• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Sarkozie prend l’eau, bientôt le Sarkogate

La Sarkozie prend l’eau, bientôt le Sarkogate

Les vents contraires soufflent en Sarkozie ! Après bientôt quatre ans de gouvernance sarkozienne pitoyable, une immense partie des Français a pris conscience de l’inanité de ce pouvoir, lequel a jeté le discrédit sur la France et plonger nombre d’habitants dans les difficultés. Les affaires commencent à rattraper celui qui, en mai 2012, rendra son mandat avant de rendre des comptes.

Comme Nixon, lequel, se croyant intouchable, a finalement été contraint à la démission, en 1973, à cause du scandale du Watergate, Sarkozy a usé des mêmes méthodes que l’ancien président des Etats-Unis. Il a utilisé les services des renseignements intérieurs (affaire Woerth-Bettencourt) et le contre-espionnage (affaire Karachi) pour espionner des journalistes, trop curieux à son gré, dans ces affaires d’Etat, jugées sensibles et surtout compromettantes pour lui !

A la suite du retentissement médiatique de cette affaire d’espionnage lien, en novembre 2010, Sarkozy est entré dans une zone de forte turbulence. Ce qu’ont traduit des sondages d’opinion obstinément bas depuis, sans que rien, pas même la récupération médiatique honteuse, à son profit, de faits divers dramatiques, ne puisse infléchir une tendance de fond. Le rejet de Sarkozy semble désormais profond, et probablement irréversible !

Dérapages verbaux, insultes, amitiés condamnables

Après les dérapages verbaux « nettoyer la racaille au karcher  », les insultes gratuites « mais casse-toi pov’con », les injures aux journalistes pas dans la ligne sarkozienne, les propos violents contre Villepin, qu’il voulait « accrocher un croc de boucher » en le désignant comme coupable dans l’affaire Clearstream, l’amitié appuyée de Sarkozy, pour les dictateurs sanguinaires qu’étaient les Ben Ali, Moubarak et Kadhafi, a achevé le basculement de l’opinion, en particulier chez la population de sensibilité de droite classique, dans le rejet durable de l’homme Sarkozy.

Un rejet qui s’était cristallisé depuis plusieurs mois déjà, à cause d’une accumulation : son attitude constamment et ostensiblement favorable aux riches, son dédain pour les gens modestes, son désintérêt pour le milieu agricole, son mépris pour les magistrats et la fonction publique dans son ensemble, son animosité contre l’intelligence, sans oublier la casse d’acquis sociaux, dont la retraite à 60 ans était l’emblème fort. Dès lors, malgré ses sourires de façade, la hargne qui se lit sur son visage est apparue pour ce qu’elle est : une rage pathologiquement constante contre les Français !

A l’approche de l’échéance présidentielle de 2012, les langues se délient, les dagues sont tirées de leur étui, nombre de citoyens, écœurés d’avoir été insultés, méprisés, maltraités, ont sonné l’hallali contre celui qui aura anéanti, cinq années durant, la respectabilité de la fonction de président de la République et pulvérisé les espoirs de sortie de crise du pays.

Les rats quittent le navire

La Sarkozie part à la dérive. Il n’est, pour s’en rendre compte, que de lire sur internet les publications indépendantes Médiapart, Marianne, AgoraVox... Mais également, de constater le changement de ton des autres médias, moins systématiquement amènes avec leur champion, tel le Figaro, ou carrément hostile, comme son ancien directeur général Thierry Desjardins, pour comprendre que le couvercle du chaudron menace de sauter à tout moment.

Le sauve-qui-peut des élus de la majorité présidentielle (de moins en moins discrets), révèle qu’un nombre croissant d’affidés, et autres opportunistes zélés de mai 2007, prennent - en off- leur distance avec l’agité de l’Elysée.

Dans les propres rangs du parti de Sarkozy, la fronde se fait jour quasi ouvertement, comme en témoigne, atteint par une cruelle désillusion, la démission de Gilbert Montagné des instances dirigeantes de l’UMP, et l’opposition de plus en plus dure entre « modérés » et « sécuritaires ».

Fronde contre le bouclier fiscal et à propos de la taxe professionnelle, en 2009. Nouvelles frondes en 2010 : contre la suppression du juge d’instruction et contre un amendement de … Woerth !

Le malaise d’une partie des députés et sénateurs UMP s’amplifie au fil des mois. Malaise que tente de récupérer un Jean-François Copé en embuscade ! Après les défections d’élus parisiens UMP (pour le NC, parti collaborateur du sarkozysme), Borloo et les radicaux décideront en mai s’ils quittent l’UMP… de Sarkozy !

Cruelle désillusion dans le showbiz

Dans le showbiz, où les suppôts de sarko pleurent sur leur méprise, et, pour certains sur leur déconvenue professionnelle après avoir trop ouvertement soutenu l’insoutenable, ils désertent les uns après les autres : Bigard, Faudel, Doc Gynéco, Barbelivien...

Les propos dithyrambiques de quelques-uns, avant l’élection présidentielle de 2007, -têtes d’affiche, moutonniers intéressés, artistes sur le retour et artistounets en quête de gloire-, prennent aujourd’hui, à la lumière de la personnalité de Sarkozy, une tonalité quelque peu amère pour leurs auteurs : 

Enrico Macias : « Nicolas Sarkozy est le seul candidat capable de rassembler tous les Français. "J'ai l'impression qu'il tiendra ses promesses, c'est le seul qui à mes yeux va rassembler tous les Français." Il termine, fâché, ce qui n'est pas dans ses habitudes..." Il n’y a que les cons qui ne changent pas d'avis ».

Johnny Halliday : « Le seul qui, pour moi, est honnête, a la pêche et aime les Français c'est Nicolas Sarkozy »

Doc Gynéco : « J'ai vécu 25 ans sous perfusion sociale. Avec lui, on a décidé peut être d'avoir une idée sociale de droite qui pourrait faire stopper cette idée de vivre toujours avec des aides et de redynamiser des quartiers où les gens ne vivent à 100% que par des aides sociales", a expliqué Doc Gynéco, précisant qu'il avait pris une carte UMP "à 50 euros »… Doc Gynéco pointe aujourd’hui à Pôle Emploi !

Pour ne citer que les « perles » les plus croustillantes !

Sarkogate : les affaires qui rattraperont Sarkozy

La seule issue de secours pour Sarkozy sera d’être réélu président de la République, en 2012, pour prolonger son immunité présidentielle de cinq ans. Un temps qu’il mettra à profit, à l’exemple de son ami Berlusconi, pour modifier les lois pénales susceptibles de lui nuire. Car, il est très probable que la justice demande à entendre Sarkozy dans un certain nombre d’affaires en cours, parmi lesquelles :  Karachi, Clearstream, Bettencourt-Woerth, Wildenstein, Médiator…

Dans cette dernière affaire, qui a fait entre 500 et 1000 morts, Jacques Servier, le patron du laboratoire dont le médicament est mis en cause, est un sarkozyste fidèle. Il est membre du premier cercle et généreux donateur de l’ump. Sarkozy a été l’avocat de son ami Servier pendant plusieurs années. Il lui a remis la Légion d’honneur, en 2009.

« L’authenticité se lit sur mon visage. Je ne triche pas. Je ne truque pas. Ça fait 30 ans que je suis dans la vie politique, personne ne m’a pris le doigt dans le pot de confiture du mensonge », expliquait Sarkozy, le 8 janvier 2008.

Trois ans après cet autoportrait, fort à son avantage, les Français, dans leur grande majorité (75%), ont compris que l’homme était en réalité tout le contraire de ce qu’il prétend être.

S’en souviendront-ils en mai 2012 ?

Verdi


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 25 février 2011 09:05

    Oui ... oui... Sarkozy est tout cela et plus encore ...
    Tous ceux qui feuillettent la presse mondiale constatent que la France est maintenant l’objet de moqueries partout dans le monde.

    Mais il ne faut pas se tromper de problème, remplacer notre « De funès » de président par un autre, peut être moins guignol et plus « sérieux et crédible », ne changera rien au système en cours dans notre pays ... la ploutocratie. Car ce n’est pas une question d’individu mais de système politique et social.

    Les Egyptiens sont tout heureux d’avoir éloigné Moubarak , mais qui le remplace ?Le chef de la sécurité qui a interné, arrêté, torturé, assassiné ...Le système reste en place.
    POUR L’INSTANT, les Egyptiens n’ont rien changé.

    Ne tombons pas dans le même piège, et ne perdons pas notre temps et n’usons pas nos forces à « dézinguer » une personne, quelle que soit sa personnalité et son incompétence, les successeurs déjà proposés, en premier lieu DSK, continueront la même politique.

    Si nous voulons reconquérir notre liberté et améliorer notre société, c’est le système en place, ou ploutocratie, qu’il faut considérer.


    • sisyphe sisyphe 25 février 2011 17:10

      Entièrement d’accord. 


      Ce qu’il faut changer, c’est le système qui permet à des individus comme Sarkozy ou d’autres, d’avoir les pleins pouvoirs, et de diriger un pays contre l’intérêt de sa majorité de citoyens, au profit d’une caste. 

      C’est pourquoi une VIème République s’impose, sans plus de présidentialisme, plus de bipartisme, avec une vraie représentation à la proportionnelle, des institutions au service des Français, de véritables contre-pouvoirs, la possibilité de référendums d’initiative citoyenne, une Assemblée Constituante, et, enfin, une véritable réforme monétaire, qui supprime le pouvoir de nuisance et d’emprise du monde privé (banques, organismes financiers) sur le pouvoir des états. 

      Un état fort de sa légitimité et de l’ensemble de ses institutions démocratiques, et pas de soi-disant homme fort ou de sauveur ; la seule façon de « sauver » un pays, est de redonner démocratiquement le pouvoir à ceux qui le composent,, dans l’intérêt de la grande majorité des citoyens. 

    • SALOMON2345 25 février 2011 17:28

      Oser vouloir installer « de force » son fils Jean à l’EPAD, comme il l’eut couronné prince de Monaco fut une très grave faute politique qui laisse montrer l’immaturité du personnage !!!

      Entrant à l’Elysée en 2007 : « Vous avez aimé les Kennedy...vous aimerez les Sarkozy ! » osa t-il prétendre, en essuyant une fausse larme de Cécilia (faussement émue puisque prochainement sur le départ) révélait déjà une vanité exceptionnelle doublée d’une outrecuidance sans nom !

      Les jours suivants, Cécilia alla faire ses courses avec une carte bleue tirée sur l’Elysée et cela à l’encontre de tous les us de la République, comme l’épouse d’un PDG qu’il croit encore être !!!

      Immature, inconséquent, incorrect, impoli, inculte, ignorant tout de la fonction et de l’art politique qu’il confond trop souvent avec la ruse à la fin il ne peut que se casser la gueule !

      Liste interrompue pour conserver le calme mais effectivement et comme Nixon, il faut lui retirer le plus vite possible les clés du camion ou pire de la valise au code atomique : ca urge !!!!


    • Verdi Verdi 25 février 2011 17:46

      @ SALOMON2345

      Entièrement d’accord sur le portrait peu glorieux que vous dressez de ce triste sire.
      Vous avez raison, plus les Français attendront pour s’en débarrasser, plus il profitera du sursis qui lui est laissé pour démolir davantage encore -au profit de ses riches amis- les fondements de notre démocratie et de notre économie, sans oublier la poursuite du massacre à la tronçonneuse du socle de la protection sociale dont pouvait, jusque-là, s’enorgueillir notre pays.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 25 février 2011 18:35

      C’est curieux, ça... il me reviens en mémoire les excuses de Ségolène Royal aux Africains peu après le honteux Discours de Dakar...
      On s’était jeté sur elle, mais moi qui ne suis pas exactement ce qu’on pourrait appeler un supporteur, même si elle a eu mon suffrage, j’avais trouvé ça non seulement exagéré, mais totalement hypocrite. Car le Manu, du fond de sa « province », j’ai ressenti la honte d’être né Français lorsque mon supposé représentant s’en va gaiement ou même peut-être simplement inconsciemment, insulter les gens qui le reçoivent...
      Je voulais m’excuser auprès des Africains, à l’époque. Et aujourd’hui il faut que je remette ça...

      Mes excuses au président mexicain. Le gnôme aurait pu arranger ça en sous-mains, sans vague apparente, au besoin demander à Pasqua, Marchiani ou le Julia local... Non au lieu de cela, on s’invite chez le mafioso local le plus démonstratif des difficultés locales et on tente le coup de force avec les conséquences que l’on sait. Mes excuses, M. le Président, vous n’étiez pas assez riche ni assez people.

      Mes excuses au président Obama. Les efforts embarrassants du gnôme pour vous plaire tout en voulant vous en imposer, ses efforts pour faire à la fois la une de Paris Match et celle de « the economist » ne vous ont montré que grossièreté, insolence et mépris. J’en suis désolé, je trouve que vous faites du bon boulot malgré le peu de pouvoir que vous laissent Wall Street, Dieu et son droit.

      Mes excuses au peuple Géorgien. Vous êtes gouvernés par un malade, mais quelle opportunité, lors de l’un de ses caprices meurtriers, de se faire valoir aux yeux du monde en allant jouer les matamores et se servir de votre drame pour les non-résultats prévisibles que l’on sait. Vous n’avez pas de chance, la solidarité avec un peuple manipulé ne vaut pas la une de TF1.

      Mes excuses au président et au peuple turc (pas prévue, celle-là) : J’apprends juste que le gnôme s’est arrêté... 5h sur votre sol. J’espère qu’il y avait de bons loukoums, des danses du ventre... Parce que 5 heures de la vie du Président Français, vous ne vous rendez pas compte, mais ça fait un bon sacré bail turc. Sachez l’apprécier.

      Mes excuses au peuple tunisien, mes excuses au peuple égyptien, mes excuses aux Chinois et au Afghans, je suis fatigué d’écrire mais vous devriez comprendre assez facilement pourquoi à eux.

      Mes excuses aux internautes suspectisés, mes excuses aux victimes instrumentalisées, mes excuses aux gazés des manifs, aux amoureux de leur pays, aux amoureux de leur langue, mes excuses à la sincérité et mes condélances au simple bon sens. Mes excuses à la politique.

      Mes excuses pour avoir élu un fou dangereux irresponsable et imbécile.
      Même si j’ai voté contre lui.
      J’ai honte.


    • Pelmato 25 février 2011 23:42

      Moi aussi et tout le temps…
       smiley


    • Fergus Fergus 25 février 2011 09:22

      Bonjour, Verdi.

      Excellent état des lieux de la Sarkozye en pleine déconfiture par la faute d’un seul homme : son chef. Un chef qui n’a jamais endossé son habit d’homme d’Etat pour rester ce qu’il était foncièrement : un homme de clan soucieux seulement de servir les intérêts des classes dominantes qu’il rêvait d’intégrer depuis des décennies malgré son inculture et sa vulgarité. Aujourd’hui toléré par les grandes fortunes, car valet de leurs intérêts, Sarkozy sera demain impitoyablement rejeté dès lors qu’il ne leur sera plus utile !

      Au chapitre des affaires, et bien que Sarkozy se défende de n’avoir jamais mis les doigts dans le pot de confiture - tous les délinquants tiennent le même langage ! -, n’oublions pas la scandaleuse affaire de l’appartement de l’Ile de la Jatte à Neuilly : en résumé, Sarkozy avait négocié avec le promoteur un luxueux duplex dans une résidence de luxe, et cela à prix d’ami très en dessous des prix habituels, et alors même que le permis de construire avait été délivré auparavnt par le maire, un certain Sarkozy Nicolas ! Une affaire d’autant plus scandaleuse que Neuilly a toujours invoqué le manque de terrains pour justifier son bonnet d’âne en terme d elogement social. Les terrains de l’Ile de la Jatte étaient pourtant disponibles, mais Sarkozy avait préféré les attribuer, avec une arrière-pensée personnelle, à des propriétaires fortunés : architectes, avocats ou chirurgiens.

      Pour en revenir à la situation politique actuelle, un fait est remarquable : depuis 2009, Sarkozy ne parvient pas à remonter la pente de la popularité. Pire : malgré quelques frémissements à la hausse ici et là, la tendance est à une baisse constante. Autre évidence : aucune de ses initiatives depuis 18 mois ne lui a été favorable ; immanquablement tout ce qu’il entreprend se retourne contre lui. Et pour cause : on ne peut dire un jour une chose et son contraire le lendemain ; on ne peut, de la même manière, prendre les Français pour des zozos crédules avec des émissions formatées par un relais du pouvoir dans les médias ; on ne peut surtout lancer des débats nauséabonds sans risquer d’en être éclaboussé soi-même par la puanteur.

      Je le redis ici : le bilan de la Sarkozye sera terrible !!!

      Cordiales salutations.


      • Verdi Verdi 25 février 2011 09:40

        Bonjour Fergus

        Merci pour ce commentaire.
         
        Je crois que l’un des problèmes, sinon LE problème de Sarkozy, c’est son manque de respect à l’égard de ses concitoyens ! A la place qu’il occupe, c’est intenable ! Le « casse-toi pov’con » a été le révélateur. A partir du jour où sa nature a repris le dessus (chassez le naturel, il revient au galop), une part importante des gens qui ont voté pour lui, dans un élan inconscient d’enthousiasme, a vu le personnage dans toute sa laideur morale et comportementale (je ne parle même pas du physique). Difficile d’éprouver une quelconque admiration pour un être qui incarne le contraire des valeurs humanistes qu’ici (sur AgoraVox) nous sommes nombreux à défendre.

        Cordialement


      • Fergus Fergus 25 février 2011 10:08

        @ Verdi.

        Pire que de « manque de respect », je crois que l’on peut parler de mépris. Et pas seulement à l’égard des Français lambda, mais également des grands corps de l’Etat comme le montrent depuis des semaines ses démêlés avec les magistrats et maintenant les diplomates, après qu’il ait mécontenté la police, l’armée, les chercheurs.

        Manifestement le comportement narcissique et autocratique de cet homme relève de la pathologie !


      • Verdi Verdi 25 février 2011 10:24

        @ Fergus

        Entièrement d’accord. Son comportement relève de la pathologie !


      • kiouty 25 février 2011 13:12

        Bof, je pense que l’epad, woerth, mam, bettencourt, et la reforme des retraites ont fait bien plus de degats dans l’opinion, et meme a droite que les « casse toi pauvre con » et autres futilités que vous dénoncez.

        J’ai l’impression qu’on ne retient que le futile.

        OK, on a un type médiocre au pouvoir. Bon, ben on l’a, va falloir faire avec.

        Mais retenez que tous les problemes liés à la personne meme de sarkozy partiront avec sarkozy et que la France s’en relèvera probablement, avec du temps.

        En revanche, ce qui ne partira pas avec le départ de sarkozy, c’est le démantèlement de la France, des services publics, la dérégulation forcenée à tous les niveaux, les attaques de l’Europe de Bruxelles contre les souverainetés nationales, le recul des libertés publiques.

        Ce qui ne partira pas non plus, c’est la toute-puissane de l’oligarchie financière internationale (américaine disons).

        A tous ceux qui attendent 2012 avec de l’espoir plein les yeux, vous vous dirigez vers une sévère déconvenue.

        Quel que soit le candidat, lla France perdra sa note AAA en 2014 et sera saignée à blanc avec les réformes les plus sévères, la réforme de la retraite à « 62 » ans de 2010 semblera une aimable promenade de santé à côté.

        Donc arrêtez de faire une obsession de Sarkozy. Il est médiocre soit, il représente des valeurs indignes soit, mais il n’est que le valet d’une politique d’asservissement plus globale.
        Lui ou un autre, la forme changera, mais pas le fond.


      • sisyphe sisyphe 25 février 2011 17:13

        Par Fergus (xxx.xxx.xxx.232) 25 février 10:08



        Manifestement le comportement narcissique et autocratique de cet homme relève de la pathologie !


        Oui ; on l’a déjà dit ; celle du pervers narcissique. 

        Dans le genre d’Ubu .... 


      • JL JL 25 février 2011 09:56

        Bonjour Verdi,

        j’approuve sans réserve cet état ds lieux après 4 ans de pouvoir sarkozyste, et contrairement à ceux que vous cirez, je ne suis pas déçu : il a confirmé mes craintes au delà de tous mes cauchemars.

        Ceci dit, je ne suis pas d’accord avec vous quand vous écrivez ci-dessus : « ... le problème de Sarkozy, c’est son manque de respect à l’égard de ses concitoyens ! »

        En effet : il est impossible de respecter ses compatriotes et de mettre en oeuvre une telle politique. Et tous ceux qui le suivront pour continuer cette oeuvre de destruction de nos acquis feront preuve, quoiqu’ils en disent, du même mépris sinon de la même haine à notre égard.


        • JL JL 25 février 2011 09:59

          « Ceux que vous citez ».

          Je réfute ce lapsus qui n’est dû qu’à la proximité sur le clavier du « r » et du « t » : il est clair que vous n’avez pas l’intention de cirer ici qui que ce soit !

           smiley


        • Verdi Verdi 25 février 2011 10:20

          Bonjour JL,

          Je les cire d’une autre façon (rire !!!), avec une encre noire indélébile, celle qui sort à chaque frappe sur les touches de mon clavier, ce n’est effectivement pas le cirage de pompe que certains adorent !

          JL, je ne vois pas de contradiction dans ce que j’ai écrit et votre dernière remarque à propos du manque de respect. Je précise bien qu’il s’agit d’un des graves problèmes de Sarkozy, pas le seul.
          A la place qu’il occupe, sans respect pour ses compatriotes, comme l’écrivez justement, il est impossible de conduire une politique digne et humaine !


        • schweitzer schweitzer 25 février 2011 10:03

          Grave problème... et s’il truque les résultats des élections de 2012 puisqu’après tout, les résultats sont annoncés par le ministère de l’Intérieur (ça a peut-être déjà été fait en 2002 et en 2007, me direz-vous peut-être)... A bientôt.


          • Fergus Fergus 25 février 2011 10:13

            Bonjour, Schweitzer.

            Nous sommes certes sur le chemin de la république bananière, mais nous n’y sommes pas encore, fort heureusement.

            En outre, vous oubliez, d’une part que les scrutins sont supervisés par des observateurs, d’autre part que les 2/3 des collectivités locales où sont organisés ces scrutins sont tenus par la gauche.

            Enfin, une telle fraude supposerait la complicité d’un nombre important de fonctionnaires. Ce serait leur faire injure de supposer qu’ils puissent se livrer à ce type de manipulation.


          • roro46 25 février 2011 23:38

            il ne s’agit pas de faire injure à qui que ce soit, une simple manipulation informatique suffit ; pas besoin de la complicité de grand monde pour ça.

            Par exemple, on ne me fera jamais avaler que les Irlandais aient rejeté le traité européen à 53 ou 54% (je ne sais plus les chiffres exacts), pour ensuite l’approuver, 1 an après seulement, à 67% !
            67% !! C’est énorme !! Je ne peux pas croire cela... ç’aurait été 54 ou 55 de OUI, encore, ça aurait pu passer, mais là !!!


          • daniel paulmohaddhib 25 février 2011 10:30

            Grave problème... et s’il truque les résultats des élections de 2012 puisqu’après tout, les résultats sont annoncés par le ministère de l’Intérieur (ça a peut-être déjàété fait en 2002 et en 2007, me direz-vous peut-être)... A bientôt

            rendu a une telle demence pour le pouvoir , la schizophrenie ambiante , oui c’est bien sur possible de truquer les resusltats reels qui eux ne sont que manipulation du coeur des 40 % qui votent sans avoir une idee de ce qui se passe....
            ca commence avec le maire qui va chercher les petits vieux a la maison de retraite....on sait ou ca commence....

            une mafia domine le monde....en continuant a etre si naif et si gentil, je propose de leur dire : les gars faites comme vous voulez.....on se laissera faire, ce qui ne changera rien, mais evitera d’attraper des ulceres a force de raler sans jamais etre actif a part 1 seconde de participation tous les 5 ans, juste pour choisir le papier peint..

            car il y a une solution , mais personne n’en veut.....l’humain est effraye par la nature meme de la vie qui contient la mort....
            notre monde est le resultat d’une nevrose profonde dont nous ne voulons rien savoir...
            En refusant la realite qui est que la vie est impermanente , insecurise etc...
            entre deux choix on fait le mauvais, celui du non sens de la vie....


            • Yvance77 25 février 2011 11:44

              Salut,

              La certitude la plus absolue que j’ai en mon for intérieur, est que les livres d’histoire retiendront que c’est sous son règne que la France a connu les plus grandes déconvenues.

              En cela, c’est comme chez Cartier, Pipole 1er c’est le « MUST ».


              • easy easy 25 février 2011 12:17

                Les Français, en tous cas ceux qui avaient voté pour lui, sont injustes.

                En 2007, comme dans les cas des élections antérieures, il y avait bousculade au portillon des chefs candidats et chacun y allait de son panier de promesses.

                Les gens ne vont voter pour un candidat que parce qu’il promet quelque chose et comme les gens ont la cupidité de l’espoir...

                En 2007, il y avait donc de tous les bords, des offres de potion magique magnifiques et c’est celui qui avait proposé la meilleure potion, qui avait tenu le meilleurs discours de marketing, qui avait semblé le plus sûr (pour réaliser des miracles) qui a été élu.

                Il se serait désisté la veille de son élection, nous aurions élu un autre magicien.

                C’est toujours un magicien qu’on veut à notre tête afin de, sait-on jamais, nous raser gratis. Et forcément, faut-il le dire, au fil des années de mandature, bin on est déçu. toujours déçu.

                D’autant plus déçu qu’on est un peuple constitué de grands friands de rêves, de gens cupides, très ambitieux, qui en veulent beaucoup plus qu’ils n’ont déjà.


                Tout chef qui ressort défait de sa mandature est un chef qui incarnait nos délires.


                • asterix asterix 25 février 2011 12:18

                  Il faudrait qu’enfin un rédacteur ose prendre la défense de Sarkozy, mais il n’y en a pas.
                  Sans doute que la vérité est devenue impossible à maquiller.
                  Courage, amis français. Et attention au clone DSK ! 


                  • pastori 25 février 2011 12:57

                    moi je ferai bien. je prendrai en charge sa défense et dans la plaidoirie je dirai :



                    -« Messieurs le jurés, certes mon client est le pire président que la France a eu. 
                    mais il a des circonstances atténuantes : il est obligé d’obéir aux terroriches qui lui ont imposé ce travail.
                    je demande les circonstances atténuantes afin qu’on lui permette de sortir par le haut, c’est à dire sans qu’il soit obligé de présenter sa candidature ».

                    ce qui est surtout incompréhensible, c’est le suicide collectif des gens de l’ump qui avec abnégation, vont couler avec le navire. surtout les députés.

                    Même si d’ores et déjà pour les cantonales les candidats se gardent bien de mettre le sigle UMP sur les affiches.

                    • velosolex velosolex 25 février 2011 14:37

                      Les événements en Afrique du nord laissent nos gouvernant dans l’embarras, révélant les accointances des régimes, autant que les similitudes. Népotisme, autoritarisme, bouclage des médias, corruption des élus. La coupe est pleine.
                       La légitimité des urnes ne suffit pas à légitimer les dérapages. D’autant il faut le rappeler, que ce vote fut le produit de la peur et du conservatisme. Les personnes âgés, qui ne sont tout de même pas le moteur ni la dynamique de la nation, ne furent jamais autant nombreuses en effet à voter à droite, désavouant le choix des autres.
                      Mais il n’est même sûr, cette fois, que les rentiers le suivent. Car eux aussi ont des enfants qui protestent.


                      • Cocasse cocasse 25 février 2011 17:48

                        sarkozy n’a jamais aimé la France.
                        ça tombe bien, carla n’a jamais aimé les français.


                        • mandrier 25 février 2011 22:39

                          M. Le député, il n’y a aucun vrai « gaulliste » dans ce gouvernement d’incapables...

                          Du temps du Général, ou même de M Pompidou, aucun de ces clampins n’auraient été admis dans le parti, il auraient été vite neutralisés ou convenablement éduqués par les Français libre...

                          Maintenant quand on se sera débarrasser de ces engeances équipe, il va falloir purger l’UMP de ses déviants, à commencer par Copé...

                          Pour récupérer leurs conneries, il va falloir des hommes neufs et capables et des dizaines d’années... Il a vautré la France dans la boue ! Honteux !...


                          • mandrier 25 février 2011 22:41

                            M. Le député, il n’y a aucun vrai « gaulliste » dans ce gouvernement d’incapables...

                            Du temps du Général, ou même de M Pompidou, aucun de ces clampins n’auraient été admis dans le parti, il auraient été vite neutralisés ou convenablement éduqués par les Français libres...

                            Maintenant quand on se sera débarrassé de ces engeances, il va falloir purger l’UMP de ses déviants, à commencer par Copé... Ce ne sont que des arrivistes et profiteurs

                            Pour récupérer leurs conneries, il va falloir des hommes neufs et capables et des dizaines d’années... Il a vautré la France dans la boue ! Honteux !...


                            • béatrice lochet 26 février 2011 07:24

                              Juxtaposer « Inanité du pouvoir et nombre d’habitants en difficulté » est particulièrement curieux. Monsieur Sarkosy aurait-il été élu par des personnes en quête de socialisme avec un pouvoir « fort » tant en France qu’à l’étranger. Ecrire cela revient à attribuer une ambition à ses électeurs.
                              Or, cette élection est criminelle. Monsieur Sarkosy ,ses électeurs et bon nombre de ses détracteurs s’adonnent à un grand jeu médiatique tandis que leurs victimes ne semblent là que pour le spectacle. Un jeu sans règle, chaotique d’où ne risquent de ressurgir que des partisans de l’Ordre et non de la Justice et la Paix. La loi du jeu (électoral ou autre) n’est-elle pas la forme contemporaine de celle du plus fort et de l’argent.
                              Quant une société n’a plus de projets présents, il lui reste le culte auquel les pieux et les anti s’adonnent chaque jour. Je me réfèrerai donc à une simple définition celle de wikipedia
                              Le culte de la personnalité est l’adulation excessive d’un chef d’Etat dans un régime totalitaire Par extension, elle peut s’appliquer à toute personne en vue bénéficiant d’un fort battage médiatique. Le culte de la personnalité est entretenu par divers moyens de propagande, et suppose en particulier une large utilisation des médias et des évènements collectifs, les rassemblements et les manifestations spontanés ou non.

                              Vous en annoncez la fin, j’aimerais vous croire ....


                              • Micka FRENCH Micka FRENCH 27 février 2011 13:35

                                Des l’Ecossaise,

                                Des nouvelles maussades de l’Ecossaise...

                                Je suis tout fait d’accord pour dire que la fin tragique du petit roi ne laissera pas le pays sans demander des comptes.

                                Je souhaite de tout coeur qu’en 2012 ou en 2017, vu le niveau intellectuel de 30% des Français qui sont des illettrés pour cause d’abandon de l’Ecole de la République, les responsables de ce fiasco historique ainsi que leurs sponsors officiels, entreprises multinationales et autres banques, répondront de leurs actes devant les tribunaux d’une République ressuscitée..

                                Micka FRENCH
                                http://mickafrench.unblog.fr


                                • Arthur 123 27 février 2011 20:03

                                  Qui va porte le coup, toute la question est là ?
                                  A la lecture de l’article, il m’eus parait que ses aines d’y hier ne vont pas se génes pour que le fruit tombe tous seul. Cela pourrait arranger de beaucoup monde. Les affaires prendraient facilement le maquis. Et ceux qui non pas le nez propre pourraient respirer un peut mieux. Le temps que la tempête sarkozyniene dure.

                                  Par contre je ne croit pas , repentance de nos élues, moralisation du lobbyisme, juste une pause le temps de l’oublie.On peut s’attendre le monde des affaires le lâche,car il n’aime pas que le nauséabond leur remonte aux narine, je les comprends.

                                  Il y un sujet qui mérite d’être développer ce sont les décisions de Sarkozy qui met en position favorable ses frères dans les affaires des mutuelles complémentaire de retraites et dans la société qui à obtenue une concession sur le gaz de schiste.Sans parler de son Fiston.

                                   Il y a aussi sont lien avec une officine musclé qui pourrait être considérer comme haute tradition, A voir si les juges seront encore présent quand il aura perdue son imunité politique.


                                  • iris 28 février 2011 10:53

                                    je pense que tant que les anciennes générations -nés d’environ 1930 à 1945 -seront là
                                    sarkosy et l’ump seront là- ils représentent cette génération-
                                    pour lesquels chomeurs et magrhébin sont fénéantise, saleté, pilleurs d’aide,....
                                    eux qui n’ont pas connus le chomage, la précarité, la mobilité professionnelle, l’insécurité.
                                    eux qui ont travaillé plus que tous !!!! et bénéficié de mai 1968 sans avoir peut etre manifesté.
                                    eux qui ont out fait !! et pour qui les jeunes sont souvent inconscients, indolents, et source de tous les maux !!
                                    nous on travaillait plus 45h /semaine -nous on avait pas de logement décent-nous on se privait pour acheter une machine à laver-nous les credit n’étaient pas faciles-
                                    comme si c’était la faute de jeunes !! 
                                    pas assez rebelles oui !!
                                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires