• samedi 19 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Tribune Libre > La crise financière : jusqu’à la guerre !
15%
D'accord avec l'article ?
 
85%
(20 votes) Votez cet article

La crise financière : jusqu’à la guerre !

En prenant à leur compte la dette privée, les états ouvrent la porte à un autre type de règlement de la crise...

Nous voilà désormais en pleine crise et cet article n’a pas vocation à allonger la déjà longue liste de commentaires sur le sujet, commentaires a posteriori, dont beaucoup ont été écrits par des gens incompétents, qui n’avaient pas prévu la crise mais voudraient nous l’expliquer. Non, cet article est un article de prévision qui sera ou non corroboré par l’avenir, mais au moins, l’auteur de ces lignes prend-il un risque et soumet son appréciation aux aléas de l’histoire à venir.

 Remarquons que la crise financière est née dans le secteur du crédit immobilier aux Etats-Unis et que la première tentative de sauver le système a consisté en une quasi-nationalisation des institutions de prêt qui étaient en cause. Puis les mesures européennes sont venues conforter en partie cette approche américaine avec déversement d’argent public sur les banques (360 milliards en France, 480 milliards en Allemagne,… Et 1200 milliards au total de l’Europe). Puis s’est greffée une nouvelle recapitalisation d’AIG aux USA, un nouveau plan de relance américain qui va saigner un peu plus les finances publiques, des plans de relance peu coordonnés en Europe (26 milliards en France, 50 milliards en Allemagne…). Bref ! Le résultat de tout cela est un transfert de l’endettement privé à l’endettement public.

 On remarquera au passage que ceux qui se sont copieusement goinfrés dans les périodes fastes précédant la crise, n’auront pas à rembourser quoi que ce soit et, même s’ils ont perdu leur emploi, les traders et autres brokers ou je ne sais quoi, sont potentiellement à l’abri du besoin pour longtemps tant les rémunérations à la City, par exemple, était importantes (e.g. en 2005, pour un quant de 24 ans, un salaire fixe de 250 000£/an + un bonus pouvant aller jusqu’à 1M€). Nous avons donc, pour ces personnes, une quasi-immunité judiciaire. En effet, non seulement ils se sont enrichis personnellement, ont contribué largement à la crise, mais semblent être responsables mais pas coupables…

Revenons cependant à notre sujet. Tant que la dette est privée elle relève de la théorie des probabilités : vous prêtez de l’argent à quelqu’un et il y a donc un risque de défaut de remboursement. Si le défaut est trop important, le prêteur peut à son tour faire faillite, etc… Si votre débiteur fait faillite, vous en êtes pour vos frais, mais l’affaire ne va, en théorie, pas plus loin. Le problème est alors le suivant. Pour pallier les déficiences des acteurs privés, l’Etat s’en est mêlé en prenant à sa charge une grande partie de la dette. Soulignons l’idéologie délétère que cela sous-tend. En effet, l’Etat, en venant au secours de ceux qui auraient dû faire faillite soutien l’idée de l’immunité judiciaire dénoncée plus haut et ouvre donc la voie aux futures turpitudes des acteurs qui reviendront une fois la tempête passée.

Mais le plus grave reste la chose suivante. La somme mondiale de la dette privée cumulée est colossale. En prenant une grande partie de cette dette à leur nom, les états ont atteint le point ultime du système. En effet, un état peut faire faillite comme une banque, néanmoins, la conséquence de la faillite d’un état n’est pas de même nature et les moyens pour empêcher la faillite peuvent être d’une autre nature que celle des banques. Prenons un exemple connu. En 1990, au sortir de sa guerre meurtrière contre l’Iran, l’Irak, très endetté, se tourne vers ses prêteurs pour leur demander d’effacer sa dette. Tous ou presque acceptent sauf le Koweït. Devant ce refus, l’Irak envahit alors ce pays et on connaît la suite. Ainsi la guerre est-elle une façon pour un état de régler ses problèmes de trésorerie à court terme vis-à-vis d’états tiers. En transférant la dette privée vers de la dette publique, l’humanité, en 2008, a donc franchi un pas significatif vers un conflit majeur qui serait, n’en doutons pas, une opportunité pour recréer artificiellement de la croissance, suite à des destructions massives et permettrait d’éviter de se poser une question ma foi bien gênante, celle de construire un système économique équilibré, juste et qui permet une bonne croissance de longue durée.

Pour ceux qui, généralement, font fi des déficits publics dans leur positionnement politique, ajoutons un mot. Le déficit public peut avoir quelques vertus de court terme, mais un déficit public aberrant, comme celui de la France en 2008 par exemple, à plus de 65% du PIB, est un déficit de situation de pré-guerre. Dans notre pays, où l’on a confondu richesse et argent, où l’on considère les services comme une richesse extérieure alors qu’il faudrait distinguer entre richesse intérieure (les services) et richesse extérieure (industrie), nous sommes dans une condition de dépendance quasi-totale de l’étranger non européen. Dans ces conditions, une faillite de l’état nous laisse devant 2 choix potentiels : la capitulation et l’alignement sur le niveau de vie, disons, chinois, ou une résistance jusqu’à la guerre. Et dans une démocratie bien comprise, ce ne sont pas les gouvernants qui choisiront l’option mais bien le peuple. En dehors de tout caractère raisonnable, quel sera son choix ? Qui acceptera sans broncher un niveau de vie chinois ? Et ce problème empire si l’on tient compte du fait avéré aujourd’hui, après la crise, que, au moins l’Europe et l’Amérique sont dans cette situation, soit environ 1 milliard d’habitants… Nous risquons donc bien d’avoir la crise… Jusqu’à la guerre… Mondiale !




par Geneste samedi 10 janvier 2009 - 22 réactions
15%
D'accord avec l'article ?
 
85%
(20 votes) Votez cet article

Les réactions les plus appréciées

  • Par Forest Ent (---.---.45.205) 10 janvier 2009 17:11
    Forest Ent

    Ce n’est pas faux, mais on peut y ajouter qu’une économie de guerre est en soi un moyen de résoudre une crise économique. Par eemple, ce n’est que dans les années 1940’ que l’économie US a surmonté la dépression des 1930’, et ce n’était pas (que) une question de dette extérieure.

    Comment ce miracle fonctionne-t-il ?

    La dépense publique accrue (en armes) recrée des débouchés industriels, quand les citoyens sont trop fauchés pour consommer.

    La mobilisation massive rééquilibre le marché du travail, et les soldats ne sont (presque) pas payés, d’où économie. Ils ne peuvent plus faire d’enfants, d’où économies. Etc ... Quelques années d’austérité imposée rétablissent les comptes.

    La fabrication d’armes permet à certains de s’enrichir, donc reconstitue une capacité de crédit qui avait disparu, et prépare la relance future.

    Etc ...

    Dans une économie de guerre, le capitalisme fait apurer ses excès et se reconstitue.

  • Par fonzibrain (---.---.171.241) 10 janvier 2009 22:21
    fonzibrain

     il ne fait aucun doute que la catastrophe est devant nous.

    entre les indices venant des jobar des cfr,bilderberg et autres skull and bone,la crise économique avec la description de l’article ci dessus,car il est évident que ces plan massif de l’état n’ont pour unique but de faire tomber les état et non plus uniquement les banques,les élection israélienne,iranienne,obama qui arrive,sarko qui remplace bush,l’inde et le pakistan au bord de la crise nerf,et les paysans chinois qui sont capable de tout,tout les ingrédients sont la pour une méga crise.
    le déclencheur sera un false flag nucléaire,le meiux pour eux serai d’impliquer plusieurs pays genre un complot irano-pakistano-syrien,pourquoi pas les saoud aussi,je pense souvent à cette carte d’un militaire us du proche orient version us avec le pakistan amputé de la moitié de son pays abvec un balouchistan,une turquie qui perd le kurdistan qui devient un grand pays,l’iran perd à l’ouest et gagne à l’est idem pour l’afgahnistan,et l’arabie saoudite est morcelé en trois entité,une religieuse,une des désert ou ya rien et la riche région en pétrole à l’est.

    le nouvel ordre mondial va s’accomplir dans la violence,c’est une necessité.
    vu comment sarko camisole la france,avec les média,la justice et la jette dans le choc des civilisation avec 15% de population qui est considéré comme immigré ,de manière héréditaire,ce qui est une première depuis l’antisémitisme,nous avons du soucis à nous faire.

    la situation est vraiment ultra grave,ca fais des mois que je le répète désolé,mais c’est vrai,ce qui se profile est d’une gravité extrème.


    sarko,a dit qu’il souhaité une anné avec des problèmes,parceque bon sinon on s’ennuierai,et ce sert à rien de se souhaiter bonne année sinon ,véridique c’était pendant son discours sur l’hopital,je crois...

  • Par John Lloyds (---.---.97.93) 10 janvier 2009 16:22
    John Lloyds

    Je suis d’avis de l’auteur, j’avais d’ailleurs écrit un article sur le sujet

    Il y a à mon sens 2 scénarii possibles :

    1er Scénario

    • Effondrement du dollar / Hyperinflation d’ici 6 mois à 2 ans
    • Suivi de la mise en place de la loi martiale
    • Suivi d’une attaque concertée avec Israël de l’Iran, pour motif de détention de l’arme nucléaire
    2nd scénario
    • Attentat false flag US intra-muros (dès cette année), attribué à l’Iran, avant l’effondrement du dollar (pour l’éviter)
    • Attaque de l’Iran par les US seuls, pour motif de terrorisme
    Dans les 2 cas l’attaque de l’ran entraînerait la réaction immédiate de la Russie, de la Chine et du Vénézuela. L’UE en bon cireur de pompes suivrait les US.
  • Par fhefhe (---.---.66.118) 11 janvier 2009 06:12
    fhefhe

    2,6 Millions d’emplois supprimés en 2008 aux USA .....il faut remonter en 1945 pour de tels chiffres....
    L’Industrie automobile des USA est au bord de la faillite....
    Environ 2 millions de personnes ont perdu leur maison à cause des "SubCrimes" !!!!
    L’OCDE prévoit 20 millions de " Licenciements" d’Ici 2010 dans les pays Occidenaux.... !!!!
    En Chine + de 600 000 PME ont mis la clé sous la porte.....
    La liste est longue des dégâts de la Guerre Economique qui a commencé "réellement" en 1974 , année du 1er choc pétrolier"....
    Un dicton dit "La Faim fait sortir le loup du bois" ...

    La

    F inance (a)
    A néanti (des)
    I ndividus (par)
    M illions....

    La cause d’une prochaine guerre mondiale , si elle a lieu, sera la Faim de VIVRE "comme avant" de millions d’occidentaux qui seront sur le carreau....A cause du "Toujours Moins Cher" nous avons obtenu "Toujours Plus de Chair" à exploiter dans toutes les usines du Monde....
    Les "Carnivores-Actionnaires" vont avoir du mal à digérer.....sous le "Soleil Vert"*

    *Le Soleil Vert" film d’anticipation à voir ou à revoir....qui date du début des années 70 qui sont les débuts de "La Guerre Economique"...



    .

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Les thématiques de l'article

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération