Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La guerre contre l’Iran n’aura pas lieu

La guerre contre l’Iran n’aura pas lieu

La guerre contre l’Iran n’aura pas lieu… pour le moment. La guerre d’Iran n’aura pas lieu de sitôt même si ‘Pierrot le fou’ - Benjamin Netanyahu, Premier ministre d’Israël - crie « Aux loups, aux loups » à la Knesset - parlement israélien - pendant qu’Ahmadinejad – le Président iranien – ne l’écoute pas, ne l’entend pas, et pour cause...

L’Iran connaît parfaitement les plans de l’hyène américaine et l’Ayatollah Khamenei sait également que le renard israélien ne commande pas au loup états-unien. C’est plutôt l’inverse (1).

Tout ce que la Terre porte d’analystes, d’observateurs, d’experts militaires se sont émus la semaine dernière à l’annonce qu’un porte-avions de la Ve flotte américaine, furetant dans le secteur du détroit d’Ormuz, loin de son port d’attache, avait été chassé de la région par un exercice militaire iranien. Le navire risquait en effet de provoquer un incident-accident entre les deux belligérants se disputant le Golfe persan (2).

L’incident n’était pourtant qu’un exercice de réchauffement avant la conflagration à venir. Après avoir assisté à ce coup monté, dites-vous que l’une des prochaines fois sera la bonne et que cet incident provoqué déclenchera non pas la ‘troisième guerre mondiale’ mais l’attaque américano-israélienne contre l’Iran que l’Amérique attend depuis si longtemps.

Pourquoi pas cette fois, ni la prochaine, mais la suivante seulement ? Et pourquoi en 2013 et pas avant ? Pour répondre à ces questions il faut savoir pourquoi les USA en veulent tant à l’Iran. Si l’on ne sait pas répondre à cette question préalable, on en est réduit à conjecturer – à spéculer – à colporter les papiers d’intoxication médiatique des éditorialistes américains et israéliens.

Posons d’abord une prémisse évidente. Neuf pays de par le monde possèdent l’arme atomique. Ce sont les États-Unis, la Russie, la France, le Royaume-Uni, l’Inde, la Chine, le Pakistan, la Corée du Nord et Israël – entre 100 et 200 ogives – (3). Y a-t-il plus criminel que le gouvernement états-unien ? Y-a-t-il plus hystérique que le gouvernement israélien ? Y-a-t-il plus instable que le gouvernement pakistanais ? Y-a-t-il plus imprévisible que le gouvernement coréen ? Y-a-t-il plus soumis que le gouvernement du Royaume-Uni ? Y-a-t-il plus cynique que le gouvernement de Russie ? Y a-t-il plus agité que le gouvernement de Sarkozy ? Pourtant, ni l’AIEA (Agence Internationale de l’Énergie Atomique) ni l’ONU ne suggèrent le désarmement nucléaire de ces gouvernements menaçants et incompétents.

Il faut en conclure que la propagande à propos du danger nucléaire iranien n’est qu’un faux-semblant qui cache autre chose, d’autant plus que celui qui s’en dit le plus préoccupé-menacé est justement le seul qui ait utilisé l’arme atomique deux fois plutôt qu’une (Hiroshima et Nagasaki) et qu’il menace encore une fois de l’utiliser contre l’Iran – bombes de type Blu-117 – (4). Qui plus est, les États-Unis possèdent 2 200 têtes nucléaires et 800 vecteurs, de quoi détruire la planète toute entière (5). Que feront les deux ou trois bombes nucléaires iraniennes – à supposer qu’elles existent – montées sur des missiles Shihab-3 – 2 200 km de portée maximum – alors que les États-Unis se situent à 11 000 kilomètres du Golfe persique ? Moins d’une heure après une prétendue attaque iranienne, mille bombes nucléaires américaines pulvériseraient l’Iran ne laissant plus une âme qui vive (77 millions d’habitants). Espérons que nous en avons terminé avec cette fadaise de la menace nucléaire iranienne tout juste bonne à effrayer les retraités des salons de thé.

Mais alors qu’est-ce qui justifie l’acrimonie états-unienne à l’encontre de la destinée iranienne ? Dans un papier, il y a tout juste une année, nous avions répondu à cette question – « Regardez du côté du détroit d’Ormuz », disions-nous (6).

L’Iran a commis le crime de lèse-majesté de ne pas trembler quand Georges W. Bush l’a désigné à la vindicte de sa ‘communauté internationale’. L’Iran a l’outrecuidance de développer sa propre politique nationale plénipotentiaire. L’Iran a le culot de vendre son pétrole à la Chine en devises souveraines iraniennes. L’Iran s’approvisionne en armement auprès de la Russie honnie. L’Iran a choisi le camp de l’impérialisme chinois – l’ennemi irrédentiste de l’impérialisme américain. Enfin, l’Iran a le mauvais goût de posséder une frontière sur le détroit d’Ormuz par où transite près de 35 % du pétrole mondial, point de passage pétrolier que les États-Unis entendent bien entraver ou faire entraver  ! Pour que ce plan machiavélique fonctionne, les États-Unis doivent cependant colmater au moins deux brèches dans le dispositif de verrouillage pétrolier de la région du Golfe persique. Le projet Nabucco, un oléoduc irano-irako-syrien destiné à acheminer le pétrole iranien et irakien jusqu’en Méditerranée via le territoire syrien et le projet d’oléoduc des Émirats Arabes Unis destiné à contourner le détroit d’Ormuz pour l’acheminer directement jusqu’au port de Foujeirah (7). Pour ce dernier oléoduc ce ne sera pas compliqué ; les Émirats Arabes Unis sont sous protectorat américain et leur pétrole sera acheminé aux clients que Washington aura accrédités ; pour le premier cependant, rien n’est assuré et la subversion récemment entreprise contre la Syrie vise justement le contrôle de cet oléoduc. 

Dans un récent article nous demandions pourquoi la France et l’Euroland endossent la stratégie américaine visant leur propre étranglement pétrolier (8) ? En effet, si le détroit d’Ormuz est interdit à la navigation, c’est la Chine et l’Europe qui seront privées de carburant et non les États-Unis qui s’approvisionnent autrement. Ceci nous amène à conclure que l’Union Européenne devrait réviser ses politiques vis-à-vis de la Syrie et de l’Iran prochainement.

L’agression américaine contre la Syrie et l’Iran s’inscrit comme une étape de la guerre que se livrent les trois grands camps de l’impérialisme mondial – le camp états-unien – le camp de l’Euroland allié au camp américain jusqu’au 8 décembre dernier et dont il tente dorénavant de s’éloigner pour ne pas couler avec le dollar plombé – et le camp chinois, la superpuissance industrielle montante à laquelle sont associées l’Iran, la Syrie et la Russie.

Un expert affirme que ce que nous décrivons ci-haut : « ce modèle militaire mondial du Pentagone en est un de conquête du monde » (9). Les États-Unis n’envisagent nullement de conquérir le monde. Leur puissance technico-militaire est énorme mais leur capacité militaire conventionnelle – humaine – est bien en-deçà de telles ambitions. Les Américains souhaitent simplement détruire les infrastructures urbaines, les infrastructures portuaires et les raffineries iraniennes de façon à punir ce pays pour sa dissidence ; faire un exemple auprès de tous les autres pays en voie de développement qui caressent des rêves d’indépendance nationale.

Les États-Unis ne cherchent pas à s’emparer du pétrole iranien, ils en seraient bien incapables puisqu’ils ne songent nullement à débarquer des détachements de Marines et à s’installer à Téhéran. Quand on est impuissant à mater les talibans afghans, on ne songe même pas à occuper l’Iran.

Les États-Unis cherchent plutôt à provoquer une crise économique, financière, monétaire mondiale qui frappera toutes les puissances impérialistes, dépréciera leurs monnaies (le Yuan et l’Euro – le Dollar, lui s’en va déjà à vau-l’eau) et les rendront dépendantes des marchés boursiers et des ressources énergétiques du monde anglo-saxon (États-Unis, Royaume-Uni, Australie, Canada) où la valeur des entreprises pétrolières s’élèvera de façon vertigineuse en même temps que la valeur de l’or noir (Golfe du Mexique, Alaska, Sables bitumineux de l’Alberta et Mer du Nord).

Ce coup de « poker » démentiel et meurtrier ne provoquera pas la ‘troisième guerre mondiale’ – les deux autres blocs impérialistes concurrents ne sont pas encore prêts à engager un affrontement militaire contre la superpuissance nucléaire américaine représentant la moitié des dépenses militaires de la planète (10).

Les peuples du monde souffriront énormément de cette crise économique profonde accompagnée d’une inflation importante, d’une hausse du chômage déjà catastrophique, d’une déprime boursière, de l’effondrement des hedge funds et des caisses de retraite des travailleurs ; cette crise enclenchera des soulèvements ouvriers, des grèves et des occupations d’usines jalonneront la guerre de classe – travail contre capital – sur le front économique que les opportunistes petits-bourgeois auront mission de liquider en proposant divers slogans réformistes pour sauver le système capitaliste.

L’attaque américano-israélienne contre l’Iran n’aura pas lieu en 2012 – année d’élection américaine. Le sort de la Syrie doit d’abord être tranché ; pour Méphisto Obama et pour le Minotaure Netanyahu rien ne presse. Après l’élection il sera temps d’ouvrir les portes de l’enfer et de libérer les Cerbères des Guerres puniques contemporaines.

Un indice pour ceux qu’il presse de savoir quand cela surviendra : il suffit de compter les grands navires de guerre américains qui mouillent dans le Golfe persique ; quand il n’en restera plus aucun, le combat de l’Armageddon tonnera dans la fournaise persane.  

________________________________________

(1) « Déclarations d’Hillary Clinton et du secrétaire à la Défense Leon Panetta : « aucune option n’est écartée ». Panetta a toutefois indiqué qu’« Israël ne devrait pas envisager d’action unilatérale contre l’Iran », tout en soulignant que « toute opération militaire d’Israël contre l’Iran doit être appuyée par les États-Unis et coordonnée avec eux ». (Déclaration de Leon Panetta le 2 décembre au Saban Center, cité dans U.S. Defense Secretary : Iran could get nuclear bomb within a year – Haaretz, 11 décembre 2011. C’est l’auteur qui souligne.).

(2) Il faut souligner toutefois que la flotte de guerre iranienne est chez-elle près des côtes d’Iran alors que la Ve flotte américaine est une intruse à 11 00 kilomètres des côtes américaines. 3.1.2012. http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/01/03/le-bras-de-fer-entre-l-iran-et-l-occident-se-poursuit_1624979_3218.html

(3) Mordechaï Vanunu en entrevue avec Silvia Cattori. 2005. « non seulement on ne s’en prend pas à Israël, mais on aide même ce pays en secret. Il y a une coopération secrète entre Israël et la Grande-Bretagne, la France et les États-Unis. Ces pays ont décidé de contribuer à la puissance nucléaire d’Israël afin de faire de ce pays un État colonial, dans le monde arabe. Ils aident Israël, parce qu’ils veulent que ce pays soit à leur service, en tant que pays colonialiste contrôlant le Moyen-Orient, ce qui leur permet de s’emparer des revenus pétroliers et de maintenir les Arabes dans le sous-développement et les conflits fratricides. Telle est la principale raison de cette coopération. ». http://www.silviacattori.net/article2313.html

(4) Michel Chossudovsky 6.1.2012. Mondialisation. « (…) attaque contre l’Iran, mais aussi que cette attaque pourrait inclure l’utilisation d’armes nucléaires tactiques antiblockhaus ayant une capacité explosive allant de trois à six fois celle d’une bombe d’Hiroshima. » http://www.centpapiers.com/l%E2%80%99iran-face-a-une-attaque-a-l%E2%80%99arme-nucleaire-%C2%AB-aucune-option-n%E2%80%99est-ecartee-%C2%BB/91431

(5) http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1089606/2010/04/06/Arsenal-nucleaire-americain-sur-terre-mer-ou-ciel-des-ogives-par-milliers.dhtml

(6) La guerre contre l’Iran aura-t-elle lieu ? 14.01.2011.  http://bellaciao.org/fr/spip.php?article112543 et dans cet écrit datant de novembre dernier, Menacer l’Iran préparer l’invasion de la Syrie. 17.11.2011. http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27724

(7) http://www.voltairenet.org/Les-Etats-Unis-suspendent-leurs et http://www.cyberpresse.ca/international/moyen-orient/201201/09/01-4484169-emirats-un-oleoduc-pour-eviter-le-detroit-dormuz-bientot-operationnel.php

(8) Deux mille douze avant et après ? http://www.centpapiers.com/deux-mille-douze-avant-et-apres/91333

(9) Pierre Khalaf. Guerre au Proche-Orient : anatomie d’une menace. 24.10.2011. http://www.voltairenet.org/Guerre-au-Proche-Orient-anatomie-d

Manlio Dinucci. Les USA ‘tournent’ la page et s’apprêtent à de nouvelles guerres. 7.1.2012. http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28526


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • jako jako 11 janvier 2012 09:41

    Merci à vous c’est une excellente analyse que je partage.


    • jako jako 11 janvier 2012 10:33

      Des policiers sur les lieux d’un attentat à Téhéran. Un spécialiste iranien du nucléaire a été tué mercredi par l’explosion d’une bombe placée sur sa voiture dans le nord de la capitale iranienne, a déclaré le gouverneur adjoint de la capitale iranienne, qui a accusé Israël d’être à l’origine de l’attentat. /Photo prise le 11 janvier 2012/REUTERS/IIPA/Sajad Safari

      En attendant 2013 January, ILS font cela ça occupe ( et ce n’est pas le premier)


      • Eddy Eddy ROOS 11 janvier 2012 12:14

        « Dans un récent article nous demandions pourquoi la France et l’Euroland endossent la stratégie américaine visant leur propre étranglement pétrolier (8) ? En effet, si le détroit d’Ormuz est interdit à la navigation, c’est la Chine et l’Europe qui seront privées de carburant et non les États-Unis qui s’approvisionnent autrement. Ceci nous amène à conclure que l’Union Européenne devrait réviser ses politiques vis-à-vis de la Syrie et de l’Iran prochainement. »

        Bonjour, excellent article ; merci. Je m’arrête cependant un instant à ce passage ci-dessus. La réponse est simple entre guillemets, et je renvoie aux conférences magistrales de M. François Asselineau qui circulent sur Internet (notamment Qui Gouverne la France et l’Europe) qui devrait beaucoup vous intéresser. Un extrait d’une de ses autres conférences sur l’Histoire faisant un peu de futurologie, vous donne déjà une première approche, sur le fait qu’en réalité, nous pouvons affirmer désormais, preuves étouffées à l’appui et par la véracités des faits qui se constatent chaque jour : que la construction européenne est l’invention des États-Unis pour paralyser la voix et le possible contrebalancement des puissances d’Europe face à l’hégémonie américaine depuis les années 1950, en poussant les européens à se fondre dans un système absurde et contradictoire vis à vis de leurs intérêts à chacun, méticuleusement autobloquant, qui aboutit à un glacis géopolitique d’où quasiment aucun consensus puissant ne peut ressortir, mais toujours aligné sur les décisions atlantistes.

        http://www.youtube.com/watch?v=KtjBcRVmrbk

        L’Union Européenne n’est que le cadre « féodal » d’une certaine manière, structurant et canalisant l’influence de l’empire américain sur l’Europe. Et ça n’est pas de la conspiration, c’est l’aveu d’anciens stratèges américains eux-mêmes et de documents américains eux-mêmes, déclassifiés à l’été 2000. Et on le vérifie à chaque décision géopolitique majeure aujourd’hui (parapluie de l’Europe OTANien, devenant ainsi protectorat, bellicisme commun nourrit par l’alignement sur la théorie du Choc des Civilisations, etc.

        Voilà pourquoi depuis des années nos élites, au contraire (!) de réviser leurs politiques, exacerbent leur vassalisation idéologique à l’extrême et nous poussent à encaisser des décisions au final nocives pour leur propre pays.


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 11 janvier 2012 13:29

           

          Désolé monsieur, mais je ne crois pas du tout qu’il en soit ainsi. Les États-Unis d’Amérique n’ont aucun intérêt que l’Europe se dote d’une monnaie qui aujourd’hui écrase le dollar et se pose en devise d réserve internationale en lieu et place du dollar

           

          Car il n’y a pas de crise de l’Euro en ce moment contrairement a ce que l’on écrit. Il y a une crise de la dette souveraine ca c’est exact mais l’Euro est plus fort que le dollar - de fait le dollar achève son cycle de vie utile. Dans un précédent article et dans celui-ci j’explique le stratagème que les USA ont imaginés pour redonner au dollar ou alors a une prochaine monnaie américaine sa valeur et sa force.

          Il ne réussiront pas je vous le soulige tout de suite mais ils vont essayés les USA.

           

          L’UE et l’Euro les américains ont appris à vivre avec et du temps de leur puisance ils n’étaient pas contre mais aujourd’hui qu’ils sont en débandade - l’UE et l’Euro les emmerde royalement. Les alliés sont également des concurrents économiques monsieur ne l’oubliez jamais.

           

           

           


        • Eddy Eddy ROOS 11 janvier 2012 16:17

          Désolé de vous contredire, mais je vous renvoie au lien que j’ai donné, je n’étais pas dans la théorie, il s’agit de preuve irréfutables qui sont ici avancées, mais qui ont été cachées aux Français et imposent de revoir nos schémas. On sait, de source sûre, que ce sont les américains, qui depuis les années 1950 ont continuellement encouragé (et on sait de plus aujourd’hui de part les rapports déclassifiés que la CIA menait des actions en sous-mains en Europe dans ce sens) à l’unification européenne, et à l’instauration future d’une monnaie commune !

          Je vous donne toutes les références nécessaires si vous le souhaitez, à commencer par le DailyTelegraph du 19 Septembre 2000, un des plus vieux et plus sérieux journaux britanniques au monde, qui avait envoyé l’un de ses célèbres journalistes Ambrose Evans-Pritchard consulter les fameux documents déclassifiés pour la période des années 1940, 1950 et 1960, lequel a rapporté l’article suivant :

          http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html

          Bien sûr, aucun écho dans la presse française, motus généralisé sur cette révélation majeure. Mais tout géopoliticien qui veut avoir le plus de cartes en main pour développer une analyses tentant d’être la plus objective possible, ne peut ignorer ces données après en avoir pris connaissance. Seul François Asselineau a tenté d’en parler (et est sans doute interdit d’antenne pour ça) et a publié la traduction française de cet article :

          http://www.u-p-r.fr/actualite/europe/des-federalistes-europeens-finances-par-des-chefs-de-lespionnage-americain

          On y apprend ainsi que :

          « Des documents déclassifiés du gouvernement américain montrent que la communauté du renseignement des États-Unis a mené une campagne dans les années 1950 et 1960 pour favoriser l’unification de l’Europe. Celle-ci finança et dirigea le Mouvement fédéraliste européen.

           Les documents confirment des soupçons émis à l’époque : en coulisse, l’Amérique travaillait avec acharnement à pousser la Grande-Bretagne à s’intégrer à un État européen. Un memorandum, daté du 26 juillet 1950, donne des instructions pour une campagne visant à promouvoir un véritable parlement européen. Il est signé par le Général William J. Donovan, chef du Bureau américain des services stratégiques en temps de guerre (OSS), l’ancêtre de la CIA.

           Certains de ces documents, découverts par Joshua Paul, chercheur à l’Université de Georgetown à Washington, avaient été mis à disposition par les Archives nationales américaines. Le principal levier de Washington sur l’ordre du jour européen était le Comité Américain pour une Europe Unie (ACUE : American Committee on United Europe), créé en 1948. Donovan, qui se présentait alors comme un avocat en droit privé, en était le président.

           Le vice-président, Allen Dulles, était le directeur de la CIA pendant les années 1950. Le comité comptait parmi ses membres Walter Bedell Smith, le premier directeur de la CIA, ainsi que d’anciennes personnalités et des responsables de l’OSS qui travaillaient par intermittence pour la CIA. Les documents montrent que l’ACUE a financé le Mouvement européen, l’organisation fédéraliste la plus importante d’après-guerre. En 1958, par exemple, l’ACUE a assuré 53,5 % du financement du mouvement.

           L’European Youth Campaign, une branche du Mouvement européen, était entièrement financée et contrôlée par Washington. Son directeur belge, le Baron Boel, recevait des versements mensuels sur un compte spécial. Lorsqu’il était à la tête du Mouvement européen, Joseph Retinger, d’origine polonaise, avait essayé de mettre un frein à une telle mainmise et de lever des fonds en Europe ; il fut rapidement réprimandé.

           Les dirigeants du Mouvement européen – Retinger, le visionnaire Robert Schuman et l’ancien premier ministre belge, Paul-Henri Spaak – étaient tous traités comme des employés par leurs parrains américains. Le rôle des États-Unis fut tenu secret. L’argent de l’ACUE provenait des fondations Ford et Rockefeller, ainsi que de milieux d’affaires ayant des liens étroits avec le gouvernement américain.

           Paul Hoffman, directeur de la Fondation Ford et ex-officier de l’OSS, fut également à la tête de l’ACUE à la fin des années 1950. Le Département d’État y jouait aussi un rôle. Une note émanant de la Direction Europe, datée du 11 juin 1965, conseille au vice-président de la Communauté Économique Européenne, Robert Marjolin, de poursuivre de façon subreptice l’objectif d’une union monétaire.

           Elle recommande d’empêcher tout débat jusqu’au moment où "l’adoption de telles propositions serait devenue pratiquement inévitable" »

          Ambrose Evans-Prichard – Bruxelles
          Daily Telegraph, le 19 septembre 2000

          Il est temps d’ouvrir les yeux sur ce fait que tout historien sérieux n’a plus le droit de nier en connaissance de cause, même si aujourd’hui comme depuis plus de 30 ans, la propagande travaille toujours à tromper l’opinion en expliquant aux Français qu’ils faut faire l’Europe pour faire contrepoids aux États-Unis. Pouvez-vous expliquer à présent, ayant ces données, en quoi la construction européenne et la monnaie commune européenne, seraient nocives à l’hégémonie américaine, alors que, bizarrement, ont peut aujourd’hui prouver, que ce sont secrètement EUX, qui ont constamment et depuis le début, financé en secret et promeut leur avènement ?

          Il s’agit selon les stratèges américains eux-mêmes, de l’application du « Stratagème des Chaines » et qui marche merveilleusement bien pour inféoder l’Europe aux États-Unis dont elle est devenu le bras séculier, et vous le savez.

          Pourquoi tous les derniers pays ayant rejoint l’Union Européenne ont d’abord eu pour passage obligé de rejoindre l’OTAN, et pourquoi est-ce l’administration Bush il y a encore peu, qui encourageait et soutenait la volonté des pays de Baltes et de l’Est à rentrer dans le moule de l’Union Européenne ? Pourquoi l’article 42 du TUE tel qu’il ressort du Traité de Lisbonne, fait primer l’OTAN sur l’appartenance à l’UE pour ses membres, et donc subordonne ainsi le soi-disant intérêt commun européen à l’intérêt atlantiste ? Pourquoi, dernièrement, l’américain Timothy Geithner s’est invité à l’ECOFIN pour tout faire pour en faveur du maintien de la Zone Euro menaçant de s’effondrer ? Pourquoi la majorité des Commissaires Européens actuels et passées sont issues de hautes études aux États-Unis et proches d’intérêts américains ? Pourquoi Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller du prédisent Carter explique cette même stratégie américaine vis à vis de l’Europe dans son livre Le Grand Échiquier ? Etc.

          Croire que l’Euroland a vocation à malmener la superpuissance américaine est l’une des pires escroqueries politiques dont découlent un certains nombres des maux de notre société actuelle, tromperie dans laquelle nous avons tous sans cesse été bercés. Mais avec des données qui ne peuvent être contestées par aucun historien et dont on a pu avoir connaissances malgré l’omerta entretenu sur leur existence, ce serait s’enfermer dans le déni de réalité que de ne pas repenser ses schémas en fonction de celles-ci.

          Je vous invite grandement à prendre deux petits heures très enrichissantes de votre temps pour regarder cette présentation, uniquement analytique et factuelle, sur Qui Gouverne la France et l’Europe :

          http://www.dailymotion.com/video/xgbe81_qui-gouverne-reellement-la-france_news

          Bien à vous ;)


        • Laury 11 janvier 2012 16:50

          Merci Eddy Roos pour ce complément ,je pense que cela fait partie de la libération US de 1945 ou 62 ans après ont ne dit toujours pas que s’est
          plus les Russes que les US qui nous ont libérés
          Avec un président actuel issu de l’hégémonie US nous nous enfonçons chaque jours un peu plus.
          Je ne vois pas ce que les prochaines élections vont changer ????


        • Eddy Eddy ROOS 11 janvier 2012 23:29

          De rien, si je peux aider ;)

          Je pense en effet que si on laisse faire le système en place pour qu’il continuent de nous jouer sa vaste pièce de théâtre, alors qu’en réalités, que vous votiez à gauche ou à droite, ce que les politiques n’admettent pas c’est qu’en réalité ils ne décident plus de rien de stratégique, et ils s’en contentent très bien, car si naguère on se battait peu glorieusement pour le pouvoir, aujourd’hui on ne se bat plus que pour l’argent et la carrière, puisque le pouvoir, lui, a été transféré. Et avec l’épouvantail FN qu’on met en avant dans les médias pour dégouter la majorité des Français de toute idée de mobilisation autour de l’idée salvatrice de nation souveraine (reverse psychology), et les autres opposants qui ne veulent rassembler soit que à gauche, soit que à droite, qui commencent à critiquer l’Europe pour endormir les gens avec un rêve chimérique d’« Autre Europe » qu’on croit possible depuis trente ans, et qui laisse le processus continuer de se faire pendant ce temps... On n’est pas sortis de l’auberge avec tous ces comédiens qui d’une façon ou d’une autre tirent profit de la situation qu’ils déplorent.
          Et dans tous les cas, aucun n’a le courage d’évoquer la subordination du continent, et de fait de notre pays puisqu’il s’en est remis à la construction politique de celui-ci, aux intérêts géopolitiques et financiers américains.

          Mais il y a quand même un candidat à la présidentielle qui ose parler de cela et, bingo, c’est celui que personne n’a le droit de connaitre et qu’on fait en sorte de maintenir le plus possible interdit d’antenne... Voilà pourquoi j’ai rallié le mouvement de M. Asselineau qui mine de rien est en train de réaliser un coup de force en ayant monté sont partis de déjà plus de 1000 adhérents et des dizaines de milliers de sympathisants grâce à Internet et en dépit de la censure médiatique.


        • Susanoo ! Susanoo 12 janvier 2012 01:46

          « poussant les européens à se fondre dans un système absurde et contradictoire vis à vis de leurs intérêts à chacun » ...
          « nous poussent à encaisser des décisions au final nocives pour leur propre pays »
          Bon..c’est pas vrai.Je pense...
          La survie du plus grand nombre c’est une idée contraire à celui de l’Europe ??Ou à celui des autres civilisations ??
          On est à un moment de l’histoire où ils nous reste genre 50% de pétrole.
          Au rythme actuel on est tranquille pendant 60ans.Ouf super tranquille.
          Oui sauf que on espère tous que l’humanité existera encore dans 500ans.
          Et...dans 500ans le pétrole que le monde aura appris à gérer se trouvera chez les cagoulés qui nous aime pas beaucoup,bah ils n’aiment pas grand monde.
          A ce moment des choses est-ce qu’on laisse les pays émergents pillé les réserves Iranienne ?
          Est-ce qu’il est sage le laisser un pays en roue libre économique comme la Chine mettre la main sur l’Iran puis accessoirement l’Irak ??Le Pakistan et l’Afganistan hop c’est cadeau aussi !
          Au nom de quoi il faudrait faire un truc pareil ??Au nom de quoi sérieux ?
          Penser les choses de manières continentales avec une Europe forte ; je vois pas où est le problème.Voir les choses de manières globales et gérer les choses de manières globales est surement l’approche la plus sûr pour nous permettre s’assurer notre survie.
          Les américains ont perdus leurs âmes en se lançant dans ces guerres ???Pas sûr.

          Ils ont pas le choix. Fallait bien que quelqu’un le fasse.

          Et dans notre malheur collectif ils se trouvent qu’on est leurs meilleurs amis.
          Quelle chance quand même ça pourrait être pire...


        • Eddy Eddy ROOS 12 janvier 2012 19:40

          Bonjour. Merci pour l’intérêt porté à mon commentaire.

          Je pourrais être d’accord avec votre idée d’Europe forte. Le souci, c’est que nous sommes formatés dans ce type de propagande fallacieuse, pour nous promettre l’éternelle « Autre Europe », c’est ce que font tous les partis pour vous endormir, depuis trente ans le PS sur ces affiches (élections européennes de 1979 et 2009, le slogan n’a pas bougé d’une syllabes : Changeons l’Europe), la droite pareil, avec une Europe protectrice des valeurs, des emplois, etc. Le souci, c’est que tout ces gens ont eu le pouvoir depuis des décennies, portant ses programmes, et en 2012, vous allez encore y avoir le droit toute l’année : il faut changer l’Europe !
          Mais il serait temps d’admettre pourquoi ils continuent à nous dire qu’il faut changer l’Europe sans que ça ne change depuis au moins trente ans ! La raison est simple : ce n’est pas seulement aux électeurs Français, mais c’est aussi à Mme Merkel et les 26 autres dirigeants des 26 autres pays, tous aux intérêts nationaux (légitimes hein !), mœurs et aspirations différentes, divergentes. Là, ils se rendraient compte (mais d’avis qu’ils le savent déjà, mais c’est tellement vendeur électoralement vous pensez....), que ça n’est pas possible ! Chaque peuple en Europe a SA vision de SON Autre Europe, opposée à chacune de chacun des autres pays. Je l’ai dit précédemment, et c’est capital. À partir du moment où nous découvrons et pouvons affirmer de sources sûres, que la construction européenne et l’idée même d’un bloc continental (qui en plus se calque parfaitement à la carte de l’OTAN pour le confirmer...), est une idée qui n’ai même pas européenne, mais pensée et organisée à Washington dès les années 1950, et relancée plus activement encore dans les années 1980 comme application sournoise du Stratagème des Chaines pour engluer les puissances européennes entre elles pour laisser le champ libre à la domination de l’empire états-unien, comme l’explique l’un des fomentateurs de cette stratégie, Zbigniew Brzezinski, dans son livre Le Grand Échiquier, allons-nous continuer à tomber dans ce piège chimérique d’une construction européenne quelle qu’elle soit ?

          L’article qui suit et plein d’illustrations vous l’explique davantage en se basant uniquement sur des faits réels, en quoi l’Autre Europe n’existe pas. Si l’Europe est comme elle est, c’est qu’elle ne pas être autrement que ce que l’ont voit : la résultantes d’intérêts nationaux légitimes, mais divergents. Il n’y PAS de ’Peuple Européen’. Donc à partir de ça, harmoniser le continent ne peut découler que de l’IMPOSITION d’une vision de l’Europe correspond à l’intérêt de l’un de ses pays, mais pas à l’intérêt de ses pays dans l’ensemble, puisqu’ils n’ont pas les mêmes intérêts. Donc qui serions-nous, pour imposer notre vision de l’Europe à d’autres peuples ainsi ? Je pourrais même conclure plus sévèrement sur un tel constat, que c’est bien la construction continentale européenne elle-même, qui par essence, est fasciste...

          http://elections2012.blogs.nouvelobs.com/tag/une+autre+europe+%3F !

          M. Brzezinski vous apprendra également dans ces écrits, que cela correspond qui plus est à la vision du monde selon la doctrine américaine issue des thèses de M. Samuel Huntington, découpant le globe en différents pôles absurdes (où on retrouve un pseudo-monde Judéo-chrétien qui correspond, à nouveau comme par hasard, au périmètre de l’OTAN, c’est à dire Amérique du nord + UE). Si vous pensez vraiment que nous avons les mêmes culture, vision du monde et intérêts économiques et moraux respectifs, je vous invite à aller voyager un peu dans ces pays...

          Il est temps de s’informer en sortant dans la propagande dans laquelle on baigne depuis au moins deux générations. Le monde n’est pas du tout ’multipolaire’ comme on veut continuer et comme on nous l’a mis dans la tête depuis des années, cet extrait vidéo vous le démontre en moins de 3 minutes :

          http://www.dailymotion.com/video/xm4exh_f-asselineau-l-europe-est-un-cadre-inadapte_news

          J’en reviens maintenant au plus important dans vos propos. Vous considérer qu’il faut faire l’Europe, parce que l’Europe ça pèserait soi-disant plus fort, pour lutter contre la Chine, les émergents, etc. Eh bien. Il est temps de tuer un mythe... Vous allez vous rendre compte à quel point les politiques européistes se foutent de nous en osant invoquer leur Europe pour faire contrepoids à la Chine.

          Je vous présente l’article 32 et 63 du TFUE (Traité sur le fonctionnement de l’Union Européenne, double traité issu du Traité de Lisbonne ratifié par le Parlement réuni en Congrès en 2007, en violation du referendum du 29 Mai 2005 où le peuple français avait exprimé son « NON » quant à la poursuite du processus européen telle que proposée).

          Article 32
          (ex-article 27 TCE)
          Dans l’exercice des missions qui lui sont confiées au titre du présent chapitre, la Commission s’inspire :
          a) de la nécessité de promouvoir les échanges commerciaux entre les États membres et les pays tiers,
          b) de l’évolution des conditions de concurrence à l’intérieur de l’Union, dans la mesure où cette
          évolution aura pour effet d’accroître la force compétitive des entreprises,
          c) des nécessités d’approvisionnement de l’Union en matières premières et demi-produits, tout en veillant à ne pas fausser entre les États membres les conditions de concurrence sur les produits finis,
          d) de la nécessité d’éviter des troubles sérieux dans la vie économique des États membres et d’assurer un développement rationnel de la production et une expansion de la consommation dans l’Union.

          Article 63
          (ex-article 56 TCE)
          1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.
          2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.

          http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:C:2008:115:0047:0199:fr:PDF

          Traduction : ce sont ces deux articles, qui ont autorisé (et en ont encouragé « la nécessité ») les entreprises européennes, à aller investir massivement dans « les pays tiers » pour leur compétitivité et en rapatrier des profits. En d’autres termes, ces deux articles sont la CLÉ qui ont donné le feu-vert à toutes nos entreprises pour la délocalisation.
          En d’autres termes, c’est l’EUROPE (!), de concert avec la réglementation états-unienne qui faisaient de même et qui pilote l’ensemble comme expliqué plus haut, qui a permis le transfert des capitaux et l’investissement industriel massif vers les pays aujourd’hui dits « émergents », c’est EUX, c’est CELA, qui a crée les géantes industries chinoise et indienne notamment, et ce sont ces mêmes promoteurs européistes, qui aujourd’hui vous appellent à toujours plus d’Europe, toujours plus de rigueur, de transfert de souveraineté... pour faire contrepoids à ce qu’ils ont crée ! La question est désormais : allez-vous continuer de jouer leur jeu ?


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 12 janvier 2012 23:45

           

          Je souhaitais commenté votre toute dernière intervention sur la construction européenne où vous indiquez que deux articles - de la charte européenne j’imagine mais peu importe de quel document - ca n’a pas d’importance - deux articles dis-je avais autoriser les entreprises européennes à investir spolier les autres pays etc.

           

          Vous confondez l’oeuf et la poule monsieur.

           

          La POULE en cogitant son oeuf à rédiger tous les articles dont elle avait besoin pour faire ce qu’elle souhaitait faire. Ce n’est pas l’oeuf UE qui lui a fait penser que la poule pouvait aller piller les autres pays et faire de l’impérialisme - les impérialiste ont forgé l’UE dont ils avaient besoin et la légalité bourgeoise a pour mission de rendre légale ce que les impérialistes font déjà

           

          C’est ce qu’ils font avec l’ONU , l’Agence de l’énergie Atomique, etc....

           


        • Susanoo ! Susanoo 14 janvier 2012 04:06

          Quelle tartine t’as répondu ! On sent que t’as fait des études...chouette on va s’amuser !
          Je vais mettre ta logique à l’épreuve !! lol

          Sinon Ouaip. Je continue à jouer leur jeu !
          D’ailleur toi aussi tu vas continuer à jouer leur jeu.
          Pas le choix.
          Mais on va faire avec, tranquille.

          L’Europe n’a pas changé depuis 30ans...soyons fous disons même qu’il n’a pas changé depuis 1945 !
          C’est ridicule de dire un truc pareil.
          Mais il y un début d’explication à votre mauvaise interprétation de l’avancement de l’aventure Européenne : c’est en gros la guerre froide le responsable du stagnation des réformes structurelles de l’Europe.Mais on a quand même connus les 30 glorieuses ¢ pendant ces années là.
          Hum ça avancait quand même déjà pas mal à l’époque.
          Soit.

          "Chaque peuple en Europe a SA vision de SON Autre Europe, opposée à chacune de chacun des autres pays. Je l’ai dit précédemment, et c’est capital« 

          ... ??Je vois venir le truc...retour au monnaies nationales pour tous...etc etc.
          Donc on laisse les 27 penser et faire comme ils veulent. Organisant chacun son petit chaos tranquille de son côté.J’ai comme un doute...
          Il y a une faille grossière dans l’idée que les gens se font de la »démondialisation« .
          On croit que hop on repasse à l’ancienne monnaie et on la dévalue et hop c’est reparti comme en 40...
          Mais on dévalue par rapport à quoi ?à quelle monnaie ??oui mais oui bien sûr l’euro,le dollar et le yuan. Bon d’accord...c’est maintenant que ça se corse.
          Comment on oblige l’Amérique du Nord,du Sud et l’Asie à accepter le faite qu’on va les enfiler sans vaseline ??
          Nan mais sérieux si après retour aux monnaies nationales les autres pays disent »niet« 
          On envoie le Charles de Gaules et on leur dit qu’ils ont pas le droit de refuser les nouveaux ratios ??
          C’est risqué. Plus que ce qu’on est en traine de faire...

          Puis si l’Otan est une pièce primordiale dans l’échiquier européen c’est peut-être justifier vu que l’Europe était encore il y a pas si longtemps coupé en 2.Il y avait 100n de milliers de soldats Soviétiques en Europe de l’Est, 5000 têtes nucléaires pointés sur notre gueule,des 100n de navires de guerres et sous-marins près de nos côtes.
          Putain j’invente pas,l’Otan est justifié !

          C’est pas parce que les Etats-Unis sont à l’origine de la mise en oeuvre du plan Europe qu’il est forcément mauvais pour nous.Moi je suis plutôt content que la zone européenne est et restera à l’avenir une zone commerciale indispensable et unique.
          A 27 on a un PIB supérieure aux Etats-Unis,On est la première zone économique du monde et il y a 50ans tout été détruit.
          Ben sûr rien n’a changé,l’Europe est une chimère très mauvaise.

           »L’article qui suit et plein d’illustrations vous l’explique davantage en se basant uniquement sur des faits réels, en quoi l’Autre Europe n’existe pas. Si l’Europe est comme elle est, c’est qu’elle ne pas être autrement que ce que l’ont voit : la résultantes d’intérêts nationaux légitimes, mais divergents. Il n’y PAS de ’Peuple Européen’. Donc à partir de ça, harmoniser le continent ne peut découler que de l’IMPOSITION d’une vision de l’Europe correspond à l’intérêt de l’un de ses pays, mais pas à l’intérêt de ses pays dans l’ensemble, puisqu’ils n’ont pas les mêmes intérêts. Donc qui serions-nous, pour imposer notre vision de l’Europe à d’autres peuples ainsi ? Je pourrais même conclure plus sévèrement sur un tel constat, que c’est bien la construction continentale européenne elle-même, qui par essence, est fasciste...« 

          J’ai pas envie de lire ton article,sans intérêts.
          Les intérêts fondamentales des peuples qui composent les 27 ne sont pas divergeant !C’est ridicule !
          Evoluer, être en bonne santé, avoir de quoi manger et boire, se sentir en sécurité, s’amuser, apprendre, être respecté , faire crac crac etc etc.
          Je vois pas en quoi nos idées et intérêts divergent au point de réclamer la séparation des 27.Conneries !T’as abuser des psychotropes mec.Trop de rilatine ??

          Qui sommes-nous pour suggérer(certes parfois de manière très agressive) aux gens d’utiliser leur cerveau un peu mieux ?? Peut-être parce que de toute l’histoire de l’humanité jamais une civilisation n’avait offert autant de possibilités aux peuples bénéficiant de »sa paix« . Nous sommes la seule civilisation à avoir sorti de la misère plus de 1milliards de personnes en 100ans pendant que la population mondiale était multiplier par 7 !
          C’est pas le systême capitaliste qui est mauvais, il a juste pas su digérer dans les temps une explosion de la démographie mondiale.
          J’ai pas envie de développer ça plus, tu trouveras plus d’infos dans une bibliothèque pour 2euros de location.C’est toi le fasciste !

          M. Brzezinski, ouais Démocrate, principale conseiller en politique étrangère de Obwana.
          Le type qui décrivait la politique que les néo-conservateur allait appliquer quelques années plus tard..déjà en 1997.Ouais je vois...et alors ??C’est mal ?C’est le mal ?
          Il y a pas plus évident que ultimement le monde est divisé en bloc de civilisations.je vois pas en quoi c’est mal de le constater et de le mettre dans un bouquin comme l’a fait M. Samuel Huntington.C’est sûr que nos cultures sont différentes mais notre vision du monde,nos intérêts économiques et moraux DOIVENT être les mêmes !
          Ils doivent parce pour l’instant on a tous nos oeufs dans le même panier : la Terre !

          Sinon on va tous crever en gros.

          La vidéo j’ai pas envie de la regarder aussi,sans intérêts.
          Puis le monde est multipolaire et l’a toujours été.
          C’est assez paradoxale mais le monde est simultanément unipolaire vu l’influence des Etats-Unis et multipolaire.Multi-polarité qui est une conséquence de la »pax americana« .
          A partir du moment que c’est la principalement platforme(la matrice...rofl) qui génère des puissances économique comme la France,l’Allemagne,le Japon,le Brésil,la Chine et toute une chié d’autre pays.Ben à partir de cette constatation on peut dire que la multipolarité va avec de paire avec la montée de la puissance démocratique et économique.
          Et il est accepté mais il est clairement contrôler par l’hyperpuissance Je sais pas si c’est claire...lol mais je me comprends.

          C’est pas avec des arguments pareils que tu vas tuer le mythe européen !
          L’Europe et l’Euro ne sont pas une fatalité dans la lutte pour un gouvernement mondiale.
          C’est juste une étape vers quelque chose de plus grand encore.Moi j’appelle ça »Fédération trans-atlantique« .En gros ça commence par la fusion des Etats-Unis et l’Europe, c’est déjà fait à 90%, c’est irréversible.
          C’est ce bloc qui seul peut initier la transformation salutaire du systême, surement avec une monnaie commune.Ca vaut ce que ça vaut...

          T’as raison pour tes articles 32 et 63.C’est clair qu’on peut se poser la question du »pourquoi" ?
          Pourquoi ils ont fait ça ??
          J’ai ma petite idée mais en tout ças je fais confiance.
          Si on ne fait pas confiance aux autres et à nos dirigeants juste parce qu’on est incapable de comprendre certains choix.
          Ben alors on vaut pas mieux que des animaux.
          Moi je continue à les suivre et tant mieux si je répète ce qui est pour toi de la pure propagande.
           
          Arf j’ai fini par faire une plus grosse tartine lol

           
          .


        • dom y loulou dom y loulou 11 janvier 2012 12:23

          très bon article avec une lucidité rare



          mais les usraeliens imposent un embargo sur le pétrole iranien

          cela coupe l’Iran de ses ressources

          c’est un acte de guerre unilatéral

          qui fait déjanter les iraniens, forcément, d’où les menaces de fermeture du détroit d’Ormuz

          plus besoin de passer par des résolutions ONUsiennes, on pisse sur les nations et les peuples, disent-ils, comme ils « bypass » le congrès américain et établissent des lois que Pinochet aurait adoré et Pol Pot et Amin Dada et Mussolini et Hitler, tous ces fameux dictateurs que le système mercantile nous vend en effigie des « grands hommes » sur des capsules de crème à café

          et que, unilatéralement, les Rothschild ont tous financés pour bien maintenir l’humanité en barbarie et cela DERRIERE les écrans de fumée dits très démocratiques


          c’est un acte de guerre économique contre l’Iran qui va nous entrainer en troisième guerre si les valets européens continuent à se vautrer devant la secte pour mieux qu’elle nous ruine tous par les criminels de wall street aux ordres de la couronne britanique

          mais la servants de la secte ont un intérêt vif à se demander si ses projections de stupidité complète sont vraiment possibles et si les nations iraient jusqu’à s’autodétruire en un grand ballet de missiles atomiques... 

          que dalle

          personne n’est aussi fou

           les Rothschild feront TOUT pour que ce soient leurs ouailles sous pavillon israelien qui agressent dans ce théâtre grotesque des « infos, stars et nations officielles » qui offrent des identités séparées aux humains afin de bien les regarder dégénérer les uns contre les autres... 


          les marteaux asiatiques savent déjà combien de marteaux tomberont sur le même clou et les juifs en danger partout, les sionistes ayant patiemment entretenu l’amalgame DANS LE MONDE ENTIER

          c’et clair comme de l’eau de roche

          les Rothschild se planquent encore derrière leur peuple élu

          et ils ne sont pas Dieu

          mais comptent bien que ce soient encore les juifs qui reçoivent la facture devant le nombre des déshérités de la terre et fassent les frais des haines engendrées à l’infini

          je sais, ce n’est pas agréable de chuter du rôle de jeune premier... pour ceux qui s’y croyaient... je suis bien placé pour savoir ce que cela fait quand les merdias vous hissent par-dessus leur tête pour mieux vous lancer dans l’arène des milliards de petits juges formatés à leur image 

          à bon entendeur, c’est la dernière fois que je le dis, trop lassant de recevoir en retour la hargne et la haine obsessionnelle des lobotomisés sans cervelle qui veulent CROIRE à tout prix qu’ils ont reçu le beau rôle ou de ces idiots qui geignent que « le sage retienne leur liberté » quand ils la confondent avec le goût du sang et l’ôdeur du crime et ne veulent rien construire.


          La pièce est fausse en tout, le scénario mal écrit et transparent, les acteurs catastrophiques shootés à la coke et en clou du spectacle ? 

          la vie n’est pas un cirque romain ni la société de consommation le royaume des cieux et tout ce que racontent désormais les merdias rothschild est faux.

          • Robert Bibeau Robert Bibeau 11 janvier 2012 13:18

            Vous faites erreur mon ami.

             

            1) L’embrago états-unien décrété contre le pétrole iranien n’a aucun - niet - effet. Ca ne marche pas. Les clients iraniens ont besoin du pétrole et ils l’achètent quoique dise les USA et les USA ils n’achetaient pas le pétrole iranien auparavant.

             

            2) Ce ne sont pas les iraniens qui veulent bloquer le détroit d’ORMUZ, ce sont les américains parce que leur embargo ne fonctionne pas ils vont provoquer un embargo forcé - fermer ou forcer les iraniens à fermer  - le détroit d’Ormz

             

            Pour le reste reliser mon tetxe dernière partie.

             

            Robert Bibeau


            • paul 11 janvier 2012 13:30

              Les Usraéliens n’ont aucun intérêt à une confrontation militaire directe dans la région, vu le risque de dégâts « collatéraux » ( riposte ), et l’opposition des pays non alignés sur l’Empire.

              Il reste la guerre d’usure, de propagande, de surveillance, de provocations, et d’attentats , sur le modèle de la guerre froide contre les soviétiques ( 1947 à 1991 ) .

              L’Empire et ses vassaux de l’Euroland ont besoin de « l’axe du mal » pour entretenir leur domination militaire, et ainsi assurer par la menace, l’exploitation des ressources qui leur sont nécessaires . Stratégie qui rend indispensable la vassalisation des pays de la ligue arabe .


              • Alef Alef 11 janvier 2012 13:34

                Non la guerre n’aura pas lieu, actuellement les dirigeants iraniens se disputent le pouvoir dans une lutte aussi intense que celle du lendemain de la révolution islamique de 1979. 


                Pendant ce temps :

                Selon l’agence Mehr, un scientifique travaillant sur le site nucléaire de Natanz à été tué ce matin à Téhéran dans un attentat à la voiture piégée.
                Mostafa Ahmadi Roshan est un chimiste et travaillait comme vice-directeur commercial sur le site de Natanz sur un projet de membranes polymères utilisées dans la séparation des gaz.

                au suivant smiley


                • asap 11 janvier 2012 14:01

                  « au suivant... » ah ah ces Nazional Zionist sont d’un humour ! Quelle mémoire !


                • Stephan Hoebeeck Stephan Hoebeeck 11 janvier 2012 14:01



                  ha ha ha... 

                • Stephan Hoebeeck Stephan Hoebeeck 11 janvier 2012 13:45

                  Il existe bien un risque de guerre concernant l’Iran, mais ce n’est ni avec les USA ni avec Israel, mais avec l’Arabie Saoudite et pour les raisons suivantes :

                  - La chute de Assad
                  - le risque de partition de l’Irak
                  - le contrôle de La Mecque
                  - la montée en puissance du chiisme dans le monde arabe d’où il est traditionnellement absent.
                  - la route du pétrole.

                  Concernant la stratégie étasunienne contre l’Iran, elle s’inscrit simplement dans le cadre de la guerre non ouverte contre le Chine. La neutralisation de l’exportation du pétrole iranien, emmerdera surtout les chinois...

                  Malgré le nombre considérable d’armes nucléaires, les possesseurs de cette arme ne l’ont plus utilisée depuis Hiroshima et Nagasaki... autrement dit ils contrôle la situation... Par contre l’utilisation d’armes nucléaires serait déjà beaucoup plus probable dans le cadre d’une nouvelle guerre indo-pakistanaise




                  • ddjulien 11 janvier 2012 14:47

                    A croire que tous croient que l’Iran désire une bombe nucléair... Foutaise. Ce que les Iraniens veulent c’est l’uranium, a volonté, pour contminer par des actes sales des villes entieres avec quelque kilos lachés en hypocrite. Ne perdez jamais de vu que l’islam n’a qu’un seul but, l’islam totale....


                    • Croa Croa 11 janvier 2012 23:40

                      Non, il n’y a pas « foutaise ». Si l’Irack avait eu vraiment des « moyens de destruction massives » il n’aurait pas été attaqué !

                      Pour l’Iran c’est pareil. En fait aujourd’hui une éventuelle attaque n’est pas gagné d’avance et c’est pour cela qu’elle n’a pas eu lieu. Lorsque l’Iran aura la bombe ce ne sera plus possible du tout. Donc ils cherchent une ouverture... peut-être par la Syrie ?


                    • ddjulien 11 janvier 2012 23:57

                      Une bombe Iraniene c’est sans valeur. L.Iran a une armée de tire-pois qui a été incapable de battre Sadam en 8 ans de guerre alors que celui-ci a été mis ko en 2 semaines par les États-Unis. L’uranium enrichi est la pire chose qui peu tomber entre les mains des radicaux. N’Oublie pas qu’un seul kilo de poudre jaune répandu au dessus d’une ville comme Paris et elle est ihabitable pour les 100 prochaines années. C’est celà que les islamistes veulent, de l’uranium pour faire des attentats dits SALES.... Une bombe nucléair Iraniene ca ne vaut rien, tout comme celle de la korée, de l’inde et du Pakistan... Ils savent bien trop que le seul déclic qu’ils feront signifiera la destruction automatique de l’agresseur utilisant cette bombe. DÉja de nos jour que une bombe nuclééair est de loin dépassée par les nouvelles armes encore plus destructrices. Il faut donc empecher l’Iran et l’Islam d’avoir en sa possession des produits radioactifs... Donc pas le choix pour cette guerre, a moins que tous acceptent de laisser entre les mains des terroristes des kilos d’uranium.....


                    • anticomplot 11 janvier 2012 15:32

                      israel, usa et tous les sionistes les vrais terroristes du monde
                      viennent encore ce jour de commettre l’assassinat d’un ingénieur iranien (le 4e en 2 ans)
                      ce sont eux les terroristes, ils font la terreur contre l’intelligence, terreur contre le progrès, terreur contre l’indépendance des nations
                      et sarko et juppé sont les 2 pions placés là par les sionistes


                      • JL JL1 11 janvier 2012 15:55

                        Israël, le pays qui se prévaut de ses turpitudes : ses dirigeants rendent responsable les élites d’un pays qu’ils veulent détruire de ce que la paix serait impossible par leur faute ; et au prétexte de sauver des populations, ils les assassinent. Mais les populations ne sont en rien sauvées par ces assassinats, bien au contraire.


                      • Alef Alef 11 janvier 2012 18:28

                        C’est encore un coup de Zyva et de Gétro… smiley



                      • Cocasse Cocasse 11 janvier 2012 15:34

                        Bon article, j’ai appris quelque chose.
                        En ce qui concerne le débat (peut être hors sujet) concernant votre divergence de point de vue avec celui de Asselineau, je pense que ce serait assez intéressant d’avoir une sorte de débat, ou que vous présentiez un contre argumentaire à ses analyses que je trouve souvent pertinentes.


                        • Robert Bibeau Robert Bibeau 11 janvier 2012 18:12

                           

                          Pas de problème - qui est ce Asselineau ? Un hyperlien peut-être pour que j’accède à ses crits ....

                           

                          Robert Bibeau


                        • Eddy Eddy ROOS 11 janvier 2012 21:14

                          Voir le pavé que je vous ai répondu plus haut smiley

                           » site d’Asselineau : http://www.u-p-r.fr


                        • wesson wesson 11 janvier 2012 23:55

                          ça commence vraiment à être pesant le fan club d’Asselineau qui vient faire de la retape pour son poulain sur tous les fils ....


                        • Eddy Eddy ROOS 12 janvier 2012 16:01

                          Vive la mauvaise fois. Ce n’est pas du tout de la « retape » pour Asselineau, j’ai échangé des analyses différentes avec l’auteur accompagné d’un minimum d’argumentaire et donc de références. Je me suis appuyé sur les travaux de M. Asselineau, comme je me suis appuyé sur ceux de M. Bzrezinski, ou encore sur le actions et discours de M. Geithner. Je note sur vous ne m’en avez pas tenu rigueur pour ces deux là...

                          Pour le renvoi sur le site d’Asselineau, il répondait à cette demande de l’auteur :

                          « Pas de problème - qui est ce Asselineau ? Un hyperlien peut-être pour que j’accède à ses écrits .... »

                          En dehors de références pour appuyer mes propos et mes positions dans un débat lié au contenu de l’article, et de réponse faite à la demande de l’auteur lui-même, je n’ai fait aucune publicité gratuite pour M. Asselineau et l’UPR.

                          Je note enfin que ce commentaire de mauvaise foi - ou qu’importe ce que c’est - de votre part, pointe du doigt un pseudo-racollage pour Asselineau, alors que la majorité des articles de ce site est bardée de commentaires d’idolâtrie pro-Le Pen ou pro-Mélanchon. Faites-vous la même police avec les autres ?

                          En attendant, le seul commentaire qui a le moins de quelconque rapport avec le contenu de l’article de l’auteur, c’est le vôtre...


                        • ottomatic 11 janvier 2012 15:37

                          J’espére que vous avez raison... 

                          Je tique cependant sur ce rapide « C’est plutôt l’inverse (1) ». L’AIPAC finançant pour moitié la campagne électorale des président US (sans compter les autres élections), votre assertion me semble un peu limite.

                          • Nums Nums 11 janvier 2012 19:03

                            @ottomatic


                            J’ai également tiqué là-dessus.

                            @l’auteur 

                            Excellent article grâce auquel je comprends mieux les intentions des US vis à vis de l’Iran.

                          • cathy30 cathy30 11 janvier 2012 16:12

                            bonjour
                            oui excellente analyse, tout est en place pour un krash économique mondial par le pétrole, ça clignote de partout, donc avant les bombinettes, la famine.

                            http://www.20minutes.fr/ledirect/857410/nigeria-menaces-greve-secteur-petrolier


                            • Robert Bibeau Robert Bibeau 11 janvier 2012 18:08

                               

                              Il serait très long de vous expliquer les raisons pour lesquelles j’affirme sans sourciller et je persiste et je signe à l’effet que ce sont les États-Unis d’Amérique qui commande à leur 51e État- à leur colonie de peuplement et de subversion au Moyen-Orient et non pas la base militaire américaine implantée en Palestine qui commande au quartier général même si APPAREMMENT - AIPAC ET LE RESTE QUE JE CONNAIS PARFAITEMENT - LAISSE CROIRE QUE LE BOSS C’EST L’OFFICIER DE LA BASE AVANCÉE ET LE LARBIN EST LE GÉNÉRAL EN CHEF DES ARMÉES AMÉRICAINES.

                              D’abord ne faites pas offense à notre intelligence en radottant ces lieux communs éculés à propos des életions bouffonnes américaines - tracées d’avances (ce sera OBAMA le futur Président et Netanyahu n’a rien à dire la-dedans ni l’AIPAC même si Obama se traine à leur meeting chaque année) L’AIPAC met dans l’escarcelle des deux partis.

                              L’AIPAC est le lobby de la base militaire avancée - du 51e État de l’Union rien de plus. Obama doit composer avec eux comme il compose avec le gouverneur d Californie.

                              Je termine car vous revenez tous de très loin je le sais - et le conspirationnisme vous polue fortement.

                              Je hais les sionistes et les impérialistes américains mais je refuse de leur donner une importance qu’ils n’ont pas et de me distraire de l’ennemi principal les impérialistes US - un chiffre d’affaire de 15 000milliards US par année, dix portes avions et 2 200 ogives nucléaires et 350 millions d’habitants qui ont déja exterminés les amérindiens.

                               

                              Alignez les statistiques israéliennes devant cela vous comprendrez ( 7 millions d’habitants pas un porte avions etc.)


                              • anticomplot 11 janvier 2012 18:26

                                chère ekaterina, vous dites
                                « Une véritable bouffée d’oxygène mental, comme trop peu savent en insuffler sur ce prétendu journal ! »
                                1- trop peu savent = vous critiquez donc durement la très grande majorité des agoriens !
                                2- ce prétendu journal =vous critiquez sévèrement agoravox ! qui est un pure espace de liberté comme je n’en connais pas 2 !!!
                                un peu de modestie ferait le plus grand bien
                                merci





                                • anticomplot 11 janvier 2012 23:09

                                  @ekaterina
                                  j’espere ne pas vous avoir blessée !
                                  bon courage
                                  à très bientôt pour discuter et débattre sur des sujets d’ordre international
                                   smiley


                                • anticomplot 12 janvier 2012 00:17

                                  oui
                                  je comprends pour l’article
                                  moi meme j’ai eu un article refusé alors que souvent je parle des pays dans lesquels moi meme j’ai vécu !!! mais article refusé ! étrange !
                                  mais bon ce n’est pas grave
                                  j’essaie de relativiser, étant très croyant, je me dis qu’il ne faut pas que je sois blessé si l’être humain qui n’est rien, renie son propre créateur, alors qui suis je pour devenir malheureux si je suis rejeté sur un sujet ou par quelqu’un ???
                                  il y a un verset de coran sourate 36

                                  verset 77.«  »« L’homme ne voit-il pas que Nous l’avons créé d’une goutte de sperme ? Et le voilà devenu un adversaire déclaré ! »«  »

                                  dieu lui meme dit que l’homme n’est rien mais il vaut se mesurer à lui !
                                  alors mi je relativise si à un moment donné je ne suis pas aimé ou je n’ai pas la cote ou mon article est refusé etc !!!
                                  en tout cas je connais assez bien aussi la russie j’avais des copines à moscou et rastov na danou, c’est pour cela que j’ai pu déchiffrer votre prénom en caractère cyrillique !
                                  on discutera de tout cela sans aucun doute !!


                                • Alef Alef 11 janvier 2012 18:37

                                  La Syrie est la porte d’entrée de l’Iran, notamment via le Hezbollah au Liban. Un changement de régime à Damas, fomenté par des puissances régionales, contribuerait considérablement à affaiblir l’Iran, à la fois en termes de portée et de soutien à l’intérieur du pays.


                                  La guerre n’est pas toujours la solution, un endiguement calme, vigoureux et prolongé a déjà plutôt bien fonctionné contre des régimes bien plus puissants.


                                  • Hijack Hijack 11 janvier 2012 18:58

                                    Merci l’auteur pour ton analyse ...


                                    Il ne faut pas oublier un fait important ...

                                    USA ... Désastre Militaire et Technologique Infligé Par l’Iran, ou le Drone US ... de la plus haute technologie gentiment et calmement capturé intact par les techniciens iraniens ... aïe ... ça fait mal !!!

                                    Ce désastre vient de leur être infligé par l’Iran.

                                    Ses spécialistes en CyberWars, en « guerre électronique », se sont emparés d’un exemplaire de son drone technologiquement le plus sophistiqué. Avion sans pilote à bord, radioguidé au moyen d’un système satellitaire, qui avait décollé d’Afghanistan. Le faisant atterrir en douceur, après en avoir neutralisé les systèmes de sécurité, avec une parfaite maîtrise, sur une de leurs bases aériennes.

                                     

                                    L’appareil avait pénétré l’espace aérien iranien, se croyant indétectable pour l’avoir effectué précédemment à plusieurs reprises, sur une profondeur de 225 km au nord-est du pays. Survolant Kāshmar, capitale de la province de Razavi Khorasan.

                                     

                                    Il ne le savait pas, impatiemment attendu ce jour-là. Une réception spéciale lui était réservée, s’agissant d’un drone d’exception. De loin, beaucoup plus perfectionné que les “drones-tueurs”, armés de missiles, spécialisés dans les massacres quotidiens de civils en Afghanistan ou au Pakistan, aux noms sanguinairement évocateurs : “Reaper” (La Faucheuse), “Predator”...

                                     

                                    Peu d’exemplaires construits. Si précieux que seule la CIA en détient l’exclusivité : mise au point, programmes des missions, pilotage, exploitation des informations recueillies. Son pilotage s’effectue à partir de la base de Tonopah dans le Nevada, via des relais satellite. Les RQ-170 Sentinel chargés d’espionner Iran, Pakistan et Chine, limitrophes de l’Afghanistan, sont dans leur majorité physiquement positionnés et gérés par la CIA, depuis 2008, sur la base aérienne de Shindand, avec leurs équipes de maintenance, même s’ils sont pilotés à partir des USA.

                                     

                                    Le RQ-170 Sentinel, drone à long rayon d’action capable de voler à 15 000 mètres d’altitude, sa forme en delta lui donne une envergure de 26 mètres en largeur, 4,5 mètres en longueur, 1,84 en hauteur. Equipé d’un réacteur General Electric TF34 connu pour sa robustesse et sa fiabilité. Son équipement, son “design”, son “avionique”, pour reprendre le jargon du métier, sont dérivés du fameux bombardier B-2, réputé indétectable par tout système radar. D’où son qualificatif de “furtif” selon l’expression technique, “stealth” en anglais.

                                    Cette merveille aéronautique a ainsi une “signature”, une identification ou un repérage, parmi les plus faibles : acoustique, infrarouge, visuelle et radar. Quasiment, impossible à détecter, passant inaperçu. Quand il l’est, c’est trop tard, ayant disparu ou déjà frappé. En raison de deux caractéristiques :

                                    => Son aérodynamisme en forme d’aile-volante en matériaux composites, au profilage offrant peu de prise aux ondes radars adverses

                                    => Son revêtement spécial, sa “peau” (wing skins) comme disent les spécialistes, dont la composition multicouche est ultrasecrète, absorbant tous types d’ondes de détection radar.

                                     

                                    Il embarque le nec plus ultra de ce que science et technique ont pu rendre opérationnel sur le plan de la détection, de la surveillance, du radioguidage, et des transmissions cryptées : interception de communications, prélèvement par capteurs (sniffers) d’émanations chimiques ou radioactives même à doses infimes, prise de photos et de films par tous temps et toutes résolutions de nuit comme de jour, identification des positions radars ennemies, centres de commandements, localisation de bunkers et souterrains, etc.

                                     

                                    L’ensemble de cet appareillage est si sophistiqué et sensible qu’il est nécessaire d’abriter ce drone, en dehors de ses missions, dans un hangar climatisé.

                                     

                                    Pareil « trésor volant » évolue, évidemment, dans un environnement sécurisé à l’extrême. Quatre systèmes de sécurité le rendent quasiment invulnérable :

                                    1) Systèmes antibrouillages (“anti jam”) et de guerre électronique les plus récents et les plus puissants

                                    2) Doublement systématique des éléments essentiels de sa motorisation et de son pilotage, avec basculement immédiat de l’un à l’autre dès l’amorce d’une panne improbable

                                    3) En cas de perte de contact avec son pilote à terre, procédure de mise en pilotage automatique avec programmation de son ordinateur de bord en guidage autonome lui permettant de retourner à sa base initiale, dans une sorte de « retour au pigeonnier »

                                    4) En cas de défaillance du pilotage automatique, ou du système de « retour au pigeonnier », phase terminale par destruction automatique, ou plutôt pulvérisation en vol, pour qu’il n’y ait aucune possibilité de récupérer une quelconque pièce ou trace éventuelles à récupérer par des mains autres que celles des agents de la CIA.

                                    Les ingénieurs Iraniens ont apprivoisé, domestiqué, The Beast.

                                    Suite et source.

                                    Images :



                                    Humour médias chinois ...


                                    • Hijack Hijack 11 janvier 2012 19:14

                                      Iran : un scientifique tué, Israël pointé du doigt

                                      Un scientifique iranien travaillant dans le site d’enrichissement de Natanz (centre), a été tué mercredi matin dans un attentat à Téhéran, a rapporté l’agence de presse Mehr. Israël est derrière l’attentat, selon le vice-gouverneur de Téhéran, cité par la télévision iranienne en langue arabe Al-Alam.

                                      "L’ingénieur Mostafa Ahmadi Roshan, qui a obtenu il y a neuf ans une licence en chimie à l’université Sharif était le vice-directeur pour les affaires commerciales du site de Natanz", a précisé l’agence Mehr.

                                      Mossad : assassinat de plus de 650 savants Irakiens
                                      De plus, la vidéo date je crois de 3 ans ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès