Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La mort de Kadhafi : BHL ou la barbarie à visage libyen

La mort de Kadhafi : BHL ou la barbarie à visage libyen

 Kadhafi, certes, était un tyran d’une rare cruauté, un de ces dictateurs psychopathes, doublé d’un égo hypertrophié, comme seule l’effroyable histoire politique de la folie humaine sait les cracher, hélas, de son abominable gueule : une sorte de Néron des temps modernes, qui, à l’instar de cet empereur incendiant jadis Rome, était prêt à mettre la Libye à feu et à sang pour conserver, face à la révolte populaire, son pouvoir.

 C’est d’ailleurs pour cette très juste raison - éviter un massacre à Benghazi, fief de la dissidence - que l’ONU vota, à l’aube de la révolution libyenne, une résolution autorisant l’OTAN à plaquer au sol, en instaurant une zone de sécurité dans les airs, les bombardiers de ce fou furieux. Dont acte !

 Mais voilà : l’OTAN, comme souvent, dépassa largement, en la circonstance, son mandat puisque, loin de se contenter de rendre inopérantes l’aviation comme l’armée de Kadhafi, elle lui fit ouvertement la guerre, sous couvert de cette fameuse résolution 1973, aux côtés du CNT. Et ce, jusqu’à cette fatidique date du 20 octobre 2011 puisque c’est encore l’OTAN elle-même qui, en stoppant à coups de bombes le convoi de Kadhafi sur la route de Syrte, le livra ainsi, de fait, à la terrible et sauvage vindicte des insurgés : un lynchage d’une violence inouïe, jusqu’à ce que mort s’ensuive, indigne, dans son hystérie collective comme dans sa folie meurtrière, de tout principe démocratique et, a fortiori, de toute valeur humaine.

 Oui : la barbarie à visage libyen, en l’occurrence, bien loin de cette prétendue démocratie que BHL ne cesse de nous vendre, à grands renforts de médias, à travers ses amis du CNT !

 Certes, les membres de cette énigmatique nébuleuse du Conseil National de Transition ne sont-ils pas tous assimilables, loin de là, à ces dangereux fanatiques que l’on vient de voir s’acharner sans pitié, telles des bêtes autour d’une proie, sur le corps ensanglanté de Kadhafi. Mais enfin : ces images pour le moins choquantes s’avèrent-elles tout de même inquiétantes, sans aller jusqu’à dire qu’elles ne laissent présager rien de bon quant à la nature de cette révolution, pour toute conscience humaine.

 Davantage : comment penser sans quelque effroi à ces rebelles - les soldats du CNT - tuant sans états d’âme et égorgeant à tours de bras, en hurlant de continus et insanes « Allah Akbar ! » ainsi que nous l’on montré quantité de reportages télévisés, leurs ennemis ?

 Quant à l’actuel président de l’organe législatif de ce même CNT, Moustafa Abdel Jalil, qui fut aussi l’ancien et redoutable Ministre de la Justice de Kadhafi en personne (et, comme tel, celui-là même qui condamna par deux fois à la peine de mort, après un procès monté de toutes pièces, les infirmières bulgares), n’est-ce pas encore lui qui déclarait il y a quelques jours à peine - et il vient de le réaffirmer solennellement ce dimanche 23 octobre 2011, date de la proclamation de la libération de la Libye - que c’est la charia, l’obscurantiste loi coranique, qui prévaudrait désormais, comme en tout pays islamiste, en Libye ?

 Ainsi BHL ne se rend-il donc pas compte, en cette sorte de terrorisme intellectuel qui lui vaut désormais de viatique idéologique, que celui qu’il encense aujourd’hui en Libye, jusqu’à l’emmener sous les ors de la République Française, ne tient en fait là que le même discours, religieux et rétrograde, contraire à cette laïcité sans laquelle il n’est point de véritable démocratie, que ceux qu’il vilipende à juste titre, en République Islamique d’Iran, lorsqu’ils condamnent à la lapidation, pour un simple adultère, la pauvre Sakineh ?

 Cet aveuglement typique d’une certaine intelligentsia française n’est, du reste, pas nouveau, hélas pour le pays des Lumières ! Car, pour ne s’en tenir qu’à cette étrange et incompréhensible fascination que les ayatollahs les plus intégristes exercèrent parfois sur les intellectuels germanopratins, comment ne pas se souvenir, avec stupeur là aussi, de ces articles dithyrambiques que le grand Michel Foucault, alors adversaire résolu du Chah d’Iran, publia en 1978, dans les colonnes du très respectable journal « Le Monde », à la gloire de Khomeiny, qu’il y avait en outre l’impudence de qualifier, parmi d’autres énormités du même acabit, de « saint homme exilé à Paris » (Khomeiny était alors sous la protection, hébergé dans un élégant pavillon de la banlieue parisienne, du président Valéry Giscard d’Estaing) ?

 Et le non moins immense Sartre, qui multiplia lui aussi, en ces années-là, les tribunes pour soutenir publiquement celui qui allait ainsi bientôt devenir, nanti de l’autorité morale de certains de nos plus insignes philosophes, le « guide spirituel », en 1979, de la Révolution Islamique ? Quant à sa chère Simone de Beauvoir, auteure de l’historique « Deuxième Sexe », c’est avec consternation que les plus lucides des féministes de ce temps-là la verront faire carrément le voyage, toujours pour y aller soutenir cet affreux phallocrate de Khomeiny, de Téhéran !

Certes, de ces grands penseurs que furent Sartre et Foucault, malgré ces incontestables dérives, BHL n’en a-t-il, par-delà ses impostures idéologiques, que la posture médiatique. Mais enfin : les dégâts n’en sont pas, pour autant, moins importants.

Car, chose plus grave encore pour l’avenir de l’insurrection libyenne, c’est un suppôt d’Al Qaeda, Abdelhakim Belhaj, naguère arrêté par la CIA avant que d’être livré à feu Kadhafi en 2004, qui se retrouve aujourd’hui le tout puissant gouverneur de Tripoli, capitale de la Libye, après y être entré au prix de féroces combats, y multipliant exactions et exécutions sommaires, avec une horde de soldats assoiffés de sang tout autant que de vengeance.

Bel exemple de démocratie, que celui-ci, Monsieur Bernard-Henri Lévy !

Reste très sincèrement à espérer en de telles conditions - et la vigilance intellectuelle est là plus que jamais de mise - qu’à la dictature politique de Mouammar Kadhafi ne succèdera donc pas la dictature religieuse, peut-être pire encore, de Moustafa Abdel Jalil et autre Mahmoud Jibril, son Premier Ministre.

Un Jibril qui, pour corser l’affaire, ne trouva rien de mieux, afin de justifier l’injustifiable crime qui vient d’être perpétré à l’encontre de Kadhafi, que de nous sortir un autre de ces mensonges éhontés : le despote aurait été tué lors d’un échange de tirs, selon lui, alors que toutes les images diffusées en boucle sur les écrans du monde entier démontrent, à l’évidence, que c’est une bande d’enragés aux ordres du CNT qui l’a, en vérité, froidement assassiné, après l’avoir battu quasiment à mort, d’une balle dans la tempe gauche.

Oui, quoi que prétende l’inénarrable et très culotté BHL : un énième crime, là, contre l’humanité, sur lequel il n’est pas jusqu’au très prestigieux « Haut-Commissariat pour les Droits de l’Homme », la plus noble et impartiale des instances morales et juridiques de l’ONU, qui ne veuille, très justement, enquêter à présent.

Car cette tête sanguinolente de Kadhafi, pour monstrueux que celui-ci fut à l’apogée de son épouvantable règne, c’est également, désormais, une indélébile tache de sang sur la Libye supposée démocratique du CNT et, partant, comme une énorme éclaboussure sur l’engagement, en ce dossier, de BHL lui-même.

Autant dire que cette révolution s’avère ainsi, pour les vrais démocrates, irrémédiablement souillée, et la fête, pour autant que celle-ci ne se révèle certes pas incongrue en d’aussi tragiques événements sur le plan humain, définitivement gâchée.

De cela, aussi, BHL, être certes intelligent, devra rendre un jour compte, lorsque les projecteurs se seront éteints et que la raison aura alors retrouvé ses lumières, devant l’Histoire !

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

* Philosophe, auteur de « Grandeur et misère des intellectuels – Histoire critique de l’intelligentsia du XXe siècle » (Editions du Rocher) et « Critique de la déraison pure – La faillite intellectuelle des ‘nouveaux philosophes’ et de leurs épigones » (François Bourin Editeur). 


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (84 votes)


Réagissez à l'article

87 réactions à cet article


  • bo bo 24 octobre 2011 19:43

    coût 400 millions d’Euros pour installer la charia....et espérer du pétrole...du pétrole...ect...et des affaires pour le CAC 40....


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 octobre 2011 04:05

       @ Bo 

      Je partage tout à fait l’esprit de votre bref commentaire. Je m’autorise de cette communauté de pensée, pour mettre à profit cette position de choix qu’il occupe dans le fil des réactions a cet article pour dire un mot à l’auteur confiant que vous me le pardonnerez.

      L’auteur

      « Kadhafi, certes, était un tyran d’une rare cruauté, un de ces dictateurs psychopathes, doublé d’un égo hypertrophié, comme seule l’effroyable histoire politique de la folie humaine sait les cracher, hélas, de son abominable gueule : une sorte de Néron des temps modernes, qui, à l’instar de cet empereur incendiant jadis Rome, était prêt à mettre la Libye à feu et à sang pour conserver, face à la révolte populaire, son pouvoir.

      C’est d’ailleurs pour cette très juste raison - éviter un massacre à Benghazi, fief de la dissidence - que l’ONU vota, à l’aube de la révolution libyenne, une résolution autorisant l’OTAN à plaquer au sol, en instaurant une zone de sécurité dans les airs, les bombardiers de ce fou furieux. Dont acte ! »

      Ce que vous dites ici de Kadhafi ne repose sur aucune argumentaire, mais reproduit uniquement les poncifs de ceux qui n’y connaissent rien. Le vieux lion mort ne méritait pas de recevoir, mort, le coup de pied d’un ane de plus dont, vivant, la peau n’aurait pas mérité de lui servir de litière.


      Vous n’aimez pas BHL ? Moi non plus, mais nous sommes bien nombreux. Je vous trouve bien opportuniste de meler ici vos critiques de ce petit poseur à celles d’un homme qui devrait inspirer plus de respect.

      Vous aurez ici le soutien de ceux qui ne liront que les premières et ne s’attarderont pas à voir ce qu’il y a d’abject à défendre une résolution de l’ONU qui, considérant la perfidie déjà bien connue de l’OTAN - était d’une rare hypocrisie et a mené de façon tout a fait prévisible aux horreurs que l’Occident a commises en Libye et à celles qui suivront. 
       
      Ceux qui ont lancé cette opération en Libye devraient etre jugés selon les principes de Nuremberg et condamnés comme criminels de guerre. Tout ce qui écarte de cette conclusion me dégoute et je vous raye donc de la liste de ceux sur ce liste pour lesquels j’avais du respect.

      Pierre JC Allard




    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 octobre 2011 04:41

      Pour éviter toute ambiguité je post a nouveau mon commentaire, en mettant bien en italique tout le texte que je cite :


      « Kadhafi, certes, était un tyran d’une rare cruauté, un de ces dictateurs psychopathes, doublé d’un égo hypertrophié, comme seule l’effroyable histoire politique de la folie humaine sait les cracher, hélas, de son abominable gueule : une sorte de Néron des temps modernes, qui, à l’instar de cet empereur incendiant jadis Rome, était prêt à mettre la Libye à feu et à sang pour conserver, face à la révolte populaire, son pouvoir.

      C’est d’ailleurs pour cette très juste raison - éviter un massacre à Benghazi, fief de la dissidence - que l’ONU vota, à l’aube de la révolution libyenne, une résolution autorisant l’OTAN à plaquer au sol, en instaurant une zone de sécurité dans les airs, les bombardiers de ce fou furieux. Dont acte ! »

      Ce que vous dites ici de Kadhafi ne repose sur aucune argumentaire, mais reproduit uniquement les poncifs de ceux qui n’y connaissent rien. Le vieux lion mort ne méritait pas de recevoir, mort, le coup de pied d’un ane de plus dont, vivant, la peau n’aurait pas mérité de lui servir de litière.

      Vous n’aimez pas BHL ? Moi non plus, mais nous sommes bien nombreux. Je vous trouve bien opportuniste de meler ici vos critiques de ce petit poseur à celles d’un homme qui devrait inspirer plus de respect.

      Vous aurez ici le soutien de ceux qui ne liront que les premières et ne s’attarderont pas à voir ce qu’il y a d’abject à défendre une résolution de l’ONU qui - considérant la perfidie déjà bien connue de l’OTAN - était d’une rare hypocrisie et a mené de façon tout a fait prévisible aux horreurs que l’Occident a commises en Libye et à celles qui suivront. 
       
      Ceux qui ont lancé cette opération en Libye devraient etre jugés selon les principes de Nuremberg et condamnés comme criminels de guerre. Tout ce qui écarte de cette conclusion me dégoute et je vous raye donc de la liste de ceux sur ce site pour lesquels j’avais du respect.

      Pierre JC Allard

    • chantecler chantecler 25 octobre 2011 11:41

      Pas seulement : l’entreprise de V. Bolloré , ami de NS , qui met la main de façon monopolistique sur les ports en Afrique sub saharienne et en Libye et le commerce des richesses .


    • Fergus Fergus 24 octobre 2011 19:58

      Bonjour, Daniel ?

      Excellent article, et honte sur BHL !

      Massacres en Libye, exécutions sommaires et retour à la Charia, bravo pour le bilan du CNT, et gloire à BHL, Sarkozy et tous ceux qui, avides de pétrole et sans trop réfléchir aux conséquences de leurs actes, ont permis cela !


      • Michel Maugis Michel Maugis 25 octobre 2011 05:45

        @Fergus


        Non Fergus. C’ est article est excellent mais dans la crapulerie et la fourberie.

        L’ auteur oublie de rappeler que ce qu’ il dénonce et se passe est justement ce que Kadhafi avait dit ce qu’ était ces « révoltés » financés et armés par l’ Occident.

        L’ auteur le savait et il en est en fait très heureux, car son objectif, le vrai est celui du libéralisme conquérant : éliminer les régimes politiques dissidents.

        C’ est comme ces fascistes bien réels qui fustigent leurs ennemis en les comparants à Hitler, pour faire croire qu’ils ne sont pas des fascistes.


      • Albar Albar 30 octobre 2011 07:17

        Tout à fait d’accord avec vous Michel, ce DSS est un sacré monsieur, philosophe tout comme BHL, il me fait l’effet d’un pompier pyromane, mais tous deux sont dans le même combat, deux policiers chargés d’interrogatoire d’un suspect, le premier fait dans la violence, le second dans la douceur, mais l’objectif étant le même, combattre l’islam et les musulmans au nom de la démocratie et du talmud.


      • SEPH 24 octobre 2011 20:07

        Il y a tant de raisons de se révolter contre cette guerre de Libye, cette intervention colonialiste abjecte, ces résolutions de l’Onu, cette destruction du pays avec des bombardements dignes du Vietnam, cette ville de Syrte (75000 habitants) transformée en champs de ruines, l’assassinat de Kadhafi et de 50 de ses partisans (exécutions sommaires). Tout ces drames humains pour le peuple libyen pour aboutir à la charia (loi islamique). Les destructions des écoles, des hôpitaux, des maisons des usines, ...n’ont pas suffit il faut mettre sous le boisseau, sous une chape de plomb le peuple libyen pour mieux le dépouiller de son pétrole qui était nationalisé et de ses réserves bancaires très importantes.


        Kadhafi a été ciblé par Washington Paris et Londres non pas pour « libérer » un peuple du joug d’un dictateur....(qui pour les rares qui connaissent vraiment la Libye et la société libyenne, n’était pas aussi tortionnaire avec son peuple qu’on a pu le dire dans les médias à la botte de la bien pensante... ) mais simplement parce qu’il devenait gênant et que son pays était riche avec un niveau social très avancé qui pouvait servir d’exemple.



        En effet, Khadafi avait refusé l’Union pour la méditerranée voyant en cela un projet de scission entre l’Afrique du nord et l’Afrique noir. Kadhafi avait créé une banque centrale africaine à l’image de la BCE et la BC des USA, pour que l’argent des africains ...restent en Afrique...il projetait ainsi d’abolir le franc CFA ( très mauvais pour la France)...il était aussi en train de créer une Union Africaine avec les principaux pays pour contrer l’hégémonie en Afrique des occidentaux... bref... il était un obstacle pour des pays en mal de nouvelles ressources et de nouveaux marchés....
        et maintenant à qui le tour ???? l’Algérie qui à 150 000 000 000 € de réserves bancaires et des réserves de pétroles et de gaz considérables ???? la Syrie qui est un obstacle pour attaquer l’Iran ????


         Par ailleurs, selon le porte parole du gouvernement libyen le docteur Moussa Ibrahim, le leader Martyr Mouammar Kadhafi été capturé par les forces spéciales américaines après l’avoir blessé et ils l’ont remis aux rebelles et aux mercenaires qu’ils l’ont assassiné. ALGERIA ISP

        http://www.algeria-isp.com/depeches/politique-libye/201110-D1516/libye-martyr-mouammar-kadhafi-ete-capture-par-les-forces-speciales-americaines-octobre-2011.htm.
        Obama avait juré que les troupes US ne mettraient pas un pied en Libye !! Si cela est vrais Obama est une belle ordure.


        La gauche française a bonne mine, elle qui s’est tue, beaucoup de ses sympathisants ont approuvé cette agression. Mais où est l’humanisme ???? leur laïcité est sans doute toute retournée !!!!!. J’ai honte de cette gauche incapable d’affronter le pouvoir en France, mais qui sur la scène internationale se met à la remorque des fascistes de l’OTAN dont l’objectif est de faire main basse sur les richesses et d’asservir les peuples (futurs esclaves modernes) en utilisant la plus grande démagogie (prétexte humanitaire). La gauche s’est discréditée en soutenant les « rebelles », elle sombre désormais dans le ridicule !


        • sisyphe sisyphe 24 octobre 2011 23:07

          Qu’est-ce que c’est que cet amalgame foireux avec la « gauche française » ? 


          C’est la gauche française qui est au pouvoir en France, qui a envoyé son armée en Libye, pour détruire Syrte, et assassiner Khadafi ? 

          Totalement à côté de la plaque...



        • Croa Croa 25 octobre 2011 00:12

          Sysyphe, tu as l’air d’ignorer que les députés de gauche ont aussi voté leur soutien aux crimes de Sarkozy en Libye !


        • bigglop bigglop 25 octobre 2011 00:31

          Bonjour à tous,

          Ne pas oublier l’assassinat de son fils Mouatassim : 

          Revenir aux sources de cette intervention « humanitaire » ne nous fera pas de mal :

          LIBYE : REVELATIONS ITALIENNES SUR LES ACTIVITES DES SERVICES FRANCAIS DEPUIS NOVEMBRE 2010

          samedi 26 mars 2011

          Il serait naïf de croire que c’est l’amour de la démocratie ou du peuple libyen qui met en mouvement les machines militaires occidentales, précédées des semaines et des mois auparavant par les services spéciaux avec leurs scénarios et leurs contacts prévisionnels.
          La faiblesse des calculs néocolonialistes est qu’ils n’évaluent pas correctement les impacts des aspirations démocratiques et nationales des peuples qu’ils espèrent manipuler et diviser.

          L’ampleur des soulèvements pacifiques des peuples tunisien et égyptien, malgré leurs limites, a obligé les impérialistes à revoir leurs plans dans la précipitation, ce qui a rendu nombre de leurs porte paroles et acteurs plus bavards, maladroits et manquant de cohésion, multipliant les fuites comme celle signalée par le site Nerrassi ou les gaffes du genre « Croisades ».

          Tout dépend en définitive de la résistance, des peuples, de la capacité de leurs mouvements à ne pas tomber dans les pièges de la militarisation de leurs combats sociaux et démocratiques, sans tenir suffisamment compte des réalités complexes nationales, régionales et internationales.

          Selon le journaliste de la droite libérale italienne Franco Bechis, la révolte de Benghazi aurait été préparée depuis novembre 2010 par les « services secrets français ». Comme le remarque, aussi, Miguel Martinez du site internet « progressiste ComeDonChisciotte », ces révélations, encouragées par les « services secrets italiens », doivent se comprendre comme une rivalité au sein du capitalisme européen. Par Franco Bechis (Directeur adjoint du quotidien italien « Liber »).

          Le « Réseau Voltaire » précise que Paris a rapidement associé Londres à son projet de renversement du colonel Kadhafi (force expéditionnaire franco-britannique). Ce plan a été modifié dans le contexte des révolutions arabes et pris en main par Washington qui a imposé ses propres objectifs (contre-révolution dans le monde arabe et débarquement de l’« Africom » sur le continent noir). La coalition actuelle est donc la résultante de ces ambitions distinctes, ce qui explique ses contradictions internes.

          Première étape du voyage, 20 octobre 2010, Tunis. C’est là qu’est descendu avec toute sa famille d’un avion de « Libyan Airlines », Nouri Mesmari , chef du protocole de la cour du colonel Muhamar Kadhafi . C’est un des grands perroquets du régime libyen, depuis toujours aux côtés du colonel.

          Le seul -comprenons-nous- qui avec le minsitre des Affaires étrangères Moussa Koussa avait un accès direct à la résidence du raïs sans avoir à frapper (avant d’entrer, NdT).

          Le seul à pouvoir franchir le seuil de la suite « 204 » du vieux cercle officiel de Benghazi où le colonel libyen a accueilli avec tous les honneurs le Premier ministre italien Silvio Berlusconi pendant la visite officielle en Libye. Cette visite de Mesmari à Tunis ne dure que quelques heures. On ne sait pas qui il rencontre dans la capitale où la révolte contre Ben Ali couve sous la cendre. Mais il est désormais certain que dans ces heures-là et dans celles qui ont immédiatement suivi, Mesmari jette les ponts de ce qui, à la mi-février, allait devenir la rébellion de la Cyrénaïque. Et prépare l’estocade contre Kadhafi en cherchant et obtenant l’alliance sur deux fronts : le premier est celui de la dissidence tunisienne. Le second est celui de la France de Nicolas Sarkozy . Et les deux alliances lui réussissent.

          C’est ce dont témoignent des documents de la « DGSE » , le « service secret français », et une série de nouvelles fracassantes qui ont circulé dans les milieux diplomatiques français à partir de la lettre confidentielle, Maghreb Confidential (dont il existe une version synthétique et accessible payante).

          Mesmari arrive à Paris le lendemain, 21 octobre 2010. Et il n’en bougera plus. En Libye il n’a pas caché son voyage en France, puisqu’il a emmené avec lui toute sa famille. La version est qu’à Paris il doit subir un traitement médical et probablement une opération. Mais il ne verra pas l’ombre d’un médecin. Ceux qu’il verra seront par contre, tous les jours, des fonctionnaires des « services secrets français ».

          L’ex compagnon de Kadhafi, Nouri Massoud El-Mesmari, a fait défection le 21 octobre 2010.
          Il vit aujourd’hui sous protection des « services secrets français ».
          LA RÉUNION

          On a vu de façon certaine au début du mois de novembre, entrer à l’« Hôtel Concorde Lafayette » de Paris, où Mesmari réside, d’étroits collaborateurs du président français. Le 16 novembre 2010, une file de voitures bleues est devant l’hôtel. Dense et longue réunion dans la suite de Mesmari . Deux jours plus tard une dense et étrange délégation française part pour Benghazi. Avec des fonctionnaires du ministère de l’Agriculture, des dirigeants de « France Export Céréales » et de « France Agrimer », des managers de « Soufflet », de « Louis Dreyfus », de « Glencore », de « Cani Céréales », « Cargill » et « Conagra ».

          Expédition commerciale, sur le papier, pour essayer d’obtenir à Benghazi justement de riches commandes libyennes. Mais se trouvent aussi dans le groupe des militaires français, déguisés en hommes d’affaire.

          À Bengazi ils vont rencontrer un colonel de l’aéronautique libyenne indiqué par Mesmari  : Abdallah Gehani . Il est au-dessus de tout soupçon, mais l’ex-chef du protocole de Kadhafi a révélé qu’il était prêt à déserter et qu’il a aussi de bons contacts avec la dissidence tunisienne.

          L’opération est menée en grand secret, mais quelque chose filtre jusqu’aux hommes les plus proches de Kadhafi Le colonel se doute de quelque chose. Le 28 novembre 2010 il signe un mandat d’arrêt international à l’égard de Mesmari . L’ordre arrive aussi en France à travers les canaux protocolaires. Les Français s’alarment et décident de suivre de façon formelle l’arrêt

          Quatre jours plus tard, le 02 décembre 2010, la nouvelle filtre justement depuis Paris. On ne donne pas de nom mais on révèle que la police française a arrêté un des principaux collaborateurs de Kadhafi . La Libye, au premier abord, retrouve son calme. Puis apprend que Mesmari est en réalité aux arrêts domiciliaires dans la suite du « Concorde Lafayette ». Et le raïs commence à s’agiter.

          La colère du raïs. Quand arrive la nouvelle que Mesmari a demandé officiellement l’asile politique à la France, la colère de Kadhafi éclate, il fait retirer son passeport même au ministre des Affaires étrangères, Moussa Koussa , accusé de responsabilité dans la défection de Mesmari. Il essaie ensuite d’envoyer ses hommes à Paris avec des messages pour le traître : « Reviens, tu seras pardonné ». Le 16 décembre 2010, c’est Abdallah Mansour , chef de la télévision libyenne, qui essaie. Les Français l’arrêtent à l’entrée de l’hôtel. Le 23 décembre 2010 d’autres Libyens arrivent à Paris. Ce sont Farj Charrant, Fathi Boukhris et A ll Ounes Mansouri.

          Nous les connaîtrons d’avantage après le 17 février 2011 : parce-que ce sont justement eux, avec Al Hadji , qui vont mener la révolte de Benghazi contre les miliciens du colonel.

          Les trois sont autorisés par les Français à sortir dîner avec Mesmari dans un élégant restaurant des Champs-Élysée. Il y a aussi là des fonctionnaires de l’ « Élysée » et quelques dirigeants des services secrets français. Entre Noël et le Jour de l’an sort dans Maghreb Confidential la nouvelle que Benghazi est en ébullition (à ce moment-là personne ne le sait encore), et aussi quelques indiscrétions sur certaines aides logistiques et militaires qui seraient arrivées dans la seconde ville libyenne, en provenance justement de la France. Il est désormais clair que Mesmari est devenu un levier aux mains de Sarkozy pour faire sauter Kadhafi en Libye. La lettre confidentielle sur le Maghreb commence à faire filtrer les contenus de cette collaboration.

          Mesmari est nommé « Libyan Wikileak », parce qu’il révèle un après l’autre les secrets de la défense militaire du colonel et raconte tous les détails des alliances diplomatiques et financières du régime, en décrivant même la carte du désaccord et les forces qui sont sur le terrain. À la mi-janvier 2011 la France a dans les mains toutes les clés pour tenter de renverser le colonel. Mais il y a une fuite. Le 22 janvier 2011 le chef des « services secrets de Cyrénaïque », un fidèle du colonel, le général Aoudh Saaiti, arrête le colonel d’aviation Gehani , référant secret des Français depuis le 18 novembre 2010.

          Le 24 janvier 2011 il est transféré dans une prison de Tripoli, avec l’accusation d’avoir créé un réseau social en Cyrénaïque, qui faisait les louanges de la contestation tunisienne contre Ben Ali . Mais c’est trop tard : Gehani a déjà préparé la révolte de Benghazi, avec les Français.

          Voir en ligne : http://www.nerrati.net/afrique-doss...

          Mais aussi sur les magouilles britanniques :

          Londres, Correspondant - Alan Duncan, secrétaire d’Etat britannique au développement international, campe une figure singulière au sein de son propre camp, le Parti conservateur. Derrière le raffinement et le charme de l’homme se cachent la détermination et le flair d’un ancien négociant en pétrole. Avant d’être élu député à Westminster, l’intéressé a servi d’intermédiaire entre producteurs et consommateurs d’or noir, d’abord auprès de la société de trading suisse Vitol, puis de la Shell.

          C’est pour cette raison, à lire la presse britannique du 1er septembre, que le premier ministre, David Cameron, a nommé Alan Duncan en avril à la tête d’une cellule secrète destinée à utiliser l’arme du pétrole contre le régime Kadhafi.

          Alerté par ses contacts pétroliers, M. Duncan avait pris conscience de l’effet néfaste des sanctions de l’ONU comme de l’Union européenne (UE). En effet, l’approvisionnement des rebelles en produits pétroliers (essence, gasoil, fioul) était interrompu alors que les kadhafistes, par le truchement de filières clandestines d’intermédiaires chinois et indiens utilisant des ports tunisiens et algériens, continuaient à être alimentés en carburants. A l’époque, les opérations militaires de l’OTAN, auxquelles participe le Royaume-Uni, paraissent enlisées.

          La stratégie de cette cellule discrètement installée sous les combles du Foreign Office est de priver l’ouest de la Libye, sous le contrôle de l’armée du dictateur, de produits raffinés tout en assurant la fourniture des rebelles.

          Pour ce faire, les routes empruntées par les trafiquants pour acheminer les produits pétroliers sont coupées par les bombardements de l’OTAN et le blocage du port de Zaouïa, à une quarantaine de kilomètres de Tripoli. Par ailleurs, Alan Duncan persuade son ancien employeur, Vitol, d’envoyer par navire du gasoil à Benghazi, le QG des rebelles. Le marché d’assurances londonien Lloyd’s est prié de faciliter la couverture des bateaux de Vitol ravitaillant l’Arabian Gulf Oil Company (Agoco), contrôlée par les autorités provisoires. Le trader suisse accepte de remettre à plus tard le paiement à la livraison des cargaisons, comme il est de tradition dans les zones de guerre.

          Pour réaliser sa mission, Vitol possède de trois atouts maîtres. Tout d’abord, la firme genevoise connaît bien le pays. En 2008, la société a signé un accord avec la compagnie libyenne des pétroles NOC visant à construire un terminal pétrolier dans le port de Ras Lanouf, projet qui avait été abandonné. Ensuite, le trader dispose de l’infrastructure nécessaire pour mener à bien l’opération d’assistance aux insurgés : ports, entrepôts, tankers. La nature de la profession de négociant en matières premières est enfin de prendre les risques que les majors pétrolières préfèrent éviter.

          Contacté par Le Monde, Vitol a confirmé avoir eu "des accords commerciaux directs avec Agoco, qui achetait des produits pétroliers au nom du Conseil national de transition depuis le début du conflit".

          Certes, les arrière-pensées de relations publiques n’étaient pas absentes après une série de scandales qui ont terni l’image de Vitol (en 2008, l’organisme américain de régulation des marchés à terme avait classé Vitol comme un spéculateur et non plus comme un intermédiaire commercial). Mais surtout, comme l’indique un expert londonien du secteur énergétique, "cette opération, pas très compliquée et qui ne coûte pas cher, permet à Vitol de se placer à moindres frais au cœur de la vaste foire d’empoigne qui se déroule autour du pétrole libyen dans la perspective de l’après-Kadhafi".

          Y penser toujours, n’en parler jamais : telle pourrait être la devise des pays comme des compagnies qui ont soutenu les rebelles vis-à-vis du pactole pétrolier libyen. Déjà présentes sur place avant le conflit, Total, BP, Shell et Vitol entendent prendre leur part du gâteau en délogeant l’opérateur historique, l’italienne ENI. La course aux réparations des puits libyens endommagés et aux licences d’exploration-production à venir fait rage en coulisses. Très légères, contenant peu de soufre, les huiles extraites à bas coût du sous-sol libyen sont très recherchées par les raffineurs européens.

          Les anciens soutiens du régime comme les pétroliers russes, chinois et brésiliens sont aujourd’hui dans leurs petits souliers. C’est pourquoi, derrière l’annonce par le trader russo-finlandais Gunvor de l’envoi aux rebelles d’une cargaison de fioul destinée aux centrales électriques, beaucoup voient la volonté du Kremlin de faire oublier son appui au Guide.

          Marc Roche

          Article paru dans l’édition du 03.09.11

          http://www.lemonde.fr/libye/article/2011/09/02/londres-a-fait-appel-a-des-traders-dans-la-guerre-du-petrole-contre-le-regime-du-colonel-kadhafi_1566724_1496980.html#ens_id=1481986



        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 octobre 2011 04:23

          @ Sysiphe


           La Gauche ne sachant pas vraiment ce qu’était la Libye ni meme souvent en écrire le non, a voté pour l’intervention en toute ignorance. Ce n’est pas un crime au départ, mais ils auraient pu se renseigner et faire amende honorable... Qu’ils aient décidé à partir de cette béate ignorance n’est pas de bon augure s’ils doivent un jour exercer le pouvoir. Il faudrait commencer à regarder ce que Melenchon, Asselineau, voire Dupont-Aignan pourrait offrir à la Présidence. Aux législatives, bien sur, il n’y a que le PS de Martine Aubry comme alternative... Dommage, mais il faut vivre avec...


           PJCA


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 octobre 2011 04:29

          @ ORANGINA


          Je jure que je ne boirai plus JAMAIS une goutte de votre produit et si les autres lecteurs de ce site sont affligés comme moi de votre emmerdante publicité réitérative sur ce site , je crois que vous aurez un impact négatif perceptible sur vos ventes. Vous devriez foutre immédiatement à la porte quiconque a eu cette idée saugrenue

          PJCA

        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 octobre 2011 04:34

          @ Sisyphe


           ... Comme je m’excuse de la coquille que j’ai faite en écrivant votre nom ! smiley

           PJCA

        • Michel Maugis Michel Maugis 25 octobre 2011 07:39

          @Sisyphe


          C’ est vous qui êtes totalement à côté de la plaque.

          La gauche Y COMPRIS et surtout le P« c »F est complice de ce crime.

          Surtout le P« c »F car c’ est de lui et seulement de lui que l’ on pouvait attendre une manifestation organisée contre ce nouveau fascisme européen. 

          Or il n’ en a rien fait, bien au contraire. Tous ces communiqués furent des communiqués faux culs digne ’ un Novel Obs, de Libé du Monde, mais certainement pas d’ un parti qui se dit encore communiste.

          Est ce une stratégie ? Ou une capitulation ? Si c’ est le cas, qu’ il change de nom et laisse celui ci libre pour d’ autres.



        • Hijack Hijack 24 octobre 2011 20:26

          Le Diable selon l’OTAN : Kadhafi chez lui.
          Images volées d’un Kadhafi au quotidien, vivant dans l’opulence ostentatoire et brutalisant des petits enfants...
          Le monstre !!!

          La Vérité que vous n’êtes pas censé savoir (Libye et Kadhafi)

          Petit rappel (copié/collé) :

          Avant lui, c’était le chaos et la division ... après lui ce sera le plus grand deschaos, la division, les meurtres, la pauvreté, la colonisation, le chômage sans indemnités, l’enseignement et la santé seront délabrés ...

          Eux ... qui sous Kadhafi ont été les arabes les plus aisés même en comparant avec les émirats où seulement une minorité jouissait de faveurs financières, les arabes les plus aisés mais même en les comparant à la France ... notre France paraîtrait un pays du tiers monde si on comparait tout avec la Libye sous le colonel.

          (Je précise entre parenthèse que je n’avais malgré ça jamais eu de sympathie pour Kadhafi ..., mais vu comment il a été lynché ... je dis qu’il est mort comme un lion vieux et blessé, attaqué par des hyènes pour qui il a vécu... qui se sont délectés de son sang ... tels la lâcheté de ces animaux ... mais animaux ...qui eux ont l’avantage d’avoir été créés ainsi).

          Je pense au reste de sa famille sa femme, sa fille et le peu de fils qu’il lui reste ... et qui vont voir le spectacle que les chaînes et internet diffusent ... leur père lapidé à mort par des hyènes bavantes de son sang ...

          Leur guide avait aussi réussi l’impensable ... (les européens et surtout les anglais n’y croyaient pas, pensant que le jeune Kadhafi à l’époque allait se ramasser ...) ! Non seulement il a réussi, a nationalisé les hydrocarbures, protégé les minorités dont les noirs arabes qui étaient maltraités ... dernièrement a fait mettre en place un satellite de communications pour toute l’Afrique ...je dis tout ça de mémoire ... faut voir plus en avant tout ce dont bénéficiaient au frais de la Libye ... les africains et surtout les libyens ...
          Que va t-il se passer ??? 

          Et ... les européens vont devoir payer aux libyens le saccage de leur beau, grand et riche pays ... pire, la majorité détiennent des armes ... certains des armes lourdes ... que va t-il se passer d’après toi ... le chômage, la précarité (dont ils n’en ont aucune idée, les jeunes étant nés sous l’ère prospère et favorable à tous de leur guide), certains vont se révolter, d’autres (une majorité) vont tenter d’aller vers la France, la GB, l’Italie etc ...leurs soi disant libérateurs qui sont en réalité les vassaux de l’impérialisme Usraélien ...
          Les libyens vont vite comprendre ce que la France leur a pris ... et vont demander des comptes à juste titre ... Mais on l’a vu, c’est vraiment des tarés les libyens ( on comprend à présent la main dure de Kadhafi ...) ils ne méritaient pas autant de cadeaux ... ils vont, tu verras de toi même lorsqu’il viendront en masse vers la France ... n’oublie pas qu’il n’y avait aucun immigré libyen en Europe ... mais des boursiers à 1600 ou 1700 € mensuels ... plus d’autres avantages ...

           smiley 



          • Croa Croa 25 octobre 2011 00:09

            Non seulement les libyens vont arriver mais aussi tous les africains qui s’y arrêtaient !

            Chose peu connue, la Libye était un pays d’immigration... Comme nous ! (On présume que les étranger étaient mieux traités que chez nous !)


          • Hijack Hijack 24 octobre 2011 20:27

            Je conseille à tous de regarder cette vidéo ... et de faire passer !

            La Vérité que vous n’êtes pas censé savoir (Libye et Kadhafi)


            • Croa Croa 24 octobre 2011 23:59

               smiley Excellent, je recommande aussi !  smiley


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 octobre 2011 04:57

              @Hijack


               Merci de rétablir les faits. J’espère que tout le monde lira ce lien.

              PJCA

            • Hijack Hijack 25 octobre 2011 10:26

              Merci les gars ... et vous verrez, la réalité est encore pire ...


            • Le Bordelleur Le Bordelleur 24 octobre 2011 20:40

              C’est anti BHL, je plussoie !


              • Croa Croa 24 octobre 2011 23:48

                Pas sûr que l’auteur de l’article soit beaucoup plus intelligent...

                Fais attention tout de même !  smiley


              • rakosky rakosky 24 octobre 2011 20:41

                Monsieur ,vous vous adressez à BHL comme si la discussion avec lui relevait du débat démocratique
                Nous ne sommes pas assis dans un salon de thé en train de disserter sur la pertinence philosophique des écrits de ce monsieur
                Nous parlons d’un homme qui a soutenu de son autorité morale une guerre de destruction contre une Nation souveraine
                Nous parlons d’un homme qui depuis des années en appelle au meurtre t au carnage,qui a prostitué sa plume et son intelligence au service de l’OTAN
                Nous parlons d’un homme qui devant les ruines de Syrte,devant un pays massacré sous les bombes estime que le CNT a su garder le sens de la mesure
                Si cet homme doit se justifier ,c’est devant un tribunal pour apologie de crimes de guerre et cent autres chefs d’accusation qui seraient recevables selon les normes du Droit de n’importe quel pays émocratique


                • Ariane Walter Ariane Walter 24 octobre 2011 21:44

                  Superbe réponse Rakosky.


                • rakosky rakosky 24 octobre 2011 21:57

                  @ariane,merci Ariane,je sais que vous partagez ma haine et ma rage contre ce type,même parler avec lui est un compromis inacceptable


                • vanvoght 25 octobre 2011 02:14

                  helas ce monsieur est trop protegé . JAMAIS il ne seras inquieté . pas plus que les bush , sarko et cie .............


                • Georges Yang 24 octobre 2011 20:55

                  Votre article raisonnable est nettement moins commenté que les élucubrations de Morice, c’est bien dommage.
                  BHL est un cuistre pédant qui se moque des causes qu’il défend , il ne recherche que sa propre gloire
                  Il a sali la dépouille de Daniel Pearl en en parlant, il continue avec la Libye
                  Cela dit Kadhafi a commis des exactions, c’était un mégalomane fantasque, mais pas pire sinon moins que beaucoup de despotes du continent. Si l’on fait le bilan de 42 ans de règne, tout n’est pas négatif
                  Les dernières années, il a hélas laissé ses fils s’enrichir de façon éhontée

                  Les Libyens ne crevaient pas de faim, il y avait des avantages sociaux ce qui n’était pas le cas en Tunisie et en Egypte, certes moins riches

                  L’OTAN a dépassé son mandat pour des raisons mercantiles, on a critiqué le Shah d’Iran pour installer une théocratie, (beau rappel du rôle de certains intellectuels français dans le contexte), il se prépare un axe islamiste Tunis Tripoli le Caire qui sera bien plus néfaste à l’Occident que le panarabisme de Nasser et les projets avortés d’union entre pays de Kadhafi


                  • trobador 24 octobre 2011 21:00

                    Atention Monsieur Yang - votre fixation sur Morice va se retourner contre vous...
                    Sachez que vos querelles de cours d’écoles ne nous intéressent probablement pas...


                  • rakosky rakosky 24 octobre 2011 22:04

                    @Andromede,vous avez choisi comme icône le plus beau des portraits ,quel contraste avec la vulgarité et la bassesse morale de ce misérable ménestrel de l’OTAN


                  • moumou moumou 24 octobre 2011 22:29

                    @ Andromede

                    http://www.lefigaro.fr/international/2007/10/04/01003-20071004ARTFIG90204-lockerbie_la_cia_aurait_paye_un_temoin.php

                    Lockerbie : la CIA aurait payé un témoin

                    LA CIA a offert deux millions de dollars à un témoin clé du procès de l’attentat de Lockerbie. Cette nouvelle révélation du quotidien écossais The Herald ajoute aux doutes sur la condamnation de l’agent libyen Abdelbasset al-Megrahi, une semaine avant l’audience qui doit fixer la date de son procès en appel. Ce haut responsable des services secrets de Tripoli purge une peine de prison à vie en Écosse, après sa condamnation en 2001 pour le meurtre de 270 personnes dans l’explosion d’un Boeing de la Pan Am en décembre 1988....

                     le Figaro.fr

                  • papi 24 octobre 2011 22:31

                    @ mon cher monsieur yang

                    Vous faudrait-il des exemples pour vous démontrer que l’enrichissement personnel d’hommes politiques n’est pas l’apanage de la Libye ?? survolez simplement les parutions de notre bon imothep, et vous serez convaincu du contraire !! et il y a matière à lire !!


                  • James James 24 octobre 2011 23:56

                    @Georges Yang


                    «  il se prépare un axe islamiste Tunis Tripoli le Caire qui sera bien plus néfaste à l’Occident que le panarabisme de Nasser et les projets avortés d’union entre pays de Kadhafi »

                    Vous ne comprenez rien mon pauvre ami ! la meilleure façon de pérenniser la présence occidentale en Afrique et au moyen orient, c’est de se servir du fanatisme religieux, création des états unis et de leurs alliés wahhabite pour lutter contre le nationalisme arabe et les idéologies se revendiquant du tiers mondisme révolutionnaire, pour contrer l’influence communiste dans la région à l’époque de la guerre froide.
                    Parce que le Chah d’Iran était surement un grand démocrate ? c’était un vulgaire autocrate , un simple agent des anglo saxon remis sur le trône suite à la destitution de Mossadegh en 1953, sanctionné pour crime de nationalisation des hydrocarbures de son pays.
                    Les despotes, ce sont bien entendu toujours les personnalités issues du tiers monde, jamais ceux qui dirigent ces marionnettes et qui participent activement au pillage du continent africain par l’intermédiaire des multinationales .
                    L’otan est une organisation criminelle et le sinistre Bhl n’est autre que l’une de leur caution intellectuelle, chargé de donner un visage respectable à des entreprises génocidaires et de prédation, des gens qui ne seront jamais poursuivis puisqu’ils incarnent la justice et l’humanité et contrôlent les tribunaux d’exception qu’ils mettent en place.

                  • Georges Yang 25 octobre 2011 10:04

                    James
                    L’axe islamiste sera utile à l’occident et aux Saoudiens au début, puis il se retournera contre lui, comme l’a fait Khomeiny (chiite) ou les Talibans (sunnites)l’ont fait auparavant
                    Les Américains refont la même erreur que du tant où ils luttaient contre le panarabisme soit disant lié à Moscou.Hamas et Hezbollah intitialement encouragé par les USA se sont retournés contre eux


                  • révolQé révolté 25 octobre 2011 10:43

                    Peut être faut il chercher le pourquoi les attentas de 86 en france revendiqués par kadhafi,
                    le gouvernement français de l’époque avait bien reçu de la part du colonel des avertissements comme quoi si la france continuait à s’ingérer dans certaines affaires de l’iran il y avait de forte chance que des représailles soient infligées,ce qui fût le cas.
                    La france a été prévenue mais n’a pas voulue tenir compte,comme toujours...


                  • chantecler chantecler 25 octobre 2011 11:58

                    Probable : derrière BHL il y a Israël qui préfère se retrouver face à des islamistes« terroristes » que face à des modérés qui les mettent en difficulté quand ils discutent de paix et d’arrêt de colonisations .
                    D’ailleurs ceux là sont ciblés systématiquement .

                    Bref les guerres contemporaines se font contre les « islamistes » d’ailleurs tous mis dans le même sac car il est plus facile de mobiliser les opinions ...
                    Sauf que l’Islam n’est pas forcément radical et wahabite . Et la Charia appliquée différemment : classique ou modernisée .


                  • le moine du côté obscur le moine du côté obscur 25 octobre 2011 15:01

                    Georges Yang 


                    Ils commettent la même erreur ou sèment-ils sciemment le chaos ? Je pense à cette phrase attribuée à Rockefeller qui dit qu’ils attendent la crise globale nécessaire à l’établissement du Nouvel Ordre Mondial. Alors je ne serai pas surpris qu’il sème sciemment le chaos pour atteindre leur but final qui est le contrôle absolu. Je ne serais pas surpris que comme dans la lettre attribuée à Pike (je prends toutes ces infos avec des pincettes) ils veulent provoquer un conflit de grande ampleur entre les forces sionistes et l’Islam. Une guerre où les forces pro-israéliennes feront des guerres pour se « défendre » et nul ne sait quel genre d’armes ils utiliseront. Enfin seul l’avenir nous dira ce qu’il en est. 

                  • emphyrio 24 octobre 2011 21:03

                    Ces deux-là nous font un sacré numéro de duettistes !
                     Deux perles : « Kadhafi, certes tyran d’une rare cruauté » et « BHL, être certes intelligent ». J’y ajoute la mienne : Daniel Salvatore Schiffer, certes clown blanc de l’Auguste BHL.


                    • paul 24 octobre 2011 21:33

                      On peut balancer tout ce qu’on veut sur ce réceptacle idéal pour tartes à la crème, il est invité par plusieurs médias, dont évidemment C+, pour faire le service après vente de sa guerre libyenne - avant de prendre un repos bien mérité dans son ryad marocain . Honte aussi à ces médias complices !

                      Ajouter une réaction

                      Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                      Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                      FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès