• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > LA PENSION DE REVERSION - mode humour (noir)

LA PENSION DE REVERSION - mode humour (noir)

Savez-vous ce qu'est la pension de réversion ? C'est la partie de retraite d'un conjoint défunt qui va à l'épouse (ou à l'époux) survivant.

Elle est soumise à toutes sortes de conditions.

Mais ce ne sont pas de ces conditions dont je veux parler. Vous pouvez les lire sur internet.

Pour y avoir droit, il faut avoir été marié, peu importe que l'on ait divorcé, que l'on se soit remarié deux ou trois fois, l'important c'est d'être veuve. L'important, c'est de n'avoir pas de maris lorsqu'on la demande.

Bon, examinons maintenant le cas où un couple, non marié, vivant depuis longtemps ensemble, s'aimant, prenant soin l'un de l'autre, se retrouve séparé par la mort de l'un : l'homme dans notre cas.

La femme a soigné son compagnon, l'a doucement amené à la mort inéluctable, a recueilli son dernier soupir dans sa maison, garde son amour en mille morceaux dans son cœur, et sais bien qu'elle ne rencontrera plus jamais une telle âme sœur sur son chemin.

L'homme s'est marié deux fois, a divorcé deux fois, a souffert de ces deux mariages malheureux plus que l'on ne saurait dire.

Le premier avec une harpie malpropre et mal embouchée, qui ne connaît même pas ses petits enfants et qui est fâchée avec la moitié du monde.

Le second avec une petite bourgeoise parisienne qui ne quitte ses talons aiguilles que pour se coucher, qui va chez le coiffeur toutes les semaines, qui a un peu vergogne d'un mari provincial, qui plus est immigré Sicilien, rustique et franc comme le bon pain.

Cet homme a fini, dans l'un et l'autre cas, par se sauver et revenir vivre dans la province où ses parents ont atterri dans les années cinquante pour travailler dans les mines de charbon. Il est désormais retraité et « repart à zéro ».

C'est là que commence mon histoire...

Je l'ai aimé, je l'ai soigné, ma maison était sa maison, sa souffrance était ma souffrance, et il ne m'a fait du chagrin et de la peine qu'une seule fois dans notre vie commune : lorsqu'il est mort dans mes bras.

Bon. Imaginez, les deux ex-épouses ! Imaginez la loi qui, voulant l'égalité pour tout le monde, préconise fortement de verser la pension de réversion aux veuves, même ex (non remariées bien sûr – mais comment deux femmes aussi imbuvables auraient-elle trouvé un autre nouveau mari ?)

Allez, peu me chaut l'argent de la fameuse « réversion » ! C'était juste pour vous dire, à vous qui n'êtes pas mariées, qui vivez le parfait amour avec un divorcé, rappelez-vous les nanas que la pension ira aux ex.

Et puis, c'était juste pour sourire et vous faire sourire. Car, pour moi, l'argent de saurait remplacer mon compagnon.

Et par les temps qui courent, où de nouvelles lois et dispositions sont en gestation, regardez bien le dessous des tapis et des meubles. Il est des lois iniques dont on s'aperçoit de l'inanité au moment où elles vous touchent de près. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 juin 09:10

    Sincères condoléances.


    Votre article montre deux choses :

    - quand on se marie, on est souvent trop jeune pour savoir ce qu’on fait, et les parents n’osent pas expliquer aux deux kamikazes l’énorme erreur qu’ils ont commise eux-mêmes. 

    - Le principe de la reversion est aussi immoral que celui de l’assurance vie : parier sur la mort de quelqu’un pour assurer ses ressources est d’un cynisme insoutenable. Je connais une ancienne prostituée qui a épousé trois de ses clients qu’elle savait condamnés à court terme... Elle a maintenant 70 ans, elle va bien et se trouve maintenant à l’abri du besoin (elle a même un gigolo).

    C’était juste pour sourire et vous faire sourire.

    • cevennevive cevennevive 9 juin 09:36

      @Jeussey de Sourcesûre, bonjour,


      Cela ne m’a pas seulement fait sourire, mais rire franchement. Elle était bien « adroite » cette « folieuse » !!

      Il y a maintenant plus de deux ans que mon amour est parti. C’est pourquoi je puis en parler aujourd’hui. Avant, je ne le pouvais pas.

      Moi, avant lui, j’ai eu deux maris, l’un imbuvable et brutal. Zut ! Il est bien vivant. Dommage, il était professeur agrégé... Quel pactole que son éventuelle pension de réversion ! (sourire).

      L’autre, un très bon mari, qui, à la cinquantaine, a changé de femme. C’est courant. Je lui garde une très bonne amitié et nous nous entendons bien. Nous venons d’être grand père et grand mère d’un petit bout de chou.
      Finalement, le mariage n’est qu’un bout de papier permettant d’entrer dans toutes sortes de dispositions légales, mais n’a pas grand chose à voir avec l’amour.

      Bien à vous.


    • Fergus Fergus 9 juin 11:49

      Bonjour, Jeussey de Sourcesûre

      Je croyais savoir qu’il existe un plafonnement des pensions de réversion et des conditions de ressources pour y avoir droit. Mais je ne suis pas très au fait des dispositions légales. Qu’en est-il exactement ?


    • sarcastelle 9 juin 12:20

      @cevennevive

      .
      il était professeur agrégé... Quel pactole que son éventuelle pension de réversion !
      .
      Mon papa nonagénaire est professeur agrégé ; il est veuf mais ma maman professeur aussi n’était que certifiée. Du coup il a moins. 
      Voilà encore une des conséquences fâcheuses de la sous-qualification féminine. 

    • jean-marc D jean-marc D 9 juin 13:13

      @Fergus

      Bonjour Fergus, 
      Voici les plafonds de ressources 2017 :

      Précision préalable : ces plafonds de revenus concernent la pension de réversion des retraites de base mais pas la pension de réversion des retraites complémentaires, qui n’est soumise à aucune condition de ressources.


      Personne seule
      • Plafond annuel : 20 300,80 euros
      • Plafond trimestriel : 5 075,20 euros

      Couple
      • Plafond annuel : 32 481,28 euros
      • Plafond trimestriel : 8 120,32 euros
      Précision supplémentaire de ma part : le conjoint veuf et remarié perd définitivement la reversion du régime complémentaire du précédent mari..

      Souhaitant que ces infos vous conviennent,
      Amicalement,


    • Fergus Fergus 9 juin 13:27

      Bonjour, jean-marc D

      Un grand merci pour ces précisions.

      Bien à vous.


    • Armelle 9 juin 15:17

      @Fergus

      Autre précision ;

      IL N’Y A PAS DE PLAFOND DE REVENUS POUR LES FONCTIONNAIRES...

      http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/52076-pension-de-reversion-d-un-fonctionnaire-pour-qui-et-combien


    • troletbuse troletbuse 11 juin 22:12

      @Fergus
      Voulez vous trucider votre femme qui est fonctionnaire ? Pas beau ça.  smiley


    • oncle archibald 9 juin 09:16

      Bonjour Cevennevive

      Vous écrivez « c’était juste pour sourire et vous faire sourire » mais en fait je sens bien que ces sourires, le mien mais surement aussi le votre, sont des sourires « jaunes » , amers, grinçants, qui sont un déni des réalités de la vie ....

      Il y a beaucoup à dire sur ces fameuses pensions de réversion qui, sauf cas particuliers de quelques « niches » sans doute, sont à hauteur de 60% d’une retraite déjà maigre ....

      Imaginez un couple « à l’ancienne » avec une épouse qui a travaillé dans sa jeunesse mais a cessé de travailler pour élever les enfants. Si elle devient veuve elle va se retrouver avec sa propre retraite, des miettes puisqu’elle a travaillé à peine dix ans, plus 60% de la maigre retraite de son conjoint .... 

      Vivre décemment va devenir mission impossible.


      • cevennevive cevennevive 9 juin 09:43

        @oncle archibald, bonjour,


        En effet, vos observations sont justes. Mais c’est souvent pourquoi la retraite des femmes est bien inférieure à celle des hommes !

        Moi aussi, j’ai interrompu mon travail pour élever mes filles, et comme je les ai eus toutes les trois, à 9 ans d’intervalle, il m’a manqué six ans de versement dans mon relevé de carrière.

        Mais je crois que nous sommes bien nombreuses dans ce cas.

        Je vous salue. Bonne journée.

      • Hector Hector 9 juin 09:34

        Je ne parlerai pas de la loi, effectivement, bien que nul ne soit censé l’ignorer, il n’y a que lorsque que l’on y est confronté que l’on en connait l’iniquité.
        J’y suis passé aussi ; Trois mariages, trois divorces.
        Deux poids, deux mesures et ce n’est pas l’actualité qui me contredira.
        Non, je voulais simplement partager ta tristesse d’avoir perdu un être cher. On ne s’en remets vraiment jamais. Faire son deuil, se reconstruire, oui bien sur, mais ce ne sont que des mots même si la vie continue.
        Je sais que tu n’es pas une femme vénale, tes interventions que je lis toujours avec beaucoup d’intérêt le prouvent.
        Je voulais juste partager ta souffrance que je connais par expérience et te dire que je suis de tout cœur avec toi et que tu as toute ma sympathie.
        Si ces quelques mots peuvent t’apporter un peu de réconfort, alors j’en serais heureux.


        • cevennevive cevennevive 9 juin 09:46

          @Hector, bonjour,


          Merci de ce commentaire plein d’amitié, Hector.

          Bien à vous.

        • Leonard Leonard 9 juin 09:38

          Sans lien juridique pas de preuve de lien d’amour donc pas de pension de réversion. Là mariage n’est que le lien de droit unissant deux individus.


          Dura lex sed lex.

          En revanche l’Amour ne s’achète pas, ce que vous avez vécu n’a pas de prix et est inestimable.

          • cevennevive cevennevive 9 juin 10:01

            @Leonard, bonjour,


            Merci !

            « l’amour ne s’achète pas », l’amitié et l’affection non plus d’ailleurs.
            C’est un « cadeau » de la nature. Inutile de le chercher, il vous tombe dessus à n’importe quel âge.

            Bien à vous.


          • sarcastelle 9 juin 09:40

            La petite bourgeoise talons-aiguilles/coiffeur est aux dires de mon mec des fois plus érectante que la néo-rurale écolo nature-couperose-décolleté calciné par le soleil.

            .
            Profitons de ce sujet pour nous étonner d’une récente avancée de l’égalité des sexes, mais une avancée à l’envers !
            .
            La pension de réversion des fonctionnaires morts est indépendante des revenus personnels de l’époux survivant. 
            Or naguère la veuve palpait bien la moitié, mais le veuf autour de 600 euros, maximum plafonné. 
            Mais l’Europe s’en est occupée et maintenant le veuf reçoit bel et bien la moitié de la pension de sa femme morte. 
            Qu’en pensent les féministes ? 

            • cevennevive cevennevive 9 juin 09:57

              @sarcastelle, bonjour,


              « La petite bourgeoise talons-aiguilles/coiffeur est aux dires de mon mec des fois plus érectante que la néo-rurale écolo nature-couperose-décolleté calciné par le soleil. »

              (Rire)

              Il vient un temps dans leur vie où les mecs regardent, certes« les bourgeoises talons-aiguilles/coiffeur », mais n’ont pas vraiment envie de vivre avec elles... Les nanas « érectantes » contribuent souvent à émoustiller un mari ou un compagnon un peu paresseux...

              Allez, bonne journée ma réaliste sarcastelle ! (Nous sommes, nous les femmes, bien plus réalistes que nos compagnons mâles, et la loi n’y est pour rien... On se débrouille avec ce que l’on a).




            • Croa Croa 10 juin 07:34

              À cevennevive
               «  La petite bourgeoise talons-aiguilles/coiffeur » ça ne dure pas.
              .
              À 25ans on épouse une pin-up, à 60 on vit avec une brave femme... (Avec l’expérience les deux sont bien.) Pas besoin de divorcer pour changer ! smiley
              D’ailleurs ces histoires m’amusent. Car ces conjoints multiples d’un décédé obligés de se partager une réversion ça doit être une source de conflits non ?


            • sarcastelle 9 juin 09:46

              Tout ça c’est bien joli mais il faudrait s’informer et savoir que la pension de retraite se prépare dès qu’on travaille. 

              On ne vient pas pleurer qu’on n’a que le minimum vieillesse quand on n’a pas cotisé, et que ce fût pour passer ses journées à se faire les ongles ou élever six enfants, la société n’en a rien à battre. Je ne dis pas c’est bien ou c’est mal ; je dis c’est ainsi et c’est à peine croyable qu’on ne l’apprenne qu’une fois sexagénaire. 

              • cevennevive cevennevive 9 juin 10:06

                @sarcastelle,


                Je ne pleure pas, et j’ai eu une carrière un peu en dents de scie, certes, mais très satisfaisante. Je m’en fiche un peu de l’argent, c’est un outil, et lorsque l’on n’a pas l’outil adéquat, on se débrouille avec un canif ou autre. Il y a des choses tellement plus belles dans la vie !

                Tiens, ce matin, « mes » petits faucons crécerelles sont nés, je les entends couiner dans mon pigeonnier. Les souris des alentours n’ont qu’à bien se planquer car les parents chassent comme des fous.



              • sarcastelle 9 juin 10:23

                @cevennevive
                .

                A qui le dites-vous. C’est un pigeon attaqué par une buse que ma voisine a voulu sauver. 
                Il faut dire que c’est assez immonde : la buse plaque le pigeon au sol ventre à terre et commence par lui déplumer tout le dos, comme on coupe le col de chemise et les cheveux du guillotiné. Ensuite quand la buse a une belle surface de peau dégagée, elle tape dedans en arrachant la viande et les côtes du pigeon toujours conscient. 
                .
                La voisine a fait fuir la buse, ce qui est absurde (le pigeon ne lui appartenait pas et la buse ira manger autre chose) et illégal, car la loi interdit de déranger intentionnellement un animal d’un espèce protégée. D’ailleurs les amendes sont... délirantes smiley

              • cevennevive cevennevive 9 juin 10:29

                @sarcastelle,


                Tiens ! On pourrait rapprocher cette histoire « animalière » de bien des cruautés qui se pratiquent dans certains Pays, mais celles-là bien humaines...

                Et comme disait mon amour disparu : « il faut bien que tout le monde mange pour vivre »...

              • Fergus Fergus 9 juin 11:47

                Bonjour, Cevennevive

                « Il est des lois iniques dont on s’aperçoit de l’inanité au moment où elles vous touchent de près »

                Et celle-là en est une, assurément. Il est heureux que votre nature vous empêche de vous miner le moral avec cette disposition inéquitable. Les conséquences n’en sont pas moins choquantes.

                Cordialement.


                • cevennevive cevennevive 9 juin 12:09

                  @Fergus, bonjour,


                  Sourions, et pensons à « la veuve joyeuse ». Si c’est le cas pour les deux « veuves » dont j’ai parlé plus haut, je comprends mieux l’opérette dont c’est le nom...

                  Pour parler plus sérieusement, aujourd’hui que les couples ne se marient pas, ont des enfants et souvent un patrimoine, même modeste, il nous appartient de les renseigner (avec pudeur et modération) sur ces dispositions qui risquent de les toucher plus tard.

                  Pour ma part, dans ma famille, et fortes de ces constatations, j’ai deux femmes, presque quinquagénaires, dont l’une vient de se marier, et l’autre se marie dans quelques jours. Leurs enfants sont de grands adolescents.

                  Pour sourire à nouveau : c’est le papier qui manque, il en manque toujours un. Mais celui-là est facile à demander et à obtenir, pas comme Astérix et Obélix qui deviennent marteau avec l’administration décrite par Uderzo...

                  Bien à vous.
                   

                • cevennevive cevennevive 9 juin 12:38

                  Pour continuer à plaisanter et à sourire au lieu de me lamenter, vous m’avez fait penser à un truc :


                  Etant donné qu’il me manquait 6 années de versement et que la retraite est tronquée de 5% par année manquante, cela me fait 30 % en moins sur le montant de ma retraite.

                  Calculs faits, j’arrive presque aux 1 200 euros dont parlait @seniorenforme dans son dernier article. Ben zut alors, je serais donc redevable de la CSG !!

                  Vous voyez bien qu’il n’y a pas lieu de verser des larmes pour du fric.


                  • covadonga*722 covadonga*722 9 juin 21:50

                    @cevennevive
                    , mais le bol vide sur la table matin et ce lit vide pour moitié , le reste n’est que silence .......


                    asinus

                  • cevennevive cevennevive 10 juin 09:40

                    @covadonga*722, bonjour,


                    Merci cova, c’est exactement cela.

                    Alors, il faut meubler ce silence en parlant à l’absent. J’ai la « chance », étant fille unique, de converser avec moi-même depuis la petite enfance.

                    J’écoute les tarentelles. Je dis tout haut, avec délice, des expressions Siciliennes, etc.

                    Bien cordialement.

                  • Orageux / Maxim Orageux 9 juin 15:33

                    Amusant et instructif......

                    Mon actuelle belle-mère 96 ans maintenant et encore toute sa tête, trois fois veuve et pas avec n’importe qui....

                    Son premier mari ( le père de ma femme) inspecteur du travail

                    Second mari : architecte

                    Troisième mari : inspecteur des douanes ..

                    2 enfants illégitimes avec un procureur et un préfet.....( qui lui ont laissé un pécule confortable pour élever les bâtards .....)

                    Ma belle mère ancienne prof de littérature....

                    D’autres amants mais sans gosses ni pensions bien entendu.....

                    Vie confortable chez elle avec du personnel de maison....

                    Quant à mon épouse et moi même, bon , nous ne sommes plus de la première jeunesse, nous ne sommes pas plus pressés que ça d’attendre la pension de reversion..... smiley


                    • Orageux / Maxim Orageux 9 juin 15:49

                      Je vais conclure en disant que l’on n’emporte rien avec soi dans la tombe, l’emmerdant c’est pour celui ou celle qui reste...

                      Ensuite c’est soit le chagrin parce que l’autre moitié d’orange va nous manquer , on a surmonté pas mal d’épreuves ,élevé les enfants, quelques engueulades des fois qui s’arrangeaient sur l’oreiller ...mais soudés envers et contre tout....

                      Oui alors ...ouf, enfin ( il ou elle) m’en a fait baver ( ah la salope ou ah le salaud ) je vais t’avouer, si tu savais combien de fois j’ai pu te faire( cocu ou cocue ).....il n’y a que comme ça que j’ai pu te supporter, je vais te faire un aveu ( ça c’est la Dame qui parle ) sur nos trois enfants, deux ne sont pas de toi !!! ( bon maintenant le mec qui parle ) Je vais te dire, ton amie Juliette, ses gosses, c’est moi le père ....et son connard de mari n’en a jamais rien su......


                      • Pere Plexe Pere Plexe 9 juin 16:15

                        Au train ou vont les choses je parie que les problèmes de reversion seront rapidement réglés...

                        Une ordonnance du bon docteur Macron et la réversion sera remisé au rayon des souvenirs.
                        Une avancée sociale de plus qui mettra tout le monde à égalité avec les agents SNCF et leur fabuleux système de retraite...

                        • alinea alinea 9 juin 22:36

                          J’ai un caractère tel qu’en pareille circonstance je passerais des semaines à m’énerver toute seule devant cette aberration ! Non pas de ne rien toucher car on sait qu’on ne touche rien quand on n’est pas mariés, mais que les acariâtres ou frivoles d’antan, en plus, arrondissent leurs fins de mois de cette façon.
                          Puis, forcément, le temps passant je dépasserais cette colère !
                          J’ignorais absolument ces dispositions, c’est vrai que n’ayant jamais été mariée je n’avais guère l’occasion de m’y intéresser.
                          j’ai un copain qui a vécu avec une femme quasi toute sa vie, sans jamais être marié ; celle-ci étant condamnée, ils ont décidé d’un commun accord bien sûr, de se marier pour qu’il puisse toucher le retraite de reconversion ; c’est un passionné qui a beaucoup écrit ou instruit sur l’objet de sa passion mais n’a guère gagné d’argent ni, surtout, travaillé vaillamment pour sa retraite ! Ça ne va pas chercher très loin mais lui assure un minimum de sécurité, déjà, rester dans leur maison !
                          Tu as bien fait de ne pas te marier, je crois que cela aurait été encore plus dur de devoir partager ! Enfin pour moi ça l’aurait été, me ravaler au niveau des harpies, merci bien ! smiley
                          Je t’embrasse ma belle et, n’oublie pas, dimanche je pense à toi !!!


                          • cevennevive cevennevive 10 juin 09:30

                            @alinea, bonjour amie,


                            Je suis bien plus « riche » que ces dames...

                            J’ai de merveilleux souvenirs, les arbres fruitiers et les fleurs qu’il a plantés, des moments, des mots qui me font encore monter des larmes.

                            J’ai dans l’esprit la Sicile, où nous avons fait deux séjours. Ses larmes à lui lorsqu’il a revu l’emplacement de la maison de son enfance à Nissoria (je dis « l’emplacement », car elle a été rasée pour élargir une rue...), ses sanglots lorsque nous sommes entrés dans l’église où il a fait sa première communion.

                            J’ai ses outils, je souris à ses manies, ses négligences et le désordre qu’il a laissé dans l’atelier.

                            J’ai aussi, bien que je les voies moins, ses petits enfants (il en avait une vingtaine)

                            J’ai toute une partie de sa famille qui me considère comme l’une des leurs.

                            Je suis bien plus riche que ces dames te dis-je.

                            Et lorsqu’il est mort, j’ai poussé la droiture jusqu’à envoyer les adresses de ses caisses de retraites à ses ex par l’intermédiaire de ses fils !

                            Et, bien que je ne sois guère soumise à un Dieu, quel qu’il soit, je pense que s’il y a un paradis quelque part, il y est. A moins que son âme soit restée dans ma maison dont il disait : « je n’ai jamais été aussi bien qu’ici... »

                            Voilà, ma belle, te répondre m’a fait pleurer. Mais pleurer est aussi bénéfique à la santé que rire. Quand on rit, quand on pleure, c’est qu’on est vivant, qu’on a un coeur.

                            Allez, à dimanche (beurk beurk) par la pensée !

                          • alinea alinea 10 juin 10:42

                            @cevennevive
                            Absolument ! et c’est bien ce que je voulais dire.
                            On dit que les larmes cicatrisent l’âme et il faut surtout pas ne pas pleurer, les émotions sont notre fonds de commerce, au sens archaïque bien sûr !
                            Belle journée à toi


                          • bonalors 10 juin 07:50

                            pension de reversion = chaude pisse imaginee par des fonctionnaires


                            • eric 11 juin 10:03

                              Le doyen Carbonnier, de son vivant responsable du Musée du désert, et que vous avez peut être croisé, lorsqu’il prépara les réformes du droit de la famille et du mariage, disait un truc du genre, « on ne séparera pas par la Loi et dans la justice, les gens qui ne veulent mettre du droit dans leur union ».

                              J’imagine la gueule des commission d’évaluation, déterminant laquelle des trois compagnes non mariées, ou pas, aurait le plus mérité, en fonction de critères complexes et subjectifs.

                              L’amour n’est pas une catégorie juridique.

                              Même les lgbt l’ont compris. La pension de réversion tenait compte de toutes sortes de facteurs, mais principalement du fait du rôle des femmes dans le développement des enfants. Vous signalez vous mêmes vos arrêts de carrière.

                              Dans notre pays, ou il n’y a pas d’enfant- à adopter, ou l’âge au mariage des homos compromet pas mal les projets de familles nombreuses, même si il y avait des gosses pour cela, c’est entre autre pour bénéficier de cet effort social au bénéfices des parents mariés ayant élevé des enfants, mais étendu à tous les couples, qu’ils ont tant insisté pour le droit à l’adoption qui en pratique, ne débouche statistiquement sur à peu prêt rien.

                              Non, pour moi, le seul vrai problème est en effet que les fonctionnaires laissent plus de retraites plus élevées en ayant moins cotisé.

                              Notre pays est celui d’Europe qui consacre la part la plus élevée de son PIB aux retraites de ses agents publics.

                              Vous me direz, Macron va les taper. Non, il va taper tous les retraités.


                              • Vous découvrez l’eau chaude ... !
                                N’est-ce-pas ......

                                Évidemment que les droits à la pension de réversion sont un anachronisme au divorce, en fait cette situation contribue à ne jamais clore définitivement le divorce. C’est une pure escroquerie Franc-maç. (une enculerie)
                                Une fois DCD, le divorcé continu à financer la vie de la grognasse qui lui a pourri la vie...

                                D’ailleurs les féministes notamment les travailleuses sociales mettent un point d’honneur à informer toutes les femmes sans qu’elles le souhaitent..Une véritable propagande ...
                                Je les ai vu faire......
                                Par contre les hommes divorcés n’ont pas droit à autant d’égard.....
                                Une A.S m’a prévenu( à l’époque) gentiment et honnêtement qu’elle ne pouvait pas faire grand chose pour moi sans quoi elle se ferait taper sur les doigts.
                                La France des droits de l’homme est véritable escroquerie politique....
                                La France est une dictature sournoise, la gestapo sociale entretien savamment les inégalités et les pseudo-injustices....      


                                • Un autre moyen de garder la main sur le divorcé ou peut être la divorcée.

                                  Le « divorce fusionnel » , c’est très à la mode......
                                  Les victimes de cette merde sont bien sûr les enfants, si il y en a, qui n’ont plus aucun repère.    
                                  Amusant..... !

                                  Et je passe les sordides histoires des gens qui sont dans le co-locataire (Libertaire) et le co-emprunteur( faussement pacsé ) servant de garantie...... !
                                    


                                  • air pur air pur 11 juin 20:24

                                    un riche laboureur sentant sa mort prochaine ...... arrivé à un certain age, pour ne pas dire à un age certain, il n’est pas inutile de se pencher sur sa succession et en particulier sur le problème de la pension de reversion .... dans le cas contraire c’est de l’irresponsabilité.


                                    • rocla+ rocla+ 11 juin 20:34

                                      il n’ y a rien de plus fort que l’ amour .


                                      Bises Cévenevives .


                                      • floren09 floren09 11 juin 21:50

                                        Votre témoignage est très touchant, et représente bien le désarroi ressenti par des milliers de veuf et de veuves qui vivaient maritalement, sans être passé devant monsieur le Maire.
                                        Bon courage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès