• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La psychose de grippe H1N1 aurait-elle été organisée ?

La psychose de grippe H1N1 aurait-elle été organisée ?

« ils ont organisé la psychose ! » Cette phrase sentencieuse fait la une du journal l’Humanité. A l’intérieur, on trouvera une interview avec son auteur, le professeur Wolfgang Wodarg. Résumé de l’article : « Révélation : président de la commission santé du Conseil de l’Europe, l’allemand Wolfgang Wodarg accuse les lobbies pharmaceutiques et les gouvernants. Il a obtenu le lancement d’une enquête de cette instance sur le rôle joué par les laboratoires dans la campagne de panique autour du virus. Entretien sans détour.

« Ex-membre du SPD, Wolfgang Wodarg est médecin et épidémiologiste. Il a obtenu à l’unanimité des membres de la commission santé du Conseil de l’Europe une commission d’enquête sur le rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion de la grippe A par l’OMS et les Etats… »

Autant dire que nous nous dirigeons vers un pandémigate. Que dit Wodarg ? En fait que l’alerte pandémique a été déclenchée de manière intempestive et inappropriée. Sur la base d’informations lacunaire provenant de Mexico. Je me souviens très bien du contexte, ayant eu l’occasion de suivre cette affaire grippale en m’improvisant reporter spécial pour Agoravox. Le 30 avril 2009, avant même le déclenchement du niveau 6, je titrais ceci

« Les incertitudes de la science face à la grippe porcine engendrent-elle une pandémie psychique ?

L’OMS a relevé le niveau d’alerte à 5, autrement dit, en langage décodé, la pandémie n’est pas encore présente (niveau 6) mais imminente, ce qui signifierait inéluctable avec une montée en puissance dont le timing combine la vitesse d’incubation et le taux de transmission d’homme à homme. Mais que sait-on de ce virus au juste ?

Pour l’instant, le virus de la grippe mexicaine de 2009 n’a eu des conséquences sociales majeures que dans le pays où le premier foyer fut constaté, le Mexique. Dans les autres pays, même avec des cas identifiés et aux Etats-Unis un décès avéré, pas de mesures à grande échelle. Mais, nous dit-on, le plan anti pandémie est opérationnel et prêt à être déclenché. Et si tel est le cas, autant dire, avec un doux euphémisme, que ça va nous faire drôle. » (Dugué, Agoravox, 30/04/09)

Wodarg poursuit en dénonçant les erreurs stratégiques, la précipitation, l’incohérence, les adjuvants, la recommandation pour une double vaccination… bref, ou bien les autorités de l’OMS ont été fébrile, ou bien il y a eu conflit d’intérêt avec quelques laboratoires pharmaceutiques. Rappelons que les Néerlandais ont dans le collimateur le Dr Flu, alias Dr Osterhaus, grand ponte de la virologie à l’OMS. Wodard se penche quant à lui sur le Dr Stöhr, cadre de l’OMS en 2006, en charge de l’élaboration du plan contre une pandémie de grippe aviaire, devenu entre-temps haut responsable chez Novartis. Et ce n’est pas un cas isolé dit-il puisque d’autres laboratoires sont dans cette configuration de conflit d’intérêt.

Enfin Wodarg déplore que des instituts réputés comme Pasteur en France ou Koch en Allemagne, n’aient pas été consultés par les gouvernements. Il dénonce aussi l’improvisation liée à la production des vaccins.

Par ailleurs, la presse étant partie prenante dans cette affaire, une journaliste de l’AFP se défend d’avoir amplifié les craintes alors que « Alain Ducardonnet médecin consultant pour les JT de TF1, s’est déclaré "intégralement favorable à la vaccination". Il considère avoir rempli un rôle pédagogique, tout en restant nuancé. Refaisant l’historique de la pandémie, Alain Ducardonnet compare la stratégie gouvernementale de communication à un plan militaire en temps de guerre. "Le problème est que la quasi totalité des différentes phases du plan a été appliquée alors que l’épidémie n’était globalement pas au rendez-vous"

La comparaison avec un plan militaire est justifiée, c’est d’ailleurs d’un des points de mon argumentation dans mon livre* où je fais entre autres le parallèle entre le virus H1N1 et les armes de destruction massive en Irak, prétexte à envahir ce pays. Sur ce point je diverge avec la vulgate médiatique qui cherche à se défendre d’avoir organisé la peur. La presse de masse n’a pas comploté c’est certain, mais elle a péché par légèreté et paresse, peu encline à trouver des voix dissonantes, obtempérant comme un seul homme au service de la version officielle, exactement comme la presse US au moment de l’invasion en Irak. Or, en 2009, on savait que le virus ne serait pas un micro-organisme de destruction massive.

Y a-t-il eu connivence entre labos et gouvernements ? C’est possible mais dire que les labos pharmaceutiques ont orchestré tout cela, c’est comme affirmer que la montée du nazisme a été produite par les industriels allemands. C’est faux, ils n’ont fait que participer en espérant quelques profits. L’analyse de la pandémie H1N1 est plus contrastée. Vous savez où la trouver. Il y a des tas de complicités sans connivence directe. Une ruse de la Peur dirait Hegel. L’essentiel est peut-être dans la déclaration du niveau 6 de pandémie par Mme Chan. Il suffit de lire mais les médias préfèrent commenter les propos d’un Sarkozy, même s’ils sont sans intérêts. Attention citoyen, derrière le plan de l’OMS se dessine un embryon de gouvernance mondiale.

* Bernard Dugué, H1N1 La pandémie de la peur (Xenia, 11/09)

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

89 réactions à cet article    


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 8 janvier 2010 10:10

    Salut Bernard,



    Plus les jours passeront, plus d’infos nous aurons.. de surprises en surprises nous irons

    et dans leurs petits souliers de plus en plus du mourron certains se feront !


    @+P@py


    • Francis JL 8 janvier 2010 11:26

      Sauf que tout le monde ne s’est pas approprié 10 fois plus que sa part en vaccins, et 50 fois en tamiflu !

      Pour les matheux : 33% des réserves pour 1% de la population, cela fait 33 doses par Français et 0.66 pour les autres : 33 / 0.66 = 50


    • Francis JL 8 janvier 2010 11:42

      Je vois avec plaisir que léon suit. J’aimerai qu’il réponde à la question que j’ai posée à Barrous, au sujet des billes noires et blanches dans un sac.


    • Francis JL 8 janvier 2010 11:45

      @ léon : c’est quoi un « aéropage » Un barbarisme ou un serviteur ailé ? smiley


    • Pyrathome pyralene 8 janvier 2010 12:01

      Va-til convoquer un aéropage d’experts de niveau bac plus 4 pour le valider ?

      Je valide donc.....pôv Léon , en proie aux tourments..... smiley


    • curieux curieux 8 janvier 2010 14:12

      Léon attend avec impatience les effets secondaires. Mais on ne peut connaître que ceux à un mois de la vaccination des cons. Pour les effets à plus long terme, il faut patienter


    • Francis JL 8 janvier 2010 14:15

      J’y suis, un aéropage n’est pas un servireur ailé mais un serviteur zélé ! Un zélote quoi ! Comme lui ! Attention, la définition n°2 du Larousse, l’autre n’est plus de mise de nos jours !  smiley



    • Francis JL 8 janvier 2010 17:38

      léon, tes tentatives sont pitoyables. Pour le coup, la snoup, si elle ne se savait pas inféodée aux mêmes intérêts que toi, pourrait pertinemment te traiter de vieux débris sénile !  smiley

      Qui peut croire que je ne sais pas faire la différence entre aéropage et aréopage sinon des incultes, les seuls devant qui tu puisses encore sauver la face !

      Quant à cette histoire de deux doses ou une seule, comprenne qui pourra. T’as pris du Tamiflu récemment ? Dis le, ça nous évitera de nous inquiéter pour ta santé mentale.


    • Francis JL 8 janvier 2010 22:38

      Ah, c’est le mot dose qui pose pb !?

      Disons unité de part, alors. Quant au 1%, j’espère que tout le monde a compris que les Français représentent 1% de la population mondiale.

      Quand on ne comprend pas, on ne ricane pas bêtement, trolléon, on s’informe.


    • Francis JL 8 janvier 2010 22:48

      Supposons qu’il y ait 3* 6,5 mds de doses en tout. Chaque non Français recevra 2 doses, et chaque Français 100 doses, soit 50 fois plus.

      Part française = 100 * 65 millions = 6.5 milliards

      Part des autres 2* (6.5 mds - 65 millions)

      Total : presque 3 * 6.5 mds de doses

      Et la part française qui est de 6.5 mds de doses est bien le tiers de la totalité.

      CQFD.

      Bon, j’ai assez perdu de temps avec cet âne.


    • Antitroll 8 janvier 2010 23:03

      Trolléon donne des leçons de maths maintenant ? En voici une qu’il a donné sous cet article : d’après lui, 134 millions / 9 milliards = 15  smiley

      Le pauvre vieux, il confond 15 km² et 1,5 ha. Et quand on lui a signalé son erreur, il a réagi en disant « Oui, bon, mon raisonnement est toujours bon ». smiley

      Quand je pense qu’il a été prof ! Ô misère !


    • Francis JL 8 janvier 2010 23:05

      Oui, c’est vrai. Je l’avais oublié celle-là ! Merci Antitroll.


    • curieux curieux 9 janvier 2010 09:21

      Sans oublier la formule de l’énergie cinétique de Léon E=MC²


    • voxagora voxagora 8 janvier 2010 10:23

       « .. la comparaison avec un plan militaire est justifiée .. » , écrivez-vous. Il me semble que oui, et que nos gouvernants se sont bien payés un « exercice » à l’échelon national.


      • Pyrathome pyralene 8 janvier 2010 12:04

        Pour terminer, je pense qu’en France il y a eu volonté de faire un bras d’honneur au gouvernement en place. Façon de rappeler que si l’on ne sait comment les arrêter , on n’est pas dupe.

         À part les Léon , Furtif , Renève et ....consors... smiley


      • Pyrathome pyralene 8 janvier 2010 13:50

        1 milliard (voire plus) en pure perte....(pas pour tout le monde...) aurait pû être affecté ailleurs , dans la recherche par exemple.....


      • pierrot123 8 janvier 2010 10:32

        La psychose aurait été organisée ?
        Non...c’est ab-so-lu-ment impossible...
        Madame Bachelot peut vous l’affirmer...Et elle est tout de même ministre !!!


        • Neris 8 janvier 2010 10:56

          Un test grandeur nature, ça c’est clair.

          Je crois, comme vous le dites, que tout a été testé dans cette histoire. Et sans être adepte d’une conspiration quelconque, je crois qu’on peut dire que des leçons ont été apprises et que la prochaine fois, ça sera beaucoup mieux préparé et réalisé.

          Votre dernière phrase me rappelle qu’effectivement notre président, dans ses vœux, nous a encore parlé du Nouvel Ordre Mondial qui se mettait en place, ou qui allait se mettre en place.

          Tout ça n’a rien à voir avec un pauvre virus mais bien avec le contrôle des populations (à défaut de les éradiquer comme le prédisent certains). Et pour le moment, la seule façon de contrôler finalement le monde c’est le risque d’une pandémie. Mettre en place les mêmes plans d’urgence sanitaire dans tous les pays.


          • Yann Amare 8 janvier 2010 11:05

            C’est un pataquès total dans la gestion de cette grippe qui se révèle n’être qu’une grippette de rien du tout, on a dépensé des fortunes en ce temps d’économies forcenées (il faut voir les coupes sombres dans la culture par exemple…),c’est lamentable. Mame Bachelot devrait démissionner après un scandale avéré de cette dimension, mais non, les ministres de ce gouvernement ne démissionnent jamais, la honte…

            De même que l’on peut facilement présumer que les membres de ce comité de l’OMS qui a monté cette affaire était des lobbyistes de l’industrie pharmaceutique… 


            • Bardamu 8 janvier 2010 11:12

              « Les incertitudes de la science face à la grippe porcine engendre(nt)-t-elle une incertitude psychique ? »

              L’auteur cite sa phrase pour ici prouver en quelque sorte qu’il a naguère marché dans les pas du professeur Wodarg se pourfendant aujourd’hui d’un « ils ont organisé la psychose ! » autrement plus incisif.

              Entre ces deux sentences, rien à voir !
              D’un côté, celle de Wodarg, affirmation courageuse et exacte -j’ai moi aussi eu la même (j’enfonce le clou) !-, et de l’autre, celle de Dugué, une périphrase, pas plus !

              C’est amusant de constater l’inévitable récupération de qui ne prend jamais de risques et revient par la suite clamer sur les toits : « Moi aussi je vous l’avais dit ! »

              Ô combien sont nombreux ceux qui ont raison... a posteriori !

              Enfin, entre-temps... un livre, remède aux insomnies !


              • Gasty Gasty 8 janvier 2010 11:16

                Y a-t-il eu connivence entre labos et gouvernements ?

                Ou bien Escroquerie et manipulation d’une population afaiblie.

                Ces articles de loi ne conviendraient-ils pas ????

                L’« abus de faiblesse ou de l’ignorance » est sanctionné par le code de la consommation , aux termes de l’article L 123-8 du Code de la consommation, qui tend à réprimer le consentement imposé dans les méthodes de vente où les personnes vulnérables sont particulièrement sensibles à la pression commerciale abusive.

                 Délit d’abus de confiance

                Article 314-1
                L’abus de confiance est le fait par une personne de détourner, au préjudice d’autrui, des fonds, des valeurs ou un bien quelconque qui lui ont été remis et qu’elle a acceptés à charge de les rendre, de les représenter ou d’en faire un usage déterminé.
                L’abus de confiance est puni de trois ans d’emprisonnement et de 375000 euros d’amende.

                Article 314-2
                Les peines sont portées à sept ans d’emprisonnement et à 750000 euros d’amende lorsque l’abus de confiance est réalisé :
                (....)
                 Au préjudice d’une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de son auteur.

                Ce délit est prévu à l’ article 314-1 du code pénal.

                « Pour que le délit d’abus de confiance soit constitué, il faut

                1) que la chose ait été remise volontairement (par opposition au vol), et

                2) que cette remise soit conditionnée à une obligation soit de la restituer à son propriétaire, soit d’en faire l’usage usage prévu par le propriétaire.

                3) qu’un détournement de la chose soit effectué

                 »4) qu’il en résulte un préjudice pour la victime (préjudice matériel et préjudice moral).


                • cubrad 8 janvier 2010 11:18

                  8 mois de bourrage de crâne pour une grippette qui, au final, aura sauvé des vies (6000 décés par an pour la grippe « standard » - 250 = 5750). C’est ce que j’appelle sans détour de la désinformation systématisée pour la manipulation des masses. Les média sont partie prenante et non de doux imbéciles qui se laissent mener par le bout du nez. Nous avons une presse d’état (puisque financée par subventions), des chaînes TV sous complet contrôle, ce n’est pas un hasard si les divergences d’opinions n’apparaissent que sur internet. Bien sûr ils tenteront de se dédouaner de peur de se décrédibiliser encore plus, si c’est possible. Mais c’est toujours après « la bataille » qu’ils le feront, lorsque cela ne pourra pas gêner les manigances de leurs donneurs d’ordres.


                  • astus astus 8 janvier 2010 11:41

                    Bonjour Bernard : un article salutaire, une fois encore, et particulièrement dans le lien que l’on peut faire, sans être pour autant complotiste, entre la gestion militaire de cette affaire lamentable et les potentialités ultérieures de gouvernance qui s’offrent à la créativité de nos élites pensantes. Un galop d’essai peut-être.
                    Enfin soyons cyniques, et j’en demande pardon aux proches 200 victimes actuelles de cette grippe (contre plusieurs milliers pour la saisonnière), mais 2,5 milliards d’euros dépensés cela fait 12.500.000 € par mort, ce qui fait cher du mort. Les contradicteurs pourront toujours invoquer le principe de précaution (contre le fait de mourir un jour ?) et dire que ce gouvernement aurait été critiqué s’il n’avait rien fait, sauf que l’on a eu assez rapidement de nombreuses données contredisant cet emballement médiatique surfant perversement sur la peur des gens.
                    Amitiés
                    (a priori OK pour être le candide du 5 Févr., on en reparle mercredi) C.


                    • Golden Ratio Golden Ratio 8 janvier 2010 11:42

                      « Le 30 avril 2009, avant même le déclenchement du niveau 6, je titrais ceci »


                      et le 9 Mars, bien avant qu’on entende parler d’une « grippe porcine », il y avait ça :

                      • Redj Redj 8 janvier 2010 15:16

                        Oui, quelle heureuse coïncidence n’est-ce-pas ?
                        Installer un labo destiné à la fabrication de vaccin contre la grippe pile poil à l’endroit présumé d’apparition de cette nouvelle grippe !!

                        Moi je leur dit chapeau, quel flaire !!! :D


                      • Solivo Solivo 8 janvier 2010 11:48

                        Merci pour le relais fait ici de cette excellent interview du....
                        Président de la commission santé du Conseil de l’Europe.... qui prouve enfin qu’on peut être un homme.... en politique.
                        C’est quand même réconfortant de savoir qu’enfin ce qui est dénoncé depuis des mois par vous et d’autres soit dit ausi clairement au sein nos plus hautes instances Européennes.
                        Quelques commentaires sous l’article de l’huma méritent aussi leur place ici... :

                        « la crise est organisée, la pandémie est organisée, on pourrait croire que le réchauffement climatique est également scénarisé... »
                        C’est en tout cas une vrai question qu’il serait bon de voir rejaillir sur ces sujets... avec le même courage politique.....

                        et...
                        « c’est un système qui est montré du doigt… l’excès par excellence ! Excès du principe de précaution. Ce système défaillant ; c’est le système « sarkozien » : je m’agite, j’agis et je réfléchis après ! »... j’adore la formule... c’est tellement vrai.


                        J’espère voir un jour nos décideurs... analyser et réflechir... et mettre toutes leur valeurs d’Homme au service des nouvelles problématiques que nous rencontrerons... fussent-elles le fruit de cet ancien monde ou de celui qui émerge.


                        • Parrison Parrison 8 janvier 2010 11:49

                          Un bras d’honneur au gouvernement... ? non, je ne pense pas... !

                          Il eut été question de la peste bubonique, croyez-moi j’aurais tambouriné à la porte des hôpitaux pour me faire vacciner.... la fortune des labos pharmaceutiques... ? quelle importance quand il y a péril en la demeure... et je n’aurais rien eu à y redire...

                          Mais là.... ! beaucoup trop de zones d’ombres, le procédé ressemblait à un remake de l’alerte au H5N1 qui comme chacun sait n’est toujours pas levée... je n’ai toujours pas reçu le feu vert de la mairie pour lacher mon chat dans mon jardin.... eh non... c’est toujours l’alerte à la grippe aviaire... 
                          Je nourris les oiseaux en liberté chaque année, je manipule les mangeoires, les remplis tous les 3 jours.... point de grippe aviaire à l’horizon cependant... à moins que le virus ait fait demi-tour au dessus de mon jardin... et celui de mes voisins... je ne vois pas d’autres explications à cette immunisation insolente alors que le danger est bien là... à nos portes... !!!

                          Une fois, ça passe... mais la deuxième fois ça barbe... d’autant plus qu’on m’apprenait que le virus attendait l’automne pour sévir, juste au moment où les vaccins seraient disponibles.... avant donc il n’y avait rien à craindre du virus qui en plus d’être mortel était doté de sens civique et avait la délicatesse d’attendre que nous préparions la riposte.... !

                          Enfin.... on se demande après cela s’il reste un soupçon de bon-sens chez l’humain... !

                           


                          • Neris 8 janvier 2010 12:52

                            Vous faisiez partie des virologues et chimistes qui l’ont fabriqué le virus pour être aussi affirmatif ?

                            Aurait dû ! et la nature faisant bien les choses. mais la prochaine fois.

                            Si c’est pas un discours de parano, ça.


                          • herve33 8 janvier 2010 15:44

                            @reveil
                            Je tiens à vous rappeler que ce virus a été fabriqué et programmé pour tuer

                            Encore faut-il que ce nouveau virus ait réellement existé , en tout cas on a plutôt essayé de ressusciter un vieux virus qui visiblement a fait bien plus de victimes dans les années passées , tout simplement car les règles d’hygiène n’étaient pas les mêmes que maintenant .
                            Il y a un moyen bien plus simple de tuer à petit feu les pauvres citoyens que nous sommes , et bien plus efficace , ce sont les produits chimiques , les pesticides , les OGM ainsi que la nourriture industrielle et la mal-bouffe en général . Aucun virus même fabriqué en laboratoire ne sera aussi efficace car les virus de laboratoire n’ont heureusement pas le même comportement à l’air libre , ils ont bien du mal à devenir extremement contagieux . Ils vont contaminés quelques personnes , et bien souvent cela s’arrêtera là . La guerre bactériologique à grande échelle , heureusement n’est pas pour demain .


                          • Neris 8 janvier 2010 16:02

                            Entièrement d’accord avec vous, Hervé.


                          • ChatquiChouine ChatquiChouine 8 janvier 2010 11:54

                            Interressant ce parallèle que que vious faites entre la stratégie d’occupation de l’Irak et le traitement de la « pandémie » H1N1.
                             C’est exactement ce que je m’étais dis en analysant le fil de ces 2 « storyboard » :

                            1 - Identification de l’ennemi (Saddam Hussein - H1N1)

                            2 - Médiatisation et amplification outrancière de la menace (Arme de dertruction massive - vitesse de propagation et mortalité associée)

                            3 - Attaque massive (occupation de l’Irak - achat massif de vaccin, campagne de vaccination)

                            4 - Tentative de justification (Saddam était un dictateur - « prévention » vaut mieux qu « inaction »)

                            Malheureusement pour ces « stratèges » de pacotille, le résultat fût dans les 2 cas une défiance totale de la population vis à vis de la « vérité officielle ».

                            Les conséquences à venir seront peut-être aussi catastrophiques, à savoir un partitionnement probable de l’Irak (Kurdes, Sunnites, Chiites) d’un coté, avec toutes les tensions sous-jacentes qu’il en résutera et de l’ autre, une défiance mal avisée vis à vis d’une future menace pandémique justifiée, compte tenu des errements alarmistes manifestés pour le H1N1.


                            • Pyrathome pyralene 8 janvier 2010 11:59

                              La question elle-même suppose la réponse.........j’en ai une plus qualificative : ESCROQUERIE....


                              • curieux curieux 8 janvier 2010 14:15

                                Quand j’utilise le mot SALOPARD, ce n’est pas de l’exagération


                              • HELIOS HELIOS 8 janvier 2010 18:36

                                Je ne voulais pas intervenir sur ce fil, mais, si ce sont des SALOPARDS, alors il nous reste une peu de chance, car ils sont intelligents.

                                Helas, je ne pense pas que ce soit des salopards, ce sont tout simplement de PANTINS, des INCOMPETENTS... en tout cas et au minimum en France.

                                Ces caracteristiques ne leur permettent pas de prendre conscience de la débilité de leurs actes pas plus que d’avoir conscience des manipulations dont ils font l’objet de la part de quelques borgnes dans ce royaume d’aveugles.

                                Je n’ai pas encore identifié où etait vraiment la tête de tout ça. Il n’y en a pas une seule probablement. Ce dont je suis sûr c’est que Nicolas Sarkozy n’est pas l’une d’entre elle. Lui, il a été recruté pour le vent, pour la com etc.. l’esbrouffe quoi... comme nous proposer de payer 40% sur les deniers publics d’une carte d’achat de musique sur internet !. C’est sa dernière trouvaille pour flatter dans le sens du poil et lecher le cul de Pascal Negre et compagnie....

                                Pendant ce temps, et dans l’ombre, les diverses forces agissent, comme le referendum de Lisbonne, les « Grenelles » inutiles autant que steriles où plus recement les reunions « grand barnum » internationales...


                              • Pyrathome pyralene 8 janvier 2010 20:04

                                Je ne voulais pas intervenir sur ce fil, mais, si ce sont des SALOPARDS, alors il nous reste une peu de chance, car ils sont intelligents.

                                 intelligence négative , ça ne peut aller bien loin , ça finit généralement dans le mur.....on y file à tombeau ouvert !


                              • Surveyor SURVEYOR 8 janvier 2010 13:26

                                Une pandémie qui tient compte des fêtes de fin d’année...... Et oui, rappelez vous, fermeture de certains centres durant cette périodes, si ça c’est pas du bidonnage, et la campagne de pub qui continu de plus belle à grand frais, il est temps de balayer tout ça, pour une grippe moins virulente qu’une grippe lambda, comment tout ceci passe et me laisse rêveur et inquiet....


                                • friedrich 8 janvier 2010 15:15

                                  Ils ont échoué mais ont tenté de créer une psychose (niveau 5, 6, brrr... ). Relisez l’ article.


                                • muhammad 8 janvier 2010 13:36

                                  salamakeikoum à tous

                                  j’ai eu la grippe. quatre jours au lit. c’est pas tres grave comme maladie ; je me suis soigner avec du doliprane c’est tou
                                  l’épidemi c’es une mascarade du gouvernemen ; les gens qui on été vacciné seront malade tout le temps a cause de la grippe et des rhumes en hiver et toujours en train de prendre des medicamants toute leur vie completement dependant des labos pour les enrichir . ils seront comme des poulets d’élevage sous antibiotiques tout le temps pour pas mourir. ca fera une partie de la population totalement domestiquée incapable de se revolter sinon plus de médicamant pour vivre. le vaccin c’es pour afaiblir leur systeme immunitaire. c’es plus facile de dominé une population malade qu’une population en bonne santé !


                                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 janvier 2010 13:46

                                    @ L’auteur :


                                    En avez vous douté un seul instant ? J’ai eu, pour ma part, beaucoup de peine dès le départ à voir cette histoire autrement qu’une astuce pour faire t circuler un milliard euros dans la « bonne » direction. Ce qui est un peu choquant, c’est que personne ne va même dire « on s’est gouré »... 




                                    Pierre JC Allard




                                    • Pyrathome pyralene 8 janvier 2010 13:52

                                      L’incompétence a toujours bon dos......effectivement !


                                    • dom y loulou dom 8 janvier 2010 14:25

                                      merci bernard de continuer à tenir ce fil.

                                      Prenez aussi les scanners aux aéroports qui nous dévoilent (et nos enfants) dans le plus simple appareil, tous détails apparaissant sur un écran sous l’oeil goguenard de douaniers qui pourront faire circuler votre nudité comme il leur plaira entre services de sécurité... et C’EST POUR VOTRE SECURITE A-T-ON ENCORE LE CULOT DE NOUS DIRE !!!

                                      Que des organismes en angleterre et même le gvt anglais déclare que ces machines tombent en effet sous les lois de protection de la jeunesse ne semble pas intéresser votre gouvernement !!!

                                      Ajoutez à celà le terme de « non-personnes » (qui ne veut rien dire sauf l’ignominie) que le boucher Obama ajoute aux « no-fly lists » ou aux listes de « terroristes potentiels » qui regroupent TOUTES les associations de personnes ... et vous voyez un régime stalinien à nos portes. avec camps de travail à la clef.

                                      L’ESCLAVAGE, voilà ce que les Rockefeller et les Rothschilds, grands maîtres du common wealth, nous ont concocté !! Voilà la cause des dettes menées à des hauteurs tellement vertigineuses qu’elles deviennent forcément impossibles à rembourser et que seul le travail gratuit pourrait renflouer !!

                                      Nos gouvernements nous ont VENDUS AUX BANQUIERS de wall street pendant qu’ils roulent sur l’or et défoncent les cultures et le monde !!!


                                      Ajoutez à cela le fait que la grippe saisonière est un BIENFAIT de la nature pour le corps puisque la fièvre permet d’éliminer un maximum de toxines et nous avons là le tableau d’une société qui n’est plus une société, mais plus qu’un système mécanique scientiste devant générer les petites celulles familiales toutes devant la télé lobotomisante leur racontant un mensonge après l’autre... avec un seul enfant à terme par celulle puisque cest le voeu de Hu Jin Tao pour nous, que nous partagions les efforts de la Chine de contenir les natalités de cet affreux être humain qui pululle... mais en europe on a PAS ASSEZ de natalité qu’on nous a dit durant des décennies... tout à coup ils nous trouvent trop nombreux !!! Vous avez dit bizarre ? Non, IGNOBLE.

                                      Nous baignons déjà dans l’ignominie...

                                      et pendant ce temps les loisirs emportent le nombre comme les enfants à la fête foraine de Pinochio où ils sont tous transformés en ânes (à l’aide des neuro-toxiques dans les alcopops et autres joyeuseries industrielles) (le hamburger pour engraisser et les produits dits « light » pour maigrir...contiennent de l’ASPARTAME !! il n’y a que le cerveau qui maigrit avec ces poisons !!)


                                      Et puis le s citoyens feraient bien de refuser systématiquement ces scanners déshumanisants car ils représentent le pire à venir et je serais bien curieux de connaitre la loi qui permet aux flics de voir toute la population et les gamins à poil et de s’échanger les photos prises !!!

                                      De s’échanger des photos de gamins nus est justement poursuivi pour pédophilie, mais les uniformés sont des saints qui peuvent le faire !!!

                                      Nous somes « dirigés » (vers l’abîme) par des PERVERS !!!

                                      TOUT CE FLICAGE N’EST PAS POUR NOTRE BIEN, QU’ON SE LE DISE !!!


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed 8 janvier 2010 14:30

                                        @Auteur

                                        « ils ont organisé la psychose ! »

                                        Et oui, mais ce n’est pas aussi laborieux que la chose du « TERRORISME ISLAMIQUE » qui demande plus de moyens et plus de perséverence dans l’idéologie satanique et dans la pratique de la destructions des peuples !

                                        Un jour peut-être... car le Boumerang est l’arme de Dieu, tout ce que fait l’Occident lui sera rendu abondamment !

                                        Mohammed.


                                        • Serge Serge 8 janvier 2010 14:36

                                          à B.Dugué...
                                          Il est regrettable que vous commenciez votre article en écrivant...« cette phrase sentencieuse... »( d’une gravité affectée,pompeux... ).

                                          Si les médias avaient fait de l’information et non de la propagande dans le plus pur style Pravda, Bachelot et Cie n’auraient pas « gaspillé » plus de 2 milliards d’euros au profit des actionnaires des laboratoires pharmaceutiques.


                                          • beuhrète 2 8 janvier 2010 15:09

                                            Que faut-il en penser ??? 

                                             ABSOLUMENT HALLUCINANT ET TERRIFIANT !!! 
                                             Clique sur l’adresse en bleu en dessous
                                             Pour info :Madame l’ex-Ministre de la Santé de la Finlande dénonce la machination en cours :
                                            IMPORTANT : L’oms a permis la sortie du documentaire sous condition qu’aucune personne, aucun commerce, ne puisse acquérir le film pour la revente.. De plus aucune publicité ne sera faite pour faire connaître la sortie DVD. Conséquemment la population ne sera pas informée de la sortie du documentaire. Pour cette raison, je vous remercie de faire parvenir ce courriel à tous vos contacts, que l’information circule, et que la sortie du documentaire ne reste pas sous silence.

                                            • Neris 8 janvier 2010 15:31

                                              Ah mon dieu, quelle horreur, on nous cache des choses, c’est monstrueux.
                                              J’ai l’impression de lire Fonzibrain.

                                              Vous retardez. Celle-là, ça fait un bout de temps qu’elle est sortie.


                                            • beuhrète 2 8 janvier 2010 15:48

                                              @Neris,
                                              Lisez le sujet de ce fil d’abord, vous pourrez critiquer ensuite à moins que vous n’ayez rien compris et dans ce cas je ne peux rien pour vous.

                                               smiley


                                            • Neris 8 janvier 2010 16:09

                                              Evitez-moi, s’il vous plaît, vos leçons à deux balles.

                                              ça fait des mois que je lis TOUT ce qui est proposé avant d’intervenir.

                                              Et votre lien, ça fait des semaines que je l’ai vu et que je m’y suis rendue.
                                              Vous arrivez un peu tard, on nous l’a déjà relayé une bonne dizaine de fois. D’ailleurs, ceux-là, ça fait des semaines qu’on ne les voit plus. C’est gentil de vous faire le relais, ça manquait.

                                              Libre à vous de croire à ces conneries de génocides, mais moi, j’ai pas encore vu les millions de morts annoncés.


                                            • Neris 8 janvier 2010 16:12

                                              Ah, et ne vous fatiguez pas à m’expliquer que si on ne voit pas le génocide en marche, c’est qu’on nous cache les informations.


                                            • beuhrète 2 8 janvier 2010 16:22

                                              C’est bien ce que j’écrivais vous n’avez rien compris à mon post .


                                            • Neris 8 janvier 2010 16:50

                                              Vous dites :

                                              1) la ministre dénonce une machination en route
                                              2) vous donnez le lien où la dame explique la machination
                                              3) vous expliquez que l’OMS a consenti à la sortie du documentaire mais que personne ne va pouvoir le voir
                                              4) vous nous avisez donc que la population ne sera pas informée de la chose immonde qui se trame
                                              5) vous nous engagez donc à diffuser l’information pour que tout le monde sache ce que l’on trame contre nous

                                              ABSOLUMENT HALLUCINANT ET TERRIFIANT !!!
                                              MAIS QUELLE HORREUR, ON NOUS CACHE DES CHOSES !!!
                                              ON VEUT NOUS TOUS NOUS TUER ET ON N’A PAS LE DROIT DE LE SAVOIR !!

                                              MERCI A VOUS DE NOUS AVOIR AVERTI, NOUS ALLONS AVERTIR TOUT LE MONDE.
                                              VOUS AVEZ RAISON, C’EST MONSTRUEUX.

                                              Y’avait autre chose à comprendre ? dans cas, expliquez-moi, que je ne meurs pas stupide.

                                              Ah oui, c’est vrai, vous n’y pouvez rien si je ne comprends pas.


                                            • beuhrète 2 8 janvier 2010 17:58

                                              Merci de votre mauvaise foi , ce lien je l’ai lu il y a plusieurs semaines donc puisque je m’exprime mal , je vous explique ........ si je l’ai mis sur ce fil c’est pour démontrer la puissance de la désinformation dans ce cas là c’est exagérément dans l’autre sens.Avez vous compris cette fois ?

                                              Sachez et je l’ai à maintes reprises dit dans mes commentaires que je ne faisais que relayer des informations afin que le plus de personnes possible soient averties et donc j’ai été dans mon rôle de citoyen responsable et soucieux des autres .

                                              Il est trop facile de rester attentiste et de laisser les autres prendre les risques à votre place, un peu comme les résistants de la dernière guerre qui sortait un brassard FFI alors qu’ils avaient collaborés pendant toute la guerre.

                                              Démentez moi si je me trompe vous as t-on entendu mettre en garde vos concitoyens une seule fois ?


                                            • Neris 8 janvier 2010 18:13

                                              Votre dernier message est à mourir de rire. Veuillez m’excuser mais là c’est trop.

                                              Les résistants et le FFI, mon dieu.

                                              Ben si relayer des informations sur le net vous donne bonne conscience et fait de vous un citoyen responsable et soucieux des autres....

                                              Pour ma part, c’est sur le terrain que je fais ça.
                                              Tous les jours, je viens en aide à mes concitoyens dans la précarité. Je les écoute, je les informe bref je les aide. Je ne me contente pas de relayer sur le net des informations plus ou moins douteuses.

                                              J’ai affaire à de vrais gens dans la misère, avec de vrais problèmes concrets à résoudre pour leur survie.

                                              Alors les donneurs de leçons de votre acabit, planqués derrière un pseudo me reprochant de ne pas être une citoyenne modèle comme eux sur le net, me font mourir de rire.

                                              A la prochaine.


                                            • beuhrète 2 8 janvier 2010 18:37


                                              Gardez vos éculubrations pour vous et n’interprétez pas mes propos comme celà vous arrange votre réponse est affligeante vous avez donc besoin de vous justifier ?
                                              Vous qui déclariez que vous lisiez depuis 1 an et que maintenant vous bougez, elle est bien bonne celle là !

                                              Faites un petit effort d’honnèteté si ce n’est pas morale au moins intellectuelle !

                                              Roselyne et le cv caché mis sur mon blogue le 5.01.2010
                                              http://www.syti.net/SilentWeapons.html

                                              BACHELOT et la justice mis le le 4.01.
                                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-bachelot-et-la-justice-42323587.html

                                              vaccins h1n1 roselyne bachelot mis le 3.01
                                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-merci-qui—42229539.html

                                              BACHELOT en justice mis le 22.12 sur mon blog et sur agora à 9h 15 mais censuré ! alors que l’info venait de l’agence france presse !
                                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-bachelot-en-justice-41630805.html

                                              AIMER le h1n1 mis le 19.12
                                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-aimer-le-h1n1-41472184.html

                                              Je peux encore remonter loin comme celà mais bon....Roselyne et le cv caché mis sur mon blogue le 5.01.2010
                                              http://www.syti.net/SilentWeapons.html

                                              BACHELOT et la justice mis le le 4.01.
                                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-bachelot-et-la-justice-42323587.html

                                              vaccins h1n1 roselyne bachelot mis le 3.01
                                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-merci-qui—42229539.html

                                              BACHELOT en justice mis le 22.12 sur mon blog et sur agora à 9h 15 mais censuré !
                                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-bachelot-en-justice-41630805.html

                                              AIMER le h1n1 mis le 19.12
                                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-aimer-le-h1n1-41472184.html

                                              Je peux encore remonter loin comme celà mais bon...devant la mauvaise foi, concernant l’aide à mes concitoyens je n’ai pas à recevoir de leçons de vous mais a contrario moi je le prouve sur mon site !

                                              Votre répnse me prouve que vous ne lisez et que vous n’écrivez que les commentaires sans lire les articles .


                                            • snoopy86 8 janvier 2010 18:45

                                              Je l’attendais celle-là , on ne l’avait pas vue depuis longtemps, effectivement sortie par maboul-Fonzibrain sur un article de Foutrac-Johnny

                                              1) elle n’était pas ministre mais fonctionnaire régionale de santé

                                              2) Elle a pris un sérieux coup sur la calebasse à la suite d’un accident de voiture en 1975

                                              3) A partir de là elle se met à délirer sur les petits hommes verts, le complot mondial visant à éliminer les 3/4 de la population, la CIA qui implante de puces dans le cerveau des nouveaux-nés...

                                              Elle s’appelle Rauni-Leena Luukkanen-Kilde

                                              http://fr.wikipedia.org/wiki/Rauni-Leena_Luukanen-Kilde

                                              Beaucoup plus drôle l’article de Wikipédia en anglais


                                            • beuhrète 2 8 janvier 2010 18:47

                                              J’oubliais « le planqué derrière un pseudo » alors que ma fiche rédacteur signale que j’ai un blog et donc pas anonyme puisque on peut me joindre.

                                              Et vous bien sûr vous n’êtes pas une planquée qui se vante ?

                                              C’est l’hôpital qui se fout de la charité là !


                                            • Neris 8 janvier 2010 19:17

                                              Ah ben dites donc, grosse colère.


                                            • Neris 8 janvier 2010 19:18

                                              Attention Snoopy, vous allez fâcher l’inervenant.


                                            • Neris 8 janvier 2010 19:18

                                              « inTervenant » ou l’internaute, bref le signataire du message.


                                            • snoopy86 8 janvier 2010 19:29

                                              Le lien en anglais que je n’avais pas réussi à insérer dans mon premier post

                                              http://en.wikipedia.org/wiki/Rauni-Leena_Luukanen-Kilde


                                              Passez tout de suite aux extra-terrestres, franche rigolade assurée

                                              Crévecoeur, Vercoutère et Cotten font presque sérieux à côté smiley


                                            • beuhrète 2 8 janvier 2010 20:02

                                              avez vous besoin de secours madame Neris ?

                                              Vous n’allez quand même pas nous faire un caca nerveux parceque vous n’avez plus d’arguments et que vous interprétez les liens que j’ai mis sur avox comme étant les miens ?

                                              Pas plus courageuse que celà ? allez insulter,insinuer ce sont les armes des faibles.
                                              Cordialement et sans rancune,


                                            • Neris 8 janvier 2010 20:28

                                              Vous êtes pathétique.

                                              Je n’ai rien à dire de plus.


                                            • beuhrète 2 8 janvier 2010 20:58

                                              Pathétique sûrement mais celà vaut mieux que d’être une menteuse , en fait vous prétendez aidez les précaires bénévolement alors que c’est votre job !

                                              Mentir c’est pas beau Mme neris .
                                              Cordialement,

                                               smiley

                                              j’allais oublier , vous allez aussi dans le sens du vent concernant le virus h1n1 car ce n’est pas le discours que vous teniez au mois de juillet , demandez donc à votre collègue musulmane ce qu’elle pense de vous ?


                                            • L'enfoiré L’enfoiré 8 janvier 2010 15:23

                                              @L’auteur,
                                              Plus de 50 articles sur le sujet. Ne faudrait-il pas penser à BH2N2 ?


                                              • friedrich 9 janvier 2010 01:11
                                                bin moi je veux bien mais ça dépend du prix. Avec l’ autre on a bien rigolé en voyant ces blaireaux faire la file pendant des heures dans la neige. Mais à 100€ par contribuable, ça fait quand même un peu cher la rigolade.

                                              • Booboo Booboo 8 janvier 2010 15:44

                                                Vous dites « C’est possible mais dire que les labos pharmaceutiques ont orchestré tout cela, c’est comme affirmer que la montée du nazisme a été produite par les industriels allemands. C’est faux, ils n’ont fait que participer en espérant quelques profits. ».


                                                Vous pouviez aussi bien dire :C’est possible mais dire que les labos pharmaceutiques ont orchestré tout cela, c’est comme affirmer que la montée du nazisme a été produite par les financiers sionistes. C’est faux, ils n’ont fait que participer en espérant quelques profits." et là ! C’est drôle.

                                                • Traroth Traroth 8 janvier 2010 15:59

                                                  Cette histoire de grippe A est riche d’enseignement, je trouve. Notamment sur les risques que nous ferait courir une épidémie véritablement dangereuse.

                                                  Vu le niveau de panique des autorités, il est étonnant qu’à aucun moment il n’a été question de fermer les frontières ou les aéroports. On n’a jamais cherché à contenir l’épidémie, ce qui est pourtant la première mesure à prendre. Les niveaux d’alerte de l’OMS ont été incrémenté avec systématiquement 2 semaines de retard, jusqu’à ce qu’on nous dise un beau jour qu’il était trop tard pour essayer de circonscrire l’épidémie.

                                                  Le vaccin, ne nous voilons pas la face, est arrivé avec 2 bons mois de retard. Si la question « dois-je me faire vacciner ou non » pouvait avoir un sens au mois d’octobre, vouloir se faire vacciner aujourd’hui serait stupide. Vous, je ne sais pas, mais moi, je n’ai toujours pas reçu mon invitation à me faire vacciner...

                                                  Bref, le jour où une maladie véritablement maligne se répandra, je ne suis vraiment pas persuadé que les « autorités », OMS en tête, soient vraiment en mesure de nous protéger, faute d’essayer sérieusement !


                                                  • Neris 8 janvier 2010 17:16

                                                    Le pire, c’est que si ce jour arrive, personne ne le croira avant que les morts s’amoncellent.


                                                  • pigripi pigripi 8 janvier 2010 18:06

                                                    Les vaccins, c’est évidemment un cadeau de plus aux riches et ceux qui ont voté pour Sarko n’en attendaient pas moins sauf qu’ils ignoraient qu’ils devraient y risquer leur santé :

                                                    Voir sur pharmacritique :

                                                    conflits d’intérêts de certains hommes politiques avec les laboratoires pharmaceutiques. A commencer par les liens forts unissant Nicolas Sarkozy et François Sarkozy à Sanofi-Aventis. Roselyne Bachelot a elle aussi fait des cachotteries quant à son passé, aux 12 années passées au service de l’industrie pharmaceutique. Et elle choisit ses conseillers parmi les grands pontes qui mangent à tous les râteliers pharmaceutiques... Vous trouverez les détails dans les pages du blog, à partir de la catégorie « Hommes politiques et lobbies (conflits d’intérêts) ».


                                                    • pigripi pigripi 8 janvier 2010 18:15

                                                      Si le souci de nos gouvernants était de mettre en oeuvre une réelle politique préventive de santé publique, alors on nous fournirait des vaccins contre :

                                                      -la connerie
                                                      -l’alcoolisme
                                                      -le viol (une femme violée en France toutes les deux heures)
                                                      -Les violences conjugales qui achèvent une femme par semaine
                                                      -les accidents de la route
                                                      -la colopathie qui affecte des millions de français et engendre des millions de journées d’arrêt maladie et qui rapporte beaucoup d’argent aux labos en pansements gastriques inefficaces et aux gastro en colonoscopies inutiles
                                                      -les migraines idem
                                                      -les maladies cardio vasculaires, première cause de mortalité
                                                      -la vieillesse, super cause de mortalité
                                                      -les abcès de fixation de la délinquance soigneusement entretenus car « tant u’ils sont là, ils sont pas ailleurs » -comprendre Auteuil, Neuilly ou Passy
                                                      -les mensonges d’Etat
                                                      -l’amaigrissement du pouvoir d’achat
                                                      -l’incontinence fiscale

                                                      etc.
                                                      Etc.


                                                      • sorro el manolo sorro el manolo 8 janvier 2010 21:38

                                                        Vas donc jouer dans ta basse ......cour toi et soigne ta prostate , pas étonnant que tu chopes des virus a force de cocher des poules :.


                                                      • Philou017 Philou017 8 janvier 2010 18:29

                                                        Dugué est incroyable.

                                                        Il fait la liste de tous les coupables, mais finit par dire que personne ne l’est vraiment :

                                                        "Y a-t-il eu connivence entre labos et gouvernements ? C’est possible mais dire que les labos pharmaceutiques ont orchestré tout cela, c’est comme affirmer que la montée du nazisme a été produite par les industriels allemands. C’est faux, ils n’ont fait que participer en espérant quelques profits."

                                                        Bon alors, qui est à l’origine de cette gabégie ?

                                                        Peut-être un réseau occulte qui manipule dans l’ombre avec des pions bien placés ? Attention, vous devenez conspirationniste, Dugué....


                                                        • pierrot123 8 janvier 2010 18:48

                                                          Toute cette affaire se ramène tout simplement à du détournement de fonds publics.
                                                          C’est passible de 10 ans de prison.
                                                          Mais, bien entendu, nos ministres ne risquent rien...C’est pareil en Afrique, à ce qui se dit.


                                                          • Philou017 Philou017 8 janvier 2010 18:50

                                                            A la manipulation sur la grippe, s’ajoute des manipulations de fond, qui ont rendu la médecine folle. Par exemple, la presse et spécialement la presse médicale, ainsi que le contrôle quasi-total de l’enseignement médical par les laboratoires .

                                                            Le Sénat sert parfois à quelque chose. Il y a notamment un édifiant rapport de 2006 signé Hermange et Payet qui édicte des vérités pesantes :
                                                            http://www.senat.fr/rap/r05-382/r05-382.html

                                                            L’enseignement de la pharmacologie a subi, en effet une diminution continue du nombre d’heures qui y sont consacrées dans la scolarité des étudiants en médecine : plus de cent cinquante dans les années 1940, moins de cent trente heures vingt ans plus tard, environ quatre-vingts heures aujourd’hui, soit le temps d’apprentissage le plus court d’Europe.

                                                            En outre, cet enseignement est dispensé trop tôt dans le cursus universitaire, à un moment où les étudiants n’ont pas encore été en contact avec des patients, ce qui le rend très théorique.

                                                            Par ailleurs, il passe sous silence des catégories entières de médicaments comme les sérums, les vaccins, les désinfectants, les antidotes et les antiparasitaires et seules trois heures de formation sont consacrées aux antibiotiques. Les futurs praticiens ne sont pas non plus informés de l’inefficacité de certains produits, dont la France détient le record de prescriptions : les vasodilatateurs, les immunostimulants, les fluidifiants bronchiques, les levures intestinales, les veinotoniques ou encore les anti-arthrosiques

                                                            En outre, les étudiants sont soumis très tôt à l’influence des laboratoires tant dans le cadre de l’hôpital, via les fiches posologiques largement diffusées ou la présélection de médicaments par la pharmacie de l’établissement qui connaît souvent des pressions commerciales fortes, que par le rôle des professeurs d’université leaders d’opinion, qui influencent de facto les futurs choix thérapeutiques de leurs élèves. A cet égard, il serait souhaitable que l’enseignement en thérapeutique se fasse à deux voix : celle du professeur et celle du praticien, afin de répondre aux exigences du progrès scientifique mais aussi de la réalité du terrain.

                                                            http://www.senat.fr/rap/r05-382/r05-3828.html#toc73

                                                            Depuis 1996, la réforme de la FMC ( formation continue individuelle ) s’est constamment heurtée à des questions de gouvernance et de financement.

                                                             Un financement dépendant des laboratoires

                                                            L’absence quasi totale d’indépendance de la FMC est notamment visible en matière de financement, qui provient actuellement à 98 % de l’industrie pharmaceutique. De fait, le manque de moyens financiers des pouvoirs publics constitue un obstacle majeur à l’émergence d’une FMC indépendante et transparente.

                                                            La seule exception concerne les formations financées par l’assurance maladie, qui ne profitent qu’à 15.000 praticiens chaque année, soit une part mineure des 180.000 prescripteurs recensés. La Cnam y consacre entre 60 et 65 millions d’euros chaque année, dont la moitié pour l’indemnisation des médecins qui y participent, à hauteur de 300 euros par journée de formation. La mission d’information juge cette exception inégalitaire, car tous les médecins n’ont pas accès à ces formations, et estime que ces crédits pourraient être plus utilement consacrés, dans un contexte de pénurie, au financement de formations publiques supplémentaires.

                                                            ............

                                                             Le problème de l’indépendance des formateurs

                                                            Un second obstacle à l’indépendance de la FMC se trouve dans le nombre insuffisant de formateurs compétents indépendants. De fait, l’assurance maladie est, à ce jour, incapable de proposer aux médecins une formation concurrente de grande ampleur car, outre des crédits limités, elle ne dispose pas des moyens humains de haut niveau indépendants de l’industrie.

                                                            Des règles existent toutefois pour encadrer l’activité des organismes privés de FMC, comme l’obligation de ne mentionner les médicaments que sur le mode de la dénomination commune internationale (DCI) et l’interdiction de la présence des laboratoires pendant les formations.

                                                            Malgré ces modestes garde-fous, les abus demeurent et sont dénoncés par certains médecins. De fait, la FMC n’apparaît pas toujours à la hauteur de l’évolution des connaissances médico-scientifiques, en raison de l’influence des laboratoires sur le contenu de l’enseignement.

                                                            http://www.senat.fr/rap/r05-382/r05-3829.html#toc81

                                                            a) La visite médicale : bras armé des laboratoires

                                                             Une source d’information par nature biaisée

                                                            La visite médicale constitue le premier moyen de promotion des médicaments pour l’industrie pharmaceutique, qui y consacre en moyenne 80 % de ses dépenses de marketing, soit l’équivalent de 8.500 euros par médecin. L’objectif de cette démarche est de « diffuser une information sur les produits pour inciter les médecins à les prescrire »19(*).

                                                            Le code de la santé publique attribue aux visiteurs médicaux un rôle de démarchage et de promotion des produits. Leurs conditions d’exercice font l’objet d’une réglementation particulièrement stricte en France.

                                                            Il existe un diplôme universitaire spécialisé de niveau bac + 2, que les laboratoires privilégient le plus souvent lors du recrutement de leurs délégués médicaux. A leur entrée dans l’entreprise, ils suivent une formation dont la durée - environ six mois - est variable en fonction du laboratoire. Leurs connaissances scientifiques sont ensuite régulièrement vérifiées au moyen de stages qualifiants et d’un contrôle continu pratiqué à l’aide d’outils informatiques.

                                                            Leur rémunération est constituée d’une part fixe et d’une part variable, cette dernière pouvant représenter jusqu’à un tiers du revenu total avec une part fixe limitée au niveau du salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic). L’impératif commercial n’a cessé de croître dans la rémunération des visiteurs médicaux depuis une trentaine d’années : auparavant, les primes de rendement ne constituaient pas plus de 10 % du salaire.

                                                            On compte environ 24.000 délégués médicaux, ce qui place la France dans la moyenne européenne pour le rapport entre le nombre de visiteurs médicaux et le nombre de praticiens. La majorité d’entre eux (20.000) est rattachée à un laboratoire ; les autres sont des prestataires embauchés pour le lancement d’un produit ou une action ponctuelle de promotion. Cette dernière catégorie tend à se réduire, avec l’intégration fréquente des prestataires dans les équipes de vente. Au sein de chaque laboratoire, ils sont regroupés en réseau, par équipe de huit à douze encadrée par un superviseur, en fonction des produits dont ils sont chargés et de leur zone géographique de promotion. 88 % d’entre eux interviennent chez les médecins de ville.

                                                            Si le nombre de visiteurs médicaux opérant en France est comparable aux autres grands pays européens ceux-ci, notamment le Royaume-Uni ou l’Allemagne, ont mis en place des systèmes de régulation qui encadrent le pouvoir de prescription du médecin ou laissent une part importante de la dépense à la charge du patient. La visite médicale a alors moins d’influence sur la consommation de médicaments.

                                                            En France, la visite médicale influence considérablement les comportements de prescription. On évalue ainsi à 30 % l’augmentation du chiffre d’affaires sur un produit dont la promotion ciblée a été assurée auprès des médecins, soit un volume de produit élevé quand on rappelle que, selon une récente étude de la Cnam, 90 % des consultations donnent lieu à prescription de médicaments en France, contre seulement 40 % aux Pays-Bas.

                                                            On observe par ailleurs certaines dérives commerciales, qui se traduisent notamment par l’organisation régulière de séminaires destinés à permettre aux délégués médicaux de déjouer les questions embarrassantes du corps médical20(*).

                                                            Face à ces abus, près d’un tiers des médecins refusent de recevoir les délégués médicaux.

                                                            http://www.senat.fr/rap/r05-382/r05-38211.html#toc93


                                                            Edifiant, non ?


                                                            • Philou017 Philou017 8 janvier 2010 19:23

                                                              Examinons maintenant le problème de la presse. Suivons encore les sénatrices Hermange et Payet :

                                                              b) Une presse médicale sous influence

                                                               Le noyautage des leaders d’opinion

                                                              Les laboratoires contrôlent par ailleurs les leaders d’opinion que sont les journaux médicaux22(*). En effet, pour qu’une publication médicale soit rentable, elle doit accepter d’être pour partie financée par la publicité. Or, les annonceurs intéressés par ce type de presse sont essentiellement les laboratoires pharmaceutiques, qui cherchent à promouvoir leurs produits auprès des professionnels de santé.

                                                              Par ailleurs, les articles sont le plus souvent écrits par des spécialistes qui ont des liens d’intérêts avec les laboratoires. Ils ont alors tendance à fonder leur jugement sur des études exclusivement favorables au produit dont ils estiment légitime de promouvoir la prescription.

                                                              Claude Béraud, professeur honoraire à l’Université de Bordeaux, dresse ainsi un panorama particulièrement sévère de la presse médicale française :

                                                              « Le Syndicat national de la presse médicale et des professions de santé regroupait en 1999 soixante-seize éditeurs et 176 revues et journaux. Trois types de publications sont à la disposition des professionnels :

                                                              « 1. La presse médicale quotidienne, diffusée en grande partie gratuitement, est d’une insigne médiocrité sur le plan scientifique. Elle est pourtant la plus lue par les professionnels, en raison de sa gratuité et parce qu’elle défend tous les corporatismes médicaux. Les articles qui ont un objectif thérapeutique sont le plus souvent sans intérêt médical, car il s’agit tantôt de publicités rédactionnelles, tantôt de simples opinions d’auteurs trop sensibles aux arguments de l’industrie pharmaceutique et parfois même rémunérés pour rédiger ces articles. Ces écrits ne sont pas soumis à la critique d’un comité de lecture ;

                                                              « 2. Les revues de médecine générale, vendues principalement sur abonnement, n’échappent pas à l’influence des firmes. Leur indépendance n’est pas assurée, car leur équilibre financier dépend du volume de la publicité que leur confient les laboratoires. Leur niveau est variable, mais il tend à s’améliorer. Le contrôle des articles, signés parfois par des universitaires renommés, reste insuffisant ;

                                                              « 3. Les revues spécialisées, qui concernent les disciplines classiques (cardiologie, gastroentérologie, etc.), sont habituellement d’un assez bon niveau. Elles sont lues par les spécialistes hospitaliers et une partie des médecins libéraux. Elles apportent une information contrôlée par des comités de lecture parfois sévères23(*). »

                                                              La revue Prescrire constitue une forme d’exception dans cet ensemble. Fondée en 1980, elle a bénéficié pendant une dizaine d’années d’une subvention du ministère de la santé. Depuis douze ans, elle est désormais exclusivement financée par les abonnements et totalement indépendante de l’industrie pharmaceutique. Prescrire compte aujourd’hui près de 30.000 abonnés, en majorité des médecins et des pharmaciens, mais aussi quelques laboratoires.

                                                              La situation française, dans laquelle la presse médicale n’est pas en vente libre, doit toutefois être relativisée au regard de l’influence de l’industrie pharmaceutique sur la presse aux Etats-Unis. Il est en effet devenu impossible aujourd’hui, pour une revue aussi prestigieuse que le New England Journal of Medicine, de publier l’avis d’un expert indépendant24(*).

                                                              http://www.senat.fr/rap/r05-382/r05-38212.html#toc97

                                                              Signalons aussi le role du Vidal :

                                                               Le quasi-monopole du Vidal

                                                              Il existe actuellement quatre bases d’information qui transposent les recommandations officielles sur les médicaments : la base Vidal, la base Claude Bernard, la base thérapie et celle de l’Afssaps en cours de constitution. Elles sont notamment utilisées pour l’élaboration des logiciels de prescription.

                                                              La source d’information la plus complète et la plus utilisée par les médecins demeure toutefois le Vidal, qui ne traite pourtant que 50 % des produits et se contente de reproduire les RCP produits pas la commission d’AMM. En outre, l’inscription au Vidal dépend de la bonne volonté des laboratoires, qui en financent le coût.

                                                              Il est donc essentiel de disposer d’une base de données alternative, fiable et objective, constituée à partir des décisions d’AMM. L’idée d’un référentiel indépendant sur le médicament est ancienne et sa réalisation par l’Afssaps a été annoncée à plusieurs reprises : dans le plan gouvernemental sur le médicament de février 1998 puis dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2001. (! !!!)


                                                              Donnons maintenant la parole au dérangeant site Pharmacitique. Il n’est pas sur que le rapport Hermange-Payet ait eu tant d’effet que cela :

                                                              L’éducation thérapeutique des patients abandonnée à l’industrie pharmaceutique par le Sénat (Collectif Europe et Médicament)

                                                              Le Collectif Europe et Médicament fait une lecture critique du projet de loi HPST (« Hôpital, patients, santé, territoires » ou « loi Bachelot ») en ce qui concerne l’éducation thérapeutique des patients : « Éducation thérapeutique des patients (ETP) : bientôt abandonnée aux firmes pharmaceutiques ? ».

                                                              Les sénateurs sont en train de légitimer par la loi l’intrusion des conflits d’intérêts majeurs des laboratoires jusque dans la vie privée des malades et de leurs familles, en permettant que des intérêts privés soient impliqués dans l’exercice des mesures d’accompagnement des malades et en rendant la conception des programmes d’accompagnement, d’observance du traitement - et d’éducation thérapeutique en général - par les associations des patients dépendante du financement industriel. Les firmes s’assurent ainsi un précieux accès direct aux malades, précieux parce qu’il représente un moyen direct d’influence par toutes sortes de tactiques publicitaires.

                                                              Cela s’inscrit dans la tendance des firmes à miser de plus en plus sur le rapport direct aux patients, sur le « marketing relationnel », comme nous l’avons dit dans cette note qui rend compte d’une analyse économique : "Des visiteurs médicaux aux publicités à la télévision : le marketing des laboratoires se recentre sur les patients et les pharmaciens".

                                                              D’autres notes des catégories « Publicité directe pour les médicaments » et « Autorités d’(in)sécurité sanitaire » abordent elles aussi le lobbying acharné de l’industrie pour que l’Europe lui permette d’entrer directement en contact avec le patient, en contournant la loi sur l’interdiction de la publicité directe, en finançant (et en participant à) des programmes dits d’observance du traitement ou d’accompagnement des malades, ainsi qu’en se positionnant comme une source prétendument objective et fiable d’informations santé. Rappelons dans ce contexte que l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) s’est opposée dans un rapport de 2008 à toute participation des firmes à des programmes d’observance / d’accompagnement - qui sont deux formes d’éducation thérapeutique... D’autre part, l’industrie s’insinue de plus en plus dans les facultés de médecine, pour assurer elle-même l’enseignement de la thérapeutique et de la pharmacologie aux futurs médecins, comme nous l’avons dit en traduisant un article du British Medical Journal qui donne plusieurs exemples britanniques (voir cette note). Des facultés qui ne peuvent pas financer un département de pharmacologie font appel à des laboratoires qui leur fournissent des « enseignants »...

                                                              http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/05/18/l-education-therapeutique-des-patients-abandonnee-a-l-indust.html

                                                              Voir aussi :

                                                              Des « Médecins sous influence » pharmaceutique propagent les biais et la désinformation comme jadis la fièvre puerpérale, nous dit Peter R. MansfieldExtrait :

                                                              Ce que j’appelle biais, ce sont des fausses croyances que les médecins acquièrent et diffusent involontairement. Les médecins généralistes n’ont pas prescrit le Vioxx parce qu’ils voulaient tuer des gens ou qu’ils n’en avaient cure des conséquences. Ils ont prescrit du Vioxx aux patients souffrant de douleurs articulaires parce qu’ils pensaient vraiment que ce médicament avait en tout et pour tout un bon profil de sécurité. Ils ne savaient pas que le Vioxx pouvait provoquer des crises cardiaques.

                                                              La firme Merck le savait, elle. Elle disposait d’informations indiquant que le Vioxx provoquait plus d’attaques cardiaques que le Naproxène, qui est un médicament plus ancien, moins cher, moins risqué et ayant un effet antalgique comparable dans l’ensemble. Qu’à cela ne tienne. Les publicités de Merck ont mis l’accent sur le fait que le Vioxx était moins dangereux pour l’estomac. Ce qui est certes vrai, mais n’est qu’une partie de la vérité.--------

                                                              En Angleterre, la presse est moins bâillonnée qu’ici :

                                                              Le Guardian dénonce l’impact néfaste du financement industriel de la formation médicale sur la santé des patients"Les firmes pharmaceutiques dépensent chaque année des millions de livres sterling pour financer la participation des médecins et autres professionnels de santé à des conférences partout dans le monde. Ce sont des voyages tous frais payés, et le tout n’est qu’une application massive des stratégies promotionnelles de l’industrie pharmaceutique, sous les oripeaux de la formation médicale continue".
                                                              .......

                                                              Plusieurs médecins et militants associatifs interrogés par le Guardian arrivent à la même conclusion : les professionnels de santé qui acceptent ces « largesses considérables » mettent la médecine au service du commerce pharmaceutique et de l’intérêt économique des firmes en lieu et place du seul intérêt de la santé des patients. Joe Collier, professeur émérite en politique de santé et critique de longue date des conflits d’intérêts, parle d’une « campagne orchestrée par l’industrie pharmaceutique qui a un impact et une influence énormes sur toute la filière du médicament ainsi que sur ce que les médecins prescrivent aux patients. Dans l’ensemble, cette influence se fait au détriment des bonnes pratiques cliniques ».

                                                               

                                                              Selon les firmes pharmaceutiques, tous ces financements relèveraient du soutien à la formation médicale continue.

                                                               

                                                              Justin MacMullan, un leader de l’association Consumers International, réfute les allégations des firmes qui disent payer pour que les médecins soient mieux formés et informés – et donc pour le bien des patients, en fin de compte : « C’est très inquiétant de voir qu’il s’agit en réalité de stratégies marketing hautement efficaces et très bien ciblées. Cet état de fait élimine toute possibilité d’attitude impartiale et met en péril la capacité des médecins à décider du traitement le plus approprié en fonction d’informations médicales non biaisées et en fonction de la balance bénéfices – risques ».

                                                              Bref, il semblerait que la science médicale soit bien atteinte par la corruption et l’avidité. Comment s’étonner dans ce contexte qu’on refourgue des vaccins dangereux aux patients


                                                              • ChatquiChouine ChatquiChouine 9 janvier 2010 12:52

                                                                Ben dis donc, t’as creusé la question Philou.

                                                                Pourquoi ne publies-tu pas un article sur AV, afin que les argumentaires se confrontent ?

                                                                nota : perso, je n’y connais rien mais j’ aime bien, en tant que Candide, voir des débat sérieux autour d’un sujet qui ne l’est pas moins à savoir une éventuelle dérive de l’éthique médicale.


                                                              • furio furio 8 janvier 2010 19:28

                                                                L’avènement de cette clique ultra libérale et populiste au gouvernement de notre ex-beau pays c’est la porte ouverte à toutes les saloperies. Le principal c’est que les 53% de neus neus qui ont voté pour ces serviteurs zélés du grand capital en aient pour leur argent et bien profond dans leur fion. 2 milliards le coût de la mise en place d’une imbécile en lieu et place d’un ministre de la santé ! Bravo le chef ! 


                                                                • snoopy86 8 janvier 2010 19:33

                                                                  La gastro de furio dure depuis bientôt 3 ans,

                                                                  A quand l’hospitalisation ?


                                                                • brieli67 8 janvier 2010 20:17

                                                                  @ SNOOPY,
                                                                  le charbon/cendre serait préventif ou curatif dans ce cas, non en doses homéopathiques.
                                                                  3 X 3 cas/j de Ricoré ou son équivalent sans café serait une bonne dose de croisière.

                                                                  Toi qui cherchait il y a peu :
                                                                  Une petite review pharmaco_oenologique des récepteurs Gaba-a et Gaba-c qui cause des composants de vins et autres boissons alcoolisées : tanins ( flavoïdes), fée verte (thuyone) , whisky, porto, vin jaune du Jura, Château Yquem (sotolon/e)

                                                                  http://www.usyd.edu.au/pharmacology/aalab/RefsPDFs/376.pdf

                                                                  L’opinion de Josiane la Liiiiiiiiiiiiebe est vivement demandée et souhaitée, il va s’en dire.


                                                                • sorro el manolo sorro el manolo 8 janvier 2010 21:42


                                                                  Hospitalisé par ta grosse çà va pas non ? je préfère le h1n1 c’est moins méchant !


                                                                • moebius 8 janvier 2010 21:10

                                                                  La psychose de la grippe H1N1 a été par organisé par Dugué pour faire la promotion de son livre 


                                                                  • sorro el manolo sorro el manolo 8 janvier 2010 21:44

                                                                    le morback ci dessus en tiens une sacrée couche , un peu de cendres de mulot ?

                                                                     smiley   smiley   smiley :.


                                                                    • Pyrathome pyralene 8 janvier 2010 23:41

                                                                      Salut Furtif ! smiley....sort de ce corps , trolleur !


                                                                    • verbre verbre 9 janvier 2010 00:33

                                                                      Le discernement et le bon sens c’est à l’intérieur. Ni dans la télé ni dans le woueb. Il suffit de regarder les étoiles en marchant. Et d’écouter sa respiration.
                                                                      Bon courage à toutes et à tous pour la suite.


                                                                      • Barrous Barrous 9 janvier 2010 01:09

                                                                        @ M. Dugué qui veut à tout prix ne pas tomber dans la théorie du complot

                                                                        Je crois que tout ce qu’on a vu jusqu’à maintenant n’est que la partie émergente de l’iceberg ! On voit qu’il y a des gens qui ont un pouvoir immense à l’échelle planétaire, capable d’influencer les politiques de tous les pays. Vous croyez qu’ils ont atteint ce niveau d’influence du jour au lendemain ? Certainement pas ! Et s’ils ont ce pouvoir depuis longtemps, il est sûr et certain qu’ils ne s’étaient pas croisés les bras tout ce temps là. C’est juste que cette fois ils y sont allés un peu trop vite, avec un argumentaire peu convaincant mais surtout rapidement contré par des experts du monde entier (vous en l’occurrence) qui ont démonté ce mensonge via INTERNET, et avec des arguments beaucoup plus solides !

                                                                        On est à peine au début de l’enquête, et on va certainement découvrir pas mal d’autres choses, alors ne vous empressez de dire que les pauvres médias n’y sont pour rien, ou que les gouvernements ont été trompé par l’OMS. En France, le plan « officiel » s’est déroulé comme sur des roulettes ! Il n’y a eu aucun blocage à tous les niveaux. C’est bien la preuve que le cancer est généralisé. Dans d’autres pays, il y a eu des résistances : la ministre polonaise a bien refusé le vaccin non ?! Pourquoi n’a-t-elle pas été « trompée » ?!

                                                                        En France, c’était la pire stratégie : vacciner TOUS les français avec DEUX doses d’un vaccin NON SUFFISAMMENT TESTE, et pour lequel les labos NE VEULENT PAS S’ENGAGER EN CAS D’EFFETS SECONDAIRES smiley La totale quoi !

                                                                        Je vous rappelle aussi que 100 ans à l’échelle historique, c’est comme si c’était hier. Et hier, c’était les deux guerres mondiales. Et les archives dé-classifiés nous révèlent que Ford et les banques centrales européennes ont financé le nazisme, IBM a fourni son système de cartes perforées qui servait à gérer la déportation des juifs vers les camps de concentration.

                                                                        Je vous rappelle aussi que Herzel, le fondateur du sionisme, disait qu’il fallait « augmenter la souffrance du peuple juif pour réaliser nos plans ». Et aujourd’hui D. Rockfeller nous dit que "nous avons encore besoin de quelques crises majeures pour que les nations acceptent le nouvel ordre mondial :->

                                                                        Je pense qu’on n’est pas au bout de nos surprises !!!!!!


                                                                        • curieux curieux 9 janvier 2010 09:43

                                                                          Pour être trompé par cette escroquerie mondiale, il faut vraiment posséder une bonne dose de connerie ..... sauf si les requins se laisse tromper à l’insu de leur plein gré en prévision de juteux bénéfices.. Derrière la vaccination, il y avait beaucoup d’arrière pensée :
                                                                          Voir le pourcentage de gogos qui se laissent prendre(d’ailleurs, on en voit toujours sur AV)
                                                                          Faire faire d’immenses bénéfices aux labos en se léchant les babines(et elle en a des grosses) en voyant les rétro-commissions(Y’a pas déjà un Sarko chez Sanofi ?)
                                                                          Comme ca n’a pas très bien marché, l’annulation d’une partie des vaccins commandés nécessitera le paiement d’indemnités aux laboratoires. Ceci est bien prévu au contrat (secret défense)
                                                                          Augmenter le trou de la SS afin d’augmenter la part du privé (y’a pas un Sarko dans ce domaine ? (Malakoff Mederic)
                                                                          Cette manipulation a été un nouveau test pour le contrôle du monde
                                                                          Et maintenant , la suppression du juge d’instruction va permettre à ce petit monde de SALAPARDS de ne même pas être inquiété


                                                                          • Popol 9 janvier 2010 10:36

                                                                            ça pue le scénario de la psychose combiné avec un plan financier savamment orchestré


                                                                            • pigripi pigripi 9 janvier 2010 11:25
                                                                              La commission des affaires sociales s’intéresse de très près à
                                                                              la gestion de la pandémie grippale H1N1

                                                                               

                                                                               

                                                                              Dans le contexte polémique actuel de la gestion de la pandémie grippale H1N1, la commission des affaires sociales, présidée par Muguette Dini (UC - Rhône), rappelle que le Sénat s’est impliqué avec détermination lors de la discussion de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2010, pour obtenir la clarification des financements dédiés à la lutte contre la propagation de cette maladie, et notamment la juste répartition des charges entre le budget de l’Etat et celui de la sécurité sociale.

                                                                              Dans le même souci, elle avait d’ailleurs demandé, dès le 28 octobre dernier, au Premier Président Philippe Séguin, d’engager une enquête de la Cour des comptes sur le bon usage de ces fonds. Elle souhaite pouvoir disposer des conclusions de la Haute juridiction financière courant 2010 afin de faire le point sur ce dossier sensible.

                                                                              Pour l’heure, et à la suite de l’annonce de la résiliation d’une partie des commandes de vaccins antigrippaux, elle se propose d’entendre rapidement la ministre de la santé, Roselyne Bachelot-Narquin, ainsi que les représentants des laboratoires pharmaceutiques concernés.

                                                                               

                                                                              Contact presse : Yvelise Lapasin 01.42.34.22.90  y.lapasin@senat.fr

                                                                               


                                                                              • Christoff_M Christoff_M 10 janvier 2010 00:16

                                                                                une petite guerre, une alerte de pénurie, une pseudo pandémie

                                                                                rien de tel pour relancer la consommation, les gens bouffent ou achètent !!!

                                                                                dans le genre opération d’intox avec spéculation à la clé, rappelez vous de la crise du sucre en France, avec un tres bon film avec Carmet et Depardieu...

                                                                                On regrette vis a vis de la vague de films catastrophistes américains ou à part les trucages et l’opération psychose, on cherche le scénario...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès