• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Macron-mania des moutons de Panurge français

La Macron-mania des moutons de Panurge français

Macron semble avoir mystifié une partie de la France, qui ne jure que par son nouveau pharaon ! La supercherie va continuer avec l’élection, annoncée, aux législatives, d’un raz de marée « majorité présidentielle » ! Plus dur sera le réveil, quand les lampions de la fête macronienne se seront éteints !

Heureuse France ! Son messie est arrivé. Au terme d’un périple d’un an, contre vents Républicains et marée socialiste, Macron a creusé le sillon de sa propre révolution ultralibérale, au service exclusif de la cause des riches de tout poil. Ayant atteint, contre toute attente, le sommet du pouvoir temporel, il s’est senti pousser des ailes de pharaon, devant la pyramide du Louvre. Ce soir-là, devant une foule prosternée, Jupiter en personne l’aurait intronisé Dieu vivant, pour transformer le plomb de l’économie française en or massif, pour la caste de ceux qui ont, sans compter, financé sa divine promotion.

Pour se mettre « en marche », il s’est connecté à quelques groupuscules de jeunes branchés en continu aux smartphones. Des addicts à Facebook et Twitter, qui sont leur plate-forme de vie. Une petite partie de la jeunesse, crédule, immergée en permanence dans le virtuel, qui rêve de réussite ubérienne, en clair, de pérenniser la précarisation. Le pharaon Macron 1er s’est aussi fait accompagner par une vieille garde de grognards, frustrés pour la plupart par l’échec de leurs ambitions politiciennes, en mal de revanche contre un destin politique ingrat.

Cet assemblage hétéroclite, joyeuse bulle d’air printanière, était promise à un non moins joyeux éclatement… Ce qui paraissait inéluctable, tant le caractère commercial et l’empreinte fric soulignaient la démarche macronienne. C’était compter sans un autre éclatement : celui de la droite sarkozyste, avec l’affaire du lugubre Fillon, qui a ouvert un boulevard au jeune prétendant au trône républicain. C’était aussi compter sans la métamorphose, mal assumée, de socialistes en déliquescence, devenus, pour la majorité d’entre eux, des libéraux acharnés, à l’image de Hollande.

Les carriéristes vont à la soupe macronienne

Malgré une victoire en trompe-l’œil, avec seulement 8 millions de votants convaincus de leur choix, le timonier de l’ultralibéralisme hexagonal a vu affluer la foule des arrivistes. Les carriéristes de tous bords accourent à la soupe macronienne. Un cortège de reconvertis, à l’image des trois LR du gouvernement, Edouard Philippe, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, le sarkophile. Côté PS, certains rêvaient ou rêvent encore d’en être, telle Ségolène Royale et d’autres caciques. Hélas pour eux, un énorme embouteillage s’est formé à l’entrée réservée aux ambitieux, qui sont légion, tant les places sont bonnes à prendre.

Il faut faire allégeance au nouveau prince, la période est propice à l’accrochage d’une dignité, d’une fonction et, qui sait, d’un maroquin ! Une comète Macron ne passe que rarement dans le ciel des affamés de gloire politique. Quelle que soit la façon dont il est et s’est composé, l’assemblage macronien est sur le point d’être définitivement complété par la partie qui lui manque : des députés, si possible en grand, très grand nombre. Un raz de marée de parlementaires « REM », que prédisent, depuis des semaines, les sondeurs aux ordres, pour influencer et amplifier les votes en faveur des candidats République en Marche. 

Au moment où d’autres, conscients de la dure réalité des conditions d’existence de dizaines de millions de Français, se battent avec leur cœur, avec leurs tripes, pour sauver la vie réelle des gens, le système médiatique aux ordres du fric, par la voix d’ineptes et indigents journaleux puant de prétention, ne cesse d’attaquer le dérangeant Jean-Luc Mélenchon, qui incarne viscéralement, avec maestria, la révolte profonde d’une grande majorité de jeunes. Le brillant chef de file des Insoumis qui, depuis l’élection de Macron, subit la hargne haineuse de la plupart des médiocres planqué(e)s et pistonné(e)s des chaînes d’info, toutes acquises à l’ultralibéralisme sauvage, qui est la bible du nouveau président. La presse écrite, à l’exemple de Libération, décevant, frustré par la disparition du PS, n’est pas en reste. 

7 millions de voix et seulement 15 à 25 députés pour les Insoumis

Nos prévisionnistes « éclairés » annoncent seulement 15 à 25 députés pour les Insoumis, alors que plus de 7 millions de Français ont voté pour Mélenchon, au premier tour de la présidentielle. Ils en annoncent 350 à 400 pour la République en Marche du président Macron, alors qu’il n’a recueilli l’adhésion effective que de 8 millions de Français, au second tour. Le Front national n’est pas mieux loti qui, avec ses 11 millions de voix au second tour, n’obtiendrait que 20 à 30 sièges…

Cherchez l’embrouille ! Le lustre, dont s’entoure le séduisant et brillant pharaon français, pour affirmer sa toute-puissance, ne suffira pas à faire avaler les pilules empoisonnées d’un programme ultra-capitaliste très dur, inspiré par et pour les nantis. Passé l’aveuglement, quasi hystérique, des moutons de Panurge français, qui croient en la pierre philosophale promise par le nouveau maître de l’Elysée, la France des vrais gens, abusés par les mirages de la fallacieuse alchimie macroniste, se réveillera avec une sévère gueule de bois.

En attendant, rêvez, braves gens, le pharaon Macron veille sur l’intérêt de ceux qui vous tondent ! Quand les lampions de la fête macronienne se seront éteints, dur, très dur, sera le réveil ultralibéral macroniste !

 

Verdi

Jeudi 8 juin 2017


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


    • La mouche du coche La mouche du coche 9 juin 10:41

      L’auteur est un barragiste qui a appelé à veauter Macron et qui écrit maintenant des articles contre lui. Je ne sais pas si nous sommes dans la macro-mania, mais lui est dans la girouetto-mania.


    • Verdi Verdi 9 juin 10:58

      @La mouche du coche

      Vous avez des problèmes de vue ? Ou pire, de compréhension ? Ou peut-être, plus sûrement, de « connerie » crasse ? Ou bien, plus simplement, ne savez-vous pas lire ? 
      Je n’ai jamais appelé à voter Macron, et si vous aviez lu avec attention tous mes articles, vous sauriez que j’ai prôné l’abstention : 
      Pour une abstention massive contre le déshonneur d’un front ripoublicain
      S’il est une chose qui m’insupporte, c’est la malhonnêteté, intellectuelle en particulier. La prochaine fois que vous aurez à commenter un de mes papiers, vérifiez, plutôt deux fois qu’une, vos affirmations et abstenez-vous d’assertions mensongères ! 

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 9 juin 11:16

      @Verdi

      S’il est une chose qui m’insupporte, c’est la malhonnêteté, intellectuelle en particulier.

      Venant de votre part, voilà qui ne manque pas de sel !
      Je ne doute pas que le Pécuchet du 3-5, diffuseur officiel du Vrai, du Beau et du Bien viendra confirmer vos dires...


    • Verdi Verdi 9 juin 12:57

      @Mona

      Bonjour Mona,

      « ...peut-être n’écoutent-ils que les oracles des radios et télés excitées par l’avènement du spectacle d’un autre âge ... »

      Je crains, en effet, comme vous le soulignez à juste titre, que la principale source de réflexion ne soit précisément celle qu’il conviendrait d’éviter. Le problème n’est pas nouveau. Heureusement, Internet contrebalance un peu ce déferlement d’infos orientées pour ne pas dire de désinformations.

      S’agissant de l’abstention, j’ai souvent reçu les réserves de commentateurs des articles où je la prône. Je suis d’accord avec vous, tant que les règles de désignation de nos représentants ne changeront pas, le système exclura, de fait, des responsabilités politiques la moitie au moins des Français. Les principaux pénalisés, à l’occasion de ces législatives, seront la FI (que je soutiens) et le FN. 

      Merci pour votre appréciation. 

    • La mouche du coche La mouche du coche 9 juin 19:40

      @Verdi

      .
      Ne faites pas le Malin avec moi. Vos raisonnement vicieux à la Melenchon ne marche pas avec moi. Prôner l’abstention revient à laisser M. Macron prendre le pouvoir parce que vous savez très bien que toute l’oligarchie médiatique disait nuit et jour que Mme Le Pen était le diable. Donc ne pas voter revenait à suivre implicitement son commandement, qui était de ne pas voter Le Pen. Prôner l’abstention, c’est prôner Macron, puisque qui ne dit mot, consent. .


    • MagicBuster 8 juin 15:39

      MoMo faut VRAIMENT que t’arrête le Chichon ... la coke ... etc ...


      • appoline appoline 9 juin 10:19

        @MagicBuster
        Ah, je me disais aussi


      • amiaplacidus amiaplacidus 8 juin 16:05

        @ l’auteur qui a écrit : « ... de pérenniser la précarisation. ... »

        Jolie expression et qui résume parfaitement le programme de Macron.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 20:04

          @amiaplacidus
          Ce n’est pas le programme de Macron, mais le seul programme que connaisse la Commission européenne !!
          Si Mélenchon l’avait expliqué au lieu de réciter des poèmes, vous le sauriez !


        • Alainet Alainet 9 juin 10:19

          @amiaplacidus ... relevé par France-Info pour le scrutin de dimanche : -"Dans le détails, les deux-tiers des jeunes interrogés affirment qu’ils n’iront pas voter (65% des 18-24 ans) tandis que leurs aînés seront moins d’un tiers à déserter les isoloirs (32% des plus de 65 ans). Dans les catégories populaires, près de six électeurs sur dix devraient s’abstenir (56%). Les sympathisants du FN (48%) et les sympathisants de gauche (42%) devraient être plus nombreux à s’abstenir dimanche que les sympathisants d’En Marche" (29%)...==> l’effet bandwagon risque de jouer à fond et ce scrutin n’offrira à Macron qu’1 légitimité biaisée pour gouverner. Le système et la classe politique pour continuer à s’imposer malgré nous avec des électeurs démobilisés...
          http://www.francetvinfo.fr/elections/legislatives-vers-une-abstention-record-au-premier-tour-selon-un-sondage_2228267.html


        • appoline appoline 9 juin 10:20

          @Fifi Brind_acier
          Ne pas oublier que le bilderberg est juste derrière lui, Rothchild en tête


        • Feilusha Feilusha 8 juin 16:22

          De quoi se plaint ce « trop soumis » ? Mélenchon a vraiment fait tout son possible pour aider Macron !


          • BA 8 juin 17:32

            Jeudi 8 juin 2017 :

            France Info et Le Parisien sortent des informations explosives sur le scandale des assistants parlementaires du MoDem.

            Les ministres membres du MoDem doivent maintenant démissionner :

            1- François Bayrou doit démissionner.

            2- Marielle de Sarnez doit démissionner.

            3- Sylvie Goulard doit démissionner (elle était député européenne MoDem de 2009 à 2017)

            Assistants parlementaires : un témoignage embarrassant pour le MoDem.

            Un ancien employé du MoDem et ex-assistant parlementaire du député européen Jean-Luc Bennahmias a fait un signalement mercredi à la justice, dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à Paris sur les assistants d’une vingtaine d’eurodéputés français. Son témoignage pourrait se révéler déterminant dans cette affaire.

            Missions très éloignées des questions européennes, contrat de travail initial modifié par un avenant, signature « en blanc »… Un ancien collaborateur du MoDem, et ex-assistant parlementaire de l’eurodéputé (MoDem) Jean-Luc Bennahmias en 2011, dénonce aujourd’hui l’opacité qui entourait, selon lui, la prise en charge des salaires au sein de la formation du centre dirigée par François Bayrou, via le parlement européen.

            Mercredi, ce témoin-clef, qui désire garder l’anonymat pour l’instant, a fourni au parquet de Paris son contrat de travail, l’avenant de détachement mais aussi des courriels échangés avec le directeur financier du MoDem à l’époque... Il pourrait être entendu prochainement dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte en mars dernier par le parquet de Paris pour « abus de confiance », qui vise une vingtaine d’eurodéputés français de différents partis. Il s’agit de vérifier si les salaires de certains collaborateurs de ces formations politiques ont été indûment supportés par le Parlement européen, afin d’alléger leurs finances.

            Que dit au juste cet ex-assistant parlementaire, qui a rédigé un courrier de signalement au parquet de Paris ? Cet ancien employé du MoDem, que nous avons sollicité, a rejoint le parti de François Bayrou en décembre 2010, signant alors un contrat avec l’UDF, formation d’origine du MoDem. Mais dès le lendemain, le parti lui présente un avenant. « D’un commun accord des parties », ce document modifie le contrat initial. Le salarié devient « collaborateur » à temps partiel de Jean-Luc Bennahmias, comme l’indique l’avenant sans préciser le statut d’eurodéputé de son co-employeur. Dès lors, il est rémunéré en partie par la formation politique, et pour l’autre partie par les fonds du Parlement à Bruxelles. Mais au quotidien, les liens avec Jean-Luc Bennahmias, son patron sur le papier, apparaissent pour le moins ténus.

            « Je le croisais de temps en temps dans les locaux de l’UDF, à Paris, mais comme les autres eurodéputés. J’avais plutôt moins de relations avec lui qu’avec Marielle de Sarnez ou François Bayrou », fait valoir l’ancien salarié. Surtout, il explique n’avoir jamais mis les pieds dans la circonscription d’élection du député européen, à savoir Marseille, pas plus qu’au Parlement européen à Bruxelles. Il exerçait l’intégralité de ses missions au siège du MoDem, rue de l’Université. Cette situation n’est pas forcément illégale à condition, bien sûr, que les missions portent sur des activités européennes pour le compte de l’employeur, l’eurodéputé. Or, ce témoin assure ne pas avoir effectué de travail spécifique pour le compte des activités de Bennahmias au Parlement. « Tous les salariés ou presque disposaient de ce type de contrat, de la secrétaire au directeur financier, en passant par la standardiste », assure même notre témoin.

            Il y a plus troublant encore. « En janvier 2011, ajoute l’ancien salarié, un collaborateur de Bennahmias m’a demandé de fournir une signature vierge, à adresser par courriel, en vue de l’établissement d’un nouveau contrat de travail. On a justifié cette demande par l’éloignement géographique de Jean-Luc Bennahmias, retenu dans sa circonscription. Bien sûr, j’ai demandé à relire d’abord le document qu’on s’apprêtait à signer pour moi. On m’a répondu que j’en disposerai très vite. Or, ce contrat, je ne l’ai jamais vu. »

            Cette signature était-elle destinée, comme il le pressent, à établir un contrat d’assistant parlementaire au Parlement européen ? La vérification auprès de l’institution bruxelloise s’est révélée impossible, s’agissant d’une ancienne mandature. « Pour des raisons de confidentialité et de respect de la vie privée, le Parlement ne communique pas ces données », nous répond-on.

            De son côté, Jean-Luc Bennahmias confirme que le témoin était bien l’un de ses assistants parlementaires européens, sans pour autant se souvenir du contrat signé en tant qu’employeur. « Je l’ai sans aucun doute signé car nous étions en règle vis-à-vis de l’Europe », nous indique-t-il. Mais l’ex-eurodéputé reste flou sur la nature du travail effectué, ainsi que sur la régularité de ses rencontres et entretiens avec son collaborateur : « Ce n’est pas dans mes habitudes de donner des directives et consignes. »

            Le témoignage de cet ancien assistant de Jean-Luc Bennahmias apporte du crédit à celui de Corinne Lepage, elle-même ancienne député européenne du MoDem. Aujourd’hui en guerre ouverte avec ses dirigeants, elle a dénoncé dans un livre paru en 2014 l’existence d’un système organisé.

            « C’est ainsi, écrit-elle, que des assistants parlementaires servent en réalité le parti politique, et non le parlementaire… Lorsque j’ai été élue au Parlement européen en 2009, le MoDem avait exigé de moi qu’un de mes assistants parlementaires travaille au siège parisien. J’ai refusé, en indiquant que cela me paraissait d’une part contraire aux règles européennes, et d’autre part illégal. Le MoDem n’a pas osé insister mais mes collègues ont été contraints de satisfaire à cette exigence. Ainsi, durant cinq ans, la secrétaire particulière de François Bayrou a été payée… par l’enveloppe d’assistance parlementaire de Marielle de Sarnez, sur fonds européens. » 

            http://www.leparisien.fr/faits-divers/assistants-parlementaires-un-temoignage-embarrassant-pour-le-modem-08-06-2017-7029945.php


            • BA 8 juin 17:46

              Un article explosif de France Info concerne deux ministres en exercice.

              Le scandale des attachés parlementaires du MoDem est en train d’emporter deux ministres d’Emmanuel Macron :

              1- Marielle de Sarnez doit maintenant démissionner.

              2- Sylvie Goulard doit maintenant démissionner.

              Lisez cet article dévastateur :

              INFO FRANCEINFO. Une dizaine de salariés du MoDem également rémunérés comme assistants parlementaires d’eurodéputés, dont deux ministres en exercice.

              Une dizaine de salariés du MoDem ont également été employés par des eurodéputés MoDem, dont deux ministres en exercice. Un « système » que franceinfo vous révèle. 

              Un ancien salarié du Mouvement Démocrate a témoigné mercredi 8 juin 2017, devant la justice. L’homme, qui souhaite conserver l’anonymat, a effectué ce que l’on appelle un signalement au parquet de Paris. Il affirme avoir bénéficié d’un emploi fictif d’assistant parlementaire alors qu’il travaillait au siège du parti. 

              Ce premier témoignage confirme l’enquête que franceinfo a mené ces dernières semaines qui semble montrer l’existence d’un « système » de financement des salariés du MoDem par ses parlementaires. Sur la période 2009-2014, une dizaine de salariés du siège du parti étaient parallèlement collaborateurs des députés européens du MoDem. 

              L’ancien salarié que franceinfo a pu rencontrer - mais qui souhaite garder l’anonymat - a expliqué avoir été embauché par le parti de François Bayrou avant d’être partiellement détaché auprès du député européen Jean-Luc Bennahmias. Celui-ci a pris en charge une partie de son salaire entre janvier et décembre 2011.

              Mais le salarié affirme qu’il n’a jamais travaillé pour le compte du député européen. Jean-Luc Bennahmias. Joint par franceinfo, celui-ci a expliqué "ne plus bien se souvenir de sa mission« .  »Il devait gérer ma communication lorsque je montais à Paris", raconte l’élu de la circonscription Sud-Est, où son ancien « assistant » explique ne jamais avoir travaillé. 

              Deux ministres en exercice concernées.

              La députée du Grand Est, Nathalie Griesbeck, a ainsi employé à mi-temps comme assistante parlementaire la standardiste du parti, et ce pendant cinq ans. Nathalie Griesbeck le justifie en assurant qu’elle "avait besoin de quelqu’un pour lui prendre des contacts et gérer ses rendez-vous lorsqu’elle venait à Paris". Plusieurs témoins qui ont souhaité garder l’anonymat ont pourtant mis en cause cette version. La députée européenne admet que cette collaboratrice "ne s’occupait pas du fond des dossiers".

              Le député Robert Rochefort a, lui, employé deux salariés du service communication du parti sous un statut d’assistant « local ». Ils sont censés aider le député dans sa circonscription. Robert Rochefort est élu de la circonscription du Sud-Ouest. Or, d’après nos informations, les deux assistants travaillaient à Paris.

              L’eurodéputée Sylvie Goulard, actuelle ministre de la Défense, avait quant à elle comme assistant parlementaire le responsable de la formation des élus au sein du MoDem.

              Marielle de Sarnez, nouvelle ministre chargée des Affaires européennes, a employé pour sa part comme assistantes parlementaires, au statut local, la cheffe de cabinet François Bayrou, le président du MoDem, sa secrétaire particulière et une attachée de presse.

              http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-bayrou/assistants-parlementaires-un-ex-salarie-du-modem-affirme-qu-il-a-beneficie-d-un-emploi-fictif_2227807.html


              • mmbbb 8 juin 18:36

                le marketing, ce n’est pas fait pour les cochons mais pour les veaux ( les francais sont des veaux )


                • Sozenz 8 juin 23:55

                  @mmbbb
                  je commence à en avoir assez de non stop « me » faire insulter par tous les crétins qui ne sont capables que d insulter les personnes sans se regarder eux même .
                  Certes une partie des Français sont des crétins . mais je pense qu ’en général , les crétins sont en proportion égale dans le monde entier ; et. il est possible que vous en fassiez parti.


                • mmbbb 9 juin 09:27

                  @Sozenz calme toi ce commentaire ne s adresse pas a toi personnellement Vote macron si c’est ton desir j ’en ai rien à cirer . Les francais votent depuis 40 ans pour la même tambouille electorale LR UMP PS et ne cessent de chialer et voici ce tres beau resultat. Ils se font marcher dessus ; referendum de Lisbonne entre autre et subissent les ukases de Bruxelles Comme le dit Onfray, c’est le modèle indépassable comme le fut jadis le communisme Il n’a pas tort Par ailleurs les francais sont des veaux, expression de Gaulle il n’avait pas tord non plus  Ce qui est remarquable avec Macron est qu il a ete elu a la maniere de Kennedy Nous prenons tout ce qui vient des USA avec un temps de retard . Quant a moi ce je suis un cretin un con j’ai plus de chance de me fondre dans la foule et de me sentir moins seul Be be be Derides toi tu vas faire une embolie


                • Fergus Fergus 8 juin 19:31

                  Bonsoir, Verdi

                  Sauf énorme coup de théâtre, Macron va bel et bien disposer de cette écrasante majorité, cette « chambre introuvable » à laquelle j’ai fait allusion, en citant Louis XVIII, dans mon article de mardi intitulé Macron, ou le « hold-up » politique du siècle. Déjà, dans un article du 29 mai intitulé Législatives : vers un déni de démocratie, je dénonçais le scandale à venir en termes de représentation nationale.

                  Au vu de cette amplification exorbitante d’un avantage présidentiel des plus ténus, il s’avère plus urgent que jamais de réformer la loi électorale pour l’avenir. Et pas en introduisant une dose homéopathique de proportionnelle !

                  Ce constat fait, il est évident que Macron et Philippe vont  se sentir légitimés pour conduire les contre-réformes attendues par le patronat. Et malheureusement, le faible poids législatif de la FI va réduire d’autant ses capacités à mobiliser. Or, ne rien faire serait une énorme faute car il ne faut pas se leurrer, la CFDT et FO, moyennant deux ou trois petits os à ronger, vont très certainement se coucher et valider le projet en gestation sur la loi travail.

                  Les semaines à venir seront à cet égard déterminantes : elles montreront si les Français ont envie de se battre pour sauvegarder leurs droits, ou s’ils laissent filer sans broncher. Pour être franc, je ne suis pas très optimiste.


                  • mmbbb 8 juin 19:41

                    @Fergus il va huberiser les professions notaires pharmaciens et autrs c’est bien ?


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 20:01

                    @Fergus
                    C’est vrai que les manifestations de l’an dernier ont été vachement efficaces !!
                    La Loi El Khomri a été votée, c’est la conséquence de notre appartenance à l’UE et à l’ euro, que vous ne remettez pas en cause !!


                    La grande absente des manifs a été l’ Europe ! On peut compter sur les Partis de Gauche et les syndicats pour remettre le couvert et continuer à protéger l’UE comme une fleur de serre. Ils nous expliqueront la bouche en coeur que tout ça, c’est la faute à Macron, et pas du tout de l’ Europe, pensez-donc !!

                    Le but de la réforme précédente, c’était de faire baisser le prix du travail, puisque l’ euro ne peut pas être dévalué. Mais cela ne suffit pas pour être « compétitifs » au niveau de la Roumanie ou du Portugal, où les salaires sont de quelques centaines d’euros par mois.

                    Il faut donc finir de démanteler tout le droit du travail, pour faire baisser encore les salaires.


                    En fait de quoi vous plaignez-vous ? Vous vouliez rester dans l’ UE & l’euro.
                    Félicitations, vous avez réussi !

                  • Sozenz 9 juin 00:01

                    @Fifi Brind_acier
                    Vous avez raison sur le principe .c est la grande ligne de la competitivité .
                    Mais je vais aller plus loin que vous . l objectif est de casser le bas peuple . ils méprisent le bas peuple . ils veulent au grand final , l éliminer .


                  • hellpast hellpast 9 juin 09:14

                    @Fergus
                    Juste une citation de Coluche dans les années 80 : « le syndicat est à l’homme ce que le mercurochrome est à la jambe de bois » .


                  • Fergus Fergus 9 juin 11:15

                    Bonjour, hellpast

                    Amusant, évidemment, mais faux !

                    Sans les syndicats, vous ne bénéficieriez pas aujourd’hui de la plupart des avancées sociales qui ont été lâchées par le patronat et les pouvoirs publics au cours du 20e siècle.

                    Cela dit, il y a eu des dérives dans le fonctionnement des centrales, et un certain nombre de dirigeants ont adopté des comportements qui ne les ont pas grandis dans l’opinion. Mais ce n’est pas une fatalité - on peut voter contre ces syndicalistes dévoyés -, et les organisations syndicales restent une nécessité dans la négociation ; même les patrons comprennent cela !


                  • Salade75 12 juin 09:27

                    @Fergus
                    Chaque époque a ses moteurs. Les syndicats, en période de croissance forte, avec une peur du communisme profondément ancrée dans le patronat et la droite (et des socialistes), ont en effet eu une influence sur l’amélioration des conditions de travail.
                    Mais leur incapacité à s’adapter au nouveau monde (c’est un constat) les a totalement décrédibilisés.
                    Et effectivement, les patrons aiment bien avoir des syndicats à l’ancienne devant eux :
                    - Ceux qui sont toujours contre tout et ainsi permettent de penser qu’il y a un « dialogue social » (le dialogue, en France, c’est 2 clans qui s’invectivent et repartent avec leurs idées inchangées).
                    - Ceux qui avec quelques petits cadeaux signent toujours et légitimisent le système et les choix patronaux.


                  • Christian Labrune Christian Labrune 8 juin 19:43

                    Macron,
                    torchon,
                     Mélenchon,
                     cochon.

                    Tous ces mots riment, et les signifiés se valent, sont parfaitement interchangeables.


                    • Sparker Sparker 9 juin 18:40

                      @Christian Labrune
                      Vous êtes déjà en vacances scolaires ?


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 19:47

                      52% des électeurs de Mélenchon ont voté Macron ! De quoi se plaint Verdi, exactement ?
                      Que Macron a été élu avec 3,5 millions de voix des électeurs de Mélenchon, et que ce vilain Macron n’a pas pris Mélenchon comme 1er Ministre ??
                      Mélenchon ne vient pas d’AXA, de chez Dassault ou d’ AREVA, tant pis pour lui !


                      La France Insoumise tout misé sur « les renégociations » des Traités européens, plutôt que de s’allier à l’ UPR pour sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN.
                      De quoi se plaint Verdi, exactement ? Que Macron va appliquer les GOPé, la feuille de route de la Commission européenne, qui va détruire 100 ans d’acquis sociaux ??
                      Ne dites pas que vous ne saviez pas, l’ UPR l’explique et le répète depuis 2014 !

                      Les mêmes causes produisant les mêmes effets, la politique de Macron- UE, est la même que celle appliquée aux Grecs !
                      « Comment la France va subir le même sort de la Grèce »
                      Alors, heureux d’être resté dans l’ UE ??

                      « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ! »

                      • mmbbb 8 juin 20:05

                        @Fifi Brind_acier la je suis d accord les electeurs de Melenchon les 52 % sont des cretins Si Macron a la majorite alors que son gouvernement ait deja dans les « affaires » Sarnez Modem la les francais sont des cons, mais on le savait


                      • Fergus Fergus 8 juin 20:29

                        Bonsoir, Fifi Brind_acier

                        "52% des électeurs de Mélenchon ont voté Macron !

                        Faux ! 52 % des électeurs de Mélenchon ont voté contre Le Pen !!!


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 20:54

                        @Fergus
                        Ils ont voté contre le Pen, en votant Macron !
                        Pourquoi ne finissez -vous pas la phrase ?
                        Ils pouvaient s’abstenir ou voter blanc.
                        Ils ont voté Macron. Donc, assumez !!


                        Je me suis abstenue d’aller voter.
                        L’UPR explique depuis des années que peu importe l’élu, il doit appliquer le programme prévu par la Commission européenne ! Si Mélenchon, au lieu de vous réciter des poèmes, vous expliquait les Traités européens, vous le sauriez aussi. C’est l’article 121 du TFUE qui permet à la Commission d’appliquer les Traités dans les divers pays européens.

                        Les GOPé de la Commission, qu’elles soient appliquées par le Pen, Mélenchon, Fillon, Macron ou le Pape, c’est le même programme qu’en Grèce !!

                        Combien de temps vous faudra-t-il pour comprendre que les seules compétences de nos Gouvernements, ce sont les questions sociétales et la couleur des rideaux !? Toutes les autres compétences ont été transférées à la BCE, à l’OTAN et à la Commission européenne.

                        Macron, c’est juste le gouverneur de la Province France.
                        Il applique des décisions qui se prennent ailleurs, en application des Traités européens.
                        En particulier du Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro.


                      • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 8 juin 21:03

                        Bonsoir Fergus


                        Vous contester l’affirmation de Fifi Brind-acier, qui a écrit :

                        "52% des électeurs de Mélenchon ont voté Macron !

                        et vous lui rétorquez :

                        Faux ! 52 % des électeurs de Mélenchon ont voté contre Le Pen !!!


                        Examinons les faits :
                        Sur le lien qu’elle a indiqué, et que je recopie ici, on peut lire :

                        (...)Pour assurer sa victoire, Emmanuel Macron a obtenu un large report des voix des électeurs de François Fillon et de Jean-Luc Mélenchon. Selon cette étude, 48% des électeurs de François Fillon ont voté pour lui contre 20% pour Marine Le Pen (32% se sont abstenus ou ont voté blanc ou nul). 52% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon ont également glissé un bulletin Macron dans l’urne tandis que 7% ont voté Marine Le Pen (41% se sont abstenus ou ont voté blanc ou nul).(...)

                        *Sondage réalisé du 4 au 6 mai à partir de 4.838 personnes inscrites sur les listes électorales.

                        Il me semble qu’au second tour le vrai vote contre Marine Le Pen était le vote blanc, voire à la rigueur le vote nul. Vous ne trouvez pas ?

                        Cordialement.

                        Thierry Saladin


                      • Gavroche 8 juin 21:23

                        Bonsoir @Fergus


                        C’est parfaitement exact, ceux qui ont voté Macron sont ses électeurs du premier tour soit 24%.
                        Personne ne peut dire le contraire.

                        Les 42% supplémentaires acquis au second tour étaient bien des voix contre Lepen. Si c’était des voix pro-Macron, il les aurait eu au 1er tour.

                        Voter blanc massif aurait peut-être permis l’élection de Lepen. Dans le doute, la moitié des électeurs de Fillon et Mélenchon ont préféré assurer son élimination.

                      • bernard bernard 8 juin 22:59

                        @Gavroche


                        « Les 42% supplémentaires acquis au second tour »

                        C’est ce que l’on appelle le sursaut républicain...le vote utile, bref le vote idiot !
                        On a évité la peste, mais on hérite du choléra !
                        Ça c’est un choix qu’il est intelligent, prôné par certains, ici même sur ce site, et même dans cette article !

                        Misère, misère ...chantait Coluche !



                      • Sozenz 9 juin 00:09

                        @mmbbb
                        ça a l’ aire d etre votre letmotiv ;« les français sont des cons » et de presque vous en réjouir .

                        mais sachez une chose , c est que le jour où la France aura perdu tous les droits pour lesquels ils s est battu pendant un siecle . et bien ce sera le feu vert pour que les autres pays se fassent défoncer plus qu ils ne le sont .
                        alors arretez de chanter comme vous faites. je ne pense pas que vous avez une idée de l impacte qu ’aura la France sur la descente aux enfers des autres pays ...

                        Réflechissez un peu et vous comprendrez pourquoi ...
                        Ce n est que la suite logique ...


                      • mmbbb 9 juin 09:29

                        @Fergus j admire votre raisonnement ils votent pour en votant contre Alors pourquoi Macron risque d’avoir une majorite, la votatlite des votes, cette fois ci les electeurs voteront pour mais pas contre n’est pas ?


                      • hellpast hellpast 9 juin 09:31

                        @Fifi Brind_acier


                        Je le répète, Mélenchon est un imposteur, qui pose juste pour avoir son nom dans l’Histoire, incapable de faire des alliances pour gagner, il nous l’a montré. Georges Marchais, là je dis oui c’était un bonhomme qui parlait juste et qui souhaitait vraiment déboulonner le système en place. Nostalgie, nostalgie, et ne me dites pas que je suis un stalinien qui s’ignore. Le PC était réellement une force d’opposition et d’ailleurs Mitterrand l’avait comprit en s’alliant à lui lors des présidentielles de 81. Epoque ou la lutte des classes était palpable et ou les gens se battaient pour leur droits, période d’avancées sociales jusqu’au tournant libéral en 1983 avec Jacques Delors le papa de Martine Aubry . Aujourd’hui le système nous envoie Mélenchon pour nous enfumer. Réécouter son discours à la fin du premier tour perdu, c’est pathétique. Il n’appelle à voter personne. Perso, je suis pour la stratégie du pire, voter le Pen contre Macron quitte après à l’empêcher de gouverner par les urnes. Bref, tout mais pas Macron, l’ultralibéral. L’ultralibéralisme est comme le consumérisme : un fascisme. Je n’invente rien lisez Pasolini par exemple qui n’est pas démodé du tout mais intemporel.

                      • mmbbb 9 juin 10:13

                        @Sozenz si je vous disais que je ne verserai pas mon sang pour sauver ce pays qui n’est pas tout a fait le mien . J’ ai toujours ete etonne par cette mentalite francaise si universelle , ces francais si prompt a s occuper de l autre comme dans ce media cette philosophe Bergen Veronique par Schiffer ,un petit couplet de larmes sur les ROM et un de plus , comme dans la messe de jadis en latin le morceau « lacrimosa » pour nous faire tirer les larmes sur cette misere alors que le peuple de France dont je suis issu n’a jamais eu autant de sollicitude . C’est une volonte de l’eite de liquidite cette France et Macron a ete elu puisqu il est mondialiste . Si je reagis ainsi c’est que j’ai de bonnes raisons Je ne me réjouis pas je suis indifférent.



                      • Alainet Alainet 9 juin 10:34

                        @Fifi Brind_acier ... devant la supercherie montée de l’Elysée par le trio Attali/Holland/Jouyet a bien fonctionné ; j’ai voté MLP quand même ( même si ce n’est pas mes opinions ), en voulant cautionner ceux qui restaient de souverainistes # le système qui menace ce Pays et je ne regrette rien...
                        -Regardez tous cette vidéo sur les confessions d’Attali , qui appuient cette thèse...
                        https://www.youtube.com/watch?v=k40RpYZlvkQ


                      • egos 8 juin 21:35

                        En même temps, répartie chère aux Marchistes, qu’est ce que cela change, entre nous,

                        d’un Mitterrand ouvrant :
                        - les vannes de la rigueur en 1983 (ok il a respecté le délai de deuil symbolique de 2 années), de l’euro-atlantisme, de la françafrique et ses drames effroyables
                        -les portes à double battant de la nation aux yuppies,tapies et autres turpitudes
                        initiées & trafics en tous genres.

                        D’un Chirac impavide, d’un Sarko zélé, d’un Hollande sournois comme un pro de la politique ?

                        Les électeurs ont leurs habitudes et se satisfont de changer la déco intérieure, cela en fait-il pur autant des êtres stupides, des panurges ?

                        La réponse à cette question tient dans un pari qu’apparemment peux souhaitent engager,
                        sauf à procéder à une évaluation des techniques de persuasion des tenants du changement et des travers du Front Républicain (indissociable du mode de scrutin de type plébiscitaire)

                        We can work it out,
                        avec un peu de modestie,
                        condition préalable !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès