• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Hollandie qualifiée pour le second tour, grâce à Benoît Hamon

La Hollandie qualifiée pour le second tour, grâce à Benoît Hamon

Macron (23,75%), le candidat ultralibéral hollandiste, est en passe de devenir le prochain président. Face à lui, Le Pen (21,53%) a réussi à obtenir la caution populaire. A droite, les Français sauvent la morale, en éliminant Fillon (19,91%) et mettent en grave difficulté Les Républicains. A gauche, la stupidité de Hamon (6,35%), candidat d’un parti socialiste moribond, fait trébucher la France Insoumise de Mélenchon (19,64%), pourtant aux portes du succès.

Aveuglé par des calculs politiciens aussi fous qu’irréalistes, auxquels les socialistes solfériniens sont addicts, Hamon, homme se prétendant de la gauche antilibérale, a fait échouer la vraie gauche, magistralement incarnée par le chef de file de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon. L’histoire ressert rarement les mêmes plats.

Demain ne verra pas forcément un homme politique de ce charisme, capable d’entraîner derrière lui un mouvement humaniste d’une telle ampleur et d’une telle profondeur, reposant sur un réalisme politique et économique, garant d’une rupture avec le système ultra-libéral qui fait courir le monde à sa perte.

Hamon a préféré se dissoudre dans une alliance folle avec le groupuscule écolo, de Yannick Jadot, en miettes lui-même depuis des années, du fait des egos et ambitions de ses principaux chefs, qui ne pèse quasi rien électoralement. Aujourd’hui, son score dérisoire, comparable à celui de Gaston Deferre en 1969 (5,01%), est du niveau de celui de ses alliés Verts. Le frondeur aurait dû se douter que cette stratégie hasardeuse le tirerait vers le bas. 

Macron, quasi président et l’obligé de ses riches soutiens

Tel est l’enseignement de ce premier tour à gauche, où l’aveuglement du candidat socialiste et son entêtement, -compte tenu du non-soutien de son parti et des trahisons multiples des éléphants-, ont privé les gens, chers à Mélenchon, d’une victoire contre les nantis et les profiteurs. Pour leur part, les rothschildiens et autres patrons du CAC 40 jubilent…

Comme ne pas se réjouir, en effet, d’avoir réussi à qualifier leur « gentil » poulain « inconnu », à coups de pubs et tapages médiatiques incessants, au cours d’une campagne à l’américaine, puant le fric. Macron, quasi élu président de la République dès le premier tour, a fêté çà à la Rotonde, un restaurant chic parisien, comme le fit, en 2007, un certain Sarkozy qui avait choisi le Fouquet’s, repère des nantis, pour en ficher plein la vue aux Français. Une similitude qui en dit long…

Reste que, depuis dimanche soir, Macron est officiellement l’obligé du monde obscur des affaires et de la finance, qui a mobilisé des moyens financiers considérables pour promouvoir, et finalement vendre, son super produit Macron. Le lisse candidat d’En Marche, dont le programme ne laisse aucun doute sur la continuité de la Hollandie. Un Macron qui doit désormais résoudre l’équation périlleuse de la majorité présidentielle qui l’aidera à renvoyer l’ascenseur à ses riches mécènes. Car, telle est, en réalité, la motivation première de l’homme du Touquet.

Défaite cuisante de Fillon qui envoie son camp dans le mur

De son côté, Fillon a parfaitement réussi à échouer et à faire plonger son parti dans l’abîme des divisions qui s’annoncent à couteaux tirés entre sarkozystes, juppéistes et ce qui restera des intégristes fillonistes, tant les rancœurs sont profondes. Il est vrai que, contre la morale gaullienne qui aurait dû inspirer le candidat LR, dès lors que sa probité était mise en cause, celui-ci s’est enfermé dans un déni complètement fou, prenant en otage l’ensemble de son camp, en se maintenant.

Dès lors, se profilait à l’horizon, la certitude de la Bérézina du 23 avril, ce que la majorité des observateurs prévoyaient. Les blessures ne risquent pas de se fermer de sitôt. L’hallali contre le mis en examen ne fait que commencer. D’ores et déjà, les cadres du parti excluent toute possibilité pour Fillon de mener la campagne des législatives. Les Républicains, discrédités dans l’opinion pour avoir présenté un candidat malhonnête, ne se relèveront pas aussi facilement d’avoir méprisé la morale.

Face à Macron, le 7 mai, Marine Le Pen, présentée de façon souvent outrancière par la sphère politico-médiatique comme l’épouvantail à abattre, représente, n’en déplaise aux bien-pensants de tous bords, un mouvement largement populaire, qui aspire à un mieux vivre, en dehors des contraintes (réelles) d’une économie ultra-libérale promue, voire, imposée par l’Union Européenne.

Ni Macron, ni Le Pen : abstention

Une conception de l’organisation politique et économique aux antipodes de celle de Macron. Comme ce fut le cas, en 2002, après le coup de tonnerre de l’accession au second tour de Jean-Marie Le Pen face à Chirac, la mobilisation contre la candidate FN va se mettre en place avec son corollaire : la culpabilisation de ceux qui ne voteront pas avec le troupeau de moutons contre la « méchante » louve présente dans la bergerie France.

Comme en 2002, l’auteur, qui ne partage absolument pas les idées dangereuses pour les libertés, entre autres xénophobes, du Front National, n’entend pas pour autant assumer une responsabilité électorale qu’il n’a pas à endosser : celle de contrer un candidat, au prétexte qu’il déplaît à une classe politicienne en place totalement déconsidérée et discréditée. Le programme de Macron, n’ayant aucun souci prioritaire de préservation de la protection sociale, se présente comme la continuité de la politique ultralibérale dévastatrice de Hollande.

Dès lors, j’appliquerai la règle qui est celle que tout un chacun devrait faire sienne : voter pour un programme et un homme ou une femme qui vous conviennent. Ni Marine Le Pen, Ni Macron n’auront mon bulletin de vote, lequel n’échouera dans aucune urne le 7 mai.

Faire porter la responsabilité de trente ans d’échec du système aux Français, c’est prendre les gens pour des imbéciles ! Voter obligatoirement Macron, sous prétexte de pacte républicain contre la menace FN, et parce qu’il faudrait ménager le plan de carrière politique des membres de la caste des politicards friqués et privilégiés, pour moi, c’est non, comme ce fut déjà non en 2002.

 

Verdi

Lundi 24 avril 2017


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

95 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 24 avril 11:20

    Nous sommes la risée du monde.
    .
    Les merdias anglais ont dit aux anglais de rester dans l’UE et eux ont dit : NON
    Les merdias américains ont dit aux américains de voter Clinton et eux ont dit : NON
    Les merdias français ont dit aux français de voter Macron et eux ont dit : OUI.
    .
    Nous ne sommes pas des sans-dents mais des sans-cou.lles. Nous méritons notre sort.


    • Louve de France Louve de France 25 avril 07:38

      @La mouche du coche


      Les médias Anglais de droite supportent clairement Marie Le Pen. Ils rêvent de voir l’effet domino du Frexit, mais c’est pas forcement pour les bonnes raisons. 

      Ne l’oubliez jamais, il s’agit de la Perfide Albion ! 

    • troletbuse troletbuse 24 avril 11:23

      Attitude indécente des candidats qui ont tout de suite appelé à voter Macaron avant même les résultats définitifs et peut-être trafiqués.


      • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 17:19

        @troletbuse
        le fait d’avoir les décimals du résultat aurait changé leurs choix ?


      • foufouille foufouille 24 avril 11:29

        je ne vois pas pourquoi ce serait de la faute de x ou y, tu as perdu et c’est tout.


        • Zolko Zolko 24 avril 12:40

          @foufouille : disons qu’il y a un petit historique dans l’affaire : après avoir gagné la primaire du PS,, et après le ralliement de la serpillière Jadot des Verts, Hamon exigeait que Mélenchon se rallie à lui au nom de la gauche. Sauf que Hamon n’incarne pas « la gôche » mais la petite bourgeoisie bien-pensante des villes, ce que Mélenchon avait bien vu et compris, et lui a dit que pas pour le moment, à voir plus tard.
           
          Sauf que quand plus-tard est arrivé, c’était pour montrer que Mélenchon avait raison, et Hamon tort, mais que Hamon n’a pas voulu se rallier à Mélenchon « au nom de la gôche », faisant par la-même perdre la gôche. Hamon exigeait d’autres ce que lui-même refusait de faire.
           
          Hamon est un traître. Qu’il dénonce la traîtrise des mammouths du PS pour justifier son échec est assez cocasse.


        • izarn izarn 25 avril 11:29

          @Zolko
          Un erreur de Verdi :
          Ce n’est pas Hamon qui a fait perdre Mélenchon. Son résultat est un exploit. Moi meme je n’y croyais pas !
          Je ne vois pas pourquoi vous vous lamentez. La suite aux législatives risque d’etre interessante...
          Et passer en cohabitation ne serait-il pas le début de votre VIieme République ?
          Quand on vous donne un bout de lard, vous voulez tout le jambon !
          Descendez de vos reves, le combat n’est pas terminé !

          La termite Hamon auprés de Mélenchon aurait été catastrophique, les électeurs auraient fui ! Car désolé, ce n’est pas du tout la meme clientèle.
          Hamon le Faible était la pour pousser les bobochistes PS dans les bras de Macron.
          Comme je l’ai dit depuis des mois : Les primaires sont de l’arnaque pour jobards !

          Le P« S » n’est définitivement plus de gauche ! Il vous faut d’autres lamentables démonstrations ?
          Pour le coup Poutou a fait la bonne analyse : Derrière Macron tous les ringards de la politique depuis 15 ans...
          Vous croyez que le peuple ne va pas s’en apercevoir trés rapidement ? Le renouveau macrognon (Le Cro Magnon inversé) est voué à l’échec dans les 15 jours ? A tel point qu’il prépare déjà les décrets avant d’entrer en cohabitation au mois de juin ?
          Macron président=Un mois !
           smiley


        • izarn izarn 25 avril 11:39

          @izarn
          Bien entendu il ne faudra pas encore jouer à hara-kiri, en votant un funeste « Front républicain » qui ne sera la que pour reélire tous les ringards, à qui on vient de fiche une raclée mémorable ! Et on espère, définitive !
          La volonté de ne pas accepter le FN « moderne » aurait le gout amer de la trahison manifeste devant le peuple...
          Si vous voulez à votre tour disparaitre, c’est une bonne idée...Dans 5 ans, il n’y aura plus que le FN...Et non pas, plus de FN !
          Plus il y a de pseudo Front Républicain, plus le FN monte !
          Marine vous remercie de votre aide !


        • Zolko Zolko 25 avril 13:37

          @izarn : « Et passer en cohabitation ne serait-il pas le début de votre VI-ieme République ? »
           
          oui, j’y ai pensé aussi. Ou encore mieux : faute d’accord entre les partis dont aucun n’a la majorité, pas de gouvernement pendant des mois ; le nouveau président Macron est obligé, pour débloquer la situation, de convoquer une assemblée constituante. Par tirage au sort.


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 24 avril 11:29

          Macron (23,75%), Le Pen (21,53%)

          M’auriez-vous menti ? Hier encore, en tête de gondole citoyenne, vous annonciez Fillon-Mélenchon !

          A propos, votre complice en enfumage Fergus a-t-il été invité à fêter la victoire à La Rotonde, son Fouquet’s à lui ?


          • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 14:57

            @Robert Lavigue
            Les résultats connus, avouez que l’hypothèse n’était pas complétement stupide.
            Si enfumage il y a c’est du coté de ceux qui laisse croire que voter FN changera notre société qu’il faut chercher.


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 24 avril 15:42

            @Pere Plexe

            En tant qu’hypothèse, c’était acceptable, tout comme l’était l’hypothèse de l’élection de Jospin en 2002.
            Mais, le faussaire professionnel Verdi présentait cela comme le résultat scientifique d’une prétendue enquête d’opinion, alors que Filteris présente son outil comme l’analyse du bruit médiatique !

            C’est très amusant, parce que Verdi se trouvait aux côtés de Valeurs Actuelles pour exactement la même raison. Enfumer le lecteur crédule !

            Pour le reste, je vous rejoins... La Gueuse restera toujours La Gueuse !


          • mmbbb 24 avril 20:08

            @Pere Plexe ce n’est pas le FN qui a amené la France la où elle est. Si gamin on m avait dit alors que j’avais une confiance en notre élite , demain tu verras des femmes voilées dans la rue , dans la république une et indivisible, il y a aura des territoires perdus de la violence de la segragation, des journalistes mourant pour leur caricature et bien je n aurais pas vénéré mes aieux qui se sont battus pour la liberte Et pourtant cette France est la . C ’est le resultat de la gestion de plusieurs decennies de UMP LR PS . A par cela tout va tres bien madame la marquise Colomb qui soutient macron oublie de dire que sa ville n est pas tres sure comme toute les villes de france desormais Macron a eu l art de mettre la poussiere sous le tapis . L enfumage dites vous je vous tres naif et je reste poli


          • Etbendidon 24 avril 11:33

            il s’est tout trompé le Verdi
             smiley
            Bon sur ce j’vous quitte je dois aller chez les ripoublicains pour la crucifixion de Fillon (et pénélope)
            Ensuite j’embraie pour la rue de Solférino où on doit rotir le petit asticot
            Ce soir gueuleton à La rotonde avec les helpers de Malcron
            Waouh je me sens so british with emmanuel
            (faut se mettre à l’angliche et l’atlantisme my friends)
             smiley


            • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 15:05

              @Etbendidon
              Fillon à négocié son immunité avec Macron via Estrosi
              Il n’y aura pas de crucifixion
              Au mieux un bannissement.


            • OMAR 24 avril 20:09

              Omar9

              Tiens, @Etbendidon, tu retournes ta veste ?
              Le 21 de ce mois, tu m’écrivais en fredonnant « oh Champs élysées . ».
              « OMAR
              On dit MERCI ALLAH grace à toi on aura dimanche soir la finale LEPEN vs FILLON
              et Fifi sera président
              merci Allah ».

              Déjà que pour Fillon et son parti, c’est la Bérézina...
              Alors, tes pronostics, c’est comme le programme de ta patronne, Pollution Marine : des pets dans l’eau....
              Et je te parie 10 boites de harissa « Gafsa » ou « Sfax » contre l’œil de verre de son papa, que Marine  ira siffler sur la colline, le 7 mai prochain....
              Et toi, tu seras cocu, mais content"
              https://www.youtube.com/watch?v=6A57AImmu74


            • Shawford Shawford 24 avril 20:16

              @OMAR

               smiley smiley smiley

              Le « meilleur » commentateur d’Agoravox Elbénêtdindon a fait toutes les combinaisons de pronostics possibles !!!

               smiley smiley smiley

              La compétition pour le plus gros troll elle, ne s’arrête jamais, et on peut y ratisser dans les plus grandes largeurs qui soient !!!!!!!!!! smiley smiley


            • Taverne Taverne 24 avril 11:43

              La gauche incapable de se regrouper ne méritait pas de gagner car incapable de gouverner ensemble sur un programme. Les électeurs ont compris cela.


              • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 14:34

                @Taverne
                Peut être.
                Mais personne n’a présenté un programme réunissant plus d’un quart des électeurs.
                Alors on fait comment ?


              • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 24 avril 14:42

                @Pere Plexe
                Comme d’hab.,  :)
                Hollande était à 28% 2012, certes plus du 1/4 mais que 5% d’écart. On est également loin de la pleine adhésion.


              • OMAR 24 avril 20:17

                Omar9

                @Taverne

                La gauche a commencé à perdre depuis qu’un certain Mitterrand, vichyste à ses débuts, garde des sceaux guillotineur, et fourbe socialiste, a pris les rênes du PS....
                La déculottée de Jospin qui avait permis à le Pen d’être présent au 2ème tour devant Chirac ; avait été un avertissement que les faux socialos avaient vite éludé...
                Mais l’Histoire est un éternel recommencement....


              • LE CHAT LE CHAT 24 avril 11:57

                on a évité la république bolivarienne de Méluche ! smiley

                et satisfaction , les trolls UPR vont moins la ramener , le Gourou à 0.9% qui ne se désiste même

                pas pour Marine , prouvant qu’il n’a eu ses 500 signatures que pour lui piquer des voix !!!!


                • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 14:38


                  ...un qui affiche sa joie de l’avènement de l’Uberépublique .
                  C’est assez rare ici.


                • Yvance77 Yvance77 24 avril 11:57

                  Moi j’attendrais un peu quand même. Si pour le gagnant du pompon, cela ne fait plus guère de doute, il va en être tout autre pour les élections qui compteront encore plus « les législatives ».

                  .
                  La bataille à trois ou quatre sera ravageuse à n’en pas douter. Le reste du PS qui ne voudra pas du FI ; les gus de l’herpès (LR et PS) qui voudront les meilleures place sous le règne de Macron, la droite la plus crétine du monde qui voudra se refaire la cerise et elle finira en charpie plus le FN en trouble fête .... cela va être sympa

                  • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 14:45

                    @Yvance77
                    L’atomisation des grands blocs à l’assemblée facilitera la vie à Macron.
                    Rien de plus facile que de trouver des majorités opportunistes pour chacun des projets.
                    Certes c’est instables mais ça permet tout.
                    Les projets les plus anti sociaux trouverons l’appui de ce qui reste de droite.
                    Les projets sociétaux auront celui de ce qui reste de gauche
                    Et pas l’ombre d’un leader d’opposition qui sorte du lot.
                    La vie rêvée


                  • foufouille foufouille 24 avril 12:01

                    dit autrement, c’est de la faute à poutou et arthaud car si tu ajoutes ces votes la FI passe devant le FN.


                    • LE CHAT LE CHAT 24 avril 12:13

                      @foufouille

                      Sauf qu’avec le voix de Dupont gnangnan et Asselineau en plus , elle arrivait en tête ...


                    • Pere Plexe Pere Plexe 24 avril 14:59

                      @LE CHAT
                      Avec ce genre de raisonnement ou doit pouvoir conclure que la victoire devait revenir à J Lassalle...


                    • Chamiot 24 avril 12:01

                       La Droite la plus bête du monde..

                      J’écrivais récemment à des amis que les électeurs de droite (avec une vague conscience du concept de nation) porteraient une très lourde responsabilité s’ils se laissaient détourner de Fillon par des arguments loufoques du style occupations réelles ou supposées de Pénélope il y a 20 ans et autres costumes, « affaires » montées clairement par le pouvoir en place, ses juges et ses médias.

                       C’est pourtant ce qu’une partie a fait en votant pour le successeur de Hollandouille (en pire), marionnette du pouvoir financier international (siège physique aux USA, moral en Israël) , tenant d’un mondialisme débridé qui veut supprimer peuples et cultures (commissariat de police à Bruxelles), fauteur des guerres à venir pour mettre au pas les peuples récalcitrants (comme il le fut, via FDR et ses successeurs depuis 80 ans).

                      Ces veaux (y compris les retraités qui vont pourtant y laisser des plumes avec Micron) se plaignaient de la Hollandie et... ont fait en sorte qu’on en reprend pour 5 ans avec toute la clique !

                      Fillon avait raison de dire que ceux qui voteraient MLP auraient in fine... Macron mais ceux, de droite, qui ont, directement, voté Macron sont les vrais coupables.

                      Inutile de préciser que je voterai pour MLP au second tour (sachant qu’elle n’a aucune chance face au système médiatique, dont on vient d’éprouver la force : faire élire un candidat totalement transparent et museler complètement celui au programme le plus abouti pour tenter de redresser le pays et de lui rendre un semblant de fierté)

                      Tous les tenants de la déconstruction du pays peuvent se réjouir, on va manger des « valeurs » encore plus qu’avant (cela paraît difficile vu le paysage ambiant très multicolore, mais pourtant) : promotion forcenée des communautés allogènes colorées, de l’homosexualité et de tout ce qui détruit la famille, fin de tout enseignement autre qu’idéologique (égalité, repentances...).

                      Avec un champion, un « Président » qui ignore que la Guyane n’est pas une île et va cracher à l’étranger sur son pays, tous les Verdi (pour l’anecdote) et consorts peuvent être satisfaits : travail accompli  !

                      Une affaire criminelle expliquée, étape par étape, par un haut magistrat, Avocat Général près de la Cour d’appel

                      > 1. Sachant que la gauche ne peut que perdre les élections à l’issue du quinquennat, dans l’entourage du Président, on monte depuis des mois des dossiers sur tous les principaux présidentiables de la droite.
                      >
                      > 2. Macron est mis en orbite. Sa nomination surprise à Bercy et son départ prématuré le font apparaître comme se démarquant de Hollande et de sa politique alors qu’il est un très proche et qu’il est responsable du bilan.
                      >
                      > 3. Hollande se retire. Impossible de faire autrement, son quinquennat est calamiteux et sa propre personne totalement discréditée.
                      >
                      > 4. Les primaires socialistes sont organisées pour la galerie. Le vrai candidat, c’est Macron qui, évidemment, ne passe pas par la case primaires.

                      5. Fillon sort gagnant des primaires de droite. Le Canard enchaîné est aussitôt alimenté par la cellule de l’Elysée.
                      >
                      > 6. Le calendrier est bien étudié. Fillon s’envolant dans les sondages, on fait d’une situation qui a duré plus de 20 ans, où rien n’était caché, où rien n’a été dissimulé, un dossier spectaculaire à son encontre .
                      >
                      > 7. L’article aussitôt paru, le parquet national financier se saisit avec une rapidité exceptionnelle et ouvre l’enquête alors qu’il est incompétent. La gauche judiciaire est à la manœuvre.
                      >
                      > 8. La presse de gauche aussi. Le matraquage est intense, la défense de Fillon maladroite. Forcément, il est honnête. Les gens honnêtes se défendent souvent très mal. Je parle d’expérience.

                      > 9. Le feuilleton judiciaire est lancé. Toutes les semaines, la presse nourrit la Justice et vice-versa. Seuls les éléments négatifs fuitent du dossier en toute illégalité.
                      >
                      > 10. Les « sondages » font passer Macron devant Fillon puis à égalité avec Le Pen et finalement devant elle.
                      >
                      > 11. Alors que la date butoir des candidatures est dépassée et qu’il n’y a plus de possibilité de remplacer le candidat, le PS et le Président de la République demandent à Fillon de se retirer ! Une élection sans le candidat de la droite, le rêve absolu .
                      >
                      > 12. Les ralliements à Macron se multiplient. Quelques « have been » en quête d’une gloire perdue et surtout de plus en plus de…socialistes !
                      >
                      > 13. Le Drian, un des plus proches d’Hollande, rejoint Macron. D’autres doivent suivre.
                      >
                      > 14. Pour parachever l’opération , il faut que Macron dispose d’une majorité à l’Assemblée. Du coup, l’un des derniers éléments du puzzle vise une investiture commune avec le PS après la victoire de Macron. Et le tour sera ainsi joué.
                      >
                      > C’est la preuve par A+B de l’opération qui consiste [consistait, puisqu’elle est maintenant réussie !] à maintenir les socialistes au pouvoir. En réalité, Macron est le successeur désigné de Hollande.

                      > Jean Paul GARRAUD
                      Magistrat, Avocat Général Cour d’Appel


                      • JL JL 24 avril 12:12

                        @Chamiot
                         

                         en effet.
                         
                        s’il y a un cabinet noir à l’Elysée, il n’a pas pour mission de dézinguer Fillon mais de faire en sorte que ceux qui y sont y restent. Rien de nouveau sous le soleil.
                         
                        Et c’est ce que ce cabinet a fait durant les cinq années écoulées : préparer l’échéance suivante, celle de 2017.
                         
                        Et quand le nouveau président sera installé, ce cabinet noir se mettra au travail, en vue de 2022..

                      • Yvance77 Yvance77 24 avril 15:26

                        @Chamiot

                        Sauf que c’est dans l’entourage de François Fictif que vient le coup de poignard dans le dos (Dati , Pipole 1er) aussi votre roman ne tient pas la route. 

                        Hollande aurait voulu aussi se représenter mais c’est le seul moment de lucidité qu’il a eu en ne le faisant pas, et il y a cru longtemps. Aussi vouloir dire que son favori était le jeunot est faux.

                        J’espère juste maintenant que la justice sera faite et que le Fictif et sa Pénélope finissent au trou pour de bon 

                      • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 24 avril 17:24

                        @Yvance77
                        François Fictif, oui, surement mais avec ce nouveau truc de la présomption d’innocence où avec le pistolet encore fumant dans les mains, le cadavre à côté, la vidéo et les 12 témoins, on doit encore te déclarer présumé innocent ou coupable mais surtout présumé.
                        Emploi fictif = être payé pour un emploi et ne pas l’exercer pleinement. Qui peut me dire dans les 11, ceux qui étaient payés et qui n’ont forcément pas exercés pendant des mois. Ceci n’est il pas une inégalité de la démocratie (une de plus) ?


                      • Yvance77 Yvance77 24 avril 19:10

                        @Frédéric Van der Beken

                        .
                        Sur les 11 ils ont tous travaillés... comme élu dans une mairie, un conseil européen, une assemblée etc...
                        .
                        Vous confondez avec le cas de la Pénélope qui elle, n’a rien branlé et a touché le jackpot

                      • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 24 avril 19:30

                        @Yvance77
                        Je ne confonds pas et je ne fais pas de différence entre une employée fictive et un élu qui passe son temps à 100% dans une campagne alors qu’il est payé pour un mandat. On ne me fera pas croire qu’il est possible d’exercer quoi que ce soit et en même temps d’être en campagne (déplacement, rendez vous, média, comité de campagne, etc ...).
                        Je ne défends pas Pénélope et je constate qu’il y a un défaut de démocratie. Défaut existant également dans la mise en disponibilité des fonctionnaires en cas d’élection et leur réintégration le jour de l’élection perdue. Résultat : la représentativité socio-professionnelle de l’assemblée est faussée et les lois qui en découle également (la 1ere assemblée de Mitterrand possédait 70% de fonctionnaires ou retraités fonctionnaires, 55% actuellement, 27% sont des femmes, 68% ont plus de 50 ans).
                        Une société juste commence par une démocratie exercée et appliquée avec justesse.


                      • BA 24 avril 12:19

                        Lundi 24 avril 2017 :


                        Après la victoire de l’Allemagne à l’élection présidentielle française, les journalistes allemands savourent leur triomphe.


                        Les médias allemands saluent le résultat d’Emmanuel Macron.


                        REVUE DE PRESSE - L’ancien ministre de François Hollande était devenu le favori en Allemagne, depuis la révélation des affaires touchant François Fillon.


                        De notre correspondant à Berlin


                        « L’Europe respire ». Bild, le quotidien le plus lu d’Allemagne, est soulagé. « Le scénario d’horreur d’un second tour entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon a été écarté », poursuit le journal en s’attendant à la victoire le 7 mai d’Emmanuel Macron contre Marine Le Pen. « Quel duel ! Un homme contre une femme, le libéralisme de gauche contre l’ultra droite, l’espoir contre le repli, plus d’Europe contre le moins d’Europe possible, un ami de l’Allemagne contre une germanophobe », écrit le journal en décrivant le match du second tour : Macron « le favori chic et l’espoir de tous les Européens contre Marine Le Pen, le spectre qui effraie Bruxelles et Berlin ».

                        À l’unisson, les médias allemands ont presque tous salué le résultat de l’ancien ministre de François Hollande au premier tour de la présidentielle. Depuis la révélation des scandales touchant François Fillon, il était devenu le favori de l’Allemagne.


                        http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/24/35003-20170424ARTFIG00050-les-medias-allemands-saluent-le-resultat-d-emmanuel-macron.php


                        Bruxelles. Juncker, le président de la Commission européenne, félicite Macron.


                        «  Juncker a félicité Emmanuel Macron pour son résultat au premier tour et lui a souhaité le meilleur pour le second tour  », a écrit sa porte-parole Margaritis Schinas sur son compte Twitter.


                        Illustrant le large soutien dont bénéficie le candidat d’ « En Marche  ! » au sein des institutions européennes à Bruxelles, Federica Mogherini, Haute Représentante de l’Union Européenne pour la politique étrangère, a elle aussi salué sa performance.


                        «  Voir les drapeaux de la France et de l’UE saluant le résultat d’Emmanuel Macron montre l’espoir et l’avenir de notre génération  », a déclaré la diplomate italienne qui, à 43 ans, appartient à la même génération que l’ancien ministre de l’Économie (39 ans).


                        http://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/bruxelles-juncker-le-president-de-la-commission-felicite-macron-4946038


                        Bourse de Paris : le record de 2008 est battu.


                        Lundi midi, la Bourse de Paris était en hausse de 4,59 %, atteignant les 5291 points, battant son record de 2008.


                        A la Bourse de Paris, les titres du secteur bancaire gagnent près de 8 %.


                        La Bourse de Paris a ouvert en hausse, ce lundi. Le CAC 40 a ouvert en hausse de 4,12% au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle. Les titres du secteur bancaire prenaient près de 8%.


                        A 09h12, l’action Société Générale prenait la tête du CAC 40 (+8,03% à 50 euros) devant Crédit Agricole (+7,68% à 13,39 euros) et BNP Paribas (+6,74% à 66,18 euros) dans un marché en forte progression.


                        • CN46400 CN46400 24 avril 12:22

                          Splendide article reflétant tous les poncifes des médias dominants. Mélenchon aurait perdu because Hamon, et pourquoi pas Poutou et Arthaud tant qu’on y est ; c’est du Jospin 2002 !

                           En fait, c’est la bourgeoisie qui a marqué un gros point en faisant élire un de ses poisson-pilote avec la complicité des éléphants du PS, ce qui qui va lui assurer de pouvoir faire baisser fortement le prix de la force de travail sans avoir besoin de recourir à divers artifices comme le 49-3.

                           Mélenchon a perdu parcequ’il a négligé une loi découverte par Marx en 1847 qui dit que la classe des prolos, pour faire prévaloir ses intérêts, doit trouver les chemins de son unité et du collectif. La fonction tribunicienne est insuffisante pour compenser ce trou !


                          • Lugsama 24 avril 21:32

                            @CN46400

                            Les « prolos » votent lepen..

                          • CN46400 CN46400 24 avril 23:15

                            @Lugsama
                            les prolos sont une « immense majorité » (K Marx). s’ils votaient le Pen, ou un autre, il n’y aurait pas de 2° tour....


                          • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 24 avril 12:36

                            Ce n’est pas Hamon qui fait trébucher JLM. Pourquoi les additionner ? Que tout le monde puisse s’exprimer au 1er tour est d’un normal démocratique et certains, même, n’ont pas eu la chance d’y être au premier tour (il y avait largement assez de paquets de 500 signatures pour plus). Si Hamon était égal à Mélenchon ou Mélenchon égal à Hamon, l’un aurait été candidat et l’autre, son directeur de campagne. Mélenchon et Hamon étaient donc différent.
                            Tout le monde oublie également la nécessité de dépasser 5% pour le PS donc en absence de Hamon, c’est la fin du PS en plus de son dépôt de bilan. Bien illusoire donc d’avoir rêver du retrait de Hamon. La comptabilité indiquait le contraire.
                            Fillon ou Lepen pourraient également regretter la présence de Dupont-Aignan et Dupont-Aignan avait, tout autant, le droit de se présenter.
                            On vient de vivre un premier tour à 4, assez inédit. Habituellement c’est plutôt 2 favoris et le reste derrière.
                            Celui qui n’est pas au second tour n’a tout simplement pas assez convaincu et celui qui sera gagnant au second tour n’aura convaincu que guère plus. 20 ou 23% (16% ou 18.4% des inscrits), on est loin d’une adhésion de masse. Le second tour est juste un non choix, choix par défaut, etc ... et nous sommes habitués à ce second tour.
                            Macron sera président, c’est déjà acté. La moitié de la France ne votera pas pour Le Pen (faut pas rêver...). Juste à aller mettre le bulletin du non choix dans 15 jours et patienter 5 ans. Patience qui ne sera pas vécu de la même façon par chacun sauf les 23% de Macronistes.


                            • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 24 avril 12:40

                              @Frédéric Van der Beken
                              Maintenant à voir les législatives mais beaucoup vont vite regretter l’absence de proportionnelle. Les 4 x 20/23% ne se retrouveront pas à l’assemblée. La démocratie rests verrouillée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès