’est trompé dans l’adresse de son forum

                                    La bonne la voici : imopéte.forumduboloss@pcf.virgule

                                    Quand je peux rendre service c’est à moi que cela fait plaisir en premier smiley

                                    PS : Pour les livres : format PCF recommandé ; donnez de donnez Dieu vous le rendra

                                  • Patrick Samba Patrick Samba 27 novembre 2014 13:13

                                    " « Je n’accepterai jamais que l’on remette en cause la sécurité d’Israël. C’est le combat de ma vie », déclare-t-il sous les applaudissements nourris de ses supporters. Dans quel pays trouverait-on normal qu’un ancien chef de l’État, et qui aspire à le redevenir, affirme que son principal sinon l’unique combat de sa vie est que rien n’attente à la sécurité d’un État étranger ? Si les mots ont encore un sens, c’est pourtant bien ce qu’a prétendu, mardi soir, Nicolas Sarkozy. "

                                    Nicolas Sarkozy, la démocratie, le Moyen-Orient et Israël - Politis


                                    • Garance 30 novembre 2014 18:54

                                      L’a pas pu résister l’ Imopéte ( le bobo qui parle à l’oreille des bobos )


                                      L’a fallut qui revienne ( la vaseline commence a faire son effet) ; se sentait indispensable faut croire

                                      Le n’avionneur islamiste de Roubais en a même eut une érection smiley 

                                      A moi il ne manquait pas 

                                      Ouf....il a dit qu’il ne reviendrait pas

                                      Jusqu’à la prochaine fois....

                                      Hélas.... smiley  smiley  smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès