• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La dette ! La dette !

La dette ! La dette !

Ils s'agitent tous sur leur siège, ils gesticulent ridiculement, faisant de petits sauts de cabri, levant le petit doigt pour faire la leçon en criant « La dette ! La dette ! » pour paraphraser quelqu'un (voir vidéo ci-dessous). Il faut la rembourser, nous rappellent-ils, il faut diminuer absolument les dépenses publiques clament-ils. Pour d'autres il conviendrait de l'aggraver un peu plus, ce que la plupart des gouvernements de droite comme de gauche font depuis des décennies. Ils dilapident pourtant tous l'argent public. Ils récompensent les copains, et les copines. Ils remercient leurs militants, leurs électeurs en subventionnant l'un ou l'autre.

Ils pratiquent le clientélisme à très haute dose, à tous les niveaux. Ils offrent un travail à tous ceux qui sont prêts à ployer l'échine devant eux. Au bout d'un moment, cela a fini par se voir, comme le nez au milieu de la figure et les bureaux des administrations locales n'étant pas extensibles, leur surpeuplement devenait trop flagrant...

Et ensuite ils osent encore pleurnicher sur le budget et les finances publiques, leur déficit, plastronner comme raisonnables et réalistes, eux (voir à ce lien se voulant sans doute pédagogique)....

Bien entendu, tous ceux déplorant la hauteur de la dette ne posent jamais la question des responsabilités, les leurs et celles de ceux ayant profité. Dans leur esprit, il ne s'agit pas non plus de diminuer leurs salaires, leurs prébendes et les privilèges, petits ou pas dont ils disposent abondamment. Ils leurs paraissent tellement légitimes, ils ne font rien de mal. Et sachant très bien pour la plupart que nous vivons dans une société totalement atomisée en un empilement d'individus narcissiques ils ne voient pas en quel honneur ils ne feraient pas exactement comme les autres ?

C'est toujours à peu de choses près ce qu'avouent la plupart des français. S'ils trichent c'est parce que tout le monde le fait : ce qui n'est pas une excuse. Ceux qui vident les caisses ce sont les autres, ce sont eux les mauvais français !

Pour lutter contre la dette, attention parfois ils prennent des mesures. Croyant ne fâcher personne, ne stigmatiser aucune part de la population ils diminuent les APL pour tout le monde. Tant pis pour eux, face à la colère que la mesure provoque ils ne peuvent que constater combien c'est idiot. Il suffirait que cela soit un peu plus équitable, que le versement de ces allocations d'aide soient également subordonnées à un ou deux devoirs en échange, tel celui de ne pas frauder sur les déclarations de ressources pour les parents.

C'est tout un tel ensemble inextricablement lié de laxisme, de démagogie, de sensiblerie mal placée....

...Et d'incompétence.

C'est tout un ensemble englobant l’Éducation Nationale, du CP à la Terminale, en passant par la formation des enseignants, une question de valeurs communes aussi. Personne n'ose proposer de solutions globales, de vision, voire même d'idéaux. Nous en avons pourtant grand besoin !

Les français sont d'accord pour rembourser à condition que ce soit d'autres qu'eux qui s'y emploient et le fassent. Eux ne veulent surtout pas renoncer à l'argent de la République qui est quand même bonne fille, elle soulage le budget familial de plusieurs centaines d'Euros chaque année cette part ou l'autre de la progéniture qui a besoin d'aide financière. Et de cette manière on entretient l'assistanat qui est une réalité bien qu'elle soit niée par un certain côté de la gauche. Le fait que ce soit des bourgeois « versaillais » een « Barbour » l'évoquant parfois n'oblitère pas sa réalité.

Il existe et il est très préoccupant. Des enfants n'auront jamais vu leurs parents travailler de toute leur enfance et adolescence. Comment pourraient-ils se convaincre des bienfaits du travail et, ou de l'excellence ? Et pourquoi ces personnes bénéficiant de l'assistanat travailleraient-elles alors qu'un boulot leur rapporterait moins d'argent pour plus d'efforts ?

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury – Grandgil

illustration empruntée ici


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 8 août 12:20

    Il suffit d’avoir approché une collectivité locale pour comprendre et confirmer les propos de l’auteur à propos du clientélisme.


    Il suffit de comprendre la logique de la finance mondiale pour comprendre que l’endettement des états est la source de l’enrichissement des banquiers.

    Ces deux conditions suffisantes donnent la clé de pas mal de réalités socio-économiques nationales et internationales.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 8 août 12:32

      @Jeussey de Sourcesûre

      PS : la vente d’armes à crédit aux pays auxquels on fournit en même temps l’ennemi à abattre est encore la meilleure recette qu’ont trouvée les pays producteurs d’armes pour endetter les autres.

    • baldis30 8 août 12:41

      @Jeussey de Sourcesûre
      bonjour,

      et de plus fournir les armes aux deux camps ... !

      L’ennui c’est qu’après s’être entretués il ne reste personne pour régler l’addition ...

      alors pour rembourser on s’approprie le terrain, et surtout le sous-sol ....


    • baldis30 8 août 12:44

      excellent rticle où l’on retrouve la pensée et la voix rafraichissantes du général de Gaulle


      • jaja jaja 8 août 12:47

        Pour ce qui est de leur dette la seule solution c’est son annulation sans indemnités ni rachat aux capitalistes qui la détiennent...
        Bien entendu ça ne peut être possible que si l’on exproprie les actionnaires des banques et socialise ces établissements puis qu’on les regroupe tous dans un pôle bancaire unique de service public... en s’assurant ainsi le monopole du Crédit...


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 13:01

          @jaja
          Toutes choses que les dirigeants ne feront jamais, à moins que les populations ne se prennent en main


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 8 août 13:29

          Curieux article pour quelqu’un qui balançait entre Fillon et Le Pen, et qui continue à porter le deuil de la candidature Fillon.

          Pure méchanceté de ma part, je sais


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 13:40

            @Olivier Perriet
            méchanceté non ? Connerie c’est pas pareil smiley


          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 21:08

            @Olivier Perriet
            Votre com montre une très courte vue de la politique, mais vous n’êtes pas le seul...
            On parle de tel thème, on est de droite ou de gauche, on parle de tel autre on est militant.
            Mais on peut être de droite et parler de la dette comme j’en parle, ça s’appelle le bon sens


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 9 août 09:12

            @Amaury Grandgil

            Oui je sais. Mais enfin, il y en a un, et un seul, qui a sauté comme un cabri en criant « la dette, la dette, la dette », c’est François Fillon.

            J’ajoute que parler dette sans parler création monétaire, euro, banque centrale et banques privées, c’est très réducteur.

            La lier uniquement à l’assistanat, c’est encore plus réducteur.


          • mmbbb 9 août 10:56

            @Olivier Perriet Nous devrions neanmoins mieux gerer l argent public . Il suffit de lire les rapports de la cour des comptes afin de constater qu il y a du fluzz depense en pure perte .


          • foufouille foufouille 8 août 14:36

            "elle soulage le budget familial de plusieurs centaines d’Euros chaque année cette part ou l’autre de la progéniture qui a besoin d’aide financière.« 
            car sinon ils n’auraient pas un salaire suffisant pour vivre.
             » Et de cette manière on entretient l’assistanat qui est une réalité bien qu’elle soit niée par un certain côté de la gauche.« 

             »Il existe et il est très préoccupant. Des enfants n’auront jamais vu leurs parents travailler de toute leur enfance et adolescence. Comment pourraient-ils se convaincre des bienfaits du travail et, ou de l’excellence ? Et pourquoi ces personnes bénéficiant de l’assistanat travailleraient-elles alors qu’un boulot leur rapporterait moins d’argent pour plus d’efforts ?"

            ta durée est peu possible actuellement sauf problème grave dont de santé ou parent célibataire.

            si le nombre de chômeurs est aussi élevé depuis 20 ans c’est que les offres d’emplois sont peu nombreuses.


            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 18:39

              @foufouille
              Il y a cinq ans, proposition d’emplois de 320 chaudronniers de marine à pourvoir, aucune réponse


            • foufouille foufouille 9 août 10:34

              @Amaury Grandgil
              ce genre de formation est peu courante, ce n’est pas non plus un métier bien payé par rapport à l’usure prématuré du salarié.
              je pense que ton annonce était bidon comme beaucoup vu que les chômeurs de longue durée accpetent n’importe quel boulot pas trop loin vu que c’est toujours beaucoup plus que le RSA ou l’ASS.


            • nono le simplet nono le simplet 8 août 16:51

              La dette est là, bien là et on essaye juste de la stabiliser à 3% d’augmentation ce qui, en passant, permet de la doubler au bout de 25 ans, tripler au bout de 38 ans, quadrupler au bout de 48 ans ...

              Il faudrait faire 3% de mieux pour la stabiliser et encore un peu plus pour la faire baisser ... ce que fait l’Allemagne en ce moment ...
              oui mais on ne veut pas être la génération qui paye et c’est la faute aux riches, aux banques, aux autres, quoi !

              Alors on fait quoi ? 
              On écoute les démagogues qui parlent soit de la supprimer soit de la laisser courir ? 
              on peut aussi faire payer les GAFA, supprimer les « facilités » fiscales qui permettent à une Liliane Bettencourt de payer moins d’impôts que vous et moi (proportionnellement) ...
              mais si vous et moi ne sommes pas prêts à faire un effort ne serait que pour donner l’exemple ...

              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 18:38

                @nono le simplet
                Je ne dis pas du tout que la dette n’existe pas, mais qu’il faudrait commencer à rationaliser les dépenses publiques


              • Feilusha Feilusha 8 août 17:24

                Présentez vous à la prochaine présidentielle ! Vous semblez avoir réponse à tout, lol...


                • bob14 bob14 8 août 17:28
                  La Vraie Dette Publique ? 265% Du PIB… !
                  la France compte plus de 3 280 milliards d’engagements hors-bilan !

                  • Karugido Karugido 8 août 17:44

                    Parler de dette, ou dette publique sans évoquer une seule fois la création monétaire est totalement fallacieux.

                    De plus, clamer l’assistanat en se basant essentiellement sur le commérage et aussi fallacieux.

                    Vous voulez des chiffres sur le sujet ? des études sérieuses ? alors renseignez vous : http://www.youtube.com/watch?v=rnu9e1ft5qw

                    Vous éviterez ainsi de faire du tort à De Gaulle en s’intéressant au 2 choses qu’il a défendu, la création monétaire et les droits sociaux.


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 août 18:36

                      @Karugido
                      Dire que c’est un mythe n’y change rien, ça existe


                    • Jean Pierre 8 août 23:04

                      @Amaury Grandgil
                      Mettre la dette sur le compte de l’assistanat est un peu facile. Le montant de la fraude aux droits sociaux est très inférieur au montant des droits sociaux non utilisés (dossiers trop compliqués à monter, pas d’adresse stable, etc).

                      La fraude fiscale et l’évitement fiscal (domiciliation de la filiale qui fait les bénefs dans un paradis fiscal) sont largement aussi responsables de la dette que l’aide sociale. 


                    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 août 10:11

                      @Jean Pierre
                      Vous avez lu tout l’article ?
                      C’est une partie des causes mais elle existe


                    • phagocytose 9 août 00:23

                      "Des enfants n’auront jamais vu leurs parents travailler de toute leur enfance et adolescence. Comment pourraient-ils se convaincre des bienfaits du travail et, ou de l’excellence ?"

                      Allez donc les convaincre des multiples bienfaits de l’aliénation, ils seront ravis ...


                      • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 août 11:04

                        @phagocytose
                        Le chomage aliène encore plus dans nos sociétés, quand nous vivons dans un monde où ne dominent que les principes de Jules Lafargue on verra mais hélas pour l’instant...


                      • jjwaDal jjwaDal 9 août 12:48

                        La dette souveraine est illégitime et ne sera pas remboursée. Vu le niveau d’endettement des USA et du Japon, leur dette souveraine ne le sera pas plus.
                        Mais admettons qu’on essaye...
                        Il faudrait une croissance significative, or dans le passé elle fut causé par plusieurs facteurs (combinés pendant les « 30 glorieuses »), à savoir l’augmentation de nos effectifs, des besoins non satisfaits, une augmentation du pouvoir d’achat per capita.
                        Je ne vois pas nos effectifs augmenter substantiellement, notre taux d’équipement est globalement élevé (le vieillissement de la pyramide d’âges diminue aussi le désir d’acheter), quand aux revenus ils baissent en valeur relative, l’ouverture en grand des frontières y est pour beaucoup.
                        Il faudrait pouvoir emprunter à taux zéro auprès de la Banque Centrale Européenne pour pouvoir, toutes choses égales par ailleurs, se débarrasser progressivement de la charge des anciens emprunts. Le statut de la BCE l’interdit, quand la FED et la BoJ le font sans vergogne.
                        Il faudrait inverser le processus de gangrène qui a vu l’Etat se voir priver de nombreuses sources de revenus. En effet ce ne sont pas les dépenses qui ont flambées, ce sont les recettes qui ont diminuées.
                        Il faudrait aussi récupérer l’évasion fiscale (disons la moitié ferait un pactole de 30/40 G€/an de plus dans les finances de l’Etat). A noter que 40 G€ c’est à la louche le remboursement de la dette en 2016.
                        Il faudrait effacer les intérêts pour pouvoir rembourser tout le capital emprunté et faire un « reset » minimal en lieu et place d’un défaut souverain. Ne jamais oublier que si l’Etat souverain est rançonné par l’usure, c’est qu’il a concédé le privilège de création monétaire à des intérêts privés, or ce sont eux qui nous coulent... CQFD.
                        La liste n’est pas complète, mais elle montre que les alternatives à l’envoi à l’ANPE d’un million ou 2 de fonctionnaires , existent.
                        Après, oui... Des abus existent dans les collectivités territoriales, de la mauvaise gestion. Par contre un PDG ( Ghosn par ex.) gagnant 400/500 smic mensuel, c’est de la bonne gestion forcément...


                        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 août 12:56

                          @jjwaDal
                          l’immoralité du capitalisme financier n’excuse pas le clientélisme des administrations ...

                          Sinon ça fait beaucoup de « il faudrait » vous ne trouvez pas ?


                        • jjwaDal jjwaDal 9 août 13:18

                          Vous aviez l’air de chercher des responsables à la dette publique en louchant ostensiblement dans une direction. Je vous indique d’autres pistes fécondes, vous n’allez pas râler...
                          J’ai oublié : Il faudrait surveiller les finances des collectivité locales (un équivalent du rapport de la Cour des comptes) pour inciter les élus locaux à plus de modération.
                          Je n’ai dis nulle part que les dépenses locales étaient irréprochables, je dis juste qu’on a déjà choisis de ne pas regarder par ex la fraude fiscale pour résoudre nos soucis de gestion
                          parce que le fonctionnaire, l’immigré, le chômeur, tellement facile de les transformer en boucs émissaires...


                          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 9 août 14:13

                            @jjwaDal
                            Tout le monde est responsable de la gabegie, vous ET moi compris.
                            Je ne parle pas DES fonctionnaires mais de ceux qui sont dans certaines administrations locales, vous n’ètes jamais allé dans un conseil général...
                            C’est édifiant..
                            Quant aux immigrés ils ne sont pas responsables, ce sont nos politiques qui EUX le sont en donnant par clientélisme...
                            Quant à l’assistanat, idem, ce ne sont pas les « assistés » les responsables...


                          • JL JL 9 août 13:22

                            La dette, c’est toujours les riches qui en tirent profit, et les autres qui en font les frais.

                             
                            A-t-on jamais vu les riches mis à contribution pour rembourser la dette ? C’est impensable dans notre belle démocratie.

                            • jjwaDal jjwaDal 9 août 16:06

                              Quand vous aurez un moment lisez « La trahison des élites » de Raoul Marc Jennar. Vous verrez que le clientélisme, la gabegie, les conflits d’intérêts, bref toute la moelle à râler s’y trouvent aussi, cette fois au niveau européen et donc puissance 10.
                              J’avoue ignorer si les conseils départementaux sortent du lot (Plus de conseils généraux ça faisait bien trop français, Napoléon je crois...).
                              Pour le côté « Tout le monde est responsable », je ne vous suis pas. Je n’ai jamais eu les moyens financiers de l’être (en "spoiler, 30 ans de végétarisme et un véhicule âgé de 29 ans...) ni n’ai influencé une politique publique.
                              Le regard inquisiteur vers une catégorie sociale me fait toujours penser à cette blague où quelqu’un cherche ses clefs sous un lampadaire allumée alors qu’il les a perdu dans l’obscurité totale à quelques centaines de mètres. Il le sait, mais bon... On y voit mieux sous le lampadaire...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires