• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La honte a un prix : 45 millions d’euros

La honte a un prix : 45 millions d’euros

C’est fait : Tapie va pouvoir s’installer en Suisse. Il est vrai qu’il va lui rester de la décision arbitrale quelques picaillons. Mme Lagarde et son directeur de cabinet, le "redressé fiscal" à 660 000 €, M. Richard, ont décidé qu’il n’y avait rien à redire à la galette offerte par le pouvoir à Nanard qui joue à qui perd gagne. Le CDR ne fera aucun recours.

Dans toute cette histoire, il y a un point qu’aucun homme honnête ne peut et ne pourra jamais accepter. Personne, et pas même ceux qui défendent Tapie dans son combat contre le CL. Inutile de revenir sur cette affaire, juste indiquer deux points qu’il faut mettre à la connaissance de tous, car Tapie et ses avocats oublient souvent d’en parler : 1- Tapie a touché en 1993 plus de 30 millions d’euros de la cession d’Adidas de plus-value sur 315 millions alors que la société est pratiquement en cessation de paiement, tenue à bout de bras par les banques et pas loin de la faillite. Ceci veut dire en clair que Tapie n’a pas perdu d’argent avec la vente d’Adidas, mais qu’il en a gagné. 2 - Louis Dreyfus achète en deux temps Adidas et versera à un prix convenu d’avance plus de 700 millions d’euros au bout d’un an. Si la société ne se redressait pas Dreyfus ne l’achèterait pas. Les équipes de Dreyfus redressent la société. Adidas que paye Dreyfus n’est plus économiquement parlant la même société. Elle s’est redressée grâce à ses efforts et la confiance qu’avaient les banques en son management à l’inverse de la défiance en Tapie. On compare donc le prix entre une société moribonde et une société qui s’est redressée. Evidemment économiquement parlant cela n’a pas de sens.

Le point que tout homme moralement et éthiquement constitué ne peut que rejeter avec une certaine colère est ce que l’on ne peut appeler qu’en se bouchant le nez les indemnités pour préjudice moral. Ici une vidéo d’un reportage de 2001 qui vous montrera ce que moral veut dire pour Tapie. Regardez bien le passage avec le fils de Bocassa. C’est hallucinant, et écoutez le commentaire. Tapie a dépecé les entreprises. Et devinez qui l’a financé ? Le CL. Dans ce reportage, on entend des chiffres à tomber par terre : licenciements partout, fermeture d’usines après avoir flatté les employés de ces sites industriels et plus-values par centaines de millions de francs pour le faillitaire. Ceci prouve que le CL lui a fait gagner plusieurs centaines de millions de francs car ce n’est pas lui qui pouvait acheter les entreprises dont les reprises étaient financées par la banque si décriée. Vous remarquerez aussi qu’il utilisait les sociétés, fussent-elles en lourdes difficultés, pour payer ses voyages en jet, qu’il menaçait ou achetait les syndicats, qu’il avait des frais de gestion astronomiques. Donc son discours, et ceux de ses supporters qui disent contre toute vraisemblance que Tapie a fait gagner de l’argent au CL et que le CL lui en a fait perdre, est une belle plaisanterie.

Revenons au préjudice moral. La toute première chose que tout observateur peut faire est que ce montant est stratosphérique. La seconde observation est que si vous regardez de près les comptes qui donnent 20 à 40 millions euros au final à Bernard Tapie (Le Monde donne entre 30 et 50 millions nets), sans ce préjudice moral Tapie n’aurait rien eu. Ces deux observations mises côte à côte ont un effet éclairant : la nécessité d’une somme hors de proportion qu’autorise une notion vague et non quantifiable, non justifiable de façon mathématique de préjudice moral afin que Tapie touche de l’argent. L’estimation de cette somme est ici parfaitement le fait du prince. Ceci veut dire de façon incontestable et même pour ceux qui défendent Tapie que le préjudice économique, que moi je conteste avec vigueur, qui a été soldé par ce tribunal était inférieur aux dettes. Il devient alors évident que ce tribunal doit des explications à tous les Français à propos de ces 45 millions d’euros :

  1. Que justifie une somme si extravagante quand aucun préjudice moral n’a pu à ce jour permettre à qui que ce soit de toucher un montant si élevé ? Il faut rappeler que cette somme représente le Smic de 450 personnes pendant huit ans.
  2. Pourquoi ce tribunal arbitral a-t-il offert à Tapie un préjudice moral alors que la thèse était la même que la plainte en diffamation contre le CL en 1994 et qui a été rejetée ? Pourquoi accorder un préjudice alors que la justice ne l’a pas accordé ?
  3. Pourquoi ce tribunal arbitral a-t-il offert un préjudice moral alors que lors de l’appel de 2006 qui donnait 185 millions d’euros à Tapie avait rejeté le préjudice moral, donc pour la seconde fois ?
  4. Pourquoi alors un tribunal arbitral alors que les tribunaux jugeant en droit ont rejeté par deux fois ce préjudice a-t-il contre ces avis antérieurs offert ce préjudice moral ? Quels sont les critères nouveaux qui ont permis cette décision en complète contradiction avec deux décisions judiciaires antérieures et constantes ?
  5. Et il y a ce tour de passe-passe qui ne laissera pas de nous interroger : Le préjudice moral de 45 millions d’euros que les juges arbitres ont reconnu à Bernard Tapie n’est pas soumis à l’impôt. Cependant, comme il a été affecté au groupe Bernard Tapie pour l’apurement du passif, par accord entre les parties au moment de la signature du compromis d’arbitrage, il subira la même fiscalité. (Le Monde) En effet, le préjudice moral ne peut évidemment pas être attribué aux liquidateurs de Tapie. Non seulement cela n’a pas de sens, mais c’est inopérant en droit. Comment peut-on faire passer cette somme d’un individu à une structure de liquidation, une somme qui est un préjudice moral intitu personnae, sans bafouer le droit ? Et le fait que les deux parties soient d’accord pour l’intégrer prouve tout simplement que cette somme est indue. En effet, la seule démarche légale eût été de donner cette somme à Tapie et ensuite que le liquidateur par voie de justice l’eût réclamé pour la récupérer. De l’intégrer dans l’accord est un abus de droit qui passe par-dessus la légalité. On ne peut pas attribuer, même avec accord entre les parties, un préjudice moral, à une autre partie que celle qui en est légalement l’attributaire. Du reste, il n’y a qu’à se reporter à l’affaire de Carlito et Carlita avec la compagnie d’aviation. Les dommages et intérêts pour atteinte à l’image du couple magique n’ont pas été donnés directement par le tribunal, mais bien par les époux, individuellement, eux-mêmes à des œuvres. Ce point de droit aurait dû permettre de casser le jugement.
  6. S’il est difficile de juger a priori un préjudice moral il est beaucoup plus facile a posteriori d’en juger l’effet, car il suffit de le constater et en quatorze ans on en a eu le temps. On peut distinguer deux choses : un préjudice qui empêcherait Tapie de retrouver une activité de dirigeant. Or de ce fait ce sont les faillites et l’interdiction de gérer, les fraudes fiscales, les fraudes douanières qui ont empêché Tapie de gérer quelque entreprise qui soit, et en rien un pseudo-préjudice moral. Par ailleurs, Messier qui a été traîné dans la boue par Vivendi a pu sans coup férir créer son cabinet de conseil international. Cet argument ne tient pas la route une seconde. Ce qui l’a empêché c’est la loi, la déchéance des droits de gestion de Tapie et l’impossibilité financière car ruiné, non par le CL, mais par ses fraudes et ses faillites, mais non la vente d’Adidas qui, il faut le rappeler, lui a rapporté 30 millions d’euros. Le second aspect de ce préjudice moral serait son image abîmée. Or, lors de l’émission C Dans l’air, l’avocat de Bernard Tapie a répété à plusieurs reprises que Tapie avait une extraordinaire bonne image auprès des Français. Où serait donc ce préjudice dans ce cas si son image est bonne ? Une affaire qui vous ramène une image resplendissante c’est le contraire d’un préjudice, on appelle cela un bonus. Mais il y a des faits simples et concrets, sus de tous qui prouvent de façon éclatante que c’est une vaste fumisterie. Il faudra nous expliquer comment une image dégradée permet de faire du cinéma, de la télévision, de la radio et du théâtre et ce de façon suffisante pour toucher des cachets élevés. Ce fait que tout le monde peut constater est un démenti formel de la dégradation de l’image de Tapie. Donc il paraît extraordinaire au vu de ceci d’accorder a posteriori un préjudice moral.
On ne peut que se poser la question de la probité de la décision de ce "tribunal" arbitral au seul regard de ce préjudice moral accordé si généreusement. Décision justifiée par Christine Lagarde car : "La grande majorité des consultations juridiques" faisaient état de "chances très faibles" de succès en cas de recours contre la sentence rendue le 7 juillet dans l’affaire Adidas, a[-t-elle] affirmé (Le Nouvel Obs). Un argument qui trompe car il n’est pas aussi manichéen. C’est le pur argument sarkozyake. En effet, il ne s’agissait pas seulement du tout ou rien, mais entre 185 millions et rien, c’est-à-dire que toute somme inférieure frais compris à 185 millions était gagnante pour le CDR. Et donc évidemment alors que le résultat lui est de 400 millions, toute somme frais compris inférieure à ces 400 millions était gagnante pour le contribuable. Ce raisonnement ne tient pas, car dans tous les jugements antérieurs Tapie n’a jamais obtenu ces fameux 45 millions. Par évidence cette somme rejetée par deux fois ne serait jamais apparue. Et donc entre le résultat du tribunal arbitral et celui de la justice il y a 45 millions d’euros et je doute, puisqu’en quatorze ans il y a eu 8 millions et non 10 millions d’honoraires, il y en eut 45 pour finir l’aventure judiciaire. Passons sur l’argument d’autorité que la majorité des experts juridiques ne donnait pas de chance de gagner, quand Eva Joly, juge financière et qui connaît le dossier Tapie pour l’avoir instruit, dit le contraire. Ceci prouve qu’il y a connivence niée par cet autre argument massue déniant toute collusion : « Est-ce que j’ai une tête à être copine avec Tapie ?  » Au moins autant qu’une tête à accepter un directeur de cabinet qui a fraudé pour 660 000 euros le fisc, autant qu’à être copine et ministre du Kaiser Sarkoccoco.

Il est sûr que cela ne plaît pas à tout le monde :
François Bayrou, le président du Mouvement démocrate, y voit ainsi "la preuve que c’est une décision d’Etat qui a permis ce scénario sans précédent : on va prendre dans la poche des contribuables français plusieurs centaines de millions d’euros qui vont permettre à M. Tapie de racheter toutes les dettes qu’il a accumulées au long de sa vie et de devenir un homme riche à la tête d’un patrimoine de plusieurs dizaines de millions d’euros".

Complice

"C’est une décision qui n’a aucun précédent", a insisté François Bayrou. "Il a fallu que cette décision soit prise au plus haut niveau de l’Etat et qu’elle traduise ainsi des ententes et des connivences de toute nature", a accusé le député dans une déclaration à l’AFP.
"Jusqu’à maintenant, dans la République, l’Etat défendait le contribuable et les règles de droit. Maintenant, il se fait le complice et le protecteur de ceux qui n’ont cessé de jouer avec les règles élémentaires du droit", selon lui.
(Le Nouvel Obs)

"Copinage d’Etat"

Du côté du Parti socialiste, Jean-Marc Ayrault, le président du groupe PS à l’Assemblée nationale, fustige "le copinage d’Etat". "En pleine crise du pouvoir d’achat, les contribuables français seront ’ravis’ d’apprendre que le gouvernement accepte sans barguigner de renflouer M. Bernard Tapie de 400 millions d’euros", écrit le député dans un communiqué.

On attend la prise de position depuis quinze jours du Nouveau Centre, le parti libre et indépendant. Comme on s’étonnera - ou plutôt on ne s’en étonnera pas - de la virulence de la défense de Tapie par le parti sous la coupe du Kondukator, l’UMP (Universal Money Profit).

Personne qui est un tant soit peu honnête ne peut pas ne pas s’interroger sur le fait de l’existence de ce préjudice déjugé par deux fois et sur son hallucinant montant.

Moyenne des avis sur cet article :  4.49/5   (267 votes)




Réagissez à l'article

233 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 juillet 2008 11:06

    z’ avez pas vu comme il fait beau dehors , au lieu de toujours regarder ce qui est pas beau dedans ?

    Pour la énième fois le soleil est tout la-haut , il fait les nanas jolies , on a des glaces au citron pour les garçons , allez faire une ballades avec l’ article de Gül , ça vous remboursera pas lyonnaisement , mais vous montera peut-être un peu le moral .

    Etre aux abois de tous ceux ( et ils sont nombreux ) qui vous plaisent pas , est contre-indiqué par l’ académie de médecine ...


    • Saï 29 juillet 2008 11:15

      Pas mieux, cap’tain. Même à Lyon il fait beau aujourd’hui, et tout bon médecin déconseillera l’utilisation excessive d’Internet par ce beau climat estival propice à un doux apéro sur nos terrasses ensoleillées qui s’en foutent elles, de la LCL, de Bernard Tapie et de Sarkozy.

      Tant d’énergie à s’aigrir ça me rendrait presque triste.


    • Rage Rage 29 juillet 2008 16:17

      Une décision de "justi-quoi ?"
      3 mecs autour d’une table pour traiter d’une telle affaire avant un 14 juillet ?
      400 millions d’euros tout compris sans parler des 300K€ pour chacun des 3 brigands ci-dessus ?

      Une République bananière vous avez dit ?

      Mais non, n’oubliez pas qu’en supprimant des fonctionnaires, des vieux, des médicaments et autres vous pourrez compenser - tout juste- le prix de cette affaire.

      400 M d’Euros c’est juste 1000 smicards au boulot pendant 30 ans.


    • Traroth Traroth 29 juillet 2008 16:23

      C’est sûr que j’aimais mieux quand Tapie disait "si on considère que Le Pen est un salaud, alors les gens qui votent pour lui sont des salauds". Il y avait là un franc-parler qui changeait de l’énarque moyen, même si quand on a dit ça, on n’a rien résolu. Et maintenant, il soutient Sarkozy, autre salaud, c’est sûr qu’il y a là comme un reniement, même s’il est évident que Tapie n’a jamais été un homme de principe.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 juillet 2008 17:38

      Ils vous arrangent bien tous ces salauds , hein ?


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 juillet 2008 17:46

      Le plus rigolo , dans cinquante ans il s’ en parlera encore de cette décision , pendant que de ce temps là Tapie va se mettre au vert et dans son jaccuzzi va peut-être lire toutes cette litérrature écrite avec des mots de discours toujours , en grignottant des toasts au caviar et/ou au foie gras buvant des Dom Pérignon dont les bulles un peu ramolies font pschittttt .....


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 juillet 2008 18:16

      Z’ avez-vu Saï , c ’est pas un avis différent qu’ il faut exprimer ici , la force de la majorité ici c ’est le doigt moinsseur ..... pourvou qué sa douré .... pourtant quelle chaleur ....


    • claude claude 29 juillet 2008 22:07

      aux moinsseurs du capitaine,

      1. vous n’avez pas compris qu’il plaisantait
      2. vous n’avez pas compris qu’il plaisantait
      3. vous n’avez pas compris qu’il plaisantait
      4. qu’il était dans la ligne du billet d’imhotep !
      il faut de temps en temps avoir de l’humour et accepeter que d’autres posteurs n’aient pas la même opinion que vous !

      si elle est exprimée avec courtoisie, c’est le début d’un débat !

      (je sens que ce post ne va pas plaire !)

    • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 juillet 2008 22:13

      Chère Claude je vous fais un gros calin là ...elle est chouette votre vie ...


    • pyralene 29 juillet 2008 22:22

      pomme de reinette et pomme d’api
      tapi tapis rouge
      pomme de reinette et pomme d’api
      tapis tapis gris......


    • claude claude 29 juillet 2008 22:27

      merci capitaine !

      bonne soirée ! smiley


    • Traroth Traroth 29 juillet 2008 23:45

      En fait, non, je me passerais aisément de ces salauds, en réalité.


    • Mr.K (generation-volée) generation-volée 30 juillet 2008 17:22

      Claude ,

      Haddock apprecie surement (comme vous ) ça plaisanterie mais certains prenne le sujet a coeur ou tout simplement n’aprecient pas la condescendance dont il fait preuve .
      je suis venu sur agoravox pensant y trouver des debats intelligents et sereins et j’y est trouver "Lerma & Co" , des commentaires inutiles et des arguments rarement etayés. La question posé pour le "moinssage" ou le plussage est : "commentaire constructif ? "

      Dans ce cas precis , non les messages de haddock ne sont pas constructifs , aucune pertinence et souvent de la vulgarité. "Je moinsse"
      De maniere generale je pense qu’il faut "moinsser" ceux qui repondent de la meme façon quelque soit leurs "idées" et "plusser" la pertinence de ceux qui sont ideologiquement tres differents , quand le commentaire est bien construit.

      Moi-meme je me moinsse quand je reagis avec passion , il faut rester humain , nous ne sommes pas tous des sages.




    • just_a_life just_a_life 29 juillet 2008 11:15

      je suis ecoeuré de ce gouvernement ......la justice ....pfff...pareil.
      La France ce meure pour nous ,il est temps d’y remedier et montrer que l’ont a pas peur de les virer a coups de pompe dans le cul et surtout les foutres au RMI ......


      • Traroth Traroth 29 juillet 2008 17:36

        Là, vous m’intéressez. Vous vous revendiquez donc clairement à droite. J’aimerais bien savoir ce que vous voulez dire par là précisément et pourquoi ça vous plaît tant.


      • Eve 29 juillet 2008 19:16

        D’après Carla, être de droite = conservateur et inculte.


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 juillet 2008 19:19

        Adam ,

        Alors que la gauche c ’est le contraire ...


      • Traroth Traroth 29 juillet 2008 20:47

        Tu comprends mal ma question et je te soupçonne de le faire exprès. Elle appelait une réponse simple, mais tu as choisi "je t’emmerde". Il est visiblement très facile d’arriver à tes limites intellectuelles. Je vais interpréter ta question stupidement tendancieuse comme "pourquoi être de gauche ?" et y répondre.

        Etre de gauche, c’est défendre des valeurs de partage, de liberté, de démocratie, de paix et de solidarité, placer l’être humain et son bonheur au centre du jeu politique, vouloir son propre bien, mais pas au détriment des autres. Pour moi, par opposition, la droite, c’est la défense du chacun pour soi, je marche sur la gueule des autres si ça me permets d’atteindre mes buts, et s’il crève, tant pis pour lui.
        Etre de gauche, ce n’est pas de défendre le PS, le PCF, la LCR ou la Fédération Anarchiste à tout prix. Ces organisations ne sont que des instruments, et ne doivent être défendu que tant qu’ils servent à avancer dans la direction que je viens de décrire. Le PS, par exemple, a clairement cessé de lutter pour des valeurs qui pour moi sont de gauche. Chez eux, dans leur comportement comme dans leur doctrine politique, c’est "chacun pour sa gueule", exactement comme à l’UMP. Je ne vois donc aucune raison de le défendre ou d’assumer ses choix.

        A vous, maintenant...


      • doctor feelgood doctor feelgood 29 juillet 2008 21:44

        Calmos,
        On a bien compris que Na-Bo-Sarkozizi est votre vénéré maître....

        Mon pov Calmos, vous souffrez d’une "Sarkosite purulente aigüe".  Ce mal qui vous ronge devrait encore durer 4 ans, apres vous serait guerit de cette vilaine maladie pour au moins deux quinquennats.


        Il ressort egalement, d’apres vos posts qui polluent regulierement ce site que, vous souffrez egalement de Segolenomania (phobie de ladite dame). En effet, a de nombreuses reprises, on peut lire : "Ste Segolene de la compassion"... Là concernant la guerison, je vois pas trop... Car dans 5 ans vos crises risquent de redoubler en intensité !


        Au fait a part ex-rugbyman edente en Marcel bleu, c’est quoi votre job ?



        En conclusion je n’aurais que cette triste et deja celebre phrase de votre guide a votre endroit : Kass toa pov kon de Calmos !!!


      • doctor feelgood doctor feelgood 29 juillet 2008 21:53

        Dans ce gouvernement de ripoux, ils sont presque tous avocats ou l’ont été... Même Lagarde !!!

        Alors, les lois, la justice, le droit, l’entubage, c’est leur domaine de prédilection.

        Mme soleil prévoit  de septembre noir !!!


      • Boscaca 29 juillet 2008 22:46

        Calmos ta fortune s’élève à combien ???
        Non parce que si tu est de droite sans être riche t’es vraiment le roi des con !


      • Traroth Traroth 29 juillet 2008 23:14

        J’ajouterais que le libéralisme est une splendide illustration de ce "chacun pôur soi" si cher à la droite : chacun est libre de créer son entreprise, et si chaque entrepreneur s’applique bien comme il faut à massacrer ses concurrents, à préssurer ses fournisseurs et à exploiter ses salariés au maximum, par un effet de billard à 200 bandes, il se produira une espèce d’effet magique d’equilibre qui fera que tout le monde sera heureux...
        Ca a l’air débile quand on le dit comme ça, mais les libéraux, les friedmaniens en particulier, affirment que c’est vraiment comme ça et que
        Un exemple où ça se serait vraiment produit ? Ben c’est pas faute d’avoir essayé aux quatre coins de la planète, mais d’habitude les pauvres finissent par devoir manger de l’herbe pour survivre, comme en Argentine en 2000. Et les enfants ont souvent des gros ventres, aussi. Ca laisse songeur quand à l’avenir de la France. Le système communiste a été condamné pour des échecs beaucoup moins flagrants, économiquement parlant (mais comme ce sont ceux qui prônent ce système qui décident des critères de réussite, ça biaise un chouia le jeu. Ils ont choisi comme critère "faut que ça rapporte un max à nos potes". Dans ce sens, c’est une pleine réussite. Mais si on prend un critère un peu plus objectif, comme "est-ce que le système permet au plus grand nombre de vivre correctement ?", là, TOUS les essais de libéralisme ont été des échecs patents. Ben ouais, quoi vous, je ne sais pas, mais personnellement, si j’en arrive un jour à devoir manger de l’herbe, j’aurais du mal à penser que je vis correctement...)


      • Traroth Traroth 29 juillet 2008 23:41

        J’attends toujours que tu me convainques de voter à droite.. smiley
        Si c’est tellement super, la droite, il doit bien y avoir un ou deux arguments à exposer, non ?


      • Traroth Traroth 30 juillet 2008 00:50

        Comme c’est commode.
        Si tu ne veux pas débattre, on peut se demander ce que tu fous ici au juste. En tout cas, merci de démontrer ta nullité de manière aussi éclatante.


      • Onegus onegus 30 juillet 2008 01:10

         

        > La honte a un prix  : 45 millions d’euros

        par Eve (IP:xxx.x12.176.195) le 29 juillet 2008 à 19H16 


        D’après Carla, être de droite = conservateur et inculte.

        Réagir à l’article | Réagir au commentaire |  SIGNALER UN ABUS |

        Lien permanent

        commentaire constructif ?   3 


        > La honte a un prix  : 45 millions d’euros


        par rocla (haddock) (IP:xxx.x51.224.87) le 29 juillet 2008 à 19H19 


        Adam , 


        Alors que la gauche c ’est le contraire ...

        Réagir à l’article | Réagir au commentaire |  SIGNALER UN ABUS |

        Lien permanent

        commentaire constructif ?   -3 

         

        La canaillerie n’est ni de gauche ni de droite, elle n’a ni couleur ni morale ni valeurs, son "ouverture" est une ouverture aux canailles de tous bords. Dommage pour la France, mais c’est elle qui est aujourd’hui au pouvoir. Mitterand et Chirac pouvaient être retords et avoir une morale à géométrie plus que variable, mais ils conservaient encore un certain nombre de principes. Sarkozy et son clan n’en ont aucun.


      • Traroth Traroth 30 juillet 2008 01:22

        Je n’approuve pas totalement. La gauche trahi ses principes, quand elle agit de la sorte. D’ailleurs, peu nombreux sont ceux qui considèrent encore Mitterrand comme étant de gauche de nos jours. La droite ne fait que suivre ses propres principes. La droite, c’est exactement ce qu’on voit actuellement, alors que la gauche, c’est autre chose que Mitterrand.


      • Traroth Traroth 30 juillet 2008 01:47

        Pour encore en rajouter sur le libéralisme, les libéraux me font penser à ces physiciens spécialistes des particules qui postulent que, en théorie, telle particule doit exister, mais qu’on ne peut pas l’observer (les gravitons, par exemple). Les libéraux postulent, un peu dans le même ordre d’idée, que la régulation des marchés doit exister, mais on n’a jamais pu l’observer.
        Mais en fait, je crois que ma comparaison n’est pas pertinente, à la reflexion. Les physiciens ont une réelle chance d’observer un graviton, un jour, eux !


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 juillet 2008 07:39

        Quand Chirac était aux affaires tout le monde attendait la fin de son mandat pour le mettre à l’ ombre , je suggère que les présidents de la république exercent directement depuis la maison d’ arrêt de Fresnes .Ca freinerait le chagrin des dépités .

        Z’ avez-vu , Adidas délocalise depuis la Chine vers l’ Inde et vers le Viet-nam .

        On va avoir des bassequettes aux nèms ...


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 30 juillet 2008 07:46


        la différence entre la droite et la gauche  ?

        à droite on est un peu voyou

        à gauche on fait semblant d’ être honnête


      • Traroth Traroth 30 juillet 2008 10:35

        Des baskets aux nems ! Excellente, celle-là. Ca doit bien faire rire aussi, du côté de Herzogenaurach, en Allemagne, où tout le monde va bientôt pointer au chômage...


      • JPL 31 juillet 2008 22:16

        Calmos

        Votre espritr partisan pavlovien est fatigant à la longue, euphémisme

        A droite ....ils paient leur personnel.....heureusement pour toi

        Ben voyons, parce que comme chacun sait il n’y a jamais eu de scandales de ce type à droite, c’est bien connu....
        D’ailleurs à droite ce ne sont que des gens honnêtes, impeccables, qui agissent et qui paient leurs impôts
        A gauche ce sont des menteurs, qui paient l’ISF en se cachant et ne font que parler

        C’est bien connu et le monde se résume à ça.
        Comme voitre cerveau se résume à un neurone...


      • JPL 31 juillet 2008 22:24

        si être un peu voyou c’est filer 400 millions d’euros (dans les 2,5 milliards de francs) à un soutien politique, qu’est-ce que ça serait en étant vraiment voyou...


      • Vincent Perrier-Trudov Vincent Perrier-Trudov 29 juillet 2008 11:35

        Je suis content que vous vous intéressiez, Imhotep, au Nouveau Centre. Si vous le souhaitez, nous pouvons vous accueillir dans nos rangs.

        Car, s’il y a bien un parti politique qui compte dans ses rangs des adversaires acharnés de cette procédure d’arbitrage entre l’Etat et Bernard Tapie, c’est bien nous.

        Charles de Courson, Trésorier du Nouveau Centre, est notre spécialiste des finances publiques. Outre qu’il milite sans relâche pour le plafonnement global des niches fiscales, il s’est également démené pour que Bernard Tapie soit jugé par les juridictions normales.

        Bernard Tapie le dit même dans une interview datée du 28 juillet dans Le Parisien : "Charles-Amédée de Courson mène depuis des années une croisade obsessionnelle contre moi".

        Voudriez-vous un meilleur communiqué de presse que celui-là ?

        Voyez-vous, la différence entre ceux qui parlent, et ceux qui agissent, c’est que ceux qui agissent n’ont pas besoin de faire du tapage : leurs actes parlent pour eux.


        • maggie maggie 29 juillet 2008 12:58

          Le "nouveau centre" ? Vous faites allusion à ce parti fantoche aux ordres de l’UMP ?


        • Vincent Perrier-Trudov Vincent Perrier-Trudov 29 juillet 2008 13:13

          Le Nouveau Centre.

          Vous parlez de "parti fantoche". Moi, ce que je connais dans la majorité présidentielle, en plus de l’UMP, ce sont des partis affiliés à l’UMP et des partis qui ne sont pas affiliés à l’UMP.

          Dans le premier cas, ces partis reçoivent leur financement public par redistribution d’une part du financement de l’UMP. Dans ce cas de figure, il y a par exemple le Parti Radical Valoisien, le Forum des Républicains Sociaux,...

          Dans le second cas, ce n’est pas difficile, il n’y a qu’un seul parti de la majorité présidentielle qui ne reçoive pas de financement public par redistribution de l’UMP. C’est nous, le Nouveau Centre.

          Maintenant, cela vous plaît, cela ne vous plaît pas, ce n’est pas bien grave. Ce qui est plus étonnant, c’est que vous restez totalement silencieux sur le fond de la question.

          Celui par qui Bernard Tapie se dit "poursuivi", ce n’est pas un donneur de leçons du Modem - Modem qui héberge d’ailleurs Peyrelevade, dont le rôle dans les affaires du Crédit Lyonnais est étrangement passé sous silence, ou un amnésique du PS - qui oublie qu’il y a quelques années, ils étaient tous à plat ventre devant lui.

          Celui par qui Bernard Tapie se dit "poursuivi", c’est Charles de Courson, député Nouveau Centre de la Marne.

          Alors je le redis, la différence entre ceux qui parlent et ceux qui agissent, c’est que ceux qui agissent n’ont pas besoin de faire du tapage, leurs actes parlent pour eux.


        • Imhotep Imhotep 29 juillet 2008 14:12

           Evitez de parler des choses qui fâchent. Le financement du NC est à proprement scandaleux. Le NC a essayé de faire passer une moi rétroactive car ils n’avaient pas eu assez de voix pour obtenir le financement public attendu, alors ils sont allés s’associer en Polynésie avec un groupuscule locale afin de bénéficier d’une loi inique car inégalitaire qui leur a permis de se financer. Donc de ce côté-là votre parti est fort bien sarkozyaque.

          La démarche serait "légale", selon Philip Schyle, le président du Fetia Api, petit parti polynésien coincé entre les formations de Gaston Flosse et d’Oscar Temaru, qui a signé cette semaine une convention avec le Nouveau Centre.

          En fait, les textes du financement public des partis politiques permettent aux formations d’outre-mer de recevoir une aide dès qu’elles ont présenté un candidat aux législatives. En métropole, des candidats dans 50 circonscriptions sont requis au minimum pour qu’un parti bénéficie ensuite des 45.000 euros annuels durant la mandature pour chaque député élu.

          Le Fetia Api n’a récolté qu’un peu plus de 1.000 voix au total dans les deux circonscriptions polynésiennes (1,11% des suffrages exprimés) en juin dernier. Mais selon Philip Schyle, il suffit que les 21 députés du Nouveau Centre "signalent leur rattachement au Fetia Api auprès de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques" pour que plus de 900.000 euros tombent annuellement dans les caisses de son parti à Tahiti.

          Donc avec 1 000 voix et 1,1 % des voix le NC obtient 900 000 €. On comprend pourquoi ils se taisent pour Tapie. Rien que ce financement vous discrédite à jamais en ce qui concerne toute affaire financière, toute honnêteté.

          Ensuite on attend toujours une réaction officielle :
          de Courson
          du NC par la voix au choix d : e son président Morin, du président du groupe parlementaire Sauvadet, par son porte parole Jean-Christophe Lagarde à propos de cette affaire des 45 millions de préjudice moral. A ce jour à ma connaissance le NC est muet comme une carpe.


        • Vincent Perrier-Trudov Vincent Perrier-Trudov 29 juillet 2008 15:25

          Imhotep, en l’occurence, c’est vous qui vous discréditez par de tels propos :

          Dans une circonscription de député, il y a 100.000 habitants. Le groupe Nouveau Centre compte 24 députés, dont Charles de Courson (Nouveau Centre).

          Et vous voulez faire croire que nous touchons 900.000 euros pour nos 24 députés avec seulement 1.000 voix ? (à comparer aux 5.000.000€ du Modem qui n’a que 2 députés). Vous êtes de ce point de vue là malhonnête.

          Encore une fois, je vais devoir le réécrire pour que vous puissiez bien le lire :

          Bernard Tapie, dans une interview datée du 28 juillet dans Le Parisien affirme : "Charles-Amédée de Courson mène depuis des années une croisade obsessionnelle contre moi".

          Que vous le vouliez ou non, une déclaration comme celle-là, cela vaut tous les communiqués de presse du monde...


        • sisyphe sisyphe 29 juillet 2008 15:46

          Vous voulez bien arrêter de nous gonfler avec votre propagande systématique pour le pseudo nouveau-centre", qui n’est qu’un faux-nez de ralliés à Sarkozy, pour partager une part du gâteau ?
          Je vous mêts au défi de me citer UNE SEULE LOI ou mesure initiée par le nouveau-centre, qui aurait été votée par la majorité, et UNE SEULE FOIS où le (sic) nouveau-centre aurait voté contre une loi proposée par le gouvernement ou par Sarkozy, ou par l’UMP.

          Alors, ça va : arrêtez de prendre les lecteurs pour des imbéciles : merci.


        • Vincent Perrier-Trudov Vincent Perrier-Trudov 29 juillet 2008 15:47

          Je rajouterai également, que votre acharnement à ce que le Nouveau Centre ne bénéficie pas de financement public ne trouve sa source que dans la peur que vous avez que nous exprimions notre différence.

          Oui, il y a une place pour des centristes dans la majorité présidentielle, qui peuvent s’allier sans s’aliéner.

          Oui, c’est beaucoup plus constructif et productif d’accepter de négocier pour agir, que de s’agiter dans le vide.

          Alors bien sûr, il faut savoir faire preuve d’humilité. On n’est pas majoritaire à nous tous seuls, donc on n’arrivera pas à faire passer tous les projets que l’on souhaite faire passer. Mais au moins, ce qu’on fait passer, ce sera toujours cela de fait.

          Alors bien sûr, c’est peut-être moins médiatique, c’est peut-être moins flamboyant, mais au moins, ce n’est pas du vent. C’est du concret. Cela s’inscrit dans la durée.

          Et d’ailleurs, c’est bien de ce concret et de cette durée dont se plaint Bernard Tapie à propos de Charles de Courson, quand il dit qu’il le poursuit "de manière obsessionnelle"...

          Pour Tapie, le danger venait de Courson, pas de Bayrou. Bayrou, pour Tapie, c’est juste un de plus qui lui casse du sucre sur le dos, mobilisant les médias à grands renforts d’indignation théâtrale.

          Courson, c’est celui qui s’est battu jusqu’au bout pour qu’il soit jugé devant les tribunaux judiciaires, et ça lui faisait nettement plus peur...


        • Vincent Perrier-Trudov Vincent Perrier-Trudov 29 juillet 2008 15:54

          @ Sysiphe,

          Qu’il y a-t-il de si offusquant de défendre ses idées ? En dehors du fait qu’elles sont différentes des vôtres, doivent-elles être taxées de "propagande" ?

          Non.

          Alors ne vous fatiguez pas trop à me demander de me taire, je continuerai à défendre mes idées. Et si au lieu de me jeter la pierre, vous défendiez les vôtres, peut-être pourrions-nous avoir un débat...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès