• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La lutte contre Daesh passe par Notre-Dame-des-Landes

La lutte contre Daesh passe par Notre-Dame-des-Landes

JPEG

     Rien de plus déprimant que ces jeunes qui partent faire des monstruosités avec l’armée islamique ! Heureusement, à l’opposé, dans un petit coin de l’ouest français, un village d’irréductibles gaulois s’oppose encore et toujours à l’envahisseur, et nous redonne espoir en l’avenir..

JPEGCe sont souvent des jeunes gens passionnés, utilisant des moyens pacifiques pour défendre une cause locale, mais tout autant universelle : Celle de l’environnement de plus en plus menacé, et mis sous la coupe des lobby économiques !

        Notre Dame-des-Landes  : « Un village français à l’heure de l’occupation ? » N’y aurait-il pas matière à nous refaire une belle série TV ? Voilà plusieurs années que l’opposition au projet d’aéroport dit « du grand ouest » en dehors de ce qu’il représente, est une plate-forme d’engagement et d’expérimentations, pour un monde nouveau, tel qu’on espérait qu’il soit défini et surtout encouragé lors de cette fameuse Cop 21 ! Malheureusement, sur le terrain, au delà des grands discours interpellant l’humanité, et surtout l’électeur, il est bien difficile de trouver des éléments probants de changement de cap !

       25 minutes de pathos, dans ce discours de clôture, où le mot « accord » est décliné 15 fois, celui de « climat  » 5 fois ; mais on entendra pas une seule fois le mot « environnement » sortir de la bouche de notre président…. Un mot qui semble tabou !

       C’est curieux tout de même, cette schizophrénie, cette façon de concevoir une solution pour le climat, sans avoir les pieds sur notre terre surexploitée, en brassant du carbone comme à un inhalateur à chaque respiration. Cela donne une impression de flottement, de ballon gonflé à l’hélium faisant des figures, et tentant d’imposer le garde à vous. http://bit.ly/1RlrRWi

 EJPEG Extrait  : « Mesdames et Messieurs, le combat pour le climat participe d’une lutte, d’une lutte engagée depuis des siècles, des décennies pour la dignité humaine, une lutte pour l’égalité, une lutte pour les droits fondamentaux….. Nous entrons dans l’ère du bas carbone. C’est un mouvement puissant et irréversible !  »

 CRITIQUE : L’extension du trafic aérien, tel que l’envisage l’implantation de cet aéroport de N-D-d-L est en totale contradiction avec cette déclaration lénifiante. Les avions ont l’impact le plus élevé des moyens de transports, et les traînées ont une action certaine sur le réchauffement et sur l’obscurcissement planétaire http://bit.ly/1Pa0wSm.

     S’il est utopique de vouloir faire disparaître le fret et le transport des passagers par les airs, leur diminution d’une façon raisonnée serait le moindre des objectifs. Il existe pour le tourisme d’autres alternatives de déplacements. Mais rien que la stabilisation du transport, objectif bien faible, rendrait déjà caduque l’implantation de nouveaux aéroports. Notons que la France est déjà championne d’Europe quand à leur nombre, et que les projections les plus optimistes des experts sont loin de corroborer celles des politiques et des commerciaux !

      De tous temps, même avant que les avions ne volent, ces gens se sont sentis pousser des ailes, dès que les lobbies les encourageaient. C’est ainsi qu’ils prennent leur envol en agitant les bras au dessus des électeurs. On appellera ça : « L’aménagement du territoire ! » Véritable piste d’aérodrome pour gros porteurs ministériels. 

      Sans vouloir gâcher ce petit raout de clôture, c’aurait été bien de voir arriver un écologiste, assorti au vert des tapis d’honneur, pour remettre un peu les choses en perspective. Car tout se tient en ce monde : La terre, les eaux et le ciel. On ne peut parler du carbone et de l’effet de serre, que si l’on se fait comptable de nos actes, de nos projets, déjà au niveau national.

JPEG Comme on dit en clair, «  Déjà s’occuper de son pré carré avant de faire la morale aux autres  ! »

      On ne peut plier les lois de la physique, comme celles de l’économie, avec des tours de prestidigitateurs ! « La loi de la pesanteur est dure, mais c’est la loi  » comme disait Brassens ! »

       Une chose est sûre, nous ne travaillons pas pour la terre ! Elle s’en fout de nous la terre ! Une fois les parasites qui s’agitent à sa surface disparus, elle continuera son bonhomme de chemin. Nous travaillons simplement pour tenter de sauver notre peau ! La terre ne nous remerciera pas de nos efforts. Et nous ne trompons que nous mêmes, en construisant des sophismes, en prenant des postures de gribouille ! Il aurait fallu laisser au moins s’exprimer ceux qui avaient des éléments de discours pertinents, et du cœur, de la sève et une passion qui n’est pas inféodée à leurs intérêts personnels, à un plan de carrière !

      En clair, ceux qui ont des bottes aux pieds, un ciré sur le dos ! Je veux parler des paysans de Notre Dame-des-Landes par exemple, et de ceux qui ont adhéré à leur cause. Ca s’appelle l’écologie, le plus vieux truc du monde, que certains font semblant de découvrir.

 Des écologistes, c’est vrai, beaucoup avaient été muselés, assignés à résidence, en vertu de l’exploitation honteuse de la loi d’urgence, dénaturée, sortie de son cadre.

     On s’étaient crus revenus aux méthodes et aux hommes de la quatrième république, mais nous voici maintenant redescendus au deuxième sous-sol, sous le second empire ! Napoléon trois, ce faux mou, bonhomme et matois, étranglait la liberté d’expression, affectant des bons airs de ce bibendum Michelin qui ne manque jamais d’air.

       Quand y aura-t-il un Victor Hugo pour s’expatrier à Jersey, crier de là bas à la tartuferie ? Nos intellectuels ne sont ils que des intermittents du spectacle eux aussi, ayant peur de perdre leurs privilèges ?

      Faut-il refaire l’historique du projet d’aéroport ! En dehors des écologistes dont on dénature le discours, en les taxant de rêveurs, de rétrogrades, de multiples associations, personnalités de tous bords se sont opposées, et continuent de s’opposer à cette ineptie. http://bit.ly/1kCKKqW ( un projet de 1967 pour répondre aux défis de notre temps)

       JPEG Le site visé par le projet d’aéroport, c’est une zone de bocage très préservée, l’une des dernières zones humides du département, à proximité des portes de Nantes, à double tête de bassin versant.

      Qui pouvait imaginer, avec la montée drastique des normes, et le regard de l’Europe, nouvelle puissance tutélaire, qu’on pourrait s’attaquer à ce patrimoine, doublement protégé, par la loi, et la cohérence ? En d’autres temps, Giscard avait choisi un des plus beaux sites maritimes de Bretagne, pour implanter au cap Sizun la centrale de Plogoff ! Peut-on admettre subir le même traumatisme que les vallées perdues ayant du jour au lendemain été changé en lac, par le biais d’un barrage qui scellait leur vie, ainsi que celle de leurs habitants. A ceci près que le flot de ciment frais coulant des bétonnières pour couvrir la surface réquisitionnée, est encore plus mortifère que l’eau qui recouvre une vallée.

 JPEG A titre de comparaison, Notre dame des landes, avec ces 1200 hectares, c’est trois fois la surface des eaux du barrage de Guerlédan. Mais je parle en surface, alors qu’il faut parler en volume. Les dégâts occasionnés par ce couvercle de stèle mortuaire ne sont simplement pas évaluables au niveau des conséquences humaines et environnementales. Las ! la déclaration d’utilité publique a été rendue publique en 2008. Dés lors, la machine s’emballe. Le conseil de communauté de communes d’Erdre et de Gesvres décide le 9 Juillet 2008 d’engager un recours en annulation de cette décision.

 JPEGA cette époque, ce sont les habitants du coin qui se mobilisent en premier lieu, pratiquement du copié collé, en rapport à la lutte du Larzac. A croire que l’histoire se mord la queue, en dépit de la valse des gouvernements. Droite-gauche, même cécité, même autoritarisme, sur fond de morgue et de mépris envers le petit, la vie en général.

      Les conclusions ont été écrites avant que les projets d’enquêtes soient faites. On se torchera des accords de Grenelle sur l’environnement ! Merde à la politique de protection des marais et des bassins versants, normalement protégés par des chartes européennes ! On trouvera dit-on, des compensations, des arrangements, autant dire des droits à polluer et à confisquer ! Le pouvoir, et surtout les industriels s’impatientent. On est prié de laisser avancer les tanks et les bulldozers, avant que des échéances électorales fâcheuses, ne pétrifient encore un peu plus les choses et les positions !

      On peut se demander si cet état d’urgence ne donne pas des ailes à certains, persuadés de profiter de l’occase, pour transformer leurs pions en dames, et saccager le bocage à grands bonds, d’une façon irréversible.

http://bit.ly/1R5csLB Ce lien wilkipédia présente les choses de façon impartiale

JPEG Décidé et imposé par quelques apparatchiks, tel Lionel Jospin, http://bit.ly/1ZIptMc le contrat de concession avec Vinci a été si bien ficelé, faisant payer les contribuables pour les travaux, et assurant une indemnité pharaonique aux actionnaires en cas d’annulation, qu’il est bien difficile pour les décideurs actuels de revenir en arrière ! http://bit.ly/1Uq0Mk5

       Qui sont ces juristes, ces fonctionnaires, ces élus !.. On ne peut que se poser des questions sur la compétence de certains ! A moins que cela ne relève du délit « d’escroquerie en bande organisée », comme on l’a vu dans l’affaire Tapie ? Comme dans les années 30, l’affairisme et les scandales à répétition, style « affaire Cahuzac » mine la confiance du peuple et fait la pelote des extrêmes, ouvrant la porte à toutes les interprétations.

        JPEGOn ne peut non plus s’empêcher de faire le parallèle avec l’aberration qui a été de laisser filer les autoroutes construits par l’état vers des groupes privés. A charge de ceux-ci d'empocher les bénéfices, après que le contribuable en eut financé la construction. Faut-il qu'ils aient la tête ailleurs, ou sont-ils atteints de démence sénile, pour brader le pouvoir régalien de l’état ?

        Face au boulonnage et à la rigidité de vieillards ne voulant pas se dédire, corsetés qu’ils sont par des intérêts d’argent, l’exemplarité des opposants au projet est tout aussi remarquable !

        Souplesse, ingéniosité, invention de nouvelles stratégies, mises en réseaux des zadistes avec d’autre opposants, travail en collaboration, création d’un journal. Toutes les dynamiques qui s’y déploient, travaillent en arborescences, et sont remarquablement innovantes.

        Tous ces jeunes militants représentent un espoir pour demain, une preuve qu’on peut mener à bien, par des moyens légaux, démocratiques, et pacifiques, en informant et en rassemblant les oppositions citoyennes, une alternative à la politique du bulldozer et du mépris.

JPEG Enfin, à une époque "d'état d'urgence" et de limitation de vitesse en tous genres, un peu triste, frileuse, traversée par des peurs plus ou moins légitimes, liées au terrorisme, aux menaces guerrières et au chômage récurrent, ce mouvement sent bon le printemps et la peinture fraîche. Qu’il vive, et s’épanouisse, car il peut jouer un rôle de ferment et dynamiser ceux qui se découragent, à force de voir les portes se fermer, de façon désespérante et répétitive.

       « Résister : Cette année, la France a retrouvé l’usage de ce mot chargé d’histoire » comme dit le journaliste du journal de 20 heures, le premier janvier sur la 2, en guise de préambule.

JPEG Il n’est pas sûr, me direz-vous, qu’il englobait les zadistes dans son discours. Sans doute, mais quand on parle d’esprit de résistance, on ne met pas les gens au garde à vous, on ne peut pas faire un tri sélectif !.... Un esprit parcourt le pays ! On défile, on brave les interdits, on proclame la liberté d'expression et le droit d'ironie et de jouissance. Le pouvoir tend de récupérer les foules, de se faire le chef d’orchestre de « la Marseillaise ».. A Notre Dame-des-Landes, il y a des braises sous la cendre, avec des gens qui soufflent dessus !

        Cela ne provoquera pas un feu mortifère et destructeur, comme celui des âmes damnés de Daesh, bien au contraire ! Il s’agit là du feu sacré, de l’esprit de vie et de générosité, ce quelque chose qu’on a connu, comme l’évoque le journaliste du JT, à d’autres moments de notre histoire.

         Ainsi, à l’heure où l’on vient nous régaler de légions d’honneur filées aux vedettes du monde politique et du show bizz, révélant là d’étranges rapports incestueux, il serait pertinent de se demander si les zadistes et les opposants courageux à ce projet mortifère, ne travaillent pas plus à l’intérêt commun que ces gens déjà gâtés à tous les étages, et ne couchant pas dans la boue d’un campement le soir !

         Mais à vrai dire, après avoir vu ce documentaire, "Notre-Dame-des-Landes, au cœur de la lutte"http://bit.ly/1JPSRqT,vous vient comme un doute : Peut-être bien qu’il fait plus chaud dans les bois de notre Dame, à dormir dans un duvet humide, en bonne compagnie, qu’au palais l’Elysée, en dépit de ses thermostats réglés sur la position « confort » et même « somnolence ».. 

          Nous parlons du sens des choses, de l’engagement communautaire, et de la générosité. Vous savez, cette bonne vraie chaleur humaine, le sens du sacré, ces valeurs dont on nous rabat à l’époque de Noël, mais qu’on oublie le 2 janvier, à l’ouverture de la bourse. Qui n’est pas ému, même sans être croyant, par cette histoire de résistance, de jeune couple se réfugiant dans une grotte, de rois mages et d’animaux recueillis tous autour du berceau d’un nouveau né ?….

 La puissance de la force, elle est là, bien plus que dans les armées de soudards lancées par le roi Hérode, et les compagnies de gardes mobiles.

            C’est pas que je veux faire pleurer dans les chaumières, mais le fait est ! Plus d’un homme a été ébranlé en se rendant dans la zad, comme naguère il a pu l’être en se rendant sur le plateau du Larzac, ou dans le village de Plogoff, par la qualité des gens…Est-ce innée, cette force tranquille, cette assurance ? Ou est-elle acquise par le bonheur d’être ensemble, de travailler pour une juste cause, de se dépasser, comme dans un camp de pionniers, affranchi de son petit ego comptable ?

           Tout à coup, vous êtes « hors de vous », médusé par la force prodigieuse du groupe, lui même investi d’une force qui le dépasse ! 

           Ils vous diront que c’est l’expérience de leur vie, qu’ils découvrent ce qu’ils ne soupçonnaient pas, en terme de camaraderie, d’intelligence et d’entraide. On se transcende, on ose, on apprend à toute allure : Agriculture, maraîchage, élevage, menuiserie, cuisine, élevage, journal, le tout sans but lucratif, se mettant au service de la cause commune. Zone A Défendre - Tritons crété-e-s contre béton armé

JPEG Beaucoup se sont trouvés des talents qu’ils n’auraient pas imaginé pouvoir développer ! C’est une vraie thérapie de groupe, qui ne coûte pas un rond à la sécu, qui n’entre pas dans le PIB, mais peut-être ça serait logique dans l’indice du bonheur !

         Loin des clichés entretenus par une presse aux ordres, zadistes et habitants du coin ont dépassés leur préjugés, et on développé ainsi tout un réseau de connivences, d’intelligence, de travail et d’entraides.

Documentaire : Notre drame des Landes (2015) http://bit.ly/1VwfXJL

  Bien sûr, comme on l’entend dans ce second reportage, les journalistes prennent souvent des risques quand, de retour au journal, ébranlés par leur expérience de terrain, ils osent écrire un papier intègre, sur ce qu’ils ont vu et entendu, en dépit des consignes, à l’envers du bourrage de crâne.

           Déjà les chroniqueurs de l’ouest américain, pouvaient difficilement faire d’autre choix que de soutenir l’effort pacificateur des « tuniques bleus », quand les régiments « civilisaient » les territoires indiens. « Les réserves » comme on disait….

JPEGLa Zad, C’est maintenant une réserve de 2000 hectares, aux portes de Nantes, devant laquelle ils faut montrer patte blanche. http://bit.ly/1muVA49 Un endroit où l’on a nommé les indiens qui s’y accrochent « Les zadistes ». C’est à dire les habitants de la zad ; appellation qui conviendra donc à la dizaine de paysans et à leurs vaches, continuant elles aussi à occuper les terrains. Car l’herbe est toujours aussi verte et belle, et sans doute encore plus qu’hier. Espérons qu’elle le sera davantage demain.

         Il suffit de le vouloir assez, et en assez grand nombre !

         Bien sûr, vous trouverez beaucoup de papiers indignes, tachant de décrédibiliser ce mouvement. Les médias sont parfois la solde du pouvoir, ont caricaturés les choses, et instruit une rumeur honteuse : Des zozos paresseux, atterrissant là par pure atavisme baba cool, afin de vivre d’expédients, vivraient là, plus ou moins sur le pays, comme une armée de cancrelats ! C’est le plus vieux procédé du monde : Salir ceux qu’on veut combattre.

        Les nazis ne faisaient pas autre chose pendant la guerre, pour représenter le maquisard, l’opposant courageux au totalitarisme, comme un terroriste ou un bandit, appelant les « honnêtes gens », à les dénoncer.

        Qui se souvient des résistants de la montagne du Vercors, et des utopies passionnés qui ont animé ces courageux .

JPEGCar là haut dans la montagne s’était construite une utopie : « La république du Vercors  » http://bit.ly/1kF5Pkq

         Jeune gens réfractaires, anciens des brigades internationales, et mêmes des opposants allemands, s’étaient mêlés aux résistants de la région. Témoin de la violence des combats, le hameau de Valchevrière, jamais reconstruit, interpelle maintenant les promeneur.

         Celui de « la vacherie », QG des opposants, situé dans le périmètre de Notre dame des landes, ou 200 zadistes furent blessés, en 2013, par les charges de brigades mobiles, n’a bien sûr rien à voir avec ces faits bruts, en dehors de sa toponymie troublante, mais partage pourtant certains points communs, au niveau de l’engagement, et de la défense de certaines valeurs.

         Ce sont des combats dont on ne revient jamais, qui formatent une nouvelle élite pour un pays, en dehors des circuits connus des bourgeois : ENA et sciences-po !

         D’autres citoyens admettent toujours que c’est perdu d’avance, qu’il faut se soumettre, que c’est une forme de sagesse, et de fil en aiguille deviennent collaborateurs.

JPEG Voici Jean Vincent Placé, qui, après avoir trouvé excellente l’idée de mettre certains écologistes en résidence surveillée, et tout aussi pertinent ce projet de déchéance de nationalité, émet l’idée démagogique d’un référendum sur la construction ou non de l'aéroport, comme si une si grave question pouvait être confiée aux manipulateurs et aux médias influents.

http://bit.ly/1OGjs En fait, dès qu’il y a une crise, on voit apparaître les mêmes fractures, les mêmes paroles de défense et de résignations chez certains : Ils argueront de l’évolution, de la modernité ! Rien d’autre que de piteuses justifications bancales à la lâcheté, pour ne pas parler des intérêts à courte vue, et des situations de confort promises.

 JPEG Tout le monde sait cela. Pas besoin d’avoir été maquignon pour savoir comment vendre une bête, ou cacher les défauts d’un projet par de belles promesses, et l’usage de la brosse à reluire pour d’autres. La valeur d’un homme ne s’apparente pas à son salaire, à sa représentation. Il est des esprits nobles et hauts, parfaitement anonymes, qui n’ont pas le souci de leur carrière, mais du sens de leur vie. Ils sortiront droits de ce combat, le meilleur des « services civiques », que le gouvernement prétend promouvoir, en oubliant les moyens, tout comme il le fait pour la formation.

         Esprit de révolte devant l’inadmissible, volonté de changer les choses, de refuser les diktats, de retrouver le sens de l’utopie, de se transcender en dehors des schémas mercantiles, et du cynisme ambiant.

 JPEGQuelqu’un au gouvernement aurait voulu lancer un programme de camp de jeunesse, avec un cahier des charges aussi exigeant qu’il ne s’y serait pas pris autrement !

        Ce qui est sûr et certain, c’est qu’aucun « zadiste » ne prendra la route de la Syrie. Ceci est un combat qui vous formate à un destin de vie, et non de mort !

        Il faudrait réfléchir, hors des phrases creuses de la conclusion de la Cop 21, déjà bafouée dans les intentions, aux conséquences de la montée vertigineuse des inégalités, du cynisme, de l’arrivisme à tout crin, et aux exemples dont il faudrait se servir pour empêcher certains de prendre les mauvais chemins.

         A ce titre, la zad de Notre-Dame-de-La-Lande, peut non seulement servir de terrain d’analyse, mais de début de reconquête des territoires perdus de la république !

        Dans ce beau discours si bien léché que notre président nous a fait, à l’issu de ce sommet de la Cop, l’une d’elle interpelle. Je lui emprunte, en le remerciant, car il me semble, en la complétant, qu’elle peut illustrer parfaitement le combat des militants de la zad : « Et plus tard lorsque l’on vous interrogera, lorsque l’on nous interrogera sur le sens de notre vie, sur l’accomplissement de nos actions, nous pourrons évoquer bien des faits, nous pourrons raconter bien des histoires, mais une reviendra… »

……Vous pourrez dire fièrement : « J’y étais  ! »

 _______________

 La prochaine manifestation a été avancé au 9 janvier, la procédure d’expulsion passant au tribunal le 13 janvier. Venez nombreux ! http://bit.ly/1Um8agpJPEG


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • sarcastelle 5 janvier 2016 11:55

    On assiste en effet à travers la France à diverses insurrections contre le principe démocratique, et favorisées par un pouvoir sans courage. 


    Je sais que je perds mon temps à chercher une adhésion électorale massive à mon écologie radicale ; eh bien je me rebelle dans le zadisme. 

    Mais c’est normal puisque j’ai raison et que le autres ont tort. 

    Mépris. 

    • Arthur S M de Sourcessure 5 janvier 2016 12:04

      @sarcastelle


      ZAD : zone à défendre ?

      « Une ZAD, c’est étrange. C’est un agrégat ponctuel de gens qui sont plus unis par ce qui les oppose à quelque chose que par ce qui les rassemble. »

       (Légalistes ou libertaires, la contestation à foison, Willy le devin et Pierre Benetti, Libération, 27 octobre 2014)

    • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 13:12

      @sarcastelle
      Je doute que tous les gens de notre pays aient bien compris les enjeux de ce qui se passe à notre dame des landes. Revient les mêmes aberrations administratives, les diktats misérables d’élus instrumentalisés par les lobbies, qu’à l’époque de Plogoff et du Larzac. 

      Le pouvoir cette fois ci s’est raidi comme jamais, avec son costume amidonné, sortant de pressing de Vinci qui tire les ficelles, s’impatiente. L’échéance électorales des pantins arrive. la présidentielle est dans un an, et leur envie de passer à l’acte est présente, tant ils sont conscients que la décision et l’exécution ne sera pas à mettre à leur actif, dans un beau lapsus, sur la légitimité morale de leur décision, au delà des tampons obtenus au forceps. 

    • Arthur S M de Sourcessure 5 janvier 2016 11:55

      la COP21 passe aussi par ND des Landes, mais Fabius n’est pas au courant.


      • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 12:38

        Mon article écrit dans l’urgence n’est pas exhaustif. Il ne peut pas l’être, cette affaire est à la croisée du militantisme, de l’affairisme, de l’écologie, et brasse tant de thèmes et de sujets de révoltes et d’indignation, mais tout autant d’enthousiasmes, que beaucoup de cinéastes sont venus prendre le pouls de la zad. Voici encore un documentaire remarquable.

        http://bit.ly/1PHMbzp « Notre Dame des landes-opération Astérix »
        Les protagonistes de ce film sont précieux, et précis, dans leur témoignage, et leurs actions, et leurs propos les sont autant.
        Il faut mettre ses bottes, plutôt que ses chaussures cirées, pour venir, contrairement au raout de la cop 21, mais on s’y embourbe moins pourtant.
         Nous sommes ici dans un révélateur de notre époque, où les gens, les ambitions, les lâchetés, les calculs, les mensonges apparaissent au grand jour. Maintenant que chacun se fasse son idée, mais ce qui se passe à notre-dame, est une expérimentation de ce qui se passera n’importe où demain, et déjà aujourd’hui, car voilà déjà sept ou huit ans que ce territoire vit sous l’état d’urgence, soumis à la désinformation et à l’inique !

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 janvier 2016 14:38

          Pourquoi Victor Hugo ne s’oppose-t-il pas à NDL ?
           
          et pourquoi ne pas enrôler les Grecs dans votre combat smiley smiley  ???


          • LEELOO Shaw42 5 janvier 2016 14:43

            @Olivier Perriet

            Et les grecques faut qu’elles aillent se faire... bip ?


          • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 15:03

            @Olivier Perriet
            D’abord ce n’est pas que mon combat, mais au moins celui d’une bonne proportion des gens de la région. On n’en parlera pas trop, préférant mettre les gens au garde à vous devant charlie son numéro spécial, ses plaques commémoratives. Tout n’est plus que discours, minutes de silence, refus de penser. Après, chacun se sent plus ou moins concerné par cette histoire misérable. Je n’ai pas envie de faire parler les morts, mais l’esprit de Victor Hugo, qui s’est dressé contre les lobbies d’argent, et aussi Emile Zola, avec les Rougon Macquart, qui a développé et dénoncé l’affairisme sous le second empire, pour finir par prendre la défense de Dreyfus m’ont éduqué, développé mes yeux et ma critique. Plus d’un siècle s’est passé depuis et de nouveaux enjeux sont sur la table. Le pouvoir nous joue un pas de danse impossible : Défense de l’économie spéculative, et défense de l’environnement. 

            M’enfin Hollande est content. Il semble penser qu’un beau document signé par les participants va sauver la terre. Ou du moins son mandat, le principal, n’est ce pas !...De l’avenir de nos enfants et de la qualité de notre vie, il n’en aura rien à brosser. Voici venu le temps des Vinci, sans Léonard !

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 5 janvier 2016 15:06

            @Shaw42

            "On n’en parlera pas trop, préférant mettre les gens au garde à vous devant charlie son numéro spécial, ses plaques commémoratives"

            Un hommage tardif à Emmanuel Todd ?


          • LEELOO Shaw42 5 janvier 2016 15:09

            @Olivier Perriet

            Ah bon j’ai dit/écrit ça ?

            Euh avant de juger de l’éventuelle connerie passagère ou définitive de telles paroles proférées, t’as le lien pour que je puisse re-contextualiser ?

            Merci d’avance


          • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 15:38

            @Olivier Perriet
            C’est toujours étonnant de voir des tentatives de réglages de compte d’un article à l’autre.Mais la vie est mouvante. Personnellement je ne fais pas de fiche sur les gens, je ne les fais pas rentrer dans des statistiques, dans une logique de répétition. J’applaudissais hier aux gens qui se levaient contre les événements de charlie, en lutte contre l’islamiste, et le refus de mettre une chape de béton sur le pays. j’aurais été autant ’Figaro" à l’époque si on avait attaqué ce journal. 

            Plus rien à voir ce jour avec la sanctuarisation, qui est une forme de mort clinique sous les chrysanthèmes. Je n’ai pas change d’avis sur l’emmanuel Todd et ses analyses boiteuses, tentant lui aussi de cliver le pays. Cette loi d’urgence est maintenant entretenue à des fins politiques, afin de systématiser la peu, les menaces diverses, dans un même paquet.
             On mettra ensemble tout ce qui dérange, et la mise à l’index des écologistes dernièrement, mis en résidence surveillée, sous fiche S, en est l’expression orwellienne. 

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 janvier 2016 09:21

            @bakerstreet

            la vie est mouvante, certes, et les avis varient à 180° d’un mois sur l’autre.

            Je sais que seuls les imbéciles ne changent pas, et que ce ne sont pas les girouettes qui tournent, c’est le vent.
            enfin, excusez moi j’ai mal résumé :
            vous n’avez pas changé d’avis, mais vous dites la même chose que lui 6 mois plus tard. L’erreur d’hier devient la vérité du jour, comme si la vie était semblable au JT de 20h, un présent perpétuel.


          • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 18:15

            @Olivier Perriet

            J’étais Charlie il y a un an, et je ne regrette absolument pas ce rejet de l’abominable. Défiler et manifester l’unité d’un peuple et la défense de certaines valeurs était la chose à faire, comme le combat contre ce projet d’aéroport est la chose à faire ce jour...Je n’ai jamaispour autant cautionner le journal Charlie, et son petit commerce à venir, et lui signer un chèque en blanc. Il n’y aucune contradiction ni reniement la dedans. 
             Je ne sais pas si Todd est contre ce projet, alors je serais d’accord avec lui, et je suis prêt à défiler avec lui bras dessus bras dessous. Je ne reste pas dans une ornière de pensée. Pour autant, je reste toujours totalement critique par rapport à ses analyses sur Charlie, et son concept « d’intellectuel zombie », qui en gros, selon sa thèse, profitait de l’événement Charlie pour exprimer sa haine du musulman, en gardant bonne conscience et bonne figure, posture qu’il ne pouvait développer auparavant, car refoulée. Une thèse totalement grotesque, et que personne ne reprend maintenant. Le soufflet est totalement tombé, au fil des derniers évenements. Je vous colle à vous et à qui veut le lire, l’article que Marianne avait fait à l’époque, et qui n’a pas pris une ride. Et Todd, ou est-il ? Sur ses invendus ?...On voudrait bien avoir ces lueurs pour nous expliquer l’état d’urgence...Hollande est il un père Ubu refoulé ?.....http://bit.ly/1O5jaNI

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 janvier 2016 09:27

            @bakerstreet
            Pour autant, je reste toujours totalement critique par rapport à ses analyses sur Charlie, et son concept « d’intellectuel zombie », qui en gros, selon sa thèse, profitait de l’événement Charlie pour exprimer sa haine du musulman, en gardant bonne conscience et bonne figure, posture qu’il ne pouvait développer auparavant, car refoulée

            C’est un peu plus compliqué que ça mais il est vrai que le ton général, comme il l’a indiqué dès l’intro, prétait à confusion.
            Cela dit, comme le rappellent tous les reportages et analyses anniversaires de cette semaine (de plus ou moins bonne facture par ailleurs ; les reportages de France 3 lundi soir étaient excellents), qui peut nier que la manifestation du 12 janvier, en plus d’être organisée par le gouvernement au service du gouvernement, baignait dans l’autosatisfaction et la bonne conscience ?
            « Condamner les attentats n’impliquait nullement que l’on divinisât Charlie Hebdo » : c’est ce que Todd disait il y a 6 mois, et que vous dites maintenant.
             


          • bakerstreet bakerstreet 7 janvier 2016 17:49

            @Olivier Perriet
             Sans doute faut il accepter certaines contradictions, et regarder loin devant soi, sans trop regarder les chiens qui aboient sur le coté, c’est comme ça que le motard s’en sort, et négocie au mieux les virages...Quoi qu’il en soit, nous ne sommes pas assez savant pour savoir comment vont dériver certaines courbes. Le destin de Charlie s’apparente à mon avis, et j’en avais déjà assez peur hier, à celui de Vincent Lambert, qu’on maintient en vie grâce à un lourd appareillage. L’humour déserte les plaques commémoratives. Cabu et Cavanna,qu’en avait déjà gros sur la patate avec la récupération de val, en ricanerait de dépit.

            Autant par contre le combat de notre dame des landes m’apparaît lumineux, sans source d’hésitation et de tergiversation, tant les faits sont accablants.... Faire écho aux pires moments de l’histoire, quand la menace d’un monde totalitaire se greffe de son pire cortège : Déportation des habitants, déni des intérêts collectifs, contre courant complet par rapport à ces opinions affichés ( la cop) trafic d’influences, magouilles, pressions, manipulation des médias, occultation des enjeux, mise en coupe des intérêts collectifs vers un lobby privé, éradication d’espèces sauvages menacés...
            Le suicide d’un débile, criant allah akbar, cette après midi, tétanisant encore les médias, ne va arranger l’affaire. Nous voilà dans un état qui jongle et entretient la stupeur, la sidération, et risque demain de transformer en terroriste potentiel, tout militantisme, réflexe d’indignation civique. Seuls les discours de notre président babar, « plein de pensées pour les victimes », du moins certaines victimes admises, rythme l’endormissent et la mise en coupe de la démocratie.
             Il y a 70 ans les villes étaient noyés sous des blitz, et pourtant les habitants de Londres, refusaient de changer quoi que se soit à leur vie, continuaient à fréquenter des bibliothèques, où c’est vrai on ne trouvait pas Charlie, et même pas encore Orwell, qui avait pronostiquer cette forme de totalitarisme insidieux, fait de manipulation et de stratégies savantes, faisant reculer la vraie culture, pour installer un ersatz de démocratie. 


          • leypanou 5 janvier 2016 15:04

            BEl article qui explique pour ceux qui ne connaissent pas trop.

            Je relève ce passage : Décidé et imposé par quelques apparatchiks, tel Lionel Jospin, http://bit.ly/1ZIptMc le contrat de concession avec Vinci a été si bien ficelé, faisant payer les contribuables pour les travaux, et assurant une indemnité pharaonique aux actionnaires en cas d’annulation  : cela ressemble un peu comme pour Ecomouv décidé du temps de Sarkozy. où tout a été ficelé pour que la société privée ne court aucun risque et que c’est l’état, c’est-à-dire nous, qui compense en cas de recettes insuffisantes.

            Que ces gens-là prétendent travailler pour le bien de tout le monde et qu’il y ait des gens qui les croient pour moi est de la magie.

            Ou alors, l’état d’abêtissement de la population est si avancé que rien ne peut plus étonner.

            PS Hervé Kempf a quitté Le Monde à cause de la position de Le Monde concernant cette affaire (un journal qui a besoin de publicitaires n’a que faire de l’honnêteté intellectuelle d’un journaliste).


            • leypanou 5 janvier 2016 15:10

              @leypanou
              Quant à la lutte contre Daesh dans le titre de l’article, cet article doit permettre de voir un peu clair dans les prétendus objectifs de certains acteurs.

              Evidemment, il ne faut pas s’attendre à en entendre parler dans les MSM.


            • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 15:24

              @leypanou
              http://bit.ly/1Z5bD9S&nbsp ;

              (2 sept. 2013 - J’ai suivi avec attention le dossier de Notre Dame des Landes depuis ...J’étais le journaliste qui publiait le plus d’articles sur ce sujet,)....Voici le lien sur le journaliste, courageux du monde dont vous parlez, Hervé Kempf, et que des témoins évoquaient dans ce documentaire http://bit.ly/1JPSRqT,mis en post dans l’article, terriblement humain, comme tout ce qui concerne cette affaire, dont on s’aperçoit qu’elle rend meilleur, et révèle les gens à eux mêmes. 
              Vous avez raison de faire le lien avec Ekomouv, on pourra le faire dans un registre bien plus mineur avec cette affaire de éthylotest devenu obligatoire, au profit d’une société avertie..Notre dame des landes est de la même engeance mais c’est une bombe atomique, avec des conséquences inouïes. Je pense vraiment que beaucoup de gens ne sont pas au courant de cette affaire, sinon, ce serait un million de personnes qui iraient défiler là bas, tant nous somme dans une affaire aberrante, où les médias aux ordres imposent une vision partisane. N-D-d-Landes, à ce titre c’est un ballon sonde, révélant aussi comment ce monde est devenu rigide, infeodé, autistique, développant un préchi précha sous les lambris, et vendant les intérets collectifs à la foire aux maquignons. 

            • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 15:56

              @bakerstreet
              http://bit.ly/1Z5bD9S : A notre dame des landes, 1001 et projets....



            • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 17:36

              @leypanou
              Le titre on l’aura compris, comme tout titre est réducteur, mais veut tout de même faire sens. Au delà des considérations stratégiques et politiques, Daesh exprime bien la quintessence du mal absolu, le "THANATOS des grecs. 

              A l’extrémité, les gens de toutes couleurs, tous âges et tous horizons qui s’opposent au projet mortifère de cet aéroport, relèvent de l’EROS, la vie. 
              J’ai choisi cet angle de vision du combat, car il me permet d’exprimer ainsi de façon diffuse, non seulement une symbolique, mais une vérité : Ce combat transcende sa cause, et transforme les hommes vers une orientation, celui de la vie, de l’espoir, de la lutte, et de l’intelligence. 
              En un mot, elle en fait des pionniers, à l’intérieur même de leur propre pays, des gens de valeurs, et qui sont l’exacte opposé des bargeots de daesh. 
              Mai 68, les luttes pour le larzac et autres, ont accouché à chaque fois d’un élan d’enthousiasme et de refus, par des gens qui refusent de se coucher devant une puissance illégitime.


            • tf1Groupie 5 janvier 2016 17:27

              Il y a quelques années les jeunes en mal de rebellitude allaient s’encanailler dans les manifs d’étudiants, aujourd’hui c’est dans les ZADs. Il faut bien que jeunesse potache se passe.

              Ils finiront ensuite bien payés et nourris comme José Bové ou Cohn-Bendit.
              Un autre monde est possible mais finalement celui-là a des avantages..

              Ces happenings champêtres c’est exotique, mignon tout plein, ça a un goût terroir, mais après est-ce que ça merite une telle célébration ?


              • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 17:42

                @tf1Groupie
                Commentaire très con, totalement à la ramasse, quand on a au moins la curiosité de regarder les témoins, et les militants, par le biais des reportages et des films, où qu’on a été à une manif....

                Vu leur âge, et leurs cheveux gris, ils seraient peut être flattés d’être pris pour des adolescents boutonneux... 
                Bon, vous avez des excuses en tant que téléspectateur, comme on disait. Mais méfiez vous, les feuilletons sur zorro ne sont pas les plus pertinents pour parler de l’annexion de la Californie par les states. 
                Le révélateur N.D.d. landes, c’est un révélateur au moins de la qualité des gens, et de leur capacité d’analyse. 

              • robiocop21 5 janvier 2016 19:06

                Pour moi il est clair que construire un aéroport aujourd’hui n’est certainement pas une priorité et même carrément une faute grave. Mais c’est le coté glorification du Zadisme qui me gène.

                Non, le fait de se retrouver ponctuellement dans un combat fédérateur n’est pas forcément une avancée dans la prise de conscience citoyenne. 
                Sans aller jusqu’à donner raison à la groupie de TF1, force est de constater qu’à l’usage certains comportements acquis dans les luttes de ce type ne résistent que très partiellement au temps. Les militaires installés sur le Larzac auraient probablement mieux cohabités avec le loup que ne le font les descendants des éleveurs écologistes ! plus près de nous, et réaction plus rapide, comment expliquer que les ex zadistes de Sivens refusent aujourd’hui l’installation d’éoliennes ! est-ce cela l’acquisition d’un esprit d’analyse ?


                • bakerstreet bakerstreet 5 janvier 2016 19:20

                  @robiocop21
                  Non seulement ce n’est pas une priorité mais c’est une totale aberration. Il ne s’agit pas de s’opposer pour s’opposer, et si comme le disent certains militants, des terrains seraient réquisitionnés pour un vrai intéret général, on s’inclinerait. Là, c’est clairement aussi scandaleux que l’affaire Tapie, ou le don des autoroutes à Vinci, un peu des deux affaires sans doute, additionné de la spoliation qu’ils ont tenté au Larzac...Et de l’horreur écologique de plogoff. Car il est vrai qu’au Larzac, la nature au moins n’était pas visé, l’activité des homme, si bien sûr. Et c’est ce qui donnait toute la légitimité au combat.

                  Là nous avons les deux mis sous coupe..Nature spolié, déportation des hommes et de leurs activité, disparitions des espèces animales et la flore prétendument protégés. 
                  Votre allusion aux loups est plus acceptable ici, en Loire atlantique, si elle vise ceux de Vinci, qui sont c’est vrai une espèce protégée par la gouvernement. De terribles prédateurs qui augmentent sans cesse le prix des autoroutes. Que je ne fréquenterais pour rien au monde, il est hors de question que je donne le moindre euro à ces spoliateurs. 
                  Quand aux zadistes la désinformation est évidente. Il s’agit bien sûr de les salir, afin de détruire toute image de sympathie à leur encontre. Des gens qui œuvrent pour des valeurs dans un monde de requin ont pour moi tout le respect qui leur ai du. 

                • Félix Bouboule 5 janvier 2016 23:49

                  Merci Bakerstreet pour cet article dans lequel j’entends clairement la voix de la raison et qui me pousse pour la première fois de ma vie, à 51 ans, à inter-agir dans une discussion sur le « web ». Visiblement cette voix n’est pas audible sur toutes les fréquences à en juger par les réactions hostiles. J’observe toutefois que ces réactions hostiles sont souvent fondées sur ce qu’il convient de nommer « idées reçues ». C’est dommage. On devrait se méfier des idées reçues, surtout on devrait essayer de savoir qui nous les envoie les idées qu’on reçoit, et pourquoi on nous les envoie. (Je ne fais pas ici l’apologie de la « théorie du complot » j’invite seulement à l’esprit de discernement)
                  J’ai le sentiment d’un profond gâchis dans cette affaire. Pour avoir participé à quelques évènements autour de Notre Dame Des Landes, je peux témoigner de la diversité générationnelle des « activistes ».Je peux surtout témoigner du fait que dans leur immense (je devrais dire écrasante...) majorité, ils n’ont absolument pas le profil des ultra-violents que les divers promoteurs de l’aéroport jettent en pâture à « l’opinion publique ». Mais « quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu’il a la rage »...
                  Pour conclure, je ne peux qu’inviter ceux qui méprisent les opposants au projet d’aéroport en général, et les Zadistes en particulier à se rendre sur place, à entendre les arguments et à juger « par eux-même ». Ils ne seront peut-être pas convaincus, mais s’ils sont sincères, ils seront au moins touchés par le combat d’humains, de citoyens, qui essaient simplement de vivre en accord avec leur conscience et en harmonie avec leur environnement dans un esprit de solidarité et de fraternité.
                  Puisse donc la voix de la raison trouver un jour un écho favorable.
                  Cordialement.


                  • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 00:37

                    @Félix Bouboule
                    Merci Félix pour ce billet qui me va droit au cœur. J’espère que votre billet ne sera pas le dernier, ici, car c’est comme le mordoch, ici, les forces obscures travaillent à saper la lumière. Et ceux qui portent la lumière sont les bienvenus. 

                    Je ne parle pas des miennes, bien modestes, qui tentent simplement d’apporter leur témoignage à l’ensemble, et de donner envie d’aller à la manifestation. J’ai été de multiples fois à notre dame des landes, et j’y retournerai samedi. Recevoir autant que donner, car dans ce genre d’expérience, on réalise après coup, qu’elle nous ont apporté énormément, comme certains voyages. Et justement, c’est un voyage d’aller là bas. 
                    Une façon de se rebooster au contact du vivant, de la vraie vie, dans cette triste époque de commémoration intensive, de machine à laver les neurones. Il s’agit là d’un de ces combats où l’on identifie rapidement les enjeux, la force des oppositions à un point fou. Car le cynisme ne peut difficilement faire pire qu’à Notre dame de la lande....Comme disait Churchill, à propos des nazis, rarement dans l’histoire de l’humanité, il n’a été si facile de choisir le camp du bien..Phrase qui paraîtra exagérée et déplacée à certains, mais le totalitarisme économique s’illustre ici de la pire manière. Car ce projet d’aéroport ne tient pas la route. Quantité de liens que chacun pourra trouver, du canard enchaîné aux documentaires qui ont inspiré tant de cinéastes, montreront que cette affaire est l’aboutissement d’un lobbying acharné, pour le grand bénéfice d’actionnaires, se foutant du vivant comme de leur première chemise. Cette histoire me rappelle le film maudit de Cumino, « les portes du paradis ». http://bit.ly/1SygcUZ et j’espère qu’elle se terminera de meilleure façon. La bas, beaucoup de gens ont payé très fort leur engagement, comme en 2013 où il y eut 200 blessés. Et ce n’était pas comme disent certains neuneus, pour jouer au cow boy et aux indiens....Enfin, indiens, ils le sont devenus quand même, de la meilleure façon qui soient, indigènes de ce territoire qui deviendra un peu sacré forcément quand il sera sauvé....

                  • Nyspelache Nyspelache 6 janvier 2016 00:46

                    Ahah, j’adore la conclusion (et le reste de l’article !). Je me permets de la mettre en parallèle avec la fin du discours de Napoléon à ses soldats, au soir de l’éclatante victoire d’Austerlitz « Il vous suffira de dire <<J’étais à la bataille d’Austerlitz>> pour qu’on vous répondre <<Voilà un brave>> ». Remplaçons donc maintenant la bataille d’Austerlitz par NDDL.


                    • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 01:22

                      @Nyspelache
                      Que voulez vous, les nègres qui font les discours hollandais ont des lettres. 

                      Je viens de relire « Guerre et paix », un livre qui n’a pas pris une ride, et Tolstoï fait très fort lui aussi : « Il suffira de prétendre au régime d’exception et à l’urgence en relation avec des faits réels et inventés, qu’il exagéra, pour que le dictateur parvienne à imposer aux foules les pires extravagances, à l’habituer à toutes les soumissions, parvenant même à lui faire dire merci ! »...
                      Le conte Tolstoï avait un immense domaine, pourvu de marais et de forêts, style notre dame de la lande. 
                      Les datchas étaient nombreuses au fond de la forêt. Comme les cabanes des zadistes. Il avait une politique très progressiste avec les paysans, et avaient ouverts de nombreuses écoles, accueillant filles et garçons, et les soumettant à des méthodes d’éducation moderne, où les punitions corporelles étaient proscrites. 
                      Le sens du sacré, de la terre, sont des éléments constitutifs des civilisations avancées. Je dis ça comme ça, mais ça se trouve pas dans le papier final de la cop 21..Nous crèverons bientôt sous le béton, qui recouvre tout, surfaces agricoles, zones humides. Même pour les tombes, il est à proscrire !

                    • Doume65 6 janvier 2016 12:32

                      Bonjour à tous.
                      @ l’’auteur.
                      Une petite rectification :

                      « les traînées ont une action certaine sur le réchauffement et sur l’obscurcissement planétaire »

                      C’est vrai, mais pas dans le sens que vous croyez : Elle refroidissent l’atmosphère. Elles ont donc plutôt un effet correcteur à celui provoqué par la diffusion de CO2 des avions.


                      • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 13:11

                        @Doume65
                        Vous avez raison. Il m’est difficile d’être exhaustif, et je ne prétend pas pas l’être sur les pollutions entretenues par le traffic aérien. J’avais néanmoins vu une excellente émission sur arte il y a quelques années qui m’est restée en mémoire, et qui montrait d’emblée, que les observations astronomiques avaient été rendus bien plus faciles, après les attentats du 11 septembre, par le fait, que pendant quelques jours, le traffic aérien a été arrêté, suspendu ou limité, au dessus des état unis. Et que ces trainées, corroborent au phénomène obscurcissement planétaire, un phénomène bien moins connu que l’effet de serre, l’effet carbone, ou l’ozone. Découvert par un israélien dans les années 60 qui travaillait en agronomie. Il en a eu l’intuition en regardant la croissance des plantes que l’ensoleillement était moindre. Pris pour un charlot dans un premier temps, mais ayant contacté toutes les stations météo du monde entier, les résultats croisés ont montré qu’effectivement, bien que les températures avaient monté, l’ensoleillement était moindre ; la cause : La pollution par les particules....La science du climat est difficile tant les accélérations sont compensés par des coups de frein dus à d’autres intervenants, mais en tout cas, le trafic aérien, même s’il est sans doute utile, devrait être encadré dans des limites acceptables. Mais c’est ce mot qui fâche. les enjeux économiques semblent surpasser les enjeux vitaux. Le jour de la fin du monde, verra sans doute ses clignotants économiques au vert. Cela rassurera les robots qui prendront notre suite. Les machines c’est vrai seront adaptables au temps qui s’annoncent, et le frameto devrait pallier les défaillances, et les pluies acides. « It’s a hard rain, gonna fall ! » chantait Bob Dylan entre « blowin the wind » et « masters of war », qui restent toujours d’étrange actualité. http://bit.ly/1nhQHr3


                      • bakerstreet bakerstreet 6 janvier 2016 19:01

                        Je reviens sur le référendum, évoqué par certains politiques , pour résoudre, disent ils la crise. Un faux débat, et une solution inenvisageable à mon avis

                        Car, l’usage du référendum, sous une image faussement consensuelle, genre « j’écoute le peuple qui s’exprime », est redoutable au niveau démocratique, car utilise la pulsion des foules, pour exprimer un choix circonstanciel, dicté par des peurs, des intérêts à courte vue. 

                        Inutile de dire, qu’il est assez facile de gouverner ainsi, à partir du moment qu’on ne veut rien changer, ou pire, qu’on veut flatter les penchants les plus archaïques, ou obtenir un résultat après avoir savamment travaillé l’opinion. .

                         La complicité des médias et de ceux qui la conditionne, sera alors d’un bon secours. No problem : Ils sont dans la main du pouvoir qui les flattent, et les entretient, muets souvent sur le sujet, préférant évoquer des problèmes aussi important à longueur de page, que celui de la sextape « Benzema valbuena ».. 

                        Ainsi, s’il avait fallu faire un référendum sur la peine de mort ou non, inutile de dire que l’on couperait toujours des têtes. Je sais, certains ici en seraient satisfaits. Pareil pour l’Ivg. Bon, De Gaulle par contre s’est servi deux fois du référendum à bon escient. Pour Algérie, en 61, il savait que c’était plié dans l’opinion, hostile à la poursuite de la guerre, et que c’était la meilleure façon d’imposer la paix aux récalcitrants.

                        Placé, ce démago carriériste, qui ose s’appeler écologiste, après avoir applaudi à la mise en surveillance prolongée des militants écologistes, lors de la cop, propose donc un référendum pour notre dame des landes. Une supercherie ; car l’annulation du projet ne peut pas se discuté être jeté dans l’arène, à pile ou face, selon l’humeur et les intérêts de la foule. Les politiques locaux prendront évidemment appui sur l’économie, pour menacer du pire en conséquences économiques si le projet n’aboutissait pas, ficelant l’affaire. Tout ceux qui sont opposés à notre dame des landes refusent de voir leur sort joué à « la roulette russe », le pistolet sur la tempe.

                        .On ne peut négocier ce qui n’est pas négociable !….La seule alternative est la restitution des terres agricoles


                        • LOKERINO LOKERINO 6 janvier 2016 23:21

                          que c’est beau, que c’est beau, que c’est beau et si loin de la réalité !!!

                          Quelques jeunes idéalistes en quête d’une autre sociétés ..et beaucoup d’agitateurs professionnels qui viennent pour la majorité d’Europe du nord, très affuté dans ces « résistances citoyennes » ’
                          des photos (dans l’article) qui n’ont rien a voir avec la réalité, des Zadistes qui vivent sur des tas d’ordure qu’ils ont eux même crées, qui vivent dans la crasse et comme des porcs, dans des cabanes de plastique a cent lieux des petits chalets de bois illustrant les propos de l’auteur

                          Des ecolos qui rackettent les commerces du coin avec l’excuse sempiternelle de l’impôt révolutionnaire.
                          Des militants qui luttent contre le système mais qui font la queue pour aller chercher toutes les allocations possibles , RSA, Caf etc financées par des personnes courageuses qui se lèvent le matin à 6H00 pour aller bosser

                          Si beau et si loin de la réalité d’un véritable enfer vécu par des locaux, les riverains les voisins avec la complicité de la lâcheté des pouvoirs publics les sacrifiant sur l’hôtel de la paix de la gauche socialiste avec les verts qui n’ont rien de vert mais archeo gauchiste ( comme dans une certaine mesure à Calais ou ont sacrifient les populations locales sur une situation qu’on laisse perdurer et enfler et que l’on a pas le courage de régler ..)

                          Faites vous plaisir les gars , croyez a vos combats a vos légitimités , continuez a vivre au crochet des autres, croyez dans vos communauté qui vous sauteront à la gueule, continuez dans vos chimères, dans vos illusions , la vérité vous rattrapera comme elle a rattrapée tout vos ainés depuis 68 et plus avant encore
                          Vous n’êtes juste que des parasites de la société que vous dénoncez, rien de plus


                          • bakerstreet bakerstreet 7 janvier 2016 00:16

                            @LOKERINO

                            Votre regard est tristement projectif ; en d’autres termes vous en dites plus sur vous mêmes, sur votre univers borné, et sur vos névroses, que ce que ne vous ne voyez pas.

                          • LOKERINO LOKERINO 7 janvier 2016 08:16

                            @bakerstreet
                            mec, viens voir sur place !!
                            J’habite à 40 km et j’ai des amis sur la commune
                            Évite tes psychanalyses à deux balles et viens ouvrir les yeux sur la réalité
                            je veux bien te faire le guide sur place et on en reparle !


                          • LEELOO Shaw42 7 janvier 2016 08:19

                            @Still LOcKEd in RhINO ?????????????

                             smiley ??????????????


                          • LOKERINO LOKERINO 7 janvier 2016 11:24

                            @Shaw42
                            ANANASPHIL, n’insite pas

                            moi ya pas comprendre toi


                          • bakerstreet bakerstreet 7 janvier 2016 12:43

                            @LOKERINO
                            En dehors de vos comptes à régler avec les zadistes, et vos propos qui font le miel de Vinci, qui a met sur place de belles stratégies pour tenter de salir les militants, le problème n’est pas anecdotique et les 2000 hectares à bétonner pour rien d’autres que la folie furieuse des actionnaires, revient au milieu de la scène.

                            Avec les gros porteurs de portefeuilles d’actions qui rêvent de se poser, et de vous faire les poches, car ce projet s’il est assurément une catastrophe écologique,est au moins un miracle économique pour certains : Privatisation des intérêts, rente assurée de l’état, après que celui ci est assuré l’essentiel de la construction du machin, en levant contribution et impôts, locaux, régionaux, nationaux. Ca roule, nous ça vole....

                          • bakerstreet bakerstreet 7 janvier 2016 12:47

                            @bakerstreet


                          • LOKERINO LOKERINO 8 janvier 2016 10:23

                            @bakerstreet

                            « le financement de Notre Dame des Landes »

                            Diversion, ce n’est pas le même sujet ! La on parle de la réalité de la « resitance Zadiste sur le terrain » et du comportement de ces gens la !

                            « On trouve tout sur agora »

                            Je vais vous faire une confidence et je suis certain que vous allez apprécier et abonder, coté objectivité Agora et ces intervenants, on fait mieux !!
                             Repaire de vieux écolo -gauchistes nostalgiques du temps ou « on » pouvait encore croire au vertu du collectivisme !!
                            Anti système par principe par religion et souvent par obscurantisme soixante-huitard..
                            Diversifier vos lectures , tout n’est pas parole d’évangile sur Agora , loin de là !!


                          • bakerstreet bakerstreet 8 janvier 2016 12:45

                            @LOKERINO

                            Effectivement, on trouve n’importe quoi sur agora. Mais merci de jouer à l’idiot utile, ceci dit sans vouloir vous fâcher. Ca permet de montrer aux autres la tendance, et l’argumentation des détracteurs faisant du rase motte, défendant des intérêts religieux : l’argent, plus que l’intérêt commun et l’écologie. A se demander par qui ils sont mandatés....Dire que le lien de cause à effet n’existe pas entre scandale économique de l’affaire, et l’aberration écologique, c’est très fort : Car ils se potentialisent dans cette affaire, s’expliquent l’un par l’autre, et l’ineptie de chacun rejaillit sur l’ensemble. Que ce soit les zadistes, ou tous les centaines de milliers d’opposants pour le moins à ce projet, chacun a en tête ces informations scandaleuses, et révélatrices de l’aspect révoltant et quasi mafieux des composants qui croisés, augmentent l’imposture, l’indignité et l’ illégitimité morale . 

                            Il semble que vous soyez comme ces prisonniers de Platon enchaînés dans une grotte, n’ayant rien vu de l’extérieur, si ce n’est la lumière, et interprétant les ombres du dehors qui dansent sur le mur...Ou plutôt les avions, à moins que ce soit la danse du ventre des puissants qui financent l’affaire, ou plutôt qui se font financés par l’argent public.
                            Quand les arguments manquent, l’interlocuteur cherchera parfois, comme vous le faites, soit à dénaturer la crédibilité du discours, soit à provoquer la colère par des sophismes, soit à reléguer le discours dans une logique passéiste et rétrograde, soit à caricaturer les opposants dans des images passéistes d’un autre temps. 
                            Votre problème vient que vous le faites avec aucun talent, et que vous faites plutôt rire, ne rendant pas service vraiment à Vinci, dans ce jeu de rôle, et ce défilement de caricatures, où vous cherchez vainement à être crédible, dans le rôle d’abord du voisin exaspéré par les zadistes, puis par les écologistes, ces empêcheurs de bétonner en rond. Collectiviser les pertes, le gâchis, et privatiser les bénéfices, voilà la logique du consortium et de sa tour de contrôle.
                            Merci encore de votre intervention

                          • ezzteban 8 janvier 2016 19:00

                            @bakerstreet : EN quoi besoin d’argumenter ? Les arguments ont été rabâché d’un coté comme de l’autre ! Les urnes ont montré que les partis Anti-NDDL faisait un bide ! Les agriculteurs sur place font des pétitions anti-zadiste !

                            L’écologie, c’est faire n’importe quoi sur une zone de non droit ? Déjà, je conchie cette écologie ! Je débecte ces écologiste qui se « prétendent » écologiste ! Je chie littéralement sur ces gens là ! L’écologie, c’est aussi voir que la plupart des « bretons » préfère aller à paris (en voiture) plutôt que d’aller à l’aéroport de Nantes, mal foutu, mal situé ! Et bien sur, faire un bilan carbonne de tout cela (cherchez pas, il est plus que négatif) ! 


                            Franchement, je pourrais reprendre un par un tout vos argument et les envoyer valser comme un fétu de paille, mais bon, ça ne change rien ! Ça fait trop longtemps que le « débat » et la « démocratie » sont laissé à des benêts qui ne font que brailler...qui braille le plus fort a raison visiblement ! La justice a trancher, les urnes ont tranché, les majorités ont tranché ...Mais ils continue de nous emmerder !

                            Alors, on descend au niveau de ces zadistes , on a juste envie de pratiquer la démocratie comme eux...Avec une bonne barre de fer et quelques litre d’essence de colza (histoire de rester écolo) ! Ils ne leur pend que ça au nez, à force de faire les cons....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès