• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La crise ne ferait que commencer

La crise ne ferait que commencer

Depuis quelques mois, un économiste espagnol Nino Becerra fait l’ensemble des plateaux TV. Que ce soit sur CNN, sur EuroNews et bon nombre des médias anglo-saxons, cet économiste espagnol est peut-être l’homme qui aura compris le sens de la crise des sub-primes et l’ampleur des phénomènes macro-économiques que nous avons à affronter. Il prévoit une vaste crise systémique qui aura des conséquences sur les dix prochaines années.

Dans un best-seller, certes inconnu de l’hexagone, le Professeur Santiago Niño Becerra prédit un krach en 2010. Ainsi, sans vouloir être alarmiste, on peut rapporter son propos « Ce crash serait l‘épilogue du processus de pré-crise qui a débuté mi-septembre 2007 quand il y a eu le problème des subprimes. Nous sommes arrivés à une situation d‘épuisement qui fait que le modèle que nous connaissons, à savoir la logique crédit-consommation-dette, a atteint ses limites. La bourse grimpe pour des raisons purement spéculatives et parce que des fonds qui ont été utilisés pour les restructurations financières ont dévié vers les marchés. Je pense que cela va durer deux mois tout au plus, et ensuite ce sera la chute » annonçait il sur EuroNews (1).
 
Le Choc à venir. En bon économiste, Niño Becerra a été très probant dans son ouvrage « El crash del 2010 ».Sur quelques centaines de pages écrites dans un espagnol parfait, il remonte aux anciennes crises et explique les modalités de ce gouffre à venir. Il rappelle le choc Islandais, celui de l’Irlande, on a envi de parler de la crise récente de Dubaï. L’intéressant de cet ouvrage et des propos de Niño Becerra repose sur les conséquences extrêmes de ce vrai krach à venir. Sachant que la pré-crise a consisté dans les « subprimes », on verrait se profiler la crise globale de 2010 à travers les premiers stigmates : l’effondrement de la Grèce et surtout l’ampleur dévastatrice des spéculations contre ce pays. Des banques en effet donnent l’ordre de « charger » ce pays et de prendre un maximum de bénéfice en « prêtant de l’argent à plus de 6% de taux d’intérêt au lieu de 3.2 % pour l’Allemagne ». C’est un peu comme si des malfrats étaient en train de s’occuper de la salle des coffres du Titanic à quelques minutes du choc avec l’iceberg… ou plus proche de nous, c’est un peu comme si nos banquiers s’amusaient à ramasser des coquillages sur la plage de « Banda Aceh » ne comprenant pas le retrait de la mer avant le tsunami de 2004… Mais aujourd’hui lorsqu’on se plonge sur la chute récente de l’économie portugaise et espagnole, on peut mesurer l’effet domino de l’éclatement des bulles financières et des politiques budgétaires des pays de la zone euro. Et cela compilé à des déficits budgétaires massifs comme en France. L’analyse de Becerra (2, 3) prend donc tout son sens étant donné que le CAC40 a déjà chuté de 10% depuis le début de l’année. On se souvient aussi des propos de la Société Générale qui prévoyait un problème de récession lourde en 2010 depuis l’automne dernier… L’info n’était pas très loin. En effet, le livre de Niño Becerra (5) faisait déjà des émules depuis le mois de mars 2009. Et les plateaux TV s’arrachaient avec un peu d’ironie ce solitaire barbu et atypique capable de dire que le monde risquait de partir en vrille dans un proche avenir. On regarde son propos avec plus de sérieux sachant qu’il montre bien que c’est le cumul de bulles financières existantes et de fragilités systémiques qui risque de provoquer un scénario de panique. On sait déjà les troubles vécus dans les systèmes bancaires, immobiliers et fiduciaires actuels. Ajoutons à cela le mal-logements de la population (voir les appels de Jeudi-Noir, de la fondation Abbé-Pierre) mais aussi le chômage de masse qui se cristallise avec une précarité dénoncé de partout.
 
Les répercussions. Dans le schéma de Niño Becerra avec l’inflation, le chômage et les crises structurelles impactantes dans l’ensemble de la vie quotidienne, l’Europe risque d’éclater. En effet, comment maintenir le navire Europe dans le cas ou les populations seraient face à une pénurie de cash, sans emploi et dans une forme de chaos généralisé. Des gens dont les comptes en banque se seraient volatilisés ne seront pas très respectueux du système qui les a conduit à un point de non retour… par la voracité d’une élite qui aura cru avoir survécu assez paisiblement à la crise des subprimes et ayant repris spontanément les mauvaises habitudes comme par exemple à Londres ou une bulle immobilière renait actuellement. Pour Niño Becerra donc, l’Europe ne survivra pas à ce choc financier. Les régimes politiques ou les élites seront aussi reconnues coupables d’avoir soit menti, soit mal géré le secteur bancaire. Mais l’analyse de Becerra peut nous laisser imaginer un lendemain plus heureux. Un autre scénario. Un Krach d’ampleur produirait une évacuation de l’élite actuelle discréditée durablement. Les modes des sélections des élites en question seront donc revues et les valeurs des sociétés seront remises à plat. Une éviction simple des responsables de la crise est une sanction suffisamment efficace pour laisser des pays opter pour des choix plus humains et plus écologiques.
 
Conclusion. Certes, il y a une forme de ruine générale à concevoir dans un tel cataclysme financier mais il faut imaginer « l’avenir des possibles » qui s’engagerait à la conséquence de ce choc. Niño Becerra conçoit une crise longue d’environ 10 années ce qui est comparable à la période de 1929 qui aura abouti d’ailleurs à une résolution par la guerre. C’est la réaction à cette vraie crise qui est importante… les solutions amenées par une nouvelle élite. Aboutirons-nous à une économie durable ? Des liens européens à tisser sur des bases sociales, humaines et moins friables. Irons-nous à un clash frontal avec la Chine c’est une autre question ? En tout cas, non sans humour, Niño Becerra compare déjà le capitalisme à un cadavre (6).
 
 
(5) EL CRASH DEL 2010 : TODA LA VERDAD SOBRE LA CRISIS ISBN 9788499083001
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (113 votes)




Réagissez à l'article

194 réactions à cet article    


  • Leviathan Leviathan 10 février 2010 10:24

    Article paru sur mecanopolis.org, le 06/02/2010.

    « Une attaque concertée par des groupes financiers est en cours contre l’euro »
    http://www.mecanopolis.org/?p=13486&type=1

    France Inter, le 10/02/2010 - Jean-Pierre Jouyet, président de l’ Autorité des marchés financiers confirme qu’il y a bien une attaque de Banksters sur l’Euro et la Grèce.
    http://www.dailymotion.com/video/xc6b00_jean-pierre-jouyet_news


    • John Lloyds John Lloyds 10 février 2010 10:31

       Bonne présentation d’un économiste que je ne connaissais pas.

      Sur le fond, le jeu de la prévision est très délicat, d’autant qu’il doit intégrer des décisions gouvernementales et/ou privées qui n’ont pas encore été prises. Autant des analystes comme Larouche ou Roubini avaient prévu la crise de 2008, autant d’autres non moins prestigieux, dont le même Larouche, en avaient prévu une seconde fin 2009, et elle n’a pas eu lieu.

      Se sont-ils trompés ? Oui et non. Oui sur l’exactitude de la date, mais non sur le fond. Car une des leçons à retenir des évènements économiques et financiers de 2009, c’est que le système a montré une extraordinaire capacité à sauver les meubles. Par des procédés de républiques bananières (planche à billets, manipulation des normes comptables pour sortir les actifs toxiques des bilans, achats boursiers institutionnels, pondération extrême des refinancements de la dette à court terme, dont le rachat de sa propre dette – le summum de l’escroquerie), mais il a réussi à reporter l’ensemble du problème à plus tard, par création de bulles encore plus monstrueuses que les précédentes.

      Qui aurait pu prévoir un tel niveau de machiavélisme début 2009 ? Personne. Techniquement, ces analystes avaient raison, le système aurait du plonger dans son entier en 2009. On a mis des pansements sur une jambe de bois, il n’empêche que cette jambe pourrie finira par imploser intégralement. Le choix stratégique de monétiser une dette publique exponentielle, par choix de transmettre la patate chaude aux générations suivantes, n’empêche en rien les banques de fermer le robinet à l’économie réelle et de dilapider l’argent du contribuable touché à 0% et investi à 4% dans le circuit fermé du carry trade.

      L’ensemble tient encore parce que chacun se tient par la barbichette et la dette peut encore être refinancée à court terme, mais que l’on tombe sur des pays (par exemple les PIGS) qui ne trouvent plus preneur à cause d’un taux obligataire qui crève le plafond – taux majoré en cas d’éjection de la zone euro, et c’est le début de l’effet domino.

      Alors cette année ? C’est fort possible. Mais qui sait si ces apprentis de l’enfer, dans leur fuite en avant, ne sont pas encore capables d’inventer des bulles encore plus astronomiques, pour encore reculer l’échéance ? Maintenant mieux vaut que ça se fasse rapidement, la mort lente des populations prises en étau entre les plans d’austérité nationaux et la contraction économique risque bien de nous entraîner dans un nouveau système féodal, la politique du tout-répressif adopté par la plupart des pays présageant plutôt cette hypothèse.

      Pour ma part, j’en reste à mon pronostic, je pense à une guerre mondiale imminente avant l’effondrement financier, qui remettra les compteurs à zéro et évitera à l’occident la honte d’une crise systémique. Un mini false flag avorté a eu lieu à Noel pour justifier la mise en place de moyens de détection orweliens dans les aéroports, il faut à mon avis s’attendre à un bon gros false flag cette année, qui, en justifiant une guerre contre l’Iran, règlerait à la fois l’ardoise financière et les obstacles que sont la Chine et la Russie à la marche des ingérences américaines via l’OTAN. Ce n’est pas pour rien que Poutine vient d’adopter sa nouvelle doctrine militaire, qui prévoit la frappe nucléaire préventive en cas d’utilisation d’armement conventionnel ou de différents géo-stratégiques.


      • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 2010 13:15

        John,

         Avez-vous déjà sorti votre kidbag de la cave ?
         Rambo est en marche ? Mad Max peut-être ?
         Que le meilleur gagne ?
         smiley


      • plancherDesVaches 10 février 2010 14:40

        Salut John.

        Au cas où certains idiots auraient reçu suffisamment de propagande pour avoir la vue obscurcie, voilà (encore) un signe que la situation de guerre économique va aller vers un conflit mondial :
        http://contreinfo.info/breve.php3?id_breve=8672
        « CRAQUEMENTS : les autorités chinoises décident de cesser l’acquisition d’actifs en dollars du secteur privé (BNP via FTA) »

        Les ricains ont eu du cul : les militaires chinois voulaient au départ arrêter COMPLETEMENT d’acheter leurs reconnaissances de dette...

        Sans doute la prochaine étape de la chute du dollar.

        Et on s’emmerde avec une Grèce... ???


      • plancherDesVaches 10 février 2010 15:01

        Il faudrait que chacun se rende compte que créer 1 400 000 milliards de dollars virtuels (imprimés sous format A4 par les banques) et qui ont répondus à la fin des trente glorieuses devait avoir une fin.
        Parallèlement, la colonisation complète de la planète qui oblige maintenant à devoir attaquer des forêts millénaires qui étaient des poumons ainsi que des stabilisateurs de climat.
        Et, parallèlement, un accès au pouvoir complet des financiers qui, comme le dit Buffet : ont gagné la bataille de la lutte des classes.

        Le cocktail explosif est fait : y’a plus qu’à le déguster.


      • plancherDesVaches 10 février 2010 17:45

        « Vous aurez la bonté de nous prévenir quelques heures avant, quand même ? »

        2010, pauvre tâche. Nous sommes dans un 1929 accéléré.

        Et tu dois être une bien pauvre tâche pour avoir loupé un article des mass-média qui est obligé de donner un peu d’informations vraies avec une propagande extrême :
        http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/02/10/la-chine-doit-aller-jusqu-au-bout-de-sa-logique-capitaliste_1303769_3234.html#ens_id=1251236
        « La Chine doit aller jusqu’au bout de sa logique capitaliste »

        Soit, arrêter de faire du dumping comme les autres pays capitalistes... tout un programme communiste, non.. ???

        Marrant que la droite n’arrive plus à vendre son programme libéral, ces temps-ci.


      • John Lloyds John Lloyds 10 février 2010 17:49

        « Vous aurez la bonté de nous prévenir quelques heures avant, quand même ? »

        Même en troll tu rases les paquerettes, du gland


      • Croa Croa 10 février 2010 18:12

        La prochaine guerre mondiale, c’est l’hiver nucléaire assuré !

         smiley Faisons un rêve smiley

        La révolution mondiale pour prévenir ça !
         smiley Nique les banksters smiley


      • perditadeblanc perditadeblanc 10 février 2010 18:43

        Entiérement d’accord avec vous loyds..(comme dab)
        Pour info, Israêl va tenter un gros coup dans peu de temps... pour mieux confirmer vos dires.
        Les Israêliens sont dérriéres les attentats en Irak et ils viennent d’être débusquer par les russes en Afghanistan.Le Mossad infiltre les résistants Talibans et il leur donne des informations quant aux positions FRANçaise et autres..juste pour foutre encore plus la merde.


      • plancherDesVaches 10 février 2010 20:27

        Merci de me donner ton adresse par ton IP, perditatruc.

        Ainsi, après avoir détruit les banques et ceux qui vivent de la pauvreté, je vais m’attaquer aux religions et ceux qui vivent d’une croyance en un éventuel putain de dieu.

        Bonne chance néanmoins.


      • Cug Cug 10 février 2010 23:10

        à Perdita
        En cas de gros chambardement Israel sera bien seul !


      • Ecométa Ecométa 11 février 2010 12:07

        @ John Lloyds

        « Se sont-ils trompés ? Oui et non. Oui sur l’exactitude de la date, mais non sur le fond. Car une des leçons à retenir des évènements économiques et financiers de 2009, c’est que le système a montré une extraordinaire capacité à sauver les meubles. Par des procédés de républiques bananières (planche à billets, manipulation des normes comptables pour sortir les actifs toxiques des bilans, achats boursiers institutionnels, pondération extrême des refinancements de la dette à court terme, dont le rachat de sa propre dette – le summum de l’escroquerie), mais il a réussi à reporter l’ensemble du problème à plus tard, par création de bulles encore plus monstrueuses que les précédentes »

        Le système aurait montré une « extraordinaire capacité » à sauver les meubles… on croit rêver, ou plus exactement cauchemarder ! S’il y avait encore des meubles à sauver, mais il n’y a là que du vent ; ce serait plutôt une extraordinaire capacité à s’enfoncer davantage dont a fait preuve le système, ceci, avec la complicité des pouvoirs publics de tous les pays qui ont remis au pot de cette partie de « poker menteur » entre banquiers !

        En même temps : qu’attendre d’autre de la part des banquiers ? C’était aux politiques de réagir pour briser ce cercle vicieux… mais ils n’ont fait que l’entretenir !

        Il n’y avait pas trente six solutions possibles : il fallait nationaliser tout ce beau petit monde pour leur donner une bonne leçon ! Il fallait mettre les voyous de la finance, non pas en prison car les politiques, par leur « laisser faire et laisser aller », portent également une grande responsabilité dans tout ce capharnaüm ; il fallait au moins les mettre en liberté très surveillée… ce qui n’était pas lâcher le système mais réellement le sauver de lui-même !


      • dom y loulou dom 11 février 2010 20:02

        léon

        ça fait trente ans qu’on vous prévient


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 février 2010 02:41

        Chic ! On va faire Rhodes pour pas cher cet été.... Je ne vois pas d’autre réponse que le sarcasme. Il n’a pas que Becerra, à peu près tous les économistes qui ne sont pas stipendiés le disent maintenant... 


        Si vous voulez un vrai scoop, j’attire plutôt votre attention sur le fait que la seule chose qui renflouerait significativement les USA serait une crise alimentaire . On oublie trop souvent que c’est la productivité de son agriculture qui a mis les USA en tête du peloton et qu’ils n’ont pas encore de rivaux serieux....


        Pierre JC Allard

         Pierre JCAllard

      • BABAYAYA BABAYAYA 10 février 2010 10:47

        ahhhh les bankster.....

        ça me fait penser à un goinfre qui vide son garde manger et qui s’étonne au bout d’un moment de n’avoir plus rien.. mais qui n’a plus les moyens non plus d’aller chercher à manger et qui finallement meurt de faim...
        et comme dirai gaston à la fin du gag : « menfin ???? »


        • Terran 10 février 2010 12:50

          Transposez cette image là avec l’energie et les écolos, et c’est du même tonneau.


        • Marc 10 février 2010 11:11

          Et en France nous avons le brillantissime anthropologue Paul Jorion (qui est belge d’ailleurs !) .

          Il a tout prévu. Facilement vérifiable dans ses nombreux livres dont « la crise du capitalisme américain » et bien sûr son blog, un des plus suivis de France sur ce sujet :

          http://www.pauljorion.com/blog/

          Bonne lecture


          • le naif le naif 10 février 2010 14:55

            Pas besoin d’être anthropologue ni Belge, pour prévoir que ça finirai par foirer....

            Le problème étant surtout de savoir comment sortir de cette merde et là Paul Jorion pour qui j’ai le plus grand respect, n’a pas plus de solutions que les autres....

            Slts


          • rastapopulo rastapopulo 10 février 2010 19:05

            Etudier l’histoire dans son entièreté est LA solution.

            En particulier Roosevelt, qui a inventé les 100 jours pour juger car LUI, avait scindé les banques, créer les civilian corps, empêcher les expropriations avec Faddi&Mac (transformé en poubelle à crédit illimité le 24 décembre par Obamoche), juger devant une court JP Morgan,...

            Du coup comprendre que le premier pat directement applicable est l’investissement industrielle national par le crédit productif sans intérêt !

            La suite logique serait après d’aller plus loin que Roosevelt et d’éradiquer l’empire de la finance anglosaxonne (ex-empire esclavagiste toujours libre-échangiste et malthusien) car la fusion USA-Europe est toujours prévue en 2010 pour les marchés financiers

            http://www.solidariteetprogres.org/article6305.html



          • Takuan Takuan 10 février 2010 11:19

            Pour l’instant,et tant qu’ils peuvent se goinfrer,ils font durer le plaisir.Ils doivent avoir un fort instinct de mort pour précipiter le monde de cette manière vers le précipice...Si tout se casse la gueule,ils n’auraient même pas le loisir de profiter du pognon qu’ils ont gagné en spéculant ? : "Pour Niño Becerra donc, l’Europe ne survivra pas à ce choc financier. Les régimes politiques ou les élites seront aussi reconnues coupables d’avoir soit menti, soit mal géré le secteur bancaire",
            donc ça équivaut à dire que le capitalisme qui est spéculateur par essence ne sert à rien sinon à provoquer des crises plus ou moins mortifères si on en juge par la suite donnée à celle de 1929...sauf qu’à chaque fois on reprend les mêmes après les avoir amnistiés et blanchis,et c’est reparti pour un tour...cherchez l’erreur !


            • Yaka Yaka 10 février 2010 12:00

              Certains disent qu’ils agissent comme des cambrioleurs :

              Ils entendent les sirènes, alors ils se précipitent de rafler le maximum avant que la police arrive.

              La hausse artificielle du CAC 40 n’était-elle pas juste pour revendre les actions à un prix raisonnable avant que ca s’écroule pour de bon ?

              En tous cas, si j’avais besoin d’argent, je revendrais les miennes tout de suite.
              Quoique, elles ont valu 30 euros juste avant la crise, maintenant elles valent 11 ...


            • JET67 JET67 10 février 2010 13:36

              Exact... le capitalisme spéculatif est un système voué à l’échec !

              Il est temps d’entrevoir de nouveaux paradigmes !


            • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 2010 20:22

              Jet67,
               Nouveau paradigme ou paradis ?
              Lequel par exemple ?
               smiley


            • Terran 10 février 2010 21:48

              La formule Cheminade est une solution solide.


            • yoananda 10 février 2010 11:19

              Le club de rome a prévu le retour a un niveau de vie équivalent aux années 50/60 !!!
              Même les pires prophètes de la crise n’ont pas encore osé aller jusque la, et pourtant ... même si on ne reviendra pas en arrière, en terme de niveau de vie, ca sera bien ça qui nous attends.

              Routes en terre défoncées, déplacement 4x4, vélo, cheval.
              La fin des grandes villes. Retour vers une agriculture locale.
              La fin des supermarchés et de la mondialisation « jetlag » ... et de la course à la vitesse.
              Des ilots de technologie resteront, mais globalement, « la fête est finie ».
              Sans compter la période de troubles sociaux, insécurité, insalubrité, pénuries, instabilité qui va nous y mener !

              Personne n’est encore prêt a le réaliser... ou si peu !


              • yoananda 10 février 2010 13:43

                Par exemple, on a pu voir un reportage sur une ville dont les routes avaient été minées par la neige et le froid et du coup des réparations (a minima) qui se montait a quelques millions. La commune devait étaler sur 3 ans les paiements....
                En espérant qu’entre temps, il n’y ai pas d’autre vague de froid les années suivantes !!!! lol

                Quand on croise la courbe démographique et la PRODUCTION pétrolière (j’insiste, je ne parle pas des réserves dont on se moque, car c’est la production qui compte) on voit tout de suite qu’il y a divergence, et que la croissance économique ne peut plus être ni partagée ni assurée.

                Rares sont ceux qui ont conscience réellement de ce que signifie « or noir ». Le pétrole est source d’énergie stockable, transportable, et (anciennement) abondante !!! Sans pétrole, il n’Y A PAS, et il n’y aura pas (avant longtemps, au moins quelques décennies) d’alternatives. Ni l’éolion, ni le solaire, ou hydro électrique ne peuvent remplacer, ils ont tous des inconvénients majeurs.
                Grosso modo, le rapport de l’énergie dépensé / récoltée est d’un ordre de magnitude supérieur pour le pétrole. Donc, notre énergie disponible va être divisée par 10 env (c’est un ordre de grandeur, pas un calcul véritable)... donc retour aux années 50/60, avec un téléviseur par village/communauté.
                C’est la fin de l’ère pétrolière et donc de tout ce qui y est attaché (ca fait beaucoup) : routes, avions, plastiques, agriculture intensives, échanges intensifs, médecine hallopathique, pétro-chimie ...

                 Dans l’intervalle, avant de retrouver et construire une autre « industrie » on va beaucoup souffrir. On aurait pu profiter de l’abondance du pétrole pour s’orienter vers d’autres sources d’énergies quand il était temps, c’est à dire dans les années 70, après le premier avertissement (le choc pétrolier du a l’atteinte du pic oil aux USA). Mais non, au lieu de ca, on a fait tout l’inverse. Les USA se sont accaparés le pétrole du reste du monde grâce a la force du dollor (pétro-dollar ca vous dit quelque chose ?) ... et hop ... un demi-sciècle de progrès scientifiques dans la vue au lieu d’avoir mis a profit ce précieux temps pour développer les futures technologies jusqu’au point de maturité ou le pétrole ne serait plus nécessaire ... (car c’est surement possible dans l’absolu).

                J’ai passé beaucoup a étudier les alternatives ,l’hydrogène, les nouvelles batteries etc... c’est prometteur, mais pas suffisamment pour compenser dès maintenant le retard pris.


              • eugène wermelinger eugène wermelinger 10 février 2010 15:32

                Yonanda dit :

                La fin des grandes villes. 
                C’est exactement ce qu’a prophétisé Edgar Cayce, le plus grand médium américain, à l’époque conseiller de Roosevelt ! 

              • yoananda 10 février 2010 16:48

                Energétiquement ce sont des gouffres. Il n’y a qu’a juste regarder un peu du coté des voitures, de voir leur « couts » réel pour comprendre que c’est du gaspillage, qui n’est même plus vraiment confortable aujourd’hui (trop saturé) qui n’est possible qu’avec profusion de pétrole.
                Question approvisionnement, les villes approvisionnées de toutes sortes de denrées a profusion en toutes saisons, c’est aussi impossible a soutenir. etc...
                Sans pétrole, sans CROISSANCE du pétrole, ca va vite s’arrêter. La dynamique qui a permis les investissements pour forer toujours plus est en train de s’arrêter car le pétrole est de plus en plus difficile d’accès... au point la production stagne depuis 5 ANS déjà !
                Edgard Cayce fut un très grand prophète, qui a prédit pas mal de truc jusque dans les années 70. Mais depuis le futur a pas mal divergé de ses prédictions. Il n’en reste pas moins que les grandes lignes restent valables probablement ou peut-être seulement décalées.


              • Croa Croa 10 février 2010 18:21

                « Dans les deux cas , prévoir c’est éventuellement survivre. »

                Bien vu, mais prévoir
                 smiley et réagir smiley
                 c’est éventuellement survivre nombreux !


              • Marc Bruxman 10 février 2010 18:42

                Le club de rome ? Des crétins qui ont pronés la décroissance. On voit bien le résultat lorsqu il y a une récéssionette, tout le monde chiale.

                Et après un « médium ». Ca laisse pantois.

                Routes en terre défoncées, déplacement 4x4, vélo, cheval.
                « La fin des grandes villes. Retour vers une agriculture locale. »

                Soit exactement l’inverse de ce qui va se passer. C’est le mode de vie « rurbain » qui est mort en cas de crise financière et énergétique. Le cout de faire 30 bornes par jour pour aller bosser est exorbitant. Et les états ne pourront plus payer l’aménagement du territoire (TM). Ce qui va signifier un deuxième exode.

                Une re-concentration des banlieues vers les centres villes. Dites adieu aux gens qui habitent Dreux et bossent à Paris (ou équivalent), dite adieu aux pavillons en grande couronne. Et les projets de tour à Paris vont redevenir d’actualité. Comme c’est le cas en Asie ou les centre villes sont très denses. Et ce n’est pas si désagréable.

                Lorsqu’il ne restera que ce qui est rentable ne vont rester que quelques grands centres urbains qui ont déja une masse critique ainsi que les interconnexions entre ces centres urbains. Le reste n’existera plus que par le tourisme.

                « La fin des supermarchés et de la mondialisation »jetlag« ... et de la course à la vitesse. »

                N’en soyez pas si sur. La premiére victime du manque de thune va être les trucs genre commerce équitable / bio. Si le prix redevient la premiére préoccupation vous allez avoir une concentration du commerce vers le supermarché ou tout est pas cher. Achetez vos légumes au pécos du coin avec les couts de transport en tuture c’est tout sauf intelligent au niveau financier. Et de toute façon le pécos du coin produit pour plus cher que l’usine à légume d’espagne.

                Les subventions à l’agriculture vont être le premier truc à être sucré ce qui signifie à terme dans les conditions de surproduction actuelle une désertification rurale sans précédent. (qui sera bonne pour l’écologie). Ou vont aller les gens qui en vivaient ? Je ne crois pas qu’il feront de l’autosubsistance en faisant pousser leur légumes.


              • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 2010 20:31

                Yonanda,

                 Et, non. Les villes font gagner beaucoup de temps.
                 Ce ne sont pas les campagnes qui attirent les sociétés.

                 Le problème, c’est qu’on ne veut pas habiter dans les villes.
                 Mon boulot était à 2 kms de chez moi. Je peux assurer que c’était top.
                 Maintenant, dans les services, il y a le télétravail.
                 


              • Terran 10 février 2010 20:55

                +1

                Je commences à apprecier ta lucidité.

                 smiley


              • Terran 10 février 2010 20:55

                ctait pour Croa


              • jourdan 10 février 2010 21:18

                Totalement faux. Les grandes villes sont très économes en énergie. Quant à un retour à l’agriculture locale, c’est un leurre :


                - personne ne sait plus faire un jardin, le savoir existe dans les livres mais les tours de mains se sont perdus. Et le jardinage ou l’agriculture sans pétrole, ça veut dire revenir au cheval : je vous dis pas la difficulté ( Atteler, soigner, nourrir, refabriquer les outils ...)
                - Les graines disponibles sur le marché sont des graines stériles, des hybrides.

              • Terran 10 février 2010 21:51

                ***Les graines disponibles sur le marché sont des graines stériles, des hybrides.***

                Exact, tout ce qui porte la marque F1 est stérile.

                Mais il reste des graines qui vont bien, y’en a chez Kokopelli.
                J’en ai de chez eux et j’ai reproduis quelques 40 variétés pour le fun.
                Et c’est pas dur de se faire ses graines.


              • beethoven32 beethoven32 11 février 2010 01:35

                La fin des grandes villes. Retour vers une agriculture locale.
                La fin des supermarchés et de la mondialisation « jetlag » ... et de la course à la vitesse.
                « la fête est finie ».

                Pour moi ça ressemble plus à de l’utopie qu’à de la catastrophe !

                La fête ne me semble pas normale. Elle est à l’origine de déséquilibres majeurs dans le monde, à l’origine des flux migratoires. A l’origine de la faim en Afrique, de l’exploitation en Asie, du bafouement des droits de l’homme dans tous les pays pauvre pour que les pays du « nord » fassent « la fête ».

                Sans compter la période de troubles sociaux, insécurité, insalubrité, pénuries, instabilité qui va nous y mener !

                Évidement si chute il doit y avoir... ça fera mal... mais mon idée est que plus on chutera tard plus on chutera de haut... (c’est discutable).
                Mais ne pensez vous pas que pour un monde stable il faut un mode relativement uniforme dans la répartition de ces richesse ? Que l’écart magistral Nord/Sud ne peut pas perdurer ? Or le monde entier ne peux consommer autant qu’un Français... alors pour un monde stable il semble inévitable que le français (ou tout autre citoyen d’un pays « du nord ») descende de son nuage, de sa bulle de consomation, de richesse, change de mode de vie.


              • Terran 11 février 2010 12:45

                Intox, voir le liens plus bas.
                Roosevelt s’est jamais entouré de Cayce.


              • yoananda 11 février 2010 12:47

                Heu les gars, je veux bien qu’on discute, je peux me tromper, mais essayez de ne pas être a coté de la plaque.

                D’abord, je ne parle pas de « plus de thune », mais de « plus de pétrole ». Sans pétrole, ca va être difficile de construire les super grands immeubles ou tout le monde s’entasse et c’est super. Mais ok, pourquoi pas... c’est peut-être plus économique d’être entassé, mais j’en doute. Faut bien approvisionner tout ce beau monde.
                Et idem pour la question « je bosse a 30km » et autre ... y a pas que « campagne » et « mégalopole » ... je pense plutôt a un intermédiaire, genre petite ou moyenne ville. Mais ce qui est sur, c’est que le porc qui fait 3X le tour du monde avant d’arriver dans notre assiète, ca ne pourra pas continuer. De même que l’agriculture intensive très gourmande en pétrole.

                Donc comment va-t-on nourrir Paris (qui était il y a 10 la ville la plus dense du monde !!!) sans les pseudo-aliments qui viennent de l’autre bout de la planète a bas prix (parce que le cout du transport est peu cher) ?? En y entassant encore plus de monde ??? soit, mais quelle sera la valeur ajoutée réelle de cette population ? elle va faire quoi comme boulot qui mérite son salaire ? de la finance ??? lol laissez moi rire ... Et puis faut pas confondre les immeubles des centre d’affaire et ceux d’habitation !

                Parce que sinon, on va tomber dans des délires a la Dubaï ... oui c’est le progrès l’avenir, soit disant ! mais dans la pratique, c’est autre chose.


              • Ernester 11 février 2010 18:42

                ***Les graines disponibles sur le marché sont des graines stériles, des hybrides.***
                Exact, tout ce qui porte la marque F1 est stérile.

                Faux.
                F1 veut dire hybride première génération, donc quand on resème cela donne 25% mère, 25% père, et 50% hybride, selon les lois de Mendel.

                D’autre part Yoanda a raison, incroyable le nombre de calories pétrolifère nécessaires pour produire une calorie vivrière :

                http://dlarchey.free.fr/eatingoil.pdf


              • Terran 11 février 2010 20:06

                normal, c’est pas dense...

                Nucléaire...
                Le F1 c’est pas stérile en effet, ça dégénère dès les première graine...
                Essayez de faire de la graine de f1, c rigolo le résultat...


              • hubert31 14 février 2010 18:11

                Bonjour,

                Le club de Rome n’a pas fait de prévision, il avait commandé une étude au MIT pour modéliser le comportement des activités économiques pour mettre en évidence les principales dépendances.
                Sa principale conclusion était que recherche permanente de la croissance conduirait l’humanité à la catastrophe (écroulement de la population mondiale).
                Le modèle construit était assez simple mais suffisant. Il a été repris dernièrement par un chercheur australien qui a montré que depuis 1972, on suit « assez bien » le scénario « business as usual ». Pour plus d’informations , voir le site de Jean Marc Jancovici

                http://www.manicore.com/documentation/club_rome.html


              • Lucien Denfer Lucien Denfer 10 février 2010 11:24

                Finalement, les dégringolades financières ont été prévues par de nombreux économistes, dont celui que vous introduisez dans l’article. Cela a-t-il changé quoi que ce soit aux pratiques dignes de bordels et de casinos que l’on veut faire passer pour de l’économie ? Nada

                Si l’on met en parallèle la volonté concertée de « certaines élites financières » de dépecer des nations, l’une après l’autre, et l’instauration de mesures d’exception et de privation des libertés de base, on obtient un tableau d’ensemble qui contredit votre optimisme quand à la possibilité d’évacuer les « élites fautives ». 

                Nous allons à la catastrophe, à pas lents et sous haute surveillance. 


                • Antoine Diederick 10 février 2010 11:56

                  a Lucien Denfer,

                  bonne remarque, il y avait déjà des avertissements il y a 30 ans.


                • gimo 10 février 2010 12:31

                  Et vous allez rester.. !!  les bras croisés ? ? VOIR venir le malheur tomber sur vos têtesommenter comme ils nous encu..........
                   c’est ce que je disais mer....... des laches mer........
                   nous sommes 5 millard contre un 100 millon de connards qui volent
                  et ce que vous trouver a faire c’est de voir venir mard......
                  courage en mains et fouter mois tout ces pourris de hors et luttons merd.....
                   exp une fournie si vous lui faites du mal elle luttera de voir ces commentaires je crois faire un maivais réve c’est pas possible MERD.......


                • le naif le naif 10 février 2010 15:07

                  Et vous allez rester.. !! les bras croisés ? ? VOIR venir le malheur tomber sur vos têtesommenter comme ils nous encu..........
                   c’est ce que je disais mer....... des laches mer........
                   nous sommes 5 millard contre un 100 millon de connards qui volent
                  et ce que vous trouver a faire c’est de voir venir mard......
                  courage en mains et fouter mois tout ces pourris de hors et luttons merd.....
                   exp une fournie si vous lui faites du mal elle luttera de voir ces commentaires je crois faire un maivais réve c’est pas possible MERD.....
                  ..

                  Il ne s’agit pas de lâcheté, on peut réparer une maison jusqu’à un certain point de délabrement, passé le cap, il vaux mieux raser et reconstruire du neuf.
                  Les bases de nos systèmes économiques et démocratiques sont tellement sapées, que le pire serait un rafistolage de fortune. Alors laissons aller les choses jusqu’à leur terme puisque nous n’avons pas été capable de contrecarrer Reagan et Tatcher dans les années 80.
                  Lorsque le vin est tiré, il faut le boire et là, jusqu’à la lie...


                • douce france 10 février 2010 11:26

                  ..j’ai vraiment du mal a voir,la finalité de cette crise..
                  ..a terme la création de 3 blocks au niveau mondial.. ??
                  ..l’occident qui irais du portugal en passant par le detroit de beering,jusqu’a l’antartique.. ??
                  ..le block asie.. ??
                  ..ou le block eurasie contre le block amérique nord + sud..
                  ..le 3eme est plus floue,et quel nom leur donnés.. ??


                  • le naif le naif 10 février 2010 15:09

                    Lisez ou relisez 1984 d’Orwell, il avait trouvé les noms.....


                  • dawei dawei 10 février 2010 21:13

                    Nouvelle Pangée me semble pas mal.
                    Sinon, Nouvel Ordre Mondial est très à la mode, voire déjà suranné.

                    conf Pierre Hilard qui explique trés bien la fusion des blocs qui nous attend
                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/une-conference-pour-comprendre-le-65148

                    Il pourrait même y avoir un « vatican » islamique pour faciliter la fusion du bloc musulman.
                    Les livres « nouvel ordre mondial » et « la guerre des monde »de HG Wells semblent encore plus prophétiques qu’ Orwell, et plus ancien !!
                    Et oui, peut être l’humanité sera réunie grâce à une lute factice contre les extra terrestres, ou quelque chose du même genre comme Dr Manhattan dans les Watchmen ?

                     


                  • Yaka Yaka 10 février 2010 11:51

                    Ca sera peut être le gros bronx, mais on aura surement encore tous largement de quoi manger, donc pour moi rien de gravissime.

                    Beaucoup de chômage, ben on sera bien obligés de prendre des vraies mesures (diminution du temps de travail, etc.) qui auraient du être prises depuis longtemps.

                    On apprendra à retrouver un mot qu’on a trop souvent oublié ces derniers temps : « moins »

                    On comprendra que lorsque l’on fonce sur un mur, il n’y a pas de mal à s’arrêter et faire demi-tour pour trouver un autre chemin.

                    Les drogués de l’argent, après un sevrage, retrouveront le sourire et commenceront à vivre pour de vrai.

                    Mais j’ai peur que ces même drogués, trop attachés à ce que tout redevienne comme avant, fassent peser la crise sur les salariés, ceux-là même qui n’y sont pour rien.


                    • Triodus Triodus 10 février 2010 12:02

                      "Ca sera peut être le gros bronx, mais on aura surement encore tous largement de quoi manger, donc pour moi rien de gravissime."

                      C’est justement parce qu’on garde encore cette illusion qu’on ne met pas déjà tout à feu et à sang..


                    • Terran 10 février 2010 12:46

                      C’est sur qu’on aura toujours à manger, autant en quantité, mais ce sera de la pitence de merde...
                      Aucun intérêt à nourrir des rats correctements ; se disent-ils !
                      Surtout que c’est pas bon pour le business du vaccin !

                      Quelle horreur, des gens qui mangent bien et qui sont en bonne santé !!!
                      Ils sont dangeureux !


                    • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 10 février 2010 12:57

                      @ Triodus . Je ne suis pas certain que nous ayons largement de quoi manger. L’agriculture est exsangue et contrôlée par Bruxelles. Mais aussi en cas d’effondrement, toute la logistique va suivre dont les transports, du coup les prix vont exploser, marché noir y compris. Les ruraux s’en sortiront sans doute, les villes seront des champs de bataille pour la survie.


                    • Triodus Triodus 10 février 2010 13:40

                      @Pas Glop : C’est ce que je voulais dire, justement..


                    • Leviathan Leviathan 10 février 2010 12:01

                      La finalité ?... L’Ordo Ab Chao... Semer le chaos économique et social pour ensuite venir en sauveur en proposant une solution, un gouvernement mondial.

                      Pour en savoir plus, lisez :
                      - « La véritable histoire des bilderbergers » de Daniel Estulin.
                      - « La marche irrésistible du nouvel ordre mondial » de Pierre Hillard.


                      • eugène wermelinger eugène wermelinger 10 février 2010 15:36

                        Leviathan : notre Président dans sa « grande sagesse » l’a annoncé : impossible d’échapper au Nouvel Ordre Mondial. 


                      • Terran 10 février 2010 12:43

                        Tant que les états ne mettrons pas les mesures de Glass Steagle sur la table, tant qu’ils ne sépareront pas les monnaies de la city de la monnaie du peuple, rien ne changera.

                        De Gaulle avait compris ça aussi !
                        Il a été conspué par les escrolos, les dcb et cie...

                        La honte de ce pays.
                        Ils chient sur sarko, mais sont les mêmes ! En vert quoi...

                        Et la dernière trouvailles pour resserer le noeud est l’abandon de nos meilleures technologies comme le nucléaire qui sont de réels progrès.

                        Nous ne progressons plus. Plus du tout, nous regressons. Cela a déjà commencé.
                        Lentement, mais surement !


                        • Simon Simon 10 février 2010 12:47

                          maman j’ai peur !


                          • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 2010 13:09

                            Simon,
                             C’est justement ce qu’il ne faut pas avoir. smiley
                             Ce que j’admire dans tous ces genres d’analyses, c’est qu’on dit que l’Europe n’y résistera pas, mais qu’est-ce qui existera alors ? Un retour au protectionnisme entre états européens ? Entre blocs commerciaux ? Un replis sur soi ?
                             Croit-on qu’on peut faire des allées et retours indéfiniment.
                             Quand un processus est en marche, que le vin est tiré....
                             Et puis, quand l’Europe ne marchera plus, il faudra simplement aller ailleurs.
                             Plus même besoin d’un avion, on peut aller à rame. Certains l’ont prouver.
                             Et une migration dans l’autre sens, une.... smiley
                             
                             


                          • « O » 10 février 2010 13:16

                            Encore un article de la peur, spécialité d’Agoravox.

                            Heureusement, ils sont si nombreux que plus personne n’y croit que les minus habens.

                            MDR !


                            • faxtronic faxtronic 10 février 2010 13:17

                              L UE ne veux pas proteger la Grece contre les vautours financiers. Je crois, les enfants, que c est la fin des haricots. Je crois que je vais une liste d achat de survie ce WE. Heureusement que j ai deja prevu ce qu il faut depuis quelques annes. Je sais ou trouver les outils, les armes, la planque et les denrees pour survivre.


                              • rastapopulo rastapopulo 10 février 2010 19:10

                                Les merdia n’ont pas honte de passer sous silence son oeuvre ?


                              • gimo 11 février 2010 00:45

                                La censure de la thèse copernicienne continu Et Galilée n’est pas fini devant les nouveaux « papes voleurs)


                              • curieux curieux 10 février 2010 13:27

                                Alors, Nino Becerra va bientôt être invité sur TF1, A2 ou même Arte.
                                 Non, je plaisante


                                • fonzibrain fonzibrain 10 février 2010 13:27

                                  trop bon «  Un autre scénario. Un Krach d’ampleur produirait une évacuation de l’élite actuelle discréditée durablement. »

                                  on les attendra à varennes ......
                                  et on leur coupera la tete, c’est une constante historique.....


                                  si il faut je m’en occuperai moi m^me, quand l’appareil judiciaire est H-S, la justice doit etre tout de même rendu, hors cadre, ce qui compte c’est l’émimination de ceux qui nous ont détruit

                                  • patroc 10 février 2010 13:40

                                     Bien l’article.. Agoravox en avance sur tous les médias existants !.. Ben pour moi, y’a pas photo : Nous sommes comme en 1936, la faillite d’un système et la misère qui va sévir durement.. Et bientôt, la guerre !.. Pas d’autres solutions prévues, c’est LA solution unique que l’on nous prépare, alors préparez-vous !..


                                    • Lucien Denfer Lucien Denfer 10 février 2010 16:46

                                      Justement puisqu’il semble que c’est la solution qui arrange les élites, il faut la refuser en bloc. Pourquoi irait-je me battre contre un chinois, un iranien ou un russe (pour ne citer que ceux la) alors qu’ils ne sont que des personnes comme moi qui veulent vivre leur vie ? Qu’ils aient des traditions, des cultures et des religions différentes de la mienne ne me dérange pas le moins du monde. Eux aussi sont pressurisés par leur élites tout comme nous.

                                      Les véritables ennemis sont ceux qui s’enrichissent de la situation économique et réaliseraient de véritables fortunes s’il y avait une guerre généralisée. Ne leur donnons pas cette occasion de se débarrasser de nous aussi facilement. Les mères n’élèvent pas des fils pour en faire de la chair à canon, afin de satisfaire les délires de poltrons frustrés, planqués dans les centres de commandement militaires et ne voyant dans la guerre qu’un jeu grandeur réelle.

                                      Il faut refuser de participer au système quand le système devient fou et qu’il n’arrange qu’une minorité.


                                    • John Lloyds John Lloyds 10 février 2010 17:12

                                      "Les véritables ennemis sont ceux qui s’enrichissent de la situation économique et réaliseraient de véritables fortunes s’il y avait une guerre généralisée"

                                      Hum ... !? J’ai une vision nettement plus étendue. Les véritables ennemis sont aussi ceux qui, sans en être les bénéficiaires, supportent, favorisent et participent au système dont l’aboutissement est ceux que vous citez. Entre la participation subie, et l’implication volontaire à cette immense farce organisée, il y a une très large palette et le ciblage de l’ennemi peut varier dans des proportions très importantes, selon l’endroit précis où l’on posera la séparation. Pour être plus clair, pendant l’occupation, les allemands n’auraient jamais pu faire autant de mal sans les malgré-nous.


                                    • Lucien Denfer Lucien Denfer 10 février 2010 17:34

                                      Très juste John, je pense aussi que dans un combat inégal il vaut mieux frapper à la tête.


                                    • John Lloyds John Lloyds 10 février 2010 18:06

                                      Lucien, personne ne peut frapper la caste seigneurale d’un régime féodal ; pire, ce serait lui rendre service, en légitimant son imposture, et lui donnerait prétexte à l’intensifier. Le mieux, c’est d’attendre que le château implose. Contrairement aux apparences, je crois qu’ils sont faibles et qu’ils ont peur, ils sont très mauvais, du 11 septembre qu’ils n’ont pas su maquiller, à la grippe A, qui fut un fiasco, et je pense même qu’ils sont dans un désaccord profond sur la suite à donner. Il sera toujours temps de trouver une solution quand, engraissés par leur avidité, ils se casseront la gueule.


                                    • Croa Croa 10 février 2010 18:35

                                      « Justement puisqu’il semble que c’est la solution qui arrange les élites »

                                      Lucien a raison !

                                      Contre ça il y a LA REVOLUTION MONDIALE ; Très simple, Ils veulent la guerre ? Refusons là !

                                      ça commence maintenant, en refusant de croire les médisances sur l’Iran ou sur les chinois où sur tout ce qu’ils peuvent inventer ! smiley


                                    • Terran 10 février 2010 21:00

                                      +1 encore, ça me plais cet état d’esprit !

                                       smiley


                                    • gimo 10 février 2010 22:54

                                      Arrêtez de parler et de dire ( « les élites ») 
                                      là est déjà la 1er faute d’un féodalisé et la 1 e chose a ne pas faire !!

                                      car c’est loin d’être des gens d’exelence « ce qui y a de mieux  » balivernes que ça !!!
                                      et soumission que cela !
                                      des pourris  oui et pas plus intelligent de vous et moi 
                                      mais  arrêtez de vous prosterner devant ces nuls mer............
                                      c’est pas etonnant quils sont la grosse tête et vide mer.......de
                                      merci !!!!!!


                                    • Francis JL 10 février 2010 22:58

                                      « Dans la sphère du pouvoir gouvernemental, l’action décisive appartient rarement aux figures supérieures, aux hommes des idées pures, mais bien à une catégorie d’êtres de beaucoup moins de valeur, quoique plus adroits, je veux dire ceux qui travaillent dans la coulisse. En 1914 et en 1918, nous avons vu comment les décisions historiques de la guerre et de la paix étaient prise, non pas selon la raison et par les responsables, mais par des individus cachés dans l’ombre, du caractère le plus douteux et d’une intelligence bien limitée. Chaque jour nous constatons encore que, dans le jeu ambigu et souvent criminel de la politique, auquel les peuples confient toujours avec crédulité leurs enfants et leur avenir, ce ne sont pas des hommes aux idées larges et morales, aux convictions inébranlables qui l’emportent, mais des joueurs professionnels que nous appelons diplomates, - ces artistes aux mains prestes, aux mots vides et aux nerfs glacés. » (Stéfan Zweig, Préface à son « Fouché », col. Le livre de poches)


                                      « Nos plaies ouvertes saignent parce que les gens voient qu’un tas de connards à qui ils ne confieraient même pas un stand de hot-dogs dirigent leurs vies. » (Tim Willocks)


                                    • Terran 10 février 2010 23:32

                                      Excellent Gimo,

                                      Tu remets une simple évidence en place.

                                      Ils ne sont surement pas meilleurs que nous.
                                      Et je dirais même que maintenanbt, nous excellons, car ils ne gèrent pas la chose correctement.
                                      Le chat est sorti du sac.

                                       smiley smiley
                                      Il va, je l’éspère sortir ses griffes et faire du ménage dans tout cela !


                                    • douce france 10 février 2010 14:59

                                      ..une chose est sur ..,ils sont tous a la recherche de cash..,dans ce formidable jeu de cache cache.. smiley
                                      comme je disais plus haut,et vu qu’au niveau energie, l’equilibre geopolitique viens de changer au moyen orient..,je penche pour la construction du block eurasie..,et bien sur
                                      les ricains sont pas contant du tout...(merde la vielle europe nous trahi.. !!)..(un prété pour un rendu.. ?)..
                                      ..humm !!..je pense bientot, que de grandes revelation sortirons,sur le cour des 70 dernieres années..
                                      ACROCHER VOS CEINTURE !!!!!!!!!...(..la crise finançiaire ..pfttt..)
                                       


                                      • Terran 10 février 2010 22:09

                                        @ douce France,

                                        En effet, c’est bien l’Eurasie qui seule peut lutter.
                                        Elle en a les moyens.

                                        L’europe est coulée depuis 3 ans.
                                        Depuis que De Gaulle n’est plus, les traitres ont effacé ce moumement de progrès de l’europe. Les escrolos les auront servit avec le coeur, pour se faire planter le pieu qui leurs fait mal dans le cul.

                                        Donc, ils méritent bien ce qui arrive, moi je me priverais de rien, tant que je pourrais.
                                        Cela est une certitude.
                                        Et quand je pourrais plus, ben je ferais comme les autres, alors je deviendrais un vrai mafieux. Et un pire pourri ne faisant confiance qu’a moi-même.
                                        Ne mettant mon savoir qu’a mon profit et à celui de la survit.

                                        Les escrolos jouent avec le feu du nucléaire. Il seront irradiés, ou affamés.
                                        Ils ne veulent pas entendre des évidences aussi simple.

                                        La simple évidence qu’un humain a besoin d’énergie.
                                        Arrivera un jour, les centrales serot trop agées.
                                        Ce jour approche à grand pas, et nous n’auront plus la capacité de réguler le réseau Européen. Il sera saturé des parasites éolien et solaire.
                                        Il sera désynchronisé.
                                        Le appareils électriques n’y résisteront pas.
                                        Sauf pour les quelques malins qui maitriseront la technologie.

                                        La tableau est bien noir, car grâce aux écologistes, nous entrons dans une ère d’obscurantisme, le savoir ne se transmet plus, il n’y a plus de règles là non plus.
                                        Sauf encore en quelques endroits de l’industrie, qui met toute ses forces à résister.
                                        Mais comme chaque jour cette industrie diminue, elle devient de moins en moins forte.

                                        ça me fait chier d’écrire tout ça, pourtant, nous tenons au fil de l’énergie.
                                        Et notre système économique peut parfaire ce qu’avait fait DeGaulle.
                                        La création de notre propre monnaie.
                                        L’histoire, ce n’est que l’histoire, des faits.
                                        Seulement des faits.

                                        Ceux qui veulent se battre devraient s’unir pour deux causes communes.
                                        Notyre argenbt à nous, indexée sur notre travail et nos richesses, et surtout, la production massive d’énergie pour soutenir les réseaux Européens.

                                        Avec ça, on leurs scien les jamabes aux escrocs bankster drappés de vert.
                                        Avec l’energie, nous tenons le robinet Européen.
                                        Les infrastructures sont là.
                                        Du travail en perspective pour tout le monde.

                                        Si l’Europe est capable de se lancer dans un tel mouvement.
                                        Alors le monde évoluera.
                                        La France a toujours été une fournaise d’opinions.
                                        Il faut juste savoir catalyser la raison.
                                        La cause du merdié est expliquée, les conséquences visibles.
                                        Les solutions sont là !

                                        Alors !
                                        Nous attendons quoi ?


                                      • Terran 10 février 2010 22:10

                                        * coulée depuis 30ans*


                                      • Frabri 10 février 2010 15:00

                                        « crise financière », « crise économique », « crise sociale », « crise écologique », « crise politique », « crise des médias », « crise de l’éducation », « crise de la recherche »...etc

                                        Nous sommes branché-e-s sur une « multicrise ». Que faire ? ? ? Faut-il la débrancher d’un coup, ou débrancher les crises une par une ? ? ? ?

                                        http://www.google.fr/search?hl=fr&q=multicrise&btnG=Rechercher&meta=&aq=f&oq=

                                        Y aurait-il pas sur Agoravox un ou une spécialiste des multicrises ? ? ? ? ? ?


                                        • Floripa Floripa 11 février 2010 04:49

                                          Cela s’appelle tout simplement un effondrement............. Tous les voyants sont au rouge. C’est la domination de la civilisation occidentale qui touche à sa fin. L’Histoire est ainsi faite. Aujourd’hui, d’autres civilisations sont là pour reprendre le relais...en première place, la Chine.

                                          Alors, je ne sais pas ce que désirent les Chinois, leurs intentions, mais ils lancent au-delà du défi économique, militaire, aussi un défi philosophique, un système de valeurs différents....
                                          La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, ce « bout de papier » n’appartient pas à leur référent culturel et historique....

                                          De plus, un élément de notre civilisation, c’est l’interdépendance, qui a un profond écho..... Notre société de réseau a du mal àencaisser les coups sans les diffuser dans tous les pans de la société. La multiplication des crises ont un effet accélérateur et diffus. La question est de savoir la capacité de résilience de notre société a encaissé ces différentes crises. Et jusqu’à quel point ?
                                          Un exemple ? Une crise pétrolière aurait un effet catalyseur, et serait cataclysmique pour l’Europe.

                                          Si la crise de la dette s’amplifie..... Les Etats n’auront plus les moyens d’entretenir le mode de vie coûteux de leurs habitants. Alors « la multicrise : sociale, économique, éducative, culturelle.... » ira en s’accélérant.....

                                          Il est probable que de nouvelles guerres éclatent..... Le Proche-Orient grouille de bruit de bottes.... L’affaire iranienne va laisser éclater un énorme bras de fer entre Occidentaux et Chinois.... Les Russes ont une position très ambigu...... (les Américains sont confiants, mais les dernières déclarations provenant de Moscou, laissent planer le doute... Ils joueront l’intox jusqu’au bout).

                                          Pour l’Europe, on voit, les Grecs sont déjà dans la rue, il est probable que dans les prochaines semaines, le mouvement se durcisse face aux annonces de rigueur pour atteindre les fameux 3% d’ici 2012... Donc les Grecs vont devoir payer la douloureuse.... Les Espagnols, également.... (avec un taux de 20% de chômage, vous pensez que les gens vont rester tranquillement les bras croisés...).

                                          « La fête est finie »....et bien finie...


                                        • Tiberius Tiberius 10 février 2010 15:04

                                          Si les économistes étaient capables de prévoir l’avenir, ils pourraient piloter l’économie mondiale sans risque que nous ne subissions plus jamais la moindre crise. Hélas, si c’était possible on le saurait ! Car en vérité, personne ne peut prévoir l’avenir avec certitude, ceci pas plus avec une boule de cristal, que par des méthodes scientifiques. 

                                          C’est pourquoi, dans la longue listes des économistes qui nous ont promis un jour la fin du monde, bien rares et chanceux sont ceux qui ont prévu la crise au bon moment . Ce monsieur Becerra vendra peut-être beaucoup de livres, mais ses chances de voir ses prédictions se réaliser me semblent aussi grandes que de gagner deux fois au loto la même semaine. Ça peut arriver, certes ! Mais je ne pense pas que nous le verrons en 2010. smiley


                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 10 février 2010 15:16

                                            Il ne faut pas être un grand économiste pour renifler la prochaine puanteur. Quand il n’y a plus d’idées, quand l’art de faire de la politique devient juste une émulation à l’hypocrisie et aux intrigues à qui endormira mieux les peuples par les seules promesses électorales, alors les choses se décomposent d’elles-même.

                                            Déja aujourd’hui (et ce n’est pas une impression), mise à part les intérêts des clans, des coalitions et des milliardaires qui gèrent réellement le marché mondial, il n’y a de certitudes pour personne, les Etats sont sourds-muets ! Le danger est là !

                                            Je ne dis pas qu’il y’aura une crise « financière » ou « économique », je dis qu’au rythme où vont les choses il y’aura de grandes confrontations peuples-Etats qui feront beaucoup de dégats étant donné le grand désespoir de la multitude face à l’orgueil démusuré d’une minorité égoïste.

                                            Mohammed MADJOUR.


                                            • bonnes idees 10 février 2010 15:25

                                              Posez vite des panneaux solaires sur vos toits les campagnards. Car si conflit il y a l’électricité sera durement rationnée et là on va pleurer 
                                               
                                              Quitte à me répéter le solaire c’est au cas où. Tout est dans le « où ».
                                              L’idée tenace que la planète peut rendre heureux 10 milliards de terriens c’est de la « roupie de sansonnet ». Un jour nous maîtriserons la fusion c’est évident mais fournir à la terre entière 2000 watts par personnes pour son confort, sa dignité humaine ne suffira pas hélas. Il faut aussi de l’air, de l’eau et à manger. La faim nous fait perdre la tête.

                                               La chasse va bientôt ouvrir ses portes. Passez plusieurs fois le goupillon dans les canons.
                                              La vie respècte sans broncher cette ordre : terre, eau, air, nourriture. Point. 


                                              • Terran 10 février 2010 23:36

                                                Non, mais, tu crois quand même pas que l’industrie va se faire chier à te fabriquer des canons et des armes.

                                                Les panneaux solaire c’est une merveilleuse idée.
                                                Comme ça ou pourra vous repérez de suite pour avoir osé alimenté cette machinerie machiavélique.

                                                Tu es un collabo, tu soutiens les systèmes énergétiques peu denses et tu penses qu’a ta petite vie ;

                                                Si je me trompe ; dites le moi Agoravoxiens !

                                                 smiley smiley 


                                              • bonnes idees 11 février 2010 00:54

                                                Non, mais, tu crois quand même pas que l’industrie va se faire chier à te fabriquer des canons et des armes.

                                                Mais bien sur que l’industie va se faire chier à me fabriquer des armes puisque c’est déjà fait. Un vilain fusil de chasse mais vois tu @terran le fusil c’est au cas où. Tout est dans le « où ».

                                                Il est bien au chaud dans mon grenier. L’anticipation est toujours la solution. De plus je t’ai déjà dit que je n’étais pas un écolo mais juste un père de famille avec du bon sens. C’est tout.

                                                Tu nous chantes toujours la même sérénade. Pas ma faute si ça turbine pas assez en France. Ce n’est pas moi qui décide des investissements à faire dans le pays. C’est l’état français et Areva. Le dicton dit « mieux vaut s’adresser à dieu qu’à ses saints ».

                                                Je ne t’entend jamais dire « mais où passe les milliards d’impôts des contribuables ». Pas dans les énergies renouvelables en tout cas. Ca se saurait !!!

                                                Allez bon vent.


                                              • Terran 11 février 2010 07:55

                                                n’importe quoi....

                                                L’état ne décide pas de la prod d’energie nuke.

                                                Ce sont les actionnaires, car ils touchent le fric qui devrait aller à la maintenance.
                                                et aussi dans les nouveaux projets.
                                                L’énergie, ça ne se privatise pas, pourtant...

                                                boulay !!!


                                              • bonnes idees 11 février 2010 09:33

                                                Ce n’est pas le sujet de l’article. Nous aurons très certainement d’autres occasions.

                                                Bon photon.


                                              • Terran 11 février 2010 12:41

                                                sinon ça récolte bien le soleil les PS sous la neige ?

                                                 smiley smiley

                                                les ecolos sont des dingues !


                                              • bonnes idees 11 février 2010 19:40

                                                Ce n’est pas le sujet mais bon,

                                                Non pas aujourd’hui mais par contre j’avais un vent du Nord terrible qui m’a fait turbiner mon éolienne à axe vertical. C’est toujours ça de pris. Mince c’est la crise !

                                                Le soleil c’est pour les huit autres mois. De l’eau chaude offerte sans contrepartie par Rê. Notre Dieu commun.


                                              • Terran 11 février 2010 20:10

                                                Non c’ets pas le sujet, c’es juste intimement lié.

                                                400A pour rien encore aujourd’hui !!!

                                                 smiley smiley

                                                Nucléaire, bien sur !


                                              • Yannick Comenge Yannick Comenge 10 février 2010 15:35


                                                Dans un chat sur le Monde.fr, Francesco Saraceno, économiste sénior à l’OFCE, estime qu’il n’y avait aucun risque d’éclatement de la zone euro.

                                                « La crise grecque montre que l’Europe a besoin d’un gouvernement économique »... c’est dans l’édition des abonnés, mais je n’ai que ces quelques infos pour l’instant... à suivre pour la discussion sur le sujet de cette crise... des conséquences au niveau européen...

                                                J’ai plus d’égard pour les propos de Francesco Saraceno que pour la ministre de l’Economie. Rappelons aussi que DSK disait au debut 2009... que la sortie de crise n’était logiquement pas avant 2016-2017. Mais depuis ce moment, on voit des DG s’octroyer des retraites dorées, des goldens hello et d’autres pitreries financiaires... oups... là c’est le militant de Sauvons les riches qui sort de son droit de réserve...


                                                • Lucien Denfer Lucien Denfer 10 février 2010 19:19

                                                  Dans le plus pur style pompier pyromane, on fait un exemple avec la Grèce en tapant très fort sur le plus faible de la classe (même si c’est réellement l’espagne et l’angleterre qui sont dans le rouge), puis on décrète qu’il est plus que nécessaire d’établir un gouvernement économique européen avec l’impôt européen qui va avec, n’est-ce pas monsieur barroso.

                                                  Et s’en est fini du volet économique, dernier semblant de souveraineté des nations. On laisse alors les individus issu des groupes de pression occultes occuper les postes de président et ministre des affaires étrangères européennes, et le tour est joué.

                                                  Pendant ce temps les autruches méditent sur le bien fondé de la théorie du gumplo.


                                                • Terran 10 février 2010 23:49

                                                  exact Lucien, et aussi pendant ce temps là, ils plombent l’industrie et en, particulier l’industrie de l’énergie dense en favorisant les énergie peu denses.

                                                  Et sans énergie, nous courrons un réel danger.

                                                  De gaulle avait définitivement fermé toutes véléités contre les escrolos fanatiques.
                                                  habilement, ils ont su soulever les gens mécontents avec des idées 68ardes et attardées.

                                                  Allons-nous tomber dans le même piège et refaire la même erreur que nos parents ?
                                                  Nous srions de sombres fous si tel étais le cas.
                                                  J’en veux vraiment aux générations succéssives qui se sont laissées bernées par les idées embalées de vert.

                                                  Relance le nucléaire et supprimer le renouvelable, dévelloopper la transmutation des déchêts.
                                                  Les Curies avaient découvert que l’énergie nucléaire a un comportement totalement différent des autres sources. Elle recréer de la matière fissile au fur et à mesure qu’elle se consomme. De nouveaux matériaux apparaissent.

                                                  Et les ecolos n’étant rien d’autre que des groupuscules hippies se sont vu mis en avant.
                                                  Comme ils l’ont fait pour H1N1.
                                                  Grâce aux médias ils dictent les comportements.
                                                  Le suite, vous la devinez.

                                                  Les déchets nucléaire sont vraiment devenus des dechets, alors qu’ils sont en réalité, non pas des déchets, mais des nouveaux materiaux, de la nouvelle matière fissile.
                                                  C’est l’épopée SuperPhoenix dont je vous parle là.

                                                  Super Phoenix fermé fit le bonheur des malthusiens écolos.
                                                  Et on en est là.

                                                  Je n’ai pas vécu tout cela.
                                                  Mais c’est la construction de ma réalité, celle que je me suis faite.
                                                  Voilà pourquoi je dis que Mitterand étais un agent secret britanique.
                                                  Il a été mis là, comme nabot, ce n’est pas un hazard.

                                                  Et depuis tout ce temps nous ne cessopns de tirer la langue.
                                                  De gaulle aura remis la France sur pied a une vitesse extraordinaire.
                                                  Comme ce qui s’est passé aux USA après guerre.

                                                  J’en ai de choses à raconter, mais agoravox me censure mes articles.
                                                  Je ne peux que vous mettre sur la piste de Cheminade.

                                                  Si des gens me lisent, alors poster des articles traitant de tout cela, continuer, encore et encore.
                                                  Chacun dois se reconstruire la réalité dans son ensemble.
                                                  Ce n’est pas très dur, il suffit de rassemùbler le puzzle.

                                                  Chaque jour qui passe, Cheminade gagne des voix.
                                                  Il faut que nous puissions porter notre voix sur un seul homme.

                                                  Un seul homme que l’on ne voit jamais dans les médias.
                                                  Cheminade a choisit l’internet.
                                                  C’est la seule chose qui lui reste.


                                                • cmoy patou 10 février 2010 15:39

                                                  Je suis d’accord avec vous mohammed et celà risque de venir plus vite que l’on croit.

                                                  La peur n’évite pas le danger.


                                                  • Cug Cug 10 février 2010 15:59

                                                    Le Professeur Santiago Niño Becerra prédit un crach en 2010 !!! Waaouuh il est fortiche le gars ?

                                                    Mise à part le pognon qu’il veut se faire en vendant son livre, cela fait des années à présent que de très nombreuses informations économiques et financières permettent d’annoncer à un moment ou à un autre le crach décisif ...
                                                     En plus il sort son bouquin en pleine crise espagnole ... à malin malin et demi.


                                                    • BA 10 février 2010 16:22

                                                      D’après le Fonds Monétaire International, en 2014, quelle sera la dette publique par rapport au PIB  ?

                                                      La dette publique de l’Allemagne sera de 91,4 % du PIB.

                                                      La dette publique de la France sera de 95,5 % du PIB.

                                                      La dette publique du Royaume-Uni sera de 99,7 % du PIB.

                                                      La dette publique de la Belgique sera de 111,1 % du PIB.

                                                      La dette publique des Etats-Unis sera de 112 % du PIB.

                                                      La dette publique de l’Italie sera de 132,2 % du PIB.

                                                      La dette publique de la Grèce sera de 133,7 % du PIB.

                                                      La dette publique de l’Islande sera de 134,1 % du PIB.

                                                      La dette publique du Japon sera de 239,2 % du PIB.

                                                      C’est à la page 30  :

                                                      http://www.imf.org/external/pubs/ft/spn/2009/spn0921.pdf


                                                      A ce niveau-là, ce n’est plus de l’endettement, c’est de l’hyper-endettement.


                                                      • gimo 14 février 2010 20:01

                                                        CASSINO  OK OK   les gens   survolent les faits  et ne  voient que de la fumée


                                                      • Martin D 10 février 2010 16:53

                                                        bon, alors on va avoir droit à un autre attentat pseudo-islamiste en occident et comme cela on aura le droit d’aller piquer les ressources naturelles de l’Iran, voire du Pakistan, voire même du Yémen !

                                                        l’histoire se répète indéfiniment...déjà Hitler avait utiliser cette ruse, mais avant lui, d’autres l’avaient aussi utiliser.

                                                        je tiens à tranquiliser mes compatriotes français : on a rien à craindre selon moi...c’est les autres qui vont s’en prendre plein la gueule pour qu’on puisse consommer comme des porcs !

                                                        JOVANOVIC, selon son analyse, prédit plutôt qu’on perdra notre argent qui est placé en bourse et qu’on verra le taux de chomage encore grimper...


                                                        • Le péripate Le péripate 10 février 2010 17:28

                                                          Je n’ai rien compris.

                                                          Et je ne suis pas certain qu’il y ait quelque chose à comprendre.


                                                          • sheeldon 11 février 2010 07:41

                                                            c’est peut-être pour cela que vous êtes heureux de travailler pour 600 euros comme vous le disiez dans un autre post ;o)


                                                          • TSS 10 février 2010 17:46


                                                            il n’y que ceux qui portent des oeillères qui ne voient pas arriver le mur !!

                                                            pourquoi croyez vous que tous les pays dont la France(loppsi 2) se depechent de faire passer

                                                             des lois qui permettent l’espionnage tout azimuth ! pour nous proteger qu’ils disent ! non ils ont

                                                             tout simplement PEUR ! ils savent parfaitement que nous allons vers le pire( ils l’ont

                                                            programmé) donc ils se preparent.

                                                             nous allons vers un avenir(proche ?) moitié 1984,moitié minority report... !!


                                                            • gimo 10 février 2010 23:50

                                                               

                                                              Que vaut une loi  !!!? SEULEMENT POUR DES MOUTONS OBEISSANTS
                                                              QUE VAUT UNE LOI contre une  insurrection rien

                                                              je vous cite une petite histoire de philo

                                                              20 années . !.j’ai été prisonnier dans ma geôle resigné
                                                              un jour j’ai vaulu ouvrir la porte et la porte s’ouvrit !!
                                                              elle etait pas fermée a clés ! jaimais !!
                                                              et cela pendant 20 années 

                                                              mais je le croyais quelle etait
                                                              j’ai été prisonnier de moi même

                                                              A MEDITER


                                                            • Terran 11 février 2010 00:56

                                                              ++++++++++10000000000000 smiley

                                                              si seulement ils avaient le courage de leurs idées ! :


                                                            • TSS 10 février 2010 17:51


                                                              ALLAIS prix nobel n’est jamais invité sur les plateaux télé !!

                                                              il n’est pas adepte de la pensée unique et a une toute autre idée sur l’economie que les guignols

                                                               regulièrement invités... !!


                                                              • bigoudi7 10 février 2010 18:07

                                                                Les prévisions de catastrophes irrémédiables de divers nostradamus du monde entier ne se comptent plus ;meme les banques nous préparent aux cataclysmes ; Larouche ? ce dirigeant américain d’une secte (et condamnée comme telle par le tribunal de Rennes) prévoit une crise irrémédiable tous les ans de manière à tomber juste de temps à autre ;il y a aussi la fin du monde en 2012 si ça peut vous rassurer ; une météorite en 2019 viendra achever le travail ;si la faille de Saint Andreas ne démolie pas la cote ouest des USA,le gigantesque super-volcan souterrain du Yellowstone s’en occupera largement ;J. Lloyd lui est plus humain c’est à dire brute,il nous prévoit une « bonne » grosse guerre mondiale,un mauvais moment à passer quoi ; en fait les prophètes se trompent toujours car la civilisation ce n’est pas mathématique...une guerre mondiale est impossible car il y a trop de profiteurs nantis sur terre qui ne voudraient pas perdre leur vie et leurs jouissance ;ce n’est plus comme au temps des tranchées : on envoyait les jeunes se faire trouer le ventre au front et on était tranquille derrière .Une guerre mondiale de nos jours c’est TOUT le monde qui en prend plein la figure du manoeuvre au milliardaire car les armes effroyables du présent ne font pas la différence entre les riches et les pauvres et c’est la première fois dans l’histoire qu’on peut profiter de cette justice qui nous donne la paix ! les guerres de nos jours ça ne se fait plus à la maison ça ferait trop de dégats ;pareille pour les crises financières,ça se délocalise un max sinon ou iraient les riches si nombreux partout ;je fais un pari:pas de crise mondiale possible avant longtemps, les Français ne sont pas près de manger du rat


                                                                • gimo 11 février 2010 01:19

                                                                  tss

                                                                   

                                                                  La censure de la thèse copernicienne continu

                                                                  Et Galilée n’est pas fini devant les nouveaux « papes voleurs)
                                                                  ne jamais l’oublier


                                                                • fifilafiloche fifilafiloche 10 février 2010 18:10

                                                                  Bah, c est pas compliqué, pour connaître notre avenir après le deleveraging, il suffit de visiter le Japon, 20 ans après le début de l explosion de ses bulles d actifs mobiliers et immobiliers.


                                                                  • TSS 10 février 2010 18:15


                                                                    où les gens sont obligés de bosser à 75/80 ans pour pouvoir manger !!

                                                                    c’est ça notre avenir  ?...!!


                                                                  • Marc Bruxman 10 février 2010 18:48

                                                                    Ben c’est pas si trash que ca le japon. C’est une société high-tech avec beaucoup de bonnes choses. Et leur niveau de vie n’est pas mauvais.


                                                                  • rastapopulo rastapopulo 10 février 2010 19:14

                                                                    erreur le Japon a émit des dettes envers ces citoyens pas chez nous !!!!


                                                                  • foufouille foufouille 10 février 2010 21:56

                                                                    sauf pour les sales vieux « juif » dont bruxman fait pas partie


                                                                  • Marc Bruxman 10 février 2010 18:53

                                                                    La peur va permettre espérons le de faire l’europe politique. Si cela arrive c’est une grande chance. En démantelant toutes les institutions nationales et en les remplacant par des institutions européennes il est possible de mettre les budgets sous controle. En créant un marché du travail unique, un système de taxation unique, l’europe peut devenir une grande puissance.

                                                                    Et il n’y aura plus d’identité nationale, mais après tout on s’en cogne...


                                                                  • rastapopulo rastapopulo 10 février 2010 19:19

                                                                    Ahahahaaaaaaaaaaa

                                                                    Du mondialisme sans contrôle démocratique... décidément le lavage de cerveau anglosaxon est efficace. 

                                                                    L’indépendance ça sert à quoi d’après vous ? Pourquoi les peuples se révoltent quand il n’en ont pas ?

                                                                    Ohoh je rigole


                                                                  • L'enfoiré L’enfoiré 10 février 2010 20:46

                                                                    Marc,
                                                                     Tout a fait d’accord.


                                                                  • Terran 11 février 2010 00:12

                                                                    hannnnnnnnnnnn !!!

                                                                    L’enfoiré !!! Je veux pas être dépendant de cette europe là ni de ce monde là !!!
                                                                    Encore deux qui se dévoilent !

                                                                    C’est la fête sur ce fil encore !!!

                                                                     smiley smiley


                                                                  • sheeldon 11 février 2010 07:45

                                                                    « La peur va permettre espérons le de faire l’europe politique »

                                                                    la démocratie ayant échouée il reste la peur pour convaincre les peuples ?

                                                                    tristounet cette europe non ?

                                                                    de plus ne croyez vous pas que c’est exactement le but de cette crise , faire peur pour faire passé l’europe comme sauveur des pigs afin de créé un gouvernement économique en europe ? ce qui serait explosé tout système démocratie a terme ?

                                                                    cordialement


                                                                  • PhilVite PhilVite 11 février 2010 11:22

                                                                    "En démantelant toutes les institutions nationales et en les remplacant par des institutions européennes il est possible de mettre les budgets sous controle"

                                                                    Sous contrôle de qui ?


                                                                  • logan 11 février 2010 12:48

                                                                    des banques et des multinationales ;)


                                                                  • fifilafiloche fifilafiloche 10 février 2010 18:29

                                                                    Ben oui, il fallait se réveiller avant...bien avant...l héritage de la génération no future...après moi le désert.


                                                                    • Terran 10 février 2010 21:04

                                                                      ****Ben oui, il fallait se réveiller avant...bien avant...l héritage de la génération no future...après moi le désert.****

                                                                      +1, et la triste couleur de cet héritage est verte.
                                                                      Mitterand étais un espion britannique...

                                                                      Joli trouvailles que de faire confiance aux attardés de 68 !
                                                                      Nous en sommes là...
                                                                      Mouarf !


                                                                    • Marc Bruxman 10 février 2010 18:47

                                                                      Arrétez de stresser. Oui le CAC va prendre un contrecoup dans la geule et va revenir flirter avec les 2500 / 2000 points. Pas besoin d’être devin pour le dire. C’est bien ! Cela va faire une très bonne opportunité d’achat.

                                                                      Les entreprises se remettront à distribuer des dividendes (chose que l’on avait trop oubliée, le but d’une action ce n’est pas qu’elle monte ou baisse mais qu’elle verse des dividendes solides). Cela va assainir globalement le marché.

                                                                      Quand à la dette des états, il y avait des assainissements à faire qui n’ont pas été faits depuis des lustres. L’état va redevenir plus petit et moins intrusif. Tout le monde s’en portera mieux. Vu l’état de surproduction industrielle, les gens auront effectivement encore à bouffer. On va passer dans une société post-keynésienne, et cela sera un grand bienfait.


                                                                      • vero87 10 février 2010 19:03

                                                                        au lieu d’employer le terme dégueulasse de PIGS
                                                                        (inventé par ces porcs d’anglo-saxons qui ont créé la porcherie !)
                                                                        ne pourrait-on pas plutôt utiliser celui de GIPS ?
                                                                        ce serait plus poétique et moins humiliant !


                                                                        • Terran 10 février 2010 21:07

                                                                          @ vero 87

                                                                          +1 la aussi !
                                                                          Car cela en dit long sur la mentalité de ces gens.

                                                                          GIPS, ou GPIS, ou GPSI, s’eu été tellement mieux !!!

                                                                          Mais non, l’évidence saute pas aux yeux des attardés et abrutis...
                                                                          Pourtant il suffit de faire preuve d’un tout petit peu de perspicacité.
                                                                          Tout cela est bien mal engagé !


                                                                        • Antoine Diederick 10 février 2010 21:53

                                                                          le gypse....CaSO4 · 2 H2O

                                                                          pourquoi pas mais PIIGS c’est parlant smiley


                                                                        • Terran 10 février 2010 23:12

                                                                          Tu viens de te griller là je crois...

                                                                          Mais vraiment, et t’as fait ça tout seul !


                                                                        • clodius clodius 10 février 2010 19:09

                                                                          Trés difficile de faire des prédictions, car il arrive toujours un truc qui bouleverse et « modifie » la donne / ex : 11 sept ... 


                                                                          • Terran 10 février 2010 23:11

                                                                            Si un évènement tel que celui du 11/09 se produit, de la même ampleur.

                                                                            Alors ça ira encore plus vite à trouver les solutions.
                                                                            Faudrait pas croire que nous sommes tous dupe l’ami !
                                                                            On se laissera pas enfiler à l’enfilade.
                                                                            Maintenant on a internet, et on a tout bien compris normalement.

                                                                            Faudrait pas voir à nous prendre pour ce qu’on est pas non plus hein !


                                                                          • Bélial Bélial 10 février 2010 19:33

                                                                            Tout ça est un immense monopoly, les gens qui ne peuvent pas rembourser doivent respecter les règles, et se foutre à poil (comme au strip poker menteur), la banque change les règles comme ça l’arrange, mais refuse l’indulgence aux joueurs (ici la Grèce...) et même s’acharne sur eux jusqu’à ce qu’ils soient tous à poil.

                                                                            Quand je pense qu’on tue pour du papier sur lequel on a mis un prix, en face à face ou à distance, qu’on détruit des maisons hypothéquées après avoir expulsé les gens aux USA pour maintenir la rareté donc les prix, qu’on spécule sur la nourriture, et qu’on attribue une valeur aux gens suivant un chiffre sur leur compte en banque.

                                                                            La dette publique est apparue et a explosé quand les banques ont obtenu le pouvoir de création monétaire,

                                                                            un monopoly je vous dis, juste un putain de monopoly


                                                                            • Terran 10 février 2010 23:13

                                                                              +1 sur ce coup !


                                                                            • Croa Croa 10 février 2010 23:15

                                                                              Faux, Au monopoly les dés ne sont pas pipés !


                                                                            • Terran 10 février 2010 23:55

                                                                              Exact Croa, remarque pertinente, car tout cela n’est aps le fait du hasard.

                                                                              Tout est minutieusement calculé, prévu, et sur le très long terme.
                                                                              C’est un processus lent, mais efficace visiblement.

                                                                              Dans quelques temps, ils mettrons à genoux l’occident.
                                                                              Et ils nous enverront en guerre contre l’Eurasie.
                                                                              Les Chinois sont nos amis.

                                                                              Se dire cela, s’est déjà renier les mathusiens et la finance.


                                                                            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 10 février 2010 19:49

                                                                              Pas besoin d’être un économiste pour s’appercevoir que depuis le traité de Masstricht )q ( que j’ai voté contre comme l’autre qui à suivi ) que nous partons en quenouille !

                                                                              L’Europe à 12 c’était bien, maintenant avec 27 états, dont certains ont des coûts de main d’oeuvre 4 fois moindre que les notres, sur que question chômage va s’aggraver !!

                                                                              l’union Européenne actuelle et ses 27 états :

                                                                              @+P@py


                                                                              • Maldoror Maldoror 10 février 2010 20:04

                                                                                Heure de vérité :
                                                                                "Effondrement des bourses en Grèce, en Espagne et au Portugal, le Portugal rate une émission monétaire, on ne sait pas ce qui est arrivé à celle de la Grèce, les renflouements ne suffisent plus, la crédibilité des Etats s’effondre, Athènes est mise sous tutelle. L’heure de vérité approche.

                                                                                En réalité, deux choses arrivent en même temps, définissant les conditions d’une désintégration de la zone euro et de tout le système financier et monétaire international.

                                                                                La première est la spéculation effrénée d’établissements financiers qui attaquent la Grèce, le Portugal et l’Espagne en espérant, comme Goldman Sachs ou Black Rock, gagner très vite un maximum d’argent. Ils jouent avec la dette des Etats, avec la richesse des économies et la vie d’êtres humains, comme s’il s’agissait d’un produit financier parmi d’autres.

                                                                                Cependant, l’essentiel n’est pas là. Derrière la danse du scalp des cupides se trouve la stratégie des milieux financiers de Londres et de Wall Street, jouant leur va-tout contre les Etats-nations en prenant en otage les plus faibles. La City se divise, dans les circonstances actuelles, en deux blocs, différant non pas par l’objectif, qui est d’imposer à tous l’une des plus terribles austérités sociales de l’histoire, mais par les moyens. Le premier bloc veut que la zone euro tienne, au moins quelque temps, pour pressurer à mort la France et l’Allemagne en les faisant couvrir la dette des pays méditerranéens et de l’Irlande au profit des banques britanniques prêteuses et de leurs associées, y compris françaises et allemandes. Le second bloc veut en finir une fois pour toutes, incitant la Grèce et l’Espagne à quitter la zone euro et espérant alors régner sur ces ruines contre ce qui reste de résistances à Paris et à Berlin.

                                                                                Deux choses doivent être bien comprises. La première est que les pays visés ne sont pas les seuls à être en faillite virtuelle. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont, en termes purement financiers, dans une situation pire. La différence n’est que dans le rapport de forces brutes. Aux Etats-Unis, la moitié des Etats sont officiellement insolvables, les faillites personnelles sont en hausse de 15% et 30% des Américains sont dans une situation de grande précarité. Les touristes fortunés disent n’en avoir rien vu, mais ils ne voyaient pas davantage pendant les années trente. Les banques du Royaume-Uni sont imbibées d’effets toxiques et leur alliée, la Banco Santander, est dopée à l’argent de la cocaïne qui a servi à financer l’immobilier espagnol aujourd’hui en déconfiture.

                                                                                L’austérité draconienne imposée à la Grèce et à l’Espagne est donc une escroquerie obscène, un arrêt de mort sans autre raison que la volonté de puissance de l’oligarchie.

                                                                                Que fait pendant ce temps Christine Lagarde ? Apparaissant au G7 avec Timothy Geithner, le secrétaire au Trésor américain, elle déclare que la baisse de l’euro « est une amélioration » et que le plan mis en place par les autorités helléniques « sera géré ». Qu’ils mangent de la brioche… Il apparaît bien ainsi que malgré ses tirades de Davos, Nicolas Sarkozy accompagne la manœuvre de l’oligarchie anglo-américaine comme un mousse à bord du bateau pirate. Michel Pébereau est le vrai sous-chef à bord, qui mène l’équipage vers les récifs de la science fiction financière. A l’opposé, notre campagne en Bretagne donne à voir avec les yeux du futur." Jacques Cheminade


                                                                                • Terran 10 février 2010 23:23

                                                                                  +++++++++++

                                                                                  Comment je suis content de jours en jours !!!
                                                                                  C’est Cabanel qui doit être dégouté ! Si il vous lit

                                                                                   smiley smiley

                                                                                  Vous et tous les autres qui rapportent les propos de Cheminade et ses écrits.
                                                                                  Je vous encourage à continuer à fouiller et à sortir les gens pertinents du lot de la merdiacratie.

                                                                                  %2012
                                                                                  N10 G0 G52 XYZ G90 G80

                                                                                  Beaucoup ne comprennent pas cette langue, c’est un langage industriel.
                                                                                  Traduit, cela veut dire :

                                                                                  - début d’un nouveau programme nommé 2012
                                                                                  - retour à l’origine machine sur tous les axes de façon absolue. Et annulation du cycle précédent.

                                                                                  Alors gogogo !
                                                                                  Ne passez pas à coté cette foi çi, ils ont besoin de gens pour convaincre les maire chez Cheminade.
                                                                                  Militez de toutes vos forces !


                                                                                • furio furio 10 février 2010 20:10

                                                                                  Notre grand timonier trés petit par la taille..et le talent est un grand visionnaire.

                                                                                  « Chateaux en espagne »
                                                                                   
                                                                                  Nous sommes le Mardi 27 Février 2007, il est 17h00, le soleil éclaire encore de mille feux la terre de Castille et plus précisément le récent quartier madrilène de Campo de Las Naciones. Devant le palais des congrès de Madrid, deux heures avant la prestation de Nicolas Sarkozy, des personnes de tout âge attendent calmement dans l’espoir de pouvoir entrer et écouter ce qu’il a à dire, à défendre et à proposer pour un pays qu’ils ont quitté mais qu’ils aiment : la France.

                                                                                  ..., Nicolas Sarkozy fait son entrée aux côtés du Président du Partido Popular, Mariano Rajoy. Après avoir remercié les différents représentants qui avaient fait le déplacement, Nicolas Sarkozy s’adresse directement aux Français d’Espagne.

                                                                                  Il leur demande de bien vouloir l’aider à construire ensemble la France de demain. Une France que Nicolas Sarkozy ne veut pas handicapée par des rigidités qui pénalisent le travail, l’initiative et l’effort. Le mot est lâché : « travailleur ». Nicolas Sarkozy insiste sur ce mot. Pourquoi la gauche en aurait le monopole alors que cette gauche, celle de Royal et de Jospin, est celle qui n’a fait que dévaloriser « les travailleurs » ?

                                                                                  En effet, comment ne pas oublier que c’est la gauche qui, au nom du nivellement par le bas, a contraint le pays à travailler moins empêchant par la même la progression du pouvoir d’achat chez les citoyens qui en avaient le plus besoin ! Outre cette question centrale du travail, Nicolas Sarkozy s’est inscrit en rupture avec la pensée victimisante du jeunisme.

                                                                                  En effet, il a rappelé devant les Français d’Espagne que depuis 1968 s’était installée en France une pensée gauchiste qui voulait faire de l’élève un égal au maître, une pensée responsable de bien de maux comme l’abaissement du niveau des diplômes, la violence scolaire…, une pensée qui entrave de fait « l’élitisme républicain ». Nicolas Sarkozy s’est inscrit dans une démarche dynamique. Il ne veut pas tirer la France par le bas mais au contraire lui préparer les premières marches du podium. En un mot, il s’est fait le garant de l’ambition, une ambition à la fois économique, politique, diplomatique et sociale. Mais une ambition dans l’intelligence et la raison.

                                                                                  En effet, Nicolas Sarkozy a rappelé qu’il fallait être capable de reconnaître ce qui marchait ailleurs pour essayer de combler ce qui ne fonctionne pas chez nous. À cet égard, il a rappelé que les Français il y a trente ans regardait l’Espagne de haut, comme un pays où le redressement paraissait improbable. Or l’Espagne a su se redresser et montrer que la réussite était encore possible en Europe. Elle a su se hisser comme modèle de réussite. La France ne doit donc pas se recroqueviller, elle doit s’ouvrir et regarder comment réussissent ses voisins britanniques, espagnols, allemands …

                                                                                  Ainsi, suivant cette focale d’ouverture, Nicolas Sarkozy a été jusqu’à proposer un projet d’ambition : l’Union Méditerranéenne, une sorte d’EUROMED modernisée et réorientée où la France et l’Espagne aurait un rôle clé. Il a aussi multiplié des propositions concrètes pour la résolution du problème de l’emploi comme la fusion de l’Unedic et de l’ANPE ou encore de l’obligation pour les chômeurs d’accepter un emploi proposé après deux refus venant de leur part …
                                                                                  Rupture avec les 35 heures, revalorisation du travail et des travailleurs, la fin du jeunisme, la mise en place d’une union méditerranéenne, la lutte contre le chômage, l’allégement des droits de succession… Monsieur Sarkozy a énuméré à travers ses propositions sa vision de la France, une France qui réussit et qui sert de modèle aux autres. Pour ce, c’est-à-dire pour « construire ensemble » et pour qu’ « ensemble tout devienne possible », il a besoin de tous. Non seulement des Français vivant sur le territoire mais aussi de ceux qui vivent outre-manche, outre-rhin, de l’autre côté des Alpes et des Pyrénées.

                                                                                  Il a donc demandé aux Français vivant en Espagne de l’aider et de refaire avec lui de la France la patrie de nos rêves.
                                                                                  Merci à P. Thomain 
                                                                                   


                                                                                   


                                                                                  • furio furio 10 février 2010 20:12

                                                                                    « Ce qui marchait ailleurs.. »....Ma femme....


                                                                                    • vero87 10 février 2010 20:52

                                                                                      « Les malfrats s’occupant du coffre avant le naufrage du Titanic », ca ressemble bien a cette « élite » de la finance qui ramasse tout ce qu’elle peut avant des heures bien sombres et qui par la meme occasion arrose ses copains !
                                                                                      reconnaitre les elites coupables et les sanctionner ...ok ! mais il y en a tant qui attendent en embuscade d’etre calife à la place du calife !!!
                                                                                      les révolutions n’ont pas tres souvent rendu les pauvres heureux ni donné une once de pouvoir à tous les spolliés , ils furent simplement assujettis à un autre pouvoir .....


                                                                                      • Terran 10 février 2010 21:10

                                                                                        et encore +1 !!!!

                                                                                        Ouahou, j’ai l’impression de ne plus me sentir seul en ces lieux !

                                                                                         smiley


                                                                                      • moebius 10 février 2010 21:01

                                                                                         La crise est fini, maintenant nous sommes au paradis et il y’a des crépes à la confiture..scountch miam miam beuk miam blurp scountch


                                                                                        • Terran 10 février 2010 21:39

                                                                                          Si il y a des gens serieux qui veulent tendre l’oreille aux propos de J Cheminade, vous y verrez un début de commencement de solution.

                                                                                          J’aime sa stratégie, et elle a déjà prouvé par le passé son efficacité aux USA.


                                                                                          • BA 10 février 2010 21:51

                                                                                            Que voulez-vous qu’il sorte de la réunion de jeudi ?

                                                                                            A mon humble avis, il ne peut rien sortir de la réunion de jeudi.

                                                                                            Cela fait 20 ans que la Grèce diffuse des statistiques truquées. Le bouquet final, ça a été la semaine dernière. Vous vous rappelez ?

                                                                                            Le programme d’assainissement de ses finances publiques présenté par la Grèce est encourageant et il est important qu’Athènes prenne toutes les mesures nécessaires pour atteindre ces objectifs, a déclaré jeudi le président de la Banque centrale européenne.
                                                                                            Le gouvernement grec a remis à la Commission européenne une nouvelle mise à jour de son programme de stabilité et de croissance prévoyant de ramener le déficit public à 2,8 % du PIB en 2012, et l’exécutif européen l’a approuvé mercredi.

                                                                                             

                                                                                            http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE6130M420100204

                                                                                             

                                                                                            Autrement dit : tout le monde a joué la comédie.

                                                                                            1- Le gouvernement grec a joué la comédie en affirmant (le plus sérieusement du monde) qu’il allait faire passer le déficit grec de 12,7 % aujourd’hui … à 2,8 % en 2012 ! J’éclate de rire ! Avouez qu’il y a de quoi rigoler ! 2,8 % en 2012 !

                                                                                            2- Le président de la Banque Centrale Européenne a joué la comédie (en restant sérieux, comme d’habitude : il garde toujours un air sérieux ; ça impressionne les gogos) en approuvant ce plan du gouvernement grec.

                                                                                            3- La Commission Européenne a joué la comédie en approuvant ce plan du gouvernement grec.

                                                                                            4- Pendant le G7, les 7 ministres des Finances ont joué la comédie en approuvant ce plan du gouvernement grec.

                                                                                            Conclusion :

                                                                                            - tous ces gens mentent,

                                                                                            - ils savent qu’ils sont en train de mentir,

                                                                                            - ils savent que le déficit grec NE sera PAS ramené de 12,7 % à 2,8 % en 2012,

                                                                                            - mais ils continuent quand même de faire semblant d’y croire.

                                                                                            Ce sont des comédiens, mais ce sont des comédiens qui nous conduisent vers des tragédies.


                                                                                            • Terran 10 février 2010 22:21

                                                                                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Edgar_Cayce

                                                                                              J’ai beau retourner cette page, a aucun moment le nom de Roosevelt apparait...
                                                                                              Si vous vouliez discrédité l’oeuvre de Roosevelt, vous n’auriez pas pu mieux vous y prendre.

                                                                                              C’est fait exprès ou bien ?
                                                                                              Vous senteriez-vous dans un si grand danger ?

                                                                                               smiley smiley


                                                                                            • Mordius 10 février 2010 22:13

                                                                                              Je vous propose de relire le GEAB N°39 de décembre du LEAP (lien ci-dessous). Tout ce qui se passe actuellement pour la Grèce y était prévu. C’est de nouveau les USA qui agite le chiffond rouge pour que l’on ne regarde pas trop près ce qui se passe chez eux.

                                                                                              Autres choses, c’est bizzare comme les choses changent, il y a quelques mois quand on parlait de l’endettement public, les speudo-experts nous disaient que ce n’était pas grave, que c’est comme cela que l’on relançait la croissance, qu’un pays pouvait s’endetter, « un pays ne peut pas faire faillite » , malgré le cas de l’argentine. Aujourd’hui d’un coup, c’est tous aux abris !
                                                                                              Cela fait un moment que je pense que cela est fait exprès, pour privatiser les services public, il faut taper un grand coup : pour que les pays n’est plus de choix, soit les services public se réforme à fond, soit on vire tout le monde et la faillite d’un état entraine directement la mise à la porte de fonctionnaires. D’où la fonction du grand emprunt dont personne ne comprenait à quoi il pouvait servir, à part de creuser encore plus notre dette.

                                                                                              http://www.leap2020.eu/GEAB-N-40-est-disponible-Printemps-2010-Nouveau-point-d-inflexion-de-la-crise-systemique-globale-Quand-le-noeud-coulant_a4083.html


                                                                                              • logan 10 février 2010 22:14

                                                                                                il n’y aura pas d’effondrement de quoi que ce soit tant que les financiers auront la possibilité de faire payer les pots cassés aux gens innocents
                                                                                                il n’y aura changement que quand la masse de gens qui se font enfler chaque jour réagira enfin et n’acceptera plus de se soumettre


                                                                                                • Terran 10 février 2010 22:24

                                                                                                  @ logan

                                                                                                  Quand tu dis ça, tu fais ton proipre avoeu d’impuissance.
                                                                                                  Comme si il n’y avait aucune personne qui résiste à l’heure actuelle !!!

                                                                                                  Commence par aller voir les gens qui résistent, ils ont peut-être des idées !

                                                                                                  Tu as écouté attentivement les propos de J Cheminade et as tu été un peu lire sur le site de S&P.
                                                                                                  Si tu es tel que tu le fait savoir, alors sache qu’il y a des solutions.
                                                                                                  Cherche !


                                                                                                • logan 11 février 2010 12:52

                                                                                                  non ce n’est pas un avoeu d’impuissance bien au contraire, c’est une volonté de révolte, nous sommes impuissants parce que personne ne se bouge, parce que nous sommes désorganisés et désunis, parce que la majorité d’entre nous peine à se réveiller et continue de se faire formater le cerveau par les médias


                                                                                                • logan 11 février 2010 12:54

                                                                                                  Les solutions de cheminade sont nulles, c’est bien pour cela qu’ils sont marginaux
                                                                                                  Il fait de bons diagnostics mais il propose de mauvaises solutions


                                                                                                • Pierre Boisjoli Pierre Boisjoli 10 février 2010 23:32

                                                                                                  Tout cela doit arriver. C’est écrit dans le ciel. Les gens riches ont manipulé le système comme des apprentis sorciers, les économistes en particulier et plus spécifiquement les banquiers. Marx avait dit de nationaliser les banques. Il voyait dansles banques le maillon faible du système. Tout le monde a cru les économistes monétaristes et leur système de calcul à la con. Aujourd’hui, nous récoltons les fruits de ce que nous avons semé. Peut-être bien la guerre car il faut que Satan perde son influence sur la terre.
                                                                                                  Pierre Boisjoli
                                                                                                  Le conseiller divin
                                                                                                  le seigneur des seigneurs
                                                                                                  le roi des rois
                                                                                                  le prince de la paix


                                                                                                  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 10 février 2010 23:51

                                                                                                    Chut ! Chut ! Chut ! Ces goinfres imbéciles de banquiers et de spéculateurs néolibéraux ne comprennent même pas qu’ils sont en train d’organiser leur propre mise à mort. Il faut les laisser faire encore quelques mois, juste le temps suffisant pour que leur pyramide de Ponzi s’effondre aussi lamentablement que celle de Madoff.

                                                                                                    Patience, tout vient à point à qui sait attendre.


                                                                                                    • Terran 11 février 2010 00:00

                                                                                                      « Ces goinfres imbéciles de banquiers et de spéculateurs néolibéraux »
                                                                                                       
                                                                                                      Merci Peachy de ne pas mélanger les torchons et les serviettes.
                                                                                                      Ils sont peu à saisir la grosse nuance entre un libéral et un neoliberal.

                                                                                                      Un liberal est mondialiste pour le commerce, une idée plus vieille que le monde

                                                                                                      Un neo-liberal ou ultra-libéral veut devenir le maitre du monde, en gros...grâce au pouvoir de l’argent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès