Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La grande arnaque

La grande arnaque

CELLE QU’ON NE VEUT PAS VOIR

L’arnaqueur tout comme le prédateur ne se présentent jamais sous leur vrai visage. Ils ont plutôt l’art de se présenter sous le visage du héros qui sait résoudre les problèmes et apporter paix et tranquillités à ses admirateurs et admiratrices. Il devient vite l’idole recherchée qui rend possible les rêves, convaincus qu’ils sont, qu’elle saura les réaliser. Leur charme et leur capacité de persuasion sont tels, qu’ils inspirent et génèrent cette confiance. Le jour où cette idole se révèle être un arnaqueur, alors là c’est soit la déprime ou le rebondissement. Deux exemples illustrent bien cette situation : l’un dans le domaine financier et l’autre dans le domaine politique.

Je viens de visionner pour la seconde fois le documentaire sur Bernard Madoff, ce légendaire personnage qui transformait en fortune tout l’argent qu’on lui confiait. Des milliers de personnes et d’institutions financières lui refilèrent épargnes et placements qui atteignirent des dizaines de milliards de dollars tout au long de ces années d’engouement. Avec Bernard Madoff, ils pouvaient tous et toutes dormir en paix, la magie de son génie conduisait inévitablement à la croissance de tous leurs avoirs. Il était devenu l’idole de tous ceux et celles qui rêvaient que leurs économies et leurs avoirs soient transformés en une semence en perpétuelle croissance. Bernard Madoff avait seul le secret pour qu’il en soit ainsi. Inutile d'essayer de les convaincre qu'il puisse y avoir fraude.

Le jour où l’idole s’est révélée être un arnaqueur des plus astucieux et que ses admirateurs réalisèrent que leurs économies et placements s’étaient envolés comme feuilles d’automne à tout vent, ce fut alors l’écroulement d’un grand rêve et la prise de conscience d’une grande tromperie. L’idole n’était plus qu’un vulgaire voleur, sans état d’âme et sans conscience. Certains se suicidèrent, d’autres se retroussèrent les manches pour surmonter cette grande adversité. Madoff fut arrêté, jugé et mis en prison. 

Cet exemple d’idole qui représente la réalisation de nos meilleurs souhaits s’applique à bien des domaines dont celui qui rend possible un monde de paix et de bonheur.

L’oncle SAM qui symbolise le grand rêve américain, mais aussi celui d’un monde de liberté, de paix, de justice, de démocratie aura été pour des décennies cette grande idole tant pour le peuple des États-Unis d'Amérique que pour de nombreux peuples à travers le monde. Cette confiance fut d’autant plus forte que cette idole était porteuse d’une mission divine la destinant à diriger cette émergence d’un monde de paix et de bonheur. Il faut entendre ces propos de la Secrétaire d’État d’alors, Condoleezza Rice, au Congrès des baptistes, en juin 2006.

 « Le président Bush et moi-même partageons votre conviction que l’Amérique peut et doit être une force du Bien dans le monde. Le Président et moi croyons que les États-Unis doivent rester engagés comme leader d’événements hors de nos frontières. Nous croyons cela parce que nous sommes guidés par le même principe persistant qui donna naissance à notre propre nation : la dignité humaine n’est pas un don du gouvernement à ses citoyens, ni un don des hommes les uns aux autres ; c’est une grâce divine à toute l’humanité. » 

Par ces propos, elle confirme cette conviction amplement diffusée dans le monde, tout particulièrement depuis la Seconde Guerre mondiale. Je vous réfère à cet article fort intéressant de Thierry Meyssan dont je tire un second extrait de l’intervention de Mlle Rice.

 

« En Amérique, nous sommes bénis avec des vies d’une incroyable liberté : la liberté de nous gouverner par nous-mêmes et d’élire nos leaders ; la liberté de propriété ; la liberté d’éduquer nos enfants, nos garçons et nos filles ; et bien sûr la liberté de penser comme nous le voulons et de célébrer le culte que nous souhaitons. L’Amérique incarne ces libertés, mais l’Amérique ne les possède pas. Nous nous dressons pour des idéaux qui sont plus grands que nous-mêmes et nous parcourons le monde non pour piller, mais pour protéger ; non pour asservir, mais pour libérer ; non comme les maîtres des autres, mais comme les serviteurs de la liberté » 
C’est ici, Mesdames et Messieurs, que se pose un choix pour notre pays, devant nous en tant qu’Américains. Devons-nous conduire le monde ou devons-nous nous en retirer ? Devons-nous nous hisser à la hauteur des défis de notre temps ou devons-nous nous en écarter ? L’Amérique est un pays riche et puissant, c’est sûr. Mais, et c’est tout aussi important, nous sommes une nation de grande compassion et conscience, animée de principes démocratiques. Aussi, en considérant notre rôle futur dans le monde, nous devons réfléchir à quelques questions importantes. Nous devons nous demander : si ce n’est pas l’Amérique, qui ralliera les autres nations à la conscience de la défense internationale de la liberté de religion ? »

Le « God bless America  », évoqué par tous les présidents et hommes politiques des États-Unis, ne fait que renforcer cette conviction et, avec elle, cette gouvernance d’un monde qui soit à la hauteur de leurs aspirations et de celles de toute l’humanité. Mais voilà que les faits et de nombreux témoignages nous révèlent que derrière ce visage du bon et fidèle serviteur d'humanité, se cache celui d’un prédateur, sans âme ni conscience, imbibé de lui-même et prêt à tout pour sauver ses intérêts et sa suprématie sur les nations et les peuples. Bien que mis à découvert par certains, il n’en continue pas moins à se couvrir de ce langage humaniste qui en fait un leader prédestiné à conduire l’humanité vers un monde de paix et de justice. Toutefois, de moins en moins de peuples et de nations le suivent sur ce terrain. Ses contradictions sont devenues trop grandes et ses mensonges trop évidents. 

Un ancien ambassadeur américain, Dan Simpson, vide son sac. Voici quelques extraits de ses interpellations sur la gouvernance de son pays et de son rôle dans le monde. 

« Compte tenu de l’attitude de la communauté internationale envers la politique adoptée par les États-Unis en 2015, j’en viens à croire que nous sommes considérés comme une nation d’assassins aussi bien à l’étranger que dans notre propre pays »,

« La paix mondiale ne sera pas garantie tant que les États-Unis continueront à vendre des armes et à déclencher des guerres »

« La plupart des étrangers avec qui je fais connaissance nous tiennent pour des cinglés. Nombreux sont ceux qui jugent que nous représentons un vrai danger pour la communauté internationale »

« Certains pays n’ont d’autre choix que de prier leur ou leurs dieux, s’il y en a plusieurs, afin que la Maison-Blanche ne s’ingère pas dans leurs affaires intérieures, soit par le biais d’une transition politique vers un régime qu’elle juge plus approprié, soit par le biais de bombes larguées sur leur territoire ou de drones chargés d’éliminer leurs leaders sous prétexte des ignobles délits qu’ils auraient perpétrés. »

Ce témoignage n’est pas le seul. Il faut lire ces interventions multiples de cet ex-conseiller à la Maison Blanche, Paul Craig Roberts, dont je me permets de citer un extrait qui remonte à 2013.

« Les Américains doivent bien comprendre qu’ils ont perdu leur pays. Le reste du monde a besoin de reconnaître que Washington a créé non seulement l’état policier le plus complet vu depuis Staline, mais qu’il est aussi une menace pour le monde entier. La suffisance et l’arrogance de Washington, combinées avec le stock énorme d’armes de destruction massive en possession de Washington, font de Washington la plus grande menace planétaire qui ait jamais existé sur Terre.

Washington est l’ennemi de l’humanité ! »

 

Que conclure ?

Le peuple étasunien et ses institutions étatiques ont été pris en otages par des manipulateurs et des prédateurs qui sont parvenus jusqu’à tout récemment, grâce surtout à leur main mise sur les grands médias, à se faire passer pour des sauveurs d’humanité de la même manière que Robert Madoff était parvenu à convaincre des particuliers et des entreprises à lui confier leurs fortunes. Certains spécialistes avaient alors sonné l’alarme, mais la cupidité, la stupidité et l’ignorance les avaient rendus aveugles, sourds et muets. Toutefois, Bernard Madoff a pu être arrêté, jugé et condamné. Ce ne sera pas le cas pour ces prédateurs politiques et financiers qui utilisent l’État et ses pouvoirs pour se placer au-dessus des lois et poursuivre ainsi leurs conquêtes aux dépens des peuples, sans devoir rendre compte de leurs crimes à qui que ce soit.

Ce qui est de plus en plus vrai pour le peuple étasunien l’est encore davantage pour les peuples et les nations du monde. Plusieurs ont été victimes de guerres injustes, de répressions de la part de gouvernements, soutenus et encouragés par ces prédateurs grâce aux mécanismes de corruption et de chantage.

Pour le moment, les seules forces capables de contenir leurs actions criminelles sont celles regroupées autour de la Russie et de la Chine. Le président Vladimir Poutine joue un rôle de premier plan pour mettre à nus ces prédateurs et criminels et pour les détenir dans leurs ambitions de conquête. C’est actuellement le cas en Syrie.

L’Année 2016 marquera, il faut l’espérer, la fin de cette grande tricherie. Le voile du mensonge et de l'hypocrisie derrière lequel se cache leur ignominie devrait s’évaporer comme la brume au levé d'un soleil de vérité.

 

Oscar Fortin

Le 3 janvier 2016 

http://humanisme.blogspot.com

Deux références : Un documentaire bien spécial sur Vladimir Poutine. On le découvre dans son enfance et nous le voyons avancer dans un espace politique, économique et social qui nous en fait comprendre certains traits de sa personnalité.
http://www.kla.tv/index.php?a=showportal&keyword=franzoesisch&id=7002 

La seconde référence est ce témoignage sous le titre 'Confession d'un assassin économique". Le témoignage de John Perking illustre bien l'esprit de ceux qui dirige les É.U.A.
https://www.youtube.com/watch?v=3wszOnyMr1M

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 4 janvier 08:58

    « Bernard Madoff a pu être arrêté, jugé et condamné. Ce ne sera pas le cas pour ces prédateurs politiques et financiers qui utilisent l’État et ses pouvoirs pour se placer au-dessus des lois et poursuivre ainsi leurs conquêtes aux dépens des peuples, sans devoir rendre compte de leurs crimes à qui que ce soit. »


    Très juste !
    Mais pourquoi ?

    Il semblerait que même les prédateurs ont leurs lois, comme la mafia. Il ne faut pas franchir la ligne pour que les affaires continuent, fructifient et que les escroqués continuent à croire au père Noël. Les auteurs de transgressions sont jugés et sanctionnés par les autres prédateurs. Madoff a été neutralisé par les banquiers, pas par les clients des banques.

    Les politiques se sanctionnent rarement entre eux parceque la ligne de clivage de leurs propres intérêts est beaucoup trop floue.

    • fred.foyn Le p’tit Charles 4 janvier 09:09

      La grande mystification..ou l’humanité avance avec un bandeau sur les yeux..
      Plus le mensonge est gros plus les peuples courent après.. ?


      • cathy cathy 4 janvier 09:53

        Mais les américains ont bien compris qu’ils ont été leurrés, mais après les guerres au moyen orient, ils ont servis de chair à canon. l’Amérique n’est plus qu’une vaste poubelle par les pollutions et la misère. Obama a été élu par la population noire mais ont ne les y reprendra pas. Ils restent les latinos que l’on fait venir en nombre.


        • volpa volpa 4 janvier 11:29

          @cathy
          Ils n’ont pas servis de chair à canon nulle part.
          Ils envoient les autres accomplir leurs basses besognes.
          Il faut sortir de l’idée qu’ils se sont fait tuer pour nous sauver.
          Ils ne pensent qu’à leur gueule.


        • Shawford sHAW42 4 janvier 11:32

          @cat in fox

          Plaît-il, goupil de peu de foi(e) ?


        • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 4 janvier 09:59

          « ils ont servis de chair à canon »


          oncle Sam évite de faire tuer ses « garçons »
          pour lui, une vie américaine a une valeur qu’il n’accorde pas aux autres peuples

          • cathy cathy 4 janvier 10:31

            @M de Sourcessure

            Détrompez vous, pour eux une vie n’en vaut pas une autre.

            Coût des guerres au moyen orient : 

            Le nombre des blessés enregistrés auprès du ministère des anciens combattants pour les motifs les plus divers (couverture sociale, demande de soins et d’indemnités…) est de 224.000. Sur la base de un tué pour sept blessés, le nombre de tués serait de 32.000. Ce chiffre est confirmé par de nombreuses sources fiables et de commissions américaines indépendantes. En tête de ces commissions, il y a la Commission Baker-Hamilton, désignée par le Congrès, qui a été aidée par 183 experts civils et militaires et qui a produit un premier rapport, reconnaissant pour la première fois que « le nombre d’attaques au mois d’octobre 2006, a atteint le chiffre de 180 par jour et celui des tués 102 ». Un autre rapport américain qui n’est pas moins important donne une idée sur les pertes réelles américaines. Il émane du GAO (Government Accountability Office) en date du 23 juillet 2008 et qui donne pour la première fois le nombre d’attaques exécutées par la résistance irakienne : 164.000 attaques considérées comme importantes et violentes, ce chiffre ne comprenant pas les attaques effectuées au sud et à l’est du pays. Ainsi, en ajoutant les 300 militaires tués lors des premières semaines de l’invasion américaine et jusqu’au mois d’avril 2003, les 1315 tués des entreprises de mercenaires, le nombre total des tués américains en Irak serait de 33.615, et ce jusqu’à la fin de 2008. 



          • Enabomber Enabomber 4 janvier 10:35

            @cathy
            M. de Sourcessure voulait peut-être dire que
            « pour lui, une vie américaine a une valeur d’usage qu’il n’accorde pas aux autres peuples »


          • cathy cathy 4 janvier 10:38

            @Enabomber
            Le Département US pour les Vétérans a calculé que plus de 6.000 vétérans se suicident chaque année. 
             
             Plusieurs de ces hommes reviennent à la maison, dans un pays pour qui ils se sont battus, seulement pour ne trouver aucun emploi, leurs relations brisées et leurs maisons saisies par des banques qui ont profités de milliers de milliards de dollar en renflouement. 
             
             En attendant, le Président Obama - le candidat d’autrefois à la paix - a pris le rôle du Commandant en Chef avec enthousiasme, disant à ses compatriotes hommes et femmes qu’ils combattent pour « une guerre juste » pour « défendre des vies Américaines »


          • F-H-R F-H-R 4 janvier 11:54

            @cathy

            Que sont quelques milliers de soldats américains devant le massacre de dizaines de millions de personnes (notamment femmes et enfants) à travers le monde, à cause des guerres incessantes américaines.

            Les USA ont une réelle économie de guerre. Tout comme la mafia, ils pillent et tuent ceux qui n’obtempèrent pas : Soit les américains obtiennent à bon compte les richesses des autres peuples, soit, en cas de refus, ils leur font la guerre pour les déposséder de ces richesses.


          • cathy cathy 4 janvier 14:19

            @F-H-R
            Je ne dis pas le contraire. Une économie de massacre, c’est tout à fait ça.


          • BOBW BOBW 4 janvier 20:44

            @M de Sourcessure : Cest pour celà qu’ils utilisent ces saloperie puantes de drônes anonymes !


          • leypanou 4 janvier 10:08

            J’ai lu récemment les résultats d’un sondage sur les pays les plus haïs dans le monde.

            Résultats : médaille d’or, les Etas-Unis
            médaille d’argent : Israël
            médaille de bronze : la Corée du Nord.

            On peut penser ce qu’on veut des sondages, mais dans ce cas, à part la Corée du Nord que l’on connaît mal -et moi personnellement, je n’aimerais pas y vivre-, pour les deux autres, c’est très compréhensible.


            • Pomme de Reinette 4 janvier 10:19

              @leypanou

              Lol .... c’est un sondage financé par la Syrie, l’Arabie Saoudite, l’Iran, le Yemen, l’Afrique du Nord, les pays d’Afrique .... tout pays où il fait tellement bon vivre évidemment .....  ?
              Excusez pour tous les pays que j’oublie où les gens sont joyeusement fraternels, où l’économie est florissante, le moral au beau fixe et la confiance en l’avenir inébranlable.


            • leypanou 4 janvier 10:38

              @Pomme de Reinette
              Lol .... c’est un sondage financé par la Syrie, l’Arabie Saoudite, l’Iran, le Yemen, l’Afrique du Nord, les pays d’Afrique .... : sondage financé par la Syrie, le Yémen ? Revenez poster quand vous aurez retrouvé votre esprit.


            • roman_garev 4 janvier 10:55

              @leypanou

              « la Corée du Nord que l’on connaît mal -et moi personnellement, je n’aimerais pas y vivre »


              En surplus, on ne vous y autoriserait jamais. De rares témoignages des étrangers ayant réussi à visiter ce pays (p. ex., des Russes) parlent d’un socium fermé, effrayant par sa dictature sans précédent fondée sur le mensonge total et sur l’isolation complète.
              Comme ce régime ne menace que les ÉU, la Corée du Sud (et parfois la Chine et le Japon), il s’avère évident que le sondage a eu lieu aussi dans ces pays-là. Car une Syrie, une Russie, un Brésil ou une France n’ont rien à craindre du côté nord-coréen, donc point de cause de haine.

            • julius 1ER 4 janvier 10:58

              @leypanou


              pour une fois aussi ce sondage me semble être assez juste !!!! mais déjà les gens interprètent à côté de la plaque( genre Cathy )
               
              pays les plus haïs ne veut pas dire que dans certains autres,il y fait bon vivre !!!!

              « comprende » Cathy !!!

            • roman_garev 4 janvier 11:09

              @leypanou

              « Revenez poster quand vous aurez retrouvé votre esprit. »

              Est-ce que vous y espérez ? Optimiste que vous êtes...

            • cathy cathy 4 janvier 10:58

              Oscar

              Dans votre vidéo sur Putin, il n’y a aucune précision des dégâts causés par le communisme sur la Russie ? 
              Quand à Perkins, c’est un agent de la CIA jusqu’au bout des doigts, ils ne donnent pas les vrais commanditaires, il ne fait que de la propagande sur une entité aussi vaste qu’un continent. Les enjeux se sont déplacés vers l’Orient, dans tout cela nous ne pouvons qu’espérer en notre Seigneur Jésus et en lui seul. 

              • roman_garev 4 janvier 11:05

                @cathy

                « votre vidéo sur Putin, il n’y a aucune précision des dégâts causés par le communisme sur la Russie ? »


                Ni de ceux causés par Ivan Grozny, par Pierre le Grand, par Napoléon ou par Hitler... Pourtant un esprit cathyen serait prêt à y chercher aussi la main invisible de Poutine.

              • julius 1ER 4 janvier 11:34
                 Les enjeux se sont déplacés vers l’Orient, dans tout cela nous ne pouvons qu’espérer en notre Seigneur Jésus et en lui seul

                @cathy

                c’est du 1er ou 2 ie degré ?????

              • oscar fortin oscar fortin 4 janvier 11:52

                @cathy : Dans cette vidéo je trouve intéressant le fait que son auteur cherche à comprendre le personnage Poutine à travers l’histoire de son enfance, ses parents, son milieu de vie mais aussi l’histoire de sa marche vers le pouvoir à travers le contexte social, politique, économique. En somme, une approche qui permet de mieux saisir l’homme et d’en comprendre les comportements.Je n’y ai pas reconnu un documentaire propagande comme dans beaucoup d’autres cas. Il est évident qu’il ne traite pas de toutes les questions, mais il donne de l’homme Poutine une approximation crédible de ce qu’il est vraiment.


                Bonne Année 2016

              • julius 1ER 4 janvier 19:07

                @cathy


                alors si tu crois que Jésus va régler les problèmes STP donnes -moi vite ses coordonnés j’ai des trucs à faire !!!!

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 janvier 19:26

                @cathy
                Lisez son livre « Les confessions d’un assassin financier », John Perkins donne les noms des commanditaires. Tous les lanceurs d’alerte ont été des employés soumis, avant de se rebeller et de dévoiler le dessous des cartes.
                Ce sont eux qui devraient avoir le prix Nobel de la paix ...


              • alinea alinea 5 janvier 00:44

                @oscar fortin
                J’ai bien aimé ce montage de tout ce qu’on a pu voir par ailleurs, et les commentaires ! je l’ai trouvé juste un peu léger sur la Crimée, car 45000 soldats russes y sont autorisés depuis des lustres, il n’y en avait que quinze mille ! et à ma connaissance la Russie n’a rien induit du tout !


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 4 janvier 11:26

                L’Amérique est le plus grand cocacolaborateur de bonheur en bouteille, la plus grande bombe monsantoxique en flacon, le plus grand générateur d’armophiles et s’y soumettre c’est se néoconpromettre., n’en déplaise aux young leaders en management qui nous macdominent !


                • Shawford sHAW42 4 janvier 11:28

                  @Lisa FION 42

                  Un jour tu t’adresseras à moi dans les formes, in digne fils de Bob :->


                • sarcastelle 4 janvier 11:58
                  Bonne année à tous, et surtout à ceux qui ont gardé la fraîcheur intellectuelle de l’enfance ! 

                  L’auteur a écrit :

                  L’arnaqueur tout comme le prédateur...............ont l’art de se présenter sous le visage du héros.

                  C’est le principe même du métier d’escroc. On ne peut ainsi qu’approuver l’auteur. Ensuite, croulant sous l’embarras du choix d’escrocs à travers la planète, l’auteur a choisi de commencer doucement avec un premier exemple pas très reluisant, avant de nous emmener progressivement en de prochains articles vers les sommets de la crapulerie publique atteints quelquefois pas loin, quelquefois plus loin du territoire des Etats-Unis. Attendons avec confiance. 

                  • oscar fortin oscar fortin 4 janvier 12:25

                    @sarcastelle : Merci pour votre commentaire. Je vous souhaite également une Bonne et Heureuse Année 2016.


                  • Spartacus Spartacus 4 janvier 12:39

                    Une chose est sure les clients floués par Madoff n’y ont pas étés contraints, ni menacés et on pris leur propre risque et on perdu leur argent, et le notre.


                    C’est le principe de la dinde qui trouve sympa celui qui le nourrit régulièrement et se rend compte la veille de Noel qu’elle finira sa vie en Dinde rotie et que toute sa vie on a abusé d’elle.

                    Exactement comme le fait l’état Français.

                    En France les politiciens collectivistes obligent les Français à cotiser une cotisation qu’ils ne connaissent même pas, de l’ordre de la moitié de revenu net, à un organisme dont ils ne connaissent même pas les dirigeants, et qui soi disant leur ramènera une retraite de niveau et revenu (pension) inconnu, à un age qui bouge tout le temps,  et en plus différent et plus ou moins avantageux selon la corporation et calculé différemment selon l’organisme auquel on vous a obligé à cotiser d’office.
                    C’est la retraite par répartition.
                    Et en plus les gardiens du temple collectivistes, idiot utiles font un tabou et un criminel celui qui ose le dire....

                    • leypanou 4 janvier 14:18

                      @Spartacus
                      En France les politiciens collectivistes obligent les Français  : personne n’est pas obligé de vivre en France et donc, si vous vivez en France, vous n’avez qu’à partir si çà ne vous plait pas, personne ne vous retiendra.

                      Connaissez-vous l’histoire de cette famille française, de bonne « classe sociale » qui a cru en la fable du « land of opportunity » et qui est partie aux Etats-Unis ; là-bas, la femme a eu un cancer, et malgré son bon revenu, elle n’était pas capable de payer les frais de soins qui s’élevaient à plusieurs millions de dollar ; ils ont donc décidé de quitter les Etats-Unis pour se ré-établir en France et éventuellement profiter de la SS sans avoir rien cotisé. Je ne sais pas si la Sécurité Sociale a accepté de la prendre en charge, -auquel cas cela aurait été scandaleux-, mais en tout cas, les partisans de l’individualisme à la états-unienne de votre espèce, je les incite à émigrer.


                    • izarn 4 janvier 14:02

                      Vous avez oublié de dire que Madoff c’est la pyramide de Ponzi :
                      On distribue le capital en dividende ! Bien entendu à un moment la pyramide s’écroule parcequ’ils n’y a plus assez de couillons pour investir dans l’arnaque.

                      Mais le système de crédit titrisé, n’est qu’une pyramide de Ponzi ou on fabrique de la monnaie pour rembourser éternellement une dette qui enfle, et qui jamais ne peut l’etre sans cette création monétaire « ex nihilo »....

                      Le QE ne sert qu’à la pyramide de Ponzi de la dette...Ce qui vous explique pourquoi on ne le retrouve pas dans l’industrie, dans les salaires, et qu’il n’y pas d’inflation....

                      Alors que les ricains font du blabla sur leur role mondial, on pourrait dire la meme chose des hallucinations de Trotski, pas Staline qui était en défensive, vis à vis de l’URSS....
                      Disons qu’avant 1991, les ricains n’avaient pas osé raconter de telles conneries ouvertement.
                      Mais ensuite ni l’actuelle Russie, ni la Chine ne sont « mondialistes », en aucun cas.

                      Alors Madoff ? Oui en effet le symbole de l’arnaque occidentale depuis 1945...


                      • oscar fortin oscar fortin 4 janvier 14:21

                        @izarn : Si vous avez visionné le documentaire vous y trouverez la référence à la pyramide de Ponzi.


                        Bonne heureuse Année 2016

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 janvier 20:00


                        Les USA croient, depuis leur création, qu’ils ont une mission divine sur terre... Dès 1630, un avocat puritain John Winthrop, déclare : « Les puritains du nouveau monde ont la mission divine de construire »une cité sur la colline« , expression tirée de l’ Evangile selon Matthieu.

                        Si les Evangiles ont été écrites pour les USA, alors... 
                         » Vous êtes la lumière du monde« . D’où la »destinée manifeste« , »la mission civilisatrice« , et » l’exceptionnalisme américain« , toussa, toussa...


                        Mais l’Impérialisme économique n’a pas tardé à pointer son nez... En 1812, Andrew Jackson déclare : »Nous allons nous battre pour défendre notre droit au libre échange et égaler les exploits de Rome« . C’est à dire prendre exemple sur l’ Empire romain qui a dominé (et pillé) le monde connu de l’époque.

                        Excellent dossier sur la question  »de la destinée manifeste des USA, sur le site Les Crises de Berruyer.

                        PS : Un portrait de Georges Washington de 1780, en haut à droite du tableau, un drapeau qui doit vous rappeler quelque chose...

                        PPS : Sur les billets d’ 1 dollar, est écrit : « Novus ordo seclorum » : le nouvel ordre des siècles.

                      • oscar fortin oscar fortin 4 janvier 14:44

                        Je porte à votre attention cet article que je vient tout juste de lire et dont le contenu cadre bien avec celui du présent article.



                        • coinfinger 4 janvier 14:55

                          Le peuple Américain n’est peut étre pas aussi niais , que les divers peuples d’Europe .
                          J’en veux pour indice que le pourcentage de votants là bas n’atteint pas la moitié des inscrits .
                          Et si çà suffit pas comme argument , je rapellerai , question Ponzi , que c’est en Europe que la spéculation fonciére a été le plus loin et sans subprimes .
                          Parce qu’évidemment , l’immo c’est du sur , d’ailleurs les gros projets urbains sont garantis par l’état , ( pour les banques ) , c’est dire .
                          Nous en Europe on est pas si béte .


                          • julius 1ER 4 janvier 19:12
                            Le peuple Américain n’est peut étre pas aussi niais , que les divers peuples d’Europe .
                            J’en veux pour indice que le pourcentage de votants là bas n’atteint pas la moitié des inscrits 
                            @coinfinger

                            c’est l’arme à double -tranchant !!!!!

                            en ne votant pas les américains ne sont pas mieux lotis !!!
                            ce que tu dis est complètement réversible !!!

                          • Garibaldi2 4 janvier 15:14

                            Madoff a pu agir en toute tranquilité parce qu’il a été couvert par les organismes chargés de contrôler la finance. Reagan, Clinton, ... ont contribué à mettre à bas tout système de contrôle de la finance aux USA. Sur les magouilles et grenouillages, lisez ce court extrait : http://urlz.fr/2TrX

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès