• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France doit retrouver son indépendance

La France doit retrouver son indépendance

La France, entravée par son inaction et sa soumission, est devenue spécialiste de « l’aplaventrisme » quand les pays du monde entier privilégient leurs intérêts. Mistral perdants, Rafale perdants, Français perdants par la faute d’un gouvernement sans ambition, sans honneur et sans fierté.

La voix de la France ne s’exprime plus à l’international depuis février 2003 ! À l’époque, Dominique de Villepin était intervenu à l’ONU pour dire non à l’ingérence de la France en Irak. Depuis, plus rien.

Enfin, si : un aveugle suivisme atlantiste. Une vision de la Russie calquée sur celle de Washington, une complicité coupable face aux événements au Proche et Moyen-Orient. Indépendance et souveraineté ne sont plus dans le vocabulaire de ceux qui nous gouvernent ; la France, 51e État des États-Unis…

Qatar, Arabie saoudite : les partenaires privilégiés de la France sont ceux des États-Unis. Les alliés de nos alliés sont nos alliés, on s’en va lutter contre Daech avec ceux qui sont fortement soupçonnés de le financer. On nage, là, en plein délire.

Non-livraison des Mistral à la Russie, sanctions économiques contre cette dernière qui se retournent contre nos paysans (perdant-perdant pour tout le monde), traité transatlantique en bonne voie (les poulets au chlore et le bœuf aux hormones, c’est pour très bientôt dans nos assiettes)… Ce sont les intérêts économiques qui passent avant l’humain.

La France, soumise et impotente, n’est plus que l’ombre d’elle-même, reléguée au second rang. Étouffée économiquement par Bruxelles et Merkel, la France est prisonnière de sa logique manichéenne sur le plan international. La guerre froide n’a, en réalité, jamais vraiment pris fin… La France, en suivant aveuglément son allié américain, entre pleinement dans cette logique en noir et blanc, où la Russie est le grand méchant loup, l’Ukraine la victime, où l’on ose mettre sur le même plan Assad et Daech.

La France doit retrouver son indépendance, ce qui sera autrement plus propice à la paix que les actuelles prises de position hasardeuses, voire complices. Pour cela, la France doit :
– sortir de l’OTAN, véritable armée de réserve des États-Unis prête à intervenir selon leurs desiderata ;
– réorienter l’Europe autour des nations qui la composent, une Europe respectueuse des souverainetés, des peuples et des identités nationales, car telle qu’elle est actuellement, elle constitue une véritable chaîne qui supprime la souveraineté des nations.

Il est grand temps que la France retrouve sa fierté, bafouée par la soumission de ses dirigeants. Il est grand temps que la France retrouve sa grandeur et son honneur, principes qui ne doivent pas rester que des mots mais être mis en pratique en vue de saines relations avec les autres nations.


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • sylvie 14 août 2015 18:14

    Mais enfin cela va s’arrêter quand ce mantra, la France la France etc , vous avez élu des gens qui vous ont baisés, la France de 1970 n’existe plus , voilà c’est simple, maintenant vous devez faire avec ou exiger une sortie de l’UE, tout autre débat est stérile.
    et n’oubliez pas de demander des comptes à vos élus.


    • Pere Plexe Pere Plexe 14 août 2015 18:52

      @sylvie
      La France de 1970 n’était pas plus indépendante qu’aujourd’hui...


    • sylvie 14 août 2015 18:54

      @Pere Plexe
      exact mais il faut bien trouver une date, alors je recule jusqu’en 1942 c’est bon ?


    • Pere Plexe Pere Plexe 14 août 2015 19:11

      @sylvie la France de 1945 était exsangue.
      Le plan Marshall lui à redonné un peu de tonus...mais à contribué à la rendre dépendante !


    • sylvie 14 août 2015 19:36

      @Pere Plexe
      je sais Pere Plexe, mais cela était surement en discussion bien avant, même peut être avant 1929


    • Pere Plexe Pere Plexe 14 août 2015 19:17

      La complainte du « c’était mieux avant » est déjà pénible quand elle vient de vieux.
      Mais quand elle vient d’un acnéique élevé au smartphone et à la playstation c’est carrément grotesque !


      • psynom 15 août 2015 01:08

        @Pere Plexe

        La complainte du « c’était mieux avant » est déjà pénible ...

        je vais vous irriter encore un peu plus :

        il n’y a pas si longtemps la France était une grande puissance industrielle, elle produisait et exportait voitures, électroménager, électronique, ordinateurs, avions, hélicoptères, les meilleurs, agroalimentaire (deuxième exportateur en 2000, Allemagne 5ème, aujourd’hui l’inverse) etc, etc. Tout, mais quasiment tout était produit en France.

        Bon ! il nous reste tout au plus Airbus, développée par la France, qui est aujourd’hui entièrement aux mains des allemands, qui sont en train de préparer le transfert des usines d’assemblage de Toulouse vers l’Allemagne. Demain, entièrement zéro industrie en France. Toutes production industrielles, agroalimentaires importées...

        Bon, Hollande, Merkel, Junker, Reding, Obama... nous l’on promis, « le changement c’est maintenant » et tout sera mieux demain : industrie zéro en France, même les chantiers ’navaux’.

        Effectivement la complainte est pénible ! Extrêmement pénible !


      • mmbbb 15 août 2015 12:16

        @Pere by PalMall 1.1"> Plexe Votre argument est vraiment tres con Cet auteur a le droit d’avoir des opinions. Que vous les admettiez pas c’est votre droit que que vous le traitiez comme vous le faites d’acneide ne denote pas une tres grande intelligence. Je ne veux pas bouffer du poulet au chlore et c’est mon droit si vous vous en bouffer c’est le votre je ne pense pas que vous ayez compris le propos de cet auteur qui ne pretend en aucun que « c’etait mieux avant » mais qui demontre que nous sommes laisser enfermer par la politique atlantiste Nos politiques sont devenus des polichinelles. Cet accord Tafta mettra a genoux definitivement notre agriculture en autre hollande le sait mais ne fait rien, hoillande coupe les ponts avec la Russie et se soumet a la politique des USA. CQFD


      • Pere Plexe Pere Plexe 16 août 2015 10:40

        ...c’est vrai qu’on parle mieux d’une époque quand on ne l’a pas connu, pas vécu.
        C’est évident !

        Remettez ces blancs becs dans un monde sans internet ni portable une semaine et il déprimeront.
        Alors qu’ils donnent des leçons à ceux qui ont vécu ces années me fait effectivement rire doucement.

      • francesca2 francesca2 14 août 2015 20:00

        Merci agora, il ne nous manquait que le soralien. 



        • Maximilien Richonet Maximilien Richonet 14 août 2015 20:19

          @francesca2
          Heu...non ! Desolé de vous décevoir :)


        • tf1Groupie 14 août 2015 21:35

          Attention Maximilien Richonet pratique la censure : il a déjà supprimé un post d’Isga qui nous éclairait sur sa personne.

          C’est drôle mais sur Avox on récupère plein d’auteurs qui se sont fait virer d’ailleurs : le FN, DLR, Riposte Laïque ; une sorte de centre Internet pour migrants politiques.


          • jalin 14 août 2015 23:56

            De quelle indépendance cause cet ignare de l’histoire ? La libération de la France en 45, ce sont les Russes morts par millions et les USA qui ont déversé du matériel militaire par milliards pour écraser le nazisme. De Gaulle, combien de divisions à l’époque ? Proche du zéro.

            Même la Suisse est quasi intégrée à l’Europe par toutes sortes de traités et par sa monnaie liée aux fluctuations de l’Euro.

            Ce pauvre Richonet s’imagine qu’il va changer la face du monde avec ses petits bras sans muscles.

            Qu’il aille se faire soigner son acné juvénile au lieu de nous pondre des sottises présomptueuses.


            • J.MAY MAIBORODA 15 août 2015 09:37

              N’était-ce l’ode à la grandeur de la France, un peu amphigourique et bassement franchouillarde, on aurait largement apprécié cet article écrit en une langue maîtrisée, qui nous change du massacre à la tronçonneuse dont elle est souvent la victime à travers médias et forums.

              Pour la philippique relative à l’asservissement de la France, à ses amitiés douteuses, à ses compromissions, j’applaudis par contre, et je me propose même de la retranscrire dans mon blog « u zinu »  http://www.wmaker.net/u-zinu/ 
              J’hésite seulement entre l’article intitulé « Pauvre PS , pauvre misère ! » et celui intitulé « De Flamby le mol à François le ramolli ».

              • psynom 15 août 2015 10:18

                @MAIBORODA

                ...un peu amphigourique et bassement franchouillarde,..

                oui, c’est ce qu’on nous rabâche depuis les années 70 : les français seraient d’horribles franchouillards. Votre commentaire montre surtout que nous sommes les champions en auto dénigrement. Allez voir les américains, japonnais, britanniques, brésiliens…. Eux sont vraiment chauvins… on a même vu des chinois vouloir se suicider parce qu’ils n’avait rapporté qu’une médaille d’argent à leur pays.

                Il faut arrêter avec cet auto dénigrement et retrouver un minimum de fierté nationale. On avait tous les atouts, il faut juste avoir un peu de fierté pour les retrouver.

                Je pense qu’en matière de fierté nationale, il faut trouver, comme l’individu doit le faire pour devenir équilibré et bien dans sa peau, « l’assertivité ». C’est cette qualité qui permet de savoir défendre ses intérêt, dans le respect de celui des autres. Les non assertif oscillent entre « l’agressivité » et la « passivité ». Sarkozy, Hollande, et leurs comparses dirigent la France dans la « passivité », ne pas défendre ses intérêts, se laisser diriger par les autres, ne pas se respecter, et ne même pas respecter les autres…

                Tiens, à partir d’aujourd’hui, je milite pour « l’assertivité nationale Française ».


              • psynom 15 août 2015 10:35

                Autre non-assertif : le « manipulateur », diffuser avec perversité l’idée que les français serait des chauvins ridicule, des racistes… etc (toutes les analyses réalistes démontrent le contraire) pour que les français s’auto-dénigrent… bref, deviennent « passif », à attendre que les autres nations décident pour nous.

                Et ces manipulateurs, ou idiots utiles, sont extrêmement nombreux, il n’y a qu’a lire certains commentaires plus haut.


              • J.MAY MAIBORODA 15 août 2015 11:07

                @psynom

                Le concept d’assertivité, qu’il est préférable d’approcher à travers des sites ou des ouvrages scientifiques plutôt qu’à travers une célèbre « encyclopédie pour les nuls » (au demeurant fort pratique et parfois fort utile), peut effectivement servir à étayer un nationalisme intelligent et mesuré. Je ne vise que les hyper-français qui guerroient dans les forums à coups de slogans patriotards,ou s’emploient, de manière aussi perverse que les « anti-assertifs », à dénigrer « l’étranger » ou « le gauchiste anti-national »

              • J.MAY MAIBORODA 15 août 2015 11:14

                @psynom


                Curieux sujets que les Français, me confiait récemment un ami Huron de passage dans notre beau pays :

                Ils croient avoir une claire vision de la démocratie lorsqu’ils considèrent celle des pays étrangers, mais ils sont étrangement privés de discernement lorsqu’ils considèrent la leur propre.

                Ils glosent à perte de temps sur les insuffisances ou les dénis démocratiques des autres nations, mais oublient de considérer que chez eux la démocratie est plus formelle que réelle, plus théorique que concrète, plus galvaudée que respectée, plus célébrée que pratiquée, et qu’elle est en définitive aussi illusoire qu’incantatoire. 

                 


              • Julien30 Julien30 15 août 2015 13:00

                @MAIBORODA

                « N’était-ce l’ode à la grandeur de la France, un peu amphigourique et bassement franchouillarde, on aurait largement apprécié cet article écrit en une langue maîtrisée, qui nous change du massacre à la tronçonneuse dont elle est souvent la victime à travers médias et forums.

                Pour la philippique relative à l’asservissement de la France, à ses amitiés douteuses, à ses compromissions, j’applaudis par contre, »


                Bref ceux qui sont fiers de l’histoire et des réussites de leur pays sont pour vous des « franchouillards patriotards » mais par contre quand il s’agit de parler de son « asservissement » et de ses « amitiés douteuses » là vous êtes enthousiaste au point d’applaudir. Que vous le vouliez ou non les gens comme vous sont bien l’incarnation de l’anti-France.

              • Julien30 Julien30 15 août 2015 13:03

                @Julien30
                Ses réussites ne vous intéressent pas, seuls vous captivent ses travers.


              • Le p’tit Charles 15 août 2015 10:27

                Faut dire ça a la mafia qui gouverne depuis Pompidou et qui nous impose l’UE alors que nous avons voté NON.... !


                • psynom 15 août 2015 10:36

                  @Le p’tit Charles
                  on compte sur Hollande pour l’exprimer, taper du poing sur la table... c’est pas gagné !


                • Le p’tit Charles 15 août 2015 10:52

                  @psynom...Exact...quand il tape sur la table c’est pour appeler le serveur pour commander à manger... !


                • J.MAY MAIBORODA 15 août 2015 11:16

                  @psynom



                  effectivement. 

                • J.MAY MAIBORODA 15 août 2015 11:30

                  Autre description de celui qui nous sert de Président .

                  • Tartarin (Afrique)
                  • Matamore (Europe)
                  • Caniche (E.U – Arabie saoudite – Émirats)
                  • Fier à Bras (Russie)
                  • Gribouille (Syrie)

                  • Doume65 16 août 2015 10:07

                    « Ce sont les intérêts économiques qui passent avant l’humain »

                    Même pas ! 
                    Deux milliards de perdus pour les porte-hélicoptères... et combien par l’embargo (pendant que Les USA intensifient leurs échanges avec la Russie) ?

                    Hollande est avant tout un « Young Leader » de la « French American Foundation ». Il n’est président de la France que depuis trois ans et ne le sera plus. Les maitres qu’il sert sont à Washington.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 août 2015 11:15

                      « Il faut réorienter l’Europe »...Cela fait bientôt 40 ans que tous les politiques nous bassinent avec cette rengaine, pour nous faire patienter. « Votez pour nous, nous allons changer l’ UE » !
                      Rêve ! C’est de pire en pire...


                      Visiblement , l’ auteur n’a jamais lu les Traités européens..., l’ article 48 par exemple :
                      « Un seul pays peut s’opposer à tout changement des Traités. »

                      Il est impossible d’avoir une « Autre Union européenne ». Il faudrait que sur chaque article, chaque mot, chaque virgule de chaque Traité, les 28 pays soient tous d’accord UNANIMEMENT.
                      Ils ne sont d’accord sur rien !

                      La seule chose que puissent faire les Français, c’est de se rassembler sur l’essentiel, le modèle social français, comme dénominateur commun, pour sortir de ce bousin européen, légalement, par l’article 50. Que l’auteur ne connaît, semble-t-il, pas davantage que l’article 48.

                      C’est même à cela qu’on reconnaît un euro-atlantiste : il ne cite jamais aucun article des Traités européens.

                      • Elliot Elliot 16 août 2015 12:34

                        La France doit retrouver son indépendance, ce qui pose comme diagnostic qu’elle l’a perdue et cette réalité pourtant évidente n’est pas simple à faire partager par tout le monde.
                        Il y a ceux, nés pour être vassaux, qui s’accommodent de la situation et cherchent à en retirer le meilleur parti possible : ce sont en quelque sorte des philosophes de la panse pleine à qui il ne faut surtout pas demander de méditer sur la politique du chien crevé au fil de l’eau.

                        Il y a aussi les paranoïaques de la France envahie - oh ! pas par un excès de réglementations contraignantes ou par les attaques sournoises contre leur régime social - non la France n’existe plus dans leur cerveau qu’à l’état de mythe ( avec toutes les approximations et les libertés prises avec la vérité historique ) et est submergée par des flots de Musulmans ( on aura beau leur prouver noir sur blanc, c’est la cas de le dire, que cette partie de la population reste stable sur le long terme ( 10 % ) ; rien n’y fait, ils s’y noient.

                        Ce sont des proies faciles pour ceux qui tirent réellement les ficelles.

                        En réalité, la grande menace qui pèse sur notre pays et qui va plus sûrement affecter les générations futures que des fantasmes de grand remplacement , c’est celle d’une paupérisation rampante.
                        En premier lieu, l’absence de matières premières fragilise notre outil industriel en renchérissant les coûts sans oublier le caractère aléatoire de l’approvisionnement et d’autre part, le savoir-faire dont nous nous enorgueillissons - souvent par esprit de bravade - s’exporte à vitesse grand V.

                        La France est empêtrée dans un vaste ensemble, l’Europe, qui est un moulin ouvert à tous les vents où la dérégulation a fait la loi avant d’être coulée dans le marbre.

                        Si tant est qu’elle eût envie d’un politique économique indépendante et qu’elle en eût encore les moyens avec le droit maintenu de battre monnaie, la France en quête de partenariats est obligée de soumettre ses initiatives à la censure européenne ou atlantiste.

                        Autant dire que l’on gagne du temps et les banquiers de l’argent en ne se trompant pas d’interlocuteurs et en choisissant le bon niveau décisionnel.

                        Les traités sont faits pour être dénoncés comme il serait temps que s’effondre la Ve ripoublique.

                        Une nouvelle république peut être l’occasion d’un nouveau départ : je m’aperçois que la Grande Bretagne n’a guère d’états d’âme à vouloir accommoder les institutions européennes à sa sauce et qu’elle a eu la sagesse de rester en dehors de l’Euro ( en réalité un clone du Mark ce qui suffisait à le rendre rédhibitoire outre-Manche). 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès