Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La citoyenneté a un coût

La citoyenneté a un coût

JPEG Des locataires entendent un vacarme qui vient de la cave.

Au début ils ne bougent pas…. puis le bruit devenant plus important, ils descendent.

C’est alors qu’ils tombent sur plusieurs individus frappant très durement un homme couché à terre.

Invité à repartir et « rassuré » par les agresseurs : « ce n’est rien, on n’a pas besoin de vous », le locataire inquiet, non pour lui-même mais pour la personne blessée remonte dans son appartement pour appeler les secours.

Que faire ?

Se taire : c’est non- assistance à personne en danger et surtout ne plus pouvoir se regarder dans la glace.

Parler : c’est prendre des risques de représailles : les agresseurs ne ressemblent pas du tout à des enfants de chœur.

Mais, bon…Le locataire ne se met pas à raisonner et à calculer : pour lui une personne est en danger, il faut la secourir.

Les secours et la police sont arrivés à temps, tant mieux pour la victime….

Quant au couple consciencieux et leurs enfants en bas âges il vaut mieux qu’ils prennent du large car les agresseurs sont des « gros poissons » et un risque sérieux de représailles existe.

Rien n’est facile, il faut quitter son travail et en trouver un autre, déménager…..

Il n’y a pas d’indemnités qui existent, ni de protection de témoins, « on n’est pas en Amérique ici » explique avec une pointe de regret un policier.

C’est une histoire véridique qui se déroule dans une cité d’une ville de « province ».

Ces personnes peuvent légitimement s’interroger : Avons-nous eu raison ?

Ce qu’ils ont osé faire est tout à leur honneur mais cette histoire pose deux questions importantes :

  • La protection des personnes qui osent témoigner et l’aide y compris matérielle que devraient leur porter les institutions ;
  • La sécurité des familles, en général contre les trafics en tous genres et notamment de stupéfiant….

Des associations se mobilisent pour aider cette famille, moralement et matériellement. 

Mais il y a là un déficit du côté des pouvoirs publics qu’il faudrait combler.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 janvier 11:54

    « Il n’y a pas d’indemnités qui existent, ni de protection de témoins, « on n’est pas en Amérique ici » explique avec une pointe de regret un policier. »


    Prendre l’Amérique comme modèle de la protection des citoyens fôle la désinformation !




    • bourrico 7 7 janvier 12:04

      @M de Sourcessure

      Bel amalgame, bien hors sujet.
      El seul rapport avec le sujet, c’est que ça se parle des USA... ça fait léger comme élément de comparaison non ?
      Cela me conforte dans la piètre opinion que j’ai de vous.

    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 janvier 12:45

      @bourrico 7

      vous pensez que votre opinion intéresse quel pourcentage de lecteurs ?

    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 janvier 13:11

      @M de Sourcessure

      Le programme fédéral des États-Unis pour la protection des témoins (en anglais, United States Federal Witness Protection Program ou WITSEC) est un programme de protection des témoins créé en 1970, administré par le ministère de la Justice des États-Unis et exploité par le United States Marshals Service qui est conçu pour protéger les témoins menacés avant, pendant, et après un procès.
      On peut regretter que le dispositif français ne soit pas aussi complet, mais dans la situation décrite, il n’est pas question de procès. Dans la même circonstance, un citoyen américain est confronté au même dilemme.

    • Bracam Bracam 7 janvier 22:33

      @M de Sourcessure

      « @bourrico 7

      vous pensez que votre opinion intéresse quel pourcentage de lecteurs ? »

      Un renvoi de la question s’impose : votre réaction narcissique est de faible niveau, plutôt navrante. Je crois savoir que vous faites bien mieux par ailleurs. Vous avez pourtant bien compris ce que disait bourrico, fort à propos, j’en prends le pari, hors l’interpellation que vous ne supportez pas.

    • CRANACH 7 janvier 12:03

      Ce n’est pas sauf erreur de ma part ce qu’a été dit


      • Portalis 7 janvier 12:21

        Étudiant en droit, je ne peux être que d’accord sur le problème de droit que vous soulever.
        On punit ceux qui ne dénonce pas, mais parallèlement on protège pas ceux qui font leur devoir de citoyen. Au bout du compte, les témoins se mettent à calculer le pour et le contre


        • aimable 7 janvier 13:16

          @Portalis
          et il ne peuvent pas compter sur le voisinage pour les protéger, parce-qu’ils ne sont pas les seuls a avoir entendu mais les seuls a êtres intervenus !


        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 janvier 13:29

          @Portalis

          Une curiosité juridique : pendant longtemps, il n’existait pas d’obligation légale de porter secours. Cette disposition légale a été instaurée par le Régime de Vichy, dans le but d’obliger les Français à porter secours aux soldats allemands blessés.

          Actuellement, l’existence de l’obligation de porter secours semble aller de soi dans le droit français et n’est plus remise en cause.

          C’est la seule loi qui punit pour ce qu’on n’a pas fait et non pour ce qu’on a fait.


        • F-H-R F-H-R 7 janvier 16:49

          @Portalis

          Pire que ça…

           

          Récemment, un reportage présentait le cas, en France, de personnes n’ayant pas respecté le devoir d’assistance à personnes en danger, alors qu’il n’y avait pas de danger pour elle-même, et celui de personne ayant respecté ce devoir.

          Ce que j’ai trouvé hallucinant, c’est que les personnes n’ayant pas porté assistance, n’ont pas été poursuivies car non recherchées malgré les caméras de surveillance présentes sur les sites et celles qui se sont battues pour défendre une victime (notamment de viol), ont été condamnées à la prison avec sursis plus dommages et intérêts suite à la plainte de l’agresseur.

           

          D’une manière générale, ce qui ont l’occasion, de part leur profession, de voyager dans des pays « sensibles », savent qu’ils ne peuvent pas compter sur l’intervention de l’ambassade de France en cas de problème. C’est notamment une des informations communiquée par le service « Sécurité » de certaines entreprises, avant le voyage.

          Autrement dit, je n’ai jamais compté sur l’Etat Français pour tout ce qui touche à la protection des citoyens.

           

          Pour finir, je citerais l’exemple d’une amie, qui s’est faite agressée et volée par de jeunes délinquants. Bilan : fracture du crâne et contusion multiples ayant conduit à un arrêt de travail de plusieurs semaines et à la perte d’un emploi. Aucune suite n’a été donnée et les agresseurs courent toujours en dépit du fait que la police aurait pu les localiser grâce au portable volé et que ces mêmes agresseurs ont de nouveau été signalés à la police quelques jours plus tard.

          Deux poids, deux mesures, que la victime soit un quidam ou un représentant de l’autorité : Comment se fait-il que le voleur du scooteur du fils de Sarkozy ait été rapidement appréhendé ou que l’homme ayant fait une « quenelle » à Manuel Valls ai été interpelé ?


        • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 7 janvier 18:17

          @M de Sourcessure
          Bonjour,
          « C’est la seule loi qui punit pour ce qu’on n’a pas fait et non pour ce qu’on a fait. »

          C’est bien là un problème ! Pourquoi ne protèges t-on pas les citoyens ?
          Personnellement il y a une chose qui m’indigne depuis toujours et je n’ai pas vue personnes en parler.Cela concerne la base des lois. Ne dit ton pas « protection des biens et des personnes ! » Eh ! oui, il ne faut pas chercher plus loin.Les biens sont plus important,les personnes ne sont qu’inexistantes
          Et cela ressemble à la politique/gouvernance en générale.Elle n’est pas fait pour protéger les citoyens.
          Tu défends ta famille ou un inconnu tu risques d’être toi accusé et d’être inculpé.
          Tu passes ton chemin indemne ! Les lois sont faites que pour gagner de l’argent ,et faire peur.C’est al même chose que la vente libre de détecteur de radar et l’illégalité de s’en servir.
          Alors que nous vivons de plus en plus dans un monde qui n’est qu’intéressé par l’argent,comment s’en sortir.Voila la question.
          L’article,le sujet à des décennies et des décennies en retard.Rien de bien nouveau et de pire.C’est comme cela depuis un bout.


        • Samson Samson 8 janvier 17:46

          @M de Sourcessure
          « C’est la seule loi qui punit pour ce qu’on n’a pas fait et non pour ce qu’on a fait. »
          Pas plus mal, pourvu qu’on prenne les moyens de son application !
          Et bien rassurant que la loi républicaine s’aligne ainsi presque entièrement sur le point de vue développé par certaines versions du « Confiteor » : voilà qui devrait bien plaire à @Chalot et ses joyeux coreligionnaires !
          Nul doute qu’il ne tienne à cœur de Manu le Fourbe - haut tenant de la moralité républicaine et du respect de sa glorieuse devise - de compléter au plus vite la loi par l’introduction du délit de pensée ! smiley


        • jean-marc D jean-marc 8 janvier 19:30

          @aimable
          Bonjour,

          Eh oui, vous avez absolument raison.
          Mais d’une part les autres locataires risquent également des représailles en cas d’intervention, d’autre part il existe toujours un risque que la « victime », dont ne sait pas exactement le rôle sur l’instant, risque de se retourner contre vous.
          Ne riez pas, ça m’est personnellement arrivé : rouée de coups dans un hall de gare, la nana a pris la défense de son mec, en m’intimant de m’occuper de mes affaires.
          Un autre exemple : un jour, j’ai surpris dans mon entrée un dealer notoire connu des services de police, imbibé un max de schnouf, qui dérobait extincteurs, paillassons et colonnes cendriers (à l’époque on fumait encore dans les communs), forçait les boîtes aux lettres ; je l’amène « par le fond de la culotte » chez moi et appelle la police. Dix minutes après, on eût dit que c’était moi l’agresseur, et le comble lorsque j’ai prévenu le gus que si je le revoyais dans le secteur on le retrouverait au fond de la Deûle - j’habite Lille - avec aux pieds un bloc de béton (chose que je n’aurais jamais faite évidemment, je ne me vois pas comment faire pratiquement d’ailleurs) j’ai failli être serré pour menace de mort. Et ledit gus n’a pas même été placé en garde à vue ! Même les flics défendent ce genre d’individu, à vous dégoûter de tout.
          Ce qui explique, au moins en partie, la passivité qu’on constate chaque jour non seulement dans les immeubles, mais également dans les espaces publics : à chacun ses affaires, ses problèmes et sa croix, c’est tout.
          C’est bien triste, mais c’est la réalité.
          Bien à vous,



        • non667 7 janvier 13:27

          avec les bandit au gouvernement successif depuis 81 il ne faut pas s’étonner que les bandits soient mieux protégés que les victimes et honnêtes citoyens !
          a commencer par la suppression de la peine de mort .


          • doctorix doctorix 7 janvier 19:27

            @non667

            Je dirais depuis 1968....
            Pompidou et Giscard étaient deux sombres crapules au service des Rothschild, et c’est pour eux qu’ils ont pondu la loi de Janvier 1973, qui nous vaut une dette de 2.000 milliards, reposant sur du vent.
            Un de Gaulle nous manque, vraiment.
            Mais le moule est cassé.
            Et je ne vous suis pas sur la peine de mort : si vous l’aimez, alors il faut être prêt à tirer la goupille de la guillotine.
            L’êtes-vous ?

          • non667 9 janvier 14:47

            @doctorix
            Je dirais depuis 1968....
             oui bien sûr , mais vivant dans un milieu très modeste et gauchiste, je savais que la droite c’était les riches et qu’il ne fallait pas leurs demander d’être de gauche mais les combattre !
            ce qui fut fait victorieusement en 1981 !
            croyais-je ?
            concernant les rothschild le programme socialiste (110 propositions ) prévoyait leur nationalisation, c’est pourquoi quelques mois après l’ arrivé au pouvoir du ps, est arrivé aux info de midi un conseillé financier du ps pierre uri (visage chafouin de jean lacouture ! ) membre du bildelberg et de la trilatérale qui est venu rassurer les banquiers en leur disant de se calmer ,qu’il ne seraient pas spoliés ( cad qu’ils seraient rachetés/nationalisés un bon prix !)
            quand à la loi Pompidou/Giscard /Rothschild de 73 je n’ai pas souvenir d’une opposition ( d’un mai 68 ) de la gauche à l’époque alors qu’il s’agissait de la pire des mesures d’extrême droite capitaliste  ?
            rien non plus en 81 ?
            médiatiquement la 1° fois que j’en ai entendu parlé c’était sur ago. et par marine le pen 40 ans après  !

            sur la peine de mort : si vous l’aimez, alors il faut être prêt à tirer la goupille de la guillotine.

            L’êtes-vous ?
            si la victime était un de mes enfants  ? oui, sans aucun scrupule !,même actuellement je partirais à la chasse sans attendre la perpétuite de taubira  ! (wanted smiley  smiley )


          • foufouille foufouille 7 janvier 13:30

            Que faire ?
            charger l’arbalète ou le poudre noir.
            demain ces agresseurs tabasseront qui ils voudront de toute façon.
            aux USA, la protection des témoins est juste valable pour les grosses affaires.


            • Loatse Loatse 7 janvier 14:38

              Souvent ce genre de violences valent à leurs auteurs des peines avec sursis... (d’autant plus que les prisons sont saturées)


              Et ce cas précis (crainte de représailles voires représailles) étant plutôt courant, il serait judicieux que les juges les prennent en compte quand ce cas de figure se présente.

              On peut envisager par exemple que la peine soit immédiatement exécutée au moindre incident (insultes, dégradation de biens appartenant à la personne qui a dénoncé le délit) voire assorti d’un complément de peine.

              Je pense que cela aurait un effet dissuasif... Hormis le fait que, dénonciation ou pas continuer à vivre dans un tel voisinage (racaille squattant les caves, voisins indifférents) n’incite pas à y rester...

              Certains bailleurs n’hésitent plus à rompre le bail de familles de « facheux » (notamment lorsque ceux ci en plus de pourrir la vie du voisinage, d’être violent, dégradent les bâtiments, cassent lampadaires, tuyaux d’écoulement des eaux, boites à lettres, caméras, ampoules etc....), le tout à la charge des autres locataires bien entendu...

              Des futurs clients pour chalot qui viendront ensuite pleurer sur leur sort...Alors que ces casseurs et autres violents sont la résultante du manque total d’éducation et de sens civique qu’il impute à leur famille de leur transmettre...(dont il faudra bien un jour rappeler les devoirs envers et leur progéniture et envers la collectivité)

              et je suis d’autant plus en pétard que j’ai connu certains tous petits, livrés à eux même dés 3 ans du matin à tard le soir (qui venaient parfois à la maison) aujourd’hui en prison, certains pour braquage à main armée....



              • Esprit Critique 7 janvier 15:28

                Faut pas confondre et malanger les problémes :

                Dans une république digne de ce nom, les lois, et moyen de la police et de, la justice sont là pour dissuader définitivement et irrémédiablement les agresseurs de cette histoire et leurs complices !

                On a la société des élus qu’on s’ai donné, notement les idéologues elus en 2012. 


                • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 7 janvier 16:07

                  @Esprit Critique

                  Celui qui avait envisagé l’utilisation du Kärscher pour traiter le problème n’avait pas fait mieux.
                  Que l’on soigne une éruption cutanée avec de la pommade ou un bistouri, ça ne l’empêchera pas de revenir si on ne soigne pas l’origine de la maladie, virale alimentaire ou psychologique.
                  Dans la gestion de la société beaucoup de « responsables » espèrent que le masquage des symptômes guérira le mal. 
                  Au début ils racontent des bobards pour être élus, puis ils finissent par croire à leur propre imposture.

                • Loatse Loatse 7 janvier 15:51

                  Quand on cumule les peines généralement avec sursis , c’est sur qu’on hésite moins à se venger d’un « empêcheur de frapper en rond »...

                  Sentiment d’impunité ?

                  • elpepe elpepe 7 janvier 17:49

                    je suis comme aux US qui est un modèle a la matière, pour donne la possibilité a la population de s armer, seul garant de la démocratie d ailleurs ...


                    • elpepe elpepe 7 janvier 18:03

                      la protection des temoins c est pour un temoignage en court, il y a une confusion dans l article


                    • doctorix doctorix 7 janvier 19:43

                      @elpepe
                      Brillante idée : on a onze fois plus de chances de se faire descendre aux USA si on est armé que si on ne l’est pas.

                      Et 37.500 morts par an par arme à feu, c’est la preuve de la garantie d’une belle démocratie...
                      Au Royaume Uni, il n’y en a que 261 (8 en 1983).
                      Oui, les USA sont un modèle en la matière...
                      Le pire des modèles.

                    • lsga lsga 7 janvier 18:15

                      Que faire ? Sortir son flingue.
                      Ah non c’est vrai, en Europe, on n’a pas le droit d’être armé, et il parait que c’est bien.
                      Il parait qu’avoir les fascistes qui font 40% aux élections, l’État d’urgence, des filcs partout, et des militaires en armes dans les rues c’est mieux.
                      Le 2nd amendement américain a été rédigé par de grands révolutionnaires qui savaient parfaitement ce qu’ils faisaient. Le droit de port d’armes doit être rétabli.


                      • sleeping-zombie 7 janvier 19:10

                        @lsga
                        le port d’arme sans conscience de classe, ce sera juste le prolétariat qui flingue le lumpen. Et surtout le lumpen qui s’auto-agresse.
                        A population égale
                        USA : 7 prisonniers pour 1 en france.
                        et 4 homicides pour 1 en france.

                        Désolé, mais quitte à ce que les clochards au pied de chez moi s’engueulent, je préfère qu’ils règlent ça aux poings qu’aux flingues.


                      • sls0 sls0 7 janvier 19:18

                        @lsga
                        Chez moi il est très facile d’avoir une arme légalement, dans la rue les flics font pas chier en cas de port d’arme, à la limite 12€ et l’affaire est close.
                        La dernière fois que les flics sont venu chez moi pour embarquer un voleur que j’avais chopé, ils m’ont demandé pourquoi je ne l’avais pas descendu.*
                        * pour 7€ de vol tuer le voleur ça fait cher, déjà que j’étais gêner de l’état dans lequel j’avais mis le bonhomme pour 7€ et voilà le capitan qui me sort cette phrase.

                        Voilà un pays qui devrait plaire à lsga, sauf qu’il y a 25 fois plus d’homicides dont la plupart avec arme à feu, des vols il y en a plus avec la particularité qu’au dessus de 30€ on est braqué avec un 9mm.

                        Pour la défense, même un personne initiée aux Nouvelles Techniques de Combat se fait moucher par surprise. Pour monsieur tout le monde, vraiment pas nécessaire, un 9mm, c’est après 300-500 cartouches qu’on l’a bien en main, qu’il est rôdé. (il y a une majorité de flics, c’est du niveau un peu au dessus de monsieur tout le monde).

                        Je suis d’accord avec le deuxième amendement, comme l’Europe à tendance a s’assoir sur les constitutions, je comprend que les hommes politiques soient contre.

                        Pour résumer :
                        -Pour la défense du particulier être armé est contre productif.
                        -On serait armé, on jouerait moins avec nos droits, mais c’est un autre registre, c’est des droits civiques qu’on défend.

                        Si ceux qui sont censés défendre ces droits s’assoit dessus aux USA, le recours c’est les armes. Nous il parait que notre système démocratique est suffisant, je ne développerai pas ce serait un article et non plus une réponse à un commentaire. En vitesse quand même : J’ai quelques doutes depuis quelques années surtout depuis un référendum.


                      • doctorix doctorix 7 janvier 19:47

                        @lsga
                        T’as raison lgsa.

                        Quand on a une petite bite, il faut avoir un gros calibre.
                        Ca rassure.


                      • Hector Hector 8 janvier 08:51

                        @doctorix
                        Grosse ou petite, un calibre, ça rassure. Le problème est dans son utilisation.


                      • jean-marc D jean-marc 8 janvier 16:52

                        @lsga

                        Bonjour,
                        Auriez-vous des intérêts dans les pompes funèbres ?
                        Tout comme aux US, il y aura des hécatombes sanglantes régulières, bien plus inquiétantes de par leur fréquence (et bien souvent pour des motifs futiles, je mets à part les actes de banditisme, de dégénérés mentaux et les tireurs du dimanche qui ne sauront pas même que sur une arme à feu il existe un cran de sécurité qui leur éviterait notamment de se tirer une balle dans le pied) que les menaces d’attentats en France.
                        Déjà que la police perd le contrôle de ses nerfs et masque une bavure.........on voit vite à quel situation on peut facilement arriver.
                        Il existe déjà suffisamment de moyens illégaux de se procurer une arme, pas besoin de banaliser leur possession.
                        Je ne parle d’ailleurs pas même des armes blanches, déjà toutes en vente libre.........mêmes causes, mêmes effets.
                        Bien à vous, 

                      • jean-marc D jean-marc 8 janvier 16:57

                        @jean-marc
                        Pardon, « à quelle situation »


                      • lsga lsga 8 janvier 17:19

                        @jean-marc
                        on ne peut pas être révolutionnaire et contre le port d’arme.

                        Ou alors, vous allez chez les « révolutionnaires » du NPA et leur programme d’urgence keynésien. 
                         
                        Je suis contre la politique actuelle de François Hollande consistant à privé les cités de leurs armes.
                        Si les Fascistes sont élus par les campagnes françaises, comme Napoléon 3 jadis, les habitants des grandes villes qui refuseront ce résultat auront besoin de toutes les armes stockées dans les cités pour se défendre. La Commune : ça vous dit rien ? C’est LE modèle révolutionnaire Marxiste par excellence (Marx mettait en garde contre les révolution de type Française. La Révolution Russe aura été une révolution Française).
                         
                        Vu la politique d’Obama aux USA, la NRA va avoir besoin de nouveau débouchés commerciaux. Je les vois bien soutenir une nouvelle Commune en France en cas de victoire des pro-russes.
                         
                        Vivement. 

                      • jean-marc D jean-marc 8 janvier 20:27

                        @lsga
                        C’est votre avis, je le respecte.

                        Mais vous savez sans nul doute ce que je pense des révolutions, à la française ou pas : partout où elles se sont produites, initiées par les peuples eux-même ou orchestrées par des puissances tierces, elles n’ont entraîné qu’écroulement des institutions en place, chienlit totale, abolition des droits de chacun au profit de la confusion la plus totale, massacres, voire guerre civile pour finalement aboutir longtemps, parfois longtemps après aux mêmes institutions revisitées plus ou moins profondément. Vous n’avez qu’à le constater, c’est dans la pratique visible comme le nez au milieu de la figure. 1789 ne fait pas exception à la règle : aujourd’hui le simple citoyen est l’ancien serf, et l’ancien seigneur est l’argent, au final qu’y a t-il de changé ? Réponse rien sur le fond. L’ordinaire du serf est un tant soi peu amélioré grâce aux miettes distribuées au passage, et c’est tout. Le reste n’est que du vent et de la poudre aux yeux pour assagir le bon peuple et lui donner l’impression qu’il est souverain.
                        - Que vient faire Keynes dans le sujet ? On l’accommode à toutes les sauces simplement pour se sentir cultivé ?
                        - D’où sortez vos que Hollande (que je déteste d’ailleurs) veut priver les cités d’armes ? La sécurité des citoyens n’est pas assumable par eux-même, point barre, même chez soi la légitime défense est toujours sujette à caution, à juste titre. Quant aux armes elles sont soit en possession des différents services de sécurité et de l’armée. Etant donné la dissémination des armes en question, je vois mal comment attaquer les « stocks ». Ce sera plus simple de les faire entrer illégalement en France, comme aujourd’hui d’ailleurs. 
                        - Par ailleurs, nos institutions, même si elles sont loin d’être parfaites, ont au moins le mérite d’exister et encadrées, même si elles peuvent porter préjudice à certains.
                        Celui qui ne les accepte pas n’a qu’à s’exiler, l’herbe sera peut être plus verte là où il ira, et on en reparlera probablement. 
                        - La législation sur les armes à feu et le port des armes blanches ne date pas du quinquennat de Flanby !
                        - Laissez Mussolini, Hitler et les fascistes là où ils sont ; quant à MLP, si tant à compter qu’elle soit réellement fasciste et un jour élue, elle ne le sera pas par les campagnes, mais à la majorité des votants, y compris ceux des villes. Ceux qui votent le font en conscience et ceux qui s’abstiennent aussi, donc çà sera une élection « souhaitée par le peuple » et lui seul. Il en supportera donc les conséquences, c’est simplement logique. 
                        Bonne soirée,

                      • lsga lsga 13 janvier 19:11

                        @jean-marc
                        "elles n’ont entraîné qu’écroulement des institutions en place, chienlit totale, abolition des droits de chacun au profit de la confusion la plus totale, massacres, voire guerre civile pour finalement aboutir
                        longtemps, parfois longtemps après aux mêmes institutions revisitées plus ou moins profondément.
                        "
                        c’est là l’objectif même d’une révolution.


                      • sls0 sls0 7 janvier 18:28

                        Les états n’aiment les témoins de leur turpitudes et n’aiment les lanceurs d’alerte.
                        Entre truands il y a une certaine solidarité, on comprend se manque de réactions..


                        • blablablietblabla blablablietblabla 8 janvier 08:42

                          Bonjour, j’aime bien Mr de M de Sourcessure il a remplacé le petit Charles , prems prems forcément à vouloir poster le premier on fini par dire n’importe quoi.


                          Ceci dit la racailles sait très bien que les gens ont peur et c’est bien pour ça qu’’ils continuent , tant que la peur ne change pas de camps on s’en sortira pas .

                          A Montpellier ya eu un raz le bol de la part de la gente féminine pour cause de drague lourde dans les transports en commun , bientot on va se retrouver comme en Egypte ou en Afrique du Nord les femmes européennes seront sommés de se voilées sous peine d’attouchement ou de viol, voilà ce que la culture islamique produit !



                          • Le421 Le421 8 janvier 12:02

                            Ouais...
                            Un classique.,
                            Rue Gambetta, à ST ETIENNE, en rentrant du bowling vers 1H du mat’, j’ai été sortir de la merde un gars qui avait eu le tort, je l’ai su plus tard, de gagner au poker dans un ,des « clandés » d’à côté.
                            Trois balèzes en train de savater un gars dans le caniveau. De vrais héros !!
                            Moi ? Ben comme un con d’ancien militaire, du haut de mes 1m72 (mdr), je suis intervenu.
                            D’ailleurs, anecdote des anecdotes, pas plus de bougnoule que de beurre où je pense. Trois « bons » français bien blanc... Comme quoi !!
                            Les BAC sont arrivés avec leur R11 Turbo blanche de l’époque
                            J’ai fini avec une clavicule et des cotes cassées, mais le gars s’en est sorti. Il s’est d’ailleurs barré viteuf,.
                            Et j’avais un magasin rue Gambetta.
                            Ben, trois jours après, l’un des types s’est pointé au comptoir !!
                            Et le l’ai accueilli avec mes copains... Mr Smith et Mr Wesson.
                            Et à force de pérégrinations, j’ai pris 6 mois avec sursis.
                            Mais ils ne sont jamais revenus...
                            Par contre, la garde à vue sur les bâts-flancs en béton du Cours Fauriel, c’est plutôt cool, au mois de Décembre, au sens propre du terme si je peux dire.
                            A refaire ?? Sans aucune hésitation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès