• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La GPA (Gravidité Pour Autrui) légitimée par le Tribunal de Grande Instance (...)

La GPA (Gravidité Pour Autrui) légitimée par le Tribunal de Grande Instance de Nantes ?

En mars, le parquet de Nantes, compétent en matière d’état civil pour toute la France, s’était opposé à la transcription à l’état civil français des actes de naissances de trois enfants, nés de GPA (en Ukraine, en Inde et aux États-Unis). Mais, très récemment, le tribunal de grande instance (TGI) de la ville lui a ordonné de procéder à cette transcription.

 

Quid des belles paroles du premier ministre Manuel Valls assurant en octobre dernier que la reconnaissance des enfants nés par GPA resterait interdite en France, malgré la condamnation par la CEDH (Cour européenne des droits de l'homme) ? Reconnaître ces enfants, n'est-ce pas légitimer la GPA ? La décision, attendue en juin, de l'instance judiciaire suprême en France, la Cour de cassation concernant les cas de deux enfants nés en Russie et toujours privés de papiers sera décisive pour régler l'imbroglio juridique de ces « fantômes de la République ».

La GPA, les mères porteuses - autrement dit le commerce du ventre des femmes - est un très mauvais combat. Loin d'être un progrès, c'est une cause régressive et une insupportable aliénation. Elle conduit à une exploitation éhontée des femmes pauvres. On interdit la prostitution (la location du vagin) et on autorise la GPA (la location de l'utérus)... Quel progrès !

Il y a d'autres combats à mener que celui-là. Il y a eu les combats contre le servage, contre la domesticité, puis l'abolition de l'esclavage, enfin la fin de l'infériorité juridique de la femme. Puis les combats des féministes : « mon corps m'appartient ! » Et tout ceci pour en arriver à la marchandisation du corps féminin ? Donc à l'aliénation d'une personne par d'autres. Et ça ne choquerait pas le peuple de gauche qui se laisserait enfumer par quelques bobos groupés autour de puissants lobbies comme le LGTB (lesbiennes, gays, bi-sexuels et trans) et qui prônent une vision dite « progressiste » de la parentalité alors qu'elle est une régression terrible ? Eh ! Oh ! Ça va pas la tête non ?

L'enfant, l'enfant... Est-ce qu'on le prend en compte l'enfant en tant qu'être humain ? Non. Seulement comme produit, comme marchandise. Il est question uniquement du droit Á l'enfant, pas du droit DE l'enfant.

Il y a ceux qui le font, cet enfant, à l'ancienne manière, avec un monsieur qui, monte sur une dame, qui se secoue spasmodiquement sur elle et lui « met la petite graine » en grognant de plaisir avant de se tourner et de ronfler. La dame, alors, va enfler comme une barrique puis, comme toute jument gravide, elle mettra bas au bout de neuf mois une progéniture humaine. Comme les animaux quoi... Eh oui ! C'est comme ça, c'est la Nature ! Pas « moderne » ça, coco ! C'est juste bon pour les pauvres cette méthode surannée !

Il y a ceux qui ne peuvent pas, ou ne veulent pas de ce mode d'emploi archaïque. Ils ont alors la possibilité, pour faire valoir leur « droit à l'enfant », soit d'acheter un enfant tout fait. On en trouve un large échantillonnage dans les pays pauvres. Mais la démarche commerciale n'est pas facile et coûte la peau des fesses (entre 30 et 50.000 dollars clés en mains). Pourtant, à ce prix-là, il n'y a ni garanti ni reprise. C'est à aux risques et périls de l'acheteur.

Il y a ceux et celles qui ne veulent en aucune manière subir les tracas de la femelle pleine et de la mise bas du produit-enfant. Ceux-là louent un utérus (avec une femme autour, généralement pauvre et inculte) qui fera le travail pour eux. C'est pas pour les pauvres, ça Coco ! Ça coûte autour de 100.000 euros... On enrobe ce commerce du doux nom de « Gestation Pour Autrui - G.P.A. », ça fait plus joli que « location d'utérus ». C'est ça la GPA !

Il faut avoir le courage de ses choix. La sexualité implique plaisir et procréation. Certaines personnes – et elles en ont parfaitement le droit – choisissent en toute liberté et en toutes connaissances de conséquences, une sexualité basée sur le seul plaisir et qui, par essence même, exclut la procréation, et donc les joies réelles d'avoir, d'élever, de vivre en symbiose avec des enfants. C'est leur choix, et chacun le respecte. Mais il est totalement incohérent et illogique de prétendre à une paternité ou une maternité artificielle basée sur une opération commerciale.

Un couple de lesbienne a parfaitement les moyens physiques d'enfanter, chacune d'elles pouvant se faire mettre naturellement enceinte par un ami, homo ou non, prêt à se « sacrifier » pour ce résultat ! Inutile donc de passer par la méthode particulièrement dégradante de la PMA, qui est celle des vaches, des juments et des brebis. Encore moins de la GPA (Gravide Pour les Autres).

 

Quant à ceux qui ont pu former dans leur tête et mettre en œuvre le projet de louer le ventre d'une femme pour se faire fabriquer un bébé-produit, un enfant-marchandise à travers la GPA, qu'ils aillent donc dans les pays - États-Unis, Ukraine, Inde – où ces pratiques sont permises. Et surtout qu'ils y restent. Leur enfant tête de gondole conçu en batterie aura la nationalité de ces pays. Tout simplement.

Ils ne seront nullement « apatrides » ou « fantômes de la République » comme essaient de nous faire pleurer les lobbys bobos partisans de cette horreur qu'est la GPA.

 

Photo X - Droits réservés

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 15 mai 2015 18:32

    Ce qui devait arriver, arriva !
    Ne faisons pas semblant d’être surpris...


    • Pere Plexe Pere Plexe 20 mai 2015 22:09

      Que des enfants ne soient pénalisés par le choix d’un parent...quoi de plus normal dans notre droit ?


    • Phoébée 15 mai 2015 18:50

      Le TGI de Nantes, on croit rêver, pourquoi pas l conseil municipal de Ploërmel .... Il y a des coups de pompe dans le fion qui se perdent*

      Bande de dégueulasses esclavagistes, magistrats et LGBT compris.


      • Pere Plexe Pere Plexe 20 mai 2015 22:14

        @Phoébée
        Au lieu de gueuler sans savoir : le TGI n’avait pas la possibilité d’une autre jugement qui est la déclinaison du droit européen.
        On est loin du conseil municipal de Ploermel !


      • Phoébée 25 mai 2015 13:23

        @Pere Plexe

        Voilà du juridisme. Peu importe les principes pourvu que nous ayons le droit pour nous.

        J’imagine la justice à Ploermel dans le même cas au moyen-Age.

        Juridisme des Faussaires


      • Pere Plexe Pere Plexe 25 mai 2015 22:18

        @Phoébée
        Que vous préfériez beugler des âneries de pilier de comptoirs sans comprendre est votre droit.

        Reste que dans un pays de droit celui ci à une certaine importance.
        Et que vous le déploriez ou pas le jugement ne pouvait être différent.
        Inutile d’insulter les magistrats.

      • mmbbb 15 mai 2015 19:25

        pour une fois je suis d’accord avec l’auteur La GPA est la marchandisation de la vie humaine en payant la location d’un ventre Un couple d australien n’avait pas voulu prendre la marchandise le gamin etait trisomique. Je m etais fait jeter dans le Point a propos de la PMA pratique usuellemnt au USA Les femmes selectionnet le geniteur dans un catalogue meme pratique d insemination chez les bovins J’avais ecris plus la femme se libere plus elle se raproche de la condition bovine J’assume Encore quelques annees et ce sera la selection des genes L’eugenisme du siecle passe avec des meres porteuses Un moustachu celebre en avait rever nous accomplissons ses desirs


        • Plus robert que Redford 15 mai 2015 23:57

          @mmbbb
          Comme vous avez raison !

          Jusqu’alors, les catalogues de l’insémination bovine étaient établis après de longues, couteuses, lourdingues recherches, établissant caractère après caractère, les performances des géniteurs reconnus (et bankables !!)

          Aujourd’hui, Alleluiah, Alleluiah ! voici venu le temps de la GENOMIQUE !!

          Plus besoin de ces compilations statistiques longues, difficiles, onéreuses, lentes...

          Une simple analyse moléculaire des gènes permettra de connaitre la valeur de la semence...

          Nul doute que ces techniques seront éminemment appréciées chez les adeptes de la GPA, de la GMA, des collectifs LGBT, XKWZO, et tous les acronymes Alpha Tango Charlie que la terre va porter...


        • Pere Plexe Pere Plexe 20 mai 2015 22:18

          Cette décision juridique ne concerne que le droit des enfants.
          Il ne légitime en rien la GPA en France mais ne fait que constater que certains pays ont légalisé cette pratique.
          Ce qui ne doit en aucun cas nuire aux enfants !


        • Phoébée 25 mai 2015 13:25

          @Pere Plexe

          Vous êtes ou soit con, ou nous prenez pour des cons ....


        • Pere Plexe Pere Plexe 25 mai 2015 22:09

          ...avouez que vous m’aider considérablement.


        • andromerde95 28 mai 2015 08:03

          @Pere Plexe
          c’est incroyable le lobbyiste lgbt de nous casser les burnes avec les « droits » quand tu n’as aucun argument pour le kk que tu soutiens, dans ta logique la nationalité fr est un droit pour les 7 milliards de personnes vivant hors de France et nés hors de France qu’ils doivent avoir sans condition.


        • soi même 16 mai 2015 00:49

          Un sujet bien énervent, surtout pour certain c’est présente comme vital cette maniéré de faire, alors , il y a tellement d’orphelin où d’enfants abandonnées.
          Il est étrange de voir cela revenir au goût du jour, comme une cause naturel lié aux droits de l’Homme, à lors que l’on voit bien que c’est à nouveaux la première marche vers un esclavage qui renet de ses cendres que l’on assiste là, cette méthode était déjà en cours il y a 70 ans les Lebensborns .

          Bien sur tous ceux qui soutienne cette initiative nous dirons, qu’il y a rien à voir, ce n’est pas pour la même cause, sauf que cela se base sur le même principe la marchandisation de l’être humain .


          • Le p’tit Charles 16 mai 2015 08:03

            bof...la justice est tellement stupide sous Taubira... !


            • Cyrus cyrus 16 mai 2015 11:27

              @Le p’tit Charles ,

              attaquer taubira c’ est facile :) .... mais en quoi était ce mieux sous sarkozy ou chirac ? ... en rien , le ministère de la justice était tout aussi vicieux et incompétent , alors faire du bashing , n’ est qu’ un jeux de petit joueur sans reele critique. S’ attaquer a une personalitée , est toujours pus facile que de mettre le nez dans le code napoleon et de le critiquer d’ une manière solide et argumenté plutot que de reagir comme un supporter d’ une equipe de foot imbibé de bierre .


            • Le p’tit Charles 16 mai 2015 12:23

              @cyrus...Vous n’avez pas tort...mais nous sommes sous gouvernance PS tout simplement... !


            • Iren-Nao 16 mai 2015 12:51

              @Le p’tit Charles
              Et ça ne choquerait pas le peuple de gauche

              Que raconte l’auteur ?

              D’abord le peuple de gauche c’est de l’enfumage, et ça révolte de tous bord !! meme si c’est d’abord de l’idéologie de goche.

              Ah j’oubliais, la gauche c’est le cote du BIEN (pensant)

              Iren-Nao


            • Cyrus cyrus 16 mai 2015 15:27

              @Le p’tit Charles ,

              « mais nous sommes sous gouvernance PS tout simplement... ! »
              => si seulement c ’ était aussi simple ;) ...

              le ps n’ est pas la « gauche humaine » et l’ ump n’ est pas le « réalisme économique »
              il y a un principe que le clivage gauche/droite fait disparaître , c’ est le bon sens et la « gestion en bon père de famille » , il n’ y as pas de « monopole du coeur » ou « d’ economie nouvelle capable de changer le monde » , il y a de juste fruit du travail a partager sainement , sans priver l’ un de ce que l’ autre a besoin , mais aussi sans « actionnariat » , « ni assistanat » qui sont eux les vrai « requin de l’ économie » car ne représentant pas une « production ou une valeur ajouté ».

              l’ interet des peuples , vivre sainement voila ce qui devrai nous motiver pour repenser la politique , la societe et bien sur l’ europe .Car on ne peut partager ( au nom de la charité) , que si l’ on as assez a partager et si bien sur on le décide librement :)


            • 65beve 65beve 16 mai 2015 09:45

              Bonjour,

              La GPA reste interdite en France et punie par la loi.
              Tous ces procès coûtent un max.
              Il y a une solution plus simple : faire une GPA aux états unis puis adopter le bébé.
              cdlt.





              • Cyrus cyrus 16 mai 2015 11:18

                « @victor ,

                Après vérification , l’ utilisation de gravide est correcte pour des humain , il as pourtant une connotation animale dans le langage de tout les jours , et a ce titre l’ usage du mot »gravide« donne a l’ article une coloration plus ambigu , voire carrément déshumanisante a l’ égard de l’ autre.

                Cet article , évoque tout les mauvais coté de la GPA (mauvais coté favorisé par la loi française) qui en l’ interdisant favorise justement »les gens ayant les moyen de contourner la loi « au détriment de ceux qui pourrait éventuellement faire valoir un droit médicale justifier .

                Ainsi on se retrouve dans une conjoncture , ou »les parent « travaillent a l’ ancienne sans médecin » , mais en cas de plainte ils seront punis plein tarif , la ou ceux qui ont volontairement contourner la loi ,en utilisant une pléiade de moyen « hight tek » se voit eux offrir une impunité mais egalement des papier pour régulariser la situation.

                La bonne solution puisque on ne peut pour l’ instant « fabriquer un apatride , est cependant une interdiction de territoire pour les parents fautifs , puisque il n’ adhère pas a la loi française , peut etre faut t’ il les mettre en situation de devoir choisir entre respecter la loi ou vivre ailleurs ...

                Autre aspect du problème , l’ adoption . Aujourd’hui elle est découragé en fonction de critère très subjectif refusant l’ adoption a des parents aimant capable de s’ investir , la ou on est netement moins regardant pour les famille d’ accueil souvent pleine a craquer et rarement aussi investit qu’ un couple adoptant ... est ce normal ? la encore certain couple qu’ il soit catholique , musulman , ou meme athée »multiplicateur« , ne font aucun contrôle des naissance , formant parfois des famille comportant une dizaine d’ enfants , sans la possibilité financiere d’ assumer une éducation correcte face a la société.

                En quoi certain parent aurait plus de droit a l’ enfant que d’ autre ? par droit divin comme les roi ?
                que neni mon cher victor , la base même de la république française c’ est l’ égalité des droit et devoir sans distinction du mode de »fabrication« , mais en tenant compte de la loi .

                pour moi , la meilleure partie de tout cet article est la :

                 »L’enfant, l’enfant... Est-ce qu’on le prend en compte l’enfant en tant qu’être humain ? Non. Seulement comme produit, comme marchandise. Il est question uniquement du droit Á l’enfant, pas du droit DE l’enfant."

                la tu touche au fondamental du problème. bon courage pour le prochain


                • andromerde95 16 mai 2015 17:23

                  @cyrus
                  hahaha les gauchistes commencent à insulter d’anti républicains tous ceux qui s’opposent à leurs « progrès » morbides comme d’hab. après viendra l’insulte de « fasciste » (alors qu’hitler pour booster la natalité, la gpa il l’aurait largement soutenu).


                  déjà les droits de l’homme c’est les droits de l’HOMME pas les droits d’une créature artificielle dépassant la simple humanité. et c’est les droits NATURELS de l’homme.

                  « En quoi certain parent aurait plus de droit a l’ enfant que d’ autre ? par droit divin comme les roi ? »
                  C’est simple c’est la nature qui empêche les gens d’avoir des gosses normalement pas la république fr.

                  enfin tu confonds DROIT et possibilité/capacité, chacun a le droit de produire un enfant dans le respect de la nature humaine et tous le monde a l’interdiction (devoir de ne pas faire quelque chose) d’en faire dans l’irrespect de la nature et de la morale, sans distinction de races, etc... tous le monde à égalité, si certains sont handicapés et peuvent pas avoir des enfants en respectant la nature humaine et la morale, c’est leur pb et on y est pour rien, aucune loi les empêche de jouir de ce droit et on va pas leur faire le privilège (inégalité) de dépasser une interdiction pour leur nature. tu confonds égalité en droits et uniformité. je rappelle aussi « Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. » ddhc 1789
                  enfin bientôt il faudra interdire les conditions physiques pour entrer dans la police, la gendarmerie, l’armée, etc... aussi des gens vont se plaindre de pas êtres handicapés naturellement pour ne pas pouvoir toucher des allocs.

                  enfin, un gosse né à l’étranger, dire qu’il n’a pas le droit de venir en France, c’est pas violer l’égalité des droits car les droits de la rép FR sont des droits FR et s’appliquent en FRANCE pas dans le monde entier, pour ceux acceptés sur son sol uniquement, enfin application du droit du sol des gauchistes ;)


                • Pere Plexe Pere Plexe 20 mai 2015 22:27

                  @cyrus
                  Est-ce qu’on le prend en compte l’enfant en tant qu’être humain ? Non. Seulement comme produit, comme marchandise. Il est question uniquement du droit Á l’enfant, pas du droit DE l’enfant.
                  C’est pourtant exactement l’inverse dans ce jugement qui confirme qu’un enfant ne pas être puni du choix illégal de ces parents.
                  En rien il n’est question dans cette de décision de droit à l’enfant ou de droit des parents.
                  C’est bien le droit DE l’enfant et pas le droit A l’enfant que défend cette décision !


                • andromerde95 22 mai 2015 01:31

                  @Pere Plexe
                  dans votre logique la nationalité fr est un droit pour les 7 milliards de personnes vivant hors de France et nés hors de France qu’ils doivent avoir sans condition.


                • Phoébée 25 mai 2015 13:29

                  @Pere Plexe

                  ’ Il est question uniquement du droit Á l’enfant, pas du droit DE l’enfant.’

                  Nous sommes d’accord l’enfant vient après le désir d’enfant ..... Vous résumez parfaitement le droit des parent à faire ce qu’ils veulent de l’enfant ’ Objet ’


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 mai 2015 14:44

                  mmm non, la prostitution est légale en France.


                  Ce qui est interdit, c’est le racolage public et le proxénétisme, duquel l’ Etat lui-même se rend coupable en imposant les revenus du sexe, soit dit en passant.

                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 mai 2015 15:06

                    L’auteur prends quelques libertés avec la réalité des choses.


                    Par exemple, pourquoi prendre pour exemple un couple de lesbiennes alors que 75 % des GPA sont le fait de couples hétérosexuels ?

                    Pour comprendre le « succès » de la GPA, il faut voir quelle est la situation des couples ayant des difficultés à avoir un enfant.

                    Pour l’immense majorité, il s’agit de couples hétéros pour qui la PMA est difficile ou impossible quand les critères d’admissibilité ne sont pas remplis.

                    Soyons indugents. Parfois, c’est le système qui exclu certains couples par ses lenteurs et ses dysfonctionnements et font passer la femme du mauvais coté de la limite d’age.

                    Il y a la solution de l’adoption, vous me direz.

                    Sauf qu’en France, le système est fait pour décourager les couples : la procédure d’agrément, obligatoire, peut durer un an plein. En cas de rejet, les appels sont presque impossibles et un couple ne peut plus postuler avant 4 ans.

                    Ensuite, il y a peu d’enfants adoptables alors que les centres de la DDASS débordent. Les lois actuelles privilégient le lien familial potentiel. Si un enfant placé ne reçoit ne serait-ce qu’une lettre ou un coup de fil de son père ou sa mère par an, il n’est pas considéré comme adoptable et doit rester en foyer ou balloté entre les familles d’accueil.

                    La question est de savoir si une carte postale par an constitue une forme d’affection suffisante pour le bien être de l’enfant.

                    L’adoption internationale est elle de plus en plus difficile : de plus en plus de pays signent la convention de Copenhague, qui privilégie l’adoption intra-nationale avant tout. Les enfants qui se retrouvent sur le marché sont dès lors les restes du marché local : enfants âgés (plus de 8 ans), fratries ou handicapés.

                    Il faut ne pas s’offusquer du terme « marché » car c’est la réalité des choses. Pour adopter à l’étranger, il faut passer par des organismes locaux et vos dossiers n’avancent pas en fonction de votre ordre d’arrivée, mais du « don » que vous faites aux orphelinats. En dessous de 5 000 euros de « don », votre dossier restera au point mort, vous pouvez en être certain.

                    Quand on voit la réalité des choses, on comprend pourquoi de plus en plus de couples se tournent vers la GPA. Moins cher qu’une adoption classique ou plénière, plus rapide aussi et en prime, un lien biologique avec l’enfant pour au moins un des parents.

                    L’aspect moral ? Là aussi il ne faut pas caricaturer. Les détracteurs qui s’imaginent des fermes d’élevage avec des femmes alignées dans des étables façon vaches contre leur gré sont dans leur tort.

                    En réalité, les pays autorisant la GPA ont introduit des règles très claires et strictes. Les femmes doivent avoir déjà été mères, signer un contrat. Certains imposent un nombre limité de grossesses et tous font signer un contrat légal. Les contentieux juridiques existent, mais ils restent faibles par rapport au nombre de grossesses réalisées.

                    L’exploitation est surtout dans la tête des détracteurs. En Inde, la grande majorité des mères porteuses ne réalisent que deux ou trois contrats. L’argent récolté ( enfin, ce qui en reste une fois les avocats et les médecins payés... ) sert avant tout à l’élevage de leurs enfants propres. Il est, de mon point de vue, moral de voir ces familles pouvoir envoyer leurs enfants à l’université avec l’argent récolté plutôt que de les voir cantonnés à des travaux de misère.

                    Ce qui nuit avant tout, ce sont les idées préconçues. Regardez ce qui se fait avant de faire passer vos croyances en premier.

                    • Cyrus cyrus 16 mai 2015 15:31

                      @Mmarvinbear ,

                      plutot bien cerné , j’ adhère totalement , revoir le parcours d’ adoption en France est une priorité , ensuite seulement il faudra se poser la question du bien fondé de la GPA pour les cas médicaux uniquement.


                    • andromerde95 16 mai 2015 16:51

                      @Mmarvinbear

                      on s’en fiche un peu des désirs personnels et égoïstes d’enfants si ils ne sont pas remplis, il y a plus important.
                      pour la gpa :
                      il y a malgré tout de l’argent en jeu donc c’est du marchand et le ventre est loué comme une maison gratuitement ou pas peu importe. l’enfant n’est plus produit par l’amour mais artificiellement comme un vulgaire objet par un producteur (mère porteuse) juste pour satisfaire la demande des clients. 
                      enfin la gpa comme vous la présenter c’est que le début car avec les « progressistes », ça n’a pas de cesse l’évolution et le « progrès », on vous donne des graines vous mangez le bras. au début c’était que le pacs, puis ça était le « mariage » gay, puis l’adoption, puis la théorie du genre et bientôt la pma et gpa pour les homos. pareil pour le féminisme, au début c’était que l’égalité des droits, puis après c’est allé largement au delà et maintenant on veut supprimer toute différence sexuelle et certains comme attali parlent carrément de monde unisexe http://img15.hostingpics.net/pics/653745eee.gif
                      enfin vaut mieux interdire quelque chose qui peut mener à des dérives ignobles.

                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 mai 2015 21:55

                      @andromerde95

                      Ce que je trouve le plus choquant, c’est de voir qu’un couple bien sous tout rapport ne puisse pas avoir d’enfant à cause d’un petit problème organique alors que des cas sociaux peuvent lapiner des gosses à la chaîne pour ramasser les allocs sans que cela ne choque quiconque parce que les gosses sont fait de façon « naturelle ».

                      Surtout que tout montre que plus une famille en difficulté fait d’enfants, et plus ces derniers sont peu ou pas élevés et viennent au mieux grossir les rangs du chômage dix huit ans plus tard.

                      Quel avenir a le gosse qui a BAC - 5 comme CV dans un monde ou l’accès à l’emploi est de fait de plus en plus limité par l’importance des connaissances requises ?

                      Quand je fais part de cette opinion, curieusement, là on m’oppose le Droit à faire des enfants comme on veux... On est en plein dans le Droit à l’enfant, et pas dans le Droit DE l’enfant, et cela ne choque personne...

                      Deux poids, deux mesures...

                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 mai 2015 21:59

                      @Mmarvinbear

                      Convention de La Haye, pardon, et pas Copenhague...

                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 mai 2015 22:10

                      @cyrus

                      La GPA entre selon moi dans le champ plus vaste de l’éthique médicale.

                      Peut-on tout faire parce que c’est techniquement possible ?

                      Peut-on sélectionner des embryons à implanter en éliminant ceux porteurs de gènes non désirés ? On commence par éliminer les maladies génétiques, mais ce pas franchi, c’est aussi la sélection du sexe qui devient possible. Que faire des embryons viables non désirés ? Doivent-ils être gardés si le couple change d’avis plus tard ? Peut-on en faire don ? Et que faire quand le couple procréateur disparait du fait d’un veuvage ou d’un divorce ?

                      Il y a toujours un risque à user d’une nouvelle technologie car elle force à faire évoluer la société dans un sens ou un autre.

                      C’est la raison pour laquelle la GPA fait peur.

                      Mais même si la procédure est interdite, que faire des enfants nés de cette façon ?

                      Les exclure de leurs droits nationaux ?

                      Si oui, c’est un danger, car on introduit en Droit la condamnation possible pour un acte dont on n’est pas responsable, une notion pourtant fondamentale qui définit une partie des libertés publiques.

                      En France, la chose est simple : un enfant né d’au moins un parent français, même à l’étranger, est français.

                      La position de Valls et des opposants farouches à la GPA est intenable juridiquement à moins de détruire les bases du Droit et des responsabilités individuelles actuelles.

                      Appliquons le refus de donner la nationalité française à un enfant conçu par GPA en Inde ou au USA.

                      C’est comme, par exemple, pour un survivant d’un crash aérien d’ être poursuivi par la compagnie au motif qu’il était dans l’avion et que même si le crash n’est pas de sa faute, il n’avait pas à être là et que sa présence nuit à la compagnie car il est en droit de réclamer des dommages et intérêts.

                      On voit tout de suite l’absurdité de cette position.

                    • andromerde95 17 mai 2015 16:10

                      @Mmarvinbear
                      la nature est ainsi, certains sont désavantagés mais on va pas détruire la nature et la morale pour leurs petits inconvénients ou petites envies non assouvies.


                      « Quel avenir a le gosse qui a BAC - 5 comme CV dans un monde ou l’accès à l’emploi est de fait de plus en plus limité par l’importance des connaissances requises ?

                      Quand je fais part de cette opinion, curieusement, là on m’oppose le Droit à faire des enfants comme on veux... On est en plein dans le Droit à l’enfant, et pas dans le Droit DE l’enfant, et cela ne choque personne... »
                      donc tu veux interdire aux pauvres de faire des enfants ? carrément et sans vie=0 droit

                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 mai 2015 02:14

                      @andromerde95
                      Il est impossible d’empêcher quiconque de procréer autant qu’il le veut.


                      Mais quand on voit des familles qui se reproduisent à la chaîne et qui ne donnent qu’ une éducation minimale à leurs enfants, quand ils ne s’en occupent même pas en ramassant l’argent des allocations familiales, il y a de quoi réfléchir.

                      Faire un enfant, c’est prendre une responsabilité pour les 18 ans à venir. Il me parait anormal de laisser des adultes refuser de remplir leurs devoirs envers leurs enfants.

                      Je ne les blâme pas pour faire des enfants en masse, mais pour ne pas assumer les responsabilités qui vont avec.

                      Tout droit entraine un devoir.

                    • Phoébée 25 mai 2015 13:31

                      @Mmarvinbear
                      Je savais Mmarvinbear que vous étiez obvié.... maintenant je sais que vous êtes tordus. On ne peut plus rien pour vous . RIP.


                    • gaijin gaijin 16 mai 2015 15:28

                      ben oui ......

                      l’être humain n’étant qu’une machine animée par hasard de pulsions électriques pourquoi ne serait il pas une marchandise comme les autres .... ? GPA, modifications génétiques , fusion homme machine ........culture de sous humains pour servir de banque d’organes ....
                      un avenir de rêve s’ouvre a nous peuplé de cyborgs aux yeux bleus tous parfaitement conformes et adaptés a la machine
                      ça va être beau ....
                      et si parfaitement rationnel .....


                      • Cyrus cyrus 16 mai 2015 15:36

                        @gaijin ,

                        La GPA , au point de vue biologique ne difere en rien du modèle « classique » , tout le reste (modifications génétiques , fusion homme machine ........culture de sous humains pour servir de banque d’organes .... découle d’ une modification de l’ humain .

                        rendons la GPA possible en france GRATUITEMENT pour les couple qui en ont besoin , et il n’ y aura plus de marchandisation :) ... seul le volontariat sera accepter , n’ est ce pas le meme probleme que le don d’ organe ? faut t’ il l’ interdire aussi ?


                      • gaijin gaijin 16 mai 2015 16:00

                        @cyrus
                        gratuitement ? vous voulez dire au black je suppose ?
                        le modèle « classique » suppose en théorie que l’enfant soit produit dans l’amour et porté par une mère qui l’aime et qui le désire ........ alors ok c’est loin d’être toujours le cas mais il faut parfois revenir aux bases
                        sinon on produit des humains émotionnellement perturbés et malsains qui vont perpétuer la misère humaine

                        le don d’organe n’est pas non plus sans soulever des questions : vol d’organes, achat dans des pays pauvres, meurtres ......

                        la société n’est pas assez avancée dans la connaissance de l’humain pour jouer a l’apprenti sorcier et si elle l’était elle ne le ferais pas .....
                        mais ne vous faites pas ça se fera .....tout se fera a partir du moment ou ce sera possible et rentable .....


                      • andromerde95 16 mai 2015 18:02

                        @cyrus
                        si la gpa change la production naturelle des enfants, c’est un bouleversement biologique. location d’un corps : marchandisation

                        bébé produit comme un simple objet pour la demande des clients, pas dans l’amour et par un rapport sexuel suelemnt : marchandisation

                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 mai 2015 22:26

                        @gaijin
                        Le gratuit, cela n’existe pas.


                        Le vrai scandale de la GPA est le prix induit par le parasitage provoqué par les divers intervenants actuels, intermédiaires d’intermédiaires qui font gonfler la note.

                        La meilleure solution, c’est le contrôle par l’administration de la procédure. On conçoit deux fichiers. Les demandeurs d’un côté, et les femmes volontaires de l’autre, en spécifiant des conditions à l’avance. Limite du nombre de grossesse « altruiste » pour limiter les risques médicaux, exigence de conditions sociales à remplir pour les demandeurs pour assurer au futur enfant un minimum de sécurité. Par exemple, réserver l’inscription aux couples mariés depuis 5 ans au moins.

                        Selon les spécificités et les désirs, les deux parties sont mises en relation et en cas d’accord entre elles, on lance la procédure et on établi un contrat qui spécifie les engagements réciproques. La mère porteuse pourra ou non, selon son désir, être en contact avec l’enfant de façon ponctuelle, ce qui sera bénéfique au petit qui aura une idée claire de sa situation sociale et familiale. Rien n’est pire pour un enfant que de ne pas savoir. En revanche, les droits parentaux seront réservés au couple « adoptant ».

                        Il faudra bien spécifié qu’une fois le contrat établi, aucune modification ne peut-être apportée sans l’accord de l’autre partie, pour quelque raison que ce soit. Le couple « adoptant » aura pour obligation d’avoir l’enfant à charge quelque soit sa situation médicale.

                        Pour éviter les problèmes sociaux de la mère, seules les femmes ayant eu au moins un enfant dans l’enceinte de son couple pourra s’inscrire. L’accord du mari sera souhaitable mais pas obligatoire ( principe de liberté individuelle de la femme ).

                        Aucun versement d’argent n’est autorisé, mais le mère porteuse aura le droit à une indemnité couvrant la perte de son revenu le temps de sa grossesse.

                        Il faut savoir cela : cela se fait déjà ici, en France. De façon discrète et illégale, mais des centaines d’enfants naissent de cette façon dans l’insécurité juridique la plus totale pour le moment.

                        De tels contrats sont faits devant notaires, mais leur reconnaissance en cas de soucis se fait selon l’appréciation du juge qui peut soit choisir de reconnaitre cette pratique, soit appliquer le droit actuel et laisser l’enfant à la mère porteuse, le privant de tout contact paternel.

                        Une reconnaissance légale de la GPA n’empêchera pas le recours à des contrats « sauvages » entre particuliers. Mais cela donnera un cadre juridique pour trancher les litiges dans l’intérêt de l’enfant.

                        Ce qui n’est pas le cas actuellement.

                        Maintenant, sincèrement, ou se situe la morale ?

                        Dans le maintien de l’interdiction et son corollaire, l’injustice qui peut frapper sans recours ?

                        Ou dans la reconnaissance et la protection que cela induit ?

                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 mai 2015 22:27

                        @andromerde95

                        Nous marchandisons DEJA notre corps le jours ou nous signons un contrat de travail...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires