Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > La manipulation politique s’intensifie : « l’insurrection (...)

La manipulation politique s’intensifie : « l’insurrection civique » pour les gogos de Mélenchon à la Bastille

M. Mélenchon et son FG, aidés par le PCF et la CGT notamment, sont parvenus à réaliser une bonne mobilisation le dimanche 18 mars, en faisant défiler plusieurs dizaines de milliers de nos concitoyens jusqu’à la Bastille, à Paris.
Avec cette mobilisation, M. Mélenchon a prétendu donner le coup d’envoi de rien moins que d’une « insurrection civique » devant mener à une « VIe République ».

La dépêche ci-jointe récapitule les points forts du discours tenus à cette occasion.

Il faut la lire, non pas superficiellement mais très attentivement. Car ce n’est qu’en la lisant avec attention que l’on découvre la supercherie.

Derrière les paroles martiales et les envolées lyriques du sieur Mélenchon, qu’y a-t-il de concret ?

Qu’y a-t-il de concret à part quelques « gadgets politiques » sans importance stratégique comme l’euthanasie, le refus d’HADOPI et la parité, ou la proclamation lyrique d’idées très générales comme « l’établissement de la citoyenneté en entreprise » (?), la création du droit de « propriété collective humaine » (? ?) de biens de base tels que l’eau et l’énergie ?

Qu’y a-t-il de concret ? Eh bien il n’y a rien.

Que l’on en juge :

1°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de rétablir la démocratie en France, en dénonçant le vol de souveraineté opéré par les traités européens, et notamment par les articles 3, 4, 5 et 6 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

2°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de casser le mécanisme de création d’une DETTE PUBLIQUE sans cesse croissante dans les mains de financiers privés, en dénonçant l’article 123 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

3°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de sauver notre AGRICULTURE et nos agriculteurs en les soustrayant aux contraintes de marché et d’hyper-productivité des articles 38 et 39 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

4°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles LA SORTIE DE L’EURO, et donc la dénonciation du MES, en dénonçant notamment l’article 282 et tous les traités européens ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

5°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de sauver notre INDUSTRIE -et nos emplois en empêchant les délocalisations industrielles, ce qui impose de dénoncer les articles 32 et 63 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

6°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de rendre aux Français la maîtrise de leur POLITIQUE MIGRATOIRE, en dénonçant les articles 67, 77 et 79 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

7°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de soustraire la SANTÉ -HUMAINE aux impératifs des rentabilité des marchés, en dénonçant les articles 168 et 169 du TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

8°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de préserver nos SERVICES PUBLICS, en refusant leur démantèlement exigé par l’Union européenne, ce qui impose notamment de dénoncer l’article 106 TFUE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

9°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de préserver les ACQUIS SOCIAUX des Français et en particulier leur système de RETRAITES-, ce qui suppose de dénoncer les articles 5 et 121 du TFUE et le principe des Grandes Orientations de Politique Économique fixés par la Commission de Bruxelles ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

10°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de rétablir en France une société de libertés, en refusant par exemple le « mandat d’arrêt européen » ou le système européen de surveillance « INDECT », ce qui impose de sortir de l’UE ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

11°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de ramener immédiatement tous les soldats français présents en Afghanistan, en Libye ou en Syrie, de faire SORTIR LA FRANCE DE L’OTAN, de dénoncer la mainmise américaine qui se cache derrière la prétendue « construction européenne », de refuser le Choc des Civilisations  ? Tous ces buts imposent de -dénoncer non seulement l’article 42 du traité sur l’UE mais imposent aussi se sortir purement et simplement de l’UE.
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

12°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles de dénoncer la construction européenne comme un APARTHEID PLANÉTAIRE, d’en refuser le principe même, et de militer pour une ouverture et des coopérations de la France vers tous les pays du monde, quelle que soit leur appartenance à tel ou tel continent, religion, zone culturelle, etc. ?
La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.

 

CONCLUSION

L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon sont donc un piège à gogos puisqu’elles tablent :
- sur la crédulité de nos concitoyens
- sur leur méconnaissance foncière des pouvoirs transférés à l’UE
- et sur leur tendance naturelle à se laisser griser par de belles paroles,
pour proposer un programme en TROMPE-L’ŒIL qui ne touche absolument à rien de l’ordre euro-atlantiste établi.

Il s’agit donc d’une énième manipulation du peuple français.

La campagne présidentielle va être l’occasion de faire ressortir et de faire comprendre au plus grand nombre ces manipulations abjectes auxquelles se livrent tous les partis de pseudo-opposition au Système euro-atlantiste (PG, PCF, EELV, DLR, FN,..).



Sur le même thème

Les dessous douteux de la BD de Pénélope Bagieu contre le chalutage profond
La logique atypique d’un écologiste pour les européennes : la transition écologique passera par la souveraineté nationale
Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs
L'abstention aux européennes : un cadeau aux européistes ?
Pourquoi l’hyperinflation de 1923 en Allemagne et l’avènement d’Hitler dans la crise qui allait devenir mondiale en 1929 ?


Les réactions les plus appréciées

  • Par Maurice (---.---.---.35) 19 mars 2012 10:28
    Maurice

    La police de la pensée en action... Morice, ou le délit d’opinion ressuscité.

  • Par Maurice (---.---.---.35) 19 mars 2012 10:25
    Maurice

    Monsieur TOUSENSEMBLE croit que le Grand soir va arriver grace à Mélanchon. On en reparle dans quelques semaines quand vous serez cocufié par votre mariage forcé avec Hollande, alors que le programme de Mélanchon, sur le papier, est aux antipodes de celui de Hollande.
    Monsieur TOUSENSEMBLE défend une intervention de l’Occident en Syrie, et ne comprend pas quand on lui parle de nettoyage ethnique (sur chiite, chrétien, et alaouite) possible si Assad est renversé brutalement par une frange d’extrémistes suunites.

    Monsieur TOUSENSEMBLE, vous vous revendiquez de gauche, mais est ce que vous vous rendez compte que vous êtes l’exemple type, le patron pour une production industrielle, le moule initial de l’idiot le plus utile au système actuel ? Triste monde...

  • Par interlibre (---.---.---.85) 19 mars 2012 11:04

    Si notre maître à tous Melenchon dit qu’il faudra voter Hollande alors on le fera tel de petits moutons. On peux être pour le FdG et contre Hollande. L’un n’empêche pas l’autre, bien au contraire.

    C’est bizarre c’est toujours le même argument qu’on utilise contre Melenchon mais de deux manières différentes :
    Oui Melenchon il est la pour faire gagner Hollande en rabattant les voix....
    Oui Melenchon il est la pour faire perdre Hollande en morcelant les voix de la Gauche, blablablabla....
    Moi j’en ai rien à faire des éventuelles stratégies politiques d’une Veme république à bout de souffle. Je vote pour un programme, et un programme qui s’appelle « L’humain d’abord » ça me parle.
    Ensuite si à cause de ça, le système républicain Français met à la tête de son pays un président élu par moins de 30% des votants et détesté par 70% de la population (Sarko bien sur) bah cette république a un SÉRIEUX problème et ce serait bien de régler le problème plutôt que de se résigner et de faire avec comme beaucoup le font en soutenant un vote futile.
  • Par ottomatic (---.---.---.167) 19 mars 2012 10:34

    « se détourner du parti X pour débarquer chez vous »


    Morice, a votre âge, il serait tant que vous compreniez la base d’une campagne électorale : allez piquer les votes chez les autres. LOL.
    Décidément que de mauvaise foi maladive chez vous...

Réactions à cet article

  • Par morice (---.---.---.94) 19 mars 2012 10:37
    morice
    L’UPR un mou­ve­ment sou­ve­rai­niste qui ratisse large, notam­ment chez les sora­liens, les larou­chis­tes mais aussi chez les che­vé­ne­men­tis­tes, au PRCF, etc. Dans un com­mu­ni­qué publié sur Facebook il y a plus d’un an [1], des cadres de son parti expli­quaient déjà, tout en se dédoua­nant d’avoir quoi­que ce soit à voir idéo­lo­gi­que­ment avec ces gens-là : « il est tout sim­ple­ment faux d’affir­mer que François Asselineau refuse tout dia­lo­gue avec les adhé­rents de E&R, comme avec les adhé­rents de S&P, et comme avec les adhé­rents du Comité Valmy. » En conclu­sion, ils réaf­fir­maient : « L’adhé­sion à l’UPR reste grande ouverte à tous les mem­bres de E&R, de S&P, du Comité Valmy, comme de ceux du RIF, du MPEP, du POI, du MDC, de DLR, du MPF, du Front de Gauche, et de tous les autres mou­ve­ments poli­ti­ques fran­çais, qui auront com­pris la légi­ti­mité de notre cause, la jus­tesse de notre Charte, la clarté de nos ana­ly­ses, la rec­ti­tude de notre com­por­te­ment et l’effi­ca­cité de notre posi­tion­ne­ment [2]. »
    Conformément à cette poli­ti­que de recru­te­ment tous azi­muts, ce grou­pus­cule se pré­tend « ni de droite ni de gauche », la lutte contre l’Union euro­péenne (UE) étant selon lui la prio­rité abso­lue devant laquelle doi­vent s’effa­cer tous les cli­va­ges. Comme beau­coup de mou­ve­ments s’auto-pro­cla­mant « dis­si­dents » voire « résis­tants », l’UPR se réfère à la Résistance fran­çaise (avec un dis­cours très gaul­liste) pour jus­ti­fier la mise en silence du cli­vage gauche-droite le temps de vain­cre ce nouvel ennemi que serait l’UE, la Résistance ayant eu des com­po­san­tes droi­tiè­res tout autant que gau­chis­tes. l’UPR tient ainsi dans sa charte une rhé­to­ri­que très gaul­liste : « libé­ra­tion natio­nale », « redres­se­ment de la France ». Pourtant ce genre d’orien­ta­tion souf­fre d’un ana­chro­nisme patent, les deux pério­des n’étant pas vrai­ment com­pa­ra­bles et l’UE n’étant pas, quoiqu’on en dise, le 3e Reich. D’ailleurs, le cli­vage gauche-droite par­cou­rait l’ensem­ble de la Résistance fran­çaise, par­ti­cu­liè­re­ment dans le cadre de l’oppo­si­tion entre com­mu­nis­tes et gaul­lis­tes [3].
    Une idéo­lo­gie réac­tion­naire
    Cela n’empê­che pas Asselineau, qui est pour­tant assez peu com­pé­tent en la matière si on écoute un tant soit peu ce qu’il en dit, de donner des « cours d’his­toire » déve­lop­pent le mythe de la « France éternelle », vieille antienne de l’extrême droite, au cours des­quels il déve­loppe une his­to­rio­gra­phie pro­fon­dé­ment réac­tion­naire : mise en avant de « nos ancê­tres les Gaulois » comme des « pre­miers Français » et des pre­miers « résis­tants » à l’inva­sion étrangère (sui­vant une his­to­rio­gra­phie très « 3e République »), ou bien une his­toire des 19e et 20e siècle axée sur la valo­ri­sa­tion de la nation-fran­çaise-que-tous-les-peu­ples-du-monde-envient, dans laquelle n’appa­raît ni l’affaire Dreyfus, ni le Front Populaire, ni la guerre d’Algérie (au contraire, la colo­ni­sa­tion a bien entendu eu des "aspects posi­tifs) ni Mai-68. Des oublis idéo­lo­gi­que­ment signi­fi­ca­tifs, puisqu’ils ont tous trait à l’his­toire de la gauche et du mou­ve­ment ouvrier. Et quand il n’oublie pas d’en parler, Asselineau réé­crit cette his­toire : ainsi, il ne parle de la Commune de Paris quand tant que mou­ve­ment patriote de résis­tance à l’inva­sion étrangère. Tout ceci pour en arri­ver à la conclu­sion que le nouvel ennemi venu de l’étranger qu’il fau­drait abat­tre serait l’« empire » euro­péen.
    Cette vision trans­pa­raît aussi à la lec­ture de la charte de l’UPR, qui pré­tend réta­blir la « sou­ve­rai­neté » natio­nale et « redon­ner à la France sa vraie per­son­na­lité », tout en ne disant rien sur le rôle fon­da­men­tal des Etats-nations dans la cons­truc­tion euro­péenne et la com­pli­cité de leur gou­ver­ne­ments dans la mise en place des poli­ti­ques ultra­li­bé­ra­les et des­truc­tri­ces de ser­vice publics certes déci­dées au niveau euro­péen, mais qui vont par­fai­te­ment dans le sens des poli­ti­ques vou­lues par les gou­ver­ne­ments de chaque état, et ce depuis de lon­gues années. D’ailleurs, l’UPR ne dit rien non plus sur le fait que rien de garan­tit a priori que même si l’UE n’était pas là, les mêmes poli­ti­ques n’auraient pas cours. Pourquoi ce silence ? Serait-ce parce qu’Asselineau a conseillé plu­sieurs gou­ver­ne­ments fran­çais au moment où ils détrui­saient les droits sociaux et les ser­vi­ces publics qu’il pré­tend aujourd’hui défen­dre ?
    Des sym­pa­thies droi­tiè­res très mar­quées
    Car si on revient sur le par­cours poli­ti­que d’Asselineau, il devient évident que cet homme est de droite, et même issu de la droite dure : sorti d’HEC et de l’ENA, il a occupé des postes de direc­teur de cabi­net auprès de minis­tres du gou­ver­ne­ment Juppé cas­seur de retrai­tes et de sécu de 1995-1996, avant de rejoin­dre en 1999 le RPF de Philippe de Villiers et Charles Pasqua. Entre 2000 et 2004, il occupe des postes impor­tants de conseillers aux côtés de Pasqua, alors pré­si­dent du Conseil géné­ral des Hauts-de-Seine. Toujours avec le même, alors allié à Jean Tibéri il se pré­sente (et est élu) sur une liste de droite dis­si­dente aux muni­ci­pa­les pari­sien­nes de 2001. C’est sans étonnement qu’on le voit nommé par Nicolas Sarkozy le 20 octo­bre 2004 à la tête de la direc­tion géné­rale à l’intel­li­gence économique à Bercy, et tra­vaille alors en étroite col­la­bo­ra­tion avec Jean-Pierre Raffarin, autre grand cas­seur de droits sociaux s’il en est. Il finit par être mis sur la touche par Sarkozy en raison de ses prises de posi­tion en faveur du pro­tec­tion­nisme, ce qui lui permet depuis de se pré­va­loir d’un brevet d’anti-sar­ko­zysme censé lui donner une res­pec­ta­bi­lité pro­gres­siste. Mais ne nous y trom­pons pas, et conti­nuons : fin 2004, il rejoint l’UMP. Mi-novem­bre 2008, il rejoint pour trois mois le comité direc­teur du RIF (Rassemblement pour l’indé­pen­dance de la France), un mou­ve­ment sou­ve­rai­niste situé à l’ultra-droite, puis fonde l’UPR en 2007 [4]. Lors des muni­ci­pa­les qui sui­vent, ils se pré­sente dans le 17e arron­dis­se­ment de Paris contre Françoise de Panafieu.
    Les inter­ven­tions média­ti­ques d’Asselineau, ainsi que le choix de cer­tains lieux pour­tant répu­tés d’extrême droite pour donner des confé­ren­ces, achè­vent de le clas­ser dans le champ poli­ti­que : notre énarque a ainsi donné le 7 jan­vier 2010 une confé­rence chez les sora­liens mar­seillais de la Cobema [5] mais aussi chez Serge Ayoub (dit « Batskin », le leader des bone­heads pari­siens) le 8 avril sui­vant, soi-disant « à l’insu de son plein gré » (bien que la confé­rence ait duré quatre heures et ce soit dérou­lée dans une ambiance très cor­diale sinon sym­pa­thi­que, aux dires de plu­sieurs témoins). Il est aussi inter­venu sur la radio cons­pi­ra­tion­niste pari­sienne Ici et Maintenant à, l’invi­ta­tion de l’ani­ma­teur d’extrême droite Pierre Jovanovic, ou encore sur Radio Courtoisie et Radio Notre-Dame.
    • Par Augustule (---.---.---.191) 19 mars 2012 11:55
      Augustule

      Ca suffit le chantage à l’extrême droite !!
      Je suis personnellement dit de gauche et ce n’est pas à vous de juger qui est extreme ou ne l’est pas.

      N’importe qui de censé et ayant un peu de jugeote peut se rendre compte qu’ Asselineau est tout sauf d’extrême droite !

    • Par Dzan (---.---.---.77) 19 mars 2012 12:33

      Bonjour Morice,
      Bravo de démasquer ce Mr Asselineau, qui offrira vite ses voix à Naboléon, en espérant un strapontin.
      Vieux cheval de retour , plutot à classer dans le cheval de réforme.

    • Par emphyrio (---.---.---.28) 19 mars 2012 13:21

      Pauvre Morice ! Quelle lecture orientée et partisane du parcours de François Asselineau ! C’est tendancieux au possible, caricatural, digne d’un réquisitoire stalinien.
      Comme on connaît parfaitement François Asselineau, et qu’on peut maintenant étalonner la valeur de vos articles, on se satisfera de ne les avoir jamais lu. A bon entendeur.

    • Par Proto (---.---.---.10) 19 mars 2012 13:42
      Proto

      Je pense qu’il y a 2 choses que vous n’avez fondamentalement pas comprises :

      - La meilleure réponse, en théorie, contre le NOM, l’oligarchie financière ou toute tendance qui souhaiterait donner les pouvoirs à des structures supra- ou internationales, reste le nationalisme : redonner tous les pouvoirs à la nation. Alors bien sûr pas le nationalisme à la Lepen, où l’on mise toujours sur la xénophobie pour se faire élire : en cela FA s’est bien expliqué et je ne vois rien dans ses propos qui s’apparente à cela, bien au contraire.

      - Les gens en ont marre d’entendre certaines personnes se voir de qualifier de fascistes ou extrémistes, à tel point que même les « antifas » se font manipuler, c’est contre-productif et cela renforce presque leur convictions contraires. Bref c’est devenu l’autre tarte à la crème, avec l’accusation d’antisémitisme, et cela va coûter très cher aux gauchistes en termes de voix.

      Et comme dit l’autre, le but d’une élection, c’est bien de ramener les voix des autres bords.
      Moi j’ai regardé la plupart de ses conférences, je m’en fou un peu car je ne suis pas français, et cet homme me semble avoir des idées respectables, jusqu’à preuve du contraire.

    • Par Soi Même (---.---.---.146) 19 mars 2012 14:42

      En réalité, je crois qu’il faut remercie morice, il applique un vieux principe thérapeutique. Soigné le mal par le mal, ces remarques sont tellement en plient de préjuger négatif et caricaturaux qu’il convient plus de monde à la thèse d’Asselineau qu’il en éloigne.
      C’est génie sénile.

    • Par emphyrio (---.---.---.28) 19 mars 2012 15:46

      Article de Marie-Anne Boutoleau, alias Ornella Guyet, contre qui plainte a été déposée. Cette personne à déjà sévi contre Dedaj du Grand Soir. On en saura plus un jour sur ses agissements, mais surtout Morice n’en faites pas un article. Laissez ça à des gens plus sérieux.

    • Par Zanymonk (---.---.---.222) 19 mars 2012 16:34

      « Quand les obstructionnistes deviennent trop irritants, appelez-les fascistes, nazis ou antisémites. Cette association, si elle est répétée suffisamment souvent, deviendra un fait dans l’opinion publique. » Directive de Staline, 1943.

    • Par Thérèse Leduc (---.---.---.200) 19 mars 2012 21:41

      C’est toujours intéressant de lire vos interventions Morice, on apprend toujours quelque chose.

    • Par le poulpe entartré (---.---.---.144) 19 mars 2012 22:11

      Bsr Morice,

      Merci de rappeler le CV de Monsieur Asselineau et son parcours professionnel éloquent, dans le monde des réacs.
      A priori, ce participant à l’élection présidentielle est prêt à donner de sa personne pour sortir la France éternelle et über alles, de l’ornière où elle est enlisée. Pensez-vous qu’il dépassera Jeanne d’Arc sur le bûcher ou bien considérez-vous que ce n’est que du petit bois ?

    • Par aveclotanvatoutsenva (---.---.---.173) 20 mars 2012 00:01

      Joli pavé (mais pas dans la mare), « morice ».

      Si les gens qui ont fait le CNR, en 1943, avaient réfléchi comme vous, le CNR n’aurait jamais pu voir le jour, ce qui aurait bien fait les affaires des Allemands.

  • Par Old Dan (---.---.---.147) 19 mars 2012 10:39
    Old Dan

    Bof !
    Après les gogos de Sarkosi en 2007,
    voilà « les bobos de Mélenchon » !
    Tant qu’à choisir...
    je préfère rêver avec MLCH
    que flipper avec le p’tit nerveux...

    (Et y’en a marre de cette campagne électorale
    en forme de « tête de gondole » à Carrefour...)

  • Par Tall (---.---.---.182) 19 mars 2012 10:40

    Un monsieur qui croit que la France repliée sur elle-même pourrait se défendre économiquement dans le monde de 2012 est un homme d’une rare incompétence.

    Même Le Pen a compris qu’elle ne pourrait pas sortir de l’UE comme ça.
    • Par bilderberg (---.---.---.24) 19 mars 2012 11:46

      En ce moment la France elle est toute contractée sur elle même et c’est bien cet immobilisme qui mine le pays et vous n’expliquez jamais comment vous allez en sortir ????????

    • Par Augustule (---.---.---.191) 19 mars 2012 12:14
      Augustule

      Bravo ! vous avez bien appris votre leçon !

      Pour reprendre une image de M. Asselineau, en quoi le fait de ne pas vouloir me pacser avec les 26 autres habitants de mon immeuble, partager mon budget et abattre mes cloisons feraient de moi quelqu’un de replié sur le monde ?

      On voit bien la que votre argument n’a pas de sens !

    • Par Tall (---.---.---.182) 19 mars 2012 12:25

      Il faut une certaine masse critique pour pouvoir protéger son niveau de sécurité sociale face à des pays concurrents dont le niveau social est bien + bas.

      Et c’est déjà tout juste si l’UE a cette masse critique.

      Le nationalisme affaiblit le pouvoir politique en le divisant contre le pouvoir mondial de la finance, car celui-ci traverse les frontières et joue sur les concurrences fiscales et sociales.

    • Par Tall (---.---.---.182) 19 mars 2012 12:26

      Bref, il faut une UE forte et bien + à gauche

    • Par Augustule (---.---.---.191) 19 mars 2012 12:37
      Augustule

      Vous semblez oublier comme votre gourou Mélenchon, que l’UE ce n’est pas la France et l’Allemagne.
      Il y a aussi 25 pays qui ont leur mot à dire qui n’ont pas forcement les mêmes intérêts économiques, politiques, géopolitiques que nous.

    • Par logan (---.---.---.15) 19 mars 2012 13:42

      Et vous vous semblez oublier qu’on a une bouche et que l’on sait défendre nos idées.

    • Par Tall (---.---.---.178) 19 mars 2012 15:54

      L’Allemagne est en train de virer à gauche et l’Italie aussi. On peut s’attendre à un effet dominos.

    • Par Tall (---.---.---.189) 19 mars 2012 18:07

      Exact, mais je parle du futur ... il y a une « fausse » gauche qui a été à juste titre discréditée.

      Mais ce n’est pas celle de Melenchon. C’est une gauche à la Hollande ça.
    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 18:48
      Brath-z

      Parce que vous croyez vraiment qu’Asselineau tout seul pourrait faire quitter l’UE à la France ?

      Soyez sérieux. Si Mélenchon est élu président, il représente bien autre chose que sa petite personne : la Nation dans son ensemble. Et là, ça change, car la France en Europe c’est loin d’être quantité négligeable. Comme l’ont dit les sénateurs UMP pour « justifier » la ratification du MES : « sans la France, rien ne peut se faire en Europe ».

    • Par Tall (---.---.---.229) 19 mars 2012 19:01

      Melenchon n’est pas seul. Il est le porte-parole efficace et fédérateur d’un mécontement populaire généré par Sarkozy et les turpitudes de la finance internationale.

      Maintenant, s’il venait à vraiment trahir ( je ne le crois pas car son CV est linéaire ), on le verra vite. Et tant pis alors ...
      Voilà pour la France.
      En ce qui concerne l’UE, Merkel a beaucoup à faire avec la gauche qui monte aussi en Allemagne. Une France qui vire nettement à gauche peut produire un effet domino par l’exemplarité ( à l’instar des révolutions arabes, mais en moins violent ).

      Ce qui est sûr, c’est que le mécontentement populaire monte au sein de l’UE. Et c’est là que se trouve le baril de poudre auquel des tribuns comme Melenchon peuvent mettre le feu. Sauf qu’il ne s’agit pas de tout faire sauter, ce n’est pas nécessaire. Mai 68 a fait très peu de victimes malgré son caractère insurrectionnel.

    • Par boris (---.---.---.19) 19 mars 2012 19:08
      boris

      Et oui Tall est bel et bien un antlatico-sioniste de première force !

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 19:57
      Brath-z

      Mais qui parle d’imposer sa loi ? La France est un partenaire essentiel de l’UE. Sans elle, pas d’UE possible. C’est une réalité. Cela donne à la France un poids particulier que n’ont pas la plupart des états de l’UE. Nier cet avantage indéniable, c’est être aveugle ou stupide. Choisissez votre camp.

    • Par PapaDop (---.---.---.175) 19 mars 2012 20:13
      PapaDop

      "Melenchon n’est pas seul. Il est le porte-parole efficace et fédérateur d’un mécontentement populaire généré par Sarkozy et les turpitudes de la finance internationale.« 

      A part Melenchon et son »mécontentement populaire" je ne vois personne de convaincant dans votre histoire .
      Tall ,si le monde est en berne ce n’est pas a cause du nabot .
      Et puis ,si vous cherchez des solutions aux problèmes ,ce n’est pas dans les réponses du systeme qu’il faut chercher smiley

    • Par Tall (---.---.---.41) 19 mars 2012 20:20

      il y en a ici qui n’ont pas connu mai 68 ... je leur conseille de rester sous la couette quand ça va péter ... maman leur apportera des sandwichs

      ah, je sens qu’elle va être vraiment cool cette révolution ... smiley
    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 20:28
      Brath-z

      De part son poids démographique et économique, de part son rôle majeur dans l’histoire depuis 1 000 ans, de part sa géographie qui la rend incontournable en Europe, de part la multiplicité de ses interfaces terrestres et maritimes, de part son réseau diplomatique qui reste le premier mondial malgré Sarkozy, de part le haut niveau d’éducation et d’instruction de sa population, de part sa production agricole (malgré Chirac et Sarkozy), de part son économie indéstabilisable, de part sa défense indépendante efficace, de part sa longue tradition politique stable et apaisée, etc., la France est l’un des atouts maîtres, pour ne pas dire l’atout maître, de l’UE. Sans l’accord de la France, la construction européenne ne peut pas suivre son orientation actuelle. Si la France quitte l’UE, l’UE explose en moins d’un an.

    • Par ffi (---.---.---.3) 19 mars 2012 23:30
      ffi

      Ca s’appelle surtout brosser dans le sens du poil : typiquement politicien, plutôt !

      Tall : "Il faut une certaine masse critique pour pouvoir protéger son niveau de sécurité sociale face à des pays concurrents dont le niveau social est bien + bas."

      CQFD : les adeptes du fronts de gauche ne remettent pas du tout en cause le principe du libre-échange, puisqu’ils considèrent que l’alpha et l’oméga de l’économie est la concurrence...

      Mais les pays n’ont pas à se faire la concurrence, ils ont à bien se gérer en interne, de manière à ce que leurs populations vivent dignement. Le front de gauche ne remet pas du tout en cause la concurrence dans l’UE, or il y a dans l’UE des pays à niveau de vie bien plus bas que le nôtre... On n’est même pas sûr que la valeur du Franc n’ait pas été surévaluée à l’entrée dans l’Euro (politique du Franc Fort de Bérégovoy)...

      Il n’y a que le protectionnisme qui permette de réguler le dumping fiscal, social, environnemental. Et que l’on ne me dise pas que la France ne puisse pas le faire. La France est 5ème puissance économique mondiale et d’autres pays, de bien moindre importance, l’utilisent sans problème.

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 23:37
      Brath-z

      Depuis quand Tall est partisan du Front de Gauche ? Aux dernières nouvelles, sur mon dernier article, il soutenait Hollande. A moins que j’ai loupé un épisode...

    • Par gordon71 (---.---.---.128) 19 mars 2012 23:40
      gordon71

      tall sent sent le vent , il prend le vent, il brasse du vent


       il est très aérien ce garçon
    • Par aveclotanvatoutsenva (---.---.---.173) 20 mars 2012 00:05

      Tall, vous devriez aller expliquer votre brillante théorie aux Grecs, je suis certain qu’ils vous applaudiraient !

    • Par Tall (---.---.---.227) 20 mars 2012 07:12

      Je n’ai jamais apprécié outre mesure l’homme nommé Hollande, mais j’ai adhéré quelques temps à l’idée du vote utile jusqu’à la semaine dernière quand je l’ai vu chez Pujadas.

      C’est là que Hollande lui-même m’a convaincu qu’on ne pourra pas compter sur lui pour avoir le leadership nécessaire pour faire virer l’UE à gauche et notamment la Merkel.
      C’est une vraie moule ce bonhomme. Je ne comprends pas le choix du PS.

      Du coup pour moi, ce sera Melenchon ou rien.

      Quant à la faisabilité du protectionnisme, il faut bien admettre que c’est une question technique assez complexe, car il faut voir sur quoi on l’applique et vis-à-vis de qui. Toujours est-il qu’une bonne protection sociale, et une politique de gauche en général, seraient + solides en se basant sur l’UE que la France seule.

      En 81, c’est la spéculation contre le franc qui a fait s’écrouler le programme commun. Ce sera un peu moins facile contre l’euro. 
    • Par Brath-z (---.---.---.215) 20 mars 2012 14:22
      Brath-z

      Et bien j’en déduis, Tall, qu’en quelques jours seulement vous devriez être désormais en accord avec ceci : http://www.agoravox.fr/tribune-libr... smiley

    • Par Tall (---.---.---.230) 20 mars 2012 15:55

      Oui, je l’avais lu ... et je n’ai rien dit ... normal, c’était le lendemain de l’émission de Pujadas. J’avais déjà basculé. smiley

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 12:48
      Brath-z

      Et c’est quoi que vous ne comprenez pas, dans l’expression « désobéissance aux traités » ?

    • Par Anaxarete Amaurea (---.---.---.26) 19 mars 2012 13:25
      Anaxarete Amaurea

      zut alors la hongrie a foirer son coup alors ? parce que zut elle l’a dis et elle s’en mord les doigts

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 13:30
      Brath-z

      La Hongrie n’a pas désobéit aux traités. Elle a fait passer une législation qui allait à l’encontre d’une disposition du statut du système des banques centrales européennes, mais elle n’a jamais dénoncé les dispositions du TUE et surtout du TFUE qui allaient à l’encontre.
      Le conflit entre Hongrie et UE est le même que celui entre Royaume-Uni et UE : « quelle est la norme supérieure du droit interne ? » Les uns disent que c’est le droit européen, les autres que c’est le droit national. Et les deux ont, dans les faits, raison et tort, car la jurisprudence donne tantôt raison aux uns, tantôt raison aux autres.

      Ce n’est pas du tout ce que propose le Front de Gauche, qui entend bien dénoncer le traité de Lisbonne en s’appuyant sur un referendum.

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 17:57
      Brath-z

      Parce que la signature de la France a été engagée, puisque la France a ratifié le traité de Lisbonne, même si c’était contre l’avis (et non l’expression, puisqu’il n’y a pas eu de referendum) de la Nation.

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 18:42
      Brath-z

      Que valent des sanctions qui peuvent être purement et simplement refusées ? Rien.

      Et si, il faut un referendum, parce que (n-ième fois) la France a effectivement qu’on le veuille ou non ratifié le traité de Lisbonne. Alors si vous êtes contre l’existence d’un droit international, vous pouvez toujours vous abstenir (puisqu’aucun candidat, Asselineau compris qui ne l’est pas, n’est contre le droit international) , mais si vous voulez faire les choses sérieusement, il faut respecter la parole de la France quand elle a été engagée. Donc referendum.
      Le traité de Maastricht a été ratifié suite à approbation par referendum, ce qui d’ailleurs n’empêcherait nullement qu’on fasse un nouveau referendum pour déterminer si la Nation est pour ou contre. Quant aux accords de Schengen, c’est un traité inter-étatique qui n’a pas été prit dans le cadre de l’UE.

      Mélenchon ne prend pas ses « supporters » pour des « cons », puisqu’il dit très exactement ce que son programme propose, au contraire de bien d’autres candidats (Sarkozy, Hollande, Le Pen, notamment).

      Et si pour vous la sortie de l’UE (pourquoi ? comment ? pour quoi faire après ?) est si déterminante dans votre choix de vote, je crois qu’il y a une candidate qui le propose. En tous cas le Front de Gauche n’a jamais défendu une sortie de l’UE, vous n’avez donc pas à être surpris que ce ne soit pas non plus le cas maintenant.

    • Par Kevorkian (---.---.---.153) 19 mars 2012 19:11

      Braz >>> vous montrez que vous ne connaissez absolument pas le programme de l’UPR. D’abord il est le seul à appeler à la sortie de l’UE via l’article 50, c’est la mesure n°1, il le dit depuis les débuts et c’est écrit dans la charte : comment pourrait-il trahir cela ? Il est bien évidemment le seul alors que vous tentez d’insinuer (sournoisement ?) qu’une trop fameuse candidate le propose. Ensuite « pour faire quoi ? » il a rédigé un programme qui rendrait jaloux un candidat de gauche, mais ça les fans de Mélenchon, Poutou, Arthaud, Hollande... refusent TOUJOURS de l’admettre et ne le digèrent pas. Encore une fois je ne comprends pas comment on peut ne pas être d’accord avec les propositions de l’UPR, je n’y vois que pinaillage et mauvaise foi.

      J’aimerais comprendre pourquoi les médias s’intéressent tant à Mélenchon ces derniers jours. Dingue le candidat anti-système à qui on déroule le tapis rouge ! On sait très bien que Mélenchon et ses fans appelleront et iront voter Hollande en cas de second tour Hollande/Le Pen, d’où l’intérêt de le garder sous le coude.

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 20:00
      Brath-z

      Aucun sanction ne peut être appliquée à un état de l’UE s’il n’y consent pas. C’est aussi simple que cela. L’UE ne dispose d’aucun moyen de sanction réelle sur les états. C’est un fait absolument indéniable, au point que les vrais européistes proposent, et ils sont cohérents, la création d’une armée européenne, justement pour donner à l’UE les moyens de facto de son autorité de jure.

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 20:03
      Brath-z

      Asselineau n’est PAS candidat. Il n’a pas eu les 500 signatures. Par conséquent, aucun candidat ne propose la sortie de l’UE à l’exception de Marine Le Pen.

      Quant au programme de l’UPR, il ressemble comme deux gouttes d’eau au programme du RPR d’il y a trente ans. On a vu plus à gauche.

    • Par alexandre-p (---.---.---.231) 19 mars 2012 22:17

      @Brath-z
      C’est faux !
      MLP ne propose PAS de sortir de l’UE. Tout juste de l’euro ET ENCORE. Elle est comme la plupart des candidats : elle dit tout et son contraire (en fonction de son auditoire ?)

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 22:37
      Brath-z

      J’admets que sur la question européenne, le programme du FN est plus que nébuleux. Disons donc qu’elle ne propose pas la sortie de l’UE. Dans ce cas, tous ceux pour qui cette question de la sortie de l’UE est déterminante dans le choix de leur vote... n’ont plus qu’à s’abstenir ou voter blanc.
      Si en revanche, partisan ou non de la sortie de l’UE, vous estimez qu’il y a d’autres questions au moins aussi prioritaires, alors vous pouvez voter.

    • Par alexandre-p (---.---.---.231) 20 mars 2012 14:30

      Justement : apres reflexiojn j’hesite.
      Je souhaitais vraiment que FA ai ses signatures.
      Si je vote ca sera peut etre Melanchon, car au moins il est « a gauche ».
      (ou « moins » a droite et europeiste) ...
      Enfin. Ca dependras du « niveau » de cette campagne.

      Et ca pourrais contribuer a faire passer le message.
      Ca pour le premier tour. Car au second je ne voterais certainement pas.
      Enfaite je refuse de voter, dans le sens que si la participation est massive,
      cela reviens a « cautionner » le candidat.

      Si un president etais elu avec 10% des inscrits quel legitimite aurait-il ?
      Le systeme serais remis a plat tres certainement.

      Ca me fait penser a cet article :
      http://reflets.info/presidentielle-...

  • Par Valeska (---.---.---.234) 19 mars 2012 10:47

    Quand Mélenchon réunit 120 000 personnes à la Bastille, ce n’est qu’une infime partie de son électorat, le jour ou le UPR réunira 120 000 personnes à la bastille, ce sera l’intégralité de son électorat. ^^

  • Par sisyphe (---.---.---.90) 19 mars 2012 10:58
    sisyphe

    Ma foi ; il y avait les bobos,
    Asselineau dénonce les gogos
    Mais, en le lisant, on voit qu’il y a aussi les gagas...

    Par ailleurs, si Monsieur Asselineau avait la moindre honnêteté intellectuelle, il se référerait au PROGRAMME du FRONT de GAUCHE, et non à une quelconque « dépêche ci-jointe » !

    A gogo, gogo et demi !

    • Par logan (---.---.---.15) 19 mars 2012 11:14

      Tout à fait, ça sent la jalousie tout ça ;)

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 12:45
      Brath-z

      Voilà, exactement ! Quand on entend faire la critique non de propositions mais d’un programme, on se réfère à ce programme, pas à un compte-rendu d’une réunion publique portant sur un thème spécifique.

      Que diraient les partisans d’Asselineau si pour dire que c’est un vendu à l’oligarchie financière mondialiste et européiste je prenais une dépêche portant sur une de ses « conférences » et expliquait qu’elle ne contient pas ci, qu’elle ne contient pas ça, etc. ? Tout de suite, ils me colleraient des centaines, des milliers peut-être, de liens vers d’innombrables autres documents, et ils auraient raison de le faire. Et bien là, c’est simple, que M. Asselineau se réfère au programme du Front de Gauche s’il veut le critiquer. Et s’il veut faire une critique honnête, qu’il se réfère aux documents des Fronts de Gauche thématiques, des ateliers citoyens et des partis membres du Front de Gauche, qui permettent d’approfondir ledit programme (notamment sur la question de l’euro, puisque c’est pour l’UPR un point fondamental, voici l’analyse approfondie : http://www.lepartidegauche.fr/edito... ).

    • Par Eddy ROOS (---.---.---.241) 19 mars 2012 15:40
      Eddy

      Euh, excusez-moi les amis, mais les propos tenus par Mélanchon rapportés ici par Asselineau n’ont-ils pas été tenu par le Mélanchon en question ?

      Toute la liste que fait Asselineau dans cet article car elle aurait manqué à ce discours de la bastille, figure-t-elle pourtant dans le programme du Front de Gauche ?

      Il ne me semble pas l’avoir vu pour ma part, alors ne soyons pas dans la mauvaise foi et l’invective, restons ouvert au débat FACTUEL entre citoyens.

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 15:47
      Brath-z

      Si tu relis l’article, citoyen, tu verras qu’Asselineau entend « dénoncer » ce que Mélenchon n’a pas dit dans son discours. Démarche totalement sotte et en tous points malhonnête.

    • Par Seamus Riley (---.---.---.208) 19 mars 2012 11:14

      Franchement, tu fais pitié aussi.


      Plutôt que venir le crapaud savant qui a lu un livre (scientifiquement imparable), tu pourrais toi aussi faire la démarche de travailler sur la véracité de tes sources. Quoiqu’il en soit, ton post ne sert à rien.

      Va travailler ton conspirationnisme dans ta chambre et reviens dès que tu auras pris le temps de lire des travaux effectués autour du développement de ces thèses plutôt que de te mettre des oeillères.
  • Par Yvance77 (---.---.---.54) 19 mars 2012 11:07

    Bonjour,

    Je vous trouve sévère M. Asselineau et je le dis d’autant mieux que je vous apprécie.

    Ce qui semble vous échapper, tient dans une mot, simple et beau à la fois « espérance ».

    Voilà ce que redonner JL Mélenchon à la gauche fustrée, déçue, malheureuse d’un règne sans partage d’un PS qui n’a rien fait pour soutenir, les couches populaires. Du reste, celles-ci le lui ont bien rendu en s’évaporant ou en se trouvant sur des listes telle que celle du FN.

    Il a très bien identifié ceux que nous devrions combattre en priorité, des Sarkozy, tout un système libéral et... ce n’est pas rien, et ce n’est surtout pas le PS qui y est près.

    Ce que vous ne mentionnez pas c’est que votre parti et vos idées in fine sont voisines de ce en quoi se réclame le leader du front de gauche. Pas sur tout, c’est certain, mais une base commune existe belle et bien, et il me tarde de vous voir les exposer sur les canaux médiatiques dévolus ces derniers temps à soutenir en continu la « fraise des bois » et « Pipol 1er ».

    Mon rêve le plus fou c’est d’avoir une coalition nationale qui dirigerait le pays comprenant des personnes de votre niveau mais aussi Mélenchon, Montebourg, Chevènement, Dupont-Aignan, Mme Joly. Vous ne serez tous pas de trop, pour nous sortir de cette ornière libérale dans laquelle nous sommes tombés.

    Quand au développement du programme de JLM patience, il va venir lui aussi, et ce que vous soulignez s’y retrouvera, comme chez vous.

    Cordialement

    • Par Augustule (---.---.---.191) 19 mars 2012 12:42
      Augustule

      Quand vous aurez compris comme moi, ancien Mélenchoniste, que Mélenchon n’est qu’une des dents du râteau PS, vous lirez cet article différemment.

      Rendez-vous dans quelques semaines quand vous serez cocu....

    • Par emphyrio (---.---.---.28) 19 mars 2012 13:34

      Je suivrai attentivement les débats avec Mélenchon. Mais je n’en attend rien, car il ne cherchera jamais à déstabiliser sérieusement le camp socialiste. Ce sera le premier coup dans votre dos, car le programme socialiste qui s’annonce n’est rien moins qu’une trahison de vos espérances.

    • Par 1984 (---.---.---.21) 19 mars 2012 15:45

      « Mélenchon, Montebourg, Chevènement, Dupont-Aignan, Mme Joly » !!! Vous oubliez les frères Dalton !

    • Par Lesver (---.---.---.7) 19 mars 2012 23:45

      @emphyrio

      Le prgm socialiste ne sera pas une trahison pour moi vu que je compte voter JLM pour le coller au 2nd tour et non FH. ;)

      Par contre, la trahison je la vois plus venant de gens qui vont laisser gagner NS ou FH faute de se rassembler derrière celui qui correspond le + aux intérêts des p’tits Français et de vos idées dans l’immédiat.
      (Bah oui, pour qui vous allez voter vu que vous n’aurez pas votre candidat ? Comme beaucoup, par votre abstention dynamique ou par la contestation improductive, si tel est votre choix, en fait pour NS ou FH ! Ne vous en déplaise. Qui M. Asselineau va-t-il appeler à voter  ? Pour le moment, NS ou FH inconsciemment vu son positionnement)

      Déjà rien que pour une Constituante, où justement votre candidat M. Asselineau aurait toute sa place (en espérant qu’on l’y croisera, à moins qu’il refuse cette Constituante, l’idée ne venant pas de lui ?), on peut se rejoindre.

      Désolé de saper vos illusions, il n’y aura jamais de candidat parfait, et JLM n’échappe pas à la règle, mais en attendant c’est celui qui propose au minimum un cadre pour le changement que ce soit au niveau national ou européen dans cette présidentielle.
      En ce sens, Mélenchon sera donc mon vote utile en attendant de renverser le système UMPSFN et sa roue de secours centriste.

      Et le vôtre ?

  • Par Herlock Sholmes (---.---.---.62) 19 mars 2012 11:07
    Herlock Sholmes

    A l’auteur, ne vous trompez pas de cible !


    Continuez à dénoncer les fossoyeurs de la France, de l’Europe et du monde, mais évitez de détruire un élan populaire et citoyen, nécessaire pour sortir de l’impasse...

    Les exemples argentins et islandais démontrent que des révolutions populaires non violentes sont possibles et efficaces...


  • Par nounourse (---.---.---.28) 19 mars 2012 11:08
    nounourse

    j’espère que d’autres passeront ici qui répondront de façon argumentée à cet article, d’autres qui auront une connaissance plus sérieuse que moi des programmes de Messieurs Mélanchon et/ou Asselineau .

    Je me contenterais pour ma part de souligner le procédé malhonnête sur lequel repose cet article.
    Il s’appuie UNIQUEMENT sur une dépêche très courte, en fait un simple résumé évènementiel, pour critiquer la soi-disant absence de points programmatiques de fond dans le discours de Mr Mélenchon.
    J’ignore si certains de ces points pourraient être vrais (et la façon dont est tourné l’article ne m’aide pas à le savoir -serait-ce volontaire ?-, à moins d’y passer un temps dont je ne dispose pas pour aller voir tous les liens et vérifier tous les écrits et discours de Mélenchon) ; mais je peux en tout cas constater que au moins l’un d’entre eux est volontairement mensonger et vise à « enduire d’erreur » le lecteur lambda :

    --------------------------------
    4°) L’ « insurrection civique » et la « VIe République » de Mélenchon proposent-elles LA SORTIE DE L’EURO, et donc la dénonciation du MES, en dénonçant notamment l’article 282 et tous les traités européens ?
    La lecture de la dépêche ci-jointe nous confirme ce que nous savions déjà : la réponse est NON.
    -------------------------------------

    Effectivement la lecture de la dépêche ne nous donnera pas la réponse à cette question biaisée ! C’est évident...

    Mais sur ce point je crois pouvoir dire que
    1/ effectivement Mélanchon n’est pas pour la sortie de l’euro
    2/ il a par contre très clairement dénoncer le MES, en condamnant notamment la position abstentionniste des socialistes lors du vote.

    J’attends avec impatience d’autres commentaires contradictoires à cet article ; mais la malhonneteté intellectuelle de la façon dont il est construit me laisse penser qu’il y aura largement de quoi écrire !

    • Par logan (---.---.---.15) 19 mars 2012 11:12

      On ne peut pas répondre de manière argumentée à un torchon vide d’arguments. Comme vous le dites le procédé est malhonnête, le discours de Mélenchon ne visait certainement pas en 25 minutes à dresser un éventail complet et précis de ce que défendra le front de gauche à la constituante qu’il compte organiser, et il ne s’agissait pas non plus de faire un éventail complet du programme du front de gauche, il s’agissait juste d’évoquer la VIème république. Le procédé est en effet malhonnête.

    • Par Lucho (---.---.---.119) 19 mars 2012 11:53

      La VIe république est un contenant. Ce n’est rien si on ne dit pas ce qu’il y a dedans. Méluche a été un acteur majeur du démembrement de la Ve avec le traité de Maastricht. Il est applati devant l’oligarchie Euro atlantiste. Et vous lui faites encore confiance ?

    • Par logan (---.---.---.15) 19 mars 2012 12:24

      Comment voulez-vous être crédible en continuant de mettre en avant ce qu’il s’est passé il y a 20 ans et en occultant tout ce qu’il s’est passé depuis ? Comment voulez-vous être crédible en réduisant le front de gauche à la seule personnalité de Mélenchon alors qu’il s’agit d’un mouvement collectif et même maintenant on le voit d’un mouvement populaire qui compte des disaines de milliers de militants et des millions de sympathisants ?
      Mélenchon n’a pas été le seul à faire l’erreur de soutenir le traité de Maastricht, mais depuis il a voté contre tous les traités européens et il mène avec le front de gauche, c’est à dire plus de 100000 personnes, de front la lutte contre la dictature européenne.

      Par vos procédés malhonnêtes vous essayez d’éluder le débat public, mais le front de gauche défend une position cohérente et pertinente sur l’union européenne, je l’ai d’ailleurs largement abordée ici dans cet article : http://www.agoravox.fr/actualites/p...

      Alors au lieu de baser vos critiques sur des dépêches, oser venir affronter nos vraies positions, et pas celles que vous nous prêtez abusivement. Osez le débat de fond plutôt que d’essayer de nous dénigrer, peut-être alors réussirez-vous à convaincre des gens autres que les esprits faibles qui vous caractérisent actuellement.

    • Par Lucho (---.---.---.119) 19 mars 2012 12:31

      « il mène avec le front de gauche, c’est à dire plus de 100000 personnes, de front la lutte contre la dictature européenne. »

      Rassurez moi, vous rigolez ? Vous pourrez peut être me dire comment vous comptez lutter contre une « dictature » sans en sortir ? Les 26 autres états vous écouteront surement...

      Visiblement vous ne savez pas comment fonctionne l’UE.

    • Par logan (---.---.---.15) 19 mars 2012 12:50

      Tout comme on lutte contre la dictature en France sans sortir de France ...

    • Par bertucat (---.---.---.88) 19 mars 2012 12:59

      MDR logan, alors les autres peuvent critiquer François Asselineau sur ce qu’il à fait les 20 dernières années mais pas ceux de l’UPR
      Mauvaise fois comme Maurice et ses parlotes qui changent pas depuis des mois et je rajouterais malhonneté intellectuelle, ce qui vous va à ravir (mais pas moi) 

    • Par logan (---.---.---.15) 19 mars 2012 13:46

      Tu nous vois nous critiquer Asselineau sur ce qu’il a fait il y a je ne sais combien d’années ? Pourtant en utilisant les mêmes méthodes que vous il y aurait beaucoup à redire ...
      La malhonnêteté consiste à taire tout ce qu’il s’est passé depuis 20 ans pour faire croire que le bonhomme défendrait en réalité encore aujourd’hui la même chose qu’il défendait il y a 20 ans. Les gens ont le droit de se tromper, vous, moi, Asselineau ou même Mélenchon, alors trouvez des arguments un peu plus convaincants si vous voulez sortir de la marginalisation.

    • Par bertucat (---.---.---.88) 19 mars 2012 14:15

      Pauvre garçon, la différence entre lui et Mélanche c’est qu’il a reconnu et publiquement qu’il c’était trompé et tu me diras si lui Mélanchon à une seul fois dit lui, qu’il c’était gouré dans ces choix.

      C’est bien ce que je dit logan tu es de mauvaise fois qui n’argumente jamais par contre pour maquiller tes belles phrases de nous on sait mais pas les autres, tes très fort, tu es d’une malhonneté intellectuelle affligeante (tout comme Maurice). On vous dit et met devant vos contradictions et vous repartez sur autre chose, vous critiquer sa manière de dénoncer les autres en disant pratiquement qu’il n’a pas le droit de le faire, alors que je te signale que ce jeux là tout le monde le fait et pas que l’UPR, mais à mon avis tu fait tellement une fixette sur FA que tu n’écoute même pas les autres candidats s’attaquer entre eux sur leurs programmes et idées.
      Donc pour changer critique le programme de FA, tu permettra d’élever un peu le débats.
      Puis une dernière chose, venir dire que FA critique les idées de méluche et que donc il prend tout ses sympathisants pour des crétins et un peu facile. Mais ça à part faire comme le FHaine en balançant des sujets clivages qui finalement n’avance pas ni élève le débat, tu semble t’en faire une spécialité. Il prévient ses sympathisant, il ne les critiques car comme il le dit lui même, ce n’est pas de leurs fautes ça fait 30 ans qu’ont les endort de faux débats débilitants.

    • Par logan (---.---.---.15) 19 mars 2012 16:41

      Moi de mauvaise foi ? J’aurais tout entendu. Je suis la bonne foi incarnée ... Quand à mon incapacité à argumenter je te renvoies à mes nombreux articles sur Agoravox remplis d’arguments et bien avant que tu mettes la première fois les pieds sur ce site. Il faut que tu apprennes à débattre mon pauvre ami, parce qu’il arrivera souvent que des gens soient en désaccord avec toi sans pour autant être de mauvaise foi.

      Je ne sais pas d’où tu sors l’idée contraire, mais Mélenchon a reconnu publiquement qu’il avait fait une erreur en soutenant Maastricht, et il a même répondu plusieurs fois aux arguments dont tu fais la propagande ici.
      Comme pas mal de français il a grandement évolué depuis 20 ans sur le sujet, je te rappelle qu’il n’a pas été le seul à voter oui et à défendre ce traité à cette époque, et qu’il n’est pas le seul à s’opposer aux traités européens aujourd’hui et à les critiquer avec conviction.
      De plus, je le rappelle une nième fois, faudra bien un jour que ça rentre dans votre crâne, Mélenchon n’est qu’un porte parole du front de gauche, si tu as des critiques à faire, elles ont plutôt intérêt à être valables pour l’ensemble du front de gauche, parce que ce qu’on propose ce n’est pas de donner les pleins pouvoirs à Mélenchon, mais on a bien un programme précis, qui sera mis en place par un gouvernement du front de gauche loin d’être retreint au seul Mélenchon.

    • Par Maurice (---.---.---.35) 19 mars 2012 16:49
      Maurice

      @ bertucat

      Vous parlez bien de Morice et non de moi je suppose ?

  • Par logan (---.---.---.15) 19 mars 2012 11:08

    Bravo Mr Asselineau, vous nous avez démasqués !!! Le front de gauche ne propose pas le programme de l’UPR !!!

  • Par scorpion (---.---.---.98) 19 mars 2012 11:28
    scorpion

    Ah dés que le peuple s’exprime et demande justice c’est ringard, ça fait du vent hein ? C’est vous qui faites du vent et qui êtes un zombie trépané par un système qui vous bouffe et dont votre petit cerveau de mouton conditionné se satisfait. En 1789, la révolution Française était ringarde et impensable hors de nos frontières, quand est-il aujourd’hui ? A écouter les cassandres frileux on vit et on finit comme un numéro, conditionné sans avoir vécu ni pensé par soi-même …

  • Par cevennevive (---.---.---.197) 19 mars 2012 11:42
    cevennevive

    De plus, Monsieur Asselineau ne vient jamais se mêler à nos commentaires, quel que soit l’article proposé par AV (même si l’article est écrit par lui-même)

    Ce « quant-à-soi » est suspect.

    Peut-être veut-il signifier : « pensez et dites ce que vous voulez, bande de gueux, moi je suis au-dessus le la mêlée ».

    Et certains voudraient que l’on argumente !

    L’argumentation est alimentée par la discussion et non par un concept posé là par un « je sais tout et vous, vous ne savez rien ».

    Morice, malgré son caractère difficile, argumente lui, et l’on peut lui donner la réplique autant que l’on veut, il répond. Sa colère est bien plus productive dans le débat que l’indifférence (ou l’ironie) de certains...

    Cordialement.

    • Par Augustule (---.---.---.191) 19 mars 2012 12:22
      Augustule
      • De plus, Monsieur Asselineau ne vient jamais se mêler à nos commentaires, quel que soit l’article proposé par AV (même si l’article est écrit par lui-même)

      C’est faux, c’est même le seul à s’y preter, vous n’avez qu’a consulter sa fiche Agoravox.

      Par contre vous avez raison, Mélenchon, NDA, Lepage, etc,.... ne daignent pas répondre aux commentaires du « peuple » Agoravoxien !

    • Par Walid Haïdar (---.---.---.163) 19 mars 2012 14:22

      Sauf que Mélenchon ne produit pas d’article sur Avox. Les militants du FdG qui y produisent des articles, en revanche, participent aux commentaires.


      Encore un argument à deux balles qui veut nous la faire à l’envers.

      Je note que vous ne répondez pas à Brath-z qui vous oppose des arguments sensés (et d’ailleurs triviaux quand on pense en naturellement la réalité en termes de rapports de force).

      Vous n’avez même pas l’impression que le procédé de l’article est foncièrement malhonnête, qui fait croire que le programme du FdG a été énoncé lors du discours de 20 minutes de Mélenchon.

      Vous ne répondez de toutes façon rien en dehors de :
      - « Ouiiiin !!! on a pas le droit de toutes façons, c’est trop injuste ! »
      - « Il a voté Maastricht il y a 20 ans / c’est un social-traître / un franc-maçon / il a les chicots abîmés / c’est un rabatteur / il aime pas le FN / il n’a même pas la présence d’esprit d’être nationaliste » etc.

      Mais bon, en même temps, si j’avais pas d’arguments sur le terrain des idées et du programme, je ferais pareil, donc il n’y a pas lieu de s’indigner de vos méthodes rabougries.
    • Par Lucho (---.---.---.119) 19 mars 2012 14:36

      Sinon Walid, vous pouvez toujours nous éclairer en expliquant ou Asselineau se trompe. Traités Européens à l’appui bien entendu. Et ne vous y trompez pas, nous combattons le FN. Il y a dailleurs une majorité de gens de gauche à l’UPR.

    • Par bertucat (---.---.---.88) 19 mars 2012 15:12

      Suuuuuuuuuuuuper les gars !!!!!!!!!!!

      Encore du clivage mais pas un seul de vous pour dire qu’il à tord sur le sujet des traités européen pour lequel au moins reconnaissait, méluche ne dénonce jamais. Ce qui est bien normal à 15 000e par mois on crache pas sur la main qui vous nourrit et grassement.
      Un peu de bonne fois changerais car pour l’instant à part vos critiques faciles, vous n’avez aucun arguments pour discréditer ses dires, c’est bien triste et je serais vous je m’abstiendrais de ma la ramener en vous faisant à chaque FOIS passer pour des victimes.

  • Par Aureus (---.---.---.187) 19 mars 2012 11:42

    Comme d’hab’, les supporters du FdG se répandent en attaques ad hominem et oublient l’argumentation en route.

    A force, on finirait par croire que ce sont les mêmes qui défendent -pauvrement- le FN.

    • Par logan (---.---.---.15) 19 mars 2012 12:27

      Il y a une inversion des rôles là je crois, où est l’argumentation des fans de l’UPR à part dire on a raison et vous vous êtes tous des menteurs qui manipulent les gens ?

    • Par Walid Haïdar (---.---.---.163) 19 mars 2012 14:24

      Et surtout c’est complètement faux. Il y a des réponse sur le fond (à un article pourtant mensonger et malhonnête), mais vous n’y répondez pas. Ces réponses sont basées sur des faits, du concret, du basique. Je vous invite à lire les interventions de Brath-z.

  • Par Lucho (---.---.---.119) 19 mars 2012 11:49

    Aux bobos du FG : Vous avez quelque chose à dire en dehors des attaques ad-hominem et des slogans creux ? En voyant ce que vous écrivez, on peut légitimement se le demander.

    • Par Brath-z (---.---.---.215) 19 mars 2012 12:37
      Brath-z

      Vu que l’article d’Asselineau ne contient rien (wahou, un commentaire d’une dépêche rendant compte d’une réunion publique ! ça c’est sûr que c’est une analyse approfondie du programme du Front de Gauche !), je ne vois pas pour quelle raison il faudrait qu’on donne du contenu à nos réponses.

    • Par Lucho (---.---.---.119) 19 mars 2012 12:48

      Vous pourriez peut être commencer par vous renseigner sur les traités Européens que Asselineau dénonce et non Mélenchon. Mais peut être ne savez vous pas que le droit Européen est prioritaire sur le droit Français. Dès lors, ne vous étonnez pas qu’il y ai des délocalisation, des privatisation, une agriculture productiviste, une casse des services publique et des acquis sociaux...Tout est organisé par l’UE. Vous ne pourrez pas dire que vous ne savez pas. Tout ce qui est contraire à ces articles, et donc une part importante du programme de Méluche, est du vent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès