Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La manipulation politique s’intensifie : « l’insurrection (...)

La manipulation politique s’intensifie : « l’insurrection civique » pour les gogos de Mélenchon à la Bastille

M. Mélenchon et son FG, aidés par le PCF et la CGT notamment, sont parvenus à réaliser une bonne mobilisation le dimanche 18 mars, en faisant défiler plusieurs dizaines de milliers de nos concitoyens jusqu’à la Bastille, à Paris.
Avec cette mobilisation, M. Mélenchon a prétendu donner le coup d’envoi de rien moins que d’une « insurrection civique » devant mener à une « VIe République ».

La dépêche ci-jointe récapitule les points forts du discours tenus à cette occasion.

Il faut la lire, non pas superficiellement mais très attentivement. Car ce n’est qu’en la lisant avec attention que l’on découvre la supercherie.

Derrière les paroles martiales et les envolées lyriques du sieur Mélenchon, qu’y a-t-il de concret ?

Qu’y a-t-il de concret à part quelques « gadgets politiques » sans importance stratégique comme l’euthanasie, le refus d’HADOPI et la parité, ou la proclamation lyrique d’idées très générales comme « l’établissement de la citoyenneté en entreprise » (?), la création du droit de « propriété collective humaine » (? ?) de biens de base tels que l’eau et l’énergie ?

Qu’y a-t-il de concret ? Eh bien il n’y a rien.

Que l’on en juge :

1°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de rétablir la démocratie en France, en dénonçant le vol de souveraineté opéré par les traités européens, et notamment par les articles 3, 4, 5 et 6 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

2°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de casser le mécanisme de création d’une DETTE PUBLIQUE sans cesse croissante dans les mains de financiers privés, en dénonçant l’article 123 du TFUE ?


La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

3°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de sauver notre AGRICULTURE et nos agriculteurs en les soustrayant aux contraintes de marché et d’hyper-productivité des articles 38 et 39 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

4°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles LA SORTIE DE L’EURO, et donc la dénonciation du MES, en dénonçant notamment l’article 282 et tous les traités européens ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

5°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de sauver notre INDUSTRIE -et nos emplois en empêchant les délocalisations industrielles, ce qui impose de dénoncer les articles 32 et 63 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

6°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de rendre aux Français la maîtrise de leur POLITIQUE MIGRATOIRE, en dénonçant les articles 67, 77 et 79 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

7°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de soustraire la SANTÉ -HUMAINE aux impératifs des rentabilité des marchés, en dénonçant les articles 168 et 169 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

8°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de préserver nos SERVICES PUBLICS, en refusant leur démantèlement exigé par l’Union européenne, ce qui impose notamment de dénoncer l’article 106 TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

9°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de préserver les ACQUIS SOCIAUX des Français et en particulier leur système de RETRAITES-, ce qui suppose de dénoncer les articles 5 et 121 du TFUE et le principe des Grandes Orientations de Politique Économique fixés par la Commission de Bruxelles ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

10°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de rétablir en France une société de libertés, en refusant par exemple le « mandat d’arrêt européen » ou le système européen de surveillance « INDECT », ce qui impose de sortir de l’UE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

11°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de ramener immédiatement tous les soldats français présents en Afghanistan, en Libye ou en Syrie, de faire SORTIR LA FRANCE DE L’OTAN, de dénoncer la mainmise américaine qui se cache derrière la prétendue « construction européenne », de refuser le Choc des Civilisations  ? Tous ces buts imposent de -dénoncer non seulement l’article 42 du traité sur l’UE mais imposent aussi se sortir purement et simplement de l’UE.
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

12°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de dénoncer la construction européenne comme un APARTHEID PLANÉTAIRE, d’en refuser le principe même, et de militer pour une ouverture et des coopérations de la France vers tous les pays du monde, quelle que soit leur appartenance à tel ou tel continent, religion, zone culturelle, etc. ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

 

CONCLUSION

L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon sont donc un piège à gogos puisqu’elles tablent :
- sur la crédulité de nos concitoyens
- sur leur méconnaissance foncière des pouvoirs transférés à l’UE
- et sur leur tendance naturelle à se laisser griser par de belles paroles,
pour proposer un programme en TROMPE-L’ŒIL qui ne touche absolument à rien de l’ordre euro-atlantiste établi.

Il s’agit donc d’une énième manipulation du peuple français.

La campagne présidentielle va être l’occasion de faire ressortir et de faire comprendre au plus grand nombre ces manipulations abjectes auxquelles se livrent tous les partis de pseudo-opposition au Système euro-atlantiste (PG, PCF, EELV, DLR, FN,..).


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (337 votes)



Réagissez à l'article

510 réactions à cet article


  • Augustule Augustule 19 mars 2012 09:58

    La ficelle est un peu grosse, on voit bien le cirque médiatique qui est en marche pour faire mousser Mélenchon pour ensuite rabattre tout ce petit monde vers François Hollande.


    • Augustule Augustule 19 mars 2012 10:24

      Place aux jeunes ?

      Depuis quand Mélenchon fait partie de la nouvelle génération, il traine dans les couloir du PS depuis 1977.


    • interlibre 19 mars 2012 11:04

      Si notre maître à tous Melenchon dit qu’il faudra voter Hollande alors on le fera tel de petits moutons. On peux être pour le FdG et contre Hollande. L’un n’empêche pas l’autre, bien au contraire.

      C’est bizarre c’est toujours le même argument qu’on utilise contre Melenchon mais de deux manières différentes :
      Oui Melenchon il est la pour faire gagner Hollande en rabattant les voix....
      Oui Melenchon il est la pour faire perdre Hollande en morcelant les voix de la Gauche, blablablabla....
      Moi j’en ai rien à faire des éventuelles stratégies politiques d’une Veme république à bout de souffle. Je vote pour un programme, et un programme qui s’appelle « L’humain d’abord » ça me parle.
      Ensuite si à cause de ça, le système républicain Français met à la tête de son pays un président élu par moins de 30% des votants et détesté par 70% de la population (Sarko bien sur) bah cette république a un SÉRIEUX problème et ce serait bien de régler le problème plutôt que de se résigner et de faire avec comme beaucoup le font en soutenant un vote futile.

    • scorpion scorpion 19 mars 2012 11:14

      Les gogos Monsieur, sont des citoyens qui en ont marre du système et de celui que vous proposez et qui y ressemble étrangement. Les gogos comme vous dites, ont marre des tricheurs, blablateurs et autres professionnels de l’entourloupe bien cravatés comme vous l’êtes. Les gogos, c’est le peuple et il réclame justice, ne vous en déplaise !


    • latortue latortue 19 mars 2012 11:27

      la machine a perdre de la gauche est en route, Mélenchon a force de piquer des voix a Hollande, va si bien faire que ce brave Hollande et ce brave Mélenchon risque de ne pas se retrouver au second tour .si a droite les rangs sont derrière le nain a gauche comme d’habitude c’est chacun pour sa gueule les égos démesurés de ces Messieurs ’’c’est moi qui a la plus grosse popularité’’
      tout ça est pitoyable et on va se retrouver avec Sarko encore pour cinq ans de souffrance et là croyez moi il va nous le faire payer ,parce qu’il saura que après c’est retraite pour lui alors ça va saigner .


    • appoline appoline 19 mars 2012 12:07

      @ Scorpion,


      Une des premières fois que j’ai lu ce terme « gogos », c’était dans un thriller américain il y a maintenant quelques années, il s’agissait de visiteurs d’une grande foire dans le middle west que les aboyeurs haranguaient pour les amener à préférer leur attraction, leur manège, leur stand. Ils les appelaient les gogos. En fait ces gogos se dirigeaient vers celui qui aboyait le plus fort, savait capter leur attention, savait aussi les flatter au mieux. Les forains eux, n’appréciaient des gogos que l’argent qu’ils pouvaient laisser dans leur caisse, rien de plus, si peut-être un peu de mépris


    • mbdx33 mbdx33 19 mars 2012 16:17

      @la tortue
      Vous pouvez continuer à baver sur la gauche comme vous le faites alors que votre égérie se débat face à ses contradictions et continue de baisser dans les sondages.
      Marine le Pen et les ouvriers , c’est comme la publicité pour CETELEM. Sauf qu’evec elle on va trinquer à fond et elle se garde bien de le dire.


    • bernard bernard 19 mars 2012 23:02

      « Si notre maître à tous Melenchon dit qu’il faudra voter Hollande alors on le fera tel de petits moutons. On peux être pour le FdG et contre Hollande. L’un n’empêche pas l’autre, bien au contraire. »(sic)

      Il serait souhaitable que vous évitiez de parle au nom de tous...
      Pour mémoire, il ne pèse qu’environ 11% dans les sondages
      ce qui fait dans l’absolu 89% de ...contre !
      Non ?


    • aveclotanvatoutsenva 19 mars 2012 23:19

      « scorpion », vous êtes la confirmation de ce que dit Asselineau, à savoir que les gogos se font manipuler par des types comme Mélenchon car celui-ci peut compter sur :
      - leur crédulité
      - leur méconnaissance foncière des pouvoirs transférés à l’UE
      - leur tendance naturelle à se laisser griser par de belles paroles, et donc à gober un programme en TROMPE-L’ŒIL qui ne touche absolument à rien de l’ordre euro-atlantiste établi

      J’ajouterai qu’il peut compter en plus sur l’efficacité des œillères que les gogos se refusent absolument à enlever car ils préfèrent se fier aux paroles rassurantes et encourageantes d’un tiers plutôt qu’à leurs propres observations...


    • bernard bernard 20 mars 2012 08:34

      -J’y crois pas-...

      Agoravox aurait’il été crée que pour soutenir mélanchon ?

      Sérieux ?


    • bernard bernard 20 mars 2012 08:40

      Pas une journée sans mélanchon...
      mélanch.on à tous les repas...
      mélanch.on même entre les repas...
      mélanch.on de partout...
      mélanch.on tout le temps...
      RAS le ... de mélanch.on


    • arnulf arnulf 22 mars 2012 08:44

      Un peu court.
      Mais il est vrai que JL Mélenchon commence à inquiéter le petit monde des « surtoutqueçabougepas » qui ont peur de tout ce qui pourrait, pensent-ils, perturber le petite vie, leurs petits intérêts, leur petite personne. En 1940, ils auraient fustigé le Général car il risquait de faire tuer les français contrairement à ce brave Maréchal, bon vieux pépé pragmatique.
      Les médias s’appuient dessus d’ailleurs pour promouvoir NS et FH, surtout SN. Et l’énorme manipulation du siège du tueur de Toulouse en est un éblouissant exemple.
      Il va falloir changer ce monde au système à bout de souffle ou crever. Tout le monde le sent mais à part les très aisés et les riches qui ont en effet à craindre de perdre de leurs pouvoir les autres n’ont pas grand risque.
      Quant à moi et je ne suis pas le seul JL M que j’admire beaucoup peut toujours m’appeler à voter pour FH il faudrait vraiment une révolution Hollandaise pour que je vote pour ce type là. Il n’a qu’un semblant de programme, pas de parole, c’est une anguille et je suis certain qu’il n’est même pas socialiste ! Même s’il a la carte.


    • asselineau n’est pas seulement un GOGO MAIS UN BOBO.....

      UPR pourquoi pas RPR..

      le peuple va se révolter...cette année si la vraie gauche ne prend pas les affaires de notre FRANCE EXSANGUE APRES 14 ANS DE POLITIQUE DE DROITE POUR LE FRIC ET CONTRE LE SALARIE..

      ASSELINEAU EST TOUJOURS EN 2007...IL N EVOLUE PAS ET DE FAIRE SON PROPRE PARTI
      MONTRE L EGOCENTRISME ET L EGO HYPER DIMENSIONNE DU PERSONNAGE...ENCORE UNE PALE COPIE DE CHIRAC LE FAINEANT ET DE SARKO LE BOUFFON qui nous ont ridiculisé partout surtout EN CEE

      les gogos vous emmerdent VOUS qui voulez leur donner du pain et du cannabis contre leur servage.... essayez auprés de la « marinette » whisky et coke....


      • ottomatic 19 mars 2012 10:08

        Message creux et sans la moindre trace d’argumentation, on y dénote cependant l’agressivité caractéristique de sir meluche...

        Ceci dit, rien d’étonnant, ne pouvant vous battre sur le terrain de l’intellect avec monsieur Asselineau, vous tentez une pitoyable sortie sous la ceinture...
        Avec des supporters comme vous le front de gauche n’a pas besoin d’ennemis...

      • Augustule Augustule 19 mars 2012 10:14

        A part des attaques personnelles, quels sont vos arguments sérieux contre les faits cités ?

        Pouvez vous nous confirmez que Mélenchon n’appellera pas à voter pour le très libéral (et Young Leader) François Hollande ?

        Merci


      • Maurice Maurice 19 mars 2012 10:25

        Monsieur TOUSENSEMBLE croit que le Grand soir va arriver grace à Mélanchon. On en reparle dans quelques semaines quand vous serez cocufié par votre mariage forcé avec Hollande, alors que le programme de Mélanchon, sur le papier, est aux antipodes de celui de Hollande.
        Monsieur TOUSENSEMBLE défend une intervention de l’Occident en Syrie, et ne comprend pas quand on lui parle de nettoyage ethnique (sur chiite, chrétien, et alaouite) possible si Assad est renversé brutalement par une frange d’extrémistes suunites.

        Monsieur TOUSENSEMBLE, vous vous revendiquez de gauche, mais est ce que vous vous rendez compte que vous êtes l’exemple type, le patron pour une production industrielle, le moule initial de l’idiot le plus utile au système actuel ? Triste monde...


      • momo momo 19 mars 2012 11:19

        En effet, car il se ralliera au bourgeois Hollande, voir Sarko lui-même si ce dernier est face à Marine. Comme en 2012, les bolchos valets des bourgeois. Parti comme il est, il pourrait même être le Chevènement de 2012 (rappelez-vous 2002) ; mais surtout il divise la classe ouvrière dans le plus grand intérêt de la bourgeoisie dont il est membre (en plus d’être franc-maçon).

        Signez la pétition, faites signer la pétition :

        http://11114.lapetition.be/

        http://www.mesopinions.com/Lettre-ouverte-a-Marine-Le-Pen-et-a-Jean-Luc-Melenchon-petition-petitions-a82a584ddcfdef1cf30469343263766e.html

        http://poilagratter.over-blog.net/article-lettre-ouverte-a-marine-le-pen-et-a-jean-luc-melenchon-100315216.html


      • bilderberg 19 mars 2012 11:35

        Message d’un militant abusé ou désabusé par la réalité du système politique.

        C’est beau de croire au père noël et que Papa Méluche va mettre tous les bandits en prison et qu’il va distribuer des cadeaux à tous les pauvres......Mais vous refusez de débattre, car dans ce combat d’idées, nous constaterions tous la faiblesse de vos argumentations creuses et mensongères....Vous prétendez vouloir changer le système , mais vous ne comprenez pas que cela est impossible dans le contexte des traités européens, votre Gourou vous explique qu’il désobéira, et ils trouvent des imbéciles pour le croire......En attendant ils vous rabattra vers la HOLLANDE en vous expliquant que vos revendications seront prises en compte et on vous expliquera que c’est la meilleure solution, Asselineau rend service au peuple de gauche en décryptant la propagande du FDG, votre réaction devrait plutôt être celle de demander à vos chefs pourquoi ils ne vous parlent jamais de ces articles (et d’ailleurs commencer par aller vous informez sur ces traités) ainsi nous serions sur un plan de discussion crédible et non pas sur des attaques stupide sur le physique des personnes. ......


      • Brath-z Brath-z 19 mars 2012 13:04

        Asselineau a le défaut qui caractérise nombre de hauts fonctionnaires : il s’imagine que l’action politique se résume à des mots sur un texte. Comme Apathie, Elkabbach et les autres chiens de garde, il n’a recours qu’à un seul argument pour contrer le Front de Gauche : « dans les traités c’est pas écrit que vous pouvez désobéir alors vous pouvez pas, na ! »
        Et pourtant, en tant que haut fonctionnaire, il devrait connaître le fonctionnement actuel de l’UE, qui va à l’encontre de ses propres traités de fonctionnement en permanence. Ce serait possible de désobéir aux traités pour faire pire, mais pas pour faire mieux ?

        Je ne peux qu’encourager François Asselineau à prendre quelques cours d’histoire au lieu de droit, et il devrait vite se rendre compte que la règle de droit ne s’applique qu’en référence à un rapport de force existant. Sur le papier, les États Unis d’Amérique sont une puissance tiers-mondiste ruinée et sans aucune puissance, qui ne peut agir qu’en accord avec ses voisins et ses partenaires. Quelque chose me dit que dans les faits la situation est quelque peu différente.
        C’est la vieille distinction de jure/de facto que M. Asselineau, avec sa belle formation de juriste, ignore superbement.


      • emphyrio 19 mars 2012 13:11

        @Brathz
        Toi tu ne sais même pas de qui tu parles !


      • Brath-z Brath-z 19 mars 2012 13:13

        Oh que si, je sais fort bien qui est M. Asselineau. Et cette critique, je la lui adresse depuis maintenant plusieurs années. Et plus le temps passe, plus elle se justifie.


      • BrainbugFR 19 mars 2012 13:35

        A tout ceux qui veulent voter Mélenchon ou autre d’ailleurs, qui est pour moi tout à fait comparable à la vente de lessive identique et dont seul le packaging est différent.

        Voici une analyse précise entre le programme de Mélenchon au regard du droit Européen.

        Je rappel que l’article 5 de la constitution française stipule :
        « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État.

        Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités. »

        Donc si Mr Mélenchon s’aventure à ne pas respecter la constitution que cela va être en fonction de son programme.

        Si il ne respecte pas les traités européens, il fait courrir à la France d’être poursuivie devant la CJUE.

        Maintenant concernant son programme et les traités vous pouvez consulter l’analyse ici :
        Lien

        Cette personne, juriste, compare les programmes de tous les candidats par rapport au droit Européens en toute objectivité.

        Il en ressort que 80% des propositions sont incompatibles au droit européen.

        Enfin, pour ceux qui sortirait l’argument fallacieux qu’il suffit de renégocier les traités, voici ce que dit le conseil constitutionnel par rapport sur la capacité d’initiative de la France :

        «  en substituant la règle de la majorité qualifiée à celle de l’unanimité au sein du Conseil, privant ainsi la France de tout pouvoir d’opposition, soit en conférant une fonction décisionnelle au Parlement européen, lequel n’est pas l’émanation de la souveraineté nationale, soit en privant la France de tout pouvoir propre d’initiative »
        Lien

        Car aujourd’hui, le Conseil EU vote les traités à la majorité qualifiée de 255 voix sur un total de 345. La France compte 29 voix et ne possède pas de droit de véto comme à l’ONU.

        Pour ceux que cela intéresse, ils peuvent aller en voir le détail le fonctionnement du conseil EU.
        Lien

        Et enfin, à tous les électeurs de Hollande, Mélénchon, Le pen, Sarko ou consort, voyez la lettre écrite par 12 pays européens à Barroso et Rompuy, indiquant la liste des réformes prochaines à effectuer de toute urgence.

        Au menu, déreglementation totale des professions réglementées (police, education, pompiers..) libre échange avec l’inde et les USA, ouverture sur L’ASEAN,

        Pour information, les 12 pays signataires de cette lettre représentent 149 voix déjà au conseil UE.

        Les signataires : David Cameron, Premier ministre, Grande Bretagne ; Mark Rutte, Premier ministre, Pays-Bas ; Mario Monti, Premier ministre, Italie ; Andrus Ansip, Premier ministre, Estonie ; Valdis Dombrovskis, Premier ministre, Lettonie ; Jyrki Katainen, Premier ministre, Finlande ; Enda Kenny, Taoiseach, Irlande ; Petr Nečas, Priemier ministre, République Tchèque ; Iveta Radičová, Premier ministre, Slovaquie ; Mariano Rajoy, Premier ministre, Espagne ; Fredrik Reinfeldt, Premier ministre, Suède ; Donald Tusk, Premier ministre, Pologne.

        Lien

        Maintenant, si malgrès tout cela, vous continuez à croire en vos candidats, c’est que d’une part vous faites preuve d’une bêtise crasse, mais en plus vous pensez encore, comme des petits enfants, qu’il suffit de le vouloir sans regarder les difficultés et que tout fonctionnera comme prévu.

        EJe confirme donc les propos d’Asselineau sur toute la ligne, en plus de vous prouver pourquoi avec des arguments supplémentaires, vous votez pour des candidats FANTOCHES.

        L’espoir justement, c’est de se rallier à ceux qui vous parlent avec honneteté. Mr Mélenchon, depuis 1977 est dans les grands partis et à accéder à ses hautes fonctions.

        Ne croyez pas qu’il ignore tout cela. On vous noie sous de faux espoirs, et le lavage de cerveau permanent sur l’Europe fait perdre à vous autres, mes concitoyens, toute forme de réalisme.

        Si vous voulez appliquer un programme et le faire de façon légale et respectueuse des engagements Français, la France doit sortir de l’Europe et redevenir une NATION, en tant que tel.

        Enfin je terminerai par l’Article 3 de la constitution Française :
        « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants "

        Et non par des pays étrangers qui dictent leur loi à la majorité.

        Les citoyens doivent ouvrir les yeux sur ce qui se passe !


      • logan 19 mars 2012 13:40

        Mon dieu nous allons être poursuivis, j’en frémis d’avance !

        Foutus légalistes, incapables de se sortir de la soumission aux lois.


      • Brath-z Brath-z 19 mars 2012 13:45

        Mais croyez-vous, BrainbugFR, que tout cela n’a pas été considéré ? Au contraire, au Front de Gauche, nous avons bien prit soin de préciser les modalités selon lesquelles ces changements auront lieu.

        Modification de la Constitution par convocation d’une Assemblée Nationale Constituante. Ce n’est pas expressément prévu par la Constitution, mais comme dans la Vème République la Constitution est constituée de « lois constitutionnelles » (donc ce sont des lois) et que la DDHC précise bien que rien de ce qui n’est pas interdit par la loi ne peut être interdit, ladite convocation ne va pas à l’encontre de la Constitution. On peut aussi tranquillement envisager préalablement a ladite convocation un referendum pour demander aux citoyens s’ils sont pour cette convocation (même si c’est plus symbolique qu’autre chose).
        Bref, aucun problème de ce côté-ci.

        Le respect des traités, et bien oui, effectivement, le président de la République est garant du respect des traités, traités qui sont engagés... au nom de la Nation française. Puisque ratification du traité de Lisbonne il y a eu, alors il n’y a plus, pour le dénoncer qu’une voie possible : l’expression de la volonté de la Nation au travers d’un referendum, et c’est précisément ce qui est proposé par le programme.

        Enfin, sur le respect du droit européen, vous manifestez (et le juriste que vous citez en référence également ce qui n’étonnera pas ceux qui savent le fonctionnement de l’UE et la vision paradoxale qu’en ont les juristes) une grande ignorance. Le droit européen est de coutume et de jurisprudence plus que de norme et de règles. Ainsi est-il sans cesse mouvant et imprécis, autorisant tous les écarts pour peu que le rapport de force soit favorable.
        Certes 80% des programmes de tous les candidats est incompatible avec le droit européen... mais 80% de la politique menée par les états membres de l’UE (tous, y compris le Luxembourg !) est tout aussi incompatible avec le droit européen. Toujours cette bonne vielle distinction de jure/de facto que nos éminents juristes s’efforcent avec une mauvaise foi insigne d’ignorer alors qu’elle apparaît chaque jour dans toutes les pratiques gouvernementales.


      • Walid Haïdar 19 mars 2012 14:06

        C’est marrant, quand on répond sur le fond à M. Asselineau, y a plus personne en face.


        Pourtant, c’est une évidence qui est vérifiée tous les jours : les formules magiques cela n’existe pas. Le droit n’est qu’un cadre théorique qui n’a aucun pouvoir de dissiper le rapport de force matériel.

        Mais ça, M. Asselineau fait semblant de ne pas le comprendre, parce qu’il sait très bien, en réalité, de quoi il s’agit. Il combat tout simplement le FDG parce que les idées en marche ne lui conviennent pas du tout. M. Asselineau est un homme de droite, et il est normal qu’il combatte des idées franchement de gauche.

        Le programme du FdG explique assez bien l’esprit et la méthode de la désobéissance, et la stratégie globale au sein de laquelle cette désobéissance s’inscrit.

        Mais bien entendu, c’est plus pratique pour un opposant de tout occulter avec une formule magique : « impossible, on a pas le droit ! ».
        D’ailleurs, c’est à se demander si, le jour où la France emploiera cette méthode de désobéissance, M. Asselineau et ses groupies ne seront pas aux côtés des néolibéraux bruxellois pour dénoncer la France et ses « projets bolchéviques irresponsables et illégaux »...

        Un cerveau de droite peut-il comprendre que tout est histoire de désir et de rapport de force, ou décidément, depuis les cavernes, la prégnance de la superstition (dénomination archaïque de l’idéalisme Kantien), est trop forte ?

      • appoline appoline 19 mars 2012 14:14

        Miroir que tout cela, Mélenchon est incapable de redresser quoique ce soit, pourquoi lui non plus ne l’aurait-il pas fait quand il en avait la possibilité. Il est toujours plus facile de perdre son temps à taper sur le voisin que de proposer du concret avec une équipe de bras cassés.


      • Maurice Maurice 19 mars 2012 14:40

        @ walid et brath-z

        Je tiens avant tout à préciser que je ne suis pas adhérant à l’UPR (bon on me crois ou pas c’est le cadet de mes soucis). Par contre je suis sensible aux analyses de FA, comme bon nombre de jeunes je pense.

        Vous dites que FA reste dans un cadre trop juridique. Je ne comprend pas cette argumentation qui consiste à déligitimer quelqu’un qui veut arborer une posture légaliste de la contestation. Il est vrai que bon nombre de réglementations bruxeloises ne sont pas appliquées, mais pour les plus importantes (dérégulation commerciale et financière) on y est en plein dedans.
        C’est peut être pour cela que tout va si mal dans cette Europe. Peut être pour cela que nous n’arrivons pas à voir un projet à long terme, cohérant, et capable de créer une fierté européenne justifiant de ce fait la construction européenne.
        C’est justement en revendiquant ce côté légaliste que FA se bâtit une stature crédible. Imaginez le en train de crier avec les loups, on va sortir de ceci, et de cela. Que va-t-il se voir rétorquer : comment faites vous ? Simple logique. Le problème est que nous ne sommes pas habitués à voir des candidats politiques qui donnent du sens et une valeur aux mots qu’ils emploient.

        Maintenant prenons Mélanchon. Croyez le ou non, mais il m’a séduit... pour un temps. Sa position sur l’Europe, ses dires sur les Etats-Unis, etc... m’ont profondément intéressé. Et puis qu’entend-je le lendemain. Le sieur en question va appeler à voter Hollande. Alors petit constat : même si le 2eme tour oppose Hollande à MLP, les électeurs du front de gauche sont grands, ils savent peser le pour et le contre, et n’ont pas besoin que l’on sorte pour une énième fois l’anathème ô combien usité de la menace fascite pour savoir où ils vont porter leur voie. Par contre s’il se tait, et bien son discour en sera d’autant plus cohérant (car le programme de Hollande, est bel et bien une copie conforme de celui de Sarko, à part sur deux trois sujets secondaires sociétaux), il représentera alors une vraie force de changement, qu ’il pourra maximiser aux législatives en attendant les prochaines présidentielles... 

        Quant à dire qu’il défend une politique de droite, nous tombons là dans le débat du café du commerce.
        Premièrement il défend une politique d’économie mixte, qui fut en vigueur lorsque la bonne droite (gaulienne) et la bonne gauche (pcf de l’époque) s’allièrent avant les années 1970µ.
        Ensuite, qu’est ce que la droite et la gauche à l’heure actuelle ? Pouvez vous donnez une bonne définition de ces concepts qui soit vérifiable par les faits ? PS et UMP représente-t-il vraiment la droite et la gauche ? Et mélenchon, s’il appelle à voter Hollande représente-t-il la gauche... ou la cocufie-t-il ?


      • Brath-z Brath-z 19 mars 2012 14:44

        Maurice, je me suis mal exprimé, sûrement. Je ne reproche pas à FA de vouloir rester dans un ordre juridique (c’est aussi le cas du Front de Gauche, qui est légaliste). Je lui reproche de refuser les solutions qui ne sont pas indiquées dans la lettre de la loi.

        Or « Tout ce qui n’est pas défendu par la loi ne peut être empêché » (article 5 de la DDHC de 1789). Autrement dit, ce n’est pas parce qu’un texte ne prévoit pas quelque chose que cette chose est impossible.


      • Maurice Maurice 19 mars 2012 14:59

        @ Brath-z,

        je comprend ce que vous dites. Désobéissance aux traités c’est bien ça ? Je vous suis à 100%, et je suis prêt à manger ma chemise si Mélenchon applique cela (je serais tellement cotent de ne plus avoir cette arrière goût d’urine dans la bouche, que manger du 100% coton sera un met délicieux pour moi smiley ).
        Donc Mélenchon veut désobéir aux traités. Louable intention. Maintenant une question. Que ferons nous (partisans du FdG ou simple sympathisant comme j’ai pu l’être) si Mélenchon appelle à voter Hollande ? Le gôut d’urine ne va-t-il pas revenir, et être complété d’une douloureuse sensation au niveau de l’arrière train ?


      • Brath-z Brath-z 19 mars 2012 15:08

        Mais c’est une évidence que Mélenchon, Poutou, Joly, Arthaud, vont appeler à voter Hollande s’il est au second tour. C’est ainsi que cela fonctionne à gauche : les candidats qui ne sont pas les mieux placés appellent à voter pour le candidat de gauche le mieux placé. Il ne va y avoir aucune « trahison », aucun « désaveu » ni rien de tel.
        L’enjeu à un moment donné était de savoir si le PS continuait à souscrire à cette vision des choses ou non, car des exemples dans d’autres pays (Amérique Latine, Allemagne, etc.) pouvaient laisser envisager que le PS puisse préférer la droite à la gauche sociale conséquente, d’où le refus de Mélenchon de répondre tant que Hollande n’avait pas dit qu’il appellerait à voter Mélenchon si Mélenchon était au second tour et pas lui.

        Ceci posé, reste à savoir l’attitude des électeurs eux-mêmes. Et là, justement, Mélenchon a une analyse très fine et très juste : il explique en substance que les électeurs ne se réfèrent plus à des chapelles politiques, et que le report des électeurs des candidats de gauche sur le candidat de gauche le mieux placé n’était plus automatique, qu’il faudrait au candidat de gauche le mieux susciter lui-même les conditions du rassemblement.
        Pour ma part, moi, personnellement, j’estime qu’en abandonnant tout progrès social dans son programme, Hollande rend impossible ce rassemblement de la gauche sur sa candidature, et je ne lui donnerai pas ma voix au second tour. J’ai même écrit récemment un article à ce sujet, qui a donné lieu à controverse fort intéressante.


      • Maurice Maurice 19 mars 2012 15:18

        @ Brath-Z,

        et bien je vous dit bravo ! Vous êtes en accord avec votre pensée et je vous en félicite.
        Mais je doute sur la parole de Mélenchon. Encore s’il y a un second tour Sarko/Hollande, je peux comprendre qu’il appelle à voter pour le second (tant le premier me révulse). Mais il faut être honnête, Hollande défend la même politique que Sarko (alignement sur l’OTAN, critique de la Russie alos que notre intérêt dicte que l’on se tourne vers eux, aucune remise en cause de la métastase européenne que constitue la commission européenne...). Ainsi si nous avons un second tour Hollande/MLP, il faut être uen fois de plus honnête et dire que MLP ne sera jamais élue, c’est une réalité. Alors pourquoi dans ce cas il appelerait à voter Hollande. Pas besoin. Si vous travaillez pour lui, dites lui ! Pas besoin. Il en sortira grandi croyez moi ! Il jouit d’un fort soutien en ce moment, justement parcequ’il prend à bras le corps les problèmes dont les français se sentent concernés. Problèmes qui nécessitent un changement de paradigme et de nombreux débats (comme la place des Nations dans l’édifice européen en premier lieu).

        Si j’étais adhérant du FdG, je me sentirai profondément trahi si Mélenchon appelait à voter Hollande. L’anti sarkozisme primaire ne doit pas prendre le dessus sur le débat d’idée.


      • Brath-z Brath-z 19 mars 2012 15:31

        Mélenchon, comme beaucoup de gens à gauche, estime que les apparences comptent énormément en politique. Or pour le coup, le programme de Marine Le Pen et son positionnement sont largement pires que celui de Hollande. Il serait donc à son positionnement historique que Mélenchon appelle à faire barrage à l’extrême-droite, quand bien même ce serait évident que Hollande serait élu contre Le Pen même sans bénéficier d’aucun report de voix à gauche.
        Après, encore une fois, il y a l’appréciation personnelle. Moi, par exemple, dans ce cas de figure, je mettrais un bulletin Robespierre dans l’urne. Mais les apparences doivent être préservées : Mélenchon n’est pas et n’a jamais prétendu être ni révolutionnaire ni extrémiste ni maximaliste, il ne peut donc pas, surtout en étant le principal porte-voix du Front de Gauche, mettre sur un pied d’égalité Le Pen et Hollande (car c’est ce que signifierait d’un point de vue symbolique un appel à l’abstention dans ce cas de figure) comme le fit Arlette Laguillier, qui est elle révolutionnaire revendiquée, lors du second tour de l’élection présidentielle de 2002 entre Le Pen père et Chirac.


      • Maurice Maurice 19 mars 2012 15:41

        Et c’est l à que je pense que vous vous trompez. Vous dites « Mélenchon, comme beaucoup de gens à gauche, estime que les apparences comptent énormément en politique ».

        Et bien je pense, et c’est mon humble avis, que les gens en ont plus que marre des apparences, et qu’ils veulent du concret... Ils veulent des hommes forts qui disent ce qu’ils pensent, et pensent ce qu’ils disent.

        Même une de mes amies plutôt du genre gauche/bobo m’a dit qu’elle serait profondément décue si Mélenchon appelait à voter Hollande, c’est vous dire !


      • Brath-z Brath-z 19 mars 2012 15:51

        Écoutez, moi, en me fondant sur mon expérience militante, je peux vous dire qu’au contraire j’ai vu bien plus de gens de gauche me dirent qu’ils seraient déçus que Mélenchon n’appelle pas à voter Hollande au second tour que l’inverse. Encore une fois : le Front de Gauche n’est pas l’extrême-gauche, il est banalement de gauche, ni modérantiste ni maximaliste, conséquent. Moi-même qui ne compte pas voter Hollande au second tour je serais déçu que Mélenchon mette dans le même panier Hollande et Sarkozy ou Hollande et Le Pen.


      • Maurice Maurice 19 mars 2012 15:59

        Donc il n’y a bien aucune cohérence ni dans la tête de mélenchon, ni dans la tête des gens de gauche. Comment peut on affirmer avec autorité autant de belles choses, pour ensuite appeler à voter pour quelqu’un qui est à l’inverse de ces idées ? Sortons de cette mascarde droite/gauche, car ce que vous ne comprenez pas, c’est que le parti qui va recueillir le plus de voie à cette élection (dont la mienne) est le parti vote blanc/abstentionniste. Le parti ou les gens, à force de se faire balader, vont commencer à s’énerver et à tout envoyer valser.

        Le pire c’est qu’au plan économique, et au plan de la critique de l’Europe et des banques, Mélenchon se rapproche davantage de MLP, l’anti islam névrotique en moi. C’est ça le plus drôle...


      • Brath-z Brath-z 19 mars 2012 16:09

        Ah non ! Sur le plan économique, MLP est trèèèèès éloignée de Mélenchon ! Le programme économique et social du FN de 2012, s’il est un peu moins ultra-libéral que celui du FN de 2007, reste et de très loin le plus libéral de tous les candidats en course ! MLP est plus proche de Madelin que de n’importe qui d’autre, si l’on omet justement ses lubies xénophobes.

        Moi je ne crois pas du tout à la rhétorique des vrais-faux « antisystèmes d’internet » qui veulent que « droite, gauche, c’est fini, ça ne veut rien dire ». « Droite », « gauche, »centre" et leurs dérivés, ce sont des termes qui n’ont jamais rien qualifié d’autre que des systèmes d’alliance et d’oppositions retranscrits par des positions géographiques dans les assemblées. Rien d’autre.
        A la fin du XIXème siècle, la gauche (pas l’extrême-gauche) allait des libéraux républicains ralliés aux socialistes révolutionnaires, soit bien plus de différences qu’entre l’extrême-gauche actuelle et le PS, et pourtant la tradition du désistement réciproque était pratique généralisée à gauche.

        Les orientations idéologiques imposent d’innombrables clivages, mais je ne vois pas pour quelle raison le clivage nation/mondialisation serait plus déterminant que les clivages productivisme/décroissance, capitalisme/socialisme, libéralisme/étatisme, etc. C’est un clivage important, mais un clivage parmi d’autres, qui ne retire en rien la pertinence de la droite, de la gauche, du centre, etc.


      • logan 19 mars 2012 16:27

        Maurice, voter pour le moins pire cela n’a aucune valeur d’adhésion. J’ai voté Chirac en 2002 alors que je ne partage rien des idées de Chirac, mais simplement parce que pour moi Lepen c’était pire. Je ne ressens aucunement d’incohérence d’avoir fait ce choix.

        Je préfère encore la dictature de la finance à un gouvernement facho qui compte expulser certains de mes amis / de ma famille / de mes connaissances, simplement parce qu’ils n’ont pas la bonne couleur de peau, nationalité ou la bonne religion.

        Vouloir faire croire que préférer voter pour Hollande dans le cas d’un second tour contre Sarkozy ou lepen, ce serait la preuve de l’insincérité de tout ce qu’on défend depuis des années, c’est totalement crétin je suis désolé.

        On se bat justement pour que Hollande ne soit pas au second tour, et qu’on ne se retrouve pas dans cette situation, on se bat pour que ce soit Mélenchon et le front de gauche qui gagnent, on se bat pour que ce soit nos idées qui gagnent !

        A vous de réfléchir un peu, libérez vous des arguments absurdes de l’extrême droite.


      • Maurice Maurice 19 mars 2012 16:30

        Dans ce cas là, je vous le redemande : qu’est ce que la droite et la gauche ? Hollande et Sarkozy représente-t-il la droite et la gauche ? Et Mélenchon en appelant à voter hollande représente-t-il la gauche ?

        Le système d’économie mixte doit être réinstitué ne pensait vous pas ? Ce système reposait sur un consensus entre la droite gaulienne et la gauche du PCF. Ce consensus a disparu pour laisser la place à l’alliance droite bling bling soi disant sécuritaire, et gauche libérale sociétale (bien loin des luttes sociales contre un capital tout puissant). c’est en cela que la droite et la gauche ne signifie plus rien aujourd’hui, si ce n’est pour entretenir l’illusion qu’un changement de paradigme est possible en élisant Hollande.
        Je ne vous ferais pas l’affront de lister les lois et traités européens que Mélenchon a voté, et qu’il critique aujourd’hui (un homme a le droit de se tromper, et il est d’autant plus admirable à se remettre en question), mais il entretient cette illusion droite/gauche, cette illusion de croire que le président de la république française a encore du pouvoir dans le contexte actuel européen et mondial.
        Et je dirais même plus : ne pas se rendre compte que la position de Mélenchon est schizophrénique, est un peu douteux. Même si je comprends que vous puissiez invoquer la sainte alliance de gauche pour faire barrage à la droite de Sarkozy.

        Si Mélenchon appelle à voter Hollande, et bien il appelle à pointer du doigt la Russie (discours de Hollande il y a deux semaines ; alors que la Russie garantit un monde multipolaire où la France a une place de choix), il appelle à intervenir d’urgence pour renverser Assad (toujours le même discours de Hollande) et ne se rend pas compte (je l’espère) des massacres qui seront perpetrés par des extrémistes suunites (qui crient « à mort les chiites et les chrétiens » en ce moment en Syrie). Il appelle également à voter pour une absence de régulation financière pouvant toucher la City (cf discours de Hollande à Londres). Il appelle enfin à voter pour quelqu’un qui veut renégocier les traités européens, après les avoir signé (curieuse stratégie quand même non ? parce qu’il va falloir l’avis de tout le monde dorénavant). C’est pas schizophrénique tout cela, même pour la sainte alliance de gauche ???

        S’il voyait à long terme, il se rendrait compte qu’il ne doit pas appeler à voter pour Hollande. Pourquoi a-t-il quitté le PS si ce n’est pour faire entendre une nouvelle voix...


      • Maurice Maurice 19 mars 2012 16:40

        @ logan

        Encore une fois croyez le ou non, je ne me revendique d’aucune chapelle, et je suis capable de penser par moi-même sans me faire dicter (moi) ma consigne de vote. Je vous dit simplement que en cas de second tour hollande/MLP, pas besoin de dire je vais appeler à voter FH. Il pourrait tout aussi bien dire, « aucun de ces candidats ne me convient ». Il faut être sérieux un peu MLP ne sera jamais élu. Donc s’il veut vraiment représenter une nouvelle voie sur la scène politique française, et bien qu’il aille jusqu’au bout de son raisonnement. La il gagnerait (avec moi) un partisan sur la durée je vous le garantit, et je ne suis pas le seul, ça je vous le garantit aussi.

        Vous vous battez pour que Mélenchon soit au second tour ? Mais voue ne vous rendez pas compte de la mascarade médiatique ? Vous ne vous rendez pas compte que nos élites sont progressivement en train d’installer en France un bipartisme à l’américaine ? Et qu’ils sont en train de l’imposer par la force ? Vous ne vous rendez pas compte qu’appelez à voter Hollande renforce cette tendance au bipartisme illusoire ? Vous ne vous rendez pas compte que la vie politique française va mal, à cause de cela justement ?

      Ajouter une réaction

      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


      FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès