• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La France et « l’Union pour la Méditerranée » ou l’imposture (...)

La France et « l’Union pour la Méditerranée » ou l’imposture institutionnalisée

Alain Juppé : en voilà un qui, pour sa première sortie médiatique en tant que nouveau Ministre des Affaires Etrangères, ne manque pas de toupet bien que, sans vouloir faire ici de vilains jeux de mots, son crâne soit plutôt dégarni. De fait : l’ « Union pour la Méditerranée », partenariat politico-économique voulu par Nicolas Sarkozy, lors de la dernière présidence française de l’Union Européenne, peut se prévaloir d’une vision « prémonitoire », n’a pas hésité à affirmer textuellement, ce mardi 1er mars 2011, lors de sa prise de pouvoir au Quai d’Orsay, ledit ministre.

Et là, bien sûr, les bras nous en tombent, tant cette ultime déclaration s’avère tout simplement fausse, ne fût-ce que sur le simple plan de la stratégie diplomatique, pour ne pas dire mensongère.

Car ce supposé partenariat entre l’Union Européenne et les pays du Maghreb ainsi que du Proche-Orient, avec quels dirigeants Sarkozy l’a-t-il en fait conclu, le 13 juillet 2008, sinon ceux-là mêmes - de sinistres dictateurs, pour la plupart d’entre eux - que les actuelles révolutions du monde arabo-musulman sont, à l’inverse, en train d’abattre justement, au prix de milliers de vies humaines, les uns après les autres ?

Ne se rend-il donc pas compte, ce ministre nouvellement engoncé sous les sourires coincés de ses diplomates éberlués, qu’il ne fait en réalité là, avec ce genre de contrevérité qu’il s’en va répandant sans la moindre vergogne, qu’insulter ainsi la mémoire de ceux qui ont payé de leur personne pour se
débarrasser enfin de ces tyrans que nos pays prétendument démocratiques n’ont eu de cesse de soutenir, sinon de maintenir au pouvoir, pour quelques dollars de plus ?

Car, enfin, l’ « illustre » vice-président - poste non négligeable, s’il en est - de cette fameuse « Union pour la Méditerranée » n’est-il pas, par volonté de Sarkozy lui-même, un certain Hosni Moubarak, despote fraîchement « dégagé », après avoir étranglé les Egyptiens pendant trois décennies, par les héros et autres martyrs de la désormais célèbre place Tahrir ?

Et, certes, la liste de ces dictateurs pourrait-elle, en matière d’ « Union pour la Méditerranée » toujours, s’allonger tout aussi honteusement. Car il y eut aussi, souvenons-nous en, un certain Ben Ali, qui, en plus d’opprimer son peuple et de bannir toute liberté d’expression dans la presse, s’est lâchement enfui de Tunisie, de peur d’y être lynché en place publique, en pillant, tel un voleur, l’argent de son pays. Celui-là aussi, il n’y a guère si longtemps, avant que le vent du sud ne tournât brusquement, fut réputé, par l’inénarrable Sarkozy, un partenaire « privilégié », « stable » et « crédible », de la France !

Quant à ce fou furieux de Kadhafi, ce dangereux dingue de Tripoli, sorte de psychopathe halluciné à mi-chemin entre Néron l’incendiaire et Hitler le génocidaire, mieux vaut même ne pas en parler (il est vrai que la Libye ne jouit encore, en ce partenariat, que du statut de « pays observateur ») tant les lambris dorés de l’Elysée semblent encore résonner du bruit de ses turpitudes lorsqu’il y installa dans ses jardins, il y a trois ans à peine, son très inconvenant harem.

Et puis reste, bien évidemment, tous ces autres autocrates qui, s’ils n’ont pas encore été renversés, risquent néanmoins, à court ou moyen terme, un identique sort : Bouteflika en Algérie, Mohammed VI au Maroc (BHL, qui, ami du Roi, y a un somptueux palais à Marrakech et une impayable villa à Tanger, n’a qu’à bien se tenir s’il ne veut pas subir la même déculottée), Bachar el-Assad en Syrie, le général Mohamed Ould Abdel Aziz en République islamique de Mauritanie (théocratie gérée, à l’abominable et terrifiante synthèse ce que peut représenter un Etat tyrannique, par une junte militaire), et j’en passe, et non nécessairement des meilleurs…

C’est dire si cette « Union pour la Méditerranée » dont les responsables politiques français se gaussent et se vantent tant, sans craindre ni le déshonneur ni le ridicule, n’est en réalité qu’un traité fait de bric et de broc, une sorte de boîte vide scellée par des fantômes à l’agonie et ne renfermant plus, avalisée par une flopée de dictateurs déchus ou s’apprêtant à l’être (c’est, du moins, à espérer, n’en déplaise à Sarko et Cie), que des décombres : un vaste mais misérable champ de ruines encore fumantes, pour ne pas dire fumeuses.

Pis : ce même traité, véritable arnaque institutionnalisée, n’a servi, la plupart du temps, qu’à légitimer, comble de l’infamie tout autant que de l’imposture, ces mêmes tyrans aux yeux d’un Occident dont le cynisme, que le langage politico-diplomatique préfère appeler plus pudiquement « pragmatisme », ne peut que le rendre - trop souvent, hélas - complice des pires dictatures !

Mais il est vrai, toute honte bue, que le très officiel sigle de cette « Union pour la Méditerranée », UPM, ressemble étrangement - c’en est même quasiment, à s’y méprendre, l’anagramme - à celui du parti de l’actuelle majorité présidentielle : UMP.

C’est probablement pour cette (dé)raison qu’Alain Juppé, opportuniste transfuge du RPR (pourtant créé de toutes pièces par son mentor - je n’ai pas dit « menteur » - Chirac au temps de sa splendeur), s’est aussi lamentablement fourvoyé, dans son discours d’investiture de ce mardi 1er mars 2011, lorsqu’il y a fait l’indigne éloge, en tant que nouveau Ministre des Affaires Etrangères, de ce prétendu aspect « prémonitoire » de l’ « Union pour la Méditerranée » : trop ému par l’honneur qui lui était ainsi fait en le nommant à la tête de la nouvelle diplomatie française, il a dû confondre en la circonstance - simple lapsus, serions-nous tentés de dire si nous n’étions pas convaincus du contraire - UPM et UMP !

J’ironise, à bon entendeur, à peine…

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

* Philosophe, écrivain, auteur de l’essai « Critique de la déraison pure – La faillite intellectuelle des ‘nouveaux philosophes’ et de leurs épigones » (Bourin Editeur).


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • crew.koos crew.koos 2 mars 2011 11:24

    Amusant de constater à quel point cette union était promise à une mort née et pourtant ce n’est pas faute à une bande d’intellectuels autoproclamés d’avoir essayé de nous la vendre !

    En témoigne ce bouquin heureusement relégué en fond de cave :

    http://www.amazon.fr/LUnion-pour-M%C3%A9diterran%C3%A9e-perspectives-processus/dp/2849241644/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1299061165&sr=8-2

    Je me suis permis du coup de chroniquer !


    • pens4sy pensesy 2 mars 2011 12:52

      "Quant à ce fou furieux de Kadhafi, ce dangereux dingue de Tripoli, sorte de psychopathe halluciné à mi-chemin entre Néron l’incendiaire et Hitler le génocidaire, mieux vaut même ne pas en parler (il est vrai que la Libye ne jouit encore, en ce partenariat, que du statut de « pays observateur ») tant les lambris dorés de l’Elysée semblent encore résonner du bruit de ses turpitudes lorsqu’il y installa dans ses jardins, il y a trois ans à peine, son très inconvenant harem.« 

      N’est ce pas ce dangereux psychopathe qui appelait Boris Boillon » Mon fils " ?

      Ce même BB notoirement protégé de Sarko ?

      http://www.dailymotion.com/video/k4A7dW6Hu77qZ81WLAJ#from=embed

      et toujours ambassadeur en Tunisie malgré ses propos scandaleux  ?

      Si Juppé a 1 centime d’euro de cervelle et 2 de courage, il éjecte BB en Antarctique avec les phoques.


      • goc goc 2 mars 2011 12:53

        Vous avez aussi oublié, dans cette affaire de l’UPM, et de la liste des pires assassins de la méditerranée soutenus par le sarkozysme, un état qui fait le dos rond, c’est l’entité sioniste. Car franchement entre ben ali, moubarak, kadafi et les sionistes (avec le génocide de Gaza), je ne vois pas bien qui est le plus sanguinaire, si ce n’est qu’en plus les sionistes y rajoutent une forte dose de racisme abject.

        Et n’oublions pas la politique française de soutient systématique et  inconditionnel à la barbarie sioniste, allant même jusqu’à la coopération pour maintenir prisonnier des centaines de millier de femmes et d’enfants innocents.


        • Gérald de Rosny 2 mars 2011 14:58
          Union pour la Méditerranée : le Quai d’Orsay avait averti l’Elysée

          Au printemps 2008, la direction Afrique du nord Moyen-Orient (ANMO) du ministère des Affaires étrangères avait adressé plusieurs notes à l’Elysée conseillant de ne pas intégrer Israël dans le projet alors en gestation d’Union pour la Méditerranée (UPM), qui allait voir le jour en grande pompe le 13 juillet suivant, avant d’être ensuite anéanti par l’échec du processus de paix israélo-palestinien.

          « Nous avions mis en garde l’Elysée en insistant sur le fait que les pays arabes n’allaient pas accepter de collaborer concrètement au projet tant que la question israélo-palestinienne ne serait pas réglée  », raconte un diplomate membre alors de la direction ANMO. « C’était irréaliste de penser que l’UPM allait pouvoir vivre sa vie hors du contexte politique proche-oriental. Mais le président a préféré écouter d’autres avis », poursuit cette source.

          http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2011/03/union-pour-la-mediterranee-le.html


        • goc goc 2 mars 2011 15:44

          @ gerald

          vous avez raison de rappeler ces faits

          Mais je pense que sarko avait cru pouvoir contrôler l’organisation.

          Car à l’époque, il pouvait compter sur l’Europe du sud (Espagne, Italie, Grèce), et surtout sur moubarak et ben ali, ainsi que sur les turcs et les libanais (ces derniers devant neutraliser le Hezbolla avec l’affaire « Hariri »), sans oublier quelques flatteries au mégalo Kadafi. Et allez savoir ce qu’il a du promettre aux autres pour le prix de leur neutralité.
          Bref, il croyait contrôler tout le monde, ce qui démontre une fois de plus, si nécessaire, sa totale incompétence en matière de politique internationale, pour ne pas dire son imbécilité dont on peut imaginer qu’elle soit due à sa volonté farouche de plaire à ses maitres, car visiblement, il agissait sur ordre !


        • galien 2 mars 2011 15:52

          Sarkozy est au choix une catastrophe de nullité, soit un saboteur.
          Associer l’UPM à la résolution du conflit et aux intérêts anglo américains d’Israël c’est tuer le projet dans l’œuf.
          Ils ont trop peur qu’ordre et justice soit rendue dans le coin...


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE 5 mars 2011 09:46

          QUELLE BELLE PHOTO ...UNE BROCHETTE DE DICTATEURS...BEN ALI..MOUBARAK...KHADAFI...ON COMMENCE A COMPRENDRE LE MANQUE DE REACTION DE LA FRANCE...ET LA LENTEUR DE L’ U.E...


          on ne fait pas d’affaires avec les peuples...avec les dirigeants...oui.... TOUSENSEMBLE


        • 2102kcnarF 2 mars 2011 13:22

          Un mépris profond pour ce Juppé revenu aux affaires en participant à la délocalisation bordelaise d’un procés honteux. Ce type est vraiment de la merde....

          L’Union pour la méditerranée n’est plus dans les moyens de la France, pays de toute façon de seconde zone. Ce gadget inventé par Sarkosy pour se donner une importance qu’il n’aura jamais...

          C’est dans ce genre de délire que la presse qui donne la moindre crédibilité à ces fantasmes géopolitiques se couvre de honte.

          Juppé droit dans ses bottes ...guignol va !


          • BOBW BOBW 2 mars 2011 13:38

            L’ Union Pour la M...e de l’UMP : Une « auberge Espagnole » paélla Tunisienne ou couscous lybien pour « pédaler dans la choucroute » ??


            • galien 2 mars 2011 14:56

              A la lumière des dernières ’révelation’, qui ne sont que la confirmation de choses fort connues, c’est certain que cela fleure bon la magouille et cie.
              Si cependant l’on considère l’instrument politique, mené convenablement il présente beaucoup d’atouts.
              - Sécurité maritime de la zone, comme contrepoids à la présence anglo américaine.
              - Cadre commun des pays de l’UE dans un contexte monétaire commun, permettrait de gérer la crise de l’euro en deux zones taux de change pour détendre la dette des pays du sud.
              - Stabilisation politique des pays du Maghreb dans le respect absolu de souveraineté, qui veut rentre dans l’optique de la coopération et de synergies, pas d’impérialisme.
              - Recouvrer une politique industrielle pour les pays du nord comme pour les pays du sud de la rive par une zone d’échange protégée des chinois.
              - Détente de la pression migratoire de Marché, qui apparait comme un problème politique dans l’UE.


            • galien 2 mars 2011 14:13

              Vous voulez nous parlez de géopolitique, cependant dès les premières phrases, vous nous sortez votre petit couplet moraliste sur les méchants dictateurs des pays nord Africains.
              Cela démonétise le reste de votre prose qui est à l’avenant.
              Vous êtes un parfait disciple d’un BHL sur ce point.

              L’UPM est pour la France, un moyen de pression à l’hégémonie allemande au sein de l’UE.
              Si elle a été enterré en 2008, c’est précisément du fait de l’Allemagne qui a fait pression pour en faire partie.

              L’UPM peut être la clef de voute qui permettra à la France de détendre la pression migratoire du Maghreb qui fini par poser des problèmes politiques graves.

              L’UPM va à l’encontre de la politique atlanto sioniste dans la région, car elle ne fait plus du point de tension Israël / Palestine l’épicentre géostratégique de la méditerranée.

              Ce n’est pas en tournant le dos aux problèmes qu’on les traite.


              • goc goc 2 mars 2011 15:48

                encore un petit effort et vous allez nous faire croire que le nain a des velléités d’indépendance pour la France, et que son retour dans l’Otan associé au démantèlement de notre armée, c’était juste pour donner le change !!

                ah que c’est bon de rire avant la sieste, il parait que ça fait mieux digérer !!


              • galien 2 mars 2011 16:06

                J’ai pas attendu Sarko pour m’intéresser à l’UPM et a ses avantages, je changerais d’ailleurs de nom en Alliance des Nations de la Méditerranée.
                On peut toujours se bidonner devant l’effondrement de tout, mais on fait quoi ?


              • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 2 mars 2011 16:00

                Bien avant l’officialialisation de cette structure politicodémagogique, nous avions déjà fait part de nos inquiétudes quant à la viabilité de ce projet Sarkosien. Le temps nous a donné raison. On ne peut pas construire une Union démocratique qu’elle soit méditerranéenne ou autre en donnant des postes clés à des dictateurs avérés. Maintenant que les dictateurs commencent à « dégager » les uns après les autres, il est possible, si on reprenait ce projet et que l’on discutait d"égal à égal avec les peuples du Sud, que ce dit projet aboutisse. 


                • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 2 mars 2011 16:03

                  Pour ceux qui sont intéressés par la question de l’UPM :

                  De l’UMP à l’UPM


                    • Floréal 2 mars 2011 16:13

                      Comment peut on être pro-européen et pour une union pour la méditerranée ? Comment peut on ressortir cette idiotie des cartons où la crise financière l’a mise ? Encore une faut politique énorme. Car, qui va payer, puisqu’il s’agira, à un moment donné de gros sous. La Grèce ? L’Espagne ? L’Italie ? Qu’il faille relancer une coopération entre l’UE et les pays du pourtour méditerranéen c’est une évidence qui s’impose encore plus avec les révolutions des pays arabes, mais, par l’Union Européenne parlant d’une seule voix. Y en a marre de la cacophonie, des Berlusconi, des Sarkozy. Il faut comprendre enfin que l’UE doit s’unir pour peser sur la scène internationale.


                      • worf worf 2 mars 2011 20:01

                        Qu’espérer de ce jeu de chaise musical entre « copains » politiciens, ils sont tous du même moule, parle de la même manière, applique la même politique.
                        Le monde politique s’est professionnalisé à un point où la plupart d’entre eux en veulent faire leur métier, ne s’occupe que de leur réélection et tant que rien ne bouge, ils sont sûrs d’y rester encore longtemps (on le voit bien en Belgique). Souvent issus des mêmes milieux (où sont les fils et filles d’ouvriers ?), ayant été sur les bancs des mêmes écoles, ils ont la même vision formatée des choses. En début de son mandat, Sarkozy avait tenté une diversité de gouvernement (Kouchner, Rama Yade, etc), se qui aurait pu apporter d’autres points de vue sur le monde, ils ont été vite remerciés.
                        A quand une révolte en Europe pour balayer cette oligarchie ?


                        • LE CHAT LE CHAT 2 mars 2011 22:54

                           encore plus ridicule que cette union pour la Méditerannée , le fait que l’ONU annonce avoir viré la Libye de la commission des droits de l’homme est bien plus pitoyable ! comment a t elle jamais eu le droit d’en faire partie ????? c’est comme si on avait à l’époque mis Thierry Paulin dans les administrateurs d’une maison de retraite !


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 mars 2011 10:31

                            C’est plus qu’une imposture, la France est totalement responsable de la décomposition de l’espace méditérranéen !

                            Le jour où l’UMP avait lancé son idée PLUM-PLUM de l’UMP j’avais dit non, ce jour-là !

                            Comme j’avais dit que sa loi des bienfaits de colonisabilitude valait mieux qu’elle soit plus clairement formulée, car la France n’a pas assez d’intelligence pour dissimuler quoi que ce soit...même avec la COMPLICITE DES ES CHEFS INDIGENES SOUMIS !

                            Comme auparavant j’avais dit que la France ne réussira pas à noyer son chagrin dans l’Espace Communiste Européen des 27, ce compromis franco-allemand qui n’aboutira jamais parce qu’il est assis sur l’idéologie des guerre européennes totales du NATIONAL-SOCIALISME (des siècles passés Napoléone et Hitler en étaient les meilleurs interprètes), projeté aujourd’hui à l’échelle plus étendue de L’HYPER-NATIONAL-SOCIALISME : HYPER-NAZISME pour entretenir l’égoïsme et la gloutonnerie des « peuples chanceux de Métropolis des 27 » islolés du Monde par les barrières infranchissables des niveaux de vie extrêmes ! MERDE AU SENS COMPLET DU TERME !

                            Alain JUPPE
                            peut, avant même d’approcher nos Burnous mouillés par la « sueur du Burnous », tomber sa chemise Mariannesque car il est devant LE REFUS NORD AFRICAIN !

                            Ayant vu comment les responsables des pays minables « arabes » faux arabes et misérablement musulmans avaient accépté sans murmurer un seul mot devant le COMPLOT DU « TERRORISME ISLAMISTE », qui avait déplacé l’axe du mal, auparavant occidentalo-occidental, pour créer la fracture béante au sein du « monde minable arabe »...à les voir aujourd’hui se dissimuler derrière leurs portefeuilles enfouis dans les cavernes d’Ali Baba occidentales au lieu de défendre les intérêts de leurs peuples et au lieu d’interdire aux porte-corbeaux de la dissuatitude d’approcher les rivages et même de projeter « des débarquements », la France se trompe en croyant que ces responsables de toutes les merdes ont un quelconque pouvoir : LE DESORDRE SE DECLENCHERA LA OU IL FAUT QU’IL SE DECLENCHE ET POURRA EMBALLER L’ENTROPIE DE L’EUROPE CHERIE !


                            Rien ne sert « d’accompagner la révolution arabe », cette REVOLUTION VIENDRA VERS VOUS POUR VOUS APPORTER LES BIENFAITS DE LA DEMOCRATIE ET VOUS COMBLERA PAR TANT DE DROITS HUMAINS !

                            Mohammed MADJOUR.


                            • Gérard Luçon Gerard Lucon 6 mars 2011 13:04

                              et le meilleur d’entre eux, l’excellent Jupette, va en Egypte juste quand il n’y a pas de gouvernement ...

                              Trop fort, le ministre, et il va rencontrer qui ? le portier du palais presidentiel ? une troupe de danseuses du ventre ? le mari d e l’ambassadeur ? des travailleurs francais en goguette dans les bordels du Caire ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès