• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La cinquième colonne du 11 septembre

La cinquième colonne du 11 septembre

Ça y est, ça vient aussi de tomber. De Wikileaks, et d’ailleurs, comme une confirmation attendue. Trois noms, seulement suffisent à vous expliquer le problème : Meshal Alhaji, 35 ans, Fahad Abdulla, 36 ans, et Ali Alfehaid, 35 ans, plus un quatrième larron déjà connu depuis 10 ans, appelé Mohammed Al Mansoori, des Emirats Arabes Unis. Les trois premiers sont des quataris et présentent la particularité d’avoir fui à toute vitesse les Etats-Unis pour Londres la veille même du 11 septembre, mais aussi et surtout d’avoir acheté trois places pour le vol 144 sans y être montés à bord. Un vol reliant Los Angeles à Washington, à bord d’un Boeing 757 qui le lendemain ira se ficher droit dans le Pentagone, selon la thèse officielle. Faisaient-ils partie d’une cellule dormante ayant reçu l’ordre de l’annulation à la dernière minute de leur mission, ça ne fait aujourd’hui guère de doute. Les attentats du 11 septembre ont été commis par plusieurs groupes très déterminés qui avaient tous une particularité commune assez étonnante : celle d’être suivis depuis longtemps par le FBI...

Nos apprentis terroristes avaient eux-même mis la puce à l'oreille aux employés de l'hôtel californien de Los Angeles où ils étaient descendus : en demandant expressément à ce qu'ils ne touchent absolument pas à leurs affaires. Le lendemain même des attentats, ce sont donc les employés de ce même hôtel, qui, traumatisés par ce qu'ils avaient vu toute la journée précédente à la télévision et toute la nuit qui avait suivi, avaient averti le FBI. Pensez-donc : ce n'était pas un départ, qu'ils avaient effectué, mais bien une fuite précipitée, et la preuve en était ce qu'ils avaient laissé, justement, dans leurs chambres où les employés n'avaient pas le droit de cité. En vrac, des ordinateurs portables, un téléphone portable écrabouillé, mais aussi des uniformes de pilotes de compagnie aérienne et une liste avec le nom des membres de l'équipage de l'avion qu'ils auraient dû prendre... choses qu'ils auraient dû embarquer si leur mission n'avait pas été brusquement annulée semble-t-il, pour des raisons que l'on ignore. Le plus étonnant, dans l'arsenal d'affaires étant... les uniformes : à quoi auraient-ils donc pu servir si les pirates étaient montés à bord de l'avion ? A mourir en accomplissant un vieux rêve ? S'habiller en pilote avant le dernier crash ? C'est totalement anachronique, ces uniformes dans la théorie des pirates prenant les commandes en vol ! Et si ce n'était pas le cas, que faire des personnels qui auraient reconnu qu'il ne s'agissait pas de vrais pilotes dès l'embarquement ? A quoi rimaient donc ces uniformes ?

Le FBI ne se fera pas longuement prier pour débouler et les saisir ces beaux habits : comme on le sait, toutes les cellules terroristes ayant participé aux attentats du 11 septembre étaient suivies depuis longtemps, et les pirates connus et répertoriés. Ce qui a expliqué la rapidité à en donner les noms dès les premières heures de l'attentat, en prétextant d'avoir retrouvé des documents, dont des passeports, dans des circonstances qui défient l'entendement. En bon terroristes rodés, nos trois larrons avaient filé dès l'ordre de quitter le lieux, abandonnant ce dont ils n'avaient plus besoin. Le lendemain même, ils débarquaient tranquillement à Heathrow et se faisaient les plus discrets possibles, attendant que l'effervescence retombe, et ne prenant un avion que deux jours après encore vers une destination sans surprise connaissant leurs passeports : Doha, la capitale du Quatar, qu'ils rejoignaient le 13 septembre, où depuis dix années maintenant ils sont censés ne plus exister. Qu'ils fassent le mort, est de bonne guerre pour un espion classique : ce qui l'est nettement moins, c'est le silence du FBI sur leur existence californienne jusqu'à la veille des attentats. Un FBI venu rafler le contenu des chambres... mais sans jamais en avoir pipé mot depuis dix années, et encore moins être allé déposer lors des auditions de la commission sur le 11 septembre, ce qui n'est pas sans inquiéter à vrai dire... comme le disait vertement Daily Cos ce 2 février, "le FBI, CIA, et le DHS (le département du Homeland Security) se sont assis sur cette information pendant neuf années"... (Nota : le Homeland Security ayant effectivement été créé en novembre 2002).

Ce n'est pas la première fois que le FBI joue à ce jeu malsain de laisser faire des supposés terroristes, mais avec le 11 septembre, il semble bien que cela ait été la norme durant plusieurs années, au moins deux, disons, de 1999 à 2001. Je vous avais déjà raconté ici-même l'histoire d'une autre cellule dormante, bien éveillée celle-là, se situant en Floride, car pour moi c'est cette cellule-là qui était maîtresse d'œuvre de toute l'organisation. Celle dirigée par un islamiste de pacotille plutôt noceur invétéré qui s'adonnait au passe-temps favori en Floride, le commerce de cocaïne, et qui, accessoirement prenait des leçons de pilotage dans une école ayant des liens étroits depuis des lustres avec... le FBI et la CIA. Mohammed Atta, revenu d'Allemagne où la CIA l'avait harponné pour en faire un parfait Lee Harvey Oswald bis : les américains sont comme ça, ils sont répétitifs. Ils font la guerre en Afghanistan comme ils ont mené au désastre celle du Viet-Nam, et continuent à manipuler l'opinion avec des théories officielles sur des immeubles s'effondrant sur eux-même après avoir été heurtés par des avions ultra-rapides dont un (au WTC 1) au quart supérieur de la hauteur de l'immeuble. N'importe quel démolisseur vous signalerait qu'abattre un immeuble par le haut est par définition même une entreprise de longue haleine, et qui ne peut en aucun cas provoquer un effondrement aussi rapide que ce qui a pu être vu. Aux Etats-Unis, les immeubles qui s'effondrent sont comme les balles magiques qui traversent les présidents et jouent au ping-pong sur la portière et le tableau de bord des décapotables. Ils tombent on ne sait comment, mais ils tombent sur eux-mêmes comme si leurs étages inférieurs n'existaient pas et comme si leur corps central et les étages périphériques étaient faits de la même manière et avaient la même résistance. D'un côté, on a une balle rebondissante, de l'autre un mille-feuilles magique : il n'y a pas, Walt Disney, qui bossait lui-même pour la CIA, a su faire de plusieurs générations de grands enfants qui s'émerveillent sans trop se poser de questions.

En Floride, en effet, où une des cellules, surveillée de près par le FBI avait quasimment pignon sur rue. Au point de se passer des services d'un prétendant, Adnan Al Shukrijumah, que beaucoup voient aujourd'hui comme l'infiltré trop voyant de service. Je vous avais expliqué ici-même cet autre incroyable épisode, repris de USA Today qui l'avait offerte à ses lecteurs le 15 juillet 2003 : " Au printemps de 2001, les agents avaient suivi deux hommes qui ont arpenté Hollywood/Pines, préparant ce qu’ils appellent un djihad islamique, ou guerre sainte, des attentats terroristes dans le sud de la Floride, ce qu’ils disent alors à un informateur du FBI. Ces hommes, considérés comme des "aspirants", al-Qaïdistes, ont tenté en vain de convaincre leur ami El Shukrijumah de se joindre au complot. Deux jours plus tard, les deux compères arrêtés plaidaient coupable des accusations de complot contre le terrorisme, apparemment sans réaliser qu’ El Shukrijumah faisait partie d’Al-Qaïda"... Et déjà, je vous avais signalé que ça ne tenait pas debout cette histoire : "Rien ne tient debout dans cette fable. Si des terroristes du "sud de la Floride" étaient "suivis", nécessairement, dans le lot il y avait Atta : les Etats-Unis, en 2003, dans USA Today admettent et reconnaissent qu’ils étaient donc bien sur sa trace depuis longtemps ! Selon certains, Atta était inscrit depuis 1999 au BJ’s Wholesale Club, un magasin d’Hollywood en Floride, où il a sa carte. Dès octobre, Mohammed Atta et Marwan Alshehhi prennent des cours de pilotage chez Huffman Aviation. Ils se rendent régulièrement à la mosquée Hijrah à Miramar, tenue par Gulshair Shukrijumah, plutôt radical, car elle est proche de leur habitation, et de leur lieu d’entraînement sur l’aéroport d’Opa-Locka... Et le FBI serait passé à côté d’eux sans les voir ???" vous avais-je dit. Non, là encore c'était impossible que le FBI n'ait pas été au courant : le père d'Adnan Al Shukrijumah, imam virulent de la mosquée Masjid al-Hijah, était sous écoute depuis une bonne paire d'années !

Ce rassemblement de terroristes putatifs largement manipulés autour d'Atta était connu sous le nom de code "d'Able Danger". Selon un député américain, vendeur d'armes à ces heures, le dossier complet d'Able Danger a soudainement disparu des ordinateurs de la Défense, à l'intérieur du Land Information Warfare Activity (ou LIWA). Anthony Shaffer avait déposé, en 2006, dans le sens d'une destruction voulue et forcée devant le Comité des forces armées de la Chambre des représentants. Rien n'y avait fait, pourtant. Une destruction sur ordre de Tony Gentry, le responsable de l’Army Intelligence and Security Command (AISC), qui avait alors dit à l'officier chargé de supprimer les traces comprommettantes (le major Eric Kleinsmith), sous l'apparence d'une menace même pas voilée : "n’oubliez pas de tout détruire, sinon vous irez en prison".... 2,5 terabytes avaient ainsi été effacés. Shaffer avait alors dit lors de sa courageuse déposition : "pourquoi est-ce que cette opération, qui fut créée en 1999 pour cibler al-Qaïda globalement de manière offensive, pourquoi a-t-elle été interrompue au printemps 2001, 4 mois avant les attaques ? Je ne peux répondre à cela non plus. Je peux vous dire qu’il m’a été ordonné de laisser tomber cette opération directement par un général 2 étoiles"...

Nos trois larrons étaient arrivés de Londres à New-York trois semaines avant les attentats. Largement le temps de se promener en quelque sorte : d'aller visiter le WTC, mais aussi la Maison Blanche, qui aurait pu être leur objectif "personnalisé", pour beaucoup d'observateurs, et même le Pentagone. De sacrés touristes, donc ! Guidés le long de leur parcours de reconnaissance par Mohamed Al Mansoori, suspecté d'avoir aidé à s'installer les 19 autres pirates. Un gars passionnant, ce Mansoori, qui avait comme adresses trois endroits aux Etats-Unis : Mohamed Al Mansoori, : à Irvine et à Corona, en Californie, dans la banlieue de Los Angeles, mais aussi à La Mesa..., à savoir à San Diego (et non pas dans le haut lieu des magouillages de la CIA en Arkansas...). Selon la commission de branquignols qui a remis un rapport pire que celui de la commission Warren sur l'assassinat de Kennedy, les "terroristes auraient pu bénéficier d"un réseau au sein même du terrioire", mais dont "personne n'a réussi à retrouver la trace"... Effectivement : sur les 300 personnes d'Arabie Saoudite ou du Quatar que le FBI souhaitera interroger à propos du 11 septembre, Mohamed Al Mansoori ne figurera même pas ! 

Un Mansoori qui pourtant prenait sa première leçon de pilotage le 4 avril 2000 au National Air College de San Diego... rejoint très vite par ses deux amis Khalid al-Mihdhar and Nawaf al-Hazmi, et par un troisième, Hani Hanjour, venu de Dubaï via Paris. Tous se voyaient à la mosquée Masjid Ar-Ribat al-Islami  de San Diego, dirigée par Anwar Al-Awlaki, une mosquée située pile entre la Mesa et San Diego. Et tous étaient déjà suivis par le FBI, dès 1999, au point de se rendre plus tard à une autre mosquée connue, celle de Dar Al-Hijrah à Falls Church, en Virginie. Toujours suivis de près par les fin limiers du FBI... et même pistés par l'ineffable Rita Katz, qui s'y rendra en burqa équipée d'un magnétophone, selon ses dires, pour aller enregistrer les prêches enflammés d'Al-Qaida, selon elle. Des documents que l'on a jamais entendus, alors qu'elle nous abreuve depuis des années de cassettes audios de la voix d'outre-tombe de Ben Laden... à propos d'Hanjour, voilà ce que j'ai pu écrire ailleurs : "c’est à Tucson, par exemple, que débarquera ainsi en 1991 Hani Hanjour, présenté comme étant un des pilotes Kamikazes du vol 77 qui est censé s’être écrasé sur le Pentagone. L’homme reste depuis un mystère complet : il n’avait pas de travail mais à dépensé des milliers de dollars en cours pour apprendre à piloter. Quelques mois avant le vol final, il avait tenté un brevet de pilote 737 mais avait été recalé avant même d’avoir pu décoller, en raison d’un anglais trop mauvais et d’une connaissance de l’appareil par trop minimale.Tout le monde se demande encore comment un pilote aussi peu expérimenté aurait pu réussir l’arrondi final parfait qui conduit au Pentagone… en rase-mottes ! Dix ans passés aux Etats-Unis avec autant d’argent sans jamais avoir eu d’emploi déclaré, de 19 à 29 ans : le cas est plus qu’étonnant. A moins d’avoir de bons protecteurs… tout le monde songe… à la manne saoudienne, question finances, et au FBI … question sécurité."

Et pour ceux qui l'ignoreraient encore ; le "fameux" Anwar Al-Awlaki (*) n'est autre que celui réfugié depuis au Yemen, qui ressemble comme deux gouttes d'eau à l'acteur du film de Zemeckis avec Michael Douglas et Kathleen Turner (Le Diamant du Nil), et qui a été présenté toute l'année dernière par l'administration d'Obama comme étant le "nouveau Ben Laden"... jusqu'au jour où quelqu'un a fait remarquer qu'en 2002, et donc après les attentats, il arpentait encore les allées du Pentagone, invité comme "spécialiste" de la question terroriste... il y avait même dîné, un soir. Aujourd'hui, c'est paraît-il celui qui aurait inspiré la tuerie de Fort Hood du Major Nidal Hasan, ou aurait été à la base de la tentative en slip artificier, ou même, tiens, pourquoi pas à la base aussi du coup des fameuses "imprimantes piégées" : autant qu'il serve à tout, avec un aussi beau CV. Selon Michael Leiter, qui a beaucoup bombardé au Kosovo et brouillé les téléphones et les radars adverses à bord de son Prowler, devenu depuis le "Director of the U.S. National Counterterrorism Center (NCTC)", il aurait eu bien entendu "un rôle majeur" dans l'attaque au slip piégé d'Umar Farouk Abdulmatallab, cet autre grotesque fiasco. Pour sûr, ce doit être aussi un spécialiste du sous-vêtement ! Anwar Al-Awlaki avait en fait été reconnu par un employé des services de Défense, qui avait réussi semble-t-il à ne pas le confondre avec l'impayable Avner Heisenberg, le "vrai" Diamant du Nil.... on en sourit, car tout cela est en effet de plus en plus grotesque : plus on en apprend, plus on trouve derrière l'organisation du 11 Septembre des groupes d'apprentis terroristes, tous mauvais pilotes et, tous venus d'Arabie Saoudite ou du Quatar ou de Dubaï, suivis comme leur ombre par un FBI qui n'aura jamais rien fait pour les arrêter. Ça s'appelle tout simplement de la manipulation, ne cherchons pas plus loin désormais. Et les trois pieds nickelés révélés par Wikileaks ne font donc aujourd'hui que s'ajouter aux autres...

 

(*) annoncé mort  en décembre 2009 par le "super tunisien" de Drzz... (gasp !)


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

127 réactions à cet article    


  • Ann O’Nymous 3 février 2011 12:32

    Intéressant.


    • robert 3 février 2011 18:26

      Ce qui est intéressant c’est le niveau de vote des posts qui s’appprochent de la Vérité
      Plus c’est proche plus il y a de moins
      Encore un très grand merci à Morice


    • loadmaster 3 février 2011 12:38

      Oulla le 911 c’est une sombre affaire !! même sur le site Reopen 911 ils ne sont pas d’accord entre eux sur qui a fait quoi !!

      Ce que j’en pense perso !!

      Hanjour était autant aux commandes que moi je dis la messe le dimanche ! ( plutot un pilote aux commandes d’un Joystick à bord d’un C130 qui volait pas loin du pentagone )

      Shankville avion abattu par la chasse americaine, objectif ! la maison blanche , mais trop tard !
      pour les deux tours encore avion télécommandé à distance ( ce qui est tout à fait possible )
      les pseudos terroriste ! manipulés par la CIA ou les faucons Néocon Américain !!

      les appelles téléphonique avant les craschs !! rigolade là, je suis mort de rire !!
      et humm ce n’était pas le frere de Busch responsable de la sécurité au WTC

      SI un jour la véritée éclate !! elle fera du bruit dans le landerno, mais je ne suis pas sur qu’un jour on sache vraiment le déroulement des oprérations , !!!

      pour vous faire une idée , juste une idée voir le site Reopen, il y a à boire et à manger , mais en sachant lire entre les lignes , vous vous rendrerz compte qu’il y a vait le champ libre ce jour là pour une attaque en régle !! ( 3 F16 ) seulement pour la défense des US et des F15 qui font des ronds dans l’eau bien loin


      • Cocasse cocasse 3 février 2011 12:53

        Oulla le 911 c’est une sombre affaire !! même sur le site Reopen 911 ils ne sont pas d’accord entre eux sur qui a fait quoi !!

        Etant donné l’opacité générale et volontaire sur cette affaire, c’est plus facile de savoir ce qui en toute raison n’a pas pu avoir lieu, que ce qui a vraiment eu lieu.


      • non666 non666 3 février 2011 13:07

        4 avions partent dans la version officiele :

        Mon premier dans la tour Nord s’est fiché.
        Elle tombe

        Mon Deuxieme, dans la tour sud a eu un rendez vous.
        Elle tombe.

        Mon troisieme aurait finirt dans le pentagone
        Un gros trou y est constaté quoiqu’insuffisant pour un tel avion.

        Mon quatrieme fait un premier virage vers New York, la chasse annonce l’avoir dans le radar, l’avion s’oriente vers l’ouest et tombe a shansville
        La tour 7 tombe quand meme...

        C’est la VO qui affirme que l’avion visait la maison blanche pour coller avec un livre a succès.


      • 2102kcnarF 3 février 2011 13:41

        Oulla le 911 c’est une sombre affaire !! même sur le site Reopen 911 ils ne sont pas d’accord entre eux sur qui a fait quoi !!

        .......non, moi je trouve pas, c’est clair comme de l’eau de roche, limpide, ca coule de source, c’est cristallin, translucide, transparent je dirais même ! Enfin si vous connaissez les tours de magie, de prestidigitation, si vous avez votre diplôme de sorcier vaudou ou si vous avez fait une école de journalisme ....

        ...autrement il faut être spécialiste en démolition controlée, expert en nanothermite. Bref avoir fait de vrais études (!)


      • Ariane Walter Ariane Walter 3 février 2011 14:14

        Pas mal !
        Je me disais aussi que le 7 aurait dû recevoir un avion qui s’était perdu en route !!

        ca a dû chauffer sec , ce jour-là, entre les décideurs !! On pull ou pas ???
        Ils ont quand même attendu un long moment.

        Je me demande si l’histoire de l’anthrax après n’était pas une diversion pour éviter trop de questions justement.
        Tout en sachant que ces questions la plupart des gens ne se les posaient pas puisque tt le monde était persuadé d’avoir affaire à Al Qaida.


      • loadmaster 3 février 2011 14:40

        Mais bien sur ont est tous des cons !! tu serais pas 1 membre de la secte Reopen par hasard !! ? ( si t’es pas spécialiste t’es un con )

        mais quand je lis sur reopen des conneries sur les avions ,moi qui bosse dedans tous les jours je me marre grave ! ( du style ils ont ouvert les portent et ont sautés en parachute ) mais bien sur !! )) ))




      • Onegus Onegus 3 février 2011 14:54

        loadmaster : « mais quand je lis sur reopen des conneries sur les avions ,moi qui bosse dedans tous les jours je me marre grave ! ( du style ils ont ouvert les portent et ont sautés en parachute ) mais bien sur !! )) ) »

        Merci de donner un lien vers l’endroit où tu as lu ce genre d’affirmation sur le site de reopen, jusqu’à preuve du contraire cette connerie est sortie de ton propre esprit. Sinon, quel est ta qualification « dans les avions », histoire qu’on puisse juger ton niveau de crédibilité ? 

      • non666 non666 3 février 2011 15:13

        Sur l’Anthrax, disons que quand les examens ont montré que les souches venaient de labo US , sous controle du gouvernement on a montré discrtement un suspect (qui n’a jamais avoué) et on l’a suicidé....

        Mais pour la presse, si on mesure les centaines d’articles, de reportages , de news sur cette affaire de l’anthrax et les dementis ridicules sur l’origine US , on est bien obligé de reconnaitre qu’on a un rapport de 1 à 1000.

        1000 elements affirmant que c’etait un coup d’Al quaida (ce que les gens ont retenus) pour 1 article validant une thèse d’un acteur unique et fou travaillant pour le gouvernement.
        Au final, les buts de guerres sont victorieux : le public croit en l’Ennemi islamiste intégriste.

        Demandez autour de vous dans votre entourage : combien de personnes connaissent ils la chute(meme la version officiele d’un acteur unique US fou ?


      • loadmaster 3 février 2011 15:52

        Va chercher dans la rubrique « world trade center » i l ya 14 pages mais c’est dedans
        pour mon CV cherche sur Agoravox et tu vas trouver !!


      • Leviathan Leviathan 3 février 2011 16:02

        Concernant les attaques à l’Anthrax, il faut avoir vu le documentaire « Marchands d’anthrax » de Bob Coen. (France, 2009, 86mn) diffusé sur Arte, le 16/09/2010.

        http://www.dailymotion.com/video/xevzq7_arte-marchands-d-anthrax-1sur5_news


      • Traroth Traroth 3 février 2011 17:02

        « Va chercher dans la rubrique »world trade center « i l ya 14 pages mais c’est dedans 
        pour mon CV cherche sur Agoravox et tu vas trouver !!  »


        Bref, des bobards...

      • Onegus Onegus 3 février 2011 19:08

        Oui, zero crédibilité le loadmaster, et en plus il confond le forum de reopen, où les propos de chacun n’engage que lui-même, et le site qui représente les positions de l’asso... Bref, un clown de plus.


      • Philou017 Philou017 4 février 2011 08:52

        pour mon CV cherche sur Agoravox et tu vas trouver !!

        Il est sans doute bagagiste....ses propos sentent l’expert en double fond.


      • Pyrathome pyralene 3 février 2011 12:46

        Passionnant, comment se fait-il que ces trois gugusses ne soient pas sur la liste des personnes recherchées de la cia ou du fbi ??
        Il semble même que l’on retrouve leurs profils sur facebook...exemple pour Fahad Abdulla mais pour les autres, idem....


        • non666 non666 3 février 2011 13:10

          Visiblement il y a 2 catégories de terroristes le 11 septembre :
          1) la première catégorie annonce vivre malgrès le fait que le FBI les designe comme etant les membres du commando.
          Ils ont en commun de s’etre tous fait volé leurs passeports les mois precedents...

          2) La deuxieme concerne des identités de gens ayant tous leurs alter-ego dans la CIA...
          ...ou dans les compagnies privées, maintenant que ces services sont privatisés..


        • Pyrathome pyralene 3 février 2011 21:52

          Bien sûr, on l’a compris, les pseudos terroristes n’étaient là que pour tenir la chandelle et porter le chapeau bien trop grand pour des crétins nobélisés......ainsi que les avions pour le spectacle, la cerise sur le gâteau en quelque sorte !!


        • loadmaster 3 février 2011 13:00

          humm le père de Atta dit l’avoir eu au téléphone la semaine suivante des attentats , c’est bien sur à prendre avec des pincettes !! mais quand mon fils m’appelle , je n’ai pas à lui demander de confirmer si c’est bien lui !!!

          et pour ceux qui ne veulent pas croire qu’un petit nombre de personne peuvent sacrifier des compatriotes , regardez donc les événements depuis 2001 et ce que cela a pu faire en terme de chiffre d’affaire rien qu’en vente d’armes !!! y a pas de petits profits !

          Et si conspiration et inside job il y a eu , je ne suis pas persudé que Busch ( fils ) eu était au parfum , le père j’en suis bien moins sur !!


          • non666 non666 3 février 2011 13:16

            La bonne nouvelle , c’est que momo ne croit plus trop a la version officiele.
            Il y a quelques années il criait au complotisme et montrait les sites « expliquant » la VO.
            Il est pardonné, nous l’acceuillerons au paradis des jjustes...

            La mauvaise nouvelle c’est que desormais il est sur les pistes du type Eric laurent/ Wikileak qui multiplient les fausses pistes en direction de l’arabie seaoudite, du Pakistan, de Bush et de ses seuls amis initimes.


            • 2102kcnarF 3 février 2011 13:29

              Il se rapproche, il se rapproche ....sa stratégie l’encerclement, puis il fondera sur sa cible !


            • Pyrathome pyralene 3 février 2011 13:47

              La bonne nouvelle , c’est que momo ne croit plus trop a la version officiele.....

              Je m’inscris en faux de cette affirmation, cela fait bientôt quatre ans que je suis un fidèle lecteur de morice, et je ne l’ai jamais entendu faire l’apologie de le la théorie officielle.....D’ailleurs moi non-plus, ça fait dix ans que je ne crois plus un traitre mot de cette immonde mascarade et le jour même j’ai avancé sans aucune preuve que ce coup était monté, et depuis, les éléments publiés au fur et à mesure n’ont fait que me conforter dans mon opinion.....


            • morice morice 3 février 2011 20:43

              La bonne nouvelle , c’est que momo ne croit plus trop a la version officiele.


              Je ne l’ai jamais été ici, et j’y écris depuis 2007. Une bande de zigomards mal léchés est allé en effet ressortir ma position de 2001 à 2004 dans un site suisse, dont je ne me suis jamais caché : pendant 3 ans je vais participer à un site où des bien plus jeunes que moi vont réussir à me convaincre, notamment en me donnant des adresses de sites où figuraient les vidéos aujourd’hui sur Reopen . J’ai commence EFFECTIVEMENT comme supporter de la thèse officielle et ne peux absolument plus la soutenir aujourd’hui : j’aurais mis 3 ans à le comprendre, ce qui prouve deux choses : qu’il fallait de bons arguments pour y arriver, car je suis plutôt du genre coriace, et qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas.

            • fonzibrain fonzibrain 3 février 2011 23:18

              morice 


              tu as cru à un moment que trois abrutis dans leur grotte avaient pu transformer en poussière deux tours de 400 metre de haut ????? lol

              tu me sidères sur ce coup la

              en tout, une chose positive, peut etre changera tu d’avis sur les chemtrail comme le 911 !!!


            • morice morice 4 février 2011 08:36

              en tout, une chose positive, peut etre changera tu d’avis sur les chemtrail comme le 911 !!!


              certainement pas : vous confondez tout, et comme Meyssan faites un tort énorme au mouvement, assimilé grâce à vous à un négationnisme, dont vous êtes hélas partisan : le jour où vous retirerez votre frontispice antisémite de votre site, ça ira mieux dans votre tête ; Fonzibrain.

            • armand armand 3 février 2011 13:18

              Bien sûr Totenkopf...
              Nous savons tous que les vrais responsables sont es Sages de Sion et les Francs-Macs !


              • 2102kcnarF 3 février 2011 13:31

                Si c’est vous qui le dites ....


              • Pyrathome pyralene 3 février 2011 13:51

                Il fait son boulot d’enfumage, comme d’hab.......le hasbara-man !


              • armand armand 3 février 2011 14:24

                Bien sûr pyromane,

                Et libre à toi de croire aux gentils bisounours de wahhabis...


              • Pyrathome pyralene 3 février 2011 15:17

                Et libre à toi de croire aux gentils bisounours de wahhabis....

                Croire ? non, entendre du factuel....
                la croyance en la vo est un cas de soucoupisme sectaire évident, comme se prosterner devant une idole ou un gourou et boire ses paroles d’évangiles....... ou d’évangélistes ? smiley


              • morice morice 3 février 2011 20:52

                Et libre à toi de croire aux gentils bisounours de wahhabis...


                Armand, vous êtes un fieffé imbécile : pas plus Pyralène que moi ne soutenons les talibans : mais emporté par votre extrêmisme, pour vous tout ce qui dénonce une exaction US est supporter de la charia : c’est être imbécile que de le penser, alors je vous le redis, au cas où vous n’auriez toujours pas compris.. relisez-ça, vous pourrez aussi m’appeler prophète après, mais pas celui à qui que votre petite cervelle songe..


                prophétique, oui :

                Wikileaks n’a pas fini de faire trembler les puissants. Et les menteurs également, ceux qui trompent tous les jours leur monde. Parmi ceux-ci figurent bien sûr des hommes d’Etat, mais aussi des hommes de religion, et parfois les deux à la fois, certains Etats ayant établi la prééminence de leurs leaders sur des bases religieuses. Les Emirats sont, dans ce sens, les victimes privilégiées de Wikileaks, qui a montré en effet leur incroyable duplicité. Depuis que Dubaï s’est effondré comme un château de cartes, on s’est aperçu (enfin) qu’il reposait véritablement sur du sable, et sur aussi pas mal de mensonges. En Arabie Saoudite, idem : la société présente deux côtés radicalement opposés : d’une part une jeunesse avide de vivre au XXIeme siècle, de l’autre un pouvoir tentant de la juguler avec des lois d’un autre âge. L’implosion est proche, tant cette disparité entre nouveauté et réaction devient flagrante. Le creuset de ruptures sociales prochaines existe dans ces pays, et il est navrant de constater aujourd’hui que ce tour de vis réactionnaire est récent : dans les années 90, tout le monde s’attendait à un affaiblissement de ce genre de gouvernement, reposant sur une surdité totale face aux aspirations individuelles. C’est un dernier sursaut, sans nul doute. Place à la future débâcle de ces sociétés féodales hors du temps.

                et ça date du 30 décembre, AVANT la Tunisie et AVANT l’Egypte.

                La duplicité et l’hypocrisie saoudienne exposée au grand jour, c’est aussi la révélation de Wikileaks qui confirme ce dont on se doutait déjà : « derrière la façade du conservatisme wahhabite dans la rue, la vie nocturne de la jeune élite de Jeddah est palpitante », indique un mémo américain de novembre 2009, précisant que « la gamme entière des tentations et des vices est disponible - alcool, drogue et sexe - mais strictement derrière des portes closes« . 

                Quid donc de ses émirs et de leur duplicité fondamentale ou de leur violence cachée ? Un livre passionnant, que je vous recommande, a fait le tour de la question et sa conclusion est assez étonnante : selon cet ouvrage passionnant signé Gilles Kepel  »Jihad, expansion et déclin de l’Islamisme« , le wahhabisme, dérivé saoudien de l’islam se mourrait littéralement en fait dans les années 80-90 : l’évolution des mœurs était en marche, inéluctable, dans la population, et seule une frange de fêlés de la religion s’accrochait à de vieilles valeurs, ou tentait d’en exhumer face à la »dépravation« annoncée. En réalité, comme au Moyen-Age, les responsables du pays avaient bien compris cette inéluctable évolution et l’usage qu’ils pouvaient faire de la religion afin d’asseoir un pouvoir de type absolu, prétendu de droit divin.

                Dans l’histoire des temps, ça a toujours été le meilleur rempart contre les révoltes... qui pouvaient toujours se transformer en révolution : il suffisait d’une révolte des ventres affamés plus forte que les précédentes : des pays du Maghreb ont connu au XXe siècle des révoltes du pain dans des pays non féodaux qui ont fait vaciller le pouvoir (en Egypte et en Algérie, notamment). Tant que l’on ne coupera pas la tête d’un roi de France, on croira qu’il a le sang bleu, et qu’il est une sorte d’extraterrestre vivant parmi les humains et était donc... intouchable. Les émirs saoudiens le savent bien, mais ils ont choisi la solution de facilité, celles de lois hyper-strictes associées à une répression féroce afin d’asseoir leur autorité du temps de leur vivant (rien n’est prévu à long terme comme évolution de société : c’est un système clos et figé, s’il y a bien un parlement, il est croupion). Ce sont des Louis XVI en gandoura, en quelque sorte. Ça tiendra bien chez eux encore une ou deux générations : en France ça a tenu au minimum huit siècles ! Les habitants du pays ne sont pas des êtres humains à part entière, mais des serfs ; »taillables et corvéables à merci« . Leurs travailleurs sont leurs esclaves. On n’a pas rêvé meilleure dictature : elle est de droit divin.

                Comme le souligne dans sa critique Vincent Vier, pourtant, l’islam, historiquement, s’acheminait avant 2000 vers un islam modéré, et c’est bien ce que disait Kepel.  »La thèse défendue par Kepel est la suivante : le développement de l’Islamisme correspondrait à une phase de tension liée au contexte socio-économique et politique des années 1970-80, mais sa faillite à la fin du siècle ouvrirait la voie au pluralisme et à la démocratie. Il convient ici d’explorer plus en avant cette argumentation afin de mieux l’analyser. D’une part, nous dit l’auteur, l’avènement d’une nouvelle ère (moindre pression démographique et exode rural ralenti ; mondialisation accélérant l’occidentalisation) créerait aujourd’hui des conditions moins favorables à l’Islamisme. D’autre part, l’expérience d’une phase de repli identitaire permettrait paradoxalement à ces sociétés, en réaction à ces excès, de s’approprier pluralisme et démocratie, notions jusqu’alors perçues comme d’importation occidentale. Kepel montre que, lasses des promesses non tenues et des violences, les populations rejettent effectivement autoritarisme politique et Islamisme, de plus en plus renvoyés dos à dos, et ressentent une profonde aspiration au pluralisme. L’inflexion du discours islamiste modéré, qui s’inspire désormais de principes hier encore honnis (notamment en matière de droits de l’homme) s’inscrirait dans ce contexte nouveau". Qu’est ce qui a bien pu gripper le processus inéluctable, sinon l’attentat du 11 Septembre, en définitive, et la mise en valeur dans des proportions effarantes d’un individu devenu le chantre d’une vision réactionnaire de l’islam née en Egypte, et n’ayant séduit jusqu’alors qu’un petit groupuscule de fanatiques ?

                A partir de cette réflexion, une idée fondamentale apparaît en effet : n’aurait-on pas assisté à une coalition de fait entre un pouvoir wahhabite chancelant, fruit d’une hérésie religieuse selon certains, qui voyait la démocratie annoncée venir lui enlever sa place dans un délai de plus en plus bref, comme en Iran au seuil de l’an 2000 avec leurs mollahs chiites, et un autre pouvoir désireux de se trouver un ennemi lui permettant de tenir à flot une économie de guerre reposant sur les contrats faramineux passés à sa propre armée ? N’aurait-on pas assisté à l’accord entre deux pouvoirs afin de réallumer les flambeaux d’une vision de l’islam traditionnel qui périclitait ? Pour moi, ça ne fait aucun doute : il y a trop de preuves de l’ingérence de l’Arabie Saoudite dans les préparatifs ou la dissimulation de cet événement majeur. Je vous ai déjà dit, à la suite du visionnage de Power of Nighmares, qu’Al-Qaida était une fabrication complète et désormais un label apposé à n’importe quel mouvement terroriste inorganisé. Cela se confirme une nouvelle fois. L’islam, comme toute religion, ça se manipule, et ces dernières années le démontrent.


              • morice morice 3 février 2011 20:53

                La CIA c est de la daube les grands spécialistes du milieu vous le diront . 


                euh à ce jour ça fonctionne encore : regardez l’Egypte.

              • Philou017 Philou017 3 février 2011 14:38

                Mais si, c’est completement invraisemblable. C’est l’inverse qui apparait parfaitement pertinent.


              • Leviathan Leviathan 3 février 2011 15:47

                « Le très officiel mémorandum de la Commission nationale sur les attaques terroristes du 11 septembre (rapport de la Commission du renseignement du Sénat américain), intitulé « La Surveillance israélienne des futurs pirates de l’air et des suspects du FBI dans les attaques du 11 septembre et son échec à donner aux États-Unis les avertissements nécessaires : le besoin d’une enquête publique » (publié le 15 septembre 2004), rapporte de nombreux faits qui ne peuvent qu’alimenter la polémique. »

                Extrait d’un texte d’Aymeric CHAUPRADE, docteur en science politique de la Sorbonne, diplômé de Sciences Po Paris mais également diplômé en mathématiques et en droit international, consultable ici :

                http://www.archive.org/download/AymericChaupradeAnalyseDu11Septembre/chaupr ade11septembre.pdf


              • littlewalter littlewalter 6 février 2011 12:22

                @ Perseus,


                Concernant le WTC 7, de l’aveu mème du locataire des batiments Larry Sylverstein, la démolition a été décidée pour éviter de nouvelles pertes humaines : « They made that decision to pull and we watched the buiding collapse »


                IL EST CLAIR que le WTC a été démoli volontairement, malgré les polemiques sur le terme de « PULL IT » utilisé par Sylverstein. 


                Traduction : 
                « pull down
                1. To demolish ; destroy : pull down an old office building.
                2. To reduce to a lower level.
                3. To depress, as in spirits or health.
                4. Informal To draw (money) as wages : pulls down a hefty salary. »

                Cette déclaration devant les caméras a favorisé la théorie non officielle, a juste titre, puisqu’une démolition controlée d’un immeuble de 47 étages ne peut etre réalisée en une journée : il faut plusieurs jours de préparation 

                Il faut lire le remarquable travail de Steven Jones du departement de physique et d’astronomie : http://84.96.22.11/observabilis/documents/WTC911_StevenJones_FR.htm

              • loadmaster 3 février 2011 14:46

                je sens que Gonzague le pro VO ne va pas tarder à arriver !!! ))


                • Gonzague Gonzague 4 février 2011 07:42

                  Non non, je m’abstiens. Et je ne suis pas pro-VO. La « VO » n’existe que dans les cerveaux un peu malades de nos camarades reopéniens. Ce qu’ils nomment VO est le déroulement des événements. Je ne vois pas pourquoi je devrais la contredire. Je ne contredis pas l’évidence, je l’accepte, même si la propagande offcielle en amont se peut et se doit effectivement être critiquée. 

                  Mais je suppose que tout ceci vous échappe. 

                • morice morice 4 février 2011 08:37

                  . Je ne contredis pas l’évidence, je l’accepte,


                  catho, réac et pro thèse officielle : vous avez tout pour plaire aux neocons.

                • Gonzague Gonzague 4 février 2011 08:54

                  « Catho et réac » 


                  La vieillesse est un naufrage...

                • parousnik 3 février 2011 14:48

                  «  »Un vol reliant Los Angeles à Washington, à bord d’un Boeing 757 qui le lendemain ira se ficher droit dans le Pentagone«  »"

                  Aucun débris de cet avion au Pentagone... et le seul réacteur retrouvé n’appartenait pas a un Boeing...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès