Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > La faute aux autres

La faute aux autres

Il est une idée communément admise dans les milieux aussi bien à l’extrême droite qu’à l’extrême gauche, c’est que la source des maux dont souffre la France se trouve à l’extérieur. C’est la faute à l’Europe, aux mondialistes (chez certains dirigeants du FN), au capital vagabond, aux USA, à la finance mondiale (à l’extrême gauche) ou encore au sionisme, à Israël (aussi bien chez certains à l’extrême droite qu’à l’extrême gauche).

C’est assez rassurant de se dire que c’est la faute aux autres mais cela ne pousse pas à l’action concrète et constructive : en dehors de la fin de l’Euro ou mieux encore de l’Union Européenne, d’une révolution ou d’un bouleversement mondial qui mettrait fin au pouvoir des financiers ou des Américains, il n’y a pas de pistes concrètes d’actions. En attendant le grand soir, on peut manifester son mécontentement, en parler dans des cafés où se réunissent des personnes de même tendance en attendant, brûler à l’occasion quelques pneus, se livrer à des débordements du style des zadistes mais tout cela ne demande pas un débordement de créativité ou d’investissement personnel.

Ce ne signifie pas que ces différents pouvoirs n’ont aucun influence sur notre situation, bien au contraire. Mais la question est comment nous réagissons à ces influences, est-ce que nous savons en faire un bon usage, par exemple la mondialisation peut être transformée en source d’opportunités ou en malédiction.

Si nous considérons la responsabilité de l’Europe dans nos maux actuels, on est amené à se poser certaines questions : si le marasme économique est la faute à l’Europe, alors pourquoi le chômage baisse partout en Europe sauf chez nous. Pourquoi notre déficit budgétaire va encore en 2016 dépasser les 3% de Maastricht chez nous et pas dans bien d’autres pays européens ?

Pourquoi avons-nous eu une augmentation de 43 % des fonctionnaires locaux en France, gauche et droite confondues, passant de 1.265.000 en 1994 à 1.811.000 aujourd’hui, sans qu’il y ait de rapport avec l’augmentation de la population et ceci malgré les appels de l’Europe et de l’Ocde à une diminution de la dépense publique ?

Pourquoi avec plus de 600.000 élus, sommes-nous très loin devant les autres, les champions de l’Union européenne dans ce domaine et ce malgré toutes les intercommunalités, fusions de région fusions de communes ?

Ce n’est pas l’Europe qui empêche la France de construire plus de places de prison (environ deux fois moins que dans d’autres pays comparables, comme l’Angleterre), ce qui aboutit à l’impossibilité de faire exécuter de nombreuses peines, faute de places. De même, ce n’est pas l’Europe qui empêche la France d’augmenter le budget de la Justice qui, selon de nombreux spécialistes, est très insuffisant, ce qui – à cause de la surcharge des tribunaux – nous vaut d’être régulièrement condamnés par la Cour européenne en raison des délais trop longs pour nos justiciables.

 

Concernant nos déficits, cela fait plus de 30 ans (depuis la fin du septennat de Giscard) que tous les budgets de l’État votés par le Parlement, année après année, sont déficitaires. Contrairement à ce qu’insinuent certains à l’extrême droite, on n’a pas attendu l’euro pour faire preuve de laxisme en la matière mais on s’est contenté d’emprunter en euros à des taux bas au lieu de réduire notre déficit en dessous des 3 %

En matière d’immigration, ce n’est pas non plus l’Europe qui nous impose d’avoir une politique particulièrement généreuse d’accueil et d’attribution de la nationalité française depuis des décennies. Ces temps-ci, après qu’Angela Merkel ait invité de façon un peu précipitée les réfugiés du Moyen-Orient à venir en Allemagne, plusieurs frontières se sont fermées en Europe, Hongrie, Slovénie, Autriche et d’autres pays prévoient de renvoyer de nombreux migrants (pays scandinaves) et les Allemands se posent pas mal de questions après les évènements du nouvel an à Cologne. Dans ce domaine aussi, on peut toujours dire que c’est la faute à l’Europe mais nous avons une grande marge de liberté, d'action et donc une grande responsabilité en tant que l''un des principaux pays fondateurs de l'UE en matière d'immigration.

Renégocier les traités européens, remettre en cause l’euro, proposer de sortir de Schengen, pourquoi pas ? Mais faire jouer à l’Europe le rôle de bouc émissaire pour des problèmes français n’est pas sain pour notre avenir.

On pourrait faire des raisonnements semblables pour les autres pouvoirs supposés être responsables de nos maux, la mondialisation, la finance, les USA etc.

Comme l’expliquait le philosophe René Girard, s’abriter derrière des boucs émissaires n’aidera en rien à résoudre les problèmes d’une société ou plus simplement, comme le dit un vieux dicton « mieux vaut balayer d’abord devant sa porte ».

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.94/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 8 février 15:02

    "alors pourquoi le chômage baisse partout en Europe sauf chez nous. Pourquoi notre déficit budgétaire va encore en 2016 dépasser les 3% de Maastricht chez nous et pas dans bien d’autres pays européens ?"
    ce sont des statistique bidons comme dans les autres pays


    • Trelawney Trelawney 8 février 15:15

      ce sont des statistique bidons comme dans les autres pays

      Si vous êtes prêts à développer et argumenter, je ne demande qu’à vous croire


    • foufouille foufouille 8 février 15:33

      @Trelawney
      patdu49 fait un article tous les mois sur le nombre de chômeurs.
      chaque pays a son type de données visant à minimiser certaines choses. aux USA, certains ont deux boulots pour survivre ........... tu as aussi certaines productions ou bulles qui sont temporaires, le temps que ce soit plus rentable ailleurs. 10000 morts dans les hôpitaux en GN, etc
      internet ne se limite pas à agoravox.


    • Fergus Fergus 8 février 15:37

      Bonjour, foufouille

      Ce n’est pas une question de « statistiques bidons ». Ou alors de manière marginale. Qui plus est, tous les pays trafiquent peu ou prou leurs chiffres.

      Pour ce qui est du chômage, cela tient à la protection des travailleurs : malgré les régressions sociales, la structuration de l’emploi en France reste nettement moins flexible et précaire qu’ailleurs. Une réalité qui a des avantages en période de crise économique, et des inconvénients en période de reprise. Tout dépend si l’on veut privilégier l’accès à l’emploi - fût-il précaire - du plus grand nombre en fragilisant toute la structure, ou si l’on veut privilégier les salariés en place, en acceptant un taux de chômage élevé. A chacun de choisir son option préférée ! 

      Quant au déficit budgétaire - bien réel -, il est lié à l’incapacité de notre personnel politique à rationnaliser les dépenses publiques de manière pertinente et pérenne : soit rien n’est fait, comme avec Hollande ; soit on taille dans les budgets de manière aveugle, comme avec Sarkozy. Dans les deux cas, c’est inepte !


    • foufouille foufouille 8 février 15:51

      @Fergus
      travailler une heure par mois et sortir de la catégorie X est bidon. faire crever les malades en travaillant comme en GB ou importer du roumain à 4.5€/h comme allemagne est aussi bidon.
      la dette est aussi trafiquable, surtout que certains ne paye pas leurs dettes.


    • tonimarus45 8 février 16:52

      @foufouille--- le fameux moustique inocule t’il la «  »macronite«  » ????fergus semble avoir ete pique


    • tonimarus45 8 février 17:05

      @Fergus— bonjour—’’’Pour ce qui est du chômage, cela tient à la protection des travailleurs : malgré les régressions sociales, la structuration de l’emploi en France reste nettement moins flexible et précaire qu’ailleurs’’’ dites vous ??

      Le fameux moustique inocule t’il la «  »macronite«  ???.vous semblez avoir ete pique non ???? bientot les elections va falloir sortir du bois et choisir !!
      Va falloir choisir ??,et vous que choississez vous ????
      Et ,compte tenu que annees apres annees des organismes independants disent que les riches sont toujours plus nombreux et plus riches pendant que les pauvres sont plus nombreux et plus pauvres,rendant caduque la »« theorie du ruissellement »", si on partageait les richesses plus equitablement et ce faisant augmenter le pouvoir d’achat des plus pauvres qui reinvestissent (et pour cause,) tous leurs revenus dans l’economie lui donnant ainsi un coup de pouce ????


    • julius 1ER 8 février 18:27

      @foufouille


      pour une fois je suis d’accord !!!

      quand à l’article qui fleure bon le populisme, l’auteur qui d’emblée rejette l’extrème -gauche coupable de chercher les boucs émissaires ailleurs .... ce Mr visiblement n’a pas compris ce qu’est le Capitalisme !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      quand aux contradictions heureusement qu’elles ne l’étouffent pas .... une fois trop de fonctionnaires, deux lignes plus tard il n’y en a pas assez, il faut ouvrir de nouvelles prisons .. sic à moins que ce Mr soit pour la privatisation des prisons et de la Justice ?????

      en clair article à peu près nul sur toute la ligne !!!!!!!!!!!!

    • julius 1ER 8 février 18:37

      @Fergus


      je te ferai remarquer que les dépenses d’armement sont en train d’exploser en France ce qui n’est pas le cas dans la plupart des autres pays d’Europe ... 

      alors faire le gendarme coûte cher .... et rapporte peanuts !!!!

      alors les milliards partant en fumée ou en obus ... çà ne rapporte pas un Kopeck au bons contribuables que nous sommes mais peut -être que Fergus n’a pas encore compris que les guerres successives et en Europe et ailleurs ont plus ruiné ce continent qu’il ne l’a enrichit ????

      alors continuons comme cela à militariser le pays je suis sûr qu’il en sortira quelque chose de grand !!!

    • Fergus Fergus 8 février 18:52

      Bonsoir, tonimarus45

      Je n’ai été « piqué »par aucune doctrine libérale : j’évoque l’alternative telle qu’elle se présente dans les visions dominantes de la pensée politique française.

      Pour ma part, persuadé qu’il n’y aura plus de travail pour tous, je pense qu’il faut aller vers une 3e voie : celle d’un partage équitable du temps de travail sur des bases de 32, voire 30 heures par semaine, dans le cadre de contrats sécurisés excluant la précarisation à l’allemande ou à la britannique.

      Au delà, je fais également partie de ceux qui sont favorables à la mise en place d’un Revenu Universel qui, combiné à un travail même à temps partiel, permettrait à chacun de vivre décemment et de bâtir des projets, ce qu’interdisent les méthodes anglo-saxonnes.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 8 février 18:52

      @julius 1ER
      Il ne s’agit pas simplement de réduire le nombre de fonctionnaires. Il y a un manque cruel de place dans nos prisons, il faut y remédier. L’Angleterre en a deux fois plus que nous, ce qui ne l’empêche pas d’avoir deux fois moins de fonctionnaires par millier d’habitants comme l’Allemagne et la plupart des grands pays industrialisées. Il faut voir où il y a trop de fonctionnaires, par exemple les fonctionnaires territoriaux. Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir pourquoi la décentralisation a entraîné une augmentation spectaculaire du nombre de fonctionnaire, pourquoi l’informatisation ou les fusions de région n’entraînent pas de diminution etc..

      J’aimerais bien que vous me donniez une définition du capitalisme qui sort de la vulgate marxiste pour que je puisse la critiquer.

    • Fergus Fergus 8 février 18:55

      Bonsoir, julius 1ER

      Sur les dépenses militaires, entièrement d’accord. Et cela d’autant plus que la France est le dindon d’une farce dont bénéficie l’Allemagne, nettement moins militarisée et engagée que notre pays dans les consternantes « opérations extérieures ».


    • tonimarus45 9 février 11:37

      @Fergus—bonjour- merci d’avoir precise votre pensees concernant votre post .Ceci dit souvent vous donnez l’impression de dire tout et son contraire ????


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 9 février 11:57

      @tonimarus45 J’essaie de tenir compte des réalités. Vous dites « si on partageait plus équitablement en faisant augmenter le pouvoir d’achat des plus pauvres ». D’accord, mais comment ? Déjà les plus riches ont mis leur fortune à l’étranger. On peut amplifier ce mouvement par quelques mesures maladroites, les plus pauvres n’ont bénéficieront pas, bien au contraire. En économie comme dans bien d’autres domaines, il ne suffit pas d’avoir de bonnes intentions pour avoir de bons résultats, Par exemple, Mitterrand en 1980 dénonçait avec virulence les injustices sociales sous la présidence de Giscard et promettait qu’avec son programme de nationalisations et d’augmentation du smic, tout cela changerait. Résultat des courses, après presque deux septennats de Mitterand, le CREDOC nous apprenait que les inégalités sociales avaient augmenté sous sa présidence après s’être réduites pendant les 30 glorieuses et jusqu’à la présidence de Giscard. Des exemples de bonnes intentions, surtout à gauche, qui ont abouti à des résultats contraires à ceux annoncés, il y en a une pléthore. La question n’est pas de dire « si on partageait.. » ou il faudrait.. mais de définir des mesures adéquats. Un autre exemple : depuis Giscard, chaque plan de réduction du chômage a été suivi après un effet d’aubaine dans les 6 mois à un an qui ont suivi d’une augmentation d’une chômage. Déjà ne pas prendre de mesures contre-productives serait bien pour un homme politique.


    • tonimarus45 9 février 12:51

      @Bernard Mitjavile—bonjour—d’abord quand je parle de riches plus riches et plus nombreux..ect c’est ’’EN FRANCE« 

      Ceci dit les mesures que vous taisez je les connais c’est encore plus de pression sur la classe qui produit c’est a dire les travailleurs afin que les riches(les votres) soient plus riches et qu’ils consentent a donner quelques miettes a »« la france d’en bas »« chere a raffarin.Or ces nantis n’en ont jamais assez.Allors des mesures,,commençont a faire pression sur les paradis fiscaux, punissons severement ceux qui planquent frauduleusement leur argent ailleurs apres l’avoir amasse en france et frappons les d’indignite publique a vie
      Tenez jugeont et condamnons severement »cahusac« ,commençons a lui et ses semblables de leur interdire a vie tout mandat politique ???(on peut rever non)
       »« Alors definir les mesures adequates »" dites vous ;; ; celles de macron et du medef bien sur ??????

    • julius 1ER 9 février 18:04
      . Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir pourquoi la décentralisation a entraîné une augmentation spectaculaire du nombre de fonctionnaire, pourquoi l’informatisation ou les fusions de région n’entraînent pas de diminution etc..

      @Bernard Mitjavile

       Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir pourquoi avec un territoire comme le nôtre, avec la 2ie surface maritime du monde...

       on faisait aussi peu et que l’on avait une dette pareille ainsi qu’une somme monstrueuse de chômeurs et de pauvres !!!

      ne vous apparaît -il pas qu’il y a comme un « hiatus » dans la chaîne économique, sociale et sociétale de ce pays !!!

    • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 février 15:07

      Bonjour,
      tu fais là un très bon article.Je n’en suis pas capable,mais malgré une réflexion logique« c’est la faute aux autres » Là j’y mettrais un bémol.
      Oui, la seule chose qui restait au Français c’est le fait de dépareiller des autres nations. Cela ne bougeait pas. Pourquoi ? Simplement pour une raison simple qui n’est que la cohabitation nous entrainais pas dans une chute,un puits sans fond. Voila ! la France.
      Après tout c’était le moindre mal,non ?
      Mais aujourd’hui, nos maitres politiques et financiers (cela commence par le bas de l’échelle ,petit patrons) eux ont compris qu’avec les moyens qu’ils avaient la mondialisation avait un sens.Mais lequel, c’est simple il suffit que cela aille mal pour se barrer sous de meilleurs hospices. Voila ;les fruits d’une mondialisation .
      Ce n’est pas pour la paix dans ce monde.Une autre critique et d’ailleurs la principale,c’est de vouloir se comparer à des critères extérieures, que cela soit journalistique,politique et étatique. Eh !oui, le Français est une drôle d’engeance.
      Des idées nouvelles ,ici tu n’en auras point,car même le sujet le plus déconnecter de la politique tous les commentateurs et faiseurs d’article y reviennent avec forces convictions,preuves a l’appui (bon,cela n’est qu’une facilité de clavier et de sources,car il y a toujours des exemples mêmes sans justificatif pour épauler ces trous du cul)
      Alors oui je te suis.Ou sont les idées nouvelles ? mystère et boules de gomme. J’ai beau les titiller il retournent toujours le sujet.Ils sont faussement en désaccords, eux leurs statu quo ,n’est que la pérennité des choses en place. Mais bien vue pour ton article. Il était logique de s’y essayer, c’est déjà une réussite de ta part.


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 8 février 15:42

        @hervepasgrave ! Pourquoi toujours chercher des idées nouvelles. Équilibrer des comptes, un épicier qui tient une boutique au fin fond du Cantal sait faire cela (je dis cela avec respect). Pourquoi pas nos gouvernants ? La réponse est qu’ils ont comme objectif principal leur prochaine élection et sont prêts à creuser les déficits à force de promesses pour cela.


      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 février 18:36

        @Bernard Mitjavile
        Des idées nouvelles, mais pourquoi pas ?
         N
        os gouvernants ne font que de détruire l’état . C’est une marche forcée, vers la destruction de l’état. Ils n’y en pas un pour rattraper l’autre. L’exemple serait comme votre épicier, mais aussi les agriculteurs, artisans qui se sont laissés aller dans le sens de l’économique à outrance (ils ne sont pas si innocent que cela, ils se sont laissés entraînés de leurs propres grès , mais là je n’ai rien vu comme combat ? ils plient mais dans se sens ils ne mordent jamais ? Alors l’état et la population devrait en être les coupables  ?)
        .Ils sont très mécontents j’en conviens alors faire des économies certes et évident, mais de quelle manière dites-moi ? Une fois asséché l’état, vendu au premier sous le tout, croyez vous que ce serait l’ultime solution ! Les idées prônées ne sont pas nouvelles, mais sont-elles si inintéressées et cela donnerait quoi dans les faits ?
        Alors oui, il faudra bien s’écarter de ce jeu malsain , de la course à l’échalote vers des profits qui ne viendront pas. C’est du suicide. J’aimerais alors comprendre la finalité de l’article, la déduction ?
        Cela
        mérite bien un effort d’explication, je ne suis pas aussi fin que cela pour comprendre certaines subtilités .


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 8 février 19:02

        @hervepasgrave !
        Je crois que nous avons un pays où le sens de l’intérêt général a été largement remplacé par la défense des intérêts catégoriels, chaque groupe (agriculteurs, fonctionnaires, chauffeurs de taxi, cheminot, pilotes d’Air France, Roms, la liste est sans fin) réclamant plus à l’Etat, c’est à dire aux autres. Face à cette situation les hommes politiques devraient montrer où se trouve l’intérêt général et ne pas se contenter de céder à chaque revendication, les plus violentes étant rarement les plus justifiées. Mais ces hommes politiques cèdent pour des raisons avant tout électorales ce qui fait qu’à chaque fois l’Etat devient plus faible, le budget plus déficitaire et l’intérêt général plus oublié et on repart pour un tour.


      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 8 février 20:21

        @Bernard Mitjavile
        re bonsoir,
        Tu n’es pas un mauvais interlocuteur.
        Mais ce qui m’amuse c’est d’avoir oublié « l’essentiel ! »
        Eh ! ce que dis est bien beau,mais reflète la pollution que l’on subit a longueur du temps.Il n’y a pas de critiques sur l’économie,alors je devrais peut-être comprendre que c’est une finalité satisfaisante ?

        Beaucoup de gens se révoltent (note que ce n’est pas la populace ) because la recherche de fric.Tu n’as pas compris que c’est raté.
        Et oui,il faudra toujours en avoir moins,Et là les contraintes ne seront pas politiques,étatiques,mais purement de l’écrasement de puissances financières.
        Oui, j’admets que cela est une obsession pesante sur le peuple. Depuis d’ailleurs toujours,à 54 balais cela fait quelques expériences. Bon il faut dire qu’il n’y a personne pour raisonner ainsi.(j’entends politiques, syndicat ....) eh ! oui Buffet a raison ,c’est une guerre gagnée,mais gagné ou pas il y aura toujours une guerre (c’est peut-être cela l’harmonisation mondiale militaire dans le monde civil). 
        Soit vous êtes des défenseurs de l’économie (pour profit sans contraintes) ou vous faites abnégation de la logique que vous sembler défendre ??? Je ne comprends pas ! quoique ! Mais je suis bien désarmé dans un monde qui fonctionne sans réfléchir plus que cela.


      • Clofab Clofab 8 février 15:36

        La France est habitée par une majorité de BRANLEURS, DE PLEUREUSES et de LACHES dirigés par des IMPOSTEURS.

        Ils n’ont (les Français) que ce qu’ils méritent ! Ils n’ont qu’a pas voter et revoter pour ceux qui les COCUFIENT.

        • Le chien qui danse 8 février 15:59

          @Clofab

          Ben on est bien avancé avec ça...


        • Sozenz 8 février 17:13

          @Clofab
          oh , oui, que c est bon pour la majorité des Fr de se faire insulter .
           je pense par contre qu ils aimeraient se faire éclairer par vos magnifiques lanternes , vos lumineuses idées . vos incroyables réflexions et solutions.
          allez ,nous sommes tous ouïs...


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 8 février 18:37

          @Sozenz D’abord, je ne pense pas insulter la majorité des Français et pense que les élites politiques, médiatiques, syndicales et autres ont une très grosse responsabilité.

          Ensuite, je ne prétends pas être plus intelligent que vous et n’ai pas des « magnifiques lanternes, lumineuses idées, incroyables réflexions » et autres.. 
          Comme le disait un grand journaliste, Jean-François Revel, en France, ce n’est pas l’intelligence qui manque mais le courage politique de mettre en application les bonnes solutions. Il y a un certain consensus sur ce qu’il faudrait faire par exemple en matière d’éducation (dégraisser le Mammouth pour citer Allègre), plus de liberté et d’autonomie, en matière de justice (budget plus important, application des décisions des jury populaires, peines planchers, zéro tolérance pour que tout délit comme brûler une voiture le jour de l’an reçoive une réponse adéquate), d’économie (réduire les dépenses de l’Etat, le nombre de fonctionnaires...) etc.. Ce qui manque, c’est des hommes politiques courageux qui ne vont pas tourner casaque à la première manifestation et qui placeront l’intérêt de la France au dessus de leur intérêt particulier et leur ré-élection.

        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 8 février 18:42

          @Bernard Mitjavile
          Zut, je me suis trompé et n’ai pas fait attention au fait que le message était destiné à Sozenz et pas à moi.


        • Clofab Clofab 8 février 17:59

          En Voilà déjà deux !!!


          • Clofab Clofab 8 février 18:24

            Christophe Buffin de Chosal vient nous présenter son ouvrage « La fin de la démocratie ». Pour cet historien, le régime politique réputé le meilleur possible est une imposture dont l’humanité a été victime depuis la Révolution française. Portrait d’un régime à la solde d’une minorité déconnectée, irresponsable et corrompue.


            • julius 1ER 8 février 18:43

              @ l’auteur, 


              cette citation de Bernie Sanders qu’il ferait bien de méditer :

              on nous a dit qu’avec le communisme nos maisons, nos biens seraient spoliés que l’on travaillerait pour des salaires minables .... la réalité c’est le Capitalisme qui l’a fait et pas le Communisme !!!!

              • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 8 février 19:11

                @julius 1ER Une première chose de sûre, c’est que concernant la spoliation et les salaires minables, le communisme l’a fait, du Vietnam à Cuba en passant par la Chine, l’Union soviétique, l’Europe de l’Est. On a eu partout des spoliations innombrables et des salaires minables. Des boat people au mur de Berlin, les habitants de tous ces pays ont voté, tant que cela était possible avec leurs pieds.

                Maintenant, il serait bon de définir le capitalisme. Si c’est la reconnaissance de la propriété privée et la promotion de la liberté d’entreprendre,, alors si imparfait soit-il, il la défend toujours mieux que le communisme qui défend la collectivisation, limite sévèrement la liberté d’entreprendre et la propriété privée.
                Bon, si vous voulez dire que nous sommes loin de vivre dans le paradis sur terre, qu’il y a plein d’injustices et d’exploitation de par le monde, vous enfoncez une porte ouverte.

              • julius 1ER 9 février 18:35
                @julius 1ER Une première chose de sûre, c’est que concernant la spoliation et les salaires minables, le communisme l’a fait, du Vietnam à Cuba en passant par la Chine, l’Union soviétique, l’Europe de l’Est. On a eu partout des spoliations innombrables et des salaires minable

                @Bernard Mitjavile

                c’est vrai que pour le vietnam ou ex-indochine... 35 années de guerre consécutives çà ne favorise pas le développement économique !!!!!

                pour Cuba 50 années d’embargo çà a du beaucoup les aider , surtout lorsque l’on voit certains pays à genoux après seulement quelques années de ce régime 
                mais Mr Mitjaville ne sait sans doute pas ce qu’est un embargo !!!

                mais puisque vous voulez jouer les anti-communistes primaire, perso je n’ai jamais été stalinien et je n’ai jamais eu comme vision un communisme autre que démocratique ..... ce que l’histoire a écrit pour les pays de l’est n’est pas que la faute de l’URSS il ne vous a pas échappé que la chute de l’empire Austro-Hongrois a déstabilisé l’est pour longtemps seulement parceque l’empire a choisi le mauvais camp !!!!

                « alors si imparfait soit-il, il la défend toujours mieux que le communisme qui défend la collectivisation, limite sévèrement la liberté d’entreprendre et la propriété privée »

                mais là vous nous faites le coup du bilan globalement positif pas à charge mais à décharge en plus,vous êtes amnésique ... deux guerres .effroyables tant en destruction matérielles et humaines sur ce continent pas mal comme bilan !!!
                (ah c’est la faute des bolcho-trotskystes suis-je bête de ne pas y avoir pensé)

                c’est vrai qu’il la défend bien votre liberté le Capitalisme, le moyen -orient en est la preuve vivante les pays comme l’Irak, la Syrie, le Liban , la Libye l’Afghanistan le Yemen sont détruits et en passe de disparaître et rien n’est réglé sur le fond c’est à dire une répartition équitable des richesses sur cette planète c’est juste que les gens comme vous imbus de leurs certitudes et de leur pensées à sens unique ne sont que les chiens de garde de ce système mortifère .....

                alors c’est bien continuez à jouer les bénis oui-oui !!!

              • sampiero 8 février 19:12

                Ce n’est pas la faute aux autres , la faute incombe, dans un des pays les plus riche qui génère 20 millions de pauvres, à ceux, une poignée qui volent les richesses produites par les travailleurs pour les rendre totalement improductives en les planquant par centaines de milliards dans les paradis fiscaux, ou dans des dépenses somptuaires immobilières à travers le monde, ubniquement pour satisfaire des besoins maladifs de possession.


                Ce qui peut s’apparenter à des crimes contre l’humanité. 

                Julius l’a magistralement démontré :

                « on nous a dit qu’avec le communisme nos maisons, nos biens seraient spoliés que l’on travaillerait pour des salaires minables .... la réalité c’est le Capitalisme qui l’a fait et pas le Communisme !!!! »

                • foufouille foufouille 8 février 19:51

                  @sampiero
                  c’est pareil pour les larbins des assurances gagnant 10k€ ?


                • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 9 février 08:06

                  @sampiero
                  Si vous étiez un peu plus précis ou pointu dans vos analyses, on pourrait avoir un dialogue plus constructif : Les riches volent les richesses et sont méchants, le monde est injuste (refrain de la série tv Malcolm). Bien sûr que le monde est plein d’injustices et qu’il y a des riches voleurs mais on ne va pas très loin avec ce genre de généralisations. Sinon, j’ai répondu plus haut à « Julius », je ne vais pas me répéter.


                • tonimarus45 9 février 12:08

                  @Bernard Mitjavile— annees apres annees des organismes independants declarent que en france, les riches sont toujours plus nombreux et plus riches pendant que les pauvres sont plus nombreux et plus pauvres(enquetez aupres du secours catholique, le secours populaire, les restos du coeur, l’armee du salut..ect) et donc que la repartition des richesses(theorie du ruissellement) ne se fait pas convenablement

                  Je crois comprendre que vous etes pour le «  »liberalisme«  » « (liberte d’entreprendre) oui sauf que cela est encadre par ,selon l’europe par »« la concurence libre et NON FAUSSEE »"or ,les taxis les paysans aujoud’hui, les coiffeurs demain , viennent de s’apercevoir que si la concurrence est libre par contre elle est bel et bien faussee ????

                • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 9 février 14:41

                  @tonimarus45
                  Les taxis et les paysans n’ont jamais défendu une concurrence libre et non faussée. Pour les premiers, ils voulaient une concurrence faussée par un numerus clausus et toutes sortes de restrictions aux déplacements (taxis sur Paris, sur banlieue) et les seconds voulaient et ont largement obtenu des prix garantis ce qui fait que plus ils polluaient, plus ils recevaient d’aides européennes.


                • Michel Maugis Michel Maugis 9 février 01:04


                  « Il est une idée communément admise dans les milieux aussi bien à l’extrême droite qu’à l’extrême gauche, c’est que la source des maux dont souffre la France se trouve à l’extérieur. »

                  Pas pour un marxiste,

                  la source des maux c’ est le système capitaliste, soumis à la dictature de l’ impérialisme US.

                  la chercher ailleurs c’ est l’ attitude de tous ceux qui ne veulent pas admettre cette vérité. 

                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 9 février 08:02

                    Peut-être le savez-vous mais le mur de Berlin est tombé en 1989, la Chine est passée à l’économie de marché il y a plus de 30 ans, d’où son décollage économique, le Vietnam un peu après, l’Union Soviétique a disparu et même Cuba se libéralise. Bon il vous reste la Corée du Nord et sa version du communisme héréditaire. Si facile de parler de « système capitaliste » ou « dictature de l’impérialisme US » sans définir précisément ces mots. Bon, c’est un retour dans les années 60-70.


                    • Michel Maugis Michel Maugis 9 février 11:38

                      @Bernard Mitjavile


                      Quel rapport avec ma réponse ?

                      pas très scientifique mais très FAUX CUL votre réponse.

                      Serait ce parce que vous ne savez vraiment quoi répondre ?

                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 9 février 14:19

                      @Michel Maugis Il faut tenir compte des leçons de l’histoire pour ne pas répéter les mêmes bêtises. Vos solutions marxistes et anti-impérialistes ont été appliquées à large échelle dans des très grands pays avec partout des résultats désastreux et un coût humain énorme (largement plus de 100 millions de victimes selon François Furet et l’équipe d’historiens souvent d’anciens marxistes qui l’ont aidé à faire le bilan du communisme).

                      Si un nazi vous disait aujourd’hui qu’il faut tout reprendre à zéro, gagner un espace vital pour la race supérieure allemande, éliminer les juifs d’Europe centrale etc.. que lui répondriez-vous ? L’histoire a clairement disqualifié le nazisme comme le communisme. 
                      En fait l’un et l’autre était disqualifié avant de s’appliquer du fait de leur rejet des valeurs de base d’inspiration chrétienne comme le respect de la dignité humaine et les droits de l’homme.
                      Je n’insiste pas et arrête ces échanges avec vous car il faudrait que vous ayez un minimum d’honnêteté intellectuelle., 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès