• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La Taupe de Wall Street

La Taupe de Wall Street

De quoi Macron est-il le nom ? Le chouchou des médias et des instituts de sondages, officines zélées qui tentent de nous vendre ce suppôt de la finance internationale comme hier elle nous imposaient Sarko de Nagy Bocsa avec le résultats que l’on connaît : 600 milliards de déficit supplémentaires, des ultra-riches encore plus riches et les français toujours plus pauvres, la corruption à tous les niveaux, le clientélisme féodal, des guerres néo-coloniales sous la tutelle et dans l’intérêt des anglo-saxons… Leur candidat donc, est désigné par nos grands argentiers, propriétaires des dits médias et commanditaires des instituts de sondage, pour être le prochain président de la république. Et comme le peuple français est pour une part encore trop importante, une masse d’abrutis qui manque d’instruction et qui lorsqu’elle ne vote pas comme papa/maman, se laisse dicter son vote par BFM TV…. Cela risque encore une fois de très bien fonctionner : Macron sera président et les français continueront de s’échiner pour pouvoir s’endetter comme le font les peuples anglo-saxons pendant que la noblesse internationale se gave grâce à cette finance qui réduit l’homme à du bétail…

Tous le monde le sait, les dividendes du CAC 40 ont explosé ces dix dernières années comme jamais cela ne fut le cas dans l’histoire… La crise ne concerne apparemment pas tous le monde. Depuis le début de cette soi-disant crise, les ultra-riches ont vu leur patrimoine plus que tripler. D’ailleurs, en 2008, au début de la crise, il est un jeune arriviste qui, bizarrement, va devenir millionnaire au même moment où les grecs voient leur épargne confisquée : Emmanuel Macron. Ce jeune loup, venu de nulle part, a été propulsé on ne sait trop comment, à la tête de la banque Rotschild. Nous sommes en droit de nous demander comment un thésard en philosophie se retrouve à diriger des transactions financières internationales d’une complexité techniques qui demande au commun des vivants plusieurs années d’études… Il s’agirait là d’un génie….Nous attendons toujours sa thèse en mathématiques financières comme sa thèse en philo d’ailleurs… Assurément, le jeune loup avait surtout su s’incruster dans les bons réseaux : Hermant, Attali, Jouyet, Attali, Weinberg, Henrot…En 2012, il fut même nommé Young Leaders par la french American fondation, fondation américaine qui décide qui dirigera la France demain… comme plusieurs de ses illustres prédécesseurs dont François Hollande et Jean-Pierre Jouyet…

Alors que les français se serrent la ceinture depuis 2002 et le passage à l’euro, les entreprises du CAC 40 ont augmenté de manière quasi-exponentielle les dividendes reversés aux actionnaires… Cela est déjà en soi un véritable scandale puisqu’alors que l’on explique depuis 20 ans aux français qu’il n’y a plus d’argents, que nos entreprises ne sont plus assez compétitives, jamais autant d’argent n’a été distribué aux rentiers et autres grands héritiers… Mais là n’est pas le plus scandaleux… Non, le plus scandaleux est de savoir qui sont les actionnaires du CAC 40 : ils sont à très grande majorité des acteurs majeurs du grand marché anglo-saxons…

D'ailleurs, Hollande a très bien fait son travail ! Il a été un très bon président. L’objectif qui lui avait été imposé par ses financeurs a été très largement atteint. En effet, si la courbe du chômage ne s’est pas inversée et que toujours plus de français se retrouvent dans l’exclusion, il est une courbe qui, elle, se porte très bien… C’est celle des dividendes versés aux actionnaires du CAC 40. En 2016, les dividendes versés aux actionnaires majoritairement étrangers ont été de près de 60 milliards, soit une hausse de 13%. Pacte de responsabilité, CICE, niches fiscales en tout genre… Hollande aurait voulu atteindre ce résultat, il ne s’y serait pas pris autrement.

Il faut dire que dès le début, il fut bien conseillé par un certain Emmanuel Macron qui dans le sillage de Jean-pierre Jouyet a su perpétuer la politique pro-américaine menée par Sarkozy : réformer la France pour qu’elle soit plus rentable pour les actionnaires du grand marché anglo-saxon…

Vous me direz, pourquoi nos grands patrons français et grands actionnaires français participent de tout cela…. Cela fait bien longtemps que nos grands argentiers, que la noblesse française s’est internationalisée. Depuis la révolution française et même bien avant, la noblesse et la haute bourgeoisie française trahit et méprise la France et les français, regarde avec adoration les féodalisme qui font bon droit dans les marchés anglo-saxons qui réduisent l’homme à du bétail… Ce qui intéresse Bouygues, Bolloré, Arnault, Pinault, Lagardère, Lazard, Bergé, Hermant… aujourd’hui, c’est le grand marché asiatique, c’est l’Afrique et ses ressources, c’est les States, l’eldorado, la ruée vers l’or, vers l’uranium, le pétrole et tous ce qui permet d’être encore plus riche, à ne pas savoir quoi faire de cet argent… Nos grands patrons se foutent de la France et des français. Nous représentons un poids pour eux. Nous sommes trop chers par rapport aux asiatiques ou aux africains. Puis, il faut dire que nos héritiers sont bien moins doués que leurs aïeux : tous leurs investissement sur le grand marché anglo-saxon se soldent par des échecs. Ils sont de mauvais stratèges, de médiocres capitaines d'industries. Une grande majorité par exemple, a loupé le virage de la montée en gamme suite à l’arrivée de la Chine sur le marché internationale en 2002. Malgré tous leurs grands diplômes et leurs héritages, nos élites se font écrabouiller par les américains, par les asiatiques et même par leurs voisins européens sur le grand marché anglo-saxon. Pourtant ce n’est pas faute d’être soutenu financièrement par l’Etat : les subventions versées aux grandes entreprises du CAC 40 n’ont jamais été aussi élevées alors que dans le même temps, on explique aux français que l’Etat est surendetté, qu’il ne peut plus assumer la santé, l’éducation, la sécurité sociale, nos retraites... C’est drôle d’ailleurs de voir que ces grands argentiers qui fustigent l’assistanat, l’état social sont les premiers à profiter de l’argent public, sans tenir compte de l’exil fiscale bien sûr…

Il y a alors de ces alignements de planète qui ne peuvent éclipser ce qui semble trop évident : Hollande a été désigné candidat à l’élection présidentielle en 2011 suite à la défection de Dominique Strauss-Kahn, interpellé aux Etats-Unis par le FBI. Très peu de temps après, un certain Emmanuel Macron, alors banquier chez Rothschild le rejoint pour le conseiller. On a beaucoup parlé des frais de campagnes de Sarkozy en 2012 et en 2007… Bizarrement, alors que des zones d’ombres assez importantes subsistent dans les frais de campagnes de François Hollande en 2012, personne, ni les médias, ni la cour constitutionnelle ne s’est emparé de cette affaire… Pourtant certains éléments sont très troublants : outre quelques soupçons de fausse factures comme il semble être de mode, nous ne savons toujours pas le nom de la banque qui a prêté 11 millions d’euros à titre personnel à Hollande en 2012. C’est pourtant nous, les français, qui avons remboursé ce prêt. Il est quand même très surprenant qu’un candidat puisse emprunter 11 millions d’euros à une banque quand le patrimoine qu’il déclare n’excède pas les deux millions d’euros. Et on peut être surpris que le prêt ne soit pas contracté par le parti socialiste mais par Hollande, en son nom propre. Il est aussi très surprenant que la cour constitutionnelle n’ait pas exigé l’identité du prêteur alors que cela est normalement obligatoire. Ce dont nous sommes sûr, c’est qu’il ne s’agit pas d’une banque française…

Pourquoi François Hollande ne s’est-il pas représenté aux élections présidentielles ? Dans un numéro tragico-comique, il a affirmé devant les médias que c’est parce qu’il estimait ne pas avoir assez de chances de l’emporter…. C’est une blague ? Le mec qui s’est présenté pendant 20 ans en Corrèze en étant sur d’être battu face à Jacques Chirac aurait eu peur de ne pas réunir les conditions nécessaires pour être élu. Que nenni. Foutaise. Hollande ne s’est pas représenté car il a été contraint de laisser sa place. Par qui ? Nous ne le saurons probablement jamais… Mais pour ma part, je pense que c’est par les même qui soutiennent Macron aujourd’hui, les mêmes qui lui ont imposé Macron et Jouyet en 2012 comme conseillers, les mêmes qui lui ont prêté 11 millions d’euros…. Les même qui déjà tenaient Sarko, Chirac, Mitterand et Pompidou par les couilles… Tous ces présidents, de droite ou de gauche, avaient un point en commun à la fin de leur bilan : leurs réformes ont toujours été dans le sens des intérêts des actionnaires des entreprises du CAC40, aux détriments des français …

C’est alors que me revient en tête ce magnifique livre écrit par Naomi Klein en 2005 : « la stratégie du choc ou le capitalisme du désastre ». Je vous invite à regarder le documentaire qui est tiré du livre (https://www.youtube.com/watch?v=Mm8PZFz9T-E). Si les thèses défendues par Naomi Klein ne sont pas toutes recevables, il est une d’elle qui me permet à titre personnel de mieux comprendre ce qui se passe en France depuis le général De Gaulle. En effet, comme beaucoup de français, j’ai toujours été surpris que quel que soit le gouvernement en place, de droite comme de gauche, quel que soit le président de la république, les réformes promulguées convergeaient toujours plus vers le modèle anglo-saxon, le rêve américain dans lequel les inégalités sont toujours plus importantes. Depuis Pompidou, le modèle socio-économique keynésien mis en place par le conseil de la résistance n’a eu de cesse d’être détricoté par nos dirigeants, l’exception français n’a eu de cesse d’être dénoncée par nos élites… Pourtant, il est évident que le modèle anglo-saxon que l’on voit à l’œuvre aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et dans de très nombreux pays est un modèle hyper inégalitaire, trop productiviste donc très pollueur, source de guerre et d’instabilité politique… Le modèle français que nos élites ont sabordé, est de loin l’alternative la plus sérieuse au grand marché sauvage anglo-saxon. Nous pouvons même penser que si la France avait gardé son modèle keynésien qui permettait l’intervention de l’Etat pour préserver les intérêts de la France, notre pays n’aurait pas subi la crise anglo-saxonne des subprimes en 2008 et aujourd’hui notre économie serait probablement une économie en très bonne santé.

Pourtant nos élites n’ont de cesse de nous convaincre de la nécessité de se résigner à ces règles économiques déshumanisantes qui réduisent l’homme à du bétail, qui ubérisent nos individualités, nos libertés… C’est là que le travail de Naomi Klein me semble incontournable : depuis 40 ans, nous voyons des conseillers qui gravitent autour de nos dirigeants politiques pour leur dire comment réformer. Dans son livre, Naomi Klein explique comment les Etats-Unis depuis toujours envoient des conseillers en Amérique latine, en Asie et même au Royaume-Uni, sous le règne de la Grande Margaret Thatcher, pour imposer le modèle de Milton Friedmann : transformer des sociétés d’épargnants en population qui travaillent pour s’endetter, créer de la richesse virtuelle à partir de rien, déréguler les marchés au maximum en anéantissant les Etats…En France, nous avons des conseillers qui quels que soient les gouvernements, de gauches comme de droite, ont toujours été là : Attali, Minc, Jouyet et maintenant Macron… Ces conseillers murmurent à l’oreille de nos présidents depuis 40 ans maintenant pour leur expliquer comment réformer, comment rendre la France plus compétitive… L’un d’eux est sur le point d’être élu président de la république et son discours ne fait que donner raison à mon propos.

Emmanuel Macron est une taupe, un agent double qui travaille aux intérêts du Grand marché Anglo-saxon, du Commonwealth. Je peux le prédire dès maintenant : son bilan sera identique à celui de Hollande, de Sarko, de Chirac, de Mitterand, de Giscard et de Pompidou avant eux : les actionnaires du CAC 40 vont toujours plus se gaver et les français vont voir leur niveau de vie s’effondrer toujours plus. Bien sur, fidèles à la stratégie du choc, nos élites politiques et médiatiques sauront nous expliquer que le monde actuel est sans pitié, qu’il est dangereux, que le terrorisme, que la crise de 2008, que la Chine… Et pendant ce temps, le peuple français produira toujours plus de richesse dont il ne verra encore et toujours, pas la couleur.

Il est facile de s’en convaincre : notre petit génie a gouverné pendant 4 ans à l’économie de la France et le résultat est sans appel : les français se font toujours plus abusés pendant que les actionnaires anglo-saxons du CAC40 s’en mettent plein les poches. D’ailleurs sa réelle compétence en économie m’interroge : les lois que Macron a proposées sont de simple copié/collé du Traité de Lisbonne. Cela me faisait d’ailleurs bien marrer à l’époque de voir Macron débarquer dans tous les médias pour dire combien il avait travaillé sur cette loi… Mort de LOL : il ne me faudrait pas plus de 5 minutes pour rédiger la loi Macron. Idem pour la loi Travail dont le véritable instigateur n’était autre que notre roi de la finance. 5 minutes de labeurs, pas plus. Le temps d'un copier/coller. Le plus marrant dans cette fourberie est de voir les français se réjouir de la possibilité de voyager en bus à bas prix !!! Nos parents ont subventionné l’un des réseaux ferroviaires les plus beau du monde et Macron arrive à nous faire kiffer le fait de mettre 10h pour faire Paris-Lyon ! Le seul objectif de cette loi est d’accélérer l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire. Comme l’avait fait Juppé puis Jospin à l’époque avec France Télécom, l’objectif est de mettre la SNCF dans une situation de difficulté apparente, trop cher, pas assez rentable, pour permettre à la concurrence de s’installer sans que cela ne choque les français. A l’époque, les rancoeurs envers France Télécom étaient telles que Bouygues passait pour un sauveur lorsqu'il entra dans le marché des télécoms ! Aujourd’hui effectivement, la SNCF n’est plus compétitive, à tel point que les français préfèrent mettre 20 heures pour faire Paris-Bordeaux… Je serais pour un autre amendement dans la loi Macron qui ferait la promotion de la charrette !

Je n’ai rien contre l’américanisation de notre société même si, je continue à rêver à cet idéal qui s’appelait France. Je ne suis pas anti-américain. Comme tout le monde, je consomme cette culture quotidiennement et je profite de cette paix durable que l’empire américain nous procure. D’ailleurs, parfois, je me dis que Macron a peut-être raison : la meilleure stratégie consisterait peut-être à accepter leur hégémonie et à s’asseoir à la table de poker pour essayer de gagner… Le problème est que le rêve américain ne me fait pas rêver. Leur Bluff ne fait plus effet et pourtant, ils continuent à nous entuber. Aujourd’hui le rêve américain, ce sont des dizaines de millions de personnes dans la misère, qui ne peuvent se soigner et même se loger. Aujourd’hui, le rêve américain, ce sont des crimes racistes commis par une police qui s’octroie le droit de tuer un noir parce qu’il est noir. Aujourd'hui le rêve américain, ce sont des médias propagandistes, des conseillers lobbyistes, des financiers boulimiques traitent les citoyens américains et le reste du monde comme du bétail. Aujourd’hui le rêve américain, c’est Donald Trump, la bêtise cupide, la misogynie d’un obsédé sexuel, l’homophobie d’un pervers narcissique et le racisme d’un suprématiste moyenâgeux ! Est-ce vers ce rêve que vous souhaitez aller, chers concitoyens ? Je m’y résignerai encore une fois, comme je l’ai fais pour Hollande, Sarkozy et Chirac avant lui…

J’espère cependant qu’un jour, vous finirez par comprendre chers concitoyens français, que vous plébiscitez vous-même, en connaissance de cause, ceux qui vous trahissent et travaillent à vous exploiter toujours plus. Leur objectif est de vous imposer le modèle anglo-saxon : plus d’Etat si ce n’est pour le symbole, plus de solidarité si ce n’est lors de grandes messes de charité vertueuse, des semaines de 60 heures de travail pour pouvoir s’endetter, pour pouvoir se soigner, plusieurs jobs à la fois pour espérer sortir de l’aliénation par le travail, en vain pour la plupart d’entre nous, l’individualisme et la concurrence qui, un jour, commme aux states, nous pousseront à exiger le port d’arme, la liberté de pouvoir tuer un concurrent trop gourmand, un voisin génânt ou trop coloré…. C’est cette société que nous propose Macron et s’il y a au moins une chose que je lui reconnais, c’est que lui au moins, ne s’en cache pas…

Pour ma part, je continuerai à rêver à la France des droits de l'homme et du citoyen, à la France des résistants qui ont su empêcher les Etats-unis de totalement nous coloniser, à la France des lumières et de citoyens éclairés, à la France de l'égalité, de la fraternité et de la solidarité...

Et Comme sous Chirac, sous Sarko ou sous Hollande, je vous demanderai, une fois Macron élu, de bien vouloir la fermer, de ne pas vous plaindre et d’accepter votre sort car j’estime qu’au-delà de nos élites médiocres et lâches, c’est toi, peuple français, qui est responsable de ta propre déchéance….

 

Jean Mohamed de La Bastille.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 10 avril 12:52

    « Je n’ai rien contre l’américanisation de notre société »
     
    Moi si !
     
    « Je ne suis pas anti-américain »
     
    Mois si !
     
    « Comme tout le monde, je consomme cette culture quotidiennement »
     
    Moi non !
     

    « je profite de cette paix durable que l’empire américain nous procure »
     
    Sans blague ?

    Bon, ces réserves mises à part, bon article...


    • Jean Mohamed De La Bastille Jean Mohamed De La Bastille 10 avril 17:44

      Un peu de relativité de fait pas mal...Si on s’inscrit dans le sens de l’histoire, l’empire américain n’a pas que des défauts...Merci pour le commentaire.


      • baleti baleti 10 avril 23:20

        C’est vrai que les français, on vite oublier se qu’a fait cette énergumène.


        «  » Comme l’avait fait Juppé puis Jospin à l’époque avec France Télécom, l’objectif est de mettre la SNCF dans une situation de difficulté apparente, trop cher, pas assez rentable,...«  »
        Peux être que c’était pour la vendre a ses pote de la finance .......
        On a oublier se qu’il a fait et surtout se qu’il voulait faire d’alstom........

        • Jean Mohamed De La Bastille Jean Mohamed De La Bastille 10 avril 23:50

          @baleti
          C’est exactement cela...Sur Ag, on se sent moins seul !


        • baleti baleti 10 avril 23:29

          Je me demande, comment on peut être 

           de gauche, et intime de la finance ?
           de gauche et franc maçon ?
          D’extreme droite et fricoter avec le CRIF ?
          Les trois favoris, ne représenterons jamais les intérêt des français 

          • JBL1960 JBL1960 11 avril 09:38

            Plutôt que de quoi, je préfère demander de qui le Macron pucé par Rothschild est le N.O.M. perso ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/09/de-qui-macron-de-rothschild-est-il-le-n-o-m/
            Et tout comme Jeekes j’émets les mêmes réserves sur vos assertions qu’il a reprises. Parce que, modestement bien sûr, je « travaille » à promouvoir un changement de paradigme, en lien avec les Natifs et Nations premières de tous les continents, même si je suis plus au fait sur les Natifs Amérindiens ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/04/10/paix-pouvoir-et-rectitude-un-manifeste-indigene-par-le-pr-taiaiake-alfred/ comme les Aborigènes d’Australie et Nouvelle Zélande ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/03/21/la-reponse-de-laustralie-a-la-doctrine-de-la-decouverte-par-steven-newcomb/

            Sinon, concernant René la Taupe au Bilderberg 2016, on a des nouvelles ? Parce qu’il a dit rien que des conneries le pauvre et cette année tout passe à la moulinette merdiatique du Barnum dont la première représentation débute le 23 avril, enfin normalement ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/29/rene-la-taupe-au-bilderberg2016/

            Rappelons-nous que la devise de ce Macaron est « Député ne daigne, Maire ne puis, Macron suis... » et les Jacquouilles derrière de répéter Okaaaayyyyy !


            • Jean Mohamed De La Bastille Jean Mohamed De La Bastille 22 avril 09:25

              @JBL1960
              JBL, j’aimerai m’inscrire à ton blog ou faire nos blogs amis, j’aime bien le travail que tu fais...Comment je peux faire ?


            • Habana Habana 11 avril 11:10

              Délectable ! Mais triste conclusion que je partage avec vous : les Français sont définitivement assez cons pour élire une andouille pareille !


              • baleti baleti 13 avril 21:29

                La production de whirlpool , baser a Amien se barre en Pologne.


                L’enfant du pays, n’a pas dit un mot

                Qu’est se qu’il a été foutre dans la montagne, surement pas, seulement chanter des chansons montagnarde 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès