Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > La masse populaire a une arme non létale, pourquoi ne s’en sert elle (...)

La masse populaire a une arme non létale, pourquoi ne s’en sert elle pas ?

Je l’ai personnellement testée, c’est très efficace, croyez moi !

Le nerf de la guerre actuelle c’est l’argent, le politique ne vit que par et pour l’argent .

Alors, faites comme moi, allez tous vider votre compte dès le jour où l’argent arrive sur votre compte !

Votre argent les intéresse, coupez-leur les vivres !

Si seulement 10 à 20 % des Français suivent cet exemple, on aura une vraie révolution sans effusion de sang !

  Il faut replacer l’histoire dans son contexte, les banquiers ne m’ont jamais fait de cadeaux, alors maintenant que j’ai les cartes en main, je me venge, ou plutôt je leur montre la bonne voie. Déjà, il y a trente ans, pour effectuer les 90km quotidiens qui me séparaient de mon travail, j’ai dû changer de banque, à mes frais bien sûr, en vue de m’acheter ma première vraie voiture neuve, une CX diesel qui remplaça ma petite 104, elle même ayant succédé à une vieille 2CV à bout de souffle. Après plus de 37 ans d’activité d’ingénieur SDE, relativement bien rémunéré pour un petit fils d’agriculteur Picard, je me suis fait jeter, comme un vieux chiffon hors d’usage par la boite, qui venait de passer du NASDAQ à la NYSE.
 
Jusqu’à ce jour du 4 décembre 2002 (je connais les dates par coeur) je ne m’étais posé que peu de questions -quoi que de temps en temps ?- A partir de cette date, j’ai commencé à tout comprendre, ou presque -pour ne pas passer pour un crâneur- Après le mois de carence j’ai donc été inscrit aux ASSEDIC, puis à l’ANPE avec des indemnités correctes (57% de mon ancien salaire brut). Pour aménager ma petite maison -qui me suffit amplement, j’ai eu le culot de demander un crédit de 10000 euros à la Banque qui « collectait mes fonds » depuis près de 30 ans ! Là commence la surprise : Mais monsieur, on ne prête pas aux bénéficiaires des ASSEDIC ?? Le coup de sang m’a pris et j’ai immédiatement changé de banque, juste pour l’exemple car aucune n’a voulu me dépanner. J’ai dû ensuite faire le tour des organismes de crédits pour finalement obtenir ce que je voulais, à 14 ou 16 %, bien sûr.

L’histoire commence maintenant : depuis le 31 Juillet je suis en retraite, fini les ASSEDIC, et là, oh surprise ma boite aux lettres se remplit de courriers Cetelem, Sofinco, Banque Accord... Monsieur, on vous prête 15000, 35000, 25000 Euros, n’en jetez plus la cour est pleine, j’ai fini de rembourser, je ne veux rien acheter, je ne manque de rien, je n’ai pas de TV, c’est exprès, je n’en veux pas !!

Dans le même temps mon Banquier (maintenant c’est MON Banquier) veut me voir, pour me connaître dit-il, cela tombe bien, j’ai besoins d’espèces. Jusqu’à ce jour, les banquiers se foutaient pas mal de moi, et soudain, je les intéresse. Je passe donc une première fois à la Banque Mère, celle qui a encore un coffre et je demande 3000 euros, en espèces !! Monsieur, avec votre carte, vous ne pouvez obtenir que 500 euros par semaine ! Là je commence à me sentir nerveux, j’insiste et la gentille caissière, qui n’y est pour rien appelle son responsable. Cet élégant, en costume cravate, comme moi quand j’étais encore en activité me pose alors la question qui fâche : C’est pour quoi faire ? Comme Coluche, je lui réponds : RIEN ! Il n’insiste pas et me fait descendre dans la salle des coffres pour me rendre ce qui m’appartient.

Ce n’est pas fini, la semaine suivante, histoire de taquiner MON Banquier et de faire passer les indicateurs de retrait d’espèces au rouge- j’imagine SARKO devant son écran, qui téléphone à BUSH en disant, on en tient un qui finance Al-Quaida, libère vite une place à Guantanamo- Je me rends dans ma petite agence, avec son petit directeur qui n’a même pas de petit coffre et je lui demande 4000 euros, en espèces ! L’hôtesse d’accueil, m’indique gentiment, une fois de plus que je suis limité a 500 euros, je le sais, je m’en tape ! Elle appelle donc son directeur de petite agence, qui cela tombe à pic, insistait depuis des semaines pour me voir, il me voit, moi aussi et me repose la question qui fâche : C’est pour quoi faire ! J ’hésite entre un week-end présidentiel, des maitresses qui coutent cher et finalement je me ravise : Pour acheter des bonbons (parce que les fleurs c’est périssable). Il devient pâle et commence à transpirer et tente de m’expliquer, que c’est la loi, rien que la loi. Là dessus je lui réponds calmement que : la loi n’interdit pas le mensonge, ça se saurait, on n’écrirait pas n’importe quoi sur les prospectus électoraux, sinon on manquerait de prisons, que de plus depuis plus de trente ans AUCUN banquier ne m’a JAMAIS dit ce qu’il faisait avec mon argent, tous les mois dans ses coffres ou pour payer des souliers neufs à Dumas. Pourquoi ne le place- vous pas ? Je le ferai - peut-être - lorsqu’on pourra me garantir que ce n’est pas pour « fabriquer des Chômeurs ou des pauvres » ! Et les voleurs, vous n’y songez pas ? Si si Bien sûr ils sont CHEZ VOUS, sur internet, en Suisse , au Lichtenstein, au Luxembourg .... , ça paye bien plus que la poche d’un vieux Picard de cent kilos, en pleine forme, prêt à vous « fout in marniouf sut gif » !

J’ai cru discerner des yeux larmoyants, de rage peut-être et il est rentré dans son petit bocal, analyser « ses courbes de tendances ». La gentille employée m’a alors donné une carte que j’ai dû mettre 6 fois dans le distributeur pour récupérer ce qui est à moi, pas à la Banque !.

En fait je suis rentré en résistance, comme mes anciens en quarante, depuis que je suis au chômage, je paye en espèces, pour occuper les caissières, parfois il m’arrive d’être distrait et de passer à une caisse qui ne prend pas d’espèces, alors je pars en laissant TOUT sur le tablier, je vais plus loin. Je paye aussi avec des chèques minutieusement agrafés (les trieuses n’aiment pas ça) pour obliger une intervention manuelle, bref je fais toujours au plus compliqué, je n’utilise jamais une caisse automatique et je me permets parfois d’expliquer a ceux qui y passent qu’ils sont en train de faire des chômeurs, j’ai tout mon temps, maintenant je suis retraité. De plus, avec des espèces, il est beaucoup plus facile de visualiser ce qui reste pour vivre et on « consomme » nettement moins.



Sur le même thème

L’Économie est-ce compliqué ?
La monnaie anti-chômage
€uro : l'attrape-nigaud fonctionne encore
En quelques mots, c’est quoi la dette aujourd’hui ?
Jobs d’été dans le Var : quand les riches se restaurent, les pauvres travaillent


Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

  • Par Capone13000 (---.---.---.8) 3 avril 2010 09:58
    Capone13000

    Notre seul pouvoir est le libre arbitre d’acheter ou pas, et il est vrai que nous nous en servons peu. Pourtant ca serait radical et immédiat. Vous imaginez si 50% des francais arretaient d’acheter une marque du jour au lendemain ?

    • Par rienafoutiste (---.---.---.208) 3 avril 2010 14:18
      Ronald Thatcher

      Boycocoricoooooooo...

    • Par PAS GLOP PAS GLOP (---.---.---.151) 4 avril 2010 08:25
      PAS GLOP PAS GLOP

      La chose est on ne peut plus simple. Juste un appel à relayer sur le net. Mais la vraie question est « sommes nous encore un peuple de rebelles ? ». J’en veux pour exemple de « no sarkozy day » du mois dernier. Le même évènement en Italie avait rameuté des centaines de milliers de manifestants. Chez nous quelques poignées, par ci par là. A regarder les sondages on aurait pu s’attendre à un déferlement de mécontents. Que nenni. Alors je pense qu’il en serait de même pour un appel à la résistance économique. Personne ne voulant contrarier ses petites habitudes et laissant à son voisin le privilège d’aller défendre les intérêts communs . J’ai déjà retiré la plus grosse partie de mon argent de la banque, je n’achète aucun produit venté par la publicité, je n’achète que ce dont j’ai besoin et jamais à crédit ( à part , ma maison pour des raisons évidentes de prix). Le « no sorkozy day » j’y étais, nous étions une trentaine au plus. Mais voilà : seul ou à quelques uns , nous ne changerons rien. Si la prise de conscience n’est pas immédiate et la réaction forte, alors tant pis pour nous, si nous continuons à vivre comme des animaux, nous finirons à l’abattoir . Cela me rappelle une phrase du film « PRÉSIDENT » avec Albert Dupontel : à un moment le conseiller ( Claude Rich) du président lui dit parlant d’un discourt à venir « Vous parlez à des veaux et les veaux il faut les flatter ». Si quelques uns parmi nous se sentent une âme de taureau , alors peut être que...

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.122) 4 avril 2010 09:15

      La plupart des humains sont englués dans leur charge émotionnelle quotidienne, dont ils ne sortent souvent que par la maladie ou la douleur.

      Le bouche à oreille est le meilleur moyen de propager la prise de conscience : si vous en parlez à 3 personnes, que chacune en parle à 3 personnes, il suffit de 16 propagations pour couvrir la France, et plus :

      3 puissance 16 = 129 millions

    • Par Sayris (---.---.---.242) 4 avril 2010 12:48

      Pour Info chez moi 3 puissance 16 ça donne 43 046 721 et pas 129 millions. Suivant votre exemple de 3 personnes qui cause à 3 autres personnes et ainsi de suite, la formule exacte est une suite mathématique qui s’exprime comme suit :


      U0 = 1 et U(n+1) = 3 puissance(n) + U(n) 

      Pour n=16 on obtient : 64 570 080 personnes.

      Sinon pour revenir à l’article, retirer tout en liquide peut être dangereux car il suffit que la monnaie papier devienne illégal pour se retrouver avec un gros soucis. le patron de Visa soutient qu’en 2012 seul l’argent électronique sera autorisé. A mon avis il est bien placé pour faire cette annonce, ce qui induit que les projets de loi sont déjà dans la pompe et viendra le moment venu. Les banques on déjà le pouvoir ! 
      Comment s’en affranchir ? je ne sais pas trop. Consommer que se dont on a besoin, éviter les crédits, utiliser une monnaie paralléle ... 
    • Par aye (---.---.---.209) 4 avril 2010 14:30

      Retirez ce que vous avez en louis napoléons de 20 fr et mettez les à l’abri chez vous.
       

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.128) 4 avril 2010 22:11

      @Sayris :

      Merci pour la rectification, je me suis mélangé les pinceaux en étant pressé, sans vouloir donner les détails. Vous confirmez qu’il suffit bien de 16 niveaux de bouche à oreille (sans doublon smiley pour couvrir la France.

      129 millions, c’était 3 puissance 17.

      Sinon, les solutions sont à chercher coté SEL et SCEC...

    • Par Yoann (---.---.---.101) 22 août 2010 20:03
      Yoann

      Depuis le temps que je le dis, c’est le seul bulletin de vote qu’il nous reste ... Un boycott de toutes les marques qui se prennent pour dieu le père serait vraiment bon mais n’y aurait-il pas trop de moutons ?
      Pour retirer tout son argent de la banque, ça je n’y avais pas penser, c ’est pas mal du tout, mais n’y aurait-il pas aussi trop de moutons ?
      Les gens ne captent plus rien, la pensée unique fonctionne à merveille, le plus dur à constater, c’est que ce sont les gens « éduqués » qui comprennent le moins ou qui ne veulent pas se mettre sur la touche, il faut suivre la masse à tous prix, être comme les autres ... smiley

  • Par paconform (---.---.---.137) 3 avril 2010 09:59
    Raymond SAMUEL

    Bravo, je dis.
    Ancien petit entrepreneur, je suis en guerre avec eux depuis presque cinquante ans.
    L’argent doit être chez ceux qui en ont besoin pour travailler, pas dans des coffres appelées « banques ».
    Il faut construire autre chose. Le numérique le permet. Avis aux spécialistes.

    • Par Defrance (---.---.---.142) 3 avril 2010 10:09
      Defrance

      Le seul probleme est de faire changer la loi qui oblige tout salarié a avoir un compte en banque ? Pour commencer il faudrait envisager une action de retrait de grande envergure sur une semaine, un mois, ou plus pour montrer que le peuple est capable de les mettre a genou ?

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.128) 4 avril 2010 22:15

      Je trouve votre proposition des lundi 12 et mardi 13 juillet de très bonnes dates, juste avant une fête très symbolique.

      Comme il faut être concret, propageons cette date !

  • Par FRIDA (---.---.---.105) 3 avril 2010 10:17
    FRIDA

    Il faut avoir la conscience d’être acteur de sa vie pour réagir en conséquence, mais si les gens sont guidés par une image, un idéal à atteindre comment voulez vous faire,
    une fois j’ai conseillé à quelqu’un de changer sa banque et d’aller à l’ancienne poste, vue que les frais n’étaient en rien comparables à ceux pratiqués par sa banque et il s’est senti presque insulté, quoi ?? la poste ??? la banque des pauvres, sortir un chéquier de la poste et un chéquier BNP, ce n’est pas la même chose,
    une collègue a souvent apprécié mes chaussures de qualités, et souhaitait connaître le magazin en question, d’autant plus que c’est des chaussures de marque (ce n’est vraiment pas la raison déterminante de mon choix, mais le prix jamais plus de 25€), c’était un magazin de dégriffe, mais elle a été génée par son côté populaire, mal situé, il n’y avait pas de vendeur, pour s’occuper d’elle, etc, elle préfère mettre 100€ et plus pour la même chose,
    mais dans leur tête, ces gens, sont satisfaits, ils courent derrière une image et ils sont prêts à y mettre le prix, y compris leur peau.

    • Par gimo (---.---.---.219) 3 avril 2010 10:44

      FRIDA

      bien vu

      c’est ce monde de zombi que 70% qui ne sont « personne » to be ,,no !! to be 
      cherchent a être
      quelqun à travers une marque un faux semblant ils ne sont jamais été eux même
      donc un vide dans leur tête 
      un bateau à la dérive sans pilote
      qui traverse la vie ( la mèr)
      manque de maturité et de construction de soi même un tas de chair qui marche
      sur deux pattes
      bref  !! des malades éxistantiel conformistes
       et soumis avec leur soeur « ’la peur
      à l’intérieur d’eux »)
      a blâmer !!!
       

  • Par PhilVite (---.---.---.68) 3 avril 2010 10:20
    PhilVite

    J’aime bien cette idée de retirer son argent des banques pour le mettre à l’abri des voleurs.

    La révolution des valeurs est en bonne voie ! 

  • Par Alpo47 (---.---.---.55) 3 avril 2010 10:50
    Alpo47

    Pour moi, c’est fait, la moitié de mes économies sont en cash. Et j’attends que les mauvaises nouvelles s’accentuent pour retirer le reste.
    Félicitations à l’auteur : « Ils ne sont puissants que parce que nous sommes à genoux ». Le seul changement qui apporterait une amélioration à la majorité passe par un changement d’attitude de cette majorité. Cette forme de « résistance passive » est une très bonne idée, sinon que si elle se généralise, « ils » réagiront en adaptant la réglementation. (plus de X euros, c’est surement pour financer Al Qaida, n’est ce pas...).

    Notre monde ne changera que si NOUS changeons.

    • Par Defrance (---.---.---.142) 3 avril 2010 13:33
      Defrance

      J’etais en Allemagne au moment du Clash de la Finance US . J’ai vu des queuesx impressionnantes aux guichets (pour éclater leurs comptes sur leurs enfants, parents ... le gouvernement avait garanti 10 ou 20 000 euros par compte) D’autres venaient tirer les derniers euros ded leur compte et les banquiers étaient affoles devant leurs coffres ouverts pour montrer qu’ils étaient vides !

    • Par Pascain (---.---.---.60) 3 avril 2010 15:20
      Pascain

      A trop attendre ...

  • Par piroliat (---.---.---.80) 3 avril 2010 11:57

    pour moi, c’ est fait aussi.

  • Par Bigre (---.---.---.19) 3 avril 2010 12:19
    Bigre

    Le boycot des caisses sans personnel est une résistance facile.

    Quand il m’arrive encore d’aller dans un supermarché, j’explique bien fort à mes enfants, à l’approche des caisses, pour que les autres clients entendent, que les caisses sans personnel ne paient pas de cotisation de retraite, pas de contribution à la sécu ...

    Et je paie en liquide aussi.
    et je renonce aux cartes des enseignes, pas envie d’être fliqué....

    Facile, et ça me fait sourire en plus !

  • Par sergio (---.---.---.87) 3 avril 2010 12:35

    Bravo , je pratique cela aussi .
    soyons + nombreux

  • Par Tristan Valmour (---.---.---.210) 3 avril 2010 12:38

    Excellent dans l’ensemble à ceci près que le coût de l’intervention manuelle sur les chèques agrafés est pris en compte par l’entreprise et se répercute sur le coût des produits et services vendus. Ce genre d’action ne dérange donc personne.

     

    J’observe également que les TPE/PME se font de plus en plus crédit entre elles, sans passer par les banques, qui de toute façon ne prêtent pas d’argent.

     

    Je renouvelle ici une suggestion réalisable : vendre des biens et des services de qualité sous forme d’association. Ecart de rémunération des salariés de 1 à 3, puis de 1 à 5. Pas de licenciement si le salarié travaille bien et si les comptes sont ok. Clientèle captive car confiante. Voir s’il est possible de proposer différents prix pour un même produit (en fonction du statut adhérent/non adhérent.). Budget communication (publicité, conditionnement…) réduit à sa plus stricte expression, donc produits moins chers. La communication est moins une affaire d’informer le consommateur que de prendre des parts de marchés aux concurrents. Aussi, avec une clientèle captive, pas de concurrents. Association = pas de dividendes à payer, donc baisse des prix. Cette association pourrait labelliser des entreprises indépendantes qui respecteraient des normes de production humaines (conditions de travail, écart des rémunérations…). Une association permet de créer tout type d’activité, même une banque je crois. Une association n’appartient à personne. Que faut-il pour démarrer ? Des fonds : dons ou prêts. Commencer par les produits de nécessité et labelliser les entreprises. Fonctionnement sur la base de la démocratie directe.

     

     

  • Par Defrance (---.---.---.142) 3 avril 2010 12:44
    Defrance

    Merci a tous ,

     Je constate avec surprise que le Bon Sens fait son petit bonhomme de chemin ! J’ai oublie de dire, une chose importante, que pour en arriver là j’ai passé la télé par la fenêtre il y a bientôt dix ans et vous ne pouvez pas imaginer comment cela change une famille !

    • Par Bigre (---.---.---.19) 3 avril 2010 13:34
      Bigre

      Supprimer la télé .... oui c’est une autre caractéristique que nous avons en commun donc.

      Préalable à la réflexion ou conséquence ?

      Et je confirme, cela change toute la famille, y compris le confort du salon, réaménagé pour d’autres activités plus ludiques ! Que de temps gagné !

      Et quand je lis que les Français se lobotomisent plus de 3 heures par jour, je comprend mieux .... hélas.

    • Par Defrance (---.---.---.236) 3 avril 2010 13:56
      Defrance

      @ Bigre

       En fait le depart de la boite a enconnarder est le détonateur qui explose quand on a commencé a se poser la question du « Pourquoi » tant de gens sont dressés comme les moutons de Pabnurge

    • Par georges94 (---.---.---.125) 3 avril 2010 19:07

      Il y une autre façon de faire : choisir les programes que l’on regarde et commenter pour ses enfants ce qui est dit et montré pour leur aiguiser autant que faire se peut l’esprit critique

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.128) 4 avril 2010 22:25

      Sauf que la télé, ce n’est pas seulement le verbal : c’est surtout l’effet psychologique de « capture » de l’attention et de « l’injection » des émotions, et de manière inconsciente.

      Si vous êtes conscients de la moindre sensation d’émotion dans votre corps, vous pouvez essayer d’apprendre à vos enfants cette sensation à vos enfants.

      Mais ils risquent bien d’en être prisonnier malgré eux, et malgré vous : c’est l’histoire du joueur de flute, voyez vous ?

  • Par herbe (---.---.---.45) 3 avril 2010 12:46
    herbe

    sur le fond je souscrit à toute initiative visant à promouvoir la liberté donc la fin des servitudes y compris économiques ( et donc celle qui peut être aussi volontaire).

    Sur la méthode je souhaite de la prudence.

    En effet la catégorie des banquiers n’est pas homogène. Il existe des banques sociales et solidaires ( ex : http://www.credit-cooperatif.coop/ ).
    Une décision serait de privilégier celle ci ...

    En outre pour les banquiers traditionnels qui sont soumis à des exigences contradictoires y compris de leur clients, peut-être faudrait-il en tant que client ( comme en tant que consommateur selon un commentaire éclairé plus haut) souhaiter et pratiquer une autre forme de collaboration avec ces banquiers.

    Il faut leur faire bien comprendre par nos choix ( peut-être pas aussi radicaux que la coupure simple des comptes, mais ça reste une alternative utilisable en dernier ressort) et nos souhaits qu’ils sont à notre service et pas l’inverse. c’est cela le métier de banquier au fond un métier de services là aussi avec une préoccupation d’équité.
    Sinon c’est vu comme une guerre ou strict conflit d’intérêts sachez que certains gros intérêts appliquent déjà cette méthode de menace vis à vis des banquiers qui n’ont pas fini de suer ...

    A suivre...

    • Par Defrance (---.---.---.142) 3 avril 2010 13:21
      Defrance

      Je suis bien d’accord avec vous, sauf que , en dehors des grandes villes, il est quasiment impossible de les trouver ? Ces banques devraient avoir des succursales mobiles, itinérantes pour se faire connaitre .

    • Par herbe (---.---.---.170) 3 avril 2010 14:25
      herbe

      C’est vrai ! mais pour l’instant ...

      Mais dans cette dynamique entre l’offre et la demande, si il y a demande, l’offre s’enrichira ...

      Votre article lui même est une pierre dans la fondation d’un nouvel édifice plus vertueux ...

    • Par herbe (---.---.---.170) 3 avril 2010 15:35
      herbe

      En rappelant que je n’ai aucun autre intérêt qu’une sympathie profonde pour le concept,

      voici la carte de couverture agence :

      http://www.credit-cooperatif.coop/a...

      Il y a aussi une agence de banque directe fournie (voir lien) pour pallier au manque d’agences

      C’est un bon début non ?

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.88) 3 avril 2010 17:16

      J’ai bien peur que vous vous laissiez abuser par des mots, tel un électeur moyen.

      Cette banque que vous nous vantez, c’est le groupe banque populaire et caisse d’épargne, vous savez, les promoteurs de l’escroquerie natexis.

      A part les mots du nom, je ne vois rien qui distingue cette banque des autres banques.

    • Par eugène wermelinger (---.---.---.175) 3 avril 2010 17:30
      eugène wermelinger

      à Herbe :

      cela fait partie de :
      Le Groupe Banque Populaire
      vu sur le lien transmis. 
      Donc bonnet blanc et blanc bonnet.
    • Par herbe (---.---.---.170) 3 avril 2010 18:17
      herbe

      eugène,

      sur le lien je trouve ceci :
      http://www.credit-cooperatif.coop/l...

      et Banque Populaire n’apparait qu’ici en tant que participation à caractère entrepreneurial :

      http://int.credit-cooperatif.fr/fil...

      De façon un peu plus lisible on trouve une bonne description des interactions :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%...

      Et donc pour moi ce n’est pas « blanc bonnet bonnet blanc » puisque la structure comme il est dit ici extrait de wikipedia est sans ambiguïté :

      "

      Capital 

      Le Crédit Coopératif est une société coopérative : ses parts de capital s’appellent parts sociales et ses associés se nomment sociétaires.

      C’est peut être la seule banque coopérative en Europe dont les sociétaires, ceux qui ont les droits de vote en AG, sont des personnes morales (et pas des personnes physiques).

      Coopérative créée par des entrepreneurs coopératifs pour financer leurs entreprises, sa vocation est de concourir au développement des entreprises de l’économie sociale (associations, coopératives, organisme de logement social, fondations, services d’intérêt général...).

      Ce qui n’empêche pas que son capital comprenne des parts sans droit de vote destinées aux particuliers, qui ainsi participent à élargir sa capacité d’action.

      En outre, Natixis, véhicule coté commun au Groupe Banque Populaire et au Groupe Caisse d’Epargne, détient 20 % du capital du Crédit Coopératif sous la forme de certificats coopératifs d’investissement (CCI), valeurs mobilières sans droit de vote."

      Attention donc aux termes : par exemple CCI !

      Un autre site à consulter : http://www.lanef.com/

    • Par herbe (---.---.---.170) 3 avril 2010 18:28
      herbe
    • Par gimo (---.---.---.180) 3 avril 2010 20:46

       herbe
      mais !!!!!!! la banque populaire est a toujours été une coope a capital variable !!!

    • Par herbe (---.---.---.170) 3 avril 2010 21:09
      herbe

      gimo,

      pour être plus précis d’après mes sources, La Banque populaire est une banque mutualiste ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque... ) il parait que ce vocable mutualiste a une nuance subtilement différente de coopérative.
      La Banque Populaire a comme société mère la BPCE de forme juridique type SA à directoire et conseil de surveillance.

      Mais bon au delà de ces machins choses de structures etc je pense que ce qu’il faut retenir c’est bien ce que l’auteur nous présente comme attitude de résistance ( il pourrait y en avoir d’ailleurs plusieurs) et en ce qui concerne la mise en pratique mon idée était de tenter de faire une distinction entre bon et mauvais ( voire même comme le suggère Shou plus bas de subtilement manœuvrer par le jeu avec les mauvais) donc que de joyeuses perspectives donc ...

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.57) 3 avril 2010 23:15

      "Ce qui n’empêche pas que son capital comprenne des parts sans droit de vote destinées aux particuliers, qui ainsi participent à élargir sa capacité d’action."

      Des part du capital sans le droit de vote, où seuls ds personnes morales sont actionnaires à drot de vote, c’est le nom de la coopérative, mais pas la réalité d’une coopérative.

      C’est la Banque Populaire (tout un programme) et les caisses d’épargne qui ont fait le forcing auprès de leurs clients, en leur vantant l’absence de risques, pour leur vendre les actions natexis, avant qu’elles ne s’écroulent.

      On est loin de l’éthique d’une coopérative.

    • Par gimo (---.---.---.180) 4 avril 2010 00:51

      herbe 
      il fut un temps ou jai moi même eté sociétaire cooperatf de la banque populaire
      donc avec des actions 

      maintenant avec cette nouvelle fution bp et ce ils ont créer une holding
      qui chapeaute

    • Par eugène wermelinger (---.---.---.160) 4 avril 2010 10:27
      eugène wermelinger

      On peut encore ajouter :

      - Crédit Mutuel,
      - Crédit Agricole,
      - Groupama banque

      et vraisemblablement d’autres où les « clients » peuvent aussi être sociétaires dans l’esprit coopératif ou mutualiste, et où ils ont le droit de diriger (en principe car en réalité partout une « nomenklatura » interne gouverne à sa guise dans le droit esprit bancaire français et mondial.)



    • Par aye (---.---.---.209) 4 avril 2010 14:43

      Aucun intérêt d’être compréhensif avec des voleurs.
      Banquier et honnête c’est impossible .

  • Par zelectron (---.---.---.52) 3 avril 2010 12:52
    zelectron

    C’est pour quand le « crash day » ? (clash day ?)

  • Par Le chien qui danse (---.---.---.227) 3 avril 2010 12:53

    Oui, il me semble que les banques ont adopté le système de faire payer tous les frais par les clients.

    Je vous comprend avec vos histoires de caissière dans l’immédiateté, mais quand même ce n’est pas un métier, vaut mieux lutter contre le travail forcé et imbécile que de le favoriser. Il y aurait tant d’autres choses plus intéressante à faire dans une vie que de biper des boites de petits pois.

    Quand aux banques, l’idée me tente, dans ma jeunesse je le faisais puisque je travaillais aux black donc payé en liquide.

    • Par Defrance (---.---.---.236) 3 avril 2010 14:08
      Defrance

      Je ne vous suit pas totalement : Tant que l’on a 10% de chômeurs dans notre pays, n’importe quel métier (mis a part la prostitution que certains tentent de légaliser) et un moyen de vivre pour une personne ou une famille . Le jour ou il n’y aura plus de chômage et un manque de main d’œuvre (les poules auront des dents) je serai d’accord pour utiliser des automates a la place d’emplois sans risques ( les automates pour les mines de charbon ou la chimie dangereuse, OUI, pour le contact avec nos égaux NON !

       En fait il faudrait que les automates payent des charges sociales équivalentes aux nombre d’emplois auquel ils se substituent ?

    • Par Le chien qui danse (---.---.---.227) 3 avril 2010 15:01

      En se positionnant de l’autre bout de la lorgnette on dira que c’est pas le chomage qui pose problème mais le travail.
      Parfois changer de point de vue permet de regarder les chose sous un autre angle et de trouver des solutions différentes qui sont tout aussi valable et parfois même meilleures.

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.88) 3 avril 2010 18:03

      Tout à fait d’accord, car le « travail obligatoire » est à la fois le résultat d’une culpabilisation sociale et d’un mécanisme économique qui fait que l’on ne peut pas gagner de monnaie sans travailler, car nous croyons tous que l’on ne peut pas vivre sans monnaie (ni sans télévision smiley.

      La notion de « revenu d’existence », accompagné d’un bon lancer de télévision, permet de se sortir de ces fausses croyances et d’arrêter la concentration des pouvoirs qui est le résultat du système social et économique actuel, et peut-être aussi son objectif.

    • Par gimo (---.---.---.130) 4 avril 2010 14:41

      Par ObjectifObjectif

       bien c’est bien tu es des nôtre  !!!! biien !!!!!!

  • Par rienafoutiste (---.---.---.208) 3 avril 2010 13:25
    Ronald Thatcher

    Tres belle initiative qui devrai etre contagieuse...
    Le Boycott citoyen doit revenir sur le devant de la scene, cette forme pacifique de lutte m`inspire enormement... boycott des journaux, des radios et teles « d’etat », boycott des produits de multinationnales qui licencient, preference aux produits locaux, organisation en cooperatives et S.E.L... la belle histoire autonomiste de 68’.
    Bon article realiste en tout cas, qui prouve que la retraite est le debut de la vie, libre.

  • Par pyralene (---.---.---.153) 3 avril 2010 13:25
    Pyrathome

    Bravo , super article et bonnes résolutions , je crois que j’ai bien envie de m’amuser aussi.... smiley

  • Par shou (---.---.---.228) 3 avril 2010 13:53

    Bravo pour votre article tres drole
    Vous avez le courage d’aller jusqu’au bout c’est tres bien
    Moi ma banque me dit que je ne lui fait pas gagner assez d’argent : je trouve le discours et le procedé ahurissant n’importe qui d’autre me dirai la même chose il aurait mon pied quelque part et mon poing ailleurs ; Mais eux non ils se permettent.
    Sinon un truc bien sympa pour s’ammuser : faites leur croire a une importante rentree d’argent et demandez les conditions pour n’importe quel produit financier. plus tard quand ils n’auront pas vu votre pognon vous leur direz que comme ils etaient trop cher vous avez mis votre magot ailleurs et que vous conserez un compte chez eux juste comme ça mais que ça pourrais changer.
    A partir de maintenant vous aurrez droit a du cirage de godasse pour votre plus grand plaisir
    Bon amusement
    Serge

  • Par fifilafiloche (---.---.---.82) 3 avril 2010 15:11
    fifilafiloche

    Je trouve votre jaquerie bien tendre...le chèque agraffé, c’est gentillet. Il vous faut retirer vos économies en pièces de 20 centimes d’Euros et régler vos achats uniquement avec ces unités. Là vous créerez réellement des emplois et pourrez physiquement éprouver le poids de vos dépenses ;o)

    Et puis garder ses économies chez soi, ça pourrait aussi réactiver d’anciens métiers disparus. Souvenons nous des « chauffeurs de la Drôme » du début du 20e siècle qui allaient de ferme en ferme brûler les pieds de la matronne au tison pour lui faire avouer ou elle cachait ses économies.

    Plus sérieusement, je suis d’accord avec vous, la dématérialisation de l’argent rend la dépense indolore, elle n’est plus « somatisée », et c’est sans doute un explication au recours de plus en plus automatique à la dette.
    • Par Defrance (---.---.---.236) 3 avril 2010 15:30
      Defrance

      Il faut bien commencer quelque part ? On peut aussi aller payer ses impots en pieces de 1 centimes comme l’avait fait un certain humoriste (Fernand Raynaud je crois ?) . Quand a la torture elle existe deja pour avoir le code de la carte de credit ; Il y a quelques années mon ancien instit, et son epouse sont decedes trois mois après avoir été torturés durant toute une nuit ! .

    • Par Spip (---.---.---.70) 3 avril 2010 19:46
      Spip

      @ Defrance

      Ce n’était pas Fernand Raynaud mais Francis Blanche qui avait payé des arriérés d’impôt en pièces de 1,2 et 5 centimes d’anciens francs. Depuis son passage (mémorable) le Ministère des Finances a pondu un règlement qui ne permet plus ce genre de facéties, dommage.

      Il en avait fait bien d’autres comme faire le plein de sa voiture (truquée) avec de l’eau, rien que pour voir la tête du pompiste. Décidément, notre époque est bien fade...

    • Par Defrance (---.---.---.236) 3 avril 2010 21:15
      Defrance

      Merci pour le rafraichissement de mémoire

                     Signé Furax, c’etait lui aussi ? 

    • Par Spip (---.---.---.70) 5 avril 2010 22:15
      Spip

      Signé Furax : oui, le couple infernal Francis Blanche - Pierre Dac (avec comme réalisateur Pierre Arnaud de Chassy-Poulay...) Une page détaillée dans Wikipedia.

  • Par Pascain (---.---.---.60) 3 avril 2010 15:12
    Pascain

    C’est exactement ce que je fais depuis deux mois...

    http://www.jovanovic.com/blog.htm

  • Par Jean Lasson (---.---.---.71) 3 avril 2010 15:50

    @ l’auteur,

    Bravo ! Vous avez tout compris et vous agissez comme il faut.

    Je fais - en partie seulement - comme vous et à la question du banquier (« C’est pour quoi faire ? »), je réponds « Pour rembourrer mon matelas ». Non mais !

    S’ils veulent nous empêcher de les priver de *nos* ressources, il faudra qu’ils aient le courage/culot de rendre le liquide totalement hors-la-loi (de fait, il l’est déjà en partie). Et qu’ils en payent le prix politique.

    Mais je ne crois pas que nous puissions les mettre vraiment à genoux, puis dehors, par ce moyen unique. Si les banques n’ont plus assez de dépôts pour alimenter leur réserve fractionnaire, il suffira à ces mafieux de faire voter la diminution du ratio Cooke (8 %), voire sa suppression ! Les banques pourront alors créer, sans être limitées par les dépôts, autant d’argent qu’elles voudront. On commence déjà à en parler...

    Non, amha, seule une grève générale illimitée, débouchant sur une révolution, pourra éjecter du pouvoir et envoyer en prison toute la bande. Les gens ne sont pas encore prêts, pas encore assez pauvres je suppose ?

    En attendant, oui, privons les banques de *notre* argent. Payons tout en liquide.

    PS : rayer discrètement le code-barre du chèque est, paraît-il, efficace pour contraindre à son traitement manuel. Traitement qui est fait, me dit-on, à l’étranger...

    • Par HELIOS (---.---.---.137) 3 avril 2010 20:00
      HELIOS

      Greve illimité debouchant sur une revolution...

      Quand j’avais encore des C... c’etait en mars-avril-mai d’une année bien lointaine... et ç a marché parce que tout le monde s’est reuni : les ouvriers, les etudiants mais aussi les commerçants etc.
      On a vu ce que ça donne, quelques années de bon sens et maintenant un Cohn-Bendit qui veut supprimer les voitures, parc qu’il habite une grade ville avec bon reseau de transport en commun. Il est interdit d’interdire qu’il disait, mais il a oublié...

      Alors, vous proposer la révolution, je vous suis, mais pas de sang, les salauds n’en valent pas la peine, Retirer l’argent des banques est une bonne solution mais qui va s’y lancer alors que pour payer le peage il ne reste que deux caisses qui n’acceptent pas les billets.

      Sincèrement il n’y a vraiment qu’une seule solution raisonnable, c’est le bulletin de vote. mais a regarder ce qu’il s’est passé l’autre jour aux regionales, j’ai beaucoup de doutes. Tellement de doutes même que je n’y crois pas du tout, pas plus qu’a la crise...

      Vous savez, la crise sur laquelle on fait retomber toutes nos turpitudes. IL N’Y A PAS DE CRISE, il y a juste une petite classe de gens qui au fil du temps, des traités de maastricht, d’amsterdam, de nice et de lisbonne maintenant, se gavent qu’ils n’en peuvent plus sur le dos des autres.

      Il y a une financiarisation de l’economie qui fait disparaitre l’economie reele pour une economie virtuelle. Les entreprises delocalisent comme les banques ou les usines sous-traitent parce que c’est moins cher : C’EST FAUX, ce n’est pas moins cher, mais en comptabilité c’est une charge... Si nous allions au bout de la demarche, il faudrait TOUT delocaliser aux chinois (par exemple) car il ne nous resterait plus que des charges defiscalisables... oui, mais avec quoi les payons nous ces charges, hein ? puisqu’on bosse plus ???

      Alors, la revolution, ne me faites pas rire, tant que les boites seront soumises aux banques, se structureront en filiales, sous-traiterons tel que cela est fait actuellement, il ne se passera rien, bientôt il n’existera en France qu’une toute petite minorité de riches et une peuple tiermondialisé, au grand plaisir des ecolos et des gauchos.


      Puisque je n’ai pas besoins de revolution, et que je n’ai pas non plus d’argent a retirer, je vous propose, non pas d’eteindre la lumiere, ça ferait trop plaisir aux ecolos, qui detournent le probleme (cf C Duflot et ses vacances) mais TOUT LES SOIRS, A 20 H, au moment du generique de France 2, TIREZ LA CHASSE !!!! (et si vous avez plusieurs chiots, faites la tirer a votre femme, vos enfants etc... Je vous garanti que votre mairie va rapidement comprendre.... en attendant une GRANDE REFORME COMPTABLE pour que les comptes, les vrais soient sur la table et qu’on decide en connaissance de cause, a qui on va couper la tête.

    • Par Defrance (---.---.---.236) 3 avril 2010 21:20
      Defrance

      Ne me parlez pas de Conh Bandit, j’étais appelé du contingent en RFA a cette époque et je peut vous assurer que si il était passé a portée du FSA on l’aurait définitivement arrêté ! C’est une lopette parasite de premier ordre, pire que Giscard qui ne s’attaque qu’aux femmes adultes !

    • Par Jean Lasson (---.---.---.71) 3 avril 2010 23:55

      @ HELIOS,

      Je pense que nos analyses et positionns ne sont pas très éloignées. Essayons de voir cela.

      "On a vu ce que ça donne, quelques années de bon sens et maintenant un Cohn-Bendit qui veut supprimer les voitures [...]« 

      Si le peuple ne veut pas que le pouvoir et l’argent lui soient confisquées par de soi-disantes »élites« , il doit se résoudre à les effrayer régulièrement. Mai-68, en ne changeant pratiquement rien et en restant finalement très pacifique, n’a pas été efficace pour cet objectif. A preuve, 5 ans plus tard, en 1973, Pompidou et Giscard ouvraient le bal des infamies (infamies que de Gaulle n’aurait jamais commises) en interdisant à la Banque de France de prêter à l’État. Tout a commencé à ce moment.

       »Alors, vous proposer la révolution, je vous suis, mais pas de sang, les salauds n’en valent pas la peine,« 

      Pas d’accord. Je pense qu’il est au contraire très utile, important et nécessaire de punir très durement tous les traîtres et corrompus de nos soi-disantes »élites« .

       »Retirer l’argent des banques est une bonne solution mais qui va s’y lancer alors que pour payer le péage il ne reste que deux caisses qui n’acceptent pas les billets.« 

      C’est vrai pour les péages. Je circule beaucoup et je vois de plus en plus de péages de sortie qui n’ont même plus un(e) seul(e) guichetier(e). Impossible de payer autrement que par carte.

      Plus largement, j’ai signalé dans mon précédent commentaire que la mafia qui nous gouverne peut très bien mettre l’argent liquide hors-la-loi et neutraliser l’arme des dépôts bancaire en n’exigeant plus des banques le respect d’un ratio création monétaire/fonds propres.

       »Sincèrement il n’y a vraiment qu’une seule solution raisonnable, c’est le bulletin de vote. mais [..] j’ai beaucoup de doutes. Tellement de doutes même que je n’y crois pas du tout [...]« 

      Nous sommes d’accord donc : le vote a été vidé de son sens, ce n’est plus une solution.

       »[...] il y a juste une petite classe de gens qui au fil du temps, des traités de maastricht, d’amsterdam, de nice et de lisbonne maintenant, se gavent qu’ils n’en peuvent plus sur le dos des autres.« 

      C’est bien une classe, plus exactement une collusion de trois classes, qui nous fait la guerre et qui en passe de la gagner. Je l’appelle la Famiglia.

       »Alors, la revolution, ne me faites pas rire, tant que les boites seront soumises aux banques, se structureront en filiales, sous-traiterons tel que cela est fait actuellement, il ne se passera rien, bientôt il n’existera en France qu’une toute petite minorité de riches et une peuple tiermondialisé, au grand plaisir des ecolos et des gauchos."

      Le peuple - les gens comme on dit aujourd’hui pour éviter le gros mot de peuple - ne sont pas prêts. C’est vrai. Mais changer tout ce que vous décrivez, les boîtes soumises aux banques, etc., ne serait-ce pas une révolution ?

      Révolution = changement rapide et radical. Voyez-vous un autre chemin ?

      Pour quel programme, me demanderez-vous. Il faut effectivement, d’urgence et comme une première étape, donner un objectif et donc se mettre d’accord sur un programme. Et je crois qu’un consensus sera facile à dégager. Pour ma part, le minimum serait de revenir au compromis historique qu’a été le programme du CNR après-guerre. Notamment la nationalisation de tous les secteurs stratégiques (communications, énergies, fluides). Ce programme avait donné d’excellents résultats en assurant 29 années de développement et de prospérité, tout en ménageant intérêt collectif et libertés individuelles. Mon avis est qu’il faudrait aller plus loin en interdisant définitivement toute création monétaire privée (adieu les banques d’aujourd’hui). Je pense aussi qu’il faut renforcer la démocratie directe, peut-être en supprimant la démocratie représentative.

      Si ce programme vous convient, admettez qu’il faut une révolution pour l’implémenter.

      PS : pour que les choses soient claires, je précise que je n’avais jamais été communiste avant ces dernières années. Et je ne suis toujours pas sûr de l’être. Je votais simplement à gauche. Aujourd’hui, je suis plus radical que je ne l’ai jamais été de ma vie. C’est normal : nous sommes en guerre, parce qu’une super-classe nous fait la guerre, et c’est une guerre à mort...

    • Par HELIOS (---.---.---.137) 4 avril 2010 13:09
      HELIOS

      .... Merci pour votre participation, je vous comprends tres, tres bien.
      Dommage qu’on ait pas le moyen d’exprimer et de construire de vrais programmes....

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.128) 4 avril 2010 22:49

      @Jean Lasson :

      « Révolution = changement rapide et radical. Voyez-vous un autre chemin ? »

      Oui, un chemin sans violence :

      • parce que la violence est prévue et attendue, elle sera appelée terrorisme, les militaires qui ne sont plus des appelés n’hésiteront pas, et vous justifierez la concentration encore plus grande des pouvoirs, politiques et financiers ;
      • parce que la violence est nécessaire à la survie du système coercitif et le justifie. Les émotions douloureuses sont à la source du système actuel, la peur la colère et la tristesse. Tout est fait pour les augmenter, du choix des informations et ds sujets des séries télévisées, à la musique des films et des radios. Quand vous êtes soumis à vos émotions violentes, vous êtes dans le systèmes et dans les illusions.
      • parce que la violence entraine la violence et l’isolement, pour continuer le cycle.

      La seule solution passe par la prise de conscience individuelle, et par la sortie de l’illusion de la vie sociale, économique et politique actuelle.

      Il suffit de déserter la « matrice » et de faire notre vie en dehors : elle se videra de sa substance, et deviendra une ruine.

      Une des étapes essentielles est de sortir le « pus » des multiples blessures émotionnelles que nous avons tous, car nos blessures purulentes nous empêchent de vivre normalement : comment accueillerez vous une tape amicale sur le bras, si votre bras supporte une blessure purulente cachée sous vos vètements ?

  • Par Beret Man (---.---.---.93) 3 avril 2010 16:12

    Il existe bien des moyens de perturber les banques, comme les employeurs.
    Pour les banques, dès l’encaissement du salaire (ou alloc) ne laisser sur le compte que le montant des prélèvements et à ce titre refuser les frais de gestion.
    Ne pas utiliser de carte bancaire mais des chèques, chaque fois que possible, chaque fois qu’accepté par le commerçant. Nombreux sont ceux qui acceptent même pour de petits montants autour de chez moi. Ou payer en espèces et retirer au guichet non automatique.
    Lorsque l’on a du temps, demander un entretien (quitte à le repousser en avertissant d’un empêchement, une voire plusieurs fois) et prendre du temps au banquier chaque fois qu’il nous adresse une pub pour un de ses services.
    Il en va un peu de même avec l’employeur.
    Toujours se tenir à zéro sur les congés restants, voire prendre des congés par anticipation. Cela évite les congés ou RTT d’office ou en remplacement d’une journée maladie.
    Demander l’avance maximale dés le début de chaque mois. Ne pas avoir de voiture et ne venir qu’en transports en commun dans l’attente de perturbations ... et surtout, ne jamais faire confiance à un grand groupe industriel ! 

  • Par piroliat (---.---.---.219) 3 avril 2010 16:22

    ils veulent de l’ argent informatique pour
    connaitre notre budget et nous saigner à blanc.

  • Par chuppa (---.---.---.201) 3 avril 2010 17:04

    TRES TRES con notre BERET MAN !!
    tous les employeurs ne sont pas des salauds ni des profiteurs. Et jusqu’à preuve du contraire, la majorité des emplois sont fournis par des indépendants (lire petites sociétés) qui tout comme vous les ouvriers et employés sont sous la « coupe » des banques en devant engager toutes leurs garanties perso.

    • Par Defrance (---.---.---.236) 3 avril 2010 21:29
      Defrance

      Vous avez raison, on ne peut pas comparer les employeurs non banquiers aux banquiers, les banquier (patron) sont TOUS corrompus et ne pense qu’ a leurs courbes de croissance, par contre, au niveau des PME il y a encore , heureusement de nombreux patrons a qui on peut faire confiance. Par contre,tout ce qui est coté en bourse est vicié au depart, puisque le vrai patron est l’actionnaire qui menace d’appuyer sur le bouton ( pas celui de la SG) Rouge du siège éjectable si il n’obtient pas ses 10 a 12 % de bonus par rapport a l’année précédente ! (l’employé doit lui se contenter de 0,5 a 2% correspondant soi disant a l’inflation ?

       +12 % d’un coté, 21 % de l’autre,ça va finir par leur peter a la figure ?

  • Par patou (---.---.---.114) 3 avril 2010 17:26
    cmoy

    @l’auteur,
    Merci pour cet article revigorant, franchement je me suis retrouvé dans plusieurs des situations de votre article et j’y souscrit entièrement.
    Il y a quelques temps sous un autre pseudo dans agoravox j’avais écrit cela qui va dans le même sens. En tous cas bravo belle initiative qui je le souhaîte sera largement suivie il suffit de changer nos habitudes de troupeau pour celles de berger.

    http://life-in-the-dead.over-blog.c...

    • Par Defrance (---.---.---.236) 3 avril 2010 21:33
      Defrance

      J’ai, aussi imaginer de faire imprimer des Tee Shirt avec ce slogan : « En utilisant des automates vous fabriquez des Chômeurs ! » mais je crains de me faire virer de maniere brutale par les polices parallèles qui arpentent ces lieu , il faudrait faire cela en groupe ?

  • Par ObjectifObjectif (---.---.---.88) 3 avril 2010 17:28

    Merci pour cet article, je suis arrivé à la même conclusion que vous : pour transformer le système actuel, la seule solution est de ne plus l’alimenter par notre monnaie.

    L’arme de dissuasion monétaire : le seul pouvoir du citoyenCar préter votre argent aux banques à une seconde conséquence moins connue : elle permet aux banques de créer de la monnaie en faisant des crédits. Or cette fabrication de monnaie, outre la fait de leur rapporter un revenu sans cause, diminue la valeur de votre dépot, car c’est de l’inflation monétaire.

    Et c’est 10% par an depuis plus de 10 ans, vous pouvez vérifier sur le site de la BCE.

    La seule solution pour en sortir, c’est ce que vous faites : retirer l’argent des banques.

    Ensuite, il faut créer notre monnaie, indépendante des états et des banques, avec une revenu d’existence, donné à chacun. Pour plus d’info par exemple :

    Le B-A-BA de la création monétaire
  • Par Diva (---.---.---.50) 3 avril 2010 17:55
    Diva

    @l’auteur

    Ceci n’est valable que tant que l’argent peut encore prendre la forme de billets et de pièces. Mais j’imagine sans mal que nous nous acheminons petit à petit vers une société où nous n’aurons plus que des cartes en manière de moyen de paiement !

    Ce qui de fait nous rendra plus dépendant encore de cette masse d’argent strictement virtuelle, désormais, en circulation, et du bon vouloir des banquiers, maitres incontestés du binaire financier en place !

    En attendant, votre idée est excellente, mais les français malheureusement dévots !
    Ce qui est étonnant, puisque justement l’invention des banques est née de la crainte de posséder tout son argent chez soi, et de se le voir ravir !
    C’est directement dans la poche des voleurs que nous confions depuis nos économies !

    Ironie du sort !

    • Par Defrance (---.---.---.236) 3 avril 2010 21:36
      Defrance

      Il faudra de toute façon être vigilant, car seul un changement de constitution peut supprimer la monaie ?

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.57) 3 avril 2010 23:23

      Non, sauf erreur de ma part, vous pouvez utiliser n’importe quelle monnaie de votre choix avec n’importe qui d’autre qui l’accepte.

      Simplement, la monnaie officielle est « libératoire » : vous la donnez et vous êtes libéré de votre dette, celui à qui vous la donnez ne peut pas la refuser.

      Au passage, les magasins qui refusent tel ou tel billet de la monnaie officielle, c’est illégal : si vous faites constater que le magasin refuse le billet, vous êtes considéré comme ayant payé. Mais plus facile à dire qu’à faire smiley

      En attendant, vous pouvez utiliser les SEL sans soucis avec vos amis et voisins.

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.122) 4 avril 2010 09:06

      Il y a aussi cette initiative de monnaie citoyenne :

      le scec

  • Par Patapom (---.---.---.251) 3 avril 2010 18:12
    Patapom

    Très bon article !

    Ca me rappelle l’initiative étasunienne « Move your Money » (http://moveyourmoney.info/) qui incite les gens à retirer leur blé des grosses banques comme JPMorgan, Chase Manhattan, etc. (les fameuses « Too Big to Fail ») et s’inscrire à de petites banques locales à la place.
    Car ils ont ça, là-bas : des petites banques.
    Ici, malheureusement, même si chacun peut créer sa banque (à condition d’avoir du blé), je n’en ai jamais vraiment vu...

    Le site Move Your Money est assez bien fait puisqu’il permet de rechercher la banque qui vous convient le mieux à côté de chez vous, et dispose d’un système de notation qui permet d’éviter les petites arnarques locales (qui existent aussi malgré tout).

    Le secret est là pour contrer la soi-disant inébranlable marche du monde : la proximité, le local, pour faire la nique au global dévastateur. Y en a marre de tous ces machins énormes qui ne sont plus à échelle humaine depuis longtemps !
    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.57) 3 avril 2010 23:28

      @patapom :

      "Ici, malheureusement, même si chacun peut créer sa banque (à condition d’avoir du blé), je n’en ai jamais vraiment vu..."

      Je me posais la même question et j’ai cherché : selon la banque de france, il faut bloquer 5Millieons d’€ et avoir 2 personnes expérimentées cooptées par d’autres banquiers pour pouvoir ouvrir une banque.

      Structure clanique, donc, pas étonnant : il faut être de la famille...

      Mais alors, vous avez le droit de créer votre monnaie gratuitement, dans la limite de 900% des avoirs que vous gérez. Mais vous pouvez accorder vos prêts à qui vous voulez, aux conditions que vous voulez.

  • Par georges94 (---.---.---.125) 3 avril 2010 19:01

    @ Defrance,
    Quel lobby a fait passer cette loi à votre avis ?

  • Par Kelsaltan (---.---.---.226) 3 avril 2010 19:04
    Kelsaltan

    Beaucoup de surprise en lisant cet article !!!

    C’est très exactement ce que je fais depuis deux ans.

    J’y ajouterai le boycott complet par exemple des industries du disque et du cinéma (à qui l’on doit l’Hadopi et l’Acta), des grosses enseignes de distribution et chaînes en tout genre, en privilégiant le commerce local, le spectacle vivant etc.

    Tout ceci dans la mesure du possible bien sûr.

  • Par liberta (---.---.---.29) 3 avril 2010 19:06

    ahhhhhhhhhhh si tout le monde faisait comme DEFRANCE les grands banquiers d’aujourd’hui se feraient petits pour revenir nous chercher
    Moi, j’ai retiré mon épargne et je l’ai en petites coupures dans ma petite maison avec un petit jardin autour
    Mais c’est surtout par crainte de faillites des banques car elles aussi comme les petites entreprises mettent la clé sous la porte et ça nous pend au bout du nez
    Tous à la banque et retirez vos billets, si on vous demande pouquoi, faites comme DEFRANCE, c’est pour acheter des bonbons et même en faire un magasin !!!!!!!!!!!
    C’est la meilleure solution pour leur flanquer la frousse et regagner du respect

  • Par Affreujojo (---.---.---.63) 3 avril 2010 20:19
    Affreujojo

    Bon article, merci
    Depuis plusieurs années je suis dans une banque dite alternative, qui d’ailleurs n’a pas du tout été touchée par la crise financière puisqu’elle investit dans les micro-crédits des pays en voie de développement.
    Je n’ai pas de carte de crédit, je paie tout en cash et j’ai un bien meilleur contrôle de mon budget.
    Ces banques pourraient être une des solutions à ces organismes bancaires géants qui ne fonctionnent plus qu’en terme de profits et non pas en acteurs actifs du développement durable.

  • Par Spip (---.---.---.70) 3 avril 2010 20:33
    Spip

    Il y aurait beaucoup à faire dans cette petite guérilla de tous les jours et, pour ma part, j’essaye d’y participer mais parfois je suis un peu découragé.

    Un exemple, une grande surface : ma compagne n’a que quelques achats, attend dans la file et la caissière lui conseille d’aller à la caisse automatique. Elle lui répond que c’est volontairement qu’elle ne l’utilise pas, ça participera peut-être à sauvegarder son emploi. Et bien, non, l’intéressée ne voyait pas en quoi ! « c’est quand même pratique, non ? »...

    La banque, moi aussi j’en ai marre, il m’est arrivé aussi d’avoir un besoin de liquide (4 000 €) Je précise qu’il ne s’agissait pas de Carte Bleue et que mon compte était largement garni.

    Pas possible : le système de sécurité ne laisse sortir que 3 000 €, après, il m’a fallu attendre au moins 1/2 heure pour avoir le reste et encore parce que ma « conseillère » attirée par mes protestation est intervenue en faisant le tour des caisses. J’aurais dû prévenir 48 heures avant !

    Et je ne parle pas du signalement à Trac fin quand on retire « trop » de liquide. C’est censé lutter contre les « mulets » des trafiquants de drogue, entre autre. Résultat, chez moi cinq agences leur ont ouvert des comptes avec dépôts et retraits de fortes sommes en liquide sans problème ! Cerise sur le gâteau, le correspondant bancaire de Trac fin est de la famille d’un des cinq banquiers. Voilà à qui nous avons affaire. Procès à suivre (quand ? )

    Pour le Crédit Coopératif, vers lequel je suis en train de glisser, je confirme tout le bien qu’on peut en penser. Leur organigramme est consultable sur le Net et transparent.

    • Par Defrance (---.---.---.236) 3 avril 2010 20:47
      Defrance

      j’ai moi aussi eut la même caissière qui ne comprenait pas que l’automate allait un jour la flanquer dehors, il m’a fallu au moins 5 minutes pour qu’elle comprenne enfin, mais elle m’a quand même dit ( peut être de peur d’être fliquéee) mais vous savez on a un bon patron !

    • Par herbe (---.---.---.170) 3 avril 2010 21:49
      herbe

      Vous citez le bien que vous pensez du crédit coopératif.

      Certains plus haut le trouve suspect (avis que je prend en compte pour parfaire mon analyse...)

      Si d’autres commentateurs peuvent citer d’autres références qu’ils trouvent fréquentable, je suis preneur car j’essaie, c’est loin d’être évident, de trier le « bon grain de l’ivraie » ....

      Je souhaite éviter le « there is no alternative » y compris dans les stratégies de résistance ...

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.57) 3 avril 2010 23:44

      @herbe : tant que la banque crée du crédit, c’est à dire de la monnaie, donc de l’inflation monétaire, au détriment de ses clients, c’est un abus de confiance, d’autant plus qu’elle ose s’appeler « coopérative ». Et l’exemple du scandale de la vente des action natexis par le groupe banque populaire et la caisse d’epargne est parlant.

      @spip : le meilleur moyen de blanchir de l’argent, c’est la bourse : vous prenez une société, vous vous arrangez pour faire monter et descendre ses cours à des moments déterminés, et ceux qui veulent blanchir achètent et vendent au bon moment. Aucune trace, aucun lien que l’on puisse tracer, y compris à travers des frontières.

      Cela fonctionne aussi très bien pour donner des pots de vins, par exemple à des politiques, sans aucune trace.

    • Par herbe (---.---.---.170) 4 avril 2010 10:12
      herbe

      @ObjectifObjectif et aussi Gimo,

      Si j’ai bien compris ils ont donc trahi l’éthique, je comprendrais mieux alors cette déception qui serait la mienne, parce ce que je trouve cette éthique très vertueuse.

      Mais bon tout n’est pas perdu dans la défense de cette éthique et les pistes pour mettre en place un système vertueux intéressent du monde comme le montre cet article intéressant !

      Donc je repose ma question auriez vous des références qui n’auraient pas selon vous trahit l’éthique du coopératif ?

    • Par gimo (---.---.---.130) 4 avril 2010 11:16

      herbe 
      non quasiment pas quand il sagit d’argent les gens perdent tout
      forme d’ hétique et il sont des tic dans la tête 
      pour cela il faut créer une nouvelle et mettre des statut s propres
      tout est possible mais qui le fera  !!!! 
       ils vous laisseraient pas faire en vous mettant des batons dans les roues
      c’est un domaine vicieux que être banque
      et  même  mafieux mais on peut toujour essayer pourquoi pas

  • Par mokhtar h (---.---.---.115) 3 avril 2010 20:40

    Bravo, l’auteur. c’est à hurler d’enthousiasme.
    Voilà des idées de résistance, pacifiques et d’une efficacité redoutable. Il y en a d’autres, il y a des banques ou des caisses moins rapaces où on peut transférer les comptes.
    ET puis même sans les comptes organiser des campagnes de boycott à l’égard de ces banksters sans scrupules et de leurs soutiens politiques, des campagnes de dénonciation nominatives avec adresses et nr de télpéhone, aux résidences principales, secondaires. Distribuer des affiches, des tracts, des bulletins pour donner un prolongement réel au NET. Il y a des millions de possibilités et nous sommes des milliards, partout dans le monde.

  • Par Karash (---.---.---.177) 3 avril 2010 21:48

    Au plus fort de la crise bancaire, je m’étais fait la réflexion suivante :

    Ceux qui perdraient le plus dans une faillite du système bancaire, ce ne sont pas les pauvres, mais les riches.

    Mettons que demain tout le système tombe par terre.
    Le fond de garantie des dépôts ne disposant que d’1.8 milliards d’euros, on n’ira pas bien loin, quelque chose du genre 40 euros par personne. (D’ailleurs, chose amusante, celui ci rembourse par chèque ou virement ... sympa quand votre banque et celle d’à côté sont par terre)

    Bref, tout le monde à zéro. Faisons l’inventaire des réactions :
    Le smicard qui fonctionne en flux tendu n’aura qu’à recevoir son salaire en liquide et il ne verra pas la différence.
    Les classes moyennes perdent quelques économie, mais ayant un job correct elles n’ont pas vraiment à se plaindre.
    Le super riche perd la fortune qui lui permettait de vivre en mode sangsue sur la société grâce à des intérêts colossaux.

    Au final, les travailleurs travaillent toujours, mais par contre les sangsues qui se nourrissaient du travail des premiers sont décrochées.

    Du coup, en renflouant les banques, le type moyen casque quasiment 2 fois : il paye et s’endette pour sauver des banques dont la chute ne l’affecterait pas tant que ça.

    • Par gimo (---.---.---.180) 3 avril 2010 22:48

      karash


      bien !!!! pas mal !!!! c’est même rare de voir quelqun avoir ce point de vue !!!!
      mais il il y a plein de conformistes a qui le  statu quo leur va bien
      bref des morts vivants !!!
       !

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.57) 3 avril 2010 23:58

      Il faut effectivement avoir une vision globale pour comprendre, mais je crains que la réalité soit un poil plus complexe :

      Les plus riches n’ont pas leurs avoirs principaux en monnaie, mais en propriétés durables dans plusieurs pays : terres, industries, banques.

      Par ailleurs, il faut bien comprendre le mécanisme de création de la monnaie ex-nihilo par le crédit pour voir son double effet :
      - récupération des intérêts pour la captation de la valeur ajoutée du travail ;
      - baisse exponentielle de la valeur des avoirs en monnaie (10% d’inflation monétaire par le crédit + inflation des prix).

      Le résultat est que les mécanismes monétaires sont le moyen d’obliger les masses à travailler, les empêchant d’exercer leur pouvoir naturel, ne serait-ce que de réflexion, alliés en cela à des mécanismes coercitifs de masse : culpabilité de source religieuse et éducative, peur entretenue, médias émotionnels addictifs, système politique de clan/caste.

      Le résultat est la concentration des pouvoirs, allié à une esclavage doux « librement consenti » mais inconscient.

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.57) 4 avril 2010 00:04

      J’ai peut-être fait trop abstrait ?

      Plus simplement : si les masses ne travaillent pas pour gagner de l’argent, elles réfléchissent.

      Il faut donc qu’elles ne gagnant pas assez d’argent pour continuer à travailler, mais tout de même assez d’argent pour continuer à travailler smiley

      Mais l’argent en lui même n’est qu’un des moyens d’action psychologique des responsables de la matrice...

    • Par FRIDA (---.---.---.105) 4 avril 2010 09:09
      FRIDA

      @Karash et Gimo

      Mais il faut avoir de recul et une certaine audace pour pouvoir penser par soi-même et non réciter et gober le discour ambiant,
      ils nous enfument par le discour du marchand de sable,
      d’après eux on leur doit reconnaissance et humilité vue qu’ils nous procurent du travail, en gros : la vie ;
      allez, adorez avec révérence et agenouillez-vous devant les devinités du capital et ses gourous

    • Par gimo (---.---.---.130) 4 avril 2010 12:46

      FRIDA

      Il me semble que nous avons pas mal de poin t commun !! non ;; ? 
       c’est a souligner en rouge

      en effet nous sommes dans un monde de malade/s
      je pense que il faut déjà créer cette force en soi de penser et avoir cette honnêteté 
      et avoir
      une dignité et savoir le sens de ces mots
      pour être capable de se couper de ce venin qui sont
      des bandits en cols blancs et de coeurs noirs (politiques joyurnaliste et les léches bottes
       qui manipulent la masse de soumis par LACHETE venerant leur dieu l’argent
      ayant de même vendu leur âme que dis je des parasites de l’humanité
      qui vivent sur la bête comme le ver taenia cosmopolite vivant à l’intérieur des société

       et qui de facto devient un élément qui alimente en
      suplémentaire cette machine des pourris (politiques et autres
      la boucle est boucleé
      mais peu a peu peut être que maitenant cette crise et le travail des rebelles que nous sommes leur fera comprendre
      et de ce fait arrêtera un peu cette l’hémorragie de gachis  humain
      cordialement

    • Par FRIDA (---.---.---.105) 4 avril 2010 16:28
      FRIDA

      @Gimo

      Malheureusement, il ne suffit pas d’être conscient de sa situation, nous vivons dans une société ou la loi est là pour défendre un système et des intérêts bien construits, et les gens les défendent sans se rendre compte, c’est quasiment de l’asservissement volotaire, l’équivalent du contrat d’adhésion en terme juridique, même si le contrat est déséquilibré c’est à prendre ou à laisser, pas moyen de négocier ou discuter, et finalement les gens font comme tout le monde le mémétisme joue à plein régime,
      c’est sur ça que joue le capital, quand l’un réclame la justice, l’autre réclame « c’est toujours ça à prendre » ou « au moins j’ai un travail », les capitalistes et co parlent de la même voix : profits et intérêt.
      Alors, il reste la résistance sur le plan individuel et personnel, comme le propose l’article, quitte à passer pour un marginal.

    • Par Karash (---.---.---.177) 4 avril 2010 16:48

      Je suis bien conscient que tout cela est extrêmement compliqué mais bon à un moment si on ne modélise pas un peu, on est paralysé par la complexité de la chose.

      Je pense quand même qu’on sera d’accord sur le fait que celui qui a le plus à craindre d’une chute des banques, c’est celui qui a le plus de zéros sur son compte en banque.

      On sera surement aussi d’accord sur le fait que la concentration des capitaux est à la base de la spéculation galopante qui ravage l’économie mondiale.

      Du coup, comme les banques sont de plus en plus des machines à extraire du pognon des classes inférieures, on sera d’accord sur le fait que les riches on bien plus à perdre dans leur chute que vous ou moi ou n’importe quel autre péquin de base.

    • Par gimo (---.---.---.197) 4 avril 2010 18:53

      karash et frida

      @frida bien sur que le système est bien vérouillé 
      les lois sont promulgués installées pour canaliser les mouton pour l’abattoir
       la résignation font leur force et tant que personne ne bouge tout va bien pour eux
      il ne s’agit pas de l’ignorer le seul pb c’est que les gens ont été trop longtemps
      anesthésiers ou ignoraient tout de ce qui est la réalité
      la vie n’est point un sommeil mais une lutte permanente 
      et la seule cause qu’ont ne gagne pas  !! c’est celle que ont ne mène pas
      @ karash je suis assez d’accord avec toi pour la compréhension des choses
      tu es sur la bonne voie
      cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires