• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La valse des roms et des principes républicains

La valse des roms et des principes républicains

Deux phases de notre ministre de l'intérieur, concernant la situation et les droits des Roms, ne passent pas au regard de nos principes universalistes et des traités européens. Je veux montrer ici en quoi nous risquons de nous perdre à suivre leur pseudo logique.

1), « Ces populations (Roms) ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres [...]. C’est illusoire de penser qu’on réglera le problème des populations roms à travers uniquement l’insertion. »

2) « les Roms ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie ».

Ces deux propositions sont en effet pour un républicain tout à fait inacceptables :

 

  1. Le constat que des populations vivent dans des conditions misérables et indignes qui leur interdisent pratiquement en tant qu'étrangers européens discriminés, de travailler et de vivre aux côtés de français « propres sur eux » et qui n'acceptent pas leur misère, ne justifient en rien que l'on décrète qu'ils soient uniques responsables de leur misère et encore moins qu'ils soient tous également criminels. La dite criminalité de certains est , du reste, due aussi en partie au fait de cette misère. Pas plus que le fait de constater qu'ils sont pour le moment nomades ne doit leur interdire de devenir sédentaires, s'ils le désirent, ici ou dans d'autres pays européens , comme le stipule expressément les traités européens qui leur accordent droits égaux à la libre circulation et d'établissement . De plus, quand bien même ils désireraient rester nomades, ce qui, en France et en Europe , relève du choix libre des personnes accordé à tous les gens du voyage français et étrangers européens, rien ne doit faire de cette possibilité un destin collectif que nous serions autorisés à leur imposer du fait de leur supposée origine ethnique et/ou géographique.

  2. Ainsi affirmer que des individus seraient collectivement appelés à vivre là d'où ils viennent , alors même qu'en ces lieux et contrées ils sont victimes de discriminations dénoncées par toutes les instances européennes, ne justifient pas que nous les condamnions à l'expulsion et que nous entretenions à leur égard les discriminations dont ils sont victimes dans leurs pays d'origine et qui expliquent en partie le fait qu'ils viennent en France.

  3. Leur situation appelle au contraire, pour tous les républicains en Europe, que des mesures d'intégration en tant que sédentaires ou nomades et cela dans tous les pays européens sans exception, leur soient concrètement proposées , d'abord dans des logements décents comme le dit une récente circulaire du gouvernement encore trop peu appliquée. Ce droit à l'évidence implique de leur part des devoirs, mais son absence même compromet ces derniers.

 

Les propos du ministre de l'intérieur sont démagogiques et populistes en cela qu'il ne reconnaissent aucun droit à ces populations de s'intégrer, au nom de la difficulté de leur situation de fait présente. Monsieur Valls passe en effet d'un constat de fait , une non intégration actuelle, à une soi-disant intention collective de ces personnes à s'intégrer, pour prétendre, en forme de fausse conséquence, refuser un droit républicain à le faire dans des conditions légales. Ce raisonnement sophistique est indigne d'un ministre qui se gargarise du droit républicain pour couvrir des agissements et propos indignes de l'esprit même de ce dernier.

A vouloir transformer le droit républicain en droit à la discrimination, ces propos ne peuvent qu'alimenter le discours prétendument républicain du Front National en faveur de la préférence nationale.

Sommes-nous si peu sûrs de nos convictions et si opportunistes pour ainsi faire une telle surenchère xénophobe,afin de gagner, sur cette base, à terme contre-productive car le Front National fera toujours mieux que nous dans ce domaine de discours, les élections communales prochaines face au Front national et à ses émules dans le droite dite républicaine ?

Si aucun débat dans le PS et au gouvernement de gauche qu'il soutient ne permet de mettre en cause des propos indignes de nos principes, cela veut-il dire que ce parti a perdu sa boussole de gauche ?

Je ne veux pas le croire, alors débattons-en, avant qu'il ne soit trop tard ! Mais si, par malheur, un tel débat était dans le parti occulté ou étouffé en vue de rendre impossible toute prise de position claire à ce sujet, je me réserve le droit de publier mon indignation d'adhérent socialiste devant une telle dérobade.

 

Sylvain Reboul, adhérent de base au PS.


Moyenne des avis sur cet article :  2.7/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Bulgroz 2 octobre 2013 09:47

    Témoignage d’un maire.

    On doit savoir que le terme générique « gens du voyage »inclut des ethnies en provenance de diverses contrées d’Europe mais dont les origines remontent jusqu’aux Indes.

    Sur les aires de stationnement, prévues par la loi Besson ,dans les villes de plus de 5000 habitants, ces ethnies se regroupent par affinités. Ainsi, les « Roms », considérés comme le lumpen prolétariat, ne sont pas les bienvenus chez les Tsiganes, Gitans et autres Manouches. Ils sont, non seulement stigmatisés mais aussi exclus. Racistes quand même ! Les racistes ce sont eux.

    Quand ils en ont, leurs métiers se classent en 3 catégories : les nobles industriels forains, qui ont de la thune et payent leurs redevances et ne se mélangent pas à la 2ème catégorie, la middle-class, les ravaleurs et laveurs de façade des maisons de petites vieilles, pré-repérées, avec ponction maximum pour votre serviteur et enfin les prolos que sont les ferrailleurs chercheurs de fils de cuivre à haut débit, ou accessoirement sur les lignes SNCF.

    Qu’il n’y a qu’à demander aux Maires les difficultés rencontrées même lorsqu’ ils se sont mis en règle avec la loi Besson : les stationnements sauvages se poursuivent, les redevances, symboliques, restent souvent impayées. Ces gens ne veulent pas se mélanger et ne veulent pas partager la même aire de stationnement. C’est comme pour les mosquées, les Algériens ne se mélangent pas avec les Marocains par exemple.

    Que dire des problèmes d’hygiène ! Ils rebutent le voisinage : colombins à la pelle dans les alentours. Ils n’aiment pas les vespasiennes, question culture et amour propre. Veulent pas se balader avec du PQ en l’air, dans l’aire, au vu et au su de tout le monde. Alors les chiottes servent pas à leur destination et font l’objet de déprédations systématiques. Allez voir les aires d’accueil, les chiottes sont à refaire tous les 6 mois.

    Les mairies assistent à des discussions surréalistes autour de la fiente. Il y a avait d’éminents travailleurs sociaux qui théorisaient sur le pourquoi des défécations dans les tribunes d’un stade voisin. Au bout de 2 heures de jactance, ils arrivaient à conclure que çà remontait à l’époque napoléonienne. Une réflexion de travers et depuis, de générations en générations, çà déféquait dans le coin puis a posteriori dans le stade. Il fallait interpréter « on vous emme… ». Bon dieu mais c’est bien sûr. Tout ceci, c’est de l’authentique, j’exagère à peine…

    A chaque fois, que je pénétrais dans un camp, moi le « gadjé  », je provoquais un attroupement, pas belliqueux certes mais pas franchement amical non plus. C’était pas mon désir d’être scato mais on discutait chiottes encore et toujours. La république du caca...


    • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 octobre 2013 10:36

      Ce que décrit ce témoignage n’est pas contestable. il est du reste quasi-identique à ceux décrivant les bidon-villes et même certains quartiers des grandes villes jusqu’au XXème siècle avant les années 60. La population concernée était autant française (exode rural) qu’étrangère (immigration).
      Comme quoi la détresse ne change pas de formes au cours du temps,.
      Ce qui veut dire que l’intégration est un éternel recommencement qui exige un travail permanent, à commencer par le logement, le travail et l’éducation...C’est difficile mais pas impossible.
      Ce qui veut dire aussi que l’on ne peut décréter qu’une population ne sera jamais intégrable, sauf à essentialiser sa misère pour en faire un éternel destin .


    • Bulgroz 2 octobre 2013 11:26

      « on ne peut décréter qu’une population ne sera jamais intégrable, sauf à essentialiser sa misère pour en faire un éternel destin ».

      On ne peut également décréter que le peuple Français soit condamné à subir et à payer pour ces invasions de populations qui nous sont totalement étrangères, inassimilables, infréquentables qui font leur besoin partout et qui coûtent la peau des fesses pour un retour sur investissement nul.

      J’observe qu’on ne parle jamais pas des roms de Hongrie qui est un pays exemplaire en matière d’intégration Rom, la Hongrie a tout essayé. je dis bien tout pour un prix prohibitif et pour un résultat nul.

      Faisons le bilan des milliards dépensés par la Hongrie dans ce domaine et constatons qu’au bout du compte, ces populations préfèrent vivre en groupe familiaux dans des bidonvilles illégaux en marge des zones construites , refusent de gérer leurs ordures, refusent de faire caca là où c’est prévu, refusent l’éducation des enfants et préfèrent vivre de rapines.

      Votre posture humaniste est égoiste.


    • Jelena XCII 2 octobre 2013 12:37

      >> la Hongrie a tout essayé.

      Surtout les coups de matraque afin de les envoyer chez les voisins.

      Et comme les Roumains, Bulgares ou Serbes en font de même, la solution serait de les envoyer au fin fond de la Sibérie. 


    • Hecetuye howahkan Buddha 2 octobre 2013 09:53

      c’est sur que les roms menacent toute la planète ,et au dire de certains bien informé la galaxie même,car ils ont des vaisseaux spéciaux temporels , ils sont des milliards d’affamés suceur de sang des petits enfants

      les deux guerres mondiales ,c’est eux, la crise de 1929 aussi, la défaite des bleus en coupe du monde aussi, les twin towers + une pour le prix de deux c’est eux...le chômage ..c’est eux, toutes ces banques qui détruisent l’emploi, c’est encore eux...la crise de 2008 c’est eux.....si on est con et racistes c’est eux aussi....l’assassinat de jésus christ, Socrate et de JFK, c’est encore eux...le ps qui devient le parti sionitse c’est eux.....meme et là c’est encore pire, les dinosaures c’est eux.......si si....ce qu’il y a de bien avec les mots c’est que l’on peut dire n’importe quoi, ça n’a pas du tout a se référer à quelque chose de réel....

      cela dit, merci d’avoir souligné certains faits...et proposition concreto-humanistes...


      • mpag 2 octobre 2013 10:56

        le problème des Roms est en grande partie dû à un renoncement des gouvernements.........de l’Europe de l’Est qui ont abandonné une partie de leur population et refiler la patate chaude au autres en plus cela va devenir légal début 2014, Que du bonheur a n’en pas douté.........


        Je ne critique pas leur volonté de vivre à leur manière comme je ne critique pas les nuées de sauterelles qui viennent là où elles trouvent à manger.... elles ont des raisons louables mais en contradiction avec d’autres principes 

        il ne suffit pas de poser le pied dans une maison pour exiger le gite et le couvert, c’est trop facile 
        Ce que je reproche au Roms c’est de ne connaitre que le droit mais certainement pas le devoir ou si peu

        Intégrons les si ils ont à offrir et pas seulement à réclamer

        • mpag 2 octobre 2013 10:59

          et je dirai même plus 


          Intégrons les si on a possibilité de bien les intégrer et si il en ont envie d’ailleurs

          • Christian Labrune Christian Labrune 2 octobre 2013 11:57

            @Sylvain Reboul
            Votre argumentation sur les principes est tout à fait rationelle et bien charpentée. Mais elle me fait un peu penser à la phrase bien connue de Péguy « Kant a les mains pures, mais il n’a pas de mains ». Il est très clair qu’il faut tout faire pour que ces populations puissent échapper à la situation misérable dans laquelle nous les voyons englués, qu’il y a tout un travail d’éducation à entreprendre, qu’il faut trouver des moyens, etc..Cela reste quand même plus facile à dire qu’à faire, et quand on a dit cela, on n’a pas pour autant résolu le problème actuel. Vous reprochez à Valls de recourir à des sophismes et vous n’avez pas tort, sur le plan formel. Votre position, cependant, s’en tient au niveau de principes philosophique auxquels, certes, on ne peut qu’adhérer, quand la politique et l’art de gouverner baignent toujours dans la plus épaisse empirie.
            Même si le relativisme culturel est devenu, hélas, la religion de nos démocraties, on ne peut pas considérer que la manière de vivre actuelle de ces populations constitue une « culture » qui devrait pouvoir perdurer telle quelle. L’exploitation systématique des enfants et les mauvais traitements dont ils sont victimes dans cette communauté, l’exploitation des infirmes qu’on oblige à mendier, et bien des formes de délinquance qu’on ne songerait pas à tolérer lorsqu’il s’agit de citoyens français, ne sont pas plus tolérables lorsqu’il s’agit des Roms. De tout cela, j’observe que vous ne parlez nulle part, et c’est pourtant là qu’est le fond du problème.
            J’ajouterai que le fait que vous vous réclamiez encore d’un parti qui fut celui de l’homme à la francisque ne vous met pas dans une position idéale pour évoquer le danger que représente effectivement aujourd’hui le Front national. Sans la très large complaisance dont ces fascistes ont bénéficié au milieu des années 80, dans le cadre d’une politique perverse qui visait à mettre en difficulté les partis conservateurs dérivés du gaullisme, le FN n’en serait pas aujourd’hui à tenter un quart des électeurs. Le PS a échoué presque partout. En particulier, il aura complètement détruit le système d’instruction publique français qui était l’ascenseur social et le fondement même de la République. Sa seule réussite objective aura été de vouloir et de promouvoir l’irrésistible ascension du Front National. Merci, les « socialistes ».


            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 octobre 2013 16:15

              Mon sujet n’était pas de traiter de la criminalité chez certains roms qu’il faut bien sûr combattre par la loi et la police mais, de critiquer le discours confondant le droit et le fait pour interdire le droit pourtant défini au niveau européen de la liberté de circuler et de s’établir, y compris donc par la France (il est d’ailleurs absurde de penser que le droit européen en France puisse exister sans l’accord de la France).

              Il est donc faux pour un ministre du gouvernement français, de laisser penser que les roms seraient non-européens ou de laisser penser que le droit européen ne serait pas le droit français. Or c’est ce qu’à laissé entendre Le ministre Valls.

              Le problème des roms, criminalité de certains comprise, est un problème européen et doit être traité comme tel, sauf à vouloir sortir de UE.

              La pauvreté et les inégalités extrêmes génèrent le crime comme les nuages génèrent la pluie, car il est un moyen de survie pour les plus misérables que l’on rejette et qui nous rejette du même coup. Mais il y a autant, voire plus encore , de criminalité masquée, légale et en gants blancs, chez les plus riches prédateurs et spéculateurs dans le monde que chez les roms.


            • Agg -Agg- 19 octobre 2013 16:37

              @Sylvain Reboul

              >> S’il y a autant, voire plus selon vos dires, de criminalité chez « les plus riches prédateurs et spéculateurs dans le monde », alors votre prémisse selon laquelle « la pauvreté et les inégalités extrêmes génèrent le crime comme les nuages génèrent la pluie » est fausse.


            • cathy30 cathy30 2 octobre 2013 12:32

              Attendez, là je pense que vous n’avez pas compris le mot rom. Cela ne veut pas dire roumain.

              Rom = romanichel, rom c’est de la novlangue. Et ce mot est également tronqué, car les romanichels sont des gens du voyage et les roms sont sédentaires. 

              Les roms ont toujours consitutés une communauté à part en Roumanie et en Bulgarie. Ils ont un mode vie tout à fait différent du notre, comme des pays d’où ils viennent. Ils ont seulement été rassemblés en roumanie par le communisme.


              • Jelena XCII 3 octobre 2013 09:21

                Ca n’a rien à voir avec le communisme... Si les roms sont nombreux en Roumanie & Bulgarie, c’est parce que ce sont les pays frontières de l’Europe occidentale.


              • LE CHAT LE CHAT 2 octobre 2013 12:55

                soyez certains que si on applique vos concepts débiles en attribuant prioritairement les rares logements vacants aux roms plutôt qu’aux trop nombreux français mal logés , que le score du FN va encore plus exploser !!!!

                la France est sans le sous et il faudrait accorder le gite et le couvert à toute la misère du monde ???? On marche sur la tête chez les bobos !!!

                on ne va pas acceuillir les roms dans les hôtels particuliers place de Vosges , mais on va demander au contribuable de payer encore et toujours pour déculpabiliser la gôôche bienpensante !


                • mpag 2 octobre 2013 13:06

                  je partage parfaitement votre analyse, très juste 


                • juluch juluch 2 octobre 2013 14:01

                  On a pas vocation à accueillir tous les parasites de l’Europe.


                  Europe que l’on doit quitter.

                  Occupons nous des autres, occupons nous des Français qui ont des logements insalubres avant de nous occuper de gens qui ont des moeurs aux antipodes des nôtres.

                  Fermons les frontières et quittons l’Europe (bis).

                  « 1), « Ces populations (Roms) ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres [...]. C’est illusoire de penser qu’on réglera le problème des populations roms à travers uniquement l’insertion. »

                  2) « les Roms ont vocation à revenir en Roumanie ou en Bulgarie ».

                  Ces deux propositions sont en effet pour un républicain tout à fait inacceptables »


                  Inacceptable pour vous......pour moi c’est normal.


                  Ça fait + de 30 ans que les républicains acceptent tous et n’importe quoi au nom du politiquement correct.

                  Par Républicain, c’est à dire la population Française qui subit, vu que les élus de tous poils habites pas à proximité des populations inassimilables !

                  Heureusement ça change.


                  • A. Nonyme A. Nonyme 2 octobre 2013 14:59

                    La question n’est pas de savoir si les Roms peuvent s’intégrer ou pas, mais s’il est souhaitable de les intégrer alors même que nous n’avons pas été capables d’intégrer correctement de nombreux migrants installés en France depuis longtemps, ni eux, ni leur descendance d’ailleurs, qui se sent si peu « çaisfran ».
                    Sylvain, vous vous dites « socialiste de base ». Pour être aussi loin des réalités, c’est sûr.


                    • Chris De Baün 2 octobre 2013 16:13

                      Manuel Valls commet des actes discriminatoires racistes d’apartheid envers les Rroms et ne peut s’en expliquer clairement au devant des parlementaires au sénat et c’est Jean-Marc Hérault qui à la place de Manu.. V.... répond dans l’hémicycle et noie le poisson pour défendre son piètre ministre de l’intérieur en précisant aux adversaires politiques que c’est comme ça que ça leur plaise ou non..... !
                      (dictat ?) smiley


                      • FritzTheCat FritzTheCat 2 octobre 2013 17:29

                        J’ai assez vite lu et zappé cet article du gaucho-pseudo humaniste-philosophe Reboul...
                        1/ Les propos de Reboul permettent de justifier tout et n’importe quoi (pourvu que l’on soit issu, je présume, d’une minorité visible)
                        2/ Les propos de Reboul faisant référence à la libre circulation et installation en Europe sont purement et simplement faux.

                        Reboul, je vous propose de travailler un peu plus le fond de votre article plutot que de faire du B-H-L-isme a 2 balles.


                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 3 octobre 2013 08:28

                          Vous m’avez mal lu :

                          il s’agit de la libre circulation des citoyens européens en Europe. Quant à l’installation elle est prévue en 2014 pour les co citoyens roumains ou bulgares. ce que la commission européenne n’ pas manqué de rappeler. La loi européenne ne vous plait pas mais elle est la loi et vde plus validée par le gouvernement français de l’époque qui n’était pas de gauche§
                          La preuve est que les roms expulsés peuvent revenir c’est leur installation qui justifie aujourd’hui leur expulsion et non pas seulement de leur présence.

                          Wiki :

                          "Dès la création de la Communauté économique européenne, le traité de Rome prévoyait la libre circulation des travailleurs. Ainsi l’article 48 (devenu l’article 39 CE et désormais l’article 45 TFUE depuis le traité de Lisbonne) stipulait que :

                          1. La libre circulation des travailleurs est assurée à l’intérieur de la Communauté.

                          2. Elle implique l’abolition de toute discrimination, fondée sur la nationalité, entre les travailleurs des États membres, en ce qui concerne l’emploi, la rémunération et les autres conditions de travail.

                          3. Elle comporte le droit, sous réserve des limitations justifiées par des raisons d’ordre public, de sécurité publique et de santé publique

                          a) de répondre à des emplois effectivement offerts,

                          b) de se déplacer à cet effet librement sur le territoire des États membres,

                          c) de séjourner dans un des États membres afin d’y exercer un emploi conformément aux dis-positions législatives, réglementaires et administratives régissant l’emploi des travailleurs nationaux,

                          d) de demeurer, dans des conditions qui feront l’objet de règlements d’application établis par la Commission, sur le territoire d’un État membre, après y avoir occupé un emploi.

                          4. Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux emplois dans l’administration publique."

                          L’exception concernant l’installation (et non pas la libre circulation) des roumains et bulgares (et non pas seulement des roms qui sont citoyens de ces pays) en France est temporaire et doit cesser dans 3 mois. Je vous rappelle aussi que la loi européenne s’impose au droit des états comme droit interne à ces états...qui se doivent de modifier leur droit en conséquence (hiérarchie des normes). Les lois et traités européens ont été validés par tous les états membres.

                          Que cela ne vous convienne pas est une chose, c’est votre problème, mais que le droit européen soit le droit en France en est une autre. Ma position sur le droit européen (et français) n’est pas fausse comme vient de le réaffirmer le commission européenne à la suite des propos de Manuel Valls.


                        • berry 2 octobre 2013 18:57

                          Pour certaines personnes, le socialisme, c’est une nouvelle religion.
                          La nature a horreur du vide et le christianisme n’est plus à la mode.

                          Il faut croire sans se poser de questions et respecter les nouveaux dogmes tels que l’inexistence des races, l’égalité de tous les êtres humains, la shoah, le 11 septembre, etc...
                          Et si vous ne croyez pas, gare à vous, c’est un sacrilège.

                          Je crois que c’est pour ça qu’on voit fleurir tous ces articles à la gloire des roms de la part des gauchistes.
                          la réalité n’a aucune prise sur eux, ils viennent défendre le dogme de l’égalité des hommes (égalité tout à fait miraculeuse si on considère les conditions de vie extrêmement diverses qui ont façonné les groupes humains au fil des millénaires, mais chaque religion a ses miracles).

                          Les socialistes n’ont aucun talent pour diriger un pays, mais pour endoctriner les gens, c’est des champions.


                          • mpag 2 octobre 2013 20:35

                            ah bah non ils ont atteint la quintessence du genre humain, celle de simplement faire des gens des victimes du système, alors qui sont victimes de la nature humaine au combien imparfaite qui a engendré ce système......nuance 


                            J’ai peur qu’un jour, il n’essaye de changer l’aspiration des gens dans leur ensemble 
                            on va bientôt croire que c’est système qui a engendré la nature si perfide comme magnifique de l’homme alors que c’est lui qui l’a crée et qu’il était atteint des mêmes vices et vertus depuis fort longtemps bien avant l’avènement du capitalisme

                            Voir l’article de science et vie N°1073 de février 2007, Sommes nous faits pour vivre dans notre monde ? 

                            On a vu ce que ça a donné de vouloir changer la nature de l’homme avec ce magnifique et louable système que fut le communisme.........
                            Tout le monde est égaux, tout le monde sert gentiment dans l’intérêt de tous sans poser de question, sans voir son propre interêt
                            Celui qui n’est pas d’accord est gentiment fusillée, envoyer dans des gentil camps pour leur apprendre la vertu .........on peut encore en discuter des heures

                            Plus sérieusement je pense que le socialiste est souhaitable dans une moindre mesure tout de même, il faut un minimum de sécurité pour la population mais il faut un juste milieu.
                            et surtout ne pas tomber dans des dogmes pré-défini avec les gentils d’un coté et les méchants d’un autre


                            • Bartneski bartneski 3 octobre 2013 20:36
                              Salauds de pauvres. Ils ne font vraiment aucun effort. Je suis sur que si on les jette à l’eau les mains et bras liés, ils se laisseraient couler pour qu’on les plaigne et qu’on les assiste. Aucun effort je vous dis. Salauds de pauvres !!!
                               

                              • Skeletor Skeletor 3 octobre 2013 20:44

                                C’est exactement ce que pensent certains ici et sur d’autres sites. Le genre d’ailleurs à couiner tel un cochon qu’on égorge quand on ne ferait qu’envisager de toucher à l’abattement sur la défiscalisation sur la demi-part du quotient familial.....  smiley

                                En fait, il n’y a pas de complot des élites, mais un complot des chômeurs, ce sont eux qui ont agi en sous main pour tout délocaliser, pour pouvoir se mettre au chomdu et au RSA, dont tout le monde connait le montant mirifique de 400 et quelques euros. Le siècle, Bildelberg ? Au pire une imposture, au mieux des hommes de paille.

                              • Bartneski bartneski 3 octobre 2013 20:48
                                Les pauvres c’est comme les riches. Il y en a trop.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès