• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La double ironie de Le Pen contre le NPA : la révolution en burqa (...)

La double ironie de Le Pen contre le NPA : la révolution en burqa !

Doit-on s’interdire de sourire à une saillie démagogique parce qu’elle est sortie de la bouche de M. Le Pen ? Pour une fois qu’on la trouve savoureuse, même si ce n’est pas pour la même raison que lui !

 Il ne pouvait, en effet, rater l’occasion que lui a offerte sur un plateau le Nouveau Parti Anticapitaliste en présentant une candidate qui se prétend laïque et féministe en s’affichant hardiment avec un foulard islamique, le symbole même de l’asservissement des femmes. M. Le Pen s’est amusé à jouer de deux leurres.
 
Le leurre de la vaccine
 
Le premier est le leurre de la vaccine qui, selon Roland Barthes, consiste à admettre un peu de mal pour faire reconnaître un grand bien. C’est ainsi qu’agit un vaccin : l’inoculation de germes inactivés suscite la production d’anticorps salvateurs dans l’organisme. C’est ce que fait M. le Pen : il commence par souffrir un peu de mal en osant qualifier le foulard islamique porté par la candidate du NPA de l’euphémisme « fantaisie vestimentaire  » (1). La fantaisie asservissante ne lui saute pas aux yeux. Et il va même plus loin « Le foulard, a-t-il déclaré, il est islamique quand ce sont des musulmanes qui le portent, quand ce sont des catholiques, c’est le foulard catholique. À partir du moment où il laisse apparaître le visage, c’est une fantaisie vestimentaire qui n’est pas en soi critiquable  » (1). De ce mal supporté avec patience, il attend en retour, un grand bien : qu’on lui reconnaisse une grande capacité de tolérance ! M. Le Pen aurait-il changé ? Aurait-il mis de l’eau dans son vin ?
 
Seulement son ouverture d’esprit est si large qu’elle bâille aux entournures jusqu’à faire un amalgame insolite entre islamisme et catholicisme. Il en devient comique. Car on n’a jamais rien vu de tel dans la religion catholique, à l’exception d’une très ancienne recommandation faite aux femmes de se couvrir la tête quand elles entraient autrefois dans une église. Mais c’est révolu. Et, surtout, il n’a jamais été question qu’une femme de religion catholique se promène en public, la chevelure obligatoirement couverte d’un foulard. Cette banalisation du foulard qui ne « gêne pas » M. Le Pen, est un indice révélateur. Elle cache mal la conception de la femme que défend depuis toujours le Front National : elle est épouse et mère et sa place est à la maison. L’islamisme ne dit pas autre chose !
 
Le leurre de l’ironie sur l’ironie
 
Plus heureux est le trait acéré d’ironie décoché contre le caractère révolutionnaire du Nouveau Parti Anticapitaliste : « M. Besancenot, a-t-il dit sur RFI, devient un peu modéré pour un révolutionnaire. Moi je pense qu’un révolutionnaire comme lui aurait dû présenter en tête de liste une femme avec burqa. Ça, ça aurait été révolutionnaire !  » (1)
 
La perfidie de l’ironie, on le sait, consiste à dire le contraire de ce qu’on pense en le laissant deviner par un indice et donc d’infliger la pire vacherie sous le compliment le plus cauteleux. La victime s’ouvre sans méfiance au compliment et reçoit dans l’instant qui suit le coup de poignard au plus profond d’elle-même. Ici, M. Le Pen commence par décerner un brevet de « révolutionnaire » au NPA, pour lui planter sa dague en plein cœur : car qualifier de « révolutionnaire » « une femme en burqa », symbole de la réaction la plus archaïque, est une telle contradiction que, dans l’éclat de rire salutaire recherché, le NPA vole en éclats.
 
Mais un doute survient aussitôt. M. le Pen n’englobe-t-il pas cette ironie dans une autre ironie plus vaste, une sorte d’ironie-gigogne, une « méta-ironie » ? Car, pour voir une contradiction entre « révolution » et « burqa », encore faut-il se faire de « la révolution » une idée positive de libération. Or un homme d’extrême-droite, acquis par définition à la réaction, rejette cette idée. Dès lors, cette nouvelle contradiction devient l’indice d’une ironie plus globale qui annule la première. Pour M. Le Pen « révolution à la NPA » et « burqua » ne sont pas contradictoires, elles sont mêmes compatibles. La « révolution » montre, si l’on ose dire, son vrai visage. Et voilà que le NPA vole à nouveau en éclats par un autre éclat de rire.
 
On voit l’habileté du démagogue à l’œuvre. Il n’est pas nécessaire que le pêcheur aime manger des asticots pour les donner en appât aux poissons. M. le Pen n’a pas davantage besoin d’être un défenseur des droits de la Personne pour tenter d’abuser les citoyens. L’extrême-droite, comme le montre l’Histoire, en est même l’ennemie irréductible. Mais, quand le terrain des droits de la Personne est déserté par ses défenseurs dits naturels, le démagogue n’hésite pas à s’y aventurer comme le loup déguisé en berger pour tenter d’emmener le troupeau. Seulement, comme dit Jean de La Fontaine : « Toujours par quelque endroit fourbes se laissent prendre. » (2)
 
(1) RFI, jeudi 4 février 2010
Le Figaro (AFP)
(2) Jean de La Fontaine, « Le loup devenu berger  », in « Fables », III, 3.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (102 votes)




Réagissez à l'article

290 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 5 février 2010 10:54

    On savait que le NPA n’était pas un parti démocratique mais là, histoire de foutre la merde, ils font très fort et c’est pas malin !


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 5 février 2010 11:00

      Le boumerang est la pour rappeller la politique funeste de la France ! « Dialoguer » avec les minables pour s’assurer la domination des pays mal gouvernés n’est pas une politique heureusement durable : Tout ce que la France a fait aux autres, il le lui sera rendu abondamment. Je vous rappelle que la malédiction existe !

      Mohammed MADJOUR.


      • COLONEL KURTZ 5 février 2010 12:16

        momo...tu diras ça à ton père qui a fuit l’algérie indépendante en 62 pour la FRANCE !


      • Shaytan666 Shaytan666 5 février 2010 12:18

        Heureusement que je ne suis pas Français  smiley C’est qu’il ferait peur hein le momo avec ses malédictions, je le vois bien chez lui avec une poupée à tête de Marianne en train de faire des incantations et enfoncer des aiguilles, brrrrr ! ça fait froid dans le dos  smiley


      • COLONEL KURTZ 5 février 2010 17:47

        tu es à moi madjour...AHAHAH


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 février 2010 04:52

        @ MM. Je suis généralement sans difficulté la logique de PV, mais, cette fois, comme disent certaines Québécoises à Paris, je suis écarté.... Votre commentaire sur la malédiction ne m’aide pas à m’y retrouver.... Je dois vieillir. Il reste que j’aime mieux Villepin et que je trouve Marine plus sympa que Ségo. 



        Pierre JC Allard

      • toubab 7 février 2010 13:31

        la Malédiction" ? celle des Pharaons ? soit dit en passant connaissez vous Champollion ? un Français


      • manusan 5 février 2010 11:01

        Marx revient, ils sont devenus fous.


        • manusan 5 février 2010 17:51

          Hengxi, j’attends un article de votre part concernant le fait qu’Internet est coupé au Xingjiang depuis aout 2009.

          Comment vous n’étiez pas au courant ??? C’est pas vous l’expert chinois de la blogosphère ?


        • manusan 6 février 2010 02:30

          Tenter de divulguer les mails des commentateurs et rédacteurs, est l’acte typique d’un nazi, ce n’est pas pour rien qu’on vous a banni de la rédaction d’Agoravox. Rue89, Agoravox, on aimes guère les gens comme vous dans les médias citoyens, essayez le Quotidien du peuple c’est plus « harmonisé » à votre gout.


        • Serpico Serpico 5 février 2010 11:08

          L’auteur : "une candidate qui se prétend laïque et féministe en s’affichant hardiment avec un foulard islamique, le symbole même de l’asservissement des femmes.« 

          **************

          Un résumé des certitudes occidentales. Cela devient indigeste, tout ce vocabulaire convenu, partagé, commun.

          On rejette la burqa parce qu’elle couvre le visage. En quoi le foulard de cette dame couvre-t-il le visage ? qui cela gène-t-il ?

          Est-ce parce qu’on a décidé que c’est le »symbole de l’asservissement...«  ?

          Si c’est un voile »religieux« , asservie à qui ? A Dieu ?

          Pourtant beaucoup de gens portent une croix au cou : un asservissement ?

          L’acharnement hypocrite va jusqu’à interdire le bandana sous prétexte que c’est une »ruse" pour contourner l’interdiction.

          Cela en devient ridicule.

          Villach, vous abusez des mêmes ficelles sémantiques que vous prétendez dénoncer.

          Tout ce bruit soi disant républicain fait depuis quelque temps autour de tout ce qui est musulman n’arrive pas à dissimuler l’intolérance massive qui caractérise la société française.

          Je crois tout simplement qu’on a toujours besoin d’un juif à se mettre sous la dent. Aujourd’hui c’est le musulman.

          J’en suis convaincu à voir la presque totale unanimité sur le rejet de la plus petite différence musulmane et à voir l’acharnement à dénicher CHAQUE FOIS quelque chose à reprocher aux musulmans.


          • King Al Batar Albatar 5 février 2010 13:28

            C’est bizarre la manière dont vous distinguez les pratiques religieuses en fonction des religions.

            Quand c’est la religion juive, la religion c’est de la merde.

            Et quand il s’agit d’un precepte musulman, il ne vous dérange pas....

            Est ce que vous pouvez m’expliquez ou alors vous avez juste une conception de la merde à religion variable... ?


          • Serpico Serpico 5 février 2010 15:32

            Voiture : "le foulard ne montre pas l’asservissement à Dieu, mais à l’homme, qui a dans l’islam pouvoir sur la femme, soumise à lui toute sa vie."

            *************

            A la limite, peu importe du moment qu’on me dit que c’est un asservissement. Le choix du maître ne change rien à l’asservissement.

            Cependant on ne peut RAISONNABLEMENT et HUMAINEMENT voir dans tout foulard la main du mâle.

            Ce serait trop simpliste.

            Et surtout commode pour les éternels embusqués guettant la moindre occasion de casser du musulman.


          • Serpico Serpico 5 février 2010 15:35

            Albatar : « C’est bizarre la manière dont vous distinguez les pratiques religieuses en fonction des religions.

            Quand c’est la religion juive, la religion c’est de la merde.

            Et quand il s’agit d’un precepte musulman, il ne vous dérange pas....

            Est ce que vous pouvez m’expliquez ou alors vous avez juste une conception de la merde à religion variable... ? »

            **********

            Ça se complique pour vous à ce que je vois...

            Je relève que l’auteur traduit le port du foulard par « asservissement ». Je n’ai rien dit ni jugé en ce qui concerne l’influence religieuse.

            Quant au reste, j’ai dit clairement dans le message auquel vous faites allusion, que TOUTES les religions sont merdiques.


          • King Al Batar Albatar 5 février 2010 15:55

            je vous cite hier

            « Dans le judaïsme, la densité d’abrutis bat tous les records : interdiction pour les femmes de montrer leurs cheveux » et ensuite tu cite des pratiques extrème pratiqué par un pourcentage très faible de la population ou des ecrits qui datent de plus de 3000 ans que plus personne ne respecte...

            Pourquoi dans un cas faire porter un foulard à une femme ce n’est rien (surtout qu’en plus en terme de proportion il y beaucoup plus de musulmanes qui portent le voile que de juive qui masquent leur cheveux), ca n’a pas de symbbolique, et dans ll’autre c’est la religion ou il y a le plus d’abruti ????

            Tu veux que je te dise qui sont les abrutis, ce sont ceux qui traite tout un groupe de personnes d’abruti. Si tu était un peu intelligent et que tu habitais dnas un endroit ou on peut voir du monde, tu te rendrais compte qu’il faut traiter les gens au cas par cas et qu’il n’y a aucune généralité possible !


          • ladhraa ladhraa 5 février 2010 16:51

            @Serpico
             Vous dites vrai c’est un acharnement contre les musulmans malheureusement la crise mondiale a besoin d’un bouc émissaire il est tout désigné que ceux qui pèchent en eau trouble cherchent ailleurs en commençant par balayer devant chez-eux .Certains l’ont compris le foulard n’empèche pas le bon sens et l’intelligence des femmes qui le portent de jaillir de leurs cerveaux .


          • King Al Batar Albatar 5 février 2010 17:04

            Sinon effectivement, il y a une acharnement sur les musulmans.

            Ce sont les juifs d’hier, comme le dit Balavoine dans l’Aziza : « ton etoile c’est ta peau », c’est malheuresement le cas en France.


          • kdb 7 février 2010 01:51

            cette histoire n est pas très catholique ...


          • Christian Delarue Christian Delarue 7 février 2010 15:49

            Le NPA et le nudisme .

            Le string, le voile, la pudeur et le féminisme

             

             Les féministes femmes ou hommes sont pour l’égalité de genre et la réciprocité des pratiques lorsque c’est possible . Le féminisme ne nuit pas bien au contraire puisqu’il milite pour le respect mutuel et pour l’estime réciproque entre les sexes . Il se situe à des années lumières d’un Orelsan.

            Dans ce cadre, le choix de l’orientation sexuelle - homo ou hétéro - ainsi que la différence des attirances au sein d’une orientation ne doit pas être un vecteur d’oppression et de domination.

            Ainsi apprécier le string comme objet sexy n’est pas pour autant dans ce cadre interprétatif une raison pour stigmatiser celles qui n’en portent pas, ni une raison pour indisposer par un regard trop concupiscent les porteuses de string sur la plage. D’autant que cette pratique est totalement libre : un coup oui un coup non. La stigmatisation ne doit venir non plus dans l’autre sens. Certains et certaines sont contre. Elles n’ont jamais essayés mais elles se bloquent contre. Le féminisme n’a pas à défendre cette position. Le féminisme défend la liberté des pratiques donc autant le string sexy que le slip de grand mère. Ce qu’il peut critiquer c’est l’imposition de ce type de vêtement par les hommes. Bien que j’adore le string je ne me permet pas de l’imposer à ma compagne. Ne pas l’imposer ne signifie pas ne jamais le demander. J’ai un comportement différent pour les poils sur les jambes car je pense alors qu’il faut faire l’amour lampes fermées et porter son attention sur des caresses ailleurs. Cette perspective de restriction sexuelle serait tôt ou tard une cause de rupture de la relation. Le féminisme c’est aussi refuser l’emprise de la marchandisation.

            Le voile islamique est non seulement l’étendard de l’islam mais aussi et surtout le symbole de la respectabilité de la femme pour l’islam. La respectabilité est en quelque sorte localisée sur le corps au lieu d’être une dignité de la personne qu’elle soit nue ou couverte. L’autre argument entendu de nombreuses fois, c’est la non excitation de l’homme qui ne sait pas se retenir. C’est pourquoi nombre de musulmans (pas tous) sont ambivalents sur ce sujet : ils lorgnent en cachette ce qui les attirent et font pression pour le voilage des femmes musulmanes afin d’empêcher les viols. Toute une conception des relation de genre est dans cette non réciprocité.
            http://www.rap125.com/img/photo-www.rap125.com-voilee_string,20.jpg


            Le string et les seins nus s’effacent sur la plage pour plusieurs raisons. Le retour de la pudibonderie est là.

            L’Ifop l’a annoncé. Le niveau de pudeur monte.

            cf *Les femmes et la nudité
            http://www.ifop.com/ ?option=com_publication&type=poll&id=897 <http://www.ifop.com/ ?option=com_publication&type=poll&id=897>

            Les coincés sont majoritaires ! Ceux qui se baladent à poils chez eux devant leurs enfants deviennent des impudiques ! Sarkozy va pondre une loi !

            http://www.ifop.com/media/poll/897-1-study_file.pdf

            La pudibonderie est le produit d’une situation complexe qui met en jeu plusieurs facteurs dont
            1 - la chute relative du féminisme
            2 - l’épuisement du souffle de libération sexuelle des années 68 (qui avait aussi son ambivalence sexiste, c’est certain)
            3 - la montée de la pudibonderie WASP, de la pruderie venues de l’Amérique du nord
            4 - la montée de la respectabilité corporelle de l’islam et des musulmans depuis 20 ans environ.
            5 - la sur-érotisation du corps notamment féminin par les médias.
            6 - la perception que l’on a de son corps propre

            JJ L


          • COLONEL KURTZ 5 février 2010 12:18

            chantecler...et tu sais de quoi tu parles, bien sur !
            refais nous ta sortie antisémite un peu pour voir !


          • Shaytan666 Shaytan666 5 février 2010 12:29

            J-M LP anti-islamiste, laissez moi rire, il y a belle lurette qu’il a dépassé ce stade, à l’heure actuelle il est uniquement anti-s******.
            S’il a poussé une « gueulante » contre le petit facteur, c’est uniquement pcq celui-ci commence à chasser sur ses terres.


          • armand armand 5 février 2010 13:48

            chantecler s’abîme encore un peu plus dans sa débilité profonde - ou son antisémitisme maladif.
            Avant-guerre les Juifs étaient on ne peut plus assimilés. Certains leur en faisaient le reproche ;
            aujourd’hui on s’en prend aux exhibitions d’un islamisme militant qui ne cache pas son alignement sur des organisations qui ont recours à la violence et imposent leur chape de plomb dans les pays qu’elles dominent.

            Et personne n’a suggéré d’enfermer les muzz dans les camps, de leur oter les droits civiques, et encore moins de les supprimer.

            Alors retourne à l’école, ou assume ta sénilité plus ou moins précoce.


          • morice morice 5 février 2010 16:44

            cessez votre trollisme en sortant ce mot pour RIEN. C’est une obsession d’illuminé chez vous !


          • spartacus1 spartacus1 6 février 2010 16:21

            Chantecler, ce qui m’épate avec Le Pen, c’est qu’en réalité il est terriblement pro-musulman.

            En effet si on l’avait écouté du temps de l’OAS, l’Algérie serait française et il y aurait maintenant plus de 40 millions de musulmans en France !


          • DESPERADO 7 février 2010 15:27

            chantecler
            Comme pour l’anticapitalisme.
            Sionisme n’est pas égal à judaisme.
            Antisionisme , n’est pas égal à antisémitisme.
            Arrêtez vos amalgames puants.
            Le bouc émissaire n’est pas docile et un bommerang revient toujours à l’envoyeur. 
            A lire d’urgence : « la réaction philosémite » de Yvan Segré.


          • Rounga Monsieur Roungalashinga 5 février 2010 11:14

            Cette banalisation du foulard qui ne « gêne pas » M. Le Pen, est un indice révélateur. Elle cache mal la conception de la femme que défend depuis toujours le Front National : elle est épouse et mère et sa place est à la maison.

            C’est effectivement l’image que renvoie Marine Le Pen : une femme soumise qui tient son rang de mère au foyer.

            M. le Pen n’a pas davantage besoin d’être un défenseur des droits de la Personne pour tenter d’abuser les citoyens. L’extrême-droite, comme le montre l’Histoire, en est même l’ennemie irréductible.

            Sauf que Le Pen ne s’est jamais revendiqué d’extrême droite. C’est une étiquette qui lui est collée à son insu depuis 30 ans.

            Mais un doute survient aussitôt. M. le Pen n’englobe-t-il pas cette ironie dans une autre ironie plus vaste, une sorte d’ironie-gigogne, une « méta-ironie » ? Car, pour voir une contradiction entre « révolution » et « burqa », encore faut-il se faire de « la révolution » une idée positive de libération. Or un homme d’extrême-droite, acquis par définition à la réaction, rejette cette idée.

            N’allez pas chercher trop loin. C’est fou, quand un méchant « d’extrême droite » dit un truc marrant, de voir à quel point les bien-pensants emberlificotent des arguties pour pouvoir rire eux aussi de la saillie, mais sans pour autant être dupe, et « pas pour la même raison que lui » , bien sûr.La célèbre formule de Desproges cause bien des troubles ceux qui ont peur de rire avec n’importe qui.


            • Nobody knows me Nobody knows me 5 février 2010 16:52

              Allons allons, elle est pas mal la blague sur la gégène.


            • Nobody knows me Nobody knows me 5 février 2010 16:59

              Alors Papy ? Un p’tit tour et puis s’en va ?
               smiley


            • DESPERADO 7 février 2010 15:40

              Roungalashinga
              excuse moi , mais tu décris la fille lepen comme soumise blablabla, te rends tu compte de ce que tu avances ?
              Mais tu voudrais lié la religion musulmanne au front national.
              Procédé douteux, comme celui qui assimilait Ytzahak Rabin à un nazi.
              Je n’ai aucune amitié pour les fachos du fn, mais faut arrêter.

              Marine Le Pen, née le 5 août 1968 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est une avocate et femme politique française.

              Elle occupe l’un des deux postes de vice-président exécutif du Front national[2], et siège depuis juin 2004 au Parlement européen. Elle est également conseillère régionale d’Île-de-France depuis mars 2004 et conseillère municipale d’Hénin-Beaumont, depuis mars 2008.


            • LE CHAT LE CHAT 5 février 2010 11:17

              franchement , s’attifer d’un foulard dans le Vaucluse , ils font tout pour un succès du FN et de la liste identitaire sudiste de Bompard  !
              le NPA est ridicule !


              • Salsabil 5 février 2010 11:18

                Tout ça pour nous expliquer que JMLP saute sur l’occasion pour faire d’une pierre deux coups...politiques ?

                Je crois que personne n’est dupe.

                Je note que nous apprenons aujourd’hui un nouveau mot : la « méta-ironie ».

                Ca devrait faire les choux gras de certains... smiley


                • french_car 5 février 2010 11:41

                  Bonjour Salsabil, effectivement on a ajouté un terme à notre petit lexique, mais où est donc passé Léon


                • Voris 5 février 2010 11:26

                  Je vois une contradiction dans la phrase  :« une candidate qui se prétend laïque et féministe en s’affichant hardiment avec un foulard islamique, le symbole même de l’asservissement des femmes. »

                  En effet, si cette femme était vraiment asservie à l’homme, celui-ci lui aurait interdit d’afficher ses opinions féministes et laïques. Il est donc évident qu’elle a choisi librement le port du foulard.

                  Je ne vois pas dans ce signe, dans ce cas précis, de concurrence car je suis athée) ni de danger pour notre laïcité républicaine.


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 5 février 2010 11:37

                    Sauf que d’habitude, les partis marxistes se réfèrent à Marx, pour qui la religion est l’opium du peuple, c’est à dire quelque chose de négatif.

                    Il est dés lors paradoxal, qu’un parti hyper marxiste mette en avant une personne qu’ils estiment être idéologiquement aliénée !

                    Il y a donc une contradiction entre l’idéologie et la pratique : la NPA serait elle une machine à fournir un gros salaire à Besancenot ?


                  • JL JL 5 février 2010 11:48

                    « En effet, si cette femme était vraiment asservie à l’homme, celui-ci lui aurait interdit d’afficher ses opinions féministes et laïques. Il est donc évident qu’elle a choisi librement le port du foulard. » (Voris)

                    Vous êtes bien superficiel sur ce coup là, Voris. En effet, si l’on considère cet acte comme de l’entrisme opportuniste, cette femme n’est qu’un élément d’une stratégie du « Cheval de Troie » menée par ces gens qui profitent des coups de boutoir assénés par la grande finance contre nos institutions dont la laïcité, pour insérer leurs pions.

                    Je dis entrisme opportuniste parce que le NPA est aujourd’hui menacé dans sa capacité à faire assez de voix pour exister par Marie-George Buffet et Jean-luc Mélenchon. Et j’accuse le NPA de se livrer à cette sordide surenchère extrémiste vers les fanges les plus douteuses de l’intégrisme.
                     
                    Si l’on doit un jour accepter de ne pas voir les signes religieux, alors j’espère que ce sera dans la paix et la sérénité. Et je dirai à tous ces « progressistes » qui prétendent qu’il y a des choses plus importantes que la burqa, que ce n’est vraiment pas le moment d’en rajouter !


                  • Voris 5 février 2010 11:56

                    Cette femme montre que son choix est volontaire. Elle ne cache pas son visage. Pour moi, c’est donc « affaire classée ». Après, c’est le problème du NPA pour ce qui est de la cohérence de sa politique et de son image...


                  • JL JL 5 février 2010 12:07

                    Pour Eric Zemmour, Besancenot est l’idiot utile de l’islamisme. Je suis d’accord avec lui. Et j’ajoute, ce n’est vraiment pas le moment !


                  • Deneb Deneb 5 février 2010 12:51

                    Voris : c’est un signe ostentatoire de la religion. Elle s’affiche avec ça sur une photo de campagne, c’est très clair qu’il s’agit d’un geste politique. Et l’Islam est une religion politique, autant que l’était le christianisme à l’époque de la Renaissance. NPA est tombé bien bas à ratisser chez les dévots, aujourd’hui même le carisme du gentil postier ne pourra le sauver. En plus il joue avec le feu, sa formation pourrait connaitre le même sort que telle organisation antiraciste, aujourd’hui ouvertement à la solde de l’islamisme radical et acceptant sans sourciller l’amalgame religion=race.


                  • Voris 5 février 2010 13:50

                    La laïcité n’est pas le rejet des religions. On ne poursuit pas des personnes parce qu’elles portent une croix catholique en pendentif ou un foulard islamique. Si cette personne affiche sa laïcité et son féminisme en plus, je ne vois aucun problème car elle se démarque de l’Islam intétgriste.

                    Et je le répète : la laïcité n’est pas le rejet des religions.


                  • Deneb Deneb 5 février 2010 14:04

                    voris : « La laïcité n’est pas le rejet des religions »

                    D’accord, mais la religion est bel et bien le rejet de la laïcité, hélas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès