Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Chine accédant au statut « Économie de marché » : 3 millions de chômeurs (...)

La Chine accédant au statut « Économie de marché » : 3 millions de chômeurs de plus en Europe. Aux fous !

L'idiot du village, le fada, le nessi, le fadoli, le babet, le simplet, bref le couillon, vous connaissez tous. C'est celui dont on se moque, que l'on ne respecte pas, à qui l'on donne des coups de tatanes en douce. Celui dont on n'a pas peur ! Qui ne se défend pas. Qui rie même stupidement avec ceux qui le tourmentent. Eh bien dans le village planétaire, le fada, l'imbécile heureux, c'est l'Europe !

L'Europe que se farcit avec une naïveté confondante - au prix de sa civilisation ! - les millions de « réfugiés » qui fuient des pays où sévissent la guerre ou les dictatures. Guerres fomentées, dictatures longtemps soutenues par qui ? Par les États-Unis. Les Yankees sèment la merde et nous récoltons les estrons...

Mais ce n'est pas tout. Nous sommes aussi le calu, l'idiot, le fadoli ,au niveau économique. La commission européenne a ouvert ces derniers jours, discrètement comme toujours, des négociations en vue de concéder à la Chine le statut « d'économie de marché ».

Késako ? La Chine, membre depuis 2001 de l’OMC, pourrait accéder d’ici fin 2016 au statut d’économie de marché. Un statut qui empêcherait tout pays membre de l’OMC de lui opposer des mesures anti-dumping ! Bonjour les dégâts...

Actuellement, la Chine est considérée comme une « économie non marchande ». Subventions d’État aux entreprises chinoises, absence de concurrence, obligations des entreprises étrangères de s’associer avec des entreprises chinoises pour s’implanter en Chine, etc.. Mais si elle obtient le statut « d'économie de marché », il ne sera plus possible d'utiliser contre elle l'arsenal des outils de défense commerciale. Et notamment des mesures anti-dumping commercial et social.

Il y a, dans la Commission européenne, un certain nombre de fonctionnaires et d’idéologues qui sont pour l'attribution de ce statut à la Chine. À quoi jouent-ils ? Qui les soudoie ? Quels intérêts défendent-ils ? Est-ce que l’on veut que l’Europe soit l’idiot du village planétaire en étant la seule à respecter les règles  ? Et puis quelle naïveté des tenants de ce changement de statut qui n’hésitent pas à dire que « ça encouragerait la Chine à se réformer ». Ben voyons... Qui va croire ça ? Leur argument principal est d'une niaiserie confondante : certaines personnes à la Commission pensent que la Chine va déverser sur l’Europe des millions et des milliards. C'est d'ailleurs ce que la Chine veut faire croire. Les industriels européens peuvent trembler... Ils sont d'ailleurs très inquiets.

L'Europe – cette grosse larve molle - est seule à céder aux pressions de Pékin. Le Japon, le Canada ou l’Inde sont tous opposés à cette idée. Même les États-Unis n'y sont pas favorables ! États-Unis, chantre de l'ultra-libéralisme qui, soit dit en passant, sont tout ce qu'il y a de protectionnistes ! Ainsi l'Union européenne laisse 80 % de ses marchés ouverts au « libre-échange » tandis que les États-Unis n'en ont que 40 % ! Par le « Buy American Act », le secteur public est réservé aux entreprises étazuniennes. Faites ce que je dis et pas ce que je fais... Les Yankees sont avant tout pragmatiques : libéraux ou protectionnistes selon leurs intérêts...

En France, on craint le porc allemand. On va « apprécier » le porc chinois à quelques centimes le kilo ! Et que dire de l'acier chinois qui – la Chine voyant sa croissance ralentir – va foutre en l'air ce que l'Indien Mittal a encore laissé aux Européens...

Alors, Mesdames et Messieurs les têtes d’œufs de la Commission européenne, entre 2 et 3 millions de chômeurs de plus dans l'Union, ça ne vous défrise pas ?

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  3.23/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 27 janvier 14:16

    oui bon.
    soit tu sort de l’europe et euro, en espérant que l’industrie va revenir sans machines robots, soit tu dévalue la monnaie de 50% ou tu acceptes la mondialisation
    il faudra aussi bloquer l’internet chinois pour ne pas que les particuliers puisse acheter.


    • Parrhesia Parrhesia 27 janvier 14:22

      Fichtre !

      Cela fait du bien de lire un papier de total bon sens sur le sujet du Commerce International !!!

      C’est si rare !!!

      Très bonne journée à vous Victor !


      • jef88 jef88 27 janvier 15:09

        bravo Victor !
        une petite nuance : les cranes d’oeuf ne peuvent pas être décoiffés , ils sont chauves !


        • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 27 janvier 17:50

          @l’auteur,


          Vous oubliez deux choses :

          L’Europe s’est enrichi il y a 2 siècles lorsqu’elle à ouvert son marché. Ca a même commencé par le Royaume Uni, qui, de façon unilatérale s’est ouvert. Résultat, le RU est devenu la plus grande puissance de l’époque. Les Pays-Bas, puis l’Allemagne, la France, ont suivi, devant ce succès sans précédent à l’échelle de l’humanité.


          Autre chose, regardez Hong-Kong, qui bénéficie toujours d’un régime « libéral » : Une ville sur un caillou, sans aucune ressource naturelle. Une immigration galopante (population multiplié par 10 en une quinzaine d’année), une concurrence féroce de tout les pays environnant, certains (tous ?) pratiquant ce que vous appeler le dumping-social. C’est pourtant un des pays les plus riche du monde, avec un taux de chômage de 3,3% en 2015.

          Il y a donc une faille dans votre raisonnement. L’ouverture au marché n’a jamais conduit à la pauvreté et au chômage. C’est même l’inverse.

          Quand on veut punir un pays, on l’isole économiquement (Iran, Russie, ...).

          Pourquoi voudriez-vous que nous nous auto-punissions ?

          • mmbbb 27 janvier 22:20

            @jesuisunhommelibre vous parlez d’immigration a Hong Kong Certes mais en europe cette immigration est plutot une charge Voyez la gueule de l’education natioanale en france et le delabrement de nos banlieues malgre les milliards injectes Quant aux USA pratique il le libre echange ? Non Quand Bush avait decide de fermer les frontieres a l’acier francais il l’a fait. Quand les americains se sont oppose a la Caravelle ils l’ont fait Nous avons retenu la lecon nous avons construit Airbus Quand le Mexique a signe l’accord de libre echange avec les USA ceux ci pas revanchard ont inonde le marche Mexicain de mais subventionne Les paysans ont ete ruines et sont venus gonfles les villes La Chine a rattrapé certes le retard mais a quelques prix en sacrifiant des milliers d’ouvriers J’avais lu un reportage lors des jeux en 2008 sur les ouvriers chinois dans la chimie dans la banlieue de Pekin leur condition je leur laisse ainsi que la pollution Vous citez l’ Angleterre etc oui bon d’accord mais a l’epoque les droits sociaux et les normes etaient inexistantes Je vous renvoie au travaux de Maurice Allais sur les couts compares Vous me faites penser a ces liberaux du media Contrepoints qui sautent comme des cabris et veulent un monde liberal en se référant comme vous le faites a certains economistes mais en oubliant de souligner la complexite du monde Si demain je veux ouvrir une usine de jouet par exemple en appliquant le process chinois je ne le pourrai pas puisque les jouets devront presentes des normes tres strictes Lorsque des accidents se produisent avec des jouets chinois que les parents ne viennent pas pleurer ainsi que le consommateur pollue par certains objets manufactures La Suisse par exemple a su garder ses frontieres et controle severement son immigration La Suisse est elle un pays sous developé ? L e projet de l’europe etait de creer un marche interieure solide Les amercains ( enorme pression et influence ) et la division des peuples ont saborde le projet . Les americains ne voulaient pas d’une europe forte Par ailleurs ils ont reussi a ecarter l’europe de la Russie Il ny a pas que le volet economique il y aussi le volet politique et comme l’affirme certains militaires libre de leur parole nous sommes devenus les vassaux des USA


          • Jean Pierre 27 janvier 23:02

            @jesuisunhommelibre
             Vous faites une analyse beaucoup trop simpliste.

             Le Royaume Uni s’est ouvert et a été un des premier artisan de la mondialisation. Mais en décidant aussi des conditions de cette mondialisation. D’une part les échanges ne se faisaient pas entre Etats égaux mais entre le Royaume Unis et ses colonies, c’est à dire dans un rapport de domination. Cela permettait au Royaume Uni d’obtenir à bas prix toutes les matières premières dont avait besoin son industrie. Inversement le Royaume-uni interdisait toute importation de produit industriel sur son sol (par contre, et cela est assez étonnant, les ingénieurs britanniques sont allé chercher en Inde des techniques de sidérurgie encore inconnue en Europe). La laine Australienne ou Néo-zélandaise par exemple devait arriver brute en Angleterre ou elle était transformée et c’est pour cela que ces deux colonies sont restés sans industrie lainière. Le coton venait des Etats Unis c’est à dire qu’il était produit pas des esclaves. 
            Dans un tel contexte de colonisation et d’esclavage, les premières mondialisations étaient donc bien loin d’être libérales.
            « L’ouverture du marché » dont vous parlez correspond surtout à l’aventure coloniale de certains pays Européens. Et avant cette aventure coloniale Britannique, Française ou Hollandaise, les Espagnols et les Portugais s’étaient enrichis sur le génocide Amérindien. Je pense que vous confondez l’ouverture des marchés avec le pillage.

          • CN46400 CN46400 29 janvier 08:07

            @Jean Pierre


            Très exact !!!

          • aimable 28 janvier 10:06

            les membres de la commission européenne, ne sont que des représentants d’intérêts particuliers pour qui tout est à vendre , vous pensez bien que les peuples ne sont pas leur préoccupation, ils ne sont , ni élus ni mandatés par eux, donc pas de comptes a leur rendre .


            • Olivier 28 janvier 10:41

              @aimable
              Oui, et c’est même pire que ça à mon avis : tout se passe comme si les dirigeants européens avaient pour but de liquider l’Europe et ses peuples. Cela paraît aberrant, mais malheureusement on est bien obligé d’envisager sérieusement cette hypothèse. Il suffit de voir la monstrueuse affaire des migrants que Merkel fait venir en masse (sous quel mot d’ordre occulte ?). 

              L’UE est devenue une machine folle de destruction de l’Europe, prenant systématiquement fait et cause pour tout ce qui l’affaiblit ! 
              Mais pour faire comprendre ça aux gens...

            • arnulf arnulf 28 janvier 11:39

              Bien entendu que nos chers dirigeants veulent nous voir disparaître. Allez vous renseigner sur le prix Kalergi :
              http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-plan-kalergi-genocide-des-172751
              Merkel et Von Rumpoi l’ont eu.


              • VICTOR VICTOR 28 janvier 11:40

                « L’UE est devenue une machine folle de destruction de l’Europe, prenant systématiquement fait et cause pour tout ce qui l’affaiblit ! Mais pour faire comprendre ça aux gens... »

                Voilà la triste réalité. Il est urgent, non pas de sortir ou de détruire l’institution « Europe » mais de la refonder entièrement. Sur des bases beaucoup plus serrées autour de la FrançAllemagne rénovée sur un vrai pied d’égalité.


                • Traroth Traroth 28 janvier 17:02

                  @VICTOR
                  Le fonctionnement à l’unanimité empêchera toute refondation.


                • ZenZoe ZenZoe 28 janvier 14:20

                  Constat clair et sans appel.
                  Il faudrait rajouter aussi que laisser les Chinois (et les autres aussi d’ailleurs) racheter nos entreprises sans poser de limites est une erreur. Il y aura un moment où on ne possèdera plus rien.


                  • Traroth Traroth 28 janvier 17:01

                    Tant qu’ils touchent leurs chèques (celui payé par nos impôts, et l’autre...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès